Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -37%
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro
Voir le deal
219 €

Recensement des membres jusqu'au 30 Avril !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 Doriy-à-qui ? [ft Pablo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seito Mori
■ Age : 29
■ Messages : 49
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Doriy-à-qui ? [ft Pablo] UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori
« Elève ; en 2ème année »
(#) Doriy-à-qui ? [ft Pablo]  Doriy-à-qui ? [ft Pablo] EmptyVen 2 Avr 2021 - 22:41

MARDI 10 JANVIER 2017



Que l'on déroule le tapis rouge, il est de retour sur le campus et il a une faim de loup. Le voilà qui arpente les couloirs en quête de sa prochaine proie. Les sens en alerte, il sonde les moindres faits et gestes de ses camarades de classe. Son ventre grogne si fort qu'il pourrait causer un séisme capable de faire pâlir l'échelle de Richter. Il a dans les yeux une lueur mauvaise dont il n'hésite pas à faire usage alors qu'il bouscule un gars dans les couloirs. Il fait bien de s'excuser ce morveux. La bête montre les dents et le fait fuir. Il soupire, s'agite et reprend sa route un peu plus à cran. Cette maudite faim le tenaille et l'empêche de réfléchir clairement. Son cerveau a cloisonné toutes ses pensées pour n'en garder qu'une : manger. Il se fiche pas mal du repas, ce n'est pas important. Tout ce qui l'intéresse c'est d'être rassasié. De se sentir plein à nouveau. Il est à bout de force, à bout de nerfs, à bout de tout. Et l'unique solution à tous ses problèmes est de contenter son estomac. Il y a bien un endroit où la bête peut se repaître et c'est d'un pas pressé qu'elle s'y rend.

Un monstre, vous dites ? Où ça ?! Que... Oh ! Mais non, voyons, c'est de Seito qu'il s'agit. Ce n'est pas un saint certes mais c'est loin d'être un monstre, vous y allez un peu fort. Revenons en arrière, je  vous prie. Seito s'était levé de bonne humeur, de très bonne humeur même. En effet, retrouver le lit des dortoirs avait été une bénédiction. Il avait été tellement heureux de revoir ses colocs qu'il les avait assommés de bavardage incessant, plus ou moins consentant. Le traumatisme des vacances de Noël était encore bien trop présent dans sa tête et il lui fallait être inventif pour l'évacuer. Même la perspective de reprendre les cours en débutant par un cours de biologie lui passait au dessus de la tête. Surtout qu'il enchaînait avec Histoire-Géo et Littérature. Le dernier cité étant la petite douceur de la matinée. Seito avait bien dormi. Un peu trop même ce qui lui avait valu de sauter le petit-déjeuner et de se rendre directement en cours après une douche express et un passage en coup de vent à son casier. Il avait les cheveux encore mouillés lorsqu'il s'affala sur sa chaise dans la salle de classe.

L'heure passa rapidement, ce qui ne fut pas le cas du cours suivant. Le professeur les abreuva de dates et d'événements géo-politiques assommants dont il prit note à moitié. Finalement son cours favori arriva et là, contre toute attente, ce fut le drame. Son estomac décida qu'il était de bon ton de diriger un orchestre symphonique alors que le professeur illustrait l'usage des allitérations comme emphase des émotions du personnage dans le texte qu'ils étudiaient. La réaction fut sans appel. Au bout du troisième gargouillement, il y eut des rires et il fit tous les efforts du monde pour rester concentré malgré les sons dissonants que lui jouaient ses entrailles. Le temps, comme soudain charmé par cette mélodie viscérale, se distendit jusqu'à ce que les secondes deviennent des minutes. Tout du moins, ce fut l'impression de Seito. La fin du calvaire sonna et alors qu'il se précipitait vers la sortie, il fut interpellé par leur professeur et dut s'excuser pour la cacophonie. Il en profita pour débattre sur un fait qui l'avait interpellé lors de la lecture du livre étudié et ainsi redorer son blason.


17 minutes plus tard


Il est 11h47 lorsqu'il arrive devant le réfectoire et il a les crocs. La file des élèves est si longue qu'il maudit intérieurement son ventre d'avoir causé un tel raffut. L'adolescent sent son estomac se contracter alors que son corps, à commencer par son pied qu'il tapote nerveusement au sol, trahit son impatience. Enfin c'est à son tour de scanner sa carte de cantine et d'actionner le tourniquet. Seito s'empare d'un plateau et détaille des yeux les choix qui s'offrent à lui. Il opte pour une salade de brocoli-mayonnaise en entrée puis un gyūdon – bol de riz avec des lamelles de bœuf sur le dessus – en plat principal. Il lui reste un choix à faire et c'est de loin le plus important. Il est impensable de finir un repas sans dessert. C'est pourquoi, lorsque le japonais fait glisser son plateau devant le stand correspondant, il hallucine complètement. Devant ses yeux, la perfection trône de toute sa circularité dans une assiette de la même forme. Légèrement bombée, la pâtisserie est halée d'un teint brun attestant d'une cuisson parfaitement maîtrisée. Entre les deux couches, on y aperçoit la promesse rougeâtre d'une explosion de saveurs. Le chef a sans doute voulu féliciter les élèves pour leurs examens et par la même leur souhaiter un bon retour sur le campus. Dans tous les cas il s'est surpassé car ce doriyaki est à tomber par terre. Et savez-vous ce qui le rend encore plus inestimable ? C'est le dernier. LE DERNIER. Et il lui tend les bras. Seito ne se fait pas prier et amorce un mouvement de bras pour saisir l'assiette. La chance lui souriait mais c'était sans compter le facteur 'emmerdeur' qui venait de rentrer dans l'équation.





---------------------------------

Doriy-à-qui ? [ft Pablo] Seitom14
Revenir en haut Aller en bas
Pablo K. Mora
■ Age : 27
■ Messages : 24
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
Doriy-à-qui ? [ft Pablo] MGjyI85


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Doriy-à-qui ? [ft Pablo]  Doriy-à-qui ? [ft Pablo] EmptyDim 4 Avr 2021 - 18:39

Doriy- a qui ?

J’sais pas ce qui leur a pris quand ils ont fait les emplois du temps, mais caler histoire-géo et littérature dans la même matinée c’est de la torture. Autant la biologie, ça passe quand on te bourre pas le crâne de théorie, mais les deux autres matières là… Qu’est ce que j’en ai à faire moi, de la date des Procès de Tokyo ? Ils ont eut ce qu’ils méritait, y’a rien d’autres à retenir non ?

Pfff et puis la littérature sérieux ça arrange rien. Les allitérations, comme si à chaque fois qu’on lisait un bouquin on s’éclatait à compter le nombre de fois ou y’a des lettres qui se répètent, les profs se font chier pour en arriver là j’crois. Mais ce qu’ils ont pas l’air de réaliser, c’est qu’on s’emmerde encore plus à les écouter en parler.

Le seul truc qui a fait passer un peu mieux la matinée, c’est l’estomac de l’autre nouveau qui s’est mis à gronder. L’affiche direct à la rentrée. J’me suis marré sur le coup et j’ai pas pu m’empêcher de lui faire la remarque que tout relou se doit de faire : “Faut déjeuner le matin mec”.

J’ai fini l’heure avec les bras croisés sur la table et ma tête posé dessus, attendant avec impatience la fin de l’heure pour aller manger. J’ai la dalle! Quand c’est l’heure, j’me faufile à l’extérieur comme une anguille et me dépêche d’aller à la cantine. J’aime pas poireauter derrière les autres, surtout qu’il reste jamais grand chose quand on arrive dernier. Enfin, ce que j’avais pas pris en compte dans l’équation c’est l’apparition de cette jolie blonde dans le paysage, qui s’est cassé la figure devant moi en sortant du bâtiment. En bon gentleman, j’l’ai aidé à se relever et j’lui ai tapé la discut’ pour voir si elle avait besoin d’aller à l’infirmerie, si elle avait rien de cassé. Ouais, je joue les héros mais ça marche toujours pour gagner des points ! Et ça manque pas, parce qu’elle a fini par m’donner son numéro. Bien sûr que j’t’appelle, histoire de vérifier moi-même si t’es en bonne santé. J’lui fait un sourire de BG et lui dit de faire attention à elle pour le reste de la journée, marchant à reculons vers la cantine en la saluant.

Quand elle disparait, j’fais volte-face et me magne de rejoindre la cantine, constatant avec fureur que la queue fait déja des kilomètres. La poisse. Je tape du pied tous les 2 mètres quand faut s’arrêter parce que la queue avance pas, râlant tout le long jusqu’à ce qu’on puisse enfin chopper un plateau jusqu’à capter qui est devant moi. L’affamé de la classe. J’hausse un sourcil puis hausse les épaules en me servant petit à petit, mais quand on arrive aux desserts j’crois halluciner. y’a genre le dorayaki parfait qui me fait les yeux doux : appel de phares, la sonnette d’alarme et tout le tralala. Je me passe la langue sur la lèvre et tend direct la main pour le chopper. C’est le dernier en plus. Mais commepar hasard, le voilà qui tend la main au même moment. Sauf que ça, ça va pas le faire. J’ai déja la main sur l’assiette quand il met la sienne et j’le fixe aussitôt :

- J’sais que t’as pas pris ton p’tit déj, mais y’a d’autres desserts à côté alors me pique pas celui que j’ai dans les mains, ça s’fait pas trop tu sais.

Tenue:
 

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

Doriy-à-qui ? [ft Pablo] Pablosigna


Dernière édition par Pablo K. Mora le Dim 11 Avr 2021 - 0:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seito Mori
■ Age : 29
■ Messages : 49
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Doriy-à-qui ? [ft Pablo] UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Doriy-à-qui ? [ft Pablo]  Doriy-à-qui ? [ft Pablo] EmptyDim 4 Avr 2021 - 23:05

MARDI 10 JANVIER 2017



Ca doit être une mauvaise blague. Que fait ce type derrière lui d'abord ? Pourquoi ne s'est-il pas rendu à la cantine après la fin du cours ? Qu'est-ce qui a bien pu l'accaparer au point qu'il ait autant de retard que lui ? Et pourquoi donc Seito se pose-t-il toutes ces questions à propos de ce gars ?! La situation n'a déjà aucun sens, voilà que son cerveau déraille. C'est peut-être le fait que Seito ait posé sa main sur la sienne qui a fait disjoncter sa raison. Au contact de la peau de Mora, il ressent comme une décharge électrique. Il rétracte aussitôt ses doigts et agrippe fortement l'assiette à la place. Reprenant rapidement ses esprits, l'adolescent plante un regard noir sur le deuxième année.

« Premier arrivé, premier servi. » répond-il immédiatement.

Seito en profite pour tirer l'assiette vers lui mais constate que l'autre ne veut pas lâcher. Quelle plaie. Ce doriyaki ne se doutait sans doute pas qu'il serait l'objet de tant de convoitise. Quant au chef, il aurait du y penser à deux fois avant de préparer ces merveilles. Mais le vrai crime dans tout ça, c'est d'en avoir fait si peu. C'est d'une cruauté sans pareille que de créer de tels conflits. Peut-être est-il fan des Hunger Games et a décidé d'expérimenter à la Kobe High School. Il faut l'avouer, l'appât a été choisi avec soin. Et Seito accepte avec joie de relever le défi. Ce dessert est à lui et cette décision est sans appel.

« T'avais qu'à arriver plus tôt à la cantine, Mora. C'est dommage. » déclare-t-il sans montrer aucune compassion. « Mais c'est gentil de t'soucier d'moi. En effet, j'ai pas mangé c'matin donc il est à moi. Tu t'es pas fait prier pour rire avec les autres pendant le cours alors je pense que tu m'dois bien ça. » ajoute-t-il avec dédain.

Le japonais confirme sa prise sur l'assiette mais elle ne vient toujours pas. Il fronce les sourcils et continue à soutenir le regard de Mora. De peur de faire tomber l'assiette – et de déclencher la troisième guerre mondiale – il ne force pas plus. Alors comme ça il veut la guerre ? Très bien. Si Seito ne peut pas agir concrètement avec des gestes, il ne lui reste plus que les mots pour se défendre. Pour l'occasion, il réfléchit à la meilleure tactique pour lui faire lâcher le dessert. Plutôt que d'être purement méchant et l'insulter de but en blanc, il adopte une manière plus pernicieuse de lui faire entendre raison. C'est sur un ton condescendant qu'il expose :

« T'as cru quoi ? Parce que tu t'appelles Pablo et que t'es espagnol, tu t'es pris pour Escobar ? Si j'te pique ton dessert, tu vas faire quoi ? Me soudoyer ? Me torturer ? J'ai pas peur de toi, moi. Tu peux t'donner tous les grands airs du monde, tu m'impressionnes pas. Alors je vais te le répéter une dernière fois. J'étais là en premier, je l'ai vu en premier donc le dessert est à moi. Et essaye pas de m'embrouiller avec tes 'ça s'fait pas trop', ça march'ra pas avec moi. »

Il est intéressant de noter que Seito est plus petit que Pablo. Un écart de presque dix centimètres tout de même. Un détail auquel il ne semble pas prêter attention pour le moment tant il est obnubilé par la pâtisserie. Elle a l'air si appétissante que c'en est indécent. Il déglutit et s'aperçoit que son regard n'est plus focalisé sur l'espagnol mais sur le doriyaki. Quelle est donc cette sorcellerie ? Son ventre émet une grognement sourd comme un avertissement. Ce son d'outre-tombe le sort de sa torpeur et ses yeux sont à nouveau braqués sur le voleur.

« Si tu la veux vraiment, faudra me passer sur le corps. » intime-t-il, l'air soudain très sérieux.





---------------------------------

Doriy-à-qui ? [ft Pablo] Seitom14
Revenir en haut Aller en bas
Pablo K. Mora
■ Age : 27
■ Messages : 24
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
Doriy-à-qui ? [ft Pablo] MGjyI85


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Doriy-à-qui ? [ft Pablo]  Doriy-à-qui ? [ft Pablo] EmptyDim 11 Avr 2021 - 1:01

Doriy- a qui ?

Premier arrivé premier servi ? A ce que j’sache, c’est moi qui ait la main dessus là. Il avait qu’à se bouger avant. Je garde la main bien accrochée, d’autant plus quand il la tire vers lui et j’lui sourit de façon tenace quand il me sort ses justifications à deux balles. Compenser ce que j’ai dit par ce dorayaki ? Comme si j’me sentais coupable.

- Même pas en rêve.

Je fronce les sourcils quand il continue, parce que plus il enchaine et moins j’apprécie ce qu’il me dit. Les comparaisons pourries à Escobar, c’est pas le premier à m’les faire, mais le ton qu’il a quand il me parle, ça va pas l’faire du tout. S’il a pas peur de moi en l’instant, j’vais lui donner de quoi revenir à la raison. J’ris jaune avec son « il faudra me passer sur le corps », il s’y croit vraiment là, il me tue. Cet idiot baisse la tête, trop fixé sur le dessert, du coup j’tire le dorayaki vers moi pour le rapprocher en même temps que lui.  

- T’as cru que, parce que nos noms s’ressemblait, tu pouvais me parler comme à ton pote ?! Ravales ta salive mon gars. T’étais ptête là en premier Mori, mais fallait te bouger le fion avant justement. Tu l’as raté, t’as perdu, c’est tout.

Et comme pour lui faire comprendre qu’il y a une différence de gabarit qu’il a l’air d’avoir oublié, j’colle mon front au sien sans tendresse, en le fixant d’un regard noir :

- Maintenant tu lâches ou j’te donnerai vite une raison de regretter ta façon de m'parler. Et j’me ferai pas prier.

Tenue:
 

Made by Meuh
Revenir en haut Aller en bas
Seito Mori
■ Age : 29
■ Messages : 49
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Doriy-à-qui ? [ft Pablo] UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Doriy-à-qui ? [ft Pablo]  Doriy-à-qui ? [ft Pablo] EmptyDim 11 Avr 2021 - 18:51

MARDI 10 JANVIER 2017



L'idiot persiste et ne lâche pas l'assiette. Et ça l'agace, oh bon sang que ça l'énerve ! Seito ne s'attendait vraiment pas à une telle résistance. Jusqu'à présent, en se montrant têtu et dédaigneux, il avait réussi à obtenir ce qu'il voulait. Il a même fait pleurer une fille le jour de son arrivée, c'est dire ! Hum, après réflexion, il se pourrait bien que seules les filles aient été intimidées. Bah, fille ou garçon, c'est la même chose. Il suffit de la bonne attitude et l'autre n'aura pas d'autres choix que de courber l'échine. Sauf que cet autre ne semble pas ployer sous le poids de ses répartis. Pire encore sa langue est tout aussi pendue que celle du japonais.

Maintenant qu'il le dit, c'est vrai que leurs noms se ressemblent drôlement. Une simple lettre de différence mais quelle différence ! Passée son allure exotique, que se cache-t-il vraiment sous cette enveloppe de charmeur bidon ? Au moins, Seito a l'esprit vif et il a appris à se démarquer grâce à son humour. De par ses lectures aussi, il a su s'élever et appréhender le monde qui l'entoure. Si on enlève ce sourire aguicheur des lèvres de cet espagnol, pourra-t-il faire le poids face à lui ? L'adolescent en doute sérieusement. C'est une des raisons qui le motive à ne pas se laisser faire. A ne pas perdre la face, surtout devant un telle audience. En effet, leurs échanges ne sont pas passés inaperçus. Seito n'avait même plus conscience qu'il était dans la file de la cantine. Son honneur en jeu, seul lui importe de remporter la guerre. Et ce malgré les protestations à l'arrière de la queue, les élèves qui leur passent devant en les insultant et le petit rassemblement qui s'est massé autour d'eux pour assister au dénouement final de leur duel de regard.

Il n'a pas le temps d'en prendre véritablement conscience. Exténué par la matinée, son sang ne fait qu'un tour. Mora va regretter de l'avoir cherché. Mais alors qu'il ouvre la bouche pour l'achever, son adversaire prend les devants. Ce ne sont pas les menaces de l'espagnol qui brisent son assurance mais son geste. Il s'était attendu à tout sauf à ça. C'est le K.O. instantané. Le contact entre leurs deux fronts fait disjoncter la machine. Dans la salle de contrôle de son cerveau, l'alarme incendie s'est déclenchée et arrose son ego d'une douche glaciale. Il n'y a plus personne aux commandes, il n'est plus qu'une enveloppe de chair. A travers les écrans, deux yeux verts. Qui le transpercent et l'empêchent de bouger. Ce contact devient brûlant et carrément gênant. En proie à un malaise latent, Seito lâche l'assiette et fait un pas en arrière. Les soubresauts de son cœur le trahissent et sa respiration en ressort hachée.

Qu'est-ce que... que lui arrive-t-il ? Seito doit se reprendre, il en va de son honneur, merde ! Il s'aperçoit que ses doigts n'ont plus d'emprise sur le dessert mais ce n'est pas la fin de la guerre pour autant. L'adolescent refuse de perdre aussi bêtement. Certes, il est tombé sur un coriace et certes, il est plus grand que lui. Mais le physique ne fait pas tout, souvenez-vous-en. Reprendre contenance, reconnecter ses neurones, réactiver la machine pour que ça turbine à pleins tubes. Jusqu'à l'idée de génie ! Une idée si simple, si bête, si diabolique qu'elle dessine un sourire mauvais sur son visage jusque là affolé. Oh Mora, tu n'es pas prêt.

Si Seito ne peut avoir ce dessert, personne ne l'aura. Partant de ce postulat, il a toutes les cartes en main pour gagner la manche voire la partie. Le stand des desserts étant à la fin de la ligne, ils ne sont pas très loin des tables. Son regard se pose sur les bouteilles mises à disposition et il met son plan à exécution. Un aller-retour rapide, il est de nouveau face à l'envahisseur. Un air angélique collé au visage, il déclare forfait :

« Okay, t'as gagné. Prends-le. » A la place, il pose une assiette de fruits sur son plateau et fait mine de se désintéresser du dessert. Il fait alors glisser son plateau très lentement vers la fin de la ligne et, jugeant qu'il a assez ménagé le suspens, il se retourne et lui intime : « J'te conseille de l'manger avec ça, ce s'ra meilleur. »

Il sort alors de sa poche la bouteille de sauce soja – salée évidemment – qu'il avait cachée et arrose généreusement le doriyaki avec jusqu'à ce l'assiette déborde presque. « Oups, je crois que j'en ai trop mis. » ne peut-il s'empêcher d'ajouter en se mordant la lèvre pour ne pas éclater de rire.





---------------------------------

Doriy-à-qui ? [ft Pablo] Seitom14
Revenir en haut Aller en bas
Pablo K. Mora
■ Age : 27
■ Messages : 24
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
Doriy-à-qui ? [ft Pablo] MGjyI85


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Doriy-à-qui ? [ft Pablo]  Doriy-à-qui ? [ft Pablo] EmptyHier à 22:46

Doriy- a qui ?


J’lève la tête d’un air dédaigneux quand il se rétracte et fais demi-tour. T’as raison, casse-toi Mori. Je pose le dessert sur mon plateau et j’avance vite fait, mais le voilà déjà revenu.

- Quoi encore ?

J’hausse un sourcil en le regardant s’excuser et prendre un autre dessert en reprenant sa place dans la file. Le gars il fait le fanfaron et suffit d’hausser la voix pour qu’il courbe l’échine ? Grande gueule petit bras finalement. J’soupire et vais pour avancer, mais son plateau finit par bloquer le mien quand il s’arrête. Je fronce les sourcils et m’arrête en le voyant sortir sa bouteille.

- Essaie même pas de-

Je coupe en plein milieu, crispant les mâchoires en regardant le liquide se déverser sur ce p*tain de dessert. Un dorayaki parfait, devenu parfaitement immangeable. J’soupire lourdement et passe ma langue sur mes dents pour me contenir, mais le petit sourire fier qu’il a sur la gueule m’énerve encore plus. Je prends le dorayaki du bout des doigts et le lève de quelques centimètres, laissant la sauce soja couler, puis le jette sur mon plateau en poussant un juron espagnol. Reflexe, j’choppe l’assiette et lui balance le contenu à la gueule.

- T'as raison, y’avait un surplus c*nnard.

S’il veut faire le mariole devant les autres, j’vais lui en donner du spectacle. Le voilà, ton trop plein de sauce soja ! Et j’m’arrête pas là, parce que je le choppe par le col en m’approchant. Sur les nerfs, je balance son assiette de gyudon par terre et lui grogne à la figure :

- Donnant, donnant.

Tenue:
 

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

Doriy-à-qui ? [ft Pablo] Pablosigna
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Doriy-à-qui ? [ft Pablo]  Doriy-à-qui ? [ft Pablo] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Doriy-à-qui ? [ft Pablo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le bâtiment Yamanaka :: Cantine-
Sauter vers: