Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seito Mori
■ Age : 29
■ Messages : 81
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori
« Elève ; en 2ème année »
(#) Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur  Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur EmptySam 1 Mai 2021 - 11:28

MARDI 17 JANVIER 2017



S'il fallait jeter une semaine de l'année, Seito choisirait sans hésiter la semaine dernière. Il ne s'est pas passé une journée sans qu'une merde lui tombe dessus. Mention spéciale au cataclysme de mercredi dont il se persuade, sept jours après, qu'il a déjà oublié. Sauf que la poubelle de la salle du club de littérature lui rappelle amèrement à quel point il a tort. Passée la discussion avec Kobayashi-sensei, il ressent encore toute la détresse qui l'a submergée alors qu'il retournait dans sa chambre. Il se revoit tourner les talons et courir jusqu'à la salle de classe. Le professeur était parti. Le sac poubelle lui avait fait l'effet d'un trou noir. Et il s'était laissé aspiré de nouveau. Il avait récupéré son livre. Il en avait épousseté la couverture et ses doigts avaient longé les tracés colorés. Le cœur au bord des lèvres et des larmes sur les joues.

A la fin de la semaine, une lueur d'espoir pendant le cours de bodypainting lui avait fait retrouver des couleurs. La vie semblait, dans son malheur, lui accorder quelques moments d'allégresse bienvenue. Comme hier soir lorsqu'il avait eu la surprise d'accueillir Iroka-chan en tant que nouvelle colocataire. Pour avoir survécu à une semaine de néant, il est convaincu que la semaine qui démarre rétablira l'équilibre. Dans cette optique, Seito a décidé de faire table rase de tous ses préjugés et d'absoudre ses pêchés. Quels pêchés demandez-vous ? Celui d'avoir fait pleurer une fille par exemple. Et ce, le jour de son arrivée. Depuis, à chaque fois qu'il croise Harasaki-chan – ce qui arrive souvent étant donné qu'ils sont dans le même club – un léger pincement au cœur lui intime de s'excuser. Aujourd'hui, mardi 17 janvier, est à marquer d'une pierre blanche.

Les deux adolescents se retrouvent seuls après une bonne heure de débat sur une œuvre que Seito ne porte pas spécialement dans son cœur. Les autres ont décampé et Seito sent que le moment est arrivé. Il lui aura fallu plus d'un mois pour le faire mais sa décision est prise. Ce soir, il sera pardonné.

« Il m'a soûlé avec ces arguments tout pétés. Pas toi ? » demande-t-il à la jeune fille en guise d'introduction.

Tournant le dos à Harasaki, il s'occupe du tableau dont il efface le contenu. Ils avaient dressé une liste des sentiments que chacun avait ressenti à la lecture d'un passage clé. De l'angoisse, pff, celui-là n'a décidément rien compris.

« Je vais ranger les chaises. Tu peux t'occuper des livres ? » demande-t-il en montrant de la tête l'étagère contre le mur.

Il se retourne et son regard s'arrête sur un cahier, en évidence sur la table à côté de la brune. Rectification, sur LE cahier. Il reconnaît la couverture, celle-la même qui a effleuré ses caleçons. Il fait mine de se diriger vers une chaise à côté.

« T'as pas rencontré d'autres voleurs de cahier depuis décembre ? » glisse-t-il l'air de rien.




---------------------------------

Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur Seitom14
Revenir en haut Aller en bas
Youko Harasaki
■ Age : 27
■ Messages : 468
■ Inscrit le : 12/07/2019

■ Mes clubs :
Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur Dr1vT6E Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Youko Harasaki
« Elève ; en Classe C »
(#) Re: Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur  Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur EmptyHier à 18:16

En tuant une mouche, j'ai blessé une fleur

ft. Seito
Depuis le retour en classe, Youko faisait son train train quotidien. Études, études, cours, manger, dormir et les heures de clubs. Cette routine, confortable, avait quelque chose d’apaisant pendant laquelle Youko arrivait à ne pas trop penser à ses tracas familiaux, sauf lorsque sa mère appelait pour avoir de nouvelles ou son père qui lui disait qu’ils allaient faire une activité spéciale durant certains week-ends, notamment pour son anniversaire qui était passé, il y avait quelques jours de cela. La demoiselle n’avait pas voulu faire quelque chose d’exceptionnel, elle n’avait pas osé demander à des amies de fêter avec elle. Elle l’avait plutôt fêté en compagnie de son frère, sa sœur et son père.

Ce qui était un peu plus difficile par contre, c’était le club de littérature. Youko se sentait particulièrement inconfortable lorsqu’elle y mettait les pieds, surtout depuis le retour des vacances. À chaque fois qu’elle voyait Seito Mori, Youko ne pouvait pas s’empêcher de détourner la tête et se mettre à bégayer un peu plus s’il était dans son champ de vision. C’était beaucoup plus fort qu’elle ! Elle ne pouvait pas s’empêcher d’être beaucoup trop nerveuse lorsqu’elle le voyait, se souvenant sans cesse de leur première rencontre… Rencontre désastreuse.

Youko ignorait exactement comment c’était arrivé, mais elle était maintenant seule, dans la salle de club avec Mori. Youko se mit à ranger rapidement ses effets, ne tenant pas à rester particulièrement longtemps, elle ne voulait pas le déranger après tout. Sauf que voilà qu’il y lui adressait la parole. Était-ce vraiment bien à elle qu’il s’adressait ? Youko regarda autour d’elle, peut-être qu’il y avait quelqu’un d’autre dans la salle qu’elle n’avait pas vue. Après tout, son avis sur les arguments que sur leur camarade de club ne devait pas être… Si important pour Mori, non ? Mais non, c’était vraiment à elle qu’il s’adressait ! Youko eut un petit air surpris, elle n’avait même pas réfléchi à une réponse à lui donner ! Un peu embarrassée, Youko, comme à son habitude, rougit. Il eut alors un petit silence avant qu’elle dise quelque chose.  

- Je… Je crois que… qu’il était un… un… un peu ma… maladroit… Me… mais je crois… com… comprendre ce qu’il… vo… voulait dire…

Un peu mal à l’aise, Youko referma son sac, laissant sur la table que son cahier d’étude et son coffre à crayon. Regardant la salle, elle se disait qu’elle devrait donner un coup de main pour ranger la salle. Ce fut à ce moment que Seito la sauva, lui demandant de s’occuper des livres. Ah oui, il y avait des livres un peu partout, certaines personnes en avaient oublié, ce serait une bonne idée !

- Ou… Oui !

En même temps cela lui donnait une bonne occasion pour éviter le regard de Seito. Youko se mit à rechercher tous les livres laissés çà et là et les placer dans une petite bibliothèque non loin. Un peu dans son monde, l’adolescente rangeait tranquillement. Par contre, elle s’arrêta net, manquant d’échapper ce qu’elle avait dans les mains, lorsqu’il lui demanda si elle n’avait pas rencontré d’autres voleurs de cahier. Elle se sentait encore particulièrement mal de cet événement, de la tournure de tout cela. Youko avait seulement envie d’aller se cacher, aller très loin et d’éviter cette conversation. Mal à l’aise, se disant que Mori voulait probablement sa mort, Youko chercha une échappatoire pour fuir, mais il semblerait que cela ne soit pas du tout possible. Finalement, dans un souffle, elle réussit à répondre :

- N… Non…

Se réveillant un peu plus, Youko alla porter quelques livres qu’elle tenait dans les mains à leur place.  
emme

---------------------------------

Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur Youko110
Merci Neil  Coeur
Japonais : #c06ea3
Revenir en haut Aller en bas
 
Tuant une mouche, j'ai blessé une fleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le bâtiment Yamanaka :: Salles des clubs-
Sauter vers: