Le Deal du moment : -42%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
40 €

A l'université ; 1è année
Soren Haruka
■ Age : 30
■ Messages : 1115
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] GkZd5iQ[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Ven 7 Mai 2021 - 12:16
Qu’est-ce qu’on était allé lui trouver encore ! Soren était là, assit à la bibliothèque. Il avait pris place dans un fauteuil avec un livre sur l’histoire de l’art, mais ne semblait même pas lire. Ses yeux restaient rivés sur la page en cours sans bouger, perdus et pensif. Peut-être qu’un retour en arrière serait plus évident pour mieux comprendre.

On était le 30 janvier, Soren venait tout juste de sortie de son cours d’art avec un petit devoir à faire. Un petit passage par la bibliothèque serait sûrement l’idéal pour récupérer quelques informations. Cependant, au moment où il commençait à prendre la direction du bâtiment, un membre du personnel l’interpella.

- Haruka Soren ? Quelqu’un voudrait te voir, tu peux me suivre s’il te plaît ?

Le jeune homme accepta, curieux. Son reflet dans les vitres montrait qu’il s’était habillé d’un pantalon simple et d’un haut blanc. Jamais, d’extravagance, il passait inaperçu dans la foule… Mais pas cette fois. La personne l’amena vers une salle ou son père l’attendait. Il leur avoua que de cette façon, ils pourraient parler sans être embêté. Soren ne comprenait pas grand-chose, l’espace d’une seconde, il avait eu l’espoir que ce qu’il lui avait dit la dernière avait pu avoir un petit impact.

Son père l’invita à s’asseoir et le jeune homme s’exécuta non sans une certaine méfiance. L’appréhension étant plutôt forte en ce moment, l’étudiant était déjà prêt à se recevoir des remarques acerbes, des mots méchants et j’en passe… Pourtant.

- Voilà Soren, on m’a fait une proposition récemment. J’en ai parlé avec ta mère et elle a convenu de la même chose que moi. Je vais t’expliquer.

Dans un premier temps, Atomu lui expliqua calmement qu’il avait vu des amis à lui il y a peu. D’anciens amis qui semblaient désireux de l’aider de façon financière. Ce serait une occasion en or selon lui. L’étudiant leva les yeux au ciel, comme si tout ça l’intéressait… La suite en revanche lui plut beaucoup moins.

- Cependant, ils ont posé une condition. Vois-tu, ils ont une fille qu’ils souhaiteraient voir avec quelqu’un de bien et en échange d’une aide financière sur le long terme. Leur exigence serait un mariage arrangé entre vous deux.

Soren se leva d’un bond, faisant tomber sa chaise.

- Quoi ! T’es sérieux, tu vas me vendre comme ça ?!

Encore… C’était toujours le même cirque. Il n’était que de la marchandise aux yeux de son père. Mais alors que Soren commençait déjà à s’énerver. L'homme leva une main autoritaire et lui conseilla de se calmer car il n’avait pas fini. Invitant son fils à se remettre sur son derrière et rapidement. Soren s’exécuta, pour se retrouver le cul par terre ayant oublié de remettre sa chaise en place. Tellement abasourdi par la situation. Cette scène aurait pu être drôle d’un point de vue extérieur, voir le jeune homme se ramasser de façon aussi classe ! Atomu eut même un petit sourire ce qui acheva de choquer Soren qui remit sa chaise en place pour reprendre la discussion.

- Bien. Maintenant, que tu es disposé à m’écouter. Sache que la décision te revient Soren, nous ne t’y contraindrons pas. Je suis simplement venu en parler, calmement.
- Il n’y a rien à discuter alors. C’est non ! Je refuse de me marier avec quelqu’un que je ne connais pas… et puis…
- Très bien, si tu veux faire passer ton égoïsme avant les intérêts familli…
- Parce que selon toi, je n’ai pas déjà assez payé pour les intérêts de notre famille ?

Soren avait répliqué avec un calme assez inattendu, un ton froid et direct. Son père tourna son regard vers l’extérieur l’espace d’un moment puis se releva. Il n’avait visiblement aucune envie d’avoir cette discussion.

- Très bien. De toute façon, ils veulent une réponse définitive que vers la fin de l’année. Donc, j’imagine que nous en reparlerons d’ici là. Le choix te revient, je ne t’imposerais rien. Sache juste que c’est une jeune femme très gentille qui sera une bonne épouse. Quelqu’un qui prendra soin de toi.
- Je préfère choisir qui prendra soin de moi. Mais… merci de me comprendre… Pour une fois.

Atomu se dirigea vers la sortie et disparu après un bref au revoir. Soren lui, resta un bon moment sur place. C’était la première fois qu’il avait une discussion calme avec son père. L’étudiant n’en revenait pas. Pour lui, c’était juste un signe encourageant qu’il parvenait à avoir sa vie en mains. Cependant, il était perturbé.

Il avait donc rejoint la bibliothèque et s’était retrouvé là. Son livre entre les mains, un regard en partie vide. Il repassait cette conversation dans son esprit. L’histoire du mariage, il s’en moquait royalement, quoi que ce fût inattendu et malvenu pour lui. Mais le fait qu’il se soit retrouvé sur un tel pied d’égalité avec lui. Soren commençait à croire que les choses bougeaient doucement et l’idée que son père puisse réfléchir n’était pas déplaisante. Il soupira cependant, c’était beaucoup trop facile et il craignait aussi un piège.

En relevant les yeux, il observa la pièce et soupira doucement. Il n’y avait pas grand monde. Autant essayer de dessiner. L’étudiant sortit donc son calepin, mais au lieu de tracer ses habituelles lignes jusqu’à atteindre la fin de son croquis. Il tapota nerveusement le papier de la pointe noir de son crayon. L’étudiant soupira à nouveau… C’était trop facile. Son père gentil, après tout ce qu’il avait pris dans la tronche, cette scène ne collait pas. Puis devait-il parler de cette histoire à quelqu’un ? Il espéra intérieurement qu’une personne viendrait l’embêter, histoire qu’il se change un peu les idées. L'étudiant lâcha d'un ton calme.

- Je vais jamais pouvoir réviser, c'est trop compliqué pour moi là.

Cette histoire ne tombait pas forcement au meilleur moment pour lui. Le jeune homme se demandait si Lily prendrait bien une telle histoire... Il l'appellerait dès qu'il en aurait l'occasion.

---------------------------------

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Psx_2047
Merci Ikuko pour ce beau vava **
En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
A l'université ; 1è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 24
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty Re: [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Mer 12 Mai 2021 - 0:00
Kobe…La ville de ma naissance, celle dans laquelle j’avais commencé mon histoire. Je ne savais pas ce que je devais ressentir: la joie de retrouver un terrain familier ou la lassitude. A Osaka, j’avais au moins l’impression de respirer. L’air n’y était pas autant étouffant. Lorsque je vivais avec ma tante, bien qu’elle me surveillait assidûment, je me sentais plus libre de mes mouvements. Je ne ressentais pas la même pression que dans mon foyer familial. Les liens avec ma mère devenaient de plus en plus difficiles. Elle était pour moi comme une pièce entourée de barreaux impossibles à ouvrir car il n’y avait pas de clé. Depuis toujours, j’avais été sa marionnette, son jouet, son double même. Elle voulait que je sois elle peu importait le prix et les conséquences. Et il fallait que je subisse cette atmosphère même de ma chambre universitaire. Et encore tout cela ce n’était pas le pire. Je ne parvenais pas à penser à autre chose. Cet ultimatum que ma mère avait fait peser sur ma tête…Mais qui possédait une mère pareille à notre époque ? Qu’avais-je fait dans mes vies antérieures pour mériter cela ? Vivement ma prochaine réincarnation en espérant qu’elle soit bien meilleure que celle que je vivais actuellement. Je soupirai à part moi-même alors que je me dirigeai vers la bibliothèque. Il fallait que j’étudie coûte que coûte. C’était mon seul salut, mon unique moyen de me sortir de là, de me libérer de cet ultimatum qui pesait sur moi telle l’épée de Damoclès.

Cet ultimatum, c’était le mariage. Ce moment tant attendu par ma mère qui considérait que j’étais déjà une femme. Tout cela la mettait d’une humeur enchanteresse. Et quoi de mieux que de me manipuler en me menaçant de porter atteinte à mes études… Je repensai donc à ce moment. J’étais à peine rentrée d’Osaka qu’elle avait sauté sur l’occasion pour m’expliquer qu’elle m’avait « acheté » un mari. J’eu à peine le temps de rétorquer quoi que ce fut qu’elle me coupa dans mon élan avec une menace bien calculée. Soit j’acceptais et elle me laissait faire mes études tranquillement, soit je refusais et je pouvais dire adieu à mes études, et j’allais devoir attendre mon âge adulte afin de pouvoir envisager en faire. Je bouillonnais intérieurement. Je bouillonnais tellement qu’il m’avait fallu plusieurs séances d’aïkido avant de faire partir mon envie de tout envoyer en l’air. J’enrageai plusieurs jours durant puis au fur et à mesure je réalisai que rien ne m’obligerait à tenir parole jusqu’au bout. Une fois adulte j’allais pouvoir décider de tout ce que je désirais sans que personne ne mette la moindre entrave sur mon chemin. Malgré tout je restais préoccupée, incapable de penser à autre chose. Il y avait encore quelques paramètres à prendre en compte et ce n’était pas des moindres.

Arrivée à la bibliothèque, je m’installai au hasard sur une table vide me tapotant les joues comme pour chasser mes pensées. Ce n’était pas tout de se faire du mouron, il fallait que j’étudie et cela n’était pas possible si je restais là à me lamenter. Je pris donc une grande inspiration et sortis les premiers travaux que je devais faire pour la psychologie. J’avais aussi beaucoup de notions à apprendre et à connaître sur le bout des doigts et ce n’était pas une mince affaire ! Néanmoins cela ne devait pas être mon jour, je me concentrai à peine qu’un groupe semblait avoir des difficultés à garder le calme. J’avais encaissé au départ les chuchotements me disant que ce n’était rien et qu’il fallait que je laisse passer. Mais ils devinrent de plus en plus insupportables accompagnés de rires et de quelques exclamations peu discrètes. Il n’y avait rien de pire qu’une bande d’amis dans une bibliothèque. Et personne ne semblait être là afin de leur imposer un peu plus de silence. Je finis par me lever et allai à leur table:

- Il y en a qu’essaye de bosser ici !, commençai-je d’emblée.
- Ouai ben si t’es pas contente tu vas ailleurs !, me répondis une fille du groupe.

Elle termina à peine sa phrase que je m’approchai d’elle, une main posée non loin d’elle sur la table la regardant bien en face :

- Pour ton infos, idiote, de un t’es dans une biblio donc, de deux, si t’as envie de pouffer c’est pas l’endroit ! Et de trois, c’est à toi et tes potes de se taire, pas à moi de me dépl…

La fille allait rétorquer à son tour, l’indignation se lisant clairement sur son visage. Mais une de ses amies la retint en me dévisageant et lui suggérant que ça ne servait à rien de perdre du temps avec moi et qu’il valait mieux qu’elles aillent ailleurs. La personne se chargeant de la bibliothèque finit par intervenir à son tour pour nous gronder et moi particulièrement. Ce qui suffit à me mettre davantage en rogne. Je pris donc à nouveau mes affaires afin de me réfugier à un autre endroit de la bibliothèque qui me semblait assez calme. Je jetai mon dévolu sur une table où un autre étudiant était seul. C’était parfait ! J’allais enfin pouvoir avoir la paix. Néanmoins j’étais si énervée que je ne pus m’empêcher de reposer mes affaires en les faisant presque claquer sur le dessus de la table et m’installai en soupirant râlant dans ma barbe:

- Non mais sérieusement ! Sont pas croyables ces abrutis !, puis entendant soudainement une voix qui dit « je vais jamais pouvoir réviser, c’est trop compliqué pour moi là », je répondis machinalement sans vraiment réfléchir, ah ouais ça je te le fais pas dire ! Y se prennent pour qui ces idiots !

Sur le moment je ne fis pas attention à la personne qui avait dit cela, j’avais répondu comme si la voix venait de ma tête et non pas de l’extérieur.
A l'université ; 1è année
Soren Haruka
■ Age : 30
■ Messages : 1115
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] GkZd5iQ[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty Re: [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Mer 12 Mai 2021 - 1:16
Il n’avait pas vraiment eu le temps de se prendre plus la tête que ça. Tellement absorbé par ses pensées, le jeune homme n’avait même pas remarqué la personne qui s’était installée à côté de lui et la réponse à sa remarque avait eu le mérite de le faire un peu sursauter. À vrai dire, il n’attendait même pas une réponse tout court et ne voyait pas vraiment à quoi elle faisait allusion avant de sonder la bibliothèque d’un rapide regard.

Ah oui, ça ! En même temps comme l’endroit, était un peu plus vide que d’habitude. L’étudiant se dit que le peu de personnes présentes sur les lieux devaient sûrement penser qu’ils pouvaient faire un peu plus de bruit. Mais dans le genre discret, elle n’était pas vraiment plus douée vu la façon dont elle avait fait tomber son sac, si c’était bien le bruit du sac qu’il avait entendu juste avant.

Cependant que dire à une personne déjà bien remontée visiblement. Rester de son côté ou bien calmer le jeu. L’étudiant ne voyait pas trop en réalité, il se doutait que répondre un truc serait sûrement la base de la politesse, sauf que dans le cas précis, il ne savait pas trop si c’était une bonne idée de prendre le risque d’agiter une allumette devant un baril de poudre.

- T’occupe pas d’eux au pire, même si ce n’est pas simple. Je ne pense pas que t’énerver contre eux changera quelque chose de toute façon. Ils finiront par partir de toute façon.

Il lui sourit de façon bienveillante, histoire de lui faire savoir qu’il n’avait pas dit ça contre elle. L’idéal était encore d’ignorer les personnes qui peuvent nous pourrir la vie. L’étudiant soupira doucement et referma son carnet en se doutant qu’il n’avancerait dans rien aujourd’hui. Entre ce qu’il venait de vivre et maintenant ça, l’étudiant abandonna l’idée.

Il posa son carnet sur le livre qu’il avait juste avant et observa la jeune femme avec curiosité. C’était la première fois qu’il la voyait, une nouvelle ? Probablement, son bouquin traité de la psychologie. Une littéraire ? Le jeune homme hésita à engager la discussion… Déjà qu’il avait eu assez de rumeurs sur lui comme quoi le fameux don juan dragué à la bibliothèque… Cependant.

- Ça a l’air assez compliqué non ? Je veux dire, la psychologie. On m’en a parlé une fois. Ce n’est pas trop mon cursus, mais j’ai essayé de m’y intéresser un peu, j’avoue. Enfin, excuse-moi, je devrais peut-être te laisser réviser tranquille. Ma faute !

Il rigola doucement puis prit le livre sur l’histoire de l’art. Afin de se replonger dedans, qu’il le veuille ou non, il devait réviser.

---------------------------------

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Psx_2047
Merci Ikuko pour ce beau vava **
En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
A l'université ; 1è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 24
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty Re: [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Mar 18 Mai 2021 - 2:06
Alors que je m’étais plongé la tête dans les bras pour prendre le temps d’inspirer et d’expirer calmement, je relevai la tête à la voix de l’étudiant. Personne d’autre ne se trouvait aux alentours, j’en conclus que c’était bel et bien à moi que ces paroles étaient destinées. Il n’avait pas tord. Au fond, je savais bien que le choix rationnel aurait été de ne pas plonger tête baissée mais cela était plus fort que moi. Lorsque je bouillais de l’intérieur, il m’était difficile de rester tranquille. Je soupirai tout de même de soulagement, qu’ils partent ou non, au moins je ne les entendais plus. J’allais pouvoir passer à autre chose. Cela était aussi un trait spécifique de ma personnalité, je n’aimais pas à rester sur une même émotion et je pouvais passez rapidement à autre chose après un petit coup de sang. De plus, l’étudiant se montrait souriant et paraissait particulièrement calme. Il semblait y avoir une sorte de carnet devant lui, posé avec négligence comme s’il l’avait sorti pour y inscrire rapidement quelque chose et qu’il s’était ravisé. Peu importait ses raisons, je n’avais pas l’impression qu’il était venu dans cet endroit pour travailler sur un sujet en particulier. Je me concentrai de nouveau sur lui me disant que de toute façon tout cela ne me regardait pas. Je finis par lui sourire en retour, il avait essayé de se montrer avenant et je me dis que discuter tranquillement me calmerait les nerfs puis je pourrai de nouveau me concentrer sereinement.

D’autant plus que malgré mon air renfrogné, l’étudiant ne s’était pas arrêté à cela et avait tenté d’entamer de lui-même un début de discussion. Après tout, cela était aussi l’occasion de faire connaissance avec les étudiants des autres filières. J’ignorais de quelle filière il était sur le moment mais, dans tous les cas, il n’y avait rien de mieux que de sympathiser lorsqu’on ne connaissait personne. Je l’écoutai donc attentivement bien décidée à être avenante à mon tour. Ce ne fut qu’une fois qu’il prit ce qui semblait être un ouvrage sur l’histoire de l’art que je pus conclure qu’il appartenait sans doute à la filière artistique. Après ces brèves analyses de quelques secondes, je pris enfin la parole:

- Ça dépend ce qu’on fait. Le plus dure, c’est tout ce qui concerne les neurosciences, la neurobiologie…la sémiologie, les statistiques…une vraie horreur ! Ça donne envie de s’arracher les cheveux. C’est à se demander comment j’arrive encore à en avoir sur la tête. Mais il y a des trucs très cool à savoir aussi. Par ex, tu connais le rasoir d’Ockham ? Bon c’est pas entièrement psy mais c’est quand le cerveau prend toujours l’information la plus brève et la plus simple. Par ex, si je te dis que la bibliothèque a été construite par telle personne mais qu’une autre explication dit que c’est un alien qui est derrière tout cela pour manipuler les esprits humains et les réduire en esclavage pour les ramener sur leur planète…Ben tu choisiras automatiquement la première hypothèse. Bon là je grossis, c’est plus subtil en fait.

Jugeant que j’avais suffisamment parlé et curieuse d’en savoir tout de même un peu plus sur cet étudiant, je m’arrêtai et demandai :

- Et l’histoire de l’art ? Ça doit pas être drôle tous les jours non plus. D’ailleurs, commençai-je pris par un élan de curiosité et montrant le carnet du doigt, puis me levant pour m'approcher un peu, je me demandais… c’est un genre de carnet de croquis ? Tu dessines ? Ou c’est vraiment que pour l’étude de l’histoire de l’art, la recherche tout ça ?

S’il s’agissait de dessins, j’étais surtout curieuse de savoir ce qu’un étudiant en filière artistique pouvait bien dessiner. Avait-il des projets en rapport avec cela ? Pensive, je restai tout de même attentive à la réponse.
A l'université ; 1è année
Soren Haruka
■ Age : 30
■ Messages : 1115
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] GkZd5iQ[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty Re: [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Sam 22 Mai 2021 - 1:12
Soren avait tenté de faire un peu la conversation avec la jeune femme qui semblait bien remontée. Peut-être parviendrait-il à la détendre un peu, ou bien à aggraver les choses, mais ça ne semblait pas vraiment être le cas. Non, au contraire, au lieu de lui dire de se taire pour réviser tranquillement, elle lança d’elle-même le sujet.

Bon autant être honnête, Soren la regarda avec des yeux un peu perdus sur le moment. Il ne comprenait pas tout dans le domaine psychologique et préférait laisser ça à des personnes plus intelligentes que lui. Mais son explication en revanche était plutôt propre et facile à comprendre. D’ailleurs, Soso lui fit savoir en tentant de transposé la chose en des termes plus clair pour lui.

- Donc, c’est un peu comme si on demandait à quelqu’un de choisir entre une toile simple et épurée d’un côté et une toile complexe de l’autre. La personne aura plus de facilité à comprendre la toile épurée ?

Soren avait de bonnes raisons de ne pas aimer la psychologie en réalité. Les mots avaient un pouvoir, un pouvoir puissant. Lui était plus simple et préférait les actes. Un acte est ce qu’il est, ne peut être contrefait alors que des mots, des phrases, peuvent prendre plusieurs tournures, vouloir dire plusieurs choses. Rien que l’utilisation d’un mot pour plusieurs définitions pouvait en dire long, quand ce n’était pas les métaphores et autres transformations plus philosophiques des termes qui rendaient les choses encore moins claire. Soso resta souriant face à la jeune femme, sa pensée ne concernait que lui au fond. On peut tromper avec des mots, mais des actes sont beaucoup plus compliqués à faire mentir.

Le sujet partit sur l’histoire de l’art et Soso se fit une joie de répondre en lui tendant son carnet. Il n’y avait que des lieux qui l’avait marqué et quelques croquis de Lily ou Riku. Rien de compromettant.

- Ce n’est pas si dur en réalité, il suffit de s’y intéresser. Pour être honnête, je pense que la psychologie est clairement plus complexe. Le domaine artistique me semble beaucoup plus simple, mais j’ai grandi dedans, ça aide. Oui, c’est bien un carnet pour mes croquis. Je pratique le principe du portrait, je dessine ce que je vois, ou j’ai vu. Rien de grandiose en soi.

Il lui sourit doucement.

- Je ne me suis pas présenté, je m’appelle…

Un bruit de vibreur l’arrêta net, Soren sortit son téléphone en s’excusant et observa le message, mais rien d’important au final. Alors il reprit en ayant oublié son élan de politesse.

- Pardonne-moi… Quoi qu’il en soit, l’histoire de l’art n’est pas franchement plus compliquée que l’histoire tout court. De mon point de vue.

Puis il la laissa observer ses « œuvres. »

---------------------------------

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Psx_2047
Merci Ikuko pour ce beau vava **
En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
A l'université ; 1è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 24
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty Re: [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Jeu 27 Mai 2021 - 18:29
Je trouvais son allusion à la toile assez amusante pour tenter de comprendre ce que j’essayais de lui expliquer. Le lien entre la psychologie et l’art semblait possible sans que cela ne contredise ni l’un ni l’autre. Je hochai donc la tête lorsqu’il m’interrogea pour savoir si la comparaison était conforme à ce que je disais. J’ignorais pour quelle raison je m’étais décidée à lui parler de concept semi-psychologique sur le moment mais ce fut ce qui me vint le plus rapidement en tête. Il y avait des choses comme cela qui nous marquaient et sortaient jamais de nos têtes sans que l’on sache pourquoi. En tous les cas, je trouvais cet étudiant fort sympathique. Il semblait calme, souriant et sans trop prise de tête. Rien à voir avec moi qui ne pouvait m’empêcher de me transformer en tempête de sable en un clin d’oeil. Néanmoins à l’observer plus longuement, je ne savais pas pour quelle raison mais sa physionomie me paraissait familière. J’avais comme une impression de l’avoir déjà vu auparavant. Pourtant, je le savais avec certitude, je ne le connaissais pas. Ce jour-là était la première fois que je lui adressais la parole. Alors, si j’en avais une aussi grande certitude, d’où me venait ce sentiment de l’avoir déjà vu ? Je me mis à réfléchir quelques secondes puis je renonçai incapable de remettre le doigt dessus. Soudain je sus à quoi il me fit penser lorsqu’il me parla du carnet de croquis.

Je jetai de nouveau un coup d’oeil vers le carnet de croquis. Puis ce fut là qu’un souvenir très flou me revint en tête. Si flou que je ne pouvais pas vraiment le saisir pleinement comme l’histoire de la madeleine de Proust. La madeleine que le narrateur, dans son ouvrage, mange et qui lui amène soudainement tous les souvenirs du goût des madeleines qu’il mangeait dans son enfance. Je devais être en fin de collège, début du lycée et il m’arrivait de temps en temps de parler avec un garçon de mon âge qui griffonnait des dessins de temps en temps. Je me souvins d’un moment quelconque où un garçon griffonnait des dessins dans un carnet, ou une feuille, je ne savais plus. Mais rien de plus précis ne me vint à l’esprit. Je devais juste faire le rapprochement par rapport au carnet, rien de plus finis-je par me dire. Je pris le carnet qu’il me tendit et fut étonnée du niveau des croquis. J’imaginais que pou lui c’était tout ce qu’il y avait de plus normal mais pour un oeil inexpérimenté, les lieux et les croquis de personne qui y figuraient semblaient très réussis. Décidément ce n’était pas mon domaine, j’étais incapable d’atteindre un tel niveau. Il avait beau me dire que la psychologie lui paraissait plus complexe, j’avais le sentiment contraire. Puis il allait se présenter mais une distraction l’en empêcha et il passa rapidement à autre chose. Je restai distraite occupée à tourner les pages du carnet.

- Impressionant !, m’exclamais-je en lui rendant son carnet, ça te parait peut-être pas grandiose pour toi mais quand on est pas habitué à de tels dessins, ça fait son effet ! Je les trouve cool, j’en ferai pas autant. Je suis plus douée pour triturer les cerveaux, chacun son truc comme on dit souvent.

Puis, repoussant mes cheveux derrière les oreilles gênée par leur présence sur mon visage, j’ajoutai:

- Perso ça me parait compliqué, je pense qu’au final ça dépend de nos spécialités. Les deux sont difficiles mais ça dépend de ce qu’on veut et de ce qu’on choisit, puis je dis après un bref silence, bref désolé pour tout à l’heure. J’espère que j’tai pas dérangé au moins ? J’suis un peu vénère parce que je dois faire des choix idiots et que je vais me retrouver à devoir me coltiner un abruti sur le dos.

Je soupirai me disant qu’après tout je pouvais bien raconter ma vie puisque je n’allais sûrement pas le recroiser plus tard. Nous n’étions pas dans la même filière et il s’agissait d’une conversation qui n’aurait pas de conséquence. Du moins c’était ce que je pensais.

- Mhhhh… J’ignore ce que j’ai fait pour me retrouver avec une situation pareille. Toi aussi ça t’arrive ? Les trucs à la c** qui pourrit la vie ?, dis-je après un peu de réflexion.
A l'université ; 1è année
Soren Haruka
■ Age : 30
■ Messages : 1115
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] GkZd5iQ[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty Re: [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Jeu 27 Mai 2021 - 23:40
Le dialogue semblait plutôt bien débuter. Soren avait même réussi à faire un rapprochement de ce qu’elle faisait avec ce qu’il faisait histoire de mieux la comprendre. La jeune femme semblait se calmer peu à peu et il put l’observer un peu. Des cheveux gris ? Probablement une teinture et des yeux marron. En soi, elle était plutôt mignonne si on oublie son air un peu rentre dedans. L’étudiante lui rendit son bien en le complimentant sur son talent.

Le jeune homme ne fit aucun commentaire la-dessus, à vrai dire, ce n’était pas vraiment nouveau qu’il n’était pas du genre à se mettre en avant sur ça. Préférant croire qu’il devait encore s’améliorer dans le domaine de l’art et beaucoup d’autres d’ailleurs. Mais bon, passons, car le sujet semblait se déporter sur autre chose.

Quand elle s’excusa pour ce qu’il s’était passé un peu plus tôt. La suite interpella un peu plus le jeune homme qui fronça doucement les sourcils. La pauvre quand même, elle ne semblait pas avoir de chance. Devoir subir quelqu’un qu’on ne souhaitait pas côtoyer… Dire qu’il avait failli y avoir droit à peine un peu plus tôt en un sens.

Elle lui retourna rapidement la question, enfin, non pas que Soso lui en ai posé une. C’était principalement pour faire un comparatif, probablement. Il répondit d’un ton calme.

- Presque toute ma vie… Si tu entends par là les situations où on a aucun contrôle. Mais par chance, ça semble se finir dans mon cas.

Avoua-t-il en souriant. Visiblement, oui, il allait enfin pouvoir souffler un peu. Son père semblait avoir compris les limites à ne pas dépasser. Mais l’histoire de l’étudiante l’interpella un peu sur l’instant. Que pouvait-il bien lui arriver de si embêtant … Pour peser les mots. L’étudiant se risqua alors à demander d’un ton détendu.

- Si je peux… Enfin sauf indiscrétion de ma part bien sûr. Mais qu’est-ce qu’il t’arrive en fait ?

Il lui sourit doucement avant d’ajouter en rigolant pour l’aider à se détendre.

- Non parce que, tu m’en parles, mais je ne comprends pas grand-chose à ta situation. Alors si tu veux en parler, n’hésite pas. Je pourrais peut-être t’aider… Enfin au mieux en tout cas.

Car après tout, il ne pouvait pas grand-chose pour elle au fond. Cependant, le simple fait de parler de ses problèmes pouvait parfois permettre de les voir sous un autre angle. Le jeune homme attendit donc calmement de savoir si elle voulait ou non en parler en se promettant de se présenter ensuite, car ça lui était revenu en tête.

---------------------------------

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Psx_2047
Merci Ikuko pour ce beau vava **
En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
A l'université ; 1è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 24
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty Re: [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Sam 29 Mai 2021 - 13:44
Je fus surprise de tomber sur une personne autant à l’écoute. Cet étudiant me sembla d’un caractère assez facile, j’avais l’impression que n’importe qui pouvait parler avec lui, il était capable de s’adapter et de faire avec. Il me sembla donc d’un caractère sociable et communicatif mais quelque chose me chiffonnait. Qu’est-ce qu’il faisait donc ici seul ? Je ne prétendais pas que toute personne communicative n’aimait pas la solitude, bien au contraire même, j’étais assez bien placée pour savoir que les êtres humains étaient bien plus compliqués que cela. Néanmoins je savais aussi que certaines personnes avaient des tendances à s’isoler à des moments bien précis, j’ignorais s’il était présent pour étudier et cela expliquait tout ou s’il avait cherché une forme de solitude au sein de la bibliothèque. En tous les cas, peu importait ses raisons, il était resté égal et se montrait sympathique. Ce qui changeait nettement avec les airs de méfiance que les gens manifestaient en général face à l’inconnu. Moi qui était d’un naturel à facilement parler avec franchise sans faire de manière, cela avait plutôt comme effet d’offusquer tout le monde en dehors de rares personnes comme cet étudiant.

Je ne pensais même pas qu’il s’intéresserait à ce que je disais, je l’avais dit comme cela volontairement de manière évasive. Je ne m’attendais pas à une réponse quelconque car après tout, cela me travaillait mais sans plus. Je savais par avance que je trouverai un moyen de m’en sortir et que jusque là tout allait dans mon sens, même si cela signifiait souffrir un peu du contrôle de ma mère toxique en attendant. Sur le moment je ne répondis pas me perdant un peu dans mes pensées. Je fis semblant de lire mon cours et de me concentrer un instant réfléchissant à ce que je devais répondre. Est-ce que je pouvais me permettre de faire une réponse totalement honnête ? Est-ce que je devais inventer une excuse bidon parce que c’était un inconnu et qu’il valait mieux ne pas se confier à n’importe qui ? Ou est-ce que je pouvais être honnête tout en ajoutant une touche de légèreté à cette honnêteté ? Peut-être que la dernière option était la meilleure. Je n’aimais pas me plaindre et encore moins me montrer comme une victime. Je concevais cela comme une faiblesse de caractère et je détestais les faiblesses de caractère. Je savais bien que j’avais tord de considérer les choses ainsi, après tout l’être humain avait des faiblesses et parfois il était plus facile d’avancer dans la vie en les acceptant, plutôt qu’en faisant comme si elles n’existaient pas. Néanmoins je n’avais pas autant de sagesse et je préférais préserver mon air fière.

Pourtant l’étudiant en art semblait se montrer préoccupé de ce que je venais de dire comme si cela l’intéressait vraiment. Je pensais que c’était juste une politesse de sa part et une envie réelle et sincère de se montrer gentil mais je ne pensais pas qu’il serait attentif. J’avais fini donc par reposer mes cours et le regarder de nouveau me disant qu’après tout puisqu’il prenait la peine de s’enquérir du problème, je pouvais en parler en essayant de ne pas trop en dire en même temps. Le reste devait rester mon jardin secret.

- Ah ouais ? Toi aussi tu connais ça ? Heureusement que t’es enfin tranquille. C’est une vraie plaie ces situations pourries…

Je lui rendis son sourire prête à continuer sur ma lancée:

- Tu vas avoir l’impression que j’t’invente une vie tellement c’est tiré par les ch’veux ! Pour résumer, ma vie est déjà faite, j’ai dû accepter un engagement avec un certain Har…Haruki ? Haruka ? Un truc du genre, je sais plus. C’est vraiment la plaie ! Mais je préfère te passer les détails, ce serait trop complexe, ajoutais-je en riant bien que l’envie n’y était pas.

Puis après un bref instant je dis:

- Parait qu’il est étudiant ici, va falloir que je l’aborde mais franchement je me laisse une pause. Tu connais d’ailleurs un type de ce nom ? Haru…truc ? Ça t’évoques quelque chose ?
A l'université ; 1è année
Soren Haruka
■ Age : 30
■ Messages : 1115
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] GkZd5iQ[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty Re: [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Dim 30 Mai 2021 - 0:14
D’une certaine façon, Soso restait curieux de cette histoire. Qu’avait-elle bien pu traverser ? On aurait dit qu’elle avait vécu quelque chose de similaire à lui. Enfin, similaire, de loin. Soren ne doutait pas que chaque famille pouvait être différente. Lui-même pouvait se vanter d’avoir eu de la chance, car seulement une ombre venait ternir la photo de famille.

Quoi qu’il en soit, la jeune femme reposa son cours et semblait plutôt prête à parler. Elle devait sûrement en avoir besoin, après tout, cela faisait du bien de laisser ses problèmes échapper, même pour un instant fugace. Ça ne réglait rien, oui… Mais ça soulageait parfois. Si le jeune homme pouvait au moins prêter une oreille attentive, ce n’était pas cher payer au fond.

- Oui, d’une certaine façon. Totalement, d’accord avec toi, on s’en passe bien parfois.

Il rigola doucement puis la suite, le prix d’une oreille attentive sembla grimper en flèche, un peu comme une action à la bourse qui aurait subi un décollage inattendu. Il écouta, écouta et écouta encore. Elle n’avait pas parlé beaucoup… Mais trop avait été dit. Soren avait rapidement fait le rapprochement et une seule conclusion logique s’offrit à lui… On l’avait purement et simplement piégé.

Son père, lui avait-il donné simplement l’illusion qu’il avait le choix ? Alors, on en était là ?! Ses doigts se serrèrent sur le crayon qu’il avait encore en main. Peu à peu, de façons totalement imperceptible. Plic-ploc … La goutte de trop ? Avait-on atteint les limites de sa patience déjà trop durement éprouvé… Le jeune homme n’avait-il donc pas le droit de souffler un peu.

Elle continuait de parler, lui demandant même s’il se connaissait lui-même. Soren ne savait même pas comment réagir tant cette situation lui semblait irréaliste. Sa tête était si lourde qu’il ne pouvait plus vraiment réfléchir. Il ne voulait plus être là, pas avec elle, certainement pas avec elle, le simple fait de la regarder resserrait la prise sur son cœur, cette prise malsaine qui vous empêche de respirer. Quand bien même elle n’aurait rien à voir dans cette histoire… Qu’elle lui avait bien fait comprendre que cette situation ne lui plaisait pas… Elle venait en un instant de devenir un obstacle de plus entre lui et son indépendance durement payée. Soren dit d’un ton un peu plus froid.

- Non… Ce nom ne me dit rien…

Que dire de plus ? Oui, c’est moi Haruka ? Non hors de question, il ne rentrerait pas dans ce jeu. Soren en avait marre des pièges de son père. Son téléphone vibra, un salut providentiel qui lui donnait l’opportunité de fuir cette situation complétement inattendue. Il s’excusa et sortit son appareil. Un message d’Elizabeth qui lui informa qu’elle était disponible. « Hey, t'es occupé là ? Je m'ennuie, ramène tes fesses ! <3 » Un message qui aurait pu faire sourire le jeune homme en temps normal. Mais cette fois, il garda un air grave et lâcha sur un ton froid.

- C’est important, il va falloir que je te laisse. Bon … bon courage pour la suite. Quelque chose me dit que ça ne sera pas simple… En tout cas, j’ai l’impression.

Il ne souriait plus et rangea ses affaires pour s’en aller en saluant rapidement la jeune femme, ce n’était pas très formel. Mais là, il ne pouvait pas rester une seconde de plus dans la même pièce qu’elle. Son sang bouillonnait littéralement. Une chose était sûre, il en devait une à Lizzy.

« J’arrive de suite ! Merci, tu me sauves vraiment la vie, je te dois un resto… Qui ne finira pas par une nuit à l’hôtel… Promis ! »

C'est a ce moment qu'il réalisa avoir oublier son livre sur l'histoire de l'art... et son nom marqué dedans... Aie...

---------------------------------

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Psx_2047
Merci Ikuko pour ce beau vava **
En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

[Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre] Empty Re: [Terminé]Un nuage dans le ciel [Libre]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum