Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -30%
OCEANIC Rafraîchisseur 4 en 1 – ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez
 

 [Terminé] Sans un bruit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyMer 19 Mai 2021 - 22:30

sans un bruit ?
en salle de musique
feat Tamika Jinken
Il est un peu plus de seize heures, et Ikuko s’ennuie péniblement. Dehors, il fait trop froid, et une petite pluie battante dissuade la jeune étudiante de se promener. Les cours sont déjà terminés depuis quelques heures, et Ikuko est directement rentrée dans sa chambre. Dans un premier temps, elle a essayé de travailler ses devoirs, puis a sorti ses cahiers, ses crayons, ses pinceaux. Elle les a fixés pendant une dizaine de minutes sans ne savoir que faire, sans arriver à se focaliser. Fatiguée, épuisée, énervée par le fait de ne pas réussir à travailler, elle a tout laissé en plan, le bureau en bordel, et a quitté sa chambre en trombe. Tant pis si ça énerve sa colocataire, elle rangera plus tard !

Mais où aller, que découvrir ? Ikuko attrape son appareil photographique et le porte à son cou, au cas où, on ne sait jamais. Elle saute dans ses pompes, claque sa porte et part. Dans un premier temps, elle traine dans les couloirs, marche encore et encore sans but, scanne de son regard tout ce qu’il se passe autour d’elle. Mais les lieux sont presque fantomatiques. Mais où sont tous les autres ? Dans les bains chauds ? Boire un chocolat dans un confortable café ? Aucune idée. Une chose est sûre : il n’y personne à photographier ici. Elle continue de se promener, un peu désemparée, vers les salles du bâtiment Yamada. Il y aura bien quelqu’un à photographier dans un club.

Puis, un bruit. Non. Un son. Il semble très lointain, presque inaudible. Ikuko ne se rend pas bien compte d’où il vient, mais elle essaye de le suivre. Elle ne regarde pas où elle va, ne suit pas son chemin, ne s’intéresse plus aux lieux, seulement à ce son. Plus elle s’approche et plus c’est clair. C’est de la musique. Du piano, un peu aigu, un peu mélancolique. Magnifique. Ikuko s’élance, elle ne marche plus, elle trottine, court presque. Puis elle s’arrête devant la porte de la salle de musique. C’est là que se trouve le piano, et son pianiste. Ikuko aimerait tellement voir qui joue. Mais la porte est fermée.

Ni une, ni deux, Ikuko attrape la poignée et ouvre la porte. Pour une fois, elle essaye de se faire discrète, de ne pas gêner les doigts de la personne qui joue et surtout, de ne pas arrêter la musique. Quelle belle image, le moment est précieux, le pianiste est en fait la pianiste. Ses longs cheveux noirs balaient son visage, son regard et ses lèvres sont presque cachés par les mèches. Impossible pour Ikuko de ne pas saisir la grâce de l’instant. Elle tient fermement son appareil et pose son œil sur le viseur. Le bruit de l’obturateur rompt la mélodie.

Pardon, j’ai pris une photo, ça ne te dérange pas ?





---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.


Dernière édition par Ikuko Ninagawa le Lun 31 Mai 2021 - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? MzrdKEg[Terminé] Sans un bruit ? IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyJeu 20 Mai 2021 - 10:32

   

    
Sans un bruit ?

    
feat : Ikuko Ninagawa

    
Jeudi 19 janvier 2017 à 16h30

La pluie, un temps qui a toujours été partagé entre tous. Certains voient en la pluie une tristesse de la journée, d'autres une source d'amusement. Certains voient en la pluie la difficulté de sortir, d'autres l'abondance. Pour ma part, la pluie est une source d'inspiration. Je ne sors que peu, mais lorsque j'entends la pluie s'abattre sur toutes les surfaces, pour peu qu'un éclair ne s'abat sur rien et qu'une grande bourrasque se fait entendre ça me détend. Cela fait un bruit assez discret, et peu désagréable à l'oreille.

Tous les jours, je vais à la salle de musique. C'en est une tradition pour moi. Bien sûr, je n'y vais pas dans tous les temps libres, je profite souvent du soleil pour sortir et m'inspirer, que ce soit en dessin ou, surtout, en musique. Cependant, les jours de pluie, je vais souvent en salle de musique, ou peu que j'aie du temps libre. Cette journée ne déroge pas à la règle.

Aujourd'hui, je n'ai pas de partition à faire, ni à regarder, ni à me souvenir. Certes, j'ai toujours des partitions dans mon sac, mais je préfère improviser. Pendant cette durée de l'improvisation, mes yeux sont à moitié fermés, car je laisse mes doigts me guider. Je connais l'emplacement des touches sur le bout de mes ongles, alors je sais que les fausses notes sont très, très rares.

L'improvisation est lente, douce, mélancolique. A l'heure actuelle, je me sens seule avec le piano, mais ce n'est pas un mauvais sentiment en soi. J'ai une impression d'être à un moment hors du temps, avec le son du piano qui résonne dans toute la salle. Bien sûr, je n'ai rien contre laisser venir d'autres personnes. Après tout, la salle de musique n'est pas qu'à moi. C'est souvent à moi de l'ouvrir et de le fermer à clé, étant présidente du Club de Musique, mais je suis prête à accueillir.

En parlant d'accueil, j'entends le clic d'un appareil photo, mais ce n'est pas ça qui m'arrête. Ca veut juste dire que je ne suis plus seule. Je continue donc pendant qu'elle s'excuse et qu'elle me demande si ça ne me dérange pas. Je me mets à sourire, sans la regarder, restant concentrée sur ma musique.

"Ne t'inquiète pas, j'y suis habituée."

Je finis doucement ma musique, ouvrant doucement mes yeux, et une fois ça fait, je regarde doucement en direction de la photographe. Je vois une jolie étudiante avec un style qui dénote complètement avec le reste des personnes que j'ai rencontré. Je lui souris donc.

"Bonjour, d'ailleurs. Je m'appelle Jinken Tamika, et toi ?"

Je dis cela en déposant doucement mes mains sur mes cuisses, avec désormais pour seul son qui nous accompagne celui de la pluie.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Sans un bruit ? Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyJeu 20 Mai 2021 - 11:21

sans un bruit ?
en salle de musique
feat Tamika Jinken
Ikuko stresse un peu, elle s’attend à toutes les réactions possibles. Du moins celles qu’elle peut imaginer. Elle espère ne pas avoir dérangé cette belle pianiste. Elle ne la connaît pas vraiment, enfin, si elle l’a aperçue une ou deux fois. Elle est en première année aussi, lui semble-t-elle. Mais elles n’ont jamais discuté, et Ikuko, tête en l’air, ne se souvient même pas de son nom.

"Ne t'inquiète pas, j'y suis habituée."

Un ange passe. Ikuko est étonnée, décontenancée, c’est rare, comme réponse. Souvent, ses modèles d’un jour sont amusés, curieux et demandent immédiatement de voir la photo. Parfois, ils s’énervent et imposent la suppression de l’image. Mais jamais on ne lui avait dit ça. Habituée ? Comment ça, habituée ? Elle ne l’avait jamais vu, autour de la salle du club de photographie, et elle n’avait pas vraiment l’allure d’un mannequin. Non pas qu’elle soit laide, bien au contraire, mais le calme de sa voix trahissait un caractère timide. Une mannequin timide, c’est rare. Mais Ikuko n’est pas professionnelle après tout, peut-être que ça existe.

"Bonjour, d'ailleurs. Je m'appelle Jinken Tamika, et toi ?"


Jinken ! C’est son nom. Un drôle de nom, pas vraiment japonisant. Ikuko s’en souvient, maintenant. Jinken, comment avait-elle pu oublier ? C’est un nom dont on se souvient, davantage que Ninagawa.

Oh..oh.. Bonjour, moi c’est Ikuko ! Ikuko Nanigawa.. non pardon Ninagawa ! Enchantée.

Ses mots s'emmêlent et se mélangent. Il ne faut pas imaginer qu’elle est décontenancée, gênée, ou timide. Souvent, elle mâche ses mots, en oublie d’autres, surtout son nom. Comme si ses pensées allaient plus vite que ses lèvres. Ou comme si elle en oubliait son japonais. Enfin, elle a peut-être été prise de cours par le calme de sa camarade. Impossible pour Ikuko d’être aussi droite, aussi douce. Déjà, dans l’encadrure de la porte, ses pieds battent un tempo imaginaire. Le silence, le bruit de la pluie, il faut le rompre. Alors, elle entre dans la pièce, pour de bon, clairement, avec un pas lourd. Elle s’avance vers le piano, pose une main dessus comme pour caresser l’instrument.  

C’était joli, j’ai bien aimé. Je ne joue pas du tout de musique, mais j’aime en entendre. La mélodie m’a attirée jusqu’ici. Tu joues beaucoup ?

Ikuko attend un instant, se mordant un peu l’intérieur de la bouche, avant de reprendre directement la parole, ne laissant pas à son interlocutrice le temps de répondre, ou de parler.

Pa-pardon… mais. Pourquoi tu es habituée à ce qu’on te prenne en photo ?

Ikuko titille ses doigts, craque une ou deux phalanges. Elle aimerait bien continuer à la prendre en photo.




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? MzrdKEg[Terminé] Sans un bruit ? IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyJeu 20 Mai 2021 - 16:04

   

    
Sans un bruit ?

    
feat : Ikuko Ninagawa

    
J'ai rapidement senti qu'elle s'inquiète pour absolument rien. Après, je peux comprendre que quand on est concentré, on préfère qu'il n'y ait que peu de bruits autour qui puisse perturber. Les bruits d'appareils photo en font partie, mais pour ma part, ça ne m'a jamais dérangé et plus d'une fois on m'a photographiée en train de jouer du piano.

D'ailleurs, j'ai commencé à me dire, une fois que j'ai vu… que je l'avais déjà vue cette année. C'est assez simple avec la tenue qui tranche avec le reste, mais il semble que je n'y prêtais pas attention. Cependant, le nom qu'elle me donne me rappelle quelques souvenirs. Ninagawa Ikuko… c'est vrai, elle est dans les cours d'Arts Appliqués avec moi. Du coup, son nom m'a fait tiquer. Mais quelle tête en l'air je suis ! Je la sens cependant très nerveuse. En tout cas, je lui souris.

"Enchantée, Ninagawa-san."

Je la vois entrer dans la pièce avec les pas lourds, allant vers le piano. J'espère juste qu'elle ne va rien endommager, mais heureusement, elle caresse plutôt le piano. Ikuko me dit qu'elle aime bien l'improvisation que j'ai faite. Pour ce qui est de la musique, peu de personnes la déteste. Elle nous accompagne depuis que l'homme est homme et n'est pas prête de rompre avec lui. Elle me demande si j'aime en entendre. Alors, j'allais le lui répondre quand à peine j'ai prononcé une syllabe qu'elle me coupe en s'excusant, et en me demandant pourquoi est-ce que je suis habituée à ce qu'on me prenne en photo. J'espère donc que quand je parle elle ne me trouvera pas prétentieuse, disons.

"Eh bien, c'est parce que depuis mes nombreuses années passées à jouer du piano, j'ai déjà fait auditions et petits concerts. Alors, puisque j'ai joué devant un public, il y a forcément des personnes qui m'ont photographiée, tant qu'il n'y a pas de flash pour déranger."

D'ailleurs, on peut rapidement remarquer la différence, car quand je parle, je prends mon temps. Je ne parle pas non plus lentement, mais je prends toujours soin de prononcer correctement les mots, d'articuler, afin de rendre mes paroles les plus compréhensibles possibles. Cependant, est-ce que ça m'empêche de comprendre ce que dit Ikuko ? Je pense que la question serait légitime si je n'avais jamais rencontré Ai, qui parle exponentiellement plus vite qu'elle.

Cependant, j'y pense, puisque je la sens nerveuse, avec les doigts qui bougent et les phalanges qui craquent… j'efface mon sourire et je la regarde avec un peu d'inquiétude.

"Je te sens nerveuse. Est-ce que ça fait partie de toi ?"
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Sans un bruit ? Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyJeu 20 Mai 2021 - 19:15

sans un bruit ?
en salle de musique
feat Tamika Jinken
Alors, comme ça, Tamika n’est pas seulement une étudiante douée en musique, c’est une pianiste, une vraie pianiste ! Pas si étonnant si Ikuko a tant apprécié sa musique. Pourtant, elle n’est pas particulièrement mélomane. Elle est comme tout le monde, elle écoute quelques chansons sur une plateforme de streaming, a une paire d’écouteurs dans son sac et connaît les paroles du dernier single du groupe à la mode, mais c’est tout. Elle n’est jamais allée à un concert, du moins en dehors de ceux tenus lors de sorties scolaires, et n’a pas vraiment de groupe préféré. La musique, c’est joli, mais ça ne passionne pas assez la jeune femme pour qu’elle s’y investisse autant que pour l’art ou la photographie. Peut-être qu’elle est frustrée, aussi, d’une certaine manière, de ne pas savoir en faire, de la musique. Elle a l’habitude de vivre ses loisirs, pas de les regarder.

"Je te sens nerveuse. Est-ce que ça fait partie de toi ?"

Le regard d’Ikuko se redresse, quasi-immédiatement. La question la surprend, si bien qu’elle la stoppe complètement, pendant quelques secondes. Fait rare. Nerveuse ? Ikuko ne se pose pas si souvent la question, elle a tellement l’habitude d’être en perpétuel mouvement que…

Oui, certainement.

Des mots clairs, précis, lentement et clairement prononcés. Elle semble réfléchir, dans la lune, un peu plus à cette question. Alors, le silence s’empare du moment et on n’entend plus que les gouttes de pluies qui s’écrasent sur les fenêtres. Finalement, après une courte minute de réflexion, Ikuko relève les yeux et les ancre dans ceux de Tamika, un léger sourire aux lèvres.

En fait, je n’y pense pas trop, j’ai toujours été comme ça, tu sais… vive. Elle marque une pause avant de reprendre son débit de parole habituel, rapide. Tu sais, je ne gère pas trop mon énergie, elle est souvent débordante, très forte, alors je ne tiens pas bien en place. C’est pour ça que je parle fort et que j’ai l’air nerveuse. C’est sûrement le cas ! Mais j’y pense pas trop. En tous cas, ne t’en fais pas, c’est pas de ta faute, c’est toujours comme ça.

Elle marque un temps après sa tirade pour respirer et adresse à Tamika un grand sourire. Puis, elle marche un peu, vers la fenêtre, pour regarder l’extérieur. Tout semble trempé. Elle sort son appareil et prend une photographie. Elle n’est pas si belle, pas si réussie, un peu trop sombre, mais ça permet de changer de sujet, de penser à autre chose qu’à sa nervosité. Toujours à la fenêtre, elle se tourne vers Tamika et lui demande :

Est-ce que tu peux jouer de nouveau ? J’aimerais bien te prendre en photo, encore.




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? MzrdKEg[Terminé] Sans un bruit ? IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyJeu 20 Mai 2021 - 23:49

   

    
Sans un bruit ?

    
feat : Ikuko Ninagawa

    
Il semble que j'aie un peu touché un point sensible pour elle. Je pense que peu de personnes n'aurait posé cette question. Cependant, j'y pense, et si je ne trouve pas cela indiscrète, je la pose. J'essaie cependant de ne pas brusquer les choses. Je pense que cette nervosité, qui semble constante, est assez facilement remarquable. J'espère qu'en parler ne lui dérange pas.

Elle me répond plus doucement que ce que je pense prendre pour une habitude. Alors elle a toujours été aussi vive. Moi-même ayant rencontré plusieurs personnes hyperactives dans ma vie, je comprend qu'elle en fait partie. Il s'agit de Maria et d'Ai. Je pense qu'Ikuko l'aurait probablement rencontrée, car tout comme nous, elle était dans les cours d'Arts Appliqués. Seulement que moi et Ai, nous étions exactement dans les mêmes cours et dans le même Club de Musique. Plus maintenant car désormais, elle a trouvé une occasion en or de se faire connaître en tant qu'idole, son rêve depuis très longtemps. Je lui souris donc doucement.

"Je ne m'en fais pas pour ça, et toi non plus ne t'inquiète pas. Tu n'es pas la seule. J'ai déjà rencontré des personnes comme toi."

Il faut juste savoir les accepter, et c'est ce que j'ai fait. J'ai même été amoureuse de Maria. Pour Ai, mon cœur ne s'est pas penché sur elle, et heureusement, car elle est déjà dans un fort crush de fangirl, mais ça ne m'a pas empêchée de bien m'entendre avec elle, et de savoir comprendre sa parole extrêmement vive.

Elle se dirige vers la fenêtre et photographie la pluie qui tombe. J'ai l'impression qu'elle ne peut plus se retenir de photographier. Elle me demande de jouer à nouveau, ce que je vais faire avec plaisir.

"Bien sûr."

Cependant, je ne vais pas jouer une musique mélancolique. Je sors donc une partition de mon sac, le posant sur mon piano. C'est pour une musique que je connais un peu par cœur, mais où j'ai encore besoin de la partition en tant que béquille. Cependant, la musique est relativement simple pour moi, et donc je peux le connaître complètement par cœur, et ce rapidement. Je m'y entraîne. Alors, une fois que j'ai posé la partition, je commence à jouer "Flower Wind" par Acacia, sans les autres sons qui l'accompagnent.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Sans un bruit ? Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptySam 22 Mai 2021 - 19:14

sans un bruit ?
en salle de musique
feat Tamika Jinken
Ikuko est rassurée par le calme et la douceur de Tamika. C’est presque si ça l’apaise, cette voix à peine chuchotée, un peu aiguë, mais pas assez pour être entêtante. C’est impressionnant. Tamika semble parfaitement s’accorder avec son instrument : sérieuse, droite, sage, plein d’émotions. Puis, il y a aussi le fait qu’elle ne semble pas en vouloir à Ikuko, pour être un peu trop énergique. A vrai dire, Ikuko est plus effrayée qu’elle ne devrait l’être, du regard que lui porte ses pairs sur son comportement. Alors, oui, on lui a fait des remarques si souvent qu’elle ne se souvient pas de toutes. “Calme-toi, tais-toi, tu fais trop de bruit, tu me stresses, tu me fatigues, mais tu ne peux pas te taire ?!” Ces voix, elle les entend tout le temps. Presque un peu trop souvent. Mais ce n’est pas de sa faute, à elle, si elle ne peut pas, se calmer c’est plus fort que tout ! Mais Tamika, elle ne semble pas lui en vouloir, non, elle reste calme, droite, gentille. Ça lui fait du bien, à Ikuko, ce calme et cette acceptation.

Il y a une autre chose qui calme un tant soi peu Ikuko, c’est le fait de produire des images, de capturer ce qu’elle voit et de les rendre soudainement fixes. Comme si le fait de pouvoir arrêter le temps lui procurait le sentiment de contrôle sur sa vie qu’il lui manque. Alors, que Tamika accepte d’être prise en photographie, c’est comme un double effet calmant. Et ça se ressent. Dès que sa camarade pose ses doigts sur les touches de l’instrument, Ikuko regarde à travers le viseur de l’appareil photographique et déclenche une série de photographies. Dans un premier temps, le flux est rapide, incessant, Ikuko ne prend pas le temps de s’arrêter, de réfléchir à ses cadres, la plupart du temps elle martelle le bouton pour capturer tout ce qu’elle voit de la manière la plus impulsive possible. Bien souvent, les images lui plaisent comme ça. Mais là, au fil des notes, des mélodies et des rythmes, Ikuko se calme. Elle tourne autour de l’instrument, s’accroupit, se rapproche et s’éloigne de Tamika, et réfléchit à ses points de vue. Le bruit sec de l’obturateur se fait de moins en moins insistant. Mais pourtant, ce n’est qu’à la fin du morceau que la photographe se permet de reposer son appareil sur sa poitrine. Ikuko se rapproche du banc, et s'assied, dos au piano, à côté de Tamika.

Merci beaucoup. Je vais regarder les photographies lorsque je rentre dans les dortoirs. Est-ce que tu voudrais les voir, lorsque je les aurais développées ?

Ikuko n’est pas anti-numérique, bien au contraire. Son appareil n’est pas un argentique, mais un boitier reflex numérique, même pas le dernier modèle. Pourtant, elle n’est pas de ceux qui conservent des centaines de photographies sur un disque dur jusqu’à les oublier. Chaque image qu’elle aime, elle l’imprime, pour la conserver dans un album. Des albums, maintenant, elle a en a des tas. Un budget conséquent oui, mais important. Ces albums sont le portrait de son travail, la preuve de ce qu’elle a perçu, et un moyen de se rattacher à un temps arrêté, calmé, apaisé. Est-ce que Tamika ressent ça, lorsqu’elle fait de la musique ? La question taraude Ikuko, qui se tourne instantanément vers la pianiste.

Pourquoi tu fais du piano ?




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? MzrdKEg[Terminé] Sans un bruit ? IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyLun 24 Mai 2021 - 14:44

   

    
Sans un bruit ?

    
feat : Ikuko Ninagawa

    
Je n'aurais jamais pensé rencontrer trois personnes hyperactives presque à la suite, mais je pense que ça peut m'aider à les comprendre. Les hyperactifs, pour moi, sont rarement compris. Ils bougent, ils parlent fort et vite, au point qu'ils soient capables de faire perdre patience à ceux qui n'y sont pas préparés.

Personnellement, quand j'avais rencontré Maria, je voyais directement qu'elle était hyperactive, mais j'apprenais à m'adapter et à m'harmoniser avec elle, au point d'en être tombée amoureuse. La principale différence est que Maria est consciente qu'elle est hyperactive, et qu'elle essaie de se calmer. C'est pour cela qu'elle faisait énormément de sport. Parmi les hyperactives que j'ai rencontré, c'est celle que les autres supportent le mieux, mais ça m'a entraînée pour la suite.

J'ai ensuite rencontré Ai, qui elle était peu consciente, mais elle parlait à une vitesse telle que l'oreille humaine devra prendre le temps de décortiquer. Cela m'avait légèrement gênée au début, bien que je sois indulgente, mais j'avais fini par la comprendre de mieux en mieux, surtout en sachant qu'elle respirait la joie de vivre. J'étais prête à l'aider, et on était devenues des amies. elle m'avait même aidée lors de ma fin de relation avec Carissa, où je me sentais mal de perdre sentiments pour elle.

Alors lorsque Ikuko est arrivée, j'avais déjà appris à apprécier les personnes comme elle. Souvent, ils ont tellement l'habitude d'en vivre qu'ils ont l'impression que c'est eux qui ont un problème de lenteur, qu'ils ont l'impression que nous sommes des larves. Cependant, je me doute que le temps chez eux est très lent. Une heure peut passer vite pour une personne comme moi, mais pour Ikuko, c'est une éternité, du temps à perdre absolument.

Lorsque je commence à jouer, j'entends beaucoup de fois l'appareil de l'obturateur à la minute, et afin d'éviter de possiblement perdre du sang-froid, je me dis que si jamais je deviens bien plus connue, cette vitesse serait, si ce n'est la même, plus élevée dans un concert. Alors, avec cette simple pensée, cela me permet de continuer de me concentrer, et de ne pas être dérangée.

Ce qui est cependant surprenant, c'est le fait que le bruit ralentit peu à peu, semblant laisser place à un rythme plus soutenu et réfléchi. La musique se termine, et je sens Ikuko s'assoir sur le tabouret, et je me relève un peu pour me décaler et ainsi lui laisser la place. Si je veux voir ses photos une fois qu'elle aura développé les photos ? Pourquoi pas. D'ailleurs, il faut attendre un peu de temps avant que ses photos soient développés ? Je ne connais pas du tout l'histoire de la photographie, mais j'ai toujours vu la photographie comme instantané.

"Bien sûr. Mais faut-il du temps pour que tes photos soient développés ? J'ai toujours vu les photos comme étant instantanés."

Je ne connais qu'une partie de l'histoire de l'art, donc je trouve ma question légitime. Surtout envers une personne qui doit connaitre un rayon en photographie.

D'ailleurs Ikuko me demande pourquoi est-ce que je fais du piano. Une question qui fait toujours appel à la sensibilité de chacun, mais une très bonne question. Alors, je ferme les yeux en souriant, mettant ma main au cœur. Je laisse parler mon cœur, comme je le fais assez souvent.

"En fait, depuis que mon père m'a fait découvrir et apprendre le piano, lorsque j'en fais, j'ai l'impression d'être dans un autre monde. Un monde meilleur pour moi, mais aussi infiniment vaste, où la musique est maîtresse. Un monde coloré par les différentes mélodies et notes qui l'entourent, mais aussi par ses instruments, qui ont tous une âme, tous une vie. Chaque chanson, qu'elle soit interprétée ou composée, est un aspect de ce monde, triste ou joyeux, effrayant ou encourageant."

Après ça, je retire ma main sur le cœur pour poser mes mains sur mes cuisses, et je regarde Ikuko avec le même sourire.

"Bien sûr, chacun a sa façon de voir les arts. Jamais je ne dirai qu'une vision des choses n'est la bonne car il n'en existe aucune de bonne, aucune de mauvaise."

En fait, qu'est-ce qu'une bonne façon de voir les choses ? Je ne le demande à personne. L'art ne se juge pas, elle se ressent. On a tendance à vouloir juger une musique de si elle est bonne ou mauvaise, mais pour moi, si on ressent quelque chose à travers une musique, elle est suffisante en soi. Bien sûr, les musiques dissonantes, peu de gens ne peuvent l'apprécier, à quelques exceptions près. A partir du moment où un art fait ressentir ce qu'il veut qu'on ressente, il accomplit son rôle, et c'est à nous de juger si on l'apprécie ou pas.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Sans un bruit ? Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyLun 24 Mai 2021 - 21:17

sans un bruit ?
en salle de musique
feat Tamika Jinken
Ikuko se penche un peu en arrière, dans un fracas de notes peu agréables, elle pose ses mains sur les touches du piano pour se retenir de tomber du tabouret. Pour éviter d'abîmer l'instrument, elle tâtonne jusqu’à trouver une accroche. Elle se tourne ainsi davantage vers la pianiste, afin de capter son regard. Elle aime bien parler à ses interlocuteurs en plongeant son attention dans leurs yeux. Un œil, c’est brillant, c’est vif, ça parle beaucoup. Des fois, ça en dit plus que les mots.

Non, en fait, les photographies sont rarement instantanées. Moi, j’utilise un appareil numérique, c’est super pratique parce que ça permet la prise de beaucoup de photographies sur un support très petit, qui se branche rapidement à un ordinateur et est modifiable via des logiciels adaptés. Du coup, la photo, elle n’existe pas comme objet, c’est juste une information binaire. Tu sais des chiffres informatiques, c’est qu’une ligne de code en fait. L’objet il existe que lorsqu’on l’envoie à une imprimante. C’est mieux quand c’est celle d’un professionnel, avec de belles encres et du beau papier ! Mais sinon, on peut aussi travailler en argentique, tu sais, les pellicules ! C’est top aussi, mais moi ça m’embête, parce qu’on ne peut pas voir la photo tout de suite, contrairement au numérique. Et puis, on peut pas modifier facilement, non. L’argentique, c’est pour les personnes qui sont certaines de ce qu’elles photographient. En numérique je peux me rater cent fois, et avoir une seule bonne photo et c’est pas grave, je peux jeter les quatre-vingt dix-neuf mauvaises ! En argentique pas possible, parce que la photo elle existe directement sur un bout de pellicule, un petit support souple. Mais ça faut quand même le développer aussi pour le voir en grand, la pellicule c’est pas dans la bonne couleur et c’est trop petit.

Ikuko aurait pu encore continuer longtemps dans cette discussion, parce qu’elle a appris beaucoup de choses sur la photographie en très peu de temps. Par exemple, que les premières images étaient en effet instantanées, prises sur des plaques de verres héliographiques, donc qui noircissent au soleil. La première photo, c’était même pas un humain, mais un paysage. Une maison ! Celle de Nicéphore Niepce. Un nom que l’on oublie pas ! Et quelle bonne idée, de photographier sa maison. C’est un lieu qu’on oublie pas, qu’on chérie, auquel on tient, qui est important pour nous. Une maison, c’est forcément inoubliable. Un visage, ça se perd vite. Mais lors de sa tirade, durant laquelle Ikuko a très peu fait de pauses, elle n’a jamais été désagréable, hautaine. Ne pas connaître, c’est normal, Ikuko elle n’y connaît pas grand chose en piano non plus. C’est ce qui est intéressant, dans les rencontres, dans les discussions, apprendre des autres et parfois, même, faire naître des intérêts.

Puis, Tamika répond à la question de Ikuko, sur le piano, sur la musique. Il y a quelque chose de beau, de tendre, de touchant dans la manière qu’elle a de porter sa main à son cœur. C’est beau, d’aimer quelque chose à ce point, de manière aussi pure. Il y a quelque chose d’harmonisant, de touchant, de calme aussi. Mais aussi, ça déborde de son entendement, cette clarté. Ikuko, elle produit des images dans le seul but de se canaliser, ou du moins de sortir des choses d’elle-même. Jamais elle n’a ressenti cette connexion avec le tout que Tamika semble lui décrire. Elle aimerait beaucoup, pourtant.

Je ne suis pas certaine d’être une bonne élève. J’ai tendance à m’éparpiller. Tout le temps. Et à pas très bien suivre. Et des fois à pas faire mes devoirs. Ikuko marque une pause. Elle sait qu’elle ne doit pas s’auto-flageller comme ça. Mais est-ce que tu pourrais m’apprendre à faire un peu de musique ? Je ne sais pas si le piano est le plus simple, je ne sais pas. Mais c’est beau, ce que tu dis. Moi aussi j‘aimerais bien toucher à cette universalité.

Ikuko ne sait même pas vraiment pourquoi elle demande ça. En fait, oui, elle aimerait bien apprendre la musique, mais elle a déjà plein de choses à faire. C’est impulsif, une idée sur le coup, quelque chose de pas réfléchi. Si elle devait réfléchir, elle ne ferait pas des cours de musique en plus de tout le reste. Mais là, tout de suite, elle aime l’ambiance de cette salle de musique, sous la pluie, calme, presque silencieuse, et de la douceur de Tamika qui y joue sûrement.




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? MzrdKEg[Terminé] Sans un bruit ? IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyMer 26 Mai 2021 - 10:30

   

    
Sans un bruit ?

    
feat : Ikuko Ninagawa

    
J'entends soudainement une grande dissonance de par le fait de poser les mains sur les touches du piano. Chaque touche correspond a une note, et la note d'à côté est ni plus ni moins que sa seconde, ou une note adjacente dans une partition. En soi, beaucoup de secondes, seules du moins, sont dissonantes, mais bien accompagnées, elles peuvent faire de jolies sons. Cependant, ce n'est accompagné que de beaucoup d'autres secondes, touches noires incluses, ce qui me ride légèrement de tracas, mais mes oreilles s'adaptent rapidement.

Cependant, je la regarde plus dans les yeux, l'écoutant par rapport à la photographie et au fait que développer les images prend du temps. Elle explique sans être hautaine, ce qui est plaisant. Je connais certaines choses en informatique, mais je n'ai pas plus de connaissances que d'autres. J'utilise plutôt des logiciels de composition. C'est vrai que d'un côté, c'est la même que pour une partition. Une partition ne se fait pas d'un claquement de doigt. Ca se travaille, et sur ordinateur, il n'existe pas en tant qu'objet, mais uniquement en tant que groupe de pixels. J'ai quelques notions d'informatique plus poussées, mais ce n'est pas grand-chose. Elle me parle de photos argentiques, quelque chose que je ne connais que peu. De ce qu'elle a décrit, ça peut faire penser à la façon classique de faire une partition : avec des papiers qu'on créé de A à Z, même les lignes, les clés et les armures. C'est encore utilisé aujourd'hui, à la différence près qu'avant, une erreur était très difficile à effacer. En plus, en argentique, il n'y a aucune couleur..? Dans une partition, au moins, tu t'en fiches de si c'est coloré ou pas. C'est du noir sur du blanc, et c'est la clarté qui prime, au niveau de la forme.

Du coup, je commence à mettre ma main dans mes cheveux pour mettre une mèche de mes cheveux à l'arrière, tout en parlant de ce que ça me rappelle.

"Du coup, ça me rappelle le fait qu'une partition n'a rien d'instantané, encore moins que dans la photographie. Tu sais, moi-même je compose, et pour ça j'utilise un logiciel de composition quand je commence à être inspirée quand je ne suis pas devant le piano. Une partition numérique, donc de simples groupes de pixels, à la différence près que ce n'est qu'en nuances de gris, car dans les partitions, on ne met de la couleur qu'autour ou au fond, en tant que dessins ou peintures. Contrairement à la photographie, tout doit se faire au clavier et à la souris, avec uniquement l'inspiration et l'imagination qui guide. C'est cependant plus rapide que de faire des partitions à la main. De plus, nous, au moins, nous avons des crayons pour effacer nos erreurs, mais dans le passé, tout comme lorsque tu photographies avec l'argentique, une simple erreur et tu es bonne pour recommencer toute la partition. Du coup, finalement, tous les arts ne sont pas si différents les uns des autres."

Je me mets à rire doucement. Beaucoup d'arts s'améliorent de la même façon, en fonction des époques, et tout est simplifié grâce au numérique, y compris la sculpture et l'architecture, que j'ai tendance à voir comme étant les plus complexes des arts, car lorsqu'on sculpte et surtout lorsqu'on fait de l'architecture, il faut absolument savoir ce que l'on fait, car un coup de burin de trop peut détruire une sculpture, et un bâtiment mal bâti peut être fragile, aussi beau qu'il soit.

D'ailleurs après avoir décrit ce le pourquoi est-ce que je fais du piano, et d'ailleurs de sous-entendre mon amour profond envers les arts, celui dont j'ai beaucoup moins honte que l'amour que je peux porter à une autre femme, elle me demande d'être son élève par rapport à la musique, tout en étant consciente qu'elle ne sera sûrement pas une bonne élève. Je la regarde donc avec le sourire.

"Bien sûr. Juste que pour apprendre la musique en général, le piano ne peut que t'aider à connaître les notes. Je crains malheureusement que tu ne puisses pas contrôler tes doigts pour jouer correctement au piano."

C'est triste, je le pense sincèrement, mais avec une élève hyperactive, je m'imagine énormément de risques : la tendance à vouloir aller plus vite que la musique, les doigts qui appuient à côté de la bonne note, et de plus beaucoup trop forts. Cependant, s'il y a bien un aspect de la musique réellement universel, c'est bien le chant. Tout le monde peut chanter.

"Cependant, dans la musique, il y a quelque chose d'universel, quelque chose que tout le monde peut faire avec plus ou moins de succès : le chant. Peut-être aurais-tu besoin de savoir bien chanter, mais en tout cas, c'est pour moi le meilleur moyen de toucher à l'universalité. Qu'en penses-tu ?"

Après tout, c'est ici la meilleure chose que je peux faire apprendre. Si elle ne peut pas apprendre le piano, soit je l'apprends à chanter, soit je lui conseille un autre instrument de musique que je ne peux pas faire apprendre. Après, c'est uniquement pour la pratique, car en soi je peux lui faire apprendre la théorie : comment marche une partition, comment la lire, à quoi correspondent ces notes au piano et quels sont les sons, qu'est-ce qu'une armure… c'est en soi quelque chose de très important.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Sans un bruit ? Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyMer 26 Mai 2021 - 11:54

sans un bruit ?
en salle de musique
feat Tamika Jinken
Ikuko opine tout le long du monologue de Tamika. C’est vrai, qu’il existe finalement beaucoup de points communs entre tous les arts. En fait, l’arrivée du numérique a nécessairement été une petite révolution. Ikuko aime cette facilité du numérique. Un simple ordinateur peut être une caméra, un support de montage, un moyen de développer des photographies,  un cahier d’écriture, un carnet de dessin, un support à la composition, et même un moyen de développer des structures en trois dimensions à partir des logiciels comme Blender ou Maya. Ikuko aime ça, toute cette informatisation, cette simplification de la vie. Elle aimerait bien pouvoir tout maîtriser. Déjà, elle comprend beaucoup de logiciels, et n’a aucun mal à apprendre à en utiliser de nouveaux. Surtout, le grand point positif du numérique, c’est la possibilité de recommencer, d’annuler, de reprendre, sans que ce soit un problème. Alors, la maladresse de la jeune femme n’est plus un souci.

Ikuko se lève, des fourmis sont en train de grimper sur ses jambes. Non pas littéralement, mais c’est l’effet que cela lui fait, de rester trop longtemps assise. Elle fait quelques pas dans la salle de musique en écoutant Tamika répondre à sa première question. Pas de piano pour Ikuko. Ce n’est pas insensé, mais l’espace d’un instant, ça la vexe. Elle le sait, pourtant qu’elle n’est pas très douée à la concentration, encore moins à la précision. Evidemment que la réponse de Tamika est logique, réfléchie. Mais Ikuko,elle n’est ni logique, ni réfléchie, alors ça l’ennuie un petit peu. Elle se sent comme bloquée dans son impulsion. Cette idée de faire de la musique, ça lui plaisait bien.

Je comprends...

Répond-elle en marmonnant. La réponse peut sembler un peu froide, un peu sèche. Il ne faut pas lui en vouloir, ce n’est pas méchant, c’est juste qu’Ikuko, elle aime bien quand les choses vont dans son sens. Elle continue de faire les 100 pas dans la pièce, tourne un petit peu autour du piano. Ce mouvement perpétuel, ça doit donner le tournis à Tamika. Le chant, plutôt que le piano ? Ikuko n’est pas certaine. Pas qu’elle n’aime pas chanter, ça libère, c’est pas désagréable. Comme la plupart des japonais, elle a passé plusieurs heures dans des salles de karaoké à passer ses chansons préférées. Cependant, elle y crie plus qu’elle n’y chante. Après tout, pourquoi pas, c’est déjà ça chanter. C’est presque aussi bien que de jouer d’un instrument, de faire du son, du bruit.

Je ne crois pas savoir bien chanter. Mais je veux bien apprendre, pourquoi pas.

La réponse est moins froide que la première, mais toujours pas enjouée. Après tout, ce n’est pas exactement ce qu’elle voulait, mais si ça peut toucher à l’universalité, Ikuko veut bien essayer. La jeune femme se rapproche de la fenêtre de nouveau, l’ouvre légèrement et laisse entrer le vent frais et humide. Elle pose ses coudes sur le bord de celle-ci et regarde l’extérieur. Les arbres sans feuilles qui bougent dans tous les sens, les nuages gris, l’herbe et le sol mouillés. Elle se tourne, s’adosse à la fenêtre, quelques gouttes de pluie viennent frapper le haut de son crâne et coulent le long de ses cheveux colorés.  

Quand veux-tu qu’on les fasse, ces cours de chants ?




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? MzrdKEg[Terminé] Sans un bruit ? IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyMer 26 Mai 2021 - 14:49

   

    
Sans un bruit ?

    
feat : Ikuko Ninagawa

    
Je ne peux pas la laisser être mon élève de piano. Il existe des instruments qui n'aideraient pas par rapport à leur handicap. Ikuko aurait énormément de difficultés avec le piano, car ce sera très compliqué pour elle d'appuyer sur les bonnes touches au bon moment, étant donné que les touches sont juste un peu plus larges que les doigts. De plus, le fait qu'elle est très vive fait qu'elle aurait beaucoup de difficulté à adopter la bonne position. Quitte à jouer d'un instrument, sans vouloir l'offenser, je la vois plus en train de faire de la batterie, notamment. Malheureusement, je n'en ai jamais fait de ma vie.

Je la sens un peu froide dans la réponse, mais je la comprends malgré tout. Après tout, quand on a envie de faire quelque chose, surtout sous le coup de l'impulsion, ce n'est jamais agréable. Je la vois tourner dans la salle de piano, et je ne l'empêche en rien. Cela me fait légèrement stresser, mais assez léger pour que je le maîtrise, et que ça n'ait pas d'impact sur ce que je dis. Juste il faut savoir faire avec.

Cependant, je l'imagine bien chanter, mais aussi danser, comme le faisait Ai. Les deux permettent de canaliser toute son énergie en trop. Cependant, si je peux l'apprendre à mieux chanter, je ne peux pas l'apprendre à danser. Contrairement à elle, je suis peu vive. J'aime rester dans un coin en train de jouer ou de dessiner, avec calme.

Ikuko me dit qu'elle ne croit pas savoir bien chanter, mais ce n'est pas grave, ça s'apprend. Savoir chanter, ce n'est pas inné. Je lui souris donc doucement.

"Ne t'en fais pas, ça s'apprend."

Je la vois ouvrir la fenêtre avant de regarde l'extérieur. Il pleut un peu moins, mais la pluie continue encore de s'abattre. Elle me demande quand est-ce qu'elle veut qu'on fasse ces cours de chants, et je lui souris franchement.

"Je suis souvent disponible, en-dehors des cours. On peut le faire quand tu veux."

Après, il suffira qu'elle connaisse mon emploi du temps. Je la vois en cours d'Arts Appliqués, et je peux supposer qu'elle est aussi en cours de photographie. Ca peut me donner une idée de ses disponibilités, bien que je ne sache pas si elle est dans un troisième cours comme moi.

"Pour te donner une idée de mes disponibilités, je suis en cours d'Arts Appliqués, comme tu peux le savoir, en cours de Musique, tu t'en doutes bien, et en cours de Cinéma-Théâtre. Je suis également Présidente du club de Musique."

C'est dire à quel point je suis attachée à la musique. Je pense qu'elle peut regarder dans l'emploi du temps général. Au moins, ça lui fait comprendre que de toute manière, j'ai les clés de la salle de musique, tout comme Ogawa-sensei... enfin Ogawa Ryosuke. Je suis consciente qu'il y a un autre professeur qui porte le même nom que le professeur de musique.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Sans un bruit ? Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptyJeu 27 Mai 2021 - 22:13

sans un bruit ?
en salle de musique
feat Tamika Jinken
Trois cours ?! Et en plus, présidente du club de musique. Rien que ça ?! Ikuko est assez admirative. Elle en fait des choses, cette Tamika, et en plus, elle trouve du temps libre pour s’entraîner en salle de musique. A moins que cela compte dans ses activités de présidente de club ? Non, évidemment que non. Ikuko, tu le sais bien, être présidente, c’est de la responsabilité, de la paperasse, de la représentation. En fait, tout ce qui n’est pas rigolo.

Et dans cet emploi du temps bien chargé, Tamika aurait-elle du temps pour Ikuko ? C’est bien trop. La jeune étudiante ressent quelques remords. Elle n’est pas certaine que de lui faire perdre du temps pour lui apprendre une discipline rigoureuse soit très éthique.

Dis-moi, si ça te fait trop de choses. Tu sais, je ne veux pas m’imposer.

Ikuko fouille dans les poches de son uniforme, après quelques secondes bruyantes (mais qu’a-t-elle dans ses poches ?! Ce n’est pas censé être si grand), la jeune étudiante sort un papier tout froissé. Elle le déplie dans ses mains et opine, en détaillant son contenu. Un emploi du temps, vraisemblablement en mauvais état. On y trouve : les horaires du cours d’Arts plastiques, celui de photographie et quelques petits rendez-vous ici et là “club photo”. Ikuko se rapproche de Tamika, et agite devant elle le papier.

C’est mon emploi du temps, à moi. J’ai pas mal de temps aussi à tuer. Arts plastiques. Photographie. Club de photo. Et tu vois, tous les espaces vides, c’est rien du tout. Je fais des photos, des devoirs parfois. Surtout des photos. Je peux caler un rendez-vous hebdomadaire, ici, ou ailleurs. Je pense ici ?  

Les yeux ronds d’Ikuko scannent le visage de Tamika. Elle aimerait bien trouver un créneau pour apprendre le chant. Malgré ses doutes. Mais aujourd’hui, du moins, à cet instant, Ikuko ne veut pas s’excuser. Elle ne veut pas se présenter comme une mauvaise élève. Alors, oui, peut-être qu’elle arrivera en retard à quelques cours. Peut-être qu’elle manquera de rigueur. Peut-être qu’elle ne fera aucun progrès. Mais pourquoi pas essayer ?




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? MzrdKEg[Terminé] Sans un bruit ? IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptySam 29 Mai 2021 - 18:35


    
Sans un bruit ?

    
feat : Ikuko Ninagawa

    
Mon emploi du temps est relativement bien chargé comparé à beaucoup d'étudiants, mais jamais autant qu'un scientifique en médecine. Disons qu'avec les devoirs, les responsabilités en tant que Présidente du Club de Musique et les responsabilités en tant qu'apprentie-professeure, j'ai encore du temps libre.

Je comprends qu'elle se dise que j'ai beaucoup de responsabilités, et que ce n'est pas si facile que ça d'avoir un créneau pour elle, mais elle ne doit pas s'inquiéter, j'ai encore un certain nombre de créneaux complètement libres, bien que j'aie à préparer pour la prochaine fois. Je lui réponds donc avec le sourire.

"Ne t'inquiète pas, je peux gérer sans problème."

Ikuko fouille dans les poches, et au vu du bruit, il doit y avoir beaucoup d'objets, mais quoi ? Je me le demande, mais je ne vais pas lui demander directement. Elle sort un papier tout froissé, et elle me montre le contenu. C'est donc un emploi du temps avec les cours de photographie et d'arts appliqués, et le club de photographie, suivi de quelques rendez-vous. Elle doit avoir beaucoup de temps à perdre. Elle me montre un créneau où elle a encore beaucoup de temps. Je pense que je suis disponible, à ce moment-là.

"Je pense que je suis souvent disponible, à ce moment-là. Je vais prendre en note que je réserve ce créneau pour toi."

Alors, je sors mon emploi du temps et mon stylo pour noter le fait que je vais faire des cours de chants avec elle.

"D'ailleurs, je te préviens, j'apprends encore à être professeure, donc ça m'arrive encore de faire des erreurs."

Je tiens à la prévenir, mais je fais beaucoup d'efforts pour m'améliorer. Je ne suis pas encore vraiment une professionnelle, mais j'essaie de faire au mieux.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Sans un bruit ? Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Sans un bruit ? Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? EmptySam 29 Mai 2021 - 21:39

sans un bruit ?
en salle de musique
feat Tamika Jinken
Merci !

La voix d’Ikuko monte dans les aigus, trahissant une certaine joie. Si Tamika accepte aussi simplement cet tâche, c’est qu’elle n’y voit véritablement aucune gêne. N’est-ce-pas ? Et puis Ikuko, elle pourra certainement se maîtriser, pendant les cours de chants. Il lui suffit de se préparer en amont, d’être le plus zen possible, de venir en ayant le moins de poids possible sur les épaules. Alors, dans ce cas, il n’y aura aucun souci. Elle s’y voit déjà. La tête bien haute, le torse bombé, et la voix grande ouverte, prête à chanter jusqu’à en être essoufflée, jusqu’à maîtriser sa voix. Peut-être qu’après ces cours, elle pourra battre toutes ses amies du lycée au karaoké. Elle seraient bien étonnées, de voir qu’Ikuko peut être assez sérieuse et intéressée par une discipline pour s’améliorer, une discipline rigoureuse, qui demande un véritable travail et une attention. Peut être que la décision avait été prise comme une impulsion, et sans une once de réflexion, mais elle ne la regrette pas. En tous cas, pas déjà.

Je vais faire attention à ne jamais être en retard, c’est promis ! Je vais bien faire attention à l’emploi du temps.

Ikuko le plie précieusement. Cette fois, elle ne la place pas dans sa poche toute pleine (et certainement un peu crado), mais conserve le document précieusement dans la main. Là, tout de suite, elle n’a pas de contenant pour pouvoir le ramener en bon état jusque dans sa chambre. Son sac, elle l’a oublié. Comme souvent !

Ne t'inquiète pas, je suis vraiment au niveau zéro du chant. Puis tu sembles être d’une grande patience. La plus importante des qualités pour un professeur !  

Cette phrase, Ikuko la pense sincèrement. Le calme de Tamika a cet effet agréable sur elle, que d’autres doivent également ressentir. Une sorte d’apaisement. C’est peut-être sa voix ? Mais c’est certainement important, non, nécessaire, afin d’être un bon professeur. Soudainement inquiète de perdre le petit bout de papier qu’elle tient fermement contre elle, Ikuko explique, d’une voix désolée et un peu éteinte :

Je te remercie pour cette soirée, et pour ces photos. Je vais te les donner très vite, je te promets ! Il faut que je rentre dans ma chambre, afin de ramener l’emploi du temps en bon état et sans le perdre et reporter le créneau de cours de chant dans mon agenda. Mais on se revoit vite, d’accord ?

Ikuko offre à Tamika l’un de ses plus grands sourires. Cette soirée sera fantastique, tout comme cette journée l’a été. Après avoir salué sa nouvelle professeure à quelques reprises poliment, et lui avoir souhaité une excellente soirée, Ikuko sort de la salle de musique. Guidant ses pas, la douce musique de piano reprend.




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé] Sans un bruit ?  [Terminé] Sans un bruit ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Sans un bruit ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le bâtiment Yamanaka :: Salles des clubs-
Sauter vers: