Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -23%
-23% sur Ratchet & Clank: Rift Apart (PS5)
Voir le deal
61.49 €

Partagez
 

 [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyDim 30 Mai 2021 - 19:27


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Vendredi 20 janvier à 10h35

En cours d'Arts Appliqués, j'avais commencé à dessiner Ikuko qui s'est tournée rapidement au point d'envoler un peu les cheveux, un grand sourire aux lèvres avec ses dents ouverts, son appareil photo en mains, dans une robe qui ressemble assez fortement à la mienne. De souvenir, elle ne faisait que porter un uniforme, bien que ce ne soit pas obligatoire ici.

Le cours se termine tranquillement, mais je reste avec l'intention de terminer mon dessin, ou du moins tout ce qui nécessite le crayon à papier. Je suis soigneuse dans mes dessins. Quand je commence quelque chose, je ne veux pas le faire trop rapidement, je veux être soigneuse. Je veux faire attention à beaucoup de détails.

De toute manière, si jamais je veux me rappeler de certains détails d'Ikuko, je peux la regarder. Je suis sûre qu'elle a déjà remarqué tout au long du cours que je jette un œil de temps en temps sur elle, sans pour autant que ce ne soit une surveillance. C'est très facile de la remarquer, je ne dois pas être la seule à jeter un œil sur elle, mais la plupart du temps, c'est surtout car elle est bruyante malgré elle, alors que de mon côté c'est parce que je me sers d'elle comme modèle.

A la fin des cours, je remarque qu'Ikuko s'approche de moi. Sûrement avec l'intention de me montrer ses photos d'hier qui ont pu être imprimées. Alors, je lui souris doucement.

"Oh ! Ikuko ! Tu me fais voir tes plus belles photos ?"

Je pose donc mon crayon, dans l'attente de regarder ses photos. Elle m'a promis de me les montrer, je sais qu'elle va le faire.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika


Dernière édition par Tamika Jinken le Mar 15 Juin 2021 - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyDim 30 Mai 2021 - 22:59

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken


Et un cours d’arts plastiques de plus. Lors du dernier, Ikuko avait eu du mal à tout suivre et à prendre des notes efficacement. Alors, cette fois, elle fait attention. Bien attentive, elle écoute bien. Elle a sorti son plus beau crayon, son plus beau cahier et elle fait attention à chacun de ses mots. En fait, elle prend peut-être plus de soin à sa calligraphie qu’aux mots qu’elle écrit, mais peu importe, au moins, cette fois, elle écrit. Elle n’aura pas besoin de faire appel à Soren. Et puis, à la fin du cours, le professeur annonce un temps de pratique. Pas étonnant, en arts appliqués. Mais, davantage intéressée par les mots que par les traits, Ikuko est décontenancée. Pour une fois qu’elle est encline à écouter !

Le portrait ? Ikuko ne fait rien. Elle continue à tracer des lettres inlassablement. Sur les lignes droites de sa feuille, elle fait des séries de a, de b, de c. Elle tente plusieurs typographies, parfois gothiques, parfois modernes. Dans tous les cas, elle ne suit pas la consigne. Mais ce n’est pas très grave, ce n’est qu'un exercice. Elle le fera plus tard, elle a le temps. Peut-être cet après-midi, peut-être demain, peut-être jamais. Après tout, le portrait, ce n’est pas sorcier. En fait, ce n’est surtout pas son truc. Le réalisme, les personnages, elle s’en fiche pas mal. Elle, ce qu’elle aime, c’est l’effusion des sentiments et des couleurs, les factures rugueuses et les grandes toiles abstraites. En fait, elle est plus Rothko que Chardin. Et encore, lui préfère les cadavres de poissons aux visages humains. Mauvais exemple, Rothko à de La Tour. Restons dans les artistes exposés au Louvre.

Lorsque sonne la fin du cours, Ikuko est soudainement sortie de ses typographies. Elle peut partir, vaquer à ses occupations, peut être s’enfuir dans le jardin et en profiter pour faire quelques photographies ! Des photographies ! Alors qu’Ikuko ouvre son sac, elle voit, pas bien rangées, quelques images se faire la malle. Ce sont celles qu’elle a pris de Tamika, lorsqu’elle l’a surprise dans la salle de musique. Elle les attrape et, toute contente, se rapproche de Tamika.

Oui ! Je t’avais promis ! Les voilà !

Ikuko dépose les quelques photographies sur la table de sa camarade. Les images sont tirées sur du papier brillant, en format A6. Il y a quelques photos de la tête aux pieds, mais surtout des portraits et des focus. On remarque comme une obsession pour les mains de Tamika. Dans la dizaine de photographies, la moitié ont pour sujets ses doigts, qui appuient sur le piano. Peut-être qu’Ikuko a voulu mettre en image la délicatesse de la musique, la fascination pour la précision. Mais il y a aussi quelques portraits de visage. Un motif s’en dégage : sur toutes les photographies, les yeux de la pianiste sont comme cachés par ses cheveux. Ikuko a voulu capter la pudeur, la timidité de sa camarade.

Je n’ose pas te demander ce que tu en penses, personne n’aime vraiment se voir en photos. Par contre, elles sont à toi, je te les donne. Fais en ce que tu veux.




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.


Dernière édition par Ikuko Ninagawa le Mer 2 Juin 2021 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMar 1 Juin 2021 - 10:14


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    
Chose promise, chose due, à n'en pas douter. Alors, je regarde attentivement les photos, et je vois que le papier est brillant, une feuille qui met en valeur ce qui est imprimé.

Il y a des photos d'ensembles et des photos qui se concentrent surtout sur un seul aspect. Beaucoup sont centrés sur mes mains, montrant les doigts s'appuyant sur les touches avec précision et délicatesse. Parmi les photos, il y en a qui montrent mon visage, mais où il y a un effet de perspective faisant que mes yeux sont cachés par mes cheveux, donc faisant de moi quelqu'un d'assez réservée.

Pour être honnête, j'aime bien ces photos, elles sont bien faites. Je pense que je vais les garder pour un moment. Je ne sais pas ce que je vais en faire, mais pour le moment, je vais les garder pour moi. Alors, je lui souris doucement.

"Merci beaucoup, Ikuko."

Je range donc ces photos dans une petite poche, avec délicatesse. Pour moi, l'art est sacré. Une petite écorchure fait qu'elle peut perdre de la valeur, même sentimentale. Par la même occasion, elle peut voir mon dessin sur elle, un dessin détaillé. Chaque détail peut raconter une histoire. On peut d'ailleurs croire qu'Ikuko porte les vêtements similaires aux miens, quand on regarde le dessin, mais c'est juste que c'est parce qu'elle portait une uniforme, bien qu'elle n'y soit pas obligée.

En tout cas, je montre tellement de choses dans un simple dessin : sa vivacité avec les cheveux relevés de par le mouvement, son grand sourire joyeux, son appareil photo montrant sa passion pour la photographie, un petit effet de lumière et d'ombre la mettant en valeur… pour l'instant, le dessin est en nuances de gris, mais il raconte déjà tant de choses, alors une fois que je ferai la couleur, on pourra se rendre compte à quel point elle contraste avec beaucoup de personnes, ce qui n'est pas un mal en soi.

D'ailleurs, bien que le dessin ne soit pas terminé, je décale un peu la feuille de sorte à ce qu'Ikuko voie mieux de quoi il s'agit.

"Tiens, pendant les cours, je te dessinais. Qu'est-ce que tu en penses ?"

J'aimerais avoir son avis. J'espère qu'elle ne va pas détester le dessin, honnêtement.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMar 1 Juin 2021 - 11:15

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Ikuko est rassurée lorsqu’elle voit l’expression sur le visage de Tamika. Sa camarade semble apaisée et assez contente des photographies. Dans tous les cas, elle n’est pas déçue. C’est le principal. Puis, elle se rend compte aussi, du soin que Tamika porte à ses petites feuilles. C’est touchant. Ikuko, elle n’a pas ce même soin porté pour ses propres photographies. Souvent, elle les glisse dans son sac, entre deux cahiers, et prie pour qu’elles ne se cornent pas. En fait, c’est surtout un gain de temps, ou une sorte d’impatience. Ou parce qu’elle est bordélique ? Plein de raisons peuvent se superposer. Dans tous les cas, c’est certain, si Tamika prend le temps de bien ranger les photos, c’est qu’elle leur porte une forme d’attention. C’est précieux, ce genre de réaction.

Avec plaisir, merci à toi pour avoir accepté de te prêter à l’exercice.

Ikuko n’a pas vraiment l’habitude de faire du portrait. C’est pour ça, l’attention particulière aux mains. Elle n’a pas encore appris à bien mettre en valeur les visages et les corps. Bien souvent, ce qui lui plaît, ce sont les textures, les formes, les bâtiments, les plantes. Bref, tout ce qui est inanimé. C’est pratique, parce qu’il n’y a pas besoin de leur demander leur avis, il suffit de se poser devant, d’allumer son appareil et paf ! Photographie. Depuis qu’elle est au club photo, ça lui est arrivé de photographier quelques êtres humains, mais souvent les événements permettent de s’intéresser aux foules dans lesquelles les visages s’effacent.

L’attention d’Ikuko est soudainement portée sur le dessin que Tamika lui montre. Un portrait, d’elle. Au crayon. Ikuko est impressionnée, par le trait de sa camarade. C’est propre, c’est soigné, c’est très joli. Ikuko n’a pas l’habitude de se voir en image, c’est plutôt elle qui en fait, d’habitude. Mais ce n’est pas aussi désagréable qu’elle l’imaginait.

J’aime beaucoup.

Ikuko est touchée par la manière dont Tamika la représente, il y a quelque chose de vivant, de dynamique. Ça lui ressemble bien. Et puis surtout, la technique lui plaît. Ikuko tire légèrement sur sa jupe plissée. Elle porte un vieil uniforme. A vrai dire, c’est surtout par simplicité. Ce matin, elle s’est levée légèrement en retard et pour éviter de réfléchir trop longtemps à ses vêtements, elle a pris la première chose qu’elle a trouvé. Au moins l’uniforme, ça fonctionne toujours, c’est toujours relativement élégant. D’habitude, elle a plutôt des robes avec plein de nœuds et de froufrous, à la mode lolita. Mais ça prend du temps de tout nouer.

Tu en fais souvent, des portraits des personnes de la classe ?

Ikuko pose la question innocemment. A vrai dire, elle ne voit pas tellement pourquoi Tamika l’a choisie pour l’exercice. A vrai dire, il y a plein d’autres magnifiques personnes dans la classe d’arts plastiques. Ikuko est loin d’être la plus inspirante. Peut-être la couleur de ses cheveux et de ses lentilles peuvent attirer l’attention, mais elle semble ne pas se trouver susceptible de plaire aux autres.




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.


Dernière édition par Ikuko Ninagawa le Mer 2 Juin 2021 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMer 2 Juin 2021 - 14:53


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

L'art est précieux et ne mérite aucune destruction, ni éraflure, peu importe si l'on l'aime ou pas. Lorsque j'entends une musique que je n'aime pas, ma règle d'or est de toujours passer à autre chose ensuite. Je peux laisser un commentaire, je peux exprimer le fait que je n'aime pas certains arts, mais non seulement j'essaie de trouver du bon, mais en plus j'essaie de voir à quelles catégories de personnes est-ce que je pourrais recommander. Je ne dirai jamais que c'est mauvais, car pour moi, un art n'est ni bon, ni mauvais.

Alors, je porte toujours une certaine attention à toute forme d'arts, les gardant dans un lieu où on peut être plus ou moins sûrs qu'ils seraient un minimum préservés et intacts. Une photo ne va pas avec les partitions, car ce ne sont pas les mêmes feuilles, ni les mêmes arts. Je sépare les arts graphiques de petit format, les arts graphiques au format habituel, et les partitions de musique, toujours au format habituel.

Par la même occasion, je montre à Ikuko mon dessin, pas encore terminé, mais dont les formes ont déjà été en grande partie dessinée. Je porte une grande attention aux détails, car en arts graphiques, chaque petit détail peut compter, colorié ou pas. D'ailleurs, les dessins de Soren fonctionnent de manière à ce que seul l'élément le plus important est colorié. Le reste est en nuances de gris, mais il reste détaillé.

Ikuko aime beaucoup ce dessin, j'en suis sincèrement heureuse. Dans certains dessins, on peut avoir l'impression de mouvement alors que c'est fixe, et c'est ce que j'ai essayé de faire, au fond. Avec le fait que ses cheveux soient relevés d'une certaine façon, on a l'impression qu'elle s'est tournée rapidement vers le spectateur, toujours joyeuse.

"J'en suis heureuse," dis-je en souriant franchement en riant très légèrement.

En fait, je ne connais pas vraiment le style vestimentaire d'Ikuko. Je sais qu'on la remarque assez rapidement, mais sinon, je n'ai pas de souvent d'à quoi elle ressemble le weekend.

Ikuko me demande si j'en fais souvent, ce qui m'a pris au dépourvu, pour être honnête. En fait, je m'entraîne souvent, mais je le fais autant par rapport à des personnes plus connues que des personnes de ma classe, mais je fais aussi des dessins de paysages. Je ne m'entraîne pas autant en dessin qu'en musique, mais je fais toujours en sorte de m'entraîner. Pour ce qui est de mon jeu d'actrice, je m'y entraîne, juste moins qu'en dessin. Du coup, après un moment de réflexion, je finis par la regarder.

"Jamais aussi souvent que le piano, et même dans les arts appliqués, je dessine juste ce qui peut m'inspirer. Ca va au jour le jour, et après notre rencontre d'hier, j'ai envie d'exprimer ta personnalité. Si tu veux, je peux te montrer les différents dessins que j'ai fait."

Pour exemple, j'avais déjà dessiné Ai en idole, avec des personnages que j'ai en fait complètement inventé pour combler et faire comprendre qu'elle n'est pas seule. Ce n'est pas un portrait, rien qu'au format qui est en paysage. Il m'est déjà arrivée de me dessiner moi-même, surtout concernant ma vie privée, comme par exemple les différentes étapes de ma vie de couple.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMer 2 Juin 2021 - 15:41

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken


Ikuko semble d’abord étonnée de la réponse de sa camarade. Elle pensait bien, pourtant, avoir précisé “portrait de personnes de la classe”. En fait, sa curiosité n’avait pas tout à fait été comblée. Elle, ce qui l’intéresse c’est moins si Tamika dessine régulièrement que si elle dessine des personnes qu’elle connaît. Ikuko n’en doute pas, sa camarade est dans le cours d’appliqué, donc c’est que la matière lui plaît un tant soit peu. On ne choisit pas ses cours à l’Université sans y trouver un certain plaisir. Du moins, pas des études d’art !

Non, c’est pas ça. Est-ce que tu dessines souvent des gens que tu connais ? Tu prends des modèles ? Pourquoi moi ?

Ikuko est finalement beaucoup plus directe. La question n’est ni méchante, ni pressante, juste extrêmement honnête. Elle veut absolument comprendre pourquoi son visage et pas celui d’un autre. Puis, aujourd’hui, elle ne s’est même pas apprêtée. Mais en se repassant encore et encore sa phrase en tête, elle se rend compte de la violence de ses mots. En fait, elle pouvait donner l’impression de ne pas avoir écouté sa camarade. Et surtout, d’en avoir absolument rien à faire.

Désolée, je voulais pas être brusque. Je veux bien voir tes dessins, oui.

La réponse est sincère. Ikuko ne dit pas ça par gentillesse. De toute manière, elle le verra bien dans le carnet de Tamika, si ce sont des portraits ou non. Ikuko attrape une chaise non loin et la pose à côté du bureau de sa camarade. Être debout, c’est bien, mais pour pouvoir regarder soigneusement les images, assise, c’est mieux ! Ikuko fait attention aux traits, aux mouvements, se rend compte de la grande profusion de détails. Ce qui l’impressionne. Elle s’arrête plus particulièrement sur les autoportraits.

C’est toi ? Oui, c’est toi ! Elle se retourne légèrement vers Tamika avec un sourire. En effet, tu dessines des modèles. C’est fort de t’illustrer, je trouve ça inquiétant de le faire pour moi. Je sais que c’est un exercice, je l’ai déjà fait une fois, juste pour m’améliorer, mais la torture !

Das un premier temps, Ikuko ne s’attarde pourtant pas sur les personnes qui sont à côté de Tamika, dans les dessins. A vrai dire, ce n’est pas important pour elle. Des personnes qu’elle ne connaît pas, il y a en a plein. Tamika doit bien avoir des amis. Ce n’est pas comme si le dessin qu’elle a sous les yeux est particulier. Juste deux femmes. Ikuko ne réfléchit pas plus. Que ce soit des amies ou des amantes, la question ne lui monte même pas en tête. Ikuko prend les devants, et, tout en y prêtant un grand soin, elle tourne les pages du carnet, afin de voir les différents dessins. Cette même femme semble y apparaître de nouveau, de plus en plus souvent. Alors, finalement, Ikuko se demande :

Pourquoi tu la dessines aussi souvent, cette personne ?



---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMer 2 Juin 2021 - 20:02


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

C'est une question à laquelle je ne me suis absolument pas préparée, pour être parfaitement honnête. Je dessine ce qui m'inspire, ce qui fait que je ne me rends pas compte de si je dessine souvent ou pas mes camarades, donc… comment est-ce que je peux répondre correctement ?

Elle me demande beaucoup plus directement, ce qui me choque légèrement, mais quand on a une amie du nom d'Aranako Mina, directe et qui s'en fiche de savoir si ça me plait ou non, ça ne me fait pas autant réagir que prévu. Juste que ça fait un moment que je ne la vois plus, à cause du fait que les Aranako ont fini par déménager, il y a des mois. J'ai perdu l'habitude d'avoir affaire à une personne franche, donc la franchise d'Ikuko m'a encore une fois prise au dépourvu, voire m'a fait un peu peur.

Heureusement, je parviens à garder mon calme sans difficulté, mon sourire déjà effacé.

"Je ne fais pas attention à ça, honnêtement. Bien sûr, ça m'est arrivée plus d'une fois de prendre des modèles, comme le tien aujourd'hui, mais tu peux juste partir du principe que je le fais parfois. Souvent ou rarement, je n'ai jamais fait attention à ça. Pour ce qui est du dessin sur toi, c'est juste que notre rencontre m'a inspirée, et donc j'ai envie de te dessiner en te caractérisant, c'est tout."

Elle s'excuse ensuite pour avoir été aussi brusque. Je la pardonne, juste que je ne m'y attendais absolument pas. Comment est-ce que je pourrais prévoir ce revirement de situation ? Elle veut bien voir mes dessins et s'assoit à côté de moi, afin que je puisse les montrer.

Je lui montre donc mes différents dessins, tous détaillés et colorés. Elle reconnait certaines personnes parmi eux, comme par exemple Seigyo Ai, hyperactive tout comme elle, qui, dans ce dessin, réalise son rêve d'être une idole, dans une position de danse avec d'autres personnes. Elle reconnait Soren et son grand calme comme le mien. Elle reconnait certains paysages comme celui du parc, celui de l'université, mais aussi celui du lycée. Bien sûr, il m'est arrivée de faire des autoportraits, et souvent accompagnés d'autres personnes que j'ai réellement rencontré.

Elle se tourne vers moi et je lui souris donc. Pour bien dessiner, il faut bien passer par s'illustrer soi-même. Il faut soi connaître son physique jusqu'au moindre détail pour le faire aussi détaillé que le mien, soit se regarder dans un miroir pour se servir comme modèle. Ca doit être encore plus complexe, à moins de se voir soi-même dans une photo, de le faire plus jeune. Du coup, je la comprends tout à fait.

"Je te comprends tout à fait. Disons que ce n'est pas simple de connaître son propre physique par cœur, et que j'ai beaucoup de peine à t'imaginer te tenir bien en place quand tu dessines avec un miroir qui te reflète. Ha ha ha !"

Je pense qu'elle aurait beaucoup de mal à se voir correctement, et donc si elle veut faire un autoportrait, ce serait assez simple, peu détaillé. D'ailleurs, dans ce carnet, elle peut voir que dans une période, elle peut voir que relativement souvent, elle me voit avec Carissa. Je l'aimais sincèrement au point de vouloir la dessiner régulièrement. Bien sûr, j'avais décidé de me dessiner à l'époque de l'année collège, avec Yumi que je ne peux pas oublier, mais plus souvent avec Carissa.

J'ai d'ailleurs l'impression qu'Ikuko ne connait pas grand-chose à l'amour et… pour être parfaitement honnête, le moi de l'année dernière serait jalouse d'elle. Elle semble ignorante de l'amour, et je pense que mes dessins peuvent être assez explicites sur notre ancienne relation. Je secoue la tête de gauche à droite en soupirant de tristesse.

"Je la dessinais aussi souvent. Elle s'appelle Carissa, et pendant 11 mois, on était en couple, mais notre amour s'était estompée, pour qu'on finisse par rompre il y a quatre mois."

En disant ça, j'avoue indirectement mon homosexualité à Ikuko. Je ne peux pas le cacher, de toute façon, et ça fait longtemps que ce n'est plus un secret. J'espère juste qu'elle ne trouve pas ça répugnant, d'ailleurs, mais elle a l'air de juste se demander qui c'est, sans être dégoûtée outre mesure.

"Après, je pense que dans le passé, il y a plus d'un an, j'aurais été jalouse de ton ignorance. Pendant des années, je détestais qu'on me parle d'amour et de tout ce qui tournait autour, car je voulais à tout prix oublier mon orientation."

Elle se doute bien que ça a fini par rater. Tout a fini par se savoir, et j'ai été obligée de m'assumer. Je me demande même comment est-ce que j'ai fait pour que je ne tombe plus amoureuse de personne pendant deux ans et demi ?
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyJeu 3 Juin 2021 - 9:07

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Ikuko opine à la première réponse de sa camarade. Sa curiosité est comblée et c’est quasiment tout ce qui importe sur le moment. D’une certaine manière, elle est rassurée d’apprendre de la bouche de sa camarade son habitude de peindre le portrait des étudiants de la classe. Elle est concentrée, maintenant, à rester concentrée sur les dessins. A prendre le temps de bien regarder et de bien voir et de ne pas aller papillonner ailleurs.

La remarque sur l’autoportrait fait sourire Ikuko. Pas mourir de rire, mais sourire. Elle est pas assez susceptible pour mal le prendre, mais la blague a un goût de réalisme. En effet, elle aurait du mal à rester longtemps avec un miroir à la main, et puis de toute manière, c’est pas comme si elle opérait ainsi. Les rares autoportraits qu’elle ait pu faire, c’est à partir d’une photo. Il faut vivre avec son temps !

Ah, oui, en couple.

Carissa donc, cette demoiselle. Dans un premier temps, Ikuko sonde autour d’elle la classe pour tenter de reconnaître le personnage, avant de se replonger dans les dessins. Elle n’a pas particulièrement fait attention aux couples de cette classe. Comme tout le monde, elle connaît les plus démonstratifs, ceux qui s’enlacent, s’embrassent et se crient leur tendresse devant tous. Mais même ceux-ci, Ikuko n’en a pas grand chose à faire.

Elle-même, l’amour, ça ne lui donne pas tant envie. Bien sûr, elle n’est pas née de la dernière pluie, et elle a regardé un tas de comédies romantiques. Elle comprend les enjeux : se sentir l’un attiré par l’autre de manière insatiable, avoir envie de donner tout son temps. Mais elle, elle est attirée par plein de monde, et elle aimerait garder son temps pour la photographie. Peut-être qu’un jour ça lui tombera dessus, comme une pierre. Ou peut-être que l’amour est un long fleuve tranquille qui s'immisce tranquillement dans une vie.

Par contre, il y a une information dans la phrase de Tamika qui fait tilt et qui intéresse davantage Ikuko. Oublier son orientation ? Evidemment, Tamika est homosexuelle, Ikuko le comprend sans tellement de difficulté. Mais pour elle qui n’a même pas connaissance de son orientation, difficile de vouloir l’oublier.

Tamika, pourquoi tu as voulu oublier ? Ca te fait moins de peine maintenant ?

Le ton ne se veut ni réconfortant, ni investigateur, juste gentil, sincèrement tendre. Ikuko a de la peine, pour sa camarade qui semble avoir un passif lourd avec son homosexualité.





---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyDim 6 Juin 2021 - 21:55


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Ikuko ne pouvait peut-être pas connaître Carissa, sauf pour dire que c'est mon ex-petite-amie. Carissa n'est dans aucune des matières d'Ikuko. Elle est en cours de musique et de littérature, et est en club de musique. Ce n'est pas la peine d'essayer de se souvenir de si elle est dans la classe ou pas, car elle n'y est absolument pas.

Je pense qu'il y a des chances qu'elle ne connaisse que la théorie, par rapport à l'amour et à tout ce qui tourne autour. Elle n'a peut-être jamais été amoureuse de toute sa vie. Sur ce point, j'aurais été jalouse, avant. Jalouse du fait que j'en sache trop par rapport à elle, car mon homosexualité était quelque chose d'horrible, pour moi, et je l'avoue à Ikuko.

Avec la simple information comme quoi j'étais en couple avec une autre fille, Ikuko sait que je suis lesbienne, sans trop de difficulté. Elle ne sait pas tant que ça de moi. Elle connait mon profond amour pour l'art et surtout pour la musique, mais sinon, que connait-elle de moi, à part ce qu'elle comprend comme caractère ? Pas grand-chose, je pense. Ikuko me pose donc une question légitime. Je me remémore donc mes années collèges. Mes yeux sont baissés, finissant un peu ailleurs.

"En fait, quand j'étais au collège, alors que je voulais tomber amoureuse d'un garçon qui avait tout pour me plaire, j'étais tombée amoureuse de ma meilleure amie, et je ne pensais jamais tomber amoureuse d'elle. Ce genre de choses me mettait vraiment très mal. Du coup, j'avais commencé à m'éloigner de tout le monde, pour essayer de cacher ce mal, mais non seulement ça inquiétait, mais en plus mon mal-être empirait. J'avais fini par avouer à ma meilleure amie que je l'aimais, au dernier jour de ma dernière année de collège, et en réponse, elle m'avait embrassée. Je n'ai plus jamais eu de nouvelles d'elle ensuite. C'était là que ça avait commencé à être horrible. Deux années entières où j'espérais ne serait-ce qu'entendre sa voix, sans la moindre possibilité, deux années où elle me manquait tellement que je ne pouvais même pas avoir l'envie de sourire. J'ai pu me relever au bout de deux ans, j'ai pu oublier mes sentiments que je portais pour elle, mais en échange, pendant des années entières, plus jamais je ne voulais entendre quoi que ce soit par rapport à l'amour et tout ce qui est en rapport, car je ne voulais plus me rappeler de ce qui c'était passé."

Oui, pendant des années entières. Ca avait duré très longtemps. Elle commence donc à comprendre ce qui m'est arrivé pour que je l'aurais jalousé de ne pas connaître la pratique. Je savais que ce n'était pas malsain, mais je me disais que c'était quelque chose qui peut te briser le moral. Je finis par regarder Ikuko, tout en sortant de ma lune.

"Maintenant, avec ce qui m'est arrivé ensuite, j'ai fini par être convaincue que l'amour n'était pas un mal, qu'il ne faut pas souffrir juste parce que je tombe amoureuse d'une personne du même sexe que le mien. Au fond, tout ça c'est parce que le simple fait d'aimer une fille alors que je voulais aimer un garçon me mettait grandement mal à l'aise, et j'ai fini, non sans mal, par m'assumer. Je pense que si Carissa n'était pas là, il y aurait des chances que tu ne m'aurais pas rencontrée."

Je lui souris. J'avais fini par voir le bon côté des choses. En fait, je pense que si Carissa n'était pas là, j'aurais fini par vouloir finir mon cursus, par me dire que le diplôme de Cinéma-Théâtre était suffisant, et je restais chez moi, voulant éviter les problèmes, pendant un moment.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyDim 6 Juin 2021 - 22:49

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken


Ikuko écoute, elle est très calme. Étonnamment calme. C’est qu’elle est captivée par son histoire, par son discours. Elle trouve ça intéressant. Pourquoi vouloir tomber amoureuse d’un homme ? Pourquoi s’y forcer ? Pourquoi se rendre si triste d’en aimer une femme. Surtout si finalement c’est réciproque ? Ikuko le sait, l’homosexualité ce n’est pas chose simple. Bien sûr, qu’on se confronte à son propre miroir : comment être ce qu’on pensait ne jamais devenir ? Comment se présenter à sa famille, à ses amis ? Ikuko ne connaît pas la situation familiale de Tamika, mais comme dans la plupart des familles, cela a sûrement été difficile à dire. Les parents rêvent de notre vie. Parfois ils nous projettent dans des schémas qui ne sont pas ceux auxquels on aspire. Ikuko le sait. Mais elle ne l’a pas vécu. Difficile de se projeter dans la souffrance d’un autre.

Alors, Ikuko a envie de réconforter Tamika, qui semble bouleversée par ses souvenirs. C’est difficile de se rappeler, de discuter, de raviver des pensées qu’on essaie d’oublier. Bien sûr, il ne faut pas renier le passé. C’est ce qui nous permet ensuite d’être plus fort, plus grand. C’est ce qui semble faire que Tamika, aujourd’hui, s’accepte. Et Ikuko, elle trouve ça beau. C’est une véritable évolution.

Je suis contente d’entendre que tu t’acceptes, maintenant. Je trouve que ton histoire est belle, triste, mais belle. C’est fort de savoir ce qu’on aime, où on va, d’où on vient. De mon côté, ce n’est pas que je n’y connais rien en l’amour. Enfin, si, par rapport à toi on peut dire ça. C’est surtout que je ne l’ai pas expérimenté. Je ne suis pas contre, c’est pas l’idée. C’est surtout que j’en ai jamais eu l’occasion. Peut-être que ça arrivera. J’espère que ce sera moins douloureux que pour toi. Ikuko s’arrête un instant, comme pour réfléchir. Ou peut-être que c’est nécessairement douloureux, d’aimer.

En tous cas, c’est comme ça qu’elle l’a toujours appréhendé. Lorsqu’on regarde des comédies romantiques, que l’on lit des romans d’amour, il y a la passion. Alors, c’est possible qu’Ikuko le romantise un peu trop, l’amour. Et c’est qu’elle attend, ce qu’elle recherche d’une certaine manière. L’effusion, les difficultés, cette attraction terrible qui attrape et nous quitte plus. Les papillons. La chaleur dans la poitrine. L’amour avec un grand A. L’amour avec une grande haine.

En fait… Quand tu dis qu’il y a des chances que l’on ne se soit jamais rencontrées, pourquoi ? Tu avais envie de partir de l’université ?





---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyLun 7 Juin 2021 - 14:07


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Après avoir raconté tout ça, j'ai besoin de réconfort. C'était dur pour moi, et rien que d'y penser, ça me fait vraiment mal. Ikuko ne peut que le comprendre. Elle n'est pas placide devant ce qui je lui raconte. Elle me dit son avis et me dit qu'elle connait quelques petites choses en amour, pour résumer. Elle sait qu'elle n'a fait qu'effleurer la surface, et elle n'a jamais eu l'occasion de s'y plonger.

Je finis par céder, car je sens que j'ai besoin de contact. Alors, doucement, je commence à me pencher sur Ikuko pour me poser sur elle, fermant à moitié les yeux, en espérant que ça ne la dérange pas.

"Ce sera rarement aussi douloureux que dans mon cas, mais ça le sera. Quand tu tombes amoureuse de quelqu'un, tu ne sais pas si c'est réciproque, et donc tu souffres. S'il s'avère que c'est réciproque et que vous vous mettez en couple, on se sent très heureux et on n'a pas envie de se séparer, mais quand vous finissez par rompre, tu souffres."

Je dis ça en connaissance de cause, car ma rupture m'avait fait souffrir. Pas autant que durant mes années collège, mais je me sentais malheureuse car ici, je m'en voulais de ne pas avoir pu continuer de l'aimer.

Ikuko me demande ensuite pourquoi est-ce qu'il y aurait des chances qu'on ne se soit jamais rencontrées si Carissa n'était pas là. Je pense qu'Ikuko ignore que j'ai déjà passé trois années ici, et que j'ai recommencé mon cycle par regret d'avoir pris une mauvaise matière comme matière principale.

"Tu sais que je suis en 1re année d'étude ici, mais j'ai déjà passé trois ans en tant qu'étudiante ici, avant, parce que ma matière principale, à ce moment-là, c'était le Cinéma-Théâtre. J'ai fini par me dire que je préfère être reconnue en tant que musicienne qu'en tant qu'actrice, alors je fais un nouveau cycle de trois ans, avec cette fois-ci pour matière principale la Musique. Cependant, j'aurais fini par accepter d'être reconnue en tant qu'actrice si Carissa n'était pas là, car c'était à la 3e année que mon homosexualité a fini par se savoir. Pour beaucoup, ça pourrait être, au pire, bien malheureux. Pour moi, avec ce que je t'ai raconté, c'était un véritable drame. Plus moyen d'oublier mon orientation, et donc plus moyen d'oublier mes années collège."

Je soupire donc de tristesse. Je n'ai plus envie de me décoller d'Ikuko, mais j'espère qu'elle me comprend.

"Je t'ai déjà dit que j'avais déjà rencontré des personnes comme toi avant de te rencontrer. Eh bien, la première d'entre elles, j'en étais tombée amoureuse, ce qui en soi me faisait mal. Mais finalement, quelqu'un m'a vu m'approcher trop d'elle, et donc ça s'était répandue comme une trainée de poudre. Le pire, c'était que si elle m'aimait bien, après avoir réfléchi longtemps à quoi penser, ce n'était pas réciproque. Heureusement, Carissa m'avait rencontrée, elle était tombée amoureuse de moi, et on s'était mises en couple pendant 11 mois, finissant par m'assumer. Si elle n'était pas là, j'aurais accepté d'être reconnue en tant qu'actrice avant de rester chez moi pendant un bon moment, accompagnée du chien de ma famille que je considère comme mon petit frère."

Voilà ce qu'elle doit savoir. J'espère que ça va satisfaire sa curiosité.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyLun 7 Juin 2021 - 16:25

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Ikuko est surprise de toute l’émotion que Tamika semble vouloir partager. Sa camarade a l'air débordée par ses sentiments. D’une certaine manière, c’est touchant et Ikuko n’en est pas insensible. C’est beau, une personne qui ouvre sa carapace, qui abandonne toute honte, toute gêne, et qui se dévoile. Et puis, Ikuko a l'impression que d'une manière, c'est de sa faute. Et que sans sa question, Tamika aurait gardé son légendaire sang froid. Après tout, c’est elle qui lui a demandé pourquoi elle avait du mal avec son orientation sexuelle, qui a remué le couteau dans la plaie. Mais parfois, ça fait du bien, de simplement en parler, de se lâcher.

Alors, lorsque Tamika semble chercher du réconfort par le contact physique, cela ne dérange pas Ikuko. Bien sûr, ça la surprend dans un premier temps. Elle n’a pas particulièrement l’habitude de prendre les gens dans les bras, mais la situation semble toute naturelle. Alors, elle passe une main sur le haut du dos de Tamika et vient doucement caresser ses omoplates. Comme pour lui dire “ne t’inquiète pas, tout va bien, ça ne me dérange pas, tu peux rester là, tu peux retrouver un peu de confort”.

Tu es décidément pleine de surprise. Musicienne, plasticienne, actrice. Qu’est-ce que tu ne sais pas faire ?

La phrase se veut drôle, pour détendre l’atmosphère. Non pas qu’Ikuko soit accablée par la situation, mais simplement pour donner la chance à Tamika de respirer un petit peu. Et puis, c’est vrai, elle est étonnée par tout ce que semble avoir vécu sa camarade, apparemment plus âgée qu’elle. C’est une information qui l’étonne, elle pensait qu’elles avaient le même âge. A vrai dire, c’est l’air calme de sa camarade qui l’avait mis dans cette mauvaise piste, et son visage juvénile. Mais ça, elle se rend compte que ce n’est pas nécessaire de le partager.

J’ai toujours rêvé d’avoir un chien ! Mais mes parents ne l'ont jamais voulu… pas le temps. Tu me le présenteras, un jour ? J’aimerais beaucoup jouer avec un animal.

Ikuko décide de ne pas relancer Tamika sur ses relations amoureuses. Elle en a déjà beaucoup dit, et ça semble assez difficile pour elle, déjà. Ikuko ne saurait pas comment réagir si Tamika se mettait à pleurer, alors juste, comme ça, discuter d’autre chose, ça lui semble une bonne idée. Puis, elle est sincère, elle aime beaucoup les animaux, Ikuko. Surtout les chiens. Peut-être que c’est parce qu’ils sont sincères ? Parce qu’ils semblent actif, aussi actif qu’elle ?




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMar 8 Juin 2021 - 21:58


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Je ne peux pas raconter tout ça en restant un peu éloignée d'Ikuko. C'est difficile de se souvenir sans ressentir la souffrance qu'on a eu, et qui ne sera jamais oublié. Alors, pour se rassurer, il faut de la chaleur humaine, surtout la personne avec qui on partage son histoire douloureux. La caresse d'Ikuko sur le haut de mon dos m'aide à tenir face à cette douleur.

Cependant, elle ressent le besoin d'alléger tout ça, et se met à plaisanter sur le fait que je fais beaucoup d'arts, ce qui me fait quand même de l'effet, me fait un peu rire. En plus, je sais quoi lui répondre sans trop réfléchir.

"Prendre des photos."

Evidemment, c'est à moitié vrai, car en soi photographier c'est simple… quand tu ne creuses pas un peu. Réfléchir au décor, à ce qu'il y a, à comment le photographier… tout ça fait de la photographie un art complexe, car tu photographies une part de la réalité, quelque chose de possible quoi qu'il advienne, bien qu'on puisse le modifier un peu.

D'ailleurs, elle se met à parler de chien, du fait qu'elle veut toujours d'un chien. Disons que le mien pourrait lui donner encore plus envie d'avoir un chien.

"Bien sûr. Quand je viendrai promener Kino, je t'appellerai et je te présenterai. Après, au vu de sa race, ça te donnerait encore plus envie d'avoir un chien, car il est un Golden Retriever."

C'est assez cher sur le long terme, mais ça en vaut la peine. Du coup, je me décolle d'Ikuko, et je commence à me lever, prenant mon album pour le ranger dans mon sac, avant de prendre doucement la main d'Ikuko.

"Est-ce que ça te dirait qu'on se promène dans le parc ? Puisque nous avons du temps libre avant de manger."

Je ne connais pas l'emploi du temps d'Ikuko par cœur, mais de souvenir, elle n'a pris que des matières artistiques, tout comme moi, et donc on a encore deux heures de libre, la seconde heure étant celle de manger.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMar 8 Juin 2021 - 22:18

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
La réponse de Tamika arrache à Ikuko un léger rire. Elle ne prend pas la peine de le dire, mais elle est certaine que sa camarade prend de très bonnes photographies. Ikuko elle-même n’est que débutante et les techniques, elle ne les maîtrise pas parfaitement. Et puis, elle a bien vu le carnet de dessin de Tamika. Elle a des points de vue intéressants et semble comprendre où porter son regard. Donc, c’est certain : la pianiste sait tout faire.

Ikuko n’en est pas jalouse, ne l’envie pas du tout, elle est juste admirative et c’est déjà beaucoup. Elle sait que ça demande beaucoup de travail. Ikuko n'a certainement pas la patience d’apprendre autant de choses. Elle picore. Essaye un tas de disciplines. Si déjà elle pouvait être meilleure en photo et en arts, ce serait super !

Un Golden Retriever !

Là, Ikuko craque complètement. Enfin, elle essaie de se calmer un petit peu et pourtant, on peut le sentir dans ses yeux, sans sa voix. Elle veut le rencontrer, tout de suite. Mais ce n’est pas ce qu’elle dit.

Dis, dis, dis ! Est-ce que tu aurais une photo ? Il doit être trop joli.

A vrai dire, Ikuko sait qu’il ne faut pas qu’elle ait un chien seule. Evidemment, elle ferait tout pour bien s’en occuper, si ça arrivait. Mais elle a trop peur de s’occuper d’un être vivant. Si déjà elle pouvait s’occuper d’elle. Ce serait bien.

Avec plaisir, je te suis ! Ça me fera du bien de marcher.

Parce qu’en effet, parler de chien, ça rend Ikuko toute exaltée. Et le meilleur moyen de se calmer, de respirer un peu et de retrouver un peu d’apaisement, c’est de marcher, longtemps, beaucoup. Evidemment, Ikuko ne veut pas imposer à Tamika son rythme, si celle-ci veut seulement s'asseoir dans l’herbe et discuter, elle fera avec.




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMar 8 Juin 2021 - 23:14


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Je savais qu'elle serait admirative quand je parle de Golden Retriever, si elle est passionnée de chien. Après tout, je pense que ça peut être la meilleure espèce, avec pour inconvénient principal qu'il coûte cher à entretenir sur le long terme. Elle essaie de se calmer, mais on sent qu'elle adore les Golden Retrievers.

Elle me demande donc si j'ai une photo de lui, et donc j'accepte de lui montrer, avec une photo venant de mon téléphone. De toute façon, je savais qu'on voudrait montrer à quoi il ressemble, c'est pour ça que je l'ai pris en photo. Alors, de mon téléphone, je lui montre à quoi ressemble Kino. Je pense que s'il n'était pas là, je serais déjà déscolarisée depuis un long moment, c'est le moins que l'on puisse dire.

"Voilà, je te présente Kino, mon petit frère chien," dis-je avec le sourire.

Après, adopter un animal n'est pas une décision à prendre à la légère. Kino a été adopté car j'avais besoin de quelqu'un qui sera toujours là pour moi, et on sait que c'est un être vivant qui mérite autant de respect que nous.

Elle accepte de marcher avec moi. Après, il ne faut pas non plus rester éternellement dans la salle de classe, il faut bien sortir. Alors, nous commençons à sortir de la salle de classe, puis du bâtiment de l'université, toujours en gardant la main d'Ikuko, parce que je n'ai pas non plus envie de la lâcher. Je ne pars pas du principe qu'elle ne va pas tenir en place, mais juste que tant qu'à garder la main d'Ikuko, pourquoi la lâcher ?

Nous marchons donc en direction du parc, et puisque je n'ai pas envie d'avoir un silence gênant, je discute donc avec elle.

"Du coup, tes parents n'ont pas voulu que tu adoptes un chien. Après, il faut dire, ce n'est pas une décision à prendre à la légère."

Je ris légèrement, mais je sais que si jamais on est impulsif, ça finit à l'abandon.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMer 9 Juin 2021 - 9:24

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Le chien est magnifique. Il semble doux, affectueux, fidèle. Et étonnamment, pour Ikuko, lorsqu’elle voit la photographie de Kino, elle se dit : il va bien à Tamika. C’est le chien parfait. Elle imagine les deux, comme deux faces d’une même pièce, l’une douce et l’autre vif, mais avec cette même sympathie et cette même tendresse. Comme quoi, il y a quelque chose de vrai dans l’adage “tel chien, tel maître”. Ou l’inverse. Ikuko ne sait plus.

Il est magnifique...

Ikuko remarque sa main, que Tamika semble tenir fermement. Elle comprend que sa camarade cherche du réconfort, peut-être même du contact, mais pour pouvoir sortir de la classe, il lui faut la lâcher, au moins un instant, juste le temps de récupérer ses affaires. Ikuko chuchote un “désolé” à peine audible et lâche la main de Tamika. Puis, elle se lève, ferme son sac encore grand ouvert, le jette sur son dos et rejoint sa camarade.  

Je suis prête !

Droite comme un “i”, les pieds bien ancrés dans le sol, Ikuko se présente face à Tamika. Elle ne lui tend pas la main, elle ne veut pas avoir l’air enfantine, mais l’idée ne l’aurait pas dérangée. Puis, elles s’avancent, marchent jusqu’au parc, gravissent les couloirs du bâtiment principal, ses escaliers et sa porte. Évidemment, pas en silence. Ikuko, elle déteste le silence. Mais heureusement, Tamika est la première à le briser.

Oui, ils n’ont pas du tout le temps à lui consacrer ! Alors, je les comprends bien. Ils travaillent beaucoup et le chien serait tout le temps à la maison. Triste. C’est pas une vie pour un chien.

Ikuko redresse légèrement les épaules. C’est comme ça, c’est la vie. Après tout, elle n’en veut pas à sa famille. Puis, elle s’imagine plus grande (elle est déjà adulte, mais parfois elle a des difficultés à s’en souvenir), quel métier fera-t-elle ? Le mieux, serait de pouvoir vendre ses toiles. Et comme ça, elle aura la possibilité de travailler avec son chien pas loin. Mais gagner sa vie avec son art, c’est rare. Et Ikuko le sait bien, ce n’est qu’un rêve. Pas impossible, mais difficile.

En fait. Maintenant que j’y pense. Ton chien, tu le vois beaucoup ? Parce que comme on est dans des dortoirs… Qu’à priori dans la chambre de dortoir il n’y a pas la place pour un gros chien comme celui-ci… Tes parents vivent pas loin ?





---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyJeu 10 Juin 2021 - 12:08


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Je ris légèrement quand Ikuko me dit que Kino est magnifique. C'est vrai qu'il est vraiment très beau, Kino. Je pense d'ailleurs que ce ne soit pas un hasard que mes parents aient choisi un Golden Retriever pour mon petit frère.

Ikuko me lâche la main, avant de me chuchoter un "désolée" discret, mais je la comprends complètement. Je range et forme mon sac, prenant toujours soin des arts qui sont dedans, avant de sentir assez brusquement le corps d'Ikuko sur mon dos, soupirant de surprise avant de sourire.

"Je suis prête aussi."

Alors, nous commençons à sortir ensemble de la salle pour aller au parc, afin de pouvoir nous promener et prendre l'air, après avoir raconté quelque chose d'éprouvant. Je brise le silence, surtout en voyant qu'Ikuko n'a pas l'air de trop apprécier ce silence. Du coup, ils ont peu de temps à consacrer à un chien, alors que mon père travaille chez lui, à domicile, ce qui aide grandement pour s'occuper de Kino. Certes, ma mère prend son temps pour s'occuper de lui, mais elle travaille au restaurant, ce qui laisse mon père seul à s'occuper de lui.

Au moins, ils sont responsables, ils savent que c'est du temps à accorder, de la place à libérer et un humeur à s'occuper. S'occuper d'un chien n'est pas si différent de s'occuper d'un enfant, finalement, puisque ça reste un membre de la famille à adopter. C'est vrai que ce serait assez triste, et je ne peux pas lui jeter la pierre.

"Seul, essayant de s'occuper comme il peut, ses oreilles tombants en permanence car il ne peut pas être proche de ses maîtres, et finissant par être abandonné. Un véritable choc pour lui, qui le change au plus profond de son être, à jamais. Je peux le comprendre."

Je fais une jolie description comme je fais de temps en temps. Après tout, ça m'arrive de faire un élan artistique en-dehors de la musique et du dessin. Après tout, toutes les personnes avec qui j'ai du mal, je leur donne un nom joli, mais qui décrit cette négativité. Je ris légèrement pour alléger le tout.

"Ne t'inquiète pas, ça m'arrive, ce genre d'élans poétiques, et ce n'est pas toujours pour décrire une émotion négative."

Je dis ça honnêtement. Quand je parle d'amour de manière positive, j'ai envie de le décrire, et en respectant une règle : ne dis pas, montre. Quand je parle de tristesse, je ne dis pas directement que c'est de la tristesse, mais je montre ce qui fait la tristesse.

D'ailleurs, elle me demande si je le vois beaucoup. Je comprends sa question, étant donné qu'elle ne sait pas que je suis Kobéenne moi-même. Après tout, c'est une école internationale, donc je pouvais très bien venir d'Osaka comme de Madagascar.

"En fait, j'ai toujours vécu à Kobe, et j'y vis encore aujourd'hui, avec mes parents. Donc pendant mon temps libre, je peux rentrer chez moi pour aller voir Kino, et mes parents m'appellent de temps en temps pour qu'on puisse se promener. De toute façon, en mon absence, mon père est toujours là. Il travaille chez lui, en tant que professeur de piano. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai appris le piano et que j'ai commencé à aimer l'art en général."

Du coup, elle comprend que j'habite vraiment près de l'université, donc on peut être sûr que je ne manque de pas grand-chose. Après, je me demande si elle aura tellement hâte de le voir qu'elle voudra entrer chez moi pour ça. Après, je pense qu'à ce moment-là, il est déjà en cours avec un de ses élèves, donc je préfère rester assez prudente.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyJeu 10 Juin 2021 - 15:48

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Ikuko écoute la tirade de Tamika. C’est toujours agréable, une personne qui se laisse pousser des ailes et qui s’abandonne à la poésie. Ikuko, c’est rare qu’elle le fasse. Parce que souvent elle parle trop vite et n’a pas bien le temps de penser aux mots. Et quand elle le fait, elle s’y prépare. Alors, les tirades improvisées, ce n'est pas sa force. Et justement, parce que Tamika y arrive, elle trouve ça très chouette. Et puis, ça sonne comme si c’était très personnel, comme si la cause l’animait. D’une certaine manière, comme si Tamika vivait à la place de ce petit chien abandonné. Alors, jamais grand jamais Ikuko s’en moquerait. Ni ne s’en inquiéterait.

Fais-toi plaisir et ne t’excuse surtout pas. C’est joli. Puis pas si minant, pas de souci !

Ikuko répond de son plus grand sourire. Evidemment, le sujet de Tamika n’est pas joyeux, mais elle avait lu bien plus dur, bien plus violent. Et les mots qu’avait choisis sa camarade (apparemment poète) étaient tout de même assez gentillets. Une jolie phrase, un petit poème, mais rien de choquant.

Et puis, elle continue d’écouter son amie. Alors comme ça, elle vient de Kobe ?

Tu es en terrain connu ! C’est dommage, c’est super de bouger un peu, rencontrer de nouvelles personnes. Changer ses habitudes. Je n’aime pas rester toujours dans le même lieu. Faire la même chose. Un jour, j’espère pouvoir partir vraiment loin. Même pas au Japon ! Je ne sais pas où, pour ça il faudrait que je m’améliore en langues vivantes… Mais ça serait super de découvrir d’autres traditions. Tu ne penses pas ?

Parce que même si Tamika est vraiment sédentarisée, Ikuko n’a pas non plus beaucoup bougé. Tokyo, Osaka, Kobe. A quelques kilomètres seulement les unes des autres. Difficile d’appeler ça un bouleversement. Et même si c’est ce déménagement qui a tout changé pour la jeune étudiante en arts, ce n’est pas assez exotique pour vraiment parler de dépaysement.

En tous cas, c’est chouette de faire du piano avec ton père. Vous devez être assez proches !

Pour en revenir à la poésie, Ikuko trouve amusant que Tamika s’excuse pour un trait d’esprit. Alors, elle décide à doucement l’embêter sur ce point. Après tout, qui aime bien châtie (charrie) bien, n’est-ce pas ? Elle avance un peu plus vite que sa camarade, afin de pouvoir la dépasser et se tourner. Ikuko marche à reculons, tout en ancrant son regard souriant dans celui de Tamika.

Donc en plus d’être peintre, musicienne, actrice, et j’en passe. Tu es aussi poétesse à tes heures perdues. Définitivement tu m’en bouches un coin. Tu veux m’impressionner c’est ça ?

Étonnamment, Ikuko gère plutôt bien la marche à reculons, et ne quitte pas le regard de sa camarade.




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyJeu 10 Juin 2021 - 17:10


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Heureusement, Ikuko n'est vraiment pas inquiète, elle est plus admirative devant ma poésie improvisée, même si le sujet n'est pas le plus joyeux. Personnellement, c'est plus par empathie, car un chien est un être vivant, qui a le droit d'avoir autant d'amour qu'un autre humain, alors j'essaie de me mettre à sa place, par rapport à si jamais les parents étaient imprudents et adoptait un chien sans avoir eu le temps pour cela.

Oui, je suis en terrain connu, et je vis très bien. Je sais que sortir d'ici permet de mieux s'inspirer, de connaitre de nouveaux horizons qu'on peut dessiner, et tant de choses encore, mais pour cela, il y a déjà les voyages scolaires. Je n'ai pas envie de faire payer cher à mes parents pour un voyage pour la simple inspiration. Ikuko, elle, veut bien aller dans d'autres pays. Mais pour cela, elle a besoin de maîtriser les langues vivantes.

"C'est vrai. Après, souvent, il suffit de parler et de comprendre l'anglais, bien que ce ne soit pas le cas pour tous les pays. Mais je préfère rester dans ma zone de confort, pour l'instant."

Pas que je ne parle pas anglais, car j'ai appris l'anglais naturellement, avec la musique, à force de chanter des musiques avec des paroles. Juste que je préfère rester au Japon, je m'y sens bien.

Ikuko a bien supposé mon lien avec mon père, ma grande proximité avec lui. Je pense que je serais une femme complètement différente si mon père n'était pas professeur de piano.

L'active marche plus rapidement pour se mettre devant moi et de marcher à reculons, et je la regarde faire. Elle ne peut pas s'empêcher de me charrier par rapport au fait que j'utilise beaucoup d'arts. Le dessin, la musique, les arts de la scène et la poésie. C'est vrai qu'en soi, c'est beaucoup, et donc quand elle me demande si je souhaite l'impressionner, je me mets à rire doucement.

"C'est vrai que ça aurait pu. Si j'avais envie de te séduire un peu, de t'attirer… mais non, ce n'est pas vraiment mon but."

J'aime l'art, mais je reste limitée. Mes arts sont limités à ceux qui utilisent surtout les mains et/ou la voix. Certes, en tant qu'actrice, je peux porter un masque, jouer un rôle crédible, et donc bouger et faire comme Ikuko, mais c'est pour essayer d'être moins introvertie, plus ouverte.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyJeu 10 Juin 2021 - 20:15

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Ikuko approuve ce que dit Tamika d’un hochement de tête. L’anglais, oui. Après, ça ne suffit certainement pas dans les pays non anglophones, pour la vie de tous les jours. Et puis, même si Ikuko s’en sort en anglais, elle n’est pas assez performante pour vraiment débattre dans la langue. Elle sait que ça peut être un frein. Et pourtant, elle aime bien rêver d’ailleurs. Elle suit les blogs et les réseaux sociaux de quelques artistes japonaises qui sont parties de l’île pour l’Europe. Et tout particulièrement Ichiko Funai, qui s’est expatriée en France, dans une sorte de musée-studio fantastique. Elle adorerait aller en France pour parler avec elle, et voir de ses propres yeux ses costumes. Des installations fantastiques.

blog de Ichiko Funai:
 

Un jour, j’y irai. Enfin, je ne sais pas, mais je partirais. Quand mes études seront finies, je pense, j’espère ! Prendre un avion, un gros sac et m’envoler. Je ne sais pas où. Ni pour quoi faire. Peut-être peindre. Pour ça il faut que je m’entraîne encore et que je devienne meilleure, mais c’est possible !

Avec de la motivation et de l’envie, tout est possible. Et Ikuko en est certaine, un jour elle partira, comme son modèle Ichiko, et comme toutes les autres. Puis, elle prendra le temps d’apprendre des langues. Peut-être qu’elle pourrait suivre ces cours-ci aussi ? Ikuko ne s’est jamais penchée sur le sujet. Et elle oubliera sûrement demain. Mais c’est un joli rêve.

Me séduire ?..

Alors qu’Ikuko gérait formidablement la marche-arrière, la remarque de Tamika la fait légèrement trébucher. Ses pieds s'emmêlent et elle s’arrête. Elle se rattrape en s'appuyant sur une épaule de Tamika.

Oups, pardon.

Ikuko reprend sa position initiale, à côté de sa camarade, et lui fait signe de reprendre la marche. C’est l’arroseur arrosé cette histoire. Mais la remarque de Tamika l’a surprise. Elle est sacrément directe. Ikuko ne s’y attendait pas, elle a une douceur et une timidité qui n’appelle pas autant de franchise.

Je ne m’attendais pas à ce que tu sois aussi directe. S’amuse Ikuko dans un léger rire. Mais c’est une bonne surprise, comme quoi tu n’es pas que timide.

Ikuko reprend son grand sourire et rigole un peu, elle est de nouveau à l’aise. C’est rapide. Et elle repense un peu à la phrase de Tamika. Ikuko n’est pas ignare et à dix-neuf ans, oui, la plupart des étudiants savent ce que c’est séduire, et comment on le fait. Ikuko y compris. Mais elle est curieuse.

Et tu fais comment, pour séduire quelqu’un ?

La question d’Ikuko est également directe. Mais après tout, c’est Tamika qui a commencé !







---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyVen 11 Juin 2021 - 10:24


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Evidemment, l'anglais n'est pas toujours suffisant. Savoir comprendre et parler l'anglais est très important, mais il faut toujours partir du principe que certains pays comprennent mal l'anglais. Je pense qu'il existe des professeurs qui donnent des cours intensifs dans une langue pour aider, si jamais on a trop de difficulté.

En tout cas, Ikuko est déterminée à partir du Japon un jour. Cependant, il faut qu'elle ait une raison d'y aller. Se reposer, s'inspirer, voir de nouveaux horizons… si on y va sans savoir pourquoi, à quoi bon ? Je pense d'ailleurs avoir une idée de ce qu'elle ferait pendant ses vacances.

"Peut-être photographier les paysages, les animaux qui s'y trouvent, les villes et tout ce qui fait partie de leur culture."

Je ris légèrement, mais en même temps, c'est ce que j'imagine qu'elle ferait pendant ce temps, telle que je commence à connaitre. Elle aime beaucoup la photographie, ça peut l'inspirer.

D'ailleurs, je me rends compte qu'Ikuko ne s'attendait pas à ce que je dise le mot "séduire", mais en même temps, je n'ai pas vraiment trouvé de meilleur mot, pour être parfaitement honnête. J'ai parler d'attirance, mais c'est un peu trop général pour moi. Cette surprise la surprend à un point qu'elle trébuche au marche arrière, alors qu'elle la maîtrisait bien. Heureusement, elle s'est accrochée à mon épaule, mais j'ai pu tenir avec surprise.

"Ce n'est rien."

Ikuko se remet donc à côté de moi, en disant qu'elle ne s'attendait pas à ce que je puisse être aussi directe. Après, il faut dire que parfois, on me dit que je suis trop calme.

"Je suis un peu introvertie, mais je suis souvent à l'aise pour parler avec quelqu'un malgré tout."

Je ris légèrement. Après, c'est juste que j'ai souvent peur de déranger. C'est surtout pour ça que je suis actrice, pour être plus à l'aise pour aller vers les autres. Mais dans ces cours, ils attendent carrément que je m'approche d'eux, donc ce n'est pas entièrement la même chose.

Après, elle me demande comment je fais pour séduire quelqu'un. J'ai parlé de séduction, mais parce que ça peut passer par là. Sinon, en réalité, je n'ai jamais eu de raison de le faire. Je souris légèrement, avec un minuscule rire.

"En réalité, je n'ai jamais séduit qui que ce soit. Je connais un peu la théorie, mais je n'ai jamais eu de raison de le faire. A vrai dire, je suis plus une fille sensible aux charmes."

C'est là que je me rends compte que je prononce un mot qui est meilleur que le mot "séduire", et il s'agit du mot "charmer". Je ris un peu bêtement après, puisque je me rends compte de ma bêtise.

"On va dire que je m'étais trompée de mot, que j'aurais dû parler de charme. Ha ha ha ! Mais sinon, je ne cherche jamais à attirer qui que ce soit. C'est toujours moi qui suis attirée. Bien sûr, je peux jouer le rôle d'un Don Juan, mais ce n'est qu'un rôle. Il faut dire, la première fois que je suis tombée amoureuse, je ne faisais que me poser des questions, la deuxième fois, je ne voulais surtout pas que ça arrive, et la troisième fois, je me sentais trop dévastée pour cela. Et durant ces cinq mois et demi en tant que célibataire, je ne cherche pas vraiment l'amour. C'est souvent au moment où on ne l'attend pas qu'il nous tombe dessus, du moins pour moi."

Après, je pense que pour Ikuko, ça peut être pareil. Elle n'attend pas l'amour, elle n'a jamais été amoureuse de qui que ce soit, et elle ne s'y occupe pas du tout. Donc quand l'amour lui tombera dessus, elle ne s'y attendra pas.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyVen 11 Juin 2021 - 15:05

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Ikuko pense à ce qu’elle pourrait faire en vacances. Les vacances, ce n’est pas vraiment la même chose que de partir. De partir, c’est pour longtemps, c’est pour changer d’air une bonne fois pour toute. Aller en vacances, c’est juste une bouchée, juste un aperçu, ça n’est en rien aussi impressionnant. Et évidemment, Ikuko serait très contente de partir quelques jours seulement, même si l’idée l’exalte moins.

Oui, sûrement. Je prendrai des photos. Des lieux, beaucoup. Mais je pense que mon réflexe serait de manger ! Ça peut te sembler un peu bête, parce que ça s’éloigne considérablement de ce que je t’ai partagé comme passions. L’art, la photo. Mais, c’est presque une évidence de produire des images. Partout, je le fais partout. Alors que manger… Je ne peux pas manger une glace italienne ailleurs qu’à Rome, ou une pizza ! Goûter les escargots autre part qu’en France. Ou les macarons. Plutôt les macarons que les escargots, d’ailleurs. Enfin, oui. J’aimerais bien tester ces expériences là.

La nourriture, plus que toute autre chose, marque les différences culturelles. Alors, pour véritablement expérimenter ce qu’est la vie dans un autre pays, il faut tout goûter. Ne pas faire la fine bouche, oublier ses préjugés. Absolument éviter de se ruer dans un restaurant de ramen passé les portes de l’aéroport.

D’ailleurs, toi, tu aimes manger quoi ?

Question anodine, mais question importante. C’est certainement l’une des clés pour comprendre une personne. Ikuko essaie de s’imaginer, de s’inventer les assiettes de Tamika. Elles doivent être légères, peu grasses. Ikuko n’imagine pas Tamika se gaver de frites et de burgers. Et ce sont des tas de préjugés qui sont collés à Ikuko. Elle a encore beaucoup à déconstruire.

Jamais séduit ?

La réponse de Tamika semble étonnante. Ikuko a dû mal à vraiment le croire. Si Tamika a aimé et été aimée plusieurs fois, c’est qu’à un moment elle s’est mise en valeur, s’est rapprochée d’une personne, a joué de ses charmes. Les relations, elles se forment forcément à deux. Et si les sentiments ne sont pas nécessairement choisis, Ikuko ne pense pas qu’ils nous tombent dessus. On le sent, quand on est bien avec quelqu’un, à l’aise. C’est à ce moment que pour Ikuko, il semble que l’on prend la décision de passer le cap. De le montrer. De le dire. “Je t’aime”. Et pas seulement de le garder au fond de soi.

Je ne l’ai jamais vraiment attendu. Ni cherché. Mais il ne m’a pas non plus particulièrement trouvé. Je ne sais pas trop dire pourquoi, mais j’ai pas tellement eu envie de m’investir dans ce jeu là. Séduire, être séduite, aimer. Je ne dis pas que c’est impossible. Ça arrivera sûrement. J’espère. Mais je suis un peu confuse, parce que j’ai l’impression de comprendre la théorie. Et en même temps, quand tu en parles, ça déconstruit un peu ce que je m’imagine. Alors, quand ça me tombera dessus, comme tu le dis. Bah ça sera sûrement très différent que ce que j’crois.




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptySam 12 Juin 2021 - 11:50


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Bien sûr que pendant ses vacances elle prendra beaucoup de photos. Après tout, c'est sa passion. Oh ! Elle a pour réflexe de manger ? Alors elle mange ce qui fait partie de la culture culinaire d'un pays, et uniquement dans ce pays en question. Par contre, en attendant, si jamais elle veut que je cuisine quelque chose qui peut lui plaire, je pourrais essayer de le faire.

Elle me demande ensuite ce que j'aime comme nourriture. Je passe donc un bon moment pour réfléchir, mais je commence à partir du principe qu'elle n'aime pas quand c'est silencieux, donc j'essaie de réfléchir vite. Je comble cependant en faisant un petit "Hmmm..." qui montre que je réfléchis avant de répondre.

"Disons que je peux manger d'un peu tout, dans la limite du raisonnable. Après tout, je n'ai pas envie de devoir combler en faisant du sport."

Je ris légèrement. Pour l'avouer, je n'aime pas le sport. Je comprends que ce soit important, évidemment, mais entre savoir respirer et savoir aller vite… autant dire que même l'aspect artistique de certains sports ne suffit pas à le sauver. Du coup, je soupire en disant à voix un peu basse, tout en baissant mes yeux et en effaçant mon sourire.

"Je n'aime pas le sport."

Je peux me laisser prendre au jeu, évidemment, mais j'ai toujours eu du mal avec ça. Je prends beaucoup plus plaisir à regarder qu'à faire.

Ikuko semble étonnée que je n'aie jamais charmé de ma vie. Certes, pendant tout le temps où j'étais en couple avec Carissa, je faisais en sorte d'être plus belle pour elle, mais ça ne va pas plus loin. Encore une fois, c'est toujours moi sui suis attirée, pas l'inverse. Je montre mon affection.

Comme je m'y attendais, Ikuko n'a jamais été amoureuse, et n'attendais pas l'amour. Pour le moment, elle n'a trouvé personne à qui elle peut tomber amoureuse. Cependant, on dirait qu'elle a l'impression que l'amour est une histoire de séduction. On trouve quelqu'un qui lui plait, on essaie de le charmer, l'autre essaie de le charmer et ça finit en amour. Si cela fonctionnait comme ça, sincèrement, je n'aurais peut-être jamais refusé de tomber amoureuse de toute ma vie. J'aurais peut-être été marquée par le fait que les charmes de Dai ne me faisaient rien, mais je me contenterais de me poser des questions.

"J'aurais sincèrement aimé que ça fonctionne comme ça, mais souviens-toi de ce que je t'ai raconté par rapport à mes années collège. Est-ce que tu penses que ça se déroulerait de la même manière si l'amour commençait toujours par un jeu de séduction ?"

Je ne suis pas passée par la case séduction. Yumi n'avait jamais essayé de me séduire. Peut-être qu'elle me montrait des signes comme quoi elle avait une attirance pour moi, mais de souvenir, elle faisait comme si de rien n'était. Si l'amour commençait par un jeu de séduction, je ne me rendrais compte de mon attirance pour les autres filles que si une d'entre elles tentait de me séduire et que ça me faisait de l'effet.

"Evidemment, ça ne changerait rien à mon orientation, mais ça m'aurait bien moins marqué, je pense."

Peut-être que je me trompe, mais c'est ce que je pense, du moins. Heureusement, ici, je ne suis pas obligée de tout remémorer, donc je suis un peu triste, mais ça va, j'ai pas besoin de réconfort.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyDim 13 Juin 2021 - 22:24

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Un peu de tout ? La réponse est presque ennuyante, classique. Comme lorsque l’on demande à quelqu’un : “qu’est-ce que tu aimes comme musique” et qu’il répond “j’écoute de tout”. Ça ne veut rien dire. On a évidemment une préférence, un choix, un penchant. On peut aimer les produits légers, la cuisine japonaise réconfortante, ou la chaleur des épices indiennes, la décadence d’un burger bien gras. Il y a tellement de possibilités. Et puis, pour Ikuko c’est évident : elle ne peut pas manger quelque chose qu’elle n’aime pas. C’est physique. Impossible de se forcer. Alors chaque bouchée doit être un bonheur. Ou ne doit pas être.

Est-ce que tu as goûté à beaucoup de cuisines ? Ou tu ne vas pas beaucoup au restaurant !? Je suis certaine que tu peux découvrir un plat qui te fait vraiment vibrer. On en a presque tous un. Je pense ! Moi c’est classique, mais les ramens. C’est tellement simple, tellement réconfortant. Tellement équilibré. Peut-être aussi quelques pâtisseries, mais je n’m'y connais pas très bien. Quand c’est léger. Fruité !

Ikuko se laisse aller volontiers dans les plaisirs sucrés. A priori, elle a de la marge. Sa corpulence est tellement fine et tellement frêle qu’elle ne se prive d’aucune calorie. Elle pourrait même prendre quelques kilos. Ce ne serait pas plus mal. Alors, le sport, elle ne le voit pas comme Tamika semble le décrire. Elle ne comble jamais un “excès” par un footing.

J’aime… Ni beaucoup, ni pas du tout. En fait, j’ai du mal à trouver un sport dans lequel je me sente vraiment à l’aise. Je suis méga maladroite. Donc tout ce qui est adresse, genre danse. Laisse tomber… Et puis je cours pas super vite. Mais je peux pas dire que j’aime pas du tout. J’aime bien bouger, alors je veux bien essayer. Par contre, faut pas compter sur moi pour la performance !

Ikuko hausse un peu les épaules. Elle aimerait bien être vraiment forte en sport et vraiment pouvoir se dépenser. Surtout que c’est certain, que si elle pouvait trouver un endroit où dépenser toute son énergie, ça pourrait la calmer un petit peu. Mais pour le moment, elle n’a pas trouvé. Peut-être que ça viendra. Dans tous les cas, à priori, ce ne sera pas avec Tamika qu’elle pourra se découvrir un talent caché pour la piscine ou le step.

Ikuko repense à l’histoire de Tamika. Les idées défilent tellement vite dans sa petite tête que parfois, il lui semble oublier le début des conversations. Mais, elle a raison. Difficile d’avoir envie d’être homosexuelle dans une société qui les discrimine. Alors elle acquiesce poliment.

Je suis désolée, Jinken-san. Je n’y pensais plus et pourtant, c’est très bête ce que je dis. C’est parce que je ne me pose pas trop la question. Donc. Oui, on ne choisit pas.

Elles continuent à marcher quelques secondes silencieusement. C’est peut être la gêne qui empêche Ikuko de reprendre la parole et de relancer la conversation. Elle espère ne pas avoir blessé son amie, et surtout ne pas faire revenir les mauvais souvenirs. Et puis, Ikuko rompt le silence. Pas vraiment pour changer de sujet, mais une confidence sur sa propre situation.

En fait, c’est encore plus bête, parce que moi non plus je choisis pas. Enfin, pas comme toi. C’est différent. Bien sûr que j’y pense souvent : pourquoi j’ai toujours pas eu de petit copain ? Pourquoi j’ai jamais eu de coup de coeur sur quelqu’un ? Tenu une main, embrassé, offert des chocolats à la Saint Valentin… pas simplement par amitié. Quand tout ton entourage le fait, t’y pense. Et ce n'est pas que l’idée me dégoûte. Je trouve que ça a l’air super… Mais j’ai jamais aimé un homme comme ça. Jamais senti le coup de foudre. L’étincelle. Le petit plus qui fait que j’ai envie de rester avec lui tout le temps.

Quelques pas de plus. Ikuko prend une grande respiration et reprend, sans laisser vraiment le temps ou la place à Tamika de répondre.

Et puis, je dis homme. Parce que… C’est classique. Mais maintenant que tu en parles. Bah. J’y ai jamais pensé pour… les femmes, quoi.





---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyLun 14 Juin 2021 - 13:32


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Honnêtement, je n'arrive pas à avoir des préférences de nourriture. Je n'y pense pas, je ne fais que profiter de l'instant présent. Après, je suis dans le club de cuisine, donc des plats exotiques, j'en ai cuisiné, et j'en ai goûté. Sinon, pendant ces onze mois de couple avec Carissa, je n'allais au restaurant que de temps en temps. Surtout que dans ces cas-là, je profitais plus de mon moment avec Carissa que des plats eux-mêmes. C'est un plaisir de manger, bien sûr, mais je ne me concentre que rarement sur les goûts.

Pour Ikuko, c'est beaucoup plus clair, au moins. Elle aime les ramens, certaines pâtisseries et divers sucreries, surtout légers. Je comprends qu'elle soit déçue, mais en fait, pour faire simple, je n'ai que rarement eu de préférences. Certes, il y a des plats que je n'aime pas, c'est naturel. Cependant, ceux qui me marquent sont plus ceux que je n'aime pas que ceux que j'aime. Un sacré comble, je pense.

"Pour ma part, je me rappelle beaucoup plus des plats que je n'aime pas que des plats que j'aime. Ma mère est cuisinière dans un restaurant, donc je peux me permettre d'y aller de temps en temps, surtout quand j'étais en couple. Ironiquement, c'est le moment qui me marque. Pas la nourriture, bien que manger soit un plaisir. J'ai même déjà goûté et préparé des plats exotiques, car je suis dans le club de cuisine, mais pareil, je me rappelle plus de la préparation que du goût, comme si ce qui m'importait était plus le chemin que la finalité. Ca m'aide à rendre les plats meilleurs, bien sûr. (dis-je en riant légèrement) Mais quand je goûte un plat, soit je l'apprécie, soit je ne l'apprécie pas, et ensuite je passe à autre chose."

C'est d'ailleurs pour ça que je suis indécise pour mes plats préférés. On m'a déjà demandé c'est quoi mon plat préféré, et je me suis rarement posé la question.

Pour ce qui est du sport, Ikuko aime bien, mais c'est une appréciation assez secondaire, surtout qu'elle est très maladroite. Au moins, on sait qu'elle ne sera jamais une idole. Elle ne court pas vite, mais elle peut être endurante, n'est-ce pas ? Heureusement, ce n'est pas moi qui jugerai sur la performance. Je me mets à rire car je pense aux sports artistiques.

"Alors si jamais tu fais du patinage artistique, la grâce ne se trouve que dans la manière dont tu tombes."

Je ris à nouveau, avec la blague que j'ai fait. En plus, pour les trapèzes, on n'imagine même pas. Mais bon, je pense que tout ce que je peux voir, c'est des courses d'endurance pour que ça puisse la faire dépenser sur le long terme. C'est en fait tout ce que je vois.

Ikuko n'a pas à s'excuser, ici je n'ai pas besoin de me plonger dans l'histoire douloureuse. Au moins, elle a compris que ça ne fonctionne pas de la même manière que ce qu'elle a pensé.

"Ce n'est rien."

Il se passe quelques secondes de silence gênant avant qu'elle ne reprenne la parole. Elle se sent de plus en plus bête, car elle repense qu'elle n'a pas le choix, mais ce choix, c'est par rapport à pourquoi est-ce qu'elle n'est jamais tombée amoureuse et pourquoi est-ce qu'elle n'est jamais en couple. Personnellement, avant, je ne me posais pas la question, car si je le faisais, j'en souffrirais. Ikuko, elle, est en droit de se poser la question. Evidemment, elle parle de petit-ami, mais qu'en est-il d'une petite-amie ?

"Alors, avant de savoir pourquoi n'es-tu pas en couple, il faut d'abord que tu aies une idée de si tu serais réellement attirée par les hommes ou par les femmes. C'est tout à fait possible que tu sois attirée par les deux. En tout cas, prends le temps de te poser la question, prends le temps de te l'imaginer. Tu peux même fermer les yeux pour mieux imaginer. Ne t'inquiète pas, je ne vais pas partir. Tu peux même prendre ma main pour t'en assurer."

Je la laisse un peu prendre le temps pour s'y préparer, et je commence à lui poser une question qui peut être importante. Je lui parle ensuite plus doucement.

"Imagine que tu as devant toi un garçon qui peut te plaire, et une fille qui le peut tout autant. Pour lequel d'entre eux est-ce que tu te penches ? N'hésite pas à prendre le temps de réfléchir. Ecoute ton cœur. Laisse-le s'exprimer."

Après, ce n'est qu'une idée, ça ne veut pas dire que c'est décisif. Avec cette question, elle peut très bien être hétérosexuelle comme homosexuelle, mais aussi comme bisexuelle avec une préférence. En plus, j'improvise, donc il se peut que ce ne soit pas la bonne manière de faire.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyLun 14 Juin 2021 - 13:54

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Une mère cuisinière ? C’est trop bien ! Ikuko en salive presque d’avance. Elle n’a pas beaucoup d’amis dont la famille tient des restaurants. Alors, elle s’imagine déjà y aller souvent. Avec ou sans, Tamika. Avec, ce serait mieux. Et goûter à ce que prépare sa mère. D’une certaine manière, ça lui permettrait d’être en phase avec les souvenirs de son amie. Quoi de plus touchant et de plus fort que les souvenirs d’un plat cuisiné par sa maman ?

Je suis curieuse d’y aller. Au restaurant de ta mère. Je veux pas m’imposer, mais je suis sûre que c’est très bon !

Et puis, aussi, Ikuko remarque que Tamika semble proche de sa famille. Les deux étudiantes se connaissent à peine et pourtant, Tamika a déjà mentionné son père et sa mère. Ikuko trouve ça fantastique. Mais elle comprend aussi qu’elle est fille unique. Peut-être que le lien en est décuplé ? De son côté, évidemment, elle apprécie ses parents. Ils sont de bonne compagnie, l’ont bien éduqué. Et puis, son frère aussi. Depuis qu’elle est partie d’Osaka et de la maison familiale, elle n’a plus beaucoup de nouvelles d’eux. Quelques appels. C’est tout. Mais elle sait que si elle rentre pendant les vacances, ce sera beaucoup de joie et de bonheur.

Tamika essaie d’expliquer à Ikuko comment s’y prendre, pour comprendre l’amour. Ikuko écoute attentivement. Il faut l’avouer, l’exercice que lui propose sa camarade lui semble étonnant, impromptu. Et à vrai dire, elle a dû mal à y croire. Peu de chances que ça fonctionne et pourtant, après tout, pourquoi pas ? Parce que Tamika lui propose de fermer les yeux, elle s’arrête. Elle s’éloigne un peu du chemin et invite sa camarade à en faire de même, pour ne pas gêner les autres étudiants.

Ne t’inquiète pas, je te crois. Je ne pense pas que tu vas t’enfuir.

Alors, Ikuko garde ses mains pour soi. D’une certaine manière, elle pense que tenir la main de Tamika, ça la gênerait pour se concentrer. Et puis, ce serait un peu de la triche, plus facile de s’imaginer avec une femme lorsqu’on en touche une. Ikuko essaie de se couper le maximum du monde, de se concentrer, de ne pas se laisser avoir par les bruits extérieurs. Comme si elle méditait. Enfin, Ikuko médite rarement. L’exercice demande trop de silence et de calme. Elle se repose sur la voix de Tamika et pense.

Elle pense à un homme, à une femme. Mais quelque chose cloche et voilà peut-être le manque d’imagination, ou le manque d’expérience. Alors qu’elle essaie de se dessiner le corps de personnages aimables, Ikuko se rend compte qu’elle n’arrive pas à voir leur visage. Elle se concentre, hésite, et finalement, perd le fil de sa pensée. Elle n’essaie plus du tout de comprendre qui l’attire, mais surtout de les dessiner. De leur créer un nez, des yeux, une bouche. Mais rien n’y fait.

Je ne crois pas que ça fonctionne pour moi. C’est trop abstrait…

Ikuko rouvre les yeux, désolée. Il doit bien y avoir d’autres exercices. Mais ce sera peut-être pour plus tard. Elle sourit doucement à Tamika comme pour lui dire “ne t’inquiète pas, je comprendrais tout ça après, ce n’est pas de ta faute, et je ne te demande pas des réponses”. C’est déjà très gentil d’avoir essayé.







---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyLun 14 Juin 2021 - 14:22


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

Elle aimerait aller dans le restaurant où travaille ma mère ? Alors j'y réfléchirai et je lui en parlerai. Ca ne la dérangerait pas qu'il y ait de nouveaux clients. Juste qu'au moins, en restant dans son coin en train de cuisiner, elle est certaine de ne déranger personne, et elle ne va pas être dérangée que des serveurs viennent dire quel plat préparer. Puisque c'est elle qui m'a fortement "aidée" à avoir la peur de déranger, en plus de mon expérience avec les autres, je ne peux que la comprendre.

Pour être honnête, j'ai essayé de la faire imaginer. En fait, j'ai essayé cet exercice, dans le sens où c'est moi qui l'ai créé à cet instant, et si elle n'arrive pas, je ne vais pas être vexée, c'est normal. C'est juste une expérimentation. J'ai essayé de voir si ça marche. Elle s'arrête donc à côté du chemin pour essayer d'imaginer sans gêner qui que ce soit.

Du coup, Ikuko échoue, mais en même temps, je ne m'attends pas forcément à une franche réussite. C'est juste moi qui ai imaginé à l'instant, et si ça ne fonctionne pas, au moins je vais éviter de faire cet exercice à l'avenir. Je voulais qu'elle laisse parler son cœur, ça ne marche pas. Je secoue doucement de gauche à droite la tête tout en lui souriant.

"Ce n'est rien. J'ai essayé de créer cet exercice, mais il s'avère qu'il ne marche pas. Donc je vais éviter de le refaire à l'avenir."

Au moins, elle sait que je ne m'attends à rien pour la finalité. Si elle parvient à avoir ne serait-ce qu'une petite idée, c'est rassurant, et si elle échoue, tant pis.

"En tout cas, ce qu'il faut que tu comprennes, c'est qu'il faut que tu te connaisses mieux avant tout, et que tu essaies de prendre le temps d'écouter ton cœur."

J'ai fait cet erreur, je ne veux pas qu'Ikuko le reproduise. Elle peut être impulsive, mais elle peut éviter certaines erreurs.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 219
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyLun 14 Juin 2021 - 16:50

Un échange d’arts graphiques
en salle de classe
feat Tamika Jinken
Ikuko secoue la tête de droite à gauche. Ce n’est pas grave si ça ne fonctionne pas. Puis, surtout, ce n’est pas la faute de Tamika. Après tout, là tout de suite, c’est l’imagination d’Ikuko qui a fait défaut. Et puis, il faut souligner l’effort de sa camarade. Elle a beaucoup de ressources et était prête à lui venir en aide. En invitant un test ! Pour le coup, Tamika, elle en a de l’imagination ! Et du coup, même si c’est un échec, Ikuko est très reconnaissante. Tamika est définitivement un personnage sympathique, avec qui elle se sent à l’aise.

Je vais essayer de faire attention, maintenant… A m’ouvrir un peu plus à ce que me dit mon coeur...

Ikuko essaie de réfléchir à ce que cela veut dire. Ecouter son coeur. C’est très abstrait et à priori, à part pour battre un tempo réguliers, son cœur n’est pas bavard. Mais peut-être qu’il lui suffit de faire plus attention à partir de maintenant. D’être vraiment au plus près des sentiments. Il faudrait qu’elle se mette un réveil, une note, un rappel. Peut être écrire un journal. Tous les soirs, pour détailler ce qu’elle a ressenti dans la journée. A chaque fois qu’elle rencontre quelqu’un de nouveau. Elle commencera dès ce soir. Elle peut décrire la rencontre qu’elle a eu avec Tamika aujourd’hui, déjà. Y réfléchir vraiment. Prendre le temps de le faire.

Bip… bip… bip…

Un bruit sourd, soudain. Qui semble provenir du sac d’Ikuko. Interloquée, elle fait tomber son sac sur le sol. Elle se penche, afin de pouvoir fouiller dedans, à la recherche de l’origine du son. Son téléphone ! Le fichu appareil, fracturé, abîmé, bon à être jeté. Il sonne. Une alarme.

Ah mais oui ! Mes photos !

Et Ikuko a encore oublié un rendez-vous. Heureusement que les alarmes existent. Et surtout, qu’elle pense à en mettre. Elle doit s’en aller, quitter l’université et courir jusqu’au centre-ville le plus vite possible. Il lui reste un paquet de photographies à récupérer à l’imprimeur. Elle avait profité de la promesse faite à Tamika pour déposer deux clés usb pleines à craquer d’images. Et si elle avait pu récupérer les portraits de la pianiste, le reste devait attendre.

Je suis désolée, je dois aller chercher d’autres photos. Mais on se voit bientôt, n’est-ce pas ? J’ai pas oublié le restaurant de ta mère !

Ikuko ponctue sa phrase d’un grand sourire et d’un léger clin d’oeil. Elle s’entend trop bien avec Tamika pour simplement la croiser de temps en temps entre deux cours. Elle a envie de mieux la connaître, et de passer du temps avec elle. Elle ferme son sac, garde son téléphone en main, et s’apprête à partir. Elle fait signe à sa camarade, avance un peu. Et puis se rend compte. Elle n’a pas le numéro de Tamika ! Alors elle rebrousse chemin et rattrape sa camarade.

En fait, est-ce que tu peux me filer ton numéro ?




---------------------------------

Ikuko Ninagawa.Parle en japonais en #3399cc et en anglais en #cc6699.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 627
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] MzrdKEg[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] EmptyMar 15 Juin 2021 - 13:20


    
Un échange d'arts graphiques

    
feat : Ikuko Ninagawa

    

En l'entendant, j'ai l'impression qu'Ikuko ne comprend pas vraiment ce que cela veut dire. Cependant, je sens qu'elle va comprendre assez rapidement. On associe le cœur à l'émotion, car quand on ressent une émotion assez forte, ça se ressent au niveau de la poitrine, à la zone où se trouve le cœur, alors qu'on associe le cerveau à la raison.

C'est là que d'un coup, j'entends une alarme venant d'un téléphone, et je l'entends depuis le sac d'Ikuko. Ce doit être son téléphone. Je la vois faire tomber son sac de manière volontaire avant de le fouiller pour trouver son téléphone, en très mauvais état, fissuré, avec beaucoup de bosses partout. Il y a même de quoi se dire que ça tient du miracle que le téléphone tient encore. Je suppose que son hyperactivité l'empêche de prendre soin des choses, et en fait même beaucoup de victimes collatéraux.

Le téléphone sonne et Ikuko vient de se rappeler des photos qui doivent être récupérés. Où, je ne sais pas, mais il semble que ce soit même un rendez-vous. Evidemment, on va se revoir bientôt. Je lui souris donc pendant qu'elle commence à partir. J'allais lui dire au revoir quand elle fait soudainement demi-tour, pour me demander mon numéro de téléphone. Ah oui c'est vrai. Je n'y ai pas pensé. Alors j'accepte et nous nous échangeons nos numéros. De toute manière, aujourd'hui, c'est surtout les Aranako et Ai qui me contactent par téléphone, donc ça me fait du bien de contacter une nouvelle amie.

Je la vois ensuite repartir, je lui dis au revoir, et je continue ma promenade. Je sais que je la reverrai. Je commence à un peu trop me tenir à elle pour vouloir la voir uniquement entre deux cours ou pendant les cours de chant.

#terminé
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Signature_Tamika
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]  [Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Un échange d'arts graphiques [PV Ikuko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Université ; Kobe Daigaku :: Le bâtiment principal :: Salles de classes-
Sauter vers: