-20%
Le deal à ne pas rater :
Super Mario 3D-All Stars – Jeu Nintendo Switch
35.99 € 44.99 €
Voir le deal

A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1248
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] M9CeBJb La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Jeu 1 Juil 2021 - 18:10
C'est la fin des haricots ! Les carottes sont cuites. Ou n'importe quelle autre expression culinaire de ce genre pourrait également être adaptée.

Je suis là, devant mes cours, à ne pas savoir par quoi commencer. Tous ces noms de molécules à apprendre par cœur, connaître les effets des divers médicaments, les combinaisons interdites. Si je me concentre, ça peut être assez stratégique, vu que mon niveau de connaissance actuel est proche du zero absolu, je maximise de ouf en mémorisant tout ça. Le problème, ce sont les trous qu'il y a un peu partout dans mes notes (entre les fois où je me suis à moitié endormi et les autres où je n'ai pas pu venir, ça devient compliqué). Je pourrais encore appeler Chandini à la rescousse (et c'est sûrement ce qui va finir par arriver...) mais je voudrais d'abord combler un maximum mon retard, histoire de ne pas passer pour un cas désespéré. Et de ne pas encore me faire gronder...

Je pourrais aussi me concentrer sur les matières plus scientifiques. Les maths ou les stats, que je maîtrise beaucoup mieux. M'arranger pour être absolument au top et ne pas laisser passer le moindre point à ma portée dans ces matières. Mais du coup, on arrive sur le point d'inflexion de la courbe où ça me demande beaucoup de temps d'apprentissage pour peu de points supplémentaires gagnés. En termes de stratégie, ce n'est pas ce qu'il y a de plus efficient.

J'ai finalement choisi la première option. Pris le temps de me balader dans les rayons à la recherche des ouvrages qui pourraient combler les trous dans mes cours. Une pile de bouquins sur ma table, ça fait déjà plusieurs heures que je suis 100% focus, obligeant mon cerveau à engranger un maximum d'informations  en un minimum de temps. Et au début ça marchait plutôt bien. Tellement que je n'ai pas vu l'heure du midi passer, continuant sur ma lancée. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Mais inévitablement, il y a ce moment où mon estomac commence à raisonner, interpelant mon cerveau sur son état de vide total. Et là, c'est le début de la fin. Au début, j'essaie de l'ignorer. C'est que je suis encore très loin d'avoir atteint mon objectif de la journée. Je pourrais me laisser distraire, mais le début imminent des examens réussi à me faire suffisamment peur pour que je réussisse à tenir jusqu'à la fin de l'après midi.

Il doit être plus ou moins dix huit heures quand mon cerveau rend les armes. La table que j'ai investi est remplie de morceaux de papiers sur lesquels j'ai gribouillé des centaines de notes selon l'avancement de mes lectures (et heureusement que je retiens plutôt bien les choses, parce que je ne suis pas sûr de m'y retrouver au milieu de tout ce bazar), des livres ouverts qui prennent de la place, et un verre d'eau. Vide. Que j'ai été remplir un certain nombre de fois (c'est bien l'eau, c'est gratuit et ça fait illusion de remplissage). Je me recule dans ma chaise, lève la tête pour observer un peu plus mon environnement direct. Si ce matin la pièce était remplie, j'ai l'impression qu'il y a de moins en moins de monde.

Je laisse mes pensées divaguer un peu, me reposant en regardant les allées et venues de différents groupes d'étudiants, les tables, parfois très bien organisées, pendant que d'autres font concurrence à la mienne, et je termine mon inspection en posant mon regard sur l'une des places non loin de là où j'ai pris mes quartiers. A priori, personne. Si on exclu quelques affaires qui trainent, seules. Et sur la table juste à côté, à la limite entre les deux, un emballage coloré accapare subitement l'intégralité de mon attention, pendant que mon estomac manifeste en même son mécontentement d'avoir été ignoré aussi longtemps.

Plusieurs secondes défilent, sans que je n'arrive à descotcher du saint graal. Il est là, juste à quelques mètres de moi. Aucun gardien. Et si je voulais me dédouaner totalement, je pourrais dire qu'il repose sur une table totalement vide, ce qui en ferait un bien probablement abandonné par son précédent maître. Oui, voilà, rien à voir avec cette table dont le locataire a dû partir prendre une pause. Rien du tout. Alors pour sauver cette pauvre maxi dose de sucres qui n'avait pourtant rien dû faire de mal pour mériter un tel sort, seule, au beau milieu de tous ces bouquins austères, je me décide finalement à lui porter secours. Discrètement quand même, on ne sait jamais, des fois que de vils détracteurs se décident à faire irruption pour se mettre en travers de ma mission de sauvetage, je me lève. L'atlas d'anatomie humaine à la main (un bon gros bouquin bien lourd, genre je suis super sérieux !), je me dirige vers une étagère. Et sur mon chemin, ô surprise, la tentation ultime.

Coup d’œil à droit. Coup d’œil à gauche. Allure mesurée, épaules décontractées, le pas serein, je verrouille ma cible, et hop, mine de rien, quand j'arrive à sa hauteur, je n'ai plus qu'à tendre tranquillement la main que j'ai de libre (j'ai évidemment pris soin de porter mon bouquin dans la main opposée) pour me saisir de l'objectif. Bim ! Mission accomplie. Ne reste plus qu'à aller déposer le leurre et revenir à ma place savourer cette victoire !

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Cjas

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 2è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 34
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Lun 5 Juil 2021 - 21:46
La bibliothèque. L’endroit que je fréquentais le plus depuis que j’avais commencé les cours universitaires. Je n’avais pas un seul moment à moi, entre ma famille très présente et pressante et les différents travaux que je devais fournir en plus des révisions, je ne savais plus où donner de la tête. Heureusement je n’étais pas d’un tempérament à me laisser abattre facilement. Il me fallait bien plus que cela pour baisser les bras et encore s’il y avait au moins un principe que je respectais dure comme fer, c’était le fait qu’il ne fallait pas abandonner ce que l’on entreprend. Ce fut un de mes professeurs en aïkido qui me l’inculqua particulièrement. Il me dit un jour des paroles qui restèrent à jamais gravées dans ma mémoire. « Tu sais si tu abandonnes ne serait-ce qu’une fois alors tu prends le risque d’abandonner à plusieurs reprises ». Ce n’était pas des paroles extrêmement profondes et ce n’était pas leur profondeur qui m’avait marqué, simplement la mise en garde dans sa parfaite nudité. Je priais pour que jamais cela ne m’arrive et que je préserve cette force de tout affronter coûte que coûte. Chaque nouvelle journée était l’occasion de suivre ses sages paroles. Cela était également une manière de faire hommage à ma pratique de l’aïkido. Le contrôle de soi étant le mot d’ordre central de cette discipline, il me fallait savoir faire preuve d’une patience inébranlable et donc par extension de ne pas laisser le moindre obstacle me faire sombrer.

J’étais donc bien assise à ma place, concentrée dans mon ouvrage de psychologie. Un sujet de cas était présenté et il fallait pouvoir donner des conclusions sur les potentiels problèmes qui rongeaient le sujet. Il fallait faire attention à bien faire la différence entre les signes cliniques d’un handicap, d’une maladie mentale, d’une dépression, d’une forte mélancolie passagère…Tout se ressemblait en apparence mais il fallait prendre en compte les subtilités, le moindre petit indice qui pourrait permettre de ne pas vraiment se tromper. Bon au fond je ne voyais cela que comme des catégories et je n’étais pas pour ranger les êtres humains dans des cases comme on prévoirait une place spéciale pour les oeufs dans le frigo. Ce n’était donc pas un exercice que j’appréciais particulièrement, il invitait bien entendu à ne pas s’enfermer dans des limites mais cela restait très cliché. La mise en pratique pourrait s’avérer tout aussi utile, même bien mieux que ces heures de théorie terribles qui ne rendaient pas toujours comptes de la réalité.

Après deux bonnes heures de travail, je me dis que me lever un peu pour parcourir les livres me ferait du bien. Je me levai donc à la recherche de nouvelles documentations éventuelles afin de pouvoir creuser encore plus loin. Après tout il y avait peut-être des pistes que je n’avais pas envisagées. L’heure avait déjà bien avancée, la bibliothèque s’était vidée peu à peu, c’était donc aussi l’occasion de profiter du calme. Je n’étais plus si concentré sur ma tâche, je parcourais donc les rayons de façon négligé. Puis je me souvins que je m’étais laissé de côté une petite collation sucrée sur ma table. Je me dis que manger me ferait sûrement du bien et que je pourrai encore continuer jusque la fermeture de la bibliothèque. Je me dirigeai donc vers ma table. Telle fut ma surprise lorsque je vis un petit blondinet non loin de la table sur laquelle j’étudiais. Il tenait un bouquin d’anatomie humaine dans la main, de l’autre il semblait avoir un quelque chose que je n’avais pas identifié sur le moment. Ce fut lorsque je me rapprochai davantage que je me rendis compte qu’il m’avait pris un quelque chose. La collation n’était plus là !

Mais il était sérieux ce gars ? Comment c’était possible ce genre de chose ? D’un caractère plutôt sanguin, il ne me fallut pas beaucoup de temps pour réagir au quart de tour et m’approcher de la personne:

- Hum…Hey le blondinet ! J’ai comme l’impression que t’as quelque chose qui m’appartient, tu sais un p’tit paquet de gâteau, dis-je en souriant faussement et lui tapotant l’épaule d’un faux air innocent. Ce serait très cool d’me l’rendre, c’est pas comme si t’étais un clochard en recherche de sa portion du jour pour survivre. Ou tu dois bien avoir de l’argent de poche, ou j’sais pas moi mais c’est chacun son problème, fallait prévoir ta bouffe ! Je suis sûr que c’est toi qui l’a.

Alors que je continuais à parler je continuer à lui fournir mon sourire forcé mais si forcé que même un parfait inconnu pouvait s’apercevoir de la colère qui me traversait? Mais je me contenais ayant déjà failli avoir des problèmes à la bibliothèque à cause de certains de mes coups de sang. Je me contins donc pensant fortement à l’aïkido pour me contrôler. Regardant de nouveau le bouquin j’ajoutai encore:

- T’as appris dans ton truc que si tu mangeais pas de suite ton estomac allait explosé ? Ou que tu allais finir en PLS par terre ? Puis t’es qui d’abord ! Et t’en pique plein d’autres des trucs comme ça ? Un étudiant de médecine ou je ne sais quoi voleur de gâteau et de bidioule…moi qui pensais avoir tout vu, soupirai-je en attendant toujours que l’on me rende ma source d’énergie.
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1248
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] M9CeBJb La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Mer 7 Juil 2021 - 18:07
Trop content d'avoir si brillamment accompli ma mission de sauvetage, je glisse le petit sachet dans la poche de ma veste pendant que je pars en direction des rayons pour reposer mon bouquin leurre. Sauf qu'il paraitrait que j'ai crié victoire un peu trop vite. Des bruits pas déterminés qui semblent venir pile dans ma direction, accompagnés d'une interjection à mon attention m'obligent à stopper mon avancée, pour me retourner en direction de la voix.

Un air parfaitement innocent collé au visage (après tout, elle est peut-être juste intéressée par le livre que j'ai en main), je lui adresse un sourire poli, de rigueur pour toute nouvelle rencontre. Même si pour le coup, elle n'a pas l'air d'avoir très envie de faire gentiment connaissance. Nan mais c'est quoi ces accusations sans preuve ? Bah c'est bien ma chance ça, tomber sur une nana un peu trop explosive. Et la maîtrise de soi dans tout ça hein ?

Enfin comme je ne voudrais surtout pas avoir de problèmes (c'est que j'ai encore beaucoup trop de choses à rattraper pour prendre le risque de me faire virer de la bibliothèque), ni de passer pour un mec pas fréquentable, il va bien falloir que je réussisse à donner le change. Et il ne me faut pas très longtemps pour opter pour la solution la plus simple. Le baratin. Surtout que coup de bol, à s'énerver de la sorte contre moi, elle m'offre au passage un grand nombre d'issues de secours, probablement sans même s'en rendre compte. Pas question de laisser passer ce genre d'occasion. Et pour bien entamer la phase de repli stratégique, le regard fuyant et ma main libre qui vient se balader dans mes cheveux accompagnent une moue légèrement intimidée.

- "Je, hum, je suis désolé, mais je ne suis pas sûr d'avoir bien tout suivi."


J'attrape mon big livre à deux mains pour avoir la couverture bien face à moi, comme si je réfléchissais réellement à son contenu.

- "Je suis effectivement étudiant en médecine, mais je ne crois pas avoir lu quoi que ce soit de tel dans ce bouquin... Toi aussi t'es en médecine ? Si tu veux vérifier quelque chose là-dedans, je peux te le passer, je n'en ai plus besoin j'ai fini de récupérer ce dont j'avais besoin."

Ah ça, la mine du chiot perdu qui ne comprend pas ce qui lui tombe dessus, je maîtrise ! J'en ai sûrement trop souvent abusé. Et même si d'expérience je sais que ça ne marche généralement que moyennement sur les personne un peu trop impulsives, en général ça peut quand même permettre d'apaiser légèrement l'atmosphère. Parce que là merci du cadeau, mais j'ai l'impression d'avoir plusieurs dizaines de kilos de pression qui viennent de s'abattre sur mes épaules. Par contre, il ne faut pas non plus qu'elle puisse penser que je la prenne pour une conne, sinon c'est l'effet inverse qui est produit. Je rajoute donc une petite couche de sécurité.

- "Et pour cette histoire de bouffe et bien.... C'est vrai que j'ai peut-être un peu faim et heu, je suis désolé, je n'ai pas prévu quoi que ce soit mais... C'est pas très grave hein, j'ai l'habitude de me débrouiller pour ce genre de détail. Mais c'est très gentil de ta part de t'en inquiéter."

Et hop, une légère inclinaison en avant pour accompagner mes superbes remerciements et leur donner l'air tout à fait authentiques. Oh, je ne m'imagine pas que ça suffise à ce qu'elle me lâche la grappe. Mais si ça peut la déstabiliser suffisamment pour qu'elle se détende un peu, ce sera toujours ça de gagné !

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Cjas

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 2è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 34
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Mer 14 Juil 2021 - 21:04

Pendant que j’écoutais cette espèce d’énergumène je ne pus m’empêcher m’imaginer lui prendre le livre des mains et lui en mettre un coup sur la tête. Vraiment il me mettait sur les nerfs. Il y avait des personnes comme cela, c’était leur seul et unique objectif. Cet air innocent qu’il se donnait lui allait encore moins. Sur le moment il me fit même penser à mon insupportable frère. Il était de ce genre là, le premier à l’ouvrir et à faire ses méfaits mais lorsqu’il était pris sur le fait, il n’assumait pas et finissait par se dégonfler. Ce fut l’une des raisons pour lesquelles je ne perdais plus le temps de discuter avec lui, je savais par avance que cela ne mènerait à rien, que c’était comme tenter de convaincre une fleur qu’elle peut parler. Mon frère avait peut-être juste le malheur d’être un homme, autrement dit, un menteur totalement dégonflé. C’était sûrement ce qu’ils étaient tous. Je savais plus que bien que ma façon de penser était fausse, que je n’avais pas la vérité en tête et qu’heureusement il y en avait toujours pour contredire nos croyances, mais ce jour-là il m’était difficile de rester objective. Je soupirai, épuisée de ces lâches et de ces peureux. Mes jugements pouvaient sembler dures mais c’était à la hauteur des âneries qu’il déblatérait.

Dans tout cela, l’air de rien, j’avais également faim. Contrairement à lui j’avais pensé à cette éventualité et je m’y étais préparée pour qu’au final cela profite à un tête en l’air incapable d’assumer. Que cherchait-il d’ailleurs en me provoquant et en poussant cette provocation de plus en plus loin ? Voulait-il savoir jusqu’où je pouvais aller ? Voulait-il profiter du spectacle et rire un bon coup ? Ou il se pensait très malin ? Je me mis à réfléchir tentant de ne pas oublier mes exercices d’aïkido. La maîtrise. C’était la valeur essentielle que je ne devais de ne pas oublier. Perdre le contrôle c’était sortir de ma pratique, ce n’était pas lui faire honneur. La personne que j’étais avant n’aurait pas hésité à lui faire manger une chaise quitte à se prendre des foudres ensuite, mais celle que j’étais maintenant connaissait les conséquences et savait qu’elle se devait de se contenir. Et un simple gâteau ne justifiait pas des engrenages aussi élevés. Néanmoins je n’étais pas d’un tempérament à laisser passer les choses facilement. Je ne pus m’empêcher de dire d’un ton ironique en soupirant:

- Oui c’est vrai, j’avais oublié que les paquets de gâteau de temps en temps avaient comme une envie de fuite, il y a des pattes qui poussent et hop ils s’en vont illico sans se poser de question.

Je commençai ensuite à lever les yeux au ciel totalement hallucinée par le discours qu’il était en train de me faire. Le voyant ainsi afficher son livre devant moi, je ne pus m’empêcher de m’imaginer le lui prendre des mains et lui mettre un coup sur la tête. Plus il parlait, plus l’envie se faisait de plus en plus grande. Juste un petit coup. Un tout petit sans blessure ni conséquence, au moins j’aurais le sentiment d’être quitte et je pourrais passer plus facilement à autre chose. Après tout il y avait des situations durant lesquelles les mots ne suffisaient pas. Je ressentais le besoin d’agir, de rendre mes pensées plus concrètes. L’action d’ailleurs marquait bien plus que de simples paroles. Ce n’était pas vrai dans tous les cas mais cette situation, face à un provocateur, je n’avais pas d’autre solution en tête. Néanmoins je ne voulus pas lui montrer mes attentions et me contentai d’abord de répondre affichant soudainement un large sourire:

- Ah oui tiens bonne idée ! Il y a deux trois choses que j’aimerais vérifier. Je suis en psycho mais la médecine ça peut toujours servir. Après tout, les deux peuvent être liés. Par exemple il y a plein de cas de maladies qui se déclarent à cause du stresse ou des émotions. Une émotion fort peut même provoquer des cheveux blancs c’est pour dire, enfin pour mon cas c’est une coloration. Je préfère préciser.

J’attendis donc de pouvoir prendre le bouquin afin de pouvoir faire mon effet mais je me dis qu’au final il se douterait peut-être de quelque chose et je préférai user d’une autre tactique. Je fis mine de chercher un livre dans les rangées comme si je me souvenais soudainement de quelque chose. Je fis semblant de feuilleter rapidement quelques livres avant de m’en emparer d’un qui me parut assez gros pour marquer le coup et assez mou pour éviter les grosses blessures. Je continuais à sourire tout ce que je pouvais bien que l’envie n’y était pas et lui assénai enfin un grand coup de livre sur l’épaule me disant que ce serait sans doute ce qui représentait le moins de risque de le blesser car après tout ce n’était pas non plus mon objectif. Je lui répondis donc une dernière fois continuant à donner des petits coups:

- Ça se prévoit patate ! Pu**** c’est pas la première fois que t’étudies ! Je sais pas moi, tu le sais bien que t’auras la dalle alors prévois m***** !, continuais-je en assénant des coups sur son épaule. Mais je m’arrêtai net voyant que je commençais à attirer l’attention du personnel de la bibliothèque. Je m’inquiète de rien du tout si tu veux tout savoir, la prochaine fois j’espère que tu seras en PLS par terre et je te marcherai dessus, ajoutai-je en croisant les bras avec une mine boudeuse.

Après un instant de réflexion je me tournai de nouveau vers lui:

- T’es étudiant en médecine non ? Alors si tu veux pas te retrouver à me réanimer et avoir une mort sur la conscience en ayant même pas commencé ta carrière, faut que tu me rachètes de quoi me rassasier. T’as pas le serment d’Hippocrate à respecter après tout ?, demandais-je souriant à nouveau.
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1248
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] M9CeBJb La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Lun 19 Juil 2021 - 17:19
Ok, elle a vraiment l'air énervée. J'sais pas comment ils font mais y a des gens comme ça, ça s'voit direct quand on a fait un truc qui ne leur plait pas. Et pas de bol, on dirait qu'il a fallu que je tombe sur ce genre de nana. Mais eh, j'en suis pas à mon coup d'essai hein, alors pas de panique, je vais bien réussir à trouver un moyen pour m'en sortir ! Même si je sais par expérience que ma technique ultime "yeux de chien battu" est malheureusement inefficace contre une telle personne. Alors comme elle parait davantage se raccrocher à la catégorie des filles méfiantes que naïves (ce qui ne fait pas mon affaire) va falloir que je change de stratégie.

Sauf que je ne m'attendais pas à ce retournement de situation soudain. Elle a vraiment besoin de ce bouquin ? Je ne crois pas vraiment aux coïncidences, alors forcément, je ne peux pas m'empêcher de penser que ça pue l'embrouille. Moi, j'y connais rien en psycho (enfin, à part les trucs qu'on peut lire dans les magazines pour filles qui sont très pratiques pour comprendre certaines choses, mais je ne pense pas que ce genre de lectures servent de support de cours). En plus, je ne suis pas bien sûr de capter ce qu'elle veut me dire avec son explication sur les cheveux blancs. Mais bon, je ne veux pas paraitre malpoli (comment ça c'est trop tard ?), c'est donc avec une légère hésitation et un brin d'étonnement que je lui tends le livre qui devait seulement me servir de prétexte pour me lever de ma chaise.

- "Heu, ok, j'suis pas sûr qu'il y ait des masses d'infos sur les effets des colorations capillaires ou, j'suis pas sûr d'avoir bien compris c'que tu cherchais, mais..."

Eh ! C'est quoi cette façon de faire là ?! Moi j'suis cool je veux bien lui filer son stupide bouquin et elle elle me tourne le dos d'un coup pour partir à la recherche d'autre chose ! Je sais bien qu'en matière d'éducation j'ai pas grand chose à dire, mais des fois je me demande vraiment où est-ce que certains ont été élevés ! Mais il n'est pas question que je perde ma super couverture de mec correct pour si peu (non mais un paquet de gâteaux c'est pas pareil...), alors j'attends patiemment que la miss daigne récupérer le bouquin que je lui tends toujours. Et avec le sourire !

Sauf que la suite, je ne m'y attendais absolument pas ! Je crois que mes yeux s'agrandissent un peu trop en voyant cette arme improvisée arriver droit sur moi, le tout accompagné de remontrances qui ont du mal à atteindre mon cerveau. Non, face à un tel geste, mon seul réflexe est de ramener mes bras contre moi en guise de défense, tout en détournant immédiatement la tête dans une direction opposée. Probablement très excessif en comparaison de ces quelques petits coups. Qui ne font même pas mal. C'est juste que cette façon de faire me rappel de façon totalement imprévue certaines remontrances un peu trop musclées que j'ai pu connaitre plus jeune. Et dans ces cas là, j'avais pour seule habitude d'attendre que ça passe avant de pouvoir m'excuser et disparaitre. Habitude qui reprend un peu trop vite le dessus.

- "P... Pardon, je suis désolé, enfin, je pensais pas... C'est que..."


Cette école déborde de gosses hyper friqués, ça aurait été plus simple de tomber sur une fille à papa dont les poches débordent de billet et qui aurait seulement pesté de devoir sortir se racheter un truc à béqueter. Mais là, avec un tel discours, c'est beaucoup plus compliqué.

- "C'était nul, ok."

Une mine légèrement boudeuse en arrivant à cette seule conclusion qui s'impose suite à ce qui vient de se passer, je réfléchis en même temps à la meilleure porte de sortie. Bien sûr que je me rends compte qu'elle exagère un chouïa hein, mais dans le fond, j'peux pas juste lui dire "nan c'est mort, démerde toi t'avais qu'à surveiller tes affaires". C'est pas mon genre. Mais en même temps, je sais très bien quelle est la somme exacte que j'ai sur moi. Et ça me limite pas mal..

- "On pourrait peut-être... Partager ? Et je t'offre un truc à boire. Un... Thé ?"


Je sors le paquet de gâteaux de ma poche, un peu mal à l'aise, autant parce que c'est un peu gênant comme situation, que parce que j'espère vraiment qu'elle n'a pas des goûts de luxe ! Sinon, il ne me reste plus qu'à tenter la proposition de remboursement ultérieur... Et là, ce serait la lose totale !

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Cjas

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 2è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 34
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Mar 20 Juil 2021 - 16:26
Tout redevint calme en moi comme si les flux qui avaient besoin de sortir m’avaient traversé d’un coup pour mieux disparaître. Cela avait toujours été comme ça. Sur le moment j’éprouvais un besoin irrépressible d’exposer ma colère, de la montrer, de la vivre même dans mon corps puis une fois que j’avais évacuée, je me sentais comme libérée. Enfin jamais totalement, sous mes grands airs de femme fière, je culpabilisais souvent de mes réactions irréfléchies et de ces émotions que je ne parvenais pas à contenir malgré mon âge. Après tout j’étais suffisamment mâture pour savoir me maîtriser, j’apprenais même tous les secrets d’une bonne maîtrise de ces émotions. J’ignorais même d’où je tenais un tel tempérament, moi qui avais grandi dans une famille aisée et dont les membres donnaient une importance démesurée au paraître. Il fallait toujours sourire, toujours se montrer égal et parfait. C’était cela l’éducation que mes parents m’avaient donné et je m’étais montrée incapable de la respecter. Je n’en comprenais pas le sens et encore moins toute la fatigue que cela pouvait provoquer à la longue. Je me demandais même où ma famille trouvait la force de faire autant semblant pour faire bonne figure.

Je me mis brièvement à réfléchir alors que je constatais que j’avais quelque peu perturbé mon interlocuteur. Enfin ce n’était pas la notion exacte mais il ne me sembla pas si bien sur le moment. Je ressentis donc une culpabilité naissante à l’idée d’avoir été sûrement trop loin et d’avoir peut-être blessé cet étudiant. Je n’étais pas fautive dans l’histoire et c’était à lui d’agir convenablement au lieu de s’emparer de ce qui ne lui appartenait pas. Mais je n’avais pas à m’énerver comme cela. Je détestais faire du mal, d’ailleurs si jamais j’en faisais ce n’était pas volontaire. C’était la raison pour laquelle je ne montrais pas d’une grande violence, j’avais compris jeune que cela pouvait avoir des conséquences graves notamment sur l’aspect physique et psychologique d’une personne que je sois en tord ou non. Ce fut cette conviction qui parvint à ce que je ne sois plus à l’heure actuelle la personne violente que j’étais auparavant malgré mon agressivité qui ne partait pas. Puis, soudainement, l’étudiant en médecine ne me parut plus aussi pitoyable qu’il y a cinq minutes. J’ignorais s’il jouait la comédie ou non, mais en tout cas je fus plus sensible à sa réaction.

Il devint légèrement plus sombre, plus calme comme si un coup de tonnerre lui était tombé sur la tête. Je l’avais blessé d’une façon ou d’une autre. Qu’est-ce que je pouvais être terrible, m’excuser aurait été la meilleure solution mais je chassai automatiquement cette possibilité de l’esprit. J’avais bien trop de fierté pour cela. Néanmoins je comptais bien rattraper ma bourde d’autant plus qu’il se mit à se montrer plus correcte et à être moins dans la provocation passagère. Il méritait bien que je lui laisse le bénéfice du doute. Je me mis donc à lui sourire d’un air dégagé:

- Ça va ça va, c’est déjà passé et aux oubliettes ! Pas besoin de faire une mine aussi sérieuse, j’ai l’impression d’être un tyran dictateur. Je suis assez sanguine alors je m’énerve vite mais j’suis pas rancunière et j’passe vite à autre chose. Et toi, rancunier ?

Je lui posai la question en sachant qu’il n’avait pas l’air d’être plus attaché que cela à la situation car il offrit malgré tout un moyen de se dédommager. Je fus si touchée par sa démarche finalement que je me décidai à proposer moi-même l’invitation afin de me faire pardonner et de partir sur de bonnes bases. Et qui savait ? Peut-être que finalement j’étais tombée sur une personne potentiellement sympa ?

- Non c’est bon pas la peine, j’ai râlé pour le principe, dis-je ne repoussant gentiment le gâteau. C’est moi qui offre mais que ça devienne pas une habitude, je n’encourage pas le vol de gâteau. Seulement, t’as l’air sympa finalement et je commençais à trouver mes révisions assez longues. J’ai b’soin de m’changer les idées avec une vraie pause. Alors ça te tente, discuter pluie et beau temps ? Ce sera plus sympa que de finir avec une mine sombre…

Après une rapide réflexion, je finis par ajouter en soupirant:

- T’es pas démoralisé au moins ? T’es devenu bien calme d’un coup.
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1248
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] M9CeBJb La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Mer 21 Juil 2021 - 11:55
Aux oubliettes ? Mais c'est une vraie girouette cette fille en fait !! Y a trente secondes elle me passait un savon sévère et là, tout va bien ? Comment je suis censé m'y retrouver là-dedans moi ? Léger haussement de sourcil à l'évocation du tyran dictateur (ça ne fait que quelques secondes mais faut avouer que le curseur a été placé d'entrée de jeu plutôt dans cette direction...).  Bon, je ne vais pas m'en plaindre non plus hein, je préfère largement la version que je vois actuellement plutôt que celle qui me prend pour une étagère bancale.

- "Rancunier ? J'sais pas trop, mais si t'as peur de représailles pour quelques petits coups de livre,  j'suis bien trop costaud pour ça !"

Je retrouve mon sourire amusé en répondant. Et si je me redresse bien pour avoir effectivement l'air super costaud, j'exagère un peu trop mon geste pour laisser penser que je puisse être sérieux dans ces paroles. J'ai beau ne pas être gringalet, j'ai bien conscience de ne pas être le mec le plus baraqué du campus ! Non, en fait je laisse généralement beaucoup plus de chances aux gens que ce qu'ils ne méritent, alors pas de risques à ce niveau. Par contre, répondre clairement à une question, ce n'est pas dans mes compétences principales, déso.

Et quand elle décline finalement mon offre, c'est le retour de la mine étonnée. Ouais, en fait elle n'arrive juste pas à se fixer, ok. Va juste falloir que je m'y habitue. Mais le calme après la tempête, c'est un principe qui ne me déplait pas particulièrement. Et puis faut avouer que moi non plus je ne serais pas contre une bonne pause. Après toutes ces émotions, il va me falloir prendre un peu l'air. Et puis ça évitera peut-être aux quelques paires d'yeux présents dans la pièce de continuer de se tourner régulièrement dans notre direction. Pas qu'être au centre de l'attention m'ait un jour dérangé, mais si ça pouvait ne pas être pour une mauvaise raison, ça m'arrangerait.

- "J'suis pas ultra doué pour ce qui est de la pluie et du beau temps, mais la pause ça m'tente bien !"

Non, parce que je sais très bien que j'ai tendance à orienter les sujets de conversation de la façon qui m'arrange le plus. Et autant dire qu'à moins d'avoir un miss meteo bien sexy pour seule compagnie, je n'ai pas grand chose à faire de l'état du ciel. Mais ce n'est pas le moment d'effrayer la première personne avec qui j'arrive à avoir un semblant de discussion depuis ce matin (et en fait ça fait du bien !!).

- "En général, les gens apprécient largement mes périodes de calme, alors peut-être que tu devrais en profiter."


Je réponds en retrouvant mon air légèrement provocant alors que je prends désormais la direction de la sortie. Ouais, c'est clair que son intervention musclée a réussi à me rendre totalement inoffensif pour quelques instants mais eh, elle n'est pas la seule à changer d'attitude à la vitesse de l'éclair ! Non, et son ton désormais beaucoup moins menaçant me redonne un peu trop toute ma contenance habituelle.

- "En tout cas, c'est super sympa ! Pour les gâteaux. Mais, finalement, j'm'en voudrais quand même un peu de devoir tester les cours de réanimation avant même les exams alors, tiens."


Je lui tends un des biscuits du paquet que je n'ai pas tardé à ouvrir alors qu'on arrive enfin à l'air libre. Nan mais tant que j'ignore totalement qu'il y a un propriétaire potentiel qui existe quelque part, je n'ai aucun scrupule à tout dévorer, mais maintenant que je peux mettre clairement un visage sur la personne qui a fait l'effort de ramener des victuailles, c'est beaucoup plus compliqué de garder loin de moi tout sentiment de culpabilité.

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Cjas

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 2è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 34
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Mer 18 Aoû 2021 - 17:58
Je ris à la première réplique, finalement il avait l’air sympathique et semblait avoir une facilité à échanger. Il faisait sûrement parti de ces personnes capables de se lier facilement avec les autres. Après tout une personne qui vole les casse-dalles des autres sans scrupule en espérant ne pas être vu, ne pouvait pas être quelqu’un de timide. Cela impliquait forcément un caractère assez ouvert. Et au vue de ses réactions je n’avais pas l’impression de totalement me tromper sur son compte. Je l’avais juste juger trop négativement trop vite. Cela n’était pas désagréable en un sens. D’habitude il était difficile d’approcher les autres et espérer en tirer quelque chose. C’était l’une des raisons pour lesquelles je m’enfermais souvent dans la bibliothèque, je n’avais pas de liens à entretenir en dehors des heures de travail que je me devais de fournir pour l’université. Bref de fil en anguille nous décidâmes de sortir de cet endroit. C’était un bel endroit tranquille et calme, mais après une longue journée de travail, une pause n’était pas de refus.

C’était vrai il n’y avait rien de bien captivant de parler de la pluie et du beau temps, ce qui n’était pas tellement dans mes habitudes. Je le faisais tout de même beaucoup pour donner le change lorsque je constatais que mes goûts n’intéressaient personne. Qui avait d’entendre parler de psychologie, de comportement humain ou de neurologie toute la journée ? Il y avait des concepts dont je pouvais parler pendant des heures. Comprendre les autres et les écouter étaient ce que je maîtrisais le mieux au monde. Mais bon je n’allais pas plomber cette nouvelle connaissance avec mes théories psychologiques, pas comme cela dès le début alors que nous ne nous connaissions pas, et encore moins avec un départ comme nous avions eu. En tous les cas il était un cas psychologique plutôt intéressant. Période de calme ? Je me mis à me demander comment il pouvait bien être le reste du temps quand il n’était pas calme ? Etait-ce un extraverti ? Ou avait-il une forme d’hyper-activité incontrôlée ? Je ne pus donc m’empêcher de me montrer curieuse:

- Why ? C’est si terrible que ça quand t’es pas calme ? Genre c’est quoi que t’appelles période de calme ? T’es hyperactif c’est ça ? Au point d’être insupportable ? Les gens sont de vrais tapettes, un rien les arrête.

Une fois à l’air libre je pris le temps de prendre une grande bouffée d’air frais. Je sortis mon portable pour regarder si mon ami virtuel m’avait répondu. Je lui avais envoyé quelques messages plus tôt l’informant de ma situation familiale compliquée, nous devions aussi faire une partie en ligne. Mais aucune réponse. Il avait une sortie prévu avec son frère, c’était normal. Je ne m’en inquiétai pas et remis mon téléphone en place. J’avais bien hâte de retrouver mon gamer. Ce qui me donna une envie de jouer à des jeux d’arcade. J’étais particulièrement aguerrie à ce type de jeu. Je regardai autour de moi observant les autres bâtiments.

- J’pense que le mieux est d’aller en ville, sortir m’a donné la dalle encore plus vénère, me faut un truc plus corsé qu’un gâteau mais…

Je pris le biscuit qu’il me proposa me forçant à ne pas me poser trop de question. Je le portai directement à mes lèvres croquant un morceau rapidement.

- …te grailler un biscuit ça me va en attendant de trouver un truc. Je tombe pas dans les pommes comme ça, y’a plus de chance que ce soit à moi de te réanimer, lançai-je d’un air de défi, mais prépare un testament dans ce cas parce que j’me souviens jamais quand faut vérifier si le coeur bat ou autre. Et quand j’m’entrainais sur les mannequins, on me disait que je péterais les côtes si c’était un vrai, ajoutai-je en riant.

J’avançai en même temps prête à me lancer hors des murs de l’établissement. L’idée d’aller en ville avec un peu de compagnie me raviva d’un seul coup.

- Bon tu viens ?…D’ailleurs le futur médecin que t’es doit bien savoir ça, t’as une astuce pour pas péter les côtes en cas de réanimation ?…Tu connais un truc bon dans le coin ?
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1248
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] M9CeBJb La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Mar 24 Aoû 2021 - 11:40
Eh bah, on dirait que je suis tombé sur une nana qui doit pouvoir rivaliser avec mon niveau de curiosité ! Parce qu'elle a un bon rythme de questions à la minute ! Pas de quoi m'effrayer. Au contraire. Disons que je me sentirais un peu plus légitime quand je finirais inévitablement par lui demander un peu trop d'informations. Alors en attendant, je ne vais pas rechigner à apporter quelques réponses.

- "Hyperactif, j'en sais rien, mais c'est vrai que je bouge beaucoup. Que je parle beaucoup. Un peu trop. Et que j'ai toujours des tas d'idées pour faire plein de choses ! Même si là askip faut quand même se méfier un peu. Mais bon, vu qu't'as pas l'air d'être une tapette, tu pourras peut-être t'en rendre compte par toi-même !"

On ne se connait pas, mais j'ai déjà bien l'impression que la provoc gentille est un moyen de communication qui fonctionne assez bien avec cette fille. Ce qui m'arrange, parce que j'ai toujours trouvé cette façon de faire particulièrement distrayante. D'ailleurs, elle ne se prive pas pour donner le change ! De quoi me rendre mon air faussement outré !

- "Eh ! J'te l'ai dit, j'suis vachement costaud, pas question que je perde connaissance avant toi ! Et même si niveau testament ça devrait aller vite, je tiens un minimum à la vie hein ! Je préfèrerais que tu continues encore un peu avec les mannequins..."

Je garde évidemment un ton léger en répondant, continuant sur cette nouvelle lancée entre nous qui est beaucoup plus agréable que la toute première. Nan mais de toute façon en cas de problème, le premier réflexe c'est d'appeler les secours. N'est-ce pas ?

Quoi qu'il en soit, je dois admettre que ce ne sont pas quelques gâteaux qui vont combler le vide total de mon estomac. Le p'tit dej ça remonte déjà pas mal quand même. Alors peut-être que l'idée d'aller en ville ne me déplait pas tant que ça. Et puis ça changera des révisions. J'ai le cerveau qui arrive à saturation je crois. Ouais, le programme qui se profile me parait d'un coup beaucoup plus intéressant ! Surtout que j'ai comme l'impression que je ne vais pas avoir à m'ennuyer avec cette fille ! Après une simple seconde de réflexion, je décide assez facilement de la suivre dans cette "proposition" de sortie.

- "Une astuce ? Bah, je sais pas trop, je dirais qu'essayer de faire preuve d'un peu de délicatesse, ça pourrait déjà être un bon début. Parce que faut y aller sacrément fort pour péter une côte !"

Mon ton se fait gentiment moqueur pour cette recommandation des plus intuitives. Non mais parce que franchement, pour pouvoir lui donner un conseil plus précis, il faudrait que je vois comment elle s'y prend, et je n'ai pas forcément envie de jouer les cobayes ! Pas tout de suite en tout cas.

- "Mais du coup, vu que t'as pas l'air du genre princesse, si ça t'tente, je connais un super stand de ramens dans le centre ville. Ils servent des mega bols et pas cher du tout !"

Je n'ai pas la moindre idée de ses moyens financiers, mais une fille avec un caractère aussi brusque ne me parait a priori pas forcément une adepte des resto ultra chic avec vue imprenable. D'ailleurs, ce serait un peu chelou d'aller dans un resto hein...

- "Et toi alors, ça t'arrive souvent d'inviter un mec à sortir après lui avoir tapé dessus ? Ah, je serais bien curieux de savoir comment on interprète ça en psychologie ? Ce serait pas une petite volonté de domination ça mademoiselle ?!"

Peut-être que je suis un peu trop à l'aise avec cette fille que je ne connais pourtant que depuis quelques minutes ? Non mais bien sûr que je ne vais pas m'imaginer quoi que ce soit, et puis elle a bien le droit d'être comme elle veut, ce n'est pas moi qui risque d'avoir quoi que ce soit à y redire. Mais ce serait peut-être dommage de la voir fuir si tôt. Quoi que, elle a bien dit ne pas être si simple à effrayer alors, autant voir si c'est vrai !

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Cjas

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 2è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 34
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Sam 11 Sep 2021 - 16:04
J’émis un rire à sa réplique n’étant pas si certaine que même en m’entraînant sur plusieurs mannequins je puisse obtenir un résultat. La douceur ce n’était pas dans ma nature. Il n’était pas rare que je brise facilement un objet à cause de ce côté brusque que je pouvais avoir. Cela allait à un tel point que l’on comptait pas sur moi pour monter un meuble ou autre, le moindre truc que je montais finissait par ne pas avoir le résultat final attendu. Mais cela je me gardais bien de le lui dire. J’avais tout de même acquiescé par l’affirmative lorsqu’il me dit que je n’étais pas une tapette. Et je devais avouer qu’au moins sur ce point là on s’était bien compris. Je lui fournis donc mon plus bel air de victoire suivi d’un « ah ça tu l’as dit bouffi » comme pour montrer mon contentement. J’écoutai néanmoins la suite de ses réponses toujours très satisfaite de ce que je pouvais entendre. C’était déjà pas mal si de lui-même constatait que j’avais un côté un peu brute, heureusement qu’il n’en avait presque pas été témoin.

Il était certain que si on devait me définir, le mot « délicatesse » serait sûrement un oxymore dans mon cas, autrement dit, une totale contradiction. Pourtant je ne pus m’empêcher de rétorquer:

- La délicatesse ? C’est mon mot d’ordre…Ce sont les autres qui ont des côtes trop fragiles, voyons…ça tombe sous le sens !

Alors que nous marchions et que nous réfléchissons à un endroit où aller pour manger un morceau, il lui vint une idée. Il fit une proposition plus qu’intéressante. Il y avait des lustres que je n’avais pas mangé de ramen. Les seules fois où je mangeais en dehors de l’internat, je me retrouvais chez ma famille à manger des plats « équilibrés » que ma mère faisait cuisiner tout spécialement pour moi. Il n’était pas question que je prenne du poids car elle considérait qu’une femme, qu’elle voulait marier par-dessus le marché, ait le moindre bout de graisse en trop. Malgré mon côté désobéissant, elle trouvait quand même des combines afin que je puisse pas avoir l’occasion de manger librement ce que je voulais. Ma mère n’aurait jamais accepté que je mange des rames et encore moins avec un autre garçon que le futur mari qui m’était destiné. J’y voyais donc une occasion de la mettre un peu sur les nerfs et de prendre un coup de revanche.

Après tout je remplissais ma part du marché en faisant l’effort de connaître cet Haruka qui m’était promis si froid avec moi. Ce fut donc avec un sourire au coin des lèvres que je m’exclamai totalement emballée:

- Ah ouais carrément ! Y a un millénaire que j’en ai pas mangé alors que franchement c’est la base.

Je lui fis une grosse tape dans le dos sans me rendre compte que j’y avais été un peu fort comme à mon habitude suivi d’un « aller je te suis ! C’est où ? C’est loin ? Y’en a pour longtemps pour y aller ? ». Cela me donna tellement faim qu’on en entendit mes gargouillis qui s ‘étaient fait soudainement bien forts. Pendant que nous marchions pour nous y rendre le blondinet ne put s’empêcher de m’interroger sur ma drôle de conduite. Je lui fis un autre sourire victorieux. Je n’étais pas une personne rancunière et restais jamais posé sur le même sentiment. J’avais une tendance à vite passer à autre chose. Je me mis à réfléchir à un concept psychologique quelconque mais rien ne me venait.

- J’appelle ça faire connaissance d’une manière originale ! Au moins ça met dans le bain et on s’évite tout le bla bla inutile du « oui enchanté je m’appelle machin chose et j’aime le machin chose »…Une bonne baffe et hop ça décoince la discussion directe. Puis c’est connu que les mecs ont besoin des femmes pour savoir quoi faire sinon ils sont perdus. Sans moi tu serais resté mort de faim avec un malheureux gâteau dans le bide, ajoutais-je en riant d’un faux air supérieur.

Je me tus une fois que nous arrivâmes devant le stand dont il m’avait parlé. C’était un stand comme je les aimais. Lorsque je me retrouvai devant je m’arrêtai un instant prise par une drôle de réflexion. Une chose me vint en tête que jamais ma famille ne m’aurait enseigné, eux qui étaient dans les richesses et la superficialité.

- Rien ne vaut les choses simples ! Ça c’est du vrai restau ! Hein blondinet ?, dis-je en lui donnant un léger coup de coude d’un sourire carnassier.

Il fallait admettre que je me sentais à mon aise avec lui. Le fait de l’entendre déconner si facilement avec moi m’avait totalement donné confiance. J’avais le sentiment que je pouvais me lâcher avec lui et que je pouvais oublier les convenances. Une fois vers le stand et ce moment de réflexion passée, je commandai d’un ton sonore:

- Je veux le plus gros bol de ramen de tous les temps ! J’ai les crocs ! Me fiche complètement de ce qu’il y a dedans..

Tandis que le vendeur me regardait d’un air étrange et qu’il prit la commande de mon camarade. Je lui demandai soudainement:

- Et toi tu es genre volonté de domination ou dominé ? Genre t’as une copine qui va te taper sur la tronche si elle voit que t’es avec une nana ?, demandais-je riant de nouveau.
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1248
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] M9CeBJb La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Mar 14 Sep 2021 - 17:24
Les autres qui sont trop fragiles ? C'est clair que face à un bulldozer, y a intérêt à être fait de titane ! Mais au moins, je crois que je ne suis pas prêt de m'ennuyer avec la miss ! On ne peut pas dire qu'elle manque d'énergie et ça, forcément que ça me plait ! Bon, par contre pour ce qui est des tapes ultra viriles entre potes, c'est pas obligé hein...

- "Si tu m'décroches les poumons on va mettre beaucoup plus de temps à y aller !"


Eh, elle n'est pas la seule à savoir exagérer ses propos ! Un ton faussement plaintif (même si j'ai l'impression qu'il va me falloir déployer toutes mes facultés d'acteur si je veux un jour la faire culpabiliser), ce n'est pas ce qui va m'empêcher de me mettre en route. Evidemment, il va falloir bien plus que ça pour m'empêcher d'aller rejoindre un stand de ramens ! Surtout que nos estomacs ont l'air sur la même longueur d'onde. D'ailleurs elle est toujours aussi redoutable en contre-attaque !

- "Ah ça, c'est clair que niveau originalité t'es au top ! Mais si j'avais pas été là, tu n'aurais jamais pu dévoiler tout ton potentiel ! En fait, tu serais même probablement encore devant un pauvre bouquin à réfléchir à ce que t'aurais bien pu manger !"

Si je me moque gentiment, il faut admettre que... Elle n'a pas forcément totalement tort non plus. Je ne sais pas combien de fois j'ai dû compter sur quelqu'un d'autre pour avoir quelque chose dans le ventre (et c'était souvent des nanas c'est vrai). Sans compter qu'en arrivant à Kobe, sans Chandini, je ne sais pas comment je m'en serais sorti. Enfin depuis, j'ai eu le temps de découvrir un certain nombre de bons plans adaptés au vide de mon budget ! Et forcément, je ne peux m'empêcher d'afficher une sourire amusé à miss bulldozer qui fait une commande pour le moins spéciale.

- "Les choses simples mais en quantité donc... En fait, toi non plus t'aurais jamais pu te contenter de quelques gâteaux !"

Je réalise cette constatation sur un ton victorieux, comme si mon emprunt préalable s'avérait en fait être une bonne action ! Et à vrai dire, j'aurais bien eu envie de relever le défi en demandant un bol encore plus gros que le sien mais... J'ai un peu trop peur de la somme que ça peut représenter. Alors je me contente d'un classique (taille xl quand même, faut pas déconner) avec du bœuf ! Quitte à payer, autant que ce soit pour un truc que j'aime et que je mange rarement.

Mais je n'ai pas trop le temps de calculer ce que tout ça va ajouter à mon budget prévisionnel (nan en vrai je l'explose tout le temps j'ai arrêté de faire ce genre de truc) que miss douceur me renvoie la bombe sans que je ne m'y attende. Eh bah, c'est clair que je ne suis pas habitué à cette façon de faire, mais je crois que ça me plait un peu trop. Parce que ce n'est sûrement pas ce qui risque de me mettre mal à l'aise.

- "Faut faire gaffe avec ce genre de question, je pourrais finir par me méprendre sur tes intentions !"

C'est faux, évidemment. Ce qui ne m'empêche pas de faire mine de réfléchir tout en prenant place sur un tabouret le long d'un petit comptoir.

- "Sinon ma copine... Nan, elle est super câline et me fait trop confiance pour ne serait-ce que me disputer parce que j'aurais été manger avec une fille. Par contre toi, du coup, c'est possible qu'elle ne t'aime pas des masses. Faut bien qu'elle soit un peu jalouse quand même ! Enfin, si j'en avais une, je crois que c'est comme ça qu'elle serait !"

Est-ce que je n'affiche pas un petit air un peu trop triomphant en ajoutant cette conclusion ? Si, mais c'est pas de ma faute si je m'amuse ! C'est pas tous les jours que je tombe sur quelqu'un capable de me renvoyer mes blagues avec autant d'aisance, faut bien que j'en profite !

- "Mais je croyais que les psy étaient capables de capter ce genre d'information sans même avoir besoin de poser la question !"


---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Cjas

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko] Empty Re: La bibliothèque de la tentation [Ft Ruriko]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum