Le Deal du moment :
Pokémon 25 ans : où acheter le coffret ...
Voir le deal

A l'université ; 1è année
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 354
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Pauvre arbre... (Milan Cray)

Ven 9 Juil 2021 - 20:38
Pauvre arbre...
22 février 2017
Milan Cray

L’angoisse s’empare de tout le corps d’Ikuko. La boule au ventre, la gorge nouée, le cœur qui bat : la totale. Fort heureusement, ses jambes tiennent encore. Alors, elle marche, inlassablement. Impossible de se concentrer sur quoique ce soit. Quand elle étudie l’histoire de l’art, elle pense à Tamika. Quand elle retouche des photographies sur son ordinateur, elle pense à Tamika. Quand elle dessine sur son carnet, elle pense à Tamika. Quoi qu’il arrive, elle pense à Tamika. Et pourtant, elle n’y avait jamais pensé avant.

Alors, elle marche. Elle fait le tour du parc, encore et encore. Plus besoin d’ouvrir les yeux : à force, elle connaît le chemin par cœur. Elle se permet de ne plus faire attention à ce qui l’entoure. Pourquoi Tamika, pourquoi elle y pense ? Sous ses faux airs de fille timide, son amie n’hésite pas à faire le premier pas, et ça trouble Ikuko. Elle la touche sans la prévenir, chante des chansons d’amour, lui donne des petits surnoms… Des petits surnoms !

C’est le détail de trop. “Kiko”. Rien qu’à y penser, Ikuko a des frissons qui lui parcourent le corps. Impossible de comprendre si c’est bien, ou mal. À première vue, tout ce stress, ce n’est pas bon signe. Le plus simple serait de couper les ponts ? D’expliquer à Tamika “non merci, on s’éloigne, j’ai plus envie que tu me touches”, mais Ikuko n’est pas certaine de le vouloir non plus. Elle apprécie les petites attentions, et aime se retrouver dans la même pièce que Tamika. La plupart du temps, elle est à l’aise avec elle.

Mais c’est l’amour. Elle déteste ce mot. Elle n’est jamais tombée amoureuse. La raison est simple : elle en a terriblement peur. Elle ne sait même pas si elle aime les hommes, les femmes, ou rien de tout ça. C’est trop de pression de tomber amoureuse. Non seulement Ikuko a du mal à vivre avec elle-même sans se prendre la tête, alors vivre avec quelqu’un d’autre ! Et surtout. C’est une femme.

Elle s’arrête.

Ses jambes ne fonctionnent plus.

C’est une femme, elle pense à une femme.

Pourtant, elle n’a rien contre les lesbiennes. Elle s’est toujours considérée comme une alliée LGBTQI+. Mais, elle ne pensait pas appartenir à ce groupe. Enfant, elle s’est identifiée à des princesses qui n’ont d’yeux que pour des hommes. Peut-être que c’est la raison pour laquelle elle ne veut pas tomber amoureuse. Elle a peur de ne pas être ce qu’on attend d’elle.

Alors, dans un mouvement de rage, elle frappe contre un arbre qui lui fait face.

P*tain !

Regret immédiat. Qu’est-ce que ça fait mal ! elle secoue sa main dans tous les sens pour apaiser la douleur. Ses jambes ne veulent toujours plus répondre. Elle n’a plus le choix : si elle ne peut pas marcher, elle est obligée de penser. Elle s’accroupit, la tête dans ses mains. Si seulement elle pouvait crier. Mais plus aucun son ne sort de ses lèvres.




---------------------------------

A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1247
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) M9CeBJb Pauvre arbre... (Milan Cray) TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Ven 9 Juil 2021 - 22:18
C'est de plus en plus tendu. Les examens approchent beaucoup trop vite comparé à l'avancement de mes révisions. Ce qui m'oblige à rester beaucoup trop longtemps assis à la bibliothèque. Et ça, mon corps n'y est pas habitué. Alors avant de péter les plombs, j'ai besoin de prendre l'air et surtout, de me dépenser. A cette période de l'année, il fait nuit tôt. Le soleil commence à se coucher quand je sors de l'entre suprême des agitations de cerveaux. Je repasse rapidement par ma chambre pour enfiler un jogging, un t-shirt, un sweat et une paire de baskets, dépose mes affaires de cours, et hop, c'est parti pour faire le vide !

Courir, c'est pas forcément ma plus grande passion. Quitte à faire du sport, j'ai toujours préféré le basket. Mais je passe tellement de temps sur les terrains en ce moment que je sens mes poignets qui arrivent à un point limite où il vaut mieux que j'évite de les mettre davantage à sollicitation si je ne veux pas écoper d'un arrêt total. Alors hop, casque sur les oreilles relié en bluetooth à mon téléphone bien à l'abri dans ma poche, et c'est au rythme de morceaux aux sonorités rock qu'on retrouve classiquement dans les fêtes des films américains, que je me déplace sur le campus. Dans le parc. C'est sympa comme endroit, ça me permet en plus d'observer la vie qui s'agite encore à cette heure-ci, malgré les température qui ne sont pas particulièrement élevées.

Ça doit faire un quart d'heure que j'ai commencé, soit le moment où je suis au meilleur de ma forme, quand mon regard est naturellement attiré par une fille à côté de qui je passe. Elle parait sur les nerfs, mais en cette période, il n'y a rien de très étonnant à ça. Pourtant, je ne sais pas si c'est juste à cause de ma curiosité maladive ou par mon super instinct, mais je continue à la garder dans mon champ de vision encore quelques secondes tout en avançant. Jusqu'à ce que son geste me scotche sur place.

Mes jambes arrêtent d'avancer quand je vois son poing s'écraser contre l'écorce d'un arbre. Et il n'y a pas de doute. Le tronc est bien plus résistant que ses phalanges. D'ailleurs, le son caractéristique qui est produit et la grimace qui l'accompagne sont assez explicites sur ce qu'elle doit ressentir en ce moment. Eh bah, soit elle est vraiment mal barrée pour ces exams (genre pire que moi, et pourtant je ne suis pas un exemple), soit il y a quelque chose de bien plus inquiétant que cette échéance qui l'occupe.

Et bon, bah moi, je ne sais pas rester sagement à ma place hein. C'est vrai, la plupart des gens auraient probablement continué leur route. Certains se seraient peut-être assuré qu'elle ne se soit pas fait mal avant ça. Mais moi, je rabats mon casque pour qu'il fasse le tour de mon cou tout en marchant dans sa direction. Et il n'y a pas beaucoup à faire. Je m'accroupis face à elle une fois arrivé à destination, comme pour montrer que c'est bien mon point d'arrivée.

- "Frapper un arbre, ce n'est pas très écolo ça mademoiselle. Faut faire gaffe hein, c'est un coup à se retrouver avec les assos de défense sur le dos ça !"

Bien sûr que je m'en fiche de ce que peut ressentir ce pauvre arbre ! Et le sourire que j'affiche, associé au ton légèrement blagueur que j'emploie vont clairement dans ce sens. C'est que je n'ai pas très envie de débarquer avec un discours alarmiste non plus. Elle a l'air suffisamment énervée comme ça, j'ai pas trop envie de me faire crier dessus pour rien.

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


Pauvre arbre... (Milan Cray) Cjas

Pauvre arbre... (Milan Cray) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 1è année
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 354
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Mer 14 Juil 2021 - 18:52
Pauvre arbre...
22 février 2017
Milan Cray

Des larmes pourraient instantanément couler sur ses joues. Ikuko n’est pas très bonne pour retenir ses émotions. Impossible de mentir, il est facile de comprendre lorsqu’elle est heureuse, triste, en colère… La plupart du temps, cet excès de sentiments ne la dérange pas. De toute manière, elle n’a rien à cacher, mais lorsqu’elle remonte le regard et trouve celui d’un inconnu blondinet, ses joues sont rouges de honte.

D’habitude, personne ne prend le temps de s’arrêter. Au mieux, on la regarde avec un drôle d’air : “c’est qui celle-là, qui parle à haute voix, toute seule”. Son premier réflexe ? Avoir peur. Qu’est-ce qu’il lui veut ? L’étudiante s’apprête à bondir, feuler et rebrousser chemin. Mais le blond n’est pas désagréable. Il semble même bienveillant.

Alors, la honte s’évanouit.

T’es sympa, tu ne me dénonceras pas ?

Un léger sourire.

Ikuko se redresse et invite Milan à en faire de même. C’est une aubaine : elle aime parler, un véritable moulin à parole. La bienveillance du blond tombe à pic : il n’oserait pas partir maintenant ? On n’adresse pas la parole à une demoiselle en détresse pour la fuir.

Elle remarque ses vêtements de sport.

Tu courais ? Je ne suis pas assez athlétique pour te suivre, mais ça te dirait qu’on fasse un tour du parc ?

Sans vraiment attendre de réponse positive, Ikuko fait quelques pas. Elle se dirige vers le chemin. Sa main, encore douloureuse, s’échoue dans la poche de son manteau. Il faudra la soigner en rentrant au dortoir. Difficile de contourner le sujet. Alors, les pieds dans le plat :

Je me suis emportée. J’ai la tête comme un ballon. Et des choix à prendre...

Elle se tourne pour sonder l’expression de Milan. S’il ne veut pas écouter son histoire, aucun souci, elle changera de sujets et certainement de direction.




---------------------------------

A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1247
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) M9CeBJb Pauvre arbre... (Milan Cray) TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Lun 19 Juil 2021 - 21:27
Les bras entourant mes jambes, j'attends de croiser le regard de la miss fighteuse des forêts. Pourtant, je ne m'attendais pas à ce que ce soit cet air gêné qui s'affiche sur son visage. C'est toujours mieux que de me faire envoyé balader parce que je me mêle encore de ce qui ne me regarde pas, mais c'est vrai qu'avec un tel geste, je m'étais plutôt préparé pour un premier contact moins sympa. Pourtant, je suis assez bien placé pour savoir que les débordements émotionnels peuvent prendre des formes qui n'ont rien à voir avec notre tempérament de base. C'est donc avec un sérieux probablement exagéré pour la situation dans laquelle on se trouve que je hoche la tête à sa demande. Comme s'il s'agissait d'une promesse digne des plus grands films dramatiques !

- "Ton secret sera bien gardé !"

En tout cas, ça a l'air de lui faire du bien, puisque si ce sourire n'est peut-être pas étincelant, il a le mérite d'être là. Rien que ça, ça suffit à me faire plaisir. Surtout qu'elle n'a pas l'air de vouloir rester dans cette position inconfortable (ouais bah j'ai fais l'effort pour l'entrée en matière, mais je sens déjà les fourmillements arriver dans mes jambes). Je ne me fais donc pas prier pour retrouver une position bipède bien plus classique et agréable pour la circulation sanguine. Puis c'est vrai que j'étais parti pour courir à la base...

- "Bah, t'inquiète pas pour ça. C'est juste pour le style ça, genre, courir ça fait bien tu vois, mec sportif, tout ça. Mais on s'en fout !"

Lol. Bien sûr que j'avais vraiment besoin de courir sur le moment. Et que je n'ai pas besoin de me forcer pour me donner l'air d'un mec sportif vu le besoin qu'a mon corps d'être en mouvement. Mais je sais pas, sur le coup c'est la première réponse qui m'est venue. Parce que mon but n'est sûrement pas de me la raconter mais plutôt de la mettre à l'aise. Alors si pour ça je modifie un peu la réalité, ce n'est pas très grave hein ?

- "Au moins, t'es plutôt raccord avec l'ambiance générale. En ce moment, t'es pas la seule à avoir besoin de relâcher la pression. Mais... Vu comment t'en parles, ça ne pas trop l'air d'avoir un rapport avec l'approche des examens ?"

Je cale mon rythme sur le sien (c'est qu'elle ne paraissait pas aussi petite en étant accroupie) et plonge les mains dans mes poches. J'en profite au passage pour couper la musique sur mon téléphone (même si je n'ai plus le casque sur la tête, le bruit qui s'en échappe toujours trop proche de mes oreilles vient un peu parasiter la discussion).

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


Pauvre arbre... (Milan Cray) Cjas

Pauvre arbre... (Milan Cray) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 1è année
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 354
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Mer 21 Juil 2021 - 17:46
Pauvre arbre...
22 février 2017
Milan Cray

Le blond est fort. Il met immédiatement Ikuko en confiance. Avec lui, la timidité s’évanouit immédiatement. Elle apprécie ses efforts. Ikuko se doute que ses vêtements ne sont pas simplement des accessoires, mais elle ne le fait pas remarquer, elle lui répond simplement par un large sourire.

Ce simple contact lui permet déjà de décompresser, de calmer un peu ses nerfs. Ses épaules se détendent et il lui semble beaucoup plus simple de se déplacer. C’est comme si, avant même d’en parler, le poids de ses pensées s’envolent. Alors, elle n’a aucune difficulté à en discuter. Immédiatement.

Non, non, tu as raison, ce n’est pas les examens !

Un léger rire, caché par la paume de la main d’Ikuko.

C’est beaucoup moins important que ça, c’est des questions un peu bêtes, sur l’amour.

Lorsqu’elle prononce le dernier mot, le regard de l’étudiante s’ancre dans celui du blond. Elle lui fait un petit sourire gêné, et hausse les épaules. Elle sait qu’il ne faut pas se prendre la tête avec les histoires de cœur. Jusqu’à aujourd’hui, elle n’avait pas eu à se poser la question.

Pas plus de suspens, ne t’inquiète pas. Pour situer le décor : je n’ai jamais eu d'histoire d’amour.

Rien, même pas un smack, un crush, nada ! L’amour, ça ne l’a jamais intéressée : elle préfère parler d’art, de cinéma, de photographie. L’amitié est pour elle bien plus précieuse que les élans du cœur. Un pauvre caillou au mauvais endroit, au moment : Ikuko shoot dedans.

C’est parce que je ne le cherche pas, pas du tout. Et ces derniers temps, il y a une personne...

Ikuko n’ose pas préciser qu’il s’agit d’une fille.

Qui m’aime bien. Elle ne me l’a pas dit mais, el-cette personne, me l’a fait comprendre. Ou alors elle fait bien semblant. Des petits surnoms, des rapprochements physique et même..

Un petit frisson de gêne. Ou peut-être de dégoût, impossible pour Ikuko de mettre un mot sur cette sensation.

Un surnom. Et pour tout te dire, je ne sais pas trop ce que j’en pense.

Fin de l’explication. Ikuko ponctue sa phrase par une légère moue. Bien sûr, elle ne déteste pas Tamika, bien au contraire. C’est une amie précieuse et le temps passé ensemble est agréable. Mais impossible de comprendre pourquoi ses avances la mettent si mal à l’aise.




---------------------------------

A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1247
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) M9CeBJb Pauvre arbre... (Milan Cray) TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Mer 21 Juil 2021 - 21:48
J'ai l'impression que la tension qui pesait dans l'air s'envole doucement. Ah bah oui, ça fait toujours du bien de bouger quand on a les nerfs hein ! C'est pas pour rien que je passe mon temps à faire du sport... Du coup, je suis plutôt content d'entendre la miss commencer à m'expliquer ce qui la tracasse. Et je dois avouer que pour ça, je l'envie peut-être un chouia, parce que pour le coup, ça, je ne sais pas faire.

Pourtant, j'ai beau être incapable de me confier à qui que ce soit, je sais très bien qu'a priori, ça fait du bien d'extérioriser les problèmes. Je ne sais pas trop pourquoi la demoiselle a décidé que ce serait avec moi qu'elle viderait son sac, mais ça me va. Comme toujours. J'adore que les autres me parlent de ce qui leur parait important. C'est donc avec grande attention que j'écoute tout ce qu'elle a à dire. Et il y en a des choses !

Cela dit, je ne peux retenir un léger sourire lorsqu'elle évoque ce fameux sujet. Ah ça, je crois que l'amour est la problématique majeure de beaucoup de jeunes ! Et je crois que plus elle avance dans ses explications plus je la trouve trop mignonne. Peut-être parce qu'elle a effectivement l'air d'avancer à tâtons. De ne rien y connaitre.

- "Je ne suis pas d'accord quand tu dis que c'est moins important. C'est vrai que les exams c'est un moment à ne pas rater pour tout ce que ça implique derrière, mais ça dure quoi, quelques années le temps des études, mais l'amour... C'est un truc qui est censé participer à ton bonheur jusqu'à la fin de ta vie !"

Eheh, je peux faire des super belles phrases hein !! Ça me va bien de parler de trucs dont je ne connais absolument rien. Mais ça, ma nouvelle camarade n'en sait rien !  

- "Mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas être heureux sans ça non plus hein. Cette personne, tu sais ce que tu ressens pour elle. Ou, le genre de relation que tu espères avec ?"

Comment est-ce que je pourrais ne pas faire mon curieux après ce qu'elle vient de me dire ? Bien sûr que j'ai envie d'en savoir plus ! Et si au passage je peux l'aider à y voir plus clair dans le brouillard qui a l'air de l'envelopper, ça peut être pas mal non ?

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


Pauvre arbre... (Milan Cray) Cjas

Pauvre arbre... (Milan Cray) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 1è année
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 354
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Dim 25 Juil 2021 - 17:28
Pauvre arbre...
22 février 2017
Milan Cray

Plus important que les études ? Un petit rire échappe à Ikuko. Immédiatement, elle pose une main sur ses lèvres pour étouffer le bruit. Elle ne pense pas que ce soit plus important, et c’est bien le problème. Depuis plusieurs années, elle privilégie les résultats scolaires à tout le reste. Si elle a de bonnes notes, c’est seulement parce qu’elle travaille beaucoup. Malheureusement, ses difficultés de concentration lui rendent la vie dure. Au lycée, il lui suffisait de s’enfermer dans sa chambre, de demander à sa mère de venir de temps en temps lui donner à manger et elle y arrivait. Mais à Kobe, il y a tellement de distractions. Déjà, elle ne vit pas seule. Elle aime beaucoup Ruriko, bien plus studieuse et silencieuse qu’elle, mais elle est déconcentrée par sa seule présence. Et dehors, il y a toujours quelque chose à faire : des activités dans toutes les salles et des rencontres dans tous les couloirs.

Et les examens se rapprochent.

Mais pourtant, elle n’arrive pas à y penser.

Sincèrement, j’aimerais bien stresser pour les examens comme d’habitude !

Et pourtant les rater, qu’est-ce que ça signifierait ? Pas grand chose. Pour le moment, Ikuko ne sait pas ce qu’elle veut faire de sa vie. Peintre ? Ce serait un rêve, mais combien en vivent vraiment ? Professeur ? Elle ne supporterait pas le bruit des jeunes et la pression de leur réussite. Employée de bureau ? Jamais de la vie ! Finalement, peut-être que rater ses examens et redoubler serait bénéfique.

J’étais très heureuse sans jusque-là...

Nerveuse, ses doigts s’emmêlent dans ses cheveux.

Sans personne. Je ne sais pas du tout ce que je ressens. De base c’était une am- Elle se mord la lèvre : ne pas dire “amie” au féminin ! bonne relation. Nous sommes amies, je pense. C’est une personne avec qui je suis plutôt à l’aise, avec qui j’aime bien passer du temps. Mais, sans arrière pensée. Enfin, je ne pense pas.

Non, elle ne le pense pas. Elle sonde sa mémoire, essaie de réfléchir à leurs dernières rencontres. Ikuko est simplement naturelle lorsqu’elle rencontre Tamika. Elle apprécie de ne pas réfléchir à ses actions. C’est super d’avoir une amie qui supporte son hyperactivité.

En fait, moi j’y pensais pas, jusqu’à qu’elle me fasse des avances.

Un pas. Puis deux. Et Ikuko se rend compte qu’elle a parlé au féminin. Elle s’arrête immédiatement de marcher. La main sur son visage, cachant ses joues rouges de gêne :

C’est qu’on n’en avait jamais fait, des avances… Et surtout pas...

Difficile de prononcer le mot, alors elle sonde le regard de Milan. Il comprend certainement ce qu’elle veut dire ? Surtout pas une fille.







---------------------------------

A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1247
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) M9CeBJb Pauvre arbre... (Milan Cray) TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Mar 27 Juil 2021 - 11:01
Qu'est-ce que je peux bien trouver d'intéressant à écouter une étudiante inexpérimentée me raconter ses doutes en matière d'amour ? Si vous vous posez la question, c'est que vous manquez de curiosité et d'empathie. Deux qualités grandement présentes chez moi. Pourtant, il n'y a pas besoin d'être particulièrement observateur pour remarquer qu'elle n'est finalement pas très à l'aise. Si elle ne voulait pas me répondre, je n'insisterais évidemment pas. Après tout, on se connait depuis deux minutes tout juste. Mais on dirait que ça lui pèse sacrément sur la conscience, puisque malgré tout, elle tente une explication.

Je me contente de hocher la tête de temps en temps, la laissant poursuivre comme elle le veut, sans la presser lorsqu'elle parait chercher ses mots. Jusqu'à ce que l'info qui doit en fait être le principal point de gêne finisse par sortir. Enfin, vu comme elle a eu l'air de galérer pour la tenir secrète (sans grand succès visiblement mais je vais éviter de faire le moindre commentaire là dessus, elle a déjà l'air assez mal comme ça la pauvre), j'imagine que ça doit être ce qui la dérange le plus en fait. Oui, la pause qu'on fait en ce moment même est assez révélatrice.

- "Eh, t'as pas besoin de te cacher pour ça."

Je réponds avec un léger sourire et un haussement d'épaules. Non, clairement, ça ne risque pas de me choquer. Je crois que je serais assez mal placé pour faire la moindre remarque désobligeante à ce sujet.

- "J'ai du mal à croire que personne ne t'ai jamais fait d'avances ! T'es plutôt mignonne comme fille, et t'as l'air plutôt sociable, je suis sûr que t'as déjà dû attirer l'attention de plus d'une personne !"

Est-ce que je ne devrais pas ajouter que ce n'est nullement une tentative de drague désespérée ? Peut-être. C'est vrai que j'ai tendance à balancer des compliments sans trop me soucier de la façon dont ils vont être perçus. Ou plutôt, je me fiche bien de la façon dont ils vont être interprétés en fait. Et cette fois ne fera pas exception puisque je continue finalement sur ma lancée.

- "C'est peut-être que jusqu'à présent, tu n'y faisais pas spécialement attention. Peut-être que cette fois, les choses sont différentes. Parce que cette personne est particulière pour toi ? Si c'est une amie à la base t'as peut-être peur que cette histoire ne vous éloigne ? Parce que c'est une fille et que ça te fait te poser de nouvelles questions ? Juste parce que tu évolues aussi, et c'est normal, tout le monde passe par là. Un peu tout à la fois ?"


---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


Pauvre arbre... (Milan Cray) Cjas

Pauvre arbre... (Milan Cray) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 1è année
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 354
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Mer 28 Juil 2021 - 17:20
Pauvre arbre...
22 février 2017
Milan Cray

Les mains de l’étudiante quittent calmement son visage. Pas besoin de se cacher ? En fait, Ikuko ne sait pas bien comment se comporter vis à vis de l’homosexualité. Naturellement, elle n’a aucun souci avec les personnes qui le sont. Mais son avis n’est pas représentatif de la population japonaise. Elle n’imagine même pas discuter avec ses parents d’aimer une femme. Alors, naturellement, elle évite ce sujet. Ne pas y réfléchir, c’est plus simple.

Simplement, elle ne s’intéresse pas à l’amour. À vrai dire, peut-être qu’elle a déjà tapé dans l'œil de quelqu’un, au lycée ou à l’université. Difficile de ne pas la remarquer avec ses cheveux de couleur et ses grands gestes. Mais elle n’y fait pas attention. Parce qu’elle refuse de le voir, elle ignore tout simplement les avances. Il n’y a que celles de Tamika qui l’ont frappées. Peut-être parce qu’elles sont très “rentre-dedans”, ou peut-être parce que ce sont celles d’une femme ?

Aucune chance pour ça !

Non. Aucune chance qu’elle n’y fasse attention. Alors, elle préfère nier en bloc les compliments du blond. À vrai dire, elle n’a même pas la sensation qu’il la complimente, elle l’entend comme une politesse, comme une phrase toute faite. Mais elle ne renie pas non plus la remarque avec violence ou méchanceté. Elle se contente de hausser les épaules et de sourire.

Mais ce n’est pas grave.

Bien au contraire. Elle a toujours redouté le jour où on lui proposerait un rendez-vous romantique. Alors, elle s’est préparée et plusieurs soirs, devant le miroir, elle récitait des formules polies de rejet. Heureusement, elles n’ont jamais été formulées. Mais ces derniers jours, elle a peur que ce jour n’arrive. Est-ce que Tamika oserait lui parler de ses sentiments ? Non. Ikuko n’a pas envie d’imaginer ce jour.

C’est une amie, une très bonne amie. Et je n’en ai pas beaucoup...

Ikuko se mord la lèvre. C’est peut-être une part du problème.

Pour ne rien te cacher, je n’ai pas eu la chance d’être très populaire. Ni très entourée. Rien de terrible, pas besoin de s’appitoyer du tout !

Elle ne veut pas parler du harcèlement, des coups, des insultes.

Alors tu as peut-être raison. C’est certainement parce que je n’ai pas envie de perdre une amie…



---------------------------------

A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1247
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) M9CeBJb Pauvre arbre... (Milan Cray) TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Ven 30 Juil 2021 - 11:16
Aucune chance ? Ça m'étonnerait bien ! Mais je ne vais pas insister. Ce serait mal venu. Et puis vue comment elle en parle, on dirait que tout ce qui ressemble à un sentiment amoureux ne l'a effectivement jamais particulièrement intéressée. Forcément que dans ces cas là, on ne remarque pas certains signes. Pour avoir tenté des approches avec ce genre de personne, je sais très bien qu'elles ont la friendzone automatique ! Et souvent sans même s'en rendre compte.

Mais la suite me laisse un peu plus dubitatif. Et pas uniquement sur leur relation initialement amicale. Pas très populaire ? Bon, c'est clair que de cogner sur le premier truc qui passe quand on est un peu sur les nerfs, ça ne doit pas aider, mais j'imagine que ce n'est pas tous les jours qu'elle est dans cet état... Enfin j'espère pour elle en tout cas. Non, vraiment à première vue, elle me parait plutôt cool et abordable comme nana. Ou alors c'est parce qu'elle est un peu trop décontract' justement ? Ça fait peur ? Peut-être..

- "Si elle t'a fait comprendre que tu lui plais... J'voudrais pas être annonciateur de mauvaises nouvelles hein, mais... Même en freinant autant que tu peux, c'est compliqué de garder une relation amicale. Enfin, peut-être que des fois ça marche, on sait jamais. C'est juste que, t'as peut-être jamais expérimenté ça, mais, c'est difficile de rester à côté de la personne qu'on désire, en sachant que nos sentiments ne sont pas réciproques. Et qu'il n'y aura jamais rien de plus."

Oui oui, je sais, n'importe qui connaissant ma situation personnelle risquerait de juste me renvoyer un haussement de sourcils. Mais c'est sûrement parce que je suis aussi nul pour mettre en pratique des recommandations de bon sens que j'aime les partager. Après tout, ce n'est pas difficile d'être plus doué que moi. Quoi qu'il en soit, je n'ai sûrement pas envie de la voir déprimer hein, alors je tente une nouvelle approche sur un ton plus léger, même un chouia joueur.

- "Et donc ? C'est quoi, ce fameux petit surnom ?"

Eh mais c'est vrai ! Je suis déjà au courant d'une partie de ses problèmes de cœur (plus ou moins) et pourtant je ne sais toujours pas comment s'appelle cette fille !

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


Pauvre arbre... (Milan Cray) Cjas

Pauvre arbre... (Milan Cray) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
A l'université ; 1è année
Ikuko Ninagawa
■ Age : 23
■ Messages : 354
■ Inscrit le : 12/05/2021

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ikuko Ninagawa

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Mar 3 Aoû 2021 - 11:03
Pauvre arbre...
22 février 2017
Milan Cray

Ikuko se mord l’intérieur de la lèvre. La douleur s’infuse tout le long de sa joue, de ses cervicales, de son cou. C’est dur à entendre. L’étudiante n’a pas envie, mais pas envie du tout de déjà perdre une amie. C’est si précieux, l’amitié. C’est que la solitude, elle ne la supporte plus. Elle ne l’a certainement jamais supportée. Maladroite, elle n’a pas exactement en tête les mécanismes pour se faire des amis. À Kobe, elle en a quelques-uns, oui, mais les doigts d’une main suffisent très largement à les compter.

Alors une de moins…

Ses jambes avancent, mais ses lèvres ne s’ouvrent plus. Elle réfléchit. Milan a raison. La dernière rencontre avec son amie était tordue, bizarre, et s’est mal terminée. Les avances l’ont mis tellement mal à l’aise qu’elle ne cesse d’y penser. Et pourtant, ce ne sont pas des papillons qui volent dans son estomac, non.

Tu as raison… Je n’ai pas expérimenté. Tu penses que si je mets un peu de distance, ses sentiments pourront s’évanouir ? C’est que l’on ne se connait pas depuis longtemps alors… Si ça vient si vite, ça peut partir très vite aussi ?

Comme pour se donner un peu de force, Ikuko dresse ses bras au-dessus de sa tête et les étire. Elle ne tient pas vraiment en place. Les sentiments de Tamika la surprennent. Alors, oui, son amie ne lui a jamais dit texto “je t’aime”. Mais difficile de le nier. C’est si rapide. Elles ne se connaissent que depuis un mois. Difficile pour Ikuko de comprendre comment on peut si vite apprécier quelqu’un.

Elle secoue la tête, retire ses pensées, et à la question de Milan, offre un léger sourire :

Je ne te l’dirais pas !

Un clin d’oeil. Personne ne doit connaître le surnom, ce serait trop gênant de l’entendre de la bouche de quelqu’un d’autre. De n’importe qui, en fait.

Mais tu peux m’appeler par mon prénom, mon nom, comme tu préfères. Moi c’est Ikuko Ninagawa. Étudiante en arts. Première année. Club de photo et… voilà tout !

Comme pour n’oublier aucune information, Ikuko décompte ses qualificatifs sur le bout des doigts. Et finalement, elle relève le regard, toute souriante :

Et toi, comment je t’appelle ?







---------------------------------

A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1247
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Pauvre arbre... (Milan Cray) M9CeBJb Pauvre arbre... (Milan Cray) TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Mer 18 Aoû 2021 - 11:46
Est-ce que j'ai vraiment une tête à avoir toutes les réponses en ce qui concerne les énigmatiques questions de l'amour ? Ou alors c'est seulement parce qu'à ce qui parait, j'inspire assez facilement confiance ? Bien sûr que je n'ai pas accès à la bible des relations amoureuses qui me permettrait d'avoir la bonne réponse à toutes ses interrogations. Mais la pauvre a l'air tellement mal et tellement pleine de doutes, que je ne peux pas la laisser poursuivre dans ce brouillard. Alors je m'improvise une fois de plus conseiller du cœur.

- "Je pense surtout que c'est le genre de décision qui se prend à deux. Tu devrais d'abord en parler avec elle. Lui exposer ton point de vue, tout ce que tu viens de me dire. Que tu l'apprécies mais ne pense pas être capable de ressentir autre chose que de l'amitié. Et à partir de là, lui laisser le choix sur cet éloignement possible. Sinon elle risque juste de ne rien comprendre. Après tout, si ça a été si rapide, ce n'était peut-être qu'une sorte de crush passager pour elle, et les choses pourraient reprendre un cours qui t'arrange un peu plus."

Ce n'est pas parce que je suis moi-même incapable de mettre à exécution ce genre de conseil (parler sincèrement de mes sentiments à la personne concernée ça n'a jamais été mon point fort), que je ne me rends pas compte que ce serait la solution idéale. Parce que même si en parler doit faire du bien à la miss (en tout cas ça doit faire moins mal que de cogner un arbre), je n'ai pas encore le super pouvoir de débloquer moi-même toutes ces situations tortueuses !

Par contre, essayer de donner un ton plus léger à une conversation, ça je maîtrise parfaitement ! Alors quand elle refuse de me révéler le surnom qu'elle a récolté, je fais mine d'être totalement outré, accompagnant mon léger froncement de sourcil d'un "Eh !" pas du tout convaincant. Mais elle enchaine bien vite en me donnant suffisamment d'informations pour satisfaire une partie de ma curiosité.

- "Oh, une artiste alors ! C'est bizarre, j'aurais plutôt parié sur le club de karaté !"

J'ajoute cette remarque sur un ton gentiment moqueur. Mais c'est vrai que j'ai plus l'image des gens en arts relativement posés. Pas aussi survoltés que cette demoiselle là !

- "Et moi, je m'appelle Milan Cray, mais tu peux m'appeler Milan. Je crois que depuis que je suis ici j'ai un peu trop pris l'habitude d'appeler les gens par leur prénom... Et sinon, je suis en deuxième année de médecine. Clubs de basket et de natation pour ma part !"

Parce que ça me parait tout à fait normal de lui rendre à peu près le même niveau d'information que celui qu'elle vient de me donner.

- "Ça t'dis qu'on aille se prendre un truc à boire ? Comme ça tu vas pouvoir continuer à me raconter ! Tu t'es déjà demandé si tu pouvais être attirée par les filles ?"

Pas que ça me dérange de marcher sans but réel, mais c'est que ça donne soif de parler ! Alors forcément que je continue à poser mes questions...

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


Pauvre arbre... (Milan Cray) Cjas

Pauvre arbre... (Milan Cray) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Pauvre arbre... (Milan Cray) Empty Re: Pauvre arbre... (Milan Cray)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum