Le Deal du moment :
Cdiscount mobile : Forfait 100 Go sans engagement ...
Voir le deal
8.99 €

A l'université ; 2è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 34
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] Empty « Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones]

Mer 14 Juil 2021 - 21:46
Ce jour-là une brise fraîche caressait les branches des arbres et faisait légèrement bouger les mèches de mes longs cheveux mais ce n’était pas désagréable. En ville c’était toujours un plaisir de pouvoir ressentir ces moments de fraîcheur. J’aimais la ville et le mouvement qui l’habitait, pourtant, il arrivait parfois que je trouve l’air lourd comme si des nuages de cendre se mettaient à descendre vers le sol en y laissant des traînées de poudre. Il était donc difficile de respirer, les épaules devenaient difficiles à porter et une chaleur inexplicable envahissait tout le corps. Heureusement j’avais rarement ce genre de sensation, à vrai dire, je n’avais pas le temps d’y prêter attention plus que cela. Entre mes études et ma famille de dingue, je n’avais pas l’embarras de ce genre de détails. Mon esprit se focalisait sur les problèmes que j’allais rencontrer sans doute à l’avenir. Rien ne se passait comme je le souhaitais. J’étais pourtant d’un optimisme à toute épreuve, très combative je ne baissais jamais les bras et ce jour je n’avais pas davantage envie de le faire mais j’étais à bout de solution. Ma mère, de part son aisance financière, avait des contacts partout. Sans cesse à mon insu, sans que je puisse savoir ni qui ni quand, des personnes lui rapportaient mes faits et gestes. Ce n’était pas systématique évidemment mais elle commençait à sentir que ses projets n’allaient pas dans son sens et que la menace de me priver de mes études commençait à germer dans sa tête.

Le livre d’histoire de l’art de Soren à la main, je me demandais ce que j’allais devenir si je ne parvenais pas à une meilleure approche. Si seulement j’avais été douce et mignonne comme le sont les femmes en général et pas une espèce de bagarreuse incapable de garder son calme. Je pratiquais l’aïkido, et certes j’étais parvenue à ne plus être la femme violente que j’étais, j’avais tout de même de gros problèmes de colère. Même sous la menace d’être privé de la vie que j’aimerais avoir, je n’étais pas capable de me contenir. Je n’avais pas recroisé Soren depuis la fois où nous nous étions querellés au club de kendo. J’avais espéré qu’il viendrait réclamer son livre ou que j’aurais un signe quelconque pouvant m’aider à rattraper le tire, mais rien de tel n’arrivait. Assise au parc du campus je continuais alors à réfléchir feuilletant le livre d’histoire de l’art sans vraiment regarder les pages. Je le faisais négligemment comme pour occuper ma pensée. Ce que je ne comprenais pas, c’étais sa réaction. C’était à moi d’être en colère non ? Après tout s’il devait être mon futur mari, c’était qu’il avait accepté non ? Alors pourquoi cette réaction ? Puis il s’agissait juste de faire semblant pendant un temps. Tout se mélangeait dans ma tête, je ne comprenais pas tout. Tout ce que je savais, c’était que les choses n’iraient pas bien si je ne corrigeais pas le tire.

Je me mis à soupirer longuement. Je refermai le livre laissant mes pensées aller et venir en boucle dans ma tête. Mais je sentais bien que cela ne servait à rien. Sans m’en rendre compte je commençai à marcher en rond allant d’un endroit à l’autre sans vraiment me décider à me poser. Je finis par percuter une personne de plein fouet. Nous faillîmes tomber à la renverse tellement j’y avais été fort mais grâce aux réflexes que j’avais développé, je pus rattraper la personne par le bras à temps laissant tomber le livre par terre laissant visible la première page sur laquelle figurait le nom de « Soren Haruka ». Je faillis tomber à mon tour mais mes talons m’en empêchèrent. Je fus si secouée sur le moment que je la lâchai et m’excusai:

- Ça va ? Rien de cassé ? Excuse moi je ferai attention la prochaine fois ! Je devrais pas réfléchir comme ça en public, ça peut vite devenir dangereux…, ajoutai-je d’un air gêné. J’espère que t’as rien, c’est vrai que j’ai été un peu fort mais vraiment c’est pas fait exprès, une vraie maladroite.

Je me grattai la tête m’efforçant de sourire au mieux face à la personne devant moi. J’étais si embarrassée que j’en oubliai aussitôt le livre d’histoire de l’art.
A l'université ; 3è année
Elizabeth M. Jones
■ Age : 23
■ Messages : 243
■ Inscrit le : 24/12/2020

■ Mes clubs :
« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Elizabeth M. Jones

« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] Empty Re: « Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones]

Lun 19 Juil 2021 - 2:15
Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toiIl fait calme. Beaucoup trop calme, tic tac de l'horloge devenant de plus en plus envahissant. Plus fort. Plus assourdissant. Folie grimpant peu à peu dans ton corps allongé sur ton lit. Pulsion qui te donne envie de te lever et de balancer cette horreur par la fenêtre. On va peut-être éviter non ? Sait-on jamais si Shiro se trouve en-dessous. Pitié. Tu n'es pourtant pas aussi nerveuse d'ordinaire, enfin, pas quand tu connais bien ton cours. Mais tu ne sais pas. Entre les conflits qui se font de plus en plus récurrents avec ta mère, les petits soucis de ton entourage et l'approche des examens de fin d'année, un rien te déconcentre. Et tu détestes ça. Tu fais partie de ces personnes qui ont besoin de calme pour se concentrer, un simple fond de musique, même apaisante, suffisant pour détourner ton attention. Soupire. Ça ne sert à rien d'insister davantage. Alors tu refermes ton livre, non sans avoir laisser la marque-page que t'avait offert Soren lors de votre rencontre au bon endroit. Il est tant d'aller faire un tour, de t'aérer l'esprit. Ton cerveau en a bien besoin ou ça va finir en surchauffe. Et l'horloge va vraiment y passer.

Pull sur les épaules et chaussures effilées, tu te glisses hors de la chambre, non sans signaler ton départ à ta colocataire. En moins d'une minute, tu es déjà dehors. Brise venant caresser la peau de ton visage et faire danser tes longs cheveux bruns. Ça fait du bien. Sentiment de liberté. Tu laisses tes pas te guider où bon leur semblent et c'est tout naturellement qui t'amènent au parc de l'école qui est étonnement tranquille. Tu ne vas pas t'en plaindre. Tu adores te ressourcer en pleine nature, mais ce n'est jamais facile quand il y a trop de monde autour de toi. Après, tu restes dans le parc d'une école ; ce n'est pas comme si tu étais perdue au bout milieu de la forêt.

Portable vibrant dans ta poche au bout d'un moment. Soren. Léger sourire étirant tes lèvres. Pouce se rapprochant de l'icône à messages quand... BOUM. Tu perds tous tes réflexes et manque de tomber sous Le choc, corps poussé vers l'arrière. Heureusement, ton agresseur a de meilleurs réflexes que toi sur le coup, ou plutôt, ton agresseuse. Sauvée, épargnant un beau choc à ton fessier.

▬ Oui oui, ça va !

Rire nerveux.
La jeune femme face à toi semble si mal à l'aise... Vraiment ? C'est à toi de rectifier le tir.

▬ Ne t'en fais pas, c'est de ma faute. C'est ce qui arrive quand on regarde trop les écrans. Ça rend bête et on oublie qu'on n'est pas seul au monde.

Sourire qui se veut rassurant.

▬ Et toi, rien de cassé ?

Ton portable ? Ah oui, il est tombé par terre suite au choc entre vos deux corps. Tu te penches pour le récupérer, décidée à lui ramasser son livre par la même occasion. "Son" ? Non. Tu ne connais qu'un seul Haruka Soren et il n'a pas de poitrine et de longs cheveux blancs-gris ! Enfin, pas que tu t'en souviennes... Tu saisis tout de même le livre que tu tend à la demoiselle ranges ton portable dans ta poche. Cette fille...

▬ T'es une camarade à Haruka-san ?

Depuis quand tu l'appelles ainsi ? C'est juste pour faire genre. Si cette fille est bien celle que tu penses...

©️️ CRIMSON DAY

---------------------------------


« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] Wp7143285

Japonais en cc3333 - Anglais en 996699
- Français en 0099cc - Discord (Titi#2262)
« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] 2YMBWIF



A l'université ; 2è année
Ruriko Ninomae
■ Age : 24
■ Messages : 34
■ Inscrit le : 06/05/2021


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2017
Ruriko Ninomae

« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] Empty Re: « Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones]

Mar 17 Aoû 2021 - 0:06
Vraiment quelle gourde je pouvais être ! Je n’avais pas pour habitude d’être maladroite et je n’aimais pas lorsque je faisais preuve de maladresse. Mais heureusement la personne que j’avais bousculé n’avait pas l’air en colère, ni agacé de la situation. Il s’agissait d’une étudiante comme moi sans doute, du moins elle semblait avoir le même âge que moi, assez propre sur elle. Elle avait un style très soigné marquant une personnalité soucieuse de l’image qu’elle pouvait donner. Elle était même plutôt jolie, rien à avoir avec moi qui avait tendance à m’habiller avec ce qui me venait sous la main et qui ne portait qu’une attention distraite à son aspect physique. En tous les cas sa réaction enjouée me rassura aussitôt moi qui pensais que j’allais encore peut-être me fâcher face à un comportement agressif. Elle alla jusque’à rejeter la faute sur elle-même, effectivement elle ne semblait pas bien méchante. Elle s’enquit par ailleurs de mon état alors que j’avais été la cause de la collision. Ce qui me calma encore davantage. Toutes les tensions soudainement apparues tombèrent et je fus plus posée.

Puis je me remis à penser à l’ouvrage d’histoire de l’art. Je me rendis compte que mes mains étaient anormalement vides. Il aurait dû y être ! J’avais été si concentré sur l’incident que je n’en avais pas senti l’objet tomber au sol. Comment c’était possible d’être aussi tête en l’air ? Mais le pire était encore à venir. J’étais bien incapable de savoir où était passé le livre. Je me mis à regarder partout autour de moi, impossible de l’avoir dans mon champ de vision. C’était un ouvrage très épais, il ne devait pas être bien loin. Il n’était donc pas possible que je ne puisse pas le trouver. C’était incompréhensible. Cet ouvrage représentait un de mes seuls moyens d’approche pour en savoir un peu plus sur Soren, mon drôle de futur mari. Décidément cette histoire ne m’apportait que des problèmes. Ma mère n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle me faisait vivre. Ce ne fut que lorsque j’entendis le nom de Haruka sortir de la bouche de la jeune fille que je portai de nouveau mon regard vers elle.

Je m’arrêtai net la regardant dans les yeux. L’ouvrage se trouvait maintenant dans sa main. Je le repris doucement alors qu’elle me le tendait. Elle avait dû voir le nom qui était inscrit dessus mais à la façon de le dénommer, elle semblait le connaître. Était-elle une amie à lui ? Une connaissance ? Ou quelque chose du genre ? Je n’en savais trop rien mais elle le connaissait et cela présentait une bonne aubaine pour moi. Ma maladresse allait peut-être apporter quelque chose de plus. Je finis par lui répondre:

- Non tout va bien…Mais tu as bien dit Haruka-san ? Tu le connais ? C’est son livre d’histoire de l’art, il l’a oublié à la bibliothèque la dernière fois. Disons que ça ne s’est pas très bien passé entre nous et qu’il est parti assez vite. J’ai jamais réussi à lui redonner depuis. C'est qu'il est vraiment discret celui-ci...

Puis me rendant compte que je n’avais pas encore fait les politesses de base, je finis par me présenter bien décider à en apprendre davantage sur cette personne, savoir qui elle était exactement par rapport à lui et ce qu’elle pourrait m’apprendre sur lui. Allait-elle être une source d’informations essentielles ? Je n’allais pas tarder à le savoir.

- Moi c’est Ruriko Ninomae, je suis en psychologie et toi ? Tu fais aussi parti de la section art comme lui ? C’est un camarade de ta classe ? Excuse-moi toutes ces questions, ajoutai-je en me frottant la tignasse, je l’ai trouvé fort sympathique et je me disais que ce serait cool d’être pote donc je suis un peu curieuse de son entourage, tout ça, tout ça quoi…

C’était à la fois honnête et malhonnête de ma part. Je ne pouvais pas me permettre de dire à cette inconnue que j’étais menacée de perdre mes études si je n’acceptais pas un mariage arrangé et en même temps je ne pouvais pas me permettre de laisser passer cette occasion. Et si pour cela il fallait que je me fasse passer pour une admiratrice secrète amoureuse, j’étais prête à le faire ! Mais j’attendis la réponse de la jeune fille avant de savoir si j’allais utiliser cette dernière arme pour parvenir à mes fins.
A l'université ; 3è année
Elizabeth M. Jones
■ Age : 23
■ Messages : 243
■ Inscrit le : 24/12/2020

■ Mes clubs :
« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Elizabeth M. Jones

« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] Empty Re: « Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones]

Mar 21 Sep 2021 - 4:38

     

Ft. Ruriko Ninomae
     

     
Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi

     
Le choc t'avait tout de même bien réveillé, une légère douleur ayant envahit une partie de ton corps l'espace d'un instant. Ou peut-être que c'était l'effet de surprise qui t'avait laissé cette impression. Peu importe. Tu as déjà oublié la collision, ton intérêt porté uniquement sur ce livre et sur sa "propriétaire" qui l'a déjà récupéré. Car oui, Soren Haruka, ce n'est clairement pas elle et s'il y a bien une personne qui peut posséder ce livre à l'heure actuelle, c'est bien sa prétendue future femme. Ruriko Ninomae. Il t'en avait parlé, il n'y a pas si longtemps, de cette fille sortie de nul part et lui forçant un peu trop la main, détail qui agaçait fortement une petite tête blonde d'ailleurs. Tu voulais en avoir le cœur net. Peut-être est-ce un peu malhonnête de ta part d'appeler Soren par son nom de famille, juste pour mettre de la distance, juste pour voir comment elle allait réagir, ce qu'elle allait dire. En tout cas, elle est plus ou moins honnête, c'est déjà ça. Après, est-ce que tu t'étonnes vraiment de ne pas l'entendre parler de mariage ? Évidement que non. On ne crie pas ça sur tous les toits.

▬ Oui, je le connais et je ne dirai pas le contraire.

Tu écoutes la suite avec attention, un léger rire quittant tes lèvres à ses mots. C'est qu'elle sait bien tourner les choses la demoiselle. Tu te demandes pourquoi un tel cirque mais peux-tu lui en vouloir ? Tu ne la connais pas. Tu ne sais pas ce qui la motive réellement, pourquoi elle tient autant à ce mariage avec un inconnu... D'après ce que tu as compris... "Y tenir" est-il vraiment le terme approprié ?

▬ Elizabeth Jones et non, je suis en philosophie et histoire-géo.

Tu souris doucement. Jouer un rôle, ce n'est pas ton genre. Toi, tu sais surtout cacher tes doutes, quitte à te faire passer pour une sans cœur parfois, une profiteuse. Tu ne souhaites pas être malhonnête avec cette fille que tu viens à peine de rencontrer.

▬ Donc... Ça c'est mal passé entre vous mais tu le trouves quand même sympathique ? J'avoue que c'est rare comme situation.

Tu n'es pas agressive ni même moqueuse. Tout le monde peut commettre des erreurs après tout, mais il faut avouer que ça reste rare de trouver quelqu'un "sympathique" quand les choses se sont mal passées. C'est contradictoire mais pas impossible.

▬ Je ne vais pas te mentir, je voulais juste voir ta réaction tout à l'heure. Je savais déjà qui tu étais. C'est toi la fameuse "future femme" de Soren, c'est bien ça ?

Tu parlais doucement, afin que seule elle puisse t'entendre.

▬ Il m'a expliqué ce qu'il s'est passé. C'est un peu comme... Mon meilleur ami, on peut dire.

Au moins, les bases sont posées.

▬ J'avoue que j'étais assez surprise ; pour que Soren arrive à être agacé par quelqu'un, il faut vraiment frapper fort.

Léger rire quittant tes lèvres. Tu n'es pas méchante, tu ne lui reproche même pas son comportement. Ce ne sont pas tes affaires et tu ne sais rien de cette fille... Mais tu espères juste qu'elle ne franchira pas les limites.
     
(c) crackle bones

     

---------------------------------


« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] Wp7143285

Japonais en cc3333 - Anglais en 996699
- Français en 0099cc - Discord (Titi#2262)
« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] 2YMBWIF



Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

« Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones] Empty Re: « Tourne toi vers le soleil et l’ombre sera derrière toi » [PV: Elizabeth M. Jones]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum