Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal


A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 19
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Lun 2 Aoû 2021 - 23:32
Disclaimer -18 :
Attention, ce RP fait mention d'utilisation de substances illicites et d'alcool, ainsi que de relations érotiques. Les opinions des personnages ne relèvent que de la fiction et ne reflètent pas l'avis de joueuses, de même que nous n'encourageons personne a suivre cet exemple. Cependant, ce RP est nécessaire pour l'évolution des liens et du background de certains personnages.

Les passages les plus délicats seront passé sous hide. Cependant, si vous êtes sensible ou facilement choqué par ces sujets, merci de fermer cette page.




Very Bad Trip : Tokyo Version



L'éclair d'une silhouette féminine évanescente et un claquement de porte en guise de réveille-matin. Quelle meilleure introduction à une journée ? J'ouvre lentement les yeux et je gémis de douleur , portant instinctivement une main maladroite à mon front . Quelque chose ne va pas. Je suis nu , ce qui ne laisse aucun doute sur nos activités de la veille . Mais d'habitude , je suis celui qui s'enfuit une fois le soleil venu .  Vous êtes-vous déjà réveillé avec l'impression qu'un bulldozer vous a écrasé ? C'est à peu près l'état dans lequel je me trouve actuellement . Qu'est-ce que j'ai fait hier ? L'anniversaire de Neil ?  Oui c'est ça.  Pourtant , j'ai l'habitude des soirées , et je tiens plutôt bien l'alcool . Mais apparemment , couplé aux cachets illicites , un peu moins .  Sur le moment , je ne me souviens pourtant  pas de grand-chose de cette soirée. Les joies des mélanges bizarres... Je savais que je n'aurais pas dû en prendre...  J'ai été pris dans les élucubrations de Neil . C'était "safe" selon son ami américain .  Mauvaise idée, très mauvaise idée.

J'essaie de mettre de l'ordre dans mes idées.

Je cherche mollement mon téléphone , tâtonnant les environs sans la moindre motivation ni énergie. Je finis par le trouver après une recherche qui me semble interminable. J'ai juste envie de me rendormir , et lutte péniblement pour garder les yeux ouverts lorsque l'écran lcd vient me calciner la rétine avec ses deux derniers pourcents de batterie . 12:03.   Je déteste me lever aussi tard… Je m'assieds prudemment sur le lit,  avec la sensation que mon crâne est une bombe à retardement pouvant exploser au moindre geste brusque. Un marteau me vrille le cerveau à un rythme d'une constance insupportable et j'ai le cœur au bord des lèvres. Ne pas vomir , ne pas vomir , ne pas vomir .  La couette glisse et un frisson me parcourt. C'est alors qu'un détail me frappe : je ne suis pas seul. Je panique légèrement lorsqu'une question me vient à l'esprit : Pourquoi ? . Ma conquête d'hier soir venait bien de se faire la malle non ?  (Et sans me demander mon numéro , je devais vraiment être dans un état pitoyable hier . )

Et comme si l'univers essayait de me répondre, un grognement se fit entendre de l'autre côté du lit. Je sursaute , grimaçant à la vive douleur qui me saisit la boîte crânienne ,  et, par réflexe, remonte la couette sur mon corps bien que cette personne m'ait vraisemblablement déjà vue dans mon plus simple appareil. Je tourne la tête et distingue une forme, recouverte hasardeusement par la couette d'où dépasse un postérieur d'albâtre , un dos et une épaule musclés , ainsi qu'une touffe de cheveux blonds que je ne connais que trop bien. La nausée me monte , en même temps que quelques souvenirs qui refont surface.

Kakeru Menma, je ne peux que te féliciter. Tu te dopes à la première occasion et résultat des courses : tu te réveilles en compagnie d'un gros mal de tête et d'un gars dans ton lit . Et pas n'importe quel gars. En effet, la forme en question vient de se retourner et je déglutis avec peine , reconnaissant le visage qui vient confirmer les flashs que j'essayais désespérément de nier . La panique s'empare de moi alors que Neil, encore endormi, semble plus paisible que jamais.

Je me mets frénétiquement à chercher mes habits ainsi qu'une issue de secours, murmurant à voix basse « Putain, non non ! C'est pas possible putain… »  Actuellement je n'ai qu'une envie, fuir. Malheureusement, je suis frappé par l'évidence : Je ne peux pas puisque ce ne serait que rendre plus gênant encore notre prochain face à face . Il me semble difficile de quitter les lieux comme si de rien n'était après cette soirée bien trop arrosée.  Surtout qu'il va falloir essayer de remettre la chambre dans un état décent . On s'était bien fait plaisir pour l'after , à en voir les divers plateaux et cadavres de bouteilles.  Après avoir galéré à trouver mes vêtements dans le bordel ambiant , je me dirige difficilement vers la salle de bain , dans l'optique de me rincer le visage , ou de me vider l'estomac , je ne sais pas trop. Peut-être même les deux. N'importe quoi qui pourrait soulager cette foutue nausée. Mais je ne suis pas au bout de mes surprises. En  me dirigeant vers le lavabo , je manque de trébucher sur ... un corps ? Je me rattrape de justesse sur le comptoir de marbre et baisse les yeux en retenant mon souffle , appréhendant de découvrir une nouvelle dinguerie.

Et ça ne manque pas . Milan en PLS qui comate sur le sol. Au moins , il a le mérité de s'être enveloppée dans une serviette faisant office de couverture de survie. On ne peut pas en dire autant de la demoiselle avec qui il a fini la soirée et qui somnole contre le rebord du spa. B*rdel. J'en avais vu des choses , mais ça , c'était un tout autre niveau  . Je me force à connecter mes deux derniers neurones fonctionnels et rebrousse chemin après m'être sommairement rincé le visage , sans que ça ne paraisse perturber leur sommeil . Tant mieux pour eux . Je n'ai même pas osé m'attarder sur mon reflet dans le miroir . Inutile de préciser que je n'ai fait ni ma routine capillaire ni ma routine cutanée avant de m'effondrer et que je ne ressemble à rien.

Qu'est ce que je suis censé faire ? Comment on est censés se regarder dans les yeux après ça ? Qu'est-ce que ce que ça signifiait sur moi ?  Nerveux , je retourne dans la chambre et pose ma main sur l'épaule de Neil pour tenter tant bien que mal de le réveiller. Pas de réaction de sa part , à part un nouveau grognement qui signifiait " fous moi la paix". Malheureusement , il n'allait pas l'avoir . J'avais presque de la peine pour lui . Presque .  Je me met à le secouer de nouveau , plus franchement , lui beuglant à l'oreille :

- Neil , réveille toi putain !

Il émerge difficilement . A moins qu'il ne soit encore à moitié endormi ?

- On a merdé.  Quelle meilleure manière de résumer la situation ? Je lui arrache la couette par réflexe , pour ne pas le laisser se rendormir , avant de me rendre compte de mon erreur , de rougir et de la lui rebalancer dessus. Je te laisse le temps de te rhabiller , j'vais réveiller Milan. je maugrée , me dirigeant une fois de plus vers la salle de bain .

- Milan ?

KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 31
■ Messages : 1911
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) M9CeBJb [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Mar 24 Aoû 2021 - 20:04
Course poursuite. Au volant d'un Audi noire, je parcours à toute allure les rues de Sendai que je connais par cœur avant de débouler sur la voie rapide direction Yamagata. Les sirènes des voitures de police derrière raisonnent à m'en donner mal au crâne et mon rythme cardiaque menace d'exploser à tout moment. Pas question de les laisser me rattraper. Alors je roule. Encore et encore, me contentant d'écraser l'accélérateur tout en évitant les quelques voitures sur mon chemin. Rien d'extraordinaire, jusqu'à ce qu'une énorme racine surgisse du sol pour me projeter dans les air en une secousse fort désagréable. Et là, tout commence à devenir étrange. Je suis propulsé sur une rainbow highway à la mario kart, et ma super voiture se transforme en vieille bagnole pour gosse sans toit. Pourtant, je continue à rouler. Je n'ai plus de rétroviseur mais les sirènes me rappellent pourquoi je roule.

Milan ?

C'est finalement une voix venue d'un autre monde qui m'oblige à me retourner pour vérifier que je n'ai pas un nouveau passager et là, je dois manquer un virage et c'est la chute. Je me redresse immédiatement en position assise, ouvrant les yeux avant de les refermer instantanément, aveuglé par la lumière ambiante. Un rêve. Encore.

- "Mblm... ?"

Seul un son inaudible et que l'on pourrait difficilement qualifier d'humain accepte de sortir de ma gorge. Qu'est-ce qui se passe ? Je place mes mains de chaque côté de mon corps, ayant du mal à ne pas tanguer (même en position assise, ce qui est assez inquiétant), avant de me rendre compte que les sirènes hurlante n'ont pas quitté mon crâne qui est toujours affreusement douloureux. Ouah, ça faisait longtemps que je n'avais plus connu ça. Et ça ne manquait pas.

Péniblement, j'ouvre à moitié un œil. Je n'arrive même pas à me souvenir qui pourrait être avec moi en ce moment. Mon deuxième oeil rejoint le mouvement pour se porter sur une paire de jambes résolument masculines et un sol blanc, jonché de nombreuses fringues dont les miennes et d'autres, cette fois parfaitement féminines. C'est à ce moment là que je capte que ce qui va suivre risque d'être d'être très compliqué.

Mais je ne m'attendais pas à ce qui suit. Je relève la tête, lentement, ma vision ayant du mal à faire le point. Ce simple effort associé aux images qui se superposent à un rythme irréel suffisent à faire remonter ce qui se trouvait encore dans mon estomac. Premier réflexe dû à un certain entrainement passé, ma main se tend pour attraper la poubelle à côté de laquelle j'ai dû dormir et y rend les restes de la veille. Très liquide quand même.

C'est l'inconvénient des suites de luxe. Pas de toilettes dans la salle de bain. Parce que oui, après l'image de Kakeru qui s'est infiltrée dans mon esprit, certains flashs se sont réveillés au passage. J'attends quelques secondes, la tête lamentable tournée vers ma poubelle salvatrice, avant de la reposer, de prendre une grande inspiration et de relever de nouveau le visage vers mon coéquipier, et pas seulement au basket on dirait.

- "T'es déjà debout ? T'as pas l'air très bien..."


La voix pâteuse, je ne trouve rien de plus intelligent à dire sur le moment (comme si je devais paraitre frais moi...). Et pour bien marquer mon état de fatigue intense, je me recouche à même le sol. Ce n'est pas très confortable, mais ce n'est pas ce qui me frappe le plus. Non, c'est surtout froid. Et je crois bien que je suis frigorifié aussi. C'est juste que je dois être beaucoup trop mal pour le ressentir. Je ne sais pas trop si c'est une bonne chose ou non à cet instant. Mais visiblement, la serviette que je sers encore contre moi ne dois pas être suffisante. J'entreprends donc de rechercher mes affaires au milieu du bazar total qui règne dans la salle de bain. Ouais, chaque chose en son temps.

T-shirt et chemise (froissée) trouvés et enfilés, la suite s'avère plus complexe. Pas parce qu'un boxer est plus furtif, mais parce qu'il va me falloir fournir un effort d'équilibre plus poussé. Tant pis. Je vais déjà essayer de me lever, m'aidant comme je peux du rebord de la baignoire (c'est ce qu'il y a de plus bas), tout en maintenant difficilement ma serviette pour camoufler l'endroit stratégique. Comme s'il y avait encore une once de dignité à sauver à ce stade. D'autant plus que le nouage version jupe une fois l'épreuve bipède réalisée avec brio (ou presque) n'est pas des plus classe.

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Cjas

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
Invité
Invité
Anonymous
Invité

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Sam 25 Sep 2021 - 3:51
Very Bad Trip – Tokyo Version
avec Kakeru Menma et Milan Cray
Un bruit sourd me fait froncer les sourcils avant de grommeler. Une porte vient de claquer. Les yeux encore fermés, et bien loin d’être réveillé, je n’ai aucune envie d’atteindre le bout de ce long chemin semé d’embûches qu’on me demande d’effectuer. Le réveil, c’est d’un compliqué. Ma tête est lourde, martelée. Mes oreilles s’indignent et se plaignent du boucan de la veille.

Les draps remuent à côté, quelqu’un s’en va ? Grand bien me fasse, plus de place pour moi. En bougeant, je me rends compte qu’aucun tissu sinon les draps ne me couvrent, mais j’ai l’habitude de dormir dans cette tenue alors je ne réagis pas plus que ça. La voix lointaine de Kakeru ne me fait rien non plus d’ailleurs, qu’il me laisse dormir encore celui-là !

Neil : Gnnn, lâche-moi…

Dos au matelas, je soulève l’oreiller et me retourne, histoire de m’écraser entre les deux. L’oreiller étouffe les paroles de Kakeru contre mes oreilles, il semble râler, parler de je ne sais quoi. Eh bah quoi Milan, qu’est-ce qu’il a ? J’veux dormir moi !

----------
Quelques instants plus tard, et une porte claque, encore. Je me redresse d’un coup en balançant l’oreiller à travers la chambre, puis essaie d’entrouvrir les yeux :

Neil : P*tain mais qu’est ce que t’as ce matin Kake-… Qu’est-ce que… ?!

La lumière du soleil transperce les vitres et mes rétines à la fois. J’appuie les paumes de mes mains contre mes paupières, mais j’ai eu le temps d’apercevoir des vêtements au sol, des chaises renversées, comme si la fête de l’année avait eu lieu ici sans que je ne m’en souvienne. C’est quoi ce bordel ? Et ce mal de tête qui me martèle n’aide en rien. J’ai bu aucune goutte d’alcool, mais j’ai la bouche pâteuse, trop pour une soirée normale. Qu’est-ce qui s’est passé hier soir déjà ?

Je décolle une main, puis l’autre en frottant mes yeux, puis redresse la tête avec une lenteur indescriptible en ouvrant les yeux. J’ai du mal à m’habituer à la lumière, et mon estomac se manifeste. A croire que je n’ai rien avalé depuis des heures, vu le grondement qui se fait sentir et la nausée que ça me donne. Je grimace, et les bribes s’enchainent.

Les lumières aveuglantes de toutes les couleurs au-dessus de nos têtes. La musique qui tambourine à mes oreilles, à un rythme effréné ou lancinant. La sueur qui perle sur mon front et dans mon dos alors que j’agite la tête et remue mon corps au même rythme. L’euphorie qui s’empare de moi, de mes pensées et qui fait s’envoler toute cette putain de pression. La peau de cette brune qui se frotte contre la mienne, les mains de sa copine qui se baladent et… les lèvres d’un gars. Kakeru, je crois ? Non… c’est insensé. A moins que ce ne soit Milan ? Ça me semble plus crédible, mais ça ne me revient pas. Je revois la boîte de nuit, le vigile baraqué devant lequel on passe, le premier verre qu’on se paie et enfin… les pilules. Merde, j’en ai pris combien ? Ils en ont pris eux ? Oh p*tain, c’est moi qui leur en ai refourgué.

J’ouvre les yeux en grand cette fois et, quand je vois l’état de la chambre, ma mâchoire se décroche de la même façon. Bordel Marshall, qu’est-ce que t’as fait… Si je recroise cet idiot de Bryce, je lui ferai ravaler ses cachets. « Bon anniversaire, comme au bon vieux temps », tu parles. Son petit paquet envoyé par avion, il aurait pu s’en passer. Jamais je n’aurai dû y retoucher.

Je me lève, enfile un boxer, un pantalon et ma chemise que j’ai la flemme de refermer. Je croise les mains derrière la nuque pour m’étirer, souffler, essayer de calmer les nerfs qui montent d’un coup. J’ai merdé, mais à quel point ? Il s’est passé quoi avec elles, et avec eux ? Est-ce que Kakeru a… Il a pas participé, je l’ai peut-être embrassé mais… rien de plus, non ? Ouais, on a chacun dû s’occuper des filles et… elles sont parties tiens. Et Milan, où est-ce qu’il est ? Il y avait une fille avec lui aussi, non ?

Ferme-là Marshall, commence pas à paniquer, tout va bien se passer… Pour évacuer, je balance mes bras de côté pour m’étirer et envoie valser la lampe de chevet du revers de la main. Je la vois presque au ralenti venir s’éclater par terre, alors que j’aperçois la plaquette de cachets sur le bord du meuble en bois. Je l’attrape d’un geste vif et limite discret, alors que j’sens une présence revenir dans le coin. Je baisse la tête vers la lampe l’air de rien, puis détourne le regard :

Neil : Pas fait exprès...

Quelle idée aussi, de mettre un abat-jour en cristal sur une table de chevet.


Code by Fushi
A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 19
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Ven 1 Oct 2021 - 9:04


Very Bad Trip : Tokyo Version



- P*tain mais qu’est ce que t’as ce matin Kake-… Qu’est-ce que… ?!

Le cri indigné de Neil s'étouffe de lui-même alors qu'il prend peu à peu conscience de la situation. Je me pince l'arrête du nez pour essayer de calmer mon mal de crâne , sans succès et décide de simplement l'ignorer et de continuer ma mission de réveiller mon co-équipier.  Il ne lui en faut finalement pas plus.

La vigueur avec laquelle Milan se redresse est tout aussi surprenante que rassurante. Il n'est pas mort finalement. Son air hébété et le manque d'équilibre qui suivent ce moment me semblent plus logique. Il est tout aussi éclaté que moi , j'ai simplement dû le sortir brusquement de ses doux songes. Je peux presque voir les dernières réminiscences de rêve mourir dans son regard. Eh oui mon vieux , va falloir affronter le réveil . Et crois-moi , il va être dur pour nous trois. Quatre. J'avais oublié que t'avais de la compagnie.

- Tombe pas , mec . je ricane en le voyant tanguer ,  assez fatigué pour me trouver drôle. Il pouvait difficilement tomber plus bas , de toute manière.

De toute façon , je n'ai pas vraiment l'impression qu'il m'entende. Ou qu'il me comprenne , plutôt. Relevé la tête lui semble un effort surhumain , et quelques secondes plus tard , il rend déjà les restes de la veille. Je fronce le visage face au bruit et à l'odeur qui retournent mon propre estomac , assez fragile en ce moment pour pouvoir le suivre. Je tapote le haut de son dos d'une manière qui se veut rassurante .

- T'as eu la force de prendre la poubelle et de pas le faire par terre . C'est carré . ai-je déjà mentionné que réconforter les gens ne faisait pas partie de mes nombreux talents ?

Il reste quelques secondes en suspens au-dessus de la dite poubelle , comme s'assurant de l'absence d'une dernière salve avant de respirer profondément et de se tourner vers moi.

- T'es déjà debout ? T'as pas l'air très bien...

- Je crois pas que tu sois en état de parler. je plaisante , mais je n'ai toujours pas osé me confronter au miroir.

Sans doute conscient de ce qu'il vient de baragouiner , il se recouche.

- Qu'est-ce qu'on a fait ... je murmure avec dépit , autant pour moi que pour lui , tandis qu'il galère à se rhabiller. Je devrais peut-être faire de même d'ailleurs. Bois un peu d'eau , ça va vite aller mieux. je m'adresse désormais à Milan  , avant de quitter la salle de bain.

Manquant de trébucher sur du vide au passage , je retourne dans la pièce principale de la suite. Heureusement , mes deux compères s'étant déjà à peu près rhabillé , je n'ai pas à faire l'effort de réfléchir à ce qui m'appartient ou pas et enfile maladroitement ce qui me tombe sous la main.  Une fois -plus ou moins- visible , je décide de retourner du côté de Neil voir comment il va. Je suis accueilli par des éclats de ... cristal ? Un bruit de verre qui se brise me fait une nouvelle fois grincer des dents.

- Pas fait exprès... me lance Neil , l'air de rien , et en voyant la lampe - du moins , ce qu'il en reste - au sol , je fais le lien.

- Mec , j'ai failli me ch*er dessus ! je grogne , plus pour la forme qu'autre chose. Ce n'est pas mon problème numéro 1 pour l'instant. J'évolue à travers la pièce en essayant de ne pas me planter sur les morceaux de pierre précieuse. La chambre est à ton nom toute façon. je fais remarquer . J'ai trop mal à la tête pour évaluer le montant des dégâts à rembourser , mais quelque chose me dit que l'addition risque d'être salée. Si on ne se fait pas bannir de l'hôtel.

- Faut qu'on parle . je soupire , m'affalant à côté de lui de nouveau sur lui , ma tête tournant trop pour rester debout une minute de plus. Sans que je ne sache réellement pourquoi , cette proximité me gêne presque maintenant . A moins que je ne sache et que je ne veuille pas me l'avouer. Qu'est-ce qu'on a fait hier ? Je sais pas avec quoi ta m*rde était coupée , mais j'ai des flashback du Vietnam là , et j'espère que c'est des hallucinations , en fait. je ris jaune , rêvant qu'il me confirme qu'il ne s'était rien passé . On s'est pas pécho , hein ?

KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 31
■ Messages : 1911
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) M9CeBJb [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Ven 1 Oct 2021 - 13:57
Je lève un pouce en l'air en signe de victoire quand Kakeru souligne mon habilité à trouver de quoi récupérer le contenu de mon estomac (c'est toujours ça en moins à nettoyer !). Ah ça mon pote, c'est acquis au prix de nombreux réveils compliqués, à pester pour ne pas avoir eu le réflexe nécessaire.

Bref, tout est toujours aussi compliqué et j'évite de noter qu'il doit probablement avoir un peu trop raison en faisant état de la gueule que je dois avoir. Quant à savoir ce qu'on a fait... On dirait qu'il est plus avancé que moi dans le cheminement du réveil, parce que je n'en étais toujours pas à me poser cette question (trop occupé à essayer de ne pas me casser la figure). Mais en regardant la salle de bain, je n'ose pas trop imaginer le reste de la chambre.

- "Pas la moindre idée..."

Et là tout de suite, je n'arrive pas à réfléchir à quoi que ce soit de toute façon. Les flashs lumineux qui s'agitent devant mes yeux associés aux tambours dans mon crâne sont suffisamment embêtant pour ne pas que je rajoute quoi que ce soit. J'arrive tout juste à acquiescer à son conseil plein de bon sens, avant de prendre appui contre le mur pour faire face à une nouvelle perte d'équilibre partielle. Je n'ai jamais été aussi mal après une simple consommation d'alcool, même en quantités absolument excessives. Cette simple idée me traverse la tête en même temps que la réelle explication de tout ça ne me revienne. Des pilules. Bien sûr. C'est vraiment un truc de riches cette merde.

Nouveau soupire, une stabilité relative me permet d'aller jusqu'au lavabo où je laisse couler l'eau un certain moment, en buvant une partie, avant de m'asperger la tête pour essayer d'y voir plus clair. Sauf que le résultat principal est le réveil de grelottements incontrôlables de mon corps qui manifeste finalement sa température trop basse. Et les mélanges de la veille ne doivent pas aider à réguler tout ça. Pourquoi mes cours décident de revenir dans mon esprit maintenant ?

C'est finalement un éclat de verre soudain qui me fait relever la tête, trempée, en même temps qu'un hurlement strident retentit à côté de moi, menaçant de faire exploser ma tête. Ah, on dirait que la demoiselle a résisté à l'intervention de Kakeru dans la salle de bain, mais le mobilier qui part en morceaux, c'était de trop. Qu'est-ce qu'ils foutent sérieux ?! Et à voir le regard qu'elle pose sur moi avant de se regarder elle-même, elle doit aussi se demander ce qu'elle fout là. Un simple haussement d'épaules en réponse à l'interrogation dans ses yeux, j'arrive tout de même à lui tendre une serviette en sentant l'insistance dans son regard. Serviette qu'elle m'arrache presque des mains comme si tout ça était entièrement de ma faute, s'enroulant dedans avant de sortir du jaccuzzi. Et toujours sans un mot, elle récupère ses affaires  pour finalement quitter la pièce avec cette espèce de fausse fierté digne des pseudos princesses.

Mais au moins, moi, j'ai évité la peau toute fripée ! Je suis peut-être congelé comme un mister freeze, mais je suis bien conservé ! Cela dit, mes grelottement n'ont pas l'air de vouloir se stopper. Bon, il serait peut-être temps d'enfiler le reste de mes fringues. Ah, et me sécher les cheveux serait aussi probablement une bonne idée.

Une fois toutes ces étapes franchies avec succès, j'ai l'impression d'y voir un peu plus clair. Mais on part de loin, ne vous faites pas trop d'illusions. Une bonne claque sandwich sur les joues pour essayer de me donner du courage, et c'est une nouvelle explosion qui se produit dans ma boîte crânienne. Aïe. Allez, c'est le moment d'aller voir ce qui se passe de l'autre côté ! C'est donc de façon un peu trop théâtrale que je passe dans la chambre, claquant cette fois dans mes mains pour annoncer mon arrivée. Et faut vraiment que j'arrête de faire ça, ça fait vraiment mal. Neil et Kakeru semblent en pleine conversation très sérieuse, mais je ne suis pas capable de faire le lien avec ma présence probablement envahissante sur le coup, et vient m'affaler sur un coin du lit encore libre, me rendant compte que les couvertures sont agréablement chaudes.

- "Bon ! Tout le monde sort son téléphone et vide ses poches ! On ne peut pas sortir avant de savoir jusqu'où ça a été ! Au boulot !"

Parce que je ne doute pas que le flou présent dans leurs souvenirs doit être équivalent au mien. Et entre les textos complètement bourrés qui sont classiquement envoyés et les selfies/videos qui sont tout aussi souvent pris, on devrait bien réussir à reconstituer à peu près les évènements majeurs de la soirée. Oui ça y est, je suis motivé !! Défoncé, mais motivé !

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Cjas

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
Invité
Invité
Anonymous
Invité

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Sam 6 Nov 2021 - 17:08
Very Bad Trip – Tokyo Version
avec Kakeru Menma et Milan Cray
Au moment où la lampe se fracasse au sol, un hurlement se fait entendre dans la pièce à côté et vue la voix de crécelle, je ne crois pas que ce soit Milan. Kakeru sursaute en même temps et m’engueule, alors que je viens de lui dire que j’ai pas fait exprès, mais vu mon état les mensonges ne sont pas très crédibles. J’en suis juste incapable pour l’instant alors autant réserver ma poker face pour le père Marshall tout à l’heure, quelque chose me dit que j’en aurai bien besoin.

Neil : Ça va, relax, il n’y a pas eu de mort à ce que je sache…

Je soupire en me laissant retomber mollement sur le lit, en même temps que Kakeru. On est vraiment pas au top de la forme là, j’aurai pas dû les entraîner là-dedans. Et Milan qui vient de vider ses tripes à côté… Je ne suis même pas étonné en voyant sa conquête passer devant nous la tête haute, sans sourciller. Je la regarde passer en haussant les sourcils, il faut croire qu’il avait besoin d’un peu d’exotisme hier soir. Mignonne en tout cas, si seulement elle ne faisait pas autant la tronche. A croire qu’elle aurait préféré passer la nuit dans un vrai lit.

Le Faut qu'on parle de Kakeru m’arrache un sourire. On dirait une nana qui qui s’apprête à déclarer ses sentiments à son mec ou qui est sur le point de rompre.

Neil : Si on s’était pécho, tu l’aurais senti en marchant pour te barrer dans la salle de bains. Sauf que ça a été non ? Et moi j’sens rien donc on n’a pas dû aller « jusque là ». Et je ne crois pas qu’il y ait eu quelque chose, fin j’sais pas trop. J’ai l’esprit trop embrouillé là…

Bon, c’est peut-être un peu cash comme façon de parler, mais ça devrait laisser peut de place au doute. Je suis presque certain de ne pas m’être fait Kakeru et il n’y a que ça qui peut le confirmer, si ses souvenirs sont embrouillés. Par contre, j’ai aucun souvenir précis de tout ce qui a précédé le passage à l’acte avec les deux filles. Ca finira par revenir, mais combien de temps ça prendra… Je regarde Milan arriver dans la chambre de façon un peu trop guillerette et motivée, il ne faudrait pas qu’il se remette à vomir en s’agitant comme ça. Il s’installe dans le lit avec nous et il fait bien, ce sera plus safe comme ça. Heureusement, on tient largement à trois dans le lit King size.

Neil : T’as raison, ça aidera à retracer la soirée. Déjà, on s’est rejoint ici pour déposer nos affaires après avoir pris la chambre à mon nom. On s’est préparé, on est parti se balader en attendant que les boîtes de nuit ouvrent, mais on est allés à laquelle ? Ce serait un bon début…

Je sors mon téléphone en soupirant, clignant des yeux pour me faire à la lumière de l’écran. J’ai vraiment le cerveau à l’ouest et mes oreilles ne sont pas encore remise de la veille. Je regarde les réseaux sociaux en premier pour m’assurer qu’il n’y ait rien de compromettant que j’aurais posté, et mis à part une story avec les deux gars qui tiennent leurs verres à la main, avec le remix de « Five More Hours » en fond, je ne vois rien de dérangeant. Aucun signe du nom de la boîte et le point de vue en selfie au-dessus de nos têtes aide pas non plus d’ailleurs. Mais  on a l’air de s’éclater et on a pas encore l’air défoncé. C’est déjà ça ! Je leur montre la vidéo puis ferme tout ça, avant passer au reste de l’inspection de mon téléphone.

Deux ou trois SMS un peu trop enthousiaste ne retienne pas mon attention, ça arrive. Par contre c’est la vue mon historique d’appel nqui me fait grimacer. Un appel à mon père de deux secondes, faut croire que ma bonne étoile m’a fait raccrocher. Par contre le deuxième appel… Je réfléchis tout haut en m’exclamant, me parlant à moi-même et les interrogeant en même temps.

Neil : J’ai appelé Emily aussi tard ? Ça a duré combien de temps… Cinq minutes ?! Punaise c’est long, je ne me souviens même pas avoir raccroché… Je vous l’ai passé ou… ?

Tenue de Neil:


Code by Fushi
A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 19
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Dim 16 Jan 2022 - 0:58
Disclaimer -18 :
Attention, ce RP fait mention d'utilisation de substances illicites et d'alcool, ainsi que de relations érotiques. Les opinions des personnages ne relèvent que de la fiction et ne reflètent pas l'avis de joueuses, de même que nous n'encourageons personne a suivre cet exemple. Cependant, ce RP est nécessaire pour l'évolution des liens et du background de certains personnages.

Les passages les plus délicats seront passé sous hide. Cependant, si vous êtes sensible ou facilement choqué par ces sujets, merci de fermer cette page.




Very Bad Trip : Tokyo Version



Je m'étouffe à moitié à la réponse de Neil. Cash mais efficace.

- Evidemment que j'ai pas du mal à marcher. S'il devait se passer un truc entre nous , bien sûr que ce serait moi qui- je m'interromps seul , assailli d'images mentales indésirables. Cool. Tant mieux si toi non plus. Je ne peux contenir un soupir de soulagement. J't'aime bien mec mais... t'as capté quoi.

Milan vient interrompre cette conversation gênante d'une entrée majestueusement maladroite pour laquelle je le remercie silencieusement. Quelques secondes plus tard , je sens le matelas s'affaisser légèrement sous sa masse qu'il abandonne mollement contre les nôtres. La proposition qu'il vient faire ensuite n'est pourtant pas dénué de sens ni de détermination. Ca me fait un peu peur , mais c'est sans doute la meilleure chose à faire . Je doute que mes deux derniers pourcents vont durer assez longtemps pour pouvoir effectuer l'état des lieux et me contorsionne pour chopper un chargeur dont j'ignore l'appartenance sur la table de chevet. Neil commence par une story qui ne nous apprend pas grand chose et à été prise assez tôt dans la soirée. Si Milan et moi arborons tout deux des verres à la main et des sourires victorieux , nous avons encore l'air en pleine possession de nos moyens. Les quelques sms qu'il a envoyé montre qu'il n'est pas dans son état le plus naturel , mais rien d'inquiétant. Ce qui craint en revanche , c'est son historique d'appel. Alors qu'il mentionne Emily , un flashback très vif me reviens en tête.

- Ooooh putain ça !  Je m'exclame . Elle a appellé , je sais plus ce qu'elle voulait. On était en pleine montée avec Milan , toi t'étais déjà éclatax mec ! Elle commençait à trop parler , et on voulait juste que tu reviennes t'amuser avec nous . Je t'ai pris le tél à un moment parce que tu gérais pas du tout la situation. Elle s'est mise à faire la morale ça m'a soulé , je sais plus ce que je lui ai dit pour terminer la conversation. je grince des dents Faudrait peut-être lui faire signe de vie. J'me demande si elle est plus furieuse ou plus inquiète. je me passe la main sur le front . Bon , à mon tour de passer sur la scénette. je tapote mon code et me lance.

Ma story contient des photos classiques de carré vip , de diverses boissons , et un repost de celle de Neil. Pas intéréssant au premier abord. Mais un passage dans mes DM se révèle beaucoup plus révélateur. Une fille de mes contacts à réagi à la story , demandant où nous étions pour nous rejoindre. Merci ma belle .

- On était au ageHa apparemment . Ca devait être la folie... je commente , conscient de la réputation de la boîte. J'vais voir dans mes photos.

Ma sale manie de tout le temps prendre des photos va se révéler très utile. je scrolle un peu pour revenir au début de la soirée. Comme sur les réseaux , les premières photos sont soft : de simples selfies ou vidéos de jeux de lumières... puis des selfies plus émechés , où le décolleté de mon fameux contact occupe la moitié inférieure de l'écran ... Les divers clichés et vidéos deviennent de plus en plus fous et tremblants , ce qui témoigne de mon état. Quelques photos plus tard , d'autres filles , inconnues au bataillon cette fois , et des vidéos collector de Neil et Milan essayant d'articuler une pensée cohérente ou de danser de manière synchronisée. Mais le sourire moqueur sur mes lèvres s'efface vite en scrollant vers les dernières images. Une vidéo de moi torse nu donnant de la voix sur It's Raining Men surgit des tréfonds de l'enfer.

- Qu'est-ce que je fous à poil ?! les pires scénarios où j'ai pu me ridiculiser de toutes les manières possibles me viennent à l'esprit. Est-ce que je m'étais gerbé dessus et avait dû retirer ma chemise ? Avais-je pris le fameux "verre de trop" ( ou le "cachet de trop") et perdu toute inhibition ?

Les photos d'après me rassurent autant qu'elles me font peur.  Je suis pas le seul . Tout le monde est torse nu. Tout les mecs. Il n'y a que des mecs en fait . Et les filles plantureuses en petites tenues qui  se trémoussaient sur les estrades se sont transformées en mecs aux pecs presque tout aussi fournis. Sur une autre vidéo je danse avec Neil , tous deux visiblement bien entamés . C'est indécent. Ca se galoche de tous les côtés en fond.  Mon pouce s'acharne désespérément sur l'écran , mais il n'y a plus rien d'autre à consulter.

- C'est quoi ça ? Qu'est ce qu'on fout dans ce - ce - ... je trouve même pas les mots . Mon absence de boîterie me rassure quand même un minimum . Dis-moi que t'as une réponse à ça s'il te plaît Milan!

KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 31
■ Messages : 1911
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) M9CeBJb [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Mar 25 Jan 2022 - 9:30
Bon, c'est parti pour le brainstorming de lendemain de cuite !! Ça me rendrait presque nostalgique. En tout cas, les deux autres ont l'air tout aussi motivés à savoir ce qui s'est passé. Non mais parce que des fois il se passe des trucs honteux dont il est préférable d'avoir connaissance pour les cacher au mieux. Et comme a priori on a dû passer une bonne partie de la soirée ensemble, peut-être qu'à trois on arrivera à reconstituer une bonne partie des faits manquants ?

Pendant que tout le monde fouille ses poches en attrapant son téléphone, j'en fais évidemment de même, ignorant un papier sur lequel un numéro difficilement lisible est inscrit. Ce n'est pas comme si ça allait encore me servir. Un début de soirée relativement calme et banal malgré l'ambiance déjà bien au rendez-vous. Pas très étonnant, je crois avoir une bonne idée de l'élément déclencheur de notre état de ce matin (midi ?). Les problèmes sont donc davantage à chercher après le moment fatidique. Mais quand est-ce que c'était ? Et où ?

Sauf que c'est un autre problème qui parait soudainement préoccuper Neil. Emily ? J'ai du mal à tout assembler mais heureusement, Kakeru parait très bien revivre la scène. Et sur le coup, je suis peut-être un chouia soulagé d'entendre que je n'ai rien à voir avec ce coup de téléphone. Simple agitateur de l'ombre non identifiable, c'est rassurant. Eh, je ne fais que semblant d'assumer ok, faut pas trop en demander.

- "Donner signe de vie ? Ouah c'est dangereux ça.... Ou alors faut que tu profites d'être à des centaines de kilomètres d'elle pour ça."


C'est vrai que Neil a dit devoir partir à l'autre bout du monde ensuite. Non mais parce que gérer une engueulade en puissance (j'ai quand même un minimum conscience du caractère d'Emily) c'est la pire façon de faire passer sa gueule de bois. Enfin bon, je suis sûr qu'il saura très bien gérer ce détail en temps voulu. Ne pas s'en mêler est encore la chose la plus prudente à faire.

Comme mes deux comparses, je fais défiler rapidement les quelques photos en stock, tout en zieutant de temps en temps sur les écrans d'à côté (j'suis pas en état de faire gaffe aux notions d'intimité et de bienséance déso, ma curiosité l'emporte).

- "Ouah, mais j'savais pas que tu cadrais aussi bien !!"

Je ne peux retenir mon commentaire et apercevant certaines des photos de Kakeru. Non mais parce que pour faire ce genre de plan, soit il était déjà très proche de la fille en question, soit il commençait déjà à être bien attaqué. Voir les deux. Et alors quand le début de It's raining men s'échappe de son téléphone, je ne peux m'empêcher de me marrer. En fait, je ne sais pas trop ce qui est le plus drôle. Les images gays à souhait qui défilent ou la tête que tire le Kakeru au visionnage ? Je ne suis pas sûr que mon hilarité du moment soit la réponse tant attendue mais j'peux bien essayer tout en essuyant quelques larmes qui perlent au coin de mes yeux.

- "Ahah déso, mais j'm'attendais tellement pas à ça !! Olala c'est si cliché jpp !"

J'essaie de me reprendre tant bien que mal (les crises de fou rire quand nos repaires spatio temporels sont affaiblis c'est compliqué à gérer) avant de tourner l'écran de mon téléphone vers Neil et Kakeru. Un selfie où on nous voit tous les trois devant une énorme affiche "soirée spéciale gays" aux images parfaitement évocatrices à l'entrée d'une salle, qui doit manifestement être celle dans laquelle on s'est retrouvés un peu plus tard.

- "J'crois bien qu'on avait décrété d'un commun accord qu'on ne pouvait pas ne pas passer à côté d'une telle expérience et qu'il fallait absolument qu'on test ça de nous-même ! Et apparemment, c'était chaud !! Mais bon, on dirait qu'on a juste fait que s'amuser un peu. Ou alors... C'est pour ça que j'ai pioncé dans la salle de bain ! Vous aviez l'air vachement proches sur ta video quand même !!"

Le sourire largement joueur que j'affiche laisse assez facilement voir que je déconne. Ou qu'en tout cas, ce n'est sûrement pas ce qui risque de me déranger. Est-ce que c'est rassurant ? Sûrement pas. Mais je suis encore trop mal pour m'en rendre compte.

La suite des images qui défilent sur mon téléphone m'ôtent rapidement ma mine un peu trop enjouée. Si une bonne partie d'entre elles sont désormais soit totalement floues soit cadrées sur les marques de chaussures des différentes personnes présentes, certaines montrent en revanche en très gros plan le visage d'un type pas très très content. Non, je dirai même qu'il a l'air sacrément en rogne. En beaucoup trop près. Oula... Est-ce que j'avais flirter avec son mec ? Ou...

- "Oh... J'me suis pas battu hein ? J'ai le visage déformé ??"

Comme si demander confirmation à mes deux comparses en plaquant mes mains sur mes joues pouvait avoir quelque valeur scientifique qui soit. Déjà, je ne ressens aucune douleur malgré le peu de délicatesse de mon geste (à part mon éternel mal de crâne). Pour plus de prudence, je soulève ma chemise en commence à tenter d'inspecter chaque centimètre carré de peau. Un hématome au niveau de la hanche... Mais en fait non, des images de moi me cassant la figure en essayant de redescendre du bar sur lequel j'étais monté dévoiler mes skills de danseur me rappellent bien vite que l'origine de cette trace est bien moins grave. Je ne vois rien d'autre malgré mes nombreuses tentatives de contorsion. Ça doit être plutôt bon signe non ? Mais alors qu'est ce qu'il voulait ce mec ?


---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Cjas

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
Invité
Invité
Anonymous
Invité

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Dim 3 Avr 2022 - 22:15
Very Bad Trip – Tokyo Version
avec Kakeru Menma et Milan Cray
Si entendre Kakeru retrouver des souvenirs était de bonne augure, ses paroles, elles, le sont beaucoup moins. Je grimace en serrant les dents quand il raconte la conversation avec Emily, je crois qu’on se prendre un sacré sermon… Je me passe la main sur le visage en soufflant, je sens que ce n’est que le début des mauvaises nouvelles.

Neil : Je vais m’en occuper.

Mais pas tout de suite. Ma tête est à deux doigts de l’explosion alors je préfère l’appeler un peu plus tard, quand je serai en état et que j’aurai retrouvé tous mes souvenirs. Ça sera beaucoup mieux que de lui dire « j’ai passé une bonne soirée, mais je ne me souviens que de la moitié », ce qui n’arrangerait pas notre cas. Gérer une Emily inquiète ou en colère, ça se fait avec tact. En attendant, je tourne la tête pour regarder l’écran de Kakeru, dans l’attente d’infos supplémentaires.

Neil : L’ageHa ?

Je me demande pourquoi on n’est pas allé à l’Alife, peut-être que le genre de musique qui y passe convenait pas aux deux autres ? Après tout l’ageHa est plus électro alors ce serait pas déconnant. J’lève les yeux au ciel en voyant ses selfies de mégalo par dizaine, pire qu’une influenceuse sur Insta celui-là. Mais après plusieurs photos, dont certaines d’une jolie fille que j’ai déjà vu sur son téléphone auparavant, l’ambiance change du tout au tout. Kakeru perd ses fringues, change de « compagnie » et j’peux pas m’empêcher de pouffer de rire, avant de me mordre le poing quand la vidéo démarre.

Neil : Hey mais c’est que t’as l’air d’y avoir pris goût en plus ! Wow, c’est ma-gique.

Je finis par éclater de rire à l’unisson avec Milan, surtout en voyant la photo que Milan a pris. Emmener Kakeru dans une soirée spéciale gay, voilà un truc que je n’aurai jamais pensé cocher sur ma liste. Le panneau de la soirée qui apparait sur la photo me rappelle d’un coup ce souvenir et le dresscode qui indiquait « torse nu exigé ». On peut pas ne pas y aller, qu’ils disaient. On semblait si convaincu... Ça c’est sûr, j’ai aucun regret.

En me souvenant de ce panneau, j’ai aussi des flashs de cette partie de la soirée qui me reviennent. Décousus, incensés, mais bel et bien là. La danse, collés l’un contre l’autre avec Kakeru, mais aussi une certaine proximité avec Milan qui ne m’est pas inconnue. Les « débardeurs » ridiculement inutile des danseurs, qui nous ont valu un sacré fou rire (pas aidé par les pilules, mais quand même). Le pire, c’est ce souvenir d’être entouré de mecs torse nus et en sueurs, tous bien trop proches en train de danser. « On se croirait dans les vestiaires d'un onsen c'est marrant ! », j’ai peut-être dit ça hier, mais je n’ai plus du tout le même avis là pour le coup. Je secoue la tête pour m’ôter ça de la tête, alors qu’une certaine altercation qui semble revenir à Milan d’un coup. Mes yeux s’écarquillent alors que je me redresse d’un coup dans le lit :  

Neil : Oh ça y est, ça me revient ! C’est pas le mec contre qui t’es allé twerker parce que Kakeru pigeait pas comment tu faisais ? Je sais même plus pourquoi vous en étiez arrivé là, je planais trop… Mais t’es allé te trémousser les fesses contre les siennes et il a pas du tout apprécié, vu la tête qu’il tirait. Il était tellement flippant que tu nous a fait changer de salle pour aller dans celle des coupes de champagnes !

L’odeur de ma chemise me rappelle tout ça de plein fouet. Les coupes de champagnes, le pire c’est que je ne parle même pas de verres à boire, mais de coupes de champagnes géantes avec une fontaine au centre, ainsi qu’une nana se tenant debout entrain de danser en plein milieu. Ca pleuvait du champagne à gogo et on était beaucoup trop perché. On avait retrouvé la pote de Kakeru après l’avoir perdue, le temps de notre virée la salle « onsen », et elle était en bonne compagnie puisque je crois que ses copines ont fini ici hier soir… Mais pas elle, je crois ?

Toc.Toc.Toc. « Room service ! »

Je plisse les yeux et regarde les gars, interloqué et inquiet. C’est clairement pas l’heure de rendre les chambres, alors pourquoi le room-service passe maintenant ? Je me lève, hésitant, et vais ouvrir la porte en faisant attention à ne pas me couper avec les débris de la lampe que j’ai cassée quelques minutes plus tôt. La porte s’ouvre alors sur une japonaise en uniforme, poussant un chariot arborant un plateau de fruits de mer qui prend toute la place dessus, et son lot de citrons.

Neil : C’est quoi ce délire ?!

L’air absent, je fixe le chariot, me passe la main une énième fois sur la figure depuis que je suis réveillé et me tourne vers les garçons, alors que la femme du room-service semble complétement choquée par l’état de la chambre en y entrant...

Tenue de Neil:


Code by Fushi
A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 19
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Lun 18 Avr 2022 - 15:05
Disclaimer -18 :
Attention, ce RP fait mention d'utilisation de substances illicites et d'alcool, ainsi que de relations érotiques. Les opinions des personnages ne relèvent que de la fiction et ne reflètent pas l'avis de joueuses, de même que nous n'encourageons personne a suivre cet exemple. Cependant, ce RP est nécessaire pour l'évolution des liens et du background de certains personnages.

Les passages les plus délicats seront passé sous hide. Cependant, si vous êtes sensible ou facilement choqué par ces sujets, merci de fermer cette page.




Very Bad Trip : Tokyo Version



Je me passe une main sur le visage en poussant un gros soupir , fermant les paupière avec force , comme pour bloquer les flash de la soirée qui me revenaient au fil des remarques de mes compatriotes de débauche. La salle gay et sa promiscuité , mon collé-serré avec Neil et dieu qui-sais-je , la leçon de twerk de Milan , la chute de celui-ci du comptoir... Heureusement , on ne semblait pas s'être éternisé plus que ça , mais les nouveaux souvenirs qui surgissaient peu à peu me faisaient de plus en plus douter de la nature hétérosexuelle du reste de la soirée. Pas le temps de s'apesantir plus là-dessus sur le moment puisque trois coups résonnent à la porte , comme pour annoncer l'avènement du jugement dernier. Le room service s'annonce. Je fronce les sourcils , jetant un regards des plus confus à Milan et Neil , mais leurs expressions sont un reflet de la mienne. Personne ne les avait appelés. Dans quel bourbier , où plutôt , à quelle profondeur s'était-on embourbé ? Je reste figé , ne sachant que faire. Ouvrir ? Renvoyeer la personne ? Dans un cas on allait se prendre une tornade dans la gueule , dans l'autre cas on allait la repousser à plus tard , avec le risque de la renforcer.

Heureusement , Neil prend la décision pour nous. Il se lève et louvoie prudemment entre les éclats de verre brisés jusqu'à la porte , qu'il va ouvrir. Une employée tirée à quatre épingles s'engouffre dans la pièce , tirant un imposant chariot de fruits de mer qui à l'air aussi lourd qu'elle. L'exclamation de Neil résume bien la seule pensée cohérence que j'arrive à former. Et ça doit sans doute aussi être le cas de cette pauvre femme , au vu de l'expression qu'elle tire.  J'essaie de réunir mes deux derniers neurons fonctionnels pour gérer la situation avec diplomatie. Au moins nous sommes un tant soit peu habillés.

- Excusez-moi , il doit y avoir méprise ... Il ne nous semble pas avoir commandé ça. j'essaie de mettre de la certitude dans ma voix , mais qui me dit que ce n'est pas un caprce que nous avions eu avant d'aller nous coucher , d'avoir des fruits de mer à midi ? Surtout que pour être honnête , certaines des choses sur le chariot me font bien envie , histoire d'éponger ... Je me lève difficilement à mon tour pour aller m'entretenir avec elle.

- Pardonnez l'expression de mon ami .  Nous sommes aussi surpris que vous . Je sais que la chambre est dans un sale état mais ... Mais quoi ? Il n'y avait pas d'explication à fournir. Je ne pourrais sans doute même pas compter le nombres de règles que nous avions enfreintes. Et elle ne cherchait sans doute pas des excuses . On va tout payer . Jusqu'au dernier centime. Et voilà , la solution de facilité ( quand on avait un minimum de flouz) mais je ne voyais pas ce qu'on pouvait faire d'autre . Récurer nous même ? L'état de la chambre nécéssitait des compétences et des outils professionnels , et nous n'avions ni l'un , ni l'autre. Sans compter que le simple acte de se pencher pour récurer pourrait nous faire gerber à tout instant.  Et laisser un gros pourboire pour l'équipe qui devra s'occupper de ça ... le désespoir de s'en sortir à l'amiable transparaissait-il dans ma voix et mes actes ? Certainement. Je suis sincèrement désolée. Pour l'état de la chambre et les éventuelles nuisances communes que nous avons pu causer .  La .. situation a dérapé. c'était le moins qu'on puisse dire.

Puisqu'elle paraissait si choquée que ça , c'est que nous n'avions pas trop dû faire parler de nous durant la nuit , si ? Pourtant, vu l'état de la chambre , ça me paraissait peu probable. Je me retenais de retourner enfoncer mon crâne endolori dans l'oreiller.  Ce n'était visiblement que le début des emmerdes.

KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 31
■ Messages : 1911
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) M9CeBJb [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Jeu 21 Avr 2022 - 10:07
C'est bizarre, parce que j'ai quand même l'impression de ne garder que de bons souvenirs de cette soirée, alors si y avait dû y avoir une bagarre dans le lot, je ne pense pas que j'aurais toujours envie de rire. Ou peut-être que mon cerveau a décidé qu'il valait mieux squizer cette partie pour mon propre bien ? Je n'aurais pas à me torturer davantage l'esprit puisque Neil arrive soudainement à ma rescousse avec l'explication qui va avec la photo !

- "Ouaaaaah c'est vrai !! Pff j'comprends toujours pas pourquoi il était si vénère... Enfin, j'espère que t'as bien retenu la leçon Kakeru !! J'ai pris de gros risques pour toi !!"


Mon sourire bien vite revenu sur mon visage en essayant de me rappeler de cette partie de la soirée, je suis sorti de mes efforts de mémoire par quelques coups sur la porte, vers laquelle on porte désormais tous notre attention. C'est le moment de dire oups ? Oui bah... Si le lit est bien chaud et confortable, faut admettre que l'état de la chambre laisse à désirer et ce serait préférable que personne d'autre ne la voit actuellement. Ou pas quand on est encore dedans en tout cas. Mais Neil décide de prendre les choses en main et tel l'homme courageux tout à fait capable d'assumer ses actes, le voilà qui ouvre la porte alors que je suis à deux doigts d'aller me planquer sous le lit. Il n'y a que la curiosité qui me retient (et un peu le confort de la couette).

Je reste bien sagement dans mon coin en espérant que le problème se résoudra de lui-même (technique souvent employée mais qui n'a toujours pas fait ses preuves). Heureusement, mes acolytes sont bien plus prompts que moi à affronter le danger et voilà que Kakeru se lance en renforts, me laissant l'opportunité d'assister en simple spectateur, essayant de me confondre avec un oreiller, faisant partie du décor. Sauf que quand il précise que nous n'avons pas commandé tout ça, c'est justement une image de nous trois en train de réfléchir à ce qui serait le plus fun de trouver au réveil qui me revient et.... De Neil passant la commande juste en suivant. Et en me souvenant précisément du contenu de ce "petit" caprice je saute immédiatement du lit (réussissant je ne sais comment à ne pas me casser la figure ni à m'entailler le pied avec l'un des éclats de verre) pour me rapprocher du chariot et me penche pour voir ce qu'il y a sous les fruits de mer (parce que ça, ce n'était clairement pas une de mes idées !).

- "Trop biiiiieeeen les maillots de basket !!!"

- "Heu, oui, nous avons fait notre possible pour vous en obtenir un maximum mais, le délai était assez court... Les modèles arrivent mais heu... Il me semble que c'est assez dangereux de défiler sur un sol parsemé de débris alors je crois que..."

- "Et les chaaaaats !!!"

Je coupe la femme de service sans vraiment faire attention (non mais normalement les bonnes manières je maîtrise mais à situation exceptionnelle, réaction exceptionnelle) lorsque mon regard se pose sur les trois petites caisses de transport tout au fond du chariot, abritant chacune une petite boule de poils. Pouvoir débattre du club de basket ayant le meilleur maillot (porté par une femme de façon sexy pour un maximum d'objectivité bien évidemment) tout en dégustant des fruits de mer avec le ronron de p'tits chats trop mignons (c'est moi qui ai insisté pour les chats j'suis pas sûr que ça enchantait les autres en fait). Ça nous paraissait pourtant être un plan tout à fait raisonnable sur le coup.

J'ignore toujours les fruits de mers qui ne m'attirent absolument pas (eh non, pas de free food pour ce matin mon estomac n'est pas en état) pour attraper l'une des caisses renfermant un matou. Mais j'ai à peine le temps de m'en emparer que l'employée me l'arrache des mains avec un air très sévère qui contraste totalement avec son hésitation préalable.

- "Pour eux aussi c'est beaucoup trop dangereux !"

Pris de cours par cette remontrance qui m'est directement adressée, je baisse les yeux et retrousse ma lèvre inférieure en prenant naturellement mon air de petit garçon tout triste de ne pas obtenir ce qu'il veut. C'est que j'avais très envie de faire des grattouilles au piti chat...

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Cjas

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 19
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Lun 23 Mai 2022 - 20:19
Disclaimer -18 :
Attention, ce RP fait mention d'utilisation de substances illicites et d'alcool, ainsi que de relations érotiques. Les opinions des personnages ne relèvent que de la fiction et ne reflètent pas l'avis de joueuses, de même que nous n'encourageons personne a suivre cet exemple. Cependant, ce RP est nécessaire pour l'évolution des liens et du background de certains personnages.

Les passages les plus délicats seront passé sous hide. Cependant, si vous êtes sensible ou facilement choqué par ces sujets, merci de fermer cette page.




Very Bad Trip : Tokyo Version



Milan , qui semblait jusque là partisan de la méthode " si j'ignore le problème assez longtemps, il va se résoudre tout seul" fut pris d'un soudain élan d'énergie et se précipita vers l'employée, évitant miraculeusement de se lacérer les pieds. Une énergie que Kakeru connaissait bien sur le terrain... Mais il n'eut pas le temps de sourire d'amusement face à la joie presque enfantine de son compagnon d'infortune que déjà un nouvel élément vint le faire tiquer. Des modèles ? Défiler ? Quelque chose me disait que ça, c'était potentiellement mon idée... Milan a plus l'air de se soucier des chatons pour le coup, mais - à raison- l'employée se refuse à les laisser entre ses mains.

Son expression change du tout au tout pour devenir celle d'un bambin adorable et frustré. Au vu du manque de sommeil et de la redescente d'hormones qui pouvait sérieusement déprimer, je ne savais pas si ce n'était qu'une tentative d'attendrissement ou s'il allait réellement se mettre à chialer. Dans le premier cas, ça ne prendrait certainement pas, dans le second , ça allait pas arranger nos affaires. Dans le doute, je viens porter une main réconfortante sur son épaule, ne sachant que faire de plus.

- C'est pour leur bien voyons... Lui chuchotais-je . T'as pas envie qu'ils se blessent, quand même ? Puis, me tournant de nouveau vers la femme .  Vous avez entièrement raison . Ce n'était pas une décision très rationnelle. Vous pouvez l'annuler... Au même titre que l'arrivée des modè-.

Je poussai un juron sous ma barbe en voyant arriver cinq élégantes jeunes filles aux jambes et aux sourires interminables. Pas un juron d'approbation, comme à mon habitude. Mais plutôt de désespoir . C'est un jour à noter d'une pierre blanche, car ça ne risque pas de de reproduire de sitôt. Actuellement, je serai même pas dans l'état d'apprécier leurs charmes. Ça me fout la mort.

Je suis quand même un peu salé envers l'hôtel. Pour avoir pris des décisions pareilles, on devait être torchés jusqu'au point de non-retour . Ça devait bien s'entendre, au téléphone. Et pourtant, en leur âme et conscience, ils avaient décidé d'accéder à ses requêtes saugrenues sans nous redemander de confirmation une fois le jour venu ? "Le client est roi" , pourvu qu'il crache les billets, la direction ne semblait pas très regardante.

Je soupirais, plaisantant mes plus plates excuses aux modèles, dont le sourire s'était figé et le nez froncé de dégoût. Ça fait un coup à l'égo je l'assume. Refusant de les laisser partir comme ça, je proposais à celle qui était le plus à mon goût d'échanger nos contacts pour se revoir en de meilleures circonstances. Sa réponse polie et faussement accepté acheva de briser mon esprit de moi-même. Sous un faux-pretexte d'interdiction et de contrat, elle refusa la proposition. Vous savez, c'était quand la dernière fois qu'une fille avait refusé de prendre mon numéro ? Parce que moi, non.

Les cinq mannequins se tenaient là, l'air confus et gêné, dandinant légèrement sur elles-mêmes dans une posture d'indécision. Devaient-elles partir sans avoir été congédiées explicitement par leur employeur ? Seraient-elles indemnisées dans ce cas ? Être venues pour rien n'était-il au final pas mieux que de passer un moments avec les trois jeunes toxicos qui ne leur inspiraient aucune confiance ? Je pouvais presque le lire dans leurs yeux . J'avais encore plus envie de disparaitre que cinq minutes auparavant.

Là je suis vraiment dépassé. J'en peux plus de gérer . Je lance une bouteille à la mer, un SOS, un regard désespéré qui alterne entre le regard sévère de l'employée et ceux vitreux de mes comparses. Prenez une décision !


KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
Invité
Invité
Anonymous
Invité

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Sam 18 Juin 2022 - 21:37
Very Bad Trip – Tokyo Version
avec Kakeru Menma et Milan Cray
Je ne sais pas qui a commandé tout ça, mais c’est bien trop. Toutes sortes de fruits de mer disposés sur un énorme plateau, alléchant en règle générale mais pas après une soirée aussi… mouvementé. Bien que je n’ai pas bu, j’ai un léger haut-le-cœur qui remonte. Eurgh. Le poing devant la bouche, je me racle la gorge et détourne la tête vers les deux autres.

Kakeru semble aussi surpris que moi, et quand il parle d’argent, j’hoche la tête aussitôt avant d’aller chercher ma carte bleue. Mais pour ça, il faut que je retrouve ma veste. Je laisse le speech à mon meilleur ami, suivant du regard Milan qui, lui, saute de joie à la vision du chariot. Je lève les yeux au ciel et finit par m’arrêter en cours de route quand il parle de maillots de basket, et de chats.

Neil : Qu’est-ce que…

Mon expression se liquéfie quand je me retourne, voyant les trois caisses de transport et le tas de maillots. Mes yeux s’écarquillent encore plus quand je vois Milan en prendre un dans ses bras, et la femme lui reprendre aussitôt en soulignant le danger de l’état de notre chambre, suivie par l’arrivée de cinq modèles. Trop, c’est trop. Je me retourne, farfouille dans la chambre en vitesse et retrouve ma veste, dans laquelle je retrouve, après deux pilules abandonnées que je planque discretement, ma carte bleue. Je m’approche, écarte les garçons en coupant Kakeru dans son rateau magistral et prend la parole.

Neil : Ça suffit. Vous allez reprendre le tout avec vous, ainsi que ma carte bleue. Les chats, les modèles, tout. Vous mettrez les fruits de mer au buffet de ce midi, je suis sûr que cela fera des ravis. Encaissez tout sur ma carte, ainsi que les frais de remplacement et de ménage de la chambre. On va dégrossir le travail, évidemment.

J’esquisse un grand sourire et place ma carte bleue dans la main de l’employée, refermant ses doigts dessus en tapotant sa main, avant de me tourner vers les modèles.

Neil : Excusez-nous mesdemoiselles pour le dérangement. On vous offre le petit-déjeuner au restaurant de l’hôtel, évidemment.

Je donne un coup de coude discret à Kakeru pour qu’il s’occupe d’elles, histoire qu’il ait une chance de rattraper son rateau ou d’en séduire une autre, puis me tourne vers Milan. Je lui passe la main dans le dos et l’attrape par l’épaule :

Neil : Allez, fais tes aux-revoirs aux chats. On a du boulot…


Tenue de Neil:


Code by Fushi

A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 31
■ Messages : 1911
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) M9CeBJb [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Mer 13 Juil 2022 - 11:29
Mais les chatons... Oui c'est vrai, j'ai sûrement eu ma dose de "calins" cette nuit, mais c'est nul parce que je ne me souviens pas vraiment de tout. Alors là, j'ai très envie de sentir les petits poils tout doux me chatouiller le visage et entendre les ronrons qui font des vibrations ! Sauf que je ne vais pas pouvoir, et ça, c'est trop la déception absolue ! Heureusement, Kakeru vient à ma rescousse à l'aide d'une main posée sur mon épaule qui se veut rassurante. Et ça a l'effet escompté, c'est vrai. Ce qui ne m'empêche pas pour autant de garder ma mine toute tristoune encore quelques temps. Le temps de remarquer que pour lui non plus ça n'a pas l'air facile. Même si la raison semble quelque peu différente...

Finalement, c'est Neil qui se décide à reprendre les choses en main, congédiant tout ce petit monde en grand seigneur. Moi je trouve que ça annonçait plutôt un bon programme... Ou alors je ne suis pas encore vraiment de retour à mon état normal. Ce qui a de grandes chances d'être le cas en fait. Tant pis. Quand il me demande de faire mes au revoir comme on le demanderait à un enfant, ce n'est qu'avec des yeux suppliants que je lui réponds. Ce qui ne participe probablement pas à me donner l'air particulièrement crédible. Ni à me sortir de cet état beaucoup trop infantilisant. Mais encore une fois, tant pis.

- "C'est quand même dommage...."


J'attends bien évidemment qu'on ne se retrouve que tous les trois pour me laisser aller à ce genre de commentaire. Mais en fait, une fois privé de la vue de ce spectacle, mon esprit accepte bien vite qu'il faut faire une croix là-dessus et passer à la suite. Même si la suite eh bien, c'est le ménage. Et franchement, ce n'est pas la partie la plus fun. Loin de là. Mais bouger devrait faire du bien. Normalement. Je prends quand même quelques longues secondes pour observer l'état de la chambre. Il y en a vraiment partout.

Première mission, ouvrir les fenêtres. Ça me parait plutôt être une bonne idée. Il faut tout de même prêter une attention particulière aux obstacles qui jonchent le sol. Comment ça se fait qu'il y ait autant de fringues ? C'est vraiment possible d'oublier sa robe en repartant ? Première fenêtre d'ouverte, victoire ! Direction la seconde. Mon attention toujours totalement focalisée sur le sol pour ne pas faire une chute (mon équilibre n'est sûrement toujours pas à son top niveau et mes réflexes je n'en parle pas) quand mes yeux se posent sur quelque chose qui stoppe net ma progression.

Je reste quelques secondes immobile, à observer ce que j'ai sous les yeux. Alors qu'il y ait un plot de signalisation qui se retrouve au milieu de tout le bazar, pourquoi pas. Après tout, ça reste un grand classique. Mais je suis un peu plus sceptique sur cette tenue de policeman très clairement taillée pour toute sorte de jeux érotiques et sur les divers accessoires liés à la thématique qui sont éparpillés à côté. Alors si ça pourrait tout à fait coller avec l'ambiance "bar gay" par laquelle on a manifestement fait un petit tour dans la soirée, je suis quasi sûr qu'il n'y a pas d'autres gars qui sont passés par cette chambre. Autant que je puisse l'être avec mon niveau de souvenirs certes.

Ça n'empêche qu'après ce léger temps de réflexion, un sourire amusé se dessine sur mes lèvres à mesure que les diverses explications possibles se succèdent dans mon esprit. J'attrape le képi que je viens poser sur ma tête tout en me tournant vers mes comparses.

- "Eh dis donc, c'est lequel de vous deux qui aime punir les criminels ?!"

Ouais, parce qu'avec tout ce qui traine à côté, c'est évident que la seconde personne devait être du genre vilaine fille.

Quant à savoir comment est-ce que tout ça a bien pu arriver dans cette chambre, c'est encore autre chose !

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Cjas

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 19
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Lun 1 Aoû 2022 - 20:53
Disclaimer -18 :
Attention, ce RP fait mention d'utilisation de substances illicites et d'alcool, ainsi que de relations érotiques. Les opinions des personnages ne relèvent que de la fiction et ne reflètent pas l'avis de joueuses, de même que nous n'encourageons personne a suivre cet exemple. Cependant, ce RP est nécessaire pour l'évolution des liens et du background de certains personnages.

Les passages les plus délicats seront passé sous hide. Cependant, si vous êtes sensible ou facilement choqué par ces sujets, merci de fermer cette page.




Very Bad Trip : Tokyo Version




Mon appel à l'aide semble avoir l'effet escompté . Neil se reprend - reprend son côté pragmatique - et expédie la situation cocasse en quelques ordres et un recours de carte bleue .  Je lui suis trop reconnaissannt sur le moment pour me demander où était cette énergie il y a quelques minutes seulement encore.  Surtout quand il m'offre une chance de me rattrapper . Les demoiselles ont l'air au moins un poil apaisée par la proposition de Neil .  Je leur indique les directions vers l'espace petit-déjeuner de l'hôtel et leur donne ma carte de visite que je vais chercher au fond de ma pochegtte Gucci , sous le prétexte fallacieux de leur dire de prendre tout ce qui leur ferait plaisir et de le mettre sur ma note. Je sais qu'elles rappelleront. Au moins celle dont les yeux se sont illuminés comme ceux de Picsou à la vue de mon sac.

Une fois les chats et les demoiselles repartis - à notre grand dam - , Milan se laisse aller à une réflexion un peu défaitiste sur la situation , mais semble lui aussi rapidement reprendre du poil de la bête. Il se met en quête de nous apporter la lumière . Je grince légèrement des dents lorsqu'il ouvre la première fenêtre , tout en sachant qu'il s'agissait là d'un mal nécéssaire . Je reste quelques instants hébété dans la contemplation de ce que la lumière nouvelle révèle de nos activités de la veille . Milan semble en trouver un parfait témoin : une tenue de policier dont la fonction ne faisait pas de doute . Il enfile le képi et s'amuse de la situation . Je ne peux pas m'empêcher de le rejoindre .

- Les criminels je sais pas , mais les vilaines filles ... je laisse un rire gras conclure ma phrase . C'est sans doute moi ça .

Ce faisant , je décide de rassembler en pile tout ce qui doit être jeté séance tenante , dans le but de faciliter leur prochaine mise en sac et notre évolution à travers la pièce. Ce faisant , il m'est donné de tomber sur de petites ... surprises dans le même genre que la découverte de Milan.

- Bon... une boîte de capotes... c'est rassurant. "XL"... ça a dû être un peu moins rassurant pour certaines... ou certains.


KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 31
■ Messages : 1911
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) M9CeBJb [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Sam 17 Sep 2022 - 14:10
Je ne peux m'empêcher de rire de plus belle au commentaire de Kakeru dans son rôle de super flic ! Bizarrement, je suis sûr que l'uniforme doit très bien lui aller ! Cela dit, je ne sais pas trop ce qui pourrait ne pas lui aller en fait...

- "Alors comme ça tu as un faible pour les bad girls ?"

La question serait peut-être davantage, se contente-t-il d'un seul type de fille ? Mais franchement, dans mon état actuel, mon esprit va difficilement au delà de la première idée qu'il rencontre. D'ailleurs, l'aspect ménage doit être encore bien loin. Parce que je ne trouve rien de mieux à faire que de commencer l'inventaire des différents morceaux de tissus éparpillés partout. Ou plutôt, je soulève par ci par là ce que je trouve, sans réel but, juste parce que c'est ce que je trouve de plus intéressant à faire sur le coup. Jusqu'à ce que Kakeru me sorte de mes divagations esthétiques.

- "Eheh, tout dépend de leurs attentes !!"

Un ton malicieux et ma curiosité m'attire irrémédiablement vers Kakeru et sa nouvelle trouvaille. J'en profite pour déposer le képi qui était toujours sur ma tête sur la sienne. Après tout, il a bien dit que ça devait être à lui.

- "Avouez, vous vous en servez uniquement pour attirer l'attention de celles là. Un morceau de l'emballage subtilement visible au moment de sortir votre portefeuille pour payer et hop, vous êtes sûrs qu'elles veulent absolument vérifier ce qu'il en est !"

Comme quoi, je suis quand même capable de réfléchir un minimum et de penser stratégie, ce qui est bon signe non ? Et ça ne doit même pas être si stupide, puisque c'est cette fois Neil qui se manifeste avec un sourire assez équivoque.

- "J'crois que j'suis grillé."

Ce qui me fait rire. Je ne sais même pas trop pourquoi, mais là, il ne faut pas trop chercher. Je ne suis pas en état de faire grand chose. Heureusement, Neil parait un peu plus motivé et a déjà entreprit de replier les draps. Et il en profite même pour poursuivre les fouilles et faire l'inventaire des petites culottes oubliées. Je crois qu'on va pouvoir laisser une boite des objets perdus ici.

En attendant, ça cogne toujours autant dans ma tête et je crois que de m'activer de la sorte ne fait qu'empirer la chose.

- "Et sinon, personne n'aurait trouvé de médocs... ?"

- "Pas d'Aspirine en vue, mais il me reste encore quelques bonbons d'hier si ça ne t'a pas suffit."

Une plaisanterie qui a de quoi m'arracher une grimace, que le principal intéressé ne voit probablement pas puisqu'il part déjà en direction de la salle de bain. Dans le fond, je sais que c'est la pire idée qui soit, mais en même temps, repousser la descente à un peu plus tard est une option assez tentante. Pour peu que ça ne fasse pas qu'empirer les choses directement. Aïe, faut pas que j'essaie de réfléchir. Je crois que j'ai vraiment une résistance ultra nulle. Mais je n'ai pas non plus envie de les laisser tout faire à deux, alors j'essaie de mettre dans un même coin toutes les affaires déjà retrouvées et qui ne nous serviront pas (sauf si certains veulent garder quelques souvenirs, après tout on ne sait jamais).


Hrp : les actions/paroles de Neil ont été vues avec la joueuse



---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Cjas

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 19
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Jeu 29 Sep 2022 - 12:57
Disclaimer -18 :
Attention, ce RP fait mention d'utilisation de substances illicites et d'alcool, ainsi que de relations érotiques. Les opinions des personnages ne relèvent que de la fiction et ne reflètent pas l'avis de joueuses, de même que nous n'encourageons personne a suivre cet exemple. Cependant, ce RP est nécessaire pour l'évolution des liens et du background de certains personnages.

Les passages les plus délicats seront passé sous hide. Cependant, si vous êtes sensible ou facilement choqué par ces sujets, merci de fermer cette page.




Very Bad Trip : Tokyo Version



Je laisse un rire gras m'échapper aux aveux de Neil , avant de le rétracter quelques secondes plus tard à peine. Un cachet ou un verre de plus , et j'aurais pu être celui qui en aurait fait les frais. Et dire que j'étais persuadé de "gérer la situation"... Heureusement , Neil semble ne pas remarqué mon malaise , déjà affairé à retirer et plier les draps encore souillés des vices de la veille , et à jouer aux archéologues , déterrant de temps à autres de charmants bouts de dentelle. Je doute que nos conquêtes nous recontactent pour les récupérer ... Qu'est-ce qu'on était censé en faire ? Les entasser dans un coin et les jeter tout à l'heure ?

Milan me coupe dans ma réflexion en demandant d'une voix presque plaintive si on aurait pas plutôt trouvé des anti-douleurs. Mon vieux , si tu savais comment j'aurais préféré ça... Je m'efforce d'ignorer ma douleur au crâne , dont chaque pulsation me fait l'effet d'un coup de poignard en plein cortex.  Par réflèxe , je secoue la tête négativement , avant de tout de suite regretter mon geste. Je grimace alors que Neil trouve encore la force de plaisanter sur nos mauvaises décisions d'hier :

- Par pitié , je ne ne veux plus jamais en entendre parler de tes bonbons de mort... je maugrée sans la moindre conviction.

Dans quelques semaines ... voir quelques mois ce sera certainement très drôles , et c'est hilares qu'on évoquera ce souvenir , mais le trauma est encore trop frais pour que j'arrive à le tourner en dérision. Une rapide oeillade en direction de Milan m'indique qu'il a probablement pris cette boutade de la même manière que mois. Je lui adresse un haussement d'épaules qui se veut compatissant tandis que Neil , toujours dans son élan de motivation , se rend vers la salle de bain. L'autre blond se met en quête , comme j'y avais songé , d'entasser nos trouvailles dans un coin. Je vois pas trop ce que je pourrais faire de plus sans matériel alors je prends sur moi.

- Je vais descendre demander un aspirateur au  staff , c'est trop dangereux de laisser le verre par terre vu l'état dans lequel on est.  On a réussi à pas finir aux urgences . N'aggravons pas notre situation.

Je suis déjà impressionné que nous ayons réussi à louvoyer entre les morceaux de cristal avec le peu de dextérité et de coordination qu'il nous reste sans nous blesser jusque là . Je n'ose pas vraiment ordonner aux employés de nous monter ça , on doit pas être dans leurs petits papiers en ce moment. Alors je prends sur moi et décide de descendre. Après ce qui s'avère être une des mésaventures les plus humiliantes de la vie , je reviens avec un aspirateur automatique dernier cri , dieu soit loué. Je ne pense pas que j'aurais supporté de devoir passer l'aspirateur manuellement et de me plier le dos en 4 pour faire les moindres recoins . Au delà de tous les muscles de mon corps qui me hurlaient de rester immobile , je n'avais jamais fait ça de ma vie et j'avais trop peur de galérer . Gardons un semblant d'énergie et de dignité s'il vous plaît. J'enclenche la petite boîte .

- Vas-y mon reuf , épate-nous.

Je lance , déjà un peu nauséeux à l'idée de le voir tournoyer dans la pièce.  Alors que je tends le bras pour le poser délicatement sur le sol , un hématome mauve et jaunâtre sur ma peau attire mon attention. Je lâche l'aspirateur subitement , comme s'il était bouillant , à quelques centimètres du sol. Mais ce n'est pas ça qui m'inquiète. Je suis loin d'être parano et de flipper pour rien , surtout à l'ageha quoi , mais là , concrètement , je me chie dessus.


- ... C'est quoi cette merde sur mon bras ... ? je lâche tout bas , interdit , comme si proférer ses mots à voix haute allait rendre réelle la situation.


KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 31
■ Messages : 1911
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) M9CeBJb [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Lun 3 Oct 2022 - 18:37
Pas d'Aspirine.... C'est la déprime. Oui, bah la gestion de mes émotions n'est déjà pas mon point fort de façon générale mais là, c'est clairement les montagnes russes à toute allure. Alors que je vois Neil disparaitre dans la salle de bain, juste avant que Kakeru n'annonce descendre à la recherche d'un aspirateur, mon niveau de motivation réussi à trouver les valeurs négatives. Ok, peut-être que objectivement, cette décision est particulièrement intelligente. Mais là tout de suite... Je m'en fiche de l'aspirateur !

Je me laisse tomber sans aucune retenue sur le mega lit (qui vient juste d'être refait) tout en poussant un long soupire. Je ne sers à rien. Oui, j'en ai parfaitement conscience, mais je suis incapable de me bouger. J'ai toujours bien trop mal à la tête. Et là je suis dans le creux de la vague. Non mais ça va revenir, j'ai juste besoin d'une pause. Ce n'est que quand je vois Neil, entouré d'un halo lumineux tel le messie, revenir avec le saint graal des lendemains de cuite, que je retrouve l'énergie nécessaire pour me hisser sur mes jambes.

- "Ouaaaaah t'es trop le meilleur !!"

Dans mon excès d'enthousiasme je lui fais un gros câlin. Et s'il a l'air un peu crispé, ça ne l'empêche pas de me donner le précieux avec une tape amicale sur l'épaule. Un seul cachet. Et ce que je n'avais pas vu venir en même temps, c'est ce soutif qu'il a dû récupérer dans la salle de bain, et qu'il me colle sur la tête.

- "Ahah ça pourrait presque être cool, mais là tout de suite, j'ai beaucoup trop besoin de ce cachet !"

Je réponds en rigolant, regardant au passage le modèle de soutien gorge que je retire du haut de mon crâne. Bah, ça reste plutôt pas si désagréable. Ouais, il est joli mais clairement le genre de truc que portent ces nanas qui se croient irrésistibles. Et à qui j'ai manifestement donné raison.

Le temps que j'aille chercher de l'eau à la salle de bain pour avaler la vraie pilule magique (celle qui doit m'aider à venir à bout des tambours dans ma tête), j'entends Kakeru qui est de retour. Et apparemment, il a trouvé de quoi enlever les morceaux de verre encore éparpillés au sol. Mais au moment où je repasse dans la chambre, la boîte merveilleuse à la main, pour partager la meilleure nouvelle de la matinée, je le vois lâcher le robot alors qu'il devient subitement livide. Mais pas comme s'il allait vomir dans les secondes à venir. Non, plutôt comme s'il venait de croiser un fantôme.

Sa remarque me fait naturellement poser le regard sur son bras. Et...

- "Oh merde !"

Pour le côté rassurant, on repassera. Je me rapproche de lui, pour observer de plus près la marque, mais même à plusieurs mètres, cette marque n'est pas vraiment bon signe. Je vérifie vite fait l'état de mes bras au passage (on ne sait jamais), mais rien. Qu'il se soit fait taper dessus ou pire, qu'une seringue soit passée par là, ce serait vraiment inquiétant. Et vu l'état de nos souvenirs, ça va être compliqué de déterminer exactement ce qui s'est passé. Mais même en y regardant de plus près, je reste assez sceptique. Je tourne la tête dans un sens puis d'un autre, comme si cela pouvait m'aider à connecter mes neurones.

- "C'est trop bizarre..."

Je fronce un peu le sourcils, regarde d'encore un peu plus près avant que l'illumination ne me frappe soudainement. Je me redresse (je m'étais peut-être un peu trop penché pour mener mon investigation) et d'un coup, éclate de rire. Je crois que la pression des quelques secondes précédentes redescend d'un coup et beaucoup trop fort, parce que je suis pris d'une crise de fou rire que je n'arrive pas bien à contrôler. Pas du tout même. Jusqu'à ce que je finisse à réussir à articuler quelques mots tout en me tenant les côtes.

- "T'es tombé sur une adepte des bras on dirait bien ! Ahah, un beau gros suçon sur l'avant bras, c'est la première fois que je vois ça !!"

Et je repars de plus belle à rire, ne sachant pas trop bien comment imaginer la scène. Non mais c’est vrai, c’est quand même carrément chelou !! Et visiblement, ce n'est pas Neil qui doit penser le contraire, puisqu'il m'accompagne dans ce fou rire devant le suçon incroyable de Kakeru. D'ailleurs, il n'a pas l'air de vouloir de le rater non plus.

- "L'une de tes prétendantes a voulu te transformer en vampire ?! Elle avait oublié son dentier ?!"

Le pauvre. Mais c'est trop drôle. Quelle idée de nous faire flipper comme ça aussi !

HRP : Les actions et paroles de Neil ont été vues avec la joueuse


---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Cjas

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 19
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Lun 31 Oct 2022 - 14:06
Disclaimer -18 :
Attention, ce RP fait mention d'utilisation de substances illicites et d'alcool, ainsi que de relations érotiques. Les opinions des personnages ne relèvent que de la fiction et ne reflètent pas l'avis de joueuses, de même que nous n'encourageons personne a suivre cet exemple. Cependant, ce RP est nécessaire pour l'évolution des liens et du background de certains personnages.

Les passages les plus délicats seront passé sous hide. Cependant, si vous êtes sensible ou facilement choqué par ces sujets, merci de fermer cette page.




Very Bad Trip : Tokyo Version



" Comment ça , oh merde ?" je lâche avec une bonne dose de panique et un soupçon d'irritement.

C'est pas la fautre de Milan , mais c'est clairement pas la réponse que j'attendais .  Surtout sans plus d'explications. Ce " oh merde" me laissait imaginer des centaines de scénarios tordus. D'où ma demande de précisions.  Le blond s'approche de moi , jetant un coup d'oeil à son bras vierge au passage , avant de reporter son attention sur le mien. Mais plus que la panique initiale , c'est dde la circonspection que je déchiffre sur ses traits. Il penche la tête d'un côté puis de l'autre comme un chiot confus.

" Quoi ?" je réitère désespérément , ne supportant pas le court silence.

" C'est trop bizarre ..."  marmonne-il en fronçant les sourcils , et je jure qu'à cet instant j'aurais pu l'étrangler.

C'est trop compliqué de répondre à une simple question ? Je m'apprête à hausser le ton lorsqu'il éclate de rire.  Je suis tellement décontenancé que j'en oublie la colère et je reste planté là , les bras ballants , à attendre qu'il finisse de se poiler.

- "T'es tombé sur une adepte des bras on dirait bien ! Ahah, un beau gros suçon sur l'avant bras, c'est la première fois que je vois ça !!"

" Hein?" je réponds simplement. J'ai parfaitement entendu sa phrase mais le temps que l'information monte à mon cerveau buggé , je mets quelques secondes à réagir. Je soulève mon bras et me reconcentre sur la blessure , qui paraît tellement familière désormais... Le genre de chose avec laquelle je me réveillé habituellement au creux de la nuque.

Milan se remet à rire de plus belle , suivi par Neil. Maintenant que la stupéfaction est passée , la colère reprend le dessus.

"L'une de tes prétendantes a voulu te transformer en vampire ?! Elle avait oublié son dentier ?!"

" Foutez vous bien de ma gueule , c'est ça .. Genre vous auriez pas réagi pareil ? ." je grommelle , blessé dans mon orgeuil. Je sais que cette histoire va me coller à la peau des mois durant et que Neil se fera un plaisir de ressortir cette succulente anecdote à la moindre occasion.  " En attendant , vu l'état dans lequel vous étiez hier , je pense pas que vous étiez capable de viser très bien aussi... Attendez-vous à des surprises.

Je donne un petit coup de pied rageur dans le robot-aspirateur qui est resté planté là er ne réussit qu'à me défoncer le petit orteil. " Putain ! " je glapis , commençant à sautiller sur un pied par réflexe sous l'effet de la douleur. Sauf que bon , l'équilibre , c'est pas encore tout à fait ça et je manque de me rétamer sur le sol. Pas ma journée apparement. Deuxième réflexe stupide , je m'aggripe à l'épaule de Neil pour éviter de perdre le peu d'honneur qu'il me reste .


KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 31
■ Messages : 1911
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) M9CeBJb [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Dim 13 Nov 2022 - 21:47
Est-ce que je me rends compte de l'état de nervosité dans lequel se trouve Kakeru ? A votre avis ? Je mets déjà un certain temps avant de réussir à identifier l'origine de cette marque, alors il ne faudrait pas trop en demander. Quoi qu'il en soit, je crois que la pression avait un peu trop monté, et qu'elle redescend par conséquent un trop brusquement aussi.

Ce n'est que quand il répond, visiblement vexé, que je me rends compte que je suis toujours plié en deux alors que le principal intéressé ne sourit pas du tout. Et moi j'suis un gentil garçon et j'aime pas trop voir les autres tristes, alors je me fais un peu violence pour calmer ce fou rire.

- "Pardon, mais c'est que tu m'as fait flipper alors, j'suis plutôt content que c'soit que ça !"

Mon sourire d'excuse habituel ne doit pas être suffisant à faire redescendre toute la tension puisque Kakeru prend pour cible le pauvre aspirateur qui n'a pas demandé grand chose dans cette histoire et se prend un contre qui lui fait perdre l'équilibre. Forcément, il ne faut pas s'attendre à ce que mes réflexes me permettent de faire quoi que ce soit d'autre que de regarder la scène. Un Neil qui récupère un Kakeru qui a failli se rétamer, et qui lui réplique avec un regard qui en dit en long.

- "Toujours là pour t'aider bro, comme hier soir avant de dormir..."

Tout ce ménage et cette réflexion intense m'ont épuisé ! A moins que je ne l'ai déjà été bien avant de commencer. Je regarde le petit robot qui après sa petite rébellion a tout de même l'air de bien vouloir fonctionner. C'est ultra résistant ces trucs là ! Il est déjà en train de ramasser tous les débris au sol. Mais il ne faudrait pas que je le regarde trop longtemps, ce n'est pas dit que mon estomac accepte cette vision. Je préfère donc opter pour l'affalage sur lit. Je me laisse tomber dessus sans aucune grâce. Je me roule vite fait sur le ventre, et regarde les garçons avec un air un peu trop intéressé.

- "Qu'est-ce qui s'est passé avant de dormir... "


J'ai vraiment essayé de me convaincre que je n'étais pas obligé de poser la question. Mais c'est plus fort que moi.

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Cjas

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 19
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Ven 25 Nov 2022 - 20:17
Disclaimer -18 :
Attention, ce RP fait mention d'utilisation de substances illicites et d'alcool, ainsi que de relations érotiques. Les opinions des personnages ne relèvent que de la fiction et ne reflètent pas l'avis de joueuses, de même que nous n'encourageons personne a suivre cet exemple. Cependant, ce RP est nécessaire pour l'évolution des liens et du background de certains personnages.

Les passages les plus délicats seront passé sous hide. Cependant, si vous êtes sensible ou facilement choqué par ces sujets, merci de fermer cette page.




Very Bad Trip : Tokyo Version


- "Toujours là pour t'aider bro, comme hier soir avant de dormir..."

J'essaie de me retenir de relever la petite remarque sarcastique de Neil , mais j'y arrive pas.

- C'était soit ça , soit je t'aidais à marcher ce matin.

Au fond , connaissant le caractère ... hm... dominant - même si utiliser ce qualificatif pour décrire mon ami me donne la chaire de poule - de Neil , ça ne se serait pas passé , peu importent à combien d'années-lumières de la terre nous avons pu être. Mais tout de même ... Les mots hier soir me donnent de sales flashbacks.

- "Qu'est-ce qui s'est passé avant de dormir... ?" demande l'autre à brûle-pourpoint , et la crispation visible de mon visage m'empêchait d'ignorer cette question et de prétendre ne pas l'avoir entendue .

Maintenant que nous sommes bien réveillés - enfin , bien , je m'entends , tout est relatif , hein - , que nous avons vu les photos pris par nos fidèles téléphones et que nous avons ramassés les objets compromettants , je peux dresser un portrait à peu près approximatif de la soirée d'hier.  Je n'ai pas nécéssairement envie de l'anoncer à l'oral en revanche , comme si le simple fait de mettre des mots dessus allaient faire passer les évènements de la veille de rêve fiévreux à réalité. Et vu la voix de Milan , je me doute bien que c'est également avec réluctance qu'il à proféré sa question . Mais affronter la réalité était la dernière grande étape qu'il nous restait à faire pour nous sortir de ça . Un peu comme dans un deuil : Nous étions passés par le déni , la colère , le marchandage , la dépression et l'acceptation venait désormais .

- Bon ... Comme tu l'as vu , on s'est amusés au club... Un peu trop amusés. avec les bonbons d'une certaine personne... je lance un regard appuyé vers Neil mais ne peux m'empêcher de lui adresser un regard compatissant On a bu , on a dansé , on s'est amusé avec des filles ... et des garçons... Bon , heureusement pour mon cul , c'est des filles qu'on a ramenés ... D'ailleurs c'est un miracle qu'on soit rentrés jusqu'ici sain et sauf , on était complètement torchés , et on a galéré à trouvé un taxi ... Le taxi où on était avait peur que je me gerbe dessus dans son intérieur cuir , j'ai dû lui lâcher un gros billet pour qu'il accepte la course ... C'est presque parti en prélis avec la meuf que j'ai ramené je crois... Bref , quand on est rentrés , on était déjà chaud et prêts à utiliser la suite . La fraîcheur d'hier , ils pourraient la chercher encore longtemps. On avait rencontrés deux des meufs au niveau de la scène gay , c'était des putain de fundashi je crois...  On faisait nos bails tranquille chacun de notre côté avec les meufs puis puis elles nous ont demandé de nous embrasser entre nous ... Comme on était "éclatax" , et je pèse mes mots , on s'est laissé entraîné et on s'est dit que c'était une bonne idée . Je lance un nouveu regard à Neil , cette fois entendu .. . Ce n'était rien qu'on avait jamais fait de toute façon... L'alcool et Neil , c'était décidément un mélange qui ne me réussissait pas ... Bon , tu connais les effets , avec cette drogue , toutes les sensations sont décuplées , donc on a kiffé tous les trois ... Je sais pas exactment jusqu'où on s'est emballé mais j'ai pas mal à la mâchoire ni de mal à marcher donc je peux vivre avec ça... Je crois que j'ai débandé jute avant que ça arrive... ça m'était jamais arrivé  avant ça! je me défends comme je peux.  Enfin bref , la b*ise en elle-même , je m'en souviens pas trop ... Tu t'es éclipsé dans le jacuzzi avec ta belle ... Vu notre état ça devait pas être mémorable , de toute façon .  Le classico : va et vient de taulard et finir moins de dix minutes plus tard ... Je sais pas si c'est le fait d'avoir gigoté mais j'avais super mal à la tête . J'ai commencé à faire une petite paranoïa parce que je suis pas habitué à ces merdes... Neil m'a aidé et m'a mis au lit ...  Et bon , on a dormi l'un sur l'autre jusqu'à ce matin , et toi t'as trempé dans ta soupe dans la salle de bain . Et nous voilà. La routine quoi. Faut pas que ça change quoi que ce soit entre nous , hein ... hein ?

Bon , maintenant , au moins , les termes étaient dit. Dans quelques semaines ( comptons plutôt quelques mois ou quelques années.) , on en rigolera certainement et dans quelques décénnies on racontera cette anecdote de jeunesse avec tendresse , entre deux éclats de rire et deux verres de vins à un dîner privé. Le plus dur avait été fait. Il ne ne nous restait plus qu'à rendre la chambre dans un état un peu moins lamentable ,  à rentrer la queue entre les jambes ( c'était le cas de le dire) et de faire un coma d'au moins douze heures le temps de tout récupérer.

Et tout rentrera dans la normale.

J'espère.

Oui , bientôt , cette mésaventure ne sera plus qu'un mauvais souvenir .




KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum