Le Deal du moment : -26%
DeLonghi Détartrant écologique pour ...
Voir le deal
9.90 €
Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

A l'université ; 3è année
Kakeru Menma
■ Age : 18
■ Messages : 117
■ Inscrit le : 13/06/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Kakeru Menma

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Lun 2 Aoû 2021 - 23:32
Disclaimer -18 :
Attention, ce RP fait mention d'utilisation de substances illicites et d'alcool, ainsi que de relations érotiques. Les opinions des personnages ne relèvent que de la fiction et ne reflètent pas l'avis de joueuses, de même que nous n'encourageons personne a suivre cet exemple. Cependant, ce RP est nécessaire pour l'évolution des liens et du background de certains personnages.

Les passages les plus délicats seront passé sous hide. Cependant, si vous êtes sensible ou facilement choqué par ces sujets, merci de fermer cette page.




Very Bad Trip : Tokyo Version



L'éclair d'une silhouette féminine évanescente et un claquement de porte en guise de réveille-matin. Quelle meilleure introduction à une journée ? J'ouvre lentement les yeux et je gémis de douleur , portant instinctivement une main maladroite à mon front . Quelque chose ne va pas. Je suis nu , ce qui ne laisse aucun doute sur nos activités de la veille . Mais d'habitude , je suis celui qui s'enfuit une fois le soleil venu .  Vous êtes-vous déjà réveillé avec l'impression qu'un bulldozer vous a écrasé ? C'est à peu près l'état dans lequel je me trouve actuellement . Qu'est-ce que j'ai fait hier ? L'anniversaire de Neil ?  Oui c'est ça.  Pourtant , j'ai l'habitude des soirées , et je tiens plutôt bien l'alcool . Mais apparemment , couplé aux cachets illicites , un peu moins .  Sur le moment , je ne me souviens pourtant  pas de grand-chose de cette soirée. Les joies des mélanges bizarres... Je savais que je n'aurais pas dû en prendre...  J'ai été pris dans les élucubrations de Neil . C'était "safe" selon son ami américain .  Mauvaise idée, très mauvaise idée.

J'essaie de mettre de l'ordre dans mes idées.

Je cherche mollement mon téléphone , tâtonnant les environs sans la moindre motivation ni énergie. Je finis par le trouver après une recherche qui me semble interminable. J'ai juste envie de me rendormir , et lutte péniblement pour garder les yeux ouverts lorsque l'écran lcd vient me calciner la rétine avec ses deux derniers pourcents de batterie . 12:03.   Je déteste me lever aussi tard… Je m'assieds prudemment sur le lit,  avec la sensation que mon crâne est une bombe à retardement pouvant exploser au moindre geste brusque. Un marteau me vrille le cerveau à un rythme d'une constance insupportable et j'ai le cœur au bord des lèvres. Ne pas vomir , ne pas vomir , ne pas vomir .  La couette glisse et un frisson me parcourt. C'est alors qu'un détail me frappe : je ne suis pas seul. Je panique légèrement lorsqu'une question me vient à l'esprit : Pourquoi ? . Ma conquête d'hier soir venait bien de se faire la malle non ?  (Et sans me demander mon numéro , je devais vraiment être dans un état pitoyable hier . )

Et comme si l'univers essayait de me répondre, un grognement se fit entendre de l'autre côté du lit. Je sursaute , grimaçant à la vive douleur qui me saisit la boîte crânienne ,  et, par réflexe, remonte la couette sur mon corps bien que cette personne m'ait vraisemblablement déjà vue dans mon plus simple appareil. Je tourne la tête et distingue une forme, recouverte hasardeusement par la couette d'où dépasse un postérieur d'albâtre , un dos et une épaule musclés , ainsi qu'une touffe de cheveux blonds que je ne connais que trop bien. La nausée me monte , en même temps que quelques souvenirs qui refont surface.

Kakeru Menma, je ne peux que te féliciter. Tu te dopes à la première occasion et résultat des courses : tu te réveilles en compagnie d'un gros mal de tête et d'un gars dans ton lit . Et pas n'importe quel gars. En effet, la forme en question vient de se retourner et je déglutis avec peine , reconnaissant le visage qui vient confirmer les flashs que j'essayais désespérément de nier . La panique s'empare de moi alors que Neil, encore endormi, semble plus paisible que jamais.

Je me mets frénétiquement à chercher mes habits ainsi qu'une issue de secours, murmurant à voix basse « Putain, non non ! C'est pas possible putain… »  Actuellement je n'ai qu'une envie, fuir. Malheureusement, je suis frappé par l'évidence : Je ne peux pas puisque ce ne serait que rendre plus gênant encore notre prochain face à face . Il me semble difficile de quitter les lieux comme si de rien n'était après cette soirée bien trop arrosée.  Surtout qu'il va falloir essayer de remettre la chambre dans un état décent . On s'était bien fait plaisir pour l'after , à en voir les divers plateaux et cadavres de bouteilles.  Après avoir galéré à trouver mes vêtements dans le bordel ambiant , je me dirige difficilement vers la salle de bain , dans l'optique de me rincer le visage , ou de me vider l'estomac , je ne sais pas trop. Peut-être même les deux. N'importe quoi qui pourrait soulager cette foutue nausée. Mais je ne suis pas au bout de mes surprises. En  me dirigeant vers le lavabo , je manque de trébucher sur ... un corps ? Je me rattrape de justesse sur le comptoir de marbre et baisse les yeux en retenant mon souffle , appréhendant de découvrir une nouvelle dinguerie.

Et ça ne manque pas . Milan en PLS qui comate sur le sol. Au moins , il a le mérité de s'être enveloppée dans une serviette faisant office de couverture de survie. On ne peut pas en dire autant de la demoiselle avec qui il a fini la soirée et qui somnole contre le rebord du spa. B*rdel. J'en avais vu des choses , mais ça , c'était un tout autre niveau  . Je me force à connecter mes deux derniers neurones fonctionnels et rebrousse chemin après m'être sommairement rincé le visage , sans que ça ne paraisse perturber leur sommeil . Tant mieux pour eux . Je n'ai même pas osé m'attarder sur mon reflet dans le miroir . Inutile de préciser que je n'ai fait ni ma routine capillaire ni ma routine cutanée avant de m'effondrer et que je ne ressemble à rien.

Qu'est ce que je suis censé faire ? Comment on est censés se regarder dans les yeux après ça ? Qu'est-ce que ce que ça signifiait sur moi ?  Nerveux , je retourne dans la chambre et pose ma main sur l'épaule de Neil pour tenter tant bien que mal de le réveiller. Pas de réaction de sa part , à part un nouveau grognement qui signifiait " fous moi la paix". Malheureusement , il n'allait pas l'avoir . J'avais presque de la peine pour lui . Presque .  Je me met à le secouer de nouveau , plus franchement , lui beuglant à l'oreille :

- Neil , réveille toi putain !

Il émerge difficilement . A moins qu'il ne soit encore à moitié endormi ?

- On a merdé.  Quelle meilleure manière de résumer la situation ? Je lui arrache la couette par réflexe , pour ne pas le laisser se rendormir , avant de me rendre compte de mon erreur , de rougir et de la lui rebalancer dessus. Je te laisse le temps de te rhabiller , j'vais réveiller Milan. je maugrée , me dirigeant une fois de plus vers la salle de bain .

- Milan ?

KoalaVolant

---------------------------------

Kakeru te snobbe en #887AAF.

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Bros
Coeur
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 29
■ Messages : 1203
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) M9CeBJb [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) Empty Re: [-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil )

Mar 24 Aoû 2021 - 20:04
Course poursuite. Au volant d'un Audi noire, je parcours à toute allure les rues de Sendai que je connais par cœur avant de débouler sur la voie rapide direction Yamagata. Les sirènes des voitures de police derrière raisonnent à m'en donner mal au crâne et mon rythme cardiaque menace d'exploser à tout moment. Pas question de les laisser me rattraper. Alors je roule. Encore et encore, me contentant d'écraser l'accélérateur tout en évitant les quelques voitures sur mon chemin. Rien d'extraordinaire, jusqu'à ce qu'une énorme racine surgisse du sol pour me projeter dans les air en une secousse fort désagréable. Et là, tout commence à devenir étrange. Je suis propulsé sur une rainbow highway à la mario kart, et ma super voiture se transforme en vieille bagnole pour gosse sans toit. Pourtant, je continue à rouler. Je n'ai plus de rétroviseur mais les sirènes me rappellent pourquoi je roule.

Milan ?

C'est finalement une voix venue d'un autre monde qui m'oblige à me retourner pour vérifier que je n'ai pas un nouveau passager et là, je dois manquer un virage et c'est la chute. Je me redresse immédiatement en position assise, ouvrant les yeux avant de les refermer instantanément, aveuglé par la lumière ambiante. Un rêve. Encore.

- "Mblm... ?"

Seul un son inaudible et que l'on pourrait difficilement qualifier d'humain accepte de sortir de ma gorge. Qu'est-ce qui se passe ? Je place mes mains de chaque côté de mon corps, ayant du mal à ne pas tanguer (même en position assise, ce qui est assez inquiétant), avant de me rendre compte que les sirènes hurlante n'ont pas quitté mon crâne qui est toujours affreusement douloureux. Ouah, ça faisait longtemps que je n'avais plus connu ça. Et ça ne manquait pas.

Péniblement, j'ouvre à moitié un œil. Je n'arrive même pas à me souvenir qui pourrait être avec moi en ce moment. Mon deuxième oeil rejoint le mouvement pour se porter sur une paire de jambes résolument masculines et un sol blanc, jonché de nombreuses fringues dont les miennes et d'autres, cette fois parfaitement féminines. C'est à ce moment là que je capte que ce qui va suivre risque d'être d'être très compliqué.

Mais je ne m'attendais pas à ce qui suit. Je relève la tête, lentement, ma vision ayant du mal à faire le point. Ce simple effort associé aux images qui se superposent à un rythme irréel suffisent à faire remonter ce qui se trouvait encore dans mon estomac. Premier réflexe dû à un certain entrainement passé, ma main se tend pour attraper la poubelle à côté de laquelle j'ai dû dormir et y rend les restes de la veille. Très liquide quand même.

C'est l'inconvénient des suites de luxe. Pas de toilettes dans la salle de bain. Parce que oui, après l'image de Kakeru qui s'est infiltrée dans mon esprit, certains flashs se sont réveillés au passage. J'attends quelques secondes, la tête lamentable tournée vers ma poubelle salvatrice, avant de la reposer, de prendre une grande inspiration et de relever de nouveau le visage vers mon coéquipier, et pas seulement au basket on dirait.

- "T'es déjà debout ? T'as pas l'air très bien..."


La voix pâteuse, je ne trouve rien de plus intelligent à dire sur le moment (comme si je devais paraitre frais moi...). Et pour bien marquer mon état de fatigue intense, je me recouche à même le sol. Ce n'est pas très confortable, mais ce n'est pas ce qui me frappe le plus. Non, c'est surtout froid. Et je crois bien que je suis frigorifié aussi. C'est juste que je dois être beaucoup trop mal pour le ressentir. Je ne sais pas trop si c'est une bonne chose ou non à cet instant. Mais visiblement, la serviette que je sers encore contre moi ne dois pas être suffisante. J'entreprends donc de rechercher mes affaires au milieu du bazar total qui règne dans la salle de bain. Ouais, chaque chose en son temps.

T-shirt et chemise (froissée) trouvés et enfilés, la suite s'avère plus complexe. Pas parce qu'un boxer est plus furtif, mais parce qu'il va me falloir fournir un effort d'équilibre plus poussé. Tant pis. Je vais déjà essayer de me lever, m'aidant comme je peux du rebord de la baignoire (c'est ce qu'il y a de plus bas), tout en maintenant difficilement ma serviette pour camoufler l'endroit stratégique. Comme s'il y avait encore une once de dignité à sauver à ce stade. D'autant plus que le nouage version jupe une fois l'épreuve bipède réalisée avec brio (ou presque) n'est pas des plus classe.

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) 58318_s

[-18] Very Bad Trip : Tokyo Version ( feat. Milan & Neil ) G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum