Le Deal du moment : -40%
-40% sur la Souris Gaming sans fil Wifi Logitech Pro X ...
Voir le deal
89.99 €

Recensement des membres jusqu'au 31 Janvier !
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Ven 8 Oct 2021 - 22:45
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Vendredi 28 avril 2017

De facéties lointaines aux éclats de voix, il se tient à présent là. Dans la même chambre que lui. Et Seito ne sert à rien. Pire il n'est qu'un bout de bois rigide aux couleurs rougissantes qui ne sait pas quoi faire de ses branches et se demande à quel feu il va être brûler. Parce que oui, dans ses yeux, il y a les flammes, il y a le feu qui ne s'éteint pas. Il ne sait comment l'éteindre alors il se consume dans la fournaise de ses joues. Survivre six nuits en sa compagnie lui paraît soudain insurmontable. Et pourtant il le faut. Des milliers de questions qui affleurent à la surface de son cerveau surchargé. Incapable de traiter correctement le flux de sensations qui le parcourt alors que ses yeux naviguent nerveusement entre lui et le reste de la chambre. D'abord le bus et maintenant ça. Le destin a décidément plus d'un tour dans son sac. Il se dévoue bien volontiers pour être sa victime car il réalise soudain que c'est une chance inespérée de se rapprocher de lui, d'en apprendre plus sur sa vie, sur ses habitudes, sur ses goûts. Pour cela, il doit se montrer patient, faire preuve de tact, lui laisser de l'espace pour qu'il se sente à l'aise à ses côtés. Un souvenir d'une discussion bien trop sérieuse avec Mitsuki qui refait surface et lui permet d'organiser ses pensées. Il n'est cependant pas certain d'y arriver. Tous ces efforts qu'il lui demande de faire sans même les formuler risquent d'empiéter sur le reste de ses relations.

Samedi 29 avril 2017

A commencer par Mitsuki qui marche actuellement à ses côtés dans un cadre idyllique. Une simple marche digestive dans ce qui serait sûrement élu le lieu le plus romantique du monde s'il y avait eu un sondage. Le Cherry Garden attire des visiteurs des quatre coins du monde venus admirer la floraison de ses arbres emblématiques. Des pétales roses volettent autour d'eux, se déposent avec légèreté sur leurs habits. Les branches des cerisiers ploient sous le poids de toutes ces fleurs. Toutes semblent se battre pour attirer l'attention, s'attribuer la couronne de la plus belle éclosion et Seito, dans un premier temps, ne sait pas où donner de la tête. D'autant qu'un doux parfum les enveloppe et parasite ses sens. Au point qu'il a d'étranges pensées. L'une d'elles en particulier le surprend tellement qu'il a bien du mal à poursuivre leur conversation comme si de rien n'était. Il baisse la tête et regarde sa main qui pend dangereusement près de celle de Mitsuki. Quelques centimètres suffiraient à réduire la distance et la faire glisser dans la sienne. Mais le moment, bien qu'il s'y prête, ne correspond pas aux sentiments qu'il a pour la jeune fille. Tout du moins, il n'en est pas sûr. C'est le chaos dans sa tête. Confusion et contradiction s'entremêlent au point qu'il ne sache plus le vrai du faux. Alors dans le doute, il ne fait rien. Son regard s'attarde plutôt sur elle qui rayonne et il raccroche tant bien que mal les wagons de la conversation. Ils rigolent, son sourire est communicatif.

Dimanche 30 avril 2017

La visite des jardins du palais impérial avait été intéressante. Le guide avait su animer ses explications d'anecdotes surprenantes et de détails historiques croustillants. Notamment l'histoire du samouraï Kusunoki Masahige qui avait mené une bataille, qu'il savait perdue d'avance, pour le compte de l'empereur Go-Daigo. Sa statue trônait majestueuse dans le parc où l'on dénombrait 2800 pins, rien que ça ! Le pique-nique suivant la visite le laisse sur sa faim mais il n'a pas assez d'argent pour compléter alors il se contente du peu qu'il a sans s'en plaindre. La discussion est tranquille bien que tout le long il ait jeté des coups d'oeil au groupe de quatre garçons dont Mora et Barrossa faisaient parti. Que Takanayagi soit avec eux n'est pas étonnant mais Nakahara ? Le blond a beau être dans sa classe, il ne lui a pas vraiment adressé la parole et il est intrigué par ce rapprochement. Insidieusement, il en vient même à ressentir une pointe de jalousie. Pourquoi lui et pas moi se questionne-t-il sans bien sûr trouver la réponse. Heureusement, il est déjà l'heure de repartir. Et Seito choisit de mettre de côté tout sentiment négatif car la visite qui les attend lui tient franchement à cœur.

Il ne saurait dire si ce sont les couleurs vives des costumes, les masques que portent les acteurs ou les sentiments qu'ils expriment à travers des gestes exacerbés ; mais le théâtre Kabuki lui plaît énormément. Son côté traditionnel lui donne une fausse idée de complexité alors qu'en réalité c'est un art de la scène populaire destiné à tout type de public. Alors bien sûr, quand sur le programme du voyage scolaire il avait vu cette visite, il avait trépigné d'impatience. Le théâtre Kabuki-za à Tokyo n'est autre que le plus grand et le plus célèbre théâtre de Kabuki. Quoi de mieux pour y découvrir cette part importante de la culture traditionnelle japonaise ! L'entrée du théâtre est grandiose, Seito s'extasie devant sans se soucier d'être jugé. Une fois rentrés, ils sont pris en charge par un nouveau guide et les voilà partis pour un tour exhaustif de son origine, ses particularités et sa place dans le monde moderne. Le japonais n'en perd pas une miette et regarde avec attention tout ce qui leur est montré. Alors que le guide les informe que les rôles féminins sont aussi joués par des hommes et que cela implique qu'ils se maquillent, un sourire fleurit sur ses lèvres. Il tourne la tête vers Mitsuki,  dont il a bien du mal à se décoller.

« Tiens, ça m'rappelle quelque chose. » dit-il en lui faisant un clin d’œil. Puis, profitant d'un blanc dans le discours du guide, il s'entend demander : « Tu crois que j'ferais une belle fille ? »




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Dim 17 Oct 2021 - 15:34
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Samedi 29 avril 2017 – soir


Cher journal,
J’ai passé une super journée aujourd’hui ! Le voyage est trop cool !
Je passe pas mal de temps avec Seito, c’est cool qu’on en profite comme on est plus dans la même classe. Je vois aussi mes autres amis. Et les activités sont cool ! Bref. Le voyage est trop bien !
Cet après-midi j’ai fais du shopping dans Shibuya avec Montoro et Gabriella. C’était une sacrée après-midi ! Ils m’impressionnent tous les deux !
Et avant ça… J’ai passé le repas avec Seito, au Cherry Garden. L’ambiance était trop cool. C’est tellement romantique ce genre de lieu ! Je crois que je m’attendais à ce qu’il se passe quelque chose. Bizarrement. Je suis trop influencée par les dramas je crois.


Dimanche 30 avril 2017 – 14 heures


Aujourd’hui il fait beau, et j’ai le sourire. Je suis pas super inspirée par le programme du jour, mais ce qui compte ce n’est pas ce qu’on fait, mais avec qui ! Être bien entourée, ça motive à tout ! La matinée passe super vite. J’ai pas beaucoup profité du sanctuaire, mais la visite du jardin impérial se révèle finalement top. Genre, c’est méga beau ! Je passe le pique-nique avec Gabriella. J’ai prévu beaucoup trop pour une seule personne, alors je partage des trucs que je veux lui faire gouter.

Ensuite, on repart pour le théâtre Kabuki et c’est vraiment l’activité du jour qui me motivait le moins. Allez Mitsuki, ce qui compte ce n’est pas quoi, mais avec qui. Soit curieuse, profite du moment ! Surtout que là, je suis de nouveau avec Seito. Je suis sûr qu’avec son humour, on va bien s’amuser ici ! C’est même LA personne parfaite pour visiter un théâtre, non ?

D’ailleurs, ça parle de maquillage et de rôles féminins et je ris légèrement à sa remarque. Ca me rappelle ce moment où je le maquillais, ce moment dont nous seuls sommes au courant. Je fais mine de réfléchir et réponds rapidement avec le sourire :

- Tu as les traits fins, alors je suis sûre que tu serais une très belle femme !

Et je me rends compte tout à coup que ça peut ne pas être flatteur, alors j’ajoute :

- Enfin, tu es très beau aussi en garçon !

Et voilà que je m’embrouille plus qu’autre chose. Mes joues rosissent légèrement. Je tourne la tête vers un truc, n’importe quoi, un peu nerveuse. C’est pas que je suis mal à l’aise, c’est juste que je ne sais jamais si je dois être sérieuse ou non, ou comment Seito pourrait interpréter ce que je dis. On est dans un genre de flou un peu bizarre. Notre amitié est… Elle n’est pas comme celle que je partage avec Gideon. Je me demande souvent ces derniers temps ce qu’on est réellement. Surtout depuis la plage, le jour où il m’a enfilé son écharpe et offert une fausse bague.


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Mar 26 Oct 2021 - 22:34
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Seito devrait se sentir outré par la réponse de Mitsuki mais il n'en est rien. Peut-être parce que cette question, posée de manière anodine, cache en vérité une réflexion plus profonde. Dans la chambre le premier soir, confronté alors seul à Pablo, quelque chose d'insolite s'était produit. Ils ne s'étaient pas pris la tête, ce qui mérite d'être souligné dans un premier temps, mais il y avait eu encore plus fou. Dans un élan de sincérité, le japonais avait avoué l'une de ses faiblesses majeures. Et, alors qu'il s'attendait à ce que Mora se moque de lui, il avait été surpris de la tournure des événements. L'espagnol lui avait proposé de le toucher pour qu'il s'entraîne à être plus tactile. Aucune ambiguïté dans cette proposition, l'occasion était si belle et pourtant, Seito avait décliné l'offre. Sans doute trop de pression pour un tel exercice. Rien que d'imaginer toucher volontairement, ne serait-ce que son bras, du bout des doigts, il avait éprouvé une bouffée d'anxiété que son cœur s'était empressé de dévorer.

Alors que l'espagnol vaquait de nouveau à ses occupations, son cerveau avait fait des siennes. De fil en aiguille, son imagination débordante l'avait entraîné sur une pente glissante où l'hypothèse qu'il soit une fille prenait tout son sens. De cette proposition exubérante de s'entraîner à être tactile en le touchant, la situation aurait-elle pu déraper s'il avait été une fille ? Sauf que, se faisant cette réflexion, il avait réalisé qu'il était sérieusement en train de se projeter sur une relation avec un garçon et il avait coupé court en s'aspergeant sous un jet d'eau froide après avoir prétexté aller prendre une douche. Un reboot efficace de son système en surchauffe. Alors oui, quand Mitsuki affirme qu'il serait une belle femme, de la surprise se lit sur son visage. Vient ensuite le rouge aux joues, seule réaction possible à la suite de ses paroles qui le désarçonnent au point qu'il laisse échapper un rire nerveux. Voyant que la jeune fille est aussi gênée que lui, il choisit l'humour pour détendre l'atmosphère.

« Tu veux dire que j'suis hermaphrodite comme un escargot ? » lui demande-t-il en pouffant. Puis il se penche légèrement vers elle pour lui chuchoter : « Tu m'trouves collant, c'est ça ? »

Son sourire se fait plus franc alors qu'ils parviennent à une vitrine où toute une collection de masques est exposée.

« Alooors, est-ce qu'il y en a un à mon image ? » dit-il en regardant de plus près.

Son regard s'arrête sur un masque blanc et rouge aux oreilles pointues et les traits de son visage s'illuminent. Devant lui trône le reliquat d'un esprit surnaturel à tête de renard. Il est bien connu que ce yōkai aime à prendre la forme de belles jeunes filles. Quoi de mieux pour décrire celle qu'il accompagne. Il se tourne vers Mitsuki et déclare :

« J'vais être plus sympa que toi. Toi t'es un Kitsune ! » Il se redresse et reprend, soudain pensif : « Mais si t'as forme humaine, ça veut dire que t'as plus de cent ans... » Ses sourcils se froncent un court instant, comme s'il vérifiait ses sources, puis un sourire malicieux s'empare de sa bouche. « Et beh, tu les fais pas ! » rigole-t-il en lui faisant un clin d’œil. Puis il redevient très vite sérieux et ajoute : « C'était pour rire, hein ! Me maudis pas ! »




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Jeu 4 Nov 2021 - 15:56
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017 – 14 heures


Hermaphrodite ? Quelle drôle d’idée ! Je chasse une image d’une grosse limace avec la tête de Seito à la place. Berk. Il est bien mieux comme ça, comme maintenant ! En humain non visqueux ! Je sens son souffle sur mon oreille et mes joues rosissent légèrement. Un frisson me parcours.

- Non, ça va !

Je ne sais pas quoi répondre d’autre ; prise de court. Heureusement, il y a la visite pour passer à autre chose et ne pas penser à tout ça. La visite. Les masques.

- Oh ? Trop classe !

Moi, une kitsune ? Yaaaay ! Je trouve les kitsune trop classe. Je pouffe de rire quand il fait son petit numéro. Peut être que je devrais me déguiser comme ça au prochain halloween ?

- Je dévore les entrailles de jeunes hommes pour garder ma jeunesse, je lui réponds avec une main sur la joue et un air théâtral.

Je me penche à mon tour vers lui, et je murmure.

- Prends garde, humain, je suis un Kyubi.

Un regard à neuf queues ! Le plus fort des renards ! Je ne peux pas jouer la comédie bien longtemps, mon sourire me trahissant. Je me tourne vers les masques à mon tour, en pleine réflexion.

- Hmmmmmmmm.

Mon regard se pose sur le masque d’un démon japonais bien connu : le Oni. Mais vu sa signification, on va éviter. Qu’est ce que disais mon père déjà ? Les malheurs de la vie sont considérés comme des actions des Oni. Oui, pas fou quoi. Je vois un gobelin au long nez, et je le pointe du doigt :

- Toi tu es un Tengu ! Je suis sûre que tu produits des phénomènes mystérieux !

Je ris un peu, avant d’ajouter :

- Tu préfères quoi, l’escargot ou le Tengu ? Moi je crois que je préfère Seito tout court !



---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Jeu 11 Nov 2021 - 22:13
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Oh ce qu'il aime quand elle rentre dans son jeu sans sourciller. Seito porte ses deux mains sur son cœur et prend un air horrifié. Son imagination débordante ne l'épargne pas et le voilà soudain les entrailles à l'air. Face à lui, la Kitsune le regarde de ses yeux jaunes, les lèvres perlant de sang frais. Il semblerait qu'elle ne soit pas encore rassasiée. Adossé contre un rocher, il ne peut détacher ses yeux de sa silhouette élégante et se laisse bercer par ce jeu envoûtant. Le liquide chaud coule le long de son menton, elle est si proche. S'il lui prenait l'envie de tendre la main, la pulpe de ses doigts pourrait frôler la douceur de sa fourrure. Mais, en atteste son avertissement, il ne sait sur quel pied danser. Car soudain, la Kitsune se transforme. La jeunesse insufflée par sa chair dévorée lui permet de s'élever au rang de Kyubi. Ses neufs queues fouettent l'air alors qu'elle le recouvre de son aura mystique. Dans ses yeux brûle un mélange d'admiration et de malice. Qu'elle se ressert si elle le souhaite, il ne l'en empêchera pas. Le sourire de Mitsuki interrompt ses hallucinations et il lui faut quelques secondes pour reprendre ses esprits, pendant lesquelles ses paupières papillonnent, avant de s'exclamer :

« J'ai toujours su que tu cachais bien ton jeu ! »

Il sourit à la jeune fille et se positionne à côté d'elle pour contempler plus posément les autres masques de la vitrine. Une quantité faramineuse de questions s'accumule dans sa tête mais il craint de monopoliser le guide à lui tout seul s'il se lance. Ce qui lui vaudra assurément d'agréables quolibets. Il n'a pas plus le temps de s'en émouvoir car Mitsuki l'affuble à son tour d'une créature légendaire. Ses yeux basculent sur le masque puis reviennent sur la jeune fille et il éclate de rire.

«  Et pas que ! Dans un premier temps, je marque les esprits avec mon visage effrayant. » débute-t-il en affichant un sourire plein de dents. « Et étant moi aussi un yokai, c'est pas étonnant que tu puisses me voir. Sache que je suis un Daitengu. » poursuit-il en se grandissant pour ajouter : « J'ai beau avoir l'air sage et bienveillant, je peux moi aussi être très dangereux si je me mets en colère. » Il arque un sourcil qu'il accompagne d'un sourire narquois et proclame fièrement : « J'peux voler, faire souffler le vent et provoquer des catastrophes naturelles. Qu'est-ce que tu dis d'ça le renard ? »

Son sourire s'agrandit, tout content de lui pour sa maîtrise du sujet. Le japonais, sans s'en apercevoir, s'est rapproché progressivement de la jeune fille à mesure qu'il parlait. Sa question le désarçonne. Il fronce les sourcils pour y réfléchir quelques secondes. Bien que le choix ne soit clairement pas difficile à faire – qui diable choisirait l'escargot plutôt qu'un être spirituel des montagnes – il reste terre à terre et répond bêtement :

« Tu m'demandes de choisir entre avoir un long nez et des longs yeux ? Euh des yeux longs ? Bref, c'est super dur ton choix ! Je crois que je pr... »

Erreur système. Veuillez contacter l'administrateur réseau le plus proche. Ses joues s'enflamment. Tant de spontanéité lui coupe l'herbe sous le pied au point qu'il ne parvient même pas à se reculer. Son bras touche presque le sien, son cœur rate un battement. Il la dévisage, soudain perdu dans ce quelque chose qu'il ne saurait expliquer. Une dimension alternative qu'il contemple avec incertitude malgré les ondes de bonheur qu'elle dégage. C'est idiot, vraiment, et un brin cocasse de part leurs échanges précédents mais à la contempler de ce regard surpris, une seule pensée s'impose à lui. Claire et limpide.

Ce qu'elle est belle.

La Kyubi reprend le dessus, brièvement. Mais il chasse ses visions d'un léger mouvement de tête. En sa compagnie, la réalité est bien plus précieuse. Son visage s'adoucit, ses lèvres trahissent un début de sourire. Ses yeux, tout d'abord indécis, se posent sur sa chevelure écarlate. Tantôt une illusion, il s'ancre dans le réel et se voit tendre la main. Ses doigts caressent la pointe de quelques mèches puis se retirent.

« Je crois que je préfère aussi Mitsuki tout court. » souffle-t-il.




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Ven 12 Nov 2021 - 15:26
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017 – 14 heures


On s’amuse bien. Le tengu a beau avoir un long nez, il est super intéressant comme Yokai. Je suis surprise que Seito en connaisse autant à ce sujet ! Il a lu ça dans des livres ? En tout cas, il ne finit pas sa phrase et je le regarde un peu interloquée. Il y a un problème ? Je lève les yeux vers lui pour comprendre et je vois ses joues s’embraser. Par effet miroir, les miennes rosissent également avant même qu’il ne prononce la phrase qui m’achève, ses doigts s’approchant un peu trop de mon visage, non de mes cheveux.

Boum Boum.

Mon cœur bat un peu trop vite. C’était ça, ce que j’attendais au pique-nique, sous les cerisiers. Je me suis bien trop vite habituée à ses petites attentions, sa gentillesse naturelle et ses mots adorables. J’adore cette sensation. J’adore être traitée de cette façon. Ca me fait me sentir spéciale. Je n’ai rien d’une princesse, et pourtant depuis la fois où il m’a passé une écharpe autour de mon cou avant d’aller à la plage, je me suis souvent sentie traitée comme telle.

Et c’est vraiment agréable.

Je pense que si j’ai réussi à étouffer tous les sentiments que je développais pour Pablo, c’est grâce à ça. C’est grâce à lui. Seito est un précieux ami à mes yeux, mais je ne peux pas m’empêcher de me demander comment ce serait si on était.. Plus ?

Je rougis bien plus à cette pensée, et je lui adresse un grand sourire.

- Merci ! Je n’aimerais pas te manger les entrailles, je lâche d’une voix mal assurée.

La marche reprend, la visite continue. Mon cœur continue de battre la chamade, et le sourire ne quitte pas mes lèvres. On a peut être pas besoin d'être plus. Je ne pense pas que Seito soit intéressé de toute façon. Thomas s'était montré beaucoup plus... démonstratif. Je ne pense pas lui plaire de cette façon. Il rougit juste beaucoup, car c'est sa nature. Mais, même si on reste juste comme ça... Tant que je peux recevoir cette gentillesse, ça me va.

- J’ai hâte de voir des costumes, apparemment y a des maquettes aussi ? je dis pour relancer la conversation.


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Dim 14 Nov 2021 - 21:04
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Un frisson court le long de sa colonne vertébrale et hérisse les petits cheveux de sa nuque. La couleur unie de leurs joues le rassure autant qu'elle le perturbe. D'un point de vue extérieur – ce dont il ne se soucie absolument pas à l'heure actuelle – il ne donne pas cher de ce que les gens pourraient interpréter. Mais au diable les gens, seul lui importe cet échange, bien que rempli d'appréhension et de maladresse. Seito ne remarque pas sa gêne, pas plus qu'il ne la croit sur ce qu'elle affirme. Il sourit plus franchement et hausse les épaules.

« C'est c'que tu dis maintenant mais on en r'parle quand t'auras faim. » répond-il avec malice.

De vitrine en vitrine, le temps s'égrène. Il finit par se décider à poser quelques questions au guide, profitant d'un autre moment de simple observation. En se limitant à deux questions pour le moment, dont l'une portant sur la représentation du Kyubi et du Tengu dans le théâtre Kabuki. Ayant obtenu satisfaction, il est ravi de l'enthousiasme de Mitsuki pour la suite de la visite. Il affiche un air surpris et l'interroge aussitôt :

« Des maquettes, vraiment ? Mais des maquettes de quoi ? »

Ils suivent le guide jusqu'à une nouvelle salle où l'attente de la jeune fille est récompensée. Les portants regorgent de multiples costumes aux couleurs chatoyantes, à la broderie finement cousue et aux tissus savamment choisis. Il reste plusieurs longues secondes à admirer l'ensemble, planté comme un piquet en plein milieu, avant de s'approcher du guide qui les gratifie d'une nouvelle salve prolifique d'informations.

« Les costumes servent à identifier le rôle de chaque personnage dans la pièce, s'ils sont riches ou pauvres, héros ou méchant. Par exemple, les méchants nobles tels que Aragoto et Kugeaku ont des costumes bien plus exubérants et travaillés pour révéler leur caractère au premier coup d’œil. Le costume a une part tellement importante que les acteurs pourraient ne pas prononcer un mot que l'on saurait tout de même qui est qui. […] Les costumes sont très lourds, environ vingt kilogrammes pour certains, composés de douze couches de tissus. C'est pourquoi il faut parfois jusqu'à trois heures pour les enfiler. Heureusement les acteurs se donnaient cette peine, en plus du maquillage, pour des représentations qui pouvaient durer jusqu'à trente heures ! Évidemment, la représentation que vous verrez bientôt consiste en un seul acte afin de pouvoir vivre l'expérience du Kabuki avec légèreté. […] »

Une fois le discours terminé et quelques anecdotes racontées, en montrant certains costumes en particulier, il les laisse déambuler à nouveau de leur propre chef. Sa parole libérée, il se permet un premier commentaire :

« Vingt kilos, c'est des oufs ! J'suis pas assez costaud pour porter un truc pareil. Enfin j'crois pas, c'est super lourd vingt kilos, nan ? »

Il se déplace jusqu'à deux costumes imposants dont un détail – et pas des moindres – attire son regard. Un sourire malicieux s'empare de ses lèvres alors qu'il s'exclame à l'adresse de Mitsuki :

« Oh regarde, ils ont voulu imiter ta coiffure ! »

Impossible de se retenir plus longtemps, il éclate de rire.


Les costumes en question:
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Captur11




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Dim 21 Nov 2021 - 11:56
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017


Je fais une petite moue quand il mentionne ma faim. Même si je mange beaucoup, les entrailles non merci ! J’hausse les épaules quand il me questionne sur les maquettes. De décors, sans doute ? Je ne sais pas trop. J’ai juste entendu ça. La visite continue, et maintenant qu’on a rigolé avec les masques, je me sens un peu plus imprégnée du lieu, un peu plus concernée. C’était une bonne idée de faire cette visite avec Seito ! Je peux toujours compter sur lui ! J’écoute sagement les informations sur les costumes, impressionnées malgré moi. 20 kg ?? 3 heures ??? Ils sont vraiment passionnés ! 30 HEURES ?? QUOIII ? Mais ??? Ils dorment comment ? ET ILS MANGENT COMMENT ? Ils ont des doubleurs ? Wow, c’est une autre dimension. Ils nous relâchent pour qu’on puisse admirer tout ça, et les bavardages reprennent de plus belle.

- J’imagine que c’est moins lourd qu’une armure ? Comme les chevaliers dans les livres ! Mais oui, je me vois pas me balader avec 20 kilos sur moi !

On arrive devant deux costumes impressionnants, et je dois avouer que celle-là... Je ne l’avais pas vu venir.

- Qu... Quoi ?! Mais enfin ! Mes cheveux sont bien moins hirsutes !!

Et pendant qu’il éclate de rire, je repense à nos conversations sur Line et ce que je n’avais pas osé mettre en œuvre. La punition s’il n’était pas sage. Lui tirer l’oreil. Je profite de son inattention et hop, je l’attrape et tire légèrement dessus.

- Comment osez-vous parler ainsi des cheveux de ce pauvre... Costume. Ils ont fait de leur mieux pour atteindre ma perfection capillaire !

Je le relâche bien vite, pour ne pas risquer une nouvelle rumeur bizarre, puis je ris à mon tour, légèrement. J’ajoute rapidement :

- Je te l’avais dis que je te tirerais les oreilles si tu faisais des bêtises ! Et toi... Tu avais dit quoi déjà ?

Je m’en souviens très bien, je pense que mon ton ne laisse pas échapper cette information, mais j’ai envie de le taquiner aussi.


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Mar 23 Nov 2021 - 23:34
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Le fait qu'elle s'insurge en prenant sa remarque aussi sérieusement le replonge dans un fou-rire plus intense encore et il peine véritablement à retrouver son souffle. Sauf que rien, absolument rien ne l'avait préparé au soudain aplomb de la jeune fille qui le prend de court. D'un geste précis et rapide, son oreille est prise au piège. Ses yeux s'écarquillent sous la surprise. Un hérisson ébloui par les phares d'une voiture lancée à deux cents à l'heure n'aurait pas aussi bien réagi que lui. Son souffle s'échappe définitivement de sa poitrine exsangue et il n'est plus que sensations. Le sang remonte à son visage et, tel un caméléon, il prend la couleur pigmentée des coiffures joyeusement charriées. Son corps entier s'embrase sous la chaleur que cette punition lui inflige. Le départ de ce feu intérieur n'est pourtant pas localisé sur ses joues mais au niveau des doigts qui lui enserrent le lobe. L'incendie se propage avec appétit et consume son restant de sanité. Ses tympans reçoivent des instructions auxquelles il aurait assurément ri s'il avait été dans son état normal.

Et soudain, tout lui revient. Un carré noir que quelques secondes d'attente parent des mille et une couleurs de cet échange de messages pendant les vacances scolaires. Ses paupières s'écartent encore plus alors qu'il réalise qu'elle s'en est souvenue. Mais le plus incroyable réside dans le fait qu'elle ait osée le faire. Jamais il ne l'en aurait cru capable. Alors, quand enfin elle le libère, il reste planté comme un idiot à l'observer d'un air oscillant entre le choc et l'admiration. Jusqu'à ce que l'émerveillement efface complètement tout autre sentiment. Hébété, il amorce une réponse :

« Tu... »

Qui échoue entre ses lèvres entrouvertes. Il faudrait une quantité astronomique de lettres et bien trop de mots pour exprimer convenablement ce qu'il ressent actuellement. Car, en cet instant précis, un déclic s'opère comme une porte qui s'entrouvre dans son esprit jusqu'alors verrouillé. A croire qu'un interrupteur secret se cachait dans son oreille sans que lui-même en connaisse l'existence. Un faisceau éclaire l’entrebâillement d'une chaude lueur qui l'attire. Il se fait papillon de nuit et agite ses ailes jusqu'à plonger corps et âme dans ce halo étincelant. Derrière la porte, une autre réalité s'offre à lui. Un monde nouveau qui l'interpelle et lui souffle qu'il est sur la bonne voie. Le chemin ne semble plus si terrifiant à bien y regarder. Il se voit bien le fouler encore un moment. Seito cligne des yeux et ferme lentement la bouche. Pour la rouvrir aussitôt après, de la manière la plus surprenante qui soit :

« Prépare-toi à recevoir de la visite dans ton lit au retour de la Golden Week. »

Son regard, plongé dans le sien, se fait vibrant. Loin de lui l'idée d'un quelconque sous-entendu. Seul lui importe cette spontanéité dans leurs échanges, ce brin de folie qu'il a entraperçu, à souhaiter en être de nouveau le témoin. Fugace mais profondément ancré dans sa tête. Il prend une grande inspiration et relève avec assurance la tête. Son effronterie va au-delà de l'attitude. Sans la quitter des yeux, il ajoute :

« Tu croyais quoi ? Moi non plus, j'ai pas oublié. »

Comme s'il était seulement possible d'oublier pareille promesse.




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Jeu 25 Nov 2021 - 15:35
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017


Une simple blague. C’était une simple blague. Je me doutais bien, qu’il allait bug. Je ne veux pas le rendre gêné, je sais qu’il n’aime pas le contact physique. Mais... J’ai juste écouté mon envie sur le moment. Mon rire s’étouffe, je me calme. Sa réponse me surprend. Elle me surprend et elle me plait. J’affiche un immense sourire, toutes dents dehors. Prise à mon propre jeu, voilà ce que je suis. Alors que nos regards ne se quittent plus, mon cœur recommence à faire des siennes. Je sens son battement, plus imposant. Le sang bat plus vite dans mes tempes. Mes pupilles se dilatent surement. C’est ce qui se passe, dans ces cas là dans les animés.

Est-ce que je suis... Excitée ? Oui. Pas dans « ce » sens-là, bien sûr. Mais ce genre d’humour, ce genre de relations... Je dois dire que ça me manque. Jouer au chat et à la souris, frôler les limites, se taquiner en faisant fi du politiquement correcte. Ça. Me. Plait. J’ai un peu honte de me l’admettre. C’est dur de voir qu’on n’est pas une jeune fille pure, gentille et innocente. Le rouge ne me monte même pas aux joues, je m’amuse bien trop pour ça.

- Parfait. Il me tarde d’y être !, j’annonce de nouveau d’une voix qui ne peut cacher mon amusement, bien que je m’efforce de ne pas parler trop fort.

J’hausse un sourcil – je trouve ça trop classe, j’ai du m’entrainer longtemps pour réussir – et j’ajoute :

- A tes risques et périls !

Quelqu’un tape dans ses mains, attirant de nouveau notre attention. On va surement changer de salle ? Je lance un regard amusé à Seito, avant de me tourner sagement vers la source du bruit, mes mains liées derrière mon dos. J’espère que mon cœur va vite se calmer.


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Sam 27 Nov 2021 - 23:11
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Être heureux est un apprentissage. C'est comme à l'école, un cours à suivre à côté des mathématiques ou de l'anglais. Où il faut – et que c'est niais de l'admettre – apprendre à être heureux. S'émerveiller des petits riens dont la somme comble le cœur. Collecter les sourires comme des bons points. Construire pierre après pierre des fondations solides pour que, quand la marée monte, les digues contiennent la triste réalité. Puis, jour après jour, au moment de s'endormir, se convaincre que demain tu le feras. Demain tu apprendras. Sauf que les jours ont passé, emportant avec eux les années, et la procrastination a parasité toute tentative d'un avenir plus lumineux. L'eau s'est infiltrée dans la moindre brèche qu'elle a trouvée et la moisissure a recouvert de sa mousse verdâtre les contours de sa vie. Jusqu'à calfeutrer les fenêtres de son âme et obscurcir son jugement.

Mais Mitsuki a fait ce qu'il n'a jamais cru possible de faire. Elle a gratté de ses ongles la surface gangrenée jusqu'à créer quelques percées de lumière. Des paillettes à peine perceptibles à l’œil nu mais qu'il a senti au plus profond de sa chair. Et sous les assauts répétés de ces facéties anodines, un morceau entier de mousse s'est détaché. Sans demander leur reste, les rayons s'y sont engouffrés et ont comblé de cette chaleur étouffante cette trouée nouvellement créée. Il est ébloui par cette tâche de lumière, au point que des phosphènes lui brouillent la vue et qu'il décide, une fois n'est pas coutume, d'y aller à l'aveugle. Il y a bien longtemps que les risques et les périls ne lui font plus peur. Certains diraient même qu'il est le risque. La variable bancale de l'équation qui, au moindre coup de vent, fera basculer la tangente d'un côté ou de l'autre.

Seito se contente de lui sourire, les yeux pétillant de malice.

La réalité se rappelle à eux sous forme d'un claquement de mains autoritaire. Il tourne la tête pour en voir l'origine et constate qu'ils sont tous invités à se diriger vers la salle suivante. De nombreuses estampes démontrent l'ancienneté de cet art. Dans le lot se trouvent aussi quelques schémas explicatifs concernant la scène de théâtre et l'endroit par lequel les acteurs apparaissent. Le guide les abreuve de contenu divers et varié pour de nouveau leur laisser la possibilité de poser des questions. Seito en a une mais il la réserve à Mitsuki.

« Au fait, c'est comment la colocation avec Barrossa-chan ? » demande-t-il curieux, avant d'ajouter en riant doucement : « Ça doit te changer de son frère. »

Il n'est pas nécessaire d'en rajouter. Le frère et la sœur sont aux antipodes niveau caractère. A tel point que c'en est comique.




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Ven 3 Déc 2021 - 10:13
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017


J’essaye, j’essaye vraiment, de porter mon attention sur la visite. Mais je dois avouer que mes pensées dévient pas mal. Seito et moi... Dans un lit, on ne ferait que regarder une vidéo ou une série voyons ! On ne se ferait pas des câlins, il n’aime pas le contact. Il n’aime surement pas les câlins. Mais je me demande ce que ça serait quand même, un câlin avec Seito. Non mais, à quoi je pense. On est justes amis. Même si mon cœur s’emballe parfois, je vois bien que je n’ai pas les mêmes sentiments que ce que j’ai pu avoir pour Thomas, ou pour... Pour l’autre. Sentiments qui ont tous étaient parfaitement étouffés d’ailleurs. Les relations humaines, c’est vraiment compliqué. Mais quand même... Un câlin, ça doit être cool. Être proche de quelqu’un, ça me manque. De toute façon, j’avais pris la décision de ne plus avoir de petit ami, donc ça ne risque pas d’arriver. Ou si ça arrive, je ne veux plus être avec quelqu’un que j’aime follement, ni ne perdre la tête et faire n’importe quoi.

Sa question me surprend et me ramène brutalement à la réalité. Je cligne deux-trois fois rapidement des yeux, avant d’hocher la tête. Vite, il faut se reprendre et pas avoir la tête d’une ahurie ! Ca m’étonne aussi qu’il appelle Gabriella par son nom, pourtant ils sont dans la même classe, non ? Enfin, c’est vrai que nous, on a passé ce stade tardivement.

- Oui, niquel ! Gabriella-chan est super gentille, et puis ultra bavarde. C’est sur que ça change de Montoro-kun, c’est deux relations vraiment différentes. Mais j’aime passer du temps avec les deux ! D’ailleurs, j’ai passé l’après-midi de Shibuya à faire du shopping avec les deux, c’était sportif mais génial ! Ils sont adorables tous les deux, ça me rend un peu jalouse. Ma sœur est beaucoup plus âgée que moi, et on ne se connait que depuis quelques années après tout... La complicité n’est pas la même. Oh, d’ailleurs. Tu ne m’as pas dit ce que tu as fait à Shibuya, toi ? C’était bien ?  

Arrête de parler Mitsuki, il ne va pas pouvoir en placer une !


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Mar 7 Déc 2021 - 20:13
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



A ça, pour être bavarde, c'est clair que l'espagnole l'est. En tout cas elle l'est au moins autant que son frère parle peu. Ce qu'il a bien du mal à comprendre. Comment peut-on avoir si peu de choses à dire ? Non vraiment, ce mutisme dépasse son entendement. Tout comme cette passion pour les vêtements. Mais il se refuse à entamer un débat à ce sujet ici et maintenant. D'autant que Mitsuki lui fait part d'une petite confidence qui aiguise son attention. Elle lui avait déjà mentionné son historique avec sa sœur et il constate que du regret est toujours bien présent dans sa voix. Son cerveau nie une quelconque compréhension du problème, pire il bloque le peu de compassion qu'il pourrait ressentir à son égard. Les histoires de frère et sœur ne sont décidément pas sa tasse de thé. Le japonais la regarde un peu de biais quand la conversation dévie et ses yeux s'écarquillent face à une telle question. Qui n'a pourtant rien de fou mais qui, au vu de ce qu'ils ont fait n'a tout de même rien de catholique. Rien que d'y repenser, ses joues s'activent. Il fait mine de s'intéresser à une vitrine et répond mollement :

« Ouais ouais, c'était bien. »

Niveau crédibilité, on a vu mieux. Surtout que l'après-midi qu'il a passé était carrément bien. Alors quoi ? Qu'est-ce qui pose problème ? Qu'il ait basculé du côté obscur en fumant sa première cigarette, qu'il ait pris plaisir à voir l'environnement où l'espagnol a évolué avant d'arriver à KHS ou que son cœur ait battu la chamade a de trop nombreuses reprises lorsqu'il prenait conscience qu'il était seul avec lui. Dans tous les cas, sa réponse est bien trop vague pour satisfaire la curiosité de Mitsuki. Alors il entreprend d'en dire plus, en prenant soin de sélectionner les passages selon son audience. Pas vraiment un mensonge, une simple omission.

« Nan, vraiment, c'était bien. » se reprend-il en relevant la tête pour la regarder. Il poursuit : « J'suis allé avec Mora voir ses anciens potes de lycée. Et avant ça, on a traîné dans quelques magasins, dont une giga librairie de mangas. On avait pas une thune donc on a rien acheté mais c'était cool. Et après on s'est posé tranquille pour discuter et f... »

Il ne termine pas sa phrase, craignant soudain de faire une gaffe. Non pas qu'il la croit capable de cafter mais il ne voudrait pas qu'elle reproche à l'espagnol de lui avoir donné une cigarette. Parce qu'il aurait clairement pu refuser mais sur le moment, il en avait pas eu envie. Tout le contraire à vrai dire. Cette liberté qu'il avait ressenti en s'acquittant de cette première fois lui avait fait un bien fou. Sauf que dans les yeux de Mitsuki, il y voit la confiance qu'il se défend de bafouer. Et dans sa tête défile les paroles de Mora quand il lui avait demandé de garder ça entre eux. Ils avaient partagé un moment spécial, inespéré et presque hors du temps. Du même acabit finalement que celui qu'il vit actuellement avec la jeune fille et qu'il avait vécu sur la plage le vendredi de la rentrée. Il ne peut décemment pas lui mentir.

« Discuter et fumer. » lâche-t-il donc, comme s'il ne s'était jamais arrêté de parler. Puis très vite, il embraye pour retourner l'attention, sans qu'il soit franchement convaincu que ça suffise à noyer le poisson : « Et toi, ton shopping ? T'as trouvé des trucs cools ? Faudra que tu me montres. »

Oui, parce que ça l'intéresse vraiment. Il ne dit pas seulement ça pour se disculper.




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Jeu 9 Déc 2021 - 12:55
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017


Son ton est assez bizarre pour que je tourne la tête vers lui, mais il semble préféré la vitrine à moi. Il n’a pas l’air si emballé que ça. Ils se sont encore disputés ? Pablo l’a frappé à nouveau ? Je suis un peu perdue dans mes questionnements. Mais finalement, il daigne lever les yeux vers moi et me donne une réponse un peu plus complète ! C’est clair que ça à l’air sympa, d’en savoir plus sur Pablo. Je me demande comment il était, avec ses anciens amis. Par contre, Seito butte sur la fin de phrase et mes yeux montrent surement mon interrogation.

Les mots tombent et ma bouche s’entrouvre malgré moi sur le coup de la surprise.

- Ah. D’accord.

Il me pose ensuite une question, mais j’ai un moment de flottement. Je digère l’information. Je ne comprends pas les gens qui fument. Ça coute cher, ça sent mauvais, ça réduit les performances sportives, et c’est mauvais pour la santé. Où est l’intérêt ? Et puis, jamais Seito n’aurait pensé à faire ça de lui-même, non ? Il s’est forcé pour être ami avec Pablo ? Ils ont vraiment une relation bizarre. Pendant tout ce temps, mes sourcils sont froncés.

Enfin, je me rattache à sa question, pour ne pas alourdir l’ambiance. Je ne suis pas sa mère, je ne vais pas lui faire la morale. J’aimerais bien savoir pourquoi il a voulu faire ça, et s’il compte recommencer mais... C’est peut-être juste de la curiosité mal placée ? Je toussote un peu, et regarde à mon tour une vitrine.

- Oui, c’était bien. Gabriella et Montoro sont de bons conseils ! Je voulais changer un peu de style, donc je pense qu’avec leur aide, ça pourrait être pas mal. En tout cas, je suis contente de mes achats. Je te ferais un défilé plus tard, si tu veux. C’est mieux que de voir les vêtements pliés, j’imagine ?

J’hausse les épaules. Le ton est normal, ok ! J’ai presque l’air enjoué. J’espère que mon trouble ne se voit pas trop. Je me sens bien avec Seito, à l’aise. Je me sens presque aussi complice qu’avec Kazuhiko. Je dirais même que Seito comble parfaitement le vide que m’a laissé mon ami d’enfance en disparaissant à nouveau de ma vie. Je n’ai pas envie que ça change, alors je n’ai pas envie de l’embêter avec ça. J’espère juste qu’il ne va pas se laisser entrainer dans des sales plans.


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Jeu 9 Déc 2021 - 22:46
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Un idiot fini, c'est tout ce qu'il est. Il aurait dû se taire est la première constatation qu'il fait face au soudain mutisme de Mitsuki. Ses deux mots sont tranchants. Elle est déçue et cela le blesse plus qu'il ne l'aurait cru. Pas elle, se dit-il. Il ne saurait subir une nouvelle défection. Quand bien même il a l'habitude de décevoir les gens, il est contrarié qu'elle le soit. Son cœur se serre, il baisse les yeux. Peut-être est-ce un mal pour un bien. Être réglo est une philosophie de vie qu'il s'impose. A lui avouer maintenant, il se déleste de contraintes inutiles plus tard. Jouer avec les mensonges est épuisant et il se refuse à y prendre goût. Bien qu'il serait clairement aidé si sa bouche ne dépassait pas sans arrêt ses pensées. Il lui faudrait une digue pour faire barrage au nombre incalculable de fois où il a laissé échapper ce qu'il n'aurait pas dû. Ses doigts triturent la tirette de sa fermeture éclair. Le blanc qui s'en suit est mortifiant. Tout ce à quoi il pense pour se justifier ne ferait qu'empirer les choses. Le japonais soupire et cale ses mains dans les poches de son pull à capuche. Il jette un bref coup d’œil vers elle quand finalement elle se remet à parler. Du soulagement sous forme de lest face à ce dérapage impromptu, il s'empare de sa réponse comme d'une bouée de sauvetage et s'y accroche avec une ferveur méconnue. C'est sur un ton allègre qu'il montre sa surprise :

« C'est vrai ? Tu veux bien ? »

Il passe alors une main dans ses cheveux, un peu embêté par ce soudain enthousiasme de sa part. Serait-il donc aussi désespéré à se cramponner ainsi à ses basques ? Pire qu'une moule à un rocher. Il doit au moins essayer de lui expliquer. Rien qu'un peu. Juste ce qu'il faut pour qu'elle ne le juge pas trop vite.

« Il... » débute-t-il avant de repérer Mora et sa copine pas très loin d'eux.

Seito se mord la lèvre et reporte son attention sur Mitsuki. Les maquettes lui passent complètement au-dessus de la tête. Il a bien plus important à régler. Pour se faire, il se fait violence. En partie pour lui montrer qu'elle compte pour lui et qu'il craint de ne l'avoir froissée pour toujours. Ses doigts frôlent les siens et agrippent le bout de sa manche.

« Viens. » lui souffle-t-il tout en l'attirant plus loin.

Il s'arrête devant une autre vitrine dont le contenu lui restera inconnu. A la place, il fait face à la jeune fille et déclare :

« C'est pas sa faute, OK ? C'est juste arrivé. J'voulais tester, c'était l'occasion. »

Il sent comme un poids s'envoler de sa poitrine. Vraiment étrange comme il éprouve des facilités à lui confier son ressenti. Il ne croit pas avoir jamais pu le faire avec qui que ce soit, c'est aussi troublant que grisant. Une vive impression qu'il n'est plus seul et que le monde n'est pas aussi noir qu'il le croyait. Ses yeux cherchent les siens. Il a besoin de son soutien, il doit voir qu'elle lui pardonne.

« J'veux pas que tu te fasses des idées, je... »

Il soupire de nouveau et se passe une main sur le visage. Comme il lui est difficile d'exprimer ce qu'il ressent. Les mots ne viennent pas naturellement quand il s'agit d'être sérieux. Seito baisse la tête. D'une petite voix penaude, il lui avoue :

« J'aime pas quand tu souris pas. Et encore moins quand c'est à cause de moi... »




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Ven 10 Déc 2021 - 11:11
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017


J’hoche la tête. Bien sûr que je veux bien, sinon je ne le proposerais pas. C’est plutôt pour lui que ça doit être un peu chiant, de voir ça. Je me tourne vers lui, pour lui sourire. J’ai l’impression qu’il y a un malaise, mais je ne sais pas vraiment quoi. Je ne suis pas douée pour décoder les trucs, et pour ce genre de conversations. Je suis surprise par ses doigts qui frôlent les miens, et j’aurais presque envie d’attraper sa main, comme sur la plage. Mais ce n’est ni le moment, ni le l’endroit pour ça. Ca l’aurait été, sous les cerisiers. Je me laisse trainer docilement par la manche, me demandant bien pourquoi on doit changer de place.

Je le regarde me faire face, et je ne me sens pas très à l’aise. On va avoir une dispute ? J’ai dit quelque chose de mal ? Je me gratte la joue, un peu nerveuse mais il prend enfin la parole. Ma main retombe mollement le long de mon corps. Il essaye de disculper Pablo ? Pourquoi il pense à sa réputation à lui ? Leur amitié est vraiment déséquilibrée. Il avait beau « vouloir tester », moi je suis sûre que c’est Pablo qui l’a entrainé là-dedans. Si on avait passé la journée ensemble, il ne l’aurait pas fait, non ? Donc bon. Mais je n’ai rien à dire à ce sujet, je n’ai pas à m’en mêler. Je me contente d’hocher la tête.

Ca ne change pas vraiment mon avis sur Pablo. Je me sens bien avec lui, je rigole bien aussi. Je sais qu’il y a des différences culturelles entre nous et qu’il est clairement du type « bad boy ». Est-ce que ça me déplait ? Non ! Mais ça a suffit à me raisonner, à mettre de la distance entre nous quand il me draguait. Car je n’ai pas besoin d’avoir ce genre de relations amoureuses, dans ma vie. En ami, il me suffit amplement. Par contre... J’ai vraiment peur pour Seito. Je n’arrive pas à comprendre leur relation et l’attachement de Seito pour Pablo, alors que Pablo est beaucoup moins sympa avec lui qu’il ne l’est avec d’autre. Enfin, il est peut être sympa « tous les jours », j’en sais rien. Mais les coups et la cigarette, c’est pas fou ça.

Mon regard se pose dans le sien. Il a l’air encore troublé. Mon silence le dérange ? C’est vrai que... Il ne peut pas savoir ce que j’en pense. Mais je préfère ne rien dire, que de mentir ou de blesser. J’ai peur de lui faire du mal, donc je préfère me taire. Il semble acculé, quand il m’avoue quelque chose qui fait fondre mon cœur. Je suis prise de culpabilité, et je fais un petit pas pour réduire la distance entre nous. J’ai envie de le prendre dans mes bras, mais ça ne lui fera pas plaisir, donc je m’abstiens.

J’ai envie de le toucher. De le rassurer par un contact, aussi léger soit-il. De lui dire que tout va bien, et que je suis là. D’habitude, je n’ai pas de mal pour parler à tort et à travers, mais là j’ai le sentiment de marcher sur des œufs. Pablo s’en fiche peut être de taper un de ses amis, mais moi... Je n’ai pas envie de le blesser, quelque soit la manière. Ses paroles raisonnent dans ma tête, et mon cœur s’emballe à nouveau. Il n’aime pas me voir triste ? Il veut me voir sourire ? Je sais bien que c’est juste, comme un ami qui se préoccupe de son amie. Mais ça me fait plaisir, malgré la situation.

- Tu n’as rien fait de mal, ne t’inquiète pas. J’ai juste été un peu surprise, d’accord ? Je ne t’imaginais pas vraiment faire ce genre de truc. Mais la vie est faite d’expérience. J’espère juste que ça ne deviendra pas une habitude. Même si tu fais ce que tu veux, je n’ai pas envie que tu te ruine la santé. Les jeunes commencent souvent par imitation, mais ensuite... Tu peux devenir dépendant. Et tu n’as pas besoin de ça pour paraitre cool, ou te faire des amis. Tu es... Tu es déjà super comme tu es, tu sais ? Moi j’adore le Seito que je connais déjà.

Mes joues prennent une teinte écarlate, et je détourne les yeux.


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Jeu 16 Déc 2021 - 23:01
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Un petit pas pour elle mais un grand pas pour Seito. Il se fige mais ne trahit pas son trouble grandissant alors qu'il cherche à déceler ce qui se cache dans ses pensées. Derrière ses pupilles brunes, il craint d'apercevoir une tempête qu'il ne sera pas en mesure de combattre. Alors, quand enfin Mitsuki prend la parole, il la regarde de manière plus intense encore. Elle dit s'inquiéter mais il ne comprend pas de suite pourquoi. Il n'a pas à attendre longtemps pour que ses interrogations s'effacent, la surprise se lit sur son visage. Mettant de côté cette généralité qu'il croit tout droit sortie de la bouche de son père, il encaisse le compliment avec stupeur. Ses lèvres s'entrouvrent légèrement. C'est idiot mais son cerveau est incapable de traiter correctement cette donnée. Lui, super ? Si elle savait comme elle se trompe. Et comme ça lui fait mal de l'admettre. Paraître cool est indispensable à sa survie. Se faire des amis est une nouveauté dans son petit monde étriqué. Il n'a rien d'extraordinaire. Un simple lycéen raté qui galère à se maintenir à flot. Elle est si loin de la vérité que les coins de ses lèvres s'affaissent. Heureusement, elle a détourné la tête.

Alors qu'elle... elle est solaire. Elle a ce je-ne-sais-quoi qui l'intrigue et le pousse dans ses retranchements. A s'aventurer en territoire inconnu malgré les nombreux dangers dont il a déjà essuyé les plâtres. Il aimerait lui aussi faire un pas, bien qu'infime, vers elle. Une preuve de plus qu'il l'estime. Maintenant qu'elle a donné son avis, il ne lui en veut pas d'avoir montré son désappointement. Ce qu'elle ne sait pas encore, c'est que des déconvenues, elle en aura d'autres. Il a déçu tant de gens, mais il a une tendance à blesser tout particulièrement ceux qui ont été ou ont essayé d'être proche de lui. Malgré tout, il ne parvient pas à se résoudre à s'éloigner. La solitude est terrifiante. Au fond de lui, Seito est cet enfant que le monstre caché sous le lit effraie et contraint à dormir avec une veilleuse. La peur au ventre, il lutte pour garder la tête froide mais sait d'avance que, s'il advenait que la lumière s'éteigne, il resterait prostré dans le noir sans espoir de s'en sortir. Mitsuki est cette lumière inattendue dans le brouillard de son existence. Plus il la regarde, plus il en prend conscience.

Adorer le Seito qu'elle connaît peut être relativement aisé. Après tout, dépouillé de ses tourments filiaux, le japonais est un garçon souriant et avenant. Sauf que ce portrait est très loin de la vérité. Il se définirait comme un iceberg. Frileux des rapports humains, sa bonhomie cache une immense partie immergée que peu de gens ont eu le plaisir d'apercevoir, ou plutôt la mortification dans son cas. A défaut de bouger son corps, sa main gauche prend le relais. Bien qu'hésitante, son cœur dérouté lui insuffle le courage nécessaire pour ce brin de folie qu'il est en passe d'accomplir. Ses doigts fendent l'air sans un bruit, sans un avertissement. Et c'est avec une extrême prudence qu'il frôle le menton de sa camarade pour lui relever la tête et ainsi croiser son regard jusqu'à présent lointain. Le contact de sa peau l'électrise.

« On poursuit la visite, partenaire de thé glacé ? » lui demande-t-il simplement.

Ce surnom n'est bien évidemment pas anodin. Ses doigts s'écartent et retrouvent le confort de la sécurité, contre lui. Non, il n'est pas super mais à quoi bon l'infirmer ? Cela amènerait une discussion stérile dont il ne veut même pas entendre parler. Seito lui sourit et jette un regard derrière elle. Tout le monde semble vaquer à ses occupations sans se soucier le moins du monde d'eux. Il reporte son attention sur la jeune fille et sourit de plus belle en affirmant :

« Je sais pas toi mais moi j'ai juste envie d'une chose là, c'est de voir la représentation ! »




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Ven 17 Déc 2021 - 17:03
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017


Mes yeux… Mon attitude… Ca sonnait comme une déclaration d’amour, non ? Je rougis encore plus, nerveuse d’entendre sa réponse. Mon cœur bat beaucoup trop vite. Est-ce que j'ai bien fait ? Est-ce que c'était trop direct ? Ce n'est ni le lieu, ni le moment idéal. Je me rappelle que pour Thomas, c'est moi qui lui avais demandé de sortir ensemble, mais c'était super ambigu, aussi.

Un contact. Je suis surprise par le geste et ma tête ne tarde pas à obéir à cette demande implicite. Mes yeux se relèvent alors que je tente de le sonder. Ce geste est si doux… Est-ce qu’il … ?

Et là, c’est la douche froide. Il évite totalement le sujet ? Il ne m’a pas pris sérieusement ? Tant mieux, non ? Parce que c’était une déclaration indirecte et pas voulue ? Mais dans un sens… Il me voit vraiment que comme une amie, non ? Il ne répond pas pour m’empêcher d’être mal à l’aise ? Je ne l'intéresse pas ? Mais en même temps, moi est ce que j'ai envie que notre relation change ?

- Oui, allons-y !

Je lui adresse un petit sourire et me remet en marche pour regarder le reste de l’exposition. Mais je regarde sans voir. J’ai du mal à cacher mon trouble, donc je suis un peu silencieuse. Mais si je suis silencieuse, il va croire qu’il y a un problème et la situation va se reproduire.

- C’est quoi déjà la représentation ?

Oui parce qu’avec tout ça, moi j’ai complétement oublié.


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Sam 18 Déc 2021 - 16:10
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Toute proportion gardée, il croit ne pas s'en être trop mal sorti. Il ne considère pas qu'avoir gardé le silence est un problème. Tout ce qui lui importe à l'heure actuelle est qu'elle ne le juge pas plus et qu'elle accepte – rien qu'un peu – ses défauts et ses faiblesses. Seito se sent bien. Et quelle sensation merveilleuse de prendre conscience que, même en sondant, le futur ne semble soudain pas si noir. Son acquiescement l'enjoint à reprendre la visite. Tout en se remettant à marcher, il répond :

« Je sais même plus, le guide va sûrement le redire avant qu'on s'installe dans la salle. »

Il se rend compte que les maquettes sont la dernière étape de la visite, ce qui implique qu'ils ne vont pas tarder à assister à la représentation. Ils rejoignent le groupe d'élèves et de professeurs et le guide les informe succinctement de l'acte qu'ils s'apprêtent à voir. Il lui est naturel de s'asseoir à côté de Mitsuki, il ne lui pose même pas la question. Son regard navigue sur l'espace qui l'entoure, les gradins plus haut, la scène où le premier décor est planté. Pendant ce temps, le reste des élèves prend place. Seito remarque alors que Pablo et sa copine se sont assis la rangée devant eux et contient un soupir. Plutôt que de s'en formaliser, il repose son attention sur Mitsuki.

« Ce serait marrant qu'il y ait une Kitsune dans la pièce. » glisse-t-il à la jeune fille. Puis son sourire devient malicieux alors qu'il ajoute : « Si y'a pas, j'pourrais toujours dire qu'il y en a une dans le public. »

Loin de lui l'idée de l'afficher en public mais il aime la taquiner. Il retire son manteau qu'il n'avait pas encore ôté de ses épaules et le pose sur ses jambes. Les conversations semblent plutôt animées peu importe où il porte son regard. Mais alors qu'il dévie de nouveau sur le garçon, l'espagnol se penche vers sa copine et lui chuchote quelque chose à l'oreille. Il n'entend pas ce qu'il lui dit mais ce geste suffit à l'agacer. Pire, il déclenche chez lui une révolte interne que son cerveau prend très à cœur. Les lumières s'adoucissent, signifiant aux spectateurs que le spectacle va commencer. Il y voit comme un signe.

Plus il regarde Mora, plus lui revient en tête ses paroles. A cela se mélange ce moment manqué sous les cerisiers en fleurs. Et par-dessus s'empile ce sentiment désagréable d'être en retard, de ne pas faire comme tout le monde, de s'exclure de ce monde qui demande le rapprochement.

Un premier acteur entre en scène, une sorcière. Il bouillonne. Peut-être aurait-il dû lui répondre, par simple politesse. Lui retourner le compliment. Ne pas la laisser dans l'inconnu. Il y est habitué à ce vide pesant mais elle... Il hésite. Et ce doute le tue à petit feu. Il existe un possible et cette brèche, bien que mince, le laisse pantois. S'y engouffrer n'est peut-être pas la meilleure des idées mais c'est le choix rationnel. La promesse d'une vie cadrée. Quand bien même son cœur se serait affolé en présence d'un... Non, c'est impensable. Le chemin qui se dessine devant lui est forcément le bon. Ses yeux quittent momentanément la scène pour se poser sur la main droite de la jeune fille.

Il approche sa main gauche et, l'air de rien – seulement en apparence –, il glisse ses doigts entre les siens. Son regard se recentre sur la scène. Ah tiens, il n'a pas souvenir d'avoir vu ce personnage apparaître. La pièce importe peu finalement. Seule importe la chaleur qui se diffuse au creux de sa main.




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Mar 28 Déc 2021 - 11:11
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017


J’hoche la tête, et lui adresse un sourire. Il n’y a rien à ajouter. J’ai un peu de répit pour me remettre de mon ascenseur émotionnel. On se dirige d’ailleurs rapidement vers la fin de l’exposition – et donc la représentation. On s’assoit l’un à côté de l’autre naturellement et je tapote mes joues pour voir si elles ne sont plus brulantes. Tout semble redevenu normal – ouf.

Je fais un petit signe de la main à Seiko quand elle ne s’assoit pas loin de nous, sur la rangée de devant. Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de lui parler récemment, c’est dommage. C’est une chouette fille ! Mais… Je ne pense pas que ce soit bien de copiner avec, maintenant qu’elle sort avec Pablo. Même si je n’ai plus de sentiment pour lui, ça serait malaisant de … D’entendre leurs histoires quoi.

Je ne peux pas m’empêcher de rire quand Seito mentionne « la Kitsune ». Ça me plait bien, ce petit surnom.

- La kitsune va peut être te manger avant la fin de la pièce !, je lui chuchote pour réponse.

Les lumières deviennent plus douces, et je me mets à l’aise. J’ai hâte de voir la représentation. J’espère que ce sera amusant. Je suis sûre que ça plairait à mon père, et par opposition j’espère que ça ne va pas me plaire. Je sais, c’est puéril. Mais je vois du bon dans tout ce qui m’éloigne de lui – et de ses pensées étriquées. En ce moment, même quand j’essaye d’y mettre de la bonne volonté, tout se passe mal. Autant ne plus essayer, non ?

Un contact me sort de mes pensées. Surprise je pose les yeux sur ma main, mais je les relève bien vite – de peur de croiser le regard de Seito. La… Il… Main… Il ?? Mes joues s’empourprent et je ne serais jamais si la pièce est bien ou non. Mon cœur bat vite, mes pensées s’affolent. Est-ce que c’est une réponse ? Est-ce qu’il veut plus que de l’amitié ? Est-ce que c’est juste amical ? Est-ce que c’est comme à la plage ? Mais c’était quoi à la plage d’ailleurs ? Qu’est ce qu’on est finalement ?

Malgré toutes mes questions, je resserre délicatement mes doigts contre les siens. Non pas que la délicatesse soit une de mes qualités, mais là je fais attention.

J’ai l’impression que tout est flou, et je n’aime pas ça. J’aime les choses définies, stables. Mais si je dois être honnête… Sa main dans la mienne… Ca, ça me plait.

Je ne sais pas ce que je ressens réellement, mais je décide de profiter des choses agréables, aux moments où elles arrivent.


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Mar 28 Déc 2021 - 20:34
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Il se souvient d'une danse, d'un costume au rouge flamboyant, d'une réplique particulièrement aiguisée. Le reste a fondu comme neige au soleil au creux de leurs mains enlacées. Un trouble, que ce soit dans les battements de son cœur ou dans les hachures de sa respiration, a obscurci son esprit. Diffus mais bien présent. Une ombre dans ce tableau idyllique qui les surplombe mais qu'il fait mine de ne pas voir. Non pas par peur mais plutôt à cause de l'indécision qu'elle pourrait causer s'il advenait qu'il cherche à comprendre le pourquoi de cette épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Le regard bien ancré sur la scène, il apprécie le spectacle sans vraiment être concentré. Et dire qu'il attendait ce moment de la journée avec impatience !

A la place, il a trouvé du réconfort en cette Kitsune providentielle. Et qu'importe les tracas qu'une telle association pourraient lui apporter, il n'en reste pas moins convaincu qu'il a fait le bon choix. Tout du moins, il fait tous les efforts du monde pour s'en convaincre. Surtout quand Mora et sa copine poursuivent leur messe basse devant eux. Il oblitère sans scrupule cette folie qui s'empare de lui quand ses yeux se posent sur ce garçon et le font divaguer au-delà du réel et de la bienséance. La main de Mitsuki est douce. Elle appelle au calme et à la retenue. Une citation de Saint-Exupéry lui effleure l'esprit. Ce n'était qu'un renard semblable à cent mille autres. Mais j'en ai fait mon ami, et il est maintenant unique au monde. Sa main se resserre contre celle de la jeune fille. Comme une confirmation de tous ces mots qu'il a gardé sous scellés.

Un nouveau coup d’œil sur Mora lui rappelle leur après-midi à Shibuya. Notamment cette page de manga dont les mains nouées avaient semé des graines d'égarement dans ses émotions exacerbées du moment. Se tenir la main veut forcément dire plus. Il n'en était pas sûr il y a quelques jours mais maintenant que la sienne réchauffe celle de Mitsuki, il en est de plus en plus convaincu. Souhaite-t-il seulement ce plus ? De cela, il est confus. Il croit le vouloir mais ne saurait dire s'il est prêt à en assumer les conséquences. Pour autant, il n'aurait pas amorcé une telle approche s'il n'avait pas ressenti l'once d'un plus. A craindre le contact, cette chaleur est forcément le signe d'un changement. On pourrait même dire que la jeune fille est privilégiée. Un traitement de faveur qui l'amène à penser que seule la peau sépare l'amour de l'amitié.

Les lumières l'éblouissent. Il cligne des yeux et réalise que le spectacle est terminé. Et surtout qu'il faut applaudir. La magie rompue, il retire maladroitement sa main du cocon protecteur et acclame les acteurs à son tour. Une bien belle performance, il lui semble. Tout est un peu flou dans sa tête. Il pivote vers sa camarade et lui demande, en balbutiant malgré lui :

« Ça... ça t'a plu ? »




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Dim 9 Jan 2022 - 15:40
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017


Depuis que sa main s’est resserrée sur la mienne, mes pensées ont vagabondé loin, très loin en dehors du théâtre et en dehors du temps. Je me suis imaginée plein de choses, un peu trop même.

Alors que le clap de fin se fait entendre, je n’ai qu’une seule pensée « Déjà ? ». Non pas que j’ai suivis la pièce, dire que j’y ai prêté attention serait mentir. Mais si elle se termine, ça veut dire que nos doigts vont se séparer à nouveau. Je ne sais pas quand une autre situation comme celle-ci se présentera, et j’essaye de faire taire mon cœur qui proteste contre cette fin soudaine. Profiter de l’instant présent ; profiter de l’instant présent ; profiter de l’instant présent.

Il ne faut pas trop en demander. Etre raisonnable. Profiter de ce qu’on nous offre.

Ce n’est pas du tout ma personnalité, mais c’est une bonne occasion d’essayer de changer.

Nos mains sont à présent belles et bien séparées et j’applaudis mollement, car les autres applaudissent. J’arrête vite pour me frotter les yeux, tel un chat qui ferait sa toilette. J’ai du mal à m’habituer au changement d’éclairage.

Le rouge toujours aux joues, je n’ai qu’une réponse en tête lorsque Seito me demande si le spectacle m’a plu :

- Oui.

Et je ne pense pas du tout au spectacle. Mes joues ne peuvent heureusement pas rougirent plus, et je lui adresse un grand sourire. Je me sens presque timide, et ça ne me ressemble pas du tout. Aaaah, ces petits picotements qu’on ressent au début d’un rapprochement. C’est tellement doux. Voilà que je repars sur des pensées étranges. J’enfile de nouveau ma veste.

- Et toi ?, je pense enfin à lui demander.


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 544
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang DOAUR5R [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang UvBe1PB [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Mar 11 Jan 2022 - 21:10
DIMANCHE 30 AVRIL 2017



Seito ne saurait dire si elle se réfère au spectacle ou à ce contact prolongé. Et le chaos de ses pensées est un miroir de la jeune fille, en moins souriant. Pas qu'il soit mécontent de la tournure qu'ont pris les choses, mais plutôt embarrassé de ne pas pouvoir trancher convenablement sur ce qui lui a plu. Pourtant c'est idiot, il devrait faire taire cette petite voix qui lui souffle des mensonges éhontés. La sensation de bien-être qu'il a ressenti est bien réelle, il ne l'a pas rêvé. Pour s'en convaincre, il se pince discrètement la peau sur la main. Pas de doute, il est bien ancré dans la réalité. Tout autant que Mitsuki qui le regarde avec ce sourire resplendissant et ses joues couvertes d'une gêne adorable. Quel abruti de prétendre vouloir autre chose que celle qu'il a devant les yeux. Un sourire timide étire le coin de ses lèvres alors qu'il répond par un simple :

« A moi aussi. »

Il n'ose en dire plus de peur d'éclater définitivement la bulle dans laquelle il flotte. Intérioriser ce qu'il ressent est habituel, il n'est donc pas surpris par le tumulte assourdissant que lui renvoie son esprit exténué. Il ne pourra donner plus, il le sait. Tout du moins, pas aujourd'hui. Peut-être pas avant plusieurs jours. Ayant avancé d'une case, il ressent le besoin de reculer à nouveau. Reculer pour mieux sauter, comme le dit l'adage. Comme il lui est difficile d'appréhender ce plus qui a échoué sur les berges de sa conscience. Imaginer une poule devant une fourchette est une image trop amusante pour métaphoriser son véritable état d'esprit. Plus il essaie de mettre des mots sur ce qu'il croit exister, plus la confusion s'y entremêle et tiédit ce flocon de douceur. Au point que très vite, un bref coup d’œil autour de lui, l'illusion n'est plus.

Les deux pieds sur terre, la gravité reprend ses droits et appesantit la moindre de ses réflexions. Qui croit-il berner en s'imaginant qu'il serait capable de plus ? Pire encore, en osant assumer qu'il mériterait plus. Mitsuki est déjà incroyablement patiente avec lui et il ne saurait lui imposer plus. Puis, pourquoi le ferait-elle ? Il n'a rien d'intéressant. Il n'a pas la même stature que Mora, pas la même sagesse que Tanaka et encore moins la même prestance que Barrossa. Elle lui sourit sûrement  avec autant d'entrain parce qu'il porte sans arrêt ce costume de clown qu'il s'est cousu. Quel crétin de s'être mis en tête un possible voué à l'échec. Seito se lève de sa place et remet son manteau aux manches effilochées. Son regard se perd sur la scène à présent déserte et il s'entend dire :

« Vérifie que t'as rien oublié à ta place. »

Ne prenant pas en compte son propre conseil, il suit la file des élèves et s'assure seulement que Mitsuki le suit. Une fois sortis du théâtre, chacun y va de son petit commentaire sur la pièce à laquelle ils viennent d'assister. Il ne se sent pas d'humeur à contrer les mauvaises critiques. Les mains dans ses poches, il lorgne sur sa colocataire et cherche quoi dire pour ne pas créer de malaise. Ses yeux finissent par tomber au sol et il passe une main paresseuse dans sa chevelure chaotique. Il se mordille la lèvre inférieure, signe de nervosité, et voit dans la sincérité une échappatoire bienvenue. Aussi il avoue à sa camarade :

« Tu vas sans doute rire mais en vrai... j'ai pas trop trop suivi la pièce. Genre même... pas du tout. »




---------------------------------

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Signature
Elève ; en 3ème année
Mitsuki Iroka
■ Age : 22
■ Messages : 1937
■ Inscrit le : 02/11/2019

■ Mes clubs :
[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang M9CeBJb [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang GXkLotl


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2014
Mitsuki Iroka

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Ven 14 Jan 2022 - 15:50
Je suis né avec la tragédie dans le sang | ft. Seito Mori

Dimanche 30 avril 2017


- Hm ?

Sage conseil, je vérifie donc. Non, je n’ai rien oublié. Il a vu quelque chose, ou c’était juste au cas où ? J’hausse les épaules. Tant mieux d’être certaine de n’avoir rien laissé en tout cas. Ce n’est pas comme si ce serait facile de revenir ici chercher des choses.  Je rejoins Seito en me dépêchant pour ne pas le perdre de vue.

On sort du théâtre. On est plutôt silencieux, mais ça ne me gène pas. Je profite encore du bien être que je ressens suite à ce qui s’est passé dans cette salle. Mes mains sont le long de mon corps et je ressens des picotements fantômes dans ma main. C’était doux et agréable, et j’ai le sourire aux lèvres.

C’est Seito qui brise le silence et je ne m’y attendais pas. Je lui souris, attendrie. Je m’approche un peu pour lui parler à voix basse, et je lui dis :

- Moi non plus. Je n’ai rien écouté du tout… Mais… Ça ne me dérange pas le moins du monde !

Je ris un peu et mes joues sont de nouveaux un peu rosées.

- Faut croire que quelqu’un a décidé de me distraire !


---------------------------------

 [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Mitsusigna
Parle en japonais #3366cc et en anglais #b354a0 | thème ♪
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

[Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang Empty Re: [Théâtre Kabuki] Je suis né avec la tragédie dans le sang

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum