-67%
Le deal à ne pas rater :
DORMIPUR Oreiller à mémoire de forme MEMOVITA 60×60 cm
9.99 € 29.91 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -20%
Super Mario 3D-All Stars – Jeu Nintendo Switch
Voir le deal
35.99 €

Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 353
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Hôtel] Sociabilisation 101 DOAUR5R[Hôtel] Sociabilisation 101 UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Hôtel] Sociabilisation 101 Empty [Hôtel] Sociabilisation 101

Dim 10 Oct 2021 - 11:32
LUNDI 1ER MAI 2017 - SOIRÉE



Encore une journée bien remplie. Jusqu'à présent toutes les activités proposées lui avaient plu. Seito y avait trouvé son compte, que ce soit niveau culture, discussions animées et franches rigolades. Mine de rien, crapahuter ainsi des journées entières s'avérait fatiguant et le retour à l'hôtel en bus avait été animé. Aussi, profitant du quartier libre jusqu'au repas, il s'éclipse dans sa chambre pour s'affaler sur son lit. Mora n'étant pas dans le coin, il profite de cette accalmie pour se vider complètement la tête de toutes ses pensées volatiles qui lui encombrent l'esprit à longueur de temps. En tournant la tête son regard s'attarde sur le lit de l'espagnol et ses affaires éparpillées un peu partout. Côtoyant les siennes sans aucune pudeur. Il ferme les yeux et respire profondément. S'emplir d'air jusqu'à exploser, puis l'expulser lentement jusqu'à quasiment suffoquer. Tout pour mettre de côté cette tentation malsaine de satisfaire sa curiosité en regardant de plus près ses affaires. Il pivote sur le flanc et glisse sa main sous l'oreiller. Avant même qu'il s'en rende compte, il s'assoupit.

Il émerge cinquante minutes plus tard, complètement déphasé. Mauvaise idée que de se redresser brusquement, sa vision se noircit et il lui faut plusieurs longues secondes d'immobilité pour regagner ses sens. Plus lentement, il se redresse et s'assoit sur le rebord du lit avant de s'emparer de son portable pour y vérifier l'heure. 18H57. Son ventre lui intime fortement de se diriger séance tenante vers le restaurant de l'hôtel. Un effort surhumain plus tard, deux bâillements à s'en décrocher la mâchoire et un profond étirement de ses bras vers le plafond, il quitte sa chambre et part à la recherche de ses camarades. Aucune trace d'Iroka, Mora ou encore Barrossa. Où diable sont-ils donc passés ? Son sommeil l'aurait-il empêché de vivre une aventure incroyable ? Baillant pour la troisième fois, il décide de passer les portes du restaurant quand même et remarque la chevelure rousse de Takayanagi.

Seito hésite, le troisième année est seul pour l'instant. Ne lui ayant adressé la parole qu'en étant en groupe, il le connaît en vérité très peu et n'est pas certain d'avoir grand-chose à lui dire. Mais la perspective de manger seul n'est pas envisageable alors, sans se faire plus de nœuds au cerveau, il dévie vers le buffet où il se sert un bol de riz au curry avec du poulet pané. Ses pas l'amènent ensuite vers la table du roux où il y dépose son bol en face de lui. Plus pour acter ce qui va suivre que vraiment s'informer, il demande :

« J'peux m'asseoir avec toi ? »

Le japonais tire alors la chaise et s'installe en gratifiant Takayanagi d'un sourire avenant. Il regarde autour de lui pour s'assurer qu'il n'a pas raté une chevelure rouge mais aucun signe d'Iroka dans les parages. Haussant les épaules, il saisit ses baguettes et entame avec appétit son poulet. S'il s'était regardé dans un miroir avant de quitter sa chambre, il se serait aperçu de la coiffure particulièrement aléatoire de sa sieste mais ce n'est clairement pas sa priorité sur le moment. A la place, il cherche quoi lui dire, quel sujet de conversation aborder pour briser le silence entre eux. Il psychote tellement qu'il ne pense pas aux plus évidentes de toutes comme s'il va bien, s'il a passé une bonne journée, si le zoo lui a plu. Quelques bouchées de riz et il réalise que le zoo est tout de même une bonne entrée en matière. Il s'éclaircit la gorge et pose son regard sur le garçon en face de lui.

« Dis, tu t'es déjà d'mandé, genre si les animaux pouvaient parler, lequel serait le plus grossier de tous ? »

Sorti de nulle part, ça peut en surprendre plus d'un.




---------------------------------

[Hôtel] Sociabilisation 101 Signature
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum