Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal


Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 856
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 DOAUR5R A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 UvBe1PB A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Empty Re: A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore.

Dim 10 Juil 2022 - 21:01
MERCREDI 05 JUILLET 2017



Le chantage fonctionne à merveille mais implique maintenant qu'il montre en effet ce sur quoi il bosse en ce moment. Bon, ça ne devrait pas être si terrible. Il a vu Nolan courir, il peut bien lui montrer un de ses écrits. Seito se passe une main derrière la nuque et sourit, le rouge aux joues.

« OK OK, j'te montrerai ! »

La suite par contre le laisse pantois. Sans se départir de son demi-sourire, il braque ses yeux sur la supérette vers laquelle ils s'approchent.

« Ah ça... Je te cache rien. On en a juste jamais parlé. »

Le japonais hausse les épaules et franchit la porte coulissante. Une clochette tintinnabule pour signaler leur présence. Sans se soucier des autres clients, il se dirige vers le bac réfrigéré des glaces et prend appui dessus pour contempler le choix qui s'offre à lui. Sans décrocher son regard de la vitre, il déclare :

« Pour te répondre, ouais j'me suis fait virer. Et j'ai redoublé ici. Pas très olympien tout ça. »

Son choix est fait. Il ouvre le couvercle et jette son dévolu sur une barre glacée à la pastèque et aux pépites de chocolat puis le referme une fois que Nolan a fait de même. Tout est dit d'un ton détaché, comme s'il dictait une liste de courses. Le passage en caisse est rapide et, bien vite, ils sont de retour dans la rue. Seito jette un coup d’œil vers le français et demande, ironique :

« Ça va ? T'as pas trop peur de traîner avec un yankee ? »

Peu importe la réponse, il appréciera quand même sa glace. D'ailleurs, il défait de ce pas le plastique, le jette dans la poubelle à côté et fourre le bout de la pastèque sur sa langue. Délicieux !

La glace en question:




---------------------------------

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Signature
A l'université ; 1è année
Nolan Le Lidec
■ Age : 26
■ Messages : 655
■ Inscrit le : 17/01/2021

■ Mes clubs :
A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 OmmuPHD A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Nolan Le Lidec

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Empty Re: A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore.

Mar 19 Juil 2022 - 19:44

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Ymnz

A la vie, à la mort, tant qu’on respire encore

Feat Rinbo


Eheh trop cool ! Je vais pouvoir lire ce qu’il cache dans son cahier. J’suis trop content que Seito veuille bien me le montrer. Je me sens privilégié. D’ailleurs c’est aussi l’occasion d’apprendre que j’ai un rebelle comme ami ! On rentre dans la supérette direction les glaces sans hésitation !

« Ah ouaiiis ! Pour quelle raison ? Les erreurs de jeunesse rooh ! T’as juste senti que tu serais mieux ici, c’est l’destin ! »

Eh ouais, sans son renvoie, pas de Kawarinbo ! Alors un mal pour un bien. J’ai bien envie de savoir ce qu’il a fait par contre. Bon, la glace ! Je veux du chocolat déjà. Avec... Framboise ! Passage en caisse et on reprend notre chemin. Je serais bien resté dedans, il y avait la clim. La question de Seito me fait rire pendant que j’ouvre ma glace.

« Tu rigoles ? J’te vois te balader avec ton gang à bicyclettes customisées et ta batte cloutée ! C’est où qu’on signe ? »

Les yankee d’avant avaient la classe même si c’était des gens peu recommandables. Disons que ça donne un charme au Japon, comme les yakuza quoi. Je croque le bout de ma glace, elle est trop bonne !

« Vu le prix de l’école de coincés où j’étais en France, j’avais pas intérêt à me faire virer ! J’aurais été bon pour la prison à domicile ! L’uniforme, ça ne me manque pas du tout ! La cravate c’est l’horreur ! »


---------------------------------

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Nolan%20signa
Japonais #0d4b7a - Français #00cc66 - Espagnol #ff3333 - Anglais #990099
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 856
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 DOAUR5R A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 UvBe1PB A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Empty Re: A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore.

Mar 19 Juil 2022 - 22:58
MERCREDI 05 JUILLET 2017



Évidemment qu'il demande pourquoi, qui ne le ferait pas ? Surtout quand il s'agit d'actes idiots qui ont conduit à un renvoi. Ce n'est pas tous les jours que l'on croise un phénomène de foire comme lui et il n'est pas anormal qu'il attire de ce fait l'attention. Cependant, Nolan a raison sur un point. Seito a bel et bien senti qu'il serait mieux ici plutôt que près de chez lui. Et bien qu'il n'aurait jamais pensé atterrir sur cette terre promise, il ne peut que se féliciter d'avoir tenté le diable en amont. Car alors il ne serait pas en train de partager une glace avec un futur vainqueur des JO. Finalement, échouer n'est pas si mal. Si le lot de consolation est aussi élevé à chaque fois, il ne voit pas l'intérêt d'arrêter ses frasques. Tout comme il ne voit pas d'obstacle à lui révéler ce qui l'a mis sur le carreau. Relater ses actions, ou plutôt son inaction dans son cas, n'induit pas qu'il explique la cause de ce raffut. Avec un peu de chance, Nolan ne s'en formalisera pas et se penchera plutôt sur ses exploits tout relatifs en matière de filouterie. C'est pourquoi le japonais répond tranquillement :

« J'pourrais te sortir des dingu'ries mais en vrai de vrai, c'est juste parce que j'ai arrêté de bosser. Genre j'faisais plus rien, j'avais genre... plus envie. Et paf, ils ont plus eu envie non plus. »

Et paf, ses parents non plus n'ont plus eu envie. Un drame pour quelques amitiés. Seito ignore la balance déséquilibrée et se conforte dans le rire de son Rinbo. Qui, une fois de plus, ne le déçoit pas. Au contraire, il cherche une place à ses côtés sans se douter une seule seconde que le lycéen n'a jamais fait parti d'un gang et encore moins d'un groupe d'amis, qu'après avoir appris à pédaler, il ne s'est presque jamais servi d'un vélo et que la seule batte qu'il ait jamais tenu était en cours de baseball où il ne s'était jamais montré très doué pour toucher la balle. Mais bien sûr, il garde toutes ses réflexions pour lui. Elles alimentent cette boîte noire au creux de sa poitrine tandis que cette petite voix mesquine lui souffle qu'il est bizarre.

Mais il chasse prestement ce flot toxique pour se focaliser sur la demande du français à laquelle il réagit de manière surprenante. En effet, croquant un autre morceau de sa glace, il fait glisser la lanière de son sac le long de son épaule pour accéder à la poche de devant. D'une main agile, il dézippe l'ouverture et attrape ce qu'il croît être un stylo. Bonne pioche ! Le bouchon entre les lèvres, il le décapuchonne en vitesse et tend le bic à Nolan, en même temps qu'il tend son avant-bras dénudé vers lui.

« Tu signes ici. » répond-il d'un ton enjoué.

Ses yeux pétillent de malice alors qu'il imagine sans peine son Rinbo en uniforme. Après tout, il lui avait envoyé une photo de lui en costume et... quelle classe ! Tout en attendant que Nolan appose ou non sa signature sur son bras, il commente avec amusement les images mentales qui lui viennent à l'esprit.

« J'imagine même pas le nombre de meufs qui te sauteraient dessus si tu te trimballais tous les jours en uniforme ici... Ca m'ferait marrer de voir une photo de toi avec. Moi aussi j'en portais un avant. J'crois que je préférais parce qu'au moins, j'avais pas à m'demander c'que j'mets chaque matin. Tout ça pour ressembler à... ça au final. »

Une pépite de chocolat croque sous la dent, suivie bien vite d'une deuxième.




---------------------------------

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Signature
A l'université ; 1è année
Nolan Le Lidec
■ Age : 26
■ Messages : 655
■ Inscrit le : 17/01/2021

■ Mes clubs :
A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 OmmuPHD A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Nolan Le Lidec

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Empty Re: A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore.

Ven 22 Juil 2022 - 20:31

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Ymnz

A la vie, à la mort, tant qu’on respire encore

Feat Rinbo


Hmm... Plus envie, hein ? Avec tous les moments qu’on a pu passer ensemble, ses réactions, sa façon de penser, j’ai déjà compris que Seito n’a pas un quotidien facile même s’il le cache bien. Pas besoin d’être Sherlock Holmes pour comprendre que par exemple ses insécurités physiques font juste partie d’un package. Je vois aussi qu’en dehors de moi, Pablo et ceux de sa chambre, on peut pas dire qu’il soit très entouré. C’est juste... Qu’on n’a encore jamais eu de bon timing pour parler de tout ça. Je ne suis pas certain qu’il voudrait de toute manière. Alors, même si je meurs d’envie de lui demander pourquoi il n’avait plus envie de travailler au point de se faire virer, -parce que pour en arriver là, il faut plus que de la flemme -, je garde bien mes questions pour moi. J’ai plus de mal à cacher le fait que ça me rend soucieux mais c’est... Normal, non ?

« Ah ouais je vois, c’est dur ici... C’est pas comme en France. On virera jamais, enfin je crois, un élève juste parce qu’il travaille plus tant qu’il vient en cours. »

On cherchera plutôt à comprendre s’il n’y a pas un problème familial en cause. J’évite instinctivement de rajouter cette précision. Seito ne m’a jamais parlé de ses parents contrairement à moi. J’ai envie d’en savoir tellement plus sur lui mais je n’ose pas de peur de le braquer.

Pour arrêter de penser à tout ça, je m’intéresse bizarrement très fort aux parfums de glaces de la supérette ! Il y a vraiment des goûts qu’on ne trouve qu’au Japon, comme wasabi ou algues wakame. Une glace à l’algues, sérieux ?! Berk... C’est peut-être bon mais ça ne me donne pas du tout envie ! Partons sur quelque chose de plus classique. Tour express, on reprend notre conversation et bien sûr que j’suis fier de connaître un yankee aussi cool !

Intrigué, je regarde Seito fouiller dans son sac, plutôt agile avec une main, ma glace serait tombée parterre ! Il me tend un stylo et je lui fais un grand sourire. Eheh, ça c’est une idée qui me plaît ! J’attrape vite le bic.

« Gravé à jamais ! Interdiction de t’laver l’bras Rinbo ! Alors... »

J’écris quoiii... Pendant ce temps il me répond sur l’uniforme et j’ai un peu du rose qui me monte aux joues, ça fait deux fois qu’il me complimente sur mon physique. Je vais finir par croire qu’il n’y a pas que des meufs qui me sauteraient dessus, ahem !

« T’es fou, je courrai tellement vite qu’elle se rétameraient parterre ! J’crois que je dois avoir ça en stock, ou je demanderai à Malory ! Et comment j’te rejoins là-dessus j’avoue ! C’est le seul côté pratique de l’uniforme ! Par contre tu me fais trouver ma signature, « Les Rinbo sont BG !» Non négociable ! »

J’écris donc ça, enfin en simplifié «Rinbos = BG ! », tout fier de moi ! J’aime pas qu’il se dévalorise comme ça.

« T’sais que t’as la mâchoire plus carrée qu’moi ? La jawline, ça fait kiffer ! C’est pas une blague ! »

C’est vrai, j’entends plein de filles kyater sur les jawline des idoles k-pop/j-pop, c’est le truc à la mode ! J’ai pas à me plaindre de la mienne mais Seito l’a bien plus, enfin j'ai l'impression. Puis il a un visage harmonieux et tout, mais bon si je m’étale il va vriller je le sens !


---------------------------------

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Nolan%20signa
Japonais #0d4b7a - Français #00cc66 - Espagnol #ff3333 - Anglais #990099
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 856
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 DOAUR5R A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 UvBe1PB A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Empty Re: A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore.

Sam 23 Juil 2022 - 19:24
MERCREDI 05 JUILLET 2017



Nolan ne relève pas. Quand bien même il voudrait le faire, il s'abstient. Et Seito, sans le savoir, l'en remercie. Car ce n'est ni l'endroit ni le moment pour se pencher sur ce pan de sa vie. Il n'est même pas certain qu'il en soit jamais capable. L'évoquer du bout des lèvres, des bribes pour contenter l'auditoire qu'il sélectionne avec minutie, mais certainement pas le contenu entier de la plus grande déconfiture dont la Terre ait jamais été témoin. Le japonais refuse de perdre pied sur le trottoir de cette supérette, tout comme il se garde bien de dissiper cette brume de mystère qui entoure sa personne. C'est pourquoi il ne surenchérit pas lui-même. Il se contente d'un simple haussement d'épaules, qui pourrait passer pour de l'ignorance sur le sujet. La faute est plus grave en effet, mais passons.

Et quoi de mieux pour le faire que de se faire écrire sur le bras pour le plaisir de se sentir membre d'un club inventé sur le tas, d'après une réputation qui ne lui correspond que de loin, dans le brouillard, derrière un mur de vingt-cinq mètres de haut. Le stylo-bille change de main et Seito regarde son avant-bras fébrilement. La remarque du français l'amuse, il pourrait le prendre au pied de la lettre.

« J'vais m'le faire tatouer, comme ça en plus d'être un yankee, je s'rai un yakuza. »

Rien qu'imaginer la tête de ses parents s'ils se faisaient tatouer, puis la rouste qu'il mangerait... Tentant, mais tout dépend de ce qu'inscrit Nolan. En attendant, il savoure la réaction de son camarade à l'évocation de ses pouvoirs de séduction et en rigole. Il faut avouer que l'image d'une foule de filles en chaleur poursuivant Nolan et se gamelant les uns après les autres a un fort potentiel comique.

« Oh, cool ! Si tu r'trouves, j'te montrerai aussi. » s'exclame-t-il quand il accepte de lui partager une photo.

Bien vite suivi de deux billes rondes à la place des yeux face à la déclaration suivante. L'adolescent n'a pas le temps de protester en retirant son bras que le mal est fait. Finalement, il n'y aucun risque qu'il se fasse tatouer. Et, comme si ça ne suffisait pas, Nolan en rajoute une couche en le complimentant de la plus surprenante des manières. Seito ne parle pas bien anglais mais fort heureusement, les parties du corps sont souvent révisées lors des cours. Alors quand il entend le mot jawline, il reste interdit quelques secondes avant de relever la tête, incrédule. Jaw égal mâchoire, line égal ligne, la ligne de la mâchoire. SA ligne de la mâchoire ? C-Comment ça ? Est-ce qu'il est sérieusement en train de se comparer à lui en affirmant que cette particularité physique est meilleure ? Seito tombe des nues, et comme de coutume, ses joues s'embrasent aussi sec. Le regard braqué sur son avant-bras, il marmonne.

« S-si tu l'dis... » Puis, ses parents lui ayant appris à toujours retourner une faveur, il se voit contraint de marmonner à nouveau : « T-t'es pas mal dans ton genre non plus... »

OH MON DIEU. Mais qu'il se taise ou qu'il disparaisse sur le champ. Il voulait lui faire un compliment certes, mais certainement pas sous cette forme. On dirait presque qu'il le drague, c'est- C'EST- Seito croque une énorme bouchée de sa glace, manquant de s'étouffer à moitié, surpris par le froid. Il toussote et s'empresse de dire :

« Bon, on y va ? Le campus est pas à côté. »

Ne souhaitant pas se confronter de suite au regard de son Rinbo, il engage le mouvement et se persuade que le français lui emboîtera le pas.




---------------------------------

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Signature
A l'université ; 1è année
Nolan Le Lidec
■ Age : 26
■ Messages : 655
■ Inscrit le : 17/01/2021

■ Mes clubs :
A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 OmmuPHD A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Nolan Le Lidec

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Empty Re: A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore.

Lun 25 Juil 2022 - 15:16

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Ymnz

A la vie, à la mort, tant qu’on respire encore

Feat Rinbo


« Et je t’appellerai Oyabun ! »

Même si en vrai ça m’étonnerais que je trouve quelque chose d’assez intelligent et pas surtout honteux à se faire tatouer ! Je réfléchis toujours pendant qu’on discute d’à quel point les uniformes nous rendent beaux gosses ! J’ai bien envie de voir sa dégaine dans des vêtements sérieux, avec la coupe de cheveux qui doit aller en prime !

Ca me donne justement l’idée de son tatouage ! Si seulement c’était ce qui le choquait le plus. Seito fait une tête de six pieds d’longs et je pars dans un rire franc. Je pense qu’il a besoin d’entendre des compliments sur son physique même si je me doute qu’il n’est automatiquement pas d’accord avec eux.

« J’te mentirai jamais là-dessus ! »

Et, oh ! J’avoue que ce n’étais pas prévu qu’il me rende la pareille. N’empêche, c’est assez rare, pour ne pas dire que ça n’arrive presque pas, qu’un mec dise ça d’un de ses potes. C’est comme à l’hôtel après l’urbex avec Gabriella.

« Eheh, mais tu me dragues Rinbo ? T’étouffe pas juste après ça fait mauvais genre ! »

Je lui mets un coup de coude pour l’embêter. Personnellement ce n’est pas quelque chose qui me dérange, qu’un mec s’intéresse à moi je veux dire. Il y en a eu un en France... J’ai juste dit que j’étais pas intéressé... Bon, en bégayant comme d’hab hein, il y a des choses qui ne changent pas, mais même réaction que si c’était une fille quoi. Tout ça pour dire que le malaise n’a pas lieu d’être, j’sais bien ce qu’il voulait dire mais j’ai la taquinerie dans le sang. Je fais des efforts pour respecter le plus possible son espace mais on ne peut pas tout gommer !

J’aimerais bien un jour qu’on puisse juste être bras-dessus-bras-dessous. Je crois que c’est l’absence de mes parents qui a fait que j’ai besoin d’être en contact avec mes proches. C’est peut-être dingue mais, cette barrière je voudrais bien la voir disparaître entre nous. Il a l’air d’être seul avec lui-même parfois, j’veux juste lui faire le gros hug des familles moi ! Mais bon... Ce n’est pas pour maintenant, et peut-être pour jamais, il n’y a que lui qui peut en décider.

« Allez ! En plus ma glace commence à me couler sur les doigts ! »

Et je fais ce qu’on fait tous par réflexe, lécher ce qui dégouline avant que ça finisse parterre. Je n’ai aucuuune idée du fait que d’un point de vu extérieur c’est plus connoté que ce que je pourrais supporter moi-même.


---------------------------------

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Nolan%20signa
Japonais #0d4b7a - Français #00cc66 - Espagnol #ff3333 - Anglais #990099
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 856
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 DOAUR5R A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 UvBe1PB A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Empty Re: A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore.

Mar 26 Juil 2022 - 23:28
MERCREDI 05 JUILLET 2017



Et avec tout ça, il est sincère ! Et bien il n'est pas sorti de l'auberge ! Seito secoue la tête pour se remettre les idées en place mais cela n'a aucun effet au vu de l'aberration que Nolan éructe. Ses pieds s'ancrent au sol sans informer le reste de son corps alors que sa tête pivote vivement vers le français. La stupeur imprimée sur le visage, il balbutie :

« NANI ? Mais... mais pas du tout ! Pfeuh, mais qu'est-ce que tu racontes ?! Je t'ai juste... T'aurais voulu que j'te dise quoi, que t'étais moche ? Te draguer... n'importe quoi... J'ai juste dit que t'étais pas mal, pas que t'étais tellement beau que j'sortirais bien avec toi. »

Seito ou l'art de s'enfoncer, déjà disponible dans toutes les librairies.

« J-j'en ai pas envie, c'était un... exemple. Rho, tu fais chier là ! J'ai l'air d'un con maintenant avec mes joues rouges. Tss... c'est trop tôt pour qu'tu prennes la grosse tête. Faut gagner des médailles avant. »

Faisant sa mauvaise tête, sa main chemine dans ses cheveux, semant la pagaille sans pitié, et atterrit sur sa nuque. Il lui pardonne cependant rapidement ses errements et pose ses yeux innocents sur son Rinbo. A tort. La vue qu'il lui offre est indécente au possible mais, pendant plus d'une demi-seconde, il ne parvient pas à détacher ses yeux de sa langue qui parcourt ses doigts un à un.  Fort heureusement, une sensation de froid sur sa main gauche attire son regard et il constate que sa glace fond à vue d’œil. Ni une ni deux, il la fourre dans sa bouche et détourne complètement son attention vers la rue à l'opposé. Bordel, c'était bien trop évocateur. Et son cœur qui cogne fort dans sa poitrine est un indicateur bien trop inquiétant de la propension qu'a son corps à s'enflammer pour ce genre de choses. Mais pas de quoi en faire tout un flan, il doit bien y avoir une explication logique à tout ça, autre que de trouver les doigts recouverts de glace d'un garçon attirant...

« Gobe-la, t'auras plus d'problème. » dit-il bêtement en montrant l'exemple.

La glace s'étant désolidarisée du bâtonnet, il fait glisser l'intégralité restante dans sa bouche et l'avale aussi sec. Le froid lui anesthésie l'intégralité du palais et de l’œsophage, il fait la grimace quand la vague atteint son cerveau.

« Oh la vache, ça défonce... – il serre les dents pour encaisser le choc polaire – En fait, j'vais m'faire tatouer Mister Freeze. Pouah ! »

Étonnamment, Seito en vient à rigoler de sa bêtise, chassant ainsi le malaise précédent. Ils reprennent finalement leur route vers le campus, sans se presser. Les cigales s'époumonent tandis que le soleil se couche. Sur le chemin du retour, la discussion est prolifique et c'est de bien meilleure humeur qu'en début de soirée que Seito rejoint sa chambre après avoir remercié Nolan pour cet agréable moment.




---------------------------------

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Signature
A l'université ; 1è année
Nolan Le Lidec
■ Age : 26
■ Messages : 655
■ Inscrit le : 17/01/2021

■ Mes clubs :
A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 OmmuPHD A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Nolan Le Lidec

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Empty Re: A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore.

Ven 29 Juil 2022 - 19:20

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Ymnz

A la vie, à la mort, tant qu’on respire encore

Feat Rinbo


Ahahaha ! La réaction ! J’adore ! Oui, t’as juste.. Rinbo ? Je le fixe avec un sourire en coin. Ah bon, c’est pas le cas ?

« Pourtant j’étais un Dieu l’autre soir, c’étaient des paroles en l’air, j’suis déçu... »

Rinbo ou l’art de s’enfoncer, je l’achèterais bien en librairies ce livre. En plus il continue ! J’en peux pluus ! Quand il lâche l’affaire en crachant que je le fais chier j’éclate encore de rire.

« Meuuh non, mais qu’il est mignooon ! Bien sûr que j’vais en gagner ! Même qu’elle passeront pas ma tête tellement j’serai un boss ! »

Ce que ça fait du bien de rire comme ça, bon lui ne rit pas mais je sais que le coeur y est. Plus important, j’ai une glace qui se fait la malle. Je suis trop occupé à la récupérer pour remarquer que Seito m’observe. Je manque de m’étouffer avec le sirop que je viens d’avaler quand il me donne sa solution à la glace fondue. La sienne est déjà dans sa bouche et ouaiiiis... Vu son effet je passe mon tour pour faire la même chose !

« Ahah ta tête ! Tu permets que j’fasse pas pareil ! »

Je croque un plus petit bout à la place et le laisse fondre sur ma langue. Moins dangereux pour le peu de neurones que j’ai. On est con, ça nous fait rire, c’est tout ce qui compte.

« J’te le fais même s’tu veux ! »

Le soleil commence déjà à se coucher mais pas notre bonne humeur. Sur le chemin je ne compte même plus le nombre de sujets abordés. Ses soucis de tout à l’heure sont loin derrière et ont intérêt à y rester. Je suis content d’être tombé sur Seito. Avant de se quitter, il me remercie pour le moment et j’avoue que je ne sais même pas trop quoi dire à part le lui rendre, mais j’ai compris pourquoi ça comptait autant pour lui. Maintenant j’ai qu’une hâte, reprendre l’entraînement en sa compagnie, ça va être bien plus marrant !

« C’était cool, faudra qu’on refasse ça ! D’ailleurs oublie pas, t’as un bout d’écrit à me montrer eheh ! A plus Rinbo ! »



#terminé

---------------------------------

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Nolan%20signa
Japonais #0d4b7a - Français #00cc66 - Espagnol #ff3333 - Anglais #990099
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore. - Page 2 Empty Re: A la vie, à la mort, tant qu'on respire encore.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum