Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

Recensement des membres jusqu'au 29 Mai ! (début d'après-midi)
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

A l'université ; 4è année
Keitô Heiki
■ Age : 31
■ Messages : 4164
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki

Guider par une bonne étoile Empty Guider par une bonne étoile

Lun 28 Fév 2022 - 22:26


Guider par une bonne étoile



Vendredi 7 Juillet 2017 – Soirée


Rentré chez mes parents, directement après le basket, afin de pouvoir profiter de cette soirée spéciale ensemble, je me retrouve bête lorsque Yumi me demande pourquoi je ne suis pas en Yukata… Évidemment, je n'avais pas prévu de le faire cette année encore, préférant ma tenue à l'habit traditionnel… Cependant, vu le regard de ma sœur, adorable dans son yukata, je ne mets pas longtemps à craquer et enfiler le mien également. Ma mère, dans un souci du détail extrême, arrange le tout et je la laisse faire pour avoir la paix ensuite.

Une fois "parfait" selon ma mère et "cro beau" selon Yumi, nous partons en famille direction du lieu de la fête. Des stands de nourriture, de jeux, de souvenirs longent les allées du festival, sous les yeux émerveillés de ma petite sœur. Elle est trop adorable à montrer du doigt les moindres détails qui me semblent pourtant d'une normalité ennuyeuse…

Avant d'aller faire nos tanzaku, mes parents partent saluer des connaissances et Yumi tire sur mon Yukata afin d'attirer mon attention sur un stand non loin. Elle avait faim… Rien d'étonnant et je me rapproche de mes parents pour les prévenir, après avoir saluer les collègues de mon père, que je vais prendre à manger car la petite a faim. Yumi, qui a argumenté d'être plus grande pour pouvoir me suivre et réussit à convaincre mes parents - actuellement occupés - me tient la main et sautille.

Je réfléchis à ce qu'elle pourrait manger vu que nous sommes en soirée et lorsqu'elle me demande des yakisoba, j'espère secrètement que ma mère va approuver ce choix. Je la porte pour qu'elle regarde comment ils les font, tentant de répondre maladroitement à toutes ses questions, jusqu'à ce que je sois obligé de la poser pour payer et récupérer les plats.


« C'est bon Yumi ! On retourne voir… Yumi ?! YUMI ?! »

Elle n'est plus là ! Depuis quand ? Par où ? Je ne l'ai quitté des yeux que quelques secondes pourtant ! La panique s'empare de moi alors que je regarde tout autour dans l'espoir de la trouver.

Tenue de Keitô + Yumi:


Emme

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
minicookieMasKer Cookie
Personnel ; cuisinier
Hiroki Sato
■ Age : 28
■ Messages : 18
■ Inscrit le : 14/02/2022

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile Gc5yzab


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : 2 (Appart)
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hiroki Sato

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Mar 1 Mar 2022 - 10:52
La fête des étoiles. Ce n'est pas spécialement dans tes habitudes de t'y rendre. Du moins pas tout seul. Ces dernières années tu avais toujours eu un.. Comment dire.. Un substitut de compagnon pour t'y accompagner. Même si sur le moment tu leur était réellement dévoué. Mais en ton fort intérieur tu savais et tu sais toujours d'ailleurs qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Toutes ces personnes que tu as fréquenté bien sûr ils étaient sympa. Attirants. Amusants même. Mais ton esprit restait bloqué sur cette vision et cette voix d'il y a quelque temps. Sur cette nuit où Patch à été adopté. Alors te voilà seul à regarder les yukata de cette boutique. C'est que le tiens avait comment dire.. Fini dans le broyeur après une dispute. Il t'en fallait un neuf et tu comptais te lâcher.

Tu fais le tour de la boutique avant de tomber face à plusieurs yukata allant de orangés à Bordeaux. Dans tes couleurs donc. Ça n'a échappé à personne que tu aimes porter du rouge. Tu as découvert surtout que le rouge se voyait bien aux yeux de tes comparses et qu'ils en oubliaient tes cheveux. Un mécanisme de "défense" au départ. Lorsque tu as dû de nouveau assumer ton blond. Finalement tu t'arrête devant le rouge brodé de feuilles blanches. Avec une ceinture de corde sur un nœud bleu. Il te plaît beaucoup. C'est décidé tu le prends.


C'est ainsi armé que tu te rends à la fête les lanternes illuminent ton chemin et tu ne peux t'empêcher de trouver l'ambiance particulière absolument enivrante. C'est une soirée merveilleuse. Et finalement seul c'est pas si mal. Tu peux voir ce que tu as envie de voir sans t'arrêter à tous les stands de nourriture pour les ventres à pattes qui te suivaient habituellement. Non pas que tu n'aimes pas manger. Au contraire. Mais pour une occasion pareille, tu préfères  voir les petits bijoux, les bibelots, les masques aussi. Et ces magnifiques décorations sculptées. Tu craques pour cet espèce de cerisier en bois.. De cerisier justement il est magnifique. Tu n'est pas long à récupérer ton sac quand tu avisé une jeune fille à tes côtés qui fixe la sculpture d'un poulain ou d'un cheval. Tu te mets à regarder autour mais il n'y a pas un adulte qui semble la surveiller. Étonnant. Peut être même un peu terrifiant.

Coucou toi. Il te plaît ce cheval ? Tu es toute seule ici ?

---------------------------------

Guider par une bonne étoile PDob4Iv
A l'université ; 4è année
Keitô Heiki
■ Age : 31
■ Messages : 4164
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Mar 1 Mar 2022 - 13:01


Guider par une bonne étoile



Vendredi 7 Juillet 2017 – Soirée



Quelques secondes avant que Keitô ne cherche désespérément sa soeur dans la foule en partant dans le mauvais sens…

Woaaaaaa ! Ca sent trop bon ! C’est quoi ? Zut ! Yumi trop petite, Yumi voit pas ! Peut-etre que Kei-nii il va pouvoir me- WOA ! C’est joli ! Il faut que Yumi s’approche pour mieux voir ! Oh ! Et ça aussi ! Hahaha ! Trop rigoyo les masques ! Un kitsune, un y’apin ! Hihihi ! C’est quoi ça ?! Un fevaaaal ! Woaaaa ! Un monsieur parle à Yumi et demande si le feval “me plaît”. “Me plaît” ça veut dire si Yumi aime bien et comme Yumi aime bien le feval alors Yumi elle fait plein de fois oui avec la tête et répond avec un sourire graaaaand comme ça !

« Mm ! Trop joliii ! »

Et le monsieur il demande si Yumi elle est toute seule. Bah non ! Yumi est avec Kei-nii ! Il est grand en plus Kei-nii alors c’est rigoyo que le monsieur il ne ne voit pas ! Yumi fait non de la tête pour répondre et elle répond.

«Yumi est avec Kei-nii !  »

Et Yumi se tourne pour montrer Kei-nii mais pas là ? Kei-nii est où ? Yumi toute seule ? Yumi a peur ! Kei-nii parti sans Yumi ? Les yeux de Yumi piquent, kokoro-chan fait boum boum et Yumi très peur. Yumi regarde le monsieur aux cheveux jaunes, un peu comme maman… Yumi veut voir maman, papa et Kei-nii… Yumi perdue !

« Snif… L’es… Snif... L’es où Kei-nii ? Ouiiiiiiiin !  »

Le monsieur aux cheveux jaunes, demande si Yumi s’appelle Yumi. Yumi fait oui de la tête mais pleure beaucoup beaucoup, même que Yumi fait beaucoup de bruits mais ne sait pas quoi faire car elle a peur. Le monsieur, Yumi ne le connaît pas et maman a toujours dit de faire attention aux gens pas connu… Mais… Il a des cheveux jaunes comme maman donc il doit être gentil comme maman, non ? Aie ! Le ventre de Yumi fait mal ! Yumi a très peur et très faim. Yumi frotte ses yeux et pleure encore ! OUIIIIN !


Yumi:

Emme

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
minicookieMasKer Cookie
Personnel ; cuisinier
Hiroki Sato
■ Age : 28
■ Messages : 18
■ Inscrit le : 14/02/2022

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile Gc5yzab


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : 2 (Appart)
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hiroki Sato

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Sam 5 Mar 2022 - 10:07
De toute évidence la petite avait perdu son gardien. Et tu ne pouvais pas décemment la laisser ainsi.  Ce genre de mission tu ne sais pas. Visiblement la petite est très très très triste et paniquée et tu n'es que le petit cuisinier du quartier. Mais est ce que ce ne serait pas justement à toi petit cuisinier sympathique de sauver la veuve et l'orphelin ? Tu regardes tout de même rapidement autour si tu ne vois pas un super parents paniqué. A droite. A gauche.. Et perdu. Bien. C'est donc sur toi que repose le destin de la princesse yumi.

Eh eh yumi-chan. Calme toi. Moi je m'appelle hiroki. Tu peux m'appeler hiro si tu préfères.

Tu sors un paquet de mouchoir d'une poche et viens essuyer les grosses larmes qui coule sur ses joues. Tu as dû t'accroupir à sa hauteur mais c'est loin de te gêner. Tu es juste assez sportif pour ça. Tu essayes de continuer à la rassurer en lui parlant. Mais il semble y avoir autre chose. Et tu sais que tu vas devoir trouver un moyen pour qu'elle te suive sans paniquer. Tu réfléchis sérieusement à la question. Une petite fille perdue peut être la faire jouer ?

Écoute.. On se connait pas beaucoup alors.. Est ce que tu me parlerais de toi et ton grand frère d'accord ? Tu me dis comment il est ? Non mieux on fait un jeu, je devine d'accord ? Il est grand ?

Tu laisse passer un peu de temps avant de te redresser en lui tendant la main. Tu espères qu'elle va la prendre pour que tu puisses chercher quelqu'un qui lui ressemble en glanant des infos. Et là petite à l'air toute fraîche aussi. Assurément un manque de nourriture. Heureusement tu avais déjà acheté des dango sur un stand et tu lui en propose un.

Tiens mange un peu princesse. On va aller chercher ton frère ensemble ? Est ce qu'il a des cheveux de couleur ?

Tu n'a pas encore avancer. Tu attends qu'elle ait l'air moins paniquée. Qu'elle veuille bien avancer ses petites jambes en direction de la salvation. Ça ne sert à rien si tu lui fais plus peur qu'elle ne l'es déjà.

Tu répètes pas ce secret hein ? Mais je suis le sauveur des fêtes. Je sauve toutes les petites filles perdues. Alors n'ai pas peur on va trouver ton frère tous les deux !

---------------------------------

Guider par une bonne étoile PDob4Iv
A l'université ; 4è année
Keitô Heiki
■ Age : 31
■ Messages : 4164
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Jeu 10 Mar 2022 - 23:06


Guider par une bonne étoile



Vendredi 7 Juillet 2017 – Soirée



Keitô cherche toujours désespérément sa soeur, se maudissant de ne pas lui avoir dit de le tenir par les vêtements en attendant qu'il prenne la nourriture...

Papa, Maman, Kei-nii parti… Yumi toute seule… Bobo le ventre… Veut maison… Ouiiiin ! Le monsieur il se baisse et dis qu’il s’appelle Hiroki. Mais il s’appelle aussi Hiro… C’est un peu comme Kei-nii pour Kei-nii mais il s’appelle aussi Keitô. Mais Yumi, c’est juste Yumi ! Yumi écoute Hiro et Yumi a moins peur car maintenant, il est plus un monsieur pas connu ! Hiro, il parle beaucoup et Yumi elle pleure encore un peu, mais moins sinon Yumi elle entends pas car il y a beaucoup beaucoup de bruits ici ! Comment est Kei-nii ? Un jeu ! Oui ! Un jeu ! Oui ! Kei-nii il est grand ! Yumi fait oui avec la tête beaucoup beaucoup ! Le monsieur Hiro aux cheveux jaune il se met tout grand et tend la main vers Yumi. Yumi trouve gentil Hiro qui lui donne des petites boules sur un pic ! Donc Yumi attrape sa main et croque dans les petites boules de couleurs ! Miam miam ! Yumi fait encore oui de la tête quand Hiro demande si on va chercher Kei-nii et rigole à la question.

« Hihi ! Hiro rigoyo ! Kei-nii cheveux pas t’anspa’ent ! Hihi ! Pas possib’ ! Cheveux noirs ! »

Hiro dit ensuite un secret à Yumi. Hiro est le sauveur des fêtes ! Yumi ouvre de graaaaaaaaands yeux  ! Comme ça ! Et dis tout fort.

« Woaaaaaa !  »

Puis Yumi se rappelle que c’est un secret et mets ses mains sur sa bouche. Yumi chuchote fort.

« Yumi dit rien ! Secret ! Hiro est comme fée ?  »


Yumi:

Emme

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
minicookieMasKer Cookie
Personnel ; cuisinier
Hiroki Sato
■ Age : 28
■ Messages : 18
■ Inscrit le : 14/02/2022

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile Gc5yzab


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : 2 (Appart)
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hiroki Sato

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Lun 14 Mar 2022 - 10:06
Bon, l’avantage c’est qu’elle semble avoir arrêté de pleurer. C’était pas gagné mais après tout, de la nourriture et un jeu, tout ce qu’il faut pour calmer un enfant n’est ce pas? Tu ferais un bon père ça tu en est presque sûr, déjà parce que tu aimes les enfants, c’est tout de même la condition de base et ensuite parce qu’ils sont assez simples à comprendre. Nourriture, jeu, affection et le tour est joué, tellement plus simple que certain adulte. En même temps tu n'es pas bien mieux, tant que tu as un toit, de quoi manger et une source de chaleur tu n’est pas si mal. Si tu pouvais avoir quelqu’un qui te tient dans ses bras c’est excellent.. si ce quelqu’un était ton obsession amoureuse.. jackpot. Mais bon n’en demandons pas trop à la vie quand même, trop en demander c’est mal.


- Donc un grand monsieur au cheveux noir.. Il a quelque chose de particulier? Un détail dont tu te souviens?

Non parce que soyons sérieux, un grand au cheveux noir dans une armée de japonais c’est vachement simple à trouver. Tu continues à scanner l’assemblée en quête d’une personne visiblement inquiète sans rien voir et tu te demande combien de mètres la petite à bien pu faire toute seule pour que tu ne trouves personne qui soit en train de la chercher dans les environs. Après, la place est grande et si le grand frère en question est parti dans le mauvais sens, on va avoir du mal. Mais c’est loin de te décourager. Tu souris pour la petite et secoue la tête.

- Non princesse pas une fée, un magicien! Viens.

Tu ouvres les bras pour la soulever prenant soin de bien mettre le bras sous elle afin qu'elle puisse avoir une assise stable et l’encourage à mettre ses bras autour de ton cou pour se tenir. Elle est à une bonne hauteur pour voir les gens et tu avance calmement, stresser pour elle n’avancera à rien si ce n’est la faire paniquer à nouveau et ce n’est pas ton but.

- Alors, tu vois ton frère? Tu me dis si tu le vois hein? Tu as encore un peu faim? Il ne faudrait pas que tu sois en mauvaise santé quand je te ramène après on va dire que je suis méchant.

Et ça tu ne le souhaite pour rien au monde, au contraire même, tu imagines bien l’angoisse que c’est de perdre quelqu’un de cher, surtout si jeune. Et puis toi tu aimes faire des rencontres, si ça se trouve, tu connais déjà son grand frère, il est peut être un des élèves que tu nourris régulièrement, un de ceux qui te fait rire au service, ce serait amusant non?

---------------------------------

Guider par une bonne étoile PDob4Iv
A l'université ; 4è année
Keitô Heiki
■ Age : 31
■ Messages : 4164
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Lun 14 Mar 2022 - 17:53


Guider par une bonne étoile



Vendredi 7 Juillet 2017 – Soirée


Quel idiot ! Comment ai-je pu laisser cela arriver ? C'était si compliqué de la placer juste à côté de moi et lui demander de tenir mes vêtements, sans bouger, pendant que je récupérais la nourriture ? Elle est si jeune encore, j'aurais dû être méfiant et m'assurer qu'elle ne partirait pas seule... À moins que... Quelqu'un ne l'ai prise et qu'elle n'a pas pu crier pour me prévenir ! Si c'est le cas, vu que je ne l'ai toujours pas retrouvée, elle pourrait être déjà loin... Mon dieu Yumi... Dis moi que tout va bien avec ton magnifique sourire le plus vite possible, je suis mort d'inquiétude.

Je regarde autour de moi et tente de me repérer. Je me suis déjà bien éloigné de là où elle a disparu, si le pire des scénario n'est pas arrivé, j'ai dû partir dans le mauvais sens. La poisse ! Je devrais aller voir du côté de mes parents, on ne sais jamais, peut-être qu'elle est allé les retrouver... Si c'est le cas, je prendrais sûrement le plus grand sermon du siècle mais je l'accepterai mon châtiment sans aucun problème si elle est saine et sauve... Évidemment, mes parents discutent toujours joyeusement, Yumi n'est pas avec eux et l'angoisse monte d'un cran supplémentaire. Je dois les prévenir... J'envoie un message à mon père, lui demandant de rester discret pour ne pas inquiéter ma mère trop émotive et retourne à ma recherche, téléphone à la main. Son appel ne se fait pas attendre, il s'est éloigné prétextant un appel et me demande des explications d'une voix stricte et posée malgré la tempête qui doit faire rage dans son cœur.

Il restera auprès de ma mère mais sera vigilent sur ce qui l'entoure. Je dois le tenir au courant toutes les dix minutes. Juste après avoir raccroché, je me rends compte que je suis de retour prêt du stand de yakisoba. Cette fois, je pars dans l'autre sens, mon regard améthyste scrutant la moindre personne suspecte, appelant désespérément son prénom. C'est quelques minutes après qu'une réponse se fait à l'énonciation de son prénom !


« Aaah ! Kei-nii ! C'est Kei-nii ! »

« Yumi ?! Où es-tu ? Yumi ! »

Mon cœur est sur le point de lâcher lorsque je l'aperçois dans les bras d'un homme. Pourquoi est-elle dans ses bras ? J'ai envie de lui hurler de la lâcher mais les mots restent coincés dans ma gorge nouée par l'angoisse et la colère à cette vision. Rapidement, je tente de me frayer un passage dans la foule, ne la quittant pas des yeux une seconde. Elle parle tout sourire à l'inconnu et il la dépose au sol. Yumi court vers moi et je la prends directement dans mes bras, serrant un peu trop fort son petit corps.

« J'ai eu si peur... Désolé si je t'ai fais mal... Il ne faut pas partir toute seule Yumi... Dieu merci, tu vas bien...»

Si je ne me contrôlais pas, je penses que je pourrais presque pleurer tellement je suis soulagé en cet instant. Cependant, nous ne sommes pas seuls et un mystère plane toujours : pourquoi était-elle dans les bras de cet homme ? Mes yeux se posent sur lui et croise son regard. Étrangement, son visage ne m'est pas inconnu et son expression n'est pas celle de quelqu'un s'étant fait prendre en plein enlèvement... Heureusement que je ne l'ai pas insulté ou hurlé dessus un peu plus tôt... Je prends une grande inspiration et souffle pour m'aider à retrouver mon calme. Immédiatement, je rassure mon père que je l'ai retrouvée puis écoute Yumi me raconter une histoire de « Hiro le magicien sauveur des fêtes »... Encore un peu sous pression, je rigole nerveusement à ce qu'elle me dit avant de me tourner vers « le sauveur des fêtes » présumé et m'avancer vers lui en portant Yumi.

« Bonsoir. C'est vous Hiro le magicien ? »

« Mazicien sauveur des fêtes ! »

« et sauveur des fêtes... Merci d'avoir pris soin de ma sœur »

Portant Yumi, je ne peux pas m'incliner complètement mais je le fais au moins de la tête afin de ne pas paraître irrespectueux. C'est de ma faute cette situation et je l'ai pris pour un kidnappeur au premier regard, il mérite au moins que je lui présente mes respects avant de reprendre ma route.


Emme

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
minicookieMasKer Cookie
Personnel ; cuisinier
Hiroki Sato
■ Age : 28
■ Messages : 18
■ Inscrit le : 14/02/2022

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile Gc5yzab


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : 2 (Appart)
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hiroki Sato

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Sam 19 Mar 2022 - 11:48
Avant même que tu aies pu poser une autre question, pas chance ou jeu du destin la petite s'agite en pointant une direction. Tu imagines qu'elle a dû trouver son grand frère et en soit ça te soulagé. Bien sûr, tu adores les enfants pour leur bonne humeur et leur capacité inégalée à s'amuser de tout. Même lorsque la situation semble clairement désespérée, ils savent trouver ce qu'il faut pour lui donner du sens ou un peu de joie. Il n'y a qu'à voir la vitesse avec laquelle la petite yumi a repris pied malgré son état perdue et paniquée.


Elle demande bien rapidement à retrouver le sol et tu n'est pas homme à refuser les vœux de la princesse. Tu la déposes en toute sécurité et veille sur sa course vers l'homme qu'elle rejoint. Bon il est évident qu'ils se connaissent bien et qu'elle n'a pas été attirée par une offre de sucrerie ou autre. Tu te détends et approche te permettant enfin d'observer le grand frère en question. Kei.. Quelque chose. Et la.. Et la parmi tous les habitants de cette foutue ville.. Tu tombes sur le type. Le seul qui remplit ton cœur et ton esprit depuis des mois. Le bad boy voleur de patch en personne.. Et il a une petite sœur que tu viens de sauver. JACKPOT MA GUEULE. OK ok tu dois respirer. Ne fais pas de connerie. Tu es un héros actuellement c'est l'occasion de marquer des points. Ne gâche pas tout.


Mais quand même, il est encore plus beau de prêt, c’est pas légal d’être aussi parfait. Et regardez ces yeux, bon sang, tu pourrais passer ta vie à regarder ses yeux que tu ne te lasserais jamais. Il pourrait t’ordonner n’importe quoi du moment qu’il te fixe avec ses yeux là. Mais il est pas exactement le moment de penser à ça non? Enfin si mais surtout rien dire, surtout qu’il vient de parler. Et tu pourrais juste rester là.. à écouter, si tu réponds pas il va continuer à te parler non? Oh et attends.. si tu ne dis rien il va te prendre pour quelqu’un de bizarre. Et là tu t’en remettrais pas. Alors tu t'inclines devant lui avec un sourire avant de prendre ton courage à deux mains tremblantes pour répondre.


Oh c’est normal. Je n’allais pas laisser une princesse comme votre petite Yumi toute seule. Et c’est Hiroki en réalité. J’ai cru comprendre que vous êtes le fameux “Kei-ni” super fort dont me parlait la petite.

Aller, c’est une invitation là, donne moi enfin ton nom. Que je puisse te retrouver au campus, savoir où tu vis, qui tu es et pas juste te regarder de loin à la cantine le peu de fois ou tu passes . J’ai besoin  de savoir, j’en peux plus moi de suivre un rêve. Je suis sur que tu comprendrais.. non surement pas, tu me prendrais pour un cinglé, t’à pas tord, je suis accro. C’est ta faute.

Je.. ne vais peut être pas vous ennuyer plus longtemps. Oh si attendez!

Tu sors de ton sac la petite sculpture de cheval que la petite regardait lorsque tu l’a trouvée. Tu viens la lui donner d’ailleurs, ça ne te coûte rien et elle semblait vraiment l’apprécier. Tu te doutes que le grand frère ne va pas tout comprendre alors tu te sens obligé d’expliquer.

J’étais au stand de sculpture et Yumi fixait celle-ci.. je l’avais prise pour qu’elle arrête de pleurer.. mais je n’ai pas eu le temps de lui donner. C’est une petite battante.

---------------------------------

Guider par une bonne étoile PDob4Iv
A l'université ; 4è année
Keitô Heiki
■ Age : 31
■ Messages : 4164
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Sam 19 Mar 2022 - 14:48


Guider par une bonne étoile



Vendredi 7 Juillet 2017 – Soirée


Pas de réponse, je redresse la tête et croise à nouveau son regard. Qu'est-ce qui lui arrive ? Sa façon de me fixer m'intrigue et j'ai comme une impression de déjà-vu. On se connaît pour qu'il me regarde ainsi sans rien dire ? Lui aussi je l'ai oublié ? Non, j'en doute. À moins d'être un proche de Heis- aïe douce migraine... Bref, à moins d'être un de ses proches, impossible qu'il fasse parti de mes souvenirs perdus. Sinon, il n'a pas l'air d'être beaucoup plus vieux que moi, il m'a peut-être connu à Tôkyô mais là, il faut le faire pour me reconnaître immédiatement. Entre la couleur que je ne fais plus, les lentilles que je n'ai plus porté depuis plusieurs années et le fait que j'ai grandit...

Ah. Il finit par s'incliner à tour, sourire aux lèvres, avant de se présenter. Évidemment, « Hiro le magicien » n'était pas son véritable prénom et il me corrige immédiatement. Non pas que je ferais quelque chose de cette information dans les heures à venir mais bon, au moins je ne lui manquerai pas de respect dans l'immédiat. Tout comme je l'ai fais, il confirme mon identité en utilisant le surnom qu'utilise Yumi pour m'appeler. Forcément, cela me fait bizarre de l'entendre prononcé par un homme adulte et à mon tour de le mettre sur la bonne voie, un soupçon de sourire aux lèvres en imaginant ma sœur me qualifier de « super fort ».


« C'est Keitô. Keitô Heiki. »

Je ne cherche pas spécialement à connaître son nom de famille car, de toutes façons, les chances de le recroiser un jour sont minimes alors ce n'est pas bien important. D'ailleurs, Hiroki-san s'apprête à partir et j'approuve d'un signe de tête, jusqu'à ce qu'il se ravise soudainement pour fouiller dans son sac. Un sourcil arqué, je le regarde tendre une sculpture de cheval à ma sœur, qui frétille de joie dans mes bras, disant qu'il est trop beau, qu'elle est trop contente et Hiro trop gentil. Doucement Yumi ! Je ne porte je te rappelle ! Arg ! Heureusement, elle se calme vite et j'écoute les explications de son sauveur.

« Je vois. Merci beaucoup. »

Il est assez aussi loin pour calmer une enfant perdue ? Je ne sais pas combien cette petite sculpture lui a coûté, mais il ne l'a certainement pas eu gratuitement. Si je retourne voir mes parents, que mon père voit la sculpture, demande des explications et que je lui dis avoir juste remercier verbalement... Je suis bon pour avoir un sermon sur la politesse et le fais de ne pas savoir remercier les gens à la hauteur de ce qu'ils ont fait... Mon téléphone vibre et je suis déjà certain de savoir de qui il s'agit. Je pose doucement Yumi au sol, lui ordonnant de ne pas me lâcher cette fois et décroche. Après m'avoir demandé où elle se trouvait, il souhaite en savoir plus sur l'homme qui a pris soin d'elle et mes yeux se posent à nouveau sur le blond vénitien.

« Hiroki-san... Je ne sais pas. Pas encore demandé son nom. Oui... »

Mon père ne pouvant pas venir informer ma mère immédiatement, me demande à connaître son nom et son prénom afin de pouvoir le remercier comme il se doit ultérieurement, comme je m'en doutais. Ayant déjà une remontée de bretelles de programmée, je m'exécute sans tarder.

« Excusez-moi Hiroki-san, mon père souhaiterait vous remercier, puis-je connaître votre nom de famille s'il vous plaît ? »

Tenue de Keitô + Yumi:


Emme

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
minicookieMasKer Cookie
Personnel ; cuisinier
Hiroki Sato
■ Age : 28
■ Messages : 18
■ Inscrit le : 14/02/2022

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile Gc5yzab


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : 2 (Appart)
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hiroki Sato

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Mar 29 Mar 2022 - 18:31
Tu es complètement sur un nuage, tu as l'occasion de rester quelques minutes avec la personne qui empli ton esprit depuis des semaines. Vraiment, tu te demande quel destin à jouer en ta faveur pour arriver à ça. Quel dieu ou entité remercier. Parce que oui tu imagine bien que tu l'a vu de loin à l'université mais de là à pouvoir venir lui parler comme ça, sans avoir du jouer des pieds et mains pour pouvoir l'approcher. Tu y à penser bien sur d'aller le voir, lui parler directement mais tu t'étais dit qu'il aurait pu avoir peur ou même juste te prendre pour un cinglé. Sérieusement, avoir un coup de foudre sur quelqu'un qui récupère un chat il faut être vraiment fou. Et en soit tu est sur que tu l'es un peu parce que.. franchement même toi tu trouves ça idiot. Mais ce qui est le plus étonnant c'est son nom, puisque bien sur, "Kei-ni" c'est un surnom. Mais il te corrige bien vite. Keitô Heiki.

Attendez attendez deux secondes. Tu connais ce nom, en cherchant un peu tu te souviens. Tes collègues ont parler de lui à un moment. Est ce que vous voulez dire que le super capitaine sportif. Le champion ultime qui à ramener la coupe à l'université. Ce génie est ton bad boy à toi? Merde.. Déjà qu'il te semblait très inaccessible vu que c'est un élève. Bon OK t'es pas prof il est majeur et tout ça mais quand même c'est moyennement accepté. Après tu peux toujours aller travailler ailleurs. Il y a des restaurant en ville qui cherche mais.. Tu te doutes que c'est pas la solution idéal. Bref en plus d'être un élève c'est LE capitaine bien aimé. La star du campus. Et ben t'a pas l'air con mon vieux. Dire que tu pensais avoir marquer des points.. Tu te sens terriblement loin d'une avancée quelconque.

Tu laisse tout de même ton bel éphèbe au téléphone et va observer yumi en souriant assez content qu'elle aime son cadeau. Tu sais que c'est une bonne fille elle a l'air vraiment gentille et bien élever. Tu n'y peux rien si tu aimes les gens non ? Et surtout avoir une amie dans son entourage est clairement bénéfique. Maintenant ça te fait deux sujets de conversation possible avec lui le jour où tu aura le courage d'aller le chercher. Cela dit.. Tu risque quand même d'aller regarder les entraînements comme ces groupies.. Peut être. Mais tu est une groupie. C'est juste que tu ne savait pas encore exactement de qui.

Eh.. Pardon?

La question te prends au dépourvu. Savoir ton nom et te remercier ? D'accord tu comprends. C'est logique mais c'est que tu n'a pas fait ça pour une quelconque récompense et tu secoue les mains en riant.

Non non… mr heiki. Vous ne saisissez pas. Je n'ai pas aider yumi pour une récompense ou des remerciements. La savoir en sécurité avec sa famille me suffit amplement. Enfin si vous voulez mon nom.. C'est hiroki sato. Je suis juste un simple cuisinier de la Kobe high school. Et Je voulais juste revoir le sourire sur ce petit visage de princesse rien de plus.

Tu n'a jamais, ô grand jamais chercher à te faire voir ou recevoir des prix ou même quoi que ce soit d'autre. Tu voulais juste la ramener. Ne serait-ce que parce que tu comprends ce que ce doit être pour les parents de voir leur précieux enfants disparaître. Tu aurais bien voulu vivre ça un jour.. Malheureusement tu n'est pas capable d'enfanter. Mais bon. Tu comprends quand même.

Je me contenterais très largement d'un simple merci et d'un sourire de votre part également vous savez.

---------------------------------

Guider par une bonne étoile PDob4Iv
A l'université ; 4è année
Keitô Heiki
■ Age : 31
■ Messages : 4164
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Mer 30 Mar 2022 - 10:48


Guider par une bonne étoile



Vendredi 7 Juillet 2017 – Soirée


Je ne sais pas si mon père l’entend avec le bruit qu’il y a autour, mais en tout cas, il ne dit plus rien pendant tout le temps où la sauveur s’explique. Malgré le fait qu’il ne souhaite rien, je sais déjà que mon père n’acceptera pas de ne pas pouvoir le remercier en face à face comme il se doit. Autrement dit, pas lors d’un festival local. Il finit par se présenter sous le nom de Sato-san et qu’il est un simple cuisinier à la Kobe High School… Quoi ? Intrigué, je lève un sourcil et l’observe avec un peu plus d’insistance. C’est vrai qu’il me disait quelque chose mais je n’ai pas l’impression de l’avoir déjà vu au réfectoire… Il n’est peut-être pas au service. A moins que… Il y avait un blond au service la dernière fois mais, il avait des lunettes… Au téléphone, mon père soupire et me demande s’il dit vrai, me retrouvant à nouveau sous le joug du patriarche.

« C’est possible… »

“Combien de fois t’ai-je dis de faire attention aux personnes qui m'entourent, y compris le personnel ?” me dit-il d’une voix calme mais qui ne laisse pas place au doute en ce qui concerne son agacement. Je l’ai pourtant fait avec les surveillants et les professeurs, je ne m’attendais pas à devoir retenir les cuisiniers que je vois une fois tous les mois… Et encore, parfois plus de temps s’écoule avant que je n’y aille…

« Je me contenterais très largement d'un simple merci et d'un sourire de votre part également vous savez. »

Mes yeux croisent les siens et pour le coup, j’ai plus l’impression qu’il s’adresse à moi plus qu’à mon père. Comme si un merci et un sourire suffisait pour le sauvetage de ma petite sœur et de la fille chérie des Heiki ? L’ombre d’un sourire passe furtivement sur mes lèvres alors que j’écoute toujours mon père. Yumi tire sur ma manche et me montre les yakisoba dans le sac que je tiens dans mon autre main. Il n’était pas plus lourd tout à l’heure d’ailleurs ? Ah… Il était rempli et ce n’est plus le cas maintenant, il y a un plat en moins et les nouilles qui sortent du plat au-dessus, je dirais qu’il manque du contenu… Voilà ce que c’est de courir avec un sachet de nourriture dans la main… Tant pis !

« J’ai un souci avec le repas. »

J’explique rapidement à mon père et il termine la conversation en me disant qu’ils vont s’acheter quelque chose pour eux avec ma mère et nous rejoindrons à ce moment-là. Pendant ce temps, je dois faire manger Yumi et faire en sorte que Sato-san ne parte pas avant qu’ils ne soient là… Super… Je range mon téléphone et regarde une nouvelle fois les yakisoba, une idée me venant en tête.

« Vous avez mangé Sato-san ? Si non, j’ai une part de yakisoba en trop si vous acceptez de vous joindre à nous. »

Plus très chaud les yakisoba mais bon, je tente quand même, on ne sait jamais…


Emme

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
minicookieMasKer Cookie
Personnel ; cuisinier
Hiroki Sato
■ Age : 28
■ Messages : 18
■ Inscrit le : 14/02/2022

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile Gc5yzab


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : 2 (Appart)
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hiroki Sato

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Mar 19 Avr 2022 - 18:03
C'est possible? C'est possible?! C'est possible quoi? T'en sais rien mais tu n'aime pas vraiment ça. Surtout avec l'étrange expression sur le visage du jeune homme. Tu te dis, tu extrapole même qu'il parle de toi et vu la situation peut être même du fait qu'il t'a déjà vu quelque part. Ou qu'il t'associe avec la personne qu'il voit à l'école. Tu ne sais pas si tu dois êtres surpris, vexé, passablement énervé, juste dépité ou peut être même un peu tout ça en même temps en réalité. Mais tu gardes le sourire bien qu'une ombre se soit affichée quelques instants. Tu ne peux pas tellement le confronté pour lui dire que tu est vexé qu'il ne t'ai pas reconnu, ce n'est pas comme si vous étiez proche à ton grand désarroi d'ailleurs. Même si ce qui se passe à cet instant te donne un infime espoir, de peut être pouvoir l'aborder plus tard. C'est pas grand chose non plus, c'est loin d'être gagner mais ça te laisse un petite porte d'entrée. Et entre rien du tout et un tout petit peu c'est toujours mieux. Enfin bon, la petite est entre de bonnes mains et quelles mains d'ailleurs. Et il semble occupé au téléphone. De toute façon comme tu l'a précisé tu n'attends rien d'eux et tu n'a véritablement pas envie d'être remercier en réalité. C'est toujours des moments un peu gênant et tu n'est pas à l'aise là dedans, tu as l'impression d'être mis sur le devant de la scène et ça te déclenche des boutons.

Bien alors je vais..

Tu comptais bien t'en aller, d'autant qu'il parlait de nourriture avec sa famille et que la petite a faim. Ils vont surement pouvoir se retrouver et enfin pouvoir souffler un coup en récupérant leur petite princesse et ça tu peux le comprendre. Qu'est ce que tu serais mort de trouille si tu perdais.. euh.. et bien.. personne en réalité. Tu n'a pas d'autres famille à perdre mais ça s'applique à ta bande de chat alors.. si si, celle que tu nourris dans la petite allée pour rentrer chez toi. Pas la même que tu nourrissait à l'époque ou le grand capitaine à adopter Patch mais quand même. Une belle petite bande. Et il y a aussi le corbeau, un bon petit vieux corbeau qui dirige son gang de plume noir, il adore les pêches au sirop, tu saurais pas dire pourquoi, mais comme c'est également ton dessert préféré, quand tu va manger dans le parc il vient t'en prendre un morceau que tu lui laisse avec amusement, il est gentil. Il a le bec un peu éclaté, tu l'a appelé bec-ille.. béquille.. vous voyez?

Quoi? Euh non pas encore mais je ne vais pas vous déranger. Vous devez avoir pas mal de choses à vous dire, des câlins à faire et surtout nourrir la pauvre petite qui semble affamée. Alors je vais y aller.

Tu n'a surtout pas compris qu'il t'invitait à manger, tu est un peu idiot quand tu veux, mais vu comme il te fixe tu commence à comprendre, surtout qu'il parlait d'une part de yakisoba en trop.. l'information fait le chemin dans ta tête, est ce que ça veux dire que vous aller partager un repas? Quelque part ton mini toi intérieur très enfantin saute de joie. Tu essaye de le remettre en cage pour ne pas avoir une réponse trop rapide ou trop.. effrayante.

Oh.. vous m'invitiez? Et bien.. j'imagine que si ça ne vous gêne pas on peut partager.. j'ai la sensation que vous n'allez pas me laisser dire non n'est ce pas? Nous avons croisés quelques tables en vous cherchant, je peux vous montrer?

Ce n'était pas bien loin, d'un geste tu indique une direction dans votre dos pour lui indiquer la marche à suivre en tout cas, c'est plus sympa de s'installer quand même.

---------------------------------

Guider par une bonne étoile PDob4Iv
A l'université ; 4è année
Keitô Heiki
■ Age : 31
■ Messages : 4164
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Mar 26 Avr 2022 - 20:24


Guider par une bonne étoile



Vendredi 7 Juillet 2017 – Soirée


À l'instant où il me répond qu'il n'a pas manger mais qu'il ne va pas nous déranger, je commence déjà à réfléchir à quoi dire pour le convaincre de ne pas le faire. Si me père nous rejoint et qu'il n'est pas là... Non, je préfère ne pas y penser et trouver une solution. Peut-être que Yumi pourrait le convaincre, qui oserait lui dire non à elle ? Tellement adorable et loin de ressembler à son grand-frère froid et « intimidant » si j'en crois les amies de Tessa qui me fuient encore...

Soudain, Sato-san semble réaliser quelque chose et me pose une question qui me laisse sans voix. Qui demande si c'est une invitation à « si vous n'avez pas mangé, j'ai une part en trop si vous acceptez de vous joindre à nous » ? Je sais que je suis loin d'être le plus loquace mais j'avais tout de même fais l'effort d'être clair pour une fois. Silencieux et encore coi de sa question, je l'écoute accepter si ça ne nous gêne pas de partager avant d'annoncer qu'il a la sensation que je ne vais pas le laisser dire non... Il est... étrange... Il n'a pas tord car je ne comptais effectivement pas le laisser refuser mais c'est uniquement à cause de mon père car, si ça ne tenait qu'à moi...


« Nous avons croisés quelques tables en vous cherchant, je peux vous montrer?  »

« Nous vous suivons Sato-san. »

Je regarde Yumi et lui demande si elle veut marcher ou si elle préfère que je la porte. Évidemment, elle veut que je la porte mais elle veut être « toute grande » donc sur mes épaules. Ok... Un regard rapide au sac de yakisoba me dis que c'est risquer de l'installer tout en le portant et le poser au sol l'est tout autant vu le monde... Pas le choix, je vais devoir lui demander un peu d'aide.

« Sato-san... Pourriez-vous le tenir quelques secondes s'il vous plaît ? »

Dis-je en lui indiquant le sac en plastique que j'ai dans la main.

Tenue de Keitô + Yumi:


Emme

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
minicookieMasKer Cookie
Personnel ; cuisinier
Hiroki Sato
■ Age : 28
■ Messages : 18
■ Inscrit le : 14/02/2022

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile Gc5yzab


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : 2 (Appart)
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hiroki Sato

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Dim 8 Mai 2022 - 18:26
Tu sais dans le fond que tu as peut être fait une bêtise. Après tout, il y a des choses que tu ne devrais pas accepter, vu que tu cherches quand même à lui faire comprendre tes sentiments, peut être que tu devrais moins te coller, ou montrer que tu est capable de calme. Sauf que tu es tout sauf calme en ce moment. Tu voudrais lui déballer tout ce que tu pense d'un seul coup pour évacuer tout ce que tu as à dire et faire de la place dans ton esprit autant que ton coeur. Ca te ferais du bien, évidemment mais ce n'est pas comme si ça allait faire du bien eu jeune homme ou t'apporter de bonnes choses de le faire. Alors pour l'instant il faut que tu te calmes, que tu respires et que tu arrives à organiser les choses pour ne pas lui faire peur. Ce serait bien la dernière chose que tu voudrais en réalité. Tu préférerais encore être viré que de t'éloigner de lui maintenant que tu l'as enfin approché. Et il est clairement pas facile d'approche le monsieur.

Alors comme dirait ta maman, contre mauvaise fortune bon coeur. Alors tu reprends ton sourire, tu remballe tes considérations sentimentales au fond de ton esprit pour ce soir et tu te laisse porter par la rivière qui gère le moment. Et donc, tu te retrouve à retrouver le chemin des tables de pique-nique qui se trouvaient dans les environs. Mais il est vrai que tu n'a pas exactement l'emplacement, tu retrouveras c'est sûr. Ca sera peut être juste un peu plus long que prévu et puis, traverser la foule à deux c'est plus compliqué aussi, surtout à contre-sens comme ça. Mais bon, si tout étais simple dans la vie ça n'aurait aucun intérêt non? Keitô se prépare donc à partir et remonter la foule. Et à faire grimper la petite princesse sur son dos.

Oh.. euh, oui bien sûr!

Tu te précipites pour récupérer le sac et attends qu'il arrive à mettre la petite sur son dos. Tu ne comptes pas te précipiter sans eux bien sûr, et de toute manière tu es loin d'être pressé. Une fois la petite troupe prête tu te diriges vers les tables. Mais bien entendu, il ne peut pas y avoir de facilité dans ce genre de situation. Tu fini par les perdre a moitié, en tout cas c'est pas loin d'être le cas. Alors tu t'arrête pour lui prendre la main, tu ne réfléchis pas en réalité, tu ne veux juste pas qu'il se fasse emporter par la foule. Vous arrivez donc sans trop de problèmes jusqu'aux tables que personnes n'utilisent en ce moment.

Désolé.. je voulais pas vous perdre dans le flot.. j'espère que je ne vous ai pas trop.. euh.. secoué?

---------------------------------

Guider par une bonne étoile PDob4Iv
A l'université ; 4è année
Keitô Heiki
■ Age : 31
■ Messages : 4164
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
Guider par une bonne étoile TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Ven 13 Mai 2022 - 19:31


Guider par une bonne étoile



Vendredi 7 Juillet 2017 – Soirée


Il se hâte pour venir m'aider et me libérer du sac. Sa réaction est un peu exagérée mais peut-être que le fait de venir manger avec nous lui mets la pression... Mon père peut parfois être assez intimidant... Moi aussi à ce qu'il paraît donc je ne dois pas être loin de la vérité en me disant que je dois en être la cause. Autant ne pas en tenir compte pour le moment. Je mets Yumi sur mes épaules et elle entoure ma tête avec ses bras, ce que je trouve adorable.

« Reste calme et accroche toi bien d'accord Yumi ? »

Lorsque j'ai son accord, je la maintiens au niveau des mollets, au cas où elle se laisserait aller en arrière et fais un signe de tête à Sato-san pour lui indiquer que nous sommes prêt. Durant le trajet, nous devons évidemment traverser des zones plus peuplées et j'avance plus lentement afin que Yumi ne soit jamais déséquilibrée. Ayant du mal à avancer, je le perds un peu de vue et tente de continuer malgré tout. Afin de me frayer un chemin à travers la foule, je lâche une des jambes de Yumi pour avancer sans bousculer personne.

Soudain, une main m'attrape la main et ayant ma sœur sur les épaules, je n'ose pas tirer violemment pour me dégager... Je me rends compte assez vite qu'il s'agit de Sato-san et cette situation m'incommode. Il fait ça uniquement pour nous guider à travers la foule mais au vu de son métier, être vu ainsi pourrait lui coûter cher... J'ai hâte d'être sur place...

Une fois arrivé, je récupère sans attendre ma main et écoute ses excuses. Évidemment qu'il ne pensait pas à mal mais je suis tout de même mal à l'aise.


« Ce n'est rien... Non, ça va... »

Vu que je lui dois déjà le sauvetage de ma sœur et que je dois m'assurer qu'il reste avec nous pour manger, j'évite de lui faire la remarque au sujet de prendre la main d'un étudiant. Bon, il ne sait peut-être pas que je suis étudiant là où il travaille... Même si j'y suis bien trop populaire, il est possible que le réfectoire ne soit pas touché par la popularité de certain élèves... Bref, Yumi commence à être lourde, mes jambes aussi après avoir autant couru, j'ai hâte de m'asseoir. Sans attendre, je m'approche de la première table libre que je vois, m'estimant heureux d'en trouver une. Lentement, je pose Yumi au sol, m'assois et lance un regard à Sato-san pour l'inviter à faire de même. Yumi veut se mettre sur mes genoux car encore trop petite et je cède sans poser de questions.

« Pouvez-vous me donner le sac, je vais sortir les plats moi-même car ils doivent être recouverts de sauce pour certains par ma faute... »

Tenue de Keitô + Yumi:


Emme

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
minicookieMasKer Cookie
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Guider par une bonne étoile Empty Re: Guider par une bonne étoile

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum