Recensement des membres jusqu'au 29 Mai ! (début d'après-midi)
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Dim 20 Mar 2022 - 21:51
MERCREDI 12 JUILLET 2017



L'estomac repu, Seito est bien décidé à avancer sur son roman. Cela fait un moment qu'il travaille dessus, depuis les dernières vacances scolaires à vrai dire. A coup de sessions allant de plusieurs dizaines de minutes jusqu'à des après-midi entières de réflexion, il avance lentement mais sûrement. N'ayant pas véritablement dressé de plan au préalable, il se laisse porter par l'histoire et ajuste ses idées au fur et à mesure qu'elles lui viennent. Cette liberté lui permet une plus grande flexibilité d'action et semble porter ses fruits. La preuve en est que trois mois plus tard il est toujours motivé à écrire dessus, ce qui est bon signe étant donné le nombre de récits avortés qu'il a à son actif. Toujours est-il que pour écrire le japonais a besoin de calme. Ce qu'il ne trouvera pas dans sa chambre. Quand bien même il expliquerait à ses colocataires (féminines surtout) qu'il est occupé, il finirait malencontreusement par être distrait. La bibliothèque pourrait sembler être un choix judicieux, malheureusement elle ferme bientôt. Et puis il a déjà fait les recherches nécessaires concernant la partie qu'il souhaite narrer à présent. Dehors il fait trop chaud et il va aussi faire nuit, accessoirement.

Puis soudain l'illumination. S'il y a bien un endroit où personne ne se trouvera à cette heure-là, c'est le bâtiment des salles de classe. Il n'a qu'à se poser à un embranchement, à l'angle d'un escalier, et à lui la paix et la tranquillité ! Tout ragaillardi par cette illumination, il passe par sa chambre pour y chercher carnet et stylo puis s'éclipse rapidement en direction du bâtiment en question. Comme il l'avait pensé, les couloirs sont déserts. Il croise plusieurs étudiants au niveau des casiers mais une fois le premier étage gravi, la populace se raréfie. Voilà ce coin d'escaliers fera l'affaire. Pour le confort on repassera mais par contre, pour ce qui est du silence, il est comblé ! Les fesses sur le sol, Seito cale son dos contre le mur et ouvre son carnet. Pour se remettre dans l'ambiance et aussi se remémorer là où il s'était arrêté, il relit rapidement les deux derniers paragraphes. Ah oui, c'est vrai, les deux protagonistes en danger n'ont pas d'autres choix que de maintenir les apparences en... dansant. L'extrémité de son stylo posé sur son menton, il réfléchit un moment à la meilleure approche. Puis, comme animé par une brise inspirante, il se met à écrire.

D'abord le ressenti de la jeune femme dans une complainte effrayée puis, en parallèle, le visage austère du samouraï déchu que la situation ne semble pas affecter mais qui, intérieurement, fomente un plan pour s'enfuir sans plus attendre. Le décor est planté. Il ne reste plus qu'à faire le premier pas. Le stylo suspendu dans les airs, il fait appel aux quelques livres qu'il a consulté. Mais clairement son imagination juge que leur contenu n'est pas suffisant pour qu'il puisse convenablement écrire dessus. L'adolescent soupire mais jette un œil furtif vers le haut puis vers le bas des marches. Personne. Peut-être que s'il essayait... cela ne lui prendrait qu'un instant... simplement se positionner pour pouvoir au mieux décrire la scène et y faire miroiter les enjeux. Une nouvelle fois il zieute les accès. Toujours personne. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour être un bon écrivain ? Il dépose carnet et stylo au sol et s'aide de ses mains pour se relever.

Planté comme un piquet dans un premier temps, il positionne ses bras à 90 degrés et imagine Mitsuki dans ses bras. Une main au creux de son dos, l'autre tenant fermement la sienne. Devrait-il baisser celle dans le dos un peu plus ? Non, ce serait indécent. Il fronce les sourcils, se concentre puis, après avoir observé pour la énième fois la position de départ, il entame une valse. Seul et malhabile, il tournoie.




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Lun 21 Mar 2022 - 20:09
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
Pour une raison obscure, Gaby se baladait dans les couloirs après le repas avec ses hermanos. En fait, elle avait juste oublier son carnet à croquis dans la salle de classe et donc, elle s'était magner les fesses pour aller le récupérer en espérant que la classe soit encore ouverte. Elle avait réussi à le récupérer parce qu'un des élèves de leur classe finissait seulement les corvées. Qu'avait-il fait pendant tout ce temps ? Comment ça se fait qu'un surveillant ou professeur ne l'avait pas chasser ? Mystère. Elle n'avait pas chercher à comprendre plus que ça. Elle avait récupéré son bien et était en route pour sortir du bâtiment quand tout d'un coup, elle assista à une vision étrange. Seito Mori en train de valser dans le couloir ? Avec une partenaire (ou un partenaire) imaginaire ? Elle pouffa de rire et au fur à mesure qu'elle approchait, elle ne pouvait contenir son rire.

"Dios míos !!*" lâcha-t-elle en essayant de retrouver son sérieux, une main sur la bouche. "Et t'appelle ça une valse ?!!"
 
Il avait faux sur toute la ligne !!!
codé par Royals


Tenue Gaby:

*Mon dieu

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Dim 27 Mar 2022 - 19:17
MERCREDI 12 JUILLET 2017



Non, les bras devraient être un peu plus relevés. Est-ce que les doigts doivent être serrés ? Cela impliquerait que l'héroïne est tendue, dans l'attente du signal. Mais pour autant il ne faut pas qu'elle les trahisse. Peut-être que le samouraï lui suggérerait à l'oreille de se détendre et d'afficher un sourire moins crispé. Il s'interrompt deux secondes pour se pencher sur son carnet et noter ses idées en vrac. Puis il se redresse et reprend ses recherches. Un, deux, trois, un, deux, trois. Le samouraï est-il aussi habile en danse qu'avec sa lame ? Après tout les deux requièrent un certain jeu de jambes, il est donc impensable qu'il écrase le pied de la jeune dame. Ce serait la raison pour laquelle il n'attire pas l'attention sur eux. Quand à la demoiselle, son éducation lui épargne l'incompétence des débutants. Le port de tête haut, ils sont momentanément dans une bulle protectrice que rien, pas même la musique endiablée, ne saurait éclater. L'instant est figé. Ils tournent, tournent, tournent et camouflent brillamment leur insidieux dessein d'un amour vibrant mais factice.

Absorbé par une inspiration débordante, le japonais oublie momentanément la cachette précaire qu'il s'est déniché. Être solitaire sur une danse de couple ne met personne à son avantage. Même le plus grand danseur paraîtrait ridicule dans un tel exercice. Mais tout de même, entendre s'esclaffer dans son dos n'est jamais agréable. Surtout quand il s'agit d'un rire qu'il reconnaîtrait entre mille tant il l'a entendu à son égard. Ses épaules se crispent alors qu'il sursaute face au brusque retour à la réalité. Seito s'interrompt aussitôt pour se retourner vivement sur l'intruse armée d'une aiguille menaçante. La bulle à présent crevée, il se presse pour ne pas perdre le fil de ses pensées et plutôt que de rétorquer aussi sec, attrape son carnet et y consigne toutes les idées qui ont fusé. Une fois chose faite, il pressent l'ironie dans la question de Barrossa-chan mais fait mine de l'ignorer pour le moment. Bien qu'il n'ait pas compris les premiers mots, il ne lui faut pas longtemps pour associer l'exclamation et les rires comme une moquerie évidente. Ce à quoi il finit par répondre :

« Je sais pas comment t'appelles ça en Espagne mais ouais, j'appelle ça une valse. »

S'il y a bien une chose qu'il avait appris sur la jeune fille, c'est qu'elle ne lâchait pas facilement le morceau. Pris la main dans le sac dans une situation gênante, elle n'allait pas se priver de creuser. De ça, le japonais en est convaincu, au point qu'il s'empresse de préparer l'offensive. Et quoi de mieux comme défense que l'attaque ?

« Pourquoi ? T'as quelque chose à redire peut-être ? » lui demande-t-il posément, tout en la dévisageant.




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Lun 28 Mar 2022 - 15:27
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
Que ça soit en Espagne ou ailleurs, on ne pouvait pas qualifier la pseudo danse de Seito d’une valse. Déjà, ses mains étaient bien trop basses, ne parlons même pas de ses pieds qui ne suivaient pas le mouvement requis, ni les temps. Sans compter son visage qui n’était clairement pas orienté dans la bonne direction. A la façon défensive de répondre de Seito, Gaby posa les poings sur ses hanches en le regardant de haut, comme elle savait si bien le faire.

"Il y a pleins de choses à dire, surtout que nulle part sur cette planète, on appelle “ça” une valse."

Et là, c’était la danseuse en elle qui parlait. Ses cours de danse ne comportaient pas uniquement des chorégraphies élaborées sur de la musique classique/actuelle mais aussi, des ateliers de danse diverses. De la danse de salon aux danses traditionnelles Espagnoles, tout y était passé. Parce qu’elle ne passait pas juste une heure dans son ancienne école de danse, elle y passait souvent des week-ends entiers à se perfectionner.

Elle releva les mains, en même temps qu’elle haussa les épaules en ajoutant :

"Au mieux, ça ressemble vaguement à ce qui peut se passer, au pire, ça ne ressemble à rien. Y a tout à refaire ou dire !"

Elle s’approcha de lui et proposa avec un sourire angélique :

"Si tu veux, je peux t’apprendre ou te montrer ce à quoi ressemble une vraie valse."
codé par Royals


Tenue Gaby:

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Ven 1 Avr 2022 - 22:47
MERCREDI 12 JUILLET 2017



L'attitude corporelle de l'espagnole change en un éclair. Seito sait pourtant qu'elle est une redoutable adversaire mais il ne peut s'empêcher de la défier dès qu'il en a l'occasion. Et puis c'est de sa faute s'il est un poil sur la défensive. Après tout, elle a débarqué sans autre prévention qu'un simple rire moqueur. Il a donc parfaitement le droit d'être ennuyé, d'autant qu'elle ne lâche pas le morceau. Les dents bien plantées lui aussi, il surenchérit :

« Et bah tu t'es trompée parce que moi j'appelle ça une valse. »

Certes il n'a aucun talent de danseur, n'a jamais dansé de sa vie – outre bouger sans but précis sur de la musique étant enfant – et n'éprouve aucun intérêt pour cette discipline mais cela ne mérite certainement pas une aussi vive critique. Cela n'est peut-être pas visible mais il a tout donné. Et voilà que Barrossa-chan arrive avec ses grands sabots et piétine tous ses efforts. Le japonais fronce les sourcils et rétorque :

« Exagère pas. J'ai regardé des vidéos, ça peut pas être aussi nul que tu l'dis. J'suis sûr tu dis ça pour me faire chier. »

Cela ne serait pas la première fois. Avec cette fille, le courant est alternatif. Soit tout noir, soit tout blanc. Il n'est pas exempté de tout reproche mais elle a le don d'alimenter sa réparti, et ce de la mauvaise façon. Alors oui, quand elle s'approche de lui, sa première réaction est un pas de recul. Les sourcils relevés, il fixe ce sourire machiavélique avec stupéfaction. Elle veut faire quoi ?! Lui montrer ? Et bien qu'elle s’exécute si elle y tient tant ! A elle de se ridiculiser, il ne va pas l'en empêcher. Sa bouche se tord en un sourire sardonique.

« Bah, vas-y, après toi ! » s'empresse-t-il de répondre.

Il s'écarte pour lui laisser le plus de place possible. Elle n'ira pas pleurer s'il rigole de sa prestation. Ce ne sera que juste rétribution. Le carnet entrouvert, il se tient prêt à écrire ce qu'il observera. Voyant qu'elle ne démarre pas la démonstration de suite, il remet de l'huile sur le feu :

« Allez, vas-y, j'te regarde. On verra bien si tu fais mieux qu'moi. »

Qui elle imaginera en tant que partenaire invisible ne l'intéresse pas, il souhaite juste lui rendre la monnaie de sa pièce.




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Dim 3 Avr 2022 - 12:11
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
A vrai dire, la réaction de Seito ne l'étonnait même pas. Elle avait bien remarquer qu'il était du genre à attaquer de façon moqueuse quand il se sentait offenser. Elle commençait à avoir l'habitude et ne se fâcha donc pas vraiment. Elle haussa les épaules et répondit simplement :

"C'est la vérité, j'dis pas des trucs juste pour emmerder les gens."

Pourquoi elle le ferait ? La vérité faisait bien plus mal que les mensonges. Elle le regarda s'éloigner en haussant un sourcil perplexe. Elle se remit à rire quand il essaya de la tenter en se moquant. Il se prenait pour quoi ? Il pensait qu'elle était une simplette qui répondait aussi facilement à la provocation?

"T'as cru toi ? Qu'est-ce que tu vas voir ou apprendre si tu ne le fais pas avec moi ? C'est sûr que t'as l'air stupide si tu tournes dans le vide sans musique ni rien. Et pour ta gouverne, la valse, ce sont des pas à respecter, ainsi qu'une certaine posture, tu te contentes pas de tourner comme une toupie."

Elle se rapprocha de Seito et dit avec un sourire moqueur et provocant :

"A moins que ça te fasse peur de toucher une fille ?"
codé par Royals


Tenue Gaby:

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Lun 18 Avr 2022 - 14:19
MERCREDI 12 JUILLET 2017



Bah voyons. Et elle cherche à faire quoi au juste si ce n'est pas pour l'agacer en ce moment ? Alors oui, il a cru bien fort qu'elle allait se mettre à tournoyer seule à son tour dans le palier des escaliers et qu'il pourrait décrocher un petit rire subtil mais évocateur en guise de réponse. Sauf qu'elle le cloue sur place avec une répartie bien sentie et dos au mur, métaphoriquement comme littéralement, la stupeur se lit sur son visage. Il grimace et fait preuve de mauvaise foi :

« Je ne tournais PAS comme une toupie. T'es sûre, t'as pas besoin de lunettes ? »

Mais son dernier mot est prononcé un ton en-dessous quand l'espagnole réduit la distance entre eux. Son sourire n'augure rien de bon et il a tôt fait d'en découvrir la raison. Ses doigts se crispent sur son cahier à l'annonce d'une telle idiotie.

« Peur des filles ? » répète-t-il perplexe.

Une fois de plus, aussi surprenant que cela puisse paraître, elle n'est pas loin de la vérité. Se pourrait-il qu'on puisse lire en lui comme dans un livre ouvert ? Et, sans même s'apercevoir à quel point il est prévisible, il lui rentre dedans avec un aplomb disproportionné :

« Pas du tout. On peut le faire. »

Sans plus attendre, il dépose cahier et stylo par terre, à côté de son sac. Puis se positionne dans l'espace vide, le regard plongé dans celui de Barrossa-chan. Il tend alors les bras, bien déterminé à lui démontrer qu'il n'a certainement pas peur d'un peu de... – bon, ne conscientisons pas trop cette nouvelle folie. Il déclare le plus effrontément du monde :

« A moins que ce soit toi qu'aies peur. »




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Lun 18 Avr 2022 - 18:30
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
Gabriella leva brièvement les yeux au ciel à la question de Seito. Elle ne prit pas la peine de commenter. Elle était bien trop fière de voir qu'il mordait à l'hameçon. Trop prévisible. Elle ne doutait pas une seconde qu'elle avait raison. Il fallait être bête pour ne pas le voir et puis vu les conversations qu'elle avait Mitsuki... bref, elle savait. La satisfaction qu'elle éprouvait été cachée derrière une façade impassible. Elle le fixa quand il se mit en place et s'approcha doucement. Un léger rire lui échappa quand il lui demanda si c'était elle qui avait peur.

"Moi peur ? Et pourquoi ? Je vis avec mon père et mes deux frères, tu crois que ça me fait peur qu'un mec me touche ? Je t'en prie !" dit-elle en roulant des yeux.

Quand bien même si elle ne vivait pas dans un milieu exclusivement masculin à la maison, elle avait eu des petits-amis par le passé. Même temporaire. Elle avait fait de nombreux duo de danse, avec des portés fait par des partenaires masculins. Alors qu'elle était proche de lui, elle lui fit un grand sourire en reculant d'un pas.

"Mais ne met pas la charrue avant les bœufs. Il faut apprendre les pas d'abord ! Je n'ai pas envie que tu me marches sur les pieds !"

Plutôt qu'en face de lui, elle se décala  pour se placer à côté.

"Tu vas regarder mes pieds et m'imiter. Ça serait plus simple avec un miroir mais à la guerre comme à la guerre askip !"

Il fallait d'abord qu'elle lui montre le pas de carré, puis celui du partenaire pour qu'il apprenne à se coordonner. C'était le plus compliqué mais il fallait en passé par là avant toute chose. Et il fallait surtout que... il soit d'accord et partant. C'est pour ça qu'elle attendait sa réponse avant d'envisager de bouger.
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Mar 19 Avr 2022 - 22:23
MERCREDI 12 JUILLET 2017



A quel moment cet abruti inconscient a cru qu'il serait de taille à faire valser qui que ce soit ? Comme si avoir lu sur le sujet et regarder deux vidéos Youtube avaient fait de lui un expert en la matière et avaient accessoirement décoincé le balai dans son postérieur. Les bras tendus, Seito n'est soudain plus très sûr de sa stratégie. Ce n'est pas comme avec les mots. Pas moyen de louvoyer maintenant qu'il l'a provoquée. Soit il sait bouger son corps, soit il ne sait pas. En l’occurrence, la deuxième option est malheureusement exacte. Mais il a beaucoup trop de fierté pour lui avouer et il est bien trop tard pour reculer. Néanmoins il ne peut s'empêcher d'éprouver du soulagement quand la brune calme ses ardeurs et l'invite dans un premier temps à dérouiller ses articulations. Ses bras rejoignent ses flancs avec mollesse tandis que son regard navigue entre le visage et les pieds de la jeune fille. Qu'elle ait peur de lui l'aurait étonné, cependant il ne comprend pas ce qui la motive à accepter de perdre du temps à lui apprendre la valse. Surtout après qu'il lui ait affirmé être parfaitement compétent et en avoir rajouté une couche pour la forme :

« Je les connais les pas mais d'accord. »

Ce qui n'est pas un mensonge. Dans les vidéos, les pas lui avaient paru enfantins. Tout semblait basé sur la marche, pas de quoi casser trois pattes à un canard. Mais une piqûre de rappel n'est pas de refus. L'espagnole lui propose la pratique par imitation et attend son approbation. Une porte de sortie s'offre à lui mais, pour une raison obscure – ou un ego surdimensionné, allez savoir – il l'ignore et pactise avec le diable avec un simple :

« OK. »

Le japonais ne voit pas en quoi l'exécution serait plus simple avec un miroir étant donné qu'il se verrait en inversé, cela rendrait donc l'exercice bien plus confus mais il ne commente pas. A la place, il jette un coup d’œil à son carnet sur le sol et reporte finalement son attention sur les pieds de l'espagnole. Et c'est là que l'enfer commence. Pieds joints, la jeune fille lui explique le pas de base et le voilà qui marche en avant et arrière. D'abord le pied droit en avant avec le talon, côté, assemblez – c'est un mode d'emploi Ikea ou quoi ? –, pied gauche arrière avec la pointe du pied. Puis on recommence, toujours en alternant le pied droit et le pied gauche. Ce qui est ma foi fort simple mais qui ne l'est absolument pas dès lors qu'il doit se détendre. Pourtant il sait marcher. Ils ne font QUE marcher ! La légère flexion pour amener le mouvement vers l'avant est timide, pour la souplesse on repassera. Son cerveau turbine à plein régime, il a les sourcils froncés et, en parfait mauvais élève, ses yeux suivent ses pieds au lieu de conserver un port de tête droit. Et dire que ce n'est que la première étape...




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Mer 20 Avr 2022 - 14:05
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
Gabriella était bien placée pour savoir que connaitre et mettre en pratique des pas de danse, étaient des choses bien différentes. Elle se fera un plaisir de le démontrer à Seito. Elle n'avait aucun mal de son côté, le port de tête parfait, à regarder devant elle, sans même un regard sur ses propres pieds. Elle regardait cela dit les pieds de Seito au fur et à mesure qu'elle donnait les indications, telle une chef d'orchestre. L'espagnole se rendit vite compte d'un problème : il réfléchissait clairement trop. Avec un soupir, elle s'arrêta et mit sa main devant lui pour l'arrêter à son tour.

"Bon ! ça va pas ! Tu réfléchis trop, je pourrais presque t'entendre réfléchir ! La danse, c'est quelque chose de naturel, il faut te détendre et te laisser aller."

Point de jugement dans sa voix, elle donnait ses conseils sur un ton tout à fait neutre, comme elle le ferait avec n'importe qui au club de danse qui ne saurait pas danser.

"On va mettre de la musique, ça t'aidera et puis, c'est la prochaine étape. Après on essayera en couple."

Elle saisit son téléphone dans son sac à main et lança une rapide recherche. Elle lança Les valses de Vienne sur youtube.

"On reprend et respire un bon coup !!"
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Dim 24 Avr 2022 - 18:34
MERCREDI 12 JUILLET 2017



Pourvu qu'elle ne l'entende pas réellement réfléchir car alors elle se plaquerait sûrement vivement la main sur le visage accompagné d'un soupir démonstratif. Rien de ce à quoi il pense ne va l'aider à danser correctement. Et bien qu'il en soit conscient, il ne parvient pas à faire le vide dans sa tête au point qu'il sursaute presque quand elle le stoppe net. Seito pose un regard perplexe sur sa main dressée vers lui puis la dévisage. Elle est marrante, elle. Comme s'il était si simple que ça de se détendre. S'il pouvait le gérer sur commande, cela ferait bien longtemps qu'il maîtriserait les pas de danse. Pour autant il ne remarque aucune agressivité dans sa voix, ce qui l'incite à ne pas rétorquer une vacherie. La main sur la nuque, il lève néanmoins les yeux au ciel et soupire :

« J'suis super détendu, qu'est-ce que tu crois. »

Il souffle de nouveau, un bon coup, puis se concentre sérieusement. Encore plus que précédemment car rien n'a changé, l'enjeu ne s'est pas amoindri. Il recale ses pieds et soudain, les premières notes surgissent du téléphone de l'espagnole. Ses yeux se braquent dessus alors qu'il sent le stress monter d'un cran. Une voix d'homme se pose sur le tempo à trois temps dans une langue mystérieuse. Son regard navigue rapidement entre le portable et la jeune fille, cherchant à comprendre le sens des paroles. Alors qu'elle l'invite à reprendre, il ne peut s'empêcher de l'interrompre en demandant curieux :

« C'est quoi cette chanson ? Il raconte quoi le chanteur ? Et me dis pas que c'est pas important. C'est super important parce que si j'ai pas la réponse, j'arriverais jamais à me concentrer. »

Le japonais soutient son regard pour maintenir les apparences. Accessoirement, il cherche à gagner du temps de manière subtile. Aussi il engage à nouveau la conversation et trouve de quoi l'alimenter en la questionnant :

« Et d'ailleurs, d'où tu connais tout ça ? »

Ils ont beau être dans la même classe, être dans le même cercle d'amis, ils n'en restent pas moins des étrangers. Derrière les chamailleries, Seito n'a pratiquement jamais laissé la place à un vrai échange avec la jeune fille. Ainsi, ici et maintenant, il juge qu'il est d'utilité publique d'apprendre à la connaître pour ce qu'elle est vraiment. Elle, avec ses qualités plutôt que ses défauts. Et pas simplement comme la sœur de son colocataire ou la meilleure amie de sa copine.




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Lun 25 Avr 2022 - 19:59
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
La jeune fille soutint le regard de son camarade.

"On s'en fout non ?" demanda-t-elle avant de soupirer. "J'sais pas, je ne parle pas français."

Ce n'était pas vrai évidement. La partie sur le français oui mais elle savait très bien ce que voulait dire les paroles. Elle était du genre à googler les paroles des chansons pour les traduire en anglais ou en espagnol pour comprendre ce qu'elles signifiaient. C'était une façon de faire passer ses émotions plus facilement quand elle chantait. Bien plus simple si elle comprenait le texte. Elle haussa les épaules à la dernière question de Seito.

"Parce que maintenant, ça t'intéresse ?" l'interrogea-t-elle en levant un sourcil perplexe.

Il était clair qu'il ne voulait pas la connaitre ou alors il s'en fichait bien. Elle ne lui laissa pas la possibilité de répondre en enchaînant:

"J'ai eu des cours de danse depuis mes 5 ou 6 ans. Du contemporain majoritairement mais j'ai suivi quelques autres cours dans l'école de danse où j'allais. C'est juste ça."

Pour elle, ce n'était pas grand chose, même si elle avait passer de nombreuses heures là-bas. Son temps et journée n'étant pas infini, elle avait dû sacrifier pas mal d'heures de danse pour le japonais, la guitare, le chant et les cours de dessin. Forte heureusement, sa mère avait pas mal de contact et elle avait pu tout faire à son rythme, sans négliger ses passions premières.
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Sam 30 Avr 2022 - 18:50
MERCREDI 12 JUILLET 2017



Boarf, le français et l'espagnol, c'est un peu pareil non ? Est-ce qu'elle ne lui mentirait pas en énonçant ne pas savoir la signification de ce que le chanteur baragouine. L'espagnole doit sûrement être gênée du sujet qu'aborde la chanson. Sûrement un truc niais qui fait rougir les filles, un truc comme... l'amour. Finalement ce n'est pas plus mal qu'elle fasse mine de ne pas savoir. Cela lui évite une discussion embarrassante dans une situation embarrassante. Et alors qu'il espace au mieux le moment fatal où il devra se remettre à bouger son corps, l'espagnole se fait suspicieuse.

« Bah... ouais. » répond-il hésitant.

Alors qu'il est vraiment sérieux. Maintenant qu'elle rechigne à lui livrer une réponse, il devient véritablement curieux. Il plisse à son tour les yeux. Se pourrait-il qu'elle fasse aussi semblant de s'y connaître et qu'ils soient deux à se tirer la bourre dans un domaine qui leur échappe totalement ? Mais ses doutes sont balayés d'un geste vif quand il apprend son passé de danseuse. Seito est surpris qu'elle se décide à parler, tant il était convaincu qu'elle allait l'envoyer bouler pour qu'ils se remettent au pas de danse. Les sourcils relevés, il la détaille un instant du regard puis finit par répéter :

« Juste ça ? »

Ce n'est pas rien. Si elle danse depuis ses cinq ans, cela fait donc... dix-sept moins cinq, euh... douze ans qu'elle danse ! C'est énorme ! Bien plus qu'il ne l'aurait imaginé. Il fait pâle figure à côté, même un bâton sait mieux danser que lui. Il devrait ne rien laisser paraître mais son enthousiasme prend le dessus et il s'exclame :

« JUSTE CA ? Mais c'est ouf ! T'es genre une maître shaolin de la danse, c'est incroyable. Et je blague pas du tout là. Tu vas t'faire chier avec moi. »

Voir s'apercevoir qu'il n'est pas du tout ce qu'il prétend être et ce, bien plus vite qu'il ne croit. Le japonais s'est encore fourré dans de beaux draps avec tout l'aplomb qui le caractérise. Alors que la musique défile, il entrevoit une porte de sortie et pose la main sur la poignée :

« Genre VRAIMENT te faire chier. Donc t'es pas obligée, hein. On peut s'arrêter là. Le truc des pas j'ai compris de toute façon, donc le reste ça doit être un peu pareil sauf qu'en plus il faut tourner quoi. Donc pas besoin de me montrer, j'vais pas prendre plus de ton temps. Aller réviser, tout ça... j'm'en voudrais de t'en empêcher... »

Fou comme il devient bavard quand il s'agit de baratiner quelqu'un.




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Lun 2 Mai 2022 - 8:59
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
Gaby réprima un ricanement quand il s'exclama de façon admirative. Le maitre shaolin de la danse ? Qu'est-ce qu'il faut pas entendre. Elle admira ensuite la technique de Seito pour essayer de s'échapper.

"Justement, il faut tourner d'une certaine façon, pas comme une toupie comme je disais. Et puis, on a fait que l'échauffement là. Ce qui me ferait vraiment chier, c'est d'avoir perdu mon temps pour rien là toute de suite."

Elle préférait qu'il essaye et se plante plutôt que partir comme ça. Elle ne voulait pas le dire non plus mais c'était plutôt distrayant de le voir galérer. Le meilleur était à venir.

"Et j'ai la soirée de libre, alors on reprend, je veux danser au moins une fois avec toi. Voir si tu as retenu ce que j'ai dit."

L'opportunité était trop belle pour la rater. Elle voulait le voir se décomposer sur place quand il devrait poser les mains sur elle et danser.
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Dim 15 Mai 2022 - 17:53
MERCREDI 12 JUILLET 2017



Ah. Il n'y a pas à dire, elle est vraiment douée. Ce talent qu'elle a pour lire entre les lignes est aussi flippant que fascinant. Peut-être devrait-il considérer d'apprendre l'occlumancie plutôt que la danse afin de se préserver de ses pouvoirs psychiques. Mais la jeune fille n'a pas tort. Il aurait été hautement vexé d'accorder du temps à une personne qui s'en fiche royalement après coup. Seito se mord la lèvre et soupire. Il est bel et bien pris à son propre piège et sait d'avance qu'elle ne lâchera pas le morceau. Surtout au vu de son insistance quant à l'issue de ce cours improvisé. Autant qu'on le foudroie sur place, qu'on en finisse... Le problème vient surtout de son foutu orgueil qu'elle provoque une fois de plus et qu'il ne parvient pas à modérer, surtout lorsqu'on s'attaque à ce qu'il est capable de faire ou non. Alors Seito serre les dents et répond :

« Très bien, relance la musique. »

Les notes de musique couvrent ses réticences et emplissent la cage d'escaliers d'une atmosphère hors du temps. Cette fois-ci, il essaie de s'appliquer un peu plus. Il jette par moments des regards en biais pour la regarder faire et tente de faire mieux, ou tout du moins équivalent. Ce qui est loin d'être gagné. La danse n'est pas une discipline convoitée. Il n'est même pas certain d'avoir déjà vu ses parents danser. En vérité il aurait très bien pu situer son action dans un combat rapproché. Ou un salon de thé où la geisha aurait dû trouver un moyen d'échanger avec le samouraï à l'aide d'un petit papier glissé langoureusement dans son corsage. Il s'aperçoit bien vite qu'il reproduit ce que l'espagnole lui reproche. Soit il réfléchit trop, soit il n'est juste pas ancré dans le moment présent. Bon sang ! Après plusieurs séries de pas relativement maîtrisés, il s'arrête net et interpelle la brune :

« Et maintenant ? On passe à la suite ? »

Prétendre maîtriser la première étape est une décision bornée mais alors s'engager sur ce qui suit est une folie sans précédent.




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Dim 15 Mai 2022 - 19:46
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
Il était tellement facile de le trigger que ça en était presque indécent. Ils reprirent les pas et Gabriella prit sur elle pour ne pas faire de commentaires désobligeants. Ils y arrivèrent plus ou moins au bout d'un moment.

"Oh que oui !" dit-elle en se tournant face à lui. Elle se rapprocha lentement pour s'arrêter à la distance minimale requise.

"Alors, maintenant, c'est le moment de prendre ma main et poser ton autre main sur mon omoplate." dit-elle en mimant le geste. "Enfin, ça c'est si c'est toi qui mène la danse. Si tu te fais guider, ta main doit être plus bas dans le dos. Tu préfères quoi ? Je te guides et on échange ? Ou alors je te laisse guider ?

Dans tous les cas, elle saisi sa main et la plaça à la bonne hauteur. A lui de placer son autre main où il le souhaitait en fonction du rôle qu'il voulait jouer.
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Dim 15 Mai 2022 - 22:28
MERCREDI 12 JUILLET 2017



C'est à ce moment précis qu'il comprend – bon sang qu'il lui en aura fallu du temps – l'engouement de Barrossa-chan à lui apprendre la danse. Ayant comblé la distance entre eux, Seito ne parvient pas à cacher son masque de stupeur, pas plus qu'il ne parvient à calmer les battements effrénés de son cœur. De là à craindre qu'elle ne finisse par les entendre tant ils sont bruyants et soutenus. C'est aussi à ce moment précis que son tempérament fougueux creuse sa tombe et lui rit au nez. Les gens ordinaires ne seraient pas effrayés par cette demande. Un brin gênés à la rigueur, mais rien qui ne saurait justifier une peur viscérale que lui suggère ce contact prolongé. Sauf qu'il ne voit pas comment s'échapper sans subir ses moqueries. Nan pas qu'il la croit complètement insensible, mais il n'a pas été en reste concernant les piques à son égard, ce serait donc de bonne guerre. Il entend la question, il la comprend. Quant à répondre, il n'est pas certain d'en être capable. Tout du moins, il avait encore des doutes jusqu'au KO technique.

Sa main dans la sienne lui fait l'effet d'un coup de jus survolté qui crépite le long de son bras jusqu'à chahuter les petits cheveux de sa nuque. Ses paupières accusent le choc en se fermant brusquement. Un clignement appuyé loin de passer inaperçu. Le seul moyen de refréner son envie de fuite est de se mordre vivement la langue. Toutes ses terminaisons nerveuses se concentrent sur la fulgurance de la douleur, à ses yeux bien plus acceptable que cette main imposée contre la sienne. Il serait de bon ton de retrouver un semblant de contexte dans ce chaos foudroyant. Après tout, il ne l'appelle même pas par son prénom. Se prendre la main est donc hautement intime. Il n'a amorcé cette proximité qu'avec Mitsuki. Et encore, il ne le fait pas de manière systématique. Est-ce que prendre la main d'une autre fille, c'est tromper ? Son malaise s'accentue. Il ne peut cependant pas se résoudre à rompre le contact. Il ne supporterait pas le sourire victorieux de l'espagnole. Impossible de se leurrer, elle prend un malin plaisir à le torturer et il est bien trop enfoncé dans sa bêtise pour renoncer si près du but.

Le japonais se doit de prendre une décision, et ce rapidement pour éviter de prolonger inutilement la posture dans laquelle elle s'est figée. Son regard alterne brièvement entre leurs mains levées, ses yeux bruns et son autre main pendant mollement au bout de son bras droit. Il inspire le plus calmement possible et, après de très longues secondes de blanc, il agit. Sa main se pose timidement sur l'omoplate de la jeune fille, elle l'effleure juste. Se faire guider, et puis encore ? C'est lui le garçon. Le fait qu'elle lui pose la question est une offense supplémentaire. Il redresse son dos et choisit d'y répondre simplement mais fermement pour qu'il n'y ait pas l'ombre d'un doute.

« J-je guide. »

Le bégaiement était de trop, la faute à ce trouble dans lequel il est plongé depuis que leurs mains se touchent.




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Lun 16 Mai 2022 - 9:55
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
Est-ce qu'elle remarqua la réaction exagérée de Seito à son contact ? Oui tout à fait. Elle se dit qu'elle plaignait Mitsuki, le garçon semblait tout à fait incapable de gérer un contact physique avec une fille. Peut-être que c'était différent avec son amie mais elle en doutait. Elle n'avait jamais rencontré quelqu'un comme ça et elle était partagée entre pitié et stupéfaction.

Elle-même n'était pas très tactile, ce n'était pas le genre de fille à faire des câlins à tout va, sauf sous l'impulsion du moment et avec certaines personnes. Elle n'était démonstrative qu'avec les gens de sa famille ou les très proche. Comme Monty, Itsuki ou Mitsuki. Cela dit, elle n'était pas figée non plus au contact des autres, comme Seito actuellement.

Gaby fut surprise qu'il veuille prendre le lead mais pas complétement non plus. Il avait une fierté mal placée, elle l'avait déjà remarquer, c'est pour ça qu'il était si facile de le manipuler à sa guise. Est-ce qu'il est trop macho ? Des gens comme ça, elle en connaissait pas mal. Après tout les hispaniques et assimilés étaient connu pour ça. Il suffisait de voir Pablo pour comprendre. Elle soupçonnait Seito d'être comme ça aussi, en moins marqué, en plus réservé. Elle trouvait ça ridicule. Les hommes devaient apprendre que ce n'était pas qu'à eux de mener la danse. Qu'il n'y avait rien de honteux à ce qu'une femme gère à leur place.

"On y va alors." dit-elle sans caché son petit sourire. Elle recula d'un pas, pour lancer la valse, il fallait bien qu'un des deux le fasse.
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 30
■ Messages : 711
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! DOAUR5R Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! UvBe1PB Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Hier à 0:36
MERCREDI 12 JUILLET 2017



Je guide, n'importe quoi. Autant présenter une fourchette à une poule. Heureusement pour lui, la valse ne nécessite pas de se regarder dans les yeux. Chacun a sa fenêtre et la sienne se situe à gauche du visage de Barrossa. Alors il se concentre du mieux qu'il peut pour ne pas dévier de cet angle et ainsi préserver la couleur uniforme de ses joues. Aucun temps de répit supplémentaire, l'espagnole s'élance et de fait il suit. Un, deux, trois ; un, deux, trois. Ou plutôt dans son cas : un, deuuuux, trrr-ois ? L'application lui fait légèrement froncer les sourcils. Il n'a pas besoin d'un point de vue extérieur pour savoir que ce n'est pas du tout fluide. Ça doit même être rudement moche dans l'ensemble. La grâce du cygne plombée par la maladresse du panda.

Il fait malgré tout bonne figure. Ce n'est qu'un maudit carré, bon sang. Les pieds sont décalés pour que les pas s'emboîtent. Ce qui est logique, mais qui à terme se réduit au point qu'il ne sait par quelle diablerie il avance le mauvais pied. Ce qui enclenche la rapide mais subtile escalade vers la catastrophe plutôt classique d'un parfait débutant. Déséquilibré par le rythme soudainement brisé, il perd à moitié l'équilibre et se retient à ce qu'il a sous la main. A proprement parler. En l'occurrence à la main et au dos de Barrossa-chan. Ses doigts se resserrent sur les siens, sa main droite fait pression sur son omoplate pour se retenir. Et la physique se charge du reste. Les corps se rapprochent en un battement de cils et s'entrechoquent sans délicatesse.

Un ange passe. Puis la vie reprend son cours et la brusque réalité s'impose à lui. Celle où son torse est collé à celui de la jeune fille et où ses bras l'enlacent pour qu'elle ne se vautre pas au sol et où – par miracle dans son malheur – ses pieds n'ont pas marché sur les siens. Son visage se transforme en tomate plus rapidement qu'un magicien transformiste et, dans un mouvement de recul particulièrement vivace, il s'exclame :

« G-Gabriella, ça va ?! »

Attendez une seconde... vient-il de l'appeler par son prénom ?




---------------------------------

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! MzrdKEg Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Hier à 20:39
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !
12 Juillet 2017
C'était terriblement tentant de faire des commentaires pour l'embêter un peu plus. Cela dit, elle ne pipa mot et garda la bouche close. Elle était bien attentive à déceler le moment où Seito risquerait de lui marcher sur les pieds. Or, ce n'était pas ça qui se passa. Seito perdit l'équilibre et elle manqua de faire pareil, entrainée par le mouvement mais Seito la rattrapa. En se collant à elle. Elle eut un moment de latence où elle le regarda avec les yeux écarquillés en essayant d'enregistrer ce qu'il s'était passé. Il était en train de lui faire un câlin ? Elle sortit de sa torpeur quand il lui demanda si ça allait, en l'appelant par son prénom. Elle ne bougea pas, tout en continuant à le regarder.

"Oui ça va, merci Seito."

Un petit sourire perfide gagna ses lèvres mais elle le transforma en une seconde en moue affligée.

"Tu sais, il y avait d'autres moyens de me faire un câlin que manquer de nous faire tomber ?"
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! Empty Re: Vous chantiez, j'en suis fort aise. Et bien dansez maintenant !

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum