-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 29 Mai ! (début d'après-midi)
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... MzrdKEg Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Empty Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est...

Dim 1 Mai 2022 - 9:10
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est le destin.
Fin août 2017
J’ai perdu Monty encore une fois. Cette scène est arrivée plusieurs fois, voire des centaines de fois et pourtant, ça arrive encore aujourd’hui. C’est quand même compliqué de perdre de vue un grand gaillard comme lui, aux cheveux rouges, surtout au milieu des Japonais monochrome et si petits. Vu que je n’ai rien acheté, la technique pour se retrouver, c’est de sortir du magasin et de l’attendre devant la boutique. Soucieuse malgré tout, je prends mon téléphone pour textoter un “où t’es ?” en espagnol. J’allais l’envoyer quand je percute quelqu’un de plein fouet. Il semblerait que la personne était de dos. Le choc n’est pas énorme mais assez pour me faire reculer de deux pas dans un “bong” peu discret pour l’éventuel public.

"Oups perdoneme !!"

Je relève la tête parce qu’il est grand. A vue de nez, je dirais qu’il fait la même taille que Monty. Comment j’ai fait pour rater une grande pige comme ça ? J’en sais rien. Il a l’air jeune aussi, c’est pas un adulte et il est plutôt BG ! Mes yeux descendent légèrement pour regarder sa tenue. Il est habillé simplement mais plutôt chic. Comme certains sur le campus.

Pas de soucis. Tu ne t'es pas fait mal ?

Mes yeux remontent pour regarder son visage à nouveau quand il me pose sa question. J’affiche un air embarrassé -feint- en levant la main pour me frotter l’arrière de la tête.

"Ah non, ça va merci, catastrophe évitée !"

J’ai bien remarqué son accent étranger et vu ses traits, je pense que ça doit être un expatrié. Un touriste ? Je laisse retomber ma main et m’écarte un peu plus pour ne pas devoir lever sans arrêt la tête.

"Je m’excusais d’ailleurs ! Désolée, ma langue d’origine ressort sous le coup de la surprise ! " dis-je avec un petit sourire contrit.

Il affiche un fin sourire qui s’agrandit à ma réponse.

Pas de soucis. J'étais inutilement arrêté dans le chemin. J'imagine que c'est le cas pour tous les étrangers pour la langue ? Les réflexes ont la vie dure !

Je souris, plus sincèrement, à mon tour. C’est vrai que les réflexes ont la vie dure.

"Et comment ! Et je ne dirais pas que tu étais inutilement dans le chemin, c’est moi qui était sur mon téléphone."

Je regarde ce dernier, en me rendant compte que j’ai oublié d’envoyer le sms, et profite de l’occasion pour dire :

"En fait, ça m’arrange que tu te tiens là ! Est-ce que tu n’aurais pas vu un grand mec, de ta taille, aux cheveux rouge passer dans le coin ? C’est mon frère mais je l’ai perdue de vue !"

Hm ?” dit-il en me tournant le dos pour regarder autour de nous.

Comme quoi avoir une grande taille, ça sert de ouf ! Je suis jalouse mais je me rappelle que je ne prends pas les montants de porte et que je n’ai aucun mal à me fringuer. Donc, je garde mes 1m60 ! Je le contourne pour regarder en même temps que lui et il finit par le trouver en le pointant du doigt.

Lui ?

J’applaudis légèrement -autant que je peux avec mon téléphone en main- en m’exclamant:

"OUI !!!"

Je fais un grand sourire à mon trouveur de frère et lui tapote le bras.

"Merci bien, t’as vu que ce n’était pas inutile que tu sois là !!"

Je commence à me mettre en route et m’arrête en chemin pour me tourner d’un coup. Je lui dis avec un clin d’oeil :

"J’espère qu’on se reverra !"

Je reprends ma route sans attendre sa réponse. Si Monty me voit avec un beau garçon, il va se poser des questions et je n’ai pas envie que ça arrive !
codé par Royals


Tenue Gaby: https://i.pinimg.com/564x/7e/f8/2b/7ef82bb8e38b1a855e042ff82f81d084.jpg

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... MzrdKEg Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Empty Re: Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est...

Lun 2 Mai 2022 - 8:44
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est le destin.
Fin août 2017
Le quartier chinois

Ça faisait un moment que je ne m'étais pas baladée dans le quartier chinois de Kobe. Je suis venue pour chercher des morceaux de tissus qui me manquaient pour finir un projet couture en cours. J’ai réussi à sortir toute seule, profitant que les hommes de ma vie soient occupés à leurs affaires pour m’éclipser. C’est difficile à faire, surtout avec les vacances et papa qui veut rattraper le temps où on a été séparé pendant notre voyage en Espagne. Qu’il profite de son mari plutôt que de sa fille !!

J’étais en train de marcher quand une tenue dans une vitrine attire mon regard, je m’arrête donc d’un coup pour me tourner et mieux voir. Wow ! C’est pas mal dites donc !! Est-ce que je devrais y entrer ?

J’allais m'approcher de la vitrine pour regarder de plus près quand on me percute. Grâce à mes réflexes surnaturels, j’arrive à rester debout et à ne bouger que d’un pas. Sur le point de m’offusquer devant ce malotru, je m’arrête dans mon élan avec la bouche entrouverte.

Oh, désolé !

Bizarrement, je n’ai aucun problème à reconnaître le type qui m’avait aidé à trouver Monty l’autre jour. Un beau-gosse comme lui ne s’oublie pas facilement ! Surtout un étranger parmi les asiatiques qui m’entourent. Quand il s’excuse, il le fait en français. Je ne sais pas parler la langue mais je reconnais la musicalité pour aimer pas mal de chansons françaises.

"Qu’est-ce qu’on disait sur les réflexes ?" dis-je avec un sourire après m’être remise de ma surprise.

Il esquisse un sourire en me répondant : “Qu'ils ont la vie dure.” avant d’ajouter avec un air amusé :  “En français, j'ai dit "désolé". Tu fais quoi ici ?

Mon sourire s’agrandit quand il me répondit juste. On dirait qu’il ne m’a pas oublié. En même temps, comment on peut oublier Gabriella Barrossa ? C’est tout à fait normal !

"Oh je m’en doutais un peu !"

Mon regard dévie sur la vitrine avant de revenir sur mon interlocuteur.

"J’allais chercher du tissus pour certaines de mes créations mais j’ai dérivé, je l'avoue. Et toi ?"

J’ai oublié mon portable, et j’ai fini par me perdre. Je sais à peu près comment rentrer, mais je me disais que ce serait bien d’en profiter pour visiter un peu. Tu es déjà venue dans ce quartier ?” demande-t-il après une légère surprise.

Sa réponse me surprends. Il est perdu ? Le pauvre, ça ne doit pas être évident. Moi aussi je me perdais les premiers jours, c’est pour ça que je sortais toujours accompagnée mais j’ai fini par m’y retrouver.

"Deux ou trois fois oui ! Si tu veux, je peux te faire visiter ou visiter avec toi ?"

Je prends les devants et le propose la première parce que je suppose que c’était la suite logique de la conversation.

"On pourra passer dans la mercerie où je dois récupérer mon tissu comme ça !"

Et je gagne un porteur gratuit aussi mais ça, je le dis pas ! Il accepte ma proposition -ce qui me fait esquisser un sourire- en disant que c’est une bonne idée et qu’il me suit. Il se présente ensuite:

Je m'appelle Maël, et toi ?

"Gabriella ! Enchantée ! "

C’est parfait. Je ne dis pas que j’ai un mauvais sens de l’orientation et qu’on risque de se perdre. J’ai une bonne appli pour me retrouver facilement quand Monty ou Itsuki ne sont pas là. Je me mets en route vers la place un peu plus loin. Pour moi, c’est l’endroit le plus joli du quartier chinois.

"Tu es français ? T’es ici en vacances ou t’as déménagé ?"

Je pense que c’est la deuxième option mais j’attends sagement qu’il réponde avant de continuer mon petit interrogatoire ! Ce qu’il ne tarde pas à faire :

Je suis arrivé au Japon il y a quelques temps déjà maintenant, mais je suis né en France oui. Je suis à Tokyo en ce moment et je vais surement venir sur Kobe bientôt. Et toi ?

J'opte pour une marche lente mais pas trop quand même en écoutant sa réponse. Il est à Tokyo et va déménager à Kobe ? C'est cool ça !

"Oh je vois ! Moi je suis arrivée il y a quelques mois à Kobe. Avant j'habitais en Espagne mais comme mon frère et mon père ont déménagé au Japon… j'ai décidé de suivre !"

Je n'entre pas dans les détails et continue ma route.

"Tu as déjà une idée de l'école où tu vas aller ??"

Il hausse les épaules en me répondant : “On a quelques pistes mais le choix final n'est pas encore arrêté. Ma mère a tendance a se faire trop de soucis et à vouloir être certaine que je suis dans l'établissement parfait.

Je le regarde du coin de l'œil et remarque bien qu’il lève les yeux au ciel à la mention de sa mère. Je ne le comprends que trop bien. Si Monty n’avait pas été à KHS, je pense qu’elle serait venue faire le tour des lycées aussi.

"Je vois bien le tableau oui."

J’hausse les épaules à mon tour en ajoutant:

"Ma mère est à peu près pareil, ça prouve que ça les intéresse au moins !"

C'est clair. Le garçon que tu cherchais l'autre jour n'est pas avec toi, aujourd'hui ?” Demande-t-il, sans doute pour faire la conversation.

Il veut savoir si je suis avec Monty ? J’ai envie de le taquiner un peu pour voir sa réaction et juger un peu son caractère. Avec un air choqué, une main sur le coeur je dis :

"On vient à peine de se rencontrer et tu es déjà jaloux ?! "
codé par Royals


Tenue Gaby: https://i.pinimg.com/564x/13/ea/44/13ea44e03747c7751afe69a00ba9a170.jpg

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... MzrdKEg Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Empty Re: Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est...

Jeu 5 Mai 2022 - 10:32
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est le destin.
Fin août 2017
Je ne garde pas mon air choqué longtemps et lâche un petit rire:

"Non, je l’ai laissé à la maison !"

Il sourit en me répondant :  “Je suis pas jaloux non, j’ai la plus adorable des petites soeurs à la maison aussi. Sans offense.

Il lève la main pour faire amende honorable à la fin de sa phrase. Ma plaisanterie fait un flop mais au moins il sourit. Je me note cette information dans un coin de mon cerveau et je fais mine de m’offusquer, en gonflant un peu les joues, à sa réponse.

"Hein hein "

La plus adorables des petites soeurs c’est moi ! Je suis sûre que Monty serait d’accord. Pfeuh ! Je vais lui pardonner parce qu’il a sûrement son avis biaisé et qu’il ne peut pas être impartial.

"Elle a quel âge ta soeur ??"

Deux ans, je crois.

Je vois à son changement subtile d’attitude qu’il a l’air d’aimer sa sœur. Je le reconnais au ton de sa voix, surtout quand il me montre une photo. Il en a une dans son portefeuille, comme c’est mignon.

Regarde cette bouille.

Je m’approche de lui pour la regarder, une petite japonaise mais ça se voit qu’elle ne l’est pas complètement.

"Moh qu'elle est chou !! On a envie de lui poker les joues !!"

Même si elle n’est pas la plus adorable des sœurs !! Bon, je suis sûre qu’il est gaga de sa soeur ! Je reconnais bien la vibe “grand frère”, comme Monty. Il m’avoue d’ailleurs en hochant la tête:

Je le fais souvent. Elle les gonfle en boudant, comme toi juste avant.” Son sourire s’agrandit en demandant : “Et donc toi, tu es la cadette c'est ça ?

"Je ne vois pas du tout de quoi tu parles !!"

Je fais mine de m’offusquer à nouveau mais je me reprends vite:

"Oui, sauf qu’on a qu’un an d’écart, on pourrait être presque jumeaux ! D’ailleurs, mon demi-frère a le même âge que moi, alors, je peux dire que j’ai un vrai jumeau ahah "

Oh. Deux frères donc. Tu dois être bien protégée. Ça doit être classe d'avoir un jumeau.

Je retiens mon rire quand il dit “tu dois être bien protégée”, il n’a pas idée à quel point. Je ne pensais pas qu’Itsuki serait aussi protecteur, en tout cas, au même niveau que Monty. Ça me touche beaucoup d’ailleurs, j’ai vraiment l’impression qu’on est de la même famille, malgré qu’on n'ait pas de sang en commun.

"Oui plutôt ! Même si c’était inattendu !"

Un frère qui débarque de nulle part, c’est sûr que je ne m’y attendais pas mais au final, je me suis bien faite à l’idée. On arrive sur la place et là, je reprends mon rôle de guide touristique:

"Et voilà un des plus joli endroit ! Le pavillon est super stylé. Sais-tu que c’est un des plus grand quartier chinois du Japon ? Il parait que l’ambiance est géniale au nouvel an chinois mais je n’ai pas encore vu par moi-même !!"

Il affiche un mince sourire en répondant:

Ah ouais ? Ça doit être super, c'est vrai. Ça serait cool qu'on y aille tous les deux.. Enfin, qu'on y aille.
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... MzrdKEg Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Empty Re: Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est...

Mer 11 Mai 2022 - 10:56
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est le destin.
Fin août 2017
Je dois plaquer la main sur ma bouche pour m’empêcher de rire. Lui qui me trouvait bizarre -j’en suis sûre- avec ma blague, le voilà qu’il m’invite le plus naturellement du monde à un rendez-vous pour le nouvel an chinois.

Pour lui répondre, je finis par retirer ma main mais du coup, on peut voir mon sourire amusé.

"Oh bah pourquoi pas ! Il faudrait qu’on soit encore en contact d’ici là. On ne voudrait pas tomber dans le cliché des rencontres de vacances où on fait plein de promesse et tout le tralala sans en tenir aucune !"

C'est clair. Aucune promesse et juste un espoir, alors ? Ou on passe le cap ?” demande-t-il avec une pointe d’humour.

Je pouffe de rire et réponds :

"Moi, je dis, c’est un date ! Dans 6 mois !"

Je m’arrête pour me tourner vers lui en tendant la main :

"Marché conclu ???"

Après un court instant de réflexion, il me serre la main:  “Marché conclu. On se donne une heure et un lieu de rendez-vous dès maintenant ?

Je lâche un rire à sa question:

"Une heure et un lieu, c’est trop tôt ! Mais on peut regarder la date."

Je sors mon téléphone de mon sac et regarde le calendrier 2018.

"On se donne rendez-vous le vendredi 16 février !! Oh d’ailleurs, faudrait qu’on échange nos numéros dans ce cas-là non ? Ce serait bête qu’on soit tous les deux au même endroit mais qu’on ne se croise pas à cause du monde !!"

Oui, tu as raison. Je te donne mon numéro ? Vu que j'ai pas mon téléphone, je peux pas noter le tien.

"Ah oui c’est vrai !"

Quoique il y a d’autre moyen de donner mon numéro. Je prends note du sien et après l’avoir enregistré, je range mon bien dans mon sac. J’en sors un stylo et un petit calepin. J’écris rapidement mon numéro dessus et arrache la feuille pour lui donner.

"Tiens! Rien de tel que la vieille méthode parfois !"

Je ne peux pas te garantir de ne pas le perdre. Je suis… pas très… bref. Je perds facilement mes affaires. Donc hésite pas à m'envoyer un message !” dit-il avec un sourire d’excuse en prenant la feuille et en la mettant dans sa poche.

Pendant ce temps, je remets mon calepin dans mon sac. Il est chou !

"Oh bah j’y compte bien, ne t’en fais pas !! Est-ce que tu veux que je te prenne en photo et que je te les envoie devant le kiosque ? Ça te fera un beau souvenir !"

Hm, pourquoi pas? Tu voudras que je te prenne aussi ?

Il n'a pas l'air très emballé mais peut-être que ce n'est pas son truc les photos ?

"Non c'est bon !"

Je le laisse se mettre devant le kiosque et je retiens un soupir. Il est juste là, avec un air neutre. Vraiment ?

"Essaie peut-être un sourire ? On dirait que tu es blasé d'être là ? Est-ce que je t'ennuie ??"

Je gonfle un peu à nouveau les joues mais c'est plus pour le décoincer et le faire sourire qu'autre chose.

Euh….” répond-t-il en se grattant la nuque et en essayant de sourire ensuite. “Mais non, tu ne m'ennuies pas…

Rohlalala c’est une catastrophe ! Je veux bien que ce n’est pas simple de poser mais un sourire, ce n’est pas trop demander non ? Il a l’air de souffrir plus qu’autre chose. Ça fait un peu pitié.

"Je me doute bien ! Qui s’ennuie avec moi ?! Je ne sais pas moi… essaie d’imaginer ta sœur et ses petites joues rebondies ! Qu’elle te sourit ou quoi ! Je suis sûre que tu peux le faire."

Au lieu de sourire, il réponds avec un soupir : “Viens avec moi sur la photo plutôt, comme ça on ne verra pas que je ne souris pas.

Il est sérieux ? C’est pour qu’il ait un souvenir de son passage ici, pas pour moi… mais si il insiste… Je soupire et vais à côté de lui.

"Les selfies, ce n’est pas vraiment la même chose ! A moins que tu veuilles qu’on demande à quelqu’un ? Je n’ai jamais trop confiance à ce genre de demande… Si c’est le selfie, c’est toi qui le prend ! T’es le plus grand !"

Ok, passe moi ton téléphone. Ce qui compte c'est d'avoir un souvenir, non ? Au moins j'ai un souvenir de notre rencontre. Enfin, de la deuxième.” déclare-t-il en haussant les épaules.

Je lui met le téléphone dans les mains et me rapproche de lui. Je fais mon plus beau sourire pour l’objectif et quand il a pris la photo. Je lui dis :

"T’as vu ? C’est comme ça qu’on fait ! Je vais déjà t’envoyer la photo, tu l’auras quand tu auras retrouvé de la batterie."

Il lève les yeux en ciel en disant : “Tu es une maître en la matière, je vois ça oui !

Je plisse les yeux en envoyant la photo.

"Et tu verras, moi Gabriella m’engage à t’apprendre à sourire sur les photos d’ici la fin de la visite. "

Je garde mon téléphone en main et ajoute:

"Alors, tu trouves ça comment ici ? C’est stylé non ?"
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Elève ; en 2ème année
Gabriella Barrossa
■ Age : 31
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 12/08/2021

■ Mes clubs :
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... MzrdKEg Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Gabriella Barrossa

Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Empty Re: Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est...

Hier à 15:49
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est le destin.
Fin août 2017
Il regarde le lieu et dis simplement : “Ouais, c'est clair que c'est cool. T'es déjà allée dans un autre pays Asiatique?

Mais c’est pas possible, il ne peut pas témoigner d’un peu plus d’enthousiasme ? Pourquoi faut-il que je tombe toujours sur des gens comme mes frères ?  

"Hélas non ! Entre l’Espagne et le Japon, c’est déjà pas mal !"

Avec mes nombreux loisirs, les vacances à partager entre deux villes, c’est compliqué de beaucoup voyager.

"Viens, je t’emmène voir les portails d’entrée ! On s’arrêtera en chemin là où je dois aller."

Il me suit en disant ok quand je me remets en route et j’en profite pour lui retourner la question:

"Et toi alors ?"

Moi, à part la France et le Japon, je n’ai pas voyagé.” Il hausse les épaules :  “J’aimerais bien découvrir d’autres pays, et surtout les musées associés.

Il est comme moi pour les voyages alors, c’est cool ! Enfin c’est triste aussi mais c’est déjà pas mal ! J’ai des copines qui n’ont jamais quitté leur pays, alors on fait quand même partie des chanceux !

"Ah oui ? Tu aimes les musées ou juste apprendre l’histoire des pays en question?"

J’aime les musées. J’aime dessiner et peindre. Donc s’inspirer des plus grands, voir ce qu’il se fait, ça m’intéresse.

"Oooooh c’est intéressant, j’aurais pas deviné ! T’es un artiste alors ? Tu dessines quoi ?"

Je suis trop enthousiaste d’avoir rencontré un artiste comme moi !

Je ne sais pas si on peut dire que je suis un artiste… Mais je me débrouille, ” répond-t-il avec un sourire en coin, “je dessine surtout des bâtiments. Je fais peu de portraits.

On dirait qu’il doute de son art et de ses capacités ! Moi je dis, tout ceux qui dessinent ou peignent avec passion sont des artistes

"Ca reste quand même de l’art !! Tu te destines à être architecte ?"

Il hausse les épaules et répond : “Je ne sais pas encore. Et toi ? Tu as un projet professionnel ?

"Oh d’accord !" dis-je en souriant. Il ne doit pas avoir d’idées ou alors, il trouve ça trop personnel comme question ? Je ne m’en formalise pas en tout cas.

"Et oui ! Je compte faire du stylisme et faire carrière dans la mode. Peut-être avoir mon atelier de couture et ma propre marque, qui sait ? L’avenir nous le dira ! Mais c’est ce qui me plait et que j’aimerais faire."

C'est génial, que tu aies déjà une idée aussi précise en tête. Je suis peut-être en train de marcher aux côtés de la proche Vivenne Westwood !

Ça me fait plaisir qu’il dise ça. Vivienne Westwood, c’est vraiment trop cool comme comparaison !!! Il a du goût et des connaissances, ça me plait assez !

"Ah ah ! J’aimerais mais qui sait ? On verra! Pour le moment, j’arrange surtout des tenues à ma sauce. Sans que ça soit trop décalé quand même. Se faire remarquer oui mais pas forcément passé pour une bête de foire !”

Même si ça ne me dérange pas trop en soi. Il me sourit en disant qu’il aimerait voir une de mes tenues décalées et voir mon côté créatif. Je sens qu’on est sur la même longueur d’onde et je souris de plus belle.

"Oh bah on pourra faire ça un jour ! Après ou avant notre rendez-vous du nouvel an chinois ?” je demande avec un sourire taquin.

Après ? Ca risque d’être dur de se voir avant, si je ne viens finalement pas étudier à Kobe”,  répond-t-il simplement.

"Oui c’est vrai, ça serait dommage… Peut-être que je mettrais une tenue décalée ce jour-là !”

Je commence à dire que je serais déçue si on ne se recroise pas. Tant pis, ça fera une belle rencontre.

"Oh voilà la mercerie ! Tu connais ce genre d’endroit ?”

Je prends un air choqué, scandalisé quand il me dit que non avec un “C’est quoi ?” C’EST QUOI ?!

"C’est juste le meilleur endroit qui existe !! Tu trouves tout dedans pour faire tes propres créations, c’est le paradis des couturiers !!”

Bon, qu’il n’ait jamais mit les pieds dedans, je comprends mais qu’il ne sache pas du tout ce que c’est ??

Oh, je vois. Ça a l’air d’être l’endroit rêvé pour toi, alors.” dit-il en souriant encore une fois.

"Ouiiiiii tout à fait !!!”

On entre dans la boutique et je lui fais une visite à la Gabriella Barrossa -donc détaillée- avant d’aller réclamer les morceaux de tissus dont j’ai besoin. De la soie, légèrement brodée style chinois pour ajouter à une robe que j’ai en projet depuis un moment et plusieurs autres morceaux de tulles et taffeta noir et rouge. On ne ressort de la boutique qu’au moins vingt minutes plus tard. Je porte deux sacs bien remplis et assez lourds en mettant les pieds dehors. Sans vraiment de détour, je demande si Maël peut me porter au moins un des sacs pour continuer la visite. Je lui donne le plus lourd des deux évidemment et on reprends. Je lui explique ce que je sais -donc pas grand chose mais j’y met tout mon coeur !!- en prenant parfois des photos de lui.

Le quartier n’étant pas bien grand, on a vite fait le tour et je conclus la visite devant un arrêt de bus, là où il y a un plan de la ville.

"Bon bah c’est ici que ça s’arrête mon rôle de guide, est-ce que la visite t’a plu ??”

Il m’adresse un petit sourire en répondant : “Oui, merci. Ça va aller avec le sac ?”

Je suis ravie de sa réponse et lui souris :

"Oh bah oui, faudra bien ! Tu ne peux pas me raccompagner jusqu’à chez moi.”

Et pour cause, si il le fait, il tombera sur Monty, les papas, Itsuki… bref tous les hommes de la famille. Mieux vaut éviter !

"Je vais gérer t’inquiète ! Je suis plus musclée que j’en ai l’air !” dis-je en levant le bras et en le montrant comme les athlètes qui montrent leurs muscles.

Il a l’air sceptique, mais il me tend son sac tout de même.

D’accord. A la prochaine, du coup.

Je prends le sac avec un sourire et réponds :

"Oui à bientôt ! Je ne sais pas quand mais au pire, ça sera sûrement pour notre rendez-vous au nouvel an chinois !”

Je m’attarde deux secondes avant de me détourner et me mettre en route vers l’appartement.

Quand je rentre à l’appartement, je m’empresse d’aller ranger les tissus dans notre chambre et quand j’y vois Monty, je lui raconte mon après-midi, comme quoi j’ai rencontré un beau jeune homme français perdu et que je lui ai fait visité le quartier chinois. J’essaie de le rassurer en disant qu’il n’était pas louche et qu’il m’a proposé de se revoir au nouvel an chinois pour les festivités.

Évidemment, il me sermonne pour avoir donné mon numéro à un inconnu en grommelant mais je lui dis que de toute façon, rien ne m’oblige à y aller le moment venu. C’était juste une rencontre comme “ça”, en cachant tout l’enthousiasme que m’a procuré cette après-midi. Maël est très sympathique et je me suis beaucoup amusée avec lui. J’espère vraiment que je le reverrai mais seul l’avenir nous le dira !
codé par Royals

---------------------------------

Gaby parle en Japonais (#912c31), en Espagnol (#ca242e) et en Anglais (#bd37c1)
Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Signature%20Gaby
Gaby's voice : Par ici
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est... Empty Re: Une fois, c'est un hasard. Deux fois, c'est une coïncidence. La troisième fois, c'est...

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum