Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

Recensement des membres jusqu'au 29 Mai ! (début d'après-midi)
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mar 10 Mai 2022 - 2:14


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

[HRP | Suite directe de "Bourrage papier"]

Préambule - le choix de la tenue:

Remis de ses émotions de la fin d'après-midi et désormais un peu plus présentable, Ryuji se dirigea vers le bar qu'il avait suggéré à sa collègue. Dans les oreilles, le dernier album en date de Daft Punk, en particulier leur collaboration avec Pharrell Williams, qui avait le don de le mettre en jambes. Il ne sautillait pas pour autant sur les pavés de l'artère principale de Kobe mais ses pas étaient suffisamment chaloupés pour que les badauds le regardent, amusés. Il se glissa dans des rues parallèles pour entretenir son carcinome et alluma une cigarette. Avec ses lunettes fumées, sa chemise, sa veste et sa cigarette au bec, il avait presque l'air d'un clubber, à moins qu'il eut l'air d'un voyou, allez savoir. Quoi qu'il en soit il était à l'aise, ou en tout cas plus à l'aise que dans la salle des profs, à l'académie.

Il zieutait de temps à autres son téléphone, en quête d'une notification de son invitée du soir, ou partenaire de beuverie entre adultes responsables. Sa collègue spécialisée en cinéma s'était montrée plutôt directe, voire laconique, depuis leur séparation aux portes de l'école. Comportement somme toute normale, ce n'était pas comme s'ils se fréquentaient depuis des années ou s'ils étaient liés d'une quelconque façon ; sauf si on compte réchapper à l'attaque d'une photocopieuse maudite comme un lien fort entre deux âmes.

Bientôt il arriva à hauteur du bar choisi pour la soirée, le Midnight, un petit bar sympathique pas trop loin du centre ville, pas trop isolé non plus. Le genre d'endroit où il n'est pas rare de retrouver des touristes, des gens de tous âges, des salarymen... bref, un lieu interclasse et intergénérationnel, l'idéal pour passer une bonne soirée. Le gérant connaissait tous les bons coins de la zone et accueillait toujours avec enthousiasme Ryuji lorsqu'il finissait ses soirées chez lui, parfois même après la fermeture. En se remémorant ce trait de caractère, il se demanda s'il avait bien réglé sa dernière ardoise et se rassura lui-même: au pire si ce n'était pas le cas, il s'arrangerait pour régler discrètement sa note.

Il éteignit sa cigarette avant de revenir dans la rue principale et dissimula le mégot dans son cendrier de poche, qu'il avait pris soin de vider préalablement. Ce n'était pas un grand fumeur non plus, pas au point de vider plusieurs paquets par semaine en tout cas, mais assez pour remplir cette petite boite qui lui avait déjà empêché nombre de contraventions. Et en plus elle avait l'avantage de bien conserver les odeurs, donc ses poches sentaient rarement la fumée de cigarette froide. Une fois sa dissimulation effectuée, il se posta devant l'entrée du bar, saisit son portable et envoya un simple Vous me trouverez tout juste à l'entrée, pile à l'heure !. Il était sur le pont, fidèle au poste, cinq minutes avant l'heure de rendez-vous. Il s'attendait à la voir débarquer à vingt heures pile, plus qu'une demi-douzaine de minutes à patienter alors...



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mar 10 Mai 2022 - 19:57
Up all night to get lucky
En transports, le trajet entre le campus et l’appartement de Moon dure guère plus de trente minutes. Chanceuse comme elle l’est, elle a choppé un bus directement. Arrivée à bon port, elle s’est affalée sur son petit canapé. Le tissu bas-de-gamme la colle un peu, couplé à la chaleur de l’été. Depuis quelques semaines, son climatiseur déconne. Elle sait que ce n’est pas bon pour la planète, l’écologie, tout ça, mais elle ne tient pas à mourir de chaud. Alors, elle l’allume. Il ne rafraîchit plus autant l’air qu’avant. Bientôt, il va rendre l’âme.  

Pendant quelques minutes, elle passe le temps sur son téléphone. Il y a plus passionnant, comme activité. Mais d’une part, scroller sur pinterest à la recherche de jolies photographies est reposant, et d’autre part, elle attend un sms. Et les nouvelles de Ryuji se font attendre. C’est bien ce qu’elle pensait : son collègue se défile.

Dix-huit heures douze, toujours rien. Moon pose son téléphone au sol, et ferme les yeux quelques minutes. Elle se faisait une joie de passer sa soirée dehors. Si les plans sont annulés, que va-t-elle bien pouvoir faire ? Elle soupire. Il ne lui reste presque plus rien au frigo : tant pis, elle va commander. Et dormir tôt.

Un joyeux tintement la sort de sa simili-sieste. Sans attendre une seconde, elle attrape son téléphone portable et regarde d’où provient la notification. Yamashiro-san. Dans l’intimité de son appartement, Moon se permet un léger sourire.

Il ne se défile pas, finalement.

Vingt heures. Il ne reste plus beaucoup de temps pour que Moon se prépare. Il est bien mâlin, Ryuji, à prévenir si tard. Elle saute hors du canapé, direction sa penderie. Entre les tailleurs-jupes et les robes, Moon hésite. Elle se surprend à vouloir faire bonne impression. Et finalement, elle craque pour l’originalité. Pendu dans son armoire, un complet blanc oversize lui fait de l’oeil. Elle ne l’a porté que deux fois, dont une pour un mariage. Avant de se changer, elle se lave, rafraîchit son maquillage, tire ses cheveux dans une rigide queue de cheval.

Tenue de Moon:

Son alarme sonne à dix-neuf heures trente. Moon hésite encore entre deux paires de boucles-d'oreille, mais choisit finalement des anneaux en or assez sobres. Elle saute dans des efficaces escarpins noirs en direction du Midnight. Si elle ne connaissait pas cet établissement, il avait l’avantage d’être assez proche de son appartement. Moon attrape un sac, y fourre en vrac son portefeuille, son portable et ses clés, avant de claquer la porte.

Le bruit de ses talons résonne dans la rue. Moon adore cette impression de puissance et de féminité qui en découlent. Elle a la sensation que l’espace lui appartient, rien qu’à elle. Alors, parfois, elle en joue, et adapte sa marche pour claquer un peu plus fort qu’à l’accoutumée. Comme ce soir. C’est une manière pour elle de se convaincre qu’il y a un peu de femme fatale en elle.

Femme fatale… Mais désorientée. Alors qu’il lui semblait avoir parfaitement retenu le chemin jusqu’au bar, elle se trouve perdue dans un carrefour. Faut-il tourner à droite, le long de la grande avenue, ou s’engouffrer dans les petites rues piétonnes ? Alors qu’elle avait prévu d’arriver un peu en avance, afin de faire connaissance avec les lieux, Moon perd de précieuses minutes. Elle sort son téléphone, ouvre Maps, tape l’adresse et se rend finalement compte qu’elle doit faire demi-tour. Elle est un peu moins fière, tout de suite. Et pour couronner le tout, Ryuji est déjà arrivé.

Mais elle ne perd pas la face. Le dos bien droit, la tête haute, elle s’élance à travers la rue. Son pas est un peu plus pressé, toujours aussi précis. Ses talons sont hauts, mais elle a l’habitude de marcher avec, et ne loupe aucun virage. Il n’est pas question de se tordre la cheville.

Elle est en retard d’à peine cinq minutes lorsqu’elle arrive devant Ryuji, un petit sourire gêné au visage. C’est quoi, au juste, cette soirée ? Même si elle est toujours chic, sa tenue peut sembler un trop apprêtée pour un verre entre collègues. Ryuji semble également avoir pris soin de son apparence. Alors, elle s’incline poliment, comme rattrapée par son professionnalisme.

Bonsoir, Yamashiro-san. Merci de ne pas avoir décommandé. Elle aurait été déçue.

D’un geste de tête, elle invite son collègue à entrer dans le bar. Il est vivant, mais pas bondé. C’est un bon point. L’ambiance semble agréable, pas trop guindée. C’est très bien pour un verre entre collègues, n’est-ce pas ? Dans un coin, une petite table pour deux est libre. Moon invite Ryuji à s’y installer. Elle pose son sac sur le dos de sa chaise, avant d’attraper du bout des doigts une carte installée sur une table voisine.

Si vous êtes un habitué de ces lieux, que me conseillez-vous ?

Moon est abonnée aux Cosmopolitan. Quand elle ne connaît pas un bar, c’est ce qu’elle commande : on ne peut pas se rater avec un cocktail aussi simple. Mais ce soir, elle veut bien se laisser tenter par l’inconnu.

Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mar 10 Mai 2022 - 21:10


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Moon finit par arriver, avec cinq minutes de retard. Ryuji n'était pas si à cheval que ça sur les horaires mais du peu qu'il l'a connaissait – autrement dit une à deux heures à tout casser –, cela ne cadrait pas avec l'image qu'elle renvoyait. Il répondit à son salut formel par un petit sourire en coin, cette situation l'amusait, leurs tenues aussi. On aurait dit deux trentenaires qui sortaient finalement de leurs antres après des mois sans une once d'interaction avec le sexe opposé ; mais était-ce réellement le cas ?

Ryuji doutait fortement que sa collègue, et partenaire d'un soir, ne fasse chavirer les coeurs des Kobéens, sans même faire entrer ses collègues masculins dans l'équation. Avec son look de femme fatale, son maquillage, sa queue de cheval nette et ses escarpins qui le sortirent de ses pensées dès son arrivée, nul doute que s'il y avait une liste de prétendants éconduits, elle devait être longue, au moins aussi longue que cette queue de cheval qui oscillait de gauche à droite comme un balancier au rythme de ses pas lorsqu'elle entra dans le Midnight.

Comme à l'accoutumée, le bar était pile comme il fallait: ni trop calme, ni trop animé et ni trop vide, ni trop plein. L'idéal pour un rendez-vous... Ou pour un verre entre collègues ! Vraiment, cette situation avait un arrière-goût d'étrangeté. Toute cette fichue situation en amont aussi, ces dizaines de minutes sous la douche à tout faire pour ne pas s'emballer et ces tenues essayées. Le scénario était digne d'une comédie romantique que l'on diffuse à la période de Noël, les préférées du professeur de design.

Il s'installa à table et réfléchit calmement à la première phase de leur soirée. Moon, elle, avait saisit la carte pour s'y plonger quelques instants avant de relever les yeux pour lui demander une suggestion. Ah, premier imprévu. Il espérait qu'elle sache quoi prendre pour ne pas devoir prendre la responsabilité de lui proposer un cocktail en entrée, déjà qu'il s'était bien emmêlé les pinceaux et pris la tête en choisissant le bar, pour finalement opter pour son troquet habituel – tellement habituel que c'est limite si le patron ne l'avait pas chaleureusement salué dès leur entrée, entre deux coups d'oeil curieux et sourires complices.

Si vous voulez quelque chose de léger, je peux conseiller le Steamroller, dit-il en pointant le cocktail sur la carte, se rapprochant quelque peu d'elle. C'est à base de whisky, de liqueur de sureau et de cerise. Je le conseille ! J'ai déjà mon idée de boisson mais je peux vous accompagner si vous voulez.

C'était un bon point de départ, quelque chose d'assez léger, en fonction de la teneur en alcool, de sucré et de légèrement fruité ; un bon appetizer en somme. Ryuji, quant-à-lui, savait déjà pertinemment ce qu'il allait prendre. Il lui suffisait d'un signe de tête complice au barman pour qu'il ramène son verre de Peppermint Kiss, l'entrée idéale pour se donner un coup de fouet et ouvrir l'appétit pour le reste de la soirée. Il ignorait pourtant s'ils allaient passer au repas après ce verre, mais au cas où, le terrain était déjà prêt pour sa part. Il se remit confortablement sur sa chaise et observa sa partenaire sans réellement la fixer non plus.

Merci, au fait, pour cette Canon maudite et votre présence. Ca égaye ma semaine, pour être honnête., glissa-t-il, un léger sourire aux commissures des lèvres.

Première erreur, alerte générale dans l'esprit du trentenaire. Son corps se raidit lorsqu'il se rendit compte de ce qu'il venait de livrer, comme ça, si tôt dans la soirée. Sa partie pragmatique prépara les commandes des muscles du corps de Ryuji en prévision d'un repli stratégique. A l'écouter, la soirée était foutue, elle le prendrait pour un fou, un psychopathe ou que sais-je encore. Pour l'instant, il se contenta de chipoter à l'un des élastiques à cheveux autour de son poignet droit, le regard fuyant.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mar 10 Mai 2022 - 22:10
Up all night to get lucky
A force de rendez-vous arrangés, Moon ne sait plus comment se comporter avec un homme. Elle a pris de mauvaises habitudes. Tout d’abord, elle les détaille. La qualité des chaussures. La propreté du pantalon. L’opacité de la chemise - elle ne doit jamais être trop transparente, ça manque d’élégance. Le port des épaules. L’assurance du regard. Mais ce qui est accepté pour un blind date ne l’est pas pour une soirée entre collègues. Et Moon ne le sait que trop bien. Alors, elle se sent un peu perdue. Les yeux rivés sur la carte, elle n’ose pas affronter le regard de Ryuji. Elle n’est pas de nature timide, pourtant.

C’est que la situation la met mal à l’aise. Ça ferait bien rire ses amies, ça ! Elles qui la voient comme une femme à homme, mi-sirène, mi-succube, bien incapable d’imaginer un garçon autrement que comme un bout de viande. Comme elles se trompent. C’est par habitude que Moon s'embarque dans de drôles de relations, toujours ratées. Il y a bien longtemps qu’elle ne s’est pas laissée porter par des rencontres fortuites.

Et d’une certaine manière, elle se sent coupable de penser à tout ça ce soir.

C’est juste un pot. Ce n'est pas un date.

Elle se répète ces quelques mots, comme une formule magique, afin de se donner du courage. Et finalement, lorsque Ryuji répond à sa question, elle ose relever les yeux. Il a un air sympathique, avenant. Le genre de type avec qui on se sent à l’aise. Mais si Moon se sentait bien dans la salle des professeurs - contre toute attente - elle n’est plus vraiment dans son élément. Espérons que l’alcool la décoince.

Je vous fais confiance. Un léger sourire, presque gêné. Et choisissez ce qu’il vous plaît.

Moon aurait aimé être plus spontanée, plus taquine, lâcher un : “je suis une femme indépendante, vous savez, je sais boire mon verre comme une grande”. Dans un autre contexte, elle l’aurait certainement dit. Mais ce soir, elle est trop confuse pour s’abandonner à la blague. Si elle n’est pas trop taquine, elle garde une distance entre elle et lui, n’est-ce-pas ?

Alors qu’elle s’efforce de faire un pas en arrière, Ryuji fonce décidément dans le tas. Il est trop tôt pour les confidences. A-t-il grandi dans un autre pays pour se montrer si avenant ? Moon mord l’intérieur de sa joue. Elle est évidemment touchée. Égayer une semaine, ce n’est pas rien. Mais elle veut garder la face.

Une drôle d’aventure, je vous le concède.

Moon est partagée entre le regret d’avoir été froide, et la satisfaction de rester fidèle à ses pensées. Bien sûr, elle ne nie pas trouver son collègue à son goût. Après tout, il est plutôt beau garçon, et ne semble pas manquer de verbe. Mais mélanger travail et relations, ce n’est jamais bon. Et comme Moon est abonnée aux histoires d’un soir, elle ne veut pas s’imaginer ce que seraient les réunions en salle des profs après avoir fricoté avec le professeur de design.

Pour se tirer d'affaires, et pour passer à un autre sujet, Moon coupe un serveur dans sa course. Après s’être excusée de l’avoir arrêté si abruptement, elle demande le fameux Steamroller, et laisse Ryuji commander. Le serveur retourne au bar, et Moon en profite pour admirer la décoration.

Vous parliez de jeux de société. Je n’en vois pas. Vous pensez qu’on peut en emprunter ?

Moon ne se qualifierait pas vraiment de joueuse, mais elle ne cracherait pas sur une distraction, qui lui permettrait de penser à autre chose qu’à son partenaire de beuverie.

Lundi 17 juillet 2017


---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mer 11 Mai 2022 - 2:31


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Le sourire en coin se renforça lorsqu'elle lui dit lui faire confiance, c'était plutôt rare, peut-être allait-elle le regretter comme plusieurs avant elle – enfin pas tant que ça, ce n'était pas comme si Ryuji emmenait beaucoup de personnes boire un verre. Même des amis, ça faisait longtemps qu'il en avait vus, la faute à plusieurs années de boulot et d'études qui l'ont pas mal isolé au fur et à mesure.

L'alerte dans son esprit se calma lorsqu'elle esquiva habilement et respectueusement la "confession" de Ryuji, ce qui lui permit de reprendre pied et de se concentrer sur leur présence au Midnight : la boisson, avant le reste ! Il jeta un regard sûr de lui accompagné d'un mouvement de menton vers le bas en direction du serveur qui avait été alpagué par la jeune professeure de cinéma, un signe assez courant dans les groupes masculins et en particulier entre les clients réguliers et les barmen. C'était le signe de lui servir la boisson habituelle. Le serveur quitta la table en silence et confirma l'information en pointant l'une des bouteilles à base du cocktail choisi, auquel Ryuji répondit par un signe "OK" de la main. Reçu cinq sur cinq, over.

Une nouvelle mission arriva au centre de traitement du cerveau du professeur de design, en pleine quête pour faire en sorte que ce rendez-vous verre entre collègues ait la meilleure issue possible. La mission, si toutefois il l'acceptait, était de trouver un jeu de société pour les deux professeurs. Une tâche aisée dans un bar réputé pour l'offre de jeux pour les clients. Ils étaient en général cachés dans un compartiment placé sous la table en elle-même, un vieux stratagème de tripots louches pour planquer les jeux d'argent. Enfin... quand les dits jeux n'étaient pas déjà pris d'assaut par les autres clients en place, ne laissant au duo de trentenaires qu'un jeu de cartes dans ladite cache.

La demande de sa collègue eut l'effet d'activer un switch dans le cerveau de Ryuji, qui ne se laissa pas démonter par la pénurie de jeux et saisit un paquet de 54 cartes tout ce qu'il y a de plus banal. Après avoir extrait les Joker du jeu, il commença à les mélanger et les battre, tout en fixant d'un air assuré sa camarade de jeu tel un Yu-Gi Mouto en plein tournoi sur l'Ile des Duellistes. Il coupa le jeu en son centre afin de parfaite le mélange, le tendit à Moon et tapota de l'index sur le sommet de la pile pour lui indiquer de piocher une carte.

A défaut d'autre chose... Je vous propose le Plus ou Moins., dit-il en fixant ses yeux déterminés dans les siens, comme si la gêne précédente s'était évaporée par l'opération du Feu Sacré. L'un d'entre nous pioche une première carte. Son adversaire doit alors annoncer si la carte qu'il a piochée est de valeur supérieure ou inférieure à celle déjà posée. Si le joueur se trompe, il doit boire un nombre de gorgées proportionnel à la différence de valeur entre les deux cartes, et ainsi de suite.

Il avait l'air sûr de lui mais au fond, il flippait comme un enfant devant faire sa première présentation orale devant la classe. Ses genoux auraient pu trembler s'il n'avait pas croisé les jambes. Heureusement il n'était pas réputé pour transpirer facilement, car les cartes auraient pu glisser de ses mains moites. Il dirigea le regard vers le bar pour constater la venue prochaine de leurs consommations. Sans attendre le tirage de Moon, il déposa le paquet au centre de la table et prit une pose plus tranquille et désinvolte.

Sinon, un J'ai déjà/Je n'ai jamais..., dit-il dans un faux toussotement mal joué. Vous avez plus peur de vous livrer ou des jeux de hasard, Mlle Kawaguchi ?

"Putain Ryuji, ça te ressemble pas, ça, abruti de con !" lui dit la voix de sa raison, attachée au fond du théâtre des opérations tandis que son impulsivité était aux commandes, en roue libre. Nul ne savait quelle tournure allait prendre la soirée mais il était certain qu'avec ce genre de comportement, elle risquait d'être écourtée. A moins que l'appel de l'alcool après cette journée éreintante ait raison de la méfiance de Moon.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mer 11 Mai 2022 - 22:02
Up all night to get lucky
Vivement que le verre arrive. Cachée sous la table, la main de Moon bat frénétiquement le rythme d’une musique imaginaire. L’alcool est un parfait lubrifiant pour les situations sociales. Il ne suffira que de quelques gorgées pour que la trentenaire soit à l’aise. Elle en est persuadée. Elle lance quelques œillades intéressées vers le barman. Il est affairé. Elle espère que c’est pour eux.

En attendant, Ryuji s’active sous la table. Moon ne comprend pas tout de suite ce qu’il fabrique. Son collègue sort un paquet de cartes. Moon retient une grimace. Des cartes ? Pas vraiment ce qu’elle attendait comme jeu de société. Elle qui imaginait un peu de nouveauté. Mais c’est mieux que rien.

Son esprit divague lorsque Ryuji lui explique les règles du Plus ou Moins. Elle n’est pas née de la dernière pluie. Moon a l’habitude des jeux à boire. Elle a épuisé tous les classiques, et celui-ci, ce n’est pas son préféré. C’est un jeu pour se bourrer, rien de plus. Elle qui souhaitait apprendre un peu plus de son collègue.

Elle frôle le paquet du bout des doigts, prête à tirer une carte. Mais s’arrête net. Elle ancre son regard dans celui de Ryuji, un léger sourire mâlin. Elle se laisse prendre au jeu.  

Je n’ai peur ni de l’un, ni de l’autre.

Elle attrape les cartes, vérifie le nombre et retire les têtes. Une échelle sur dix sera plus simple pour jouer. Elle a une idée derrière la tête. Du bout des doigts, Moon bat le jeu, et se penche petit à petit vers Ryuji. Elle pose finalement le paquet au centre de la table.

Pourquoi ne pas mixer les deux ? Le joueur lance les paris : plus ou moins. S’il perd, il boit. S’il gagne, il peut poser une question. N’importe quelle question. Pas de limites. Vous n’avez pas peur de vous livrer non plus, n’est-ce pas ?

Le serveur s’approche des deux collègues. Moon se redresse immédiatement. En se confrontant au regard du garçon de table, la gêne remonte jusqu'à ses oreilles. Il pose les boissons, glisse un regard complice à Ryuji -définitivement un habitué des lieux -, avant de s’éclipser.

Nous avons tout pour commencer. Je me lance.

Elle plonge les yeux dans ceux de Ryuji et tire un 6

Plus ou moins ?

Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mer 11 Mai 2022 - 22:30


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Il observa silencieusement le petit jeu de Moon, le retrait des têtes et le nouveau mélange. Elle voulait simplifier le jeu !? Qu'avait-elle en tête ? Une question qui trouva réponse quelques secondes après, lorsqu'elle présenta son plan devant un professeur de design médusé mais galvanisé par l'excitation.

Il sentit ses oreilles rougir légèrement lorsqu'elle s'approcha de lui pour lui expliquer les règles qu'elle avait décidé d'appliquer, une variante bien plus intéressante du Plus ou Moins, et qui en plus prenait en considération la blague du "Je n'ai jamais"... Même dans les meilleures routes des jeux de simulation de drague auxquels il avait joué, Ryuji n'aurait pu imaginer ce type d'issue. Vraiment, il était déstabilisé par son aplomb. C'était une femme d'expérience, à ne point en douter, des jeux à boire et des jeux brise-glace indiscrets comme celui-ci.

Absolument pas peur., glissa-t-il en se penchant à son tour vers elle, la voix grave et le ton probablement mi-assuré, mi-mielleux.

Le serveur interrompit leur conciliabule et comme deux ados surpris dans leur intimité, les deux trentenaires avaient repris une posture moins intime. Les oreilles de Ryuji reprirent une couleur plus normale et sa température interne descendit automatiquement. "Franchement, Satoru, t'as l'art de débarquer aux mauvais moments..." pensa-t-il en le regardant poser les verres sur la table, espérant peut-être lui avoir fait comprendre en pensant assez fort ; le genre de truc qui ne marche que dans les films ou les émissions de médiums truquées, vous voyez ?

Moon, une fois servie, tint Ryuji du regard en piochant la première carte: un six. Sans détacher ses yeux des siens, il se mit à réfléchir. C'était l'ébullition dans sa tête, entre son côté con qui passait un air de Voodo Child très à propos dans ce genre de contexte et le côté pragmatique qui s'était libéré et avait repris les commandes. Ryuji fronça les sourcils. S'il se souvenait bien de ses cours de probabilités, il avait 41% de chances de piocher une carte supérieure, contre 51% d'en piocher une inférieure... les 8% restants correspondant aux probabilités de piocher un autre six, un cas de figure qui n'avait pas été prévu. Tant pis, ils verraient au moment venu.

Moins., annonça-t-il en piochant la prochaine carte. Un trois. C'est un trois. Ce qui me donne droit à vous poser une question...

Il laissa le suspens s'installer, fixant toujours Moon droit dans les yeux, un sourire en coin bien marqué. Là-haut dans son cerveau, c'était encore la pagaille. Devait-il lui poser une question sage pour commencer ou devait-il directement mettre les pieds dans le plat ? Après tout, il avait déjà dépassé la limite qu'il s'était lui-même fixée en lui disant être heureux d'être dans ce bar ce soir-là. Foutu pour foutu, se dit-il, il se lança.

Est-ce qu'il y a un "Monsieur Kawaguchi" qui vous attend ce soir ?, demanda-t-il en serrant le poing sous la table pour éviter de craquer, son cerveau ayant décidé d'être en roue libre ce soir visiblement. Dire qu'il était encore sobre...

Il posa la deuxième carte piochée sur la pile de défausse et piocha immédiatement la suivante, pour que les tours s'enchainent vite. Il tomba sur un cinq, qu'il montra à sa partenaire de jeu.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mer 11 Mai 2022 - 23:05
Up all night to get lucky
Elle a trouvé un joueur à sa taille, alors Moon ne retient pas son sourire mâlin. Elle ne se pose plus vraiment la question de la nature de cette soirée. Au fond peu importe s’il s’agit d’un rendez-vous. Elle apprécie vraiment le moment. L’air plein de défi, elle ne quitte pas les yeux de Ryuji. Elle a envie de le faire flancher, de lui faire tourner le regard. Elle glisse son doigt le long du Steamroller. Les effluves sucrées excitent ses papilles. Elle a terriblement envie d’y goûter. Mais pas avant d’avoir perdu.

Elle ne veut pas être la première des deux ivre.

“Moins”. Moon mord ses lèvres. Son regard est finalement attiré par le jeu de cartes. Son cœur palpite. Elle se laisse avoir par le jeu de hasard. C’est tellement plus exaltant avec un peu d’enjeu.

Un trois.

Moon réprime une grimace, et attrape son verre. Sans plus se faire attendre, elle avale une gorgée du précieux liquide. La chaleur du whisky embrase sa gorge, et le feu est tout de suite éteint par la douceur du sureau.

Pas si mal. Le cocktail. Je suis toute ouïe.

La première question est primordiale. C’est elle qui met en place l’ambiance de la soirée. C’est maintenant que Moon va comprendre face à quel homme elle se trouve. La professeur ne veut pas d’une question timide : couleur préférée, loisir, taille des chaussures. Elle espère avoir à répondre à quelque chose de plus… intéressant.

Et elle n’est pas déçue.

Vous êtes bien curieux. Son ton est un peu plus chaleureux qu’ordinaire. Elle ne perd pas son sourire. Pas de Monsieur Kawaguchi. Elle précise. Pas de monsieur tout court.

The show must go on. Ryuji tire un cinq. La pire des quartes. Moon ne prend pas le temps de calculer les probabilités : c’est un cinquante / cinquante. Elle n’a plus qu’à croire à sa bonne étoile.

Plus. Murmuré du bout des lèvres.

Elle retient son souffle. Moon espère pouvoir à son tour être indiscrète. Des questions, elle en a plein le chapeau. Lentement, elle relève la carte, face à elle. Dès qu’elle remarque le chiffre, elle tourne la carte et s’exclame, trop enthousiaste :

6 ! Gagné ! Elle racle sa gorge. A mon tour.

Moon aimerait voir le rouge monter aux joues de Ryuji. Alors, elle doit trouver une question aussi percutante que la sienne. Tant pis pour les prochaines réunions universitaires.

Qu’est-ce qui vous plaît, chez une femme ? Sous entendu : “Est-ce que je peux passer le contrôle technique ?”.

En attendant la réponse, Moon tire plus franchement la prochaine carte : encore un six. Plus qu’un dans le paquet.

Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mer 11 Mai 2022 - 23:45


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

"Pas de monsieur tout court", c'était une information qui n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd, mais dans l'oreille d'un mec plein d'assurance en apparence mais totalement paniqué au plus profond de lui. Vraiment, cette soirée prenait une tournure inattendue et étrange et la nuit n'était même pas encore tombée. Il cacha son sourire et un "Hm" satisfait en prenant une gorgée de son cocktail, qui le ramena quelque peu sur terre, le rendant étrangement plus lucide malgré le fait que le barman ait bien chargé la partie alcoolisée, le salaud.

Curieux c'est sûr qu'il l'était. Après tout, ils étaient en-dehors du cadre du travail, ils avaient vécu des péripéties pleines de sueur (la faute à la température estivale) et de palpitations (la faute à la photocopieuse et leurs esquives), il se dit que c'était presque obligatoire qu'il se montre curieux. De toute façon elle avait flippé son switch en changeant la donne de leur petit jeu ; si la curiosité du professeur de design la dérangeait, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même, non ? C'était aussi cette fâcheuse tendance à ne pas être en mesure de jauger comme il se doit la distance à prendre avec son entourage, qui avait déjà causé bien des maux par le passé. Il se souvenait d'une sombre histoire d'employée de Kombini dont il n'avait pas clairement saisi les intentions à l'époque. Fichu inadapté social. A ce train là il reniflerait le parfum d'une étudiante sans même y faire attention.

Pendant ce temps, elle avait fait sa propre prédiction et annonça un Plus. Il ignorait si elle avait estimé les probabilités du tirage mais force est de constater qu'elle avait vu juste : elle tira un six. Ryuji aurait préféré garder la main, un certain avantage dans ce jeu dans le jeu. Il ne désirait pas la voir s"écrouler à cause de l'alcool, bien qu'il doute que ce soit possible car elle semblait accoutumée à l'alcool la bougresse, mais plutôt limiter au maximum les questions indiscrètes à son égard. D'autant plus avec son entrée en matière, il y avait plus subtil tout de même. La réplique allait être violente, elle devait l'être.

Et la question tomba. Qu'est-ce qui peut lui plaire chez une femme ? Ou bien : est-ce qu'elle correspond à son idéal ? Il était perdu, déstabilisé par la question de sa collègue. Il pensa à toutes ces heures à penser à la femme de ses rêves, qu'il aurait voulu aimante, parfois collante, bonne cuisinière, à l'aise avec la floppée d'enfants qu'il s'était surpris d'imaginer (ils avaient déjà leurs prénoms dans ses fantasmes d'ado). Il fit mine de s'étirer en craquant la nuque. Fini les rêves d'ados, place à la réalité. Il avait suffisamment eu d'expériences dans sa vie pour savoir que ce qu'il imaginait jadis n'était pas ce qu'il voulait réellement, ou ce dont il avait besoin.

Ca vous choque si je les aime froides et distantes d'apparence ? Si j'aime leur côté parfois protocolaire tout en sachant ce qui peut se cacher sous leurs faux airs ?, commença-t-il en se penchant. Sapiosexuel, disent-ils. Je ne dirais pas que je n'ai que faire du physique car ce serait mentir et il m'a semblé clair qu'on évitait le mensonge ce soir. Alors je dirai la vérité et rien que la vérité. Je les aime sûres d'elles, j'aime qu'elles s'assument, j'aime qu'elles osent. J'aime la femme, indépendante et forte, celle qui sait réapproprier sa vie et sait aimer sans se renier. Celles qui marchent comme des impératrices. Je suis sensible à ça, c'est ma malédiction.

Il finit sa tirade bien trop inspirée par une gorgée de cocktail. Il serrait si fort les dents qu'il aurait pu les briser en mille morceaux. Son regard était fixé sur elle, comme par pure provocation. Peut-être lui était-ce destiné, peut-être s'était-il juste montré sincère et sans filtre, peut-être était-ce à cause de ce cocktail bien trop chargé. Foutu barman. Il laissa échapper un long soupir par le nez, comme lorsqu'il tire une longue latte sur sa cigarette et prépara le tour suivant.

Plus., annonça-t-il en tirant la carte, qui se révéla être un huit. Décidément... Du coup j'aimerais vous retourner la question si vous le permettez. Tant qu'à se mouiller, autant ne pas le faire seul.

Il posa son huit et tira une nouvelle carte, un quatre cette fois. Il eut peur un instant qu'ils tombe à nouveau sur un six. Le jeu aurait été truqué sinon, et moins intéressant. A moins que le jeu dans le jeu soit beaucoup plus prenant en définitive.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Jeu 12 Mai 2022 - 23:19
Up all night to get lucky



Le pied de Moon bat au rythme de la musique, pourtant discrète, du bar. A part quelques années de piano, pour faire plaisir à sa mère, Moon n’a jamais vraiment appris à jouer d’un instrument. Mais il lui arrive de se laisser porter par les chansons qu’elle entend. Surtout quand elle est nerveuse. Ou exaltée.

Ce soir, elle est un peu des deux.

Les yeux rivés sur les lèvres de son collègue et camarade, elle attend avec impatience sa réponse. C’est une question qu’elle n’ose jamais poser dans un rendez-vous arrangé. Comme un tabou. Et pourtant, elle attend les critères de Ryuji avec une certaine hâte. Ce n’est pas du tout innocent. Quand bien même la soirée semble teintée de jeu, plus que de sérieux, elle a envie d’être flattée.

Elle ne veut pas entendre de réponse simple. Toute faite. Pas de “toutes les femmes”. Pas de “n’importe, tant qu’elle est gentille”. Encore moins de : “si elle m’aime, c’est tout ce qui m’importe”. C’est plat. C’est inutile. Tout le monde a envie d’être aimé. Mais ça ne suffit pas. Avant l’amour, il y a toujours un jeu de séduction. C’est là tout le sel. Et c’est peut-être ce que préfère Moon. Une fois en couple, elle regrette bien souvent les mois passés à flirter. Les regards tendres ne valent que très rarement ceux, timides, des moments pendant lesquels on se pose la question : “Est-ce que je lui plais ?”.

Et à la réponse de Ryuji, Moon se contente d’un léger rire, à peine audible. Elle ne sait pas vraiment s’il est sincère, ou s’il manque de subtilité. Elle a bien envie de croire au second. La trentenaire veut se faire mousser. Et froide, protocolaire, intelligente, elle aime à penser que ça l’a définit. Alors, pour ne pas briser ses espoirs, elle ne relève rien. Elle se contente d’un petit “Hm., accompagné d’un geste de tête.

Et le jeu reprend. Et Ryuji gagne. Les dés sont pipés ! Et les cocktails ne se vident pas. Moon avale deux gorgées de sa boisson, avant de reposer son verre. Elle aimerait sentir l’alcool lui faire tourner la tête.

Vous souffrez d’un cruel manque d’imagination.

Une autre gorgée ponctue sa phrase.

Comment j’aime mes hommes ? Moon feint la réflexion, avant de finalement abandonner. Vous voulez vous la jouer franche, alors moi aussi. Je cherche depuis quelques mois maintenant. Et à force de fréquenter les agences matrimoniales, j’ai retenu quelques critères. Bien habillé, élégant. Pas trop bête, c’est mieux. Pas trop mâlin non plus, je déteste être prise pour une imbécile. Avoir un peu d’argent, c’est un plus.

Après tout, we are living in a material world, and she is a material girl. Moon aime être gâtée. Et quand l’amour ne suffit plus, les cadeaux consolent l’âme.

Reprenons. Moins.

Moins que quatre ? Après tout, un cinq est tombé, ainsi que trois six. Sans attendre, elle tire la carte : 8. Un léger sourire nerveux. Elle n’est pas du genre secrète, mais elle perd maintenant l’avantage : Ryuji reprend la main. Quelques gorgées d’alcool, la pilule passera mieux.

Pour préparer le prochain tour, elle tire la carte 10. Décidément, pas de chance.

Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Ven 13 Mai 2022 - 2:53


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H



Un cruel manque d'imagination ? Bien sûr ! Et demander à Ryuji comment il aimait les femmes, c'était une grande preuve d'originalité de sa part, peut-être ? Il ne se laissa pas décontenancer par sa remarque et écouta religieusement le profil de son homme idéal, tout en sirotant son cocktail avec une petite pointe d'avidité. Il était là pour boire, à la base, et les verres ne se vidaient pas assez vite à son goût.

Il ouvrit une page du carnet mental qui lui sert de mémoire et commença à organiser ses pensées en checklist. Il nota en préambule qu'elle semblait avoir écumé les agences matrimoniales... était-elle si désespérée que cela de trouver un mari, ou était-ce par pression sociale/familiale ? Il s'en fichait, au fond, ça prouvait juste qu'elle était rôdée à l'exercice, ce qui faisait d'elle une adversaire plus redoutable encore, et bien plus intéressante que d'emblée. Ses critères étaient aussi stricts que son ton pour les détailler était froid et clinique. Lui qui s'était livré sur cet aspect qu'il trouvait plaisant, il était servi.

Il révisa l'image qu'il renvoyait. Pour l'élégance, ça passait. C'était variable dans le temps et en fonction de l'endroit mais globalement, sa mère et sa soeur l'avaient bien aiguillés. De toute façon il savait pertinemment qu'à un certain moment, les protagonistes n'ont que faire de leurs tenues... Quant au reste, il ne s'estimait ni bête ni trop malin, le juste milieu ; juste assez de culture pour pouvoir converser avec plus ou moins n'importe qui mais pas à outrance, pour éviter de passer pour un Mr. Je-Sais-Tout. Parfait. Le seul point qui le fit tiquer était celui de l'argent. Il en avait connues, des femmes très intéressées par la taille de son portefeuille, c'était culturellement admis que c'était l'une des préoccupations de la célibataire typique. Moon était-elle typique, elle aussi ?

Elle ne dégageait pas cette aura-là, cependant. "Peut-être qu'elle aime être gâtée... Heureusement qu'on enseigne tous les deux à un niveau universitaire.", se dit-il comme pour se rassurer. Il n'était pas plein au as mais la dizaine de millions de Yen par an le plaçait plutôt bien, socioéconomiquement parlant. Il but une autre gorgée de son cocktail. Il en était à peu près à la moitié et pensait déjà au suivant. Moon, elle, avait commencé son tour de jeu. Premier échec de sa part, sa prédiction n'était pas la bonne et elle s'enfila quelques gorgées d'alcool alors que Ryuji s'était quelque peu perdu sur ses lèvres en voulant jauger ce qui lui restait à boire.

Je dis moins., annonça-t-il lorsqu'elle sortit la carte suivante. Un dix. Avant de continuer, j'annonce d'avance que ma prochaine question sera beaucoup plus originale, j'espère qu'elle vous satisfera plus que la précédente.

Il était sûr de lui. Il n'avait plus le compte des cartes ni de leurs statistiques d'apparition en tête mais il se sentait chanceux ce soir-là. Qu'importe l'issue, il estimait être vainqueur de la soirée. Après tout, débuter une journée par une attaque de photocopieuse et la terminer en si bonne compagnie... il y a de quoi vouloir jouer à la loterie ou miser en bourse. Il posa sa main sur le paquet de cartes, fixa du regard le visage de Moon et piocha l'As de Pique. Parfait. Il reposa la carte sur la pile de défausse, but une gorgée comme pour se donner du courage et se pencha vers elle, la main droite posée du côté de la table occupée par son adversaire.

Dites-moi, Mlle Kawaguchi... Que fait-on ?, il marqua une pause avant de reprendre: Nos descriptions semblent étrangement concorder, et la soirée est encore jeune...

Si leur soirée se passait sur un échiquier, ce coup-là était probablement un coup fatal. Si pas pour elle, après tout elle avait totalement la possibilité de repousser ce trentenaire qui s'était senti pousser soudainement des ailes ; l'alcool et ses prédictions justes l'y aidant, au moins pour lui. C'était le boxon dans sa tête, ses oreilles étaient brûlantes, il avait des fourmis dans les mains et les pieds. Son pied battait la mesure au double de la cadence, peut-être pour s'accorder à celle de ses palpitations. Il avait l'alcool fêtard mais il avait surtout l'alcool franc et audacieux. Foutu barman.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Ven 13 Mai 2022 - 13:33
Up all night to get lucky



Plus originale”? Intéressée, Moon glisse à ses lèvres le cocktail, à moitié plein. La soirée ne fait que commencer ; ce n’est que le premier verre, et pourtant, les deux collègues ont décidé de faire monter la température. Ils jouent sur un air de salsa. Les cartes s’enchaînent, se déchaînent. Bel et si bien que Ryuji ne se laisse tenter qu’à une seule et unique question. Et il va droit au but.

Allons danser.

Réponse simple. Sans aucun besoin d’approbation. Cul sec, Moon termine son cocktail. L'alcool ou les hormones, tambourine dans ses tempes. La proposition tombe à pic. Assise sur sa chaise, Moon se sentait bien gênée. Elle a terriblement envie de bouger.

J’offre le premier verre. Un petit clin d'œil. Pas le dernier verre, n’est-ce pas ? Ryuji s’est porté volontaire pour trois. Il a intérêt à aller jusqu’au bout.

De son petit sac à main, Moon sort un petit portefeuille de cuir noir, aux brodures dorées. Evidemment luxueux. Elle l’ouvre et en sort un billet couvrant largement les deux boissons, plus un petit pourboire. La trentenaire ne compte pas ce qu’elle dépense, elle en a les moyens.

Vous me suivez ?

La voix enchanteresse, avec quelques brins de malice. Moon connaît un très bon club, dans lequel on peut danser, boire, et à l’occasion manger. Pas de ceux remplis de jeunes et de musiques pop envahissantes. Un salon jazz à l’ancienne, dans lequel les effluves d’alcool brun se marient à des volutes de fumée de cigarette.

Elle se lève, range sa chaise, salue poliment le barman, avant de se diriger vers la porte de l’établissement. Sans un mot, sans une indication de plus. Elle ne compte pas donner d'indice à Ryuji. Voyons s’il lui fait assez confiance pour la suivre. Le carillon de la porte clôture le premier épisode de la soirée.

Les escarpins de Moon battent le pavé. Elle fait du bien, la fraîcheur du vent. La nuit est sur le point de tomber, et le ciel se colore d’un magnifique camaïeu de rose. Même si le temps est beau, Moon regrette l'hiver. C’est toujours plus excitant la nuit noire, et la lumière de la lune.

C’est tout près.

Les deux collègues tournent à droite, continuent sur quelques mètres, tournent à gauche. Le silence de Moon, et son pas pressé, sont le témoin d’une certaine hâte. Sait-il danser, au moins ? La jeune femme n’a pas à avoir honte de son déhanché. Elle se laisse souvent entraîner par les notes joyeuses des musiques jazz et cubaines jouées dans le salon, et à force d’entraînement, a perfectionné ses enchaînements.  

Ils arrivent face à un petit appartement, qui ne paye pas de mine. A première vue : pas de bar, mais seulement des habitations. C’est un endroit quasi-secret, qui ne se dévoile qu’aux plus audacieux. Sur la droite, un petit escalier de métal. Moon l’emprunte. En rez-de-jardin, une petite porte en bois, sur laquelle sont collées quelques affiches de Merengue.

Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Ven 13 Mai 2022 - 17:12


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Danser ? Ce n'est pas ce qu'il avait en tête... Son estomac râla tandis que d'autres parties de son corps préparaient une manifestation pour cause de frustration. Ryuji n'était pas un chaud lapin, loin s'en faut, mais il avait l'alcool chaud. Au final peut-être que cette invitation à danser était une bonne idée au fond. Cela lui permettrait de se déchaîner et de s'aérer. C'était aussi une façon de tester, voir si ses années à jouer aux jeux de danse lui avaient inculqué un certain sens du rythme ou si c'était une cause perdue.

Il la suivit tout naturellement, sans un bruit. Il la laissa même payer la première tournée, être invité ça en se refuse pas après tout... Le barman lui afficha un grand sourire, presque plein de fierté, lorsqu'il passa devant le bar. Ils échangèrent quelques mots d'argot de leur région d'origine, rien de bien profond, des félicitations entre autres choses. Moon avait pris les devants et était sortie, Ryuji la suivit en se retenant de la détailler du regard, se concentrant sur ses pas et le rythme de ses talons sur le sol. L'air frais de l'extérieur lui fit du bien, il pourra reprendre un peu ses esprits comme ça.

En déambulant dans les rues, suivant les pas de sa guide du soir, il se retint autant que possible de risquer de gâcher le moment en s'allumant une cigarette. C'est que ce n'est pas très bien vu ni très sexy de se faire une pause clope, à moins d'être un voyou ou d'en avoir la prestance, deux choses qui manquaient cruellement au trentenaire de toute évidence. Il fumera de tout son soûl une fois rentré à son appartement, plus tard ce soir. Ou demain ? Non, ce soir. Bien que la soirée semblait bien partie, il doutait encore de l'issue. S'il avait gagné le match sur le terrain du bar car c'était un peu le sien, là il s'embarquait sur ce qui semblait être celui de sa partenaire. Tout se jouait là, en quelque sorte.

Leur itinéraire les amena au rythme des talons de Moon et du balancement de sa queue de cheval jusqu'à ce qui sembla être un appartement à première vue. Il s'arrêta net. Est-ce que "danser" était une sorte de nom de code pour une toute autre activité et avait-il accepté de la suivre jusqu'à chez elle sans même s'en rendre compte ? Il secoua la tête, un peu hagard, avant de repérer la discrète porte en bois et les affiches qu'elle arborait. Il soupira, peut-être de soulagement, peut-être pas ; ses idées n'étaient pas encore claires même après cette promenade nocturne.

Décidément, tu es pleine de surprise..., laissa-t-il échapper sans s'en rendre compte, faisant fi des conventions en la tutoyant sans avoir été réellement intimes en amont.

Il ne savait pas à quoi s'attendre, il ne savait pas où aller, comment entrer dans ce club secret. Dans ce foutu traquenard, plutôt. Il ajusta sa tenue et se mit à hauteur de Moon, qui avait rejoint la porte en bois, visiblement l'entrée du lieu. Il posa la main sur la poignée, prêt à la tourner, se retourna sur Moon et la regarda droit dans les yeux. Un regain de malice et de défi dans le regard.

Permission d'y pénétrer ?, demanda-t-il, regrettant instantanément le choix des mots. Décidément, l'alcool ne lui réussissait pas.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Sam 14 Mai 2022 - 9:30
Up all night to get lucky


Au tutoiement, Moon lève un sourcil. Elle n’est pas habituée à tant de familiarités, et préfère la sobriété du vouvoiement. Elle trouve aux règles de politesse un certain charme. Elles permettent de créer un peu d’espace entre les êtres, et leur laisser le temps de le combler, jusqu’au jour où ils deviennent assez intimes pour pouvoir les abandonner.  Même si ce soir, les choses avancent bien rapidement, Moon n’est pas prête pour ça. Alors, sans relever la formule, elle invite son collègue par un doux :

Oui, allez-y, nous sommes là pour ça. N’est-ce pas ?

Dès que Ryuji entre-ouvre la porte de l'établissement, des nuages de fumée épaisse s’échappent dans l’air. Une musique assourdie : piano, violon, trompette, contrebasse, résonne dans le couloir. Gentiment, Moon glisse une main sur le dos de Ryuji pour le presser d'entrer.

Les murs du SAS d’entrée sont couverts de posters et d’affiches de petits groupes locaux et étrangers. Dans ce bar, il n’est pas rare d’entendre des musiciens sud-américains, invités au Japon. La musique n’y est jamais décevante, et la trentenaire espère que son camarade y sera réceptif.

Alors qu’elle pousse la porte de la salle principale, des odeurs boisées la bousculent. Qu’est-ce qu’elle aime l’ambiance de ce lieu. Il est à la fois élégant, sexy, et chaleureux. Elle salue d’un geste de tête un serveur, avant de se diriger vers le bar. Tout de bois lustré, il est éclairé par quelques lampes tamisées. Derrière le barman sont exposées des bouteilles de rhum et de whisky de toutes origines. Ici, pas question de boire des cocktails sucrés.

Moon se tourne vers Ryuji :

Voulez-vous manger un peu, avant de lancer les hostilités ? Elle ne voudrait pas voir son partenaire tomber flancher lors d’une danse. Je vous conseille leurs tempuras. Ainsi que leur whisky japonais, comme accompagnement.

La petite carte ne propose que des plats à manger avec les doigts, issus de la gastronomie nikkei, mariant le meilleur du Pérou et du Japon.

Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Sam 14 Mai 2022 - 11:59


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Lorsque les volutes de la cave l'enveloppèrent, Ryuji regretta presque de ne pas l'avoir allumée, cette cigarette. Cela lui rappelait ces bars où l'on déguste à la fois alcools forts raffinés et cigares, comme on peut en voir parfois dans les films sur la prohibition. Le genre de clubs très secrets seulement connus des initiés. Dans un sens, il se sentit chanceux et reconnaissant envers Moon ; il se promit à lui-même de la remercier comme il se devait une fois le temps voulu.

Cette dernière sembla autant dans son élément que son partenaire l'était dans le premier bar ; du salut au barman à la scène en elle-même. Tout cadrait parfaitement ensemble, et c'est lui qui sembla être l'intrus dans cette composition. Il ne se laissa pas démonter et choisit de suivre Moon bien sagement, il valait mieux pour lui de la laisser faire, du moins pour cette fois.

Puis, c'était plutôt plaisant de laisser la main pour une fois, lors d'un rendez-vous... Car ne nous cachons plus, cette soirée entre collègues, en tout bien tout honneur, n'était plus si innocente que ça. On n'emmène pas n'importe quel quidam dans ce genre de club, du moins c'est ce que le professeur de design se plut à penser.

Ah, je ne dis pas non à manger !, répondit il distraitement avant d'être tout-à-coup ramené à la réalité lorsqu'elle parla de whisky : Vendu ! Je ne dis jamais non à un bon whisky...

Forcé est de constater qu'il avait déjà repéré les différentes bouteilles derrière le barman. A vrai dire, ses yeux avaient été attirés par elles dès leur arrivée, puis avaient balayé la salle de gauche à droite, presque en rythme avec la musique, dans une boucle sans fin des choses qu'il désirait ce soir-là :

Bouteilles. Tables. Musiciens. Moon. Ils se frayèrent un chemin jusqu'à une table proche, il perdit de vue les bouteilles.

Tables. Musiciens. Moon. Ils arrivèrent à la table, il revêtit le costume du gentleman le temps de lui tirer la chaise et lui proposer de s'assoir puis prit place devant elle, dos à la scène.

Moon. La boucle était concentrée sur un point précis de son champ de vision et la seule chose qui y restait était sa collègue, entourée des volutes de cette cave, le genre de composition difficile à oublier. Erreur fatale, passing shot, fin de partie : il était foutu.

Vous avez l'air habituée des lieux..., dit-il en faisant son possible pour garder son regard fixé sur ses yeux. Vous emmenez souvent vos collègues ici ?



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Sam 14 Mai 2022 - 18:09
Up all night to get lucky


Un hochement de tête. S’il y a quelques tables dans le salon, pour profiter d’un verre et de la musique, il est préférable de commander au bar. Moon s’appuie sur le bois, fait un petit signe de main discret, afin d’attirer le barman.

Des tempuras, tu peux charger la dose, et deux verres de whisky japonais, s’il te plaît, on va s’asseoir.

Elle le tutoie, lui. C’est qu’elle en a passé des soirées seule à discuter des heures de sa vie. Les barmans font les meilleurs confidents. Pourtant, Moon ne tutoie pas tous les tenanciers de Kobe. Elle a ses adresses. Ce soir, pourtant, elle ne vient pas pour lui. Alors, dès qu’il se tourne vers le bar, elle fait signe à Ryuji de s’attabler.

Elle choisit l’une des meilleures, assez proche de la scène. Comble de la galanterie, il la laisse profiter du spectacle. Elle adore voir les mains des musiciens. Il y a quelque chose d’assez fascinant dans leur maîtrise des instruments. Moon aurait aimé flirter avec un contrebassiste ou avec un trompettiste. Sont-ils aussi habiles avec les femmes ?  

Moon est réveillée par les mots de son collègue et rencard, et un sourire mâlin s’étire sur ses lèvres. Elle a envie de le taquiner un peu, de jouer avec sa patience. Elle comme lui ont bien compris que cette soirée n’est pas qu’un verre entre collègues. Alors, autant jouer le jeu

Souvent ? Je n’irai pas jusque là. Elle glisse un œil vers le bar, avant de replonger son regard dans celui de Ryuji. Seulement les plus intéressants.

Elle ne montre aucune once de gêne. Aucun fourmillement. C’est peut-être parce qu’elle se sent maître des lieux, mais elle garde la tête droite, et se montre entrepreneuse sans douter d’elle.


Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Sam 14 Mai 2022 - 20:17


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

La B.O.

La balle avait clairement changé de camp, elle était chez elle et ça, Ryuji le ressentait comme on ressent une goutte d'eau qui glisse entre les omoplates. La même sensation, entre la fraicheur agréable d'une part et la surprise désagréable, sans parler des vêtements qui restent humides plusieurs minutes ensuite...

Après il existe des cas où la sensation des vêtements trempés, qui collent au corps fiévreux entremêlés, est très agréable. Surtout s'ils sont accompagnés d'un rythme cardiaque erratique, destructuré comme les cheveux des deux protagonistes, de soupirs et de souffles coupés. Bref, comme lors d'une danse. Ils étaient venus là pour ça au départ, non ?

Pourtant aucune trace de leurs pas, nulle rumba, nul paso doble ou autre nom à coucher dehors que Ryuji ne connaissait que pour se faire mousser et paraître instruit. Il n'était peut-être pas spécialement réputé pour être le plus grand danseur que la terre ait porté mais il mettait tout en oeuvre pour mettre l'émotion au premier plan. Au fond de lui, bien au fond, il espérait que les musiciens soient pris de folie et changent de registre pour proposer du tango. Une danse parfaite pour le duel ou plutôt rencard auquel il participait.

Musiciens qui semblaient particulièrement intéresser sa (future) cavalière, à moins qu'il ne s'agisse de leur repas et des boissons associées ? Il l'ignorait, il constatait juste que son regard passait du bar à la scène comme un métronome bien réglé, tout comme Ryuji avait balayé la salle entière de son regard. S'il fallait leur trouver un point commun vraisemblable, c'était peut-être cette propension à observer leurs alentours. Ou juste les jeux de regard.

Finalement elle s'était concentrée de nouveau sur lui et répondit à sa question mi-interrogative, mi-provocative. "Seulement les plus intéressants", hein ? Tout homme normalement constitué aurait clairement pris cette phrase comme le signal de départ pour une fin de soirée et une nuit des plus mémorables. D'accoutumée, il aurait été totalement à contre courant de ce mode de pensée, il aurait même pu mettre fin à ce rendez-vous. Quand cela lui semble foutu, il arrête, quand bien même la situation soit clairement en son avantage comme ce soir. Cette fois, il avait envie d'oser juste vivre au lieu de prévoir.

Ca tombe plutôt bien, je n'accepte de suivre que les plus intéressantes dans des clubs., dit-il en souriant avec le plus d'assurance possible. Jusqu'ici, vous êtes la seule.

Il se redressa, en profitant pour jeter une oeillade au bar et à la scène. C'est vrai qu'ils étaient doués ces musiciens, et classes en plus de tout ça. Aux antipodes de son passé de jeune adulte rebelle, limite punk, qui écumait les concerts de petits groupes dans ce genre de club très caché, autant devant que sur la scène. Il se laissa entraîner par le rythme d'une chanson qui lui fit penser à un gros hit rock qu'il avait joué par le passé. Ses doigts touchaient la table comme ils toucheraient le manche imaginaire d'une guitare imaginaire, le tout les yeux fermés.

Après cette petite transe, il rouvrit les yeux et fronça légèrement les sourcils, le tout donnait un air presque arrogant ou orgueilleux. Il était sûr de lui, décidé et motiver à "transformer l'essai" comme dirait son pote barman. Il tira la dernière carte restante dans sa manche, comme un coup de semonce préventif avant l'assaut final.

Mademoiselle, jouons franc-jeu deux secondes .., commença-t-il en se rapprochant à nouveau, assez proche pour créer l'intimité, assez loin pour ne pas être gênant. Qu'est-ce qu'on attend pour rejoindre la piste ?

Il eut l'impression de paraître insistant, pressant, lourd et autres qualificatifs mais quelque chose en lui lui intimait l'ordre de prendre les devants pour retourner la situation. Ou du moins tenter d'agir en conquérant en terrain conquis. Puis après tout, ils étaient là pour danser.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Dim 15 Mai 2022 - 16:31
Up all night to get lucky



Du bout des doigts, Ryuji frôle la table. Une discrète session d’air guitar, que Moon ne loupe pas. Alors, comme ça, il s’y connaît en instrument ? La soirée devient de plus en plus intéressante. Si Moon peut s’avérer curieuse, elle garde les questions sur les hobbies pour plus tard. Cette soirée n’a rien à voir avec un blind-date, et elle préfère découvrir Ryuji en action.

Et enfin ! Il lui propose d’aller danser. Les tempuras et les verres de whisky ne sont toujours pas servis, et ils ont le temps pour une première danse. Moon se redresse légèrement, se penche vers l’oreille de son collègue, joue de la proximité, avant de lui glisser à l’oreille :

Je n’attendais que ça. Monsieur.

La musique change. Le tempo se ralentit. Une reprise du tube de Django Reingardt, After You’ve Gone. La voix de la chanteuse est terriblement chaleureuse. Parfait pour une première danse. Il faut savoir faire monter la chaleur petit à petit. Et avant de se lancer dans un tango argentin, Moon veut s’assurer de la grâce de son partenaire. Pas question de se faire marcher sur les pieds.

Tout en gardant les yeux rivés dans ceux de Ryuji, Moon recule sur la piste. Ses pas sont précis, dansants. Ses hanches se tordent en cœur avec les notes des cuivres. Elle s’arrête, fixe son partenaire, et glisse finalement ses bras le long de ses épaules. Pas question de danser sans se toucher.

Rien d’extravagant. Moon garde une certaine distance de sécurité avec Ryuji. Il ne s’agit pas de corps à corps. Pas encore. Mais il est indéniable, elle veut le séduire. Elle bouge doucement les jambes, rien de difficile, histoire de tester son partenaire, de voir s’il peut la suivre. Pas question de tourner le regard.

Le rythme s’accélère, et Moon se permet d’être un peu plus joueuse. Elle attrape les mains de Ryuji, et augmente la cadence de ses pas. Leurs corps s’éloignent, puis se rapprochent. Peut-être un peu moins séduisante qu’au début de la musique, Moon se laisse prendre par la musique, danse sans retenue. Elle s’amuse vraiment, mais pas question d’oublier son partenaire.

Les dernières notes de la chanson se calment, et Moon se rapproche. Elle glisse de nouveau les bras sur les épaules de Ryuji, se permettant un peu plus de proximité cette fois. Alors que la musique s'évanouit, c’est presque comme s’ils dansaient un slow. Un léger sourire éclaire le visage de la professeur de cinéma. Quand sonne la dernière cymbale, elle se décroche de son partenaire. Pas question de brûler les étapes.

Merci pour cette danse. Retournons-y, je pense que nos verres sont servis.


Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Dim 15 Mai 2022 - 23:24


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Moon se laissa convaincre et le deuxième round de leur duel débuta ainsi, sur du Django Reingard en plus de ça. La voix de la chanteuse donnait le ton, les ondulations de la professeur de cinéma suivant le rythme. Ryuji, lui, faisait de son mieux. C'est comme si son audace s'était évaporée dès lors que sa partenaire avait accepté sa proposition. Un cas typique de manque de confiance en soi, sa soeur et sa mère se fendraient d'un facepalm monumental. Il avait peu l'habitude des danses de couple, le pauvre, comprenez-le !

Cependant, il était suffisamment observateur pour pouvoir se calquer sur ce qu'il voyait et voyant les ondulations de sa partenaire, il parvint à trouver quelque chose pour compléter ses pas ; des mouvements forcément moins sensuels car plus rigides, mais il mit tout ce qu'il avait dans les tripes pour au moins donner l'illusion qu'il savait ce qu'il faisait. Il frémit en sentant les mains de Moon sur ses bras et ses épaules, de la base du dos jusqu'à la commissure de ses lèvres. Il passait vraiment un bon moment le bougre et ça se voyait sur sa tête d'idiot fini.

Lorsqu'elle s'éloignait il se reconcentrait, sur lui mais aussi sur elle. Ses yeux parcourant son corps, de la tête aux pieds, détaillant sa tenue, ce qui se cachait dessous, la construction de toutes les frames de l'animation qui se déroulait devant lui, comme s'il bossait sur un job de rotoscopie très avancé, son passé d'animateur le rattrapait et ça aussi ça lui plaisait, ça faisait des lustres que ça ne lui était plus arrivé, ce qui l'étonna le premier. Mais pas le temps de penser boulot, oh non. C'était un test et il le savait. Moon, elle, était séductrice, il voyait clair dans son jeu. De fait, Ryuji devait être à la hauteur.

Leurs regards se croisaient plus d'une fois, leurs sourires respectifs se répondaient. Si la musique n'assourdissait pas tout, on aurait pu entendre leurs talons glisser au sol, leurs vêtements se froisser ou leurs cœurs battre, pourquoi pas ? Tout était possible sur la piste de danse. Tel que des rythmes soutenus propices aux corps tordus et des ralentissements qui invitent aux rapprochements, aux mains de Moon glissées une dernière fois sur les épaules de son partenaire et la sienne à la base de son dos. Le moment idéal pour... le retour à table.

"N'abusons pas des bonnes choses", se rassura Ryuji, néanmoins frustré. C'est vrai, ils auraient pu conclure là-dessus mais la nuit était encore jeune et leurs consommations étaient arrivées entre-temps ! De toute manière, le meilleur carburant à la passion est la frustration. S'ils avaient conclu à l'issue de cette danse, peut-être que la conclusion aurait eu moins de saveur que plus tard dans la soirée. Et ça, il en était aussi sûr que leurs tempuras avaient l'air savoureux. Il la rejoignit alors à table.

Merci d'avoir accepté. J'espère avoir passé le test, ça faisait longtemps que je n'avais plus dansé avec quelqu'un., confia-t-il, gêné, tout en préparant son verre pour trinquer. Levons notre verre à... Hmmm...

A qui ? A quoi ? A eux ? A la KHS ? Au Doyen ? Aux lois du travail du Japon ? Il fit une micro-pause dans son cerveau en descente de dopamine pour passer en revue toutes les cibles potentielles d'un toast avant de finalement trouver la cible parfaite, en réprimant un euréka qui aurait averti toute la salle.

Aux photocopieuses possédées !, lança-t-il, le regard malicieux.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Lun 16 Mai 2022 - 0:03
Up all night to get lucky
Alors qu’ils sortent de la piste, les contrebasses se déchaînent. Voilà maintenant l’heure du Tango. Dommage, pense Moon. Finalement, elle aurait pu se laisser tenter par une danse ou deux de plus. Mais elle veut faire patienter Ryuji. La trentenaire est joueuse, et sait comment faire tourner la tête des hommes. Si elle n’avait pas été aussi amusée depuis longtemps par une soirée de romance, elle n’a rien perdu de ses habitudes.

Et ça semble fonctionner. C’est assez simple de lire l’expression sur le visage de Ryuji. Un peu de déception, un peu de joie. Il est séduit, c’est indéniable. Ce n’est pas sans fierté que Moon tire sa chaise, pour se rasseoir. Elle aime se savoir encore attrayante.

La tension baisse un peu lorsque Moon attrape son verre de whisky. Elle le tourne un peu, pour voir s’entrechoquer les glaçons dans un léger tintement. Un single malt, à moins de cinquante pourcent. Il glisse dans la gorge, mais est chaleureux sans la brûler. Elle rapproche son verre de celui de Ryuji, afin de trinquer :

Et aux centaines de feuilles ramassées !

Bien drôle d’histoire. Elle s’imagine déjà au téléphone, à discuter avec l’une de ses amies Tokyoïte. Un rencard qui commence dans la salle des professeurs. Elle sent déjà les rumeurs courir dans son petit groupe d’amies. Moon fricote avec ses collègues. Elle n’a décidément plus aucune retenue.

Moon balaie ces vilaines pensées de sa tête. Ce soir, elle doit s’amuser, pas penser à demain. Elle glisse son verre à ses lèvres, prend une grande gorgée. L’alcool la pique, la réveille. Elle repose son verre dans un soupir de soulagement, avant de s’intéresser de nouveau à son partenaire.

C’était très bien, ne vous inquiétez pas.

Tout le monde n’est pas Gene Kelly, mais il y a pire danseur que Ryuji. Moon s’est amusée, et c’est bien là le principal. Elle a bien entendu, dans la question du professeur de design, la peur d’être maladroit. De ne pas être à la hauteur. Moon attrape une tempura, croque dedans. Ses joues rougissent légèrement :

Ah ! Qu’est-ce que c’est bon !

Elle prend quelques bouchées de plus. Finalement, ce n’est pas désagréable de manger. Moon ne s’était pas rendue compte qu’elle avait faim. C’est que l'alcool et la drague, ça creuse.

J’ai remarqué, tout à l’heure, vos doigts. Vous jouez d’un instrument ?

Une idée derrière la tête, Moon ?

Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Lun 16 Mai 2022 - 7:22


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Cela lui fit plaisir qu'elle réponde favorablement à son toast, manquerait plus qu'elle manque d'humour ou que la Moon Kawaguchi qu'il avait rencontrée plus tôt dans la journée était en fait un clone d'une autre dimension qui n'avait rien à voir avec celle devant ses yeux... Il but une gorgée du whisky non sans faire comme les vrais connaisseurs, c'est-à-dire faire rouler les glaçons dans le fond du verre en faisant légèrement osciller le verre dans sa main, observant son contenu avec un oeil d'expert (du dimanche). Il était amateur d'alcool mais il n'était absolument pas expert, loin s'en faut. En tout cas il était suffisamment amateur pour reconnaître un bon whisky, et celui qu'il porta à ses lèvres était bon.

Il pensa ensuite directement à son pauvre estomac qui entamait son deuxième piquet de grève de la soirée et menaçait déjà de lui faire passer une mauvaise nuit, sans parler de la matinée exécrable qui l'attendait le lendemain. Il saisit un tempura et croqua dedans en souriant. Malgré sa maladresse, il était plutôt maniéré, le prof de design. Il n'était pas rare pour l'oeil averti de le voir souvent prendre une brochette du bout de l'index et du pouce comme une tasse de thé, avec l'auriculaire tendu bien évidemment ! Un petit tic qui pouvait se remarquer également quand il buvait des verres normaux. Ca lui donnait un petit air sassy qui le faisait passer sans souci pour la meilleure copine de potins dans les soirées mondaines ; et il en était plutôt fier !

Il tenta de camoufler un sourire gêné quand elle lui dit que leur danse s'était bien passé, il n'en n'était pas entièrement sûr, préférant penser qu'elle lui avait dit ça pour le rassurer et ne pas le faire fuir. Puis bon, après tout, peut-être qu'elle était vraiment sincère, ça aussi il l'ignorait, comme pas mal de choses la concernant à part son agilité en salle de classe et son aisance sur la piste de danse. Au fond il s'en fichait, ce n'était pas un speed dating, ils avaient tout leur temps de se découvrir et vu comme cela semblait parti – car oui, au bout de la danse il se sentait quand même un peu plus en confiance, enfin ! –, ces questions viendraient en temps et en heure.

Super bon même !, s'exclama-t-il avec enthousiasme, en ayant quand même pris le temps d'avoir la bouche vide. L'éducation avant tout. Je ne compte plus depuis combien de temps je n'en ai plus mangé de si bon

Aucun baratin dans ses mots pour le coup, la personne derrière ça savait ce qu'il faisait ! Il se retenait même d'engloutir ça part pour ne pas avoir l'air d'un morfale, alors qu'il mourrait littéralement de faim. Il espérait qu'elle avait aussi un peu plus d'appétit et que ce ne soit que l'entrée, ou sinon il opterait pour un fast food de la honte sur le retour ; pas certain que son estomac soit satisfait de cette simple offrande. Mais après tout, il n'était qu'à son deuxième tempura, il en restait encore, tout était encore possible. Pendant qu'il sautait entre snack et boisson d'une main, l'autre battait la mesure en rythme avec son pied en suspension ; une autre de ses habitudes, celle de croiser les jambes. Pile quand elle fit remarquer son petit jeu d'air guitar, quelques minutes avant. Il sourit.

Oh ça ?, fit-il remarquer en suivant presque exactement ce que l'un des contrebassistes exécutait sur scène. J'ai fait un peu de musique... Guitare, basse, batterie. J'ai joué dans plusieurs groupes quand j'avais... pfiouu... Entre 16 et 20 ans ? Puis j'ai arrêté au moment d'entrer à la fac, plus trop le temps, puis j'ai repris de mon côté pour me détendre, essentiellement de la guitare et j'essaye d'apprendre le piano aussi. Je n'ai pas pu embarquer ma batterie ici, c'est trop encombrant hein, vous vous en doutez ! Et vous ?

Il sourit. C'est vrai qu'il avait pas mal roulé sa bosse en tant que musicien, mais c'était surtout un grand amateur de rythme. Il écoutait peu ou prou tout ce qui lui tombait sous la main, des classiques du jazz à ceux de la musique classique jusqu'au rock ou aux sonorités plus "street". Bref, de l'éclectisme. Ses doigts s'emballèrent à nouveau. Il ne contrôlait pas vraiment ce tic, ça lui venait comme ça, comme le fait de suivre le tempo d'une séquence à la batterie. Ca avait le don d'énerver les gens, en général et, soudainement conscient de ce fait, il s'arrêta net, gêné.

Désolé. Ca me vient comme ça. Je peux arrêter si vous préférez.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Lun 16 Mai 2022 - 8:37
Up all night to get lucky
A entendre l’enthousiasme de Ryuji, Moon ne s'est pas totalement trompée dans son choix d’établissement. Si elle arbore un air confiant, il lui arrive - comme tout le monde - de douter. Le jazz n’est pas une musique qui plaît à tous les cœurs. Elle s’est confrontée à des hommes bien moins polis qui n’ont pas hésité à qualifier le genre de “chiant” ou de “musique d’ascenseur”. Alors, avec le temps, elle a arrêté les rendez-vous dans ce salon pour préférer des lieux calmes dans lesquels des balades nostalgiques font battre les hauts-parleurs de petites enceintes.

Mais il n’y a rien de mieux que le timbre des instruments.

Du bout des doigts, Moon attrape une autre tempura. Fleur de courgette. C’est étonnamment juteux, mais pas désagréable. Elle mange lentement, tout en écoutant son partenaire. Une gorgée, avant de se servir de nouveau dans le plat commun. Elle l’écoute sans sourciller, sans le couper.

C’est beau, un homme passionné.

Les yeux de Moon ne quittent plus les lèvres de Ryuji. Il est bien musicien. Pas qu’un peu. “Guitare, basse, batterie”. Rock. A lui tout seul, c’est un garage band. Si Moon semble plus jazz que rock, elle n’est pas fâchée contre ce genre musical. Elle n’a pas pour habitude de crier et de décoiffer ses cheveux, mais à l’occasion, ça peut être cathartique.

Ne vous arrêtez surtout pas.

Ryuji est charmant. Il oscille entre feu et glace ; entre apparente confiance et soudaine prise de conscience. C’est touchant, cette peur de ne pas faire ce qu’il faut, cette envie d’être juste.

J’aurais dû le rajouter, dans ma description de tout à l’heure. J’aime vraiment les musiciens.

Et une gorgée de whisky pour masquer la gêne et les joues légèrement rouges ! L’alcool monte vite aux oreilles de la trentenaire. Les tempuras ne suffiront certainement pas à calmer les effluves. Elle se racle légèrement la gorge :

Pour répondre à votre question, je ne suis pas vraiment musicienne. Je joue du piano. J’ai appris plus jeune, pour faire plaisir à maman.

Un léger sourire amusé. Le cliché de la mère asiatique. Très concernée par la carrière de sa fille, la mère de Moon a toujours cadré ses activités extrascolaires. Persuadée que le piano l’aiderait à trouver des rôles plus facilement, elle a encouragé sa fille à apprendre à jouer. Moon a maintenant un petit niveau, mais considère l’instrument comme un devoir, plus que comme une récréation.

Je ne suis honnêtement pas très bonne.

Une dernière gorgée de whisky. Le verre est vide. Le plateau aussi.

Vous voulez manger quelque part ? Ils ne servent que des snacks ici…...et l’alcool commence à frapper.


Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Lun 16 Mai 2022 - 17:58


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Il sourit de bon coeur quand elle lui dit de ne surtout pas s'arrêter, c'était rare. A dire vrai, c'était si rare qu'il ne se souvenait pas de la dernière fois qu'il avait entendu ça au sujet de cette petite manie. Avec l'excitation du moment et l'alcool, il aurait carrément pu faire du vrai air guitar mais le lieu ne s'y prêtait guère. En plus, c'était le meilleur moyen de foutre un peu tout en l'air, alors qu'il avait enfin l'impression d'avoir gagné des points, s'il s'agissait en effet d'une compétition. Ou d'un jeu. Il se contenta d'un sourire et d'un lent hochement de tête en guise de révérence avant de finir son verre. Il s'essuya ensuite les mains et les joignit sous le menton pour signifier qu'il portait son attention sur elle.

En plus de ça, elle aimait les musiciens. Là, il ne savait pas où se mettre. Elle non plus visiblement, à voir comment elle s'était empressée de boire son verre. Il eut l'impression de la flouer. Certes il pratiquait la musique et avait touché à tout mais il était loin d'être un virtuose de la musique, très loin de là. Il espérait qu'elle ne lui demande pas de faire de démo mais il savait pertinemment qu'il n'allait pas pouvoir y couper. Il nota pour plus tard de se dérouiller, juste au cas où, juste histoire de ne pas totalement perdre la face devant elle et de se faire traiter de menteur ou d'escroc. Manquerait plus que ça, après tant d'efforts. Il eut un rictus en l'imaginant sur un piano, ça lui allait plutôt bien. Dommage pour la mère derrière son épaule. Il avait du mal avec la pression familiale, mais c'était bien souvent le cas, surtout avec les arts, surtout au Japon.

Il allait épiloguer sur l'importance des activités extrascolaires pour les enfants et du soutien des parents mais ce n'était clairement ni le moment ni l'endroit, et probablement pas la bonne personne non plus. Puis après tout, ils étaient en rencard, pas en rendez-vous pour la signature d'un contrat de mariage avec des clauses précises sur l'avenir de leur progéniture ; ne brûlons pas d'étapes. Déjà qu'il avait l'impression d'avoir pris l'itinéraire bis avec elle ! Enfin, comparé à ce qu'il suivait comme "plan" habituellement avec les autres femmes qu'il "courtisait", si on peut appeler ça courtiser. Heureusement, elle l'interrompit en lui proposant – sans réellement le faire, tout en subtilité ! –, de partir du club pour passer à la phase 3 de leur rendez-vous : le repas.

Ca tombe plutôt bien, les tempuras m'ont ouvert l'appétit., dit-il en se levant avant de faire le tour de la table et de lui tirer la chaise pour qu'elle fasse de même. Quelle homme galant ce Ryuji. Pourvu que cela dure.

Il l'invita vers la sortie, se frayant un chemin entre les tables et les autres clients. Il lui fit signe de l'attendre dehors pendant qu'il réglait la note, c'était à son tour après tout ! Il conversa avec le tenancier sans trop réellement entrer dans le détail, quelques banalités, des compliments sur le whisky et le snack, quelques idées de recommandation de boisson aussi. Il avait l'air d'un bon gars, lui aussi, un autre style que son pote barman au Midnight, mais ils auraient pu s'entendre, pour sûr ! Il régla la note sans trop regarder, il pouvait se le permettre et n'était pas trop d'un naturel dépensier, en général. Il assumera les conséquences en recevant son relevé bancaire ou en vérifiant l'état de ses finances le lendemain, comme il le fait toujours. "Ce que je fais de discutable aujourd'hui, ce n'est pas mes affaires mais celles du Ryuji de demain", c'était son crédo.

Allons-y ! A mon tour de vous surprendre., lui glissa-t-il en arrivant à sa hauteur, se permettant de poser sa main sur son dos pour l'inviter à sortir.

Une fois dehors, l'envie d'allumer une cigarette revint comme un boomerang mais il tint bon. Il se fera plaisir une fois rentré. Et s'il ne rentre pas seul, il attendra le lendemain, il l'a déjà fait et le refera sans problème. Il n'était pas accro. Peut-être un peu, si, en fait. Mais là il était surtout concentré sur le prochain objectif: où emmener Moon ? La liste des restaurants potentiels se déroula devant ses yeux alors qu'il se mirent automatiquement en marche, direction le centre-ville même.

"Un italien ?" Non, beaucoup trop romantique, c'était un premier rendez-vous, pas une demande en mariage.
"Un resto de nouilles ?" Absolument pas ! C'était un rencard ! Même si le décalage était intéressant et qu'il en connaissait de très bons, il devait faire bonne impression le garçon.
"Et pourquoi pas chez Kitano ?", se dit-il enfin. C'est vrai ça, pourquoi pas le Kitano Club ? Un autre endroit qu'il affectionnait pas mal ; aux antipodes du Midnight mais où il avait, là aussi, ses petites habitudes.

Je vous avais dit que ma mère était française ?, commença-t-il en se retournant vers elle. Je ne pense pas... Eh bien je vais vous emmener dans un endroit qui me rappelle sa cuisine, vous devriez apprécier

Il les mena jusqu'au Kitano Club, une enseigne pas mal réputée à Kobe pour sa cuisine européenne et surtout son chef français. Charles ou quelque chose du genre, Ryuji ignorait son nom mais il savait qu'il faisait des plats à damner, sans parler des desserts. Il avait envie de bien manger et surtout, de sucré ! Une fois arrivés, il précéda Moon pour se présenter à l'accueil. Instinctivement, le réceptionniste lui fit la bise "comme au pays", c'est comme ça qu'il justifiait ce comportement avec les clients les plus fidèles, et lui proposa la table habituelle. Ils finirent à une table un peu à l'écart du reste, à l'étage, dans la verrière du restaurant, avec une vue imprenable sur la baie. On ne peut plus romantique, bien joué Ryuji.

J'espère que vous aimez la cuisine française !, demanda-t-il en lui tendant la carte.

Tout se jouait maintenant.



code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Lun 16 Mai 2022 - 19:25
Up all night to get lucky
Prête à se lever de sa chaise - comme une grande fille - Moon ne cache pas sa surprise lorsqu’elle voit Ryuji la tirer. Il ne lésine pas en galanterie. C’est charmant, mais aussi troublant. Moon est habituée à ce genre d’attention, surtout lors de rendez-vous un peu plus sérieux, mais l’image qu’elle commence à se faire de Ryuji n’est pas exactement celle du bourgeois-gentilhomme.  

Est-elle à ce point à son goût pour qu’il se plie ainsi à ses volontés ? Moon espère bien que oui.

Doucement, la trentenaire s’avance vers la porte de sortie. Elle s’accoude au mur, en attendant son prétendant. Alors que les musiciens battent le temps, et que les danseurs s’activent sur la piste, elle ne quitte pas Ryuji des yeux. Elle est foutue. Il a vraiment marqué pas mal de points le bougre, et elle espère ne pas être déçue par le prochain épisode.

Pas qu’elle ait de grandes attentes. Moon se satisfait de peu. Mais elle espère pouvoir être surprise, en bien, par le roux. Alors qu’il discute avec le barman, Moon se surprend à détailler ses cheveux. Ils ont une drôle de couleur. Elle s’est déjà fait la remarque, un peu plus tôt. Ses cheveux ne semblent pas teints, ils brillent trop pour ça. Il lui vient alors une irrépressible envie de les toucher. D’y glisser une main. Moon mord sa lèvre. Mais à quoi elle pense, encore ?

Ses joues rougissent instantanément à cette pensée. Et alors qu’il revient vers elle, Moon essaie de reprendre ses esprits. “Sois sage”, pense-t-elle. Elle se mord l’intérieur de la joue, afin de faire passer sa gêne, et accueillir l’arrivée de son collègue.

Je vous suis.

Ils longent le couloir, remontent les escaliers, et se laissent frapper par la fraîcheur de la nuit. C’est bon, enfin, le soleil s’est couché. La lune se fait discrète, à la lueur du soir, et il est impossible de distinguer une seule étoile à cause de la pollution lumineuse. Mais peu importe, éclairée par les lampadaires, la nuit est chaleureuse. Moon n’ose plus poser son regard sur le visage de Ryuji. D’une certaine manière, elle a peur que ses pensées la dépassent, et de rougir de nouveau.

Il faut garder la face.

Pardon ? Demandé un peu trop fort.

Moon pose immédiatement sa main sur ses lèvres. Le mot s'est échappé de sa bouche. C’est bon, la face, elle l’a totalement perdue. Il est métisse fraco-japonais ?! Alors, c’est de là que viennent ces beaux cheveux roux. Le visage de Moon est complètement rouge de honte. Elle le cache tant que faire se peut de la paume de sa main.

N-non… Vous me l’aviez pas dit.

Moon ne veut pas crier son amour pour le pays des Droits de l’Homme. Depuis toute petite, elle voue une fascination - pas si secrète que ça - pour la France. Elle ne peut pas s’en empêcher. Elle a découvert avec le cinéma, la télévision et les romans, une image fantasmée d’un pays de l’Art, de l'élégance, du raffinement. En grandissant, elle a compris que ce n’est qu’un reflet déformé de la réalité, et pourtant, elle n’a pas cessé d’aimer le pays. Tous les ans, elle regarde la montée des stars sur le tapis rouge de Cannes. Lorsqu’elle était encore actrice, elle espérait un jour pouvoir les monter, elle aussi. Un vieux rêve oublié.

Son diplôme en poche, sa première paie encaissée, elle a tout de suite acheté un aller-retour pour la capitale française. Le syndrome de Paris, elle ne l’a pas vécu. Tout était aussi beau que dans ses fantasmes - elle ne s’est guère promenée en dehors du centre -. Elle y est retournée une petite dizaine de fois. Parfois pour le plaisir, d’autres fois pour le travail.

Elle se laisse porter jusqu’au Kitano Club. “Même le nom sonne bien”, pense-t-elle. Moon est surprise par la proximité entre Ryuji et le réceptionniste. Elle sait que les français se font “la bise”, mais ce n’est qu’un concept pour elle. Aucune envie de toucher la joue d’un inconnu. Mais peut-être que Ryuji connaît bien l’établissement ? Ils s’attablent.

Le lieu est vraiment beau.

Toujours les yeux baissés, elle attrape la carte du bout des doigts, et l’ouvre. Elle se cache derrière le menu, en détaillant les mets. Et finalement, après avoir choisi ce qui lui ferait le plus plaisir - la sole meunière, accompagnée d’un verre de blanc - elle décide de tout avouer. C’est ridicule de finir la soirée à fuir le regard de son partenaire, surtout après avoir été aussi fière dans le bar et dans le salon de danse.  

Je dois vous faire une confidence. J’aime vraiment... Elle appuie sur le mot. ...la cuisine française. Elle se reprend. La France tout court, en fait.

Elle est rouge jusqu’aux oreilles. Elle se sent comme une enfant à être aussi gênée par l’une de ses passions. Est-ce si terrible à avouer ? C’est que ça ne pouvait pas mieux tomber. Encore une fois, si elle devait faire le portrait de son ami idéal, celui-ci devrait pouvoir lui parler en français. Pas qu’elle en comprenne un mot, seulement qu’elle trouve ça très sexy.


Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Lun 16 Mai 2022 - 21:47


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

HRP: En Français dans le texte / En Japonais dans le texte

Il releva la tête lorsqu'elle fit mention de son amour pour la France, avec un "Hm?" très surpris. C'est vrai que, trop concentré sur la phase 3 de son plan, il n'avait pas vraiment fait attention à ça jusqu'à-ce qu'ils soient à table ; ou bien s'était-elle montrée très silencieuse depuis leur départ du club ? Il se mit à douter, craignant de s'être conduit comme un rustre. Enfin bon, c'était sans compter sur les étoiles dans les eux de Moon lorsqu'ils croisèrent le regard. Visiblement, tout ce décorum franco-français la touchait pile où il fallait. S'il avait su, il aurait commencé par là.

Après, il avait toujours plus ou moins vécu dans cet univers là, sans avoir mis une seule fois les pieds dans le pays de naissance de sa mère ! Mère qui était un bel exemple d'intégration restait pourtant française jusqu'au bout des ongles, c'était sa soeur qui avait hérité de la partie française de l'ADN, lui à la limite c'était la couleur de ses yeux et de ses cheveux. Et peut-être des manières, mais bon ça c'est de l'éducation. Ca lui semblait naturel, il ne voyait pas en quoi c'était spécialement intéressant ou attirant. Ca le faisait rire mais sans se moquer, il pouvait comprendre que les gens qui étaient tout de l'Europe ou presque pouvaient être fascinés. Il sortit de ses pensées lorsque le serveur arriva à leur hauteur, il l'alpaga.

Bonsoir Pierre, une sole meunière et un blanc pour madame, quant à moi... comme d'habitude ? Avec un petit Monbazillac s'il-te-plait, merci, lui dit-il, en français dans le texte.

Le serveur lui répondit avec un français parfait, étant pourtant japonais lui aussi. Le Kitano Club avait pour coutume d'engager de parfaits bilingues pour répondre à une clientèle d'expats francophones exigeants. De fait, ils parlaient tous parfaitement français ou étaient d'ascendance française carrément. Autant dire que dès qu'il en eut l'occasion, Ryuji en profita lors de son arrivée à Kobe et sympathisa avec un peu tout le monde. Il s'avéra ensuite que sa mère avait connu le chef au pays, bref, de fil en aiguille il s'était fait sa petite place dans la maison comme un habitué. Il avait même sa table attitrée, c'est dire.

Si le français et la France vous plaisent autant... Alors vous devriez adorer ma mère ! Il n'y a pas plus française qu'elle !, dit-il en riant, avant de se reprendre, gêné. Euh pas que vous soyez obligée de la rencontrer mais... si l'occasion se présente...

La bourde. Un fils à maman, à trente ans. Il y a mieux quand même. Il espérait que son petit dialogue avec le fameux Pierre, qui en plus s'appelait Hiro en réalité mais se faisait appeler Pierre au boulot, ait réussi à disperser un peu de poudre de perlimpinpin de French Gaze sur la tablée et dans ses yeux, surtout. En tout cas, lorsqu'il y plongea les siens, ils étaient rivés sur lui. C'était déconcertant. Excitant. Pire encore qu'au bar ou qu'au club. Pire car là il ne pouvait pas être encore plus dans son terrain et il réussissait quand même à être décontenancé. Le serveur revint entre-temps avec leur vin respectif, qu'il servit et posa à table, laissant ensuite les deux prétendants ensemble, à plusieurs pas du reste de la salle, dans cette espèce de petite bulle.

Si vous aimez la France je pourrais peut-être vous apprendre un peu la langue ?, proposa-t-il pour changer de sujet, peut-être un peu trop charmeur. La cuisine aussi. On m'a tout appris, et je serais ravi de préparer ce genre de plats à l'occasion, même si je suis loin d'être Paul Bocuse.

Etait-ce un prétexte ? Absolument pas.
Etait-ce une proposition tout de même ? Bien entendu que c'en était une.
Etait-il sérieux, alors ? Evidemment qu'il l'était. Il l'est rarement mais quand il l'est, il l'est à fond.

Trinquons., dit-il en levant son verre, puis il marqua une courte pause avant de reprendre, en Français dans le texte : A nous ?

Il écrivit ces derniers mots sur la serviette de table pour être sûr qu'elle comprenne, il avait compris plus tôt qu'elle n'aimait pas être prise pour une idiote mais préférait qu'elle l'ait compris.


code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Lun 16 Mai 2022 - 22:38
Up all night to get lucky
C’est comme si Ryuji pouvait lire dans les pensées. Ou peut-être que Moon est transparente. Son partenaire la gâte de ses mots. C’est comme s’il avait fait exprès, suite à son aveu. Et il ne faut pas imaginer Moon stupide : elle a compris quasiment tous les mots de la phrase. Si elle ne peut pas bien parler la langue, elle a pris l’habitude de l’écouter. Au cinéma, à la télévision, à la radio. Un jour, elle arrivera à le parler. Mais pour ça, il faudra qu’elle arrête d’ignorer ses notifications Duolingo, et qu’elle s’y mette pour de bon.

Ses yeux se baladent de Ryuji au serveur. Celui-là aussi, pourrait être à son goût.

Poseur.

Glisse-t-elle tout de même, dans un sourire. Il profite un peu trop de la faiblesse de Moon, et celle-ci tient à le souligner. Bien sûr qu’elle aime entendre parler la langue de Molière, mais elle préfèrerait que ce ne soit pas uniquement pour une commande au restaurant. Après tout, n’est-ce pas le langage de l’amour ?

Et dans un petit rire : Je ne suis pas très douée avec les mamans. Plus globalement, Moon n’est pas très douée avec les femmes. Les tailleurs serrés, et l’air froid, ça ne fonctionne qu’avec les filles qui ont assez de confiance en elles pour ne pas avoir peur de la concurrence. Les mamans ont toujours peur de la concurrence. Et puis, ce serait brûler les étapes.

Moon aimerait pouvoir en apprendre un peu plus sur Ryuji, avant de rencontrer sa famille.

Sauvé par le gong, Moon aurait aimé taquiner davantage son partenaire sur sa relation avec maman, mais les verres arrivent. Le troisième. Certainement le dernier. Ils ont respecté les termes de leur contrat. Alors, la coréenne attrape du bout des doigts son verre. En fausse connaisseuse, elle observe la couleur, le fait tourner pour apprécier la lie, le respire.  

Mais avant de le goûter, trinquons.

A son tour, elle lève son verre, accompagné d’un petit geste de tête. Elle n’a pas besoin de traduction, mais apprécie tout de même le geste de son compagnon. Après tout, il ne connaît rien de son niveau de français. Et elle glisse un léger : " A nous. ", en coréen. Elle peut aussi se vanter de son métissage, elle aussi.

Enfin, elle peut se délecter du vin. Le liquide s’écrase sur son palais, glisse dans sa gorge. C’est rafraîchissant. Moon ne peut s’empêcher de remarquer : le vin, après le whisky. Ils ont quelque peu inversé les étapes.

Ce serait avec plaisir, d’apprendre la langue.

Moon ne précise pas les heures et les heures qu’elle a passé à essayer de l’apprendre. Le nombre de mots qu’elle oublie, ses fautes de grammaire, ses approximations. Lorsqu’elle est de visite en France, elle est bien fière de pouvoir commander son pain dans la langue du pays, mais face à Ryuji, elle ne voudrait pas s’y tenter. Pas maintenant.

Elle ne veut rien casser au jeu de séduction. Et son parler maladroit n’est certainement des plus attrayant.

Pour la cuisine, je passe. Une gorgée de vin. Mais si vous voulez me faire goûter, ce sera avec plaisir.

Moon s’invite implicitement dans l’appartement de son partenaire.


Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Lun 16 Mai 2022 - 23:44


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Il n'était pas un grand connaisseur de la Corée mais il en connaissait assez les sonorités pour reconnaître quelqu'un qui en parlait la langue. C'était ça, en fait, ce petit je ne sais quoi chez sa partenaire qui le perturbait depuis le début : elle était Coréenne ! Si pas de nationalité, au moins d'origine. Soudainement, l'idée cours de langue mutuels lui traversa l'esprit, s'installa bien confortablement et prit un café en attendant son heure.

Poseur, il l'était peut-être. Pas forcément de son plein gré ceci dit. Il essayait d'être le moins arrogant possible. Mais au final, qu'est-ce qu'elle entendait par "poseur" ? C'était positif ? Elle avait dit ça en riant, ça devait l'être, non ? L'idée des cours de langue chassa cette pensée saugrenue dans l'arrière-cour de son esprit déjà bien trop alcoolisé et à cran pour la soirée. Son peu de temps de cerveau de cerveau disponible devait l'être intégralement pour Moon. C'était la phase finale, après tout. Ou les préliminaires de la phase finale ? Il ignorait encore où l'emmènerait cette soirée. Il doutait fortement que ses draps finissent froissés autrement que par lui-même (c'est qu'il faisait chaud, souvenez-vous !) ; Moon ne se laisserait pas inviter chez lui si facilement...

Et soudain elle balaya d'un revers élégant de la main sa proposition de cours de cuisine pour se repositionner en tant que goûteuse. Il sourit. D'aucuns auraient pu se dire que l'affaire était dans le sac, qu'il ne restait plus qu'à finir ce repas – où à l'expédier ? –, pour proposer un café, en français s'il vous pait, avant de glisser lentement vers le dessert et d'autres douceurs. L'idée cours de langue laissa un peu de place à son camarade, l'idée fin de soirée à l'appart, bien connue de toutes et tous. Vous savez, cette invitation ô combien innocente de boire "un dernier verre" à la maison, lumière tamisée, à l'abri des regards, de Goshippu-chan... Ah... Ryuji était dans de beaux draps, il espérait que Moon le soit aussi.

C'était une invitation ou une proposition ?, demanda-t-il en portant le verre de vin sucré à ses lèvres, le regard droit dans le sien.

Il se décida à ne plus la quitter des yeux. Les deux tiers des jeux de séduction se font avec les yeux. Enfin, dans les films il arrive souvent que la femme fasse du pied à son prétendant et jusqu'ici, aucune glissade du bout des escarpins de Moon sur ses jambes fermement ancrées au sol ; il essayait tant bien que mal de garder les pieds sur terre et la tête fraiche mais entre l'alcool, le parfum de Moon et tout le reste, ça devenait de plus en plus difficile. Pour quelqu'un qui avait pourtant du mal à jauger les limites et distances sociales, il s'en sortait comme un chef, à part un petit impair à base de tutoiement qui lui échappa, pas d'ombre au tableau.

Pierre revint de la cuisine, accompagné de la sole de Moon et du plat habituel de Ryuji : le légendaire coq-au-vin du chef. Ah ? Il leva un sourcil et regarda en direction du serveur, qui lui un clin d'oeil. Il semblerait que l'équipe eut compris les intentions de leur client et avait décidé de changer son plat préféré, les carbonades, par quelque chose d'un peu plus raffiné. Qu'à cela ne tienne, il aimait autant ce plat que l'autre. Il se dit qu'il ferait un saut jusqu'à chez ses parents pour en demander un à sa mère, après tout c'est elle qui fait le meilleur... Mais ne le dites pas au chef du Kitano !

Bon appétit !, s'exclama-t-il une fois servis.

Vraiment, il savait y faire ce chef. Ryuji se régala comme il ne s'était jamais régalé auparavant au resto. Peut-être qu'il repenserait sa liste de ses plats préférés après tout ? Il observait Moon tout le long du repas, guettant la moindre réaction de sa part. Sa sole meunière aussi lui faisait envie, peut-être qu'il aurait dû la suivre et commander comme elle ? Peut-être qu'il commandera ça la prochaine fois qu'il reviendra ici. Ou qu'ils reviendront tous les deux, qui sait !

Une fois le plat assez vite expédié (ils avaient faim...), les assiettes partirent à la plonge, ne laissant que leurs verres à moitié vide sur la table, et la main du rouquin naturellement posée devant lui au milieu, le pouce tapotant doucement sur la nappe. Signe d'impatience ? Un rythme en tête ? Celui de son coeur peut-être ? La musique était certes présente mais son ouïe n'était pas assez fine pour qu'il l'entende si bien que ça, à son grand dam d'ailleurs. Il plongea ses yeux dans ceux de Moon, tentant de chercher la moindre faille dans laquelle s'engouffrer et esquivant dans le même temps de glisser ses yeux à d'autres endroits, restons courtois, même si le vin aidait à se déshiniber.

Alors... Qu'en pensez-vous ? A la hauteur de vos attentes ?, glissa-t-il en se penchant vers elle, un discret sourire au coin des lèvres.

Au fond de lui, toutes les personnifications de toutes les idées qu'il a pu avoir dans la soirée hurlaient à l'unisson d'y aller, de se jeter à l'eau. "Lance-toi putain, propose-lui un café en français comme t'avais dit !". Il inspira profondément pour tenter de s'éclaircir les idées. Si suite il devait y avoir, cela ne dépendait pas que de lui. L'amour ça se fait à deux.


code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mar 17 Mai 2022 - 10:04
Up all night to get lucky
Elle est un peu gourmande, Moon. Cette soirée se passe merveilleusement bien, alors il n’y a aucune raison de la laisser se terminer. Elle a abandonné depuis bien des heures la culpabilité à prendre du bon temps avec son collègue. Ce n’est pas comme si elle le croisait tous les jours. Ce n’est pas comme si le corps professoral buvait des coups tous les soirs. Ce n’est pas comme s’ils étaient voisins.

Flirter avec Ryuji, c’est safe. N’est-ce pas ?

Vous vous prétendez musicien et cuisinier. Je dois voir ça de mes propres yeux. Clin d'œil mâlin.

Pas question d'embobiner Moon. En rendez-vous, on se vend toujours un peu trop. Et la coréenne veut vérifier la marchandise. Même si, et elle ne se l’avoue pas encore totalement, elle est pour le moment bien plus charmée par l’attitude du professeur de design que par ses compétences. Un mélange d’arrogance et de maladresse parfaitement dosé.

Avec lui, elle se sent étrangement à l’aise.

Même si elle accepte volontiers le qualificatif de croqueuse d’hommes, ce n’est pas toujours dans ces termes. Bien souvent, les soirées sont courtes, et moins amusantes. Elle s’amuse moins dans les lieux des crimes, et se contente de l’évidence : restaurants chics, bars luxueux, rien de trop personnel. Après tout, les garçons qu’elle ne croise qu’une fois ne valent pas le coup de se prendre la tête. Ryuji serait-il le genre d’homme à voir de nouveau ?

Moon n’a pas eu de véritable crush depuis longtemps.

Les plats arrivent à la table des intéressés. Les mets sont aussi beaux que appétissants. Les pupilles de Moon en brilleraient presque. La trentenaire coupe avec sa fourchette le poisson, afin de vérifier sa tendresse. C’est qu’il semble bien cuit ! Après tout, pourquoi douter ? Ryuji doit s’y connaître en cuisine française, et n’amène certainement pas Moon dans le premier boui-boui du coin.

Bon appétit. Imite Moon, avec un accent plus qu’approximatif.

C’est aussi bon que beau. Moon se régale et ne cache pas son enthousiasme. Chaque bouchée semble meilleure que la première. Félicitations au chef ! Malgré l’alcool, Moon n’est pas assez désinhibée, ni confiante en elle et en son palais, pour pouvoir se permettre de véritables félicitations. Mais elle note l’adresse dans sa carte mentale : il faut qu’elle teste le reste du menu. Pourquoi pas accompagnée. Pourquoi pas par Ryuji.

Les assiettes se sont vidées si vite. Moon attrape son verre pour en prendre quelques gorgées et le finir. Après tout, le vin blanc, c’est bon avec le poisson. Elle repose son verre vide sur la table, dans un léger bruit sourd, et affronte le regard de son partenaire.

Vous n’auriez pas pu faire mieux.

Elle le pense vraiment. Un heureux hasard, que Moon n’aurait pas pu imaginer, même dans ses rêves les plus roses. Mais la trentenaire ne souhaite pas terminer la soirée là. C’est trop tôt. Elle n’a plus vraiment faim - la sole et les tempuras lui ont amplement suffit -, mais elle veut encore profiter du lieu, du moment, de l’homme.

Même si elle espère pouvoir l’accompagner - ou être accompagnée - en rentrant, elle n’est pas certaine que ce soit réciproque.

Mais j’espère que le repas n’est pas fini. Un petit sourire mâlin. Qui dit repas français, dit pâtisseries.

Le retour de l’accent maladroit. Tant pis, après tout, n’est-ce pas mignon d’entendre sa langue parlée avec le ton d’une étrangère ? Faites qu’il ait encore faim. Faites qu’il ne souhaite pas partir maintenant. Car après tout, demain, il y a école.


Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Personnel ; prof de design
Ryūji Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 110
■ Inscrit le : 11/04/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] SGEM8eH


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1 Appart
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Ryūji Yamashiro

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mar 17 Mai 2022 - 11:20


Up all night to get lucky
Feat. Moon Kawaguchi
17 juillet 2017, 20H

Ryuji sourit. Elle aussi allait droit au bout, d’une façon distinguée et détournée, comme il attendait venant d’elle. Au moins il avait désormais la confirmation qu’à un moment ou un autre, ils allaient finir dans l’appartement de l’autre : sa réponse et le clin d’oeil associé étaient trop évidents pour être manqués, même par lui.

Ses pensées se bousculaient dans sa tête, c’est qu’entre l’apéritif, le whisky et là maintenant la double dose de vin… son cerveau avait reçu une belle dose l’alcool, certes en théorie épongée par la nourriture mais tout de même, suffisamment pour lui faire faire à priori n’importe quoi. A priori. Car peut-on vraiment parler de faire n’importe quoi sur ce terrain-là ?

Il médita là-dessus, repensant aux paroles de son professeur d’animation à la fac, qui lui avait dit que l’acte le plus courageux de l’homme est la marche, car c’est une chute en avant contrôlée à chaque pas. Il mourrait d’envie de fuir en avant, direction un précipice aux profondeurs insondables, au final peu importe tant que l’issue c’était elle. Quel idiot, qui s’imaginerait penser de telles choses lors d’un premier rendez-vous ? Il n’y a que dans les shojo que ça se passe.

Il lui tendit son verre en réponse à son compliment au sujet de la soirée, tel un Di Caprio dans le rôle de Gatsby ; en tant que professeur de cinéma elle devait avoir la référence assez facilement. Il n’avait sans doute pas le charme de l’acteur, ni sa fortune et encore moins ce fameux oscar, mais il espérait que ce clin d’oeil la touche… à défaut de la toucher lui-même !

Je crains fort…, commença-t-il en jetant un oeil à sa montre imaginaire, forçant le trait. Que les cuisines ferment. Le repas touche lentement à sa fin.

C’était un mensonge éhonté. Certes les autres clients partaient au fur et à mesure et l’équipe se préparait à partager les restes du soir tout en bitchant sur les clients, un truc habituel pour les travailleurs de la restauration, mais l’heure de fermeture était pourtant loin. En général c’était plutôt à cette heure-là que le fun commençait, que Ryuji passait derrière le comptoir pour rire avec l’équipe, rire en écoutant une douzième fois les vieilles histoires du chef impliquant sa mère et autres joyeusetés. Sauf que là, il avait un autre plan en tête, car si le repas touchait à sa fin, pas sa faim.

Cependant…, dit-il en se rapprochant plus près d’elle que les autres fois. Nous avons encore toute la nuit, si vous voulez… par exemple comment se comporte un instrument une fois que je glisse mes doigts sur son corps.

Là, c’était probablement la chose la plus couillue qu’il ait dite de la soirée, le sous-entendu le moins subtil aussi, tant qu’il y était. Il parlait autant de musique que d’elle au final, les deux lui allaient. Il espérait qu’elle l’ait compris et surtout, qu’elle ne se méprenne pas : il ne s’était pas donné et ne se donnerait pas tant de mal pour une simple nuit volée ; les partenaires d’un soir sont plus faciles à séduire et moins intéressantes.

Si nous partons maintenant, nous ne devrions pas arriver trop tard chez moi dans le quartier de Suma…, lui chuchota-t-il, très près.

Si Pierre le serveur était là, il aurait pu sortir un mètre ruban et mesurer la distance entre les deux protagonistes de cette histoire, une distance qui était à l’encontre de toutes les règles de bienséance ! Ryuji jouait avec le feu et espérait clairement se brûler.


code par artemis | modifié par Gin
Personnel ; prof de cinéma
Moon Kawaguchi
■ Age : 24
■ Messages : 382
■ Inscrit le : 13/03/2022

■ Mes clubs :
[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] C29Z2B4


Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Moon Kawaguchi

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Mar 17 Mai 2022 - 12:07
Up all night to get lucky
Un sourcil se lève à la raison qu’avance Ryuji pour terminer le dîner. Il est encore tôt, et Moon doute fort que les cuisines soient si paresseuses. Quelques clients se font encore servir. Et si Ryuji est un habitué, il peut certainement jouer de ses relations. Alors, il a une idée derrière la tête.

Mais Moon ne le relève pas.

Après tout, elle a bien envie de sauter à la prochaine étape de leur relation. Elle en brûle, même. Elle le laisse s’approcher, louche sur ses yeux, ne recule pas d’un centimètre. Elle voudrait l’attraper par la nuque, goûter à ses lèvres, tout de suite. Mais il faut savoir attendre. Tout est meilleur avec un peu de patience.

Son cœur loupe un battement à la proposition. Un léger cri intérieur. Ryuji ne parle définitivement pas de guitare. Bon dieu, qu’elle n’avait pas été aussi excitée par un rendez-vous depuis longtemps ! Ses joues rouges trahissent son exaltation. Alors, pour se cacher, tout autant que pour rentrer dans le jeu, elle se lève, et à son tour se rapproche. Elle pose un main sur la table, et approche ses lèvres jusqu’aux oreilles de son partenaire, pour lui glisser, dans un ton des plus séducteur :

Alors, qu’attendons-nous ?

En se redressant, elle s’humidifie les lèvres d’un coup de langue. Davantage un réflexe qu’une méthode de séduction. C’est qu’elle commence à avoir faim d’autre chose que de nourriture. Elle se garde bien de relever “quartier de Suma”. Elle aussi, y vit. Mais après tout, bien des professeurs y ont élu domicile. C’est assez proche de l’Université, assez vivant, pas trop loin du port.

C’est à mon tour d’offrir. Je vous attends dehors ?

Sur ce, Moon tourne les talons, et descend jusqu’au comptoir. Le dos tourné, elle pose une main sur ses lèvres afin de cacher son large sourire. Ce n’est pas simple de garder son sérieux dans ce genre de situation. Poliment, elle s’adresse au serveur, lui indique la table, demande l’addition. En insérant la carte bleue dans le terminal, elle permet de complimenter le plat. Finalement, l’alcool à eu raison de sa réserve.

Avant de retrouver son presqu’amant dehors, elle pose une main sur sa poitrine et prend une grande respiration, comme pour se donner du courage. Moon aimerait que la soirée ne se termine jamais.

Au moyen de larges enjambées, sonores, Moon pousse la porte du restaurant, et retrouve Ryuji. En le voyant, elle ne peut empêcher un léger sourire. Elle s’approche. Près, très près de lui. Et chuchote, afin que seul lui ne puisse l’entendre :

Je vous suis.

Lundi 17 juillet 2017

---------------------------------




#cc3399 - japonais /#ff9966  - coréen
#9999cc - français / #3399cc - anglais
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

[Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ] Empty Re: [Flashback] Up all night to get lucky | feat. Moon [TERMINÉ]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum