Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 30 Novembre!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Personnel ; prof d'histoire-géo
Yukio Ogawa
■ Age : 27
■ Messages : 228
■ Inscrit le : 09/05/2021

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JfL0rDF


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2017
Yukio Ogawa

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Mar 2 Aoû 2022 - 23:46




Si t'es morose, plonge dans le glucose !
Dimanche 10 septembre 2017


Musique d'ambiance

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Image_28


En cette après-midi de septembre, le Neko Café bruissait des conversations facétieuses des clients tout autant que de l'odeur du sucre. Sur une table, une coupe glacée dépassait d'une tête le jeune couple qui l'attaquait par la face Nord. Sur une autre, des chocolats liégeois faisaient flotter une ambiance neigeuse, la crème fouettée semblant flotter au dessus des tasses comme si des nuages miniatures, aussi doux que du coton, avaient su se frayer un chemin jusqu'à l'intérieur des lieux. Du glucose, du sorbet, du caramel, l'amertume du café, des émanations de lait chaud et le bruit des siphons à chantilly détendant dans l'air du protoxyde d'azote. Le frottement des chaises sur le parquet, les éclats de rire étouffés par la musique entrainante mais laissée à faible volume, les couleurs vrillées des pailles dépassant des contenants, et une pluie de billes de tapiocas dans des mètres de verres bariolés. Aucun doute, le Neko Café était l'endroit adapté, le lieu parfait pour ensevelir n'importe quelle peine de cœur sous des mètres cubes de produits à l'indice glycémique plus élevé que la ligne de Karman.

Il était seize heures, il était l'heure du goûter, le calcul était correct. Arrivé nonchalamment dix minutes plus tôt, Yukio avait été surpris de l'affluence. En cette période de l'année, les jeunes ne devaient pas encore avoir rempli leur cartable de devoirs et de cours à réviser, car ils étaient plutôt nombreux à avoir pris d'assaut le café pour se gaver de confiseries. Ils pouvaient bien profiter les sagouins, il ne leur restait pas énormément de temps avant que leurs corps ne se mettent à stocker le trop plein de calories. C'était maintenant ou jamais, minuit moins quart avant que le moindre gâteau ne condamne à une heure de footing.

Il avait fallu, d'une certaine manière, jouer des coudes pour obtenir une table. Qu'à cela ne tienne, le professeur d'histoire était retors, une qualité essentielle à mobiliser quand il s'agit de s'assurer une place confortable dans un endroit bondé. Scrutant la salle, il avait repéré un juvénile consommateur seul à une table pour deux, habillé avec un effort certain, et en proie à un stress palpable. Cible parfaite, il n'avait eu qu'à s'approcher, et lancer sur un ton calme mais empreint de reproches:
"Je suis son père, elle ne viendra pas. N'essaie plus de la recontacter sinon tu auras des problèmes. " pour que le gamin prenne ses jambes à son cou. Il n'avait même pas eu un début de remord: s'il avait tenu à elle, une discussion mouvementée se serait tenue séance tenante entre le courtisan et le géniteur. Il s'était enfui, garçon de peu de foi.

Table libérée, siège disposé avec soin à distance optimale de la table, il ne restait plus qu'à attendre Maya. Yukio n'avait pas souhaité en savoir plus par message téléphonique, les afflictions du muscle cardiaque ne pouvaient être traitées par téléconsultation. Rendez-vous avait été pris, et si l'enseignant ne connaissait pas la nature exacte du problème, il se doutait de sa teneur. Une méchante dame devait avoir cassé le kokoro de Mademoiselle Wayne, il s'agirait de recoller les morceaux.

Le carillon de la porte d'entrée le fit sortir de ses réflexions. Il leva les yeux, mais il ne s'agissait pas de celle qu'il attendait, tout juste d'une jeune fille seule et apprêtée, qui sembla chercher du regard quelqu'un dans la salle, visiblement sans succès. Ostensiblement déçue de s'être fait posé un lapin, elle ne tarda pas à tourner les talons, beaucoup moins souriante qu'à son arrivée. Le professeur d'histoire soupira avec commisération: les hommes ne savaient décidément pas tenir leurs promesses.

Le regard désabusé et circonspect, il se mit à consulter la carte, qu'allait-il bien pouvoir proposer comme défi à son pancréas ?








---------------------------------

A l'université ; 3è année
Maya Wayne
■ Age : 25
■ Messages : 1035
■ Inscrit le : 16/02/2022

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! C29Z2B4 [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Fv3F7ep [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Maya Wayne

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Mer 3 Aoû 2022 - 0:14

Tu es juste... détruite, il n’y a pas d’autre mot. Et tu as failli faire faux bond au gentil professeur qui a libéré du temps pour toi. Tu as tellement pleuré que tu n’as plus d’eau à l’intérieur de ton petit cœur, une chose bien évidement impossible mais il faut croire que certaines lois biologiques ne s’appliquent pas à toi.

Alors bon, te voir débarquer dans un neko café, les joues creusées par les larmes, et les yeux rougis... bon, on t’a vu dans un meilleur état que ça. Là, tu es juste pitoyable. Et monsieur Lapin est de sortie, et visible, chose rare. Niveau âgé mental ? Gamine de 3 ans, environs. Mais tu arrives à arracher un visage quand tu vois le prof.

"Bonjour pro..."

Non. Si tu dis ça ici ça va répandre des rumeurs, et une étudiante qui pleure avec un prof...

"Yukio c’est ça ?"

C’est presque pire...

"Vous allez bien ?"

Tu renifles un coup. Au moins lui n’a pas besoin de poser la question.

---------------------------------

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JMpaqaD
Personnel ; prof d'histoire-géo
Yukio Ogawa
■ Age : 27
■ Messages : 228
■ Inscrit le : 09/05/2021

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JfL0rDF


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2017
Yukio Ogawa

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Lun 15 Aoû 2022 - 22:32




Si t'es morose, plonge dans le glucose !
Dimanche 10 septembre 2017


Musique d'ambiance

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Image_28


Le lapin fixait le professeur d'histoire avec de grands yeux tristes. D'une voix faible, on pouvait presque l'entendre se sermonner avec les mots de Lewis Caroll: "en retard, toujours en retard". Doux et affectueux, il tenait Maya par les mains, et n'était d'ailleurs pas beaucoup plus petit qu'elle. Yukio eut envie de le remercier pour avoir amener à bon port la gamine déshydratée d'avoir pleuré toutes les larmes de son corps, et plus encore. Il était paradoxal d'avoir perdu autant d'eau et ne pourtant pas en être plus légère. La mine lourde, les cheveux tombants, les cernes rouges, l'étudiante s'était visiblement liquéfiée durant la nuit. Le phénomène avait été visiblement rapide et brutal, ce n'était plus une déshydratation, c'était une lyophilisation.

Invitant Mademoiselle Wayne à s'asseoir d'un geste accueillant et plein de commisération, le professeur murmura les paroles d'une lointaine chanson:


- ...Alors j'ai versé tant de larmes, que trois moulins en ont tourné, petits ruisseaux, grandes rivières, pendant trois jours ont débordé...

Il laissa Maya s'asseoir avec peine, portant son corps pourtant pas si massif comme s'il s'agissait d'un boulet de fonte, et la rassura sur un ton bienveillant:

- Yukio, c'est bien ça, et comparativement à vous, la question de savoir comment je peux aller ne se pose pas. Votre ami pelucheux n'a pas vraiment l'air plus en forme que vous, il semble que dans votre chagrin, vous lui ayez salé le poil.

Il eut un sourire indistinct, puis tendit la main pour remettre en place la mèche pendante qui se dressait entre lui et le visage de son interlocutrice, placée là par l'affaissement général de cette dernière. Tout en écartant le lot de cheveux, il lui glissa:

- Vous avez fait l'effort de venir, regardez moi au moins dans les yeux, il n'y a rien de honteux dans le fait d'être élégiaque, et je ne suis pas là pour vous juger, vous devriez le savoir.  

Il reprit sa place, et tandis qu'il indiquait au serveur qui passait le besoin pressant qu'avait leur table de se voir couvrir de chocolat chaud et de café, il proposa d'un ton posé, calme et presque alcyonien:

- Et si vous commenciez par tout me raconter ? J'ai posé mon après-midi, j'ai tout mon temps, et vous semblez avoir toute une vie à déballer.  

Il ponctua son offre d'une risette affectueuse: les contes des émois survoltés des coeurs ingénus étaient toujours touchants, et le portaient invariablement à l'indulgence et à la prévenance.







---------------------------------

A l'université ; 3è année
Maya Wayne
■ Age : 25
■ Messages : 1035
■ Inscrit le : 16/02/2022

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! C29Z2B4 [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Fv3F7ep [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Maya Wayne

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Mer 17 Aoû 2022 - 2:59

Il évite ta question. C’est un peu bizarre. Non ? Oui ? Peut-être. Tu ne sais plus. Tu ne sais pas. C’est compliqué de vivre avec deux neurones, surtout quand l’un est profondément blond, et l’autre veut se noyer dans ses larmes.

"Voui. Monsieur Lapin a du mal avec l’eau. Et il pleut beaucoup en ce moment."

Inutile de préciser à quoi tu fais référence. Ca serait une perte de temps, et ton temps il est bien mieux passé à morfondre et déprimer. Non, attends...

"C’n’est pas aussi simple..."

Comme si tu peux le regarder dans les yeux. Tu es trop dépitée pour ça. Trop tristounette.

"Ca n’est pas une question de honte ou de jugement."

Encore. Oh, tout raconter ? Il pleut à nouveau. Aller, calme-toi, inspire un coup. Ouf, ça va mieux. Temporairement. Pas longtemps du tout, ça c’est sur.

"Elle ne veut pas de moi..."

Bon, c’est un début de réponse.

"Pourtant elle dit qu’elle m’aime !"

Enfin oui. Enfin non. C’est compliqué. Très compliqué.

---------------------------------

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JMpaqaD
Personnel ; prof d'histoire-géo
Yukio Ogawa
■ Age : 27
■ Messages : 228
■ Inscrit le : 09/05/2021

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JfL0rDF


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2017
Yukio Ogawa

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Mar 6 Sep 2022 - 22:17




Si t'es morose, plonge dans le glucose !
Dimanche 10 septembre 2017


Musique d'ambiance

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Image_28


La sagesse du colonel Hughes irriguait les paroles de l'étudiante éplorée. La pluie s'abattait sur les alentours avec la furie renouvelée d'une mousson intermittente. Les larmes des nuages embrumaient le visage de Maya, tandis que son esprit se voyait noyé par les ruissellements de ses pensées liquéfiées. Il était toujours touchant de voir quelqu'un fondre sous l'érosion de ses propres humeurs, surtout quand il s'agissait d'une jeune fille entretenant encore ses réflexions par des découvertes quotidiennes. Le cycle rythmique de la lucidité frappant les trajectoires personnelles. La vie serait bien ennuyante si les jeunes n'avaient pas à redécouvrir les peines et les joies de leurs ainés, vivant dans leur chair les désillusions et les heureuses surprises. L'existence serait alors faite de raison et d'apathie. L'espoir devait vivre, et tout le monde n'avait pas la chance d'être Antonio Gramsci.

Elle l'aimait, et ne voulait pourtant pas d'elle. Touchée dans le cœur, ses yeux disaient le contraire. Voilà qui était original. Il convenait de prendre des notes, le scénario pouvait intéresser Hollywood. Les chemins tortueux de la sentimentalité humaine avaient encore accouché d'une chimère sans queue ni tête. C'était, à vrai dire, souvent le cas. Les choses n'étaient jamais simples, du moins en apparence, et la complexité projetée du monde finissait invariablement par induire une sous-optimalité des configurations romantiques. D'aucuns auraient pu dire que l'oubli de l'essentiel faisait obstacle à la spontanéité de la fièvre amoureuse. Et pourtant, paradoxalement, la sincérité pouvait s'avérer trompeuse.

Yukio se sentit contraint à une grimace coupable. Il était plutôt mal placé pour dénoncer l'artificialité des relations contrariées. Après tout, il ne faisait pas preuve, dans sa propre vie, d'une profonde honnêteté vis-à-vis de ses sentiments et de leur mise en application concrète. S'il s'était appliqué ses leçons, il n'aurait toutefois pas tout à fait été humain. Qu'à cela ne tienne, on pouvait éclairer la voie de ses compagnons de route tout en restant soi-même dans le noir le plus complet. Après tout, les rayons de lumière d'une torche électrique étaient souvent directionnels. Personne n'était prophète en ses terres. La gamine avait besoin de ses lumières, il pouvait bien payer la facture d'électricité.

Voyant venir la prochaine vague de larmes, il tendit avec complaisance son mouchoir toujours présent dans la poche de sa veste, invitant sa patiente à y déposer ses sanglots avec dignité. Puis, d'un ton sagement affectueux, il porta à ses oreilles les paroles qui lui venaient à l'esprit:


- Les gens sont souvent indécis face aux vertiges de leurs propres passions. Pris dans leurs injonctions contradictoires, ils préfèrent la plupart du temps le malheur du statu quo à l'imprudence de l'inconnu. La peur peut conduire à bien des erreurs, mais il en est rarement d'aussi graves que celles qui consistent à renier ses sentiments sur l'autel de l'appréhension.

Il continua avec un ton légèrement monocorde, plutôt rassurant:

- Je sais à quel point cela peut vous faire mal. Cette impression d'avoir le cœur percé de milliers d'aiguilles, cet écartèlement lancinant dans la poitrine. On a beau le vivre encore et encore, on ne s'y fait jamais tout à fait. Mais si je puis négligemment vous rassurer, sachez qu'il n'y a qu'une fatalité relative à la persistance de cette affligeante condition. Posez ce lapin, regardez-moi dans les yeux, inspirez jusqu'à remplir complètement vos poumons, retenez le tout pendant trois longues secondes, puis expirez tout en vous relâchant complètement. Je pense qu'ensuite, vous serez mieux à même de m'expliquer plus en détails la situation.







---------------------------------

A l'université ; 3è année
Maya Wayne
■ Age : 25
■ Messages : 1035
■ Inscrit le : 16/02/2022

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! C29Z2B4 [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Fv3F7ep [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Maya Wayne

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Jeu 8 Sep 2022 - 12:52

Un mouchoir. C’est sympa de sa part. C’est pratique les mouchoirs, ça permet de cacher les larmes. Celles qui continuent de couler malgré tes efforts. C’est compliqué. Les émotions sont bien plus fortes que toi, et de loin.

"Ca veut dire ?"

Tu es en vrac, et il n’a pas toujours une façon de parler... facile à comprendre et à interpréter, diton. Oh, il parle bien, mais là tu es un neurone qui est difficilement capable de réfléchir correctement vu qu’il est en rapin de se noyer. Donc... Tu comprends un peu pour l’histoire peur, mais après... il dit que tu es courageuse ? C’est ça ? Tu n’es pas certaine. C’est compliqué la vie. Surtout quand on est triste.

"Nyon, vous allez faire du mal à monsieur Lapin !"

Une vraie gamine. Mais le lapinou est ta bouée de sauvetage. Sans lui tu vas certainement te noyer dans tes propres larmes, une situation bien peu enviable. La respiration, ça va encore, tu tentes un peu même si ça n’est pas très efficace. Quant à le regarder... C’est peine perdue. La table et monsieur Lapin ne te jugent pas, eux.

---------------------------------

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JMpaqaD
Personnel ; prof d'histoire-géo
Yukio Ogawa
■ Age : 27
■ Messages : 228
■ Inscrit le : 09/05/2021

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JfL0rDF


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2017
Yukio Ogawa

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Mar 27 Sep 2022 - 22:41




Si t'es morose, plonge dans le glucose !
Dimanche 10 septembre 2017


Musique d'ambiance

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Image_28


Un sourire, fugace, passe sur le visage du professeur d'histoire, comme déposé par le pittoresque de la situation, vite emporté par le vent soucieux des affaires graves et sérieuses. Il eut un petit élan de contrition interne, il fallait se montrer plus accessible. Ce qu'il disait avait beau être rigoureux dans le choix des mots, la portée pédagogique s'en trouvait rongée par l'exactitude du propos. La petite n'était pas en état de passer au tamis ses paroles précises. Il tentait d'agir au pinceau d'archéologue quand le bazar nécessitait le passage de la pelle mécanisée. Évidemment, il ne faisait qu'effleurer la surface par méticulosité compulsive. Il s'éclaircit la voix, et tenta d'y aller en volant plus proche du sol, tout en conservant son ton rassurant et paternel:

- Ce que j'essaie de vous dire, Miss Wayne, c'est qu'à votre âge, on se persuade rapidement que les convenances valent plus que le bonheur, que la passion peut être mise de côté au nom d'autres idéaux, et qu'on a le luxe de se refuser à vivre certaines histoires d'amour. Bien sûr, les années n'apportent que des regrets à ceux qui se fourvoient dans une telle forme de fierté. Et pourtant, la posséder quand on est jeune n'est ni rare, ni condamnable. Il faut tenter, comme toujours, de comprendre les choses avec empathie et bienveillance, et ne pas blâmer ses congénères ou ses proches pour leurs erreurs, toutes évidentes qu'elles soient. Je suis intimement convaincu que certaines choses doivent être émotionnellement expérimentées pour amener les gens à évoluer.

Il compléta:

- Elle vous aime, et pourtant ne veut pas de vous, cela veut donc dire que vous n'êtes pas responsable du fait qu'elle se dérobe. Il y a des milliers de justifications qui peuvent pousser un être à s'éluder face à ses sentiments. Évidemment, elles sont toutes mauvaises, mais elles n'en sont pas moins sincères. Votre amie est certainement aux prises avec des injonctions qui la dépassent, et ce n'est pas une faiblesse que d'essayer de la comprendre.

Le dépôt de tasses de chocolat fumantes couvertes de guimauve, et d'immenses verres colorés chapeautés de sucreries colorées, vint conclure son propos. Tant pis pour la glycémie, on ne soignait pas les chagrins d'amour sans calories surnuméraires.

L'enseignant ponctua le parachutage des douceurs semi-liquides sur la table de quelques mots plus impératifs:

- Si vous ne posez pas le lapin, regardez-moi au moins dans les yeux. J'ai besoin de lire dans les vôtres pour vous aider, et je vous ai déjà dit que je n'étais pas là pour vous juger.







---------------------------------

A l'université ; 3è année
Maya Wayne
■ Age : 25
■ Messages : 1035
■ Inscrit le : 16/02/2022

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! C29Z2B4 [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Fv3F7ep [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Maya Wayne

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Mer 28 Sep 2022 - 15:07

Ne pas vivre les histoires d'amour... celle-là, tu l'as vécu a pleine balle, a 100 a l'heure. Et tu t'es pris le mur qui stoppe le tout à fond,et ça fait des dégâts. C'est ce qui se passe quand on s'enfonce trop et qu'on ne veut pas faire de... compromis.

"Bah franchement ça ne donne pas envie d'expérimenter."

Tu auras dû t'arrêter avant, bien avant. Ça aurait été une amitié bizarre, mais tu serais restée relativement heureuse, et Nissa aussi. Tu auras fait semblant que tout va bien, voilà tout. Et tu aurais été terriblement triste le moment ou elle serait sortir avec quelqu'un d'autre.

"Si, c'est de ma faute ! Je ne serai pas comme ça, elle n'aura pas eu de problème !"

Et elle ne serait certainement jamais tombée amoureuse de toi.

"Je ne serai pas une gothique lesbienne on n’aurait jamais eu de problème. Je suis certaine que si j'étais un mec on serait ensemble en ce moment. Tout ça à cause de ses connards de parents."

La vraie déprime. Imagine si jamais un toi mec te la vole ? Tu le tues, direct. Au moins la colère te redonne un peu de courage. Assez pour le regarder avec tes yeux toujours larmoyants.

"Pourquoi voulez vous lire dans mes yeux ?"

Il n'y a rien a voir sinon de la tristesse.

---------------------------------

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JMpaqaD
Personnel ; prof d'histoire-géo
Yukio Ogawa
■ Age : 27
■ Messages : 228
■ Inscrit le : 09/05/2021

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JfL0rDF


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2017
Yukio Ogawa

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Mer 19 Oct 2022 - 21:21




Si t'es morose, plonge dans le glucose !
Dimanche 10 septembre 2017


Musique d'ambiance

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Image_28


La profondeur des émotions humaines se mesure à la hauteur de l'abîme auxquelles elles peuvent nous jeter. A ce titre, il était pertinent de se demander si la jeunesse n'était pas plus vertigineuse que les autres époques de la vie. A force d'être noyé par le flot des années, on apprenait peut-être à surnager face à ses propres déceptions, à refouler avec une maturité évasive les peines de cœur, à jeter ces dernières derrière les monceaux de responsabilité accumulées jour après jour. La question était relative. La jeunesse était-elle propre à dramatiser ? Ou bien était-ce la vieillesse qui, à outrance et en se fourvoyant, ne portait pas à certaines afflictions la considération nécessaire ? Jeu de perspectives. Yukio, malgré lui, pratiquait cyniquement la première alternative. Pour autant, il était intimement persuadé que la vérité se trouvait dans la deuxième. Avoir des réactions atones face aux déchirures de ses passions, c'était une forme de capitulation en rase campagne, une lente abdication face à la fuite du temps. La résignation, suicide quotidien, disait Camus. Vivre, c'était éprouver, et se dérober à ses tourments expansifs, c'était, au fond, mourir sans vraiment le désirer. Vivre, vivre intensément, voilà qui exigeait de plonger dans l'horreur des amours déçues.

Encore une fois, il faudrait peut-être un jour qu'il se résolve à se servir sa propre soupe. A force d'être camusien non pratiquant, on finissait par se faire enterrer avec beaucoup de livres et bien peu de souvenirs.

La bouche encore pleine d'une guimauve fondue qui gênait son élocution, le professeur reprit avec un ton moins paternel, plus amical et impliqué:


- Si vous n'étiez pas une gothique lesbienne, ma vie serait quand même moins intéressante. Vous me manqueriez presque. Pour le reste, c'est assez amusant de vous imaginer en homme, si vous permettez.

Il compléta:

- Ne vous en voulez pas, on peut se tromper sur ce qu'on fait, plus rarement sur ce qu'on est, et pour ce qui est de ce qu'on est, ce n'est pas vraiment comme si on choisissait quoi que ce soit.

Maya leva enfin les yeux, comme un chien à qui on aurait confisqué son os. Yukio y plongea son regard bienveillant, contemplant la sincérité maladroite qui habitait les larmes naissantes qu'il accouchait de son empathique observation. Il ponctua son examen d'une remarque calme:

- Oculi animae speculum sunt... Les yeux sont le miroir de l'âme. Dites-vous qu'un homme qui a mal fini a dit ça il y a à peu près deux milles ans. M'est avis qu'il ne s'est pas complètement trompé.







---------------------------------

A l'université ; 3è année
Maya Wayne
■ Age : 25
■ Messages : 1035
■ Inscrit le : 16/02/2022

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! C29Z2B4 [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Fv3F7ep [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Maya Wayne

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Ven 21 Oct 2022 - 0:15

Son résumé de ta personne est... intéressant. Réel, mais intéressant tout de même. C’est presque... vexant, d’une certaine manière, d’être résumée ainsi.

"Je ne vois pas vraiment en quoi je peux vous manquer."

Même si ça fait un peu plaisir, il faut bien le dire. Peut-être qu’il est maladroit lui aussi ? Non, ça t’étonnerait, il est trop malin pour dire des trucs "comme ça". Mais tu n’es pas vraiment en état de traduire. Sauf la dernière remarque.

" Alors oui, mais non. Je préfère mourir que devenir un homme."

Au moins c’est clair et net. Il y a des choses comme ça ou tu es intraitable. Tu ne veux pas devenir ton ennemi !

"On peut au moins choisir quelques trucs, même si c’est sur que ce genre de question il n’y a pas vraiment de choix, plus des envies."

Mais il y a des choses, comme ton caractère misérable, têtu et colérique, qui sont un peu par choix de ta part, même si c’est différent. On est construit par les autres, mais également pas soi même.

"C’est pas rassurant si vous dites ceci, si vous dites que je vais mal finir je pars mal."

Tu vois le mal partout. Peut-être plus que d’habitude. Ça ne serait pas étonnant. Au moins tu n’es pas en colère, c’est toujours ça.

---------------------------------

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JMpaqaD
Personnel ; prof d'histoire-géo
Yukio Ogawa
■ Age : 27
■ Messages : 228
■ Inscrit le : 09/05/2021

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JfL0rDF


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2017
Yukio Ogawa

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Dim 6 Nov 2022 - 22:15




Si t'es morose, plonge dans le glucose !
Dimanche 10 septembre 2017


Musique d'ambiance

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Image_28


Yukio eut un court éclat de rire, incontrôlable. Les réponses de Maya étaient, en un sens, candides et adorables. La petite avait beau être psychologiquement instable, elle était mignonne, surtout quand elle se fourvoyait dans ses propres peurs et anxiétés. Le professeur s'éclaircit la gorge, comme pour éviter de s'étouffer en cas de nouvel éclat de rire, et s'adressa à elle avec un grand sourire:

- Il a mal fini, certes, mais notez qu'il est mort en restant fidèle à ce qu'exigeait la morale et le devoir politique. C'est triste, mais c'est une mort tout à fait honorable. Ceci étant, je doute que vous soyez contrainte à vous porter au devant d'assassins envoyés par des autocrates en devenir. Détendez-vous, vous finirez tranquillement, dans vos vieux jours, bien après moi, et avec quelqu'un à vos côtés, à n'en pas douter.

Il continua d'un ton badin:

- Vous êtes sûre de ne pas vouloir être un homme quand même ? Vous savez, c'est plutôt agréable de ne pas avoir peur d'être suivi dans la rue, ou de ne pas se faire couper la parole pour se faire expliquer quelque chose que l'on sait déjà.

Il reprit un air plus sérieux, et avala une lampée de sa boisson avant de poursuivre avec gravité:

- Personne d'autre n'arrive à me faire rire de manière impromptue. Enfin, presque personne. Voyez, heureusement que vous êtes là. Sans cela, je serais bien en peine dans mes journées moroses. Vous portez un regard rafraichissant sur les choses, et vous êtes attachante. Je sais bien que votre vie n'est pas faite de glissades sur du velours et du coton, mais ça ne vous empêche pas d'être quelqu'un de bien, et de mettre un peu de joie dans la vie des autres. Donc oui, vous me manqueriez quand même, si vous n'étiez pas là. Vous allez me dire que cela vous surprend, et c'est précisément ce qui me donne envie de vous aider. Vous êtes un peu trop dure avec vous-même. Je ne sais pas qui vous a mis dans la tête que vous ne valiez pas grand chose, et que vous ne pouviez compter pour personne, mais si je peux vous assurer une seule chose, c'est que cette personne là avait tort, et vous a menti.

Sentant que le sucre commençait à lui emplir un peu trop le sang, l'enseignant posa la main sur son front. Abuser de sa tolérance glycémique le rendait toujours un peu groggy.  







---------------------------------

A l'université ; 3è année
Maya Wayne
■ Age : 25
■ Messages : 1035
■ Inscrit le : 16/02/2022

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! C29Z2B4 [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Fv3F7ep [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Maya Wayne

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Mar 8 Nov 2022 - 19:42

Il rigole. Pourquoi il rigole. C’est méchant de rigoler comme ça ! Il te prend pour une gamine, c’est ça ? Pas cool ! Tu l’es un peu, mais ça n’est pas une raison !

"Mouais, pour ce que vaut l’honneur de toute manière."

Pas grand-chose, c’est sur. Du moins d’après toi.

"Je ne vois pas trop pourquoi on voudrait m’assassiner. Quant au reste, bon, tant pis au pire je finis ma vie seule."

Il y a pire, vraiment. Tu n’en mourras pas. Tu crois.

"m’en parlez pas, c’est insupportable. Surtout le côté "je suis une femme, donc je suis fragile et je ne sais pas grand-chose"."

Ridicule. Un jour tu rendras la monnaie de leur pièce à ce genre de mec. Pour t’amuser un bon coup.

"Les gens le pensent, mais ne le disent pas forcément."

Remarque ils ont pas entièrement tord tu es le genre de femme capable de faire vite n’importe quoi.

"Chais pas vraiment si je suis quelqu’un de bien, mais on fait avec."

Pas la pire personne du monde. Mais bon, c’est sur que quand tu ne t’entends pas bien avec une personne, c’est à l’extrême. Tout est dans les extrêmes avec toi. Donc maintenant Nissa doit te détester à mort. Super...



---------------------------------

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JMpaqaD
Personnel ; prof d'histoire-géo
Yukio Ogawa
■ Age : 27
■ Messages : 228
■ Inscrit le : 09/05/2021

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JfL0rDF


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2017
Yukio Ogawa

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Ven 25 Nov 2022 - 23:29




Si t'es morose, plonge dans le glucose !
Dimanche 10 septembre 2017


Musique d'ambiance

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Image_28


Maya avait raison. L'honneur n'était rien. Le Mos Majorum était tout. C'était bien plus vaste et englobant. Bien plus précis et pertinent. L'honneur était un caprice prenant le pas sur le devoir. La véritable vertu se trouvait ailleurs, dans le dévouement désintéressé d'un Cincinnatus bien plus que dans l'orgueil blessé d'un Tarquin le Superbe. Relever le gant, voilà qui était puéril. Offrir sa main au bien public, puis la dédier à la culture de la terre, voilà qui était, au sens latin du terme, civique et citoyen. Un bémol toutefois, si tout un chacun avait été Caton, le monde entier eût été une machinerie triste, ennuyeuse et bien huilée.

Légère tachycardie, le sucre faisait pulser le sang. Quelle idée de boire des trucs pareils ? Yukio parla doucement, avec un sourire gêné:


- Comme vous dites, au pire, vous finirez votre vie seule. Vous ne serez pas la première à qui ça arrive. Regardez-moi, je suis bien parti pour. Vingt-huit ans, pas l'ombre d'une bague au doigt, aucune perspective de compte bancaire commun avec qui que ce soit. C'est plutôt moi qui devrais avoir peur de finir vieux garçon. D'ailleurs, peut-être que vous ne devriez pas m'écouter avec autant d'attention. Au fond, je donne peut-être de très mauvais conseils.

Il eut un éclat de rire étouffé, comme pour se moquer de lui-même, puis continua:

- Vous avez encore le temps. L'avantage d'être une lesbienne gothique, c'est que personne ne s'attend à ce que vous soyez mariée dans les deux ans qui viennent, ou même à ce que vous vous lanciez dans la construction d'un foyer stable et au quotidien monotone. Je n'ai pas cette chance, et mon célibat persistant nourrit chaque jour le désespoir de ma pauvre mère. J'en serais presque attristé.

Le professeur hésita à se lever et à aller demander son numéro à la première femme qu'il croiserait. Parcourant l'assistance, son regard se porta sur une femme d'une grande beauté, mais dont les vêtements étaient assortis avec un mauvais goût certain. Il la passa en revue de haut en bas. La tenue cumulait deux imprimés qui n'allait pas ensemble, des surcouches mal équilibrées, et un choix de couleurs qui détonnaient les unes avec les autres, et qui étaient de toutes façons trop nombreuses. Soufflant intérieurement avec toute la médisance d'une langue de vipère au sortir de la messe, l'enseignant grimaça de dégout et clabauda d'une voix inaudible:

- Ma grande, le baroque c'est fait pour les gens avec un minimum de conscience d'eux-mêmes.

Ramenant ses yeux vers Maya tout en les roulant dans une critique conclusive, il renonça à toute demande de numéro pour la journée. Sortir avec des femmes au caractère insipide était encore tolérable, mais si en plus, elles s'habillaient mal, ça dépassait les bornes des limites.

Il reprit son discours originel avec une voix résignée:


- Peut-être bien que nous ne sommes pas faits pour fréquenter qui que ce soit... Maya, voyez, je crois que nous sommes trop bien pour le commun des gens. Ils ne veulent pas de nous parce qu'au fond, nous les éblouissons. Quelque part, notre élégance doit les intimider. Nous sommes des reines Maya, des reines incomprises. C'est pour ça que nous sommes seules.







---------------------------------

A l'université ; 3è année
Maya Wayne
■ Age : 25
■ Messages : 1035
■ Inscrit le : 16/02/2022

■ Mes clubs :
[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! C29Z2B4 [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Fv3F7ep [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! UvBe1PB


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Maya Wayne

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Dim 27 Nov 2022 - 1:01

Finir avec une personne... pour l’instant, c’est mal parti,on ne va pas mentir. Mais ta vie va certainement être longue. Certainement. Surement. Ca dépend combien de bêtises tu fais. Et comment la société t’accepte, vu que tu es assez vocale sur ta "condition". Tu es certaine que certains refuseraient de t’employer pour ça...

"Certains débiles dirait qu’a votre âge, vous avez déjà raté votre vie et que vous êtes un échec, juste parce que vous n’êtes pas marié. C’est complètement con comme manière de raisonner."

Au moins c’est clair et net. Simple et efficace, comme critique.

"De toute manière je ne pourrais pas être mariée, donc..."

Problème réglé ? Mais tu seras mal vu quand même. C’est débile. Vive la société, vraiment. Tu adores ça.

"Votre mère vous embête autant à ce sujet ?"

Voilà qui est bien dommage. Le pauvre, tu compatis, presque. PRESQUE. Au moins tu n’entends pas sa... critique (remarque ?).

"Peut-être. Je ne sais pas si c’est vraiment ça, mais bon."

Parfois des personnes sont trop flashy pour leur propre bien, c’est vrai.



---------------------------------

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! JMpaqaD
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

[FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose ! Empty Re: [FB] Si t'es morose, plonge dans le glucose !

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum