-24%
Le deal à ne pas rater :
PARISOT ZODIAC Lit adulte 140 x 190 cm – Contemporain
99.99 € 131.13 €
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 30 Novembre!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 30
■ Messages : 1898
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Never stop [Ft. Rindo] M9CeBJb Never stop [Ft. Rindo] TEWzgIo Never stop [Ft. Rindo] KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

Never stop [Ft. Rindo] Empty Never stop [Ft. Rindo]

Lun 21 Nov 2022 - 21:28
Jeudi 18h, fin de la séance de natation. Je ressors en discutant avec un peu tout le monde, comme d'habitude, passe prendre une douche vite fait pour me débarrasser de tout ce chlore, séchage, habillage et me voilà dehors à dire au revoir. La plupart de mes camarades repartent pour bosser. Les examens approchent et naturellement, les séances de révision s'amplifient. Ce que je fais aussi habituellement. Ayant moins besoin de bosser en dehors de cours pour m'en sortir financièrement, j'ai pris l'habitude de plancher un peu plus sur mes cours. Sans compter que je ne m'endors plus pendant les heures du matin, ce qui est vraiment un avantage de taille !!

Si bien que ce soir, je suis déjà parfaitement à jour dans mon planning pré exams. J'étais tellement habitué à devoir tout gérer à la dernière minute qu'avec tout le temps libre que j'ai gagné récemment, il y a des fois où je me demande seulement quoi faire. Et dans ces cas là, j'ai toujours la même réponse. Du basket. Je repasse par ma chambre pour récupérer un ballon et enfiler une veste et hop, direction le centre ville !! J'aurais pu passer du temps sur un terrain de l'école comme je le fais souvent, mais une envie de voir autre chose s'est fait sentir.

Après un trajet rapide en bus j'arrive sur l'un de mes terrains préférés (et qui ne soit pas trop loin). L'état du sol est quasi nickel, le rebond est très agréable, même l'éclairage public permet de jouer une fois le soleil couché sans avoir à se fier uniquement aux bruits. Mais évidemment, ses qualités en font également un terrain régulièrement pris. Ce qui ne me dérange pas. Je suis bien assez sociable pour rejoindre des personnes déjà sur place. Et ce soir ne fait pas exception.

En me rapprochant, j'aperçois une silhouette qui ne m'est pas totalement inconnue, et avec cette chevelure atypique je n'ai plus beaucoup de doutes. Il s'agit bien d'une des filles du club de basket. Mais je ne veux pas pour autant l'interrompre. Je m'installe au bord du terrain, me contentant d'observer pendant un petit moment. Ce n'est que lorsque je suis sûr qu'elle regarde dans ma direction que je lui fais un petit salut de la main.

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


Never stop [Ft. Rindo] Cjas

Never stop [Ft. Rindo] G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
A l'université ; 3è année
Rindo Kurokawa
■ Age : 22
■ Messages : 5
■ Inscrit le : 11/11/2022

■ Mes clubs :
Never stop [Ft. Rindo] OZxtvzt


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Rindo Kurokawa

Never stop [Ft. Rindo] Empty Re: Never stop [Ft. Rindo]

Hier à 22:53
Never Stop
Il y a des choses qui ne changent jamais, peu importe qu'on ait dix ou vingt ans. Dans le cas de Rindo, l'une de ces choses n'est autre que l'intense sentiment de libération lorsque la sonnerie de l'école sonne à dix-huit heures pour marquer la fin des activités de clubs. Non pas parce-qu'elle n'aime pas le basket ou son club, bien au contraire, mais s'il y a une chose qu'elle déteste plus que tout... C'est les chasubles ! Ce semblant de maillot en plus moche qu'il faut malheureusement porter à chaque entraînement pour reconnaître ses équipiers comme si leurs visages ne suffisaient pas. Et toute la libération que ressent Rindo en le retirant se fait entendre par le profond soupir qu'elle extirpe à chaque fois. L'entraînement terminé et le chasuble enfin retiré, la femme reprenait son souffle tout en allant récupérer sa gourde qu'elle attrapait de la main droite pour en boire plusieurs gorgées tout en marchant à travers le gymnase pour ramasser les ballons de basket traînant çà et là. L'occasion pour elle de faire quelques dribbles et lancés supplémentaires à une main en allant ranger les ballons, c'est comme ça qu'on range efficacement le matériel !

Entre quelques discussions de fin de séance, elle partait bien sûr prendre une douche dans les vestiaires pour se débarasser de toute cette transpiration avant de se changer et quitter les lieux. L'air extérieur était agréable en ce mois de novembre, du moins pour Rindo, un petit air frais dans une petite brise pas excessive caressant sa peau en ce début de soirée. Si ce temps en appellent beaucoup à songer à commencer à sortir la doudoune, ce n'est pas le cas de Rindo qui n'est absolument pas sensible au froid et le fait très bien comprendre par sa tenue : un pantalon cargo rouge cachant en partie ses chaussures en toile blanches et un débardeur blanc sous sa fine veste écarlate qu'elle garde ouverte. Plusieurs choix s'offraient à elle après la séance de basket, rentrer se vautrer dans son lit, bosser ses cours, aller manger, se balader... À vrai dire, Rindo avait encore pas mal d'énergie à revendre malgré qu'elle se soit dépensée à l'entraînement, un peu trop pour avoir envie de se reposer ou se plonger efficacement dans ses révision. Son choix était donc de partir marcher au centre-ville et en profiter pour chercher quelque chose à manger au passage, puis de bosser un peu en rentrant.

Après un court trajet en bus la femme marchait dans les rues du centre-ville, d'abord à la recherche d'un restaurant pas cher ou tout simplement d'un fast-food avant d'être attirée par tout autre chose. Qu'est-ce qui pourrait lui faire changer instantanément tousses plans alors qu'elle marchait tranquillement sur un trottoir ? Une petite allée menant à un magnifique terrain de basket parfaitement éclairé, signe que l'endroit est un minimum entretenu. Rindo sortait pourtant de sa séance de basket en club mais étrangement son esprit ne fit même pas mine de réfléchir et son corps marchait vers ce terrain d'une manière presque automatique. Elle n'avait tout simplement pas eu sa dose de sport, et un club de basket et un terrain de basket urbain ça n'a rien à voir ! C'est même pas le même décor déjà ! Et si les années de street basket que Rindo a pratiqué à Tokyo lui ont appris une chose, c'est que même sans ballon, c'est possible de jouer dans la rue pour peu qu'il y ait quelqu'un à défier. La bonne nouvelle, c'est que ce terrain est particulièrement peuplé, la femme comprenait la raison de tout ce beau monde dès son premier pas sur le terrain alors qu'elle se dirigeait vers un banc pour y déposer son sac à bandoulière. Tout était impeccable, de l'éclairage jusqu'au sol tout en passant par les paniers et les filets. Elle observait rapidement les personnes présentes tout en déposant lourdement son sac sur le banc alors qu'elle cherchait du regard sur qui ou quelle groupe elle allait jeter son dévolu. Grâce à son incroyable talent d'incruste que Rindo a développée sur ce genre de terrains, elle s'est ainsi retrouvée à marquer des paniers et exécuter des dribbles pendant de longues minutes avant que son attention plutôt versatile soit attirée ailleurs pendant un instant. Cette fois-ci par un visage familier qui entrait dans son champ de vision alors qu'elle entrait un panier, laissant le ballon traverser les filets alors qu'elle reprenait son équilibre avant de s'écrier.

« J'abandonne ! »

Puis elle fit volte-face sans donner de raison et sans même attendre une quelconque réaction de ses partenaires éphémères. Elle les a prévenu et c'est déjà beaucoup ! Rindo se dirigeait donc vers la personne lui ayant fait un signe de la main, même s'ils sont tous les deux du même club de basket, ça restait un sacré hasard d'être sur le même terrain au même moment, et puis elle n'allait pas perdre son temps avec des randoms s'il y a quelqu'un qu'elle connaît un tant soit peu. Arrivant près de lui, elle lâchait un profond soupir dans toute la fatigue qu'elle ressentait déjà alors qu'elle s'asseyait directement sur le sol.

« Bon sang j'suis rincée... T'as pas eu ta dose non plus Milan ? Je crois qu'il leur manque un joueur. »

Elle fit un mouvement de la tête en direction des personnes qu'elle venait de quitter en disant ces mots. C'était évident qu'il leur manquait un joueur, vu qu'elle les a complètement lâchés, mais ça c'était le cadet des soucis de Rindo.
Codage par Libella sur Graphiorum
A l'université ; 3è année
Milan Cray
■ Age : 30
■ Messages : 1898
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Never stop [Ft. Rindo] M9CeBJb Never stop [Ft. Rindo] TEWzgIo Never stop [Ft. Rindo] KzskKPn


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray

Never stop [Ft. Rindo] Empty Re: Never stop [Ft. Rindo]

Aujourd'hui à 21:49
J'avais déjà pu remarquer que Rindo n'avait pas un style de jeu très classique. Pas de celui qu'on croise à chaque match en tout cas. Bien sûr que je prête toujours attention à chaque joueur/joueuse du club. D'autant plus avec un niveau comme le sien. Mais de ce que je peux ce soir, ça devient évident qu'une bonne partie de son jeu s'est construit sur ce type de terrain, dans des circonstances semblables. C'est à dire sans avoir la moindre idée de qui sont les personnes avec qui elle joue, et en croisant probablement de nouvelles à chaque sortie. Alors c'est vrai, je suis un peu trop absorbé par ce que je vois. Après tout, c'est assez rare de voir une fille jouer de cette façon. Mais ça prouve bien à quel point elle peut aimer ce sport.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle n'est pas non plus du genre timide ! Même en faisant partie d'un même club, ce n'est pas tout le monde qui se montre aussi spontané. Une façon de faire qui me convient parfaitement. J'ai toujours préféré quand les gens se sentent à l'aise avec moi. Je laisse échapper un petit rire à sa remarque, qui n'a rien de vraiment étonnant. Je crois l'avoir vue à chaque séance où je suis allé, et pourtant je suis souvent présent au basket. Je n'ai pas trop de mal à envisager que ce soit son seul club. Et qu'elle s'y trouvait par conséquent probablement cet après midi aussi.

- "Avec ce que tu viens d'envoyer, ce n'est pas bien étonnant ! Et, je vais peut-être me laisser tenter, mais à condition que tu m'attendes !"

Pourquoi ? C'est difficile à dire. Je suis juste content de croiser une tête que je connais ici et j'ai bien envie d'en profiter pour pouvoir passer un peu de temps avec elle autrement que de la façon dont on le faire aux heures de club. Je ne parle même pas des cours. J'ai bien remarqué qu'elle suivait le même cursus que moi, mais ce n'est pas comme si c'était l'endroit le plus propice pour apprendre à connaitre quelqu'un. Et après ce que j'ai pu découvrir d'elle lors de notre petite sortie club à Tokyo, je suis sûr de ne pas m'ennuyer avec elle dans les parages !!

Une fois que je suis sûr qu'elle ne va pas en profiter pour disparaitre dans la ville, je rejoints les personnes déjà en place pour quelques minutes de jeu. Après la natation, c'est un peu violent comme changement de sport, mais avec le nombre d'heures que j'ai pu passer ballon en main, j'ai beau ne pas être chaud, je n'ai aucun mal à m'éclater malgré tout. Les minutes défilent, les paniers aussi. Je ne me lasserai jamais de la sensation de ce ballon qui revient se nicher dans le creux de ma main à chaque nouveau rebond contre le sol. Cette concentration maximale à chaque nouveau shoot. Les secondes qui ralentissent. Pour autant, je fais attention à ne pas trop forcer. Je peux à nouveau jouer comme bon me semble, mais ce n'est clairement pas le moment de me blesser à nouveau. Et avec les deux mois passés sur le banc de touche, je sais très bien que ce serait bête de reprendre à l'intensité que j'ai pu avoir avant cet été. Je ne suis pas en médecine pour rien !!

Quand cette petite partie improvisée touche à sa fin, de nouveaux joueurs viennent immédiatement trouver une place sur le terrain, et c'est le souffle court que je rejoints Rindo sur le côté.

- "Je crois que ça va être pas mal pour aujourd'hui ! Par contre j'ai rien pris à boire, je crève de soif ! J'irai bien me chercher quelque chose dans le coin si ça te dit !"

Et si ça ne lui dit pas... Bah je ne sais pas.

---------------------------------


"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb


Never stop [Ft. Rindo] Cjas

Never stop [Ft. Rindo] G0xm

Merci Tessa pour l'avatar <3

Milan parle en japonais :#cc3333
Milan baragouine comme il peut en anglais avec un très fort accent : #cc6600
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Never stop [Ft. Rindo] Empty Re: Never stop [Ft. Rindo]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum