Le Deal du moment : -25%
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD ...
Voir le deal
1499 €


Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 1079
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[Bonhommes de neige] Les baobabs, avant de grandir, ça commence par être petit DOAUR5R [Bonhommes de neige] Les baobabs, avant de grandir, ça commence par être petit UvBe1PB [Bonhommes de neige] Les baobabs, avant de grandir, ça commence par être petit 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[Bonhommes de neige] Les baobabs, avant de grandir, ça commence par être petit Empty [Bonhommes de neige] Les baobabs, avant de grandir, ça commence par être petit

Lun 9 Jan 2023 - 23:34
VENDREDI 29 DÉCEMBRE 2017



Seito adore la neige. Il pourrait contempler le paysage immaculé pendant des heures sans jamais s'en lasser. Une activité calme à laquelle il compte bien s'adonner après avoir rapidement fourré toutes ses affaires dans son sac. La tâche est bien plus aisée quand les vêtements de ski ne sont pas de la partie. Son sac de sport déposé dans la soute du bus, le lycéen prend la direction des activités. Son manteau beaucoup trop voyant sur le dos, les mains au chaud dans des gants et la tête sous un bonnet, il affronte le froid mordant. Seito ne se laisse pas intimider et s'enfonce joyeusement dans la neige, admirant progressivement les traces de pas qu'il laisse derrière lui. Il s'arrête néanmoins lorsque son regard épouse une vue dégagée. L'air vivifiant lui fait un bien fou. Il respire profondément, purifiant ainsi ses poumons citadins.

Les montagnes se découpent sur un ciel bleu époustouflant. Tout de blanc vêtu, elles n'ont pourtant pas à pâlir de leur présence. Le panorama est à couper le souffle. Il s'imagine épervier du Japon, caressant de ses ailes les courants d'air froid, tournoyant majestueusement au-dessus des cimes dentelées et fondant joyeusement dans la pinède en contrebas pour le simple plaisir de l'adrénaline qu'une chute libre procure. Le temps s'écoule, observateur permanent de cet émerveillement passager. A la manière d'un rêve, Seito émerge en papillonnant des yeux. Il retire le gant de sa main gauche et fouille dans sa poche pour en extirper son portable. L'appareil photo capture l'instant mais ne parvient pas à en retranscrire toute l'émotion qui s'en dégage. Pablo devra s'en contenter. A moins qu'il supporte le long monologue dans lequel Seito pourrait s'immerger.

Sa main retrouve sa protection, son corps se remet en mouvement. Non loin d'une zone dégagée, il distingue des formes approximatives. Totems fantasmagoriques ou patatoïdes empilés, les bonhommes de neige prennent vie de bien des manières. A côté de l'un d'eux, il identifie une connaissance. La fameuse étudiante honteusement oubliée de l'atelier bodypainting. Son bonhomme  a un corps mais pas encore de tête. Ce qui lui donne une idée stupide. Se faufilant derrière, Seito cale sa tête dans le vide actuel et donne vie à la neige :

« Neige pas déjà vu cette étudiante quelque part ? Oh mais si, à l'atelier, j'en mettrais ma carotte à couper ! Approche, approche, flocon parle ! »




---------------------------------

[Bonhommes de neige] Les baobabs, avant de grandir, ça commence par être petit Signature
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum