Le Deal du moment : -20%
Aspirateur balai sans fil XIAOMI – Mi Vacuum ...
Voir le deal
79.99 €


A l'université ; 1è année
Shintaro Lawson
■ Age : 31
■ Messages : 539
■ Inscrit le : 04/08/2021

■ Mes clubs :
Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] MzrdKEg Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-12
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Shintaro Lawson

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Empty Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito]

Mar 10 Jan 2023 - 21:04
Ce matin je suis un peu trop excité à l'idée de pouvoir tester le ski pour la première fois ! Si, ça m'arrive d'être content, c'est juste rare. Mais en l'occurrence, la fatigue liée au voyage de la veille (départ 5h, nan mais qui a eu cette idée ?!) ne me freine pas dans cette envie de découverte. Même quand mon père vivait encore avec nous, jamais je n'ai eu l'occasion de passer des vacances à la montagne. Et puis il faut avouer que juste après les examens, ça fait du bien.

C'est donc avec une énergie que je déploie rarement que je me suis levé, sans trainer après la première sonnerie du réveil, et après une préparation en bonne et due forme, il est rapidement l'heure de rejoindre le local à skis où nous allons pouvoir nous équiper avant de découvrir les pistes. Si certains sont habitués, énonçant déjà leur pointure et certains détails techniques concernant les skis qu'ils utilisent, en ce qui me concerne, je découvre ces chaussures imposantes pour la toute première fois.

N'y connaissant pas grand chose, mon attention se focalise aisément sur tout information que je pourrais grappiller. Quand c'est à mon tour et qu'on me donne ces chaussures indispensables pour aller en haut des pistes, je suis d'abord étonné par leur poids. Ils ne peuvent vraiment pas faire plus léger ? Mais je ne suis pas au bout de mes peines. Je m'installe sur un banc, me déchausse, et là, ça se complique très vite.

- "Nan mais c'est quoi ces m*rdes ?"

Je grommèle comme à mon habitude quand quelque chose ne se passe pas comme je le voudrais. En même temps, c'est qui les types qui ont décidé que la languette serait aussi rigide ? Ils ont cru qu'on avait une cheville à l'avant du pied et qu'on pouvait la plier comme bon nous semble ? Je peste, encore, retire la moitié de mon pied que j'avais commencé à glisser avant qu'il ne soit définitivement bloqué. J'écarte à nouveau les fermeture, étire autant que possible la chaussure et recommence l'opération. Je force autant que possible, me faisant même un peu mal. Nouvel échec.

- "Tss ils ont réfléchi un peu avant de designer un truc pareil ?!"

Je me mets debout, imitant quelques uns que j’aperçois galérer comme moi. Je force à nouveau, essayant de trouver de nouveaux angles pour pouvoir faire glisser petit à petit mon pied dans cette grosse botte rigide, jusqu'à ce que d'un seul coup, c'est bon. Malgré la taille imposante de la chaussure, mon pied est affreusement à l'étroit là-dedans, et je ne parle même pas de l'impression d'immobilisation totale une fois en place. C'est vraiment avec ça que je vais devoir passer la matinée ?

- "Quelle galère..."

Parce qu'il en reste encore une. Envolé mon bel enthousiasme de ce matin. Mais il faut dire qu'ils ne font aucun effort !

Tenue de ski:

---------------------------------



Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Hm6b

Shintaro s'en fout en [#cc6633]
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 1079
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] DOAUR5R Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] UvBe1PB Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Empty Re: Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito]

Mar 10 Jan 2023 - 23:17
MERCREDI 27 DÉCEMBRE 2017



Seito est plus excité qu'une puce ayant sauté par hasard dans les poils d'un yéti. Toutes les conditions sont réunies pour qu'il passe les plus merveilleuses vacances d'hiver depuis un paquet d'années. Bon, pas toutes. Il y a une ombre au tableau. L'absence de Pablo. Mais de nombreuses fois ses parents lui ont dit qu'on ne pouvait pas tout avoir dans la vie. L'exemple concret est agaçant mais il a le mérite d'être concis. Pour pallier à ça, Seito s'est promis de commenter le moindre de ses faits et gestes et d'agrémenter de quelques photos mûrement choisies pour imager leur épopée dans cette contrée enneigée.

Il y a de la neige à plus savoir qu'en faire. Des kilolitres d'eau congelée sur laquelle il veut glisser, s'enfoncer, se gameller. Peu importe ce que la poudreuse lui réserve, il est paré pour l'affronter. Dommage qu'il soit vêtu de cette atrocité multicolore pour le faire. La tête qu'il avait tiré quand son père lui avait assuré posséder des vêtements de ski n'était rien comparé à sa tête dans le miroir ce matin. Les manches étaient un poil trop grandes. Et bon sang, les couleurs avaient de quoi foudroyer un aveugle. Au point qu'il s'était demandé par quel miracle les gens avaient survécu aux années 80.

Le lycéen franchit le seuil du local à skis, telle une licorne sous acides et annonce joyeusement sa pointure au comptoir. Les bottes en main, il se retourne à la recherche d'un banc pour les chausser prestement. Ayant petit-déjeuné avec Nolan, le japonais ne s'était pas soucié de son colocataire fraîchement introduit. Raison pour laquelle, découvrant sa tenue et ignorant totalement ses jérémiades, il s'exclame :

« Wow, toi aussi elle est trop stylée ta combi ! »

Le toi aussi faisant référence à son Rinbo. Quelques têtes se retournent. Pour la discrétion, on repassera. Seito lui sourit et s'assoit à côté de lui, maintenant une distance raisonnable entre eux. Un bruit sourd témoigne de la lourdeur des bottes alors qu'il les pose au sol. Les crochets sautent un par un puis il défait le scratch du strap. A l'aide de ses deux mains, il écarte largement le haut de la chaussure et son pied s'y faufile. Sans résultat probant. Jetant un œil à l'étudiant, il remarque sa posture.

« Ah oui, c'est vrai, c'est plus facile quand t'es debout ! »

Il se relève aussitôt et cette fois-ci, son pied glisse dans la botte sans problème. Complètement inconscient de l'agacement sous-jacent du décoloré, il lui demande :

« T'as déjà skié ? »




---------------------------------

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Signature
A l'université ; 1è année
Shintaro Lawson
■ Age : 31
■ Messages : 539
■ Inscrit le : 04/08/2021

■ Mes clubs :
Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] MzrdKEg Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-12
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Shintaro Lawson

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Empty Re: Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito]

Mer 11 Jan 2023 - 21:54
Pendant que je m'évertue à trouver tous les défauts possibles à ces chaussures de l'enfer, voilà que mon colloc de vacances arrive, visiblement bien plus enjoué que moi. Sa remarque me fait évidemment lever les yeux vers lui et... Je ne peux pas retenir un haussement de sourcils dubitatif. Sur le coup j'ai du mal à trouver en quoi nos deux tenues peuvent se ressembler. Si je sais ce que ça fait de ne pas pouvoir s'acheter les fringues qu'on veut, il faut quand même se dire qu'un jour, quelqu'un a eu l'idée avant lui de l'acheter et ça, c'est un sacré manque de goût. Ou peut-être qu'il ne discerne pas bien les couleurs. Ça n'empêche que je reste bloqué quelques secondes sur cette dégaine qui m'aurait rendu difficile de le reconnaitre si je n'avais pas entendu sa voix.

- "J'imagine que t'as pas eu le choix."

Ouais, c'est ce que j'ai trouvé de plus sympa à dire. Mais quelle idée de lancer le sujet sur la tenue quand on porte un truc pareil ! Bref, je reporte finalement mon attention sur cette dernière chaussure. Mon pied bien déjà en place qui est désormais totalement immobilisé et quasi déconnecté du sol rend d'un seul coup cet exercice d'équilibre fort complexe. Je m'aide un peu d'un des casier à proximité pour être sûr de ne pas me casser la figure et entame le processus pour mon deuxième pied.

- "Plus facile, c'est vite dit. Les gars là ils peuvent pas nous filer les infos qui vont avec quand ils nous laissent ce truc entre les mains ?"

Bah si je trouve quelqu'un pour m'écouter râler, je ne vais pas m'en priver. Surtout que la deuxième pompe me parait plus complexe à enfiler. Je tente une nouvelle approche, calant mon talon bien au sol et relevant comme je peux la pointe du pied, mettant toute ma force dans ma jambe pour réussir à faire passer mon pied de la position verticale à horizontale. En tout cas, Seito a l'air plus à l'aise que moi malgré un début qui laissait présagé une faible expérience en la matière.

- "Nan, jamais. Et c'est aussi la première fois que j'essaie d'enfiler ce genre de shoes !"


Mon ton qui laisse parfaitement deviner ce que j'en pense (au cas où quelqu'un n'aurait toujours pas compris), mon agacement manifeste a au moins pour conséquence de débloquer la situation dans ma chaussure et d'un seul coup, mon pied accepte de glisser pour se mettre correctement bien au fond de la botte.

- "Ouaaaah bah c'est pas trop tôt !! Ils veulent nous épuiser avant même qu'on ait commencé à aller sur les pistes ?!"


Je râle toujours un peu pour la forme, mais c'est tout de même un soulagement que d'avoir passé cette première épreuve. Parce que ce serait carrément la honte que de devoir aller demander de l'aide à qui que ce soit. Par contre, je me sens déjà affreusement à l'étroit et pourtant je n'ai toujours rien attaché, la languette pendant largement vers l'avant. Je m'assois pour essayer de faire quelque chose à ce niveau.

- "Et toi ? Tas déjà pu tester ?"


Même s'il n'a pas l'air aussi à l'aise que certains des élèves présents (et dont certains ressortent déjà avec leurs skis sur l'épaule), on ne sait jamais.

---------------------------------



Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Hm6b

Shintaro s'en fout en [#cc6633]
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 1079
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] DOAUR5R Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] UvBe1PB Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Empty Re: Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito]

Jeu 19 Jan 2023 - 23:13
MERCREDI 27 DÉCEMBRE 2017



Sa veste ne l'empêchera pas d'apprécier le moment présent. Seito se fiche pas mal qu'on le dévisage ou qu'on le pointe du doigt. Il aurait eu à choisir que jamais il n'aurait fait pareille bêtise mais le mal a été fait il y a plusieurs décennies maintenant et personne n'a jugé bon de brûler ce patchwork. Alors la remarque de son colocataire le fait sourire. Un léger gloussement s'échappe même de ses lèvres. Impossible de dire non à son père, en effet.

« T'aurais dû demander, j'suis sûr qu'ils t'auraient tout expliqué. Surtout si tu leur avais dit que c'est la première fois que t'en fais ! Moi j'ai regardé sur Internet hier soir, histoire de me rafraîchir la mémoire un tout p'tit peu. »

C'est pourquoi il chausse sa deuxième botte dans la foulée et ajuste chacune des languettes en finissant par resserrer le strap du haut. Amusé par la perplexité qu'induit ce genre de chaussures, Seito se redresse et lui glisse malicieusement :

« Et alors ça t'fait quoi ? Est-ce que t'as pas trop l'impression d'être un astronaute ? »

Non content de sa comparaison, il se met à imiter réellement le pas leste d'un astronaute fraîchement aluné. Et la complète par des bruitages de qualité à mesure que ses pieds se reposent sur le sol. « Pschhh, pfrrr, pschhh. » On ajoute à ça la veste du mauvais goût et on tire le gros lot du plus bel abruti. Mais le japonais n'en a aucunement conscience et se joint à la victoire de son compagnon quand celui-ci s'exclame avoir vaincu l'épreuve des bottes.

« Bravooo ! Tu as validé la première étape pour obtenir ton Ourson ! » Un grand sourire accompagne ses félicitations et il s'empresse d'ajouter : « Ca fait super longtemps que j'en ai pas fait. Genre... » Il compte sur ses doigts. « Huit ans ! »

Bon sang, que le temps file quand on s'isole du monde volontairement... Sous cette perspective, son coup d'éclat lui paraît si stérile. Toutes ces années perdues et pour quoi ? A présent qu'il suit le chemin de la raison, son regard amer se pose sur ce chemin savamment bombardé et il s'efforce de ne pas paniquer en poursuivant sur une route moins hasardeuse. Cette peur de la monotonie ne demande qu'à être balayée. Et se lancer sur les pistes de ski après huit ans de vide est un risque bienvenu. Alors il tempère, optimiste.

« Mais si ça s'trouve, le ski c'est comme le vélo, ça s'oublie pas ! » Ses yeux pétillent d'une joie enfantine et c'est avec allégresse qu'il demande, en pointant du doigt les bottes : « Tu veux de l'aide pour les boucles ou ça va ? »




---------------------------------

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Signature
A l'université ; 1è année
Shintaro Lawson
■ Age : 31
■ Messages : 539
■ Inscrit le : 04/08/2021

■ Mes clubs :
Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] MzrdKEg Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-12
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Shintaro Lawson

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Empty Re: Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito]

Lun 23 Jan 2023 - 12:04
- "J'vois pas pourquoi ce serait à moi de leur dire que j'y connais rien. C'est leur job de s'en assurer."

Y a-t-il un soupçon de mauvaise foi ? Maybe. Mais eh, j'étais pas censé deviner qu'il fallait une formation spéciale pour savoir comment enfiler de simples pompes ! Enfin, pas si simples que ça du coup. Bah ouais, forcément, lui il savait bien ce qui l'attendait, il a pu anticiper ! Moi, je croyais qu'on avait juste à monter sur ces deux bâtons plats et let's go ! Personne ne m'a jamais prévenu.

Au moins, je réussi finalement à me chausser correctement, ce qui limite momentanément ma mauvaise humeur. J'aurais assez mal pris de devoir demander de l'aide extérieure. En revanche, quand le kid commence à faire une comparaison plus que douteuse sur le ressenti induit par ces shoes, je ne suis pas bien sûr. D'ailleurs, comment est-ce que je me sens ? Affreusement handicapé pour tout dire.

- "Un astronaute en plein entrainement avec un équipement qui renforce la gravité sans avoir quitté la Terre, à la rigueur. Parce que la légèreté, je ne la vois pas."

Non, même en l'observant faire son petit manège, c'est évident que ces bottes n'ont rien à voir avec celles qu'on peut nous refiler pour aller sur la lune. C'est plutôt de celles qui t'envoient six pieds sous terre si tu fais pas gaffe. Je me rassois sur le banc (aussi peu confortable que tout le reste) pour pouvoir attacher correctement mes chaussures, ne m'attardant pas trop sur ces félicitations qui ne me réconfortent en rien.

- "Ca va, j'suis plus un gamin je devrais bien réussir à boucler tout ça ! J'ai déjà fait du roller en plus, ça y ressemble."


Une fois. Je me suis cassé la figure non stop. Ça m'a gonflé. Je n'ai plus jamais réessayé. Vu comme ça, cette matinée ne m'enchante plus autant que la veille.

- "En plus, ce serait grave chelou de te voir t'agenouiller devant moi."

Un petit sourire sarcastique en coin pour accompagner cette remarque, je ne compte sûrement pas laisser qui que ce soit "m'aider". Bien sûr que je suis capable de me débrouiller seul.

- "Garde plutôt ton énergie pour les pistes ! On ne sait jamais, des fois que ce ne soit pas comme le vélo..."

Un ton volontairement provocant alors que je me redresse après avoir ajusté tant bien que mal les diverses sangles, comprimant non seulement mes pieds mais également mes tibias dans ces horreurs, je prends cette première étape comme une petite victoire. Rien ne garanti que tout soit fait dans les règles de l'art, mais il n'est pas question que je resserres davantage. D'ailleurs, maintenant qu'il faut faire un pas en avant, de nouvelle aberrations de conception me sautent encore aux yeux. Non, je ne comprends vraiment pas ce principe.

---------------------------------



Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Hm6b

Shintaro s'en fout en [#cc6633]
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 1079
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] DOAUR5R Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] UvBe1PB Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Empty Re: Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito]

Mer 25 Jan 2023 - 22:53
MERCREDI 27 DÉCEMBRE 2017



Seito ne se laisse pas démonter par le peu d'enthousiasme que soulève son imitation incroyable. Après tout, la réaction de l'étudiant est normale. En sa qualité de débutant, la découverte d'un nouvel équipement suscite forcément un repli stratégique vers la rationalité plutôt que l'imagination délurée. Le japonais rigole.

« Bon, c'est sûr que le sol ici, c'est pas fou. Mais tu verras une fois dans la neige ! J't'assure que tu vas kiffer. Et puis, ça tient chaud en vrai. Et aussi, j'pense que tu seras bien content de pas avoir les chevilles qui flottent quand tu seras sur les skis. Parce que tu contrôles pas grand-chose au début... »

Le sous-texte étant : tu vas tomber un nombre incalculable de fois et en venir à aimer ces bottes autant que cette combinaison car elles te protègent d'un froid mordant auquel tu ne souhaites pas être confronté, surtout s'il venait à se faufiler dans tes chaussettes, voire PIRE... dans ton caleçon. Mais il ne divulgâche rien et rend les armes quand le décoloré décline son aide. On ne pourra pas l'accuser de ne pas avoir proposé.

« OK ! J'insiste pas ! »

Sauf que la remarque ne s'arrête pas là et Seito le dévisage, perplexe. Qu'y aurait-il de bizarre à s'agenouiller ? Ce n'est pas comme s'il était fétichiste des pieds. Ou des accessoires de ski.

« Si tu l'dis. » répond-il simplement en haussant les épaules.

Mieux vaut ne pas épiloguer. D'autant qu'il a raison, les pistes n'attendent qu'eux ! Avec humour, Seito fait remarquer :

« En même temps, j'avancerai pas très vite si j'essayais de pédaler avec mes skis... »

Un gloussement lui échappe. Il ne laisse pas le temps à l'étudiant de répondre que déjà il franchit le seuil du local et se voit remettre une paire de skis. Avant de prendre la direction de l'espace dégagée où se tient le briefing de démarrage, il jette un œil autour de lui et rattrape son colocataire en bondissant avec la souplesse d'un éléphant à ses côtés. La banane collée aux lèvres, il s'exclame :

« Mais ne serait-ce pas Lawson-senpai, le fameux neigeonaute en action ! Quelle prestance ! Quelle souplesse ! Quelle légèreté ! »

Il referme alors son poing comme un micro et le tend vers la bouche de l'intéressé pour lui demander :

« Lawson-san, comment vous sentez-vous ? Heureux ?! »




---------------------------------

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Signature
A l'université ; 1è année
Shintaro Lawson
■ Age : 31
■ Messages : 539
■ Inscrit le : 04/08/2021

■ Mes clubs :
Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] MzrdKEg Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] KbCJmVA


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-12
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Shintaro Lawson

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Empty Re: Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito]

Dim 29 Jan 2023 - 14:52
J'espère qu'il a raison bien sûr. Parce que si je dois passer les prochaines heures à galérer comme je viens de galérer ces dix premières minutes, la matinée s'annonce terriblement longue. Mais si mon colloc' de quelques jours a l'air très sûr de lui et plein d'énergie, on ne peut pas dire que ce soit mon cas. Et malheureusement, je suis totalement imperméable à ce genre d'enthousiasme. Non mais même moi des fois ça m'arrangerait de fonctionner différemment. C'est comme ça, c'est tout.

Quoi que, son humour est décidément plus que douteux. Je n'ai jamais eu un très grand sens de l'humour ok, mais je sais reconnaitre ce qui est un minimum drôle et ce qui ne l'est pas du tout. Je hausse à peine un sourcil en faisant le lien entre le vélo et le fait de pédaler mais ne m'attarde pas davantage, ne jugeant pas très utile de faire la moindre remarque à ce sujet. Des fois, le silence est la meilleure des réponses. De toute façon, le voilà déjà qui disparait un peu plus en avant, me laissant le temps de souffler. Il est épuisant en fait. Un vrai gosse.

De nouveau seul avec mes shoes (attachées plus ou moins correctement), j'avance (et c'est aussi inconfortable que je pouvais l'imaginer) pour rejoindre le reste du groupe, espérant ne plus sentir cette résistance qui s'enfonce dans ma cheville à chaque nouveau pas une fois sur les skis. Il y a déjà pas mal de monde de prêt, celui qui nous servira de moniteur visiblement très occupé à bavarder avec ses collègues en attendant que les derniers de notre groupe arrivent. Je me cale donc tranquille dans un coin en attendant que les choses sérieuses commencent. Sauf qu'il y en a un qui ne doit pas savoir comment attendre sans rien faire, puisque c'est cette fois avec un numéro de journaliste moyen que Seito me retombe dessus.

- "Il n'y a bien qu'un journaliste des bacs à sable pour croire que son intrusion permette à sa cible de rester heureuse. Il va falloir trouver de meilleures questions si tu veux percer dans le domaine."

Un léger sourire en coin, cette remarque n'est pourtant pas faite sur un ton particulièrement méchant ou repoussant. Peut-être juste à la rigueur un peu cassant. Mais eh, il l'a bien cherché !

- "J'espère pour toi que t'as pas oublié tes leçons d'il y a huit ans, parce que ce serait quand même grave la honte de se gaméler plus qu'un débutant..."

Autrement dit, à force d'être insupportable comme ça, je ne compte pas le rater s'il venait à galérer. Ok, c'est peut-être un peu présomptueux compte tenu de mon niveau général en sport, mais je ne vais pas le laisser continuer son petit numéro sans rien dire non plus. En tout cas, on ne devrait pas tarder à être fixés, puisque notre moniteur décide qu'il est finalement temps de se mettre en route pour voir comment on se débrouille sur des pistes de ski...

---------------------------------



Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Hm6b

Shintaro s'en fout en [#cc6633]
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 1079
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] DOAUR5R Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] UvBe1PB Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Empty Re: Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito]

Mar 31 Jan 2023 - 22:54
MERCREDI 27 DÉCEMBRE 2017



L'interview tourne court immédiatement. Seito abaisse lentement sa main et manque de faire tomber ses skis sur l'étudiant. Une petite moue tord ses lèvres mais il trouve quand même le moyen de blaguer.

« On dit pas un journaliste des bacs à sable ici, mais un journaliste des bacs à neige. »

Très vite, la malice se glisse à nouveau sur son visage. Il n'a donc aucune difficulté à encaisser la remarque piquante du décoloré et se met à rire. Car oui, c'est amusant cette confiance aveugle alors même qu'il n'a jamais chaussé des skis. Le mettre en garde est presque trop gentil.

« Oh ! J'veux pas t'affoler, Senpai, mais je crois que tu sais pas encore bien ce qui t'attend. Ou peut-être que t'es un kami du ski, ce qui serait juste ouf ! »

Le japonais n'a pas le loisir d'en ajouter d'avantage que le cours débute. Le moniteur leur explique la marche à suivre pour s'équiper pleinement et déroule le programme de ces quelques séances de ski matinales. Seito ne se fait pas prier et enclenche ses bottes dans les skis tout en se tenant à ses bâtons pour ne pas tomber. Il ne peut s'empêcher de regarder du coin de l’œil la progression de l'étudiant mais ne commente pas.

La première étape est simple, se déplacer sur un terrain plat. Les deux piquets s'enfoncent dans la neige alors que Seito s'élance doucement sur la piste, prenant soin de réserver un couloir bien à lui pour ne percuter personne. Ses genoux se font mobiles afin d'accompagner le mouvement de son corps. Et très vite, il ressent le besoin de plus. L'adrénaline l'électrocute et il s'imagine déjà slalomer dans la poudreuse, les joues rougies par le froid.

Tournant la tête derrière lui, il s'aperçoit que le neigeonaute n'est pas très loin et c'est avec un sourire radieux qu'il déclare :

« T'sais, ma question était pas si c*nne. Perso', j'suis super heureux ! Même si t'en as sûrement rien à faire. Mais j'te laisse y réfléchir et j'te la reposerai à la fin du cours. P't'être que t'auras changé d'avis d'ici là. »

L'étudiant n'a stipulé aucune contre-indication à ce qu'il retente plus tard son petit manège. Mieux que ça, il lui a carrément suggéré de revenir vers lui une fois qu'il aurait trouvé le scoop de l'année. Ce que Seito compte bien dénicher. Joueur, il ajoute donc :

« En attendant, j'vais réfléchir à de meilleures questions. Ça devrait pas être trop difficile à trouver ! »

Aussitôt mentionné que son esprit charbonne déjà. Être enseveli sous la neige ou sous une montagne d'interrogations, le senpai va devoir choisir son camp.




---------------------------------

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Signature
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito] Empty Re: Pourtant sur le papier, ça avait l'air bien [pv Seito]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum