Partagez | 
 

 [Aléatoire] Un écureuil quelconque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Sam 30 Nov 2013 - 4:53

Un moment de repos. C'est ce dont j'ai vraiment besoin en ce moment. Le début des cours ma rongé mon énergie et en plus, pour ajouter à la fatigue, je n'ai presque pas le temps d'accorder minimum d'attention à Yuu-chan.

Le pauvre. Il doit se sentir délaissé. J'aimerais tellement qu'il sache que je ne le fait pas par exprès. Mais, après tout, ce n'est pas comme si je pouvais le lui dire...

Donc! J'ai aujourd'hui décidé que j'allais accorder toute mon attention à mon très cher Yuu-chan. Je vais me prendre un arbre bien tranquille être vais écrire.

Je souris à cette idée. Je meure d'envie d'écrire depuis plus d'une semaine déjà. Je sens que ma lente agonie tire à sa fin et mon cerveau le sent aussi.

Il est en ébullition. Sur le point d'exploser sous la pression qu'exerce ma soif d'écrire. Les doigts me démangent et je me visualise déjà bien au calme sous l'arbre parfait noircissant des pages entières à l'aide de mes mots.

Je me rend à ma case et y dépose soigneusement mes cahiers. Bien à leur place comme d'habitude. Je prend mon sac tout en m'assurant que Yuu-chan est bien à l'intérieur , puis me dirige vers le parc.

Je n'ai pas besoin de marcher très longtemps avant de l'apercevoir. Avec ses arbres énormes et bancs fleuris, il est facile à repérer.

Je pénètre un peu plus profondément dans celui ci et me dirige vers les arbres centenaires. C'est la que je le vois. L'arbre parfait! J'accélère le pas et me presse rapidement contre son large tronc.

Je me laisse tomber doucement et prend Yuu-chan ainsi qu'un stylos. Enfin prêt, je commence à écrire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Sam 7 Déc 2013 - 22:37

Le moment le plus triste de la journée, c'est lorsque les cours sont finis. Surtout quand t'a personne à qui parler et que t'es quasiment rendu copine avec la dame de la bibliothèque. Je n'ai pas envie d'avoir comme seule amie, un employer. J'ai pas envie de montrer, qu'être trop mature pour ton âge, te donne des amis plus âgé que toi. Ah ça non!

Je décidais donc, d'aller au parc. Le premier endroit où j'ai fait la connaissance de quelque et un quelqu'un intelligence en plus de ça. Si sa se trouve je tomberais encore sur quelqu'un de bien...Enfin, j'aimerais quand même éviter de lui tomber dessus cette fois-ci.

J'allais donc ranger mes affaires et partie en direction du parc. À peine deux pas plus tard, j'y étais déjà rendus. Je promène à travers les arbres, heureuse de faire face à leur beauté. Encore personne en vue, ou bien juste des groupes de gens qui discute bien tranquille, en lançant des poignard dans le dos des gens, alors qu'ils ne sont pas mieux qu'eux.

C'est là que je le vie, accoter contre un arbre gigantesque, visiblement entrain d'écrire. J'avais aucune idée de ce qu'il écrivain. Si s'était fictif, réel, plus poussée, mais je voyais en lui, une possible personne avec qui il serait bien de discuter. J'espérais seulement que ses écrit n'étais pas accompagné de dessins. Pas que je n'aime pas l'art. Mais les romans ou tout autre écris, ne devrait pas être accompagné de dessins.

Je m'approchais donc de celui-ci, ne prenant pas en compte qu'il n'avait peut être pas envie d'être déranger. Parce que je suis comme ça moi. Une simple intrus dans la vie des gens.

«Salut! Je peux faire mon indiscrète deux secondes? J'aimerais juste savoir ce que tu écris. »

J'ai l'art pour aborder les gens qu'est-ce que tu veux.

ps: Dsl pour le temps que sa à pris, j'était tellement de trucs à écrire pour mes cours, que je n'ai pas le temps, ni l'envie par la suite, d'écrire sur le forum :) Voila, enfin, j'espère que sa te conviendras tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Lun 16 Déc 2013 - 0:12

Lorsque j'écris, je prend la notion du temps. Je peux écrire des heures sans arrêter et ne pas m'en lasser. Je crois que c'est une des seules ou sinon la seule activité qui me rende vraiment heureux. Je me sens à ma place et je n'ai pas l'impression de déranger quelqu'un. Sentiment qui, croyez moi, m'assaillis assez souvent pour que j'y soit habitué.

Donc j'écris depuis quoi? Une heure? Deux heures? Je n'en est pas la moindre idée et, sincèrement, ça ne me dérange pas. Je voudrais rester ici pour toujours. Sous la protection des branches énormes du vieux centenaire sous lequel je me trouve à noircir une après une les feuilles sans histoire de mon meilleur ami...

Je soupire et ferme les yeux un instant en pensant à mes personnages et à ce qu'il adviendra d'eux. Bien évidemment la fille finit avec le garçon et ils vivent heureux jusqu'à la fin de leurs jours. Un couple typique. Une histoire d'amour typique. J'adore ce genre d'histoire. Tout est rose et joyeux. Aucun problème, aucune différence. Tout le contraire de moi... Mais je crois que c'est pour cela que je les aime bien.  J'aime le prévisible parce que j'aimerais tellement l'être et le vivre.

Encré dans mes pensées, je n'entend pas les bruits de pas qui se rapprochent.

"Salut! Je peux faire mon indiscrète deux secondes? J'aimerais juste savoir ce que tu écris. "

C'est seulement lorsque je me fais adresser la parole que je sursaute violemment et manque de me fracturer la tête contre le tronc de l'arbre.

Les mains sur la tête, je lève doucement les yeux pour fixer mon interlocuteur. C'est une fille. Et elle attend visiblement une réponse.

"J-je...heum... J'écris une histoire d'amour."

Je vois la surprise passer rapidement sur son visage et je me sens tout d'un coup vraiment stupide.

*Merde! J-je n'aurais pas dû lui dire que j'écrivais une histoire d'amour. Pour un garçon c'est un peu bizarre...*

Je baisse la tête et essaie de rougir le moins possible en attendant sa réaction.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Mer 18 Déc 2013 - 21:25

Une histoire d'amour? Sa me fit un drôle d'effet, habituellement c'est les filles qui font se genre de chose. Les mecs eux c'est plus des histoires de bagarre et d'action à la James Bond. Je venais à ma demander ce que ça ferais comme histoire, un garçon qui écrit sur le sujet de l'amour. Moi ça donnerais une pauvre fille qui tombe amoureuse de son professeur déjà marié avec deux enfants et où sa soeur finit par mourir dans un accident de voiture...Attend. Non ça c'est déjà écrit. Bah ouais c'est mon histoire! Le pire c'est que sait une histoire d'amour complètement stupide.

Enfin, il semblais, ou tout du moins, apparemment embarrasser de cette situation. Baisant la tête, je crus déceler une rougeur sur son visage, sans pouvoir l'affirmer. Je ne voyais pas pourquoi il l'était. Parce qu'un garçon ce n'est pas supposer écrire des histoires d'amours? Ce n'est pas non plus comme si les filles avaient des droits d'auteurs sur les histoires d'amours et qu'on allait le poursuivre s'il le faisait. Quoi que sa serait comique, mais bref,comme je sentais mes jambes faiblir, je finis donc par m’asseoir devant lui et le rassurer. Ben oui, le pauvre, on croirait qui voudrais ce cacher dans un trou.

-Ah oui? C'est quoi comme histoire d'amour?

Je savais pas si s'était la meilleur chose à faire, ou si il aurait fallu que je le laisse tranquille. Mais bon, ce qui est déjà fait est déjà. Si je partais maintenant, j'aurais l'air de lui dire que son histoire est à dormir debout et qu'elle me donne envie de vomir. Ce qui n'est pas du tout le cas. Et après ça, il ferais comme tout les garçon de cette terre et écrirait une histoire super macho où les hommes sont tous des créatures divines tomber du ciel, et armée d'une montagne de muscle, remplis de testostérones.

-Mon dieu, quel impolie je fais! Moi c'est Yesfir et toi?

Je n'ai pas du tout changer de sujet brusquement, je me suis juste souvenu que je ne m'avais pas présenter et sa m'irritais. Ce que je peux être perdu des fois, je lui demande ce qu'il écrit sans me présenter, quel manque de manière je fais là! Vous ne trouvez pas? Hey bien, il va falloir que je les revois mes manières ou je vais finir comme tout les jeunes de mon âge et oublier mes connaissances et quel horreur ça serais! Avant de dormir c'est ce que je vais faire. Mon cerveau est ma seule arme en ce monde, je ne vais quand même pas l’égarer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Jeu 19 Déc 2013 - 0:13

Un long silence. Ou du moins un silence lourd qui me paraît durer passablement longtemps. Assez longtemps pour que mon imagination fertile s'ait fait une scène. Elle part. Comme ça, sans dire un mot.

*Wow! Nao calme toi... Ce n'est qu'une simple histoire. Comment une fille de cet âge pourrait être aussi peu ouverte? C'est impossible... Alors regarde la!*

Écoutant mes conseils, je lève la tête. On dirait que, tout comme moi, la jeune fille a une discussion mentale et essaie de trouver une réponse convenable. Puis, aussi soudainement qu'elle est apparue plus tôt, elle s'assoit dans l'herbe devant moi. Elle me sourit d'un air réconfortant. Comme je suis en train de me demander à quoi elle pense,  elle prend la parole.

"Ah oui? C'est quoi comme histoire d'amour?"

*E-elle est intéressée?!*

Je souris largement et redresse les épaules pour avoir une position plus confortable. Mon invitée surprise me regarde comme si elle avait vraiment envie de m'entendre. Toujours souriant, je respire un bon coup puis...

"Mon dieu, quel impolie je fais! Moi c'est Yesfir et toi?"

J'expire. Surpris par sa question soudaine, je cligne des yeux quelques secondes.

"Je...heum... Moi c'est Naoki, Naoki Kostas. R-ravi de faire ta connaissance."

J'incline légèrement la tête, puis la relève vers mon interlocuteur. Elle a sûrement sortie cette question pour ne pas avoir à m'entendre. Une seule façon de le savoir: lui demander.

"Eh... Est-ce que tu veux vraiment que je te la raconte...?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Ven 27 Déc 2013 - 16:09

Naoki kosta, c'est le nom qu'il m'a donner. Enfin, c'est son nom quoi. Je finis par regarder celui qui me faisais face de plus près. Il semblait de taille normal, mais assis c'est difficile d'y voir clair. Comme la grosseur donc il est fait. Il semble plutôt mince, mais encore là, je ne pourrais rien dire. Pour la couleur de ses cheveux alors là je peux dire réellement ce que je vois. Il sont brun, brun pâle. Et pour ses yeux, vert, ça fait longtemps que je n'en n'avais pas vue des pareilles. Parce que tous les japonais ont des yeux brun ou noir. Ça fait du bien de voir une différence.

"Eh... Est-ce que tu veux vraiment que je te la raconte...?"

Raconte? Ah oui, son histoire! En voulant éviter d'être malpolie, je l'avais interrompue avant même qu'il prononce un mot. Je devais sembler désintéresser de celle-ci alors que s'était tout le contraire.

-Oui bien sûr. Je suis désoler je ne voulais pas t’interrompe. Je voulais juste me présenter, je trouve que c'est important de le faire. Comme ça on s'est à qui on parle...Mais oui, je veux écouter ton histoire! Vas-y, je ne dis plus un mot.

Plus un mot. Ça s'est difficile pour une fille. Mais, je n'ai pas envie qu'il prenne mal mon comportement et qu'il pense que je me joue de lui. Parce que c'est pas mon genre et que ça me ferais mal qu'il pense ça. C'est donc en silence que j'écoutais son histoire. Oreilles attentives, bouches cousues et esprit ouvert. Après tout, je suis peu être en train d'écouter le prochain best-seller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Mar 31 Déc 2013 - 7:23

Yesfir, qui m'examinait tranquillement, affiche un air d'incompréhension. Cependant celui-ci laisse vite sa place à la curiosité. De la curiosité? Oui! Elle semble vraiment vouloir que je lui narre mon histoire.

Comme pour confirmer mes attentes,  elle s'approche doucement et me laisse comprendre qu'elle ne voulait pas paraître malpolie en m'interrompant. Yesfir m'explique qu'elle trouve important le fait de connaître l'identité de la personne à qui l'on adresse la parole, comme ça on sait à qui l'on a affaire. Elle a bien raison! Je n'y avait jamais vraiment songé au paravent, mais maintenant que j'y pense, je me trouve stupide de ne pas lui avoir posé la question dès son arrivée.  

"...Mais oui, je veux écouter ton histoire! Vas-y, je ne dis plus un mot."

Sur ces mots, elle s'assoit plus confortablement et attend.

*E-elle attend mon histoire!? Q-quelqu'un va vraiment l'entendre... Quelqu'un de bien réel!*

J'essaie de cacher la rougeur que prend mes joues, mais j'ai malgré tout l'impression que ma joie est palpable. J'adore les histoires racontées oralement. Lorsque j'étais enfant, j'adorais que l'on me relate des contes. J'écoutais n'importe qui lorsqu'il s'agissait de raconter une histoire et ma mère était la meilleure! Elle avait toujours la bonne intonation et avait une multitude de voix différentes pour chacun des personnage. Ma mère était excellente, mais lorsqu'un personnage était d'allure rustique et brute, elle appelait mon père. Mon père, contrairement à ma mère, n'avait qu'une seule voix. Mais cette voix, j'aurais pu l'écouter en boucle sans jamais me lasser. Elle était grave et s'écoulait de sa bouche tel un long filament d'or. Riche et harmonieux. Parfaite pour les preux chevaliers...

C'est donc entouré de toutes ces voix que j'ai essayé de constituer la mienne. Une voix qui me serait propre. Une voix qui aurait la flexibilité de ma mère et la puissance de mon père. Une voix à moi.

Et après la voix vient, évidemment, l'histoire elle-même. En faisant la lecture à mes sœurs, j'avais rapidement compris que la mise en valeur de mon timbre de voix était directement liée à l'histoire et surtout aux personnages. C'est pourquoi j'ai commencé à écrire. Comme je lisais déjà énormément, ce fut un jeux d'enfant et je m'y découvrit aussitôt un talent naturel. Mais à chaque fois que je narrais, la voix de mon père refaisait surface et me ramenait à mes personnages préfères. Soit les valeureux garçons prêts à risquer leur vie pour leurs amis ou une gente dame.

Comme je n'arrivais pas à penser à autre chose, je me suis dis:"Pourquoi pas essayer?" Et je ne suis lancé dans l'écriture d'une aventure romanesque moderne...

J'émerge de mon brouillard et croise le regard de Yesfir qui attend toujours mon histoire. Je lui sourit timidement et me racle la gorge. Je ferme Yuu-chan car son aide me serra inutile pour cette fois. J'ai beau tout consigner par écrit, je connait l'histoire comme si j'en faisais partis.  Ma voix est prête, j'y vais...

" Il était une fois un grand royaume. Un royaume vivant et prospère comme jamais. Un royaume qui ne connaissait pas la faim et encore moins la pauvreté.
 Les habitants de ce royaume étaient respectueux et généreux. Ils donnaient aux vieillards et logeaient les étrangers.  Ils ne jalousaient pas leurs voisins et ils honoraient le roi qui leur était juste et clément.
 Pour tout ceux qui vivait à l'intérieur des herses et murailles de ce royaume sans défauts, c'était le paradis sur terre. Mais pour ceux de l'extérieur, il en était autrement.
 Depuis leur construction, les fortifications n'avaient pas une fois été ne serait ce qu'entrouverte. La nation était totalement isolée du reste du monde qui, lui, se développait considérablement.
 L'empereur était conscient de l'évolution extérieur, mais il était persuader que la paix et la sérénité étaient directement liées au progrès. Plus il y en avait, plus les guerres se multipliaient..."


J'ouvre les yeux et posent ceux-ci sur Yesfir pour essayer de déceler un quelconque signe. Que ce soit un mince sourire ou moue désapprobatrice, je guette une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Jeu 16 Jan 2014 - 18:02

À peine j'avais arrêter de parler, pour l'écouter parler, que celui-ci se mis à rougir. Sa ne devais pas être tous les jours non plus que quelqu'un lui demande de narrer ses histoire. Sa ne devais pas être tous les jours non plus, que quelqu'un intéressais à ses histoire. Après tout, de nos jours, peu de gens aime lire. Ce qui est dommage, puisque lire, ses être cultiver. Enfin, j'avoue que même lire des genre peu conventionnel peu aussi apporter quelque chose. Il faut savoir imaginer non? Développer une créativité ses bien aussi.

Il reprend enfin ses esprit, se racle la gorge et ferme le cahier qu'il tien dans ses mains. Il ne veut plus me raconter son histoire? Aussi non, comment va-t-il faire pour me la raconter? Simplement en se souvenant? Et ses effectivement ce qui arrive. Il commence à raconter sans lire et je me sens comme aspirer. Je ne m'attendais pas qu'il se force autant pour me raconter son livre. Et je trouvais ça bien. J'étais en admiration face à sa mémoire. En adoration face à son intonation lors de sa narration. En transe face à son histoire tout simplement.

-Plus il y en avait, plus les guerres se multipliaient...

Fut les derniers mot qu'il prononça avant d'ouvrir les yeux et les posé sur moi. Ne me dit pas que s'était déjà finis? Impossible, il devait bien y avoir quelque chose d'autre. Que sa soit raconter sur le vif, ou que sa vienne de son histoire. Peut-être voulait-il simplement voir si j'aimais ça? J'espérais qu'il cherchais à se rassurer et non que s'était tout se qu'il avait écrit. J'en voulais plus.

-Ne me dis pas que s'est juste ça? Il arrive quoi ensuite?

Mes yeux brillais de curiosité et sa faisais du bien de pensé à autre chose que les connaissances qui recouvrait la terre. Je devais avoir l'air d'un enfant qui veut qu'on lui raconte des histoires de prince charmant sur son destrier blanc, pour se sentir mieux dans ce monde qui est notre. Pouvoir imaginer et s'évader l'espace d'un histoire, d'un instant. Et s'est ce que je veux, oublier mon passée l'espace d'une histoire, d'un instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Mer 29 Jan 2014 - 1:43

Mes yeux plongent dans les siens et le verdict est clair. Elle adore. Yesfir brille littéralement. La jeune fille a la bouche légèrement entrouverte, comme si mon histoire déversait en elle une énergie dont elle ne pouvait se passer. Plus je la regarde, plus j'ai envie que mes futurs interlocuteurs aient cette expression  de soif et de bonheur sur leur visage lorsque viendra le temps de leurs narrer une de mes histoires. En la voyant ainsi, j'ai envie de lui inventer la meilleur fin qui soit...

Je ne peut empêcher un grand sourire de prendre forme alors que ma graine d'idée prend racine et commence à germer.

* Oui, je pourrais le faire... Je pourrais lui inventer une histoire... *

J'examine un peu plus Yesfir. Elle ressemble à un enfant. Innocente et patiente. Plus jeune, elle devait aimer les princesses. J'en suis sûr.

"Ne me dis pas que c'est juste ça? Il arrive quoi ensuite?"

Je secoue la tête. Entant donné que son impatience commence à se fissurer, je reprend mon souffle et replonge dans mon histoire... Non. Je plonge dans une nouvelle histoire. Encore plus riche et excitante que l'ancienne. Je plonge dans l'histoire de Yesfir...

"...C'est pourquoi le monarque avait pris une décision, personne ne saurait jamais ce qui se passait au delà des murs. Personne ne saurait jamais qu'il y avait une vie a l'extérieur. Du moins, personne ne devait le savoir... Mais tout le monde sait qu'un royaume ne peut être éternellement prospère.

 Pourtant, le roi avait des trucs et astuces non négligeable. Il avait, petit à petit, récolté tous les livres et tous les instruments pouvant insiter au progrès puis les avaient entreposés dans une des  immense tour de son château. Celle-ci avait été barricadée de sorte que le roi lui même n'avait plus accès aux travaux de ses plus audacieux sujets. Personne, pensa-t-il, ne pourrait plus jamais ne serait ce qu'imaginer une vie à l'extérieur des murailles. Mais ce que le roi oubliait, c'est qu'il y a une exception à toutes règles.

 Cette exception s'appelait Yesfir. Yesfir était une jeune femme qui, toute sa vie, avait reçue l'éducation et l'attention conforme à son rang. Mais l'attention qu'elle avait reçue n'était pas nécessairement celle qu'elle aurait voulue recevoir. Même en étant des plus sage et des plus belle jeunes filles, Yesfir n'arrivait pas à attirer l'attention de son père qui, lui, avait un royaume à administrer. Son père était nul autre que le roi, mais malgré tout le respect qu'elle lui octroyait, la femme à en devenir aurait souhaiter que son père soit un simple paysan si cela pouvait lui permettre de passer plus de temps avec lui.

 Mais Yesfir ne s'apitoyait pas sur son sort. Elle était consciente qu'elle était gâtée et ne s'en plaignait pas. C'est pourquoi elle comblait son manque d'attention paternel avec la lecture. La jeune femme lisait de tout et ce, avec une rapidité étonnante. Elle était avide de connaissance et dévorait les bouquins qu'on lui apportait avec une faim intarissable et exponentielle. Elle en voulait plus et toujours plus. Si bien qu'un beau jour, elle se mît à la recherche de la collection royale qu'elle savait, pour en avoir entendu parler, être quelque part dans le château..."


Encore une fois, je prend une petite pause pour refaire face à Yesfir qui, j'ai l'impression, risque d'avoir une réaction intéressante...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Mar 11 Fév 2014 - 16:31

Il continua de narrer son histoire et je ne pus m'empêcher de sourire en sachant que ce n'était pas finis.

Je buvais son histoire comme une gamine de 5 ans, devant les histoire de contes de fée qui finissent toujours bien. Ça faisait bel lurette que je n'avais pas mis mon imagination en marche, toujours occupé à étudier et à brimer mon cerveau d'informations, qui ne me servirons peut-être jamais, mais dont j'ai besoin de savoir. En écoutant son histoire, je ressentais se même besoin, de savoir, en sachant que cette histoire ne servirais que mon propre plaisir personnel.

«Personne, pensa-t-il, ne pourrait plus jamais ne serait ce qu'imaginer une vie à l'extérieur des murailles. Mais ce que le roi oubliait, c'est qu'il y a une exception à toutes règles.

Cette exception s'appelait Yesfir.»

Mon dieu, je crois mon coeur à arrêter de battre l'espace de deux secondes en me voyant introduit dans l'histoire. Moi, Yesfir Petrova, je suis une exception! Ouais, j'aime ça! Enfin, j'ai aimer être une exception, mais pas pour longtemps. Plus son récit avançait, plus j'avais l'impression de revivre ma vie. Celle que je tentais en vain d'oublier. Les similitudes entre son histoire et la mienne, me donnait des frissons d'horreur, si seulement je pouvais oublier mon père et son dégout face à moi. Moi aussi, j'aurais aimer que mon père soit qu'un simple paysan! Bon, mon père n'est pas le roi de la Russie, mais juste ça façon d'agir pourrait faire croire le contraire.

Quand il arrêta de lire, pour guêter ma réaction je suppose, Je n'étais plus du tout sûr de vouloir entendre la suite. J'avais bien trop peur d'entre que:

Princesse Yesfir, commença à tomber amoureuse de son professeur particulier. professeur qui a deux enfants et une femme. Et bien que Princesse Yesfir sache cela, elle ne perd pas intérrêt et n'a aucun remord de briser une relation. Sa soeur meurt à cause de cette histoire et Yesfir devient simple paysanne renier de sa famille, envoyer à l'autre bout du monde, par honte familliale.

Non, je n'ai vraiment pas envie d'entendre ça. Mais je n'avais pas non plus envie de lui faire de la peine. Je devais réagir comment? Enfin, je suis plutôt nul pour cacher mes sentiments...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Aléatoire] Un écureuil quelconque  Mar 25 Fév 2014 - 3:46

J'ai ma tant attendue "réaction intéressante". Mais cette réaction, j'aurai tout donné pour ne pas la voir..

Yesfir, tout à l'heure si réceptive et appréhensive face à mon histoire, est maintenant totalement fermée. Ses sourcils sont légèrement froncés, sa bouche ne boit plus avidement comme plus tôt et ses yeux.. ses yeux sont mort. Elle n'en veut plus. Malgré qu'elle essaie de le cacher, elle n'en veut plus du tout et je le sens.

Un sentiment de honte m'envahit et je plonge mes yeux dans les siens pour me convaincre que ce n'est pas mon histoire le problème. Je cherche. Je cherche sa faiblesse. Celle qui l'a achevée et qui, du même coup, à achevée mon récit. Celle qui lui donne ce regard d'incommensurable tristesse et.. et de solitude.. Oui.. Je l'ai trouvé. Pourtant j'ai l'impression de ne pas saisir la situation. J'ai l'impression que mon histoire n'est que l'étincelle qui a ravivée la flamme qui, depuis longtemps, essayait d'être tamisée ou même écrasée par la jeune femme qui se tient devant moi.

Ma honte est compactée par le soulagement qui n'ose pourtant pas prendre autant de place que j'aurai voulu le voir prendre. Je soupire doucement. Je me sens comme un enfant gâté. Un enfant gâté qui n'a pas connu ce qu'est la véritable souffrance. Un enfant gâté qui, par ses petites histoires imaginaires, à tassé l'épaisse couche de cendre qui recouvrait le mal de Yesfir..

Encore pour essayer de me convaincre, je me dis ce n'est pas entièrement de ma faute, que ça aurait pu être bien pire.. Mais je n'ai jamais eut un pouvoir persuasif très fort... Un silence s'installe et je n'ose pas regarder Yesfir de peur de me sentir encore plus coupable. Je me racle la gorge.

* Et puis quoi encore? Je n'ai même pas le courage de m'excuser?! Allez Nao secoue-toi bon sang! *

Je relève vivement la tête vers l'adolescente puis ancre mon regard au sien.

"Je.. Je suis désolé!.. Je ne te connais pas vraiment alors je n'ai aucune idée de la manière dont j'ai pu te faire penser à quelque chose de.. comment dire.. désagréable.. Mais je peux dire que mon histoire ta affectée et je m'en excuse sincèrement.."

Je reste fixé sur elle pour être sûr de lui transmettre toute ma compassion ainsi que tout mon regret..
Revenir en haut Aller en bas
 
[Aléatoire] Un écureuil quelconque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: