Partagez | 
 

 Do I really look like a girl with a plan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Do I really look like a girl with a plan ?  Mar 11 Fév 2014 - 4:20

[Suite de ce rp]

Sur son chemin d'errance, depuis les dortoirs, River avait eu l'occasion d'aborder une personne au hasard et lui avait fait promettre - contre son gré, de transmettre un message à ses acolytes. « Si tu vois une grande blonde, affublée d'une brunette à grosse poitrine, dis-leur que je suis partie par... là ? » Elle avait alors tourné sur elle-même, afin de laisser le hasard guider ses pas.

Désormais devant le bâtiment de l'université, elle guettait les allées et venues des élèves, mais aucun ne semblait lui convenir. Difficile de déterminer une cible de choix à travers tous ces visages étrangers. Certains se déplaçaient en troupeau, et laissaient peu d’opportunités à une intrusion extérieure. Le reste n'était guère mieux, avec les écouteurs sur leurs oreilles, ou à pianoter sur leur cellulaire. En temps normal, elle n'aurait eu aucune gêne à s'incruster avec un sourire jusqu'aux oreilles.
Pourtant, une intuition la tenait à distance : Il serait reconnaissable entre tous, baigné dans une lumière divine, les bras grands ouverts sur le monde. Prêt à l'éclairer dans ses questions, à les guider sur le chemin de la vérité.

Bientôt, l'élu surgirait.


Dernière édition par River White le Mar 25 Fév 2014 - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Jeu 13 Fév 2014 - 1:02

La brunette avançait rapidement dans les longs couloirs des dortoirs avec Valio juste derrière elle. Il lui fallait combler prestement la distance qui les séparait de l’extérieur du bâtiment car elle se doutait bien que sa coloc n’allait pas l’attendre. Chaque seconde comptait, peut être que Livia arriverait à sortir avant que miss boule d’énergie n’ait disparu des alentours. Franchissant la porte d’entrée de l’immeuble, elle regarda directement sous la fenêtre de leur chambre en espérant apercevoir River. Mais comme Livia l’avait parié elle avait déjà filé. La jeune femme fit un tour sur elle-même, assez lentement pour scruter les alentours dans toutes les directions. Il y avait pas mal d’étudiants qui arpentait  les environs à cet heure ci, mais pas moyen de distinguer la silhouette de River. Comment la retrouver rapidement alors qu’elle n’avait aucun indice sur la direction à prendre.

Elle soupira de frustration et s’adressa à Valio sans même prendre la peine de se retourner vers lui. « On dirait bien que nous allons devoir la chercher au petit bonheur la chance… »

Un léger silence s’installa le temps que la jeune femme réfléchisse un cours instant.

Elle se retourna enfin et dut lever la tête pour s’entretenir avec monsieur parfait. « D’après le peu de temps que j’ai pu passer avec River, elle est plutôt du genre à foncer au plus direct. Je pense qu’elle a du choisir d’aller où il y a du monde. »

Elle tourna les talons en direction du bâtiment principal de l’université et le montra du doigt à Valio en lui disant qu’elle souhaitait commencer les recherches dans cette direction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Ven 14 Fév 2014 - 3:17

Valio n'hésitait pas à interpeler les personnes à la volée avec une petite tape d'hélicoptère. Le léger soucis c'était qu'on le regardait souvent de travers. En fait le grand blond était plutôt fâché et oubliait ses grandes manières... Il voulait absolument être le premier à trouver le bonhomme qu'il faut. Quand Livia interpella le grand, il a cru avoir à faire à une étudiante mais... Oui une étudiante mais une autre !

Du coup Valio suivait Livia qui semblait se diriger vers un probable endroit où trouver River. "Elle tombe de quatre mètres de haut, ça se trouve elle sait aussi remonter quatre mètres... Ça lui semblait normal vu comment elle est repartie comme si de rien était une fois passée par la fenêtre. River c'est une shinobi tu penses? Ou peut-être un chat vu que ça retombe toujours sur ses pattes..."

Soudain en face de eux, une personne qui semblait bien s'y connaître dans l'établissement. Il y a pas mal de nouveaux qui arrivent à Kobe en cours d'année. Ce n'était pas étonnant après tout qu'en cours d'année les gens se perdent, ou bien qu'ils se fassent guider. C'était la bonne personne sans aucun doutes!

[Ici interviendra donc l'élue, ou d'autre personnes !]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Sam 15 Fév 2014 - 22:04

L’université ! Cela avait quelque chose d’agréable, presque rafraichissant. Cette époque où l’on est des adultes tout en profitant encore du plaisir des adolescents. Au beau milieu de la cour de l’université, Sara observait les étudiants. La plupart se dirigeaient vers un autre lieu de l’université, plus ou moins rapidement, seul ou accompagnés. Sara quand à elle commença à se demander si certains des visages qu’elle apercevait appartenaient à ses futurs étudiants. Allait-elle pouvoir gérer ? Arriverait-elle à les intéresser ? A leur dispenser un enseignement de qualité ? Autant de questions sans réponses qui traversaient la tête du professeur.

Sara était venue se familiariser avec l’endroit avant son premier cours dont la date butoir approchait grandement. Elle avait déjà vu le doyen, on lui avait déjà présenté la situation, le professeur qu’elle remplaçait, la réputation de l’enseignement dispensé en ces lieux et bien d’autres choses administratives plus ou moins intéressantes. Mais ce qui intéressait Sara et ce qui l’inquiétait le plus c’était les élèves. On ne sait jamais à quoi s’attendre avec eux ? Tour à tour studieux et je m’en foutiste, chaque cas était différent. Et Sara souhaitait avoir un petit aperçu de ce que pourrait être ses futurs élèves avant le jour J.

Elle était donc là, devant l’université à observer les façades du bâtiment, se demandant où (et surtout comment) se déroulerait son premier cours. Elle se disait que se promener dans les lieux pourrait lui permettre de se familiariser avec l’endroit et ainsi de ne pas se perdre lorsqu’elle devrait donner ses cours (une chose essentielle pour elle). Difficile de dire aux élèves de ne pas arriver en retard quand c’est ce que vous-même vous faites. Mais par où commencer ? L’endroit était vaste !

Si un autre professeur avait pu lui faire visiter les lieux, cela aurait été bien. Mais l’année scolaire avait débuté, ils étaient sans doute occupés. Alors que Sara allait se résigner à marcher un peu au hasard, elle aperçut une jeune fille aux habits quelques peu … poussiéreux ? Sara n’était pas sûre que ce soit le terme adéquat, mais il faudrait bien faire avec. La jeune fille avait l’ait d’aller bien, cependant Sara préféra demander :

« Excusez-moi mademoiselle, mais est-ce que tout va bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Dim 16 Fév 2014 - 7:32

« Excusez-moi mademoiselle, mais est-ce que tout va bien ? »

Cette voix sortie de nulle part au ton inquiet, obligea River à quitter des yeux la masse d'étudiants, afin de les tourner vers la propriétaire. Bien qu'étant seule face à l'inconnue, son cerveau assimila lentement le fait d'être la destinataire de cette question. Après tout, elle ne faisait rien de mal -pour une fois. Un peu perplexe, ses sourcils se haussèrent dans une interrogation muette, avec la forte envie de l'envoyer paître.

Comme il était peu probable que ce soit une coutume d'ici d'aborder une personne de cette manière, la traceuse tenta de voir son reflet au cas où. Pas dans un miroir, non. Elle n'en avait jamais sur elle. Mais bel et bien dans les yeux de cette femme, en rapprochant son visage du sien à la limite de la pudeur. Peine perdue.

Tout en reculant, elle nota -enfin- l'état de ses bas, et du reste de ses vêtements. Si les premiers étaient troués par endroit, son short quant à lui, était carrément arraché au niveau de la poche frontal, et laissait imaginer la couleur de son boxer -bleu comme le tardis. « Aaah ! Ça ! Ouais non c'est rien, on m'a juste poussée du deuxième étage.» Après avoir dit ça innocemment, elle pensa immédiatement à la fautive ; depuis le temps, ils devaient être probablement dans les parages. Son regard se perdit sur les alentours, et s'arrêta sur une blondasse dépassant de la foule. Sa grande taille avait une utilité, finalement. River agita un peu les bras, afin d'attirer leur attention, puis pointa la femme avec un grand sourire narquois.

« Hep ! Fais genre qu'on entretient une discussion super élaborée et enrichissante ! Je hocherais la tête à tout ce que tu diras avec un air totalement hypnotisé. Go go ! », balança-t-elle à l'inconnue.

Même si l'élu ne s'était pas montré, rien ne l'empêchait de les narguer, et de prétendre avoir gagné.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Lun 17 Fév 2014 - 17:39

    Hakim n’avait pas eu énormément de cours ce jour-là et voulait en profiter pour passer à la salle d’arcades histoire de se défouler. Parce que oui, mesdames et messieurs, on peut se défouler en salle d’arcades, et oui, jouer à Dance Dance Revolution est tout à fait légitime comme pratique sportive. Ainsi, c’était tout naturellement qu’après trois heures passées en cours de langues, à plancher sur un texte dont il n’était même pas sûr de comprendre le sens s’il avait été en Anglais, que le jeune homme s’était hâté de fermer ses livres, de débarrasser sa table (comprendre : ouvrir son sac, et balayer tout objet se trouvant sur son bureau pour qu’ils tombent dedans) et à se précipiter vers la sortie. Enfin, précipiter…n’exagérons rien. Nous parlons de Hakim. Notre Hakim qui est incapable de se presser pour quoi que ce soit, qui ne court pas, jamais, never, nunca. Il faut plutôt l’imaginer sortir tranquillement de la salle, ce qui se différencierait de son comportement naturel qui serait de sortir tranquillement de la salle en traînant des pieds et en baillant. Vous saisissez la subtilité ?

    Enfin bref, il fit un détour par sa chambre pour changer de chaussures, parce que non, jouer à Dance Dance Revolution en tongs, ce n’est VRAIMENT pas pratique. Et oui, il était en tongs jusque-là, parce que l’Américain n’a jamais vraiment réussi à se débarrasser du style vestimentaire décontracté qu’il avait pris l’habitude de porter à Stanford University. Le jeune homme était donc dans les dortoirs universitaires et se dirigeait tranquillement vers la porte marquée U-8. La U-1 semblait anormalement animée, mais il n’y prêta pas attention plus que cela, ayant juste l’œil attiré par un hélicoptère télécommandé.

    Quelques instants plus tard, après un échange de chaussures et une bataille avec ses dreadlocks pour les maintenir plus ou moins correctement en arrière, Hakim était de nouveau dans les couloirs à marcher les mains dans les poches sans grande conviction. Il croisa de nouveau une des personnes qui animait tant la chambre U-1 (enfin il supposait que c’était une de ces personnes, il avait un hélicoptère dans la main), et entendit des bribes de phrases, ce qui dans son cerveau donna quelque chose comme « Blablabla, tomber, blablabla, quatre mètres, il est cool son hélico, blablabla, River, blablabla, chat, blablabla, pourquoi je l’écoute je m’en fous en fait. »

    Il les dépassa rapidement, traversa le hall et se retrouva devant les bâtiments de l’université. Hakim balaya les environs du regard. Il y avait…tellement…de…monde. Ca fatiguait le jeune homme rien que d’y penser, tellement de gens, tellement de gens à observer pour pouvoir les différencier, tellement de gens qu’il était bien content de ne pas avoir à connaître parce que sérieusement, vous avez déjà essayé de distinguer cent personnes sans pouvoir voir une différence entre leurs visages ? Non ? Et bah c’est SUPER DUR. Néanmoins, dans toute cette foule, il vit une demoiselle dans un état pour le moins déplorable, et les bribes de conversations lui revinrent à l’esprit. C’est donc très logiquement qu’il se dirigea vers elle, sans vraiment faire attention au fait qu’elle parlait déjà à quelqu’un d’autre.

    « Hey, toi. Tu ne s’rais pas River ? Un mec avec un hélicoptère dans la main te cherche je crois. Et il parlait avec une autre personne. Bref, j’m’en fous. Ils sont vers le hall j’crois. Enfin, tu d’vrais p’t’être aller à l’infirmerie, c’est du côté des locaux communs, dans le bâtiment Yamanaka. ‘Fin tu fais comme tu veux, c’ta vie. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Mer 19 Fév 2014 - 17:33

Livia reconnu au loin la silhouette de celle qui avait survécu d’un saut du 2éme étage.  Un léger sourire apparut alors sur son visage, ce qui pouvait laisser paraitre au premier abord un certain soulagement chez la jeune femme, celui de constater que sa coloc n’avait rien eu, du moins en apparence, après sa chute. Cependant, il en était rien ou du moins ce n’est pas à ce détail que la jeune Italienne pensa en premier lieu. Elle n’aimait guère prendre son temps dans ce genre de recherches qui intègrent le facteur chance dans l’équation, et le fait de la retrouver aussi vite arrangeait plutôt les affaires de Livia.

Son acolyte n’était pas seule au grand étonnement de la brunette qui ne pensait pas que River aurait déjà trouvé quelqu’un à interroger. Qui cela pouvait bien être ? C’était une jeune femme sans aucun doute, mais elle avait du mal à déterminer si celle-ci était une étudiante ou pas, et encore moins si elle serait d’un grand recours pour ce que le trio recherché. River ne semblait pas les avoir encore remarqué, occupée à regarder l’inconnue avec qui elle discutait.

*Ce n’est pas le moment de perdre du temps, je dois arriver avant que River la fasse fuir* pensa-t-elle, avant de foncer comme une flèche en direction des deux femmes. « Valio, elle est là bas, allons y ! »

Ils n’étaient plus qu’à une trentaine de mètres quand un autre inconnu approcha de River. Livia se rapprocha rapidement et ils n’avaient pas du discuter au delà de quelques courtes phrases lorsque l’Italienne déboula au milieu du groupe.

« River te voilà enfin, on t’a cherché partout avec Valio. Tout va bien ? » Lui dit-elle en examinant l’état des  vêtements de sa coloc, un peu inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Mer 19 Fév 2014 - 23:06

Valio déboula ensuite après Livia en tapotant un coup la demoiselle, puis l'espèce de type avec des tentacules sur la tête, ou des dreadlocks, enfin bon, on commence à se douter des fréquentations douteuses de River. Ensuite il tapota l'hélicoptère sur sa main.

"Bonjour, bon c'est bien mignon ce petit monde, ça serait vraiment parfait si l'une d'entre vous pouvez aider ses petites demoiselles. Déjà je me présente, Lumme, Valio Finlandais, étudiant en artistique ravi de vous rencontrer. Ces demoiselles sont River et Livia." Dit-il en présentant donc River l'espèce de chose dont on voyait son boxer, et Livia la belle aux yeux bleus.

Valio tapotait de plus en plus l'hélicoptère impatient de savoir si tel ou tel personne savait quoique ce soit pour River et Livia. Il était franchement prêt à mettre un coup de masse avec.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Jeu 20 Fév 2014 - 7:23

Alors que Sara attendait une réponse à sa question, elle se demandait ce qui avait bien pu mettre cette jeune fille dans cet état. Une montée d’angoisse grimpa en elle à l’idée que cette personne ait pu être agressée, mais après réflexion, elle se dit qu’une bagarre serait peut-être plus probable sur un campus universitaire, surtout en pleine journée. Sara allait demander des explications quand elle se stoppa devant l’attitude étrange de la jeune fille qui se rapprocha son visage de plus en plus près du sien, trop près ! Instinctivement, Sara recula sa tête sans pour autant se déplacer. Elle soutint le regard étrangement concentré de la blonde mais fût soulagée de la voir reculée. Sara était perplexe, elle trouvait l’attitude de cette (probablement) étudiante. Et son étonnement n’alla pas en diminuer en voyant que la jeune fille semblait remarquer juste à l’instant ses vêtements déchirés et abimés.

Spoiler:
 

Sara fût stupéfaite de cette réponse et encore plus par le ton nonchalant utilisée par la blonde. La première réaction du professeur fût donc de formuler sur un ton à moitié (ou complètement) choqué, un superbe :
« Quoi ?! » Poussée du deuxième étage, non mais ce n’est pas possible ! Le teint de Sara avait dû perdre une teinte de ton sur cette simple révélation. Est-ce que l’on venait de tenter d’assassiner cette jeune fille ? Etait-ce un accident ? Non, attends stop Sara ! Il soit y avoir quelque chose qui t’échappe ! Tandis que Sara tentait de se remettre de sa première émotion et d’ordonner ses pensées, l’étudiante scrutait les environs. Sara se décida enfin à lui demander des explications, cependant son élan fût coupé par les grands mouvements de la blonde à destination, d’autres personnes sans doute. Et une nouvelle fois ce qui sortit de la bouche de la jeune fille prit le professeur totalement au dépourvu.

Spoiler:
 

Et comme si tout ceci ne semblait pas déjà assez fou, voilà qu’une nouvelle personne se planta devant Sara et la blonde, bien que Sara sembla passer totalement inaperçue pour le nouvel arrivant. Celui-ci dit à l’attention de la blonde, sous le regard médusée de Sara :

Spoiler:
 

River. Eh bien maintenant au moins Sara avait un nom, mais elle ne comprenait pas plus ce qui était en train de se passer qu’auparavant. Sara se demanda rapidement ce qu’un type faisait avec un hélicoptère avant de se demander plus sérieusement si en effet la jeune fille ne devrait pas aller à l’infirmerie et pourquoi deux autres personnes la cherchait.

C’était là une situation bien particulière, et cette rencontre hasardeuse semblait se transformer en rendez-vous imprévu lorsque deux autres personnes supplémentaires arrivèrent, une brune et un grand blond. Visiblement ils connaissaient la fameuse River car la brune prit de ses nouvelles.

« Voilà une question à laquelle j’aimerai bien avoir une réponse moi aussi. »

Puis ce fût le blond qui prit la parole. Il se présenta et demanda aux passages si l’une des personnes présentes à savoir Sara ou le garçon aux dreadlocks pouvait aider les deux jeunes filles. Sara répondit alors, d'abord à Valio, ensuite aux deux autres filles :

« Bonjour Mr. Lumme. Peut-on savoir en quoi au juste nous pourrions vous aider Mesdemoiselles ? »

Sara commençait à se dire qu'elle aimerait bien avoir le fin mot de cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Mar 25 Fév 2014 - 11:49

C'est toujours la même rengaine avec ce type. Il trouve toujours le moyen d'oublier quelque chose dans son casier dès qu'on prévoit de sortir en ville. D'habitude, ça me fait tout au plus râler et on finit par y aller en traînant les pieds. Mais là, non, c'est différent : si on veut récupérer ses affaires, on doit prendre la même direction que 'la folle furieuse'.
En fait, c'est à cause de cette apparition que la journée s'annonce bien chiante. On discutait devant les dortoirs lorsque ce truc minuscule nous a sautés dessus, en brayant quelque chose de carrément incompréhensible sur un message à transmettre. Presque à deux doigts de nous agresser si on avait le malheur de refuser. Un peu forcés, on avait accepté la mission juste dans l'idée de s'en débarrasser. Chose qui arriva juste après puisqu'elle était partie un peu à l'aveuglette pendant que nous, on s'échangeait des regards incrédules. Voilà pourquoi j'étais réticent. Des rencontres bizarres, c'est loin d'être fréquent aux alentours de l'université, contrairement au lycée où il n'y a que ça.

Plusieurs minutes à peser le pour ou le contre, avant de finalement se décider de marcher jusqu'au bâtiment principal. Sur le chemin, on croise tellement de monde qu'on en vient à se persuader qu'il n'y presque aucune chance de la voir à nouveau nous tomber dessus. Ce qui ne m'empêche pas de tout même vérifier en regardant frénétiquement dans toutes les directions.
Arrivés aux marches, je le laisse rentrer seul tandis que de mon côté, je m'y assois. Un petit laps de temps s'écoule avant que je ne finisse par l'apercevoir : elle a l'air de discuter avec un groupe de personnes, et peut-être même celles recherchées même si la description ne colle pas. Au moins, c'est tant mieux. Elle y est parvenue sans nous, ça nous évitera des soucis.
Au moment où je m'apprête à détourner les yeux, je tique sur plusieurs détails. D'un, ses vêtements sont abîmés, et de deux, on voit une bonne partie de ses sous-vêtements. Et si, d'où je me trouve, je suis capable de le voir, tout le reste des étudiants le peuvent aussi.  

Sauf que son état ne me concerne pas. Pas du tout. Vraiment. Surtout que les quatre autres ont déjà du lui faire remarquer. Rah, et puis merde. Je me lève tout en enlevant ma veste, et les rejoint en de grandes enjambées. Tant pis s'ils discutent de quelque chose d'important. J'aimerais pas être à sa place, et personne a l'air de l'aider.


- Tiens petite, mets-toi ça dessus. Parce t'as grave l'air de faire le tapin dans l'état où t'es.

Direct, je tends ma veste. Il fait particulièrement chaud aujourd'hui, c'est pas comme si j'allais attraper la crève en lui passant. Au milieu du groupe, je remarque la présence d'une jolie brune et d'un grand mec blond qui pourraient plus ou moins convenir à ce qu'elle nous avait dit auparavant. Je rajoute en pointant le garçon :

- C'est "elle" ta grande blonde ?

Un sourire aux lèvres, je me retiens de rajouter un commentaire sur la poitrine de la fille brune. Elle était bien plus plate que la manière dont elle l'avait décrit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Mar 25 Fév 2014 - 16:31

L'apparition soudaine de l'élu, dont l'apparence était bien différente de celle esquissée dans son esprit, avait ravi River. Peu importe si le soleil n'avait guère percé les nuages – totalement inexistants – à son approche, il connaissait son prénom ! Un détail directement accueilli comme un signe du destin, malgré les directives un peu maladroites qu'il prononçait. Elle n'irait pas à l'infirmerie. Point. Ce n'était pas quelque bout de tissu arrachés qui la forceraient à abandonner sa mission.

Tout de même intriguée par cette chevelure particulière  – juste magnifique, sa main abandonna l'intérieur de sa poche, et se leva audacieusement vers le visage du jeune homme. Et si l'arrivée de Livia et Valio ne l'avait pas stoppée dans son geste, elle n'aurait eu aucune gêne à passer sa main au travers la tignasse, ou simplement tirer sur un bout dépassant. Sauf que voilà, fallait qu'ils se ramènent pile à ce moment-là. Son sourire s'affaiblît face à l’inquiétude de Livia appuyée de l'inconnue, et la énième présentation de Valio. Ce dernier avait bien du parler de ses origines finlandaises plus de trois fois, en seulement trente minutes. C'en devenait chiant. Pas assez pour l'énerver, cependant.

Pourtant, sa patience quant à elle, commençait sérieusement à s'égrener ; Voir tout ce petit monde -excepté Valio l'insensible, l'interroger en permanence sur son état lui donnait la sensation d'être renvoyée sept ans plus tôt. « Mais... Rah ! C'est bon. » River soupira. « Mes fringues sont juste pas adaptés au saut de fond. » Comme pour corroborer ses dires, elle leva sa jambe à la verticale, ce qui causa une rupture encore plus importante du tissu trop moulant. Le short restait en place grâce à sa ceinture, et malgré son piteux état, cachait encore suffisamment son boxer. « Fin voilà.  La prochaine Liv, tu feras pas ta semi-remorque quand je suis sur le bord de la fenêtre. » D'un clin d’œil destiné à Livia, son regard dériva ensuite sur Valio. A son grand dam, il tenait son hélicoptère comme une arme de destruction massive. Elle avait beau rarement se soucier des objets, il lui était plutôt précieux. D'un coup sur le poignet du blond, elle le força à le lâcher et l'attrapa juste avant qu'il ne touche le sol.  

Aussitôt, pour fuir les conséquences de son acte – un point qu'elle n'avouera pas, River se faufila derrière les deux inconnus. Comme ça le géant aux dreads lui offrait un coin d'ombre, et non un rempart contre Valio – évidemment. Puis finalement, sa mission lui revint en mémoire. La femme semblait prête à les aider, autant en profiter. Levant la tête vers eux, sa bouche s’entrouvrit quelques secondes avant de se refermer presque immédiatement. Mince, l'autre blondasse s'était présentée mais n'avait même pas eu la bienséance de leur demander leurs noms respectifs. Tant pis, elle improviserait. « Bon alors.» Hochement de tête en direction de l'élu. « Cosima. » Puis vers la dame. « Random ». Le bombardement de questions pouvait enfin commencer.

« Donc ! Est-ce que les salles de classe de l'université possèdent toutes des fenêtres, et si oui, sont-elles souvent ouvertes ? Pourquoi on croise autant de gosses avec des perruques ? Le gymnase est-il accessible à tout moment, ou seulement pendant les cours et interdit à ceux n'en ayant pas ? Est-ce qu'il y a un scientifique fou qui s'amuse à tripoter la mélanine des élèves ? J'ai bien croisé trois albinos depuis mon arrivée. Les professeurs enseignent dans la pédagogie Japonaise ou chacun fait ce qu'il veut ? »

Juste après sa dernière phrase, une autre personne – probablement un étudiant - s'incrusta parmi eux, et lui offrit sa veste. Elle comprit enfin le délire quand le zouave fraîchement arrivé prit la parole :

« Tiens petite, mets-toi ça dessus. Parce t'as grave l'air de faire le tapin dans l'état où t'es. C'est "elle" ta grande blonde ? »

L'ignorant complétement, River marqua une micro pause. Le souffle lui manquait, à force de parler en prenant que rarement sa respiration. Pourtant, encore beaucoup de questions fourmillaient dans sa tête, où une seule semblait capitale à travers toutes les autres. « Est-ce qu'on est vraiment au Japon ? » Bizarrement, sa bouille habituellement souriante devint renfrognée. « Et pas à Canterlot High School ? » Même si elle ne donna guère plus de détails, elle entendait par là que les élèves pouvaient facilement faire concurrence avec ceux du film MLP.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Mar 25 Fév 2014 - 17:52

    …Tellement de gens, TELLEMENT, TELLEMENT de gens. Pourquoi ?! Tout ce que Hakim avait voulu faire, c’est sa bonne action de la journée avant d’aller se défouler à la salle d’arcades. Mais apparemment les trois quarts de la population universitaire avaient décidé de se ramener et de leur parler. Quelle idée avait-il eu ?! Bien sûr qu’en discutant avec une fille habillée en lambeaux de vêtements (Raggedy girl), recherchée, entre autres, par un mec qui brandissait un hélicoptère, rien de bon n’allait se passer. Et en effet. A peine avait-il eu le temps de finir ses explications plus ou moins claires que le groupe de trois se transforma en groupe de cinq. L’Américain les observa un bref moment (le tout était de les observer assez pour les distinguer mais pas trop pour ne pas passer pour un pervers). Une autre demoiselle, brune, un peu plus d’1m60…DAMN, elle ressemblait à l’autre brune. Bon, on se fiera aux vêtements, au pire, c’est pas grave. Next ! Mec hélico, blond, snob, Finlandais…bordel c’était pas possible de parler comme ça, il se prenait pour un seigneur du Moyen-Age ou bien ? Il y a des limites à venir du vieux continent tout de même.

    Hakim avait déjà mal à la tête. Vraiment, il n’avait rien contre les relations sociales, loin de là, c’était même plutôt amusant mais…un peu d’air n’aurait pas été de refus. Maiiiiis…non. A peine avait-il eu le temps de voir les nouveaux arrivants (pendant que River parlait de trucs, mais honnêtement, il n’écoutait pas), qu’il fut interpelé par un « Cosima », qui le rappela à la réalité. Le surnom le fit sourire, c’mon, une geek scientifique à dreadlocks portant le même nom de famille que lui ? Hakim était destiné à adorer ce personnage d’Orphan Black…Mais il n’eut pas le temps de se réjouir rapidement parce qu’un FLOT DE PAROLES ININTERROMPU lui arriva en pleine face. Et quand il crut, ô naïveté, pendant un instant que grâce à l’intervention d’un nouvel étudiant (sérieux, c’est la fête du slip ou ?), la demoiselle s’arrêterait pour : 1- Le remercier, 2- Reprendre son souffle, 3- Aller à la piscine récupérer des bouteilles d’oxygène, elle n’en fit rien et enchaîna avec d’autres questions.

    « Wowowow ! On se calme Raggedy girl. Bordel, encore des nouveaux sérieusement. A quoi ça sert que je fasse des visites avant chaque rentrée si les trois-quarts des élèves débarquent au milieu de l’année… »

    Non sérieusement, c’est une question valable non ? Il se donnait du mal pour ces visites le pauvre, en les agrémentant d’anecdotes et en essayant de les rendre le plus intéressantes possibles. Et jusque-là, tous les gens à qui il avait fait visiter l’établissement ne s’étaient pas perdus une seule fois. Mais si c’était pour que toute l’année, il y ait toujours des gens paumés, c’était à se demander si ce qu’il faisait servait vraiment à quelque chose. Peut-être faudrait-il donner des petits paquets de bienvenue avec dedans un kit de survie, règlement intérieur, carte de l’établissement et horaires d’ouverture des différents locaux ? Ce serait probablement utile.

    « Bon. Oui les salles de classe de l’université ont des fenêtres, et t’es probablement assez grande pour les ouvrir ou les fermer toi-même. Même si, simple conseil, si t’es dans les laboratoires, vois avec le prof. Perruques : Aucune putain d’idée. Gymnase : j’y vais pas souvent, mais il me semble qu’on peut y aller quand on veut du moment qu’on n’dérange pas s’il y a cours. Scientifique fou : à moins qu’un des potes du département biologie a recommencé à bizuter les nouveaux, j’crois pas. Les profs : faudra voir avec eux, ça dépend. La méthode pour les lycéens est assez traditionnelle même s’il y a des libertés possibles, pour l’université tout dépend du prof et du niveau. Et oui on est au Japon et non pas dans un quelconque univers alternatif d’Equestria…d’où je sais ça moi ? Ma culture net devient inquiétante… »

    Fiouu…ce n’était pas que Hakim n’était pas très loquace, il se lançait sans broncher dans une conversation qui l’intéressait (sciences, internet, sciences, mangas, sciences, séries, science-fiction et sciences aussi), mais…il y a un fossé entre apprécier une discussion et faire un PUTAIN de discours. Il passa sa main sur son visage pour dégager les quelques dreads qui étaient retombées (Fuck you Newton, you and your gravity shit) et qui gênaient sa vue.

    « D’ailleurs, comme je sens que vous allez pas m’lâcher de sitôt, et je n’ai rien contre le fait que tu m’appelles Cosima. Mais bon…j’m’appelle Hakim Niehaus, majeure en Chimie et mineures en Physique et Langues vivantes… »

    Il fit une pause avant de tourner son regard vers le blond.

    « Et voilà comment on se présente sans étouffer ses interlocuteurs avec toute la noblesse qui coule dans tes veines mec. »

    La politesse, c’est tellement une norme chiante t’façon. Bon, résumé ! Blond snob => Valio, demoiselle brune 1 => Livia, Raggedy girl => River. Encore deux autres, il POUVAIT le faire. Plus que demoiselle brune 2 (a.k.a. Random), et…mec blond…bis. BORDEL, ça allait être une longue journée…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Dim 2 Mar 2014 - 23:34

Les deux jeunes femmes avaient commencé leur quête de réponses en s’imaginant que cela sera plutôt rapide à accomplir. Cependant,  tout ne se passait pas comme prévu et voilà qu’un petit agroupement c’était formé. Autant d’inconnus à la fois, Livia ne se sentait pas autant à l’aise que durant le kidnapping du grand Finlandais. Jetant un coup d’œil rapide sur chacun d’entre eux, elle chercha sur quel personne il semblait le plus opportun de s’adresser.  Il y avait un grand avec des dreads qui semblait vouloir donner une leçon à Valio sur sa façon de s’exprimer.  Un blond qui lui essayer d’être sympathique avec River en lui prêtant sa veste pour qu’elle se couvre un peu mais qui n’était pas très doué pour manifester sa pensé à l’oral. Dire à une jeune femme qu’elle ressemblait à une tapin, quel manque de savoir vivre. Livia préféra l’ignorer également et fixa River dans les yeux.

Elle n’avait pas vraiment apprécié la remarque de sa coloc, comment avait-elle pu la comparer à un semi remorque. Livia faisait attention à son régime alimentaire depuis longtemps, voir depuis toujours d’ailleurs. Surveiller son poids était très important pour elle, la danse à haut niveau ne laisse pas de place pour les petits écarts.

« Hum, faut pas rejeter sur les autres le fais que ton sens de l’équilibre laisse vraiment à désirer dès qu’on te touche à peine, miss savonnette ! » répondit-elle à River en fessant la moue pour lui montrer son mécontentement. Puis elle détourna son attention sur la jeune femme qu’elle n’avait pas encore entendu parler. Plutôt intriguée par cette dernière elle décida d’en apprendre un peu plus sur elle.

« Bonjour, je me nome Livia et la demoiselle qui aime montrer ses dessous si facilement c’est ma coloc. Toutes les deux étudiantes, on essaye de se repérer un peu dans ce nouveau cadre de vie. Vous êtes étudiante également ? Vous pouvait peut être nous renseigner. » Livia lui fit un petit sourire pour la mettre en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Mar 4 Mar 2014 - 0:31

Plus d'hélicoptères, pleins de gens qui font les sympatoches ou pas, super dans quoi Valio a-t'il mis les pieds. A aucun prix Valio laisserai sa veste à quiconque, il trouvait le geste de Soren très gentleman, mais de trop parce que la veste est quelque chose d'important pour Valio. Puis l'autre là Hakim qui fait son mec efficace, c'est pas bien difficile à faire, mais ce n'est pas ainsi que ça se passe avec Valio, le manque de manière reste un acte loin de ce qu'est la perfection.

Du coup Hakim qui lui tape sur les nerfs, ignoré, ensuite River... Ce n'était pas sympa de reprendre l'hélicoptère mais après tout c'était le sien. Tel le gentilhomme qu'est Valio, il passa rapidement derrière River, prit la veste puis mît bien la veste à River pour planquer ce boxer qu'on ne saurait voir. "Mec, t'es un type bien et oui je suis blond, mais si t'es là t'es perdu ou...?" s'adressa le blond à Soren plutôt dubitatif.

"Quelqu'un par tout hasard serait en section cinéma? J'ai quelques petites question si je puis me permettre, vue que c'est interrogatoire-time !" demanda-t'il brièvement. Ses chances (pensait-il) étaient moindre de trouver réponse à la question qui lui trottait en tête. "Y'a-t'il une espèce de salle d'audiovisuel à la fac?" balança alors Valio sans grand espoirs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  Mar 4 Mar 2014 - 6:53

Les sentiments de Sara oscillaient entre gêne, ahurissement et contrariété. La gêne parce qu’étant de nature réservée, se retrouver ainsi au milieu d’un groupe qui visiblement se composait de fortes personnalités la faisait se sentir toute petite. De plus, elle avait bien réalisée qu’elle était la seule « adulte » du groupe, tous les autres étant apparemment des étudiants et elle se demandait comment réagir maintenant. Pousser de force la fameuse River à se rendre à l’infirmerie pour affirmer ainsi son autorité ? Tout en sachant pertinemment que si la jeune fille refusait, toute la crédibilité de Sara en prendrait un coup. D’un autre côté, pouvait-elle laisser de telles réflexions purement carriériste et admettons le quelque peu lâches l’emporter sur les potentiels problèmes de santé d’une étudiante ? Parallèlement, la dite River n’avait pas l’air d’aller mal. Et à l’entendre, une chute d’un second étage pourrait paraître anecdotique. Voilà donc d’où Sara tirait tout son ahurissement. Plus elle voyait faire la jeune fille et plus elle se demandait quel âge elle avait, car elle commençait à lui paraître quelques peu immature. Peut-être beaucoup plus que quelques peu d’ailleurs, pensa Sara, en voyant la blonde pousser Valio à lâcher son hélicoptère et partit se cacher devant le brun aux dreadlocks.

Puis les choses n’allèrent pas vraiment en s’arrangeant… Sara hérita d’un surnom inattendu sur lequel elle choisit de ne pas rebondir et écouta le monologue de River, en se demandant s’il était naturelle pour elle de débiter un tel flot de paroles ou si toutes les actions de la jeune fille n’avaient que pour but d’attirer l’attention. Un autre jeune homme débarqua alors et donna sa veste à River, ce qui au fond était un geste compréhensible au vu de l’état vestimentaire de la blonde.

Sara trouva le brun bien aimable de répondre à toutes les questions de River, car franchement Sara en trouva plusieurs totalement inutile (Bien sûr qu’il y a des fenêtres et que l’on peut les ouvrir). En fait hormis la question sur le gymnase et le déroulement des cours, Sara ne voyait pas de réel intérêt à la tirade de la jeune fille. Elle écouta d’une oreille les réponses que le grand brun à dreadlocks donna et attendit qu’il ait terminé pour répondre à la brune avec un sourire aimable.

« Je ne vais guère vous être utile, je viens d’arriver moi aussi. Je pense que Mr. Niehaus vous sera plus utile que moi pour répondre à vos questions. Sinon, non je ne suis plus étudiante depuis un moment (mais c’est gentil d’avoir émis l’hypothèse), je suis le nouveau professeur de cinéma, Sara Kanade. » Sara se tourna alors vers River pour lui dire : « D’ailleurs, même si je n’ai rien contre une bonne entente avec les étudiants, je préfèrerais quand même éviter les surnoms un peu trop informels à mon goût. »

Il n’y avait aucuns reproches dans le ton de Sara, mais bon il fallait tout de même marquer une différence entre professeurs et étudiants, bien que Sara se demanda si River allait l’écoutait ou non, après tout la blonde semblait assez exubérante. Pendant ce temps Valio avait superbement ignoré la pique d’Hakim sur la façon de faire des présentations et s’était adressé à l’autre blond gentleman, avant de finalement poser une question à laquelle Sara pouvait répondre. La salle d’audio-visuel faisait partie des rares endroit que le doyen lui avait fait voir, heureusement d’ailleurs au vu de son travail.

« Oui, Mr. Lumme, il y a une salle d’audiovisuel. Je ne l’ai pas encore utilisée, mais elle me semble très pratique. Par contre elle est réservée aux cours et je ne pense pas que les étudiants y est un accès libre. Bien qu’une dérogation sera certainement possible pour les étudiants en cinéma. » Ce serait en effet quand même mieux pour ces derniers. Il faudrait que Sara passe se renseigner auprès des détenteurs des clefs comment fonctionnait l’accès aux salles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Do I really look like a girl with a plan ?  

Revenir en haut Aller en bas
 
Do I really look like a girl with a plan ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: