Partagez | 
 

 Quand les anglais débarquent à l'improviste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Quand les anglais débarquent à l'improviste  Mer 30 Sep 2015 - 21:08

On était lundi soir, je venais tout juste de finir mon cours de sport, assez épuisant par ailleurs. Mes nombreux professeurs à domicile m’avait certes fait courir et pratiquer la danse mais je n’étais pas à l’aise en sport d’équipe, et décidément le basketball n’était pas mon sport favori parmi ceux-là. De plus, je m’étais sentie assez mal toute la journée, un peu nauséeuse, peut-être à cause de mon petit-déjeuner, il faut dire que mon oeuf de ce matin avait une tête un peu étrange, j’aurais du plus me méfier. L’envie de rejoindre ma couette ne m’avait pas quitté de la journée, quelqu'un semblait tambouriner inlassablement sur mon crâne et la lumière me semblait plus éblouissante que d'habitude, enfin, la journée touchait à sa fin.
Ca faisait maintenant un mois que j’étais entrée à Kobe High School, mais j’avais encore parfois du mal à m’adapter, ou plutôt, me déshabituer au mode de vie luxueux que j’avais pu avoir auprès de mes parents. Je ne pensais pas que ce soit un mal, après tout il faut savoir s’endurcir dans la vie, mais parfois je pouvais intercepter les regards surpris de mes camarades face à mes remarques naïves.
Je me regardais dans le miroir des toilettes des dortoirs dans lequel j’avais atterris suite à une douleur de l’intestin un peu plus violente que les précédentes. Je m’étais passée de l’eau sur le visage et mes cheveux dégoulinaient encore de l’eau avec lequel que je m’étais éclaboussée. Une envie d’uriner me prit et je délaissais mon reflet pour entrer dans une cabine. L’architecte qui avait conçu celles-ci devait être un grand blasé car elle n’avait vraiment rien d’originale, une cabine de toilettes parmi tant d’autres sur ce continent, toutes construites selon un même plan.
Une fois ma commission terminée, alors que je m’apprêtais à me rhabiller, je vis du sang sur ma culotte. J’en un moment d’effroi pendant lequel je ne pus ni bouger ni même penser.

Qu’est-ce que c’est que ça ? Est-ce que je suis malade ? Plus malade qu’une simple indigestion ? Est-ce que je vais mourir ? A qui je vais pouvoir en parler ? C’est tellement humiliant ! Maman m’a toujours appris qu’une dame ne parle pas de sa vie intime mais… et si c’était grave ?

Je me mis à pleurer, je ne savais pas quoi faire, il ne fallait pas que quelqu’un me voit comme ça, mais le sang semblait continuer à couler entre mes jambes, je n’avais aucun option qui s’offrait à moi. Je poussais un cri à la fois de dégoût et d’impuissance mêlé de sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2228
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 446

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Quand les anglais débarquent à l'improviste  Ven 2 Oct 2015 - 13:43

Lundi soir et déjà un mois est passé depuis la rentrée. J'ai vu beaucoup de nouvelles têtes mais très peu dans ma classe. Grâce à la chasse au trésor qui s'est déroulée il y a peu, j'ai réussi à rencontrer de nouvelles personnes, c'était assez cool!
Mais revenons à nos moutons, je venais d'entrer dans les toilettes du dortoir quand j'entendis des pleurs venant d'une des cabines. Je n'allais pas m'y intéressé au premier abord, après tout en ce début d'année, il n'est pas rare de voir des élèves craquer parce qu'ils ont du mal à s'adapter. Ce qui m'a fait réagir cependant, c'est le cri qui se mêlait aux pleurs.

"Hé! Est-ce que ça va?"
Question idiote vu que la personne ne doit pas aller bien donc, j'ajoute: "Qu'est-ce qu'il t'arrive?"

Je m'inquiète un peu quand même parce que si la personne fait un malaise, je suis pas très qualifiée pour l'aider!

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand les anglais débarquent à l'improviste  Dim 4 Oct 2015 - 23:16

Alors que la panique prenait totalement le contrôle de mon corps, j’entendis quelqu’un parler, me parler.

Mince j’étais tellement concentrée sur ce qui m’arrive qu’il ne m’est pas venu à l’idée que quelqu’un puisse entrer et m’entendre ! Qu’est-ce que je vais faire ? Faire la morte ou lui répondre ? En même temps, je n’ai pas vraiment beaucoup d’options qui s’offrent à moi, je ne peux pas m’en sortir seule. Tant pis pour les préceptes de Maman, j’ai besoin d’aide.

Je pris mon courage à deux mains, et une voix timide et mal assurée qui ne semblait pas être la mienne je me décidais de lui faire part de mon problème.
« -Bonjour. »

Mes parents m’avaient toujours appris à être polie, quelque en soit les circonstances.

« -J’ai un énorme problème. Je… je crois que je suis malade. Je vais même peut-être mourir… »

Un nouveau sanglot s’échappa de ma gorge malgré mes tentatives pour rester digne.

« -Du sang… enfin je veux dire je saigne. Ce n’est pas normal ! Il ne m’est pourtant rien arrivé de spécial aujourd’hui, je veux dire, je ne suis pas tombée ou quoi que ce soit… 
Je ne sais pas quoi faire, je ne peux pas sortir dans cet état-là et mes vêtements sont couverts de sang. Et… j’ai peur… Peut-être qu’il faudrait appeler du secours… »


Je n’osais pas lui dire exactement ce qui m’arrivait, c’était tellement… intime et humiliant. Peut-être qu’elle irait chercher quelqu’un de plus compétent… ou qu’elle ferait demi-tour, ne voulant pas s’impliquer dans les ennuis. Je me sentais complètement désemparée assise sur la cuvette des toilettes, à moitié nue, le sang de ma culotte à portée de vue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2228
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 446

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Quand les anglais débarquent à l'improviste  Lun 5 Oct 2015 - 8:30

Un timide "bonjour" me parvient de la cabine. ouf! elle n'est pas morte. Quoique ça risque d'arriver?! Qu'est-ce qu'il lui arrive pour qu'elle se croit sur le point de mourir?
Puis avec son explication, je commence à comprendre. Elle ne doit pas être très vieille. J'essaie de prendre une voix rassurante:

"Est-ce que tu t'es sentie nauséeuse? Ou alors des crampes au ventre? Mal de tête et, ou, mal de dos? Tout ça à la fois?"

Je me retiens de soupirer, dans quel bazar je me suis mise? si elle me réponds oui, je vais devoir expliquer les choses de la vie à une fille inconnue. Et les explications, c'est pas trop mon fort! Mais bon, je ne suis pas genre à abandonné quelqu'un qui semble complètement perdue et désemparée.

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand les anglais débarquent à l'improviste  Sam 10 Oct 2015 - 17:04

A mon grand soulagement la pauvre fille de l’autre côté de la porte ne s’enfuie pas en courant devant mon explication vague et inquiétante. Elle se contente de me poser des questions sur des éventuels symptômes. C’est d’ailleurs avec surprise que je me rends compte que ce sont presque tous des symptômes que j’ai eu l’occasion d’expérimenter récemment. Serait-elle devin ?

- Heu… oui, en effet, je me suis sentie assez nauséeuse et mon estomac m’a un peu dérangé pendant la journée. J’ai mangé un oeuf à la tête un peu étrange ce matin, donc je pense que c’est lié. Pourquoi ? Tu penses que c’est un effet secondaire de mon indigestion ? Je n’aurais jamais pensé qu’un oeuf pourrait me faire autant de mal !
Est-ce que tu t’y connais en médecine ? Tu as l’air de savoir de quoi il s’agit.


Mince ! On ne m’avait jamais dit que les intoxications alimentaires pouvaient être aussi terrible. Peut-être que la poule avait une maladie qu'elle avait transmise à son oeuf ou quelque chose dans ce genre. Il y avait en effet eu une vague de contamination du virus H1N1 il y a quelques temps, mais je n'avais jamais entendu qu'on pouvait se faire infecter par les oeufs et je ne connaissais pas les symptômes du virus sinon qu'ils étaient considérés comme très dangereux.

Je vais peut-être mourir à cause d’un oeuf périmé, vraiment… quelle ironie !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2228
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 446

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Quand les anglais débarquent à l'improviste  Sam 10 Oct 2015 - 19:44

"Heu… oui, en effet, je me suis sentie assez nauséeuse et mon estomac m’a un peu dérangé pendant la journée. J’ai mangé un oeuf à la tête un peu étrange ce matin, donc je pense que c’est lié. Pourquoi ? [...] Est-ce que tu t’y connais en médecine ? Tu as l’air de savoir de quoi il s’agit."

Quel discours! Je m'empêche de rire en me pinçant. Bon par où commencer...

"Non, je ne m'y connais pas en médecine, à part pour reconnaitre les symptômes du rhume. Et malheureusement, la maladie dont tu souffres est connue et revient régulièrement..."

Je laisse passer une seconde avant de reprendre:

"Mais ne t'inquiètes pas, tu ne risques pas d'en mourir. En fait, c'est plutôt naturel. En tout cas, si c'est ce que je pense, c'est juste les règles."

Sincèrement, je suis vraiment étonnée qu'elle ne sache pas ce que c'est à son âge...

"Ta mère ne t'en jamais parlé? Ou tes amies?"




---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand les anglais débarquent à l'improviste  Dim 18 Oct 2015 - 21:15

Alors que la terreur recommençait à affluer en moi la jeune fille qui me faisait face par de-là la porte lança son diagnostic, et je dois dire que le résultat me laissa en eaux troubles.

-Les règles ? Comme une règle ?! Je ne vois pas où est le rapport ! Les règles peuvent transmettre des maladies ? Personne ne m’avait jamais rien dit à ce sujet !

J’essayais de calmer ma violente surprise qui me tétanisait. Décidément j’en apprenais des choses aujourd’hui !

Alors comme ça une règle peut être contagieuse ? Incroyable ! Mais pourquoi personne ne m’a mis en garde ! Et d’après ce que cette fille me dit ça va revenir, fréquemment, tout comme ces pustules ignobles qui pousse sur la bouche. Enfin, au moins c’est plus discret mais tellement dégoutant ! Je vais devoir continuer à me vider de mon sang comme ça pour le restant de ma vie.

-Mais comment ne pourrais-je pas mourir en me vidant de mon sang ? Je ne suis pas une experte en médecine mais je ne vois pas comment ce miracle pourrait être possible, surtout si cette maladie est désormais incurable, comme tu sembles le sous-entendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2228
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 446

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Quand les anglais débarquent à l'improviste  Lun 19 Oct 2015 - 9:55

J'admire mon self control. Franchement, quand elle me demande si une règle est contagieuse, je ne sais pas comment j'ai fait pour ne pas rire. Peut-être que je suis trop hébétée pour rire. Cela doit être ça.

"Mais comment ne pourrais-je pas mourir en me vidant de mon sang ? Je ne suis pas une experte en médecine mais je ne vois pas comment ce miracle pourrait être possible, surtout si cette maladie est désormais incurable, comme tu sembles le sous-entendre."

Puisant dans toute ma patience, je lui réponds:

"Écoute, tu ne peux pas mourir en te vidant de ton sang. En tout cas, pas à cause de ça... un autre nom pour ça, c'est le cycle menstruel. Parce que ça revient normalement tous les mois. C'est naturel comme je te l'ai dit. Et la nature ne veut pas te voir morte!"

Tout d'un coup j'ai une idée. J'aurais dû y penser avant mais j'étais plus préoccupée par le fait de la calmer.

"Et si je te donnais quelque chose pour éviter de tâcher tes vêtements et qu'on aille voir l'infirmière?"

Je ne sais pas si elle sera encore là à cette heure-ci mais on peut toujours tenter.

"Elle t'expliquera mieux que moi. Sinon, on pourrait aller chercher un livre à la bibliothèque ou alors appeler ta maman pour qu'elle t'explique?" j'ajoute un peu désespérée.
J'ai bien peur de rester coincer ici un moment si elle n'accepte aucune de mes propositions. Et je ne suis pas cruelle au point de la laisser toute la nuit ici.
J'espère que je serais récompensée par un bon karma!

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Quand les anglais débarquent à l'improviste  

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les anglais débarquent à l'improviste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: