Partagez | 
 

 Les petits papiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Les petits papiers  Dim 11 Oct 2015 - 14:59

❝ Les petits papiers ❞

FT. Grace Davis

          Une forte envie de café lui était venue après le repas du midi. La fatigue était liée à cette envie inhabituelle et il s'était promis de se rendre à un vieux café de Kobe après la fin des cours. Un noir, sans sucre, le seul qui pouvait le booster afin de lire jusqu'au milieu de la nuit. Les devoirs ? Il ne se souvenait même plus des sujets abordés durant les cours. Il aurait pu prendre une heure d'étude afin de potasser sur les quelques lacunes qu'il rencontrait, mais il savait qu'il allait s'endormir sur ses manuels. Ce n'était qu'une perte de temps, sans plus.

          Il ajusta son sac sur son épaule. Il sortit de sa salle de classe sans même saluer ses camarades qui discutaient des dernières sorties cinéma et parcourut les longs couloirs de l'établissement, les mains calées au fond de ses poches, les yeux déjà marqués par la fatigue lancinante, silencieux. Il avait pourtant bien dormi la veille même si les jours paraissaient défiler avec des rencontres, des situations auxquelles il n'était jamais prêt. Ainsi était Kei. Il aimait la tranquillité et quand il voulait de la compagnie, il sortait de ses habitudes et allait de lui-même parler aux gens qu'il se murait très rapidement dans son silence, observant seulement.

          Alors qu'il était sur le point de descendre l'escalier qui menait vers les casiers, une voix féminine l'interpella au loin. Les quelques lycéens présents posèrent aussi leur regard sur la jeune femme qui s'avançait alors vers le jeune homme. Kei aurait pu être terrifié : après tout, c'était bel et bien une femme qui s'avançait vers lui avec une élégance particulière, plutôt simple. Elle avait un léger sourire rassurant, mais ce n'était pas non plus le point qui faisait que Kei n'appréhendait pas cette nouvelle rencontre. En effet, la voix qui avait résonné dans le couloir était d'une douceur que je le jeune homme ne pouvait définir. Elle tenait contre elle des documents qu'elle regardait de temps en temps tandis qu'elle s'avançait vers lui, avec une assurance maladroite. Peut-être qu'elle n'était pas sûre à qui elle s'adressait et en vu de ce qu'il était marqué sur le devant du dossier, il le concernait pleinement.

          « Oui...? Bon...bonjour. »

          Elle s'arrêta à un mètre de lui. Il s'inclina légèrement pour ne pas se montrer désobligeant et à nouveau, répéta un bonjour, mais ce dernier fut inaudible.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Les petits papiers  Mar 13 Oct 2015 - 20:00

Les Petits Papiers

feat Kei Kobayashi

L'année scolaire était commencée depuis un moment déjà, mais la nouvelle secrétaire avait encore un peu de mal à trouver ses repères dans son nouveau bureau. Même si elle était débordée, elle était heureuse d'être ici et ne remercierait jamais assez Zahn de lui avoir offert ce travail. C'est pour cela qu'elle se donnait à fond et qu'elle voulait tout faire à la perfection.

Rassemblant les feuilles qui traînaient sur son bureau, la jeune australienne sortie de la pièce et après avoir fermé la porte à double tour, elle se dirigea vers les salles de classe à l'étage. Elle avait vérifié une vingtaine de fois l'emploi du temps du jeune garçon pour être certaine de le croiser dans les couloirs.

Soudain, Grace le vit passer devant elle. Enfin, elle supposa que c'était lui. Cela ne faisait que quelques semaines qu'elle travaillait à Kobe et elle avait du mal à se repérer et à reconnaitre les gens. Elle interpella le jeune homme et lorsqu'elle vit plusieurs étudiants se tourner vers elle, Grace se dit qu'elle devait s'être trompé de personne et baissa les yeux sur le dossier dans ses mains pour comparer le visage de l'élève avec la photographie aggrafée en haut de son tas de feuilles.

Mais le jeune garçon fini par lui répondre et elle esquissa un sourire, rassurée. Elle s'arrêta à une distance respectable avant de le saluer à son tour.

« Bonjour. Vous êtes bien Kei Kobayashi ? » la jeune femme marqua une pause, puis se sentit obligée de préciser qui elle était. « Je suis Grace Davis, la nouvelle secrétaire. »

Toujours son petit sourire aux lèvres, elle essayait de parler distinctement, dissimulant son accent australien qui a tendance à ressortir lorsqu'elle estt nerveuse. Et c'est l'état dans lequel elle était en ce moment-même. Par réflexe, elle attrapa une mèche de ses cheveux châtains de sa main libre et commença à l'enrouler autour de son doigt.

« Je ne vous dérange pas, j'espère...? J'aimerais vous parler de votre dossier scolaire. »

Et pour ponctuer sa phrase, elle releva un peu le dit dossier, soigneusement rangé dans une chemise en carton de couleur orange, pour le montrer au jeune garçon. En espérant qu'elle se soit exprimé correctement et qu'il ait comprit de quoi elle voulait parler.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Les petits papiers  Mer 14 Oct 2015 - 23:37



          « Je suis Grace Davis, la nouvelle secrétaire. »

          Kei sut à cet instant de quoi il en retournait. Il comprenait parfaitement ce qu'il manquait pour que son dossier soit complet. De toute évidence, son père l'avait renié au point qu'il avait refusé de signer les papiers pour prouver que l'étudiant Kei Kobayashi était son fils. Sa mère n'avait pas encore les pleins droit sur le jeune homme et il devait encore dépendre de la signature de son père. De toute évidence, depuis le divorce, il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas et les choses n'allaient pas s'arranger avec le temps.

          « Je suis vraiment désolé pour ces retards... et non, vous ne me dérangez pas. Je pense que le dérangement vient de moi puisque je ne vous permets pas d'effectuer vos tâches correctement. »  

           Il s'inclina. Kei était toujours comme ça : maladroit, parfois les mots lui manquer alors il restait poli, en faisait trop et ressemblait à un coquelicot.
           Il regarda la jeune femme, légèrement embêté. Pour tout ce qui était question administratif, il ne savait pas comment gérer. A vrai dire, il s'était toujours reposé sur ses parents qui étaient à une époque soudés. Maintenant, il devait lui seul affronter la vie. Sa mère était bien trop occupée dans son boulot et il ne pouvait même plus faire confiance à son paternel - du moins, si il pouvait continuer à l'appeler ainsi. Il espérait que le dossier nécessitait qu'un petit papier de rien du tout même si la chance était mince. Il avait envoyé son dossier incomplet, avec juste ce qu'il fallait pour être accepté : deux papiers sur six.  

          « Je suis vraiment désolé, Madame Davis. Je suis bien Kei Kobayashi...et...qu'est-ce qu'il me manque exactement à mon dossier ? »  

          Comme à son habitude quand il était embarassé, une de ses mains alla masser l'arrière de sa nuque, juste en-dessous des mèches qui commençaient à onduler. Il devait se couper les cheveux, mais il ne trouvait plus le temps de s'occuper de lui. Son dos le tira et il soupira. Il était fatigué de cette situation. Il ne savait décidément plus sur quel pied danser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Les petits papiers  Lun 19 Oct 2015 - 18:27

Les Petits Papiers

feat Kei Kobayashi

Étant enfin face à face avec le fameux Kei Kobayashi, l'Australienne en profita pour l'observer d'un peu plus près. À première vue, il avait l'air d'un garçon ordinaire, un peu timide peut être. Il avait également l'air fatigué. N'importe qui aurait pensé que c'était à cause de la reprise des cours, mais Grace, qui avait lu une dizaine de fois le dossier du jeune garçon, savait que tout n'était pas rose ces derniers temps dans la vie de Kei.

« Je suis vraiment désolé pour ces retards... et non, vous ne me dérangez pas. Je pense que le dérangement vient de moi puisque je ne vous permets pas d'effectuer vos tâches correctement. Je suis vraiment désolé, Madame Davis. Je suis bien Kei Kobayashi...et...qu'est-ce qu'il me manque exactement à mon dossier ?

- Ne vous excusez pas voyons, ce n'est pas de votre faute. Si ça se trouve, c'est l'administration ou moi-même qui a perdu un papier! »

Elle rit doucement, cette petite plaisanterie ayant pour but de détendre le jeune garçon en face d'elle, mais aussi la pauvre secrétaire paniquée. Au moins, elle ne s'était pas trompée d'élève, c'était un bon début. Elle glissa sa mèche de cheveux derrière son oreille et jeta un rapide regard vers le dossier avant de poursuivre.

« Il ne manque pas grand chose, en fait. Juste ta signature sur l'un des papiers ainsi qu'une autorisation signée par tes parents ou ton tuteur légal pour que l'établissement puisse utiliser ta photo dans les trombinoscopes des professeurs. »

Elle marqua une pause pour sourire au garçon devant elle. Sans faire exprès, elle était passée du vouvoiement au tutoiement. Ce n'était pas méchant, juste un simple réflexe. Et puis, c'était assez compliqué pour elle de dire vous à un adolescent. Elle espérait également que cela installerait un climat de confiance entre eux, pour qu'ils puissent discuter tranquillement.

« J'ai lu ton dossier, je suis au courant qu'il y a quelques problèmes chez toi. Ce ne doit pas être facile, je peux m'arranger pour te laisser un peu plus de temps pour remplir tout ça si tu veux. »

Elle ponctua sa phrase d'un nouveau sourire rassurant. Ses parents avaient été plus qu'en colère lorsqu'elle avait plié bagage pour le Japon, du jour au lendemain. Au fond, elle pouvait un peu comprendre les problèmes familiaux du jeune homme et espérait l'aider.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Les petits papiers  Mar 20 Oct 2015 - 13:54







     Le jeune homme était attentif. S'il ne manquait que sa signature sur un petit papier, le problème allait pouvoir se résoudre plus vite qu'il ne l'avait pensé. Cependant, la secrétaire rajouta rapidement qu'une autre signature était nécessaire pour tout ce qui concernait le trombinoscope des professeurs. En effet, l'image des élèves était respecte. On attendait l'accord des parents afin de prendre l'élève en photo afin que son dossier soit vraiment complet. Il serait bête que les professeurs ne sachent pas à qui ils avaient affaire. De plus, la photo allait figurer sur le book de fin d'années avec en accompagnement, des mots souvenirs, des messages pour le futur pour les quelques élèves qui comptaient se revoir des années plus tard. Il massa l'arrière de sa nuque, une habitude qu'il devait arrêter. C'était devenu comme un toc, une misérable manie lorsqu'il se sentait comme piégé.

     « J'ai lu ton dossier, je suis au courant qu'il y a quelques problèmes chez toi. Ce ne doit pas être facile, je peux m'arranger pour te laisser un peu plus de temps pour remplir tout ça si tu veux. »

     Le jeune Kobayashi était au courant que l'administration avait pris connaissance de sa situation. Mais pour lui, ce n'était pas une excuse pour ses retards en ce qui concernait les papiers. Mais il était bien difficile pour lui d'avoir la signature de son père alors qu'il ne savait pas où il résidait. Nagasaki était plutôt une grande ville et il pourrait y passer des journées entières sans y trouver ce qu'il cherchait : une partie de sa famille. Il avait du mal à accepter ce revirement de sa situation pensant qu'il était impossible pour sa famille d'être déchirée de la sorte.

     « Merci...mais je ne voudrais pas trop vous en demander. Ce n'est pas respectueux de ma part. Est-ce qu'une seule signature peut suffir pour cette autorisation ? Même si ma mère est occupée, elle pourrait très bien régler le problème. »

     Pour la partie juridique, Kei était encore sous la tutelle de ses deux parents puisque les papiers n'avaient jamais été signés. Le divorce n'avait jamais été officiel puisque le père avait quitté le domicile conjugal plutôt rapidement. Lorsque ses parents avaient fait les démarches pour le divorce, ils avaient très vite fait leur chemin séparément tout en éloignant les deux jeunes encore sous leur garde. Kei ne savait pas comment qualifier cette attitude qui n'était qu'hypocrite. Il chassa cette pensée en secoua légèrement la tête et posa son regard sur la secrétaire, à nouveau, légèrement honteux.

     « Je suis vraiment désolé pour ce désagrément. »

      Il s'inclina en un parfait 90° avant de réprendre :

     « Laissez-moi encore une petite semaine afin d'éclairer la situation. Je ferais en sorte que ma mère puisse venir afin de signer le papier. Quant à moi, quel est le papier que je n'ai pas signé ? »

      Ses yeux se posèrent sur son dossier. Il se souvint alors qu'en effet, il n'avait signé aucun papier et il avait trouvé cela étrange.

Revenir en haut Aller en bas
 
Les petits papiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: