Partagez | 
 

 [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Mer 4 Nov 2015 - 1:02

Mercredi 4 Juin 2014

Fiou… Plus ça va, plus les séances de préparation à l’accouchement sont fatigants… Les autres mamans, surtout les nouvelles, me disent tout sourire « oh ! Mais ça à l’air d’être pour bientôt ! Fille ou garçon ? ». En général, lorsque je leur dit, que l’accouchement ne sera pas avant trois mois et que ça sera deux garçons, leurs yeux deviennent énormes et elles fixent mon ventre, presque choquée. Et oui ! C’est ça d’avoir des jumeaux, vous vous attendiez à quoi avec deux petits dans le ventre ? Forcément, ça prend de la place et on dirait que je suis sur le point d’accoucher, plus facile à rouler qu’à porter…

Heureusement que j’ai ma voiture pour y aller ! Même si je pense que maintenant, je vais choisir l’option taxi, même si j’ai les jambes assez longues pour atteindre les pédales, conduire bras tendu c’est vraiment pas pratique… J’arrive sans encombres sur le parking de l’immeuble et je monte jusqu’à mon appartement, dernière action « physique » de la journée. Fini le sport, j’en ai eut assez pour le reste de la journée. Mon ventre grogne et je le caresse doucement.


« Maman vous donne à manger bientôt, un peu de patience~ »

J’entre dans l’appartement, me défait des couches en trop, ainsi que de mes chaussures, puis direction la cuisine. Faire à manger~ Depuis que Keiko, puis Alessio sont parti, je me suis vraiment améliorée côté cuisine. En même temps, c’était ça ou bien les plats préparés. Alessandro dans la cuisine, c’était presque une tornade ! Je me rappelle de la fois où Hini’kun m’avait mise au défi de faire un gâteau moi-même. Il ne m’en croyait pas capable le bougre ! Donc je voulais lui faire fermer son clapet. Alessandro, me voyant un peu galérer, dans mes recherches d’ustensiles, avait décidé de m’aider et… nous avons mis la cuisine dans un état ! Si Alessio avait été encore parmi nous à ce moment-là, il nous aurait très certainement tués. Je rigole à ce souvenir et mon sourire disparaît quelques secondes après. Aucun des deux n’est là à présent et je suis seule dans ce grand appartement…

Enfin non, je ne suis pas vraiment seule, les mini-Irokas sont là pour me tenir compagnie, bien au chaud dans leur petit nid douillet. Comme pour réagir à mes pensées, mon ventre bouge et je souris. Oui, je ne suis pas toute seule et ils ressentent toutes mes émotions. Je dois être forte pour qu’ils grandissent paisiblement et ne souffrent pas de l’absence de leur père. Un grognement sonore se fait entendre et je rigole. La faim également est quelque chose que l’on partage, je dois manger pour trois maintenant. Bien que ça, on me le disait déjà alors que j’étais loin d’attendre des enfants… Pas de ma faute si j’aime la bonne nourriture et que j’ai un bon appétit !

Je termine de préparer mon repas et lorsque j’ai fini de manger, je passe à la partie ménage. Ressembler les linges sales pour faire tourner une machine, passer l’aspirateur et prendre une pause. Ma petite pause musique et généralement, sieste sur le canapé… Les mélodies sont tellement calmes et reposantes que je m’endors en les écoutants. De toute façon, c’est surtout pour les enfants que je la mets alors, un peu de repos durant une heure ou deux, ça ne fait pas de mal. Ça me fait passer le temps… On s’ennui en congé maternité !

Passer de journée pleine à voir des allers et venues d’élèves malade – ou non – à voir les allers et venues des mouches dans son appartement… C’est tout de suite moins animé et intéressant !

Je me réveille doucement sur les coups de cinq heures de l’après midi. Deux heures de sieste aujourd’hui… C’est déjà ça de gagné. Mmm… Goûter… La tête encore un peu embrumée, j’éteints la chaîne hi-fi et me dirige vers la cuisine, pour me faire un chocolat et y tremper des cookies. Rien de mieux pour se donner la forme~ Je range tout après pas loin d’une demi-heure de goûter. Le goûter, c’est sacré ! Pour ensuite me chercher une occupation. Comme la machine est terminée – et heureusement depuis le temps ! – je transferts tant bien que mal le contenu dans le sèche-linge, avant de le lancer.

Et maintenant ? Qu’est-ce que je fais en attendant ? Je fais un peu le tour de toutes les pièces, pour voir si je n’ai pas un truc à faire, et là je vois les cartons de meubles de la chambre des enfants… Je pourrais peut-être assembler certaines parties des meubles, pour me faire gagner du temps pour après l’accouchement, tranquillement installée dans le canapé. Oui, comme ça, je ne me fatigue pas et ça me fait une sorte d’atelier manuel ! Par quoi je commence ? La petite étagère. Elle ne serait pas compliquée à monter. Doucement, en sans effort, je pousse le carton sur le sol. Pas question que je le porte, ça sera surement trop lourd pour mon état.

Couteau et petite mallette d’outils en main, je m’installe tranquillement dans le canapé, avant d’ouvrir le carton et commencer à lire la notice pour assembler. C’est assez marrant à faire~

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»


Dernière édition par Sakura Iroka le Mer 2 Déc 2015 - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Jeu 5 Nov 2015 - 5:05

Entre les cours à l'université, au lycée et la gérance du club de musique, je me rends compte que j'ai de moins en moins de temps pour flâner tranquillement à mes occupations. Iroka-san avait bien raison quand elle avait affirmé qu'être professeur apportait une bonne charge de travail. Je ne m'en plains pas, j'aime ce que je fais et je ne changerais de métier pour rien au monde mais les petites siestes vite fait dans la salle de musique me manquent un peu. Maintenant, même si les piles sont à plat, je dois carburer toute la journée. Je pense que je demanderais peut-être à l'un de mes collègues de m'assister pour gérer le club de temps en temps si vraiment je vois que je n'arrive pas à tout faire en même temps. Même si la musique est mon domaine, il n'y a pas de mal à déléguer un peu quand il le faut.

Je viens de finir l'une de mes rares journées "tranquilles" de la semaine. Plus d'heure de fourches que les autres jours, une classe de lycéen à qui j'aime particulièrement donner cours, quoi demander de mieux ? Cette classe de quatrième me plait vraiment bien. Il faut dire qu'il y a pas mal d'élève passionnés alors ça change des cours ternes où j'ai l'impression de parler à un mur. Quoi que, depuis que j'ai adapté les leçons pour leur niveau, je suis agréablement surpris de voir qu'il y a petit à petit plus de mains qui se lèvent quand je leurs pose une question. Bon, à côté de ça il y a encore des élèves ultra-motivés qui serait capable de sauter sur leur banc pour que je les interroge, heureusement qu'ils se contentent de faire des appels de phare sinon ça serait ingérable... et assez amusant je l'avoue.

Je disais donc : Je viens de finir mon dernier cours de la journée dans le bâtiment de l'université, et maintenant direction la salle de musique du lycée pour voir si les artistes en herbes ont besoin de moi pour quelques raisons que ce soit. De temps à autre, il m'arrive d'arriver au club et de voir l'ensemble des membres très pris dans ce qu'ils font. Compositions, projets musicaux voir simplement des discutions enflammée sur le sujet, etc ... Ouais, ce sont des bravent gamins quand ils le veulent. C'est certainement pour ça que je n'ai aucune crainte quand je laisse la clé à certains d'entre eux. Bah oui, si on a pas besoin de moi je ne vais pas rester pour chaperonner pendant des heures alors il m'arrive bien souvent de rentrer chez moi plus tôt que prévu. Je sais très bien que le lendemain en arrivant je retrouverais la clé de la salle dans mon casier de toute façon.

Aujourd'hui n'est pas coutume, on a pas besoin de moi au club. Bon d'accord, je ne vous dérange pas plus longtemps les jeunes, le vieux va rentrer chez lui pépère faire ses mots croisés pendant que vous faites vos trucs. Après avoir pour la énième fois confié les clés (et avoir "gentiment menacé" l'élève de lui claquer la tête dans le clapet du piano s'il les perdais) Je sors du bâtiment pour rejoindre ma voiture. Je pourrais très bien essayer de venir de temps en temps à pied de mon appartement à ici pour faire un peu de sport mais pour tout dire ... j'ai la flemme pour le moment. Même mes sorties au bar se font plus rare. Je suis dans la période où j'ai envie de rester tranquillement chez moi. Je veux bien y faire n'importe quoi tant que je ne dois pas aller plus loin que le parking. A croire que je commence à me faire vieux. Je vais seulement avoir trente-six ans pourtant alors si je commence déjà à me ramollir je me demande comment ça sera quand je ferais ma crise de la quarantaine. Bah tant pis, je ne vais pas me faire des cheveux blancs pour ça. Je suis et je resterais toujours un grand enfant de toute façon.

Chose imprévue au programme, en sortant de l'enceinte de l'établissement je tombe sur ma sœur qui semble m'attendre depuis un bon moment. C'est rare qu'elle vienne jusque ici et sans prévenir qui plus est. En temps normal c'est plutôt moi qui débarque à son travail sans crier gare. Je commence déjà à m'inquiéter de la voir venir jusqu'ici. Il s'est passé quelque chose au travail ? Chez toi ? Tu as besoin que je bouscule un peu ton mari ? [Bon, elle ne m'a jamais demandé de faire un truc pareil mais j'aimerais vraiment le faire parfois.] ... T'est pas enceinte au moins ?! L'image de ma sœur en mère de famille me donne des frissons dans le dos. J'ai pas envie d'avoir sous les yeux la preuve qu'elle s'envoie en l'air avec son mari. Déjà que je lui ai permis de se marier avec, c'est déjà un ENORME progrès. Bon, je vais arrêter avec mon sister-complex sinon je suis parti pour en parler pendant des heures.

Après lui avoir poké la tête et l'avoir traité d'imbécile pour être resté dehors tout ce temps, elle me lance la phrase la plus dangereuse qui puisse sortir de la bouche d'une femme : " Je n'ai pas beaucoup de temps mais il faut vraiment que je te parle. " Houla, si c'est censé me rassurer c'est raté. Déjà que j'imagine pleins de trucs, en me disant ça tu risques de me faire faire un infar'. Nous partons nous installer tranquillement dans le café le plus proche pour discuter tranquillement. Moi qui m'attendais au pire en fait le problème dont elle venait me parler n'avait presque aucun rapport avec elle. Ouf, c'est déjà ça. Ne me fait plus des frayeurs pareil Chiemi sinon je risque de ne pas vivre vieux. Elle m'expliqua en vitesse la situation. Jun, mon ex-femme qui vit chez une amie depuis notre divorce, devait depuis peu trouver un autre endroit où loger et ... ce n'était pas chose facile apparemment. J'aurais aimé dire qu'elle devait partir pour un truc banal comme un déménagement ou le classique mariage de la coloc' mais apparemment c'était pour des affaires plus personnelles.Une dispute ou un truc dans le genre j'imagine. Enfin quel que soit la raison elle n'avait que quelques jours pour faire ses valises. Quand Chiemi avait commencé ses explications, je compris vite où elle voulait en venir avant même qu'elle ne me le demande clairement. " Je sais que tu t'entends toujours très bien avec elle alors ... ça te dérangerait si elle revenait vivre quelque temps chez toi ? " Elle savait pertinemment que je n'arriverais pas à lui dire non de toute façon alors ce n'est pas vraiment utile de me poser la question. Quoi qu'il en soit (et même sans le regard de biche de ma soeur) j'aurais accepté. Je ne vais pas la laisser à la rue quand même ! Et puis, comme Chiemi le disait, je m'entends toujours très bien avec. Ce n'est pas comme la plupart des couples qui se séparent et qui sont à la limite de s'envoyer les meubles à la tronche. Et puis en plus, elle et moi ne partagions pas les mêmes horaires alors, comme à l'époque, nous ne ferons que nous croiser de temps en temps.

Avant de quitter le café et de laisser ma soeur rejoindre son mari (Grrr) j'envois en vitesse un message à Jun pour lui dire qu'elle peut venir s'installer quand elle veut. Avec toutes les fois où elle venue voir Franck j'ai fini par lui faire un double des clés de mon appartement alors que je sois présent ou non le jour de son arrivée c'est du pareil au même.

Tout ça terminé, je peux enfin rentrer tranquillement chez moi. Tout en conduisant, je commence à me dire qu'en arrivant je pourrais peut-être passer chez Iroka-san pour voir si tout va bien et si elle n'a besoin de rien. Depuis notre discussion sur le toit je suis venu plusieurs fois prendre de ses nouvelles et j'ai une fois pu la dépanner pour une histoire d'oubli sur sa liste de course. Ce n'est pas grand chose mais au moins elle a osé me demander un peu d'aide. Elle vient enfin de commencer ses congés de maternité et j'espère qu'elle m'a bien écouté quand je lui ai dit de ne pas faire trop d'effort. Les congés de ce genre c'est pour se reposer et non refaire tout son appartement. Je verrais ça en arrivant.

Une fois à l'immeuble et devant la porte du n°1 je toque à la porte d'entrée et j'attends que l'infirmière vienne ouvrir. Après avoir échangé quelques civilités avec elle je remarque derrière elle quelque chose qui ne me plait pas vraiment. Je ne dis rien pour les cartons qui n'ont pas été ouvert parce qu'il faut bien les caser quelque part en attendant mais par contre la boite à outils, le mode d'emploi déployé et un des cartons ouvert... Iroka-san, tu n'imagines pas à quel point j'ai envie de te botter le cul à cet instant.

« Surtout ne me dis pas que c'est ce que je pense. » Lui dis-je toujours en fixant le carton d'un air renfrogné.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 7 Nov 2015 - 0:37

Comme je n’ai pas envie de me tromper, je lis bien les instructions et je juge ce que je peux faire ou non. Il y a plein de petits trucs à faire, mais pour certain, les faire en avance est plus une perte de temps qu’autre chose. Travail minutieux et intellectuel ! Je souris alors j’attrape les deux premiers morceaux, que je vais assembler. Donc, il me faut une vis n°3. « Viens par là toi ! Hop ! » Comme sur le papier, je place les deux bouts de tube ensemble et je mets la petite vis, la rondelle et l’écrou. Et d’un ! Il y en a encore trois comme ça à faire. Bon après, normalement, il faudrait que je les assemble les uns avec les autres, mais là il faudrait que je sois debout donc… non.

Soudain, un bruit se fait entendre dans l’entrée. Tiens ?
« J’arrive ! » Je pose mes tubes sur la table basse et je me lève, tranquillement. Bah oui, j’ai dit que j’arrivais mais je ne vais pas y aller en courant. La personne devra faire preuve de patience ou bien partir, ce qui voudra dire que ça n’était pas important. J’arrive à la porte et l’ouvre pour voir qui se cache derrière. Mon sourire s’élargit en voyant le visage familier du professeur de musique, qui venait pour prendre de mes nouvelles. C’est agréable d’avoir de la visite et quelqu’un sur qui compter dans l’immeuble. Depuis que je suis en congé, je ne vois plus que d’autres futures mamans, toutes rayonnantes de bonheur et rien d’autre à faire de la journée… Heureusement qu’Ania vient certain week-end, pour papoter entre filles, et que Ogawa-san passe de temps en temps, sinon je crois que j’aurais craqué et serait retournée travailler.

Après l’avoir rassuré que tout allait bien, je vois soudainement son visage s’assombrir. Que lui arrive-t-il ? Ce n’est pas le moment de faire un malaise ou autre ! Bien qu’il n’a pas l’air mal en point. Je dirais plutôt, qu’il semble irrité par quelque chose qui se trouve dans mon appartement.


« Surtout ne me dis pas que c'est ce que je pense. »

Je lève un sourcil interrogatif et me tourne pour suivre son regard. Oh… Mince, tu m’étonnes qu’il fasse cette tête là. Il doit déjà commencer à m’imaginer en train de monter tous les meubles de l’appartement. Mieux vaut le rassurer tout de suite que je ne fais que des petits morceaux pour m’occuper.

« Ce n’est pas ce que tu pense. Je n’assemble que de petites parties et laisse les grosses pour plus tard. Ça m’occupe un peu en attendant que- » Le bruit sonore du sèche-linge se fait entendre, me faisant sourire. « Ah bah voilà, c’est finit. Je vais pouvoir m’occuper autrement maintenant. »

Tout va bien, le moral et la santé sont au rendez-vous, il n’a pas besoin de s’inquiéter. Je sais ce que je peux faire ou non et je me repose, donc tout va très bien ! Il ne me retrouvera pas dans le même état, qu’il y a un mois, sur le toit de l’immeuble. Une petite routine, sans lui, s’est installée dans l’appartement et je tente de ne penser à rien d’autre qu’à mes enfants. Ils sont ma priorité absolue car, peut-être qu’un jour, Alessandro reviendra pour s’occuper de sa petite famille…

Oh ! D’ailleurs, je n’ai toujours pas invité Ogawa-san en retour pour cette soirée ! Bravo Sakui ! Mais où sont donc passées tes bonnes manières ? Allez hop ! Rattrape toi maintenant !


« Tu as un peu de temps libre pour que je puisse t’offrir un café ? »

Un ou deux vu qu’il m’a offert une canette et une tasse de thé. Je ne vais pas le forcer à entrer pour me rattraper, mais s’il accepterait, j’en serais un peu soulagée. Je n’aimerais pas qu’il me vois comme une profiteuse.

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 7 Nov 2015 - 17:22

A en juger son expression, Iroka-san semble se demander la raison de mon mécontentement avant de tourner la tête vers la scène de crime. Oui ma chère, tu as oublié de cacher les preuves. Il me semble bien t'avoir dit que je ne voulais pas tomber sur toi en plein montage de meuble. Tu n'as peut-être pas la tenue appropriée ni la ceinture à outils pendant à ton épaule comme Rambo et ses munitions mais c'est du pareil au même.

« Ce n'est pas ce que tu penses. Je n'assemble que de petites parties et laisse les grosses pour plus tard. »

Mouais bien essayé mais je ne suis absolument pas convaincu par ton explication. Et puis même si c'est bien le cas, tu vas en faire quoi de tes micros pièces à moitié assemblées ? Tu vas les laisser traînés jusqu'à attendre que le reste puisse suivre ? Un peu d'esprit pratique bon sang.

« Ça m'occupe un peu en attendant que- » continua elle avant qu'une sonnerie se fait entendre plus loin dans l'appartement. « Ah bah voilà, c'est finit. Je vais pouvoir m'occuper autrement maintenant. »

« ... »

Je la fixe tout en faisant l'un de mes célèbres regards exaspérés que je réserve normalement à mes élèves un peu trop stupide. J'imagine déjà la demoiselle papillonner énergiquement dans tout l'appart' occupé à faire toutes les tâches ménagères dont on s'en fou complètement en tant normal. J'ai bien envie de venir coller à sa porte un post-it avec la définition du mot "Repos" parce que là on pourrait croire qu'elle a oublié ce terme depuis des lustres. Sérieusement, c'est pas sérieux pour une infirmière. J'imagine que quand tu travailles à l'infirmerie tu es du genre à forcer un élève un peu trop mal en point ou au bord de l'hypoglycémie à rester couché ou au moins tranquillement installé au calme alors apprend à appliquer un peu ce genre de conseil à toi même. Tu as deux passagers à bord je te rappels alors délègue un peu au lieu de faire du cent à l'heure. Au pire si tu t'ennuie comme un rat mort j'ai six ans de Jumps qui patientent tranquillement dans une bibliothèque et dans quelques cartons dans mon appartement. Mouais, c'est peut-être pas son genre en fait. Bah, je vais t'apprendre les base du piano pour que tu puisse jouer des berceuses à tes gamins alors, c'est pas crevant et tu auras quelque chose qui ne demande PAS d'efforts physiques !

« Tu as un peu de temps libre pour que je puisse t’offrir un café ? »

N'essaye pas de m'amadouer avec mon "vice caché" et ton sourire innocent... Bon, je vais quand même accepter le café mais c'est bien te faire plaisir. (*tousse*)

« Très bien. Mais d'abord ... » J'avance ma main vers elle et je lui fais une pichenette sur le front. Dommage que je n'ai pas de livre sous la main sinon je le lui aurais plaqué sur le crâne. Note pour plus tard : toujours apporter de quoi réprimander madame. « Je ne t'avais pas dit de te ménager un peu imbécile ! » Lui dis-je avant de croiser les bras l'air sévère. « Halala, il faut vraiment que quelqu'un te surveille toi ! » Te surveille et te colle les fesses sur une chaise je dirais même. « Bon, laisse moi m'occuper de ça avant que tu ne te casses quelque chose. » Continuais-je tout en passant devant elle pour rejoindre son "petit assemblage de pièces sans conséquence" « Je veux bien que vous les femmes vous savez faire cinquante choses à la fois mais il y a des moments pour ça quand même ! » Râlais-je tout en commençant à lire le mode d'emploi de ce qui semblait être une future étagère.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 7 Nov 2015 - 21:48

Je ne sais pas trop pourquoi, mais malgré mon explication, il ne semble pas plus rassuré… Au contraire, son expression semble s’être aggravée. Qu’ai-je bien pu dire pour provoquer une telle réaction ? Plus ça va, plus je me dis qu’il attend autre chose de ma part. À moins que ça ne soit juste un coup de fatigue après le travail… C’est beau de rêver…

« Très bien. Mais d'abord ... »

« Itte-te ! » exprimais-je, sans m’en rendre compte, lors de l’impact de ses doigts sur mon front.

Je fronce un peu les sourcils et frotte d’une main la zone douloureuse.
« Ça fait ma- »

« Je ne t'avais pas dit de te ménager un peu imbécile ! »

« Hein ? Mais c’est ce que je fais ! »

« Halala, il faut vraiment que quelqu'un te surveille toi ! »

Comment ça j’ai besoin que quelqu’un me surveille ? Je ne fais rien de mal et je me repose! Je fais des siestes. DES SIESTES ! Moi ! C’est limite pas croyable ! Je ne comprends pas pourquoi est-ce qu’il me… attend, qu’est-ce qu’il vient de dire là ? Je le regarde passer devant moi et s’approcher des bouts assemblés. Comment ça il va s’en occuper avant que je ne me casse quelque chose ?! Mais non ! Tout en poussant la porte, j’ouvre la bouche pour protester, mais il continue de râler tout en lisant la notice…

« Je veux bien que vous les femmes vous savez faire cinquante choses à la fois mais il y a des moments pour ça quand même ! »

Je m’approche de lui et lui prend la notice des mains, avant de placer les miennes sur mes hanches.

« Ogawa-san, je t’ai invité à boire un café, pas à monter des meubles. À moins que tu ne préfères le canapé, je te prierais de te rapprocher des chaises. »

Mode d’emploi en main, je m’éloigne vers la cuisine, pas question qu’il s’en occupe.

« Je sais se dont je suis capable de faire ou non, ne t’en fait pas pour ça. » dis-je en lui souriant, alors que je commence à préparer le café.

Je mets également de l’eau dans la bouilloire, afin de boire un thé avec lui. Bah oui, je ne suis tout de même pas à le laisser boire tout seul !

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 7 Nov 2015 - 22:52

Pendant que je prends connaissance du mode d'emploi j'entends l'infirmière fermer la porte et avant que je ne me rende compte de sa présence près de moi, la notice finit par s'envoler de mes mains. Iroka-san, si tu commences à jouer à ce jeu-là, on est bon pour se piquer le papier des mains toutes les deux minutes parce que cette fois-ci je ne compte pas lâcher l'affaire.

« Ogawa-san, je t'ai invité à boire un café, pas à monter des meubles. À moins que tu ne préfères le canapé, je te prierais de te rapprocher des chaises. » Dit-elle tout en prenant à son tour une pose signifiant son mécontentement et d'ensuite partir en direction de la cuisine.

Je ne choisis ni l'un ni l'autre madame, je préfère rester debout, reprendre le papier et continuer le travail si vous me le permettez. Enfin, même si vous ne me le permetez pas je n'en ai strictement rien à faire.

« Je sais ce dont je suis capable de faire ou non, ne t'en fait pas pour ça. »

« Hum ... si tu le dis. »

Je sais que c'est une grande fille et qu'elle peut normalement s'occuper d'elle toute seule mais j'ai quand même un gros doute sur ce qu'elle vient de dire. Moi têtu ? Nooon ...

Au lieu d'aller tranquillement m'installer comme elle me l'a si gentiment demandé, je préfère la suivre dans la cuisine et faire mine de l'attendre pendant qu'elle prépare le café. J'essaye de repérer l'endroit où elle a bien pu déposer cette foutue notice et avec un peu de chance je pourrais l'attraper sans trop de mal. Mauvaise pioche, l'objet de ma quête est juste à côté du boss. La furtivité n'est peut-être pas la meilleure tactique mais tant pis, il faut bien essayer quelque chose. J'essaye tant bien que mal de m'approcher sans faire trop de bruit et une fois que je juge en être assez proche, je choppe la feuille qu'elle m'avait elle même dérobée quelques instants plus tôt.

« Et hop ! Je reprends ça ! » Dis-je en repartant vers la table où trônaient encore son début de construction.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 7 Nov 2015 - 23:45

« Hum… si tu le dis. »

Bien sûr que je le dis ! Et je le pense, pas la peine d’en douter monsieur le prof de musique ! Je le regarde me suivre et soupire en voyant à quel point il est borné. Bon, s’il reste tranquille, je ne peux pas non plus le forcer à s’asseoir. Vu sa carrure et mon état, j’en serais bien incapable de toute façon… S’il a comprit, tant mieux, on va pouvoir s’installer tranquillement à table. Je me décale pour ouvrir les placards supérieurs, pour y prendre les tasses, lorsqu’il me prend de court. Le salaud ! Il a profité du fait que j’ai les mains occupées pour me la subtiliser !

« Et hop ! Je reprends ça ! » dit-il avec un semblant d’air triomphant, avant de se diriger à nouveau vers le début d’étagère.

Très bien… Ogawa-san, si tu veux la guerre, tu vas l’avoir. Ce n’est pas parce que je suis enceinte que je ne sais pas mener une bataille. Tu vas voir de quel bois je me chauffe ! Je pose les tasses à côté de la machine à café, là où se trouvait précédemment la notice, puis me dirige vers le musicien.


« Ogawa-san… Rendez-moi immédiatement cette feuille ! »

Non mais franchement ! Comment a-t-il osé la prendre d’une manière aussi vicieuse… Vicieuse ! Mais oui, c’est ça ! Pourquoi je n’y ai pas pensé tout de suite ! C’est pourtant tellement simple comme solution. À nous deux Ogawa-san ! Alors que je m’approche de lui, avec le sourire, en regardant de temps en temps la notice, je me tourne d’un coup vers la table basse et capture les sacs plastiques contenant les vis. Ça, c’est fait ! Je lui jette un regard malicieux et m’éloigne avec les morceaux de ferraille.

« J’ai trouvé que votre attaque avait du vice. Bon courage pour la suite ! »

Cette fois, je ne fais pas la même erreur et je les dans l’une des poches de ma robe. S’il tente de les reprendre, il en paiera le prix. Je sert le café et le thé, avant d’aller les poser sur la table.

« Allez, lâche ce papier et viens le boire avant qu’il ne soit froid. »

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Dim 8 Nov 2015 - 7:55

Après qu'elle ai déposer les tasses, j'entends les pas de la jeune femme avancer dans ma direction. Certainement pour me reprendre le papier des mains. Si c'est le cas nous sommes bon pour nous chopper le mode d'emploi l'un après l'autre jusqu'à ce que le plus têtu l'emporte.

« Ogawa-san… Rendez-moi immédiatement cette feuille ! »

« Non. » Répondis-je simplement sans plus d'explications. Je ne l'ai pas reprise pour la rendre aussi bêtement deux minutes plus tard. Elle ne s'attendait pas sérieusement à ce que je fasse marche arrière pour lui rendre ce que je venais de subtiliser quand même. Je la vois bien s'approcher et lorgner dessus. Sourire innocent aux lèvres ou non, je vois bien où ton regard se pose par moment Iroka-san. Pensant qu'elle allait essayer de le saisir d'une manière ou d'une autre, je m'apprêtais à le protéger en le tenant hors de sa portée. Elle n'est pas bien grande comparé à moi alors une fois le bras tendu elle ne pourra plus rien faire pour l'attraper. Tout à coup, au lieu de se jeter sur le mode d'emploi, Iroka-san se tourne en vitesse vers la table basse pour saisir un sachet en plastique.

« J’ai trouvé que votre attaque avait du vice. Bon courage pour la suite ! »

La fourbe ! Vile traitresse ! J'aurais peut-être fini par construire l'étagère avec ou sans plan mais il m'étais complètement impossible de le faire sans les vis. Pas besoin de mettre son nez dans le sac pour deviner ce qu'il contient puisque madame se charge de faire un jeu de mot pour me faire passer le message. J'aurais peut-être pu passer en vitesse chez moi voir si j'avais de quoi remplacer les pièces volées mais c'était un coup à se faire enfermer dehors par l'infirmière. L'autre option qu'il me restait était de récupérer celle que la jeune femme avait semble t'il cachée dans sa robe. Mouais non, je ne peux décemment pas faire ce genre de choses. C'est un coup à la faire crier au viol ça et je n'ai pas envie d'en arriver là et surtout pas pour des clous.

D'une certaine manière la situation m'amuse un peu et de l'autre côté le côté buté de la jeune femme commence à mettre mes nerfs à rudes épreuves. Je suis habitué à avoir le dernier mot et je n'ai absolument pas envie de déroger à cette règle aujourd'hui. Fierté masculine ou sale caractère, c'est à vous d'en juger.

Pendant ce temps, Iroka-san était reparti dans la cuisine pour aller chercher les tasses qu'elle avait dû abandonner quelques instants plus tôt pour ensuite les poser sur table non loin d'elle.

« Allez, lâche ce papier et viens le boire avant qu'il ne soit froid. »

Je soupire en l'entendant dire ça. J'ai l'impression qu'elle parle à un enfant qui ne veut pas cesser de faire des bêtises. Je veux bien que je me qualifiais de grand enfant il y a à peine quelques heures mais je ne disais pas ça dans ce sens-là. Avant d'accéder à se requête, je plie le plan pour le glisser à mon tour dans l'une de mes poches. Si je ne peux pas avoir les vis, tu n'auras pas le mode d'emploi. Puis je vais la rejoindre à table. Non je ne m'avoue pas vaincu, ce n'est qu'une légère trêve avant le round 2.

« J'accepte uniquement parce que c'est un crime de gâcher du café. » dis-je en saisissant la tasse et en laissant échapper un léger merci. Ce n'est pas parce qu'on est "en guerre" qu'il faut en oublier les politesses. « Par contre ne va pas croire que j'abandonne cette histoire de meuble. » continuais-je en prenant une première petite gorgée de café.

Hrp:
 

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Dim 8 Nov 2015 - 12:49

Hahaha! Alors Ogawa-san, on ne s’y attendait pas hein? Ça t’apprendra à sous-estimer les femmes, enceintes ou non. Du coin de l’œil, je surveille qu’il ne tente pas un nouvel assaut. Je doute fortement qu’il prévoit de récupérer les vis, que je viens de mettre en sécurité, mais je n’ai pas envie de le sous-estimer à mon tour. Pour avoir eut affaire avec Alessandro, je sais que certain homme ne recule devant rien, pour récupérer ce qu’ils veulent. Comme par exemple, poursuivre une jeune femme, la capturer et l’embrasser, avant de la jeter à l’eau… pour récupérer une carte mémoire avec une photo compromettante… Il m’avait prise de court ce soir là, je ne m’y attendais pas du tout… Peut-être parce que je ne le voyais pas encore comme « un homme », mais comme un jeune homme un peu enfantin, à ce moment-là… D’ailleurs, je me souviens avoir été énervée par la suite. Voler un baiser à une femme puis la jeter à l’eau. En voilà des manières !

Me rappeler ce souvenir me fait sourire, mais il se transforme vite en une douleur dans ma poitrine. Pourquoi fallait-il que je me remémore ça maintenant ? De nombreux autres souvenirs viennent se greffer à celui-ci et mon cœur a du mal à le supporter. Mes beaux souvenirs ressemblent plus à un rêve qu’autre chose à présent. La seule chose, qui me prouve le contraire, est la présence de deux petits êtres dans mon ventre. Suis-je sotte d’espérer le voir pousser la porte de l’appartement ? Ais-je le droit d’y croire ou bien est-ce de la folie ? Non… Ça tient plus de la torture de le faire… Oui, je suis une idiote d’y penser.


« J'accepte uniquement parce que c'est un crime de gâcher du café. »

La voix non loin de moi me fait sortir de mes pensées sombres. Mince ! N’oublie pas que tu n’es pas seule en ce moment! Tu lui as dis que ça allait en plus, c’est pas le moment de flancher !

Il me remercie avant de prendre la tasse. Je lui fais un petit sourire avant de m’asseoir en face de ma tasse de thé. Allez, je dois me ressaisir pour ne pas inquiéter Ogawa-san et mes enfants. Sois forte !


« Par contre ne va pas croire que j'abandonne cette histoire de meuble. »

« Hai, hai, allez, assieds toi déjà. On en reparlera plus tard de ce meuble, car je ne compte pas te laisser le faire à ma place. » dis-je avec un sourire plus sincère, avant de reprendre. « Alors ? Comment c’est passé ta journée ? Tout va bien à Kobe High School ? »

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Dim 8 Nov 2015 - 19:44

« Hai, hai, allez, assieds toi déjà. On en reparlera plus tard de ce meuble, car je ne compte pas te laisser le faire à ma place. »

Il faudra bien pourtant. Enfin, profitons de cette petite pause quelques instants avant de relancer les hostilités. Tout comme me le demande mon hôte, je me décide à m'installer sur la chaise en face d'elle.

« Alors ? Comment c'est passé ta journée ? Tout va bien à Kobe High School ? »

« Pas trop de bobos si c'est ce que tu veux savoir. Fukuda-san semble savoir parfaitement gérer la situation. »

Le doc' n'as certes pas la même approche qu'Iroka-san avec ses patients et on pourrait même dire qu'il s'amuse à les traumatiser un peu par moment mais tout ce passe bien dans l'ensemble. Je dis bien dans l'ensemble car il m'est arrivé de voir l'un de mes élèves revenir de son bref passage à l'infirmerie avec le visage encore plus blème qu'avant son départ. Si j'en crois les rumeurs, Fukuda-san avait encore dû faire peur à l'élève en lui racontant n'importe quoi. Halala, les vieux de cet établissement j'vous jure. Aucun respect pour les jeunes. *tousse*

« Ah, et il parait qu'il va bientôt y avoir une nouvelle cuistot à la cantine. J'espère qu'elle saura y faire dès miracle parce qu'on en a bien besoin. »

Je n'y suis aller que rarement et avec ce que je viens de dire je pense que la raison est assez évidente. Je me souviens que dans mon pensionnat à Osaka, il y avait quand même un meilleur niveau. Bon, la cuisinière ressemblait à un phoque et on avait pas trop envie de se taper causette avec mais ce n'était qu'un détail.

« Sinon pour ce qui est de ma journée et bien, on peut dire qu'elle a été calme du certaine manière. » Dis-je avant de boire une gorgée de café. « J'ai pu discuter un peu avec ma sœur avant de venir te voir. » Et j'ai pu maudire cent fois mon beau-frère sur le chemin du retour mais bref « Ah, et mon ex-femme revient vivre chez moi. Je préfère te prévenir au cas où tu tomberais sur elle en venant une fois à l'appart'. »

Je ne pense pas que ça choquera Jun de voir une femme sonner chez moi mais ayant dis à Iroka-san que je ne vivais avec personne, tomber sur une inconnue en pensant pouvoir simplement venir pour discuter avec moi pourrait mettre la future maman mal à l'aise.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Lun 9 Nov 2015 - 0:53

« Pas trop de bobos si c'est ce que tu veux savoir. Fukuda-san semble savoir parfaitement gérer la situation. »

Il semble seulement ? C’est sensé me rassurer ? Non parceque je le connais notre médecin scolaire. C’est limite si les enfants n’ont pas besoin d’aller faire un tour chez le psychologue ensuite… Et quand on voit le psy, on se demande s’ils sont entre de bonnes mains… Ania, mais pourquoi es-tu partie ? En toi j’avais une pleine confiance. Ça doit être à cause des cheveux… Le bleu cyan n’est pas assez naturel pour moi. Oh ! Bien sûr, il y a des exceptions, ça va parfaitement à mon petit Senji-kun. Le cyan lui sied à merveille~

« Ah, et il parait qu'il va bientôt y avoir une nouvelle cuistot à la cantine. J'espère qu'elle saura y faire dès miracle parce qu'on en a bien besoin. »

« Vraiment ?! Mais qu’elle merveilleuse nouvelle! Les plats de Hatsushima-san sont loin d’être mauvais, mais un peu plus d’amour et d’attention, dans leur préparation, ne serait pas du luxe. J’espère que la nouvelle cuisinière sera plus passionnée ! Dommage que je ne puisse faire sa connaissance lors de son arrivée… »

Pourquoi fallait-il qu’un tel événement survienne lorsque je n’ai pas accès au campus ? Je suis sûre que Hatsushima-san attendait mon congé pour annoncer son départ et me « punir », de faire des réserves de petits gâteaux à l’infirmerie. Je les prends pour mes élèves en hypoglycémie ! C’est important qu’ils aient un apport en sucre ! Une fois l’heure du repas passé, les gâteaux sont plus utiles à l’infirmerie qu’au réfectoire. Et ce n’est pas parce que, selon elle, je puisse les manger en cachette. C’est faux ! Je mange mes propres friandises… Bon parfois j’oublie et j’emprunte aux élèves, mais c’est rare !

« Sinon pour ce qui est de ma journée et bien, on peut dire qu'elle a été calme du certaine manière. J'ai pu discuter un peu avec ma sœur avant de venir te voir. »

Je l’écoute en portant la tasse de thé à mes lèvres et souris en l’entendant parler de sa sœur. Nous n’avons pas discuté très souvent, mais il n’est pas rare que le nom Chiemi, fasse irruption dans la conversation. Je ne l’ai jamais rencontrée, mais vu comment Ogawa-san en parle, elle doit être une personne formidable.

« Ah, et mon ex-femme revient vivre chez moi. Je préfère te prévenir au cas où tu tomberais sur elle en venant une fois à l'appart'. »

Mes yeux s’ouvrent de surprise à cette déclaration. Son ex-femme revient ? Mais c’est une superbe nouvelle pour lui ! Il en a de la chance. J’espère que tout ira bien pour eux. Ogawa-san aussi est quelqu’un de bien, il mérite d’être heureux. J’avale mon thé et lui sourit sincèrement.

« Oh ! C’est une excellente nouvelle ! Félicitations ! C’est bien si tout s’arrange pour toi ! »

Je porte au nouveau la boisson chaude à mes lèvres, contente d’apprendre que l’amour existe toujours dans ce monde. Mon dieu… Mais qu’y a-t-il dans ce thé pour que je pense un truc comme ça. Je me retiens de rire de ma bêtise intérieure. Un peu plus et je porte des robes à fleurs assorties avec les marguerites que j’aurais dans mes cheveux. Sakuhippie ! Non, ne rigole pas, tu vas passer pour une folle.

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Lun 9 Nov 2015 - 11:11

« Oh ! C'est une excellente nouvelle ! Félicitations ! C'est bien si tout s'arrange pour toi ! »

« Hein ? » Laissais-je échapper.

Sur le moment je ne compris pas tout de suite ce qu'elle voulait dire par là ainsi après avoir repassé mentalement ce que je venais de dire ainsi que la réaction d'Iroka-san je compris où j'avais fait une erreur. Vu comme je lui avais dis cela, il n'est pas étonnant qu'elle pense à une éventuelle remise en couple. C'est vrai que ce n'est pas tous les jours que d'anciens mari et femme se remette à partager le même domicile. Mais bon, comme l'avait dit Chiemi, elle et moi nous entendions toujours à merveille malgré la séparation. Le problème de nos horaires de travail ne s'était pas amélioré avec le temps mais il nous arrivais encore de nous téléphoner de tant en tant pour prendre des nouvelles. On en était revenu au stade des bons amis et la situation nous convenait parfaitement à tout les deux. C'est d'ailleurs l'une des principales raisons qui m'a décider d'accepter une nouvelle cohabitation. Et puis, après notre divorce je lui avais malgré tout précisé qu'elle pouvait rester à l'appart jusqu'à ce qu'elle ai trouvé autre chose mais elle avait décliné mon offre et voilà où nous en sommes maintenant.

« Ce n'est pas ce que tu penses, elle ne revient que pour un moment le temps de trouver un nouvel appartement. » précisais-je.

Et quand le moment sera venu elle va sans doute reprendre son morfale sur patte avec elle. Ca va me faire un vide de ne plus entendre ses ronflements à longueur de temps. Mais par contre je serais bien content de ne plus me prendre des coups de pattes dans le visage le matin quand monsieur décide soit de me réveiller soit de faire la sieste juste à côté de mon oreiller et de gigoter pendant son sommeil paradoxal. Enfin, j'ai encore le temps avant de penser à tout ça.

« Je ne vois pas l'intérêt de se remettre avec l'une de ses ex de toute façon, ce n'est pas pour rien que nous avons divorcer » Dis-je avant de boire mon café.

En effet, à quoi ça sert de retourner avec quelqu'un qui ne nous a pas convenu la première fois. Je suis du genre à ne pas vraiment croire que les gens puissent changé à moins qu'il ne leur arrive un évènement particulier qui pourrait tout bouleverser. Je ne sais pas si Iroka-san considérait maintenant le père de ses enfants comme un ex compagnon mais si c'était le cas, je ne disais pas ça pour la blesser. J'espère pour elle et ses enfants qu'il reviendra quand il aura enfin accepté l'idée d'assumer sa paternité mais à la place de l'infirmière j'aurais peur qu'il refasse une autre bourde dans le genre.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Lun 9 Nov 2015 - 19:42

Luttant pour ne pas rire et, par la même occasion, m’étouffer avec mon thé, je ne fais pas attention à la surprise de mon invité. Dans mon monde à moi, il n’y a que des poneys, ils mangent des arcs-en-ciel et… je commence à m’inquiéter de ce qu’il y a dans le thé. La dernière fois que j’ai eut une vision dans le genre, c’était quand je prenais encore des médocs contre la dépression. Les gros cachets, pas les petits, sinon ce n’était pas assez efficace. Oui, je ne fais jamais les choses à moitié, la preuve, je vais avoir des jumeaux !

« Ce n'est pas ce que tu penses, elle ne revient que pour un moment le temps de trouver un nouvel appartement. »

Mon cerveau se stoppe et je lève doucement les yeux, de la tasse jusqu’à ceux de Ryosuke. Redémarrage d’urgence et analyse des données erronées. Elle revient le temps de trouver un nouvel appartement… C’est tout ? Revenir chez son ex-mari juste pour ça, ce n’est pas un peu… cruel ? Et il accepte parfaitement qu’elle le fasse, avec le sourire ? Le pauvre… Si Alessandro venait me faire ça, je ne sais pas du tout si je serais capable de garder le sourire.

« Je ne vois pas l'intérêt de se remettre avec l'une de ses ex de toute façon, ce n'est pas pour rien que nous avons divorcer »

Game Over… Ok… Ne pas le prendre pour soi, surtout pas… Avec ça, c’est déjà un peu plus clair. Soit c’est lui qui est partit et serait un vrai salaud, de lui donner de faux espoirs. Soit c’est d’un commun accord et ils s’entendent bien. Comme je n’ai pas envie de voir Ogawa-san comme un homme sans-cœur, je penche plus pour la seconde option.

Il n’a pas tout à fait tort au sujet de se remettre en couple avec la même personne… mais il y a parfois des situations où la séparation est dû à des circonstances atténuantes. Du coup, ce n’est pas toujours un mal de se redonner une chance, si ? Il m’a dit que c’était fini mais, à part ses vêtements, il n’a rien récupéré de sa chambre. Ai-je le droit d’espérer un retour ? Je pense que, sans le vouloir, je l’ai blessé et il essaie de se soigner en recherchant son frère. Trouvera-t-il Alessio à Kobe après tout ce temps ? S’il le retrouve, reviendra-t-il ici ou restera-t-il avec son frère ? Pense-t-il encore un peu à moi ?

Une sensation humide sur ma main, me fait réaliser qu’une larme a coulé. Et merde… Maudites hormones de grossesse ! Elles ne me rendent pas la tâche plus facile elles non plus ! Et voilà que d’être passé de la joie à la tristesse, je commence à être énervée… J’essuie d’un revers de main ma joue et fais un petit sourire à Ryosuke.


« Désolée, j’ai une poussière dans l’œil je crois. »

Peu de chance qu’il gobe l’affaire mais tant pis. Je n’ai pas envie de lui montrer que je ne vais pas aussi bien que j’en avais l’air, lorsqu’il est entré. Tant que je m’occupe et que je n’y pense pas, je vais bien mais si je m’arrête… Voilà ce que ça à tendance à donner… Je bois un peu de thé en fermant les yeux, puis je pose mon regard sur la future étagère.

« Un compromis, ça t’irai ? » dis-je en souriant un peu, prête à m’occuper l’esprit autrement.

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Mar 10 Nov 2015 - 0:46

En relevant la tête vers Iroka-san, je remarque qu'une larme commence à tracer son chemin jusqu'à partir s'écraser sur sa main. Je crois que j'ai bel et bien touché une corde sensible en disant cela. Une fois de plus je maudis mon manque de tact. Ce n'était pas le genre de choses à dire en ce moment devant elle.

« Tout va bien Iroka-san ? » M'inquiétais-je.

« Désolée, j'ai une poussière dans l'œil je crois. »

Je n'y crois pas une seconde mais pas besoin de remuer le couteau dans la plaie en lui demandant des explications, j'en avais déjà bien assez fait comme ça. Si elle voulait en parler elle le ferait d'elle même comme elle l'avait fait le mois passé sur le toit de l'immeuble. Je commence malgré tout à me dire qu'elle ne va peut-être pas aussi bien qu'elle semble vouloir me le faire croire. Je passerais plus souvent pour en être certain. En plus de ça, avec un peu de chance, Si je ne réussi pas à la convaincre aujourd'hui, elle me permettra peut-être enfin de terminer ses meubles l'un de ces jours.

« Un compromis, ça t'irai ? » Dit-elle après avoir détourné les yeux vers le début d'étagère et avoir de nouveau laissé un sourire apparaitre sur son visage.

Je suivis quelques instants son regard avant de finalement le reposer sur elle. Un Compromis ? En disant cela elle attisait ma curiosité. J'imagine qu'elle acceptera enfin de me rendre les vis qu'elle avait cachée dans sa robe et que je pourrais enfin me mettre au travail mais que pouvait-elle bien me demander en échange de ça ?

« Quel genre de compromis ? »

Hrp:
 

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Mar 10 Nov 2015 - 22:00

Forcément, ma larme l’a inquiété et je doute que mon excuse, peu crédible, l’ait convaincu… J’espère qu’il ne se sent pas mal par rapport à ce qu’il a dit, ce n’est pas vraiment de sa faute. Je suis un peu trop émotive depuis plusieurs mois, je me demande bien pourquoi… Ma seule solution est de m’occuper l’esprit autrement et pour ça, je n’ai pas plusieurs solution.

Je vois bien que j’ai attisé sa curiosité avec ma demande de compromis. Il a dû comprendre que cela concernait le meuble et, comme il semble plus que décidé à le monter, forcément ça l’intéresse. S’il n’accepte pas, nous camperons sûrement sur nos positions et cela risque de durer très longtemps.

Sourire aux lèvres, je bois une gorgée de thé, puis lui propose peut-être la solution à nos problèmes.


« Eh bien. J’accepte de te remettre les vis, à condition, que je participe également au montage de l’étagère. »

En fait, c’est un compromis tout en en étant pas un car, s’il refuse, j’irai tout simplement m’occuper autrement. Mon linge m’attend dans le sèche-linge après tout. Je lui proposes cela, uniquement pour satisfaire son ego masculin. Il aurait peut-être l’impression d’avoir gagné comme ça. C’est un peu mesquin mais… ça m’amuse. Les yeux dans les yeux, je porte la tasse à mes lèvres et termine ma boisson, prête à m’occuper autrement, qu’il approuve ou non~

« Alors ? Qu'est-ce que tu en dis ? »

Hrp:
 

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Jeu 12 Nov 2015 - 19:40

La patience n'est pas vraiment mon fort et quand Iroka-san marque une pause pour boire tranquillement son thé ça m'agace légèrement. Pourtant cela ne dure que ... cinq ou dix secondes ? Il faudrait vraiment que je passe chez le psy un jour pour m'apprendre à être un peu plus relax. Même si personnellement je doute que cela soit l'une de ses spécialités. Enfin, je verrais bien ça un jour ou l'autre

Eh bien. J'accepte de te remettre les vis, à condition, que je participe également au montage de l'étagère. »

J'avais bien raison pour l'histoire des vis mais sa contrepartie m'étonnait un peu. Mais bon, à quoi je m'attendais de la part d'une femme avec un caractère pareil. A bien y réfléchir, je commence à me dire que la voir sagement s'installer dans le fauteuil à attendre que je termine le travail était une idée stupide. La faire plier semble ne pas être une chose aisée et c'est bien dommage. J'ai comme l'impression qu'au prochain désaccord dans le genre, le même scénario se reproduira. Ah les femmes je vous jure. C'était bien plus facile avec Jun et Chiemi, avec elle je savais parfaitement me faire entendre sans aucun problème.

« Alors ? Qu'est-ce que tu en dis ? »

J'hésite un moment à accepter sa proposition. La laisser participer ? Hum ... Bon, je n'ai pas vraiment le choix j'imagine. Par contre, interdiction formel qu'elle fasse des choses trop physiques ! S'occuper du mode d'emploi ok, me passer les outils voir les petites pièces ok mais pour ce qui est des charges lourdes ou encombrantes elle n'a pas intérêt à faire du zèle.

« Bon, marcher conclut mais tu n'as pas intérêt à en faire trop, je te surveille. »

Je termine mon café et après avoir reposé ma tasse je me décide enfin à sortir le mode d'emploi de ma poche pour le lui rendre. Non sans avoir rapidement jeté un coup d'œil dessus au préalable. Il fallait bien que je sache quelle pièce prendre au tout début après tout.

« Je te laisse me donner les directives et continuer à t'occuper des petites pièces mais tu me laisse m'occuper du reste. »

A ces mots, je me lève et je pars rejoindre la table basse et le début de construction. Je trouve directement les pièces que je cherche et prend la peine de trier les plus grandes dans l'ordre d'assemblage. Autant faire bien les choses et fonctionner par un ordre logique.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Lun 16 Nov 2015 - 19:25

Aah~ Le suspense, j’ai toujours aimé voir l’impatience grandir sur le visage de mon interlocuteur. C’est amusant et donne une espèce de satisfaction personnelle qui, combiné à la chaleur de mon thé, m’aide à me reprendre. À ma proposition, il semble hésiter et ça me fait sourire. À prendre ou à laisser, attention j’ai enclenché le chronomètre, je l’annule dans cinq… quatre… trois… deux…

« Bon, marcher conclut mais tu n'as pas intérêt à en faire trop, je te surveille. »

« Moi ? En faire trop ? Ce n’est pas mon genre voyons~ » dis-je en plaisantant pendant qu’il termine sa tasse de café.

Tel des parrains en plein trafic, chacun sort sa marchandise. Je lui donne les vis et il me remet le plan. Deal complete~


« Je te laisse me donner les directives et continuer à t'occuper des petites pièces mais tu me laisse m'occuper du reste. »

« Oui mon capitaine ! »

Je me lève et me dirige, notice en main, en direction du canapé. Je me réinstalle à ma place, à côté de mes minis constructions, et l’activité manuelle reprend là où elle s’était arrêtée. Le seul changement, c’est qu’elle se fait non pas à deux mais à quatre mains. Entre deux directives, je prépare ce qu’il aura besoin pour la prochaine étape et je monte les petites pièces.

En peu de temps, nous terminons de tout assembler et je m’étire. Ça c’est fait ! Maintenant, l’amener dans la future chambre des mini-Irokas, chose que je ne peux absolument pas faire… Je me lève et sourit à Ogawa-san avant de lui en faire la demande.


« Est-ce que tu pourrais l’amener dans la chambre des petits ? C’est à droite dans le couloir du fond. La porte est ouverte, tu ne peux pas te tromper. »

Je lui fais des yeux de biche pour être bien sûre qu’il accepte et, une fois qu’il est en route, je regarde autour de moi. Mmm… Je vais ranger le carton vide dans la buanderie. J’attrape le carton, devenu tout léger, et je vais dans la… petite pièce… Non, ça va me gêner pour mon lin- Ah ! Mon linge ! J’ai faillit l’oublier celui-là. Je glisse mon panier à linge, sous le hublot et l’ouvre. Comme je ne peux pas me pencher pour attraper le linge, je prends une espèce de grande pince, que j’ai trouvée sur internet, et je m’en sers pour sortir les vêtements. Pas très conventionnel, mais ça limite mes efforts. Il en va de même pour transporter la panier, avec les vêtements dedans, il est trop lourd pour que je me permette de le porter. Du coup, j’ai acheté un skateboard et le panier ne bouge pas de sur celui-ci. Appelez-moi Mc Sakura ! Il faut bien s’adapter pour continuer à vivre !

plan de l'appart:
 

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 21 Nov 2015 - 0:50

« Oui mon capitaine ! » Dit-elle en venant me rejoindre.

Ouf ! Je m'attendais déjà à ce qu'elle essaye de négocier mais ce ne sera pas nécessaire apparemment. Encore heureux sinon on était repartit pour une heure de "dispute" inutiles. Avec tout le matériel nécessaire et un co-pilote pour m'aider dans ce moment bricolage, les choses avançaient assez rapidement. Elle me donnait les pièces ainsi que les outils quand je les lui demandais et cela m'évitait de devoir chercher à tout va l'endroit où j'avais pu les déposer quelques instants auparavant. Trier le matériel c'est bien, le retrouver pendant l'ouvrage c'est mieux ! Enfin, tout ça pour dire qu'en peu de temps, ce qui n'était au début qu'un amas de planches et de vis finit enfin par prendre forme. On pouvait enfin voir apparaitre devant nous l'étagère représentée sur le mode d'emploi et je peux dire que j'étais plutôt fière du résultat. Bon, je n'ai aucun mérite, je n'ai fait que suivre les indications d'une notice mais quand même. Quand on voit que certains réussissent à transformer une étagère en banc parce qu'ils ne font pas attention aux indications ...

« Est-ce que tu pourrais l'amener dans la chambre des petits ? C'est à droite dans le couloir du fond. La porte est ouverte, tu ne peux pas te tromper. »

Pas besoin de me le demander ou de faire les yeux doux madame l'infirmière, c'est déjà ce que je comptais faire. Je n'allais pas laisser ça en plein milieu de ton salon avec le risque que tu te mettes en tête l'idée de la déplacer une fois que j'aurais le dos tourné. Elle ne semble pas très lourde mais ce n'est pas une raison.

« Pas de soucis, je fais ça tout de suite. » dis-je en attrapant le meuble.

Donc, à droite, fond du couloir, porte ouverte ... ok c'est bon, trouvé ! Comme je le disais, l'étagère n'était vraiment pas difficile à déplacer et je ne pris pas beaucoup de temps pour rejoindre la chambre des Mini-Iroka. Comme elle me l'avait dit lors de notre discussion le mois passé, l'un des lits était déjà monté dans la pièce et n'attendait plus qu'à être rejoins par son jumeau. Peut-être qu'on aurait le temps de s'en occuper aujourd'hui par la même occasion. En essayant de déposer l'étagère délicatement sur le sol, cette dernière m'échappe des mains à quelques centimètres du sol. Heureusement qu'elle avait presque atteint son but car je ne veux même pas imaginer le boucan qu'elle aurait fait si elle était tombée de plus haut. Même s'il y a peu de chance qu'elle se soit amoché dans sa micro-chute, je l'inspecte malgré tout en vitesse pour m'en assurer. Non c'est bon, pas de bobo pour l'étagère. Par contre, ça ne semble pas être mon cas. C'est ce que je constate en regardant ma main en tout cas. J'avais une légère coupure sur l'un de mes doigts mais rien de bien méchant. Ca saigne seulement un peu sur le coup d'ici cinq minutes on y verra plus rien.

Bon, ce n'est pas tout ça mais elle est partie où la miss baudruche ? Je sors tranquillement de la chambre d'enfant et pars à la recherche d'Iroka-san. La trouver ne fut pas une chose difficile mais par contre réussir à comprendre ce qu'elle faisait avec une perche et un skate-board dans sa buanderie ... Hum ... ok... J'imagine que ce genre de choses est normal dans la vie d'une infirmière shooté au sucre...

« Je peux savoir ce que tu fais ? » dis-je après l'avoir inspecté silencieusement quelques instants. J'ai l'impression de voir un gosse jouer à la pêche aux canards dans la machine à laver ... Franchement, elle en a de ses idées celle-là.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 21 Nov 2015 - 11:53

Tout en chantonnant un peu, j’attrape mon linge et le mets dans ma panière. Même si c’est plus long de le faire comme ça, je dois avouer que ça ne me dérange pas car c’est assez amusant. Du moins, moi, ça m’amuse et tant mieux dans un sens ! Imaginez si c’était chiant ! Ça serait une véritable corvée de faire ma lessive !! J’ai presque fini de transférer mon linge, lorsqu’une voix grave vient me sortir de mon état d’amusement. Je le regarde, il me regarde, je regarde ma pince, j’ai l’impression qu’elle me regarde, je regarde Ogawa-san, je rougis…

« Euh… Je termine ma lessive en vidant mon sèche-linge ? »

J’avoue que là, je me sens un bête avec ma pince donc je libère le linge et la mets dans mon dos. Lorsque j’ai trouvé ce système, je ne pensais pas qu’un jour, quelqu’un me verrai faire… La honte… Je pose mon regard fuyant sur le linge restant dans la machine et  je soupire.

« C’est pas très conventionnel mais ça m’évite de faire des efforts pour les tâches quotidiennes… »

S’il ne le pensait pas encore, ça y est, il doit me prendre pour une folle… Comme une bonne partie des élèves de l’établissement, après l’épisode où j’ai lancé Norbert au milieu de la pièce et brandit un tabouret sur une élève… Il y a aussi la course poursuite, déguisée à la Jessica Rabbit, dans les couloirs de l’hôtel à Hawaii… et le séjour à Dynaland aussi… Je soupire à nouveau et reprends moins joyeusement ce que j’étais en train de faire. Il faut bien que je termine.

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 21 Nov 2015 - 22:14

J'ai l'impression de l'avoir un peu surpris dans sa manœuvre. Est-ce parce qu'elle me regarde avec les yeux comme deux ronds de flan ou est-ce parce qu'elle se met à inspecter sa pince comme si elle venait de se rendre compte de la situation dans laquelle je venais de la surprendre. Je crois que cette image restera dans ma tête un moment. Déjà que pendant la chasse au trésor dans l'enceinte du lycée je l'avais vu sortir d'un placard de l'infirmerie et s'enfuir tel le Dr zoidberg de Futurama, maintenant je la voyais en pleine de partie de pêche ... mouais. Et c'est quoi ce skateboard ? Elle a été en chercher un exprès pour ce genre d'activité ? Hum... certainement. Je ne pense pas qu'elle est du genre à dévaler les trottoirs de Kobe sur une planche à roulette.

« Euh… Je termine ma lessive en vidant mon sèche-linge ? »

... No comment.

« C'est pas très conventionnel mais ça m'évite de faire des efforts pour les tâches quotidiennes… »

Pas très conventionnel ? Quel euphémisme ! Je n'aurais jamais crus que ce genre d'astuce pouvait exister. Un truc de femme enceinte ou de paraplégique j'imagine, il fallait bien s'adapter à son état après tout. Au moins, elle ne prenait pas le risque de se baisser toute les deux minutes et de faire un cumulet en avant. Je veux bien admettre qu'elle est plus que ronde pour le moment mais il vaudrait mieux éviter qu'elle se prenne pour une boule de bowling. Par contre il y a des façons de nettoyer son linge quand on est incapable de le faire soi même. Pour le fréquenter très souvent, je sais qu'il y a un lavomatic pas très loin de l'appartement et je pense que ça ne dois pas être dur de trouver quelqu'un pour l'aider avec les vêtement ne serais-ce que pour quelques minutes et ce, même si le respect commence petit à petit à se perdre de nos jour.

« Tu sais, il y à une laverie pas loin de l'appart'. Je crois que tu aurais bien plus facile de demander à quelqu'un quelques minutes pour t'aider la-bas plutôt que partir à la pêche avec ta pince et ton skateboard. » Dis-je en m'accoudant contre le cadrage de la porte.

Mieux vaut une petite promenade qu'un risque qu'elle ne se rétame la figure en marchant malencontreusement sur la planche. Enfin, au moins j'apprécie le fait qu'elle se ménage un peu pendant l'une de ses corvées.

« Sinon j'y fait un tour tout les samedi matin donc si tu veux je peux m'en occuper pour toi au passage. »

Un sac de linge en plus ou en moins, ça ne fait pas grande différence. Et puis, ce n'est pas comme si j'étais gêné de m'occuper de vêtements d'une femme. J'ai été marié après tout donc j'étais habitué à ce genre de chose. Et puis au pire, je ne fait que tout tasser dans la machine, ce n'est pas comme si j'allais prêter attention à ce que contient son sac. Ça ne m’intéresse pas plus que ça et je ne suis pas un pervers dans l'âme.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Lun 23 Nov 2015 - 0:00

Oui, je me doute bien que ma réponse ne lui convient pas mais il devra faire avec. Il devrait être content d’ailleurs, que je fasse attention à ce que je fais ! C’est un peu lui l’un des premiers à me le répéter sans cesse. Force pas trop, n’hésites pas à demander si c’est difficile, je vais monter tes meubles car j’ai pas confiance. Bah là, c’est pas trop difficile et c’est pas compliqué à mettre en place et j’ai rien de lourd à porter. Il ne peut RIEN DIRE ! Voilà !

Il s’approche de la porte et je sens venir la réflexion sur le fait que j’en fais trop. À moins qu’il ne me demande de me pousser pour qu’il le fasse lui, par pitier pour mon matos. Ou bien les deux… Essaie de touche mon linge et c’est toi que je pince ‼


« Tu sais, il y à une laverie pas loin de l'appart'. Je crois que tu aurais bien plus facile de demander à quelqu'un quelques minutes pour t'aider la-bas plutôt que partir à la pêche avec ta pince et ton skateboard. »

Première option ! Non mais la laverie… Plus facile ? Quelle plaisanterie ! J’en lève les yeux au plafond tellement je trouve cette idée absurde. Et ça me parle de pas faire d’effort ! Et je fais comment pour amener mon linge jusque là-bas ? Gros malin ! Porter le sac de linge, descendre les escaliers, marcher jusqu’au lavo’matic, si j’ai de l’aide on oublie le fait de vider le sac et le remplir à nouveau mais il reste à retourner à l’appart et monter les escaliers. Il pense vraiment que je serais plus reposée avec ça ?

« Sinon j'y fait un tour tout les samedi matin donc si tu veux je peux m'en occuper pour toi au passage. »

Alors là, c’est le pompon ! Le summun du summun ! La cerise sur le gâteau ! S’en occuper pour moi ? Prendre mon linge et le laver à ma place dans un lieu public ? Et c’est moi qui suis folle ? J’y crois pas ! Non mais comme si j’allais lui dire : « Bien sûr ! Je serais très heureuse que vous me laviez mes vêtements et dessous ! » car OUI ! S’il n’y avait que chemisier, pantalon et robe, à la limite… Mais non, il y a aussi mes soutifs, shortys et petites culottes dans le lot hein !

Non mais franchement ! Si tu as trop de succès à la laverie avec toutes les demoiselles à la recherche du parfait mari, n’utilise pas mes culottes pour les faire fuir ! Tss ! J’te jure ! Tout en mettant la dernière chaussette dans le panier, j’en rigole presque de l’imaginer en train de se faire encercler par des fangirls. Bref, trève de plaisanterie, il est temps de lui faire savoir que son plan a échoué.


« Mais quel humour Ogawa-san ! Comme si j’allais te laisser prendre mon linge. Haha ! Après le coup de la laverie de quartier plus « simple » pour moi, alors que ça me fatiguerais sûrement plus, voilà que tu parles de laver mon linge. Hors de question. »

Je ferme le hublot, attrape le skate avec ma pince et commence à le tirer derrière moi. Si ça c’est pas simple et non épuisant, je n’y comprends rien. Je passe devant lui et direction la table à repasser, déjà en place à côté du coin cuisine. Ouais, je ne l’ai pas bougée depuis la dernière fois. La trimballer de la buanderie comme ça, je s’avais déjà que je galèrerais, donc j’avais anticipé. Qu’est-ce que tu dis de ça le prof ? Hein ?

« Mon linge, c’est ma machine qui s’en occupe et ça n’est pas négociable. »

Pas la peine d’essayer de mon convaincre, je ne flancherai pas cette fois-ci. J’allais appuyer sur le bouton On de mon fer, par automatisme, mais je me ravise vite. Je ferais ça plus tard. Il ne faut pas que j’oublie que c’est mon invité à la base ! Laissant mon linge de côté et la pince sur la table à repasser, je me dirige vers la table pour me servir un verre d’eau.

« Tu veux un truc à boire ? J’ai une cafetière isotherme donc le café doit encore être chaud, si tu en veux. Je n’en bois pas trop car il ne faut pas abuser de la caféine lors d’une grossesse. N’hésites pas à te servir. »

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Mar 24 Nov 2015 - 0:17

Si j'en crois sa réaction, avant même que je ne termine mes phrases Iroka-san trouvait déjà mon idée ridicule. Bah, chacun sa technique madame baudruche. Ce n'est pas moi qui ressemble à un ballon après tout.

« Mais quel humour Ogawa-san ! Comme si j'allais te laisser prendre mon linge. Haha ! Après le coup de la laverie de quartier plus « simple » pour moi, alors que ça me fatiguerait sûrement plus, voilà que tu parles de laver mon linge. Hors de question. »

Hum ? Plus difficile ? Ah oui, c'est vrai qu'il y avait les escaliers de l'immeuble à descendre avant d'arriver en bas. Je passe tellement mon temps à les monter et à les descendre que je n'y fais plus vraiment attention. Avec le temps c'est devenu un automatisme pour moi, d'autant plus que je ne montais pas un étage mais quatre.

Par la suite, la jeune femme passe devant moi tout en tirant le skate-board avec sa pince. C'est vrai qu'à la réflexion ce n'était pas si mal comme astuce. Au moins ça lui évitait de prendre le panier à linge à pleine mains. Bien évidemment, je n'allais pas rester là planté devant sa buanderie donc je la suivis de nouveaux dans la cuisine.

« Mon linge, c'est ma machine qui s'en occupe et ça n'est pas négociable. »

Bon, j'abandonne une fois de plus non sans oublier de soupirer par la même occasion. Si elle veut continuer à se battre avecson attirails elle fait comme elle veut. Si je la laisse faire aussi facilement, c'est surtout parce que je me dis que je commence peut-être à en faire de trop. Il vaudrait mieux éviter qu'elle devienne une Chiemi numéro deux sinon ça deviendra ingérable pour moi et certainement trop envahissant pour l'infirmière. Enfin, à mon âge il est difficile de perdre ses mauvaises habitudes.

« Reçus cinq sur cinq chef. »

A un instant je crus qu'elle allait commencer son repassage mais elle sembla changer rapidement d'idée. Elle ne devait pas se gêner pour moi. Ca ne me dérange pas qu'elle s'occupe de ce genre de choses en ma présence. Ce n'est pas trop fatiguant donc je n'ai rien à en dire cette fois-ci.

« Tu veux un truc à boire ? J'ai une cafetière isotherme donc le café doit encore être chaud, si tu en veux. Je n'en bois pas trop car il ne faut pas abuser de la caféine lors d'une grossesse. N'hésites pas à te servir. » Dit-elle après s'être servit un verre d'eau.

Café ? Elle a bien dit café ? C'est bien l'une des rares choses qui me donne la force de me lever le matin et de me permettre de faire de courtes nuits le soir. Vous devriez voir ma tête quand on dit ce mot magique dans la salle des prof'. Même si j'étais en pleine sieste à cet instant, je me réveillais automatiquement en entendant le bruit de la machine à café. Selon l'une de mes collègues, je me redressais droit comme un I tel un surikate dans ces moments-là. J'avoue que je serais curieux de voir ma tête pour me faire une idée de ce qu'elle avance.

« Alors là, je ne dis jamais non à une tasse de café. »

Tout comme elle venait de me le proposer, Je repris la tasse que j'avais utilisé il y a peu et je partis me servir dans la cuisine.

« En fait, ça fait un moment que j'y pense mais tu peux m'appeler par mon prénom si tu veux. » Dis-je tout en m'appuyant contre le plan de travail.

Ah force de souvent passer la voir je commence à la connaitre un peu après tout. De plus, je suis habitué à ne pas appeler les gens par leur nom de famille. Une habitude que j'avais prise lors de mes études à Londres. Je sais bien que c'est moins courant pour les Japonais mais bon, on s'y fait vite.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Mar 24 Nov 2015 - 23:09

Il soupire, signe de résignation. Je m’attendais à un peu plus de répondant de sa part, mais tant mieux, ça fait une victoire de plus à mon actif ! Sakui 2 – Ogawa-san 0 ! héhéhéhé !

« Reçus cinq sur cinq chef. »

Chef ? Oooh~ J’aime quand on m’appelle comme ça~ Ça me fait penser à mes petits aventuriers. Ils le prennent très au sérieux et on a même pensé à se donner des noms d’aventuriers ! Evidemment, moi, ils m’ont nommé Guild Master. Logique lorsque l’on tient la présidence d’un tel club. J’espère qu’ils auront pleins d’aventures à me raconter, à mon retour. Leur compte-rendus pour Hanako-san était très amusant ! Il faudrait que je réfléchisse à d’autres missions que je pourrais leur donner. Je pourrais faire les mots et demander à Ogawa-san de les déposer dans leur casier pour moi. Je ne pense pas que ça le dérangera. S’il refuse, il me suffira de dire « J’irais le faire moi-même dans ce cas » pour qu’il accepte. Du moins, je pense que ça devrait fonctionner. Bref, nous n’en sommes pas là. Pour le moment, j’ai soif.

Je lui propose à peine le café, qu’il change d’attitude. Comment peut-on aimer à ce point le café ? C’est quelque chose quand même ! Je dirais que c’est un point faible conséquent lors d’une bataille… Bon, je dois être tout aussi vulnérable avec la nourriture. Caballero-san aurait vite fait de me vaincre avec ses petits plats. Le paradis à chaque bouchée !

Tout en buvant mon verre d’eau, je suis du regard le caféïnomane. Un peu plus et je pourrais presque l’imaginer en train de sautiller, en direction de la cuisine. La vision est assez hilarante mais je me contiens sans aucun problème. Je prend une nouvelle gorgée et…


« En fait, ça fait un moment que j'y pense mais tu peux m'appeler par mon prénom si tu veux. »

… là j’avale de travers. Du coup, je tousse un peu avant de reprendre ma respiration, une larme à l’œil. Ça va pas de dire ça comme ça, d’un coup, sans aucunes transitions ? C’est vrai quoi ! Quel est le rapport entre la lessive, le café et s’appeler par nos prénoms ? Perso, je ne vois pas. Bref, j’ai été surprise mais il faut que je réponde à présent : Prénom ou pas prénom ? Pour les étrangers, en général, je ne me pose pas de question. Ils n’ont pas vraiment l’habitude des formalités alors Ania, Alessio et Alessandro… Bon pour les deux derniers, c’est aussi parce qu’à l’appellation «  Adamo-san », les deux se retournaient. Vive les frères ! Là, c’est un peu différent, Ogawa-san est Japonais et a les mêmes valeurs que moi au niveau des formalités. Je suppose que, vu que nous nous tutoyons déjà et qu’il m’aide beaucoup, nous sommes assez proches pour ça.

Après cette longue réflexion, de quelques secondes seulement, je lui souris.


« D’accord. Donc… Ryosuke ou Ryosuke-san ? Tu peux m’appeler par mon prénom également. »

Ça sonne un peu bizarre de l’appeler comme ça mais, en même temps, j’en suis contente. C’est étrange comme un simple prénom peu donner l’impression d’être devenu plus proche d’une personne. Nous sommes passés de bonnes connaissances, collègues et voisins à amis proches. C’est une bonne évolution.

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Jeu 26 Nov 2015 - 0:47

Je venais à peine de terminer ma phrase qu'Iroka-san s'étouffa presque avec son verre. Qu'est-ce que j'ai dit de mal ? Bah, ce qui est dit est dit mais je ne comprend pas pourquoi elle a une réaction aussi excessive. La surprise, Cela ne fait aucun doute mais si ce n'est que ça ... Quoi qu'il en soit j'aurais peut-être dû attendre que son verre d'eau soit loin de ses lèvres. Je le saurais pour la prochaine fois que je dirais un truc dans le genre. Ca évitera qu'elle se noie dedans à cause du choc.

« Ca va ? » Dis-je en m'inquiétant légèrement. ... Apparemment oui.

Pour en revenir à ce que je venais de lui dire, pour moi un nom, un prénom, ce n'était rien qu'un mot qui servait à nous définir alors je n'y attachais pas plus d'importance que ça. Même si dans ma jeunesse j'avais, comme tout japonais, été habitué à utiliser les suffixes distinctifs pour chaque type de personne, avec les années passée en Europe je commençais à me faire à l'idée que tout cela était parfaitement ridicule. Bon ok, avec des supérieurs hiérarchiques ou des personnes complètement inconnues je suis d'accord avec le fait que ce soit utile mais avec des collègues que tu côtoies tous les jours ... C'est stupide. Ce que je vais dire peux paraitre bête mais poser la question "est ce qu'on peut s'appeler par nos prénoms ?" n'avait à mon sens pas lieu d'être. Ce genre de phrase me donne trop l'impression qu'il faut faire ses preuves pour avoir le droit au privilège d'être officiellement appelé "ami". Enfin soit, je vais me réadapter aux coutumes locales.

« D'accord. Donc… Ryosuke ou Ryosuke-san ? Tu peux m'appeler par mon prénom également. »

Elle a peut-être été surprise mais en tout cas elle ne semble pas s'en être formalisé. Ce n'est pas plus mal.

« Très bien. Je préfère Ryosuke si ça ne te dérange pas. »

Je marque une légère pause le temps de boire un peu de café avant de reprendre la parole.

« Désolé si je t'ai surprise mais je suis plus à l'aise quand je m'adresse aux gens à l'européenne. L'habitude certainement. »

Je me perdis un peu dans mes pensées en disant ça. Je repensais aux années passées ainsi qu'aux personnes avec qui j'avais sympathisé là-bas. Je ne cache pas que ça me manquait quand je me mettais à trop y repenser. Si je n'avais aucun lien particulier au Japon, je pense que j'aurais pris la décision de rester. J'en suis même sûr en fait mais au lieu de ça, je n'y étais resté que le temps de mes études comme cela avait été prévu. En plus de ça, j'avais préféré revenir pour ma sœur. Elle ne cesse pas de me faire remarquer que je devrais plus souvent penser à moi mais que voulez -vous, je suis un éternel inquiet.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Jeu 26 Nov 2015 - 12:40

Ma toux étant assez forte, je n’ai pas entendu la petite inquiétude de Oga… Ryosuke. Il va falloir que je m’y habitue dans ma tête également, ça m’aidera lorsque je lui adresserai la parole. Mieux vaut éviter les « Oga-Ryosuke » à voix haute. Ça la foutrait mal… Enfin moi, ça me gênerait de faire des mélanges. Un peu comme quand nous sommes passé du vouvoiement au tutoiement. Les « vous-tu » y allaient bon train… J’avais l’air maline tiens ! Non, je ne soupire pas, mais je pourrais largement le faire.

« Désolé si je t'ai surprise mais je suis plus à l'aise quand je m'adresse aux gens à l'européenne. L'habitude certainement. »

Je le regarde et un léger sourire se forme sur mes lèvres. Il semble parti ailleurs là. L’habitude ? Il aurait donc vécut en Europe ? Je me demande où est-ce qu’il est allé. La curiosité est un bien vilain défaut mais j’ai bien envie d’y céder là… On abandonne les formalités alors il n’y a pas de mal à le lui demander, hein ? Allez, c’est parti ! Donc Ryosuke, tu as déjà vécut en Europe ? Ryosuke, pas Ogawa-san. Dis Ryosuke pas « Oga… » IDIOTE ‼ Rattrape toi !

« Ryosuke, tu as déjà vécut en Europe ? Tu es allé où ? »

Non mais franchement ! Ça sert à quoi de t’entraîner mentalement si on final tu fais tout foirer ! Baka ! Non mais franchement, qu’est-ce qui m’a valu d’être ta conscience ? Tss ! N’importe quoi !

HRP:
 

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Ven 27 Nov 2015 - 0:15

Je devrais éviter de me remémorer tous ces souvenirs lointains quand je discute avec quelqu'un. Etre là de corps mais non d'esprit n'est certainement pas la chose la plus respectueuse à montrer à notre interlocuteur. Enfin, si je dis ça c'est surtout parce que si je voyais quelqu'un faire de même j'aurais trop envie de la secouer un bon coup. Je suis la grâce et la subtilité incarnée. *tousse*

Je revins enfin sur terre à l'instant où j'entendis la voix de Sakura. Merci de venir me repêcher sinon je serais parti très loin dans mes réflexions.

« Oga… » Commença elle.

Si elle ne s'était pas rattrapée par la suite, je l'aurais certainement fusillé du regard. Ca n'aurait pas été la première fois.

« Ryosuke, tu as déjà vécut en Europe ? Tu es allé où ? »

Hum ? Il me semblait en avoir déjà parlé une ou deux fois quand nous faisions nos petites réunions de professeur improvisé autour de la machine à café. Je ne me souviens pas vraiment si elle était là à ce moment-là mais il semblerais que non. Il faut dire qu'elle ne pouvait pas se permettre de quitter son poste autant que nous. Avec tous les casse-cous qu'on pouvait trouver dans le lycée elle devait avoir du travail en tout temps. Heureusement que Fukuda-san était là pour l'aider (et la remplacer) maintenant. Bon, revenons à la conversation.

« Oui, j'ai vécu à Londres pendant huit ans pour y faire mes études. Je pense que j'y retournerais certainement un jour. »

Quand j'en aurais fini avec mon sister-complex. C'est pas demain la veille que je refoulerais le sol européen si j'attends jusque là. Si ce jour arrive d'ailleurs. Secoue-toi un peu Ryo, pas de pensées négatives maintenant !

« Si tu en as l'occasion tu devrais y aller avec les mini-Iroka quand ils auront l'âge de voyager. »

Logique. Je ne vois pas une jeune femme prendre l'avion et se balader avec autant d'insouciance avec des enfants âgé d'à peine quelques mois. Je sais très bien que je peux faire confiance à Sakura pour ne pas faire ce genre de choses. Après tout, si elle était vraiment stupide et inconsciente elle aurait sauté du toit le mois dernier.

« Enfin soit, changeons de sujet. Je n'ai pas trop envie du passé maintenant. »

Même si j'aimais ce pays comme si c'était le mien, tout ce que j'avais vécu là-bas n'avaient pas toujours été rose et je préférerais éviter de retomber sur mes vieux démons. Le mieux était de me concentrer sur le moment présent.

Tout en buvant mon café, je baladais tranquillement mon regard dans la pièce. Posant les yeux sur tout ce que je considérais comme une tâche à faire. Les derniers cartons à déballer et monter, le panier à linge qu'elle devait encore repasser et trier, le lave-vaisselle qu'elle devrait vider puis remplir ... En plus de ça, l'image de Sakura en pleine pêc... lessive me revenait aussi en tête. Je préfère ne pas me faire la liste mentale de toutes les autres choses que je n'avais pas citées. Sérieusement, s'en était beaucoup trop pour une seule personne. Une seule personne qui n'était en plus pas à cent pour cent de ses capacités... Bon, je crois que mon intervention ici durera plus longtemps que prévu. Je ne repartirais d'ici que quand je serais parfaitement sûr qu'il ne lui reste rien à faire et tant pis si ça doit me prendre des jours.

« Bon, c'est pas tout ça mais on a encore du travail et la nuit risque d'être longue si on ne s'y met pas. »

J'avais laissé derrière moi l'air morose que j'arborais depuis notre dernier sujet et je reprenais enfin du poil de la bête. Laissant ma tasse près de la cafetière, je me décolla du plan de travail pour partir rejoindre les plus grands cartons. Par lequel vais-je continuer ?

« Aujourd'hui on peut s'occuper d'un ou deux autres cartons, du repassage ainsi que de lancer une nouvelle lessive. Si on a pas finit tous ça aujourd'hui on continuera demain matin. »

Quand je dis "on va faire" il faut comprendre "Je vais faire et tu vas regarder". Si je fais tout ça c'est pour lui laisser le temps de se reposer et non pour lui imposer un rythme de travail. Je ne m'inquiète pas pour les bestioles qui squattent mon appartement. Jun allait bientôt venir et à part faire quelques petits tours pour voir si tout va bien en haut je pouvais parfaitement rester dans l'appartement de l'infirmière. J'ai peut-être cédé deux fois depuis que je suis ici mais je vais prouver que le dicton "jamais deux sans trois" peut être une véritable connerie. Sakura, que tu le veuilles ou non je resterais ici pendant un moment.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Ven 27 Nov 2015 - 2:53

J’ai comme l’impression d’avoir échappé de peu à quelque chose d’effrayant. Un peu comme quand on veut s’engouffrer dans une ruelle, sombre, et que l’on abandonne l’idée du raccourci pour « profiter un peu plus de la beauté des étoiles ». Celles qu’on ne voit pas car il y a trop de lumière ou que l’on se retourne trop souvent pour regarder derrière soit… Non, je ne suis pas parano ! Je suis simplement très prudente. On ne l’est jamais assez ! En tout cas, je le suis davantage depuis que Ren et moi nous sommes faits agressés dans la rue… Brrr, c’était une horrible soirée !

« Oui, j'ai vécu à Londres pendant huit ans pour y faire mes études. Je pense que j'y retournerais certainement un jour. »

À Londres ? Pendant huit ans ?! Wow ! Je ne m’attendais pas à autant de temps. En plus, c’était pour ses études ! Il est allé si loin pour devenir professeur ?

« Si tu en as l'occasion tu devrais y aller avec les mini-Iroka quand ils auront l'âge de voyager. »

Je lui souris et m’assois sur ma chaise, verre d’eau à la main.

« Je ne suis pas une pro en anglais et, avec deux enfants à tenir, cela risque d’être difficile de profiter. »

Ca ne sera vraiment, mais alors vraiment pas tout de suite si ça arrive. Trop jeunes, ils me demanderaient sûrement trop d’attention pour que je puisse profiter du voyage. En plus, en étant seule pour les élever, payer le loyer et leur études, je doute que je puisse me permettre un tel voyage à trois…

« Enfin soit, changeons de sujet. Je n'ai pas trop envie du passé maintenant. »

Je lui aurais bien demandé si ses études étaient pour devenir professeur de musique, ou bien s’il avait une autre formation musicale mais… apparemment, ce n’est pas le meilleur sujet pour lui. Ma curiosité grogne mais je lui mets une baffe, histoire qu’elle retourne dormir dans sa niche. Je ne t’ai pas sonné alors tu reste où tu es ! Pas bougé ! Bois un coup et ne dis rien qui pourrait mettre notre invité mal à l’aise. J’acquiesce aux mots d… de Ryosuke et porte le verre à mes lèvres, avant de le reposer.

« Bon, c'est pas tout ça mais on a encore du travail et la nuit risque d'être longue si on ne s'y met pas. »

Un petit « Hein ? » s’échappe de mes lèvres et je le regarde incompréhensive. Il a dit quoi là ? Comment ça on a encore travail et la nuit risque d’être longue ? Et pourquoi est-ce qu’il vient de poser sa tasse et avancer en direction des cartons de meubles, se trouvant encore dans le salon ? Il n’y pense tout de même pas ?! J’ouvre la bouche dans l’intention de lui demander lorsqu’il me devance.

« Aujourd'hui on peut s'occuper d'un ou deux autres cartons, du repassage ainsi que de lancer une nouvelle lessive. Si on a pas finit tous ça aujourd'hui on continuera demain matin. »

Bouche grande ouverte et un doigt à moitié levé en signe de protestation, je reste un peu scotchée par ce qu’il vient de dire. Deux autres cartons, repassage et nouvelle lessive… Si pas finit aujourd’hui, continuation demain matin… Je l’assimile au «  la nuit risque d’être longue » et là, ça fait « Aaaaah ‼ » pas que dans ma tête et je me lève de ma chaise, renversant mon verre d’eau… Pas grave, il y a plus important à gérer ! Il a lancé un assaut surprise !

« Pas question ! Nous sommes en plein milieu de semaine et tu viens de rentrer du boulot. Tu dois donc avoir des trucs de prof à faire pour demain ! »

Je viens de comprendre mon erreur, le café est en réalité sa meilleure arme, et je lui ai permis de recharger ses munitions. Il faut que je lui fasse regagner son territoire au plus vite ! Je le rejoins et le tourne en direction de la porte, vite ! Dehors!

« C’est très gentil d’être passé me voir et de m’avoir aidé pour la petite étagère. Bon courage pour tes cours ! »

Même si je le pousse un peu (beaucoup), il bouge à peine et je sens qu’il y a une grosse différence de puissance. Mon état m’handicap niveau force brute… Oui… C’est juste la grossesse qui m’affaiblit… Je regarde les chaussures qu’il a laissées dans l’entrée, comme si, on les fixant, il allait être téléporté dedans puis sortir gentiment… Il va me falloir un autre plan de bataille !

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Ven 27 Nov 2015 - 14:32

Je regardais tranquillement les étiquettes des cartons jusqu'à ce que Sakura pousse un " Aaaaah ‼ " sortit tout droit des enfer. Je suis humain comme tout le monde et la première réaction que j'ai eu fut celle de sursauter et de la regarder avec de grands yeux. Non seulement elle se permet de se lever comme une fusée mais en plus de ça elle avait envoyé balader son verre.

« Non mais ça va pas de gueuler comme ça ?! »

J'ai failli faire une crise cardiaque à cause de toi ! Je veux bien que tu sois infirmière mais je préférerais éviter de devoir me faire réanimer au milieu de ton salon si ça ne te dérange pas.

« Pas question ! Nous sommes en plein milieu de semaine et tu viens de rentrer du boulot. Tu dois donc avoir des trucs de prof à faire pour demain ! » Dit-elle tout en avançant vers ma position. Dommage que ce n'est pas un petit carton à côté de moi sinon je m'en serais servi comme bouclier.

« Ne t'en fais pas pour ça, je peux très bien gérer "mes trucs de prof" comme un grand ! » Dis-je en croisant les bras et en la défiant du regard.

Je m'attendais à ce qu'elle vienne se placer en face de moi pour qu'on enchaîne un nouveau round de notre mini-guerre de tout à l'heure mais au lieu de ça elle essaya de me virer en me poussant avec ses petits bras. C'est mignon, dommage que je ne vois pas la tête qu'elle fait sinon j'aurais éclaté de rire.

« C'est très gentil d'être passé me voir et de m'avoir aidé pour la petite étagère. Bon courage pour tes cours ! »

Elle continua de me pousser de toutes ses forces pour que je rejoigne la porte. J'avais fait deux ou trois pas au début parce que je ne m'attendais pas vraiment à ce genre d'offensive mais je restais maintenant aussi ferme qu'un mur de brique. Continue de pousser poids plume, tu arriveras peut-être à me faire bouger un jour. Enfin, poids plume ... tout est relatif. Elle doit être plus lourde que forte en ce moment.

« Mais de rien ça me fait plaisir de t'aider. Par contre je ne crois pas que le massage de dos que tu essayes de me faire soit très utile. » Dis-je tout en m'appuyant un peu sur ses bras. « Et si tu continues à t'acharner sur mon dos, je t'attrape et je te porte jusqu'au canapé. J'en suis parfaitement capable et je ne me gênerais pas pour le faire. » Continuais-je tout en essayant de la voir par-dessus mon épaule.

Attention miss, j'ai deux bras et je sais m'en servir !

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1019
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 30

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 28 Nov 2015 - 0:12

Je gueule si je veux Môsieur ! C’est vrai quoi, je suis chez moi après tout ! Et chez moi, c’est moi qui décide et je décide qu’il est temps pour Ryosuke de retourner chez lui. Trop dangereux de le laisser ici plus longtemps. Oooh oui, beauuucoup trop dangereux ! Mon signal d’alarme a sonné ! Alaaaaarme ! Alaaaaaaarme !

« Ne t'en fais pas pour ça, je peux très bien gérer "mes trucs de prof" comme un grand!»

Si, justement, je m’en fais beaucoup, là, tout de suite. Alors je le pousse comme je peux pour le faire sortir… Sans grand succès, vu qu’il n’a bougé que de deux ou trois pas et que… mais c’est qu’il se fout de ma tronche le bougre ! Massage de dos ? Je t’en foutrais moi d’un massage de dos. C’est moi qui en aurais besoin ! Il met davantage de poids sur mes bras et je grogne intérieurement, le salaud !

« Et si tu continues à t'acharner sur mon dos, je t'attrape et je te porte jusqu'au canapé. J'en suis parfaitement capable et je ne me gênerais pas pour le faire. »

« Mais bien sûr Monsieur muscles ! Tu te péterais le dos à coups sûr ! Je ne suis pas ce que l’on appelle un poids plume depuis quelques mois ! »

Je continue de tenter de bouger Ryosuke, en y mettant une partie de mon poids, épaule collée contre son dos. Quand est-ce qu’il a mit de la colle sous ses chaussettes pour ne pas avancer ? C’est dingue ça ! Bon ! Il me reste peut-être une arme… Je n’aime pas l’utiliser, mais il ne me laisse pas vraiment le choix ! J’arme mes doigts et les place sur ses flancs, avant de commencer à le chatouiller pour détruire ses défenses. Pourvu que ça fonctionne !

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 687
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  Sam 28 Nov 2015 - 16:15

« Mais bien sûr Monsieur muscles ! Tu te péterais le dos à coups sûr ! Je ne suis pas ce que l'on appelle un poids plume depuis quelques mois ! »

Je cède très vite à la provocation et tu vas vite le constater !

Avant que je ne pu me retourner elle plaça ses mains sur mes flancs pour me chatouiller. C'est petit comme technique Sakura ! Vraiment petit ! Je ne te croyais pas aussi fourbe ! Je tressaille sous ses attaques et essaye de ne pas rire. Je suis peu chatouilleux mais madame semble avoir suivi un entrainement digne des moines Shaolins pour perfectionner cette technique.

« Ah ouais tu veux la jouer comme ça ? »

J'essaye de me retourner tant bien que mal pour contre attaquer. Le round trois a bel et bien commencé ! A l'assaut ! Du côté gauche du Ring, Dans la catégorie point moyen : Ryosuke avec ses 87Kg et de l'autre côté du ring : Sakura dans la catégorie poids inconnu avec une masse tout aussi secrète. Qui va remporter la bataille Finale ?

« Hey ! C'est pas du jeu ça ! Et puis, si je te dis que je peux te porter, je le ferais ! Tiens, et si on essayait tout de suite d'ailleurs ? »

Une fois que je vis une faille dans son système de défense, je passa à l'attaque. Tu vas voir si je vais me péter le dos. Sans plus attendre, je passa l'un de mes bras sous ses genoux et l'autre derrière son dos pour la porter en mode princesse. Pas facile avec la bouée qui lui sert de ventre. En plus de ça je suis sûr qu'elle pèse plus que l'un de ses cartons. Bon, c'est pas tout ça mais il serait temps d'aller la poser dans le fauteuil si je ne veux pas attraper des crampes aux bras.

Tout en me dirigeants vers le canapé qui me semblait le plus grand, je faisais attention à ne pas lui comprimer le ventre et surtout à ne pas la laisser tomber. Faire preuve de vigilance pour la première chose me compliquait un peu la tâche. La petite étagère avait été bien moins encombrante à transporter quand je dus l'emmener jusqu'à la chambre. Une fois arrivée à destination, je la fis s'installer.

« Et bah voilà. T'es peut-être aussi lourde qu'une barrique mais J'y suis arriver sans problème. »

Ouais enfin sans problème ... *tousse*. Mais je n'ai pas envie de le dire à Sakura. La fierté masculine tout ça tout ça. Pas besoin de faire un dessin. J'essaya quand même de reprendre mon souffle discrètement pour ne pas contredire ce que je venais d'affirmer. Ce serait vraiment con d'être trahi par une chose aussi biesse. Quoi que, au pire je n'aurais qu'à prendre notre guerre des chatouilles comme excuse. La prochaine fois je vais chercher son skateboard et je la fais glisser sur le sol. Ce sera moins fatiguant.

« Maintenant sois sage madame baudruche et repose toi un peu. Tu as fait assez de sport pour aujourd'hui. » je fis une légère pose pour croiser les bras une fois de plus et pour paraitre le plus sérieux possible. « Et si tu ne te ménages pas, je squatte ici jusqu'à la fin de ta grossesse pour te surveiller ! »

Croyez-moi, je suis autant capable de la transporter que de mettre cette menace à exécution.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Appart 1] Mais qu'est-ce que tu fais ?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: