Partagez | 
 

 Allez, prends tes chaussures chérie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 7583
■ Inscrit le : 20/11/2007


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2010
Zahn Itashi
« Personnel ; directeur (pnj) »
http://sos-rpg.com
(#) Allez, prends tes chaussures chérie !  Jeu 31 Mar 2016 - 15:50

La première nuit sous la tente a été plutôt courte. Il a fallu sortir pour la reconstruire en plein milieu de la nuit, dans le noir. Autant dire que se rendormir après ça a été plutôt difficile et que la nuit a été courte, surtout qu’il a fallu se réveiller un peu avant huit heures trente pour être d’attaque pour le petit déjeuner en commun avec tout le monde. Aujourd’hui, la journée est libre, si bien qu’après ce petit déjeuner j’ai résolu les petits soucis de certains élèves, répondu à toutes les questions – même les plus bêtes – et arbitré des bagarres de tentes. La question qui est revenue le plus est « je peux changer de tente ? Je veux être avec X » - remplacez X par le nom d’un copain – et je crois bien que j’ai dû répondre quatre ou cinq fois par la négative. J’ai même eu du mal à comprendre la blague du doyen quand celui-ci est venu me poser la même question quelques minutes après. Epuisant cette première matinée au camping…

Vers midi, j’attrape le sac que j’ai préparé le matin même et je me mets en quête de Grace, qui partage une tente un peu plus loin de la mienne. Elle fait aussi partie du voyage, seule, sans Naomi. Je sais que ça a été difficile pour elle de la laisser pour venir jusqu’ici, qu’elle n’est pas forcément habituée à laisser sa petite fille durant de longues périodes pour partir seule en voyage, du coup je vais tenter de l’occuper pour lui changer les idées. Je marche dans le campement en me demandant ce que vont faire tous les gens que je croise, parce qu’aujourd’hui c’est une journée libre pour tout le monde. Je finis par tomber sur Grace, enfin.

« Coucou toi ! »Je m’approche d’elle en souriant. Juste en souriant, j’évite les effusions puisque nous ne sommes pas tous seuls ici et qu’il y a des yeux qui rôdent. « Tu as prévu quelque chose aujourd’hui ou tu es libre ? » Je demande quand même, on ne sait jamais. « Parce que je me disais qu’on aurait pu aller se promener rien que tous les deux. On m’a parlé d’un endroit sympa, tranquille… Si ça te dit ! »

Bon, je ne lui en dis pas plus parce que j’aimerais quand même que ça reste une petite surprise.

« Il te faudra de bonnes chaussures par contre, il faut marcher un peu pour y arriver. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  Ven 1 Avr 2016 - 1:19

Cela faisait longtemps que Grace n’était pas partie en vacances. Très longtemps. Et encore moins sans Naomi. Qu'est-ce qu'elle avait l'impression d'être une mauvaise mère, sur le coup ! Abandonner sa fille pour aller faire du camping. Du. Camping. En fait, elle s'était laissée tenter parce qu'on lui avait dit que l'année d'avant, ils étaient partis à Hawaii. Donc forcément, ça fait rêver. Et ça l'avait convaincue.
Sauf que là, elle se retrouvait dans une tente -qu'elle avait dû monter, huh-, avec une inconnue, et les bêtes sauvages autour. Par bêtes sauvages, il faut entendre élèves en liberté ET en vacances.

Mais si les élèves étaient en vacances, elle aussi l'était, et après une première nuit dans la tente, elle avait, au petit matin, été se poser dans un coin pour lire paisiblement. La journée était libre, donc la plupart des ''enfants'' dormaient. Et puis même quand ils s'étaient levés, elle était tellement bien calée et discrète, que personne ne l'avait remarquée.

Toute endolorie à force d'être recroquevillée, elle se redressa et s'étira, et n'était plus qu'à quelques pas de sa tente quand Zahn vint à sa rencontre en souriant, ce qui la fit bondir -intérieurement- de joie, et sourire en retour, presque à s'en faire mal aux joues.

« Coucouuuu! », lança-t-elle d'un air enjoué, contente de le voir. Elle l'écouta sagement, acquiesçant quand il lui demanda si elle était libre, puis fit une petite bouille à la fois excitée et inquiète par la surprise qu'il lui réservait. Chaussures de marche ? Ohoh, d'accord. Elle avait toujours adoré les surprises, mais le problème, c'est qu'elles la mettaient dans un état de surexcitation un peu insupportable pour les autres. Et puis là, le simple fait que ce soit Zahn qui lui propose empirait largement la chose.

« Il faut juste des chaussures de marche, rien d'autre ? », demanda Grace, intriguée. Oui, elle espérait en découvrir un peu plus par le biais de cette question. Et quand il lui répondit, elle sourit de plus belle. « D'accord ! Je vais à la tente, je récupère ce qu'il faut, et on peut y aller ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Moins de 5 minutes plus tard, elle ressortit de la tente, parée et équipée, prête à partir. C'était fou comme, d'un coup, elle avait l'impression d'être comme sa fille ; une petite boule d'énergie. « Où est-ce qu'on va, diiiis ? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 7583
■ Inscrit le : 20/11/2007


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2010
Zahn Itashi
« Personnel ; directeur (pnj) »
http://sos-rpg.com
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  Sam 2 Avr 2016 - 11:53

L’idée de passer quelques heures seul avec Grace me plait beaucoup. C’est vrai que quand elle m’a dit qu’elle venait au voyage j’ai trouvé ça vraiment bien, mais c’était avant de savoir qu’on serait en camping tous ensemble. Le camping ce n’est pas tellement l’endroit où on peut rester discret et être ensemble en même temps, pas comme à l’hôtel ou dans une grande ville, comme les autres voyages qu’on a pu faire avec l’école. Du coup ça m’a un peu déçu de savoir qu’on partait pour dormir sous des tentes avec d’autres adultes, même si l’idée même du camping m’a bien plu aussi. Il faut avouer que j’en ai un peu marre de passer mes étés au bord de la mer, même si ce sont des destinations de rêve. Au moins comme ça, les élèves ont de quoi s’occuper un peu au lieu de juste rêvasser sur la plage, étalés sur leurs serviettes.

Je souris en voyant le visage de Grace quand j’évoque les chaussures de marche. Elle ne me demande pas plus de précisions, je pense qu’elle a compris que c’était une surprise et qu’il faudrait qu’elle me passe sur le corps pour que je le lui dise. Je hoche la tête à sa question. « Juste les chaussures. J’ai tout dans mon super sac ! » Je ne dirais pas ce que j’ai dans le sac, bien évidemment. « Prends quand même ton maillot de bain, on ne sait jamais. » J’esquisse un sourire puis je l’attends pendant qu’elle va récupérer ses affaires sous sa tente. L’avantage c’est que je n’ai pas trop longtemps à attendre puisque toutes les affaires sont déjà dans mon sac à dos. C’est déjà ça, parce que je sais comment peuvent être les femmes quand elles se préparent.

Quand elle ressort de la tente, je la précède à travers le camp puis je souris à sa question enfantine. On dirait Kendra quand on va quelque part. « Je ne te le dirais pas, c’est une surprise ! Mais je suis sûr que ça va te plaire. » Je l’espère du moins. « Tu as une petite idée de ce qu’on va faire ? » Je marche tout en lui posant la question. Puis lorsqu’on est suffisamment éloignés du campement et des yeux curieux, je m’arrête puis je m’approche d’elle pour l’embrasser doucement. Puis je me recule en souriant. « J’avais envie de faire ça depuis quelques temps. »

---------------------------------

★ Compte PNJ ★
Si tu as un souci ou une question, n'hésite pas à contacter le staff : Keitô, Kiyomi, Heisuke ou Tessa.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  Sam 2 Avr 2016 - 19:09

Elle se sentait un peu exploratrice, Grace, avec ses chaussures de marche. Et puis son short et son t-shirt large lui donnaient aussi cette impression. Elle avait pris un tout petit sac à dos pour mettre son maillot et un petite bouteille d'eau, juste pour la forme. En regardant le grand sac que Zahn avait, elle culpabilisait un peu, de le laisser tout porter. En même temps, c'était lui qui ne voulait pas lui dire ce qu'il y avait dedans, elle aurait bien voulu savoir, elle.

Le temps de quitter le campement, l'australienne se perdit dans ses pensées, réfléchissant à la question qu'il venait de lui poser. Chaussures de marche, et maillot de bain... Mmmh. Une randonnée ? Mais il lui avait parlé d'un endroit tranquille, donc ils n'allaient peut-être pas marcher toute la journée.

« Euh... Pique-nique et après midi de détente au... Bord de l'eau ? Y'a un lac quelque part ? Quoiqu'il arrive ça me plaira ! »

Les possibilités lui semblaient limi... iiiih ! Zahn venait de s'approcher d'elle et de l'embrasser, un geste qui n'arrivait pas siiiii souvent que ça, par pudeur -ils étaient souvent entourés-. Et d'un coup, elle était passée de gamine surexcitée, à gamine toute timide, rosissant quand il s'éloigna. Elle sourit ensuite à sa remarque, et se mordit un coin de la lèvre, un peu joueuse. « Tu devrais pas attendre alors.. », dit elle tout bas, ne sachant pas vraiment si elle voulait qu'il l'entende ou pas. Ce n'était pas vraiment son genre de chercher, de provoquer. La seule chose qu'elle cherchait, là, c'était le contact avec lui. Elle était venue en vacances pour passer du temps en tête à tête avec Zahn, et elle ne voulait pas laisser sa timidité gâcher leur moment en amoureux.
Grace se rapprocha doucement de lui pour déposer un baiser tout doux au coin  de ses lèvres, et en s'éloignant un peu, elle jeta un coup d’œil à son ''super sac'' qui l'intrigue, il faut bien l'avouer. Même si elle aime bien les surprises et joue le jeu, elle bouillonne de plus en plus de curiosité.

« Hhhmpf, j'ai le droit de te distraire pour essayer de voir ce qu'il y a dans ton sac ? »

En disant ça, elle fait de grands yeux pour l'attendrir, rieuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 7583
■ Inscrit le : 20/11/2007


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2010
Zahn Itashi
« Personnel ; directeur (pnj) »
http://sos-rpg.com
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  Mer 20 Avr 2016 - 17:12

C’est difficile d’avoir une relation normale avec une collègue de travail, surtout quand certains jugent facilement les actes des autres. Je sais que certains s’en fichent totalement au sein de l’école mais d’autres sont bien plus traditionnalistes et afficher son couple ou ses sentiments au sein de son entreprise, c’est presque tabou. D’autant que Grace est parfois toujours considéré comme une étrangère et que dès que les gens apprennent qu’elle est divorcée et que je suis père célibataire, nous ne sommes plus vus de la même façon. Je suis sûr que j’arriverais à choquer quelques collègues en leur disant qu’il nous arrive de nous voir en dehors du travail, avec les enfants. Mais c’est toujours difficile d’avoir une relation normale quand on est observé. Encore plus durant un voyage scolaire quand les paires d’yeux n’ont pas plus de dix-huit ans pour la plupart. Je souris en la voyant rougir à mon baiser. « S’il n’y avait pas une vingtaine de paires d’yeux dans le campement, j’aurais fait ça bien avant. » J’avoue que pour tout ça, ça m’embête un peu d’être au milieu des bois pour les vacances. J’envisageais quelque chose de plus pratique pour pouvoir se sauver tranquillement et se retrouver tous les deux, en ville par exemple. Ou même sur une plage éloignée. Mais le Doyen a voulu se la jouer petit cachotier et ne pas me dévoiler l’endroit où nous allions passer nos vacances. J’aurais peut-être refusé sinon et j’aurais mis Grace dans la confidence pour rester à Kobe, histoire de pouvoir profiter un peu de nos vacances, tranquilles.

Je souris, joueur, quand elle me demande si elle a le droit de me distraire pour savoir ce que j’ai dans mon sac. « Tu peux toujours essayer, mais je ne dirais rien. C’est une surprise, je ne compte pas te la gâcher en te disant où je t’emmène. » C’est dommage pour elle, mais elle va devoir attendre et comme en plus je tiens facilement face au chantage – merci ma petite fille de trois ans et demi – elle est mal barrée si elle pense pouvoir m’avoir comme ça. « Allez viens ! » J’attrape sa main sans la lâcher puis je me faufile dans les bois. Ça monte un peu mais il faut bien ça pour se rendre à l’endroit dont on m’a parlé. J’avoue que je déteste le Doyen pour nous avoir caché que nous venions en forêt mais je l’aime bien pour ses petits secrets. Il est déjà venu à cet endroit et c’est lui qui m’a parlé de ce spot magique où je suis censé emmener Grace. Et je crois savoir, à son clin d’œil étrange, que c’est un endroit magnifique. Nous marchons plusieurs minutes pendant lesquelles je reste silencieux face aux questions de Grace, je ne veux rien dévoiler. Ca grimpe, il faut forcer un peu sur les jambes et malgré le sac à dos, j’arrive à suivre. Puis nous arrivons en hauteur, les arbres commencent à se faire un peu plus rares et nous atteignons une petite falaise d’où on peut apercevoir une magnifique vue sur les montagnes alentours et la rivière un peu plus bas. « Tadaaa ! » Je regarde Grace avec un petit sourire. Le Doyen avait raison, c’est vraiment un super endroit ! Je pose mon sac à dos par terre. « Tu avais presque raison tout à l’heure ! Je te propose donc, pour commencer, un petit pique-nique tranquille, tous les deux, avec cette jolie vue. Si ça te va, bien sûr ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  Lun 25 Avr 2016 - 1:16

Grace n'était pas capricieuse, et très joueuse. C'était donc sans aucun mal qu'elle supportait l'idée de se faire surprendre. Surtout si c'était par Zahn ! Mais, histoire de  l'embêter, et surtout de voir si lui était prêt à tenir ni sa langue, elle le cherchait un peu et le titillait. Il faut dire qu'elle avait un bon entraînement ! Si elle avait le malheur de  prononcer le mot "surprise"  devant sa fille, cette dernière, d'ordinaire calme, se transformait en furie. La petite, habituellement calme, se mettait à sauter partout pour savoir l'activité cachée, ne lui fichant la paix qu'une fois la surprise dévoilée. Mais Grace ne cédait pas. Sauf que ça ne l'empêchait pas de tenter de savoir ce qu'il lui réservait, en posant quelques questions, tout au long de leur ascension. En moins pénible que sa fille, bien évidemment ! Déjà qu'ils n'avaient pas souvent du temps à deux, elle n'allait pas, en plus, gâcher ces précieux instants en se comportant comme une enfant de trois ans !
La main dans celle de Zahn, elle se laisse guider dans les bois. De temps à autres elle posait une question -à laquelle il ne répondait pas, le vilain!-, mais en réalité, elle réfléchissait aux différentes possibilités qui s'offraient à eux ; les activités qu'il pouvait bien y avoir à faire. Il y avait toutes celles programmées par le doyen, mais sur un temps libre, c'était un peu plus limité. Il ne lui ferait pas faire ce qui était sur le programme, donc ils iraient probablement se balader, ou se baigner -vu qu'elle avait pris son maillot-, ou... Ou voilà. Son imagination commençait à partir un peu en vrille, autant arrêter tout de suite.
Il avait l'air de parfaitement savoir où ils allaient, et même si le chemin n'était pas des plus praticables, elle le suit, faisant son sport au passage. La surprise était donc de l'épuiser ? Non ? Lorsque la montée devient un peu plus ardue, il peine un peu plus, et, sans le lâcher, elle continue à avancer, les joues un peu rosies par l'effort, et les cuisses qui chauffent. C'est pas une grande adepte du sport la Grace ! Bien sûr qu'elle se maintient vaguement en forme, mais aller à la salle toutes les semaines, c'est pas sa grande passion. Et même si elle tient le coup, elle a l'impression que c'est le plus beau jour de sa vie quand ils arrivent sur du plat !

« Ooooh, c'est beau ! ». Elle a pensé tout haut, et se tourne vers son ami en hochant la tête ; « Comment est-ce que ça pourrait ne pas m'aller ? »

C'était vrai, après tout ! Elle était dans un endroit magnifique, avec quelqu'un qu'elle appréciait beaucoup, ET en tête à tête. L'australienne se rendit compte que Zahn avait posé son sac au sol, et elle en profita pour venir se blottir contre lui, des étoiles dans les yeux, et les yeux dans le vague. Le décor était à couper le souffle, et, elle devait bien avouer qu'elle n'aurait jamais cru voir ça au japon. Ça faisait très ''décor de carte postale'', ce qui n'était pas pour lui déplaire.
Au bout de quelques longs instants elle avait levé la tête vers lui.

« Qu'est-ce qu'on a au menu ? » Oui, ça faisait un peu "affamée" sur les bords, mais toute cette grimpette lui avait donné faim!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 7583
■ Inscrit le : 20/11/2007


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2010
Zahn Itashi
« Personnel ; directeur (pnj) »
http://sos-rpg.com
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  Lun 23 Mai 2016 - 19:10

Je suis content d’être enfin arrivé, parce que je commençais à avoir un peu mal aux muscles des jambes. Je suis plutôt sportif, même si j’ai carrément arrêté de faire du jogging le matin quand Kendra est entrée dans ma vie, mais pas pour monter une côte pareille avec un sac à dos sur le dos. Mais je suis heureux d’être arrivé là avec Grace, parce que nous sommes enfin tranquilles tous les deux et en plus dans un décor de rêve. Même si j’avoue que j’aurais préféré pouvoir lui présenter le décor de rêve d’une petite île déserte plutôt que celui-ci, mais on ne peut pas tout avoir non plus.

Je lui décris donc le petit programme que j’ai prévu pour nous aujourd’hui, du moins le commencement. Parce qu’évidemment je n’ai pas prévu qu’un petit pique-nique en haut d’une falaise, mais ça je le garde pour moi parce que je veux lui laisser la surprise. Je la regarde observer le paysage avec des yeux d’enfant puis je la serre dans mes bras lorsqu’elle vient de blottir contre moi. J’aimerais bien rester comme ça toute la journée, avec elle dans mes bras et cette jolie vue devant nous. C’est vraiment plaisant, d’autant que nous avons le silence avec nous et pas deux petites filles de trois ans et demi qui jouent ou se chamaillent à côté. J’aime beaucoup les filles mais ne pas les avoir avec nous durant une petite après-midi c’est quand même un gros soulagement, surtout quand Kendra fait sa tête de mule. Et puis avec les yeux des petites sur nous, il y a des choses que nous ne pouvons pas faire.

Puis Grace me demande ce que nous avons au menu et je l’observe avec un petit sourire. « Ne m’en veux pas mais je n’ai pas pu cuisiner pour cette fois. Du coup j’ai pris deux bentôs pour ce midi et des mochis pour le dessert. » J’aurais préféré préparer moi-même le pique-nique, c’est sûr, mais en étant en camping j’aurais eu un peu de mal pour préparer tout ça. « Mais je me rattraperais quand nous serons de retour à Kobe, c’est promis. » Je la regarde puis je lui souris avant de pencher mon visage vers le sien. « On couchera les filles puis je te ferais à dîner. J’éteindrais la lumière et mettrais des bougies… » Ça sonne comme une promesse et c’en est une. « Et puis après… » Je me penche un peu plus vers son visage. « … après tu verras bien ! » Puis je l’embrasse sur le front avant de me reculer. « Allez, viens manger ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  Sam 23 Juil 2016 - 0:00

Tout contre lui, elle demande ce qu'ils vont manger ; par simple curiosité. Non, elle ne s'attend pas à un truc énorme, parce qu'elle se doute qu'il n'a pas une cuisine toute équipée dans sa tente, faut pas abuser non plus ! Donc quand Zahn lui annonce qu'il a acheté des bentô, elle n'est pas déçue, et ça lui fait plaisir, vu que c'est pas les boîtes de conserves et les ragoûts standard de camping !
Sauf qu'il ne se contente pas de lui dire ça, ça serait beaucoup trop simple. En plus de lui donner le menu, il lui décrit un plan de soirée... parfait. Ou il manque quelques détails, certes ; genre, que les filles peuvent faire leurs relous au moment de se coucher, ou que la sienne peut se réveiller en cours de soirée, genre, au moment du « Et puis après… » si prometteur de son chéri. Tellement prometteur, qu'il lui en avait filé des petits frissons juste dans le bas du dos, juste , au creux des reins. Au bisou sur le front, son sourire s'élargit, et elle dessine de petite ronds du bout des doigts dans le bas du dos de son compagnon, avant de s'éloigner de lui, en lui collant un bisou sur la joue, ses joues à elles étant toutes roses.

Elle s'installe pour manger, essayant de la jouer à la japonaise et de s'installer à genoux, mais c'est pas confortable, donc elle gigote, se tortille, se cale sur les fesses avec les jambes de côté, un peu maladroitement, mais néanmoins élégamment -relativement, hein-. Elle prend le bentô qu'il lui passe, et commence à manger doucement, en regardant la vue, et lançant aussi quelques regards en coin à son compagnon d'aventure. « Même si c'est pas toi qui l'a fait, il est plutôt très bon ce bentô ! »

Grace discute un peu de ses impressions sur le début du séjour, cherchant aussi à connaître celles de Zahn. Et puis, une fois le bentô terminé, avec une lueur de malice dans le regard, elle demande, bien que connaissant d'avance la réponse, mais curieuse quand même ; « T'es sûr que tu peux rien me dire de plus sur ce qu'on va faire aujour'hui ? »

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 7583
■ Inscrit le : 20/11/2007


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2010
Zahn Itashi
« Personnel ; directeur (pnj) »
http://sos-rpg.com
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  Mar 30 Aoû 2016 - 18:36

Oui je la taquine, mais j’aime bien ça. Et puis je ne veux pas en dire trop sur la prochaine soirée qu’on pourrait passer tous les deux dans mon appartement, parce que je ne veux pas gâcher la surprise. Et pour l’instant, je préfère me reculer un peu parce que le fait de me retrouver seul avec elle, devant cette jolie vue, pourrait me donner des idées. Alors je me concentre sur le repas et m’installe tranquillement, la regardant gigoter pour tenter de trouver une position confortable. Ça me fait sourire de la voir galérer autant à manger assise au sol, mais je ne suis pas du genre à m’en formaliser. Je sais qu’elle n’est pas japonaise et cela ne me dérange pas qu’elle oublie certaines choses ou qu’elle en fasse mal d’autres. Si certains sont choqués, ce n’est pas du tout mon cas et si elle préfère manger sa nourriture avec ses doigts plutôt qu’avec des baguettes, elle peut le faire volontiers. Je m’en fiche, je ne me lasserais pas de la regarder faire.

Et puis ici je peux l’observer autant que je le souhaite. Il n’y a personne pour venir nous crier dans les oreilles comme à la cantine de l’école, personne pour venir nous dire qu’il veut aller jouer dehors, personne quoi. Nous sommes ici tous les deux, tranquilles pour déjeuner, sans cris, sans pleurs de fillettes de trois ans et demi qui se chamaillent. Ce sont de vraies vacances en fait. Et pouvoir discuter tranquillement avec Grace c’est vraiment reposant. Une fois le déjeuner avalé, j’observe Grace lorsqu’elle me demande ce qu’on va faire après ça puis j’esquisse un sourire tout en rangeant les affaires. « Je me disais qu’on pouvait aller s’échouer sur le bord de la rivière. Et se baigner après, tous les deux. » Tranquilles, sans la vingtaine de gamins qui braillent et qui s’éclaboussent. Je me lève puis tend la main à Grace. « Il y a un petit sentier qui descend, on sera tranquilles là-bas. » Même si je doute que quelqu’un ne vienne nous déranger, mais on ne sait jamais. Je range les affaires puis remet le sac sur mon dos avant de tendre la main à Grace pour descendre le sentier. Je suis content que le doyen m’ait parlé de cet endroit, parce que c’est vraiment joli à voir.

Arrivés en bas, je pose le sac et installe la couverture sur le sable fin. Bon, ce n’est pas le même sable que celui qu’on pourrait trouver au bord de la mer mais ce n’est pas grave, c’est quand même bien plus confortable que les galets. « J’espère que tu n’as pas oublié ton maillot de bain. » Ou alors si, je l’espère un peu. Mais ça je ne vais pas le lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  Dim 4 Sep 2016 - 18:10

Elle est sacrément bien, là, comme ça. Le vent qui souffle un peu, mais pas au point d'avoir froid, juste assez pour rafraîchir, pas avoir chaud, être pile-poil bien. Le fait d'être seule avec Zahn joue aussi pour beaucoup, dans cette sensation de bien être. Elle a un peu peur qu'il la juge si elle fait un truc de travers, mais au pire, tant pis. Il a dû en voir d'autres, des étrangers qui sont pas habitués avec les coutumes japonaises, et les habitudes alimentaires. Parce que ouais, même si elle commence à maîtriser les baguettes, sa bonne vieille fourchette lui manque, et elle est toujours tentée de piquer sa nourriture et d'utiliser les baguettes en piques à brochettes ! Ou d'en prendre une par main et de se débrouiller comme ça, comme elle peut.

Le repas terminé, il lui parle de la suite de programme, ce qui la ravit ! Elle s'en était un peu doutée, et loin de s'en plaindre, elle se relève doucement, aidant Zahn à ramasser et à ranger, puis elle glisse sa main dans la sienne, entremêlant leur doigts avec un sourire un peu niais -il faut bien le dire-.

Au bout du sentier, la rivière. C'est beau à voir, encore une fois. Caché, mais pas vraiment, isolé, mais on entend le bruit des oiseaux, et de l'eau qui coule. Un petit coin de paradis, en somme ! A la question de son amoureux, elle retire une des bretelles de son petit sac à dos en secouant la tête, toute contente !

« Non, je l'ai pris ! », par contre, maintenant, la question à un million de dollars, c'était de savoir comment elle allait le mettre. Ben ouais, elle avait pensé au maillot mais pas à la serviette, donc elle voyait pas comment elle allait se changer. Elle tourne la tête pour regarder autour. Zut, elle n'allait quand même pas partir se cacher derrière un arbre comme une gamine pour se changer ? Mais elle ne se voyait pas se changer intégralement devant lui.
« Mais... » En réfléchissant à comment se changer, elle se mordait un coin de la lèvre, et puis triturait le bas de son t-shirt. Qui était large. BINGO ! « Ah non, c'est bon ! Donne moi juste deux minutes pour l'enfiler ! ».
Elle lui fait un petit sourire, et se tourne, dos à son chéri. Timidement, son bas de maillot à la main, elle défait son short et le laisse tomber au sol, puis vérifie que son t-shirt cache l'essentiel -ce qui est le cas-, et elle enlève sa culotte, puis passe vite-vite celle de son maillot -tellement empressée que ça paraît ridicule, en fait-. Vient au tour du haut du maillot, qu'elle enfile de façon un peu moins fébrile. Elle enlève son t-shirt, fait un premier nœud à la partie du maillot qui est dans le dos, et le fait tourner. Mais pour le nœud sur sa nuque c'est une autre histoire. « Zahn ? Tu pourrais m'att... heu, faire le nœud, s'il te plaît ? », super, la langue qui fourche ! La voilà qui vire au rouge écarlate, les mains qui tiennent son maillot pendant qu'il lui fait son nœud et qu'elle est troublée parce qu'il est tout proche d'elle, et qu'elle est à moitié nue. Ouais, cette pudeur est un peu ridicule sur les bords, mais son cerveau tourne à 20 000 à l'heure. ''Et s'il me trouve moche/grosse/plate comme une planche à pain/trop pâle?'' ; ''Et s'il regrette de m'avoir emmenée ici?'' le tout décliné sous tout un tas de formules différentes.

Pour le remercier, elle se tourne vers lui et lui fait un p'tit bisou timide sur les lèvres, puis demande doucement, avec un sourire « On va à l'eau ? Pour nous rafraîchir de la marche ! ». Et la voilà qui ouvre la marche vers la rivière, y trempe un orteil pour vérifier la température, et s'y engage en frissonnant, le ventre rentré parce que « Ouuuh, c'est pas chaud ! »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Allez, prends tes chaussures chérie !  

Revenir en haut Aller en bas
 
Allez, prends tes chaussures chérie !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: