Partagez | 
 

 [Terminé] Ce soir, on boit !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [Terminé] Ce soir, on boit !  Jeu 1 Déc 2016 - 18:11

Quelques jours plus tôt...

Mila s'était réveillée ce matin-là avec une envie folle de sortir. Cela faisait un bon moment qu'elle était restée un peu trop enfermée chez elle ou à l'école. Il lui fallait de l'air frais, ou quelques bonnes bières dans ce cas-ci.

Surtout que sa jeune sœur devait bientôt venir la voir, ce qui fait qu'elle a vraiment besoin de s'évacuer l'esprit avant de supporter la belle crise d'adolescence de la demoiselle.  Il faut dire que cette dernière avait bon s'être assagie après leur voyage à deux, elle était toujours aussi... peste. Rien que de penser à la semaine qu'elle va passer en sa compagnie, elle en avait la migraine.

Du coup, ce jour-là, elle s'évertua à trouver son éternel ami de beuverie (enfin, la sienne à elle parce qu'en général lui il reste assez sobre). Il avait déjà vu la jeune femme dans plus d'une situation étrange et du coup, cela ne la gênait pas de réitérer ce genre de moment. De toute façon, c'était bien le seul qui ne jugeait pas vraiment la jeune femme.

Elle trouva dans sa salle de musique, tranquille, en train de boire son café comme à son habitude. Il semblait être concentré sur un travail, du coup elle l'observa un long moment appuyée contre le chambrant de porte.

" - Hé, m'sieur Ogawa, ça te tenterait une petite virée en soirée ? "


Voilà à peu près comment elle se retrouvait dans ce bar aujourd'hui. En gros, il avait accepté, comme à chaque fois d'ailleurs qu'elle lui propose ce genre de soirée. C'était plutôt fun d'ailleurs en général, même s'il n'était que deux. Cette soirée-là, elle avait enfilé une robe blanche à voile, une grosse ceinture noire, des bottillons noirs en cuir et également une veste noir en cuir. Elle avait mis un bandeau rouge dans sa chevelure, et s'était légèrement maquillée, pour ne pas non plus ressembler à une minette en chaleur. Cela faisait un bon moment qu'elle avait dépassé ce stade même si parfois, elle ne dirait pas non à une aventure d'un soir.

Elle s'était installée au comptoir, parce qu'elle trouve cette place la plus sympas, surtout pour commander des verres bizarrement. Et puis, parfois, dans leur bar préféré, elle voyait ce beau grand serveur à cheveu mi-long. A chaque fois qu'il la voyait, il lui faisait un grand sourire et lui préparait le premier verre de la soirée : une téquila, et ça, gratuitement.

D'ailleurs, c'était lui aujourd'hui. Et il avait déjà posé devant elle le fameux verre de tequila, avec son éternel " Bonsoir Miss Horime, comment allez vous ce soir ? " Elle lui avait répondu avec un grand sourire que ça allait plutôt bien et le remercia pour son verre.

Seulement, elle préféra attendre l'arrivée de son ami pour commencer à boire. Elle ne souhaitait pas spécialement commencer à boire sans lui et déjà se retrouver dans un état médiocre.


Dernière édition par Mila Horime le Mer 28 Juin 2017 - 10:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 763
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Sam 31 Déc 2016 - 8:57

« Hé, m'sieur Ogawa, ça te tenterait une petite virée en soirée ? »

Dite moi pourquoi à l'instant même où le photomaton sur patte avait prononcé cette phrase cette dernière résonnait dans ma tête comme un "ça te tenterait de me chaperonner toute une soirée ?" Hum ... l'habitude surement. Ce n'est pas la première fois, ni la dernière certainement, que Mila et moi finissions nos soirées au bars du coin il faut dire et étrangement cette grande buveuse ne finissait que rarement la soirée bien campé sur ses deux jambes. Ce n'était pas vraiment une question de tenir ou non l'alcool car il lui en fallait beaucoup pour lui faire tourner la tête mais disons que la miss avait la fâcheuse tendance à ingurgiter une quantité astronomique de liquide en très peu de temps sans même y prêter attention. C'était presque à croire qu'elle s'était entraînée dans sa jeunesse pour assurer dans les jeux de boissons. Halala ... Mila, t'as de la chance que malgré tes frasque je te considère toujours comme étant une bonne compagnie car il faut bien se l'avouer, j'appréciais les soirées détentes que nous nous accordions quel que soit l'issue de celles-ci. C'est donc sans trop hésiter que j'acceptais une fois encore notre petite virée du soir.

« Redis-moi ça avec une voix enjôleuse et je t'offre les premiers verres » Avais-je plaisanté après lui avoir certifié que je viendrais.

Quelques jours plus tard, alors qu'il était temps pour moi de prendre le volant pour rejoindre Mila à notre point de rendez-vous habituel, ma voiture semblait tout faire pour que je ne bouge pas de chez moi. Premièrement, les clés avaient eu l'idée farfelue de faire un cache cache dans l'appartement sans me demander mon avis, chose rare qui arrivait à mettre mes nerfs à rude épreuve. Non seulement je déteste perdre mes affaires mais en plus si c'est pour les retrouver entre les coussins du canapé où Franck passait son temps à se rouler ... Je crois que le porte-clé complètement mâchouillé m'indiquais la raison pour laquelle je ne les avais pas retrouvée avant ... Enfin soit, de toute façons, peu de temps après m'être installé dans le véhicule celui-ci semblait ne pas vouloir démarrer de la journée. Il ne manquait vraiment plus que ça ...

Soupirant un bon coup en appuyant ma tête contre le siège, j'hésitais à envoyer un message à Mila pour lui expliquer ma galère du jour et me décommander à la dernières minutes mais en voyant l'heure, je me disais qu'elle devait déjà y être ... Bon bah, c'est le moment de faire un peu de sport on dirait. Le vieux que je suis en a bien besoin après tout. Je pris donc le chemin du bar à pied non sans avoir pester une dernière fois contre cette maudite bagnole.

Ce n'est qu'après avoir repris mon souffle, faute d'avoir marché tranquillement, que je pénétra enfin dans l'établissement. Il me fallut peu de temps pour remarquer la prof de photographie qui s'était comme par hasard installé au bar. On se demande pourquoi hein mademoiselle Horime ?

« Si tu continues à le dévorer du regard à chaque fois qu'on vient il va finir par croire que tu ne viens ici que pour lui » Chuchotais-je à l'oreille de Mila après m'être discrètement glisser derrière elle. Chose faite, je m'installa ensuite à ses côtés et lui adressa un "désolé du retard" avant de commander un truc. Une bière comme d'hab, les cocktails tout ça, c'est pas trop mon truc, je préfère me limiter aux fondamentaux.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥


► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Sam 28 Jan 2017 - 19:43

" - Si tu continues à le dévorer du regard à chaque fois qu'on vient il va finir par croire que tu ne viens ici que pour lui. " souffla Ryosuke en arrivant prés de la jeune femme qui sursauta, elle ne l'avait pas vu entrer. Elle tourna son regard vers lui et le poussa légérément au niveau du bras.

" - Patate, tu m'as fait peur. Tu crois vraiment qu'il pense ça ? Mon dieu, seigneur, il doit à peine avoir atteint les 21 ans ! Je ne suis pas une couguar non plus ! " répondit la jeune femme à sa taquinerie en prenant son verre de tequila une fois que son ami reçoit sa propre bière.

" - Santé petite nature ! " dit la jeune femme en trinquant contre le verre de son collègue. Elle avala d'une traite son verre, comme on boit de la limonade puis le déposa sur le comptoir.

" - Mais dis moi, où en es-tu avec notre amie commune ? Toujours pas décidé à faire le grand saut ? " taquina-t-elle le jeune homme, tournant son corps sur le tabouret pour se retrouver face à lui.

" - Ce serait bien, un joli couple sur le lieu de travail ! Et puis, t'aurais des petits monstres à t'occuper, ce serait teeeeelleeeement adorable. " ajouta-t-elle tout en faisant signe au barman pour qu'il remplisse son verre.

Et évidemment, la jeune femme parlait de Sakura, amie et infirmière de l'école, avec qui Ryosuke semblait passer pas mal de temps. Elle trouvait au fond qu'ils formaient tout deux un très beau couple, et ce n'était pas la première fois qu'elle le faisait remarquer à son ami. Souvent lors de ce genre de virée d'ailleurs. Elle était étonnée qu'il ne remarque pas que la jeune infirmière en pinçait pour lui. Et elle avait presque envie de lui botter le cul pour qu'il fonce et remarque que lui aussi était attiré par elle. Après tout, ce n'est pas juste la gentillesse qui pousse un homme à vivre sous le même toit qu'une femme enceinte de jumeau pour veiller au grain le temps de la grossesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 763
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Mar 28 Fév 2017 - 16:25

« Patate, tu m'as fait peur » Dit-elle en me faisant une petite tape sur le bras après avoir sursauté. Attaque furtive réussi ! Merci Jump pour ces années d'apprentissage intensif chaque semaine.

« Tu crois vraiment qu'il pense ça ? Mon dieu, seigneur, il doit à peine avoir atteint les 21 ans ! Je ne suis pas une couguar non plus ! »

« Tsss, regardez-moi ça, madame n'a même pas trente ans et elle se sent déjà vieille »

Elle en avait quoi, vingt-six ? Vingt-sept peut-être ? Enfin, quoi qu'il en soit il faudrait encore attendre une bonne dizaine d'année avant que je me mette à la traiter de cougar parce que là, ce n'est pas leur supposé six années de différence qui allaient faire d'elle une méchante prédatrice sexuelle. Quoi que j'ignore peut-être certaines choses et dans ce cas-là je préfère ne rien savoir.

Une fois mon verre servi, la jeune femme et moi trinquions comme à notre habitude.

« Santé petite nature ! »

« Santé s'pèce d'ivrogne »

Puis elle avala son verre d'une traite. Et bah, en général c'est les femmes qui savourent et les hommes qui se lâchent sur l'alcool mais je constatais une fois encore que ce n'était pas le cas entre nous. Je sens que la fin de soirée va être magistral si elle commence déjà comme ça. C'est alors que je commençais à peine à toucher à mon verre que la miss entama un sujet plutôt surprenant.

« Mais dis moi, où en es-tu avec notre amie commune ? Toujours pas décidé à faire le grand saut ? »

Je faillis m'étouffer à sa dernière question. Nan mais c'est quoi cette idée de grand saut ou je ne sais quoi ?! Je déposa mon verre sur le bar et toussota quelques secondes avant d'enfin réussir à me reprendre. Je savais pertinemment de qui elle parlait mais je ne voyais pas en quoi ma relation avec l'infirmière lui faisait croire qu'il y avait plus qu'une simple amitié entre nous. Certes on s'entendait bien mais c'était tout aussi bien le cas entre Mila et moi et pourtant l'idée d'une relation entre nous était tout aussi absurde.

« Ce serait bien, un joli couple sur le lieu de travail ! Et puis, t'aurais des petits monstres à t'occuper, ce serait teeeeelleeeement adorable. » Dit-elle en demandant un autre verre.

Je crois que son cerveau est noyé dans la boisson. Oui ça doit être ça, sa boite crânienne doit être remplie de Tequila ou d'alcool quelconque.

« Tu te fais des idées Mila, il n'y a rien du tout et aucun grand saut à faire. En plus j'ai déjà deux petits monstres fugueurs et un alien à charge, c'est bien assez » Dis-je avant de reprendre une grande gorgée. Je pensais bien entendu à Franck et mes tortues en disant cela. C'est sûr que c'est bien moins « adorable » que deux bambins mais ça me suffit. Et puis des enfants … Ouais mais non, depuis Jun, je n'y avais plus vraiment pensé et je suis même convainque que je n'en aurais jamais plus tard.

« Sinon, si tu veux un joli couple au boulot, pourquoi tu ne tenterais pas ton coup ? Il faudrait bien que tu te décides un jour à sortir de ton iceberg »

Ok c'était un coup-bas mais pour une raison que j'ignore, je préférais détourner la conversation même si je suis presque sûr que cette histoire allait revenir sur le tapis à un moment de la soirée.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥


► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Sam 11 Mar 2017 - 10:56

A la question de Mila, son (jeune) collègue s’étouffa presque avec sa boisson, ce qui fit sourire la photographe, tapotant dans son dos pour qu’il se reprenne. Elle était contente de voir la réaction de son ami, qui ne s’attendait pas du tout à cette intervention.

« Tu te fais des idées Mila, il n'y a rien du tout et aucun grand saut à faire. En plus j'ai déjà deux petits monstres fugueurs et un Alien à charge, c'est bien assez. » répondit Ryosuke, buvant ensuite une grande gorgée de sa boisson. Elle le regarda du coin de l’œil et retint un rire.

« Tu dis ça, mais je sens que si Alessandro revenait, tu serais vite mis aux oubliettes et tu te retrouverais seul en train de ronchonner sur le fait que tu aurais laissé une chouette nana à un con qui abandonne ses gosses. » répondit Mila avec le plus grand des sérieux.

« Et ne me dit pas que la présence de Franck et des tortures comblent tes besoins affectifs parce qu’alors là, je pourrais me poser des questions sur ton compte et sur tes préférences. » ajoute-t-elle en retenant un fou rire, sachant pertinemment bien qu’elle racontait du grand n’importe quoi.

Mila fit signe au serveur pour qu’il lui dépose un second verre de téquila devant elle, prête à s’éclater et à se lâcher ce soir comme elle ne l’avait plus fait depuis l’université. A croire que plus elle approchait de la trentaine, plus elle s’ennuyait à mourir dans sa propre vie.

« Sinon, si tu veux un joli couple au boulot, pourquoi tu ne tenterais pas ton coup ? Il faudrait bien que tu te décides un jour à sortir de ton iceberg. » jeta Ryosuke en plein dans la figure de Mila, il ne manquait que le sourire sadique et il aurait paru aussi démoniaque que le gout d’une bière.

Mila lui jeta un regard en biais, puis fit mine d’être choquée avant de prendre un faux air triste.

« Je voudrai bien me lancer, sauf que la personne que j’aime est déjà amoureuse de toi. Et je ne pense pas que Sakura soit pour les femmes. » taquina-t-elle finalement, histoire de lui relancer la balle en pleine poire.

« Tout de même, à ton avis, qui de nous deux finira sa vie avec ses animaux hein ? » ajoute-t-elle avec un sourire espiègle laissant les glaçons fondre dans sa boisson.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 763
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Lun 10 Avr 2017 - 14:34

« Tu dis ça, mais je sens que si Alessandro revenait, tu serais vite mis aux oubliettes et tu te retrouverais seul en train de ronchonner sur le fait que tu aurais laissé une chouette nana à un con qui abandonne ses gosses »

« Si ce mec revenait je serais surtout en train de luter de tout mon être pour ne pas violemment lui fracasser la tête contre un banc de l'école. Non mais sérieux, ne parles pas de malheur Mila » ajoutais-je en râlant. Ouais, je ne l'aimais pas et ça devenait clair pour pas mal de monde.

« Et ne me dit pas que la présence de Franck et des tortures comblent tes besoins affectifs parce qu'alors là, je pourrais me poser des questions sur ton compte et sur tes préférences » Dit-elle en essayant tant bien que mal de garder son sérieux.

« Tsss … idiote » ajoutais-je, amusé par les conneries absurdes qu'elle pouvait sortir avant de boire tranquillement mon verre. Je ne préférais même pas répondre à ça.

A ma réflexion sur un possible couple de son côté, je suis surpris de la voir afficher une mine triste. J'avais dit une chose qui ne fallait pas ? Je ne pensais pas que ce genre de choses la touchait personnellement, elle n'avait pas l'air d'être très portée sur la romance à ce que je sache. Peut-être que je me trompais.

« Je voudrais bien me lancer, sauf que la personne que j'aime est déjà amoureuse de toi. Et je ne pense pas que Sakura soit pour les femmes »

Et dire que je commençais presque à m'en faire pour elle... Si elle m'avait dit ça sur un ton sérieux je serais clairement resté en plein bug pendant quelques secondes mais la plaisanterie se faisait clairement sentir. Tsss … Encore cette histoire de Sakura ayant des sentiments pour moi. Même si je trouvais ça peu probable je ne pouvais m'empêcher de me dire que je titillerais bien la mademoiselle avec les idées de Mila un jour. De plus, j'ignore pour quelle raison mais une légère pointe d'irritation fit son apparition à l'idée que quelqu'un puisse aimer l'infirmière romantiquement parlant. Enfin soit.

« J'avoue, il y a comme qui dirait deux petites choses qui me font croire que ce n'est pas le cas »

Bébé n°1 et bébé n°2 peut-être ? Enfin ça ne l'empêchait pas d'être bisexuelle et pour tout dire je m'en foutais bien, elle fait ce qu'elle veut de ses boobs après tout mais j'avais du mal à l'imaginer. Bah, pas besoin de tergiverser sur les bêtises du photomaton ambulant.

« Tout de même, à ton avis, qui de nous deux finira sa vie avec ses animaux hein ? »

« Avec la chance qu'on a on finira complètement seul tu sais » Les bestioles c'est pas éternel et à moins de se faire chopper par un bus en sortant d'ici je nous voyais vivre bien plus longtemps que nos amis à quatre pattes. « Bah, au pire je viendrais t'ennuyer tout les jours quand tu seras en maison de retraite. Tu verras, tu regretteras presque d'être restée aussi longtemps » Dis-je en finissant enfin mon premier verre avant d'en commander un autre. Bon ok, je sais que ce que je dis n'était pas forcement très crédible vue mon âge par rapport au siens mais on s'en fout. C'était le moment des projets à la con et de nos philosophies à deux balles de toutes façons.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥


► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Mar 11 Avr 2017 - 15:53

" - Si ce mec revenait je serais surtout en train de luter de tout mon être pour ne pas violemment lui fracasser la tête contre un banc de l'école. Non mais sérieux, ne parles pas de malheur Mila. " râla-t-il alors.

" - T'en fais pas, on sera deux. Ce type mérite même pire que ça. Et je me ferai une joie de lui pourrir la vie. " répondis-je, râlant à mon tour. Et dire qu'à l'époque, Mila appréciait ce jeune homme qui lui avait paru si agréable. Maintenant, il lui sortait par les narines et elle avait envie de lui sortait à la gorge.

" - J'avoue, il y a comme qui dirait deux petites choses qui me font croire que ce n'est pas le cas " avait-il répondu à la taquinerie de Mila, cette dernière fit un grand sourire.

" - Ce n'est pas faux, m'enfin, dans tous les cas, Sakura sera une mère merveilleuse et elle pourra compter sur moi pour l'aider quand elle en ressent le besoin. Et je suis sûre que tu feras un super papa aussi ! " ajouta-t-elle avant de boire son verre pour éviter de pouffer de rire. Elle aimait bien dire des choses absurdes, ça faisait du bien pour elle et puis, l'humour était la clé de leur amitié à ces deux-là.

Quand Mila avait parlé de la possibilité de finir avec leurs animaux respectifs, elle avait bien vu que cela avait amusé son camarade bien que ce dernier avait fait comprendre qu'au final, ils finiraient tout deux seuls et aigri.

" - Bah, au pire je viendrais t'ennuyer tout les jours quand tu seras en maison de retraite. Tu verras, tu regretteras presque d'être restée aussi longtemps. " ajouta-t-il, sans doute imaginant les pires choses qu'ils pourraient faire ensemble dans cette fameuse maison de retraite.

" - D'abord, il faudra que tu survives aussi longtemps que moi, ce qui n'est pas gagné mon vieux. Ensuite, on pourra se faire des courses de chaises roulantes dans les couloirs histoire de donner de la vie à ce lieu morbide. " rigola-t-elle, imaginant déjà les aide-soignantes à leur poursuite dans les couloirs.

" - Et puis, bonne chance à l'infirmière qui devra me piquer la fesse. je crois qu'elle sera intoxiqué avant de réussir. " ajouta-t-elle. Mon deiu, mais quelle absurdité disait-elle encore là ? Pauvre futur infirmière, elle souffrirait rien qu'à savoir qu'elle devait prendre soin de la vieille peau que sera devenue Mila.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 763
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Ven 2 Juin 2017 - 5:17

« D'abord, il faudra que tu survives aussi longtemps que moi, ce qui n'est pas gagné mon vieux. Ensuite, on pourra se faire des courses de chaises roulantes dans les couloirs histoire de donner de la vie à ce lieu morbide »

Hey ! J'suis pas aussi croulant que ça ma grande ! J'entretiens ma forme d'athlète en retournant chaque semaine mon appartement quand Soda prend la décision de se barrer de l'aquarium avec son complice ! C'est de l'exercice tout ça faut pas croire ! Surtout quand le chien s'y met en plus.

« J'te ferais des craches pattes avec ma canne de vieux ainsi tu te péteras le coccyx avant moi »

Technique de fourbe ouep. Mais quand on est vieux on s'dit sûrement qu'on a plus rien à perdre de toute façon. « Sinon pour les courses, tant qu'on prend des paris en même temps pour se faire la fête au distributeur de snack avec les gains, tu as ma pleine participation »

Une overdose de sucre sur des p'tits vieux, hum, idée intéressante à tester.

« Et puis, bonne chance à l'infirmière qui devra me piquer la fesse. je crois qu'elle sera intoxiqué avant de réussir »

Je voyais vite où elle voulait en venir et sur le coup là, je reconnaissais sans problème le côté machiavélique de la photographe. Je l'imaginais même se resservir en rab à la pause de midi pour avoir des « munitions ». Hum... c'est quand même avec ce genre de blague que je me disais qu'elle commençait à avoir la tête ailleurs. Elle devait déjà se sentir bien légère la miss et encore, le reste allait bientôt empirer son état sans attendre.

« Il faudra aussi planifier de grandes évasions une fois par semaine, ça nous fera la santé à nous et aux jeunes infi' . J'sais pas si tu as vu le sketch avec ça sur youtube d'ailleurs, j'te montrerais si tu veux » dis-je toujours sur le ton de la plaisanterie à l'instant même ou la vidéo m'était revenue en tête. Je me demande par contre si elle se souviendra encore de cette histoire de vidéo à montrer d'ici demain. Même chose pour moi mais ce serait plutôt par étourdise que par un certain degré d'alcool dans le sang.

« Bon ma grande, et si on allait s'installer à une table avant que tu agrippes ton adorable serveur pour un verre de plus. Ce serait con de déjà te faire passer pour une cougar devant lui »

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥


► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Sam 3 Juin 2017 - 0:17

" - J'te ferais des croches pattes avec ma canne de vieux ainsi tu te péteras le coccyx avant moi." répondit-il à la jeune femme alors que cette dernière l'a taquinée sur son âge.

" - Mouais, mais techniquement, tu as pas le droit de frapper une femme, même à 100 balais. " dit-elle, les yeux légèrement plissés comme si elle était énervée. Hors, elle ne l'était pas vu qu'elle était joyeuse de passer sa soirée à lâcher des grosses conneries.

" -  Sinon pour les courses, tant qu'on prend des paris en même temps pour se faire la fête au distributeur de snack avec les gains, tu as ma pleine participation " dit-il alors, aussi enjoué qu'elle a l'idée d'un jour emmerder complètement des pauvres infirmières ou stagiaires. Haaa, que l'idée pouvait plaire à la jeune femme. Il faut dire que cela fait un moment qu'ils se connaissent tout deux et étaient sur la même longueur d'onde.

" -  Il faudra aussi planifier de grandes évasions une fois par semaine, ça nous fera la santé à nous et aux jeunes infi' . J'sais pas si tu as vu le sketch avec ça sur youtube d'ailleurs, j'te montrerais si tu veux " ajoute-t-il avant même que Mila ne réagisse à l'histoire des paris pour se faire la bouffe des distributeurs. Et cela fit bien rire la jeune femme. Elle s'imaginait déjà vieille croulante sur sa chaise à roulette super classe, fonçant vers les portes de sorties pour aller se balader dans le parc du coin avec son meilleur ami, se faisant courser par les infirmières en train de s'occuper de leurs camarades. Haaa...quelles belles images elle avait là.

" - Je suis sûre qu'on serait de vrais terreurs toi et moi ... " dit-elle alors rigolant encore à toutes ces idées avant d'ajouter " Je veux absolument voir cette vidéo si je sors assez lucide d'ici pour m'en souvenir ! "

Oui, parce qu'il ne faut pas se leurrer.. Mila était du genre à vite exagérer sur la boisson. Ce qui faisait qu'il lui arrivait souvent des histoires cocasses dont son collègue lui parlait la semaine qui suivait, avant de mieux recommencer. Il faut dire que c'était une jeune femme bien pétillante.

" -  Bon ma grande, et si on allait s'installer à une table avant que tu agrippes ton adorable serveur pour un verre de plus. Ce serait con de déjà te faire passer pour une cougar devant lui. " me dit-il, ce qu'elle accepte avec plaisir, bien qu'avant de se déplacer elle se prend quand même un autre verre. Elle est incapable de resister à l'attrait de cette boisson.

La jeune femme trouve ensuite une tablée de libre et s'y installe, posant sa téquila devant elle.

" - Pour être couguar, je devrais être presque pédophile tu sais. J'ai même pas la trentaine ! " dit-elle alors, trouvant l'idée finalement assez horrible. Non, elle était pas fan du tout de cette optique, bien que cela restait amusant quand c'était le ton de la plaisanterie.

" - Tu crois qu'il a quel âge au fait ? 18 ans ? On peut servir de l'alcool si jeune ? "

Deux heures et 10 verres plus tard

Mila, elle tanguait, elle marchait pas très bien et avait même dansé sur la table. Oui, elle avait complètement pété un câble et finissait entièrement bourrée. Peut-être même plus que d'habitude... en tout cas, elle en voulait encore mais avait besoin d'air car dans son ventre, c'était un peu la guerre... Elle trouvait qu'ils s'étaient tout deux bien amusés : entre les conneries sur leur futur époque de petits vieux, ce qu'ils pourraient faire pour martyriser les élèves et les taquineries sur les possibilités de couples, ils n'avaient pas réussi à se ravoir une seule minute sauf pour avaler leurs boissons.

Mais là, Mila ne se sentait pas bien et il y avait trop de monde dans les toilettes pour y aller tranquillement. Alors, elle s'est levée et est venue murmurer à l'oreille de son ami.

" - Je vais prendre l'air, sinon je crois que tout va repasser. " chuchota-t-elle avant de déambuler entre les personnes pour se faire un chemin vers la sortie.

Une fois dehors, elle se trouva un coin de trottoir et se laissa tomber sur les fesses. Ses pieds lui faisaient mal, alors elle retira ses petits talons et finit par regarder les gens dehors. Certains fumaient, et ça la tentait. Car en soirée, elle aimait bien en griller une petite.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 763
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Sam 3 Juin 2017 - 4:33

Moi qui pensais que l'éloigner du bar freinerait sa consommation d'alcool en tout genre, et bah j'avais tout faux ! Sans compter le dernier que la miss avait penser à commander avant qu'on parte s'installer plus loin, voilà que sa fréquence de verre supplémentaire grimpais autant que son taux d'alcoolémie dans le sang. C'est qu'elle à de la poigne la petite pour interpeller un serveur de loin, j'vous dis pas. Enfin je dis ça comme si je me plaignais mais le fait qu'elle n'avait pas la boisson triste me faisait un peu déculpabiliser. J'veux dire, au moins elle s'amuse et elle dormira bien cette nuit. Bon, pour ce qui est du lendemain ça risque d'être plus chaud mais je serais là pour faire mon gros con en lui rappelant ses conneries et en lui rappelant que l'abus c'est mauvais pour la santé. Tout ce qu'on aime entendre quand on a la tête dans le cul et l'estomac en vrac quoi.

Le temps passe, les imbécillités et les boissons s'enchaînent des deux côtés avec une très net avance pour le photomaton sur patte et ce, dans les deux catégories mais nous passons une très bonne soirée. C'est certainement le genre ou nous dirons dès demain qu'on s'est très bien amusé sans même vraiment se rappeler de tout mais au moins ça permettait de lâcher un peu la pression après le boulot. Enfin, quand elle ne me relance pas avec cette histoire de romance avec Sakura. Je suis déjà assez paumer à ce sujet-là et même après quelques bières je n'avais pas d'illumination divine pour m'éclairer un peu sur le sujet. Je préférais remettre ça à plus tard, comme d'habitude. Une fois encore je détourna donc la conversation vers son petit jeune du bar dont on ignore tout mais qui nous amusait en tant que bouc émissaire de la soirée. Mila était cela dit de moins en moins discrète dans les plaisanteries et je me demandais déjà si ce p'tit serveur ne mériterait pas un bon pourboire à la fin de son service pour tout ça. Enfin, ça et le fait qu'il ai fallu calmer une miss un peu trop heureuse qui voulait tester son déhancher sur la mini scène improvisée qu'était devenue notre table. Ca mettait de l'ambiance je dis pas, j'étais même au bord du fou rire par moment et les autres clients qui jouaient le jeu et s'enjaillaient aussi n'aidait en rien. A ce moment là, j'avais presque l'impression d'être de retour à la bonne époque des happy hour auquel je participais avec des potes en Angleterre. Lors d'une de ses descentes de table, nous avons même partagé une mini danse qui se voulait stylé mais qui devait être parfaitement ridicule avant qu'elle ne remonte faire son show. Halala ... je vous passe les détails de la suite parce que ... bah, parce que c'était un enchaînement de ... d'Horimisme ? Horime, Horimisme, z'avez compris ? ... hum. *tousse*

Au bout d'un très long moment, alors que je pensais que Mila encaissait toujours aussi bien le coup, je la vois petit à petit se calmer et déchanter. Je crois bien qu'elle a atteint ses limites finalement. Je m'en veux un peu de ne pas l'avoir plus freiner que ça comme je le fais d'habitude mais ... j'sais pas. J'avais l'impression qu'elle avait eue besoin de ce "lâcher prise" de ce soir. Alors que je discutais avec le type d'un groupe avec qui nous avions sympathisé, je la voyais de temps en temps zieuter en direction des toilettes. Alors que je croyais qu'elle allait s'y engouffrer d'un moment à l'autre, c'est plutôt sa fuite express vers la sortie qu'elle m'annonça.

« Je vais prendre l'air, sinon je crois que tout va repasser » Dit-elle en se penchant vers moi.

J'avais compris le message en sous-texte, cette partie de la soirée était finie. Même si elle avait ajouté un "je reviens" je n'aurais pas compté là-dessus. Je la connaissais bien à force. Si elle quitte la fournaise ce n'est pas pour s'y rejeter quelques minutes plus tard.

« Ok attends je te ... » commençais-je mais ... plus de Mila. Elle commençait déjà à se frayer un chemin vers la sortie.

Je salua vite fait nos potes d'un soir et je pris soir de récupérer le sac à main que la miss avait complètement zapper sur sa banquette avant de partir la rejoindre. Une fois à l'extérieur, j'en profita pour prendre une cigarette mais ... pas de briquet. Merde ! Je profita du monde présent pour en emprunter un rapidos et une fois mon bâtonnet de nicotine allumer je parti à la rencontre de la photographe ... tranquillement installer par terre. Savez quoi ? J'vais même plus me poser de questions.

« Ça va, t'es bien installée ? T'as pas oublier ton oreiller quelque part par hasard ? » Dis-je la clope au bec tout en agitant son sac à main devant elle. Si elle me balance que j'suis con parce que le coussin en question est un sac je la kill. Elle ferait preuve d'une incroyable lucidité vue son état mais bon.

Hrp:
 

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥


► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Sam 3 Juin 2017 - 11:41

" - Ça va, t'es bien installée ? T'as pas oublier ton oreiller quelque part par hasard ? " dit Ryosuke une fois qu'il eut rejoint la jeune femme. Cette dernière était sortie si vite qu'elle n'avait même pas entendu qu'il comptait aller avec elle.

Il faut dire qu'elle avait eu tellement chaud à l'intérieure qu'elle avait craint une version d'elle-même qu'elle n'était pas très fière. Alors, elle avait laissé tout le monde : Ryosuke comme leurs nouveaux amis d'un soir, pour mieux sortir et prendre l'air. Maintenant elle était posée là par terre, comme quelqu'un de tout à fait normal mais qui fait des choses complètements stupides.

" - C'pas un oreiller. C'mon sac Louis V'ton ! Baaaaaaka. " répondit-elle, toujours aussi pleine que la Chine alors qu'elle reprenait son fameux sac des mains de son ami. Elle le posa sur ses jambes.

" - Tu m'passes une clope... ? " demanda-t-elle également. On sentait tout de suite que la jeune femme ne se sentait pas bien et avait surtout beaucoup de difficultés à aligner deux mots correctement, oubliant même un peu les verbes et les mots de liaison pour bien se faire comprendre.

Dehors, les gens les regardaient un peu bizarre, mais rentrèrent vite à l'intérieur sans pour autant chercher à mieux comprendre ce qu'il se passait. Même le videur, qui avait l'habitude de leur débarquement une fois de temps en temps, ne fit pas attention à eux. Ce que Mila trouvait dommage, elle le trouvait sexy le petit, avec tous ses muscles là.

" - Tu crois que je.... lui plais ? " demande-t-elle en pointant du doigt le-dit videur, se retenant de rire comme une truie. Son ventre s'était calmée, elle était prête à se redresser mais pas à rentrer de nouveau dans la salle. Elle se rendait bien compte qu'il valait mieux pour elle partir. Et pour Ryosuke aussi d'une certaine façon, il ne devait pas apprécier ce genre de baby-sitting même s'il en avait l'habitude depuis le temps.

" - J'vais aller lui demander... j'suis sûre, il a envie d'une nana ivre comme moi dans ses bras ! HAUT LES CŒURS ! " s'exclama d'un coup la jeune femme en se redressant tout aussi vite, provoquant un sacré tournis et un gémissement particulier de la part de cette dernière alors qu'elle avait posé ses mains sur son ventre . Ca sort ? Ca sort pas ? Ca sort ? Ca sort pas ? Elle ne cessait de se répéter cette question, se demandant sincèrement si toutes ces tequilas allaient rester en place ou non.

Elle attendit quelques instants, pour voir et estimer si elle serait capable d'aller parler au fameux videur sans risquer de lui vomir sur les chaussures ou pire. Une fois qu'elle estima que c'était bon, elle se redressa bien droite, fis un signe avec un grand sourire à Ryosuke et se dirigea d'un pas plus que décidé vers le vigile.


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 763
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Sam 3 Juin 2017 - 23:39

« C'pas un oreiller. C'mon sac Louis V'ton ! Baaaaaaka »

… j'lui en fous une maintenant ou j'attends demain ? L'avantage d'attendre c'est que d'ici demain elle aura tellement mal au crâne qu'elle s'en rappellera un bon moment... et qu'elle ne la verra absolument pas venir. Bon, au moins elle avait de nouveau son sac en sa possession. J'espère juste qu'elle ne le sèmera pas autre part entre temps. Ca part vite ces choses là vous savez ?

« Tu m'passes une clope... ? »

« Et puis quoi encore ? T'as déjà engouffré ton quota de saloperie pour la soirée toi » Dis-je d'un ton faussement sévère à la miss qui raclait toujours le sol de son postérieur. « Puis t'façon j'ai pas de feu » ajoutais-je en espérant que ça suffise à lui faire abandonner l'idée. Honnêtement, j'm'en tape comme de l'an quarante de ce qu'elle consomme ou bien même de l'état de ses poumons mais j'veux pas qu'elle vide ses boyaux sur le sol à cause de quelques bouffées de fumée. Quoi que ça lui ferait peut-être un peu de bien finalement.

« Tu crois que je.... lui plais ? » Dit-elle tout à coup.

Je comprenais quedal à ce qu'elle me racontait mais en suivant la direction qu'elle m'indiquait je vis rapidement le sujet de ce questionnement soudain. Elle parle bien du vigile la-bas ? Il semblerait oui mais euh … j'veux pas dire mais à mon humble avis, jolie ou non, ce mec ne m'avait pas l'air du bon côté de la barrière pour apprécier les courbes féminines. Enfin j'dis ça, j'dis rien.

« J'crois qu'il préfère plutôt le genre musclé ma grande, pas les … »

« J'vais aller lui demander... j'suis sûre, il a envie d'une nana ivre comme moi dans ses bras ! HAUT LES CŒURS ! » s'exclama t-elle tout à coup en bondissant du sol.

Oh mon dieu ! Gozimila prête pour le second tour, ça risque de faire de la casse tout ça ! Une fois sur ses jambes, elle resta un moment immobile, n'osant certainement pas trop gigoter de peur que ses verres ne trouvent enfin le chemin inverse.

« Mila ? Ca va ? » m'inquiétais-je un instant, la dévisageant au passage pour tenter de deviner la suite.

Mais là où je m'attendais à une quelconque réponse, la miss se contenta de me faire un immense smile avant de s'élancer vers sa nouvelle proie. Mais c'est pas possible bordel... qu'on lui foute une laisse à celle-là bordel ! Cela dit, avant même qu'elle eut le temps d'aller trop loin, je réagis au quart de tour pour la rattraper et l'attraper par le bras avant qu'elle n'aille trop loin.

« Je crois que tu as assez fait de bêtise pour ce soir. Et puis il sera toujours là demain ton grand amour alors laisse le bosser ! » la sermonnais-je tout en essayant de la tirer comme je pouvais pour qu'elle me suive dans le sens opposé.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥


► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Dim 4 Juin 2017 - 12:31

" - J'crois qu'il préfère plutôt le genre musclé ma grande, pas les … "

" - J'vais aller lui demander... j'suis sûre, il a envie d'une nana ivre comme moi dans ses bras ! HAUT LES CŒURS ! " répondit-elle, n'ayant même pas pris la peine d'écouter ce qu'il allait dire. Après tout, son cerveau était en véritable ébullition, mais dans le bon sens du terme non. Les bulles d'alcool lui montait juste à la tête et elle était prête à faire tout ce qu'elle avait envie ce soir.

Mila se redressa rapidement, et attendit quelques instants. Trop vite, pensa-t-elle. Il fallait prendre son temps après tout pour bien faire les choses, alors Mila patienta la fin de ses gargouillis.

" - Mila ? Ca va ? " demanda son ami et en guise de réponse, voilà qu'elle lui faisait un big smile et se mettait en route de manière déterminée pour aller taper causette avec le fameux vigile.

Sauf que voilà, son élan fut vite stopper par la main de Ryosuke sur son bras, qui commença à la tirer en arrière, dans le sens opposé où elle voulait aller.

" - Mais... Mais... " commença-t-elle mais le sermon de Ryo vint rapidement dans ses oreilles " - Je crois que tu as assez fait de bêtise pour ce soir. Et puis il sera toujours là demain ton grand amour alors laisse le bosser ! "

" - Mouais... mais demain... je me rappellerai pas de lui ! " gémit-elle, suivant docilement Ryosuke, le bras toujours entre ses doigts. Arf... Pauvre Mila, elle jeta un regard par-dessus son épaule en direction du bel âtre plus loin, mais au fond, elle savait que Ryosuke avait raison.

" - On rentre ? Je commence à voir 36 chandelles. " s'exclama-t-elle finalement, marchant maintenant aux côtés de son ami. Le problème c'est qu'il avait des grandes jambes et qu'il marchait un peu plus vite qu'elle, alors à force de devoir marcher rapidement, le talon de la chaussure de la jeune femme se brisa et cette dernière se retrouva à terre, étalée telle une carpette. Réaction ? Un grand éclat de rire. Décidément, cette femme, c'était une plaie quand elle avait trop bu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 763
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Dim 4 Juin 2017 - 21:15

« Mouais... mais demain... je me rappellerai pas de lui ! » Gemit-elle de sa moue boudeuse.

« T'inquiète pas pour ça, si c'est vraiment ton prince charmant il trouvera facilement la route de ton château » Dis-je, complètement blasé. Au moins, elle se plaignait mais n'opposait pas la moindre résistance c'est déjà ça de gagné. Je l'ai connu avec l'alcool plus mauvais que ça lors de l'une de nos précédente sortie et je m'estime heureux de ne pas devoir la décrocher d'un lampadaire par la force cette fois. C'est après un dernier coup d'œil larmoyant pour son coup de foudre du moment qu'elle repris la parole.

« On rentre ? Je commence à voir 36 chandelles »

Cette soudaine coopération de sa part m'étonna un peu mais au moins, j'étais rassuré de la voir avec un minimum de … responsabilité ? Mouais, je parle de la meuf qui astiquait le trottoir avec son cul et qui comptait se jeter dans les bras d'un mec "sûrement gay mais pas sûr" il y a quelques secondes quand même. Bah...

« Vu ton état j'te ramène pas chez toi. C'est trop loin et t'auras certainement retapissée la rue avant qu'on y arrive » Et puis je ne voulais pas la ramener à moitié ivre morte à sa colocataire. J'veux ni d'histoires, ni l'emmerder pour le reste de la nuit avec la furie qui allait certainement geindre son mal de ventre et de crâne le reste du temps. « Bon, par contre princesse j'ai pas mon carrosse ce soir alors on fait le chemin à patte » Et avant même qu'elle ne proteste ou qu'elle émette le moindre commentaire je me retourna vers elle pour ajouter « C'est juste quelques rues plus loin alors chiale pas »

Je n'étais pas énervé mais je préférais garder un semblant d'autorité pour éviter qu'elle fasse du chichi comme d'hab' rien que pour le plaisir de protester. Sans lâcher prise de peur qu'elle pique un sprint sans crier gare (ça pète vite un plomb ces choses-là, faut pas croire) je pris donc le chemin en direction de mon appart'. Je redoutais déjà le moment où nous devrions nous frayer un passage un l'intérieur avec un miss motivée et mon p'tit Franck qui allait certainement lui sauter dessus à l'arrivée. Deux énergumènes sur ressort pour le prix d'un, la joie … Au moment où je la jugea enfin plus sereine, je lâcha enfin prise pour lui rendre sa liberté mais je ne freina pas le pas. Je ne veux pas risquer qu'elle se réinstalle par terre non plus et pour tout dire, je meurs d'envie d'être enfin de retour et confortablement installé dans mon canapé.

Alors que je nous croyais enfin parti pour de bon, la miss s'écrasa lourdement sur le sol sans crier gare. Me dites pas qu'elle s'est vraiment laissé tomber comme une pierre celle-là ?! Surpris et inquiet, je me retourne d'un coup vers elle pour voir l'étendue des dégâts mais son simple rire fit retomber ma jauge de stress en quelques secondes. Halala … j'vous jures... Tellement imbibé de liquides qu'elle retomberait direct' à la mer la miss …

« Non mais … que tu peux être biesse parfois » dis-je en la rejoignant dans son fou-rire. La situation était tellement stupide que je n'arrivais même pas à lui en vouloir. Elle n'avait rien de casser de toutes façons. Quoi que... un rapide coup d'œil à son echas... chaussure me dit le contraire. Bilan de la soirée, une photographe comateuse, un musicien exaspéré et une pauvre chaussure morte au combat, triste.

« J'crois que cette soirée lui a été fatale, paix à son âme » dis-je en en me baissant pour attraper le reste du talon. Après l'avoir jugé un moment pour voir si c'était réparable je le tendis à Mila. « Va falloir être forte pour surmonter ça ma grande » continuais-je d'un ton faussement déprimé par cette perte soudaine avant de jeter le reste de ma cigarette au loin. « Bon, s'pas tout ça mais on va par faire notre deuil par terre. Allez hop Cendrillon ! » et avant même qu'elle ne comprenne ce que j'entendais par là, je la souleva du sol pour la porter tel une princesse. Une princesse bourrée certes mais le romantisme est mort à notre époque. J'espérais juste qu'elle ne pas trop la secouer de peur de devoir prendre une douche intensive en rentrant à cause de … enfin vous voyez. Je doute juste de pouvoir la ramener jusqu'à chez moi comme ça. J'me fous du regard des nocturnes qui se baladent encore à cette heure mais j'suis pas un pousseur de fontes non plus alors me trimbaler un poids pareil jusqu'à l'appart … enfin on verra. J'ai bien réussi à faire décoller Sakui et ses deux passagers du sol la dernière fois après tout.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥


► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Mar 6 Juin 2017 - 11:43

« - Vu ton état j'te ramène pas chez toi. C'est trop loin et t'auras certainement retapissée la rue avant qu'on y arrive. Bon, par contre princesse j'ai pas mon carrosse ce soir alors on fait le chemin à patte. C'est juste quelques rues plus loin alors chiale pas » dit-il à la jeune femme, étrangement obéissante jusqu’à présent. Elle le regarda, assez étonnée qu’il veuille l’emmener quelque part.

« - Tu veux… me violer ?» lui demanda-t-elle alors bien qu’à peine eu-t-elle prononcer cette question qu’elle comprit à quel point cette dernière était absurde. Ainsi, elle se mit à rire comme une idiote, suivant toujours d’un pas docile. En réalité, elle commençait juste à être trop fatiguée pour pouvoir réellement réagir comme elle en avait l’habitude pour l’ennuyer. Cette fois-ci, elle ne s’intéressa même pas à la possibilité de rester accrochée à un lampadaire pour faire du pole dance.

Malheureusement pour elle, il lui fut difficile de suivre le rythme de son ami. Il avait de trop grandes jambes pour elle, et vu qu’elle n’était pas dans son état normal, franchement, cela n’était point évident pour elle. Ainsi, c’est l’un de ses talons qui lâcha la cadence le premier. Elle se retrouva ainsi le corps étalé et allongé sur le sol. Cette dernière se mit à éclater de rire, ne pouvant tout simplement pas s’empêcher de trouver la situation particulièrement absurde.

« - Non mais … que tu peux être biesse parfois. » s’exclama-t-il, la rejoignant dans son fou rire. Elle avait de la chance la demoiselle qu’il avait l’habitude de ce genre de situation étrange avec elle. Il faut dire qu’elle avait déjà fait pas mal de chose. Une fois, elle avait même réussi à se faufiler d’entre ses bras, se mit à courir et monta dans la première voiture qui passait. Heureusement, le conducteur avait refusé de redémarrer, obligeant ainsi la jeune femme à se faire emmener de force par son collègue. Il lui arrivait parfois de se demander comme il pouvait la supporter.

« - J'crois que cette soirée lui a été fatale, paix à son âme. Va falloir être forte pour surmonter ça ma grande. » lui dit-il alors que cette dernière regardait sa chaussure avec toute la tristesse du monde. Elle avait envie de pleurer rien qu’à voir l’état de sa chaussure.

« - Je les aimais bien ses chaussures moi… » se plaignit-elle avant de regarder son ami prendre le malheureux détaché. Il le lui rendit rapidement, peut-être y avait-il un espoir pour cette chaussure. M’enfin, Mila ne se leurrait pas vraiment. Elle savait qu’en général, il y avait peu de chances de survie quand ce genre d’évènement leur arriver.

« - Bon, s'pas tout ça mais on va par faire notre deuil par terre. Allez hop Cendrillon ! » dit-il, la soulevant avant qu’elle ne puisse comprendre qui se passait. D’un coup, elle était dans ses bras, contre son torse. Cela lui rappelait d’un coup ce qu’elle ressentait vraiment pour le jeune homme et elle sentit ses joues chauffaient encore plus que sous l’effet de l’alcool. Au début, elle se laissa faire mais très vite, elle se sentit gênée par la situation. Pas qu’elle n’appréciait pas d’être dans ses bras, mais elle savait parfaitement ce qu’il en était pour lui. Même s’il ne s’en rendait pas en compte, elle savait pour qui son cœur balançait. Et elle n’en voulait à personne. De toute façon, Sakura méritait bien d’être heureuse maintenant, après la façon dont s’était terminée sa dernière relation. Alors, Mila, légérement triste, commença à gigoter pour descendre de ses bras.

« - Je vais marcher, ça ira ne t’en fais pas. » lui dit-elle, réussissant enfin à s’extirper de ce petit cocon de bonheur qu’elle avait ressenti. Elle retira ses chaussures pour marcher pieds nus, sans pour autant jeter ses chaussures. Ce n’était pas la première fois qu’elle le faisait de toute façon, autant ne pas perdre ses vieilles habitudes.

« - C’est encore loin ? » lui demanda-t-elle, pour essayer de ne pas penser à ce que son cœur lui avait rappelé dernièrement. Il fallait qu’elle oublie ce sentiment qui l’avait envahie quelques minutes plus tôt, espérant que son ami n’avait rien remarqué du tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 763
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Ven 16 Juin 2017 - 9:06

A l'instant même où je l'avais décollé du sol, je m'attendais sans le moindre doute à ce que la photographe gesticule dans tous les sens ou tout simplement à ce qu'elle se mette à crier. Pas forcement de peur ou de colère hein mais vu son état elle serait capable de s'égosiller de joie parce qu'elle réussissait à planer en l'ai sans avoir à prendre l'avion. Mais contrairement à ce que j'aurais cru, Mila semblait rester bien silencieuse. Dans mon fort intérieur j'espérais juste que cela venait de la fatigue qui devait bien lui tomber dessus à avant un moment où un autre plutôt que d'un travail mental qu'elle aurait pu faire sur elle-même pour éviter de me vomir dessus. Fallait avouer que la porter comme ça n'était peut-être pas la meilleure idée du siècle vu les litres de tequila qu'elle avait ingurgité tout le long de la soirée.

Alors que je tournais au coin de la rue les bras toujours encombré par mon fardeau journalier, je tenta un rapide coup d'œil dans sa direction histoire d'analyser ce qui était la cause de cet étonnant mutisme. Pour tout avouer, je m'attendais presque à la voir pioncer en bavant comme une bien heureuse mais au lieu de ça elle semblait tout simplement… figée. Encore l'alcool qui fait des siennes ? Je l'ignore mais son regard semble peu à peu s'assombrir alors qu'elle amorce enfin quelques mouvements au hasard pour très certainement me faire lâcher prise.

« Je vais marcher, ça ira ne t’en fais pas »

Vu l'air qu'elle arborait tout à coup, je ne me sentais pas à discuter mais j'hésitais malgré tout à lui demander si elle était sûr de ce qu'elle avançait.

« Si tu le dit » laissais-je finalement entendre en la reposant délicatement au sol. En voyant sa chaussure cassée, j'avais quand même un doute sur la bonne marche qu'elle pourrait avoir mais nos n'étions pas à l'abri d'une nouvelle technique à la Mila pour se sortir de là. Et en effet, en moi de temps qu'il n'en faut, la miss prit la décision de tout simplement marcher … sans chaussures. C'est sûr que ça réglait le problème comme ça. Il fallait juste prier pour qu'elle ne se prenne pas un truc dans l'pied.

« C'est encore loin ? » continua ma collègue toujours aussi évasive.

Je ne comprenais pas trop ce qui lui prenait tout à coup. Il y a à peine deux minutes elle s'esclaffait sur un videur gay et sur le trottoir qu'elle s'était mangée sans aucune grâce et voilà qu'elle semblait prête à fuir a toutes jambes… et pas pour sauter sur quelqu'un cette fois. Je pense d'ailleurs que dans sa … panique ? elle ne faisait même pas attention au fait qu'elle marchait bien devant moi.

« Si tu continues de galoper comme ça on y sera en moins de deux » dis-je surtout pour lui faire comprendre de freiner l'allure avant de finalement presser le pas pour être à sa hauteur.

Le reste du chemin se fit dans le silence le plus total. J'étais tellement intrigué par le changement brutal d'ambiance que je ne savais pas trop quoi ajouter. Ce n'est qu'une fois arrivé dans l'ascenseur de mon immeuble et en la voyant éviter mon regard que je lui posa enfin la question.

« A quoi tu penses Mila ? » Dis-en pressant le bouton du cinquième étage.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥


► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Dim 18 Juin 2017 - 23:07

« - C'est encore loin ? » avait-elle demandé à son collègue, après avoir marché quelques mètres. Ce dernier ne l’avait pas empêchée de ses bras, ayant sans doute compris qu’elle n’était pas trop d’humeur à se battre sur la raison pour laquelle elle préfère marcher plutôt que d’être dans ses bras. Elle risquait de plonger encore plus loin dans l’abime de ses pensées et elle avait compris qu’il valait mieux ne pas trop s’y plonger. Même si l’alcool ne l’aidait pas vraiment. Vivement demain que cet effet indésirable lui soit passé. Arriverait-elle à se tenir ?

« - Si tu continues de galoper comme ça on y sera en moins de deux. » lui répondit-il, la jeune femme elle n’a même pas remarqué qu’elle avait accéléré la cadence. Trop prise par ce qu’elle pensait, trop embêtée par son petit cœur qui faisait des siennes aujourd’hui. Pourquoi ? Elle savait que ce qu’elle ressentait, c’était pas habituel. Du jour au lendemain ? Non, pas vraiment. A force de passer des soirées en sa compagnie, d’avoir profité du temps en sa compagnie. Ca c’était fait comme ça, c’est tout. Pas volontaire, juste ainsi et tu t’y fais, n’est-ce pas Mila ?

« - Excuse-moi, j’ai la tête ailleurs. » rigola-t-elle en se forçant un peu, tentant de ne pas montrer ce qui la perturbait réellement. En tout cas, le reste du chemin se fit particulièrement vite. Elle restait pour la plupart du temps muette et fut bien contente de voir l’immense bâtisse face à eux. Elle entra sans réfléchir à l’intérieur. Dans l’ascenseur, il lui demande à quoi elle pense. Répondre ? Et quoi ? La vérité ? Non, pas la vérité. Elle réfléchit à quoi dire ?

« - Je fais le deuil. Ca va me coûter de les faire réparer. Mon porte-monnaie va souffrir. » répondit-elle, fière d’avoir lâché une aussi belle bourde, comme ça. Elle en rit même, redevenant quasiment elle-même. Ouf, crise passée. Elle en est contente et sors toute joyeuse de l’ascenseur. Elle est contente d’avoir éviter le danger et recommence à faire la sotte. Elle danse même sur le palier, sur air de musique qu’elle fredonne pour pas réveiller les voisins. Puis, une fois que la porte est ouverte, elle rentre à l’intérieure toute excitée.

« - On dort ensemble ce soir ? » rigola-t-elle alors, avant de s’arrêter nette et de le regarder avec des gros yeux. Elle avait vraiment dit ça elle ? Pfft, sors ça de ton esprit Mila ou tu vas de nouveau être proche de lui dire ce que tu ressens. Oh et puis… zut, autant tout avouer un coup et passer à autre chose après. Elle sera plus libre après non ? Sans doute. En tout cas, la voilà qui souffle et resouffle, pour se calmer et reprendre ses esprits. A trois, il faut qu’elle y aille à trois.

« - 1 … 2 … 3 » et paf, la voilà qui s’approche de Ryo, elle lui attrape le visage entre les mains et puis elle l’embrasse. Plus d’hésitations, elle se sent mieux d’un coup. Elle fait durer le plaisir, puis murmure un je t’aime. Doux, puissant, elle se sent libérée. Elle en avait besoin. Et puis, elle pourra toujours remettre la faute sur la boisson. Elle a bon dos celle-là, mais faut bien l’utiliser une fois de temps en temps. Puis, elle s’éloigne de lui et fuit vers les toilettes. Trop d’émotions, son estomac ne le supporte plus. Tout sort une fois qu’elle arrive au-dessus de la cuvette. Beurk, dégeulasse. Elle ne se sent pas bien du tout, la pauvre. Son estomac fait des bonds, la téquila avec. Nouvelle floppée de gerbe, bonjour la galère.

« - Mais… qu’est ce que j’ai fait ? » dit-elle alors, une fois vidée, se laissant tomber sur le sol des toilettes. Et les larmes montent, doucement, surement. Elle aurait pas dû. Bon, l’alcool, elle va être son amie. Elle sèche ses larmes d’un revers de la main, se redresse. Et ne sait juste plus quoi faire. Bon, autant rester à squatter la salle de bain finalement. La baignoire a l’air confortable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 763
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Dim 25 Juin 2017 - 5:55

En me retournant vers elle, je ne pu m'empêcher de la dévisager en attente du moindre signe ou geste qui trahirait le fond de ses pensées.

« Je fais le deuil. Ca va me coûter de les faire réparer. Mon porte-monnaie va souffrir » S'exclama-t-elle tout à coups avant de se remettre à rire comme tout à l'heure. Peut-être que je m'inquiétais pour rien finalement. Boarf, si je devais m'inquiéter à chaque fois qu'elle disjoncte comme une lunatique aussi je serais bon pour faire ma crise cardiaque maintenant et ça contrecarrerais nos futurs plans de p'tits vieux. Et puis si ça se trouve... elle n'ose juste pas dire qu'elle doit aller vidanger sa citerne à tequila cette biesse-là.

« T'as vraiment un grain toi parfois » commentais-je tout en la fixant d'un air blasé. Quoi que, toute personne me connaissant remarquerai ce léger petit rictus, signe qu'au fond son attitude me faisait quand même bien rire.

Une fois le cinquième étage atteint et les portes de l'ascenseur grandes ouvertes, la miss s'élance dans le couloir pour ensuite gambader gaiement tout en chantonnant comme une collégienne. Bon, si j'avais un doute sur son état tout à l'heure, là il venait de complètement s'évanouir. Alors qu'elle était déjà presque devant la porte de mon appartement, je la suivais tranquillement tout en cherchant vite fait mes clés dans les poches de ma veste. Je me souviens avoir vu Mila jouer avec mon porte-clés récemment mâchouiller par Franck alors que nous étions au bar et j'étais en train de flipper à l'idée que je les lui avais peut-être laisser sans le vouloir. C'est pas pour dire mais c'est le genre de petits détails auquel je fais rarement attention et qui conduisent parfois à des situations telles que le mois passé, où Mila trouvait que ce serait peut-être une bonne idée pour une fois que ce soit elle qui me raccompagne … avec ma propre voiture alors qu'elle passait le plus clair de son temps à lancer les clés en l'air sans jamais les rattraper … ah non j'ai rien dis, elle les a rattrapés une fois … involontairement... avec sa tête. Hum, bref.

Je déverrouille la porte, la laisse entrer et je prends garde à vite fermer la porte derrière moi avant que Franck ne fonce pour nous rejoindre et faire sa distribution de bave quotidienne. Mais, contre toute attente, le carlin à face d'alien ne fit pas son apparition. En temps normal, avec un chien normal doté d'une intelligence normal, j'aurais été surpris par son absence mais vu que ça faisait quelques jours qu'il parvenait à se coincer dans la baignoire … Ah ça pour monter sur les mannes de linges qui traînent ça va mais pour ressortir c'est autre chose hein ?! J'étais sur le point de prévenir Mila que j'allais vite fait repêcher le baveux de la salle de bain quand tout à coup :

« On dort ensemble ce soir ? »

Occupé à accrocher ma veste dans l'armoire de l'entrée, je tourna vivement la tête vers elle sans cacher ma totale incompréhension. Je ne sais pas pourquoi mais il me fallu quelques secondes pour passer du bug le plus complet à un énième soupir détaché. Fais pas attention Ryo, n'oublie pas qu'elle a bu plus que de raison celle-là. Dis-lui de s'installer dans le fauteuil et en moins de deux elle sera en train de ronfler et de baver sur tes coussins.

« Ouais ouais c'est ça. J'vais même te faire un petit massage et te raconter une histoire avant tant qu'on y est » Dis-je sans en croire un mot tout en reprenant ce que j'étais en train de faire avant de finalement refermer l'armoire.

« Va plutôt te rafraîchir le temps que je te sorte de quoi pioncer »

Je ne pris pas vraiment la peine de la prévenir pour le chien sûrement présent dans la baignoire, elle le verrait certainement elle-même avant de l'accaparer pour le reste de la nuit. En jetant un coup d'oeil à la photographe qui, malgré son rire à l'instant même où elle avait prononcé sa connerie, se retrouvait tout à coup figée sans raisons. Euh... un fil dans sa caboche s'est déconnecté ou … ? Ne me dite pas qu'elle médite sur ma fausse prévision de massage parce que de nous deux c'était certainement moi qui en avais le plus besoin je dois dire. Surpris une fois encore par cet éclair de lunatisme, je me rapprocha un peu d'elle avant de prononcer son nom tel une question.

« Mila ? »

Voyant qu'elle semblait hyper ventilé pour je ne sais quelle raison, je regardais vite fait autour de moi s'il n'y avait pas un truc utile pour la faire respirer un bon coup mais je n'eus pas vraiment le temps d'analyser les options. Un décompte auquel je n'avais pas trop fait attention, des mains qui m'agrippent soudainement et pour finir un baiser que je n'aurais jamais vu venir venaient tout simplement de me replonger dans un état second. Le genre qui vous tétanise tellement que vous n'arriviez même pas à vraiment saisir l'instant présent. Je ne dis pas que je n'avais jamais cru Mila capable de faire ça. Je veux dire, elle embrasse bien la table quand elle est proche de son seuil de tolérance alors … Mais dans ces moment-là, elle respirait la bonne humeur et l'euphorie des sorties en extérieur tandis que maintenant et bien, elle avait l'air d'être un peu redescendu sur terre. Un minimum du moins. Prenant trop de temps me remettre de la surprise, je ne réagis pas plus que ça tout comme je ne la repoussa pas non plus. De toute façon ce n'était … Qu'une bourde de femme cuitée, rien de plus non ?

J'aurais pu lui dire d'arrêter ses conneries, d'aller se passer la tête sous l'eau froide ou bien même plaisanter sur le fait que je n'étais pas son videur ni son serveur de tout à l'heure pour casser ce moment et faire ensuite comme si de rien n'était. Oui, c'est certainement ce que j'aurais fait en plus de la titiller les jours suivants sur le côté affectueux que lui donnait la boisson pour dédramatiser les choses mais avant même que je n'eus le temps de dire quoi que ce soit, elle chuchota doucement LES trois mots. Trois mots que j'aurais préférés ne jamais entendre de sa bouche.

« je t'aime »

… Je ne répondis rien à cela. J'hésitais à lui balancer une phrase au pif pour détourner totalement la situation mais rien ne me venait. Une fois encore je pourrais dire que l'alcool la faisait disjoncter mais … je ne sais pas. Pendant une fraction de seconde, alors qu'elle venait de se séparer de moi il y avait comme quelque chose dans ses yeux de profondément … triste. Cette simple expression, qu'elle n'avait pourtant arborée qu'un court instant venait tout simplement de me poignarder en plein cœur. Je suis désolé Mila, vraiment désolé mais je ne peux pas te retourner ces mêmes mots. Ce n'est pas … toi qui me vient à l'esprit quand on me parle d'amour. Je ne peux m'empêcher de détourner les yeux alors qu'elle se précipite tout à coup en direction de la salle de bain. Plus de « Mila ? » inquiet ou de « ça va ? » bêtement lancer à la porte de la salle de bain dans laquelle elle s'était enfermée. Je ne savais juste pas comment réagir face à ce genre de situation.

Les pensées se bousculaient dans ma tête mais la seule qui me venait à l'esprit était de laisser Mila seule un moment. Pourquoi ? Je ne sais pas. Peut-être que je ne voulais tout simplement pas la rejoindre et risquer de parler de ce qui venait de se passer. Non, je ne voulais pas en savoir plus et je ne vouais pas non plus d'une discussion pareille avec celle que je considérais comme l'une de mes meilleures amies. Toujours hébété par la situation, mes yeux se posèrent vaguement sur le canapé avant de se détourner une fois de plus vert la salle de bain. Ah oui … j'allais lui passer de quoi dormir avant … avant ça. Essayant le plus possible de me raccrocher à n'importe quoi pour me distraire, je partis chercher une couverture et un oreiller dans l'un des placards de ma chambre avant de revenir au salon pour tout déposer sur le fauteuil. Et maintenant, je fais quoi ? Assis sur le rebord du lit de fortune de la miss, je regarde une fois encore en direction de son refuge du moment. Est-ce que c'est vraiment une bonne idée de la laisser seule comme ça ? Elle n'est pas tout à fait maître de ses faits et gestes, elle pourrait se blesser bêtement.

Se blesser … à ces mots, la première chose qui me venait à l'esprit c'était le nom de Sakura. Elle était infirmière, connaissait Mila et dormait quatre étages plus bas après tout. Mila n'était pas dans un état qui nécessitait une intervention médicale mais j'avoue que refourguer ça à quelqu'un d'autre était incroyablement tentant. Non, je ne devais pas faire ça. Miss sucrette devait être en plein sommeil à cet heure-ci et elle avait bien besoin de se reposer avec son train de vie actuelle. S'occuper d'une collègue qui a juste abusée sur la bibine n'a rien d'une urgence alors autant la laisser tranquille et aller moi-même m'occuper d'elle. De plus... je ne sais pas trop pourquoi mais après la déclaration de la photographe je me sentais un peu … coupable face à Sakura. Il n'y avait pas de quoi pourtant, je n'avais rien fait de mal et je ne lui devais rien alors pourquoi cette sensation proche de la culpabilité me rongeait autant ? …

Le bruit de Soda qui venait de glisser de son rocher pour atterrir dans l'eau de son aquarium me fit sursauté et d'une certaine manière, m'aida à reprendre pied dans la réalité. Un bref regard à l'horloge murale me fit comprendre que ça faisait déjà un moment que Mila se trouvait dans la salle de bain. Une intervention de ma part ne devrait pas trop la surprendre maintenant. Toujours un peu récitant à l'idée qu'elle puisse aborder le sujet qui fâche, je me leva enfin pour aller toquer calmement à la porte.

« Mila tout va bien ? »

Pas de réponse. Je retente une seconde fois en l'appelant par son prénom mais toujours rien. J'entends quand même du mouvement de l'autre côté de la porte ce qui est rassurant je dirais mais aucun son de voix ne perse jusqu'au couloir. Bon, je crois que le contacte ne passera pas plus ce soir finalement.

« Je t'ai préparé de quoi dormir sur le canapé, tu n'auras qu'à y aller quand tu voudras » Je m'arrêta quelques secondes en cherchant autre chose à ajouter. « Hum.. tu peux aussi prendre de quoi te changer près de toi si tu veux. Il doit encore il y avoir des chemises propres qui traîne près de l'évier » C'était utile certes mais j'avais vraiment l'impression de dire n'importe quoi. Au moins c'était mieux que le silence j'imagine. Fatigué par la soirée que nous venions de passer et ne trouvant rien de plus à dire je pris la décision d'abandonner mes tentatives de dialogue infructueuses. « Je te laisse tranquille, je vais me coucher » Peut-être qu'elle sortira enfin de la après ça, il faut bien qu'elle se repose elle aussi. J'allais quitter le pas de la porte comme ça, sans un mot de plus, mais en repensant à son expression de tout à l'heure je pris le courage de lui adresser quelques mots avant d'aller me coucher.

« Je suis désolé Mila »

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥


► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ce soir, on boit !  Mer 28 Juin 2017 - 3:56

Après un baiser enflammé et un « je t’aime » puissant… voilà que la miss fuit. Elle l’a vu.. stoïque, sans réaction aucune. Même pas un retour, juste le silence le plus total et un regard plein d’incompréhension. Mila, elle a ressenti trop d’émotions d’un coup en plus, donc elle a envie de fuir.. loin… très loin. Sauf qu’elle est enfermée ici, du coup elle a pas beaucoup de solution face à elle. Et du coup, seule option, la salle de bain. Précipitations et fuites, voilà ce qu’elle fit. Surtout quand elle avait vu son regard se détournait face à la tristesse qu’elle ressentait. Bon… façon, son estomac supporte plus trop ce qu’elle a engloutie. Et voilà, enfermée, au-dessus du pot de toilette, elle se vide l’estomac. Et évidemment, c’est pas ragoutant, c’est juste un mélange d’alcool et bile. Passons les détails. Elle s’éffondre sur le côté du pot de toilette, se demandant ce qui avait pu lui passer par la tête à ce moment précis. Pourquoi ? Pourquoi ? Son esprit la torturait un peu plus que les secondes s’égrainaient.

Elle essaie de se redresser, de tenter d’aller vers la porte. Ainsi, elle pourrait tout expliquer d’une traite. Tout dire, expliquer comment c’est arrivé, à quel moment, pourquoi lui. Mais en fait, elle-même n’avait pas trop la réponse. Elle souffrait et puis c’est tout. Surtout qu’elle savait au fond d’elle que ça avait été un amour impossible dès le départ. Elle avait bien remarqué cette différence de comportement, à peine perceptible, qu’il avait entre elle et Sakura. Sakura… elle ne lui en veut pas, c’est pas de sa faute. Elle en veut à personne… à part elle-même. N’avait-elle pas décidé de ne jamais tomber amoureuse après tout ? N’avait-elle jamais dit à qui veut l’entendre que l’amour c’est qu’une souffrance en continu ? Si, bien sûr, mais elle était tombé dans le panneau comme une bleue et sentait à quel point elle avait raison à cet instant. Alors, elle veut s’allonger quelque part… sauf que le sol est pas trop tentant. La baignoire elle, par contre… Et puis c’est là qu’elle remarque la boule de poils. L’Alien. Il est là, il la fixe de ses gros yeux globuleux, langue pendante. Seigneur… Il lui arrive parfois de se demander si ce chien a vraiment un cerveau. Mais là, elle est plutôt d’humeur à l’attraper et à le câliner jusque demain. Et pleurer sur son pelage. Pis il est gentil l’Alien, elle est persuadée qu’il l’aime. Il fait tout le temps la fête quand elle passe. Elle entre dans la baignoire, s’installe confortablement. Elle prend Franck dans ses bras, place le bouchon dans la baignoire et allume le robinet. Un bain, ça lui changera les idées. Et Franck, il ne bouge même pas. Il a compris qu’elle a besoin d’amour la petite. Evidemment, elle avait eu la flemme de retirer le moindre vêtement. Ainsi, elle était trempée, tenue comprise, ses joues aussi. Sauf que ces joues, c’est pas l’eau du robinet, celle-ci est plus salée.

En tout cas, elle reste là, allongée, songeante. Elle aurait dû se taire. Oh oui, et elle regrettait tellement. Elle sentait qu’au fond, ce ne serait plus jamais la même chose. Comment ell pourra lui dire après ça qu’en fait tout va bien, qu’elle ressent rien. Mais si, et elle ne pourra plus le cacher. A croire que ça avait été trop dur à retenir, trop dur à garder pour elle. Bref, entre les papouilles à l’Alien qui semble appréciait le moment et les larmes qui s’écoulaient toutes seules… ben elle fixait le plafond. Genre, elle bug. Totalement en bug. Elle sait pas si elle devrait rester dans la salle de bain ou aller voir Ryosuke en rigolant.

«  - P’t’être qu’une petite tape dans le dos et grand rire pourrait faire l’affaire pour passer au-dessus ? » demande-t-elle à Franck. Lui, il la fixe, toujours de son air ahuri. Seul mouvement ? Le coup de langue sur son nez.

«  - Ouais, nan, t’as raison… je peux trouver mieux. Et si ….. Hé RYO, je te faisais une blague, en fait je t’aime pas et tout va bien… tu crois que ça, ça peut fonctionner ? » demandait-elle alors. Puis évidemment, elle sait qu’elle serait pas trop crédible en fait. Elle l’aurait peut-être était… si elle s’était pas barrée en courant vers la salle de bain… M’enfin, elle allait pas non plus lui gerber sur les orteils après l’avoir embrassé. Quoique… il aurait peut-être cru qu’elle avait été dégoutée par le gout de ses lèvres et que du coup, ce qu’elle disait voulait rien dire ? OUAIS, bordel, Mila, elle aurait du faire ça en fait ! Elle arrête pas d’y penser. Si elle avait dit ou fait les choses autrement, elle serait pas ici.. enfermée dans les chiottes, à taper causette avec un espèce d’Alien dont le cerveau avait été aspiré à la paille quand il était petit.

«  - Mais non, t’es mignon, toi aussi je t’aime mon petit Franck » lui dit-elle comme s’il pouvait lire ses pensées. Elle ferait alors de grosses boulettes avec tout le monde ce soir vu qu’elle est en train d’imaginer une scène où un truc vert gluant aspire par l’oreille, grâce à une paille, le fameux mini rikiki cerveau de Franck. Hé ben, Mila… elle devrait peut-être se reconcentrer sur ce qu’il se passe réellement en ce moment. Et en premier lieu, éteindre le robinet serait une bonne chose vu que l’eau est à ras-bord de la baignoire. Hop, elle le fait. Puis elle retire un peu le bouchon, histoire qu’une partie de l’eau soit siphonnée rapidement. Elle veut pas non plus détruire l’appartement de Ryo, elle avait déjà bien brisé son propre cœur. Et ses chaussures… Assez de casse pour aujourd’hui. Trop de deuil, l’appartement ne doit pas être inclus.

Et voilà qu’elle reste là, elle ne fait plus rien à part caresser machinalement le chien. Elle pense, songe, imagine. ET s’il l’avait aimé elle ? Et si Alessandro n’était jamais parti ? Et si Sakura et lui ne s’était jamais rencontré ? EN fait, Mila, elle tentait d’essayer de comprendre quel élément avait fait en sorte qu’elle se retrouve dans cette situation sans avoir la moindre chance de passer une nuit dans les bras du jeune homme. En tout cas, elle ne comprenait même pas comment elle avait pu en venir à parler de ça aujourd’hui. Tout ce qu’elle savait, c’est que leur amitié… ne serait en quelque sorte plus trop existante. Et c’était dur à vivre pour elle d’une certaine manière. Elle savait que c’était de sa faute. Ainsi, le temps passa, vite, trop vite. Et Mila sursauta quand elle entendit la voix de Ryo derrière la porte.

Tout va bien ? Non, ça ne va pas. Non, elle pleure. Pourquoi il le lui demande hors qu’il doit se douter que tout va juste mal ce soir. En tout cas, pour le moment. Bref… Elle bouge de la baignoire, s’approchant de la porte. Elle est tentée de l’ouvrir, de le regarder avec ses yeux tout mouillé et lui demander de tout oublier. Qu’elle était idiote. Mais au lieu de ça, elle se contenta d’affaler ses fesses devant la porte, espérant qu’il entre à son tour dans la salle de bain pour la rassurer. Oh, elle n’attend pas un je t’aime, non non. Elle attend plutôt un… tu restes ma meilleure amie. En tout cas, elle tenait toujours l’Alien entre ses bras et fixait la porte avec les mêmes yeux globuleux que Franck.

«  -  Je t'ai préparé de quoi dormir sur le canapé, tu n'auras qu'à y aller quand tu voudras »  qu’il lui dit à travers la porte. Elle, elle regarde au-dessus de son épaule, la baignoire a l’air si confortable qu’elle pense ne pas quitter ce petit nid douillet. Et y a les essuies pour faire office de coussins. Ca devrait suffire non ? En tout cas, elle est pas trop chaude à quitter la pièce et sa sécurité d’un soir. Au moins, ici, elle est protégée du regard d’Ogawa. Parce que… elle pourrait juste pas le supporter. D’ailleurs, son idée de faire des essuies des coussins la fait se lever. Elle en prend plusieurs.. les roule en boule et les place près de la baignoire. Il faut d’abord vider cette dernière avant d’en faire un lit définitif. Mila, elle essaie surtout d’éviter de discuter à travers la porte. C’est pour ça qu’elle fait d’autre chose pour s’occuper.. Parce que sinon, elle devrait assumer sa grosse connerie et elle s’en sentait tout simplement pas capable. Bref, elle avait aussi pris quelques grands qui serviront de couverture. Ben oui, on sait jamais qu’il l’attend en réalité juste derrière la porte. Pour la pièger et la choper… pour qu’elle parle aussi ! Oh mon dieu, s’il essaie de la faire parler, elle dirait quoi au juste ? NOOOOOOOOOOOON, pas de piège, pitié. Elle veut pas se retrouver face à lui avant… jamais ? Y a un avant, avant un jamais ? Elle regarde francke et l’interroge du regard… lui et son regard si vide… peut-être qu’au fond des pupilles de cet animal étrange d’un autre univers, il y a toute la vérité du monde.

«  - Hum.. tu peux aussi prendre de quoi te changer près de toi si tu veux. Il doit encore il y avoir des chemises propres qui traîne près de l'évier. » Regard vers l’évier, elle les voit. Oh oui, en plus il en a des jolies. Petits pas tout tranquille pour pas se faire repérer et voilà qu’elle attrape la première chemise de la pile. Elle la met, puis se demande si Sakui aussi a déjà porté cette chemise. Boum, choque, elle la retire, et la passe à Franck. Ca lui va bien à lui. Elle, elle vient de se rendre compte qu’elle n’a même pas retiré ses vêtements avant d’essayer la chemise. Bon, elle vire tout, ignorant toujours les paroles de son collègue, ami, amour à sans unique, derrière la porte. Il a même pas l’air si inquiet que ça donc elle hausse un peu les épaules quand il lui dit qu’il la laisse tranquille. Elle a presque envie de lui dire « vas-y, s’pèce de lâche ! Fuis loin, j’t’aime déjà plus. » quaf qu’elle préfère se taire et le laisser se barrer alors qu’elle vient d’enfiler une autre chemise. Haaa… celle-là lui va bien. Elle a la classe dedans… peut-être qu’elle devrait juste la garder, en souvenir de cet étrange soirée ? NON. NON. PAS DE SOUVENIR MILA è.é ! Sa conscience lui fait jeter la chemise à travers la pièce. Au pire, on s’en fout pour cette nuit, mais elle doit pas la garder pour plus tard ! Mauvaise idée, elle se rappellera tout le temps de cette soirée et c’est pourri.

«  - Je suis désolé Mila. » Entend-elle encore une fois derrière la porte. Elle se retourne, la fixe. Et désolé de quoi hein ? Qu’elle est tombée follement amoureuse de toi ? Troufion ! Mila, elle prend très mal cette phrase et la voilà en train de te faire des doigts derrière la porte, se dandinant en même temps et en tirant la langue. Non mais franchement, c’est pas cool d’être désolé comme ça. ELLE A PAS CHOISI, pense-t-elle super fort. Mais elle reste silencieuse alors que les larmes ont repris de plus belle. Elle a envie de lui lancer quelque chose dessus mais au final, elle reste là derrière la porte. Elle attend… attend… entend les pas… puis plus rien. Il est parti ? Sans doute que oui.

Alors, doucement, elle commence à chercher son gsm dans la salle de bain. Sauf qu’en fait, son sac et ses affaires sont restées dans le hall de son appartement. Mince alors, du coup elle réfléchit à un autre moyen pour se déplacer sans risquer de se casser la figure dans l’appartement. Elle trouve rien comme idée mais sait qu’elle aura besoin de la couverture pour la nuit. Du coup, elle ouvre légèrement la porte pour regarder, les yeux plissés, si le couloir n’est pas piégé. Sauf que … on peut pas compter sur Franck niveau discrétion ! Ce dernier bouscule les jambes de Mila et malgré la chemise arrive à galoper vers la chambre de Ryo. Mila referme vivement la porte et écoute attentivement. Pas de mouvement… il dort peut-être ? Bref… Passe en mode ninja Mila. Elle rouvre grand la porte, court le plus vite possible vers le salon, attrape la couverture et tout le nécessaire pour dormir et repart en courant vers la salle de bain. Maintenant que la baignoire est vidée, elle s’y installe après avoir tout éteint et fermé à clé la pièce.

Elle s’endormie rapidement, malgré quelques larmes et pensées négatives. A croire que l’alcool avait finalement eu raison d’elle. Ronflements jusqu’au lendemain matin. Réveil douloureux. Il était super tôt en plus. Par contre, ses vêtements sont toujours trempés. Du coup, elle les tape dans un sachet plastique, ferme bien les boutons de la chemise de ryo. Elle trouve également un long short à mettre à ses fesses. Bon, ça devrait suffire pour le trajet entre ici et chez elle. Façon, elle se rappelle de la fin de soirée d’hier et vaut mieux pas qu’elle soit ici quand il se réveillera. Alors… elle va dans le salon, prend un bout de feuille. Lui écrit qu’elle s’excuse, qu’elle est rentrée chez elle et qu’il n’avait pas à s’inquiéter car elle allait l’éviter un maximum. Et qu’en plus, elle avait un vol le 31 décembre pour la Russie où elle avait trouvé un poste de terrain trop important pour elle. Elle finit le mot par un simple au revoir puis récupère le reste de ses affaires et disparait de l’appartement… pour ne jamais y revenir.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Ce soir, on boit !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps-
Sauter vers: