Partagez | 
 

 Awkward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
■ Age : 22
■ Messages : 214
■ Inscrit le : 12/07/2015

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge :
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Mila Horime
« Personnel ; prof de photographie »
(#) Awkward  Mar 6 Déc 2016 - 13:40

Mercredi 01er octobre

Mila avait toute son après-midi de libre aujourd'hui et du coup, elle avait décidé de se balader un peu partout dans la ville. Elle avait en tête surtout d'aller visiter le musée de la mode qui se trouvait au centre de la ville. Elle avait embarqué comme à son habitude son matériel photographique, histoire de pouvoir prendre des photos si des choses intéressantes s'y trouvaient. Surtout que ce jour-là, il devait y avoir un défilé de mode reprenant les différents styles dominants des 50 dernières années.

Quand elle trouva le musée, elle prit une entrée en présentant sa carte de photographe pour avoir la réduction spéciale pour la partie du défilé. Elle avait en tête de réaliser, pour une fois, une exposition photos plus modernes que celles reprenant ses différents voyages. Une fois à l'intérieur, elle découvrit des tas de choses dont l'évolution du matériel pour tisser, coudre, etc dans la mode depuis des centaines d'années.

C'était plutôt cool comme visite et elle avait déjà pris une centaine de photographies rien qu'à l'intérieur du musée. Quand vint l'heure de passer voir le défilé, elle avait l'impression d'être sur un petit nuage.

Le défilé commençait de manière tout à fait chronologique, les années 50 et leur mode tout à fait mignone. Le style qu'elle souhaiterait avoir finalement : ce côté vintage, tout à fait sobre et plein de beauté. L'époque des pinups, celles qui faisaient tourner la tête à tous les hommes. Un bonheur quoi ! Elle prenait des centaines de photos tout au long du défilé, savant pertinemment bien qu'elle choisirait qu'une cinquantaine de photos pour son exposition, celles qui seraient les plus belles.

A la fin du défilé, les tenues lui paraissaient plus fades, moins colorées, moins attirantes. On avait presque l'impression que la mode se dégradait, soit avec des vêtements avec des formes tout à fait étrange. Comme par exemple la demoiselle à la grosse robe jaune qui ressemblait plus à une meringue qu'à une jeune femme élégante. BEURK avait pensé Mila sur le coup et d'avance, elle savait que les photos de la demoiselle ne seraient jamais affichées dans sa salle d'exposition.

Une fois que tout fut terminé, elle alla à la rencontre de la personne qui avait géré ce défilé. Elle avait pris son contact pour qu'il puisse lui envoyer plus tard le numéro de certaines de ces mannequins, pour peut-être agrémenter l'exposition avec ces demoiselles aux côtés de leurs propres photos ou faire des clichés plus naturels.

Il devait déjà être 19h30 quand elle sortit finalement du musée de la mode et elle commençait à avoir une faim de loup. Elle se dirigea alors vers le quartier des restaurants, se disant qu'après une après-midi photo, rien n'était mieux qu'un bon petit restau, même si elle était seule pour en profiter. Une fois arriver de le restaurant Del Mare, elle entra, tentée par les odeurs d'épices italiennes.  Elle alla droit vers le steward qui lui indiqua la seule table de deux personnes encore libre. Pouah, façon, c'est pas comme si quelqu'un allait débarquer en mode je rejoins Mila et passe la soirée avec elle parce qu'elle est cool. Mila, c'est plutôt une solitaire même si c'est une femme très jovial.

Elle appela le serveur pour lui demander un petit apéritif, histoire de prendre son temps pour commander son repas.

---------------------------------

Mila parle en anglais en #990000 et en japonais en #333399
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 580
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 65

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Awkward  Jeu 29 Déc 2016 - 16:37

« Ça fera 9600 yens, s'il vous plaît ! »

Je fouille un instant dans mon porte-feuille puis tends les billets à la caissière, avant de récupérer mes achats. Quand je sors du magasin, un petit sourire se dessine sur mon visage, et je me sens... bien. Depuis que je suis sortie faire les magasins avec Améliane et Alice Dormon, les jumelles américaines, il m'arrive souvent de sortir en ville, après les cours, pour passer devant les magasins ou acheter des petites bricoles. Mais aujourd'hui, j'ai décidé de me faire un peu plus plaisir que d'habitude, en achetant une très jolie veste de mi-saison et des collants assortis. Le temps ne va pas tarder à se rafraîchir et, comme mes parents me donnent régulièrement de l'argent pour mes dépenses à Kobe, je me suis dit que je pourrais bien me faire un petit cadeau avec.

Bien sûr, c'était plus amusant quand j'étais en compagnie des deux élèves de troisième année. On avait comparé nos vêtements, on se donnait des conseils ou des avis, on faisait des remarques sur ce qu'on voyait... Mais elles sont parties toutes les deux, peut-être vers les États-Unis, et je n'ai personne d'autre avec qui faire les magasins : je n'ose pas demander à Azuki, même si nous nous entendons bien toutes les deux, car on ne se croise quasiment jamais en dehors du club de photographie. Et je me vois mal demander à Kuro de m'accompagner. Certes, nous sommes assez proches, mais... je ne me vois pas acheter une paire de collants avec un garçon !

Mon sac de courses à la main, je commence donc à reprendre le chemin de l'école, mais en faisant quelques détours : je m'arrête devant des boutiques, je vais lire la plaque d'un monument au centre d'une place, ... bref, je flâne. Mais l'après-midi midi avance et laisse doucement la place au soir, et je commence à avoir faim.

Je commence à chercher des yeux un restaurant de sushis quand mon regard tombe sur la façade d'un restaurant italien. Depuis que nous avons fait des lasagnes au club de cuisine, je dois avouer que je suis un peu intriguée par ce type de cuisine, que je ne connais pas du tout. Après avoir vérifié que les tarifs du restaurant sont abordables pour moi, je finis par entrer.

Je ne l'avais pas remarqué depuis l'extérieur, mais il y a beaucoup de clients dans le restaurant. En fait, l'endroit est bondé. Alors, quand un serveur vient me voir, je me dis qu'il va sans doute m'informer que l'établissement est plein. Mais quand je lui explique que je suis seule, il m'entraîne à travers les allées, vers une table pour deux personnes... où est déjà installée une femme. Avant que je puisse protester, le serveur repart dans la salle. Je reste d'abord debout à côté de la table sans savoir quoi faire, puis je finis par me tourner vers la cliente et m'incline vers elle.

« Pardon pour le dérangement, mais je crois que nous allons devoir partager la table. »

Je m'installe en face d'elle sans rien ajouter, espérant que la situation ne la gêne pas autant que moi. Quand un serveur arrive avec la commande de ma voisine de table, j'en profite pour commander un verre de limonade à la pêche. Puis je me retrouve de nouveau seule avec l'inconnue. Je reste assise bien droite sur ma chaise, mes achats posés par-terre près de moi, sans savoir quoi dire. Comment suis-je censée engager la conversation avec une adulte qui m'est complètement inconnue ?

---------------------------------


~ Casier ~
Haruka parle en japonais (#cd4c5d) et en anglais (#71a392)



Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 214
■ Inscrit le : 12/07/2015

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge :
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Mila Horime
« Personnel ; prof de photographie »
(#) Re: Awkward  Mar 10 Jan 2017 - 15:49

En attendant que le serveur revienne avec son petit apéritif, Mila observait un peu la clientèle du restaurant. Cette dernière était assez simple, on ne pouvait pas dire que l'on se trouvait dans un restaurant accueillant uniquement des clients pompeux bien qu'il y en avait deux-trois, c'était plus une clientèle qui s'approchait du commun des mortels et cela arrangeait bien la jeune photographe. Elle se serait sentie bien mal à l'aise si elle s'était retrouvée dans un restaurant où la commodité serait de porter une robe clinquante.

Le réceptionniste du restaurant tira la jeune femme de sa rêverie lorsqu'il accompagna une jeune demoiselle à sa table. Celle-ci étant seule tout comme Mila, il avait voulu les réunir pour ne pas perdre un client semblerait-il. En tout cas, la jeune fille semblait fort gênée de se retrouver à devoir se nourrir face à une adulte. Mila comprenait bien ce genre de sentiments, elle n'aimait pas non plus se retrouver face aux adultes au même âge que la demoiselle.

" - Pardon pour le dérangement, mais je crois que nous allons devoir partager la table. " s'excusa la jeune fille tout en s'inclinant face à elle.

Mila repoussa les excuses d'un petit geste de la main avec un petit sourire.

" - Vous êtes loin de me déranger mademoiselle, je préfére de loin un repas en compagnie de quelqu'un qu'un repas en solitaire. Cela me parait bien plus triste. Et puis, cela sera l'occasion pour nous de critiquer ensemble le repas que l'on nous aura servi. " taquina Mila en faisant un clin d'oeil à la demoiselle.

" - Je suis Mila Horime, photographe international et professeur à l'université ! " se présenta-t-elle finalement en tendant la main à la jeune fille.

Finalement, le serveur vint déposer sa boisson à la photographe tout en prenant commande de la limonade de la plus jeune.


" - Très bon choix de boisson, j'espère pour toi que c'est une faite maison, c'est bien meilleur ! " s'exclama Mila tout en sirotant son Kier, un onctueux apéritif à la cerise qu'elle affectionnait particulièrement.

" - Alors, dis moi, d'où viens-tu comme ça ? " demanda-t-elle finalement pour entamer la conversation.

HRP:
 

---------------------------------

Mila parle en anglais en #990000 et en japonais en #333399
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 580
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 65

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Awkward  Sam 14 Jan 2017 - 18:04

La cliente ne semble pas gênée de devoir partager son repas avec moi. Elle m'explique même qu'elle trouve cela plus agréable que de manger seule. Je suis soulagée qu'elle le prenne de cette façon. Elle a l'air plutôt bavarde, alors peut-être que nous pourrons discuter un peu pendant le repas. Je réponds au clin d’œil de la femme par un petit sourire, un peu inquiète à l'idée qu'un serveur ait entendu sa remarque.

Une fois que je suis installée, ma voisine de table tend sa main vers moi et se présente. Son geste me surprend un peu (je ne suis pas habituée à serrer la main aux adultes), tout comme son métier. Photographe international ? Vraiment ? Je ne m'attendais pas à cela ! Peut-être est-elle connue ? Laissant mes questions de côté, je finis par serrer maladroitement la main de la femme brune.

« Arai Haruka. Je suis en première année à Kobe High School. Enchantée. »

Lorsque je commande ma boisson, la remarque de Horime-san me fait sourire une nouvelle fois. Décidément, elle semble très à l'aise, malgré notre situation assez peu commune. Je pense que j'aurais pu bien plus mal tomber pour mon dîner ! Puisque la photographe veut continuer la conversation, je parle un peu plus de moi.

« Je viens d'Okayama, mes parents vivent encore là-bas. Je suis venue à Kobe en avril pour la rentrée scolaire. Je suis dans l'internat du lycée. »

Ne sachant pas vraiment quoi ajouter d'intéressant, je décide de poser quelques questions, moi aussi.

« Quel genre de photographies prenez-vous ? Vous avez un domaine précis ou ce sont des clients qui vous font des demandes particulières ? »

Je me rappelle avoir déjà évoqué le sujet avec une ancienne membre du club de photographie. À l'époque, l'idée de faire des photos pour vivre ne m'attirait pas vraiment. Mais puisque je suis en présence d'une vraie photographe professionnelle, je dois avouer que je suis assez curieuse.


HRP:
 

---------------------------------


~ Casier ~
Haruka parle en japonais (#cd4c5d) et en anglais (#71a392)



Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 214
■ Inscrit le : 12/07/2015

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge :
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Mila Horime
« Personnel ; prof de photographie »
(#) Re: Awkward  Sam 21 Jan 2017 - 19:59

" - Je viens d'Okayama, mes parents vivent encore là-bas. Je suis venue à Kobe en avril pour la rentrée scolaire. Je suis dans l'internat du lycée. " répond la demoiselle, semblant bien rassurée de ne pas avoir à faire avec quelqu'un de désagréable.

" - Je viens de Kyoto personnellement, c'est une très belle ville tu sais. Surtout la partie la plus ancienne, une richesse infinie de petits bijoux architecturaux. " expliqua alors Mila après avoir avalé une nouvelle gorgée de sa boisson.

" - Quel genre de photographies prenez-vous ? Vous avez un domaine précis ou ce sont des clients qui vous font des demandes particulières ? "

Mila regarda la jeune fille et rigola légérément.

" - Oh, cette question, on ne me la pose pas souvent. Pourtant c'est une question pertinente. Alors, comment te répondre ? Je pense que cela dépend d'abord de si tu es en début de carrière ou non. A mes débuts, je me pliai aux demandes des quelques clients que j'avais. Ce n'était pas facile d'en trouver alors il fallait bien se plier à leur désirs. Mais très vite, j'ai pris la décision de ne faire que ce que je souhaitais. J'ai des parents adoptifs très sympas, tu sais, et ils m'ont offert un jour un voyage au Sénégal. C'est là-bas que j'ai vraiment découvert l'impact que pouvait avoir la photographie. C'était une période de crise là-bas, il y avait des militaires à chaque coin de rue et une tension de peur était toujours omniprésente."

Mila fit une pause dans son récit, comme pour mettre un peu de suspens dans ses propos alors que son seul but était de prendre une nouvelle gorgée de sa boisson pour s'humecter la langue.

" - Du coup, chaque photo que je prenais reflétais cette tension, mais également le sentiment d'étonnement face à ce monde bien différents du notre. Malgré la peur et les militaires, les gens étaient très généreux. Je dormais souvent chez des personnes du pays, qui acceptaient de m'héberger uniquement si je prenais une photo d'eux. C'était un bon deal, même s'ils ne savaient pas ce que je ferais de ces photos. A l'époque, moi-même je n'étais pas sûre de ce que j'en ferais. Et à mon retour, j'ai décidé d'ouvrir une exposition à leur image. Et j'ai affiché pour la première fois mes oeuvres. Elles ont énormément plus bien que c'était risqué, après tout, c'était un peu un acte militant pour me révolter de ce qu'il se passait là-bas ! Mais finalement, les gens se sont intéressés et j'ai même passé une interview pour expliquer la vie là-bas. "

Nouvelle pause, Mila semblait s'être un peu perdue dans ses souvenirs. Oui, elle en avait vu des atrocités là-bas. Mais il vallait mieux changer de sujet.

" - Du coup, depuis, je prends à gout à voyager dans différents pays pour prendre en photos les richesses de leur peuplade. C'est un peu mon domaine on va dire. "

Mila sourit, tout en finissant son verre. Elle ne voulait pas gâcher ce petit tête à tête inattendu après tout !

---------------------------------

Mila parle en anglais en #990000 et en japonais en #333399
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 580
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 65

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Awkward  Mer 25 Jan 2017 - 22:40

La jeune femme me dit venir de Kyoto, et je ne peux qu'hocher la tête en entendant la description qu'elle fait de sa ville. C'est vrai que Kyoto est un très jolie ville, avec de très beaux bâtiments. Enfin, je n'y suis jamais allée, mais j'ai déjà vu des photos et nous avons déjà étudié la cité dans les cours de géographie.

Le rire de ma voisine de table me raidit légèrement. Aurais-je dit quelque chose qu'il ne faut pas ? Je n'en ai pas l'impression, vu la réponse de Horime-san. Elle m'explique simplement qu'elle n'est pas souvent confrontée à cette question. C'est curieux, j'aurais pensé que c'est une des premières choses qu'on peut demander à une photographe...

Quand elle commence à raconter son histoire, je l'écoute attentivement, sans dire un mot. Je suis passionnée par ce que j'entends. Ainsi, elle a commencé par des commandes, puis elle a pris son courage à deux mains pour faire ce qui lui semblait plus pertinent... Oh, elle a été adoptée ? Curieux, je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui n'ait pas été élevé par ses parents biologiques.

Mais lorsque Horime-san se met à évoquer ce qu'elle a fait au Sénégal, je reste bouche bée, et je bois littéralement ses paroles. Il faut avoir un courage extrême pour aller prendre des photos dans un pays en crise et envahi par les militaires ! Je reste scotchée à son récit, si bien que je sursaute légèrement quand le serveur m'apporte ma boisson, pile lorsque ma voisine de table finit de parler. Je remercie maladroitement le serveur avant de boire un peu. Celui-ci, remarquant que nous n'avons toujours pas eu nos menus, s'excuse platement avant d'aller chercher les cartes. J'en profite pour poser de nouvelles questions.

« Mais... vous n'aviez pas peur, quand vous étiez là-bas ? Je veux dire, avec les soldats et tout le reste ? »

Je n'arrive pas à l'imaginer seule, avec son appareil, au milieu d'un pays où l'on se bat. Cela me fait froid dans le dos.

Le serveur finit par revenir avec les cartes et nous en tend une à chacune, avant de repartir de plus belle. Il n'a pas l'air de chômer, ce soir ! Je regarde distraitement la liste des plats, mais le récit de la photographe m'a bien trop titillée pour que je passe à autre chose.

« Cela a dû vous faire chaud au cœur, de voir que votre travail a été réellement apprécié. Que vous n'aviez pas fait tout cela pour rien. »

J'ai du mal à m'imaginer ce que cela doit procurer comme sensation : partir dans un pays inconnu, traverser des moments difficiles, prendre des photos qui nous tiennent à cœur, et voir qu'elles plaisent autant lorsque l'on rentre chez soi... cela ne doit pas avoir de prix !

---------------------------------


~ Casier ~
Haruka parle en japonais (#cd4c5d) et en anglais (#71a392)



Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 214
■ Inscrit le : 12/07/2015

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge :
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Mila Horime
« Personnel ; prof de photographie »
(#) Re: Awkward  Sam 28 Jan 2017 - 19:13

Mila voit la jeune fille sursautait lorsque le serveur dépose sa boisson et s'excuse de ne pas nous avoir apporté la carte. Elle le laisse repartir vers son comptoir pour ensuite se concentrer à nouveau sur la jeune fille.

« - Mais... vous n'aviez pas peur, quand vous étiez là-bas ? Je veux dire, avec les soldats et tout le reste ? » demande-t-elle alors.

" - Le premier jour fut troublant, c'était très stressant. Mais à l'ambassade, ils ont décidé que je ne pourrai rester sur le territoire que si j'étais escortée tout le long de mon séjour. Du coup, j'étais moins effrayée par l'ambiance. Et puis, une fois que tu commences à t'habituer à ce climat, tu as moins peur. Surtout que c'est plutôt cool de se balader avec un gilet par balles. " rigola Mila pour détendre un peu l'atmosphère.

" - Il arrivait parfois que des personnes fuient leur village et se trouvent séparer. Leurs retrouvailles, c'étaient de l'or pour les yeux et pour le coeur. J'avais quelques photos de ces moments-là, elles sont parties à une vitesse folle. Surtout celle de la mère qui retrouve sa fille de 12 ans après une longue année de séparation. " ajouta-t-elle avec un demi-sourire. Oui, c'était les moments les plus magiques de cette première expérience.

Le serveur apporta finalement les cartes et Mila s'attarda sur celle-ci. Pourtant, elle fut vite de nouveau attirer par la demoiselle en face d'elle lorsque cette dernière lui dit qu'elle avait du avoir chaud au coeur que son travail avait été apprécié et qu'il n'avait pas été fait pour rien.

" - Oui, franchement, ça m'a fait plaisir. Pas pour moi, mais pour eux, ceux qui souffraient de cette oppression et à qui on faisait enfin un peu attention. Le jour de l'inauguration, j'ai cru que j'allais mourir d'une crise cardiaque tellement je stressais. C'est peut-être le moment où j'ai le plus peur finalement : je craignais la réaction des gens et des journalistes.   " répondit-elle finalement.

" - Mais j'ai l'impression que l'on ne parle que de moi ! Tu n'as rien à raconter ? " ajouta-t-elle tout en regardant à nouveau la carte.

La jeune photographe porta finalement son choix sur un bon plat de spaghetti crème, ricotta et pesto avec ses lardons. Le plat semblait plutôt intéressant et lui donnait très envie.

---------------------------------

Mila parle en anglais en #990000 et en japonais en #333399
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 580
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 65

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Awkward  Jeu 2 Fév 2017 - 22:10

Je hoche la tête tandis que Horime-san me donne des explications supplémentaires sur son voyage. C'est sûr qu'avoir un garde du corps avec elle a dû la rassurer grandement. Oh, elle portait un gilet par-balle ? Comme dans les séries policières ? C'est assez effrayant qu'elle ait été obligée de porter ce genre de vêtement, mais c'est très impressionnant aussi. Ma bouche forme un 'o', signifiant ma surprise et mon admiration.

Le reste de son récit me rend plus triste. Qu'est-ce que je dirais, qu'est-ce que je ressentirais si j'étais séparée brutalement de ma famille, sans savoir quand je les reverrai ? Rien que d'y penser, j'en frissonne. Mes parents et moi ne sommes pas très démonstratifs, même en privé, mais nous nous aimons énormément malgré cela.

Le sourire revient sur mon visage quand la photographe raconte son inauguration. Quoi, elle avait peur à ce moment-là, devant un groupe de journalistes et de visiteurs, alors qu'elle avait vécu dans un pays en guerre et risqué sa vie pour ses photos ?

Quand elle me demande de parler de moi, je me renferme légèrement. Après un récit comme le sien, qu'est-ce que je pourrais raconter d'intéressant ? Je réfléchis quelques instants avant de me lancer, hésitante au début.

« Hé bien... J'ai toujours vécu à Okayama jusqu'à maintenant, mais comme mon père est pilote de ligne, j'ai beaucoup voyagé quand j'étais petite. Je suis allée plusieurs fois en Chine, mais aussi à Taïwan, en Corée du Sud et une fois aux États-Unis... Ce sont tous ces voyages qui m'ont motivée à m'inscrire au club de photographie, cette année. Je voudrais apprendre à bien utiliser un appareil photo, pour prendre de jolis paysages si je refais un voyage un jour. »

Au fur et à mesure que je parle, ma voix est plus assurée et je me sens plus à l'aise. J'ai même envie de continuer à parler ! Je prends quelques instants pour réfléchir : que rajouter à tout cela ?

« Pour le moment, la plus grande aventure que j'ai faite a été de venir m'installer ici, à Kobe. Je ne connaissais personne, je suis venue sans mes parents ni mes amies. Il n'y avait que mon lapin pour m'accompagner. Au début, c'était un peu dur. Il fallait que je m'habitue à vivre en internat et... j'ai un peu de mal à aller vers les gens. Mais les choses commencent à s'améliorer maintenant, j'ai pris confiance en moi et je me sens plus à l'aise ici. »

Lorsque je termine mon monologue, je prends le temps de boire quelques gorgées de ma limonade. Je ne pensais pas me confier autant à cette étrangère quand je me suis assise à sa table tout à l'heure ! Je pense que le fait qu'elle se soit ouverte à moi en premier m'a aidé à me sentir plus en confiance. Et puis, c'est agréable de partager tout cela avec quelqu'un, finalement.

Je consulte enfin le menu et choisis de prendre un plat de lasagnes maison. J'avais eu un avis assez mitigé sur celle que nous avions cuisinées au club, j'aimerais donc goûter à de « vraies » lasagnes pour faire la comparaison. Ma voisine de table semble avoir choisi également. Je referme donc le menu et le pose devant moi. Il ne nous reste plus qu'à attendre le serveur.

---------------------------------


~ Casier ~
Haruka parle en japonais (#cd4c5d) et en anglais (#71a392)



Revenir en haut Aller en bas
 
Awkward
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Le centre ville :: Restaurants-
Sauter vers: