Partagez | 
 

 Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 636
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 134

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Lun 12 Déc 2016 - 23:43

Allons botter des culs virtuels.
(et faisons comme si c'était viril)
√ Dimanche, à l'internat, vers 16h.
√ Où Isaak pête des arc en ciels et cherche un moyen de geeker à la cool.
Avec Shun Aster
DMs de littérature, d’histoire et de bio : check. Colocataires absentes : check. L’espace de cette chambre est probablement paisible pour 30 minutes ou une heure, ça me laisse du temps pour jouer tranquillement à la console. Oui, ce genre de calme est assez rare pour le faire remarquer en trois lignes inutiles. Enfin, sur la page word, ça en fait trois, avec le codage, ce sera certainement plus, et je crois que je viens de défoncer allègrement le 4ème mur. Mais bref, ça n’a aucune importance, et je démarre déjà l’émulateur de mon ordi qui a visiblement quelques difficultés à se mettre à jour. Haussant les épaules sur le temps plutôt long de chargement qui s’affiche, je me contente de sortir la PSP et démarrer Tekken pour défoncer quelques tronches tranquillement et me vider totalement le cerveau de la moindre pensée intelligente (déjà qu’elles se font très rares). Le voyant signalant que la batterie est au plus bas ne m’alarme pas plus que ça, probablement suis-je de trop bonne humeur ces derniers temps pour penser à la moindre chose pénible. D’ailleurs, cela doit se ressentir un peu trop dans mon comportement, et je crois bien qu’Alina va finir par m’envoyer chier si je continue de lui parler 15 fois par jour du fait que « Rosenthal elle m’a fait prof particulier de sa fille cétrobien huhu voui ».

Bon, par contre, voila la machine qui s’éteint. Ach, zut, comme disent les jeunes de mon pays (ou pas). Blasé, je m’en vais chercher mon chargeur à sa place habituelle, mais voila que le souvenir de l’avoir oublié chez les parents me revient vivement. Bon bah, on est baisés, hein. A moins que quelqu’un d’autre possède une PSP dans le coin. Meh. Normalement, c’est vraiment pas mon genre de faire ça, mais faut croire que je suis d’humeur à abuser (pour un chargeur, diantre, c’est vrai que je devrais être mis en prison pour abuser de la sorte de quasiment rtien du tout). En sortant de la chambre, il se trouve que la porte de celle d’à côté est ouverte. C’est pas là que crèche Fawkes, qui est dans ma classe, d’ailleurs? Peu importe. Je passe par l’entrebâillement (ok, là, je me surprendre, normalement je serais resté tout raidi comme un Mr Freeze devant) en toquant presque naturellement, ma console n’ayant pas quitté ma main.

« Heu, Aster, c’est ça? Salut. T’aurais pas un chargeur de PSP à me prêter, par hasard? »


Je sais pas ce que j’ai bouffé ce matin.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 479
■ Inscrit le : 23/07/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Shun Aster
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Mar 13 Déc 2016 - 0:35

Dimanche, 16h

Selon l'ambiance météorologique, je crois qu'on est Dimanche après midi, en Octobre. Et j'ai comme l'impression d'avoir dormi pendant plusieurs mois, comme si ma vie jusqu'à maintenant n'avait été qu'éphémère. On ne peut dire que je ment parce que mes aventures sont dernièrement passées en pause soudaine, plus rien n'arrivais, plus aucune rencontre, plus aucune conversation, plus aucun amis a qui parler. Je ne terminerais pas cette phrase par une conclusion parce que vous avez bien compris, j'étais bien seul ces dernières semaines. C'est quoi ce monologue sur la vie, ça te ressemble pas ! Me diriez vous. Je ment pas comme a mon habitude, ma vie se résumais au vide bien sombre et noir comme le plancher de chez ton papi mort depuis 1 ans. Mon "quotidien" c'était : Jouer aux jeux-vidéos, regarder des anime, manger, dormir, aller en cours, sécher les cours, manger, jouer, dormir. Mais ça me plaisait bien par contre parce que j'avais pu up sur le jeu en ligne que Tomoyo aimait bien, je sais plus le nom. Final Fantasy XIV non ? A Realm Reborn ?

Ah ! Mais, A Realm Reborn... Je suis bête, il m'a fallu plusieurs semaines de solitude pour comprendre ça. Je n'avais pas a me morfondre sur moi même, il me suffisait juste de monter de niveau et de trouver un moyen de rendre ma vie de plus en plus géniale sans forcement dormir sur les coudes des autres et attendre qu'une explosion se produise. Oui, c'était ça ! C'était ça.

Et boum, je plaçais un coup de poing sur mon bureau et je me levais de ma chaise de bureau en la faisant tomber en arrière, le coup mis sur la bureau fit sauter un verre en plastique du bureau a sur le sol. Ma main droite à du devenir bien forte a force de cliquer et de bouger la souris. Bah, si la solitude m'a donnée une qualité c'est bien celle de mettre des coups de poing puissants. Peut être. En me levant, je pris la décision de commencer quelque chose de nouveau, pour moi, une nouvelle édition de moi même, une version améliorée et moins défaillante que la précédente. Le Shun V2, nom de code : Reborn ! Je savais pas ce que cette version posséderais de plus que l'ancienne mais en tout cas j'étais sur que ça allait être du feu de Surt.

Je me rendis devant mon miroir et j'observais ma mine pas trop naze, mais ce sera jamais dégeux pour un mec "handsome" comme moi. Mais à force de m'observer, je voyais que quelque chose n'allait pas... J'observais ce point plus précisément, jusque a me rendre compte de ma bêtise...

Oh...my...god...

« Mes...MES CHEVEUX ?!
je marquais une pause dans le choc et repris en m'offusquant.
- Elle est ou ma seule et unique mèche aérienne ?! »

Bon, ma fameuse mèche volante était juste cachée dans ma coupe de cheveux, on pouvait voir les bugs de la version 2.0 de Shun mais ça s'arrangera au fur et à mesure des mises à jour et du temps. Je reposais donc le miroir sur mon bureau et re-ouvrit mon PC au préalable, je pourrais en avoir besoin n'importe quand, c'est moi qui vous l'dis. Il pourrait y avoir une attaque de zombie dans l'internat et c'est moi qui posséderait le dernier PC, je sais pas. Tout est possible.

Soudainement, dans mon charabia, je ne remarquais pas que quelqu'un se situais juste devant ma porte. WHO'S THERE ?!

« Heu, Aster, c’est ça?

Hmm, un étranger... Mon oeil analysais un gros patapouf a lunettes avec une tête d'intello, il se tenait debout comme un membre de l'armée de l'air nord coréenne. Même si l'armée a pas le droit de sortir du pays en avion KRKRKRKR.

« Strange, Docteur Strange. Enchanté.
dis-je en posant ma main sur son épaule comme si j'étais dans les contrées neigeuses de barbaries.

« Salut. T’aurais pas un chargeur de PSP à me prêter, par hasard ? »
me demanda t'il niaisement.

Oh...Quand je disais que le Realm Reborn allait servir a quelque chose. On voit déjà que cette transformation amène de fidèles servant à mes côtés, comme si j'avais une technique spéciale aimanté. Je pouvais donc noter que le Shun V2 s'utilisais comme un aimant et apportais des gens intéressants devant la porte de la L-2 que Iris pourrait réceptionner. Mais en tout cas, je pouvais voir une PSP H.S dans la main du gars, comme si il sortait d'une partie endiablée d'un jeu casu (un jeu de révision mathématiques peut être) et qu'il voulait continuer a jouer après avoir déchargé sa console a cause d'une partie trop hardcore. Je vais t'aider petit bonhomme bouge pas.

En un aller-retour j'avais pris le chargeur comme un chef, je l'avais rangé dans une étagère destinée au fils relous. J'avais pris ma PSP que j'avais caché dans ma poche arrière pour la sortir pendant la phase de remerciement.

« Voila pour vous Chef. »
dis-je en lui posant le chargeur dans les mains.

Par la suite, je sortis ma PSP de ma poche arrière comme un magicien et l'alluma dans l'action.

« Une partie. Ça te tente ? »
m'exclamais-je en lui lançant un clin d’œil.

Bon, il y avais 100% qu'un gamer dise oui a un gamer pour une partie. Si il dit non, c'est un Casu.

---------------------------------

• Japonais #ff6600 •• Anglais #00ccff • SHUN EST BLOND AUX YEUS BLEUS !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 636
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 134

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Mar 13 Déc 2016 - 14:41

Allons botter des culs virtuels.
(et faisons comme si c'était viril)
√ Dimanche, à l'internat, vers 16h.
√ Où Isaak pête des arc en ciels et cherche un moyen de geeker à la cool.
Avec Shun Aster
Strange? Oui, peut-être. Docteur Strange? S’i le dit. Franchement, j’ai une nana dans ma chambre qui combat des monstres invisibles avec une brosse à chiottes, ce n’est pas ça qui risque de me faire « ohhh mon dieuuuu what the fuuuck aaaaaah trop bizaaaarreuh! ». Bon, par contre, il aurait pu éviter de me toucher sans autorisation, mais ça partait pas d’une mauvaise intention, donc je me contente de laisser couler, en m’esquivant subtilement du contacts lorsque je hausse les épaules.

« Et moi j’suis Le Pingouin, enchanté. »


Fis-je d’un ton neutre, en citant le nom de mon méchant favori des comics Batman. Oui, oui, dans cet univers, Marvel et DC peuvent faire des crossovers, c’est établi, maintenant. L’autre pourtant ne continue pas trop son jeu de rôles, et s’en va chercher un chargeur. Summer a du me le dire, qu’Aster aimait les jeux vidéos, je crois qu’ils se connaissent et s’entendent bien. Dans tous les cas, c’est vachement sympa de sa part. Sans tarder, le 3ème Année me pose le chargeur entre les mains, et s’empresse de sortir sa propre console pour me proposer une partie. J’arque un sourcil, sous le coup de la surprise. Je m’attendais pas à ce qu’on me fasse une telle proposition. Enfin, c’est surtout que quand je vois quelqu’un avec une console dans les mains, je fais direct un détour, car j’aurais pas envie de le déranger comme un gros lourd en mode « vien zouer avec moi ». Pas que Strange me dérange, hein, techniquement, c’est moi qui suis chez lui et… Ok, Isaak-Helmut, arrêtes tout de suite de trop réfléchir comme tu le fais, sinon, à demain soir, on sera encore rendus au même point.

« Bah, euhm, j’savais pas quoi faire, donc, ouais, pourquoi pas? »
Fis-je,  en tapotant nerveusement ma PSP, évitant de penser que j’ai l’air très con. « J’ai un peu que des jeux de baston, j’vais les chercher. »

Dis-je en liant le geste à la parole, pour m’en aller chercher mes jeux qui nous permettraient de jouer en multi. Je reviens avec mon petit tas de CDs une minutes plus tard.

« Voila. T’as quoi en magasin, toi? »


Ou comment dire subtilement « si tu me laisses choisir va y’en avoir pour des heures ».


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 479
■ Inscrit le : 23/07/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Shun Aster
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Ven 16 Déc 2016 - 22:53

Le garçon en face de moi se présenta étant « Le Pingouin », cette personne était en fait un ennemi de Batman provenant de DC Comics, et pas de Marvel comme Docteur Strange... IRONIE ! HYSTÉRIE ! Ce mec venait de mélanger deux univers différents sans y ajouter une intrigue propre et un sens décent, il méritait de brûler. Si il aimait les comics, il aurait pu faire l'amalgame quand j'avais prononcé Doctor Strange et me dire Mordo ou je sais pas quelque chose comme ça...
J'apportais donc le chargeur au Pingouin pas malin, avec ma PSP cachée dans mon dos. Je lui sortis devant son visage et l'alluma dans l'action pour provoquer la surprise et l'envie d'en savoir plus.

[color:8caa=#9999cc ]« Bah, euhm, j’savais pas quoi faire, donc, ouais, pourquoi pas ?
Répondis-il en tapotant sa PSP.
-
Parfait !
m'exclamai-je en sautant de joie et en souriant.

Je tenais ma PSP avec force, un sourire stupide se lisait sur mon visage. L'excitation montait et l'envie de m'amuser ne se cachait pas non plus. « Depuis combien d'année j'avais pas joué à la console avec quelqu'un ? » pensai-je en ouvrant grand les yeux d’étonnement. Beaucoup de temps avait passé depuis la dernière fois que j'avais joué a la console dans la même pièce que quelqu'un, pratiquement personne ne partage cette passion avec moi. A la limite Summer mais c'est tout, je n'ai jamais pu rigoler avec quelqu'un d'autre. On peut dire que la chance sourit a ma nouvelle version aujourd'hui.

« J’ai un peu que des jeux de baston, j’vais les chercher. »

Le pingouin s'en alla chercher ses jeux, j'étais pressé qu'il revienne vite pour juste gagner, juste montrer a quel point être seul m'a rendu plus fort. Bon, je ne le suis pas plus physiquement mais je peut détruire des coréens aux jeux-vidéos, c'est déjà ça de gagné non ? Des coréens ! Sérieux ! Les rois du jeux vidéos ! Les mecs c'est des Shinobis, ils sont plus forts que Tenma dans au moins un domaine, et je réussis a les battre assez souvent. Dire qu'ils sont champions du monde de certains jeux comme Overwatch ou Dota 2 et que j'arrive a les défoncer avec aisance. Quel champions suis-je en fin de compte.

Isaak revint alors avec tout un tas de Cd's. Ça en fait beaucoup des jeux de combats mon cher binoclard. Je peut pas y ajouter mon sel parce que c'est déjà assez la, j'y met pas mes jeux hein.

« Voila. T’as quoi en magasin, toi ? »

Pas mon magasinnnn, pas ma partie privéeee ! Pas mon jardin secret... Je ne peut pas le laisser observer mes jeux, jamais, pas a un inconnu ! Seul les vrais hommes peuvent observer de près mes mangas ou mes jeux, j'ai pris cette décision depuis que mes anciens coloc' ont fait tomber mes jeux et mes mangas de mes étagères après avoir voulu en piquer un. Je me suis énervé comme un fou et j'ai fuit en L-2 avec l'accord du principal, la ou je suis maintenant. D'ailleurs j'étais dans la même chambre que Tomoyo et Noriko à la fois, le duo de polarité.

« J'ai des trucs cools. Mais je te les montres que si tu me bat a un de tes jeux. La boutique VIP c'est que pour les vrais hommes !
Dis-je d'un air déterminé en serrant mon poignet contre mon torse.

Pour prouver qu'on un homme, il suffit de me vaincre a un jeu quelconque, j’espère que le Pingouin allait faire un effort. Vu qu'il est pas Coréen je sais même pas si il vaut le défi.

---------------------------------

• Japonais #ff6600 •• Anglais #00ccff • SHUN EST BLOND AUX YEUS BLEUS !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 636
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 134

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Sam 17 Déc 2016 - 0:18

Allons botter des culs virtuels.
(et faisons comme si c'était viril)
√ Dimanche, à l'internat, vers 16h.
√ Où Isaak pête des arc en ciels et cherche un moyen de geeker à la cool.
Avec Shun Aster
Aster semble de bonne humeur, et pas dérangé par mon comportement légèrement awkward. Donc, jusque là, tout va bien. Le garçon semble de nature assez joyeuse, peut-être un peu drama-queen sur les bords, mais après avoir passé des mois dans la même chambre que Summer, c’est un genre d’attitude qui ne me dérange plus vraiment. Et puis, ce serait de très mauvaise foi de le vanner là-dessus, comme j’ai moi-même mes passages de drama-queen, c’est pas nouveau. Bref. Le blondin semble hésiter avant de me montrer sa collection de jeux. J’me demande bien à quoi il pense. Il finit par me lancer un regard de défi, en m’annonçant qu’il a des trucs cools. Mais, par contre, il veut pas me les montrer.

« Ah…? »

Fis-je, sans arriver à retenir une moue légèrement déçue. Mais bon, ça, c’est que j’avais pas encore venu venir la suite. Son défi se concrétise donc. Je dois gagner contre lui pour qu’il me montre ses jeux et qu’il me considère comme un… Un « vrai homme »? Attends, ça existe, ça? Des mecs virils, j’en ai vu que dans la fiction, personnellement, et de toute façon, je m’en bats les reins d’une force colossalement astronomique. Genre, la distance de nous à Pluton, multipliée par le nombre d’années lumières qui nous sépare de la galaxie voisine. Z’avez saisi l’idée. J’ai du mal à camoufler ma surprise au début, puis je ne peux m’empêcher de glousser brièvement, sur le coup.

« Okay, Strange. T’en fais pas, t’as déjà gagné, et tu risques pas de sortir tes jeux à ce train-là! »

Lui répondis-je avec humour. Oh, j’ai envie de jouer et de m’amuser, ne vous méprenez pas. J’accepte son invitation avec plaisir, mais je ne le fais pas pour gagner. Rien n’est plus loin de moi que l’envie d’être le meilleur ou de jouer à « c’est moi qui ait la plus grosse » avec qui que ce soit.

« Bon, j’te propose de commencer avec un Tekken? » Dis-je en prenant le jeu dans ma main, après lui avoir fait faire quelques saltos en l’air, pour ensuite le rattraper. Ouais, je sais, il va penser que c’est basique de chez basique. Mais bon.. « Tu t’attendais pas à tomber sur un pro gamer en accueillant le péquenaud de la chambre voisine, quand même?! »

Je lui lance un sourire provocateur, rentrant dans son jeu malgré moi. Je n’ai pas envie de faire le rabas-joie et de le couper dans son élan, non plus. Je ne suis pas mauvais, à Tekken, mais moi et les compétitions, de toute manière… Aucune idée de mon niveau, j’ai jamais cherché à savoir. Bref, en attendant que les consoles se connectent et que j’observe le menu en réfléchissant à quel perso prendre, il faut bien meubler le silence. Bon, j’imagine que si j’essaie pas un peu de gagner, l’autre va faire la tronche, aussi.

« T’as un jeu préféré, sinon? T’as l’air de plus t’y connaître que moi, en tout cas. »

Ah, voila, la connexion est établie, et nous voici sur l’écran de sélection des personnages. Beh, on va prendre Emilie la lolita, car elle me fait marrer, et je la gère bien, je crois. Maiiis… j’ai pas envie de jouer pour gagner, j’veux m’amuser, moi. Oui, j’ai 3 ans. Bref. C’est parti, le jeu nous gueule un « fight », et je commence a enchainer les combos de manière presque rigoureuse. Et ça me semble de fonctionner plutôt bien… je crois?  


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 479
■ Inscrit le : 23/07/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Shun Aster
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Dim 8 Jan 2017 - 17:37

« Okay, Strange. T’en fais pas, t’as déjà gagné, et tu risques pas de sortir tes jeux à ce train-là! »

Nannnn ! J'aime pas ce genre d'état d'esprit ! Faut montrer l'esprit de victoire certaine sinon j'ai pas envie de jouer ! Je tape mon pied au sol comme un enfant gâté, bah faut dire que c'est pas complètement faux, je suis gâté, mais je le montre pas. Par contre, je viens de le montrer, sauf que je le montre pas régulièrement ce qui fait que je le montre pas. Gatéption. Bref, MOI, je joue pour lui faire péter ses doigts a force d'appuyer sur ses touches de jeux, et mon objectif n'allait pas s'éloigner si il ne montrait pas son envie de me faire casser ma PSP.

- Nan ! Faut jouer pour gagner espèce de binoclieux ! La victoire c'est le plus important en jeux !

Mes mots doivent l'avoir touché, enfin j'espère, si c'est le cas, bah la victoire s'éloigne un peut et je ferais tout pour la rattraper dans mon creux de main. C'est précis mais c'est les mots qui sont bon pour définir que mon invité rentre dans ma zone de danger. Je suis comme un Lion prêt a bouffer l'âme d'un pauvre safaristes. Je sais pas si ça se dit safaristes. Le binoclieux me propose de jouer à Tekken, au passage je sais pas si ça se dit aussi binoclieux, j'ai comme le talent pour inventer des mots. Hm. Binoclieux se balade dans un lieux. Hors sujet Shun.

Je levais mon pouce à l'annonce de son choix, c'était très bon pour lui péter ses lunettes. Et comme réponse a ma motivation de tout à l'heure il me dit que je ne devais pas m'attendre a tomber sur un hardcore-gamer. Bon dommage, il a pourtant la dégaine pour ça. Gros, binoclieux, chelou, qui transporte une console portable. Le NEET de base en fait. Même si il a l'air des plutôt studieux.
C'est pas bien les préjugés !

- Bah tu m'a fait penser a un NEET (Nerd/Geek) en te voyant rentrer dans ma chambre, du coup j'ai flairer le gamer a coup sur. Et au final, bah t'est pas trop dans le truc. Dommage.

Il me lance un sourire provocateur, pas mal comme compétence de Pokemon pour débuter. Pour l'analyse, mon niveau à Tekken est plutôt bon, j'ai pas participé a des compétions mais je sais comment battre des types en ligne, et je connais un bon nombre de technique utile a cet effet, comme reproduire des lags avec ma connexion ou simuler l'AFK. Même si ça marche pas souvent et que ça me conduit a ma propre défaite...

Le Binoclieux me demanda si j'avais un jeu favori, la question fatale.

- Non j'en ai pas, mais j'ai des types de jeux favoris, j'adore les RPG, les Action RPG, les Musical-Games, les Beat-Them All... Comme licence favorite je suis un fan incontesté de Final Fantasy et Tales Of, il ne se passe pas un jour sans que j'y pense. J'aime beaucoup The Elders Scrolls aussi et...

Mon charabia infernal pouvait commencer, je me sentais flotter parce que c'était un sujet que j'aimais. Mais un sourire discret apparaissait pendant que je racontais mes trucs. Bon, il est temps de fermer l’aparté et de revenir au sujet principal, le binoclieux lance la partie et je redescends sur terre. Je frappe dans mes poings et me les craque, c'est parti. Bon pour débuter, il me lâche un très bon combo. Mais mon Lee les encaisse plutôt bien, même si il m'a enlever une bonne partie de ma vie, je contre attaque rapidement avec une enchaînement unique que seul Lee sais faire, son style de combat unique me permet d’enchaîner vite en me bougeant après chaque coup. Et après cette contre attaque, le premier round est remporté haut la main. Ou est l'effort ?

- LOL ! Vas-y viens pour le round 2.

---------------------------------

• Japonais #ff6600 •• Anglais #00ccff • SHUN EST BLOND AUX YEUS BLEUS !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 636
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 134

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Mer 11 Jan 2017 - 11:39

Allons botter des culs virtuels.
(et faisons comme si c'était viril)
√ Dimanche, à l'internat, vers 16h.
√ Où Isaak pête des arc en ciels et cherche un moyen de geeker à la cool.
Avec Shun Aster
J’en ai croisé, des imbéciles qui compensent je-ne-sais quoi avec des laius a la « weche j’vais gagner contre toi j’suis balèze viens viens viens j’vais t’niquer tes morts le binoclieux » (attends, je suis juste en train de décrire Alina, là). A force, je ne relève même plus et le contente de répondre par des sourires quelque peu ironiques et moqueurs. Victoire ou non, quelle importance ? A mon sens (c’est un peu complexe, attention), un jeu, c’est fait pour jouer. Je ne partagerais pas mon « désaccord » sans importance avec le Docteur Strange, pour autant, car je n’ai pas envie de lui briser ses rêves, ou de faire le rabas-joie. Et parlant de rêves, je crois qu’il aime beaucoup se bercer d’illusions ou de préjugés. Sa remarque sur mon « habit » qui ne fait pourtant pas le moine dans mon cas ne me fait que vaguement hausser les épaules. S’il savait qu’il doit être le 56ème à me prendre pour une caricature d’otaku. Peut-être qu’un jour, vu la réelle nécessité que j’ai de mes lunettes, je les enlèverais pour de bon. M’enfin, en attendant, je suis bien content de ne pas me faire remarquer, en me cachant derrière mes airs de geek, justement.

Plutôt que répondre à ses remarques peu impressionnantes, je préfère écouter la réponse à ma question. C’est foutrement plus intéressant que l’entendre compenser en me prêtant des intentions ou des défauts selon mon apparence.

« Ah, j’aime bien les premiers FF. Surtout le 2, le 5, et le 6. J’ai pas mal joué au 7 et au 8 avec mon frère, aussi, mais ceux d’avant ont un charme particulier, je trouve. Perso, c’est plus les jeux de baston, et les jeux de stratégie.. Quoique, j’aime bien les Beat Them all à la Metal Slug, aussi. Les trucs où t’as pas trop besoin de réfléchir, finalement. »

Je sais pas s’il voulait vraiment un exposé sur mes goûts, mais passons, et jouons. J’ai l’habitude de tâter le terrain au premier round, et je m’aperçois vite que l’autre connaît et sait bien placer ses combos. Je sais mieux à qui j’ai affaire pour le prochain round, et je compte bien être extrêmement relou, et esquiver et bloquer ses combos. Ou alors placer des coups irritants de manière à l’empêcher d’attaquer. J’applique donc ma stratégie agaçante à la lettre, jusqu’à gagner le second round, non pas sans quelques difficultés. Il est fort, et je pense pas qu’il se fera avoir deux fois face à ma tactique d’ennuyer. Puis, j’imagine qu’il risque de grogner un truc du genre « Ahahaah ! Binoclieux, cesses donc de perdre du temps, Sapristi ! ».. Enfin, j’imagine ? Je vais donc lui donner ce qu’il veut et me bastonner avec force pour le dernier round.

« Bon, le round du match, Strange. »


Accroches-toi à ton slip, me dis-je, en devenant soudainement bien plus offensif que les deux derniers rounds, et en finissant par gagner de très peu le troisième round. Maintenant que j’ai eu ma « victoire », j’ose espérer qu’il ne m’embêtera plus avec ses considérations de mec. Je me tourne vers lui avec un sourire mielleux, puis lève le regard vers l’étagère.

« Joli match, Docteur. »
Fis-je, en posant ma PSP, d’un air quelque peu provocateur. « J’ai le droit de voir ta collection, maintenant, Monsieur le PGM ? »

J’espère qu’en plus de tout ça, il n’est pas mauvais perdant, d’autant plus que j’ai fini par accepter de jouer son jeu.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 479
■ Inscrit le : 23/07/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Shun Aster
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Dim 29 Jan 2017 - 12:57

J'ai gagné le premier round, haut la mains, parce que je suis trop fort et faut que le binoclieux s'en rende compte. Et ce sera pas sans difficulté ! Mais bizarrement mon invité remporte le deuxième round... Je sais pas il à fait quoi, ah si je sais en fait, il arrêtais pas de bloquer et de m'envoyer des coups qui stun. En gros il m’empêchait de jouer proprement, donc je pouvais pas le glisser dessus. Ce genre de technique me donnaient envie de simuler l'effet de lag comme dans Dead Or Alive mais visiblement c'était pas possible sur Tekken... A moins d'avoir des doigts de fées... Ce mec me bourrait un peut la, mais vous savez très bien qu'il faut garder son calme dans ce genre de situation, sinon on peut perdre la main très facilement.

Le troisième round arrive, et mon invité surprise me lance une remarque de PGM sud-coréen prêt a tout dans sa concentration de MGL... J'étais capable de lui lancer une insulte en argo de mon quartier de richou en Angleterre mais je devais surtout...garder...mon calme.

- Wi le troisième round haha... Enfoiré

DarkShun pouvait arriver de n'importe ou dans ce genre de situation, j’espère qu'il saura déverser sa rage dans ce combat acharné contre le Pingouin. Le troisième round débute, et dans un élan de concentration, j'envoyais le premier coup. Une homme avait dit une fois, si tu met le premier coup, tu remporte la victoire. On verra ça Lucas.
Le Pingouin semble plus offensif qu'avant, il attaque beaucoup plus, et moi aussi, j'arrive à l’enchaîner de ouf, la victoire était proche. Mais il a fallu que je fasse le voyou et que j'appuie sur le taunt de Lee... Vous savez, sa provocation... Quand il provoque son adversaire et devient inutilisable pendant 2 secondes. Bah, le Pingouin à gagné du coup...

« Joli match, Docteur.»

Ouais ouais joli match. Je lui levais mon pouce d'un air hypocrite, mais tout de même accompagné d'un réel sourire amical. Ce mec était sympa et bon joueur...

« J’ai le droit de voir ta collection, maintenant, Monsieur le PGM ? »

Pff, je me levais d'un pas sans dire un mot, comme pour faire signe au Pingouin de me suivre. De toute façon, je n'avais plus rien a perdre. Mais le problème dans cette histoire c'est que ça allait me faire le même coup qu'avec Tomoyo. Il allait falloir tout ranger ensuite. Je m'approchais de mon bureau et tira une caisse bien caché en dessous du bureau. Elle contenais une bonne liste de jeux PAL et de jeux Japonais. Les plateformes des jeux visibles étaient la PS3, PS2 et la 3DS. Je tirais deux autres caisses de mon lit, l'une contenait la PS3 et la PS2 ainsi que les manettes et les fils. Et l'autre contenait une nouvelle caisse remplie de jeux et d'autre accessoires utiles pour ceux-ci comme des guides ou des outils collectors (figurines etc...). J'avais aussi une armoire murale au dessus de mon bureau, je l'ouvre donc et dévoile des jeux de PSP, une bonne trentaine, tous rangées dans leurs boîtes.

<< C'est une partie des jeux que j'ai importés de ma maison en Angleterre.
dis-je en me grattant l'arrière du crâne.
- Tu m'a demandé ma collection, je sais pas si tu parlais de ma collection de jeux PSP ou de tout ce que j'ai. Dans le doute j'ai tout sorti. >>

Je soupirais en pensant à ce que j'allais devoir ranger bientôt, faut juste pousser de toute façon.

-  Maintenant, j'aimerais bien savoir ton vrai prénom. "Comme dans Full Metal Alchemist, il faut réaliser un échange équivalent."

---------------------------------

• Japonais #ff6600 •• Anglais #00ccff • SHUN EST BLOND AUX YEUS BLEUS !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 636
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 134

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Jeu 2 Fév 2017 - 22:57

Allons botter des culs virtuels.
(et faisons comme si c'était viril)
√ Dimanche, à l'internat, vers 16h.
√ Où Isaak pête des arc en ciels et cherche un moyen de geeker à la cool.
Avec Shun Aster
Tiens, on dirait que j’ai à faire avec un adversaire qui a sa petite fierté. Ça me fait une belle jambe. Surtout qu’il n’est pas réellement en rogne et obtempère vite pour aller chercher lesdits jeux sur son étagère. Ça n’a pas forcément l’air de l’enchanter de tout sortir d’un coup, mais bon, au pire, j’adore ranger des trucs. Même si je comprendrais bien qu’il ne veuille pas de mon aide pour ranger ses affaires. Sans trop bouger, j’attends sans faire de vague qu’il sorte ses jeux et… Oh, je comprends un peu mieux pourquoi il semblait quelque peu réticent, car on peut vraiment parler de « collection », là. Je me sentirais presque un peu mal de lui avoir demandé de tout « bazarder » de la sorte, mais on va attendre plus tard pour casser l’ambiance, cerveau, je te prie. J’oublie momentanément le fait que je vais certainement déranger son classement génial, pour observer les « tranches » des boitiers histoires de repérer des noms que je connais, je n’ose pas trop tout mettre en bordel, et me contente de toucher avec les yeux. Mais il faut bien avouer que je n’ai jamais joué à la majorité des titres, il y en a pas mal que je ne connais même pas de nom.  

« Non, euhm, merci, t’as bien fait de tout sortir. Même si je t’avoue que j’dois en connaitre à peine la moitié… Ahah. »

J’ai un rire un peu gêné. J’avais l’impression qu’il me prenait pour un connaisseur (en même temps, c’est pas que mon physique et mon look me font passer pour un gros geek, mais si), il risque d’être déçu de voir que ma culture au niveau jeux vidéos est assez limitée. Limitée aux jeux de mon enfance, ceux auxquels j’ai joué avec mes frangins, et à mes jeux favoris pas très nombreux.  Il me parle ensuite d’échange équivalent à la Fullmetal Alchemist. Oh, ça, je connais. J’avais adoré « Brotherhood ». Mais je vois ce qu’il veut dire, même si, une fois de plus, il est très dramatique (et je peux bien me moquer de lui, je suis pas mieux sur ce point, dans mon genre).

« Tant que tu me prends pas un bras et une jambe, ou pire, mes lunettes en échange… » Plaisantais-je pour faire référence à ladite série. « Isaak Schwartz. Et toi, tu t’appelles Aster, c’est ça ? T'es venu d'Angleterre à ici quand, du coup? » Je reprends avant qu’il ne me réponde. « Avant que tu dises que j’ai des pouvoirs psychiques, non, c’est simplement que y’a ton nom à côté de la porte de la chambre. »

Dis-je, en retournant regarder la collection du blondin, puis en m’intéressant plus aux goodies et figurines diverses. Sauf que là, je crois que petit Isaak version 10 ans est revenu à la charge en mode fanboy.

« … OH ! T’as des figurines de Chun-Li et Monsieur Bison ?! » J’avais surestimé les quotas. J’ai pas 10 ans, là, mais 4 ans d’âge mental. Face aux persos de ma licence vidéo-ludique favorite, c’était pas difficile non plus. « J’peux les voir ? »

Parce que j’imagine qu’en bon collec’, il doit vouloir les garder dans leurs boites. Je comprendrais. Enfin, voila, je préfère lui demander pour les voir de plus près.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 479
■ Inscrit le : 23/07/2015

■ Mes points : 1

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Shun Aster
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Ven 17 Fév 2017 - 12:23

« Non, euhm, merci, t’as bien fait de tout sortir. Même si je t’avoue que j’dois en connaitre à peine la moitié… Ahah. »


En fait, c'était pas du tout un adepte du genre, ou plutôt il semblait pas trop s'y connaitre. J'ai jugé trop vite. En même temps quand on me voit, j'ai l'air d'être un mec plutôt semblable aux autres, mais le résultat est complètement diffèrent. Je fais un saut en arrière et simule une réaction choquée. Merde, c'est pas un NEET, ni un Otaku, ni un Gamer. Donc, qui est il en fin de compte. Un mec basique ? Dans le doute, je souhaitais connaître la personne à qui j'avais affaire. Je lui demande son prénom histoire de faire un échange équivalent.

« Tant que tu me prends pas un bras et une jambe, ou pire, mes lunettes en échange… »
Je sors un petit rire pour répondre à sa blague, c'était bien trouvé.
« Isaak Schwartz. Et toi, tu t’appelles Aster, c’est ça ? T'es venu d'Angleterre à ici quand, du coup ? »

MAGIE ! COMMENT IL A DEVINER ? C'est impossible de savoir mon nom de famille comme ça. Je dois faire quelque chose. C'est peut être un type venu d'une dimension parallèle qui s'est laissé découvrir stupidement. Je dois faire quelque chose, ouais, je dois invoquer mon arsenal d'arme... Mais pour ça, il faut réciter l'incantation. Éclatez ! Milles dimensions aux miroirs semblables ! Ordre d’exécution N°0 ! Libera...

« Avant que tu dises que j’ai des pouvoirs psychiques, non, c’est simplement que y’a ton nom à côté de la porte de la chambre. »

C'était moins une, j'allais terminer mon incantation, les milles épées risquaient de montrer leur bout de fourreau. Schwartz allait mourir sur le coup vu qu'il ne s'était pas préparé au combat, heureusement que ce n'est qu'un imposteur vu que...Attendez... Mon nom sur la porte ? Ah oui, y'a mon nom sur la porte.

- Je suis venu en Avril, c'est ma première année ici, mais je suis en 3ème année.
Je marque une pause et en profite pour prendre une pose.
- Shun, c'est mon prénom...

Je pense pas qu'il ai vu ma pose, il avais l'air concentré dans mes figurines. D'ailleurs, il avait trouvé des figurines au quel il portait de l’intérêt. On dirait qu'il avait fouillé un peu loin. Ça me faisais plaisir de voir que ça l'intéressais, j'étais comme un vendeur de jeux-vidéos devant un gamin.

« … OH ! T’as des figurines de Chun-Li et Monsieur Bison ?! J'peux les voir ?

- Ouais vas-y te gène pas, mais les sorts pas de leur boîte. Je préfère les garder dans leurs boîtes, les collectionneurs ils font ça. Pareils pour les jeux. Du coup je reprend leur habitudes.
Je continue avec une question que j'avais envie de lui poser depuis le début.
- Mais en fait Schwartz, t'est dans la chambre juste à coté de la mienne non ? Summer vit pas avec toi ?

---------------------------------

• Japonais #ff6600 •• Anglais #00ccff • SHUN EST BLOND AUX YEUS BLEUS !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 636
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 134

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).  Ven 17 Fév 2017 - 23:47

Allons botter des culs virtuels.
(et faisons comme si c'était viril)
√ Dimanche, à l'internat, vers 16h.
√ Où Isaak pête des arc en ciels et cherche un moyen de geeker à la cool.
Avec Shun Aster
Shun Aster, donc. Ayant la mémoire des prénoms à défaut d’avoir celle des visages je note ce détail dans un coin plus ou moins fonctionnel de mon cerveau. Comme je supplierais presque du regard qu’on m’autorise à regarder les figurines, j’attends en trépignant intérieurement le feu vert de mon camarade. Et quand il me dit oui, je ne me sens plus de joie (même si faut pas déconner, y’a pas grand-chose qui transparait sur mon visage, à part peut-être mes yeux qui doivent briller comme dans un shoujo manga). Par ailleurs, j’ai lu quelque part que nos pupilles se dilatent quand nos reconnaissance envers une tierce personne ou notre appréciation souhaite se manifester. Et quand Aster m’a autorisé à regarder les figurines de plus près, j’ai vraiment senti mes pupilles s’agrandir (no homo). Si elles sont dans les boite, j’imagine que c’est qu’il veut les y laisser, donc je décide de ne rien toucher à ce niveau, mais après les avoir bin regardés, je ne peux pas résister à la curiosité d’aller voir sous les manteaux ou les jupes (bah, quoi, osez me dire que vous savez résister à votre curiosité dans ce genre de contexte), au cas ou les constructeurs auraient oublié de la peinture et que Bison se baladerait donc les fesses à l’air, sait-on jamais.

Pendant que je m’amuse à tourner les boites impeccablement conservées dans tous les sens en faisant toutefois attention à ne rien casser, Shun me pose quelques questions sur ma colocataire la plus imprévisible.  Je n’ai pas eu le temps de le congratuler sur sa collec, du coup, mais tant pis.

« Summer ? Ah, ouais, depuis le début de cette année, mais c’est beaucoup dire qu’on vit ensemble. » Même si oui, on a les discours de sourds de deux débiles aliénés d’avoir vécu ensemble trop longtemps, déjà. « On s’ennuie pas, avec elle. » Euphémisme du siècle. « Tu la connais, je suppose ? »

Maintenant que j’y pense, avec son côté rêveur et qui délire facilement pour tout, Aster s’entendrait certainement très bien (si ce n’est pas déjà le cas) avec Summer. J’avoue que contre toute attente, j’ai tendance à bien m’entendre avec ce genre de personne. Le contraste, j’imagine. Tout en continuant de parler, je regarde les figurines les unes après les autres, tout en rangeant avec précaution celles que j’ai déjà pu voir. J’en suis à gagatouiller sur un magnifique Blanka alors que je reprends la parole.

« Et j’ai aussi Dovick, dans ma chambre… Son prénom c’est.. Effie, je crois ? Et elle a une grenouille. »
J’ai un sourire narquois. « Je dois avoir le dortoir le moins reposant du campus, en fait. »

La suite de la conversation s’en vient plutôt naturellement, à ma grande surprise. Je dois réellement avoir des facilités avec les gens qui possèdent une certaine « vitalité », comme le blondin.

« Ça se passe bien, toi, avec tes collocs ? J’crois que y’a une nana de ma classe, avec toi, non ? »
Je marque une courte pause. « Enfin, je demande, car ma première année en internat, personnellement, c’était galère de prendre les habitudes. »

Devoir supporter de vivre avec 3 autres personnes toutes l’année dans un même espace m’a plusieurs fois fait péter des durites. Heureusement, on s’adapte à tout, et désormais ça va bien mieux malgré le fait d’être avec deux hystériques et une grenouille (brr).

« T'as bien fait de rapporter ta collec ici, elle est cool. ..Pourquoi t’es venu d’Angleterre à ici, d’ailleurs ? »


BLOOOOOB:
 


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Allons botter des culs virtuels (et faisons comme si c'était viril).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps-
Sauter vers: