Partagez | 
 

 Le Dragon d'Orient et le Dragon d'Occident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
■ Age : 22
■ Messages : 1712
■ Inscrit le : 29/12/2014

■ Mes points : 95

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Déc. 2013
Lavender Lauder
« Elève ; en 2ème année »
(#) Le Dragon d'Orient et le Dragon d'Occident  Ven 6 Jan 2017 - 11:52

Comment dire ? Même si ma relation avec mon père reste particulièrement tendu, on dirait qu'il y a un peu de mieux depuis qu'Alexy lui a parler. Mais un tout petit peu. Mais comme s'il regrettait un peu l'époque ou l'entente était encore parfaite entre nous trois, mon père nous à proposer, à Alexy et moi, de se retrouver tous les trois en ville. Tous les trois. Donc Sans Karin ni Alicia. Mais un jour, faudra quand même qu'on lui dise que Karin on l'aime pas. Quand les tensions seront apaisées, ceci dit. Ce serait pas le bon moment.

Donc du coup, on déambule dans la rue, Alexy et moi suivant notre père, mais mon entrain est, comment dire, un peu forcé. J'avais envie de refuser, mais Alexy m'a tellement harcelé pour que j'accepte que j'ai accepté. Mais bon, je fais ma carpe, quoi. Va bien falloir que l'un d'entre nous lance une conversation, sinon, on est bien partis pour rester muets jusqu'à ce qu'on soit rentrer.

Je regarde mes pieds et Alexy de temps à temps en marchant, mais pas devant moi. Ce qui fait que je ne vois le poteau qu'au tout dernier moment et fais donc un large pas de côté, bourrant un peu une personne random qui est dans mon passage.

Random, je crois pas, car quand je lève les yeux au ciel, histoire quand même de vaguement voir le visage outré de la personne bousculé pour m'excuser, que je reconnais les lunettes et la gueule de cul qui s'affichent devant moi. Tiens, ça faisait longtemps que je ne t'avais pas vu, toi. Tu m'avais pas manqué, Isaak Schwartz.

- Lavi, excuse-toi au lieu de rester planté là comme un con.
- Scuse

Comment ça, je n'y mets pas de coeur. Je m'en fous. Par contre, je ne suis plus curieuse de savoir qui est la personne de sexe féminin qui l'accompagne. Vu sa tête et son air sévère, je dirais sa mère. La vache, elle a pas l'air commode celle-là.

---------------------------------




Lavi-chan parle en :
- Japonais en #884DA7
- Anglais en #318CE7
- Français en #40826D
- Allemand en #A42424

Snaily

High Kobe Musical
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 422
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 180

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Le Dragon d'Orient et le Dragon d'Occident  Sam 7 Jan 2017 - 12:05

Le Dragon d'Orient et le Dragon d'Occident.
√ Début de week-end, en ville.
√ Où Isaak doit se coltiner sa mère, et a singulièrement envie de s'enfuir.
Avec Lavender Lauder, Alexy Lauder et les parents dragons.
J’ai la sensation désagréable d’être stalké. Et ce n’est pas qu’une simple fausse impression, vu la manière dont ma très chère mère me fixe depuis ce matin. Je mentirais de manière éhontée, si je disais que les regards de reproche qui veulent clairement dire : « mon coco, je vais trouver ce que tu me caches et tu vas pas m’échapper » ne me foutent pas des frissons dans le dos. C’est vrai, je le lui ait pas dit pour mes cours du samedi que je donne à Kinoko, et pour les aides aux devoirs que j’assure régulièrement. De toute façon, ça ne l’intéresse pas, quand je ne parle pas de mes résultats. Ou comment trouver une excuse à « tu n’as simplement pas de couilles ». Bref, aujourd’hui, Kinoko n’a pas besoin de moi, mais étant donné que l’atmosphère de la maison de mes parents m’étouffe, j’ai décidé de sortir quand même. Et, malgré mes refus répétés et un peu trop polis, alors que je n’avais qu’une seule envie, c’est de lui dire : « va te faire voir espèce de matrone frustrée et amère, et fous-moi la paix bordel à queues ». Mais je l’ai pas fait. Et me voila qui me promène avec ma mère dans le Centre Ville, dans une ambiance ma foi fort pesante et embarrassante. Parfois, elle me fixe en espérant que je lui crache le morceau. Elle me fiche la pression, quoi. Mais je ne compte pas craquer. Cette fois, c’est moi qui vais la faire tourner en bourrique (bah, quoi, on peut toujours espérer, je ne suis pas le roi des manipulateurs, non plus, contrairement à elle qui est leur impératrice). J’aurais tellement aimé que Papa insiste plus pour nous accompagner. M’enfin. Tant pis.

« Dis-moi, Isaak-Helmut, tu n’as pas de devoirs à faire, j’espère ? »


Elle brise finalement le silence, et c’est pour me poser des questions sur… Oh, quelle surprise, sur l’école. Sous entendu « si tu tires au flanc, tu vas le sentir passer ».

« Tu sais, moi, à ton âge, j’accordais ma vie entière à mes études. Une vie de qualité comme la notre, ça ne s’obtient pas en paressant. Et je sais très bien que tu es capable de mieux. »

Son sourire est factice. La prochaine étape après cet encouragement c’est « si tu savais comme tu me déçois ». Technique de manipulation qui réussit encore à m’avoir à chaque fois. J’y ait eu droit des dizaines de fois, et je ne le vois toujours pas venir quand il le faut. Au final, je me sens toujours coupable. Ça m’énerve. J’aurais vraiment voulu avoir la paix.

« Oui, eh bien… Hmph! »


J’allais répondre mollement, mais me voila qui percute un passant qui n’a rien demandé. J’entends ma mère soupirer avec exaspération dans mon dos, avant de certainement reprendre un sourire radieux de façade. Avant même que je puisse m’excuser, une voix d’homme peu aimable se fait entendre. Lavi ? Je baisse le regard pour reconnaître un visage familier. Tiens, Lauder et… La princesse bizarre de l’autre fois ?! Qu’est-ce qu’elle… Oh. Ils se ressemblent. Beaucoup, vraiment beaucoup, maintenant que je les vois côte à côte, c'est évident. Je comprends mieux. Donc je suppose que ce type qui traite Lavender de « con », c’est son paternel ? Charmant, cet homme. Je l'aime déjà (c'est un sarcasme, il m'a l'air d'une belle tête de con). Eh bé, les sorties en famille, c’est la joie, aujourd’hui, on dirait. Mollement, Lavender s’excuse, et le fait qu’il m’ait percuté est vraiment le dernier de mes soucis actuels. Je secoue la tête, peu concerné.

« Pas grave. C'est moi. »


Je regardais pas plus devant moi que lui.

« Arhem ? »

Ah, ma mère veut savoir à qui nous avons affaire, je suppose. J’oublie les politesses.

« Ah, oui. C’est Lavender Lauder, un camarade du lycée. Enfin, c’est la famille Lauder. Tu sais, j’avais participé à une pièce de théâtre avec-- »
« .. Tu as fait du théâtre ? »
« Je te l’avais racont- »
« Ah. Bien. »

Elle me coupe d’un air qui signifie qu’elle n’en a rien à faire. Probablement pour ça qu’elle ne s’en souvient pas. Elle fait un pas vers nos interlocuteurs, et passe un regard désintéressé sur les deux plus jeunes, avant de s’incliner traditionnellement et poliment devant le paternel Lauder.

« Lauder-san, je présume ? Enchantée. Mari Schwartz-Araki. Veuillez pardonner mon fils. Il est un peu distrait, ces derniers temps. »

Conasse. Juste… Conasse. Tu sais ce qu'il te dit, le distrait ? Je crois que les regards que je lance se suffisent à eux-même pour appuyer mes pensées. Mains dans les poches, je grogne, avant de me recentrer sur mes camarades, compatissant malgré moi, pendant que les « vieux » échangent des paroles superficielles.

« Heum… Ça va, vous deux ? »


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥

Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 18
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 07/09/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Alexy Lauder
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Le Dragon d'Orient et le Dragon d'Occident  Lun 30 Jan 2017 - 23:33

Le dragon d'Orient et le dragon d'Occident

La situation est très tendue. En y repensant, Alexy se demanda ce qu'elle pouvait bien attendre de cet après-midi de toute façon. Elle avait abordé tout les sujets de conversation qui lui venait à l'esprit.

En même temps, parler d'autre chose que le sujet "qui fâche" était difficile. Alexy ne se souvenait pas d'un tel manque de communication dans sa famille depuis qu'elle avait eu une période végétarienne et que son père (et l'horrible méchante belle-mère) l'en avait interdit.

Finalement même si elle avait l'air positive, le silence l'empêcha de garder son sourire. Franchement ? elle aurait bien voulu s’attrister de cette terrible situation, ou les pardonner puisque la situation en général était tendue. Il lui semblait qu'on ne parlait plus de rien d'autre que « ça » et cela commençait à lui peser. Or, la blonde se sentait plus en colère qu'autre chose. C'était l'idée de son père de sortir alors qu'il y mette du sien ! Et puis, les passants semblaient ressentir la froideur de la famille aussi.

Tout à coup, Lavi avait bousculé une personne. Le père des jumeaux demanda à ce qu'il s'excuse. Mais ce n'est pas sa faute, l'autre n'avait qu'à esquiver franchement ! Ce n'est pas comme si Lavi avait soudain voulu bousculer une personne au hasard.
Alexy garda son visage de marbre lorsqu'elle reconnu le visage de la personne. Mais ne pas grimacer fut difficile. Isaak était accompagné de sa mère. Ils n'avaient pas l'air de s'amuser non plus visiblement.
La jumelle était incapable de parler, la manière dont avait fini la première ( et elle avait prié pour que ce soit la dernière) rencontre avec Isaak était une catastrophe ! Elle qui faisait tant d'efforts depuis qu'elle était à Kobe, cette rencontre était a effacer de sa mémoire. Elle en avait vaguement parlé à Lavi en omettant quelques passages bien entendu. Même face à son frère, il lui était parfois difficile de tout lui dire.
Cet affreux souvenir lui dicta de se tenir à l'écart. Elle observa la scène, collé à son frère.

Du côté des parents, ça ne semblait pas être la fête non plus. Ils avaient entrepris le jeu du «meilleur descendant». Les règles sont simple : votre enfant doit être meilleur que celui de l'adversaire en face, sinon vous perdez.

---------------------------------

japonais | anglais | pense
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 1712
■ Inscrit le : 29/12/2014

■ Mes points : 95

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Déc. 2013
Lavender Lauder
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le Dragon d'Orient et le Dragon d'Occident  Mar 31 Jan 2017 - 14:46

Isaak s'excuse aussi, je suppose qu'on était tous les deux en tord, aucun de nous ne regardais où il allait, alors bon. Je hausse les épaules, signifiant que je m'en fiche un peu. Par contre, la mère Schwartz se racle la gorge, voulant sans doute faire "connaissance". Mouais.

« Ah, oui. C’est Lavender Lauder, un camarade du lycée. Enfin, c’est la famille Lauder. Tu sais, j’avais participé à une pièce de théâtre avec-- »

Ah non, dis pas ça ! Alexy le savait, je m'étais proposé pour dépanner un camarade et parait que je correspondais bien au rôle, même si j'ai encore des doutes, vu la piètre présentation que j'ai fais. Mais la paternel, lui, non. Il a jamais été sensible à l'art de toute façon. Mais je sens son regard s'assombrir et se poser sur moi. Il dit rien et ça m'inquiète encore plus. Si je serais pas aussi blanc, je pense que j'aurais pâli. A défaut, j'ai juste un énorme frisson et je préfère mettre sa sur le compte du froid. Hein qu'il fait frais ?

« Lauder-san, je présume ? Enchantée. Mari Schwartz-Araki. Veuillez pardonner mon fils. Il est un peu distrait, ces derniers temps. »

Heureusement, mon père détache son regard de ma personne pour le poser sur la mère Schwartz et d'engager la conversation, se présentant, bla bla bla.

« Heum… Ça va, vous deux ? »
- Comme tu peux le voir, débordement de joie familiale...

Ironie, bonjour. Par dessus mon épaule, je regarde les vieux discuter, essayant sans doute d'argumenter pour savoir quelles progéniture était la meilleure. Sorry Dad, you loose ! ... Je m'en contrefout, en réalité. Mais du coup, j'ai l'impression qu'on se fait plus critiquer qu'autre chose, là. Un peu du genre "Han lala, mon fils est tellement con !" "Oh bah ça tombe bien, le mien aussi !"

---------------------------------




Lavi-chan parle en :
- Japonais en #884DA7
- Anglais en #318CE7
- Français en #40826D
- Allemand en #A42424

Snaily

High Kobe Musical
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 422
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 180

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Le Dragon d'Orient et le Dragon d'Occident  Mer 1 Fév 2017 - 12:30

Le Dragon d'Orient et le Dragon d'Occident.
√ Début de week-end, en ville.
√ Où Isaak doit se coltiner sa mère, et a singulièrement envie de s'enfuir.
Avec Lavender Lauder, Alexy Lauder et les parents dragons.
Comme dirait Obi-Wan Kenobi : « I have a bad feeling about this », j’ai un mauvais pressentiment. Et bizarrement, je peux déjà dire que nos oreilles de pauvres ados ignorants vont siffler comme jamais. C’est pas comme si je n’étais pas habitué, en un sens, et je crois que Lauder connaît lui aussi ces sensations désagréables. C’est pour ça que je préfère autant fermer mes oreilles à ce que racontent les parents, et me concentrer à meubler avec les jumeaux… Car vu leur ressemblance et leur infime différence d’âge apparence, ça semble presque évident. J’ai décidément aucune mémoire des visages, je me demande comment je n’ai pas pu percuter ça avant. Enfin, passons. J’avoue que la soeurette de Lauder m’aiderait en cessant de me snobber et de se cacher, car je n’ai aucune envie de meubler le silence à moi seul. Je me demande bien ce que je lui ait fait. Elle n’a pas apprécié que je la laisse dans ce magasin ? Pourtant, je l’avais prévenu que je devais partir, en m’excusant. Mais passons. L’absence de réponse de la blondine dont je ne connais toujours pas le prénom ne me fait que vaguement hausser les sourcils. Si elle veut encore jouer les divas trop bien pour me causer, qu’à cela ne tienne. Heureusement, Lavender prend le relais pour me répondre. Et je ne peux que sourire amèrement sur son sarcasme.

« J’aurais pas dit mieux. »


Lui répondis-je dans un soupir ironique.

« Ma question va paraître stupide, mais donc, vous êtes jumeaux, tous les deux ? J’avais croisé ta.. sœur, il y a quelques mois, dans le centre ville, mais j’avais pas percuté la ressemblance. »
Sur ces mots, mon regard se dirige vers la « princesse » qui est décidément bien moins bavarde que la dernière fois, puis je m’adresse à elle directement. « D’ailleurs, je sais même pas comment tu t’appelles. Pas la peine de te planquer, c’est pas parce que mon chien n’est pas là que je vais te bouffer. »

Je tente de détendre un peu l’ambiance avec un ton à demi-humoristique, mais je n’ai jamais été très bon pour ça. Pendant ce temps-là, les parents parlent de cette histoire de pièce de théâtre, en déplorant le fait que nous n’avions apparemment « rien de mieux à faire ». Mains dans les poches, je ne peux que lever les yeux au ciel. Chose qui ne manque pas de m’échapper, c’est que dans leur conversation bien décidée à nous descendre tous les trois plus bas que terre, ils s’emportent réellement.

« … J’commence à me demander s’ils remarqueraient, si on allait se balader ailleurs, ahah. »


Ah, cynisme, quand tu nous tiens. Moi qui avais envie de passer à la librairie, ça pourrait presque bien tomber. Tout ça me donne une idée, et je change mon air blasé en visage d’enfant totalement naïf et sincère. Qui ne tente rien n’a rien.

« …Dites, M’man, Monsieur Lauder? »

Ma mère se retourne, et n’a à peine l’air de trouver suspicieux ma façade polie. Je ne suis pas bon pour mentir, mais je ne mens pas vraiment. Je joue juste au gros lèche-cul de service pour me sortir de cette situation. Et c’est vrai, que je voulais passer à la librairie, ou plutôt, me soustraire à la vue des deux adultes.

« Je voulais aller à la librairie, pour trouver des livres pour mes devoirs. Est-ce que ça vous dérangerait, si j’y allais avec vos enfants, Monsieur ? Comme ça, nous pourrions vous laisser parler entre vous, et nous retrouver plus tard ? » Je me tourne vers les jumeaux, l’air à demi-hésitant. Si ça se trouve, eux n’en n’ont pas envie. « Enfin, si vous voulez, hein. »

Ma mère haussa vaguement les épaules. Elle s’en fout, je crois. Tss. Reste à voir ce que dira Papa Lauder.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Dragon d'Orient et le Dragon d'Occident
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Le centre ville-
Sauter vers: