Partagez | 
 

 Fuis-moi je te suis - Johanna ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 54
■ Inscrit le : 26/03/2017

■ Mes points : 3


Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Flynn Payne
« Personnel ; cuisinier »
(#) Fuis-moi je te suis - Johanna ♥  Ven 21 Avr 2017 - 17:55


❝ I-I follow , I follow you ❞




Ft. Johanna♥

Flynn , c'est pas le genre de type à se jeter sur les filles. Il n'est pas doué. Pas timide mais, un peu paumé quand il s'agit de relation à l'autre. Il parle pas souvent et quand il parle c'est souvent pour dire des trucs de connards. Il ne sait pas s'exprimer sans donner un avis cinglant à la personne en face. De toute façon , il a pas grand-chose à dire. Il déteste les gens d'ici. La plupart sont satisfaits par leurs banalités normé et y'a rien à dire à un mec qui a trois de Q.I. L'australien à pas besoin d'ami. Il n'a pas besoin de qui que ce soit.  De toute façon raconter des banalités c'est pas son truc. Il est trop blasé pour vraiment apprécier et rire avec quelqu'un. Il s'est toujours plain de ne pas être apprécié par les autres mais , cela faisait combien de temps qu'il n'avait pas apprécié quelqu'un ? Qu'il n'avait pas été vraiment intéresser par l'essence même d'une personne ? Qu'il n'a pas trouvé que quelqu'un était vraiment beau , par sa présence et sa prestance ? Ça date 


 Mais elle … il y a un truc. Dès qu'il la croise dans un couloirs , dés qu'elle passe à la cantine , il l'a en vue et impossible de faire autre chose que l'observer. Elle est vraiment belle. C'est sûr. Mais c'est encore autre chose.Elle donne des envies bestiales. Y'a pas d'autres mots. Il n'a pas spécialement envie de la connaître. De toute façon c'est rare qu'il ait envie de connaître quelqu'un mais , il n'a même pas envie de lui adresser la parole. De toute façon , vu l'attirance , il n'est même pas sûr de réellement arrivé à lui parler sans se comporter comme un animal.  Il sait pas parler aux gens et en plus , parler avec des gens qui réveillent un truc en lui , c'est pire que tout. C'est son regard , il pense . Quelque chose de dangereux là-dedans . Quand elle pose son regard sur toi ,ses cheveux blonds qui tombent en cascades sur ses épaules , ça le réveille. Ou l'endors ? Il est pas trop sûr.


Depuis un moment il a pris l'habitude de la suivre. Pas spécialement de façon dangereuse ou chelou. Juste pour la regarder un peu plus longtemps. Il a envie de comprendre ce qui provoque en lui ce genre de sentiments qu'il a l'habitude de considéré comme futile. Il n'a pas envie de la connaître , non. Mais plonger une main dans ses cheveux et regarder ses iris de plus prêt. La dessiner alors qu'elle est occupé a faire ses trucs. La regarder parler à ses élèves avec son air mi-sévére qu'il trouve presque craquant , ça il aimerait bien. Parce que oui , elle est prof. C'est en même temps un élevés et un collègue. Deux bonnes raisons pour lesquelles elle en aurait rien à foutre de lui. Mais ce n'est pas sa prof. Alors peut-être bien qu'il a une chance. Une chance de quoi au fait ? Il a pas spécialement envie de le découvrir. Mais il est là, il marche distraitement derrière elle depuis le campus. C'est pas bizarre. Soyez pas jugeant.


Il aime bien la façon dont ses cheveux bougent quand elle marche. La manière qu'elle a d'ouvrir son sac et de chercher un truc dedans avec un regard concentré. La tête qu'elle fait lorsqu'elle pense que personne ne la regarde , lorsqu'elle est seule.  Son visage de profil. Il marche et fume. Ils sont presque arrivé pas loin de chez lui. D'habitude il s'arrête là pour prendre des cigarettes. Il essaie de garder l'esprit occupé pour  garder en mémoire son visage le soir. Il n'y arrive jamais tout à fait. D'habitude , il reste plus loin d'elle , ou en tout cas à une distance nécessaire pour lui dire qu'elle se trompe si elle le capte. Pas cette fois. Il n'a pas forcément fait exprès mais il s'est laisser emporter par le fil de sa pensée. Elle s'arrête et se tourne vers lui. Il tourne la tête l'air de rien , continue de marcher d'un pas lent. Peut-être qu'elle n'y verra que du feu.





Flynn P #Kobe

---------------------------------

Drink up baby, stay up all night ♥

Anglais (avec un bon gros accent australien #66cc99
Français#6699cc
Japonais#99cccc



Merci Lud#Seika pour la troopcool signa


Spoiler:
 


Dernière édition par Flynn Payne le Sam 13 Mai 2017 - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 17
■ Inscrit le : 10/04/2017

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : C-703
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Johanna Davis
« Personnel ; prof d'informatique »
(#) Re: Fuis-moi je te suis - Johanna ♥  Sam 22 Avr 2017 - 14:32


«A cache-cache, il se cache si bien qu'on l'oublie.»
avec flynn payne ♥

La jeune femme ne mit pas très longtemps avant de le remarquer. Lui qu'elle voyait un peu trop souvent pour un inconnu, parce qu'il le reste, même en bossant au même endroit. Lui qui prenait trop souvent les mêmes routes qu'elle. Drôle de hasard. Elle arqua un sourcil pourtant, continuant son chemin en solitaire jusque chez elle, et passant une main dans ses cheveux. Ce hasard en est-il vraiment un ? Au fond, Elle savait qu'elle ne devait pas mettre ça sur le dos ce pauvre hasard. La californienne ne l'avait que trop croisé pour ça.

Elle haussa les épaules. Nombreuses auraient été celles qui auraient hurlées au pervers en sentant plusieurs fois un tel regard se posait sur elles. Bien peu discret ce soir d'ailleurs. Mais pas elle. Parce qu'il avait rien d'un mec glauque ou flippant, bien au contraire ce qui avait rendu cela intrigant. Alors, à son tour, elle s'était mise à l'observer parfois. Juste par curiosité. Juste pour voir ce qu'il allait faire si leurs regards se croiseraient. Elle avait déjà eu cette réponse au moins trois fois : Rien. Alors ce n'était peut-être rien. Juste une fixette comme une autre ? Il fait peut-être la même chose avec d'autres ? Des étudiantes ou même les gamines du lycée ? En tout cas il y en a certaines qui apprécieraient si c'était le cas. Ouais, la blonde avait déjà entendu deux de ses élèves parlaient d'un cantinier « super mignon avec lequel elles aimeraient grave être de corvées à la cantine ! » pour reprendre exactement leurs mots. Cette pensée moqueuse ne devrait pas l'être autant. Déjà, parce qu'elles n'ont pas tort qu'on se l'avoue.C'est pas tous les jours qu'on croise ce genre de yeux verts et cette expression constamment neutre qui ne rendait la chose que plus intrigante. Mais surtout, cette pensée ne devrait pas l'être parce qu'à elle, ça ne l'avait jamais dérangé. Et c'est bien pour cela qu'elle n'avait jamais réagi. Qu'elle avait laissé le rien gagnait quand leurs regards se croisaient.

Mais cette fois là, pourquoi ne pas changer les règles et chercher à comprendre si ce rien en était réellement un ? Après tout, il avait changé les siennes aujourd'hui. Ce n'était pas dans ses habitudes d'aller si loin. La blonde s’arrêta, ne réfléchissant pas vraiment avant de se tourner pour lui faire face. Lui faire face certes, mais sans le fixer, préférant le ciel qui s’obscurcissait petit à petit. Regrettait-elle déjà ? Loin de là. Elle devrait. Mais après tout, ce n'était rien ? Peut-être que c'était débile ? Peut-être qu'elle ressemblait à une vieille tante qu'il aimait pas ? Peut-être qu'il avait pisté qu'elle s'autorisait des petits suppléments gratuit à la cantine ? Bizarrement, elle l'imaginait mal défendre corps et âme son self, quitte à suivre les ennemis de la quiétude de son royaume. Y'a qu'un moyen de le savoir. Un sourire discret se dessinait sur son visage quand elle se décida enfin à le regarder. Et Lui ? Il avançait mine de rien, faisant presque comme si elle n'existait pas. Serait-ce de l'anti-jeu ça monsieur le cantinier ? Elle huma un quart de seconde la fumée que la clope du brun laissait échapper quand il se trouva à son niveau.


« Tu crois au hasard ? Ou t'es plus du genre à penser qu'on doit forcer le destin ? »


Finalement, c'est une question bien étrange -et en anglais- qui sortit de sa bouche. Enfin, disons plutôt que la situation l'est. C'est limite flippant de sa part bien que ce soit clairement volontaire. On pose pas ce genre de question à un inconnu, même s'il n'en est pas vraiment un. Alors pourquoi cette question...Est-ce une façon indirecte de savoir si elle devait commencer à flipper ? Un intérêt sur sa philosophie de vie ? Ou intérêt tout court ? Sans doute les trois à la fois, en plus de vouloir mimer un excès de confiance. Parce qu'en vérité, elle est tout sauf confiante. Encore moins là, tout de suite. Alors elle bluffe. Johanna bluffe souvent. Elle est bonne pour dissimuler des trucs, les cacher, les esquiver. Des trucs comme ses pensées, ses émotions. Peut-être qu'elle lui demanderait après pour cette histoire de vol de dessert à la cantine. Peut-être qu'elle lui demanderait tout court ce qu'il voulait. Moins sur pour le coup.
code by bat'phanie

---------------------------------


maybe i’ve been always destined to end up in this place.
#cc9900 anglais ; #cc6666 japonais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 54
■ Inscrit le : 26/03/2017

■ Mes points : 3


Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Flynn Payne
« Personnel ; cuisinier »
(#) Re: Fuis-moi je te suis - Johanna ♥  Dim 23 Avr 2017 - 8:38


❝ Prendre des risques ❞




Ft. Johanna♥

Elle se tourne vers lui , il n'est qu'à une 50aine de mètre de là , fumant sa cigarette, avançant d'un pas lent. Leurs regards se croisent juste un instant, bref instant où il se sent exister dans son monde à elle. C'est peut-être ça le truc dangereux avec cette fille. Johanna. Parce que, oui , il sait son prénom. Elle le regarde avec ses yeux-là. Ceux qui oscillent entre la curiosité et l'inconnu. Et aussitôt croisé , il disparaît , elle va regarder autre part , entre le ciel et l'avenue où les voitures passent dans un bruit sourd. Où les gens se bousculent pour rentrer le plus vite possible chez eux, où les conversations téléphoniques des uns , se mêlent aux conversations incompréhensible des autres.  Le bruit du petit vent frai de début de soirée ne se fait presque pas entendre au milieu de cette cohue. Tout le monde s'affaire autours d'eux , mais pas eux. Elle l'attends. Il voit bien qu'elle l'attends , même s'il fait semblant de ne pas le voir , il l'a voit.  Il sait qu'habituellement , elle le laisse la suivre. Elle sait qu'il l'observe. Il sait , qu'elle sait.  Mais il ne fait rien . Pourquoi ? Parce que s'il commence à essayer , il va se laisser porter par le jeu.

Il éteint sa cigarette entre ses doigts quand il arrive prêt d'elle, ralentit encore un peu le rythme de marche. Elle semble déstabilisé de le voir de prêt. De passer le cap , de découvrir si le mec qui la suit n'est pas véritablement dangereux. Est-ce que c'est le genre de filles qui adore se faire peur , mais qui une fois le goût du risque passé , se lasse ?  Est-ce que c'est le genre de fille , un peu lâche , un peu comme lui , qui ne fait jamais face à ses sentiments, le genre à finir par se lasser des trucs. Le genre à se sentir comme un extraterrestre dans le monde. Le genre , un peu comme lui , à avoir peur de ne jamais être compris ? Il l'a suis , il aime la suivre. Il aime la regarder se mettre en scène à ne rien faire. Il aime qu'elle se mette en scène , qu'elle calcule ses gestes, elle regarde le ciel , s'approche encore un tout petit peu. Vite , ne fais semblant de rien. Vite ou tu vas le regretter. Il est tout à fait en face d'elle , maintenant.



« Tu crois au hasard ? Ou t'es plus du genre à penser qu'on doit forcer le destin ? » Sa voix est exactement comme il l'aurait imaginé , un peu abîmé mais, assez douce. Elle se présente , son visage est calme mais, sa voix trahit quelque chose de sensuelle .Flynn recule et soupire une fois de plus. Comment est-ce qu'il doit réagir face à cette fille ? Son cerveau est trop embrumé. Il n'arrive pas à réagir avec le raisonnement qui le qualifie habituellement. La question pourtant si simple de la californienne ,semble être une question piège.  A double sens. Pas là par hasard en tout cas. On le sait , rien de tout ça n'est dû au hasard. C'est le genre de question que tu pause à quelqu'un d'extérieur. C'est le genre de question que tu demande à une personne en attendant une réponse. La réponse. Faut-il , qu'il force le destin ? Il n'en a aucune idée. Il ne sait même pas s'il est réellement capable de s'attacher à quelqu'un , a donner de sa personne. Mais , là tout de suite , il n'a aucune envie de tourner au coin de rue et faire semblant de rien. Si c'est un jeu , il veux jouer , si c'est sérieux , il veut savoir. Il a juste envie d'être assez con pour se laisser porter par les événements. Sans se poser plus de question qu'il ne s'en pose déjà. Elle attends sa réponse et il fait mine de réfléchir ,la regardant droit dans les yeux. Il finit par se baisser , juste un peu pour s'approcher d'elle.


« - Ça dépends pour qui il faut forcer le destin. J'ai pas peur de le faire si ça vaux le coup. » Il avait dit ça d'une voix basse , en la regardant droit dans les yeux , essayant du mieux qu'il pouvait de garder le calme olympien qui le qualifie habituellement. Un visage neutre , sans expressions , qui ne montre pas qu'il tremble juste un peu légèrement de lui parler à ELLE. Elle occupes souvent ses pensées d'ailleurs. Même quand parfois il n'en a pas envie , il l'a sent dans un coin de sa tête , qui guette une opportunité de s'imposée comme indispensable dans son organisme. Laisse-toi aller , Flynn. Juste une seule fois. Ou tu le regrettera. « -Et toi ? Tu le forcerais ?»


Il tends la main , uns de ses rares demi-sourire aux lèvres , ceux que l'australien garde pour les grandes occasions. Il tends pour qu'elle lui la serre.
« -Flynn » finit-il par lâcher , comme pour couper court à cette situation d'inconnus qui se parlent sans ne rien savoir l'un de l'autre. Ils ne sont pas des inconnus. Ou presque plus. Il tremble un tout petit peu . Si elle a sa réponse , vas t-elle partir ? Rentrer chez elle , et le petit jeu dans lequel ils sont , va s'arrêter , pas vrai ? Il prend le risque, quand même, c'est peut-être bénéfique qu'elle finissent par se côtoyer. S'il la suis comme ça depuis aussi longtemps , il est peut-être temps s'y mettre un terme. Aujourd'hui , elle connait son prénom.




Flynn P #Kobe

---------------------------------

Drink up baby, stay up all night ♥

Anglais (avec un bon gros accent australien #66cc99
Français#6699cc
Japonais#99cccc



Merci Lud#Seika pour la troopcool signa


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 17
■ Inscrit le : 10/04/2017

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : C-703
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Johanna Davis
« Personnel ; prof d'informatique »
(#) Re: Fuis-moi je te suis - Johanna ♥  Dim 23 Avr 2017 - 18:42


«A cache-cache, il se cache si bien qu'on l'oublie.»
avec flynn payne ♥

Il aurait pu l'ignorer, continuer sa route en évitant son regard, en feignant qu'elle n'existait pas. Mais non. Il était face à elle, comme figé. Le voir d'aussi près l'avait déstabilisé quelques secondes, elle qui l'avait toujours vu à plus de 15 mètres. Mais plus encore, c'est qu'il fut interpellé par la question de la jeune femme. Et ce n'était pas pour lui déplaire. Elle continuait à le regarder, attendant une réponse. Espérant une réponse. A quoi pensait-il ? Était-il surpris ? Désintéressé ? Ni l'un ni l'autre ? La blonde n'arrivait pas à le déchiffrer cette expression impassible. Bien que le léger recul que le brun prit, pouvait trahir une forme de surprise. Ouais...mais le soupir qu'il poussa lui, pouvait trahir une forme de désintérêt. Alors non, elle ne savait vraiment pas. Vraiment intrigant. Frustrant même. Comment ça pouvait l'être autant alors qu'il n'était personne ? Elle ne connaissait rien de lui. Rien du tout. Mis à part ses yeux verts. Mis à part cette expression lasse qu'il affichait constamment. Mis à part cet air concentré qu'il avait parfois en faisant des allers-retours entre le self et la cuisine du réfectoire. Ouais, elle avait remarqué ça. Bordel, c'était vraiment bizarre ce qui se passait. Mais plus bizarre encore, c'est qu'elle trouvait ce jeu intéressant, comme elle appelait ça. Un jeu de regard pour être précis, dans lequel elle était rentrée sans s'en rendre compte. Ce n'était que ça à la base. Et maintenant ?

Elle attendait, alors qu'ils se fixaient. Elle attendait, ne bougeant même pas d'un pouce alors qu'elle le vit s'approcher légèrement. Self-Control Johanna. « - Ça dépends pour qui il faut forcer le destin. J'ai pas peur de le faire si ça vaux le coup. ». Alors qu'il lui donnait la réponse tant attendue, elle resta inerte, quelques secondes. Alors il faut que ça vaille le coup ? Logique. Ce qui l'est moins, c'est qu'il précisa pour qui, il fallait le forcer. Elle n'avait pas forcement parler de quelqu'un. Johanna aurait aimé en savoir d'avantage sur ce qui. Quel était le genre de qui valant le coup. Elle n'en fit rien. Elle se contenta d'hocher discrètement la tête s’apprêtant à lui avouer que tout le monde n'en aurait pas le courage. Mais il fut plus rapide et une nouvelle fois sa voix vint résonner dans les oreilles de la jeune femme. Une voix grave mais calme, et cet accent spécial qu'il avait quand il parlait anglais. « -Et toi ? Tu le forcerais ?». La blonde croisa les bras, baissant sa tête et fixant ses pieds tout en lui répondant. Rapidement. Peut-être trop d'ailleurs pour que ce soit une réponse réfléchie.

« - Si tu le veux assez fort, tu peux prendre ce que tu veux. Ton destin inclus. »

Prendre ce que tu veux hun. Il y a peu qu'elle l’expérimentait cette pensée. Fixant toujours ses bottines, la jeune femme vit alors une forme s'approchait. Elle releva la tête et posa ses yeux sur cette forme. Sa main. Surprenant, elle releva la tête encore un peu plus, pour le regarder lui. Et là, elle vit plus surprenant encore que cette main qu'il lui tendait. Elle inclina légèrement la tête, laissant sa surprise prendre le dessus sur son impassibilité, du moins pendant quelques secondes. En même temps c'était la première fois qu'elle voyait un sourire sur ce visage constamment neutre. Du moins un semblant de sourire...pour autant, même s'il était discret, il était bien présent. Il était beau tout simplement. Encore plus quand il est rare comme le sien. « -Flynn ». Clairement, il était entrain de changer les règles. Et elle ? Elle souriait elle aussi... Un sourire simple, pas calculé, alors que sa main qui s'alliait à celle de Flynn et que ses doigts frôlaient les siens. Était-elle froide ? Elle ne pourrait même pas le dire.

« Johanna. J'aurais peut-être du commencer par là depuis bien longtemps Flynn ? »

Encore une question indirecte apparemment. Une spécialité dont elle abusait. Mais pour l'instant, ça lui convenait très bien. Parlait-elle de l'instant pouvait le prendre comme il le voulait. L'américaine se recula, coupant court à ce bref contact, remettant sa main dans la poche de sa veste.

« T'as été déçu de l'avoir fait ? Je veux dire, de le forcer. Si t'as déjà eu le cran de le forcer...»

La blonde posa cette nouvelle question en reprenant doucement sa marche. Très, très doucement, ses pas s’enchaînant lentement, de façon trop décontracté, contrastant avec l'ambiance et les bruits de la ville. Avec ceux des passants qui marchaient à toute allure. Alors qu'eux, ils semblaient prendre leur temps. En vérité, cette question, cette démarche traînante, en plus de cette attitude faussement désinvolte voulaient dire tout autre chose. Plus que de la curiosité sans doute mal placé, cette question avait un sens bien caché : On peut continuer ce bout de chemin ensemble ? J'ai comme l'impression qu'on prend le même de toute façon. Vraiment subtile Johanna. Et puis, allait-il vraiment par là d'ailleurs ? Où allait-il en fin de compte ?


code by bat'phanie

---------------------------------


maybe i’ve been always destined to end up in this place.
#cc9900 anglais ; #cc6666 japonais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 54
■ Inscrit le : 26/03/2017

■ Mes points : 3


Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Flynn Payne
« Personnel ; cuisinier »
(#) Re: Fuis-moi je te suis - Johanna ♥  Lun 24 Avr 2017 - 8:58


❝ I-I follow , I follow you ❞




Ft. Johanna♥

« - Si tu le veux assez fort, tu peux prendre ce que tu veux. Ton destin inclus. »



Si tu le veux assez fort , hein ? Alors c'est comme ça qu'elle voit les choses. Pour elle, tout est une question de volonté alors ? Forcer son propre destin , peut-être , forcer le destin de quelqu'un d'autre ? Est-ce qu'il peux prendre un morceau du destin de quelqu'un d'autre ?  Ouais , il n'en est pas sûr. Mais l'australien la trouve assez mignonne. Elle a répondu rapidement , baissant les yeux , comme honteuse de ce qu'elle venait de raconter. Il ne trouvait pas ça si con , lui. Pour lui le destin , c'était plutôt une succession de choix , une multitude de scénarios écrit peut-être à l'avance ,qui nous guidait à travers des choix. Quel chemin avait-il emprunté en décidant de répondre à Johanna , plutôt que de continuer de l'observer , l'ignorer , passer son chemin ?  Il y n'y avait pas vraiment penser. Et si tout ça était une très, très mauvaise idée ? Et si , il finissait par s'attacher ? Il s'était déjà attacher avant.  Il avait déjà eut cette expérience. Il avait été déçut. Il s'étais senti abandonner. Tellement de fois. Qu'il avait fini par juste , arrêter . Aimer les gens c'est trop contraignant , ça fini par te bouffer , ça finit par juste avoir raison de toi.



« -Je ne cherche pas à prendre quelque chose.»
finit-il par dire , l'air pensif au visage.

Pour autant , il ne se priva pas de donner son prénom. Il donne son prénom parce qu'il sait. Il sait que s'il ne brise pas les règles de leurs petits jeux de regards , ça ne restera que ça. Un simple jeu. Et ce jeu pourrait finir par simplement s'arrêter , du jours au lendemain. Il tomberait dans l'oublie. S'il ne faisait rien , elle finirait même par oublier qu'il l'a regarde. Qu'il l'a regarde tout le temps. Depuis quand d'ailleurs ? Il ne se souvenait même plus de quand il avait commencer , c'était juste devenu une habitude. Et maintenant ? Est-ce qu'elle joue encore ? Est-ce qu'ils ont encore besoin de jouer ensemble pour que l'interêt reste ? Et s'il arrête de jouer, alors qu'est ce qu’il fait là ? A parler avec elle comme si tout était normal. Au final, il a juste envie de se laisser porter. Ça devient trop difficile de se battre contre l'envie de savoir de toute façon. Alors il sourit , il sourit  quand il lui tends la main. Et son sourire s'élargie quand la main de la jolie blonde vient rencontrer la sienne. Elle est petite , sa main. Elle est douce aussi. Pourtant , à peine serrer, il l'a lâche. La main du grand gaillard australien retourne vite se nicher dans sa poche. Parce qu'il tremble un peu , et qu'il a pas envie qu'on le remarque.



« Johanna. J'aurais peut-être du commencer par là depuis bien longtemps Flynn  ? »



Aurait-elle du ? Il ne le pense pas. Si ça avait commencer comme ça , les choses auraient été nettement moins intéressantes. Il aime le fait qu'elle n'ait pas réagit tout de suite. Qu'elle ait chercher à l'observer. Qu'elle se soit laisser suivre. Qu'ils aient presque installer une relation avant même de se connaître. Et puis , il connait son prénom. Depuis quelques jours, une semaine ou peut-être plus. Ce n'est pas franchement important , son prénom. Ce qui importe en revanche , c'est son sourire. Dieu , elle sourit. Le genre de sourire à faire complexer toutes les autres filles . Le genre de sourire à faire tomber tous les mecs au kilomètre carré. Il est simple , son sourire.  Il est franc. Il est beau.  Le jeune homme réponds par un haussement d'épaules. Se rapprochant encore un peu plus d'elle. Juste un tout petit pas. Son sourire incapable de quitter son visage.


«- Peut-être pas. »
Il réponds ça , sans s'expliquer vraiment. Parce que s'il s'explique , il a peur de rentrer dans le sentimentalisme. Il a peur d'en faire trop , alors à la place , il ne fait rien. Sourire c'est déjà beaucoup. Montrer qu'il est un peu content de lui parler , c'est juste déjà beaucoup pour le photographe. Elle se remets à marcher , à ses côté cette fois. Et il l'a suis , parce que ça peux pas s'arrêter comme ça de toute façon. Il marche doucement. Alors que tout autours d'eux va vite , il n'a pas envie du tout envie d'arriver à destination. Il est bien , là. A parler de chose presque pas concrètes. Avec la fille parfaite . Celle qui donnes des envie de rire au mec qui a simplement du mal à sourire.


« T'as été déçu de l'avoir fait ? Je veux dire, de le forcer. Si t'as déjà eu le cran de le forcer...»



L'avait-il déjà forcer avant aujourd'hui ? Non. Avant , il était assez ouvert pour simplement être en contacte avec des gens et laisser les choses se faire naturellement. C'était peut-être la première fois qu'il brisait ses propres règles pour forcer un peu le destin. Ses yeux verts sont tourné vers elle , comme essayant de savoir ce qu'il devait vraiment répondre. S'il était sincère , il avait peur de l'effrayer . S'il mentait , alors il commençait une relation déjà étrange et compliquée pour lui , par un mensonge. Il fait un mince sourire.



« -Je suis en train de le faire ,là. J’espère ne pas être déçu. Tu penses que je vais l'être ? »


Il baisse les yeux vers le sol , se demandant où elle l’emmène vraiment. Vas t-elle vraiment rentrer chez elle ? Sachant qu'il est là avec elle ?  Faudrait-il qu'il l'invite ? Qu'il lui dise qu'il ne veux pas qu'elle parte ?  Son cerveau se pose milles questions à la fois et n'arrive à répondre à aucune d'entres elles. Tout ce qu'il sait , c'est qu'il change d'avis. Il commence à vouloir la connaître. Il commence à avoir envie de savoir , ce qui signifie ses expressions , à quoi elle pense.  Si tout avait toujours été calculer , si elle prenait vraiment tout ça comme un jeu , ou si elle était là parce qu'elle avait  elle aussi envie de le connaître. Il avait envie de l'écouter parler d'elle. Qu'elle lui dise pleins de chose à propos de ce qu'elle est. Et s'ils se séparent là maintenant , s'i est juste en train de l'escorter vers chez elle , ils n'auront pas le temps d'installer une situation assez confortable pour qu'elle parle. Qu'elle parle vraiment.  Il ralentis encore plus et finit par s'arrêter complètement. Il sent ses joue un peu chaudes. Il a peur de le dire et pourtant , il a dit qu'il forcerais le destin.



« - Restes. Un peu avec moi. Laisse-moi t'inviter quelque part. »



Flynn P #Kobe

---------------------------------

Drink up baby, stay up all night ♥

Anglais (avec un bon gros accent australien #66cc99
Français#6699cc
Japonais#99cccc



Merci Lud#Seika pour la troopcool signa


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 17
■ Inscrit le : 10/04/2017

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : C-703
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Johanna Davis
« Personnel ; prof d'informatique »
(#) Re: Fuis-moi je te suis - Johanna ♥  Mar 25 Avr 2017 - 19:25


«A cache-cache, il se cache si bien qu'on l'oublie.»
avec flynn payne ♥

Les mots de Flynn étaient écoutés avec attention de sa part. Comme quand elle l'entendit dire « -Je ne cherche pas à prendre quelque chose.», la laissant supposer que son but était tout autre. Lequel ? S'il y en a un. Et de nouveau...cette frustration, cette envie d'en savoir plus.

les actes de Flynn étaient eux, mémorisés dans leurs moindres détails, pensant qu'elle raterait surement quelque chose en oubliant ne serait-ce, que ce bref regard pensif qu'il fit juste après. Ou ce sourire, plus clair, quand il lui prit doucement la main pour se saluer dans les règles de l'art. Ou quand il s'approcha légèrement, tout en gardant ce sourire. son «- Peut-être pas. » la déstabilisant un peu plus encore. La blonde avait beau ne pas tout comprendre sur le coup, elle photographiait cependant chaque moments. Chaque détails qu'il pouvait lui offrir. Pas pour calculer les choses. Bon...qu'on se l'avoue, se mémoriser tout ça était aussi pour elle, une façon d’espérer en découvrir un peu plus sur lui. Mais ce qu'elle voulait surtout, c'est se souvenir. Parce qu'au fond ça lui plaisait. Parce que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas accordé ce genre d'attention à quelqu'un. Parce que si ce soir, ils avaient franchi une barrière, qu'est ce qui lui confirmait  que demain matin, en se croisant dans un couloir, deux autres n'allaient pas se fermer ? Au fond que pensait-il vraiment ?

« -Je suis en train de le faire ,là. J’espère ne pas être déçu. Tu penses que je vais l'être ? ». Elle tiqua en l'entendant supposer qu'il puisse être déçu. En vérité, Johanna ne savait pas trop comment le prendre. Déjà, elle savait qu'elle devait le prendre pour elle, ou du moins pour le changement d'ambiance. Mais quand même...elle tiqua. Sans réaction claire. L'américaine se contenta d'observer Flynn, lui et son sourire presque imperceptible. Elle marchait sans savoir quoi répondre tout compte fait. C'est vrai ça. Tu n'en vaux peut-être pas le coup Johanna ? C'est déjà arrivé hun. Après tout il ne cherche pas à prendre quelque chose ? Tu n'en vaux peut-être pas le coup Johanna.

Elle inspira un grand coup, marchant silencieusement, marchant doucement, cette phrase tournant en boucle dans sa tête alors qu'une drôle d'expression se dessina sur son visage, et que son regard s'assombrissait petit à petit. Il la sortit pourtant rapidement de sa léthargie. Elle ne le vit plus à côté et se tourna instinctivement vers lui. « - Restes. Un peu avec moi. Laisse-moi t'inviter quelque part. » Il ne l'avait pas quitté des yeux. Elle non plus. Ses yeux verts s'étaient emparés de ceux de la jeune femme. Clairement. Elle était comme happée, emprisonnée. Pourquoi son cœur avait raté un battement ou deux. Pourquoi sa respiration était aussi irrégulière ? Pourquoi des mots comme les siens résonnaient de cette façon dans son esprit alors que d'un autre, ils auraient été pris peu au sérieux. Ils auraient été accepté facilement. Bordel, mais Flynn, elle ne le connaît même pas. Ouais elle se l'est assez répétée ça. Sauf que c'est le fait qu'elle en ait envie qui changeait surement la donne.

Elle reprit le dessus. Mais de la façon la plus étrange qu'il soit. Elle pointa discrètement avec son pouce la supérette un peu plus loin dans la rue. C'est pas sérieux ?

« - Tu m'accompagnes ? Avant que j'aille retrouver mes copies et Georges chez moi. »

Était-elle sérieusement entrain de lui proposer ça ?! Pourquoi a t-elle pas laissé la barrière ouverte ? Pourquoi n'a t-elle pas tout simplement dit oui puisqu'au fond c'est ce qu'elle voulait ?! Alors elle voulait le dégoutter ? Surement pas. C'est pas ça du tout, c'est même tout le contraire. Il veut l'inviter. Disons le clairement, à cette heure-ci, ils auraient mangé un truc ou boire un verre, la deuxième solution étant peut-être plus intéressante. Et là il aurait pu l'être. Elle tirait peut-être des conclusions trop rapidement, mais elle préférait ça que de penser qu'il puisse se dire déçu . Vu comme ça elle savait à présent comment prendre ce qu'il lui demanda plus tôt. Risquait-il d'être déçu ? « J'en sais rien. Je préférerais pas. Mais c'est le risque avec moi. Ça l'a déjà été. Alors vaut mieux pas que tu prennes ce risque. Pas pour l'instant. Alors ne m'invite pas. Pas maintenant. Tu risques de l'être. Ce que tu as vu de moi tout ce temps, ce que tu regardais, ce n'est peut-être pas moi. Alors regarde moi. Ne reste jamais trop loin. Regarde moi encore un peu plutôt. » voilà ce qu'elle aurait répondu si elle n'avait pas mordu sa lèvre inférieure pour cacher son embarras quand il lui demanda de rester auprès de lui. Voila ce qu'elle aurait répondu si elle en avait eu le cran de lui dire réellement pourquoi elle ne lui disait pas oui...sans pour autant dire non.

« - Tu as peut-être mieux à faire ? Chez toi ou autre part  ? En tout cas je te l'assure, mes courses au moins, ne te décevront pas...que du frais, du sain. »

Mais non. Au lieu de cela, elle préférait cacher tout ça bien au fond, au plus profond d'elle même. Elle préférait retourner vers lui et affronter difficilement ses yeux verts. Bien que son côté joueur lui donna la force de s'approcher plus encore qu'ils ne l'avaient été. Elle préférait prendre un petit ton amusé mais doux, comme pour lui faire comprendre qu'elle était tout sauf le genre à faire attention à ce qu'elle avalait ou buvait. Elle préférait la supérette à une situation qu'il pouvait regretter demain. Elle préférait la lâcheté. Faire des courses idiotes pour elle et Georges comme elle avait précisé. Sans en dire pour autant plus sur son poisson rouge. Ouais elle jouait toujours encore un peu. Mais rien qu'un peu. Parce qu'à côté de toutes ses conneries, et paradoxalement, la demoiselle faisait tout pour qu'il reste à ses côtés. Non Flynn, elle n'a pas dit non à ton invitation, elle te conseille juste de la reporter...pour ton bien. Et oui, elle est un peu cinglée.


code by bat'phanie

---------------------------------


maybe i’ve been always destined to end up in this place.
#cc9900 anglais ; #cc6666 japonais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 54
■ Inscrit le : 26/03/2017

■ Mes points : 3


Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Flynn Payne
« Personnel ; cuisinier »
(#) Re: Fuis-moi je te suis - Johanna ♥  Mer 26 Avr 2017 - 12:04


❝ I-I follow , I follow you ❞




Ft. Johanna♥
Il a demandé , il a donner tout ce qu'il avait pour demander quelque chose qu'il sait ne pas être si évident que ça. Il veux  qu'elle reste avec lui. Juste ce soir. Après il arrêtera tout ça , il se sent la tête tourner. L'australien a conscience que c'est peut-être une histoire qui ne  mène à rien. Ça faisait si longtemps qu'il hibernait , si longtemps qu'il n'avait pas eut de relation, avec une autre personne , il ne connaissait pas les règles, il ne connaissait pas les limites de cette relation. Était-elle simplement intrigué par le fait qu'ils se croisent souvent , par leurs rencontre un peu inhabituelle , ou était-elle vraiment intéresser par lui ? N'empêche qu'il lui avait fallut du courage pour oser demander. C'était bien la première fois qu'il demandait à une fille de rester. Généralement , il leurs demandait plutôt de partir.  C'était vraiment la première fois qu'il avait vraiment envie de connaître une fille. Il était jeune la dernière fois qu'il avait eut une relation avec une fille. Est-ce que ça comptait vraiment d'ailleurs ? Pas sûr.


Il l'observe  en attendant sa réaction et croit deviner un visage nouveau , elle porte sur son visage une expression qu'il ne comprend pas. Fallait-il qu'il l'a supplie ? Il en était incapable , il ne le ferait pas . Elle mord sa lèvres intérieure en une moue que le jeune homme trouve vraiment craquante. Elle est mignonne . Plus expressive en vrai que ce qu'il aurait penser d'ailleurs. Le visage perplexe de la jeune femme commence à l'inquiété. Plus ou moins. C'est difficile de se sentir inquiet lorsqu'on est pas soit-même fixé sur ses propres sentiments. Y'avait-il un intérêt romantique dans cette rencontre ? Il avait une attirance physique qu'il ne pouvait pas nier. Il la trouvait belle. Encore plus lorsqu'il était proche d'elle. On pouvait apercevoir les quelques tâches de soleil qui parcouraient ses joues. Sa peau un tout petit peu abîmé par les années d'exposition au soleil portait un teint doré , halé qu'il trouvait assez saillant.  Il ne savait pas expliquer l’intérêt qu'il portait à cette fille . Elle était  différente  des autres , elle était plus authentique , plus réelle que toutes les autres. Elle semblait assez simple , et pourtant vraiment compliquée . Il avait envie de la voir rire.  Sentiment ou pas , il voulait en voir plus. Elle finit par pointé du pouce un endroit dans la rue , il suit du regard l'endroit qu'elle pointe ,un konbini.

Ah ok.


« - Tu m'accompagnes ? Avant que j'aille retrouver mes copies et Georges chez moi. » 


Ouch. Ça fait mal...C'était donc ça. C'est vrai qu'il n'avait jamais réfléchit au fait qu'elle puisse être en couple. Elle semblait surtout aimer son travail , rentrait toujours seule, personne n'était jamais venue la chercher alors le jeune australien avait simplement supposé qu'elle était  libre. Maintenant , il se sentait un peu con. Très con , même. Il aurait du s'en douter. Les filles comme ça , ça court pas les rues et de toute façon , il n'était même pas sûr d'avoir un jours eut une chance avec elle. Elle était beaucoup trop jolie , beaucoup trop naturellement jolie pour avoir été le seul à le remarquer. Au contraire, des mecs comme lui , y'en avait à la pelle. Et puis , lui c'était pas son truc le conflit, surtout ce genre de conflits-là.  N'empêche qu'il était quand même curieux à propos de cette fille. Était-il assez curieux pour se battre avec un gars ou se faire pété la tronche ? Pas sûr. N'empêche , ça fait mal. Elle avait dit ça de façon si naturelle qu'il n'arrivait même pas à être énervé ou vexé. Il était juste blesser de ne pas être considéré comme une potentielle menace pour son couple Elle avait dit ça de façon calme , détendu et ça avait un côté blessant qu'elle le rejette le plus calmement du monde. Il représentait si peu que ça une menace ? . A tel point qu'elle l'invitait à venir faire les courses avec lui.


Oh mon dieu. Tu la vois ? Est-ce que tu la vois ? Ce serait pas.... Non... ça ne peux pas... C'est … C'est la Friendzone. Non , déjà ? Ouais , déjà. Il fallait sans doute s'y attendre. Personne n'a vraiment envie de s’intéresser à quelqu'un comme lui. Il est antipathique , un peu bizarre , il aime bien faire sa vie sans vraiment trop se soucier des autres. Toujours dans la lune , toujours à l'ouest. Il faisait pas adulte très responsable... Il n'a pas vraiment d'argent , il est encore étudiant. Il n'a rien à offrir. C'est une chose qu'il réalise là , sur le moment. Evidemment que c'est la friendzone. C'est un loser.


« - Tu as peut-être mieux à faire ? Chez toi ou autre part  ? En tout cas je te l'assure, mes courses au moins, ne te décevront pas...que du frais, du sain. » 



Elle avait dit ça sur le ton de l'humour et les mains de Flynn avaient été se fourré loin dans les poche de sa veste. Il avait baisser les yeux. Bon , il fallait prendre une décision. Il fallait savoir s'il lâchait l'affaire ou s'il continuait d'espéré juste un peu. Il hocha finalement la tête. Reprenant son air habituel au visage. Celui qu'il avait lorsqu'il était dans la lune. Il haussa les épaules d'un air distrait , essayant de prendre un air plus détacher que d'habitude. Il remarquait aussi que la jolie blonde s'était approcher un peu plus de lui. Plus proche que jamais . Il notait aussi que sa question semblait avoir un double sens. Voulait-elle savoir ce qu'il faisait là exactement ? S'il était là simplement pour la suivre où s'il avait des choses à faire dans le quartier ? Il ne comprenait pas trop où ils en étaient.  

Elle parle de déception,  est-ce que c'est ça qui a pousser la jeune femme à refuser son invitation ? Parce qu'il l'avait taquiner sur le fait d'être déçu ? Il se demande s'il n'a pas perdu une occasion de se taire. C'est à son tours de se mordre la lèvre inférieur. Parfois il était vraiment con quand il s'y mettait.   Et puis la seule chose qui aurait pu vraiment le décevoir c'est qu'elle ne lui laisse aucune chance de faire connaissance. Elle ne semblait pas fermé à le connaître , même si ce n'était pas franchement ce qu'il esperait. Ca veux dire qu'il avait une chance ?



« -J'avais comme plan d'emmener une jolie fille boire un coup , mais elle a annuler .Du coup je suppose que je suis totalement libre pour t'accompagner où tu veux. »  



Il avait dit ça avec un air malicieux au visage pour cacher la gêne qu'il avait au fond des yeux. Allait-il la suivre comme un toutou pendant le reste de ses jours le temps qu'elle s’intéresse à lui ? Il n'était pas trop sur de pouvoir gérer ça. Ou en tout cas , il n'était pas prêt à abandonner tout de suite , tout de suite. Laissons-nous une semaine ou deux. Histoire de voir plus clair là dedans. Il voulait au moins essayer de savoir si il y avait quelque chose d’intéressant sur la Jolie prof. Plus intéressant que son sex apeal qui crève le plafond , et plus intéressant que le côté mystérieux de la fille qui te lance des regards sans que tu en connaisse la la signification. Il était prêt à prendre son temps , au moins pour ça. À attendre de comprendre le pourquoi du comment il se sentait aussi intéresser par autre chose que lui-même et ses petites affaires. Alors il tends son bras dans une révérence presque grotesque à la jeune femme et se mets en marche vers la supérette comme elle l'a proposer , il se mets en marche mais le plus doucement que ses grandes jambes le lui permettent. Il a envie de prendre son temps. D'attendre d'en savoir plus avant de vraiment se prononcer sur ce qu'il veut faire de cette relation. Et en plus il sait qu'elle ne sera peut-être pas libre quand il aura pris sa décision  Elle a peut-être un mec , mais rien ne l'empêche d'au moins faire connaissance. Sinon il finirait par le regretter.



« -Dommage qu'il y ait Georges , en tout cas. »






Flynn P #Kobe

---------------------------------

Drink up baby, stay up all night ♥

Anglais (avec un bon gros accent australien #66cc99
Français#6699cc
Japonais#99cccc



Merci Lud#Seika pour la troopcool signa


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Fuis-moi je te suis - Johanna ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Le centre ville-
Sauter vers: