Partagez | 
 

 Retrouvailles (PV Alexander Gotô)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Retrouvailles (PV Alexander Gotô)  Sam 29 Avr 2017 - 21:19

Retrouvailles

Épisode 1 de l'histoire de Nanako









Nanako passa le plus clair du chemin entre Tôkyô et Kobe à faire des exercices dans son ancien livre de mathématiques. Elle ne savait pas où se situait le niveau dans sa nouvelle école et, même si elle venait d’une des meilleurs universités du pays, elle avait peur de découvrir que ses futurs camarades de classe avaient de l’avance sur elle. La journée était belle et le vol se passa sans encombre. Une fois son avion atterri, elle téléphona à sa mère et déambula, agar, à travers le hall principal. Elle n’avait pas l’impression d’être là. La transition entre son ancienne et sa nouvelle vie avait été si brusque qu’elle croyait rêver. Mais elle entendit des voix l’appeler au loin et tout à coup, sa torpeur se brisa pour laisser place à une douce et heureuse réalité. Dès lors qu’elle aperçut sa tante Jane et son oncle Aiichiro lui faire signe, elle sentit son cœur faire un bon dans sa poitrine. Elle ne les avait pas vu depuis plusieurs mois et, même si elle n’en avait pas eu conscience, le fait de les retrouver lui fit ressentir à quel point ils lui avaient manqué. Elle les salua chaleureusement et sa tante Jane la prit dans ses bras. Sur le chemin vers leur restaurant, ce fut d’abord la gêne qui domina. Aiichiro, qui conduisait, gardait son regard braqué droit sur la route, sans décrocher un mot. Jane, à l’inverse, harcelait sa nièce de dizaines de question. Nanako n’avait pas le temps de répondre à une première que déjà une deuxième venait puis une troisième et encore une.
-Mais fiche un peu la paix à cette pauvre enfant, ironisa Aiichiro. Tu vas finir par lui donner envie de rentrer à Tôkyô, simplement pour avoir la paix.
-Oh, ne t’en fais pas, répondit Jane dans un sourire. Si elle a survécu à Alexander, elle peut survivre à tout !
Ils rirent tous de bon cœur et, tout à coup, les choses redevinrent exactement comme à l’époque où ils vivaient ensemble.

Le restaurant que tenaient les Gotô, à Kobe était une réplique presque à l’identique de celui de Tôkyô. Un petit isakaya traditionnel où l’on mangeait de la cuisine du pays et où on pouvait rester boire du saké jusque tard dans la nuit. Il était, de ce fait, très prisé des jeunes actifs et des salarymen du quartier. Le restaurant, en lui-même, occupait tout le rez-de-chaussée d’une bâtisse d’avant-guerre qui s’élevait sur trois étages. Au premier et au deuxième était la demeure familiale.
Dès qu’elle vit la devanture rouge de l’établissement, encombrée de caisses de bouteilles consignées et tapissée de loupiotes et de banderoles, Nanako ne put s’empêcher de se sentir chez elle. Automatiquement, revinrent à sa mémoire les innombrables souvenirs d’enfance. Les réminiscences d’une époque chère à son cœur, passée à aider son oncle et sa tante au service, à réviser dans leur chambre d’amie, lors des longes déplacements de sa mère, hôtesse de l’air et à parcourir les rues du 20e arrondissement de Tôkyô aux côtés d’Alexander.
Malgré ses nombreuses sollicitations, Aiichiro et Jane refusèrent tout coup de main ce soir-là.
-Tu dois être épuisée de ta journée de voyage ! avait décrété sa tante. (Elle ne l’était pas tant que ça). Tu dois van tout reprendre des forces et penser à ton premier jour à l’université !
Elle l’installa à une table et lui servi, pêle-mêle, une ribambelle de plats, tous plus fins les uns que les autres. Soupe miso classique et bol de riz, assiette de gioza, salade et assiette « dégustation » de fines lamelles de bœuf de la région. La jeune fille mangea par politesse mais elle fût vite callée. Aussi, quand, vers le milieu de la soirée, sa tante Jane s’inquiéta de ne pas déjà avoir vu arriver Alexander, qui était censé descendre pour le week-end, elle prétexta rapidement l’envie d’aller le chercher à la gare, pour écourter son repas et prendre un peu d’air frais, qui l’aiderait sans doute à digérer.
-D’accord, si tu y tiens, consentit Jane. Mais je viens de regarder sur internet, son train a une demi-heure de retard. Tu risques d’attendre un peu.
-Aucun problème,
répondit la jeune fille dans un sourire.

La rue qui allait de l’isakaya des Gotô à la gare de quartier était une longue et étroite ligne droite, que l’on ne pouvait emprunter qu’à pieds ou, éventuellement, en deux-roues. Elle était bordée, côté sud, par une rambarde qui donnait sur les voies et, côté nord, par un socle de pierres, droit, solidement ancré dans le sol, au-dessus duquel s’alignaient des maisons traditionnelles. Tout au bas de la pente, un minuscule poste de police bordait une route qui coupait la voie ferrée en un passage à niveau. De l’autre côté s’élevait la modeste gare, bordée par un parking, à l’est et un parc, au nord.  
Il était à peu près 22 heures lorsque Nanako y parvint. L’air du soir était frais et la marche, d’à peu près 10 minutes, suffit à faire digérer la jeune fille. Elle regarda machinalement l’écran des « trains à l’arrivée » et alla attendre son cousin sur l’une des uniques voies de la station. Son retard s’était réduit et elle n’aurait pas à patienter plus de 5 minutes.
Tandis qu’elle vérifiait ses emails sur son portable, un bruit de ferraille déchira l’air, suivi d’un festival de sifflet. Un train venait d’arriver sur le quai d’en face. Les contrôleurs descendirent et firent toute une série de gestes et de signes dont eux seuls connaissaient le sens. Les passagers furent débarqués et le train repartit dévoilant un jeune homme, à la silhouette maigre.
Nanako poussa un soupire d’exclamation. Elle posa son portable et sur le banc sur lequel elle était assise et fixa le jeune homme, le sourire aux lèvres. Elle s’était trompée de quai. Alexander était sur celui d’en face.






Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles (PV Alexander Gotô)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: