Partagez | 
 

 Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Mer 24 Mai 2017 - 15:39


Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !

Antonio Dupont & Hiyoko T. Nanami

ENFIN. Le responsable du club avait prononcé les mots magiques, à savoir “c’est tout pour aujourd’hui ! ». Ceux qui n’avaient pas encore fini la recette du jour se hâtaient et les autres nettoyait la salle en discutant joyeusement. Hiyoko adorait l’ambiance de ce club, mais sa journée avait été épuisante et elle était contente de pouvoir enfin se reposer. Elle enferma ses yōkan moulés en forme de lapins et de chats dans son bento en bois. Elle avait craqué en voyant les moules et même si en général on coupait plutôt le yōkan en carré, elle avait voulu de tenter d’en faire des individuels kawai. Malheureusement, elle avait fini sur le fil et personne n’avait pu gouter le résultat de ses efforts. Elle n’en était pas pour autant peinée le moins du monde. Elle en avait gouté un et même s’il était pas délicieux, elle le trouvait très largement acceptable.

Une fois le matériel lavé, le plan de travail nettoyé et son tablier plié et rangé, elle embarqua son bento et sorti de la salle. Elle n’allait peut-être pas rentrer tout de suite dans sa chambre, elle allait peut-être plutôt aller se caler à la bibliothèque ou même dans la salle commune. Cette dernière idée lui fit plus envie et après avoir salué ses camarades, elle prit le chemin du bâtiment des dortoirs. Elle avait quelques devoirs à faire et elle aimait bien aller travailler là-bas, l’ambiance était souvent sympathique et elle adorait bosser dans ces conditions. Tout en continuant sa marche, elle enfila ses écouteurs et lança sa playlist du bonheur, celle qui lui redonnait la pêche à la fin des journées difficiles.

En arrivant dans devant la salle, elle jeta un œil par la vitre de la porte pour se donner une idée du nombre d’élèves présents. Ils étaient relativement peu nombreux, peux être 4 ou 5 maximum. Elle ouvra donc la porte et se dirigea vers un des fauteuils tout moelleux à côté des tables basses. Elle posa son bento en bout de table, le temps de sortir ses cahiers et sa trousse puis… Oublia qu’elle devait le remettre dans son sac. Bon, c’était pas catastrophique comme oublie, le principal étant qu’elle s’en rende compte avant de partir. Elle ouvrit son litre de grammaire japonaise et se plongea devant, hochant la tête au rythme de sa musique.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Mer 24 Mai 2017 - 23:57

RIEN NE RAPPROCHE PLUS LES GENS
QUE LA BOUFFE

Arff! Quel entraînement ! Ca fait longtemps que je n'ai pas été aussi épuisé après un entraînement de basket ! Bon après je reviens d'une blessure, mais bon je suis super out là ! D'ailleurs je ne sais même pas comment je fais pour encore tenir debout ! Oui, oui à ce point là, je suis tellement épuisé ! Rien que de prendre une douche après l'entraînement était difficile.. Le coup de sifflet de final pour signaler la fin de l'entraînement a été un soulagement énorme.

Ah, non ! Pas encore ! Mon ventre gargouille encore, l'entraînement ma ouvert l'appétit ! Pourquoi je n'ai pas mangé ce midi ? Pourquoi ai-je fais cette immense erreur ?! L'heure du repas est dans trop longtemps malheureusement ! Il faut que je mange quelque chose, mais je n'ai plus rien à grignoter dans ma chambre.. Il faut que je me change les idées pour ne plus y penser. Quel endroit pourrait me changer les idées ? La bibliothèque ? Non trop faim pour lire je serais pas assez concentré.. Le toit ? Non je n'ai pas le courage de monter là-haut.. Ah, mais je sais ! La salle commune ! Aller j'espère réussir à me changer les idées ! Il devrait rien avoir qui me fasses penser à la nourriture là-bas ! Aller hop direction la salle commune !

Je branche donc mes écouteurs à mon téléphone tout en mettant l'opening de SAO, ah le premier opening c'est le meilleur que de souvenir ! Il faut que je me dépêche avant que quelqu'un entende mon ventre gargouiller ! Il gargouille tellement fort ! Ca m'apprendra à vouloir faire mon malin à pas manger le midi alors que j'ai un entraînement dans la même journée. J'espère vraiment qu'il n'y aura pas beaucoup de monde dans la salle commune, comme ça je pourrais m'avachir sur l'un des canapés ! Les canapés de la salle commune sont tellement confortable, il ne faudra pas que je m'endorme là-bas !

Enfin ! Je vois la porte de la salle, mais j'ai l'impression quelle s'éloigne au fur et à mesure que j'avance, c'est pas possible ! Je suis trop crevé moi ! Aller ! Plus quelques pas avant d'atteindre la porte ! Oui ! J'ai réussis, je suis devant la porte. Aller je prend une grande respiration. Et oui je suis timide donc c'est pas facile d'entrer si il y a du monde.. Hop j'ouvre la porte et entre. Là je vois plusieurs personne peut-être cinq peut-être six ou sept même huit.. Je sais pas je suis trop fatigué pour m'amuser à compter le nombre de personne à l'intérieur.

Une fois la porte refermée, je regarda mieux les alentours et la je vis une fille sans doute plus jeune que moi, assise sur les des canapés si confortable ! Elle a tout compris à la vie elle ! Et le je vois à coté d'elle un bento en bois. Un bento ? J'ai bien dis un bento ?! De.. De la nourriture ?! Elle pourrait me sauver la vie! En plus elle à l'air super sympathique cool ! Je m'approche donc d'elle et je m'assois à coté d'elle. Aller une grosse bouffée d'air, oui, oui une grosse bouffée d'air pour parler à quelqu'un ! En même temps je ne la connais pas, puis je n'aime pas parler au gens, je suis ce que l'on appelle plus communément une personne "insociable". Mais pour de la nourriture, je serais à passer le cap. Puis elle à l'air super gentil, puis jolie-Ahah- que demander de plus pour lui parler et avoir envie de faire sa connaissance. Elle est jolie, elle à l'air sympathique, et en plus de cela elle à de la nourriture avec elle ! Aller il faut que je le fasses !

«Sa.. Salut, ça va ? » lui dis-je d'une vois hésitante

Oulah, non !  Pourquoi ?! Il y a beaucoup beaucoup mieux que ça comme entrée ! C'est nul ! Bon tant pis c'est fais c'est fais. J'espère qu'elle va pas trouver ça trop "nul".. Bref je continue de la regarder tout en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Ven 26 Mai 2017 - 8:28


Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !

Antonio Dupont & Hiyoko T. Nanami

La petite brune était plongée dans ses exercices. Même si elle adorait le japonais, elle se mélangeait beaucoup les pinceaux entre les prononciations chinoise et japonaise. Au moins à l’écrit elle n’avait pas ce problème ! Mais elle mettait du coup souvent des caractères qui n’existaient pas en japonais… Sans compter que la grammaire était elle aussi ressemblante mais pas identique… Autant dire qu’elle se méprenait souvent. Elle mettait donc presque plus d’efforts dans ses cours et sa pratique du japonais que dans tous les autres, quand bien même elle aurait peut-être besoin de se concentrer un peu plus sur la physique ou les maths…

BREF. Elle était là, musique dans les oreilles et ne faisant que très peu attention à son environnement. Elle relevait de temps en temps les yeux quand un exercice la laissaient perplexe, pour prendre le temps de réfléchir, mais guère plus. Un exercice en particulier lui donnait du fil à retordre, de sombres phrases alambiquées à transformer à la forme active ou passive. Au bout de 5 minutes sans rien avoir écrit, elle referma son cahier en soupirant. Pas la peine de se torturer l’esprit, elle ne pensait pas y arriver seule. Demander de l’aide ne lui faisait pas peur et elle irait sûrement demander des conseils à un professeur ou même à la bibliothécaire, pourquoi pas.

C’est sortant son cours de math que son regard fut happé par la porte d’entrée qui s’ouvrait sur un grand blond. Ne le connaissant ni d’Eve, ni d’Adam, Hiyo’ se reconcentra sur son manuel, jouant avec son criterium tout en lisant la consigne. Un problème, elle aimait bien ça, les problèmes. Contextualiser l’aidait à comprendre le pourquoi du comment on lui faisait apprendre toutes ses formules, elle aimait voir à quoi cela servirait en vrai. C’était donc l’histoire d’une entreprise qui vendait des baignoires mais dont 42% de la production était défectueuse. Meh. Epic fail. Elle allait commencer ses calculs quand elle sentit une présence à côté d’elle. Surprise, elle releva la tête vers l’inconnu. C’était le grand blond ! Elle était pourtant sûre de ne pas le connaitre… Elle lui sourit, attendant que celui-ci prenne la parole, ce qui ne tarda pas.

« Sa.. Salut, ça va ? »

Le point positif c’est qu’il semblait effectivement qu’ils ne se connaissaient pas. Hallelujah. Elle s’en serait trop voulu d’avoir oublié le peu de gens avec qui elle avait parlé depuis sa rentrée. Surtout qu’elle n’avait pas une mauvaise mémoire des visages, donc cela l’aurait bien étonnée.

« Salut ! Ça va. Enfin, ça va comme quelqu’un qui fait ses devoirs, et toi ? »

Aussitôt eut elle finit sa phrase qu’elle voulut se raviser. On se présente quand on est polie nom de non ! Elle conserva malgré tout son sourire tout en enchainant cette fois sur les présentations :

« Je… euh… Je suis Hiyoko, enchantée. »

Oulalah, beaucoup trop poli. Quels adolescents disaient encore ‘‘enchanté de vous rencontrer’’ entre eux ? Pour la seconde fois en l’espace de 3 minutes, elle eut envie de se frapper la tête de sa main. C’était pas possible d’être aussi maladroite…
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Hiyoko T. Nanami le Ven 26 Mai 2017 - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Ven 26 Mai 2017 - 14:05

rien ne rapproche plus les gens
que la bouffe

Pendant que je finissais de reluquer la jeune fille assise à côté de moi, je trouva qu'elle ressemblait fortement à quelqu'un que j'avais pu connaître auparavant.. Mais qui ? Tel est la question.. Mais bon avec toute les fois où cela m'est arriver, ce n'est sans doute juste qu'une impression. Puis je fis pris de cours dans ma réflexion par la jeune fille.

« Salut ! Ça va. Enfin, ça va comme quelqu’un qui fait ses devoirs, et toi ? »

Oh, je n'avais même pas remarquer qu'elle faisait ses devoirs ! Peut-être que je devrais la laisser non ? Oh je verrais, au pire si je vois qu'elle à du mal, je pourrais peut-être l'aider, qui sait ? Puis heureusement, elle n'a pas l'air d'avoir pris ma démarche tellement simpliste comme tel. Puis d'un seul coup elle répliqua.

« Je… euh… Je suis Hiyoko, enchantée. »

Oh, mais pourquoi, je ne me suis pas présenter directement ? Voilà ce qui aurait était moins "simpliste".. Bon ce n'est pas grave après tout.. Elle se nommait donc Hiyoko ? Quelle jolie prénom, ça change des prénoms européens. Je redressa donc mon regards vers elle, puis avec un léger sourire je lui tends ces quelques paroles.

«Ca va merci, désolé de ne pas m'être présenté tout de suite, ça aurait été "moins rentre dedans".. Je suis Antonio, de même. Et je n'avais pas vu que tu travaillais, je ne te dérange pas j'espère ?»

J'espère vraiment ne pas déranger, ça le fait pas sinon.. Puis maintenant qu'on y est j'aimerais bien faire sa connaissance. Oh non !! Arghh Tonio arrête sa tout de suite ! Je n'arrête pas de fixer le bento.. Il faut vraiment que j'arrête avant que mon ventre se mette à gargouiller devant elle, la honte sinon.. Il faut que je pense à autre chose vite, vite !

«Sinon, je trouve très jolie ton prénom! C'est de quelle origine? »

Mais.. Mais pourquoi j'ai dis ça ? Pourquoi j'ai dis ça comme ça ? Décidément je supporte vraiment pas la pression.. Bon ce n'est comme si j'avais dis une bêtise non plus, mais bon..  Bref, j'espère qu'elle va bien le prendre qu'elle va pas trouver cela trop "brutale". Durant l'attente de sa réponse, je mets donc à regarder ses exercices qui sont sur la tables.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Ven 26 Mai 2017 - 19:45


Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !

Antonio Dupont & Hiyoko T. Nanami

De la compagnie. Au milieu des règles de grammaires et des chiffres d’affaires, elle ne disait pas non ! Prendre une pause ne pouvait faire de mal. Comment ça on prend pas de pause quand on a encore rien fait ? Qui êtes-vous pour juger ? Elle faisait ce qu’elle voulait, quand elle le voulait ! Oui, bon, j’en fait trop. Je disais donc, la brunette ravie souriait au jeune homme malgré la maladresse dont elle avait fait preuve. Ce dernier n’en semblait pas gêné ce qui la rassurer pas mal. Elle jouait toujours avec son criterium pour se donner de la contenance. Elle adorait discuter mais le premier contact était toujours laborieux.

« Ca va merci, désolé de ne pas m'être présenté tout de suite, ça aurait été "moins rentre dedans".. Je suis Antonio, de même. Et je n'avais pas vu que tu travaillais, je ne te dérange pas j'espère ? »

Hiyoko lui rendit son sourire de bon cœur. Elle se sentait moins cruche d’un coup. Savoir que quelqu’un d’autre à fait les mêmes erreurs est étrangement rassurant. Antonio… C’était noté ! Elle allait tacher de s’en rappeler dorénavant. Il avait l’air assez sympathique, ça annonçait une pause assez agréable ça ! Et ce fut exactement au moment où elle pensait ça qu’il lui rappela qu’en théorie, elle devait bosser. Bravo la petite bosseuse, on te félicite ! C’est du propre dis donc ! Son sourire chaleureux se transforma en moue suivit d’un soupir. Mais elle se rendit compte assez vite que ça pouvait faire penser à son camarade qu’il avait dit une bêtise alors elle se reprit. Elle se gratta la tête tout en souriant.

« Travailler est un grand mot ! J’avais entamé du japonais mais j’ai eu du mal donc j’ai voulu changer de matière et tu es arrivé, donc non ne t’inquiète pas, tu me sauves plutôt qu’autre chose ! »

Occupée à se justifier de ne pas faire son travail, elle n’avait pas remarqué les yeux affamés du blondinet. Mais elle le surpris une microseconde. Bon, elle ne fit pas le lien entre ‘‘tiens, il regarderait pas mon bento’’ et ‘’il a peut-être faim !’’, mais elle se demandait quand même pourquoi il regardait sa boiboite. Peut-être la trouvait-il mignonne avec tous ces dessins d’animaux et ses cerisiers ? Mouais, peu probable quand même. Au final elle n’eut pas le temps de retourner le problème dans tous les sens (puis c’était pas très important de savoir le pourquoi du comment de toute façon) qu’il reprit la parole.

« Sinon, je trouve très jolie ton prénom ! C'est de quelle origine ? »

La question l’a surprise. Elle l’avait entendu des milliards de fois en Chine mais on ne lui avait encore jamais demander depuis son arrivée au Japon ! En même temps, Antonio ne sonnait pas très japonais, donc peut-être ne connaissait-il pas encore les prénoms asiatiques entre eux ? On ne devait pas croiser beaucoup de ces prénoms en… Italie ? Elle supposait qu’il était italien, ou peut-être français ? Les langues se ressemblait tellement… Elle-même ne faisait pas la différence, comment lui en vouloir à lui ? En tout cas, elle était touchée du compliment. Ça par contre on ne lui disait pas si souvent que ça, et ça faisait toujours plaisir à entendre ! Une fois la surprise passée, elle retrouva son sourire chaleureux en remarquant toute fois que son interlocuteur regardait ses exercices. Eeeeeeh, vite, réponds vite, ça se trouve c’est un fou de maths qui va te refaire plonger dans ton bouquin !

« C’est japonais ! Mon père a convaincu ma mère de ma donner un prénom japonais, mais ma mère a négocié et du coup mon deuxième prénom est chinois ! Et toi, Antonio c’est... Français ? Ou italien ? »

Elle dit ça en rougissant un peu, elle avait peur d’être tombée complètement à côté de la plaque. S’il répondait norvégien elle s’enterrerait sous les coussins.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Ven 26 Mai 2017 - 23:06

Rien ne rapproche plus les gens
que la bouffe

La boite avait l'air de renfermer de bonne chose. Surtout si la contenance été fait maison, alors là directement, sans hésité je lui demanderais un morceau. Cela ferais très certainement le mendiant vu comme ça, mais au point ou j'en suis.. Puis mes petites, ou plutôt énormes pensées sur la nourriture fut interrompu par la jolie voix de Hiyoko.

« Travailler est un grand mot ! J’avais entamé du japonais mais j’ai eu du mal donc j’ai voulu changer de matière et tu es arrivé, donc non ne t’inquiète pas, tu me sauves plutôt qu’autre chose ! »

Oh, je vois le japonais est encore compliqué pour elle, heureusement que mon père professeur de japonais à su très bien m'apprendre cette langue, je ne connais donc pas autant de difficulté. La suite de sa phrase m'égaie complètement, je la sauvais, je vois en effet je ne la dérangeais pas, heureusement. Puis le sourire qu'elle ma fait ne faisait que m'assurer que je ne le dérangeais vraiment pas. Je la regarda donc d'un air timide.

«Ah d'accord, tant mieux, et si jamais tu as besoin d'aide, je me ferais un plaisir de t'aider ! »

Mon ventre m'ordonne complètement de regarder son bento. Mais pourquoi ? Pourquoi je vais passer moi ? Il faut que j'arrête vraiment.. Oh non ! Elle vient de tourner la tête vers moi, je crois qu'elle ma cramé ! J'espère qu'elle ne vas pas croire que je suis venu au près d'elle juste pour de la nourriture.. Puis voulant regarder son visage pour voir ses expressions, elle était plutôt joyeuses. Surement du au fait du compliment sur son prénom que j'ai fait juste avant.. Puis elle me regarda.

« C’est japonais ! Mon père a convaincu ma mère de ma donner un prénom japonais, mais ma mère a négocié et du coup mon deuxième prénom est chinois ! Et toi, Antonio c’est... Français ? Ou italien ? »

Ah, je vois je me disais bien, j'hésitais justement entre chinois et japonais.. En même normal que j'ai douter, son jolie visage reflete bien le mélange des deux ! Mais qu'est ce qui me prend ? Pourquoi je parle d'elle ainsi ? Ahlala Tonio ressaisit toi ! Je ferais mieux de lui répondre, je vois qu'elle rougit en me posant la question, je décide donc de lui faire une petite blague pour détendre l'atmosphère.

«Oh, j'hésitais entre les deux justement, car ton jolie visage reflétait bien le mélange des deux ! Puis pour Antonio à vrai dire ce n'est pas tout à fait ça, c'est portugais ! » Je laisse volontairement une dizaine de secondes avant de reprendre « Non je rigole ! Tu as raison c'est Italien, c'était une petite blague je voulais juste que tu sois à l'aise. »

Mais au faite, je lui ai dis que je trouver son visage jolie ? MAIS NON ! Mais pourquoi suis-je comme ça ? C'est vrai que dès que je suis entrer, c'est la seule personne que j'ai remarquer, je n'est fais attention à rien d'autres, mais de là à être ainsi.. Bon Tonio c'est pas le moment pour ses sottises en plus tu ne la connais pas vraiment pour l'instant ! Aller ! On va essayer de relancer la conversation, j'ai peur que je l'ai gêné par ce petit lapsus. Je la regarde donc en rougissant et en souriant bêtement.

«Mais au faite, je ne t'ai jamais vu auparavant pourtant je suis souvent hors de ma chambre, tu es nouvelle ?»

Voilà qui devrait pouvoir relancer la conversation de plus belle ! Je me suis un peu laisser emporter je la connais à peine ! Pourquoi je suis comme ça ? Bref il faut que j'arrête de penser à sa ! En attendant sa réponse, je sors donc mon téléphone pour regarder discrètement l'heure pour voir si l'heure de manger été proche, parce que oui, la faim est toujours présente.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Lun 29 Mai 2017 - 17:27


Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !

Antonio Dupont & Hiyoko T. Nanami

Ce garçon avait l’air sympathique. Il était même allé jusqu’à proposer son aider pour ses devoirs ! Même si c’était pile ce dont elle avait besoin, elle n’avait pas eu envie de remettre la tête dans ses livres et préférait largement discuter. Elle lui avait dont fait un signe de la main pour lui signifier que ce n’était pas la peine. Oui ce n’était pas sérieux, mais les devoirs n’étaient pas à faire pour le lendemain, elle avait du temps et si elle pouvait bien se permettre de discuter un peu avec les autres élèves du lycée ! Elle ne c’était pas encore fait d’amis. En même temps elle n’avait pas non plus eu l’occasion de parler à beaucoup de gens.

Enfin bref, pour l’instant, le sujet principal de cette discussion c’était « est-ce qu’elle s’était trompé d’origine pour le prénom du jeune homme, oui ou non ? » Les joues toujours un peu rosies, elle attendait sa réponse en serrant le bas de sa jupe. Elle s’en voudrait d’avoir peut-être perdu une occasion de se taire. Quand le blondinet prit la parole, elle se surpris presque à retenir son souffle. C’est qu’elle est pas tranquille le petite Hiyoko.

« Oh, j'hésitais entre les deux justement, car ton joli visage reflétait bien le mélange des deux ! Puis pour Antonio à vrai dire ce n'est pas tout à fait ça, c'est portugais ! »

Son gentil compliment lui fit plaisir, n’y voyant que des paroles amicales. Néanmoins ses joues prirent quand même une teinte un peu plus foncée. En vrai elle ne s’était pas trop formalisée dessus, attendant avidement la réponse sur les origines de son prénom à lui. ET BAM. Elle avait un peu très envie de se cacher. Elle se sentait un peu comme un ballon de baudruche qu’on aurait dégonflé d’un coup. Cette fois ses joues étaient bordeaux (enfin, c’est ce dont elle avait l’impression), pourquoi est-ce qu’elle avait dû faire son intéressante alors qu’elle n’y connaissait strictement rien en origine des prénoms occidentaux. Elle ouvrit la bouche pour lui présenter ses excuses (on est toujours pas dans l’exagération, non, non.) quand son camarade repris la parole.

« Non je rigole ! Tu as raison c'est Italien, c'était une petite blague je voulais juste que tu sois à l'aise. »

Aaaaaaaaarg… Elle se savait plus trop ou elle en était. Elle garda la bouche ouverte encore un petit moment, trop décontenancée pour avoir l’idée de la refermer. Bon. Donc. Au final. Elle avait raison ? Mais oui ! Le ballon de baudruche Hiyoko se regonfla d’un coup. Elle aurait voulu rigoler avec lui mais son cerveau avait eu comme une panne. Si elle avait été avec un de ses amis, il aurait eu une tapette pour lui avoir fait peur comme ça ! Mais bon, le côté positif c’est qu’elle avait raison, elle était plutôt contente d’elle. Du coup, à défaut de rire, elle lui fit un sourire victorieux.

« C’est vraiment pas cool de me faire des ascenseurs émotionnels comme ça, j’ai vraiment cru que j’avais dit une bêtise moi ! »

Son ton moralisateur était compensé par son sourire qui faisait comprendre qu’elle ne le réprimandait qu’à moitié. C’était une bonne blague après tout, mais à faire à quelqu’un d’autre ! /PAN/ En tout cas, au final, ça avait un peu brisé la glace. Elle avait gardé son air joyeux et ses joues étaient presque plus rouges. Hallelujah. Elle reprit son criterium qu’elle avait posé sur la table pendant l’attente si importante de la réponse tant attendue (j’en fait assez des caisses ?). Elle aimait bien le faire tourner entre ses doigts, ça l’occupait un peu quand elle discutait et qu’elle ne savait pas où diable ranger ses mains. Au final, Antonio repris la parole.

« Mais au fait, je ne t'ai jamais vu auparavant pourtant je suis souvent hors de ma chambre, tu es nouvelle ? »

Perspicace le jeune homme. Elle n’était même pas arrivée depuis une semaine, pas étonnant qu’ils ne se soient pas encore rencontrés. D’ailleurs, pas étonnant qu’elle n’est pas rencontré grand monde tout court. Elle se demandait si elle allait arriver à s’intégrer en arrivant comme une rose comme ça en milieu/fin d’année. Tous les groupes d’amis s’étaient déjà formés après tout. Mais les gens paraissaient, pour la plupart du moins, assez sympathique et ouverts, donc elle ne s’en faisait qu’à moitié, elle attendait surtout de voir comment elle allait s’en sortir.

« Gagné ! Je suis arrivée le 7, j’ai eu quelques petits problèmes qui m’ont décalés ma rentrée… Mais maintenant je suis là ! D’ailleurs, je suis en seconde année, et toi ? »

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Sam 3 Juin 2017 - 2:08

Rien ne rapproche plus les gens
que la bouffe

Après qu'Hiyoko me dit qu'elle avait eu du mal avec le japonais, je lui avais proposer de l'aider si elle le voulait. Mais la jeune fille me fit un geste de la main qui voulait "Non, merci".. Je le prend pas mal, je me doute qu'elle n'est pas très envie de travailler, c'est embêtant.. Moi je déteste travailler en dehors des heures de cours..

Puis elle m'avait répondu sur ses origines et m'avait demander les miennes, j'avais donc décidé de lui faire une petite blague dessus.. J'avais décidé de lui faire croire qu'elle s'était trompé d'origines, car elle avait proposé Italien, ce qui est bon, sauf que je lui avais dit que c'était portugais ! Mais bon, après une dizaine de secondes, j'avais reprit en disant que ce n'était pas vrai, car elle avait raison ! J'espère qu'elle va bien le prendre..

Pendant ma blague, sur la première partie, je la voie joyeuse du compliment, ça lui as fais plaisir tant mieux ! Puis ensuite à l'entente de de mon nom de famille qui serait pourtugais, elle devient tout rouge, ne sachant ou se mettre.. Elle était mal à l'aise, mais genre trop.. Je commence à m'en vouloir.. Puis lors de la deuxième partie de la réponse la jeune fille semble un peu plus rassurée. Ouf ! Elle à l'air un peu moins gênée je m'en serais trop voulu.. Puis elle fait un sourire plutôt celui que l'on fait lorsque l'on réussis quelque chose.

« C’est vraiment pas cool de me faire des ascenseurs émotionnels comme ça, j’ai vraiment cru que j’avais dit une bêtise moi ! »

Oulaaahh elle m'en veut ça veux dire ? Elle a quand même parlé sur un ton assez moralisateur..Mais en même temps elle a sourit.. Je ne comprend plus rien elle m'en veut ou pas ? Ah, moins qu'elle m'en veut à moitier ? Puis je la regarde et je vois qu'elle retouve une certaine attitude joyeuse qui s'exprime au niveau du visage, ses joues étaient elles restaient rouges. Peut-être que j'avais réussis à briser la glace ? Je décide donc de lui adresser quelques excuse et que je m'en voulais de lui avoir fais cette blague.. Puis pour le savoir j'avais donc décidé de lui demandé si elle était nouvelle, car je ne l'avais jamais vu auparavant.

« Gagné ! Je suis arrivée le 7, j’ai eu quelques petits problèmes qui m’ont décalés ma rentrée… Mais maintenant je suis là ! D’ailleurs, je suis en seconde année, et toi ? » me répond t-elle.

Ah oui en effet c'est tout récent, je pensais que sa faisait quand même plus longtemps qu'elle était arrivé.. Puis elle me dit qu'elle est en seconde année, ah bon elle à une année de moins que moi ? J'aurai cru qu'on avait le même âge.. Bref en lui souriant je lui répond.

«En effet, c'est récent ! Je suis en troisième année ! Vu que tu es nouvelle si tu as un problème tu peux compter sur moi » lui dis-je.

Voilà que je me met à faire le protecteur maintenant ? Franchement il faut que j'arrête en tous cas je ne sais pas pourquoi j'essaie de jouer ce rôle.. Pourtant ce n'est pas la première fille plus jeune que moi à qui je parle..




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Lun 5 Juin 2017 - 19:27


Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !

Antonio Dupont & Hiyoko T. Nanami

En entendant la réponse de la brunette, Antonio eu brièvement l'air surpris avant de retrouver son sourire. Qu'est-ce qui avait pu provoquer cette réaction ? Peut-être ne faisait-elle pas son âge, ou qu'il était surpris pour tout autre chose ? Ou peut-être avait-elle même halluciné et il n'avait jamais perdu son sourire. Enfin, cela l'intriguait mais l'expression du garçon avait été si rapide qu'elle ne se voyait pas lui poser la question. En plus il avait très vite repris la parole pour lui proposer son aide, et elle ne se voyait pas revenir en arrière sur la discussion pour une chose si futile.

« Avec plaisir ! Je t'avoue que je ne savais pas trop à qui demander de l'aide, et que je suis assez timide avec toutes ces nouvelles choses. C'est très gentil de ta part. »

Elle ne savait pas vraiment si elle allait oser lui demander de l'aide. Elle le connaissait à peine et avait peur qu'il ait proposé ça par gentillesse. Elle ne voulait en aucun cas le déranger après tout… Mais il avait quand même l'air sincère, et elle le trouvait bien du style à prendre une petite nouvelle paumée sous son aile. D'un coup, elle se redressa comme dans un mini-sursaut. Elle pris un de ses cahiers de brouillon sur la table et tout en écrivant, elle lança au blondinet.

« Je te passe mon numéro, comme ça si j'ai besoin je t'envoie un message ! Le campus à l'air vraiment grand et on risque pas facilement de se croiser par hasard pile au moment où j'ai besoin d'aide. »

Elle arracha le petit bout de papier et lui tendit en souriant. Puis elle réalisa que c'était peut-être un peu abrupt comme façon de faire. Elle était toujours un peu trop impulsive. Elle finit par transformer son sourire rayonnant en quelque chose de plus gênée. Comme elle s'était dit avant, s'il n'avait fait ça que par politesse il aurait du mal à se dépêtrer de cette affaire. Elle ne savait pas trop comment tourner sa phrase pour ne pas qu'il se sente forcé. Au final elle se gratta la tête (tic caractéristique de sa gêne) en posant le morceau de feuille sur la table.

« Enfin, c'est si tu veux bien évidemment, tu n'es forcé à rie... »

*BADABOOM* pendant qu'elle posait le papier, elle avait fait tomber son bouquin par terre. Très adroite cette Hiyoko décidément. Elle ramassa son livre tout en se palm façant intérieurement. Pour éviter un incident similaire plus tard dans la conversation (elle se sentait tout à fait capable de faire deux fois cette boulette) elle récupéra tous ses cahiers pour les ranger dans son sac. Et c'est à ce moment, en rangeant toutes ses petites affaires, qu'elle se rendit compte que son bontô était gentiment posé à l'autre bout de la table. Maintenant qu'il était tout seul sur la table, elle se demandait comment elle n'avait pas pu le remarquer plus tôt… En plus il lui semblait bien que le ventre de son interlocuteur blond s'était déjà fait entendre plus tôt. Comme elle avait le ventre plein d'avoir goûté les petits plats de ses camarades, elle ne comptait pas le finir, autant que cela serve à quelqu'un.

Ainsi elle prit son bentô et l'ouvrit pour voir la tête qu'avait ses petits yokan. Toujours à peu près mignon, c'était pas trop mal, plus qu'à prier pour le goût. Elle reposa la boite ouverte sur la table en la désignant à Antonio, avec le sourire. De cette façon en plus, elle pouvait le faire ignorer l'histoire du numéro de téléphone s'il le voulait, c'était tout benef' !

« Tiens, je viens de sortir du cours de cuisine et j'ai le ventre plein. Tu peux m'aider à faire disparaître ça ? En théorie, ils sont pas mortels... »

Elle prit un air un peu inquiet avant de lui faire un clin d'oeil et de sourire.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  Jeu 15 Juin 2017 - 4:31

Rien ne rapproche plus les gens
que la bouffe

Lorsque je le lui ai proposé de l'aide Hiyoko avait l'air un peu perdu, serait-ce à cause de mon sourire ? J'avoue qu'il n'est pas trop lieu d'être, mais je ne peux m'en empêcher, je souris souvent.. C'est ma façon d'être polie, ici au Japon, les gens sont souvent joyeux, c'est donc une habitude que j'ai pris. Bref, je venais de lui proposer de l'aide pour n'importe quel besoin, elle est nouvelle est risque de louper des choses, se perdre, ou encore d'avoir besoin d'aide pour les cours. Je ne peux donc que lui proposer de l'aide.

Puis à la suite de cela, la jeune fille, accepte mon offre en m'expliquant qu'elle ne savait pas trop à qui demander de l'aide ici vu qu'elle était trop timide pour aller vers les gens. Elle ne connait donc personne ici ce qui lui rendait donc la tâche plus dur pour trouver une âme charitable qui pouvait l'aider. C'est vrai qu'être gentil c'est l'une de mes qualités, mais je ne pensais quand même jamais jouer le rôle du protecteur avec quelqu'un. Il faut croire que la vie est remplie de surprise, puis qui c'est ? Peut-être que je serais bon dans se rôle.

Hiyoko m'avait l'air très pensive. Peut-être que je devrais lui faire un signe qui lui montre que c'est donc fait. Que je serais là pour elle si elle en a besoin ? Bon, je ne penses pas, après tout si je lui ai proposer c'est que je suis d'accord non ? Ah, moins qu'elle ne pense que je fasses par gentillesse ? Dans ce cas, je lui souris, en lui faisant un léger signe de la tête qui montrer un accord. Puis dans seul me causant une petite peur elle se releva en sursaut, sortant l'un de ses cahiers.  Elle écrit puis m'adresse la parole en même temps.

« Je te passe mon numéro, comme ça si j'ai besoin je t'envoie un message ! Le campus à l'air vraiment grand et on risque pas facilement de se croiser par hasard pile au moment où j'ai besoin d'aide. »

Oh, elle a plutôt raison,  c'est serait extrêment difficile de se croiser dans les couloirs au bon moment. Puis elle aura juste un m'envoyer un message, je ne suis jamais occupé, j'écourais tout de suite. Je ne me pensais jamais jouer ce rôle si un jour, mais bon si l'expérience de le faire se propose autant la saisir non ? Ca peut être cool !  Puis une fois qu'elle finit d'écrire son numéro de téléphone, elle me tendit le papier avec un sourire qui est partis aussitôt qu'il est venu, puis le reprit le papier vers elle. Je ne comprend pas.. Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Puis elle se gratte la tête, toute gênée elle repose le papier sur la table.

« Enfin, c'est si tu veux bien évidemment, tu n'es forcé à rie... »

Elle a peine eu le temps de finir sa phrase que BOOOOOMMM ! Elle fait tomber un de ses livres qui était posé sur la table. Elle n'est pas très adroite dis donc ! Enfin, ça m'arrive très souvent ce genre de chose, alors je ne suis pas le mieux placer pour en parler.. Puis elle commence à se relver et à poser son cahier un peu plus loin cette fois-ci histoire de ne pas le faire tomber de nouveau. Puis elle finit par les mettres dans son sac. En se relevant le jeune fille regarde beaucoup son bento je trouve. Oui je parle bien de ce bento qui me fait tellement envie depuis tout à l'heure... A la suite de cela je lui fait un signe de la tête lui montrant que je suis pour prendre son numéro, puis je prend le papier.

Elle finit par prendre son bento et l'ouvrir. Ok. J'ai encore plus faim avec l'odeur ! Mon ventre se met à gronder tout doucement, mais il ne va pas tarder à se fair entendre ! Puis elle pose la boite ouverte sur la table en me la designant. Ok, non ! C'est trop beau ! J'avais trop faim !

« Tiens, je viens de sortir du cours de cuisine et j'ai le ventre plein. Tu peux m'aider à faire disparaître ça ? En théorie, ils sont pas mortels... » en prenant un air inquiet avant de sourire et de me faire un clin d'oeil.

Oh ! Je lui fais confiance  ! J'ai trop faim pour m'inquièter de si ils ne sont pas mortels ou si ils le sont. Elle est trop gentil, ca tombe au bon moment. Au moment ou elle dit cette phrase je suis sur que mes yeux brillaient. Je la regarde donc en souriant.

«Merci ! Merci ! Merci ! Ca tombe vraiment au bon moment» lui dis-je tout en souriant

Puis je commence à manger un gâteau, puis deux, puis trois. Ok. Ils sont juste trop bon ! C'est trop la. Mon petit ventre est au paradis. J'avais vraiment trop faim, et il sont super bon. Elle cuisine vraiment bien. Puis je décide donc d'essayer d'engager la conversation avec elle vu qu'elle a était gentille.

«Ils sont super bon ! Il faudra que tu m'en fasses d'autres un jour» lui dis-je en rigolant

C'est vrai ! Ils vont vite être terminés ceux-là et ils sont trop bon. Je ne l'oblige à rien après tout c'est aussi une façon comme une autre de lui dire que ses gâteaux sont bon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !  

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien ne rapproche plus les gens que la bouffe !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: