Partagez | 
 

 A la recherche des petits malins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) A la recherche des petits malins  Mer 19 Juil 2017 - 20:09

Kawaii Gashapon

Jeudi 08 janvier – Heure de table

Fuki avait besoin de repos, après une matinée assez éreintante à ses yeux. Oh pas qu’elle avait eu une matinée difficile. Non, c’est plutôt qu’elle n’avait juste pas dormi de la nuit. Elle l’avait passé sur des jeux et des séries, n’ayant pas pu dépenser son énergie à cause de la foulure qu’elle s’était faite deux jours auparavant. Elle savait qu’elle ne devait pas forcé. Elle avait besoin de la laisser se reposer. Du coup, avec le trop plein d’énergie, forcément, impossible de dormir.

Ainsi, ce midi, elle était à moitié dans les vappes, assise sur une chaise de bureau, devant une table où elle avait posé sa bento box. Elle avait faim, la petite. Son estomac hurlait la famine. Alors, l’odeur délicieux des sushis qu’elle s’était préparée quelques heures plus tôt la faisait saliver. Pour le moment, elle était seule. Ce qui n’était pas plus mal. Elle pouvait manger comme une ogresse quand elle avait faim comme ça. Ainsi, elle dévora à une vitesse phénoménale sa nourriture. Une fois qu’elle eut fini, elle s’affala littéralement sur sa chaise. Par précaution, elle avait emporté avec elle son bento traditionnel rouge. Chez elle, elle avait une bonne dizaine différents. Entre celui qui ressemblait à un panda, l’autre à un renard et bien d’autres encore, elle se sentait heureuse. Ben oui, elle en collectionne plutôt pas mal des trucs kawaii et mignon. Pourtant, depuis hier, elle évitait de prendre des choses mignonnes avec elle. Surtout qu’elle avait bien failli trahir son secret sur sa petite passion. Manabu et son porte-clé… sacré histoire…. Bref, il fallait qu’elle arrête d’y penser. De toute façon, le passé est le passé comme elle dit.

En tout cas, ce moment de répit ne lui faisait pas de tort et le canapé lui donnait presque envie de s’y allonger et de faire une bonne petite sieste. Oui, elle en avait vraiment envie. C’est comme si le canapé l’appelait, lui demandant doucement de s’allonger sur lui. Oh oui, qu’elle était tentée la petite. Mais voilà, elle entendit la porte s’ouvrir et s’était donc mort pour la sieste. Elle n’allait quand même pas en faire une alors qu’un collègue débarquait. D’ailleurs, celui-ci n’était autre que Thomas Harper, l’un des surveillants de l’établissement. Elle le connaissait un peu, de vue surtout. Quand ils se croisaient tout deux dans la salle qui leur étaient réservés. Mais elle n’en savait pas plus à son sujet.

«  - Hello Thomas. » le salua-t-elle tout en se redressant pour aller se faire un café à la machine mise à leur disposition. Elle prit ensuite une brique de lait dans le frigo, en mis un peu dans son café puis deux beaux morceaux de sucre. Elle se tourna ensuite en direction de son collègue, avec un petit sourire aux visages.

«  - Tu as passé de bonnes vacances ? » lui demanda-t-elle alors. Oui, elle ne l’avait pas croisé depuis la rentrée, mais il faut dire que c’était il y a seulement quelques jours alors bon, c’était plus ou moins normal. «  Au fait, bonne année. » ajouta-t-elle alors, soufflant ensuite sur son café chaud avant d’en boire une gorgée.


© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 849
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: A la recherche des petits malins  Jeu 20 Juil 2017 - 19:37

Grâce à ses habituels et habiles stratagèmes, Thomas avait de nouveau réussi à esquiver le personnel en salle des professeurs pour aller manger tranquillement à l’extérieur. Il avait récupéré son bento et ses autres mets filmés – puisqu’il était bon de rappeler que Monsieur mangeait pour quinze. Encore une mission réussie pour l’agent Harper. Comme à son habitude, il s’était posé derrière l’un des bâtiments pour manger tranquillement sans qu’on l’importune.

Pour une fois, Thomas n’était pas de trop mauvaise humeur. Enfin, c’était plutôt un moral neutre disons. Le matin, il s’était levé du bon pied mais il était sorti de son repas en ayant encore faim – ça, c’était parce qu’il avait procrastiné la veille en disant qu’il ferait à manger le matin avant d’aller au boulot. Résultat ? Il n’avait pas eu le temps de tout faire. Heureusement pour lui, il avait une heure de libre dans l’après-midi et pourrait aller s’acheter quelque chose dans un Konbini proche.

Là, c’était l’heure sacrée du thé. La pause n’était pas entièrement finie mais normalement, la plupart de ses collègues étaient repartis vaquer à leurs affaires et étaient sûrement sortis de la salle des professeurs. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il n’y aurait littéralement personne. Même s’il était de meilleur humeur qu’à son habitude, il appréciait beaucoup sa solitude.

Mais là, en fait, c’était raté pour sa tranquillité. Bon, Thomas ne détestait personne, donc il ne tomberait jamais sur une vraie mauvaise compagnie. Bien qu’il fut un peu déçu par le fait de ne pas se retrouver seul avec lui-même, il sourit à Fuki.

« Bonjour, Fuki. »

Il déposa son bento sale et le reste de ses affaires dans son casier et attrapa sa petite boîte à thé personnelle pour en prendre une dose aux fruits rouges et fit chauffer de l’eau. Alors qu’il ouvrit la bouche pour ne pas laisser un silence s’installer, Fuki prit la parole à sa place, lui demandant après ses vacances. Il s’accouda au mur le plus proche, lui faisant face.

« Du moment que j’ai ma tranquillité, que je peux dormir et me détendre, j’appelle ça de bonnes vacances. » Il lui sourit et rit légèrement. « C’est une façon un peu stylisée de dire que je suis resté chez moi à ne rien faire mais que ça me plaît bien. » Il releva le visage vers Fuki. « Et toi ? Bonne année à toi aussi, d’ailleurs. »

Il zieuta de temps à autre le temps inscrit sur la bouilloire et tout en écoutant Fuki. Lorsqu’il s’avança pour verser l’eau dans sa tasse, son regard s’attarda sur autre chose. Sans couper la parole à sa collègue, il se tourna vers elle et haussa un sourcil.

« Il y a quelqu’un dehors, devant le portail, là-bas. » Il fronça les sourcils. « Est-ce que c’est… un livreur ? »

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: A la recherche des petits malins  Ven 21 Juil 2017 - 18:32

Kawaii Gashapon

«  - Bonjour, Fuki. » la salua-t-il à son tour avec un petit sourire. Fuki le lui rendit. Elle n’osait pas lui dire qu’elle aurait apprécié qu’il débarque un peu plus tard, histoire qu’elle puisse somnolait quelques minutes. Mais c’était raté et elle devait faire avec tout simplement. Elle se prépara un café pour tenter d’éveiller son esprit un peu plus. Une fois qu’il fut près, elle se tourna en direction de Thomas, qui se préparait un thé quant à lui. Alors que l’eau commençait doucement à chauffer, Fuki lui demanda s’il avait passé de bonnes vacances. Elle ne voulait pas laisser un silence s’installait bizarrement. Elle se serait sentie vite mal à l’aise et aurait dû trouver une excuse pour fuir. Hors… elle était toujours autant tentée de s’allonger quelques instants dans le canapé. Ce qui ne se faisait clairement pas lorsqu’il y avait quelqu’un, évidemment.

«  - Du moment que j’ai ma tranquillité, que je peux dormir et me détendre, j’appelle ça de bonnes vacances. » lui répondit-il en rigolant, Fuki le suivit à son tour. «   C’est une façon un peu stylisée de dire que je suis resté chez moi à ne rien faire mais que ça me plaît bien. » ajouta-t-il alors et elle acquiesça en prenant une gorgée de sa boisson. Cette dernière était chaude, ce qui lui faisait pas mal de bien avec la fraicheur de l’hiver. Elle sentait déjà les effets de la caféine sur sa fatigue et elle en était bien heureuse.

«  - Oui, je comprends… la tranquillité fait beaucoup du bien. » répondit-elle alors qu’il lui demandait rapidement si elle avait aussi passé de bonnes vacances. Haha, c’est à ce moment-là sans doute qu’elle se rendit compte à quel point Thomas et elle n’avait pas du tout le même style de vie.

«  - Hé bien, j’ai tenté d’escalader le Mont Fuji. Mais je n’ai pas été bien loin pour être franche. J’étais toute seule et même si au début, cela permet de se vider complètement l’esprit, au final on se sent juste pas très bien. La solitude, c’est pas trop mon délire. » explique-t-elle alors, remarquant que son collègue s’intéresse à tout autre chose à l’extérieur. Il regardait par la fenêtre et semblait tout à coup bien intrigué. Et elle le comprit parfaitement lorsqu’il lui fit part de ce qu’il venait de voir.

« - Il y a quelqu’un dehors, devant le portail, là-bas.  Est-ce que c’est… un livreur ? » indiqua-t-il. Fuki venait de déposer sa tasse sur le meuble et vint aux côtés du surveillant. Elle observa dehors et constata qu’en effet, il y avait quelqu’un d’étranger à l’établissement. Ce dernier était assis sur une sorte de petit scooter, avec un casque rouge bien voyant. Après avoir checké son téléphone, ce dernier se redressant et pris dans le gros sac à l’arrière du scooter des boites.

«  - Heu… je pense bien oui. Tu as commandé quelque chose ? Il y a un événement spécial ? » interrogea la jeune femme, tandis qu’elle continuait d’observer l’étrange personne. Ce dernier semblait avoir un sacré fardeau dans les bras tandis qu’il essayait de se repérer dans l’établissement. C’était quand même vachement étrange pour la jeune femme d’assister à ça.

«  - Tu crois qu’on devrait descendre réceptionner le colis, pour essayer de savoir ce qu’il en est ? » se décida finalement Fuki, alors qu’elle se dirigeait vers le meuble pour boire un peu de son café. C’était leur rôle d’une certaine manière de faire attention. Et puis, si c’était des élèves qui avaient commandé, bah ils pourraient toujours les confisquer pour obtenir de quoi nourrir tout le personnel non ? Cette idée fit sourire la jeune femme. Elle se demandait bien ce qu’il y avait dans ses boites. D’ici, c’était impossible à deviner à cause de la distance.

© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 849
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: A la recherche des petits malins  Ven 15 Sep 2017 - 15:38

C’était sûrement comme ça pour la majorité des gens. La solitude n’était le délire de personne sauf des gens comme lui. Enfin, ça ne l’empêchait pas de comprendre ceux qui aimaient s’entourer, tout comme ça ne l’empêchait pas d’être compris. Il n’avait jamais eu de réel problème lié à quelqu’un de trop attaché à lui, de trop collant, d’envahissant. Et il priait au fin fond de lui-même que jamais au grand jamais il n’aurait à se confronter à une telle situation. La liberté, ce genre de choses.

Elle évoqua alors ses vacances, sur le Mont Fuji. Thomas fut sincèrement impressionné. La seule activité physique qu’il continuait à pratiquer était de courir deux fois par semaines. Mis à part cela… Rien. Il n’avait jamais été bon dans les sports d’équipe, il n’était pas attiré par les sports de combat et le reste… Le reste il n’avait pas pris le temps d’y penser. Mais courir était une chose qu’il appréciait beaucoup et qu’il avait toujours aimé par ailleurs. Notamment les performances du 800 mètres, lorsqu’il faisait de l’athlétisme dans sa jeunesse.

Mais s’il parut impressionné, il n’eut pas le temps de commenter à cause du livreur de… de quelque-chose. Fuki le devança et lui posa la question qu’il s’apprêtait à lui poser, répondant inconsciemment à son tour.

« Non, je préfère cuisiner moi-même… Et puis j’évite de faire ça ici, quand je commande. » Fit-il presque gêné en se frottant le cuir chevelu. « Mais je me demande si c’est à manger ou juste un colis, comme tu dis. On devrait peut-être s’avancer pour aller voir, en effet. Comme ça, si quelqu’un vient à nous rejoindre, on saura exactement pour qui c’est. »

Thomas posa sa tasse à moitié entamée et fronça les sourcils. Frustré de ne pas pouvoir finir son thé, avant de se tourner vers la sortie.

« Eh bien je suppose qu’on n’a pas trop le choix en fait. On va pas le laisser poireauter ici, sinon il va sûrement se faire réprimander par son patron. »

Il attendit que Fuki termine son café, ou pose sa tasse – voire l’emporte – puis poussa la porte de la salle des professeurs pour faire le tour du bâtiment jusqu’à la grande cour extérieure où le livreur était encore sur son scooter, bien qu’il ait éteint ce dernier. Au bout d’une bonne trentaine de secondes de marche pour l’atteindre, Thomas fit signe à Fuki et prit la parole en premier.

« Bonjour. On peut vous aider ? »

Ce dernier portait des gants épais – sûrement pour ne pas avoir les doigts congelés par le vent lorsqu’il conduisait – et essayait d’appuyer sur les touches de son téléphone.

« Bonjour… Euh. » Il avait l’air plutôt jeune, carrément timide et gêné à souhait. « Euh j’arrive pas à rappeler le numéro des gens qui m’ont fait venir ici. Je sais pas qui je dois livrer alors je vais vous laisser la commande ? » Thomas fronça les sourcils, dubitatif, regardant de temps à autre Fuki, histoire de voir si elle comprenait plus de chose que lui quand…

« Ça fera 3 976¥. »

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: A la recherche des petits malins  Dim 8 Oct 2017 - 14:23

A la recherche des petits malins

« Non, je préfère cuisiner moi-même… Et puis j’évite de faire ça ici, quand je commande. Mais je me demande si c’est à manger ou juste un colis, comme tu dis. On devrait peut-être s’avancer pour aller voir, en effet. Comme ça, si quelqu’un vient à nous rejoindre, on saura exactement pour qui c’est. » lui répondit-il, ce qui fit sourire Fuki. Le pauvre, il avait l’air quelque peu gêné. Mais la professeure, elle, se demandait surtout ce que faisait ce livreur. Surtout qu’il avait l’air assez perdu. « Eh bien je suppose qu’on n’a pas trop le choix en fait. On va pas le laisser poireauter ici, sinon il va sûrement se faire réprimander par son patron. » ajouta finalement son collègue et elle se doutait qu’il avait raison. Bien qu’elle aurait préféré faire tout autre chose que gérer ce problème. Si c’était pas un de leur collègue l’auteur de la commande, elle allait sans doute se voir en coller certains, juste pour qu’ils apprennent à pas faire les cons et réfléchir plus loin que le simple coup de fil nécessaire pour obtenir de la nourriture.

« T’as raison, allons-y » signala-t-elle avec un soupir exaspéré. Elle posa sa tasse, prit sa veste et le suivit à travers les dédales de l’établissement. Peut-être qu’il serait parti quand ils arriveraient dehors ? Cela aurait valu un déplacement inutile mais au moins, un problème en moins à s’occuper ? En tout cas, elle fit une moue désapprobatrice une fois dehors, constatant le conducteur toujours en train d’attendre, ayant l’air plutôt pas mal ennuyer.
Les deux adultes s’étaient alors approchés de lui et Thomas lui avait proposé leur aide. Mais la réaction du gars surpris quelque peu la professeure. « Bonjour… Euh. Euh j’arrive pas à rappeler le numéro des gens qui m’ont fait venir ici. Je sais pas qui je dois livrer alors je vais vous laisser la commande ? » déclara-t-il. Il attendait donc que les personnes lui proposant leur aide face son travail à sa place ? Nan mais là, il pouvait rêver. Et encore plus quand il réclama la somme, ce qui fit élever un sourcil à la professeur d’EPS. Nan. Juste nan.

« Mon bon monsieur, on va vous aider à les trouver. Mais vous venez avec nous. Et vu que ce n’est pas nous qui avons commandé, nous ne payerons pas. Allez, faite travailler votre cervelle, et dîtes-nous ce dont vous vous rappelez. » déclara-t-elle. Il allait râler, mais le regard noir que cette dernière lui lança lui fit comprendre qu’il ne valait mieux pas discuter avec elle.

« Bien, d’accord m’dame. Je crois que y avait une fille et un gars. Mais ils disaient qu’il fallait que j’apporte dans un dortoir. U quequ’chose je crois.» répondit-il alors, un peu penaud. En voilà, une information importante, enfin ! En tout cas, les U, c’était les chambres universitaires.

« Bon, suivez-nous, direction les chambres universitaires. » et la jeune femme se mit en route, suivit de son collègue à qui elle avait lancé un clin d’œil et un petit sourire.

© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: A la recherche des petits malins  

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche des petits malins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe High School ; le lycée :: Le bâtiment principal :: Administration :: La salle des professeurs-
Sauter vers: