Partagez | 
 

 Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 257
■ Inscrit le : 23/05/2017

■ Mes points : 37

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Mina Aranako
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Ven 4 Aoû 2017 - 16:19

Le mardi après ma séance de club, je fais un cours extra-scolaire d'aïkido pour apprendre de nouveau mouvements afin que je puisse devenir 4ème kyu. Et juste après, je reviens dans le lycée et ma senpai d'aïkido arrive dans le gymnase. Elle est en 5ème année ici et elle s'appelle Kerena Reo. Elle, elle pratique l'aïkido depuis 10 ans, ce qui fait qu'elle est 1er dan.

"Bien, Mina-san, tu es prête?" dit-elle en faisant le salut habituel de l'aïkido que je fais en même temps.

"Je suis prête. Je vais te montrer ce que je sais faire."

L'entraînement se déroule de la manière suivante: je fais tous les mouvements que je connais sans répéter deux fois le même mouvement, sinon juste après elle me montre les mouvements que j'ai refait ou que j'ai oublié et je dois éviter dix fois de suite d'être mise à terre pour continuer en sachant qu'elle va prendre n'importe quel mouvement à n'importe quel moment. Si je n'ai répété aucun mouvement, elle le fera quand même avec les mouvements que je pouvais oublier. Et pour chaque petite erreur dans mes mouvements, ma senpai me le fait remarquer.

L'entraînement se déroule sans encombre, j'ai répété cinq mouvements et j'en ai oublié trois ce qui veut dire que je dois éviter dix fois de suite d'être mise à terre par huit mouvements que j'ai répété ou oublié. Pour ça, il y a deux possibilités: se maîtriser pour poser les pieds sans tomber ou faire une roulade en se relevant si la première possibilité est impossible.

Cette semaine est un peu particulière car pendant mon entraînement, sans que je ne voie quoi que ce soit puisque j'étais concentrée à mon entraînement, Nakuru-sensei arrive pour assister à mon entraînement. J'ai remarqué ça quand j'ai terminé mon entraînement et elle a l'air d'être déjà arrivé, regardant avec attention mon entraînement.

"Bon, c'est tout pour aujourd'hui. On se reverra la semaine prochaine.

Comme d'hab'. (Je vais vers Nakuru-sensei) Rebonjour, Nakuru-sensei. Qu'est-ce qui vous amène?"

Je demande ça avec le sourire. Au moins elle sait comment se déroule mes entraînements hebdomadaires avec Kerena-chan.

---------------------------------

Je parle en Japonais en #9C3634 et en Anglais en #4B5285
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Sam 5 Aoû 2017 - 14:19

Pourquoi faire de l'aïkido ?
Mardi – Après les heures de club.

Fuki avait eu à peine deux cours à donner aujourd’hui, mais elle avait eu un entrainement de football à gérer. Cela ne faisait pas longtemps qu’elle était devenue la présidente du club et pourtant, elle appréciait déjà s’occuper d’eux. Il faut dire qu’elle estimait qu’ils avaient quand même du potentiel et elle était prête à leur permettre d’encore mieux évoluer.  Il faut dire qu’elle a toujours cru en ses élèves, même ceux qui paraissaient être ultra nul aux yeux des autres. Chacun sa force, voilà ce qu’elle pensait en général. Evidemment, impossible pour elle de ne pas avoir un ou deux élèves préférés qui sortaient du lot. Mais elle ne le montrait à personne.

Maintenant que les heures de club étaient terminées et son entraînement avec, elle se dirigea vers la salle de sport, où elle comptait bien aller se changer et se doucher avant de finir définitivement sa journée de travail. Elle avait rendez-vous avec un vieil ami dans un café et ne voulait surtout pas arriver là-bas dégoulinante de sueur. Ben oui, elle est du genre à courir avec ses élèves et leur faire des démonstrations, la petite Fuki, alors forcément, elle transpire comme n’importe qui.

C’est ainsi qu’elle arriva dans la salle, tombant sur des élèves en plein entrainement. Elle reconnu Aranako et Kerena. Ces dernières semblaient s’entraîner à de l’aïkido. Elle n’était même pas au courant qu’il y avait ce club au sein de l’école. Ou peut-être bien que ces demoiselles faisaient parties d’un dojo extérieur, ce qui expliquerait qu’elles ne soient que deux. En tout cas, la professeure décida de s’installer dans les gradins, pour ne pas déranger les demoiselles et observer un peu la façon dont elles pratiquaient ce sport. Elle remarqua directement que Kerena était plus expérimentée que la petite brunette. Cette dernière semblait avoir parfois des difficultés à retenir certaines techniques, ce qui était assez normal encore. Ce n’était pas toujours facile de retenir l’ensemble des combinaisons possibles.

Après un petit moment, elles achevèrent leur entrainement et Aranako remarqua finalement la professeure de sport. Elle se dirigea vers cette dernière et la salua.

« -  Rebonjour, Nakuru-sensei. Qu'est-ce qui vous amène? » demanda-t-elle alors, ce qui fit sourire la professeure. Cette dernière se redressa avant d’observer un peu le reste de la salle.

«  - Hé bien, j’ai eu fini de m’occuper du club de soccer et là, hé bien, j’allais me changer pour rentrer chez moi. Mais voilà, je suis tombée sur vous deux et du coup, je me suis arrêtée pour vous observer. Je ne savais pas que tu pratiquais de l’aïkido en dehors des heures de cours. » répondit alors la trentenaire avant d’attacher sa longue chevelure qui commençait doucement à la gêner.
© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 257
■ Inscrit le : 23/05/2017

■ Mes points : 37

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Mina Aranako
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Sam 5 Aoû 2017 - 14:35

La professeure me sourit également. Elle se redresse avant d'observer le reste de la salle.

"Hé bien, j’ai eu fini de m’occuper du club de soccer et là, hé bien, j’allais me changer pour rentrer chez moi. Mais voilà, je suis tombée sur vous deux et du coup, je me suis arrêtée pour vous observer. Je ne savais pas que tu pratiquais de l’aïkido en dehors des heures de cours.

Ca fait cinq ans que je pratique cet art martial. Je suis donc 5ème kyu. Et Kerena-senpai est 1er dan."

C'est vrai que j'ai oublié de parler à Nakuru-sensei de mes séances hebdomadaires d'aïkido. Ca fait presque neuf mois que Nakuru-sensei est dans le lycée et elle n'a jamais été au courant de toutes les situations où j'ai affronté des têtes de merde qui veulent faire du mal à moi pour mon homosexualité ou à une autre fille pour diverses raisons. Enfin quoique, si quelqu'un d'autre l'a mis au courant, mais après...

"Désolé si je vous en ai pas parlé. De toute façon si je ne le pratiquais jamais, j'aurais sûrement pris le club de karaté. J'ai pas envie d'être vulnérable."

Il faut bien pouvoir se défendre quand on est "pas comme les autres", entre guillemets car tout le monde a sa petite particularité, quelle qu'elle soit. J'ai jamais pensé que les têtes de merde d'homophobes sont "comme les autres". Ils le croient, j'en suis certaine, mais je pense qu'ils se plantent très lourdement.

---------------------------------

Je parle en Japonais en #9C3634 et en Anglais en #4B5285
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Sam 5 Aoû 2017 - 16:43

Il ne faut pas laisser la peur diriger nos actes.
«  - Ca fait cinq ans que je pratique cet art martial. Je suis donc 5ème kyu. Et Kerena-senpai est 1er dan. » répondit la jeune fille lorsque la professeure fit remarquer qu’elle n’était pas du tout au courant que la jeune troisième pratiquais ce sport. Il est vrai que Fuki n’avait jamais vraiment songé à faire un tour des élèves pour connaitre ce qu’ils faisaient en club ou en dehors de l’école comme sport. Elle se contentait de donner le sien sans trop se prendre la tête. Maintenant, elle y prêterait sans doute plus d’attention. Surtout qu’elle savait que les élèves ne choisissaient jamais un sport dans le vent.

«  - Tu as du mérite de le pratiquer. Surtout que tu dois être fort occupée avec tes clubs et les cours, alors je ne peux que te féliciter de ne pas lâcher l’aïkido. C’est un sport très honorable avec un esprit particulièrement intéressant. » déclara simplement Fuki. Elle savait que chaque art martial n’était pas uniquement un sport purement random. Ils avaient tous leur propre philosophie de vie. En réalité, peu d’arts martiaux étaient utilisés pour le combat pure. Même le kendo, base de l’apprentissage des sabres, étaient en réalité purement pacifiste. Un moyen de défense, jamais de l’attaque pure et simple. Et c’est ce qu’avait toujours apprécié la professeure de sport. D’ailleurs, il lui était déjà arrivé de pratiquer tout ça lors de ses trois années d’étude, étant donnée qu’elle était sensée être capable de pratiquer n’importe quel sport pour l’enseigner.

«  - Désolé si je vous en ai pas parlé. De toute façon si je ne le pratiquais jamais, j'aurais sûrement pris le club de karaté. J'ai pas envie d'être vulnérable. » s’excusa la demoiselle. Un élément de cette phrase titilla la trentenaire. Vulnérable ? Ainsi, le petite brunette ne souhaitait pas pouvoir être faible face aux autres. C’était étrange comme façon de réfléchir, mais au fond, avec son propre passé personnelle, Fuki comprenait ce besoin. Elle-même était devenue membre de la police spéciale en partie dans ce but. Alors, pourquoi pas après tout.

«  - Ne t’excuse pas, je n’ai jamais demandé non plus ce que vous faisiez comme sport en dehors des cours, et c’est une erreur de ma part. » réagit la professeure, réfléchissant à la façon dont elle allait poser sa prochaine question. « Tu as peur d’être faible ? » Bon, elle avait quand même réussi à manquer de tact, mais elle ne voyait pas trop comment détourner la question. Et puis, plein de gens craignent d’être faible, alors pourquoi pas Aranako ? Fuki elle-même avait vécu dans cette crainte à une époque, à un point bien plus extrême que son élève, mais tout de même.

© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 257
■ Inscrit le : 23/05/2017

■ Mes points : 37

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Mina Aranako
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Lun 7 Aoû 2017 - 9:49

"Tu as du mérite de le pratiquer. Surtout que tu dois être fort occupée avec tes clubs et les cours, alors je ne peux que te féliciter de ne pas lâcher l’aïkido. C’est un sport très honorable avec un esprit particulièrement intéressant."

Ha ha ha! Je sais qu'avec mes devoirs à faire et mes clubs, c'est pas facile de continuer l'aïkido. Mais de l'autre, si j'arrête ce sport, je risque d'oublier beaucoup de mes prises et tout reviendra comme avant d'aller à l'aïkido, à savoir si j'avoue mon homosexualité, je me fais tabasser par des têtes de merde d'homophobes.

Lorsque je me suis excusé de ne pas l'avoir dit à Nakuru-sensei et que je n'avais pas envie d'être vulnérable, elle me dit:

"Ne t’excuse pas, je n’ai jamais demandé non plus ce que vous faisiez comme sport en dehors des cours, et c’est une erreur de ma part. Tu as peur d’être faible ?"

Elle manque de tact, mais en même temps cette question est simple à comprendre mais difficile à poser.

"C'est pas une question d'avoir peur d'être faible, mais une question d'être une cible facile face à un groupe débile et parfois violent, pour pas grand chose pour moi car c'est juste pour mon homosexualité."

Les homophobes me reprochent juste d'aimer les autres filles. Alors qu'il y a beaucoup pire comme raisons. Bon, la seule personne que la professeure peut connaître son homosexualité car tout le monde le sait déjà, c'est Rei-chan. Mais elle, elle s'en fiche clairement, elle le vit aussi bien que si elle était hétéro. Là encore, elle est masculinisée, mais pas moi, donc c'est beaucoup moins visible.

---------------------------------

Je parle en Japonais en #9C3634 et en Anglais en #4B5285
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Lun 7 Aoû 2017 - 11:43

Il ne faut pas laisser la peur diriger nos actes.

Fuki observait la salle, maintenant vidée de son matérielle. Plus personne ne viendrait aujourd’hui, c’était certains. Ce qui l’étonnait par contre, c’est le fait que la petite Mina ne fasse aucun étirement pour clôturer sa séance de sport. C’était quelque chose d’essentiel pour éviter courbature et crampes plus tard le soir. Et ce n’était pas l’âge qui jouait sur ça, mais uniquement les efforts réalisés. La professeure étant une assez grande sportive, elle en savait quelque chose. Elle pronait toujours une séance de retour au calme et étirement, c’était ainsi que le corps réagissait bien. M’enfin, c’était le choix d’Aranako, et ce n’était pas elle qui avait géré son entraînement, elle n’avait donc rien à dire étant donné qu’elle était en dehors des heures de cours. Ainsi, elle avait malgré tout entamé une discussion avec son élève de troisième année, attendant de voir ce qu’elle avait à dire par rapport à une question qui avait taraudait la trentenaire.

«C'est pas une question d'avoir peur d'être faible, mais une question d'être une cible facile face à un groupe débile et parfois violent, pour pas grand chose pour moi car c'est juste pour mon homosexualité. » lui avait répondu la petite brunette, avec un ton mi-énervé, mi-résolu. C’était bien la première fois qu’une élève avoue clairement à son professeur qu’elle était homosexuelle. C’était encore un gros tabou au Japon, l’homosexualité. Enfin, à rectifier, qu’importe la façon dont vous êtes amoureux dans ce pays, il y a peu de chance que quelqu’un le remarque en ville. Les relations amoureuses, peu importe leur orientation, étaient strictement privées dans la vie des gens. Même dire « je t’aime » semblait être quelque chose de bien difficile pour tout le monde. Ho, la professeure savait parfaitement que ceux qui n’étaient pas hétéro avaient encore plus de soucis que les autres. Mais de là à tabasser et être violent avec une jeune fille d’à peine 16 ans, cela perturbait quelque peu la professeure. Si c’était déjà arrivé à cette dernière, c’est qu’elle avait déjà eu le cran de l’avouer à certaines personnes. Certes, la décision c’était sans doute retournée contre elle vu qu’elle pratiquait dorénavant un art martial pour la légitime défense, mais c’était assez courageux de sa part.

« Je comprends ce que tu veux dire par là. Tu veux pouvoir te défendre si quelqu’un en vient au main par rapport à tes choix de vie. Mais tu sais, une personne ne se définit pas uniquement sur son orientation sexuelle, alors j’imagine bien que ce n’est pas juste ton attirance pour les filles qui t’a poussé dans cette voie, je me trompe ? » demanda alors Fuki, un sourcil froncé, légèrement inquiète que la demoiselle ait peut-être eu des soucis plus graves encore qu’elle ne pouvait l’imaginer. Elle comprenait ce besoin fou de trouver un moyen de se protéger face à n’importe quelle circonstance, elle en avait fait les frais, pris une décision, et assumait des années. Mais voilà, c’était de l’ordre du passé, elle avait évolué. Et elle savait qu’au fond, la façon de voir les choses d’Aranako le ferait irrémédiablement. Fuki observait la jeune fille maintenant, qui n’était pas bien grande, et ne semblait pas particulièrement en force physiquement. L’image pouvait parfois être tellement trompeuse. Certes, elle était loin d’être invicible, mais elle devait déjà bien s’en sortir en quelque sorte. « Tu sais, plus tu grandiras, moins tu auras des soucis avec ton orientation sexuelle. C’est souvent les jeunes les plus violents et les plus cons. Mais en général, ils grandissent et vivent des expériences qui les obligent à changer leur vision du monde et donc leur jugement. C’est les premiers à regretter leurs actes à la fin. Alors, ne te fais pas trop de bile, et on est loin des pires réactions au Japon je trouve. » avait-elle fini par dire, tentant de rassurer la demoiselle quant à son avenir. Non, elle n’aurait pas toujours à se défendre d’être différente, parce qu’on l’est tous.

© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 257
■ Inscrit le : 23/05/2017

■ Mes points : 37

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Mina Aranako
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Mar 8 Aoû 2017 - 14:13

"Je comprends ce que tu veux dire par là. Tu veux pouvoir te défendre si quelqu’un en vient au main par rapport à tes choix de vie. Mais tu sais, une personne ne se définit pas uniquement sur son orientation sexuelle, alors j’imagine bien que ce n’est pas juste ton attirance pour les filles qui t’a poussé dans cette voie, je me trompe ?"

En effet, elle ne s'est pas trompé. Si je ne me faisais pas tabasser par des têtes de merde d'homophobes, je ne pourrais peut-être pas me rendre compte de la difficulté du combat que je mène et je n'aurais pas su quoi faire pour garder ma fierté pour mon homosexualité. Je me suis renseigné après avoir su mon homosexualité, et je savais qu'il n'y aurait aucune protection pour les homosexuels, mais je ne savais pas que certaines têtes de merde voudront cogner des gens qui ne font qu'aimer. Pas aimer des gens de dix ans son kôhai ou son senpai, pas violer, juste aimer.

"Si je ne me faisais pas tabasser il y a cinq ans juste parce que j'ai avoué mon homosexualité, je pense sincèrement que je n'aurais probablement pas fait de l'aïkido, c'est vrai. En fait je suis fière d'être homosexuelle, avec mes années collège où il y a trop de garçons qui m'ont dit gratuitement du mal derrière mon dos. C'est pour ça que je me montre souvent froide envers mes camarades masculins."

Nakuru-sensei m'observe. Bon, je n'ai pas une physique de combattante, mais l'habit ne fait pas l'empereur. J'ai affronté des dizaines de têtes de merde qui font chier pour diverses raisons, j'ai même sauvé Akkami de la mort. C'est quand même pas rien.

"Tu sais, plus tu grandiras, moins tu auras des soucis avec ton orientation sexuelle. C’est souvent les jeunes les plus violents et les plus cons. Mais en général, ils grandissent et vivent des expériences qui les obligent à changer leur vision du monde et donc leur jugement. C’est les premiers à regretter leurs actes à la fin. Alors, ne te fais pas trop de bile, et on est loin des pires réactions au Japon je trouve."

C'est vrai. J'aurais beaucoup moins de soucis quand je grandirai, mais j'en aurai quand même donc je refuse de baisser les bras. Mais même si je n'aurais plus trop besoin de me battre, j'aurai besoin de ma voix, car c'est souvent dans les paroles que ça reste débile quoi qu'il arrive. Surtout si j'habitais à l'époque de la Guerre Froide où le Parti Communiste Japonais était extrêmement homophobe, même envers leurs propres intellectuels.

"C'est vrai, on peut avoir pire en tant qu'homosexuelle dans d'autres pays. Mais même si ce ne seront plus des coups que je subirai quand je serai adulte, il restera les paroles et je m'y prépare encore et encore. Combien d'adultes j'ai entendu dire "L'homosexualité c'est contre-nature" à commencer par ma propre famille? Ils ont fini par accepter le fait que je préfère l'homosexualité à l'hétérosexualité, mais combien d'adultes garderont cette mentalité, hypocrite par excellence? Tout ce que je hais, l'hypocrisie, depuis mes années collège."

Cette phrase, si on en retire toute l'hypocrisie, elle n'existe plus. On vit dans des maisons, on dort dans un lit, on se brosse les dents, on va sur Internet... ça c'est contre-nature, mais c'est mieux que vivre dans une grotte dans un sol inconfortable avec des dents jaunes et remplies de caries en jouant avec des cailloux. De l'autre côté, la pollution est contre-nature et mortelle, donc largement pire que d'aimer les gens de même sexe, et pourtant ces têtes de merde d'homophobes aggravent la situation en continuant la pollution! Hypocrisie d'une pureté sans pareille!

---------------------------------

Je parle en Japonais en #9C3634 et en Anglais en #4B5285
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Mar 8 Aoû 2017 - 17:55

Il ne faut pas laisser la peur diriger nos actes.
Fuki se posait énormément de questions sur ce qui avait pu mener la jeune élève de troisième année à faire de l’art martial. Toutes les raisons étaient possibles : tradition familiale, pure passion, légitime défense, et bien d’autres encore. Evidemment, au vu des révélations qu’elle avait fait, il était clair que c’était pour se défendre qu’elle avait pris la décision de pratiquer un tel sport. Chose qui avait inquiété la jeune femme, et qui l’avait poussé à interroger son élève.

« Si je ne me faisais pas tabasser il y a cinq ans juste parce que j'ai avoué mon homosexualité, je pense sincèrement que je n'aurais probablement pas fait de l'aïkido, c'est vrai. En fait je suis fière d'être homosexuelle, avec mes années collège où il y a trop de garçons qui m'ont dit gratuitement du mal derrière mon dos. C'est pour ça que je me montre souvent froide envers mes camarades masculins. » avait-elle eu droit comme réponse. Ainsi, les craintes de la professeure s’étaient confirmées. C’était bien pour une raison totalement horrible qu’elle avait dû choisir ce sport. En entendant cette histoire, elle eut un vent de souvenirs désagréables à l’esprit. Oui, elle aussi avait subi des moqueries et brimades. Certes, pas pour les mêmes raisons, mais elle en avait eu de sacré séquelle. En tout cas, elle était contente de voir qu’Aranako n’avait pas eu tout à fait le même type de réaction : si Fuki à l’époque avait fui littéralement ses problèmes en se sécestrant dans sa chambre, Mina elle avait déployé une certaine force qui l’avait poussée à apprendre à se défendre.

«  Les gens sont injustes parfois. Il ne devrait pas juger les autres sur ce qu’ils sont, et se regarder eux-même avant. Comme disait ma grand-mère, on est toujours Sali par plus noir pot que soit. » s’exclama alors la professeure avant d’ajouter « Tu as pris une bonne décision en choisissant de ne pas te laisser faire. » Ainsi, Elle fit une pause dans ses propos. Elle avait envie de réfléchir à ce qu’elle allait dire par la suite, pour pouvoir essayer d’apporter un peu de soutien à son élève. Surtout, elle voulait la rassurer par rapport à son avenir. Elle savait que les choses changeraient pour elle avec le temps de toute façon. « Tu sais, plus tu grandiras, moins tu auras des soucis avec ton orientation sexuelle. C’est souvent les jeunes les plus violents et les plus cons. Mais en général, ils grandissent et vivent des expériences qui les obligent à changer leur vision du monde et donc leur jugement. C’est les premiers à regretter leurs actes à la fin. Alors, ne te fais pas trop de bile, et on est loin des pires réactions au Japon je trouve. » avait-elle finalement exprimé tout haut. Oui, elle était persuadée que la troisième année n’aurait plus à se battre physiquement par rapport à tout ça. Certes, certains adultes restaient des idiots profonds, mais ils ne levaient plus la main.

« C'est vrai, on peut avoir pire en tant qu'homosexuelle dans d'autres pays. Mais même si ce ne seront plus des coups que je subirai quand je serai adulte, il restera les paroles et je m'y prépare encore et encore. Combien d'adultes j'ai entendu dire "L'homosexualité c'est contre-nature" à commencer par ma propre famille? Ils ont fini par accepter le fait que je préfère l'homosexualité à l'hétérosexualité, mais combien d'adultes garderont cette mentalité, hypocrite par excellence? Tout ce que je hais, l'hypocrisie, depuis mes années collège. » lui avait-elle répondu, ce qui avait atteint un peu la jeune femme. Elle savait que la petite demoiselle avait raison. Tout le monde ne changerait pas nécessairement de mentalité, cela viendrait avec le temps. Sur l’hypocrisie, qui ne détestait pas ce défaut au fond ? Tout le monde. Elle-même ne supportait pas ça. Même si parfois la franchise faisait mal, elle préférait connaître la vérité que d’être leurrée.

«  Avec le temps, tu arriveras à passer au-dessus de ce genre de propos. C’est normal que tu en es affectée pour le moment, c’est de ton âge. Et ça n’a pas dû être facile au début pour toi de te rendre compte que tu allais à l’encontre de ce que tes parents attendaient de toi en quelque sorte. Mais un jour, les critiques te couleront dessus comme de l’eau. Il faut juste le temps que tu vives tes expérience et que tu mûrisses. » fit la jeune femme avec un doux sourire sur le visage. Elle observait les lieux encore une fois. Il n’y avait que le sport qui avait pu sauver la jeune femme de sa propre dépression et des maux qui l’avaient frappés plus jeune. Mais aujourd’hui, avec l’âge et le recul, elle comprenait une chose : les soucis comme ça ne sont qu’un grain de sable dans une vie.


© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 257
■ Inscrit le : 23/05/2017

■ Mes points : 37

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Mina Aranako
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Mer 9 Aoû 2017 - 16:39

"Les gens sont injustes parfois. Il ne devrait pas juger les autres sur ce qu’ils sont, et se regarder eux-même avant. Comme disait ma grand-mère, on est toujours Sali par plus noir pot que soit. (Belle citation) Tu as pris une bonne décision en choisissant de ne pas te laisser faire.

Merci beaucoup."

Pourquoi je devrais me laisser faire, en même temps? Je ne suis pas assez faible pour ça. Je sais que certains garçons ont tenté de m'humilier à cause de mon homosexualité, mais pourquoi ça devrait me faire déprimer? De toute façon je ne vais pas souvent dans les réseaux sociaux, c'est souvent là qu'il y a le plus de choses humiliantes envers quelqu'un. Nakuru-sensei fait une pause dans ses propos avant de me dire:

"Tu sais, plus tu grandiras, moins tu auras des soucis avec ton orientation sexuelle. C’est souvent les jeunes les plus violents et les plus cons. Mais en général, ils grandissent et vivent des expériences qui les obligent à changer leur vision du monde et donc leur jugement. C’est les premiers à regretter leurs actes à la fin. Alors, ne te fais pas trop de bile, et on est loin des pires réactions au Japon je trouve."

Bon, je me répète: C'est vrai. J'aurais beaucoup moins de soucis quand je grandirai, mais j'en aurai quand même donc je refuse de baisser les bras. Mais même si je n'aurais plus trop besoin de me battre, j'aurai besoin de ma voix, car c'est souvent dans les paroles que ça reste débile quoi qu'il arrive. Surtout si j'habitais à l'époque de la Guerre Froide où le Parti Communiste Japonais était extrêmement homophobe, même envers leurs propres intellectuels.

" C'est vrai, on peut avoir pire en tant qu'homosexuelle dans d'autres pays. Mais même si ce ne seront plus des coups que je subirai quand je serai adulte, il restera les paroles et je m'y prépare encore et encore. Combien d'adultes j'ai entendu dire "L'homosexualité c'est contre-nature" à commencer par ma propre famille? Ils ont fini par accepter le fait que je préfère l'homosexualité à l'hétérosexualité, mais combien d'adultes garderont cette mentalité, hypocrite par excellence? Tout ce que je hais, l'hypocrisie, depuis mes années collège."

Si les garçons de mon collège n'étaient pas aussi hypocrites, je n'aurais pas ressenti une haine aussi profonde pour ça. Je veux bien qu'on mente de temps en temps (Sumi-chan déteste ça, donc je sais très bien que ce qu'elle dit est toujours ce qu'elle pense vraiment) mais dire "On est amis" sans y penser, c'est la chose la plus ignoble qui soit, qui conduirait à beaucoup de gâchis.

"Avec le temps, tu arriveras à passer au-dessus de ce genre de propos. C’est normal que tu en es affectée pour le moment, c’est de ton âge. Et ça n’a pas dû être facile au début pour toi de te rendre compte que tu allais à l’encontre de ce que tes parents attendaient de toi en quelque sorte. Mais un jour, les critiques te couleront dessus comme de l’eau. Il faut juste le temps que tu vives tes expérience et que tu mûrisses."

C'est vrai, je n'ai que 16 ans, et en 16 ans tu peux encore être blessée par les phrases complètement stupides. L'ignorance envers les remarques homophobes commence à se former en moi car les phrases du genre "Il y a un gars, il aime porter des robes donc c'est un pédé" ou "Qui est l'homme d'entre vous deux?" en parlant à des filles comme moi ne m'affectent plus tant que ça, même si de la colère peut s'accumuler, mais j'ai encore beaucoup d'efforts à faire pour ignorer "Les dieux ont crée l'homme et la femme, c'est pas pour rien." et "L'homosexualité c'est contre-nature.", ça m'énerve encore et encore. (comme si l'homosexualité est un choix (remarque ça ne changerait pas grand chose pour moi, mais je ne suis que l'exception qui confirme la règle))

"Dit comme ça, c'est vrai qu'il y a certaines remarques homophobes que je peux ignorer sans problème à force de les entendre, même si ça concerne les filles comme moi. Ça me dérange plus du tout qu'on me dise que je suis une "gouine", à force j'en ai plus rien à faire. A force de montrer ma fierté de mon homosexualité devant des mecs qui ont tenté de me draguer, j'en ai vécu de toutes sortes, depuis qu'un des rares garçons de mon collège qui ne m'a pas trahi m'a montré le contraire en me déclarant sa flamme."

C'est drôle quand on y pense: Yenari Okura, c'est son nom, a cru pouvoir se mettre en couple avec moi. Quand j'y pense il pourrait être la lumière autour des ténèbres masculines. Si j'avais été au minimum bi, je l'aurais vu, mais comme je n'aime que les filles, je sais qu'Okura est déçu, mais il m'a complètement compris, il a juste eu le cœur un peu brisé, et c'est tout, il n'a pas cherché plus d'histoires.

---------------------------------

Je parle en Japonais en #9C3634 et en Anglais en #4B5285
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Mer 9 Aoû 2017 - 18:13

Il ne faut pas laisser la peur diriger nos actes.
Fuki avait l’impression de se retrouver un peu en la demoiselle face à elle. Son passé était à quelques endroits similaires, même si les raisons des brimades étaient nettement différentes. Elle était assez étonnée de pouvoir avoir une conversation aussi mature et sérieuse avec une élève. Certes, cette dernière parlait surtout de ses problèmes et de son passé. Mais la vie était parfois faite de surprise. Et puis, Fuki était bien contente d’avoir donné une image aussi positive d’elle au point que les élèves ne craignaient pas de se confier à elle. Et c’est ce qu’il se passait.

« Avec le temps, tu arriveras à passer au-dessus de ce genre de propos. C’est normal que tu en es affectée pour le moment, c’est de ton âge. Et ça n’a pas dû être facile au début pour toi de te rendre compte que tu allais à l’encontre de ce que tes parents attendaient de toi en quelque sorte. Mais un jour, les critiques te couleront dessus comme de l’eau. Il faut juste le temps que tu vives tes expérience et que tu mûrisses. » lui avait-elle dit, lorsqu’elles vinrent à parler du fait que dans l’avenir, ce ne serait plus les coups le problème mais les mots. Fuki ayant grandi, ayant été elle-même harcelée à un point non négligeable, elle comprenait parfaitement l’inquiétude de la demoiselle. Mais elle savait que cette dernière apprendrait avec le temps à ne plus s’en faire de ce que les autres pensaient.

«  Dit comme ça, c'est vrai qu'il y a certaines remarques homophobes que je peux ignorer sans problème à force de les entendre, même si ça concerne les filles comme moi. Ça me dérange plus du tout qu'on me dise que je suis une "gouine", à force j'en ai plus rien à faire. A force de montrer ma fierté de mon homosexualité devant des mecs qui ont tenté de me draguer, j'en ai vécu de toutes sortes, depuis qu'un des rares garçons de mon collège qui ne m'a pas trahi m'a montré le contraire en me déclarant sa flamme. » expliqua alors la petite demoiselle. Fuki eut un petit sourire, imaginant à quel point cela avait dû être bizarre pour elle qu’un garçon lui déclare sa flamme alors qu’elle est attirée uniquement par les filles. Ha, oui, elle avait presque envie d’imaginer la scène.

« Et ce n’est que le début, tu verras que même les remarques sur la nature des homosexuelles ne te fera plus rien dans quelques années. M’enfin, ça ne t’a pas paru étrange que ce garçon te fasse une déclaration ? Tu savais déjà à l’époque que c’était avec une femme que tu voudrais mener ta vie ? » interrogea la professeure quelque peu curieuse. Oui, bon, Fuki, elle devrait un jour apprendre que la curiosité n’est pas toujours une qualité. En soit, ce n’était pas vraiment une question indiscrète. C’est pas comme si cette dernière lui demandait si elle avait déjà eu de véritables expériences par rapport à son orientation sexuelle. Fuki vit un tapis qui trainait un peu plus loin et s’y dirigea pour pouvoir s’allonger sur quelque chose de confortable. La prof décontractée par excellence ! C’est surtout qu’elle était en dehors de ses heures de travail et n’avait pas envie de paraître trop sérieuse non plus alors qu’elles discutaient d’un sujet un peu délicat. Oui, elle voulait montrer à son élève qu’elle ne la jugeait pas, et agissait donc de façon totalement calme et voir se mettait le plus à l’aise possible.

© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 257
■ Inscrit le : 23/05/2017

■ Mes points : 37

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Mina Aranako
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Ven 11 Aoû 2017 - 10:24

Nakuru-sensei me fait un petit sourire. J'imagine que c'est par rapport à Yenari-kun sans qu'elle ne le sache.

"Et ce n’est que le début, tu verras que même les remarques sur la nature des homosexuelles ne te fera plus rien dans quelques années. M’enfin, ça ne t’a pas paru étrange que ce garçon te fasse une déclaration ? Tu savais déjà à l’époque que c’était avec une femme que tu voudrais mener ta vie ?"

J'ai eu une éducation de Japonais pures souches, donc je ne me suis jamais dit qu'un garçon pourrait me déclarer sa flamme c'est bizarre. C'est juste mon homosexualité qui a juste fait un barrage à toute relation que je peux avoir avec un garçon. (pendant que je pense ça, Nakuru-sensei s'allonge sur un tapis qui se trouve plus loin, je m'assois donc à ses côtés.)

"En fait non, c'était à ce moment-là que j'ai découvert mon homosexualité, car ça ne me faisait rien et je lui avais dit que j'aimais les filles avant même de m'en rendre compte. Avant, je ne m'y prêtais pas trop attention, je ne faisais que sociabiliser et m'occuper du présent. Les trahisons ont déjà commencé à s'enchaîner mais c'était pas encore grand chose."

Je ne m'occupais que de l'amitié à l'époque. Je ne m'attendais pas à ce qu'on me fasse une déclaration, bien sûr, mais ça n'a jamais été bizarre qu'un gars me déclare sa flamme, c'est juste que ça ne m'a pas touché mon cœur, et c'est tout. Je suis née d'une famille hétérosexuelle et j'ai reçu une éducation comme toutes les Japonaises pure souches ont pu avoir, donc on ne parlait pas trop de l'homosexualité. Et donc je n'avais commencé à savoir ce que c'est qu'en découvrant la mienne.

---------------------------------

Je parle en Japonais en #9C3634 et en Anglais en #4B5285
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Ven 11 Aoû 2017 - 15:02

Il ne faut pas laisser la peur diriger nos actes.
« En fait non, c'était à ce moment-là que j'ai découvert mon homosexualité, car ça ne me faisait rien et je lui avais dit que j'aimais les filles avant même de m'en rendre compte. Avant, je ne m'y prêtais pas trop attention, je ne faisais que sociabiliser et m'occuper du présent. Les trahisons ont déjà commencé à s'enchaîner mais c'était pas encore grand chose. » avait-elle répondu à sa professeure.

«  Au moins, ce moment t’a permis d’ouvrir les yeux sur une partie de ta propre identité. C’est donc un évènement important. » s’exclama alors la jeune femme avant de se redresser sur les fesses, se mettent en indien. Elle observait les lieux, soupirant légèrement.

«  C’est difficile de pouvoir découvrir qui l’on est vraiment. Parfois, il faut des évènements difficiles à vivre pour se trouver et apprendre à grandir. » dit-elle alors, les yeux dans le vague. Elle se souvenait de tout ce qui l’avait amené à être cette femme, professeure de sport, ancienne flic. Oui, elle en avait vu des choses, du haut de ses 33 ans. Elle aurait bien aimé oublier certains souvenirs, mais au fond, sans ça, elle ne serait sans doute pas la même. « On tire tous notre force des erreurs et des obstacles que l’on vit. J’espère juste pour toi que tu n’en vivras pas trop non plus. Je n’aime pas quand mes élèves souffrent. » s’exclama-t-elle alors, se sortant de sa torpeur avant de se redresser et de s’étirer les cuisses, jambes écartées, se penchant en avant pour poser ses mains sur le sol. Après quelques minutes dans cette position, elle se redressa et mis les mains sur les hanches. « Une course, ça te dit ? La première à avoir réussi 5 tours de terrain gagne ? »

FUKI ! Elle en a pas marre de lancer des défis à tout vent comme ça, sans raison. Elle est vraiment irrécupérable parfois, du genre à vous donner des idées tellement con parfois que ça en est dangereux. Enfin bon, au moins elle n’avait pas proposé de courir jusque l’autre bout de la ville. C’est déjà ça non ? Ouais, bon, elle a juste peur pour la petite. Si ça avait été un adulte, elle l’aurait sans doute proposé. Mais bon, elle se contenterait de cinq tours de pistes. Et peut-être proposé après un petit entraînement d’Aïkido à la demoiselle. Du style à lui proposer de montrer ce dont elle est capable.

Elle n'attendit pas la réponse et se mit déjà à courir, avec un grand sourire, comme une gamine. Non mais la traître quoi ! Comme une prof peut agir de cette façon ? Et après elle se dit adulte ? Non mais ce genre de prof, elle est juste dingue quoi !


© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 257
■ Inscrit le : 23/05/2017

■ Mes points : 37

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Mina Aranako
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Sam 12 Aoû 2017 - 9:45

"Au moins, ce moment t’a permis d’ouvrir les yeux sur une partie de ta propre identité. C’est donc un évènement important."

Un évènement très important, même. Si j'étais au moins bi, ma vie aurait été totalement différente, j'en suis sûre. Nakuru-sensei se redresse sur ses fesses et se met en indien. Elle observe les lieux en soupirant légèrement.

"C’est difficile de pouvoir découvrir qui l’on est vraiment. Parfois, il faut des évènements difficiles à vivre pour se trouver et apprendre à grandir. On tire tous notre force des erreurs et des obstacles que l’on vit. J’espère juste pour toi que tu n’en vivras pas trop non plus. Je n’aime pas quand mes élèves souffrent."

C'est vrai que certains évènements douloureux m'ont permis de mieux me connaître. Nakuru-sensei se redresse et s'étire les cuisses avec les jambes écartées. Maintenant que j'y pense, c'est vrai que j'ai zappé de faire mes étirements. Je les fais donc, j'ai pas trop envie de me retrouver avec les courbatures.

"Une course, ça te dit ? La première à avoir réussi 5 tours de terrain gagne ?"

Bon, d'accord, mais je n'ai pas eu le temps de hocher la tête qu'elle commence déjà à courir avec un grand sourire.

"Hé! Faux départ!"

Je sais pas si je vais courir ou pas, la proposition est à peine faite qu'elle court déjà! Et punaise! Elle continue quand même de courir. Je commence donc à courir, à sprinter direct pour rattraper la prof. C'est pas trop grave si Nakuru-sensei sait mieux courir que moi, elle est prof de sport, après tout, mais faire un faux départ c'est quand même moins marrant.

---------------------------------

Je parle en Japonais en #9C3634 et en Anglais en #4B5285
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Lun 14 Aoû 2017 - 14:53

Une course, c'est un bon défi, non ?
« Hé! Faux départ! » s’exclama son élève, alors que la professeure venait tout juste d’annoncer une course, après une petite séance d’étirements avec la demoiselle. Un grand sourire aux lèvres malicieux, Fuki ne daigna même pas ralentir. Non, au contraire, lorsque Mina Aranako parvint à la rattraper, cette dernière accéléra le rythme, dépassant déjà la moitié du gymnase. Pire qu’un gosse, on vous avait prévenu ! En tout cas, elle rigolait déjà bien.

Elle arriva donc première à la course, parce que c’était son défi, et que les courtes jambes de la troisième année n’avait certainement pas aider pour rattraper Fuki. Cette dernière s’arrêta donc une fois arrivée de nouveau au tapis et se retourna en direction de la troisième année, mains sur les hanches, un grand sourire satisfait sur le visage.

« Tu manques cruellement d’entraînement, je vais devoir vous apprendre la course et le sprint si ça continue, mademoiselle Aranako. » s’exclama-t-elle alors, tandis qu’elle regardait l’heure sur sa montre. Merde, elle allait être en retard à son rendez-vous si elle continuait à traîner comme ça. Quoique, peut-être que ce n’était pas si grave après tout. Elle était du genre à pas trop se prendre la tête avec les rendez-vous, et c’était juste pour discuter avec son manager du prochain marathon, il pouvait bien attendre celui-là, elle était pas pressée.

« Et dis-moi, tu as d’autre chose dont tu voudrais parler ou avoir l’avis d’un adulte ? » demanda-t-elle finalement, tout en sortant son portable du sac qu’elle avait déposé près du tapis, bien avant les heures de club. Elle fit un texto à son manager, repoussant d’une bonne heure leur rencontre. Si elle avait décidé d’être prof, c’était pour pouvoir aider les élèves dans leur soucis quotidien. Souvent, les profs de sports, d’arts et de musique étaient vus comme des possibles « potes » même si un examen était prévu pour leur cours. Ils restaient toujours plus cool que le prof d’anglais ou de japonais qui vous emmerdait à lire des bouquins par-dessus la tête.

« En tout cas, ne t’en fais pas, tout ce qui est dit au gymnase, reste au gymnase. » ajouta-t-elle finalement, en guise de réconfort pour la demoiselle. A moins qu’il ne se soit passé quelque chose de grave, elle ne comptait pas en parler à qui que se soit. Elle voulait instaurer un climat de confiance entre ses élèves et elle-même après tout, alors pas question de cafter leur confidence sauf si cela s’avérer être plus que nécessaire.


© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 257
■ Inscrit le : 23/05/2017

■ Mes points : 37

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Mina Aranako
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Sam 19 Aoû 2017 - 12:34

Donc, elle arrive première à la course, heureusement pour elle qu'on n'est pas aux Jeux Olympiques ou une compétition de ce genre, et se retourne vers moi, les mains sur les hanches avec un sourire satisfait au visage, alors que je suis épuisée et mon entraînement avec Kerena-senpai a accéléré mon épuisement.

"Tu manques cruellement d’entraînement, je vais devoir vous apprendre la course et le sprint si ça continue, mademoiselle Aranako.

En même temps, même si vous n'étiez pas prof de sport, comment vous rattraper avec un écart de temps de départ aussi grand?"

Avec le faux départ et le fait que je me demandais si Nakuru-sensei continuait de courir ou pas, je ne pouvais tout simplement pas faire mieux même en ayant affaire à une camarade allant bien moins vite que moi. M'enfin, Nakuru-sensei regarde l'heure et me demande juste après:

"Et dis-moi, tu as d’autre chose dont tu voudrais parler ou avoir l’avis d’un adulte ?

Non, rien d'autre. En tout cas, je vous remercie de votre compréhension."

Elle a déjà sorti son téléphone à ce moment-là et evoie un SMS. En tout cas, souvent, les profs de sport, de musique et d'arts sont souvent les profs les plus cools, et je pense que je peux facilement me détendre avec eux. Contrairement aux autres profs qui passent souvent leur temps à nous faire travailler, souvent à l'écrit.

"En tout cas, ne t’en fais pas, tout ce qui est dit au gymnase, reste au gymnase."

Ha ha ha! D'un côté c'est bénéfique pour garder les secrets pour soi, mais de l'autre, certains de mes camarades sont déjà au courant. La seule personne dont j'ai peur qu'elle ne découvre mon homosexualité, c'est ma Tany. J'ai toujours peur qu'elle me rejette pour ça alors que je l'aime.

"Certains de mes camarades sont déjà au courant de mon homosexualité et de ma fierté pour ça. Mais bon c'est quand même mieux que ce soit juste certains."

De toute façon, il n'y aura aucun dérangement à ce que tout le monde sache mon homosexualité lorsque je serai en couple, que ce soit avec Tany ou avec une autre fille. Mais comme je suis encore célibataire, même si je ne le cacherai pas, je préfère qu'il y en ait certains (surtout Tany) qui ignorent mon homosexualité, pour l'instant.

---------------------------------

Je parle en Japonais en #9C3634 et en Anglais en #4B5285
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  Sam 19 Aoû 2017 - 14:31

Une course, c'est un bon défi, non ?
« En même temps, même si vous n'étiez pas prof de sport, comment vous rattraper avec un écart de temps de départ aussi grand? » avait-elle répondu à la petite blague de la professeure sur sa capacité à courir et sprinter. Au fond, Fuki savait que la demoiselle n’avait pas tort et que si elle l’avait joué à la loyale, elle aurait (peut-être) eu plus de mal à réussir son défi. Mais bon, les choses avaient été faites et puis voilà.

« Hum… je ne peux que te donner raison. Mais il faut que tu apprennes à être plus vive en réaction. » avait-elle donc répondu, un sourire sur le visage. Elle avait ensuite envoyé un message pour reporter son rendez-vous d’une heure, tandis qu’elle voulait savoir si la demoiselle avait besoin de se confier encore un peu ou non. Cette dernière annonça que c’était tout pour le moment, et au fond cela voulait dire que les seuls problèmes actuels de sa vie se résumaient à son homosexualité. Cela ne diminuait en rien l’impact du problème, c’était dur de vivre avec cette orientation dans ce monde. Mais Fuki était assez rassurée pour le reste. Elle n’aimait vraiment pas que ses élèves vivent des choses trop durs, même si c’est ce genre de chose qui vous forgent. En tout cas, elle rassura la demoiselle sur le fait qu’elle ne divulguerai rien sur ce qui avait pu être dit dans la salle.

« Certains de mes camarades sont déjà au courant de mon homosexualité et de ma fierté pour ça. Mais bon c'est quand même mieux que ce soit juste certains. » avait-elle répondu, et Fuki donna une petite tape sur le haut du crâne de la demoiselle. « Tant mieux que tu as des gens dans ton entourage qui peuvent te soutenir, vu qu’ils savent ce que tu vis. C’est important d’en avoir, sinon tu te sens seule face au monde entier et c’est vachement naze. » avait réagi Fuki, avant de récupérer son sac. Elle se dirigea vers les vestiaires.

« Si t’as parfois besoin de parler et que tu ne veux pas déranger tes amis, n’hésitent pas à venir me voir. Quand je ne suis pas ici, je suis dans la salle des professeurs. » ajouta Fuki, ouvrant son casier pour y récupérer de quoi prendre une douche avant de le refermer. « Bon, je vais quand même seule sous la douche. A plus tard Aranako, n’hésite pas quand tu as besoin. » conclut la professeure, se dirigeant vers la salle pour se récurer, laissant la demoiselle derrière elle.


© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi faire de l'aïkido? [PV Fuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps-
Sauter vers: