Partagez | 
 

 Une dernière photo pour la route

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1444
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 113

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Une dernière photo pour la route  Jeu 24 Aoû 2017 - 2:17


Comme souvent depuis plusieurs semaines, en début d'après-midi, après avoir fait une petite pause après le déjeuner, il n'était pas rare que je me trouve dans ma chambre à faire mes devoirs ou à travailler mes leçons. Bien que j'avais moins de matières à étudier par rapport au lycée, la quantité de travail à apporter pour rester à peu près correctement sur les rails n'en demeurait pas moins importante. Surtout à cette période de l'année où les examens finaux approchaient à grands pas. Lutecya m'avait déjà fait la remarque que j'en faisais trop et qu'il fallait que je sorte plus souvent m'ahérer et m'amuser. Elle n'avait pas tord. D'ailleurs, la sortie que j'avais faite avec elle et son nouvel ami Sullivan l'autre jour m'avait fait du bien. En rentrant le soir, je m'étais fait la réflexion que je devrais tout de même lever le pied. Après tout, il serait fâcheux que je finisse par m'effondrer d'épuisement.

Je terminai ainsi un exercice d'histoire avant de poser mon crayon. Je m'étirai les bras, satisfaite d'avoir fini. Je vis alors les rayons du soleil s'engouffrer dans la chambre à travers les rideaux. Et si je sortais faire un tour ? Je pris alors mon sac et décidais d'y rajouter, en plus de mes affaires habituelles, mon appareil photo, histoire de m'entraîner à prendre des clichés. Bon, ce n'était qu'un appareil numérique tout ce qu'il y a de plus classique cependant, je n'avais pas les moyens d'en acheter un plus professionnel. Mon sac fait, je remarquai en passant devant le miroir de l'armoire que je portais toujours mon T-shirt blanc et mon jogging – généralement, je les porte en travaillant, pour être plus à l'aise –. Il fallait donc que je me change. J’optais pour un jean bleu nuit, un pull léger couleur bordeaux et mes bottines beiges. J'enfilai ma veste, pris mon sac et me voilà partie.

Je marchais un peu au hasard, profitant d'être dehors pour respirer à pleins poumons, et cherchant des sujets à prendre en photos. Évidemment, mon choix se portait plus sur les paysages, les plantes, les bâtiments, que sur les gens. En même temps, je ne voyais personne que je connaissais aux alentours.

J'arrivais au parc et m'arrêtais quelque fois pour prendre des fleurs, des arbres, le ciel également... Et puis, au détour d'un virage, de profil par rapport à moi, je vis une personne assise par terre et adossée à un gros arbre. Avec les cheveux au vent tout comme les branches des arbres, je me surpris à trouver cette scène plutôt belle. J'avais eu le réflexe de mettre mon appareil devant mon nez, prête à appuyer sur le bouton. Je restai quelques secondes ainsi avant de me raviser. Prendre de nouvelles choses en photo je voulais bien néanmoins, je ne pouvais pas me permettre de prendre la photo de quelqu'un sans son consentement. Cela n'était pas correct.

J'allais tourner les talons lorsque je me rendis compte que la personne adossée à l'arbre – qui est un garçon au fait, j'ai oublié de le préciser – s'était levée et marchait vers moi d'un pas décidé. Oui ? Quoi ? Qu'est-ce qui se passe ?


---------------------------------






Je m'exprime en #990099


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 28/05/2017

■ Mes points : 85

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-12
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Nobuo Inu
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Une dernière photo pour la route  Lun 4 Sep 2017 - 0:32

Les cours ont repris depuis quelques semaines et ce n'est pas pour me déplaire après tout j'aime étudier. Comme tous les mardis les cours de l'après-midi ont tout pour me plaire. J'ai donc suivi avec grande attention les trois cours jusqu'à 15h30, assis sagement au fond de la salle à cause de ma grande taille. J'ai pris des notes, heureux d'attaquer un nouveau chapitre en biologie découvrant avec joie les différents organes des plantes. Bien que je sois sérieux, j'ai dû me justifier auprès du professeur qui pensait que je dessinais alors que je prenais des notes, tout ça à cause de mon look... Dès que la sonnerie du dernier cours résonne je quitte la salle, après tout rien ne m'y retient, je ne parle pas vraiment aux autres élèves de ma classe de toute façon.

Je déambule dans les couloirs vêtus de mon blouson en cuir noir à capuche, mon jean avec des chaînes au niveau des poches assorti et mes baskets. Aujourd'hui c'est look rockeur que ça plaise ou non c'est pareil. Les regards se tournent sur moi dans les couloirs et je dois avouer que ça commence à me taper sur le système de voir qu'après plusieurs mois ici je suis toujours comme une bête de foire. Je me dirige vers le parc, avec le froid de l'hiver et la brise qui souffle il ne devrait pas y avoir beaucoup de monde. Et je ne me trompe pas, tout est calme. Je me pose au pied d'un arbre encore irrité par l'attitude des autres élèves.

J'observe autour de moi, prêt à visser mes écouteurs dans mes oreilles lorsque je vois une fille déambuler un peu au hasard, s'arrêtant de temps de temps avec son appareil photo dans les mains. Elle est plutôt jolie dans son genre. De loin elle paraît faire ma taille et ses cheveux allant vers le roux sous les rayons du soleil la rendent mignonne. J'aime bien son style vestimentaire sobre, simple et féminin. Elle semble faire des clichés de la nature et du paysage jusqu'à arriver face à moi.

Elle place son appareil devant son œil dans ma direction. Immédiatement l'image de fille gentille, douce et raffinée que je me suis fait d'elle disparaît au profit d'une image beaucoup plus négative. Je la mets dans le même panier que toutes ces personnes qui m'ont dévisagées. Elle se prend pour qui pour me prendre en photo comme ça, sans permission ? C'est à cause de mes cheveux rouges c'est ça ? Ou alors à cause de mes piercings ? C'est quoi son problème ?

L'énervement monte en moi, je me lève et me dirige en direction de cette inconnue d'un pas décidé. Arrivé à quelques mètres d'elle mes paroles sortent sans que je réfléchisse avec un ton dur traduisant mon état :

-Et toi là ! Tu te prends pour qui pour me prendre en photo ? Tu as cru que j'étais un phénomène de foire en exposition c'est ça ? Après tu vas montrer la photo à tes amis en leur disant « regardez le mec trop bizarre que j'ai croisé au parc » c'est ça ?

Elle subit malheureusement tout l'agacement accumulé depuis des mois, il faut que cela sorte après tout. Je m'avance encore jusqu'à arriver à sa hauteur, je plonge mon regard sombre dans ses yeux bleus en demandant à voix haute :

-Peut-être que je devrais te faire quelque chose pour alimenter toutes les rumeurs me concernant ?

Malgré la colère je me plonge dans son regard, mon réflexe de séducteur est plus fort que ma colère. Ses yeux sont magnifiques, je commence à me perdre dedans. La colère qui m’enveloppait jusqu’à maintenant commence légèrement à diminuer comme par enchantement. Derrière ce regard ne peut pas se cacher de mauvaises intentions. Je me mets quelques secondes à réfléchir, je repense à la bibliothèque avec Yukiko en début d’année, ça avait un peu commencé comme ça. Je me maudis intérieurement, comment avais-je pu me laisser emporter face à une si jolie fille. Ma fierté masculine et japonaise m’empêche de m’excuser, il faut que je réunisse assez de courage pour admettre mon erreur et demander pardon à cette jeune femme.

---------------------------------

Ce mâle aux cheveux rouge parle en japonnais (3333cc) et en anglais (ff3300)

Merci meyu câlin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1444
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 113

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Une dernière photo pour la route  Mer 6 Sep 2017 - 1:23


Je ne su pas quoi faire sur le coup. Pendant qu'il avançait rapidement dans ma direction, je lançai des regards tantôt à droite, tantôt à gauche, vers l'appareil photo puis de nouveau vers lui. En fait, j'étais un peu sonnée et je me demandais ce qu'il me voulait. Je voyais bien à sa démarche qu'il était énervé. Mais pourquoi ? Qu'est-ce que j'avais fais... Oh ! Le solution apparut soudainement dans mon esprit : Il avait dû croire que je le prenais en photo en mode paparazzi.


- Et toi là ! Tu te prends pour qui pour me prendre en photo ? Tu as cru que j'étais un phénomène de foire en exposition c'est ça ? Après tu vas montrer la photo à tes amis en leur disant « regardez le mec trop bizarre que j'ai croisé au parc » c'est ça ?

Ouah ! J'avais compris qu'il était remonté mais pas à ce point-là. Même s'il n'était que légèrement plus grand que moi, je tressaillis lorsqu'il me sortit de mes réflexions. Je pouvais comprendre sa remontrance mais de là à me sortir des accusations pareilles, je trouvais cela un peu trop.
J'essayai tant bien que mal à formuler une phrase mais seuls des bégaiements s'échappèrent de mes lèvres. Et alors que je peinais à trouver mes mots, il s'avança vers moi pour me regarder droit dans les yeux. Je ne saurais dire si cela était dû à sa colère ou à la couleur ambrée de ses yeux, mais j'avais l'impression de voir des flammes y danser. Cela stoppa net mon soucis de locution. C'était beau.


- Peut-être que je devrais te faire quelque chose pour alimenter toutes les rumeurs me concernant ?

Pardon ? Il était sérieux là ? Que voulait-il dire par "quelque chose" ? Quoique ce soit, étant donné que l'on était dehors, je pourrais très bien m'enfuir vers un bâtiment et demander l'aide d'un professeur ou d'un surveillant. Seulement, il n'était pas question de me laisser faire.

- Hé ! Ça va aller ce genre de provocations ! Tu pourrais me poser la question avant de m'accuser de la sorte ! Pour ta gouverne, sache que je ne t'ai pas pris en photo ! Et si tu veux une preuve...

Je tendis alors l'appareil photo devant lui.

- … tu n'as qu'à vérifier !

Je croisai mes bras. Dire que j'aspirais à passer une fin d'après-midi tranquille après avoir étudié, et voilà que je me disputais avec un autre élève. J'espérais sincèrement que cette altercation allait vite se terminer.
Il me prit l'appareil des mains et regarda si son cliché ne s'y trouvait pas. Le silence revenu, le bruit du vent me calma jusqu'à détendre mes sourcils qui s'étaient froncés. J'étais en train de me dire que, même si je n'avais rien fait de mal, ce qu'il a cru que j'avais fait fut réellement mon intention au début. Ce n'était sûrement pas à moi de m'excuser en premier cependant, les mots sortirent tout seul :


- Je ne cautionne pas tes précédentes menaces mais... tout à l'heure, j'avais vraiment l'intention de te prendre en photo. Je me suis ravisée évidemment. Agir ainsi sans le consentement de la personne, ça ne se fait pas donc,... je m'excuse d'y avoir pensé.

La scène où je l'avais vu assis dos à l'arbre et les cheveux au vent me revint en tête. C'était dommage d'avoir loupé un cliché aussi joli mais bon... Je n'en avais pas le droit.


---------------------------------






Je m'exprime en #990099


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 28/05/2017

■ Mes points : 85

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-12
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Nobuo Inu
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Une dernière photo pour la route  Lun 11 Sep 2017 - 15:41

La colère avait révélé en moi un Nobuo que je ne connaissais pas ou que je cherchais à dissimuler. Mais quoi qu’il en soit, ce qui est fait ne pouvait être défait, je venais de parler de façon agressive à cette jeune fille qui n’avait rien demandé et je devais m'excuser. Mon regard plongé dans le sien je commence à redevenir moi-même et me calmer. Je réalise lentement ce qui vient de se passer et que je l’avais peut-être effrayée. Sa voix et ses paroles me font comprendre à quel point j’ai été trop loin, la colère se discerne facilement dans sa voix et dans son attitude :

- Hé ! Ça va aller ce genre de provocations ! Tu pourrais me poser la question avant de m'accuser de la sorte ! Pour ta gouverne, sache que je ne t'ai pas pris en photo ! Et si tu veux une preuve...

Je prends l’appareil entre mes mains et commence à toucher un peu tous les boutons. Les photos du parc défilent les unes après les autres, elle était vraiment innocente, je n'apparaissais sur aucune photo. La culpabilité s’empare de moi à grande vitesse. A vrai dire j’ai tellement honte de moi que j’aimerai me cacher dans un coin…

- Je ne cautionne pas tes précédentes menaces mais... tout à l'heure, j'avais vraiment l'intention de te prendre en photo. Je me suis ravisée évidemment. Agir ainsi sans le consentement de la personne, ça ne se fait pas donc,... je m'excuse d'y avoir pensé.

Ses paroles me surprennent, elle devrait plutôt m’en vouloir, me mettre une baffe et partir. Mais non, elle préfère s’excuser. Je suis un peu perdu et je reste un instant la bouche ouverte à l’observer. Elle doit vraiment être une fille gentille pour agir de la sorte. Et puis en y réfléchissant elle n'avait pas eu peur de mes menaces, elle semblait vraiment courageuse. De plus, maintenant que la colère a disparu je me rends compte qu’elle est vraiment mignonne et attirante. Tout cela fini par me faire oublier ma fierté japonaise mal placé et d’une voix gênée je lui réponds, me grattant derrière la tête :

-C’est plutôt à moi de m’excuser, tu n’as aucune raison de le faire, tu n’as rien fait de mal. J’ai vraiment passé une journée de merde et c’est tombé sur toi. J’aurais vraiment préféré que rien de tout ça ne se soit passé… Je n’aurais pas dû réagir comme ça, je ne sais pas ce qui m’a pris. J’ai déjà dessiné quelqu’un sans sa permission, pourquoi on n’aurait pas le droit de me prendre en photo après tout…. Si je peux faire quelque chose pour me faire pardonner n’hésite pas à me le dire.

Je plonge mon regard dans le sien comme pour chercher le pardon. Son regard bleu me réchauffe le coeur, il me fait complètement oublier la température fraîche de l'hiver et me donne envie de ne plus être un idiot violent aux cheveux rouges à ses yeux. D’une voix douce je murmure :

-Je suis vraiment désolé... Si tu veux te venger tu peux me frapper si tu veux, je me laisserai faire. J'ai agit comme un idiot.

Si avec tout ça elle ne comprend pas que je suis sincère, je ne vois pas ce que je pourrais faire d’autre. J'en fait peut-être même trop, mais je veux qu'elle découvre le vrai Nobuo. Cherchant à détendre l'ambiance je lui rend son appareil et lance en riant :

-A dire vrai, j'aurais bien aimé que tu m'ais pris en photo, tu es douée

---------------------------------

Ce mâle aux cheveux rouge parle en japonnais (3333cc) et en anglais (ff3300)

Merci meyu câlin


Dernière édition par Nobuo Inu le Lun 18 Sep 2017 - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1444
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 113

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Une dernière photo pour la route  Mar 12 Sep 2017 - 0:51


Et ben quoi, il était devenu muet ? Enfin, c'est vrai que mes excuses, qu'il ne pensait certainement pas entendre, devaient l'avoir surpris. Vu le comportement qu'il avait eu à mon encontre, je m'attendais à ce qu'il me dise pardon d'un ton sec et qu'il s'en aille sans demander son reste mais au lieu de ça, son visage se détendit. Mes mots l'avaient scotché on dirait. Il semblait chercher les siens. Ce changement sur son visage était assez drôle ; passer de la colère à... je ne sais pas moi... de la gêne ? Cela était plutôt amusant à voir. Il se mit à se gratter l'arrière du crâne.


- C’est plutôt à moi de m’excuser, tu n’as aucune raison de le faire, tu n’as rien fait de mal. J’ai vraiment passé une journée de merde et c’est tombé sur toi.

En gros, j'étais tombé au mauvais endroit au mauvais moment. C'était tout moi ça. Quoiqu'il en soit, j'étais contente d'entendre ses excuses.

- J’aurais vraiment préféré que rien de tout ça ne se soit passé… Je n’aurais pas dû réagir comme ça, je ne sais pas ce qui m’a pris. J’ai déjà dessiné quelqu’un sans sa permission, pourquoi on n’aurait pas le droit de me prendre en photo après tout…. Si je peux faire quelque chose pour me faire pardonner n’hésite pas à me le dire.

Oulà... C'était une belle couche qu'il avait rajoutée. Je cru qu'il cherchait presque à me trouver des circonstances atténuantes. Il n'avait pas besoin d'aller aussi loin ! On s'était excusés l'un envers l'autre après tout. L'histoire était réglée. Pas pour lui apparemment. D'ailleurs, il me dit de manière plus calme :

- Je suis vraiment désolé... Si tu veux te venger tu peux me frapper si tu veux, je me laisserai faire. J'ai agit comme un idiot.

Haa ? Je déliai mes bras sous la surprise. Il s'était donné un coup avec mon appareil sans que je m'en aperçoive ou quoi ? Il ne manquait plus qu'il se mette à genoux par terre et là on avait la totale.

- Mais enfin ! Je n'ai pas envie de te frapper ! J'ai bien compris que tu étais désolé, pas besoin d'en faire autant.

En vérité, cela me gênait un peu. Ne sachant si ce fut à cause de cela ou du fait que son regard sur moi me paraissait intense néanmoins, je détournai la tête avec une teinte légèrement rosée sur les joues. Plus les minutes passaient et plus je trouvais cela risible. Tout ça pour une photo volée, qui ne l'avait même pas été en plus.

- A dire vrai, j'aurais bien aimé que tu m'aies pris en photo, tu es douée.

Me dit-il en me rendant mon appareil photo. Accompagné d'un petit rire. C'était la première fois, lors de ma rencontre avec une nouvelle personne, que je voyais autant d'expression sur un visage en un laps de temps si court. J'étais étonnée et également – même si cela m'étonnait encore plus – attirée par cet aspect. L'agacement avait laissé place à cette envie de mieux connaître ce jeune homme en face de moi. Cet après-midi que je pensais perdu pourrait bien se transformer en quelque chose de positif.

- Puisque tu sembles le penser, et je t'en remercie, pourquoi ne pas vraiment devenir mon modèle cette fois ?

Oui j'en profitais, et alors ? Il faut savoir attraper les opportunités lorsqu'elles s'offrent à nous.


---------------------------------






Je m'exprime en #990099


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 28/05/2017

■ Mes points : 85

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-12
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Nobuo Inu
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Une dernière photo pour la route  Mar 12 Sep 2017 - 12:43

Elle semble avoir écouté avec attention mes excuses. Mais ma dernière réplique avec la possibilité qu’elle me frappe semble la faire réagir. Elle semble gênée ou en colère je ne sais pas trop. J’ai peut-être été un peu trop loin dans mes excuses, mais je ne voulais surtout pas qu’elle garde de moi une image de mauvais garçon dans sa tête. Je dois avouer que je suis heureux qu’elle refuse de me frapper, ce n'est jamais agréable de recevoir un coup. Je la vois détourner le regard, ses joues sont légèrement roses, peut-être dû au froid ou à mon regard de braise. Mais j’ai du mal à imaginer mon regard la déstabiliser à ce point.

Lui indiquer que j’aurais aimé qu’elle me prenne en photo était sincère, j’aime bien le rendu de ses photos. Je me rends compte qu’en quelques minutes je suis passé de colérique, gêné à heureux, serai-je devenu lunatique ? Je ne pense pas, c’est peut-être cette fille qui me fait devenir comme ça, mais je ne la connais même pas.

-Puisque tu sembles le penser, et je t'en remercie, pourquoi ne pas vraiment devenir mon modèle cette fois ?


Je suis surpris de sa réponse, je ne m’attendais pas à ce qu’elle me propose de poser sur ses photos. Je pensais qu’elle me remercierait, rien de plus et qu'elle partirait. Rien ne l'oblige à rester ici avec un homme qui à été odieux avec elle sans raison. Mais je me laisse prendre au jeu et laisse échapper avec un grand sourire :

-Avec plaisir. Mais je n’ai jamais fait ça auparavant alors il faudra me pardonner mes erreurs de modèle débutant. Quelque chose comme ça, c'est bon ?

Pendant que je parlais je me suis éloignée d’elle pour me poser debout, dos contre un arbre, les bras croisés, détournant le regard pour observer au loin. A vrai dire, poser ainsi est plutôt gênant, je ne sais pas à quoi m'attendre et je ne pense pas avoir un talent pour cela. C'était comme si, maintenant que je pose, la réalité me rattrape avec toutes les conséquences possible. J'ai cherché à être naturel, même si une légère crispation pouvait se lire sur mon visage. La situation est étrange, bien que je me sois excuser et elle aussi, j'ai encore en moi un peu de colère dû à ma journée. Je n'arrive pas à être complètement à fond dans le jeu de l'apprenti modèle photo, une idée noire trotte dans ma tête. Ne pouvant accorder pleinement ma confiance en quelques instant à quelqu'un, je me tourne vers elle et lui indique droit dans les yeux :

-Tu garderas pour toi les photo hein. Pas question qu'elles fassent le tour de l'école... Sinon je me vengerai !


Le vent froid de l’hiver souffle, il vient me décoiffer et me faire frissonner, comme pour ponctuer ma phrase et souligner la méfiance que j'ai encore envers elle. Je n'ai pas vraiment de sourire affiché sur mes lèvres, imaginant toute l'école propager des rumeurs en observant les photos qu'elle pourrait prendre. Je secoue la tête comme pour chasser les mauvaises idées, il faut que j'apprenne à la connaître avant de la juger et de la mettre dans le même panier que tous les élèves.

---------------------------------

Ce mâle aux cheveux rouge parle en japonnais (3333cc) et en anglais (ff3300)

Merci meyu câlin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1444
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 113

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Une dernière photo pour la route  Ven 15 Sep 2017 - 19:36


À dire vrai, je lui avais fait cette proposition un peu à la hâte. Elle était apparue d'un coup dans mon esprit et je n'y avais pas réfléchi plus amplement que je l'avais déjà formulé oralement. Quand je vis son air dubitatif, je me traitai d'idiote en me demandant bien ce à quoi j'avais bien pu penser. Néanmoins, ces précédentes paroles m'avaient semblées ouvrir une petite brèche quant à la possible réalisation de ma requête. Croyez-vous que je me prends trop la tête sur ce genre de chose ?


- Avec plaisir. Mais je n’ai jamais fait ça auparavant alors il faudra me pardonner mes erreurs de modèle débutant.

Oh ! Et bien oui, j'avais trop cogité inutilement. J'étais contente de pouvoir m'entraîner à faire quelque chose de nouveau.

- Quelque chose comme ça, c'est bon ?

Dit-il en s'adossant à un arbre, les bras croisés et le regard tourné vers un point inconnu.

- Oui, c'est bien comme ça.

C'était une pose des plus classiques cependant, ni lui ni moi n'étions des professionnels. De plus, je ne cherchais pas à le voir prendre des poses spéciales. Tout ce que je souhaitais, c'était m'entraîner à photographier des gens.

Je me rapprochai donc un peu et commençai à appuyer sur le bouton d'enclenchement de l'appareil photo en changeant d'angle de temps à temps. Cette situation pouvait sembler étrange mais, bien que je le pensais aussi, je la trouvais également amusante.


- Tu garderas pour toi les photos hein. Pas question qu'elles fassent le tour de l'école... Sinon je me vengerai !

J'avais appuyé sur le bouton sans me rendre compte qu'il avait tourné la tête. Crotte ! Si ça se trouve, la photo était fichue.. Ce n'était pas très grave mais quand même.

- Évidemment, quelle question ! Tu n'as pas besoin de me refaire le coup des menaces, c'était bien mon inten... tion...

Pendant que je lui répondais, j'avais affiché la dernière photo prise. Et moi qui croyais qu'elle serait ratée.., je fus étonnée du rendu, dans le bon sens du terme. Même si certains endroits étaient flous, j'avais devant les yeux le cliché d'un jeune homme irrité voire en colère. Étant donné que ce n'était pas du tout prévu, c'était surprenant comme résultat. Par contre, j'avais maintenant  la sensation qu'ils étaient deux à me fixer du coup, je baissai un instant mon appareil.

- Bref ! Tu n'as pas à t"inquiéter pour ça. Sur ce, je continue.

Plusieurs minutes s'écoulèrent ainsi jusqu'à ce que je m'arrête et pose mon pouce et mon index sur mon menton.

- Mmmh.... Quelles autres poses pourrait-on essayer ?

Je voulais varier mais je ne parvenais pas à songer à quoique ce soit en particulier.


---------------------------------






Je m'exprime en #990099


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 28/05/2017

■ Mes points : 85

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-12
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Nobuo Inu
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Une dernière photo pour la route  Lun 18 Sep 2017 - 17:41

Je me laisse prendre en photo, c’est vraiment bizarre comme sensation. Je la vois appuyer sur le déclencheur, j’espère qu’elle est aussi douée pour les portraits que pour les paysages. Je suis content que la pose que j'ai choisi lui plaise, au moins je ne passe pas trop pour un débile. Mais la méfiance revient et je cherche à vérifier qu’elle gardera bien les photos pour elle avec une légère pointe de colère. Elle me rassure aussitôt :

- Évidemment, quelle question ! Tu n'as pas besoin de me refaire le coup des menaces, c'était bien mon inten... tion...

Elle regarde son appareil en me répondant. Bon, c’est vrai que je suis allé un peu loin avec ma sorte de chantage, mais je suis sur mes gardes depuis ce matin. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que c’est la photo qui a créé l'hésitation sur la fin de sa phrase. Mais la gentillesse et la confiance en elle que je perçois dans sa voix commencent à me faire oublier pour de bon ma colère. Je vais peut-être pouvoir m’investir un peu plus dans le rôle de modèle. Et puis il y a quelque chose qui me plait chez elle, elle n’a pas peur de moi, ça ne la dérange pas de me dire ce qu’elle pense.

- Bref ! Tu n'as pas à t’inquiéter pour ça. Sur ce, je continue.

Je lui demanderai à voir les photos plus tard, pour le moment je vais la laisser me photographier. Je garde la pose pendant quelques minutes, variant de temps à autre la direction de mon regard, la position de mes bras, rester immobile pendant plusieurs minutes n’est pas vraiment mon fort. Ce fut le moment de changer de pose, heureusement pour moi, je commence à en avoir assez d’être adossé contre cet arbre. Je fais le tour de l’arbre et ne laisse passer que ma tête de derrière celui-ci et lui demande après quelques secondes dans la position :

-Que dirais-tu d’une pose comme ça ? Ou sinon j’ai une autre idée, je pourrais m’accroupir, tu pourrais avoir de jolis effets avec les rayons de soleil qui passent entre les feuilles des arbres.

Je m’approche d’elle et me mets en position. Je suis plus petit qu’elle dans cette position, c’est plutôt étrange de la découvrir en contre plonger. Mes joues deviennent légèrement roses, peut-être à cause du froid ou de la gêne je n’en sais rien. Elle semble plus impressionante et plus grande, cela lui donne un petit truc en plus. Comme quoi voir quelqu’un sous un autre angle peut lui révéler certains charmes. Je plonge mon regard dans le sien, être ainsi est vraiment étrange, j’ai l’impression de lui montrer beaucoup de mes faiblesses. Mais je m'amuse beaucoup à jouer au modèle et devient un peu plus bavard.

-Ça te va comme position, j'ai la classe comme ça ? Quand on aura fini, tu me montreras les photos, je me demande bien ce que ça peut donner. Ça fait longtemps que tu fais de la photo ?

Je profite du temps passé à poser pour faire connaissance avec elle. Après tout, on n’allait pas rester silencieux pendant toute la séance photo. Sans réfléchir je lui indique :

-Je n'ai jamais fait de photo, ça te dirai de m'apprendre un jour ?

En y réfléchissant, je me rends compte que je n'avais jamais tenu d'appareil photo entre mes mains en dehors d'appareil jetable lors de voyages scolaires et la curiosité me donne envie de découvrir. Mes parents n'ont jamais eu beaucoup d'argent et n'ont jamais eu besoin de s'en acheter un. Il faut le dire, ce n'est pas l'objectif basse résolution de mon vieux téléphone portable qui va me permettre de goûter à la joie de la photographie.

---------------------------------

Ce mâle aux cheveux rouge parle en japonnais (3333cc) et en anglais (ff3300)

Merci meyu câlin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1444
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 113

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Une dernière photo pour la route  Mar 19 Sep 2017 - 1:58


Maintenant que je m'essayais à cet exercice, j'eus une admiration soudaine pour tous ces photographes qui savaient parfaitement gérer leurs shootings ; quelles poses donner à leurs modèles, l'intensité des lumières.., bref tout ce qui pouvait rendre un cliché magnifique. Plus jeune, je croyais que c'était un métier facile où il suffisait simplement d'appuyer sur un bouton pour ensuite imprimer le travail. Néanmoins, j'avais eu tout faut.
En parlant de poses, mon camarade en changea et se mit derrière l'arbre. C'était plutôt amusant de ne voir que sa tête dépasser du tronc.


- Que dirais-tu d’une pose comme ça ? Ou sinon j’ai une autre idée, je pourrais m’accroupir, tu pourrais avoir de jolis effets avec les rayons de soleil qui passent entre les feuilles des arbres.

Joignant le geste à la parole, il se rapprocha de moi et s'accroupit de façon à ce que cela soit plus photogénique. Ah oui, cela pourrait être pas mal. Tiens ? Il se met à me fixer, un peu comme tout à l'heure. C'est un tic ? Ou alors il tente de me sonder pour savoir quelle genre de personne je suis et ainsi éviter d'apprendre que je lui ai peut-être menti en disant que je ne divulguerais aucunes de ses photos. En tout cas, j'espère qu'il ne comptait pas le faire à chaque fois qu'il se tournerait vers moi parce que je commençais déjà à me sentir mal à l'aise. Je secouai la tête pour reprendre contenance.

- Ça te va comme position, j'ai la classe comme ça ? Quand on aura fini, tu me montreras les photos, je me demande bien ce que ça peut donner.

- Oui, ça me va. La classe ? Euh.., je dirais que tu la garderas si tu arrives à ne pas finir par terre.

Parce que vu comment il était positionné, un coup de vent ou une petite crampe et hop, un aller simple vers l'herbe du parc.

- D'accord pour te montrer les photos. Comme ça, tu pourras me dire s'il y en a certaines que tu souhaites que j'efface.

Cela pouvait arriver après tout.

Pour en revenir à notre shooting improvisé, je pensai que de le prendre en mode plongée ne serait pas très joli. Je décidai donc de m'accroupir également de façon à le prendre en photo avec un angle 3/4.


- Ça fait longtemps que tu fais de la photo ?

- Oh non, pas tant que ça. Enfin, pas comme ça tout du moins. J'aime bien prendre des photos quand l'envie me prends et c'est pour découvrir la discipline plus en profondeur que je me suis inscrite aux cours de Photographie.

Je ne lui révélai pas que je lui étais reconnaissante d'avoir lancé la conversation. C'était agréable de le voir prendre ses aises – cela changeait de sa colère de tout à l'heure – et puis, nous pouvions ainsi faire plus ample connaissance.

- Je n'ai jamais fait de photo, ça te dirai de m'apprendre un jour ?

What ? C'était quoi cette question ? Attends.., il n'avait jamais fait de photos ? Cela semblait ahurissant cependant, il ne fallait pas juger. Après tout, je ne savais rien de sa vie.

- Et bien... Oui si tu veux, pourquoi pas.

Étant un peu plus à l'aise qu'au début, je finis par m'allonger par terre afin de le prendre en contre-plongée. Il avait eu raison ; avec la lumière traversant les branches des arbres, cela rendait très bien. Comme il l'avait si bien dit, il avait la classe... Oh mon dieu ! J'ai pensé ça ? Ouah... Mes joues devinrent roses de gêne. Je voulais me frapper moi-même. Allons Haru ! Tu as le droit de trouver un garçon classe enfin ! Oh god... Cela doit faire trop longtemps que je n'ai pas discuté avec un représentant de la gente masculine, je raconte n'importe quoi. Changeons de sujet, vite !

- Au fait ! Je ne t'ai pas demandé ton nom. Moi c'est Haru Kawai, je suis étudiante en section Littéraire. Et toi ?


---------------------------------






Je m'exprime en #990099


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 28/05/2017

■ Mes points : 85

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-12
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Nobuo Inu
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Une dernière photo pour la route  Mar 19 Sep 2017 - 18:41

Je suis bien content d’apprendre que ma nouvelle pose accroupie lui plaise. Au moins je n’aurais pas à me torturer l’esprit pour en trouver une autre. Même si d’après ce que j’ai vu dans les films ou reportage c’est plutôt le photographe qui impose la position du modèle et pas l’inverse. Mais ce n’est pas grave il n’y a rien de bien normal depuis notre rencontre.

Je note dans sa phrase qu’elle indique que je garderai ma classe si j’arrive à ne pas finir par terre, ce qui veut dire que j’ai un peu de classe quand même. C’est un peu idiot, mais cela me donne un peu plus de confiance en moi, qui aurait pu croire que cette jeune femme puisse me faire un tel effet. Je ne suis pas seulement un rebelle effrayant, je peux avoir la classe ! Et puis cela a créé en moi une espèce de défi, celui de rester en position.

- D'accord pour te montrer les photos. Comme ça, tu pourras me dire s'il y en a certaines que tu souhaites que j'efface.

C’est vraiment sympa de sa part, je vais pouvoir voir le fruit de son travail. Et puis même si je n’ai pas l’intention de lui faire effacer des photos, j’aime la possibilité de pouvoir en supprimer une qui ne me plait pas du tout. Mais je ne vois pas pour quelle raison je pourrai vouloir qu’elle supprime un de ses clichés. Après tout faire supprimer une photo c’est un peu comme si on me demandait de déchirer un de mes croquis et ça ne me plairait pas.

La conversation commence à prendre forme et je découvre son attrait pour la photographie. Elle est plutôt novice et ne semble pas vouloir en faire son métier, c’est juste une passion. Je suis plutôt surpris d’entendre parler d’inscription à un cours de photographie. Au lycée tous les cours sont imposés, nous n’avons pas le choix. J’en déduis qu’elle est surement à l’université.

J'aimerai bien découvrir la photographie et sa réponse positive pour me l'apprendre me fait lâcher un grand sourire et un petit sursaut de joie menace de me faire perdre l'équilibre. Heureusement pour moi mes réflexes m'ont permis d'éviter de justesse de dévoiler ma maladresse. Je me remets en position.

Elle s'allonge devant moi pour me prendre en contre plongé. J'aime bien l'idée et ai hâte de voir le rendu. Je la regarde faire, elle tourne son appareil, cherche le bon angle… tout à l'air si amusant et compliqué à la fois, dans le dessin c'est moi qui ajoute les traits de lumière que je veux contrairement à elle. Je remarque que je cherche régulièrement à plonger mon regard dans le sien. Quand avais-je pris cette habitude de dragueur ? Je ne sais pas, mais il fallait que j'arrête. Je choisis donc de regarder ailleurs, mes yeux descendent le long du visage de la jeune étudiante. Celui-ci est plutôt rougissant, j'espère qu'elle n'est pas en train d'attraper froid. J'observe ses lèvres qui ont l'air plutôt douces et attrayante alors qu'elle se présente :

- Au fait ! Je ne t'ai pas demandé ton nom. Moi c'est Haru Kawai, je suis étudiante en section Littéraire. Et toi ?

Haru, c’est vraiment joli comme prénom. Mon regard se détache de ses lèvres, un peu à contre cœur… Je me donne une gifle intérieure, il fallait que j’arrête d’être un bourreau des cœurs et cesser de laisser libre cours à mes hormones. Je lui réponds d’une voix joviale, libéré de toute colère :

-Enchanté de te rencontrer, moi c’est Nobuo Inu, 5e année et fan de dessin. C’est quoi ton domaine de prédilection en littérature, la lecture ou l’écriture ?


Je continue de descendre mon regard pour découvrir le corps de la jeune femme allongée devant moi tout en découvrant la personnalité de celle-ci grâce à notre discussion. Avec cette vue plongeante je peux deviner la courbure de ses seins malgré son pull. Cette distraction de quelques secondes suffit à me faire perdre l’équilibre et je tombe en avant sur la pauvre Haru qui était surement en train de faire une photo et ne s’attendait pas à m’avoir à quelques centimètres de son visage.

J’ai mis mes mains en avant pour amortir ma chute mais mon visage arrive non loin de celui de la jolie jeune femme. Au moins je ne suis pas tombé de tout mon poids sur elle. Je me redresse aussitôt. Mon visage est devenu aussi rouge que mes cheveux et je bégaye un peu en m’excusant :

-Je… je suis désolé Haru-sempai. Désolé de t’être tombé dessus… Je suis vraiment trop maladroit…

Je suis gêné mais je ne peux m’empêcher de rires de ma maladresse. Peut-être qu’un jour je réussirai à corriger ce problème. Mais en attendant, rien de mal n’était arrivé à cause de celle-ci et il vaut mieux en rire qu’en pleurer non ? Je laisse échapper quelques mots entre deux rires sans réfléchir :

-Moi qui pensais être cool et classe… je vais devoir trouver un autre moyen de te le prouver. Cette pose ne devait pas être faite pour moi.

Je lui souris en me grattant l’arrière du crâne. Je m’allonge à côté d’elle et joue avec les brins d’herbes froids entre mes doigts. Au moins dans cette position je n’allais pas tomber et me ridiculiser.

---------------------------------

Ce mâle aux cheveux rouge parle en japonnais (3333cc) et en anglais (ff3300)

Merci meyu câlin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Une dernière photo pour la route  

Revenir en haut Aller en bas
 
Une dernière photo pour la route
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: Le parc-
Sauter vers: