Partagez | 
 

 Hello darkness my old friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 2772
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Hello darkness my old friend  Jeu 9 Nov 2017 - 16:03







Hello darkness my old friend

Ce rp prends place pendant les vacances de Tessa à Londres pour son anniversaire commun avec son frère William.

"Ce n'est pas que je n'aime pas aller faire les boutiques avec toi mais pourquoi tu as voulu que je m'habille comme pour un enterrement?"

"Mais non, c'est très sobre et très classe." réponds Will à ma question posée d'un air suspicieux.

Nous sommes en voiture pour une direction inconnue après une sortie shopping et coiffeur ce matin. Il a insisté pour que je porte une des nouvelles robes qu'il m'a offert avant de quitter le centre commercial.

"Oui mais à la place de faire du shopping, tu n'aurais pas dû être à la maison pour préparer tout pour ce soir?" je lui demande en pensant à la soirée qui va avoir lieu le soir même pour notre anniversaire.

"C'est pour ça que sont fait les party-planner Tess."

"Mais tu les as laissé accès à la maison sans qu'on soit là? Tu n'as pas peur qu'on nous vole des choses? Ce n'est pas très malin."

Sur cette question, il rit et réponds:

"Oui et non, ne t'inquiète pas, c'est la société de Mary qui s'en occupe, elle est à la maison en ce moment même pour tout superviser."

"Mary…" dis-je en réfléchissant à qui c'est. L'illumination ne tarde pas à arrivé. "La Mary? Comme Mary, ta soi-disant meilleure amie?"

Là, il reprends un ton sérieux:

"Cette Mary là oui. Et ce n'est pas soi-disant."

Je lui sers un sourire ironique et réplique:

"Tu sais qu'elle a le béguin pour toi depuis des années hein?"

"Quiet! Je ne veux pas trop en parler… d'ailleurs, en parlant de béguin, on parle des gens que tu as invité? Comme Jamie?"

Là, c'est moi qui fait la moue:

"Les gens que tu as invité plutôt! Je te rappelle que c'est toi qui a voulu invité certaines personnes de mon ancien lycée."

Il rit de nouveau:

"Je pensais que ça te ferais plaisir de revoir tes anciens amis."

A ça, je ne sais pas quoi répondre. Mes anciens amis hein? Depuis que je suis au Japon, je n'ai pas vraiment garder contact avec la plupart d'entres eux. Surtout pas Jamie.

"Si je me rappelle bien, c'était toi qui l'avait envoyé baladé."

"Oh shut up"

Je grommelle en regardant la forêt qui défile par la fenêtre. Jamie, c'est le mec que je connais depuis une éternité. Avec ses hormones, ce sont développé d'autres sentiments à mon égard et malheureusement, ce n'était pas mon cas. C'était chouette de passé du temps avec lui mais voilà, il n'y a jamais eu autres choses que de l'amitié. Et puis, je ne saurais jamais ce que ça aurait pu donner vu qu'on a déménagé au Japon peu de temps après sa déclaration.
La voiture redevient silencieuse et un détail dans le paysage me fait me redresser.

"Cette route… dis moi que ce n'est pas vrai?"

Will prend un air coupable et me dit d'un air désolé:

"Sorry… j'étais un peu obligé de t'emmener avec moi, c'est juste un dîner rapide."

Une colère noire commence à monter en moi.

"Quoi?! Ils t'ont mis un couteau sous la gorge?"

"Non Tessa, si je n'y vais pas aujourd'hui, ils vont suspendre mes fonds. Je ne peux pas me le permettre."

"Mais c'est quoi ce chantage malsain? Tu étais obligé de m'emmener avec toi?"

Toujours avec son air désolé, il me répond:

"Ils l'ont demandé…"

"F*CK"

J'ai envie de fuir mais je ne peux pas. Il m'a piégé et je suis obligée d'y aller. A partir de chez eux, il est impossible de trouver un transport pour retourner à la maison. Comme je n'ai pas encore mon permis de conduire, je ne peux pas prendre la voiture. Et puis, même si il m'a fait un sale coup, je ne peux pas l'abandonné seul là-bas. Oh et puis pourquoi pas ? me souffle le côté mauvais de mon cerveau. Parce que ce n'est pas lui qui va être mal reçu. Surtout après ce qu'il s'est passé il y a presque un an au Japon. Depuis, je n'avais plus de nouvelles et je ne m'en portait pas plus mal.

"Je suis vraiment désolé Tessa, j'espère que tu ne m'en veux pas trop. Cela m'embêterait que mon unique sœur m'en veuille à vie. Il faut que tu comprennes que c'est vraiment la dèche pour le moment à la seconde galerie d'art, elle a beaucoup moins de succès que la première. Qui dit peu de visite, dit peu d'argent qui rentre et j'ai du mal à payer le loyer des bâtiments."

J'aimerais tellement dire que je lui en veux mais c'est à eux que j'en veux pour l'obliger à faire ça. Je grommelle intérieurement et de longues minutes passent le temps que j'évacue ma colère.

"Tess?"

"Quoi?"

"Tu vas me bouder ou quoi?"

Je soupire et dis d'un ton neutre:

"Non Will, aujourd'hui est censé être notre jour. Je n'ai pas envie de la gâcher en te criant dessus et bouder tout le reste de la journée."

Un coup d'œil dans sa direction et je peux dire qu'il a l'air vraiment soulagé. Ce qui me rends encore plus écœurée par la petite manipulation de mes grands-parents. A peine quelques secondes plus tard, on arrive devant le grand portail qui entoure la maison. Un mot au gardien à l'entrée et la voiture entre dans la propriété. Will gare la voiture devant l'entrée et soupire.

"Alors sœurette, prête?"

Codage par Libella sur Graphiorum


---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 2772
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: Hello darkness my old friend  Ven 10 Nov 2017 - 10:11







Hello darkness my old friend

L'accueil était froid quand on est arrivé, il y a cinq minutes. Ma grand-mère doit encore se rappeler du « bitch » que je lui ai balancé la dernière fois qu'on s'est vue. Pour l'instant, je n'ai pas eu de commentaires. D'ailleurs, ils ne m'ont presque pas adresser la parole. L'attention est fixé sur le petit-fils préféré si doué dans tout ce qu'il fait. Ce qui me va parfaitement. Je m'attends quand même à la tempête bientôt. Pourquoi ils auraient exigé que je vienne sinon ?
En tout cas, pour le moment, on est en train de manger l'entrée. Comme c'est censé être un repas rapide, on a sauté l'apéritif. Si vous voulez mon avis, on aurait pu se dispenser d'entrée également mais bon...

Peu de temps après qu'ils aient fini d'interroger Will, mon grand-père se tourne vers moi.

« Alors Tessa, tu as été acceptée dans quelle université ? Ton père a été très vague la dernière fois qu'on s'est parlé. »

J'avale difficilement ma bouchée et répond :

« Pas très loin, j'ai été acceptée à l'université de Kobe qui est située sur le même campus que mon lycée... Ils ont un bon programme d'art plastique. J'ai aussi choisi des cours de langues vivantes. »

Là, c'est la sorcière de répondre d'un ton moqueur:

« Langues vivantes ? Sérieusement ? Tu as déjà du mal à parler anglais et japonais, alors pourquoi essayer d'en apprendre d'autres ? »

Heureusement que je n'ai pas repris une bouchée parce que je crois que je me serais étouffée avec à cette remarque. Qu'est-ce que je dois répondre à ça sérieux ?
Will vient à mon secours en répondant à ma place :

« Tessa parle très bien les deux langues. Si ça peut lui permettre de pouvoir faire professeur de langue pour les enfants en difficulté, pourquoi pas ? »

Mon grand-père coupe l'herbe sous le pied à sa femme en répondant :

« Je suis assez d'accord, tu pourras comprendre mieux que n'importe qui les difficultés que ça implique et les aidé au besoin »

What ? Ça alors, j'hallucine, serais-ce un compliment ?  Mon incrédulité passe très vite au moment où la sorcière reprends la parole :

« Mais pourquoi l'art plastique ? Je pense que tu perds ton temps avec si peu de talent, il est certain que tu ne réussiras pas dans cette branche. »

Mes poings se serrent sous la table et le serveur coupe toute possibilité de réponse en arrivant pour prendre les plats vides. Will ne trouve rien à répliquer et moi non plus. Je suis tellement en colère que je crois que je risque d'exploser d'un moment à l'autre. Le plat principal arrive et un grand silence s'installe. Seulement interrompu par le bruit des couverts. Je n'ose même pas regarder dans la direction de ma grand-mère de peur d'exploser comme la dernière fois.
Après ce qui semble une éternité, mon grand-père dit :

« Je suppose que tu dois te demander pourquoi on a demandé à ce que tu viennes également avec William. Et bien, comme tu es toujours célibataire et que tu approches de la vingtaine, nous avons trouvé quelques jeunes hommes qui pourrait te convenir pour un éventuel mariage. »

MAIS WHAT THE HELL ? Je tousse en avalant de travers la gorgée d'eau que je viens de boire. Will bouge un peu sa chaise pour tapoter mon dos pour m'aider à me rependre. Il a l'air consterné :

« Dites moi que c'est une mauvaise blague ? »

Monsieur Yorke senior réponds tout à fait sérieux :

« Non, je ne l'aurais pas dit si c'était une blague. Nous voulons que notre unique petite-fille soit convenablement mariée afin de ne manquer de rien à l'avenir. »

Les larmes aux yeux d'avoir failli me noyer, je suis à court de mot. Je n'arrive pas à y croire. On est dans un mauvais film des années 40 là.

« Les mariages arrangés sont passé de mode depuis longtemps, vous ne pouvez pas l'obligé à faire ça. Est-ce que nos parents sont au courant au moins ? » demande mon frère.

« Non, votre père a très mal vécu ce moment-là mais c'est l'unique homme héritier de notre famille, alors nous lui avons laisser le choix. Si tu ne trouves personne d'ici quelques années, nous allons devoir arrangé la même chose que pour ta sœur. Il est inconcevable qu'un jeune homme de ton âge ne soit pas cassé depuis plusieurs années. »

Avec cette dernière phrase, je ne suis plus la seule scandalisée et en colère.

« Que vous me fassiez du chantage pour l'argent, ok mais je ne vous laisserais jamais contrôler ma vie amoureuse ou mes sentiments. C'est pareil pour Tessa. »

« C'est une faveur qu'on lui fait bon sang ! Je ne tolérerais jamais d'avoir une raté dans la famille » dit Madame Yorke senior.

Je suis littéralement sans voix.

« Et bien, les ratés s'en vont dans ce cas. Viens Tess. »

Will m'agrippe par le bras et m’entraîne avec lui vers la sortie.

« Mais c'est pour votre bien et votre bonheur. » s'exclame mon grand-père.

Notre bien et notre bonheur hein ? Mon œil ouais. Quelques secondes plus tard, on est dans la voiture en direction de notre maison.

Codage par Libella sur Graphiorum


---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 2772
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: Hello darkness my old friend  Sam 11 Nov 2017 - 12:36







Hello darkness my old friend

Will est en colère et ça se voit à sa conduite sportive et à ses mains crispées sur le volant.

« Ralentis ou on va avoir un accident. »

Sur mes mots, il ralentit brutalement et se gare sur le bas côté de la route. Il sort de la voiture et commence à faire les cents pas. Comme je suis solidaire, je sors à mon tour et le regarde marcher de long en large.

« Dis quelque chose, ça devient stressant là. »

Pour le moment, je suis plus inquiète par son comportement que ce qu'il vient de se passer. J'ai un peu l'habitude de ce genre de traitement, même si ça fait toujours aussi mal, mais lui non. A vrai dire, cela me surprends qu'ils aient la même idée pour nous deux.

« Je n'en reviens pas ! Qu'ils menacent de suspendre leurs virements bancaires si je ne viens pas c'est une chose mais le coup de la liste des potentiels prétendants ? On est encore dans les années 20 ou quoi ? Pour nous deux en plus ? De quoi ils se mêlent sérieux ?! »

Je l'écoute sans rien répondre. Je dirais bien que c'est bien leur genre de faire ça. De vouloir contrôler nos vies et tout ce qui va avec. C'est bien une idée surannée qu'une femme ne peut pas s'en sortir sans un homme pour la supporter financièrement. Non mais franchement, ils veulent qu'on se fasse entretenir à vie ? C'est tellement ridicule comme idée...

« Je sais »

« Tu sais ? Comment tu fais pour ne pas réagir quand elle t'a critiquer ? Elle n'y connaît rien du tout, elle ne te connaît pas et ça ne l'intéresse même pas. » dit-il en s'arrêtant enfin en face de moi.

« Je ne sais pas quoi dire. » dis-je en baissant les yeux. Ça y est, c'est reparti comme l'année dernière, je sens que je suis sur le point de craquer et me transformer en fontaine.
Will doit le sentir aussi vu qu'il s'empresse de venir vers moi et de me prendre dans ses bras.

« Oh Tessa, ne pleure pas s'il te plaît, je suis désolé... Tu avais raison toute à l'heure, c'est notre journée, on ne devrait pas les laisser gâcher ça. »

Il a raison bien sûr, la journée a tellement bien commencé ce matin. C'est pour ça que je dois me ressaisir et ne pas me laisser débordée par la mélancolie.

« D'accord »

« Quoi ? »

Je recule de son étreinte et répète :

« D'accord, on devrait repartir, on doit encore se préparer pour ce soir. »

Il semble hésiter un moment puis hoche la tête. Quelques secondes plus tard, nous revoilà sur la route. L'ambiance est toujours awkward, en même temps difficile de faire autrement avec ce qu'on s'est pris dans la tête... mais je suis sûre qu'avec la fête de ce soir, ça sera vite oublier. En tout cas, je l'espère...


Codage par Libella sur Graphiorum


---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 2772
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: Hello darkness my old friend  Dim 12 Nov 2017 - 16:34







Hello darkness my old friend

Une dernière touche à ma coiffure et je suis prête à accueillir les invités. Je me suis bien sûr changée de la robe noir et morbide de toute à l'heure. Ce n'est pas une veillée funèbre après tout! 29 ans pour mon frère, 19 ans pour moi, ça doit se fêter dignement! Une dernière parole d'encouragement pour faire bonne figure et je descends dans le hall d'entrée. Personne n'est encore arrivé mais en tant que bon hôte, Will est déjà en bas. Il est encore plus classe que toute à l'heure je trouve. Même si il a laissé tomber la veste de costume et sa cravate qu'il avait pour dîner. Ça lui va mieux un style plus décontracté. Puis,  quand je vois Mary qui lui fait les yeux doux, je ne dois pas être la seule à le penser. Yerk. En tout cas, leur conversation ne doit pas être si intéressante que ça vu qu'à peine j'ai posé les pieds au rez-de-chaussée, il vient me rejoindre.

« Woh Sis ! Tu vas être la star de la soirée. Tu n'as pas honte de vouloir voler la vedette à ton frère ? »

« Pff me fait pas rire... C'est juste la robe qui fait ça. »

Mary, qui l'a suivi comme son ombre, ajoute :

« Mais il a parfaitement raison ! Tu vas faire tourner des têtes ! »

Je souris ironiquement :

« Alors, heureusement qu'on est à la maison hein. »

Ils n'ont pas le temps de répondre que la sonnerie de la porte retentit. Et c'est parti...

Une demi-heure plus tard, la grande salle à manger -réaménagée pour l'occasion- est remplie de pas mal de monde. Fidèle à lui-même William Yorke ne s'est pas fait prié pour inviter presque toutes les personnes qu'il connaît. Autant dire que j'en connais pas les trois quart. Je me dis qu'on a bien fait de fermer la plupart des pièces à clé pour éviter que tout ce beau monde se balade partout dans la maison. Surtout avec l'alcool qui commence à couler un peu à flot. Moi-même j'en suis à mon deuxième verre et il est à peine vingt heures... Pour le moment, je ne ressens pas trop les effets vu que je me suis bien servie au buffet. Bref...

La sonnerie sonne pour la éième fois et cette fois, c'est moi qui m'y colle. J'ouvre la porte en disant :

« Bienven... »

What ? Je suis bugée devant la personne qui se tient devant moi...

« Salut Tessa, ça fait un bail. »

Et comment...

« Salut Jamie... »

En deux ans, il a bien changé. La dernière fois que je l'ai vu, il faisait à peine ma taille. Maintenant, il me dépasse d'une bonne tête, je dois limite lever le visage pour le regarder. Keitô lui a filé son secret pour pousser comme un champignon ou quoi ? Ce qui n'a pas changé ses grands yeux bleu et ses cheveux bruns très foncé, presque noir. Et je ne sais pas si c'est l'alcool mais je le trouve plus beau qu'avant. Sûrement le lent passage à l'âge adulte ?

« Tu vas me laisser entré ou quoi ? »

Complètement perdue par sa nouvelle apparence, je me rends compte que je suis là, plantée comme une idiote.

« Euh... oui, désolée, entre ! » dis-je en reculant, honteuse de l'avoir dévisagé de la sorte. En même temps, je m'attendais pas du tout à ce qu'il vienne. Il entre dans la maison, l'air de se demander également ce qu'il fait là.

« Tu es le premier arrivé du lycée, alors, profite du buffet en attendant. » dis-je à défaut de trouver autre chose à dire.

Planté, comme des piquets dans l'entrée, aucun de nous deux ne bouge et c'est très awkward comme situation. Mon sauveur ne tarde pas à pointer le bout de nez cependant.

« Oh Jamie ! Content que tu es pu venir ! Entre donc dans la salle à manger, c'est là que ça passe les choses sérieuse ! »

« Bonsoir Will. Bon anniversaire à tous les deux au fait ! Désolé, je n'ai pas apporter de cadeau »

« Ne t'en fais pas pour ça, hein Tessa ? »

Je me reprends un peu et réponds:

« Oui ne t'inquiète pas, ce n'est pas grave. »

La sonnerie retentit de nouveau et Jamie en profite pour disparaitre dans la salle de réception. Will me dit d'un air moqueur:

« Fais attention, encore plus rouge et tu seras une belle tomate. »

« Oh ça va hein! »

Bon, je sens que je vais avoir besoin de courage liquide bientôt, très bientôt…


Codage par Libella sur Graphiorum


---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 2772
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: Hello darkness my old friend  Lun 13 Nov 2017 - 20:21







Hello darkness my old friend

La soirée bat son plein, la musique est assez forte et Jamie est assez surpris que les flics n'aient pas encore débarquer. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il faisait encore là? Ah oui, il gardait un œil sur Tessa. Il l'avait regarder boire toute la soirée sans que personne ne l'arrête. Il ne comprenait pas pourquoi elle se comportait comme ça. Elle qui était si raisonnable avant. Il avait quelques verres dans le nez lui aussi mais pas au point d'être saoul. Tessa, si elle ne l'était pas déjà, n'en était pas loin.

Pourquoi se faire autant de mal à rester? se demanda-t-il pour la centième fois ce soir. Déjà qu'il avait oublié pourquoi il était venu à peine la porte ouverte toute à l'heure. Il s'était attendu à tout sauf au petit choc qu'il avait éprouvé quand il l'a revu après deux ans. Il l'avait toujours trouvé jolie. Avec ses traits légèrement asiatique, elle se démarquait un peu des autres déjà à l'époque. Aujourd'hui dans sa robe grise qui la mettait en valeur et ses cheveux bouclés ramené sur le côté, elle semblait beaucoup plus mature et belle. Si elle n'avait pas été elle-même choquée de sa présence, peut-être elle aurait remarquer son choc à lui. Nerveux, il avait lâcher un bref salut ce qui avait eu pour effet de faire rosir légèrement les joues de la star du jour. L'ambiance était étrange. Ce qui n'était pas étonnant quand il pensait à la dernière conversation qu'ils avaient eu. Il s'était manger un fameux râteau.

La méchanceté n'étant pas dans la nature de Tessa, elle avait essayer de le rembarré en douceur en prétextant qu'elle allait partir habiter à six heures d'avion d'ici. C'était logique à l'époque mais il l'avait très mal pris. D'ailleurs, il pensait l'avoir oublié mais rien que débarquer ici lui fit tout revenir en tête. C'était un peu pathétique à vrai dire mais impossible d'y échapper. Il devait être masochiste de rester mais si elle avait changé d'avis depuis son déménagement? Un stupide espoir le faisait rester pour voir. Sauf qu'elle semblait faire exprès de l'éviter. Malgré tout, en l'observant ainsi, il se rendit compte qu'une chose n'avait pas du tout changer. Cette aura qu'elle avait depuis qu'il la connaissait. Celle de la fille qui est trop fière pour avouer ses faiblesses et qui essaye par tous les moyens d'oublier ou d'enterrer ses sentiments négatifs le plus possible. Il lui avait déjà dit par le passé que ce n'était pas bon de faire ça mais obstinée comme elle est, elle persistait dans cette voie. Ce qui lui faisait se demander pourquoi elle buvait autant et pourquoi elle avait l'air si euphorique.

Tellement euphorique qu'elle n'avait pas arrêter de danser avec tous le monde depuis que la musique électro avait commencé. Après l'avoir vue danser avec un énième mec, il allait quitter la pièce pour prendre l'air quand il remarqua quelque chose qui le fit arrêter net. Maintenant elle dansait avec quelqu'un d'autre qui avait un peu trop les mains baladeuses au goût de Jamie. Il était plus que temps de l'arrêter et la faire dessaouler avant que ça n'aille plus loin. Il se dirigea vers eux et s'arrêta à côté de Tessa. Elle ne le remarqua que quand il lui prit le bras pour l'écarter de l'autre pervers.

"Hé! Pour qui tu te prends toi?!" s'empressa de dire l'autre, d'un ton plus qu'agressif.

Il lui servit un sourire bien hypocrite.

"Je crois que tu t'es bien trop amusé pal, la dame a l'air fatiguée."

Légèrement vacillante, la dame en question était à moitié accrochée à Jamie pour ne pas perdre l'équilibre.

"Qu'est-ce que tu racontes J? Je suis en pleine forme."

"T'as entendu ce qu'elle a dit?" répondit l'autre en se rapprochant de Tessa. Jamie ne lui laissa pas le temps et se mit dans son chemin.

"Back off"

Sur ces mots, les gens autour commençaient à les regarder en s'attendant à de l'action. Si c'était leur espoir, il fût vite stopper net par l'apparition du frère de Tessa à côté d'eux. A croire qu'il venait de sortir de l'ombre ahem.

"Un problème ici?" dit-il d'une voix calme mais forte. Autorité *100. Si la musique ne continuait pas, on aurait pu entendre les mouches volés.

L'autre, surprit, se dégonfla et partit en grommelant. Heureusement d'ailleurs, parce qu'avec Tessa à moitié affalé sur son épaule, Jamie n'aurait pas pu faire grand-chose. Bref, le spectacle fini, tous le monde se remit à danser et Will aida Jamie à ramener Tessa sur un siège le long du mur. L'inquiétude se lisait sur le visage de mister Yorke et il s'assit sur la chaise à côté de sa sœur.

"Tess, ça va?"

Celle-ci lui répondit en riant:

"Mais bien sûr! J'ai un nouveau protecteur, t'as vu ça? Peut-être que si on sort ensemble, il pourra m'entretenir comme le voulait grand-mère hein?"

En entendant ça, Jamie ne su pas comment réagir. Il n'en avait pas vraiment besoin parce que William soupira:

"Je pensais qu'on en parlait plus."

Il se tourna vers Jamie et ajouta:

"Ne fais pas attention à ce qu'elle vient de dire, j'aurais dû la surveiller un peu plus. Cette histoire doit l'avoir touché plus que je ne le pensais."

"Hé! Ne parles pas de moi comme si je n'étais pas là tu veux! En plus, tu réponds même pas à ma question."

Nouveau soupir et cette fois, il se tourna vers sa sœur pour poser une main sur sa tête.

"On en reparlera quand tu seras sobre chérie ok? En attendant, il est temps pour toi d'aller dormir."

"Mais je suis en pleine forme!"

"N'argumente pas avec moi, si je ne devais pas surveiller tout ce monde, je t'y conduirais moi-même."

"Pfff  t'es pas drôle." dit-elle d'un air boudeur.

"Je sais" répondit-il. "En attendant…" il fouilla quelques secondes dans ses poches et sorti un trousseau de clé. Il le tendit ensuite à Jamie. "Tu veux bien l'accompagner? Je doute qu'elle monte les escaliers toute seule. C'est la chambre au fond du couloir."

Il ne lui laissa pas trop le choix en lui fourrant les clés dans sa main. Et il repartit comme il était apparu toute à l'heure avec une dernière phrase: "J'ai un petit compte à régler dehors."

Jamie soupira et regarda la demoiselle en face de lui. Elle avait toujours cet air boudeur qui la rendait si mignonne et pas du tout crédible d'habitude.

"Come on! T'as entendu le chef?"

Il passa le bras de Tessa au-dessus de ses épaules et l'aida à se lever.

"Le chef? Tu ne le vois peut-être pas mais il est presque aussi torché que moi."

"Peu importe." dit-il en soupirant. Il la soutint en passant un bras autour de sa taille et l'emmena avec lui jusqu'aux escaliers.

"Dit Jamie, c'est moi ou les escaliers sont en train de bouger?"

Si il pouvait se facepalm, il l'aurait sans doute fait. De tout ce qu'il s'était imaginer pour cette soirée, la situation actuelle ne lui était jamais venue à l'esprit. Au moins, elle avait l'air d'avoir conscience de qui il était.

"C'est toi. Tu te sens capable d'y aller?"

"Si tu m'aides, ça devrait aller." dit-elle avec un ton presque normal.

Ce qui ne changeait rien au fait qu'il ne voyait pas comment y arrivé. La seule solution qui lui venait en tête c'était…

"Hé! Mais qu'est-ce que tu fais?"

Au grand maux, les grands remèdes. Il l'avait balancé par-dessus son épaule comme un sac à patates.

"T'es prête?" demanda-t-il mais sans attendre de réponse, il monta difficilement les escaliers. Certes, elle n'était pas lourde mais il était quand même plus de vingt-trois heures et il était complètement claqué.

"J... je crois que je vais être malade si ça continue."

A peine eut-elle dit ça qu'il arrivait au bout de l'immense escalier en bois. Il s'empressa de la poser par terre. Elle ne tint pas longtemps debout cela dit parce qu'elle bascula en avant pile sur son torse. Heureusement, il avait eu la présence d'esprit de s'y attendre. Ce qui les sauva de dévaler l'escalier.

"Seriously Tessa? Je te pensais plus forte que ça." dit-il sous le coup de l'énervement. Il ne savait pas trop si il parlait du fait qu'elle venait encore de trébucher ou alors du fait qu'elle avait autant bu pour oublier ce dont ils parlaient toute à l'heure avec son frère.

"Je ne lui suis pas du tout ok?" dit-elle d'une voix tremblante en s'agrippant à sa chemise. Une alerte s'alluma dans le cerveau de Jamie. Il sentait au tremblement de Tessa qu'elle ne tarderait à se mettre à pleurer si il ne faisait rien pour rectifié la situation. Il prit son courage à deux mains et la souleva de nouveau pour la porter. De toute façon, elle ne semblait pas en état de faire les cents mètres qu'il restait pour atteindre le bout du couloir. Il se concentra sur son objectif pour ne pas se laisser distraire par le fait qu'elle avait poser sa tête contre son cou et qu'elle semblait sur le point de craquer ou d'être malade au choix.

Il réussit sans trop de mal à ouvrir la porte de la dernière chambre du couloir. Au final, il n'avait pas besoin de déverrouiller la porte. Il essaya de trouver le lit dans l'obscurité et une fois cela fait, il la déposa dessus. Avant de se laisser tomber lourdement à côté d'elle.

"Merci" dit-elle d'une voix faible en restant assise au bord du lit. A sa place, il se serait effondré, donc, il imaginait qu'elle commençait à redevenir sobre. Du moins, un peu.

"Tu veux de l'eau?" demanda-t-il avant de se rendre compte qu'il ne savait pas où il pourrait en trouver.

"Oui, dans la salle d'eau juste là." répondit-elle en pointant une autre porte.

"D'accord j'y vais." finit-il par dire en espérant ne pas se manger un mur à cause de la pénombre dans la pièce. Aaah qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour elle hein?


Codage par Libella sur Graphiorum



HRP:
 

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 2772
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: Hello darkness my old friend  Mer 15 Nov 2017 - 15:07







Hello darkness my old friend

Comme Jamie a l'air d'avoir du mal à se diriger, j'allume la lampe de chevet qui offre un minimum de visibilité sur le reste de la pièce. Après m'être fait portée comme un sac à patate et une grosse envie de vomir à cause des mouvements, je sens que le brouillard, dans lequel je suis depuis un bon moment, commence à se dissiper. Je sens que le hang-over va être violent demain. J'ai clairement abusé sur la boisson ce soir. Pourquoi? Pour oublier le fait que mes grands-parents veulent me marié à un fils de bonne famille, de mon choix certes, mais présélectionné, d'avoir encore eu la confirmation que je suis une raté à leurs yeux, d'être perturbée par la présence de Jamie. C'est tellement ridicule! ça doit être les hormones…

C'est la tête dans les mains que Jamie me trouve quand il revient dans la pièce avec un verre d'eau. J'entends ses pas qui s'accélèrent et il est accroupi devant moi quelques secondes après.

"Tu vas être malade?"

Sur cette question, je relève la tête et prends le verre qu'il a toujours dans les mains.

"Non, plus maintenant, enfin, je l'espère, merci."

Il a l'air soulagé quand il s'assieds de nouveau à côté de moi. Je le comprends, je n'aimerais pas être à sa place de garde saoul. Dans le silence, je bois l'eau froide du verre. De quoi m'aider à être encore plus lucide.

"Je suis désolée Jamie et merci d'être venu à ma rescousse, je ne le mérite vraiment pas."

Il soupire et réponds:

"Ne dis pas n'importe quoi. Et puis… qui te dis que je n'ai pas les mêmes idées derrière la tête que l'autre pervers en bas?"

Je ne sais pas trop si il plaisante ou pas, avant j'aurais dit oui. Après deux ans à ne pas s'être vu, je n'en suis pas sûre.

"Just kidding Tessa… Anyway… tu vas me dire ce qu'il ne va pas?"

Mon presque sourire à sa réponse, disparait instantanément à sa question. A part Keitô, je n'ai jamais rien avouer à personne. Je suppose quand même qu'il se doute du soucis depuis le temps qu'on se connait. Il me connait depuis ma période "comme personne ne me comprends, je ne dis pas un mot". Il y a aussi ce moment où j'ai presque craqué et failli tout lui balancer après une énième humiliation à un énième dîner solo avec mes grands-parents. Il m'avait surprise en train de pleurer entre deux cours, alors je n'avais pas eu trop le choix de dire le strict minimum. Vu où on en est, autant parler. Je fixe mes mains et balance:

"Tu connais mes grands-parents… On a eu un dîner ce midi et ils ont atteint un nouveau niveau d'humiliation: l'idée d'un mariage 'arrangé' parce que vu qu'il y a peu de chance que je réussisse dans la vie, il faut que je trouve un fils de bonne famille pour me faire entretenir."

"What the?" dit-il d'un ton scandalisé. "C'est une blague?"

Sa réaction m'arracherait presque un sourire. Presque.

"Non, c'est tout à fait sérieux. Ils ont le même plan pour Will…"

"Je n'en reviens pas… Et quoi d'autre?"

"Quoi d'autre? Ce n'est pas suffisant?" je lui réponds avec un petit rire nerveux.

"Et bien, je veux bien que c'est ton anniversaire et qu'il y a des bonnes bouteilles… mais ça ne justifie pas le nombre de verre que tu t'es envoyé. A moins que bien sûr… tu te sois transformée en alcoolique au Japon?" dit-il avec un sourire en coin.

"Ahah… crois-le ou non, la vie est beaucoup plus simple là-bas qu'ici. Au moins, niveau emmerde familial, c'est réduit au minimum vu que je suis en pensionnat. Anyway, c'est la deuxième fois qu'on me fait comprendre que je n'ai aucun talent… et…" je me stoppe là en sentant que les larmes commencent à couler toutes seules. Comme à chaque fois, toutes les remarques dégradante me reviennent en tête. Je pensais que c'était régler depuis la dernière fois mais je me trompais encore. Combien de fois je devrais être au trente-sixième dessous avant que ça ne fasse plus rien?

"Et?"

"Et il y a eu un "je ne supporterais jamais d'avoir une raté dans la famille"…"

"Hé! Regarde moi"

Bien évidement, je refuse d'un mouvement de tête et très vite, il me force à le regarder en prenant mon visage dans ses mains.

"Tu sais que ce n'est pas vrai right?" dit-il en me regardant droit dans les yeux. Tout continuant, il essuie mes larmes avec ses doigts:

"Si c'était le cas, tes dessins n'auraient pas eu autant de succès à ton exposition. Et puis, tu as réussi à être accepté à l'université au Japon non? Les études ne sont pas le plus facile… et aussi je ne serais pas… ami avec toi si c'était vrai."

Je ne sais pas si c'est pour cacher son hésitation sur le mot "ami" mais peu de temps après, il me lâche et m'attire contre lui. La tête posée contre sa poitrine, j'ai encore plus envie de pleurer d'être aussi pathétique. C'est la deuxième fois qu'on me fait presque le même discours qui n'a toujours aucun effet. Pourtant, mon cerveau devrait l'avoir enregistrer depuis le temps. Jamie me caresse les cheveux pour m'apaiser et après quelques larmes supplémentaire, je sens que ça se calme. Quelques minutes plus tard, je me redresse et cherche un mouchoir pour arrangé ma tête affreuse. Une fois cela fait, pour changer sujet, je lui demande:

"Comment tu sais si ça a eut du succès?"

Il a l'air embarrassé quand il répond:

"Je passais, par hasard, devant la galerie de ton frère et j'ai vu un de tes dessins sur l'entrée. Alors j'ai été voir. Il y avait pas mal de monde dont certains qui souhaitaient acquérir tes œuvres."

"Par hasard hein?" dis-je d'un air ironique.

"Hé, ne te moque pas de la personne qui te console d'accord? Ce n'est pas très correct."

"Désolé, j'essaie de passer à autre chose" dis-je en me remettant à côté de lui. Je suis encore abattue et les effets de l'alcool commence vraiment à diminuer. "Je suis désolé de t'imposer tout ça, c'est vraiment pas correct de ma part…"

Je n'ai pas le temps de dire quoique ce soit de plus parce qu'il me force de nouveau à le regarder. Là, pas d'argumentation de sa part mais ses lèvres qui se posent sur les miennes à la place. Surprise, je ne réagis pas toute de suite et quand le choc est passé, je suis encore plus surprise de ne pas m'écarter et d'apprécier le moment. Bien vite, cependant, il recule et se lève.

"Désolé, je n'aurais pas dû faire ça. Je devrais y aller, je pense que ton frère va venir vérifié que tu dors bien."

Tout aussi vite qu'il s'est levé, je me mets debout et m'exclame:

"Attends!"

Voilà pour la soirée d'anniversaire, ceci est une ellipse narrative 8D
Codage par Libella sur Graphiorum


---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 2772
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: Hello darkness my old friend  Jeu 16 Nov 2017 - 22:50







Hello darkness my old friend

Ce n'est que vers six heures du matin que je réveille en sursaut. Je le sais car j'ai eu juste le temps de jeter un œil au réveil en passant en courant devant direction les toilettes. Le mélange d'alcool doit avoir été mauvais parce que me voilà à vider mes tripes dans les toilettes. Pendant ce charmant moment, j'entends des bruits de pas et mes cheveux qui sont soulevés de mes épaules. Je l'avais presque oublié. Mais qu'est-ce que j'ai laissé faire hier soir?

Les larmes aux yeux, je m'assieds épuisée par terre et tire la chasse.

"Tu devrais partir…"

"Quoi?"

"Tu devrais partir, je n'ai pas envie que tu sois là pendant que je vide mes tripes." dis-je d'une voix suppliante. J'ai un gros mal de crâne qui pointe son nez en plus. Je sens que je vais morfler.

"Je ne peux pas te laisser dans un état pareil Tessa."

Je me prends la tête dans les mains et essaie de garder un ton neutre alors que mon cerveau est à l'agonie.

"J'ai le plus gros hang-over de ma vie là, alors je te conseille de me laisser avant que je devienne agressive à cause de la douleur."

"Il est à peine 6h30…" dit-il d'un ton hésitant.

"Le premier train pour Londres est à 6h."

Il s'approche de moi et écarte de force mes mains pour me regarder.

"Si je pars maintenant, je sais que tu ne voudras plus me parler."

Un petit gémissement de douleur m'échappe, rien que le fait de bouger la tête me fait souffrir. Mes larmes recommencent à couler.

"Je te promets qu'on en reparlera avant que je repartes d'accord?"

Il semble hésiter de nouveau et finalement prends sa décision. Il me prends dans ses bras comme une princesse et me ramène dans le lit.

"D'accord… dis-moi seulement si je peux t'aider à aller mieux s'il te plait." dit-il en regardant avec un regard torturé.

"Il y a de l'aspirine dans le meuble de salle de bain." dis-je en fermant les yeux. J'entends ses pas qui s'éloignent et le bruit du robinet qui s'ouvre. Rien que ça est suffisant pour me donner envie de me taper la tête dans le mur. Il revient vite et m'aide à me relever.

"Tiens bois ça. Si tu parviens à te rendormir, tu devrais aller mieux dans quelques heures."

Je bois difficilement tout le verre de médicament. L'envie de vomir revient à la charge et je fais tout pour ne plus y penser. Quand j'ai finis, il me recouche et dépose le verre sur la table de chevet. Les yeux fermés, je sens ses doigts me caresser le visage.

"Dors bien."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Quand il entendit la respiration de Tessa se faire plus lente, Jamie récupéra ses affaires et les enfila. Vu le peu de temps qu'il avait dormi, il allait s'effondrer en rentrant chez lui, il le savait.
Partir était la dernière chose qu'il voulait mais il savait que si il avait insister, il l'aurait regretter plus tard. Seule la promesse qu'elle lui avait faite lui avait fait changer d'avis. Maintenant, il ne pouvait plus rien faire jusqu'à ce qu'il la revoit de toute façon. C'est néanmoins avec un pincement au cœur qu'il quitta la chambre de Tessa. Quelque chose lui disait que les évènements n'allait pas tourner en sa faveur.

Il sortit de la maison et s'arrêta sur le perron. Il respira un grand coup l'air du matin et failli avoir une crise cardiaque quand il entendit:

"Alors, bien dormi?"

Il se tourna dans la direction de la voix pour trouver le frère de Tessa avec une tête épouvantable. Il n'avait clairement pas dormi de la nuit et était en train de fumer une cigarette assis sur les marches de l'entrée. Un verre d'alcool était à côté de lui également.

"Euh…"

William se mit à rire et dit en tirant sur sa cigarette:

"Ne t'inquiète pas, je suis trop fatigué pour y redire quoique ce soit."

Jamie ne savait pas trop quoi dire, à dire vrai, tombé sur le frère de Tessa en sortant, ne lui avait même pas effleuré l'esprit. Will regarda devant lui et n'ajouta rien. Jamie, cependant, vit quelque chose qui lui fit regagner la parole.

"Tu t'es battu ou quoi?"

En effet, les jointures de sa main droite était écorchée.

"Hmmm je ne dirais pas ça. Disons que j'ai fait comprendre mon point de vue à une certaine personne… qui y réfléchira à deux fois avant de toucher ma sœur et de la traiter de traînée qui ne demandait que ça."

A ces mots, Jamie déglutit de travers et il ne savait pas si il devait partir en courant ou pas.
Will se leva en jetant sa cigarette dans le cendrier à l'entrée. Il ramassa ensuite son verre par terre et l'avala cul-sec. Il se dirigea enfin vers Jamie. Ce dernier se figea mais Will se contenta de lui tapoter l'épaule en passant.

"Ne t'en fais pas, comme je disais, je suis trop fatigué pour réfléchir là. A plus Jamie."

Sur ces derniers mots, il disparu dans la maison et fermant la porte derrière lui.
Jamie regarda le ciel couvert et soupira. Les enfants Yorke allaient avoir sa peau un jour, il le sentait…

Codage par Libella sur Graphiorum


---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 2772
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: Hello darkness my old friend  Ven 17 Nov 2017 - 10:59







Hello darkness my old friend

Un bruit monstrueux vient me réveiller. Je me relève d'un bond pour voir que ma porte est légèrement entre-ouverte et percuté que ce que j'entends est l'aspirateur. Pourquoi il n'a pas annuler le service pour aujourd'hui? je me dis en me prenant la tête dans les mains. Mon mal de crâne est toujours présent mais ma nausée est partie. Je me donne des paroles d'encouragement pour me lever et regarder l'heure, il est presque 14 heures… pas étonnant que malgré mon ventre barbouillé je commence à avoir faim…
Les jambes encore vacillante, je sors du lit et vais chercher ma robe de chambre. Comme j'avais des chaussures hier, mes chaussons sont restés en bas… Je vais me geler les pieds sur le carrelage en bas!

Le bruit infernal de l'aspirateur provient du bout du couloir et vu que la femme de ménage est dans la chambre de Will, je suppose qu'il est déjà debout. L'odeur de bouffe provenant de la cuisine quand j'arrive à proximité me le confirme. Il est aux fourneaux en train de faire cuire des pancakes!

"Yo sis!"

Je m'approche du comptoir pour m'asseoir sur un des tabourets de l'îlot central.

"Bonjour… tu n'as pas dormi?" dis-je en constatant les cernes sous ses yeux.

"Si ne t'inquiète pas. Le dernier invité a mit du temps à partir par contre." dit-il d'un air entendu.

Et merde… ne me dites pas qu'il a croisé Jamie ce matin? Je pose la tête sur le comptoir, me sentant mal d'un coup. Je le savais que j'allais le regretter. Je suis complètement perdue et ne sais pas quoi trop faire. Rien qu'essayer de réfléchir me donne mal au crâne. Un bruit d'assiette qu'on pose à côté de mon oreille me fait relevé la tête. Will, après avoir déposé deux assiettes bien garnies sur l'îlot, s'assieds à côté de moi.

"Je n'ai pas très faim…" dis-je à voix basse.

"Bien sûr que si, tu vas me faire le plaisir de manger, je ne me suis pas casser la tête pour rien."

"Je risque de tout rendre…"

"Je les ai fait léger. Je n'ai pas spécialement envie non plus d'être malade après. Allez Tessa fais-moi plaisir!"

Avec un air misérable, je ramasse la fourchette et commence à manger lentement.

"Good girl. Après, je te ferais mon cocktail anti-gueule de bois. Ça te mettra en forme pour réfléchir sur ce que tu as fait hier soir." dit-il tout sur le même ton neutre.

Crap… Je m'arrête de manger pour le regarder.

"Je ne vois pas de quoi tu parles."

"A d'autres Tess. Tu as bien trop bu et on parle du garçon qui est resté dans ta chambre une bonne partie de la nuit?"

Je suis sans voix. On dirait presque qu'il est sur le point de me faire la morale. Alors qu'il a sûrement dû faire pire à mon âge! En voyant mon air presque scandalisé, il s'empresse d'ajouter:

"Ce n'est pas pour te juger ou quoi que ce soit. Je sais bien que je suis mal placé pour ça. C'était juste une constatation… il va bien falloir que tu fasses le point sur ton état d'esprit avant de retourner là-bas… Tu ne veux pas que les parents se renseignent et l'apprennent?"

"Je suis majeure qu'ils l'apprennent ou pas, je fais encore ce que je veux." dis-je obstinée.

"Alors laisse-moi reformuler: tu ne veux pas qu'ils l'apprennent parce que ça voudrait dire qu'ils pourraient refuser que tu reviennes seule ici. Et je n'ai pas envie de me faire engueuler parce que tu étais saoul à une soirée que J'AI organisé… d'accord?"

"D'accord"

On reprends le repas et je décide qu'avoir l'esprit vide, c'est bien aussi pour commencer la journée. Après le repas, Will nous fait un verre chacun de sa recette spéciale, qui est immonde au passage. Selon lui, je serais de nouveau en forme d'ici une ou deux heures, je n'y crois pas trop mais bon…

Trois heures après et avec une bonne dose d'aspirine, je suis forcée de constaté qu'il avait raison. L'effet tête dans le coltard m'a empêcher de trop pensé, jusqu'à maintenant, à ce que j'éprouve en ce moment. Encore allongée dans le lit en regardant le plafond, je me dis que c'est dans ces moments-là que je regrette de ne pas avoir quelqu'un à qui me confier. Il est 2h du matin au Japon, alors ce n'est pas comme si je pouvais appeler là-bas. Et qui j’appellerais de toute façon ? Keitô déteste les téléphones, je ne veux pas embêter Heisuke ou Meyuki avec mes histoires. Et puis  ils doivent sûrement dormir à cette heure-ci. Et franchement qu'est-ce qu'ils me diraient ? Il faudrait que je sache déjà par où commencer.

Peut-être qu'en faisant une liste ça irait mieux? Accepter que mes grands-parents ne m'approuveront jamais: check. Oublier que je me suis laissé tripoter par un pervers: check. De toute façon, ce n'est pas comme si j'avais un souvenir distinct de la soirée en question. Passer la nuit avec Jamie: che… non, non et non. Je n'arrive toujours pas à croire que j'ai fait ça. Je l'aime bien. Ça s'est sûr. Après tout, on se connait depuis des années et on a beaucoup de points commun. Mais même dans mon état actuel, je suis certaine de pas ressentir le grand amour. Si je compares à ce que j'en sais et aux couples que je connais, ce n'est pas du tout la même chose. Raaaah c'est frustrant! Je me retourne dans le lit pour me mettre sur le ventre de l'autre côté du lit. C'est là que je comprends mon erreur… L'oreiller sent encore son odeur. D'un geste je balance l'oreiller en dehors du lit. Je n'ai pas besoin de ça pour me distraire de mes réflexions. Je suis désespérée mais il faut que je réfléchisse à ce que je vais faire parce qu'une promesse est une promesse. Je lui ai dit qu'on en reparlerait avant que je repartes. Et mon avion décolle samedi prochain. Je n'ai pas envie de l'affronter le 1er avril qui est vraiment mon jour d'anniversaire. Donc soit avant, soit après. Je me décide sur un jour et me relève pour lui envoyé un sms.

"Vendredi, 13h Trafalgar Square?"

J'appuie sur envoyé dans l'espoir qu'il ne me réponde jamais ou alors que la date ne lui convienne pas. Sauf qu'il réponds à peine deux minutes plus tard. "See you there"

Et mince…


Codage par Libella sur Graphiorum


---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Hello darkness my old friend  

Revenir en haut Aller en bas
 
Hello darkness my old friend
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: En dehors de la ville-
Sauter vers: