Partagez | 
 

 Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Sam 14 Avr 2018 - 23:01



Écrivain, Lectrice...

Avec Halevaldia

Si suis-je déçu de ne point pouvoir m'entendre à merveille avec lui? Cela me donne plutôt autant souffrir que de voir la pochette de "La Planète des Singes" de 1967. Étant donné que nous ne pouvons que peiner à s'entendre durant toute l'année, cela rend très triste.

"En réalité cela me fait autant souffrir que de voir la pochette DVD du film "La Planète des Singes" de 1967 où nous voyons la Statue de la Liberté détruite, montrant que la planète où l'Homme devient esclave des Grands Singes est la Terre à la fin du 4ème millénaire, alors qu'il s'agit de la révélation finale."

Le film a montré un monde où l'Homme prend la place de l'Animal en l'an 3978 et les protagonistes s'y sont écrasés. Le monde où les Grands Singes considèrent les hommes comme des esclaves semble être inconnu et ce n'est qu'au dénouement que l'on dévoile que le film se passe en réalité sur Terre, où on nous montre la Statue de la Liberté, sur le sable, les jambes inexistants, la flamme dorée détruite. Charlton, le protagoniste qui découvre les ruines de la statue Franco-Américaine, s'effondre face à cette découverte après avoir fui les Grands Singes, se rendant compte que sa Terre natale, d'où il est parti, est dominé par les animaux qu'il a connu. Malheureusement, les producteurs ont détruit la révélation finale en montrant cette fameuse ruine de cette statue et cela m'a fait vraiment souffrir pour ceux qui n'ont pas vu le film.

Retournons à la discussion où Halevaldia comprend que cela doit être relativement compliqué de l'avoir en camarade de chambre. Et j'approuve ses dires. Je ne dis pas que c'est l'enfer, mais il est compliqué de réussir à supporter cet homme.

Après que je lui dise que je préfère qu'on me nomme Kuro, elle me permet de la surnommer en Hale, Val ou autrement. Je vais donc la nommer Val-chan.

"Très bien, Val-chan."

Cela me facilite même la tâche. Car toujours la nommer Halevaldia est assez ardu en soi, car en le prononçant en allemand, je peux peiner à le prononcer.
Après lui avoir dit que ce fut un plaisir de l'avoir rencontrée, elle en dit de même, et me demande si cela fait longtemps que je suis dans le lycée.

"En fait cela fait un an que je suis ici. Si vous voulez que je vous réalise une visite guidé, cela ne me dérangera guère."

Il est inutile de lui retourner la question de si elle était nouvelle ou non, puisque je sais pertinemment qu'il s'agit de son premier jour ici.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Sam 14 Avr 2018 - 23:48


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
La demoiselle trouvait que devoir supporter un gars pas tellement sympathique était limite gavant au bout d'un moment, cela devait peser. Même, avoir une mauvaise ambiance tous les soirs, ce devait être assez ennuyeux et embêtant, que ce soit pour l'un ou pour l'autre. Dans ce cas, pourquoi ne pas demander un changement de chambre ? Tout irait pour le mieux de son côté dans ce cas-là. Son regard n'était plus aussi joyeux que toute à l'heure. Si elle s'était retrouvé face à ce type, dans la même chambre, elle n'aurait pas tenu longtemps. Ou plutôt, elle aurait tout encaissé et n'aurait absolument rien dit de désagréable, de méchant ou même aucune protestation. C'était un peu le problème de la jeune fille, trop bonne équivaut à trop conne. Pourquoi se taire toute sa vie ? Pourquoi se faire écraser par les autres quand on pouvait se défendre soi-même ? Un jour, elle le savait, qu'un jour ça se terminerait très mal pour elle et pour la dernière personne qui se permettra de mal lui parler. Les émotions qui étaient enfouies en elle finiraient par resurgir, elle serait alors prise de court tout en étant débordé par tant de sentiments refoulés, et elle finirait par tout dire, par s'énerver jusqu'à un point de non retour. Personne ne la reconnaîtrait. Peut-être qu'elle crierait, qu'elle pleurerait, qu'elle hurlerait ? Aucune idée, mais elle n'était pas pressé que son heure arrive. C'était un petit peu flippant de devoir s'imaginer sous une autre forme, dans une autre condition qu'à l'heure actuelle.

Quand le garçon lui parla de la pochette DVD du film "La Planète des Singes", elle ne voyait pas de quoi il parlait car elle ne l'avait pas acheté, trouvant que ça gaspillerait de l'argent pour rien. De ce qu'elle avait compris, sur cette dernière se situait la Statue de la Liberté détruite montrant une planète où l'Homme serait en train de devenir l'esclave des singes. Approximativement compris.

"Et quelle sensation éprouvez-vous en regardant cette pochette ?" questionna cette dernière en se demandant si le camarade de chambre de son aîné était vraiment comparable à une pochette d'un film.

Chacun avait ses priorités, après.

"Vous semblez vraiment apprécier ce film, est-ce qu'il vous a tant marqué ?" fit celle-ci en remarquant que cela faisait la deuxième ou la troisième fois qu'il parlait de ce film.

Certes, ce dernier était en rapport avec l'histoire qu'il était actuellement en train d'écrire, mais pourquoi comparer ce dernier avec sa relation de pseudo amitié avec le gars au tempérament de feu ? Aussi, le fait qu'il la surnomme Val-chan lui faisait une drôle d'impression. Ce n'est pas que cette dernière était déplaisante, bien au contraire. Juste qu'elle n'avait pas l'habitude qu'on l'appelle ainsi. J'aurais tellement voulu qu'ils m'appellent autrement qu'Halevaldia et qu'ils me donnent un surnom comme tous les parents.

Le fait qu'il soit arrivé il y avait de cela un an ne la surprenait pas. Effectivement, dans ses dires précédents, le jeune homme lui avait demandé où ils pourraient se retrouver et lui avait très clairement dit qu'il comprenait le pourquoi du comment elle était dans l'incapacité de lui donner un lieu précis. Donc elle s'était bien douté qu'il ne devait pas être nouveau au sein de ce campus. Peut-être qu'il avait déjà créer de belles amitiés et un potentiel amour, pendant l'année précédente ? Ce ne serait pas surprenant car derrière cette apparence calme et cette chevelure verdâtre, il n'était pas mal du tout. Pas étonnant qu'une fille se serait confessée en mode "Veux-tu sortir avec moi ?" Aussi, le fait qu'il lui propose une visite guidée était très sympathique de sa part, mais elle avait ses principes. Autant refuser par pure politesse.

"Oh, ne vous en donnez pas la peine. J'aime bien découvrir par moi-même, quitte à être perdue" fit cette dernière en lui adressant un sourire.

Son expression devenait de plus en plus détendue.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode


Dernière édition par Halevaldia Drenyrr le Dim 15 Avr 2018 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Dim 15 Avr 2018 - 10:54



Écrivain, Lectrice...

Avec Halvaldia

Quelle sensation m'éprouve la pochette? J'ai ressenti de la tristesse pour les personnes n'ayant pas vu le film et la colère pour les producteurs. Ce qui n'est pas loin de ce que je ressens envers Johansson-senpai en fait: je me débecte car l'apprécier relève de l'exploit et je m'attriste car je devais cohabiter avec lui durant toute l'année, heureusement ce n'est pas l'enfer non plus et je peux vivre sans mal majeur, mais quand même.

"A chaque fois que je vois la pochette, je reçois deux émotions simultanément: la colère et la tristesse. Et ces émotions sont assez fortes. Et c'est à peu près pareil pour Johansson-senpai, et heureusement qu'il ne s'agit qu'une mésentente."

Une mésentente majeure, oui, mais une mésentente quand même. Il pouvait très bien faire de mon passage dans ma chambre un véritable calvaire. Il suffit qu'il ne me parle pas pour que la cohabitation soit supportable. Elle me demande ensuite si le film m'a tant marqué.

"En fait il m'a assez marqué sur le concept original et sur le dénouement qui était aussi surprenant que satisfaisant, en plus d'être un film que j'ai beaucoup apprécié."

Pour ce qui est du concept de ma plume, il s'agit d'inspirations évidentes. On s'inspire toujours de quelque chose pour en faire de l'art original. C'est exactement ce que je fais.

Lorsque je lui propose une visite guidée, elle refuse avec politesse. Très bien, si elle veut découvrir le lycée par elle-même, je la laisse faire.

"Tel que vous le désirez." dis-je avec le sourire.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Dim 15 Avr 2018 - 13:32


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
Le garçon lui expliqua son ressenti en voyant cette fameuse pochette, qui lui faisait ressentir deux émotions différentes qui étaient la colère ainsi que la tristesse. Le fait que les émotions lui arrivent simultanément en voyant une simple pochette d'un DVD la surprenait un peu, elle se demandait ce que cela faisait que de ressentir à la fois de la colère et de la tristesse. Ce n'est pas qu'elle n'avait jamais éprouvé ses deux émotions, mais en ce qui concernant la colère, celle-ci ne la ressentait que de temps en temps, voir jamais. Par contre, la tristesse, cette dernière savait parfaitement ce que cela faisait que de l'éprouver. Elle lui demanda alors, sur un ton indiscret :

"Est-ce que vous possédez cette fameuse pochette dans votre chambre ? Comme ça, quand je viendrais vous voir, je pourrais m'en faire une idée concrète."

Ce n'était pas une mauvaise idée. Vu que c'était la deuxième ou la troisième fois qu'il lui parlait de cette fameuse pochette DVD, autant voir à quoi elle ressemblait de plus près. La Statue de la Liberté, hein ? La demoiselle n'en avait eu qu'un bref aperçu, ne s'intéressant pas vraiment à la géographie et préférant notamment l'histoire. Mais bon, heureusement qu'elle connaissait son histoire grâce à son voyage en France. La Statue serait en fait un cadeau de la France pour les USA, ce qui ne l'étonnait pas vraiment. Autant rester en bons termes avec une puissance mondiale, c'était tordu mais essentiel.

Quand il lui expliqua que c'était un peu les mêmes émotions qu'il ressentait vis-à-vis d'un certain Johansson-senpai, elle ne pouvait que comprendre. Effectivement, le comportement de son camarade de chambre devait parfois l'énerver jusqu'à ne plus vouloir le croiser de la journée, mais cela pouvait aussi le rendre triste à cause du fait qu'ils ne s'entendaient absolument pas. Mais bon, qui sait, peut-être qu'un jour leur relation s'améliorerait ? On ne pouvait pas prédire l'avenir, et tout pouvait changer à n'importe quel instant.

"Alors comme ça, son nom est Johansson-senpai, hein..." murmura cette dernière pour elle-même.

Au moins, si elle entendait ce nom de famille, elle saurait immédiatement de quel énergumène il s'agirait. C'était surtout le fait qu'elle avait envie de voir à quoi ressemblait ce bourreau. Mais est-ce qu'un tel comportement lui plaisait, au fond ? Est-ce qu'il était satisfait d'avoir un tempérament de feu ? Son regard passa de Kuro à l'extérieur, se demandant si elle finirait pas le croiser un jour. Ce serait intéressant de se frotter à l'homme, juste pour voir ce qu'endurait son ami.

"Oui, heureusement. Je n'imaginerais même pas ce qu'il se passerait si vous ne pouviez décidément plus vous voir" répondit la demoiselle en hochant la tête.

Effectivement, si les deux en arrivaient au stade de ne plus pouvoir se supporter, ça finirait en bain de sang. Peut-être pas quand même. Il fallait qu'elle calme ses pulsions, c'était mieux pour son entourage.

Ce dernier lui expliqua sa vision du film, elle ne pouvait qu'être d'accord avec ce point de vue. Oui, elle n'était pas aussi inculte que ce qu'elle faisait croire ! Le film lui parlait, puisqu'elle l'avait visionné. Il y aurait même une suite, celle-ci en était sûre et certaine. Vu la fin du dernier, ça laissait sur une faim constante comme l'écrit du jeune homme et généralement, elle avait horreur d'être laissé en plan comme ça après un bon film. Le concept en était plus qu'original puisqu'il s'agissait d'une rébellion de singes contre l'humanité, cette dernière aurait fait des expériences plutôt malfaisantes sur les singes, ce qui n'était relativement pas une bonne chose. Ne jamais jouer avec les animaux et ne jamais se penser supérieurs.

"Je vois, c'est vrai que c'était un excellent film, mais ce dernier m'a laissé sur ma faim" expliqua celle-ci en poussant un soupir.

Heureusement pour elle, le garçon n'avait pas mal pris son refus d'une quelconque visite guidée. Après tout, elle avait bien le droit de donner son avis sur certaines choses, non ? L'adolescente esquissa un sourire, le remerciant à sa manière.

"Merci, c'était quand même gentil de proposer" fit la jeune fille.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode


Dernière édition par Halevaldia Drenyrr le Dim 15 Avr 2018 - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Dim 15 Avr 2018 - 16:07



Écrivain, Lectrice...


Avec Halevaldia

Elle me demande sur un ton indiscret si je possède cette pochette dans ma chambre. En réalité, non, en désirant acheter quelque chose, je croisais cette pochette, et cela m'a beaucoup marqué et m'a fait mal en voyant que la Statue de la Liberté détruite a été mise en valeur pour le film alors qu'il s'agit de la révélation finale.

"En réalité, je croisais cette pochette dans un magasin. Je suis même certain que l'on peut le voir facilement sur Internet."

Car sur Internet, on peut quasiment tout voir, et il suffit d'écrire "Planet of the Apes 1969" sur Google Images pour voir cette pochette. Donc, il est extrêmement simple de voir cette pochette sans le moindre montage.

Ach! J'ai prononcé son nom. Enfin, je ne comptais pas lui cacher son nom, ce n'est pas Voldemort de Harry Potter. M'enfin, Val-chan n'imaginerait pas ce qu'il se passerait si nous ne pouvions plus nous voir sans recevoir un coup de poing à la figure. Enfin j'espère qu'il ne me fera aucun coup de poing à la figure.

Val-chan a donc beaucoup apprécié le film, mais il lui semble incomplet. Peut-être car il s'est terminé par l'effondrement du protagoniste et qu'elle veuille savoir s'il désirait mettre fin à ses jours, se laisser enfermer par les singes ou se cacher afin de fonder une rébellion. Et il est vrai qu'il s'agit réellement d'un élément essentiel.

HRP:
 

"Vous désiriez savoir ce qu'est arrivé à Charlton après la découverte, n'est-ce pas?"

Après que je lui dis que c'est comme elle le désire, elle me remercie quand même.

"De rien, c'est tout naturel."


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Dim 15 Avr 2018 - 18:41


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
Petite déception en ce qui concerne la pochette, car elle comptait en faire une raison pour que les deux adolescents puissent se revoir. Effectivement, se pointer sans n'avoir quelque chose sous la main ou quelque chose à raconter, ça paraîtrait étrange et louche venant de sa part. Non pas qu'elle soit attachée au garçon, juste qu'elle voulait discuter comme ils venaient de le faire plus souvent, comme le ferait de véritables amis. Bien sûr, cette dernière ne voulait pas être trop collante ou pot de colle, donc elle éviterait probablement de lui rendre visite trop souvent. Pour celle-ci, si Kuro venait dans sa chambre, ça ne la dérangerait pas plus que cela. Après tout, les dortoirs étaient mixtes donc ce n'était pas un soucis et personne ne se ferait de fausses idées. En tout cas, elle l'espérait parce qu'en ce qui concernait les rumeurs, elle n'aimait pas du tout ça. Si jamais cela lui arrivait aussi ici, la jeune fille ne saurait réagir. Il ne fallait pas qu'on en vienne à croire que ces deux-là soient en couple, ce serait carrément une catastrophe, surtout si le garçon possédait une petite-amie.

Quand il lui annonça qu'il était relativement facile de la voir sur internet, cette dernière acquiesça malgré le fait qu'elle ne pouvait pas regarder immédiatement sur son téléphone. Effectivement, elle n'avait pas de réseau sauf un réseau domestique, mais comme l'indiquait ce dernier terme, celle-ci ne pouvait l'utiliser que chez elle. Peut-être qu'au sein de ce campus, il y aurait un peu de wifi ? Ce serait bien sympathique. Alors comme ça, on pouvait, d'un simple regard sur une pochette passante dans un magasin, ressentir des émotions ? Ce n'était pas chose qu'elle pouvait faire aisément, en tout cas.

"Je ne peux pas aller vérifier maintenant, navrée. Cependant, je pense qu'effectivement, certaines images peuvent nous donner un ressenti très fort, dont on ne pourrait oublier l'effet" fit la demoiselle en regard le jeune homme dans les yeux, pour une fois.

Elle préférait les jeux vidéos aux films, c'était incontesté. C'est pour cela qu'elle ne connaissait pas une grande panoplie de films ou de séries, mais elle était fan des mangas et des animes. Au niveau des genres, c'était plus le shôjo et le shônen-aï. En ce qui concernait les jeux vidéos, elle préférait ceux où la violence était de prime.

Celui lui demande si elle était déçue qu'on ne sache guère ce qui arrivait à Charlton à la fin du film. C'est vrai, c'était une déception totale. C'est pour cela qu'elle n'aimait pas trop les films, on ne savait jamais quand ils possédaient une suite.

"Oui. C'est vrai que c'était un peu décevant, c'est toujours la même chose avec les films, ils sont barbants !" s'exclama cette dernière sur un ton exaspéré.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode


Dernière édition par Halevaldia Drenyrr le Dim 15 Avr 2018 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Dim 15 Avr 2018 - 20:01



Écrivain, Lectrice...

Avec Halevaldia

Ach! Donc elle ne peut guère vérifier maintenant. Je peux la comprendre. Après tout, ma douce utilise rarement son téléphone car elle peine beaucoup avec la technologie. Donc ne guère pouvoir aller sur Internet de suite n'est guère à blâmer. Et lorsqu'elle dit que certaines images peuvent nous donner un très fort ressenti, je ne peux qu'acquiescer.

Lorsque je lui demande s'il s'agit bel et bien du sort de Charlton qui manque, elle approuve en disant aussi que c'est toujours la même chose avec les films. Pour ma part, je ne regarde pas beaucoup les films car mise à part quelques adaptations de certains ouvrages (tel que "Le Seigneur des Anneaux"). Donc j'ignore si c'est vraiment toujours la même chose.

"Pour ma part, je n'ai pas vu beaucoup de films, donc je ne peux pas vraiment en parler des films en général."

Si je n'en regarde pas beaucoup, je n'ai pas beaucoup de légitimité à parler du cinéma en général. Pour ma part, je préfère lire des ouvrages. C'est mon refuge principal de toute manière.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Dim 15 Avr 2018 - 21:04


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
La jeune fille regrettait de ne pouvoir aller regarder directement sur internet la fameuse pochette dont il lui parlait tant depuis le début de leur conversation. Il aurait pu lui expliquer ce que signifiait telle ou telle chose sur la pochette DVD et cela aurait éterniser leur discussion. Dommage, mais si jamais elle utilisait les données mobiles, cela allait faire payer ses parents et ce n'était pas compris dans son forfait que de se connecter impunément à internet. Est-ce qu'elle aurait l'audace de faire un tel coup à ses parents ? Après tout, ils ne l'appréciaient pas vraiment alors une petite vengeance ne pouvait pas faire de mal. Enfin, cela dépendait pour qui car elle sentait que quand sa mère allait tomber sur la facture, cette dernière ne serait probablement pas très contente et se douterait que ce soit sa fille unique la fautive. L'adolescente attrape son téléphone qu'elle avait rangé dans son sac un peu plus tôt, ce n'était pas un vieux téléphone comme avait hérité ses parents, mais un moderne qui pouvait avoir de nombreuses applications dessus. La demoiselle alla dans les paramètres et cliqua sur les données mobiles. Bah oui, autant faire un peu la rebelle quand elle en avait l'occasion. C'est alors qu'elle se rendit sur le plus grand réseau qui existait à travers ce monde, Google ! Elle tapa rapidement "Pochette DVD La Planète des Singes" tout en allant regarder dans les images.

"Est-ce celle-ci ?" questionna cette dernière en montrant l'écran de son téléphone au jeune homme, ce dernier affichant une image d'une pochette DVD.

La jeune fille écouta attentivement son aîné, se disant qu'elle était pareille que lui. Elle ne regardait que très peu de films, mais se permettait quand même de les critiquer. Après tout, ce n'était que du fictif alors elle n'avait pas à craindre une éventuelle attaque de la part de ces deniers. Les créations des hommes pouvaient être effrayantes, parfois.

"Je suis comme vous. J'ai vu très peu de films" répondit celle-ci en fixant Klaus d'un regard dubitatif.

#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Dim 15 Avr 2018 - 22:13



Écrivain, Lectrice...

Avec Halevaldia

Oh! Elle décide finalement d'aller sur son téléphone... afin de chercher la pochette de DVD de "La Planète des Singes"? Il faut quand même lui prévenir que l'ouvrage est si populaire qu'il possède plusieurs films. Et une série est en cours et le dernier opus actuel date de 2014. Soit l'année dernière. Donc, il y a de quoi être confus.

Et justement, elle me montre une image d'une pochette, et... elle a bien cherché puisque je reconnais bien la pochette rouge du film de 1967, réalisé par Franklin Schaffner, montrant cette fameuse Statue de la Liberté détruite.

"Il s'agit bel et bien de cette pochette, dévoilant la révélation finale aux personnes n'ayant pas regardé le film."

Et donc, je lui montre en détail cette pochette, la partie droite, celle que l'on voit en premier. Je pointe donc cette Statue de la Liberté détruite.

"Nous voyons donc dans cette pochette cette Statue de la Liberté, la flamme dorée détruite, (je pointe cette flamme détruite) les jambes de la statue inexistantes car également détruites, (je pointe ce qui sépare le sable de la statue) et Charlton Heston, (je pointe l'acteur) écroulé, à genoux, horrifié de cette découverte, et minuscule face au grand visage d'un Grand Singe nous regardant. (je pointe le singe avant de retirer mon doigt) Le problème étant que le film expose le fait que nous sommes en 3978, que les astronautes se trouvent écrasés dans une planète où les Grands Singes dominent et où les Hommes sont utilisés pour des expérimentations. Et il ne montre qu'au dénouement cette fameuse Statue de la Liberté détruite montrant que la planète où l'Homme se met à la place de l'Animal est la Terre dans le futur. Et nous montrer cette statue dans la pochette nous fait perdre tout l'intérêt de regarder le film, car nous nous dirions au moment où les astronautes s'écrasent sur cette planète: "C'est la Terre", et toute surprise qui fait une partie de la force du film est détruite pour la personne découvrant le film."

Donc, elle non plus regarde peu de films. Donc, pourquoi disait-elle que les films sont toujours la même chose, alors qu'elle ignore beaucoup de clichés? Moi-même j'ignore beaucoup de clichés, donc j'ai peu de légitimité à en parler. Pourquoi le fait-elle, donc? Je hausse un sourcil, un air ahuri.

"Et donc, pourquoi aviez-vous dit "c'est toujours la même chose avec les films" si vous ignorez l'existence de certains clichés?"

Je demande sans vouloir paraître méchant, avec un ton très calme, mais je pense avoir besoin de lui faire la morale. A force de lire, je connais tous les clichés et motifs du bout de mes ongles, même ce qui semble ne pas en être un lorsque l'on découvre les joies de la lecture. Des clichés et motifs subtils, donc. Et je suis certain que les clichés des films et des ouvrages sont assez différents.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Dim 15 Avr 2018 - 22:59


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
Halevaldia ne savait pas, au moment où elle avait montré l'image au jeune homme, si c'était la bonne ou pas. Effectivement, elle n'avait vu que le film alors peut-être qu'ils existaient différents types de pochettes DVD comme des collectors ou autres ? De toute manière, le garçon la renseignerait si ce n'était pas la bonne. Elle lui laisserait utiliser son téléphone, ce n'était pas un soucis. Puis, elle avait confiance en lui, désormais, donc cette dernière n'avait pas peur d'une éventuelle fouille dans ses données personnelles. La demoiselle n'avait regardé l'image que pendant quelques secondes, donc elle n'avait pas regardé les détails comme la Statue de la Liberté qui était détruite ou des éléments de ce genre-là. Mieux valait demander avant que de s'attarder sur quelque chose qui était hors-sujet. Peut-être que sa simple recherche n'était pas la bonne ? Après tout, écrire "Pochette DVD la Planète des Singes" pouvait être trompeur et on pouvait très bien tomber sur quelque chose d'autre. Durant un instant, son regard devint vide. Pourquoi focaliser la discussion sur une simple pochette dont elle n'en avait que faire ? Est-ce qu'elle faisait cela simplement pour plaire au garçon en terme d'amitié et lui montrer qu'elle était à l'écoute ? Quel était l'intérêt de continuer à discuter d'un film parlant de singes qui se rebellaient ? D'ailleurs, s'ils avaient eu un minimum de cerveau, ils se seraient rendu compte que les humains possédaient des armes de haut niveau et qu'ils auraient été très peu probable qu'ils remportent cette guerre. Certes, le contexte de ce dernier était effectivement original mais elle ne voyait pas d'autres points positifs. Mais bon, puisque son aîné aimait bien parler de ça, elle allait continuer cette discussion. Politesse et gentillesse sont en accord, alors autant les respecter.

Quand le garçon lui fit remarquer qu'il s'agissait bien de cette pochette, elle en était satisfaite. Au moins, elle n'aurait pas besoin d'effectuer des recherches quelconques sur le net jusqu'à obtenir la bonne et ce, sous les indications de Klaus. Celui-ci commença à lui expliquer les détails, mais ce n'était pas pratique pour elle de suivre. Elle décida donc de poser son téléphone sur la table, de manière à ce que les deux puissent voir correctement la pochette. Il lui montra du doigt la Statue de la Liberté, mais aussi la flamme dorée qui étaient toutes deux détruites. Les jambes de la statue étaient également inexistantes car tout aussi détruites. Il lui montra ensuite l'acteur qui était écroulé à genoux, horrifié par la scène. Ou plutôt, effrayé par un visage d'un grand singe, qui était d'ailleurs bien flippant à son goût. Celle-ci constata que la statue était positionné sur des rochers, près d'une plage, et donc, par conséquent, proche de l'océan. Le teint noir en haut associé à la rougeur de la pochette lui faisait un drôle d'effet. Klaus continua d'expliquer, disant que le film possédait un problème qui était le fait qu'il exposait un contexte comme quoi des astronautes se seraient écrasés sur une planète où les singes seraient maîtres et où ces derniers feraient des expérimentations sur les humains. Pas mal, comme idée. Cependant, le reste de ce que venait de dire le jeune homme lui avait échappé. Elle n'avait absolument pas compris le reste des dires.

"Excusez-moi, mais je n'ai pas vraiment compris ce que vous vouliez dire ? J'ai juste compris que le fait de montrer la statue sur la pochette faisait perdre toute envie de regarder le film, mais après, je ne saurais répéter ce que vous venez de dire" fit celle-ci en battant des cils.

La question que venait de poser son aîné la déstabilisait légèrement, elle ne savait pas si elle venait de dire une bêtise ou non. L'expression de son interlocuteur était calme, mais celle-ci sentait qu'elle allait avoir le droit à une belle leçon de morale comme quoi il ne fallait pas critiquer les films juste à cause des clichés. Si la demoiselle avait dit qu'ils se ressemblaient pratiquement tous, c'était surtout au niveau de la réalisation. On faisait toujours appel aux plus grandes stars pour les personnages principaux et on délaissait les personnages secondaires, alors qu'elle trouvait que ces derniers possédaient parfois une plus grande importance que les principaux. Elle n'allait quand même pas lui dire cela, elle passerait pour une fille ennuyeuse.

"Quoi ? N'est-ce pas normal que de critiquer à tout bout de champ, sans même connaître ? N'est-ce pas la société dans laquelle nous sommes actuellement ?" questionna la jeune fille en regardant le jeune homme avec son regard le plus sombre, essayant probablement de lui faire passer un message.

Cette dernière venait de radoucir l'expression de son visage, et elle commença à éclater de rire. Quoi faire de mieux pour rattraper une situation qui venait de dégénérer de son côté ? Elle n'avait pas dit ses phrases de manière méchante, bien au contraire.

"Je plaisantais, rassurez-vous. C'est simplement que je trouve que les films n'apportent pas vraiment une grande contribution aux personnages principaux et, comment expliquer cela ? Prenez l'exemple d'Harry Potter. Si vous lisez le premier livre avant de regarder le film, vous remarquerez immédiatement qu'il manque de nombreux éléments du livre, et c'est cela que je trouve dommage. Les films sont souvent incomplets" expliqua celle-ci en lui souriant.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Lun 16 Avr 2018 - 12:42



Écrivain, Lectrice...

Avec Halevaldia

Elle a bien raison de poser son téléphone sur la table afin que je lui explique la pochette. Après mon explication, elle me dit, en battant des cils, qu'elle n'a pas vraiment compris ce que je veux dire. Je n'hésite donc pas à lui résumer le problème.

"Pour résumer, la planète où les astronautes s'écrasent est décrite comme étant lointaine. Donc, pour nous spectateurs, la Terre est certainement la dernière planète nous venant à l'esprit, et pourtant la Statue de la Liberté au dénouement nous montre qu'il s'agit bel et bien de la Terre, ce qui provoque un effet de surprise nous faisant encore plus apprécier le film."

Après tout, dans les films et même dans la vie, nous apprécions les effets de surprise. Il s'agit même de la véritable craintes des immortels: le manque de surprise de la vie.

Lorsque je lui pose la question par rapport à la légitimité d'en parler, elle me fait un regard plus sombre en parlant de la société où l'on critique à tout bout de champ sans prendre la peine de légitimer ses paroles.

"Cela ne constitue que des personnes avalant la moindre parole sans aucun filtre, sans se faire son propre avis. Donc, le syndrome du mouton. Cela ne constitue qu'une partie de la société."

Le syndrome du mouton est le fait de suivre n'importe qui, surtout une personne "populaire" sans se poser la moindre question: si la personne populaire décide de sauter par la fenêtre, il le fait sans se poser de question sur le danger. C'est un peu comme si nous faisons, sans être méchant l'un envers l'autre, une bataille de regards sombres, d'ailleurs.

Elle finit par éclater de rire... mais même si cela est agréable, je pense qu'il vaut mieux le faire moins fort. Surpris, je fais un geste des mains disant d'aller doucement. La véreuse bibliothécaire n'apprécie pas du tout que l'on fasse du bruit, volontaire ou non.

Elle explique aussi qu'ils n'apportent aucune grande contribution aux protagonistes et que ses adaptations sont incomplets. Et pour être honnête, c'est un bon point, mais je me permets une nuance en souriant.

"Je ne peux le nier, mais pour reprendre l'exemple d'Harry Potter, je me dois d'apporter une nuance. En effet, il est vrai que certains éléments de l'ouvrage que le film adapte plus ou moins importants sont manquants. Mais il faut aussi reconnaître que regarder la taille de l'ouvrage du premier tome de l'ouvrage et sa taille de la police d'écriture est suffisant pour dire qu'il est nécessaire retirer certains éléments afin d'éviter que le film soit trop long et ennuyeux."

Je ne connais peu de films qui ne manquent aucun élément. A la limite "La Guerre des Mondes d'H.G. Wells" de Timothy Hines, mais je n'ai pas du tout regardé le film, donc ne peux rien dire.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Lun 16 Avr 2018 - 13:28


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
L'adolescente observa son téléphone d'un drôle de regard. Effectivement, pour que ce soit plus pratique, elle l'avait déposé sur la table de manière à ce que Kuro et elle puissent observer l'image de la pochette sans avoir de mal. Cependant, elle n'avait pas prévu quelque chose, qui était le fait qu'on pouvait voir les messages s'afficher quand on en recevait un, juste en haut. Le message de sa mère datant de quelques minutes était visible, elle en ignorait le pourquoi du comment. Peut-être un bug de la part de son objet numérique ? Celle-ci espérait que ce dernier s'en aille le plus vite possible, ne voulant pas avoir un regard indiscret qui regarderait ses messages. La demoiselle écouta attentivement le résumé du garçon, puisqu'elle lui avait fait savoir qu'elle ne comprenait absolument rien à ses paroles. Quand il lui expliqua un peu mieux et ce, dans les détails, cette dernière commença alors à comprendre. Normalement, la planète sur laquelle s'étaient écrasés les astronautes devait être une planète lointaine, sauf que la vue de la Statue de la Liberté nous montrait qu'il s'agissait de la Terre, ce qui donnant un effet de surprise aux spectateurs. Effectivement, qui se saurait imaginé que ce n'était autre que la planète Terre qui serait en proie à des singes étant maîtres de ce lieu ? C'était complètement insensé mais elle se rappelait de la date qui était en 3978, si elle avait bien retenu.

"Je comprends mieux, merci pour l'explication. Est-ce qu'il ne va pas y avoir une sorte d'événement comme la rébellion des êtres humains et leur potentiel essai à prendre le pouvoir ? Cela ne m'étonnerait même pas" soupira cette dernière en s'affalant limite sur la table, mais se redressant rapidement en pensant qu'elle n'était pas toute seule ici.

Un effet de surprise provoqué, hein ? Enfin, cela ne l'avait même pas étonné quand le jeune homme lui avait dit qu'il s'agissait de la Terre, donc bon. C'était en quelque sorte une déception. On savait tous que sans les hommes, la nature reprendrait ses droits et ce serait elle la maîtresse de la planète, non pas les animaux qui la peuplait. Elle n'allait quand même pas détériorer l'atmosphère ainsi que l'ambiance juste parce que celle-ci n'avait pas éprouvé le moindre sentiment en apprenant ça. Cette dernière remarqua que son aîné avait aussi adopté un regard sombre pendant quelques instants, le temps de lui parler de la société et du syndrome du mouton. Elle ne pouvait qu'être d'accord avec ce qu'il racontait, car c'était son avis depuis des années. Certes, cela ne concernait qu'une partie de la société, mais cette partie devait bien représenter 80%. Et encore, la jeune fille était sympathique.

"Certes, cela ne constitue qu'une partie de la population actuelle, donc ça ne concerne qu'une partie de la société, mais cette dernière est relativement grande. Les gens sont déplorables, on ne peut même plus accorder sa confiance comme on le désire. Dans ce monde, il faut se méfier de tout le monde si on ne désire guère être blessé. Même si c'est probablement méchant, c'est ainsi que fonctionne le monde, de mon regard" fit celle-ci sur un ton calme, ne cherchant absolument pas les ennuis et ne faisant qu'exprimer son point de vue.

Le rire de l'adolescente n'était pas prêt de refaire surface s'ils s'enfonçaient dans une discussion sur la société actuelle et les gens qui peuplaient cette dernière. Quand elle avait rigolé, toute à l'heure, elle n'avait pas pensé à ceux qui étaient dans la bibliothèque, ni même à la bibliothécaire. C'est seulement quand Klaus lui fit un geste des mains pour lui indiquer de faire moins de bruit, qu'elle venait de comprendre. Son regard se décala lentement vers cette personne acerbe qu'était la gérante, et elle remarqua que cette dernière lui faisait comme un signe qui signifiait qu'elle l'avait à l’œil. Oups. Tant pis, au pire. Son petit paragraphe sur les films semblait susciter un minimum d'intérêt du côté de son interlocuteur. Elle l'écouta donc parler de ces derniers. Il n'avait pas tort. Effectivement, vu la longueur du premier tome d'Harry Potter, et si on ne voulait guère que le film soit trop long, il avait donc fallu retirer beaucoup d'éléments et ne garder que ceux qui étaient marquants. Cependant, à son goût, des événements secondaires étaient tout aussi importants que les principaux, et pourtant, ils n'avaient guère été ajoutés.

"Je ne peux qu'être d'accord avec vous. Je tiens quand même à dire que selon la production du film, ils retireront telle ou telle action, ce qui m'embêtait un peu. Certes, je peux comprendre qu'il est nécessaire de couper certaines choses pour éviter de rendre le film trop long, mais c'est quand même décevant. Autant regarder le film avant de lire le livre" répondit celle-ci.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Lun 16 Avr 2018 - 14:15



Écrivain, Lectrice...

Avec Halevaldia

Val-chan me remercie pour l'explication et elle se demande s'il pourrait y avoir une sorte d'évènement tel que la rébellion des êtres humaines. En réalité, il existe plusieurs suites à ce film, mais je n'en ai regardé aucun. Donc, je ne peux pas dire grand chose.

"Et bien, je sais que ce film a eu le droit à plusieurs suites avant que Tim Burton ne refasse le film original, donc je peux aisément imaginer un évènement majeur, mais je n'ai vu aucune suite donc je ne peux guère vous dire lequel."

J'ai lu l'ouvrage dont le film adapte, après tout la lecture et moi constitue une histoire d'amour plus ancienne qu'avec ma douce, mais j'ai vu que l'ancienne histoire est différente par rapport à celle du film. Donc, j'ignore quelle est la suite.

Lors de notre débat avec un regard sombre, elle me dit que cette partie est relativement grande, et nous parle de cette société où la majorité des personnes ne sont pas dignes de confiance. Il est vrai que nous sommes dans un monde où la méfiance doit être de taille afin d'éviter d'être mal, mais le monde évolue en bien.

"Certes, mais nous ne sommes pas dans la pire période que l'humanité a connue. Par exemple, au Moyen-Âge occidental, l’Église réalisait des choses atroces au nom de Dieu. Le viol, le pillage, le meurtre étaient réalisés au nom de Dieu. Ce qui est pire qu'aujourd'hui, et plus paradoxal que notre société actuelle. Donc, même si notre société est odieuse, elle évolue en bien."

J'exprime aussi mon point de vue, et je ne cherche absolument pas les ennuis. Donc, j'adopte un ton autant calme que celui de Val-chan.

Lorsque nous parlons d'Harry Potter, elle prononce que je ne peux qu'être d'accord avec elle: selon la production, ils retireront certaines actions de l'ouvrage, ce qui est embêtant, et qu'il vaut mieux regarder le film avant de lire l'ouvrage.

"Je ne peux qu'être d'accord avec vous."


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Lun 16 Avr 2018 - 16:51


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
Celle-ci écouta attentivement le jeune homme, comprenant qu'il ne pouvait guère lui donner une réponse concrète sur un quelconque événement de rébellion de la part des êtres humains. Ce n'était pas grave, il ne pouvait pas avoir la réponse à toutes les questions qu'elle posait, sinon elle se demanderait si ce n'était pas une sorte de demi-dieu. Bien sûr, elle exagérait. Le fait que ce film connaissait plusieurs suites différentes ne l'étonnait pas, car certaines personnes aimaient bien créer des fins alternatives aux films, généralement celles qui font plaisir pour les créateurs. Tim Burton, une personne bien connue dans ce monde. Un réalisateur et producteur de cinéma américain, ses films étaient plutôt populaires dans son ensemble et il devait se faire une petite fortune colossale. Ce qu'il gagnait pourrait même être comparé aux salaires des footballeurs, mais elle s'égarait du sujet principal.

"Ne vous en faites pas, ce n'est pas grave. Après tout, vous ne pouvez pas tout savoir, donc ne ce n'est pas un problème" fit cette dernière en lui adressant un sourire.

Celui-ci lui expliqua qu'ils n'étaient pas dans la pire période de l'humanité, mais elle n'était pas vraiment d'accord avec lui. Certes, à l'époque, se faisait des choses pas vraiment catholiques et il y avait toujours la guillotine ou des choses de ce genre-là. Cependant, son avis restait le même et elle n'était pas prête à changer de point de vue. D'après vous, quelle est la meilleure dictature ? Tout simplement quand on ne sait pas qu'on en est le prisonnier. Et c'est exactement la routine de ce monde, une dictature en elle-même. Même si des libertés ont été possibles au cours de ces dernières années, même si les lois ont évoluées, la justice n'existe pas. Le fond de l'humanité restera sombre. Après tout, la nature de l'être humain est la destruction et d'assouvir une soif de pouvoir. On se fiche bien du sang qui coule, des pertes de soldats, de ce qu'il se passe avec les attentats.

"Je ne peux pas être d'accord avec vous. Relativiser les choses n'aidera pas le monde à se porter mieux, mais le dénigrer davantage ne le fera pas progresser non plus. J'admets que je suis en tort, c'est déjà pas mal. J'ai juste une question, en quoi la société évolue en bien ? N'est-ce pas le contraire ? N'exploitons-nous pas trop la planète avec les ressources ?" questionna la demoiselle en observant le garçon d'un œil inquisiteur.

Il lui répondit qu'il ne pouvait qu'être d'accord avec cette dernière, et elle se sentit un peu mal à l'aise sur le coup, ne s'attendant pas à une telle réponse. La demoiselle repensa aux films qu'elle avait visionné. Un en particulier lui revenait en tête, c'était Les Enfants Loups. Même si celui-ci n'avait rien à voir avec la Planète des Singes, elle le trouvait magnifique. Le contexte était aussi original et la fin était relativement triste pour la mère mais heureuse pour ses deux enfants. Le fait que la mère perde un de ses enfants était triste, enfin, ce n'était qu'une façon de parler. Le louveteau avait choisi sa voie dans la montagne, et non parmi les humains.

"Est-ce que vous connaissez un film de Mamoru Hosoda se nommant "Les Enfants Loups ?" demanda celle-ci en espérant que oui, pour pouvoir engager une discussion à propos de ce dernier.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Lun 16 Avr 2018 - 17:56



Écrivain, Lectrice...

Avec Halevaldia

Elle ne peut qu'avoir raison, Val-chan, par rapport à cela. Lorsque nous parlons de la société, elle n'est pas en accord avec moi. Je ne lui impose pas mon avis, je reste ouvert à tout avis.

"L'exploitation excessif des ressources n'est pas le propre du monde contemporain, Christophe Colomb le réalisait cinq siècles plus tôt. A l'époque, l'humanité répandait la guerre et la haine en travers un message de paix et d'amour au nom d'un être empli d'amour et de miséricorde, ce qui veut dire que le peuple déformait un message d'une importance capitale pour en faire quelque chose de néfaste. Je l'ignore pour vous, mais pour moi c'est pire qu'aujourd'hui. Car aujourd'hui, l'humanité assume son auto-destruction au nom de l'argent et des ressources. Certaines mentalités évoluent en bien, mais pas la nature de l'Homme qui est immuable."

Je ne peux nier le caractère immuable de l'humanité. Il s'agit d'un être responsable d'un sixième extinction de masse, car autant destructeur qu'auto-destructeur, pensant à la domination mondiale et ayant besoin que la nature reprenne ses droits afin que l'humanité regrette toutes ses actions en se rendant compte qu'il est trop tard.

Elle me demande ensuite si je connais "Les Enfants Loups" de Mamoru Hosoda. J'en ai vaguement entendu parler, mais sans connaître le principe de ce film, donc je ne l'ai pas regardé.

"J'en ai vaguement entendu parler, mais j'ignore le principe du film."

Je peux penser à ce qu'il y ait une histoire où il existe des enfants mi-loups mi-humains avec le titre, mais peut-être s'agit-il d'autre chose. Donc, je ne me permets pas de prétendre connaître le principe.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Lun 16 Avr 2018 - 19:44


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
LLa demoiselle était d'accord sur un point avec le jeune homme, c'était le fait que l'humanité avait connu pire que la sixième extinction de masse qui était en train de se produire. Beaucoup pensent que c'est faux et que nous sommes juste en plein délire, mais c'est pourtant la vérité. La majorité des oiseaux ont disparus, et même si vous entendez encore le chant de ces derniers le matin, cela ne signifie pas qu'ils ne risquent pas de disparaître du jour au lendemain. Cette extinction de masse ne concerne pas seulement les oiseaux, mais cela ne l'étonne plus. Après tout, la destruction était normale pour les humains, ils ne faisaient que ravager ce pauvre monde, achetait des produits comme le Nutella alors que ce dernier est responsable de forêts ravagées, et donc, par conséquent, de la destruction d'un habitat pour les animaux. Heureusement qu'elle n'en mangeait pas, c'était aussi une question d'alimentation saine et équilibrée. Ce n'est pas en mangeant cette chose qu'elle comptait maigrir. La jeune fille jeta un coup d’œil aux élèves présents dans la bibliothèque, se demandant si l'un d'entre eux comptait les rejoindre ou non, ce serait sympathique d'avoir une discussion à plusieurs. Enfin, non pas que ce n'était pas bien que de discuter en compagnie de son aîné, c'était juste parce qu'elle voulait faire preuve de bonté, aujourd'hui. Son humeur changeante la surprendrait décidément toujours. L'adolescente écouta attentivement le jeune homme à la chevelure verdâtre parler, se demandant toujours si cette couleur était une vraie ou non. Peut-être que cela ferait un sujet de discussion que de lui poser cette question ? De toute manière, que ce soit indiscret ou non, elle n'en avait plus rien à faire. Celle-ci hocha la tête, ne pouvant qu'être d'accord avec son aîné. C'est vrai qu'aujourd'hui, on assumait et on avait un peu plus conscience d'être dans une société de consommation, sans pour autant changer nos habitudes. L'argent gouvernait le monde et cela, depuis bien des années. Avant, les guerres faisaient des ravages, et elle se demandait ce que cela faisait que de participer à une guerre ? D'ailleurs, ce n'est pas pour autant qu'à l'heure actuelle, il n'y en avait plus. Il suffisait de regarder la situation de l'Afrique, cela resterait comme ça pendant des années, elle en était certaine. Puis, qui pouvait être sûr qu'une troisième guerre mondiale n'exploserait pas ? Surtout avec la Corée du Nord, cela s'annonçait compliqué.

"Je ne peux qu'être d'accord avec vous sur certaines paroles dites précédemment. Cependant, je pense que ce n'est pas parce que les guerres ne sont pas officielles comme la première et la seconde guerre mondiale, qu'il n'y en a plus. Bien au contraire, regardez la situation en Afrique ou en Russie, c'est totalement foireux. Je pense qu'il est pire de savoir qu'on détruit, que d'en être inconscient. Beaucoup de mentalités ont conscience que nous sommes dans une société de consommation, mais peu sont les personnes qui changent leurs habitudes" fit cette dernière en expliquant son avis, et non pas en l'imposant.

Cette dernière esquissa un sourire content quand il lui annonça qu'il en avait seulement entendu parler, et qu'il ne connaissait pas vraiment le principe. Par où commencer si elle désirait lui en dire un peu plus sur ce film extraordinaire qui vous mettait les larmes aux yeux ? Son regard fut interrogateur pendant un petit moment, le temps de réfléchir. Peut-être qu'elle pourrait commencer avec le résumé de l'histoire ? C'était plutôt simple à expliquer en plus.

"Et bien, c'est un film relativement bien, de mon point de vue. Le principe ou plutôt, dirais-je, le contexte, est le fait qu'une humaine se retrouve en relation amoureuse avec un loup. Étrange, diriez-vous ? Effectivement. À la suite de leur union, deux enfants sont nés. Ame et Yuki. Cependant, ces derniers n'étaient pas des humains comme leur mère, ni des loups comme leur père. C'était des mélanges de ces deux-là. Donc demi-humain, demi-loup. Je trouve que le contexte est assez original" répondit celle-ci en esquissant un large sourire, tout en repensant aux enfants louveteaux.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Lun 16 Avr 2018 - 21:45



Écrivain, Lectrice...

Avec Halevaldia

Elle hoche la tête après que je tente de lui convaincre que c'était pire avant. Avant de me dire que les guerres existent toujours et que peu de personnes étant conscient de leur société de consommation changent leurs habitudes, et c'est loin d'être faux.

"Vous avez entièrement raison, et jamais n'ai-je pensé qu'il n'existe aucune guerre aujourd'hui. Et je dirais même qu'il suffit qu'un gisement de pétrole se situe entre deux pays pour qu'il soit certain qu'une guerre s'est déclenché suite à la nature humaine qui préfère la guerre à la diplomatie. Et cette manière est aussi utile que d'utiliser de la morphine afin de soigner une douleur bénigne: il existe de bien, bien meilleurs moyens de parvenir à leur fin. Et si les personnes étant conscients d'être dans une société de consommation ne changent pas leurs habitudes, c'est à cause du syndrome du mouton."

Et je pense sincèrement que cette société aura des conséquences néfastes sur la vie humaine, et pourtant elle la suit quand même, ce qui fait qu'elle souffre en permanence créant un syndrome du hérisson.

Donc, comme le titre l'indique, il s'agit bel et bien d'une histoire d'hybrides entre humain et loup. Je vois, de toute manière, je pense inclure une hybride Humain-Dragon Argent dans mon histoire, et elle sera primordiale dans cette histoire. M'enfin, le fait de mettre en scène des hybrides est assez courante, en réalité. Il existe des Dhampirs, des créatures de la mythologie grecque, et d'autres hybrides.

"Je ne trouve plus réellement les relations zoophiles étranges depuis que je connais entièrement la mythologie grecque. Ni entièrement original. Donc le fait de penser qu'une humaine tombe amoureuse d'un loup et engendre deux hybrides ne me surprend plus du tout. Si vous appréciez ce film c'est peut-être car il utilise cet élément antique de manière originale."

Certes, il peut y avoir un meilleur scénario avec une meilleure exécution et d'autres facteurs. C'est juste qu'il est inutile de penser que les hybrides sont originaux alors que l'on utilise cet élément dans l'antiquité. Donc, il s'agit de tout l'inverse du mot "original".


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Lun 16 Avr 2018 - 22:34


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
Essayer de convaincre une personne comme la demoiselle était une chose relativement compliquée. Non pas qu'elle ne se laissait pas bercer, juste qu'elle était de nature bornée. Donc, effectivement, il était difficile de lui faire changer d'avis. Surtout qu'un avis prend du temps à se former dans l'esprit, s'amplifie avec les années qui passent, et est très compliqué à modifier. Ce n'est pas qu'elle n'était pas d'accord avec le jeune homme, bien au contraire. Il est vrai que l'humanité n'était pas vraiment dans la pire des périodes, mais c'était quand même une belle impasse. Entre la technologie qui se développait rapidement, ou les ressources qui s'épuisaient de plus en plus. D'ici quelques années, ils n'auraient absolument plus de pétrole. Qui dit un manque de pétrole, dit une incapacité à pouvoir circuler en voiture et cela s'annonçait compliqué pour le futur. Peut-être que sa vision du monde n'était pas vraiment approprié ? Elle n'en savait strictement rien, mais espérait que le garçon n'en dise pas un mot là-dessus. Avoir une conversation comme celle-ci ne lui était jamais arrivé, car les gens préféraient être bornés et balancer des "La ferme, t'es ennuyeuse" à tout bout de champ. Heureusement qu'elle avait trouvé un camarade bien sympathique avec qui elle pouvait parler de tout, c'était un grand point positif pour elle.

Ce que venait de dire Klaus n'était pas faux, il avait même raison. La stupidité des personnes peuplant ce monde ne cesserait de la surprendre, et ce, dans plusieurs cas de situations comme les guerres. Effectivement, si un gisement de pétrole se situait entre deux pays, ceux-ci chercheraient à en avoir la possession et ne parlerait aucunement d'arrangement ou de partage. C'était ainsi que la nature humaine était, toujours vouloir obtenir plus sur les autres, ce qui était totalement stupide pour elle. Autant s’entraider en se partageant les ressources de manière équitable pour un avenir plus sûr et certain. Elle n'avait jamais prétendu tout savoir, bien au contraire. Il lui restait tant de choses à apprendre de ce monde, que ce soit au niveau imaginaire ou au niveau des gouvernements. Le fait qu'une présence extraterrestre puisse exister la faisait s'exciter, elle adorait les théories et autres choses du type montrant des événements paranormaux. Le syndrome du mouton revenait souvent dans cette discussion, elle ne pouvait qu'être d'accord avec le jeune homme.

"Effectivement, et c'est cela qui ne changera jamais. Quelqu'un qui a besoin d'un meneur restera un suiveur. Le syndrome du mouton persistera encore pendant de nombreuses années, jusqu'à la compréhension d'une éventuelle indépendance de la pensée" répondit la demoiselle en poussant un soupir.

Quand elle lui expliqua le contexte, ce dernier lui répondit qu'il n'était pas surpris de voir des relations zoophiles. Bon, c'était un peu le côté noir de cet anime, parce qu'imaginer une humaine et un loup s'accoupler, ce n'était pas très beau. Cependant, n'était-ce pas une chose fantastique ? Un demi-humain, demi-loup. C'est vrai qu'elle appréciait beaucoup ce film, mais c'était surtout grâce au contenu de ce dernier. Le fait que Ame et Yuki soient des hybrides ne la dérangeait pas du tout, c'était ce qui faisait le charme du film.

"Et bien, j'aime beaucoup ce film. C'est surtout grâce au contenu qui est dans son ensemble touchant. J'aime bien la tournure des événements et la solidarité dont font preuve certaines personnes" fit celle-ci en esquissant un sourire.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Mar 17 Avr 2018 - 0:25



Écrivain, Lectrice...

Avec Halevaldia

Le syndrome du mouton ne changera effectivement jamais, jusqu'à la compréhension d'une éventuelle indépendance de la pensée. Comment faire comprendre aux autres personnes qu'il est mieux de se faire son propre avis sur certaines questions plutôt que de boire chaque parole de chaque meneur sans aucun filtre. C'est à cause de ce genre de pensée qu'il existe des dictatures.

"Et le pire est qu'il existe certaines dictatures qui doivent servir d'avertissement pour montrer que le syndrome du mouton est néfaste. Tel que l'Allemagne entre 1933 et 1945 qui était dirigée par Adolf Hitler, un dictateur belliqueux antisémite."

Val-chan apprécie beaucoup le contenu du film, la tournure des évènements et la solidarité dont font preuve certaines personnes. Je vois. Je ne pense pas regarder le film car je pense que le commencement serait une potentielle romance. Ce que je n'apprécie pas, et le couple que j'entretiens avec Haruka-chan ne m'a pas fait changer d'avis.

"Je ne pense pas regarder ce film. En effet, je peux penser qu'il commence avec une romance entre cette femme et ce loup. Et ce ne sont pas les romances qui m'attirent."

Que j'ai pu regarder "Twilight" ou pas n'a aucune influence sur le fait que je n'apprécie pas les romances. Je sais qu'il existe d'excellentes romances, mais au fond, je m'en cogne l'oignon.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Mar 17 Avr 2018 - 8:55


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
La demoiselle observa d'un regard curieux le jeune garçon, se demandant s'il avait toujours pensé ainsi, lui aussi ? Il était sympathique de mener une conversation de ce genre sur la société actuelle, les événements de l'époque, le fonctionnement du comportement des humains. On ne pouvait pas avoir une parole libre ainsi avec n'importe qui, et c'est d'ailleurs pour cela qu'elle avait mis du temps avant de parler de manière sombre, non pas comme si elle savait tout, mais plus comme si elle cherchait des réponses à ses nombreux questionnements sur la vie. Après tout, la période de l'adolescence était compliquée et se rechercher soi-même était normal, chacun passait par là. Cependant, à l'heure actuelle, elle serait incapable de dire au reste du monde "Je suis ce que je suis". Car, en effet, la jeune fille ne s'était toujours pas accepté telle qu'elle était, sinon elle n'aurait pas peur du regard des autres par rapport à ses tenues sortant légèrement de l'ordinaire, par rapport aux accessoires qu'elle portait, ou bien à sa manière de se comporter. Elle ne s'excuserait pas tout le monde, et ne s'inquiéterait pas pour ce qu'ils pensaient. Mais bon, l'adolescente était ainsi et ce n'était pas près de changer. Cette dernière observa la chevelure du jeune homme, se demandant si lui aussi avait subi des moqueries par rapport à cette dernière et s'il en avait souffert. Ce serait compréhensible que de souffrir du fait de potentielles moqueries juste pour une couleur de cheveux, mais le monde était ainsi. Moqueur, te rabaissant dès qu'ils en ont l'occasion.

"Je me demandais, est-ce que c'est votre couleur de naissance ?" demanda celle-ci en indiquant la chevelure verdâtre du jeune garçon, un sourire timide aux lèvres pour lui montrer qu'elle ne demandait cela que par simple curiosité, et non par potentielle méchanceté de sa part.

Quand celui-ci lui expliqua qu'il existait certaines dictatures qui devaient servir d'avertissement pour montrer le syndrome du mouton, elle était entièrement d'accord avec son aîné. Il lui parla ensuite de l'Allemagne entre 1933 et 1945, dirigée par Adolf Hitler. Un dictateur que tout le monde connaissait et qui avait fait parler de lui, notamment par les nombreuses déportations des juifs européens majoritairement, elle en avait déjà entendu parler en cours d'histoire. Alors comme ça, le jeune homme venait du pays de cet Adolf Hitler ? Comment est-ce qu'elle n'avait guère pu faire le lien jusqu'ici ? Elle poussa un soupir. De toute façon, c'était du passé par rapport à la situation de l'Allemagne et cela avait bien changé depuis le temps. Il lui semblait bien que ce n'était plus une dictature qui était mise en place. Enfin, elle pouvait parler mais elle venait quand même du pays de Vladimir Poutine. Tout le monde, à l'extérieur, le voyait comme un dictateur froid et comme un bourreau, mais ce n'était pas son avis. La demoiselle le voyait comme celui qui avait sauvé la Russie après le chaos des années 90, à la suite de la chute de l'URSS. Enfin, ce n'était pas un héros non plus, juste un homme politique. Et l'adolescente ne s'intéressait pas du tout à la politique, l'économie...

"Je ne peux qu'être d'accord avec vous sur ce point-ci aussi. C'est triste ce qu'il s'est passé entre 1933 et 1945, je pense qu'on ne peut même pas imaginer l'ampleur" fit celle-ci en baissant les yeux, se disant qu'être gazé dans une chambre était effectivement terrifiant.

Cette dernière, quand il lui expliqua qu'il ne regarderait probablement pas le film car ce dernier contenait une romance au début, esquissa un sourire. Elle savait parfaitement qu'il ne le regarderait pas, et ce n'était pas pour cette raison qu'elle lui avait parlé de ça. Juste que le film avait un aspect bien tout blanc, tout rose, mais qu'il montrait aussi les mauvais côtés de cette société dans un sens. Enfin, selon elle. Mais bon, elle hocha la tête en signe qu'il n'y avait pas de soucis à cela.

"Ce n'est pas un problème. Je ne peux que comprendre. Les romances ne sont pas votre tasse de thé, comme moi je n'aime pas les films d'horreur" répondit cette dernière.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Mar 17 Avr 2018 - 11:19



Écrivain, Lectrice...


Avec Halevaldia

Val-chan se met à observer ma chevelure teintée et me pose s'il s'agit de ma couleur de naissance. Personne n'a pour couleur de chevelure naturelle le vert. Donc, la réponse est évidente.

"Pas du tout, il s'agit d'une teinture et il s'agit d'une question d'habitude. Naturellement, j'ai les cheveux noirs."

J'apprécie le vert, mais il s'agit d'une habitude. Je me teins régulièrement les cheveux en verts, peu importe ce que l'on pense.

Val-chan pense que l'on ne peut pas imaginer l'ampleur, alors qu'en réalité, l'ampleur de sa dictature est majeure: des millions d'innocents exécutés, une seconde guerre mondiale qui fut encore plus meurtrière que la première et un traumatisme mondial encore palpable aujourd'hui.

"En réalité, l'ampleur de cette dictature est majeure. Elle est directement à l'origine de la Seconde Guerre Mondiale qui fut encore plus meurtrière que la Première, des millions d'innocents furent exécutés dans des camps de la mort, et cet évènement a traumatisé l'Europe entière au point d'interdire la svastika, qui fut le drapeau de cet Allemagne national-socialiste."

Les Européens, les Russes, les Japonais et les Étasuniens connaissent par cœur ce drapeau, car l'Allemagne national-socialiste eut une influence sur une partie du monde.

Elle a bien compris le fait que je n'apprécie pas les romances. Elle dit ensuite qu'elle n'apprécie pas les films d'horreurs. Et il est vrai qu'il est simple de s'en lasser.

"Je peux également le comprendre. Et mise à part les romances, quels sont vos domaines de prédilection?"

Lorsque je parle de domaines, je ne parle pas uniquement de genres d'ouvrages, mais c'est volontairement plus large.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 07/04/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 13 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2015
Halevaldia Drenyrr
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Mar 17 Avr 2018 - 11:57


Écrivain, Lectrice...


Entre deux passionnés de littérature. Feat Klaus Schwartz
Celle-ci se doutait bien qu'il s'agissait d'une couleur, et non pas d'une chevelure verdâtre que le jeune homme possédait depuis la naissance. Si elle avait posé la question, c'était surtout pour être sûre. Après tout, c'était assez étrange de naître avec des cheveux verts, alors elle se doutait que c'était une couleur. Mais pourquoi abîmer ses cheveux juste pour une couleur, pourquoi ne pas laisser ses cheveux d'origine ? C'était dommage, et surtout pas vraiment compréhensible pour la jeune fille. Cependant, le garçon faisait ce qu'il voulait et elle en avait conscience. L'adolescente désirait avoir des tatouages, plus tard, alors elle n'avait pas le droit de juger une couleur. Les gens faisaient bien ce qu'ils voulaient, c'était un fait incontesté. Pourquoi pas un tatouage de rose ? C'était un peu le symbole de la demoiselle par défaut, elle adorait les fleurs ainsi que le parfum qu'elles dégageaient. Comme elle le pensait, il venait de lui répondre que c'était une couleur et qu'il avait normalement les cheveux noirs. Celle-ci pencha la tête, dubitative.

"Pourquoi avoir choisit de faire une couleur ? Si cela n'est pas trop indiscret, bien sûr" fit cette dernière en le fixant d'une manière interrogative.

Celui-ci lui répondit que, justement, l'ampleur de la dictature était majeure par le fait de la provocation de cette Seconde Guerre Mondiale, avec des millions d'innocents exécutes dans les camps, au point d'interdire le drapeau de l'Allemagne national-socialiste. Cette dernière le regarda d'une drôle de façon, se demandant d'où pouvait bien sortir tout le savoir de ce jeune homme. Ce n'était pas simplement par les cours d'histoire qu'on pouvait en savoir autant.

"Effectivement, je suis d'accord avec vous, mais je disais cela pour indiquer qu'on ne pouvait imaginer ce qu'avait vécu les gens gazés, les gens qui ont fait la guerre, et des choses dans ce genre" expliqua la jeune fille en espérant se faire comprendre.

Quand il lui répondit qu'il pouvait également comprendre le fait qu'elle n'aimait pas les films d'horreur, elle lui sourit. Le jeune homme lui demanda alors les domaines de prédilection de la demoiselle, mais elle ne savait que répondre car celle-ci ne comprenait pas la question. Est-ce qu'il se demandait les genres qu'elle regardait, ou plutôt ce qu'elle faisait ?

"Je n'ai pas vraiment compris votre question, mais si vous me demandiez cela par rapport aux genres que je regarde, ce serait plutôt dans le surnaturel et le monde de l'au-delà avec la spiritualité" fit celle-ci en clignant des yeux.
#iwhae pour epicode

---------------------------------

« Halevaldia Drenyrr »
“Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.”
Japonais en #ff99ff / Russe en #66cc00 / Français en #3366ff
Cheshire Cat sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 725
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  Mar 17 Avr 2018 - 17:40



Écrivain, Lectrice...

Avec Halevaldia

Pourquoi ai-je choisi de réaliser une coloration? Et bien, c'est ardu à dire. Afin d'éviter le syndrome du mouton? Je l'ignore. Donc, même si cela ne me semble pas réellement indiscret, je ne peux pas lui répondre.

"Je ne peux pas répondre à votre interrogation, je regrette."

Pendant mon explication, Val-chan me demande d'une drôle de façon. Comment sais-je tout cela? Et bien, à chaque fois que j'entends parler d'un évènement plus ou moins majeur de l'Histoire, je me renseigne envers des ouvrages non-romancés. Et avec cela je peux rapidement connaître les grandes lignes. ("Mein Kampf", le traité de Versailles qui emmène l'Allemagne dans une grande crise, l'accession au pouvoir d'Hitler, l'incendie du Reichstag...) Et concernant les paroles de Val-chan, je me permets de la contre-dire car certaines personnes ont fait la guerre et ont découvert ces camps de concentrations.

"Si. Nous connaissons l'effet du gaz utilisé dans les chambres à gaz des camps de concentration du nom de Zyklon B, certaines personnes ayant survécu à cette guerre vivent encore et en témoignent, deux juifs ont pu fuir l'un des camps et ont réalisé un rapport sur les conditions abominables que les nationaux-socialistes les ont fait subir... et si j'ai pris connaissance de ces informations, c'est en se renseignant par curiosité."

Surtout si cela concerne d'un des pays dont je suis originaire. Même si Hitler a pu redresser le pays, il aurait pu ne pas être au pouvoir si le traité de Versailles n'était pas aussi sévère.

Ach! Elle n'a donc pas compris mon interrogation. Je parle bel et bien de genre, mais aussi de... comment dire? D'activités, voilà!

"Je vois. Et vos activités de prédilection mise à part la lecture?"


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrivain, Lectrice... [PV Halevaldia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: La bibliothèque-
Sauter vers: