Revenir en haut
Aller en bas


Partagez | 
 

 [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 67
■ Inscrit le : 19/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Août 2015
Sora Harada
« Personnel ; prof d'histoire-géo »
(#) [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Dim 2 Sep 2018 - 12:52


Attention ! Le poste suivant contient une bonne dose de sel ainsi que quelques propos vulgaires. Si la violence verbale vous gêne, spécialement lorsqu'elle est tournée contre une maman (on aime les mamans vous en faites pas), je ne peux que vous conseiller de ne pas lire les lignes suivantes.

PS : Si, tout comme Sora, vous ne voulez PAS DU TOUT devenir un Cat et que ces boules de poils représentent, pour vous, l'anti-christ, merci de vous tenir éloigné de votre écran pour des raisons de sécurité.

Sur ce, bonne lecture !


--


« Tu me rendrais service si tu pouvais lui apporter ça, ce sont ses vêtements, elle les a oubliés. Puis, je suis sûre que ça lui ferait plaisir à notre Yukiko de discuter un peu avec son oncle. Tu sais l’adolescence, tout ça, ça ne rend pas facile les choses mais dans le fond je sais qu’elle attend avec impatience de te voir. » qu’elle avait dit. Et moi, en bonne poire et grand con je l’ai cru. Je vous ai déjà dit que Chizuru était une connasse ?

Quoi ? Pourquoi c’est une connasse ? Pourquoi cette femme est l’incarnation du démon et du malin ? MAIS PARCE QU’ELLE M’A PIEGE ! VOILA POURQUOI ! Oh, oui, je vous vois venir avec votre « mais c’est une blague Sora » *insérer voix chiante d’ado blasé* C’EST UNE BLAGUE QUE DALLE ! ELLE LE SAIT ! ELLE LE SAIT QUE J’AI PEUR DES… DE CES MACHINS ! JBDZAOJDKNAZKDCN. Quoi ? Comment ça vous ne comprenez rien ? Parce que faut que je vous raconte en plus ? Tss.

Donc. En gros. J’étais passé chez Chizuru, ce matin, pour lui déposer Lizzy. C’était son jour de congé et… Meh, je trouve que c’est important que ma fille prenne l’habitude d’être avec les autres membres de sa famille. C’est important la famille, on en a qu’une et… Oui, j’ai envie d’intégrer Lizzy au maximum dans la mienne. Son oncle, sa tante, ses cousines, ses grands-parents. Je veux qu’elle puisse avoir des gens sur qui compter, des modèles auprès desquels se référer. Je sais que je suis loin d’être un père exemplaire, en terme de parentalité Ken s’en sort surement mieux que moi. Je veux que Lizzy puisse avoir un noyau dur dans lequel se réfugier, des personnes de confiance autour d’elle au cas où je lui ferais un jour défaut. Parce que je me sais assez con pour manquer le truc. J’ai toujours été assez con pour manquer le truc. Enfin bref, je l’avais amené chez Chizuru et avant de partir ma con-formidable belle-sœur m’avait confié un sac contenant des vêtements que Yukiko avait laissé à la maison. Ma mission, donc, aller lui apporter et… Putain, comment j’ai pu être aussi con… Et lui taper la discute parce qu’apparemment ma nièce en avait fortement envie mais les affres de l’adolescence faisaient qu’elle n’assumait pas, que je devais donc faire le premier pas, moi l’oncle qui l’a toujours encouragée dans ses démarches et… Ouais, j’ai définitivement été con.  

Comment je n’ai pas pu le sentir que ça puait la merde à trois kilomètres ? Comment j’ai pu ne pas me douter que ça sentait le sale coup foireux ? Y avait des indices pourtant… Déjà, rien que le fait qu’elle me brosse dans le sens du poil avec ses grands discours de « ouuuuh ta nièce adorée a besoin de toi » alors qu’elle n’a jamais pu blairé que je m’attarde trop sur ses choix d’éducation… Raaaah qu’est-ce que j’ai été con. Puis, surtout… Putain Chizuru… Sur ma vie, si je sors de là vivant je vais… Oh putain ça va chier.

Nan, parce que, attendez la suite ! C’est hilarant ! Du coup, moi, je me suis déplacé, je suis venu dans cette foutue chambre pour lui déposer son foutu sac à la con ! Et il n’y avait pas de Yukiko ! Alors moi, j’entre, je ferme la porte derrière moi parce que je suis poli, je vais pour lui poser son sac et lui déposer un petit mot et là je tombe sur quoi ? UN CHAT ! UN PUTAIN DE CHAT DE SA MERE LA BOULANGERE ! UN DEMON AVEC SES YEUX BLEUS DU DEMON ET SA FOURRURE DU DEMON ET AAAAAH MAMAN, J’AI PEUR. Puis le machin… IL ME REGARDE, IL ME FIXE ! J’étais sûr de moi… Je lisais à travers sa bouille d’ange qu’il réfléchissait à comment me prendre l’œil que l’autre connard de matou n’avait pas réussi à me crever la première fois ! JE LES CONNAIS CES BESTIOLES ! C’est mignon, c’est tout doux MON CUL ! CE SONT DES MONSTRES ET IL Y EN A UN DEVANT MOI !

J’avoue, sur le coup j’ai pas bougé, je suis resté là, avec ma goutte de sueur et la respiration suspendu…Puis… Puis ce… Ce monstre il... Il s’est approché et il a frotté sa tête contre ma jambe pour marquer son territoire, pour signaler aux autres que j’étais sa proie puis… PUIS IL M’A RONRONNE DESSUS !  Alors… Alors j’ai crié. J’ai fait un bond. Je suis monté sur le lit de Yukiko en brandissant le premier truc qui me soit tombé sous la main. J’ai hurler encore mais… MAIS IL A SAUTE SUR LE LIT AVEC SON SOURIRE DÉMONIAQUE ET MOI J’ETAIS LA :

- « NON ! ARRIÈRE ! OUSTE ! POUR L’AMOUR DU CIEL VAS T’EEEEEEEEEEEEEN »

Est-ce que je chiale ? Oui. Totalement.
Est-ce que j’ai besoin qu’on me sauve ?

Oui… Oui… Ce serait sympa.

Et. Chizuru. Sur ma vie. T’es morte.

KYAAAAAAAAA --> Sora, 2015

---------------------------------


Le premier qui touche à mes nièces je le défonce en #ff9933 é__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 3399
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Dim 2 Sep 2018 - 17:27

Les vacances à Okinawa sont finies et dès que je suis revenue à Kobe, j'ai fuit la maison familiale pour le campus. Le mariage de mon frère étant la semaine prochaine, la tension est à son maximum chez mes parents. Sans compter que je suis très mitigée à propos de ce voyage en Écosse. Ravie que mon frère aîné se marie, horrifiée à l'idée de revoir Jamie. Bref, avec tout ça, je suis une cocotte minute et être à la maison renforce ce sentiment. Voilà pour quoi, Ghost et moi sommes sur le campus de l'université cette semaine. Sans compter que je vais devoir l'amener pour deux semaines chez Meyuki dans quelques jours...

Bref, aujourd'hui, je m'amuse à faire des allers-retours entre le dortoir et la laverie. Je n'ai pas laissé ma valise de vacances chez mes parents, tellement j'étais pressée de partir. Là, je suis à mon deuxième voyage de la journée. Les bras chargés de mon sac de linge, j'arrive dans les couloirs des dortoirs. C'est à ce moment que j'entends un cri provenant de ma chambre. Pas un cri de fille non, un cri bien masculin. Inquiète, je m'empresse de rejoindre la U-3.

« NON ! ARRIÈRE ! OUSTE ! POUR L’AMOUR DU CIEL VAS T’EEEEEEEEEEEEEN »

Paniquée, j'ouvre précipitamment la porte et laisse tomber mon sac de vêtement face la scène devant moi. Un homme adulte, debout sur le lit de Yukiko, en train de chialer, prêt à taper mon chat à ses pieds, qui semble bien aimé frotter sa petite bouille sur la jambe de cet inconnu.

"What the hell?"

La stupéfaction que je ressens fait bientôt place à la compréhension. Apparemment, cet homme est terrifié par mon Ghost... qui a à peine huit mois et qui a plus de poils que d'os... Me retenant à grand peine de rire, je m'approche doucement du lit de ma colocataire.

"Ghost? Viens ici!" dis-je, toujours en anglais.

Ce dernier ne veut pas bouger et continue son manège. Alors, je décide d'aller le chercher moi-même. Je prends à deux mains puis le serre contre moi.

"Good boy!"

Je félicite en caressant sa petite tête.

"Est-ce que ça va... monsieur?"

Je lève enfin les yeux vers l'homme devant moi. Je me demande ce qu'il fait ici mais je pense que cette question attendra qu'il se calme...

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 67
■ Inscrit le : 19/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Août 2015
Sora Harada
« Personnel ; prof d'histoire-géo »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Lun 3 Sep 2018 - 15:45


C’est un face à face entre l’homme… Et la bête. Entre le vaillant explorateur et le monstre tapis dans l’ombre de sa caverne putride. Sérieux, j’ai l’impression d’être dans un espèce de film survival indépendant. N’empêche, je sens doucement mon estomac se nouer et se retourner dans un espèce de… De truc qui me fait dire que, si ça continue, je vais surement rendre mon petit déjeuner dans pas longtemps. Nan, vraiment, ça va de moins en moins. Faut qu’on me sauve, genre vite, genre très vite, genre tout de suite en fait parce qu’en vrai il s’approche un peu trop et moi j’aime pas ça, je vais hurler et pleurer et ça va pas le faire OMG MAIS VIREZ MOI CE POKEMON POILU DE TYPE PU-

- « Ghost? Viens ici! »

Oh. Oh. OH. QUELQU’UN ! OHEEEE DU BATEAU ! JE SUIS LA ! VENEZ ! OUI ! HALLEYUYA ! TCHIN ! YATTA ! BANZAI ! YOUHOU ! COURGETTE ! AUBERGINE ! JE SUIS SAUV- J’ai rien dit. Malgré la présence d’un troisième protagoniste, l’horrible monstre poilu continu d’avancer. De mon côté, je me colle un peu plus contre le mur avec l’espoir fou que… Je ne sais pas, le mur m’absorbe, m’emmène enfin à Pourdlard avec vingt ans de retard, sans doute. Seulement voilà, le mur est dur, le mur n’absorbe que dalle et bientôt l’immonde bête n’aura qu’à sauter pour m’égorger d’un coup de griffe. Et moi, tout ce que je peux faire c’est me coller davantage en poussant un « gniiiiiiih » tout à fait viril et dégouté alors que la boule blanche s’approche… Lève sa patte… Et… Dieu merci se fait enlever par ce qui semble être sa maîtresse.

- « Est-ce que ça va... monsieur? »

Franchement, je me retiens de lui balancer un « j’ai l’air d’aller bien ?! » à la tronche. J’aurais bien envie de faire ma diva et de diriger la colère suivant de près la peur contre cette demoiselle mais… Ce ne saurais pas poli. Je veux dire, elle vient tout de même de me sauver, au bas mot, la vie… Sans compter mon petit déjeuné qui revient, de nouveau, à sa juste place au fond de mon estomac. Donc bon. Puis, en vrai, c’est ce chat le méchant de l’histoire, pas elle. Puis, toujours en vrai, je suis un adulte (quoi que j’en pense) et un adulte ça vide pas sa frustration sur un ado random. A moins d’être un sombre connard mais ça, c’est un autre débat.

- « Mieux. Ça va mieux. Merci. » fis-je en me laissant doucement glissé contre le mur pour m’asseoir sur le lit… Tout en fixant le chat des yeux « Dites… Heu… Vous le tenez bien, hein ? Il va pas me sauter de nouveau dessus ? »

Nan parce que, si c’est ça, je hurle. Et, croyez-moi, personne n’a envie de m’entendre hurler. Je pose un dernier regard sur le chat, l’air de lui dire « hé, j’ai envie de me pisser dessus à cause de toi mais va pas croire que tu me fais peur wesh » avant de me concentrer de nouveau sur mon interlocutrice. Il s’agit d’une brunette, surement dans les mêmes âges de Yukiko et… Si je ne suis pas trop con, je m’avancerais même à dire que cette demoiselle est surement sa colocataire. Fin, elle connaissait le nom du mons-Chat. Cette créature démonique est un chat bordel et baaaaaah c’est la chambre de ma nièce ici.

- « Dites, heu… Navré mais… Vous êtes la colocataire de Yukiko ? Je suis Sora, son oncle. Fin, accessoirement je suis prof d’histoire-géo ici et j’étais venu lui ramener des affaires quand ce… Chat a débarqué et il se trouve que j’ai une peur phobique des chats enfin bref… Vous le tenez bien, hein ? »

KYAAAAAAAAA --> Sora, 2015

---------------------------------


Le premier qui touche à mes nièces je le défonce en #ff9933 é__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 3399
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Mar 4 Sep 2018 - 11:54

Ghost est tout content de me revoir, même si ça fait à peine quinze minutes que je me suis absentée. Il frotte sa petite tête contre mon bras au moment où l'homme mystérieux se laisse glisser contre le mur. Je suis un peu stupéfaite par sa question. Il doit avoir la phobie des chats pour me demander d'un air aussi désespéré si je tiens bien Ghost et si il ne va pas de nouveau lui sauté dessus. Les sourcils haussés, je regarde mon interlocuteur avant de regarder mon chat. Lui? Sauter sur quelqu'un? J'ai dû mal à le croire... il est très sociable alors il a la fâcheuse tendance à venir embêter les gens pour des caresses mais pas au point de les agresser! Regardez comme il est chou à ronronner!

« Dites, heu… Navré mais… Vous êtes la colocataire de Yukiko ? Je suis Sora, son oncle. Fin, accessoirement je suis prof d’histoire-géo ici et j’étais venu lui ramener des affaires quand ce… Chat a débarqué et il se trouve que j’ai une peur phobique des chats enfin bref… Vous le tenez bien, hein ? »

Sa voix me fait sortir de mon adoration féline pour le regarder de nouveau. L'oncle de Yukiko et Meyuki? Roux? Prof d'histoire/géo? Aussi jeune? ...! Elles m'en avaient jamais parler! A sa question, je souris gentiment.

"Ne vous inquiétez pas, il est inoffensif... oui c'est ça, je suis sa coloc! Enchantée! Tessa Yorke."

Je cherche du regard la grande boite de transport de Ghost. Oups, elle est sous mon lit...

"Je ne savais pas qu'elles avaient un oncle prof! Vous allez commencer à la rentrée de Septembre alors?"

Mine de rien, je me dirige vers mon lit. Pour mettre Ghost dans sa boite, je dois le déposer... et il risque de retourner droit sur Sora. Plus je réfléchis, plus je me dis que ce n'est pas un bon plan. Alors, je change de stratégie.

"Si vous voulez, je peux mettre le chat dans sa boite... mais elle est sous mon lit. Donc, il faudrait que vous la preniez... parce que je ne peux pas le faire en le tenant. Ou alors, il faut que je le lâche."

Ça me gêne de demander ça mais c'est la seule solution pour éviter qu'il finisse par mourir de stress.

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 67
■ Inscrit le : 19/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Août 2015
Sora Harada
« Personnel ; prof d'histoire-géo »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Ven 7 Sep 2018 - 0:43

Inoffensif ? C’est drôle, ce n’est pas le premier qualificatif qui me serait venu à l’esprit pour décrire cette… Chose. M’enfin, je comprends son point de vu. Après tout, l’animal a bien fait son job. Il se fait passer pour plus adorable et doux qu’il ne l’est vraiment. C’est comme ça les chats, vicieux, manipulateurs… Brrrr, j’en ai des frissons rien que d’y penser.

Enfin, j’ai au moins appris quelque chose sur mon interlocutrice. Tessa, donc. Je note soigneusement ce nom dans un coin de ma tête. Vu que c’est la colocataire de ma chère et tendre nièce, cette demoiselle risque de réapparaitre souvent dans mon paysage, mieux vaut l’identifier maintenant et éviter de paraître rustre en lui redemandant son nom d’ici deux semaines. Interlocutrice qui semble distraite, fin, elle a l’air de chercher quelque chose… J’espère que le chat va pas en profiter pour s’échapper et me sauter dessus de nouveau. Je crois que je le vivrais très mal. D’ailleurs, ce n’est pas interdit les animaux dans les dortoirs ? Nan parce que les araignées je veux bien comprendre, c’est autonome, ça ne fait pas de bruit, ça prend pas de place mais un matou ça commence à peser sévère dans le game. M’enfin, je suppose que s’il est là, c’est que ça doit être toléré… Pour mon plus grand malheur il va s’en dire.

- « Je ne savais pas qu'elles avaient un oncle prof! Vous allez commencer à la rentrée de Septembre alors? »

NANI ? Comment-ça elle ne savait pas ? Genre, Meyuki et Yukiko n’ont jamais évoquées mon nom ? Même pas une fois ? Moi le héros de leur enfance ? NANIIIIII ?

J’avoue, je suis sur le cul. Fin, ça a le mérite de me détourner du chat l’espace de quelques secondes. Je dirais même que je suis un peu vexé. Fin… Je veux bien comprendre que leur vie en France et ma propre absence à l’étranger ont contribués à un certain éloignement mais… J’espérais néanmoins exister encore activement dans leur cœur. Quoi que… Ça peut se comprendre, j’étais absent au moment où tout n’était pas rose. J’ai raté les grands tournants sur leurs adolescences. Cependant, je ne peux pas dire que je regrette. Même si ça me désole quelque peu d’avoir contribué à ce « fossé » qui nous sépare aujourd’hui, je persiste à croire que cette coupure était bénéfique. Je suis parti voyagé pour me retrouver, moi, pour exister pour moi et pas pour les autres. Si je n’avais pas fait cet effort d’égoïsme je serais sans doute passé à côté de cette vocation dont j’ai fait mon métier. C’était un mal pour un bien et si c’était à refaire je pense que je ne changerai rien à mon parcours et à mes choix. Que ce soit vis-à-vis de l’enseignement ou de Lizzy. Néanmoins, j’avoue, ça me fait chier de ne plus avoir cette petite place privilégiée que j’occupais lorsqu’elles étaient enfants. Sans doute que je ne pourrais plus l’avoir, cette place. Trop d’années ont passés. Sans doute que pour elles, je suis un vieux lourd qui veut jouer aux jeunes. Elles n’ont peut-être pas tors dans un sens. J’essaierais néanmoins. C’est présomptueux de ma part, mais j’ai envie de retenter l’expérience. A défaut d’être un héros, je pourrais peut-être devenir « le moins pire de vieux lourds qui veut jouer aux jeunes ».

- « Je suis parti longtemps en Amérique pour mes études, nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de communiquer ces dernières années. Je ne sais même pas si elles sont au courant que je suis devenu professeur entre temps. M’enfin, je finirais bien par tomber sur elles pour leur dire… Même si elles sont foutrement dures à trouver. Sérieusement, ça m’étonne de ne pas les avoir encore croisées. » A croire qu’elles sont devenues de véritables Shinobis entre temps. Le pire, c’est que je suis pratiquement sûr qu’on se rate de peu. « Mais ouaip, je commence en Septembre. Je sais d’avance que je n’aurais pas Yukiko en classe, mais au moins j’aurais le privilège de faire étudier Meyuki le temps d’une année… Ça va être drôle. »

Perso, j’en rigole d’avance.

De son côté, Tessa semble chercher quelque chose et petit à petit mon attention repasse vers le chat. Elle semble hésiter, réfléchir, puis finalement elle se tourne vers moi et… Heu… J’ai peut-être mal entendu ? Oui. J’ai probablement mal entendu. Surement même. C’est même quasiment certain… Non ?

- « Je heu… Fin, je ne veux pas vous déranger ou quoi que ce soit… »

Maaaaaaaiiiiiiiiiiis d’un autre côté savoir ce monstre en cage me soulagerait d’un gros poids.
Maaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ça veut dire qu’il faut que je le porte.
Eeeeeeeeeeeeeet ça signifie que je vais devoir entretenir un rapport physique avec cette chose.
Eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeet…. Et j’ai peur.

- « Vous… Heu… »

Est-ce que je suis devenu pale ? Oui, totalement. Est-ce que j’ai perdu tout mon charisme ? Pfrt, pourquoi je me pose encore la question.

M’enfin, ça me fait quand même chier de faire le trouillard. Fin, oui, bon, ok je me chie dessus mais… Arf, ma fierté ne cautionne pas tellement que je me montre dans un tel état de faiblesse devant une demoiselle… Colocataire de Yukiko de surcroit. J’sais pas, ça me dérange. J’irais même jusqu’à dire que ça me dérange plus que la présence de cette abomination de Satan. Alors quoi ? Je le fais ? Je le tiens ? Mes mains en deviennent moites rien que d’y penser… Ce n’est pas facile d’avoir une peur ridicule comme la mienne. Les gars qu’ont peurs des serpents ont leur ne dit rien, à eux. A moi par contre…

- « Bon, passez le moi. »

Je n’arrive pas à croire que je prononce ces mots sans trembler alors qu’intérieurement je suis déjà mort. Non, vraiment, je crois que ma conscience à fait un AVC en cours de route. Mais bon, maintenant que j’ai fait mon Kéké…

Je choppe la bestiole le plus… Maladroitement du monde avant de la tenir à bras le corps, tout tendu et à une distance pluuuuuuuuuuuuuus que raisonnable de ma tronche. Le petit monstre blanc semble s’amuser de sa situation. Il miaule, me regarde, je tente de conserver une image sérieuse mais je sens bien que plus ça va, plus ça se voit que je suis en état de stress suivit de mort cérébrale tellement ce monstre me fait suer du sel et de la peur.

- « Hé… Gentil le chat… Gentil… Là… C’est ça, tu restes calme et tu ne me crève pas un œil s’il te plait. »

Bon. Mademoiselle. Vous êtes gentille mais vous ne pouvez pas vous grouiller parce que-là je meurs.

KYAAAAAAAAA --> Sora, 2015

---------------------------------


Le premier qui touche à mes nièces je le défonce en #ff9933 é__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 3399
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Mar 11 Sep 2018 - 10:09

A ma question, il a l'air très surpris. Bon, j'avoue que ça doit pas être agréable d'apprendre que ses nièces n'ont rien dit à son sujet. Il m'explique alors qu'il était parti longtemps en Amérique. C'est à ce moment-là qu'il est devenu professeur. J'hoche la tête pour dire que je comprends mieux maintenant. Si elles ne lui ont plus parler depuis, c'est normal on va dire. Je souris quand il dit qu'il ne les a pas encore croisés. Cela ne m'étonne pas pour Meyuki, elle était avec moi à Okinawa, par contre pour Yukiko, je ne l'explique pas. Elle est peut-être prise par des castings la connaissant. Il me confirme également qu'il commence en Septembre. La pauvre Meyuki! Je n'ai pas d'oncle mais je n'aimerais pas qu'un membre de ma famille me donne des cours!

Quand je propose de mettre Ghost dans sa boite, il a l'air très mitigé à l'idée. En tout cas, je le vois pâlir à l'idée de prendre Ghost dans ses bras. Quelques secondes après, il a l'air de se décider et me dit:

« Bon, passez le moi. »

Je retiens le "vous êtes sûr" que j'ai sur le bout des lèvres de sortir au dernier moment. Je passe de la surprise à une petite pointe d'admiration. C'est rare les gens prêts à affronter leurs peurs comme ça! Je soulève Ghost dans mes mains jusqu'à ce que sa tête soit à hauteur de la mienne et je lui dis:

"Tu ne bouges pas hein!"

Je suis sûre qu'il s'en fout mais au moins, j'aurais essayer. Je le passe ensuite à Sora.

« Hé… Gentil le chat… Gentil… Là… C’est ça, tu restes calme et tu ne me crève pas un œil s’il te plait. »

Je l'entends dire ça quand je m'accroupis pour récupérer la boite sous le lit. Je me fige un peu à son "ne me crève pas un oeil". Ça serait donc ça les cicatrices près de son oeil? Je comprends maintenant pourquoi il a peur des chats! Sachant cela, je me dépêche de sortir la boite et la pose sur mon lit. Je me redresse et me tourne vers lui. Il a l'air au bout de sa vie le pauvre.

Je lui reprends Ghost et le fait entrer dans sa boite. Il n'est pas très heureux mais ça ira pour les minutes qui viennent. Un gros soupir m'échappe et je jette un oeil à Sora.

"Bon, ça c'est fait... vous voulez du thé?"

Je suis sûre que ça l'aidera à se calmer!


---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 67
■ Inscrit le : 19/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Août 2015
Sora Harada
« Personnel ; prof d'histoire-géo »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Ven 14 Sep 2018 - 12:17

Je ne peux pas dire qu’être en contact prolongé avec ce chat soit une expérience agréable. Ça me conforte dans l’idée que, meh, ça va m’être difficile de passer outre ma peur de l’animal. Je ne peux… Tout simplement pas. Je suis actuellement tendu comme un string pendant un twerk et je le vis plutôt mal. Pour être honnête je n’ai qu’une hâte, que Tessa ouvre cette foutue cage et enferme cette bestiole satanique dedans. Ceci dit… Meh, je me sens quelque peu désolé pour elle. Je veux dire, je veux bien croire, qu’à choisir, elle aurait préféré laisser sa boule de poil gambader en toute liberté, d’un côté je la force et je ne suis pas forcément très à l’aise avec cette idée. Fin, soyons franc : c’est moi l’intrus ici.

Cependant (et malgré toute ma culpabilité) j’avoue pousser un soupir de soulagement mêler à une détente presque immédiate quand Ghost passe enfin la porte de sa boite. L’idée que ce petit monstre ne puisse plus entrer en contact direct avec moi dans l’immédiat pousse mes épaules à s’affaisser et à mon corps de prendre une posture nettement plus détendue. Je me doute bien que Tessa ne doit pas être très enchantée d’en arriver-là meeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeh je suis un caca tout mou donc je vais me contenter de lui dire merci.

- « Volontiers pour le thé. » Oui, non, en vrai je devrais vraiment m’excuser parce qu’en soit ni elle, ni son chat n’ont rien demandés « Et… Vraiment navrée pour le chat. Je ne resterais pas longtemps, promis. »

Bon, c’est pas forcément le top du top le coup du « promis » quand on se place en aîné avec dix ans de plus dans le compteur maiiis, meh, je n’ai jamais été très convainquant pour jouer les adultes ennuyeux qui se prennent aux sérieux. Puis… Bon. On va être honnête trente secondes : ça aurait été vraiment impoli de ma part de jouer le mec en mode « j’apprécie vos efforts mademoiselle Yorke blablabla je lève le petit doigt et je vous regarde de haut parce que moi je peux boire de l’alcool en toute légalité et conduire une voiture » ufjehfsfjkefnqjnda je hais ce genre de gars. Si vieux ça doit rimer avec con je préfère rester un gros gamin des familles à vie. Et comme les gros gamins des familles ça n’aime pas forcément jouer aux patriarches qui attendent qu’on les serve je me permets de lever mes petites fesses pour aller aider ma sauveuse.

- « Du coup, ça vous dérange si on se tutoie ? Je n’aime pas trop vouvoyer les élèves ça fait… Vieux con coincé et c’est pas trop mon style de foutre des barrières en mode « oulalala je suis un adulte donc on m’appelle monsieur et on sourit svp » c’est… Beurk comme dirait ma fille. »

Puis, pour être franc j’ai toujours trouvé ça un peu… Débile. Fin, j’ai toujours vu la relation d’un élève et de son prof comme une relation de confiance sans tabou apparent. Pour que la pédagogie fonctionne faut établir une certaine proximité avec son élève, lui montrer qu’il est notre égale qu’on s’apporte des choses mutuellement. Ça m’a toujours dérangé cette espèce de culte du vouvoiement, ces espèces de barrières « moi adulte, toi enfant » qu’on voit souvent à l’école. J’ai toujours trouvé que ça créait une espèce de fossé, une espèce de frontière qui empêchait par moment les élèves à vraiment se confier sur leurs difficultés. Je sais que c’est une vision de l’anciennement qu’est pas énormément partagé par certains enseignants…. Genre pas mal d’enseignants en fait. Et c’est triste. Genre de joues coulent sur mes larmes, tout ça tout ça. Ahem.

J’emporte donc le thé et tout ce qui faut pour décharger la pauvre Tessa qui en a déjà suffisamment fait pour moi aujourd’hui. Je ne vais pas lui prendre toute sa journée, d’autant plus qu’elle doit avoir des choses à faire mais, eh, je compte bien profiter de la tasse de thé pour en apprendre plus sur elle, sur l’école etc. Les élèves c’est une source inépuisable d’informations.

- « Alors, dis-moi tout. Tu es en quelle section ? »

KYAAAAAAAAA --> Sora, 2015

---------------------------------


Le premier qui touche à mes nièces je le défonce en #ff9933 é__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 3399
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Mer 19 Sep 2018 - 18:09

Cela m'embête de laisser Ghost enfermer ainsi. Certes, il a l'habitude lors des transports mais ça me fait un petit pincement au cœur. Surtout que je sais que je vais devoir le laisser ici pendant deux longues semaines sans moi! Il faudra que je pense à aller lui acheter des friandises pour me faire pardonner.

Sora accepte pour le thé, s'excuse pour Ghost et promets de ne pas rester longtemps. Je souris à sa tournure de phrase, pendant un instant on aurait dit quelqu'un de plus jeune qui s'exprimait. D'ailleurs, sa requête ne fait qu'ajouter à cette impression. C'était bien la première fois que je tombais sur un professeur qui voulais bien se faire tutoyer. L'inverse ne me m'étonnait pas mais ça? Puis, je me rappelais qu'il ne serait jamais mon professeur. Sauf si je change soudainement de cursus. Ce qui n'est pas prêt d'arriver. Alors, c'est sans hésitation que je répondis:

"Pas de problèmes! Je préfère ça d'ailleurs, c'est moins pompeux! Et puis, en anglais, on ne fait pas distinction alors bon..."

Je dévisse la bouteille d'eau que j'avais en main. J'avais commencer à la prendre sur le bureau quand je me suis interrompue, surprise par sa requête. J'ouvre ensuite un tiroir du bureau et le montre à Sora:

"Choisis ce que tu préfères, j'ai pleins de choix."

Du Rooibos aromatisé, en passant par le breakfast tea, au thé vert tout simple. A vrai dire, j'ai fourré autant de sachet que je pouvais dans ce tiroir. Certain carburait à la caféine et bien moi, je carburais à la théine. Ce n'est pas forcément meilleur pour la santé mais soit. Thé en train d'infuser dans ma tasse, je m'installe sur mon lit à côté de la boite de Ghost, ça permets de calmer un peu ses miaulements.

« Alors, dis-moi tout. Tu es en quelle section ? »

"Je suis en section artistique, en art appliqués plus précisément. Mais je suis aussi des cours en section littéraire, en langues vivantes et littérature."

C'est un peu la galère pour certains cours de littérature mais ça mets un peu de défi dans ce parcours facile pour moi.

"Les arts appliqués, c'est surtout par passion, c'est ma matière préférée d'ailleurs."

J'ai appris pleins de choses depuis que je suis passée à l'université ici. Et avec certains modules, j'ai découvert pas mal d'artiste dont le travail me laisse un peu rêveuse. Rien que d'y penser, j'ai envie de dessiner pour essayer de reproduire leur œuvre.

"Pour le reste, c'est surtout pour avoir un semblant d'avenir professionnel." dis-je en soupirant. Parce que je ne fais plus d'illusion de briller en art. Autant me contenter de finir interprète ou un truc du genre.

"Et toi? ... enfin je veux dire, tu enseignes seulement au lycée ou aussi à l'université?"

J'ai posé ma question dans l'espoir de changer de sujet. J'avoue que je ne suis pas trop à l'aise pour élaboré mes propos d'il y a un instant. L'avenir, c'est trop flou pour moi, surtout en ce moment.

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 67
■ Inscrit le : 19/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Août 2015
Sora Harada
« Personnel ; prof d'histoire-géo »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Sam 6 Oct 2018 - 13:22

Je lui trouve un côté très réaliste qui ne me déplait pas. Fin déplaire…. Disons que ça force le respect. Tessa à l’air d’avoir les pieds sur Terre, elle a l’air d’être plutôt consciente de la réalité de notre système. J’ai pas le souvenir d’avoir fait preuve d’autant de maturité à son âge, ou plutôt j’ai pas tellement eu l’envie de l’avoir, cette maturité. Admettre qu’il me serait difficile de vivre de ce qui me faisait vibrer à l’époque était compliqué. Je n’avais pas envie d’admettre que mes projets d’avenirs avaient de bonnes chances de se foirer, tête la première, tel un gars bien trop sûr de lui qui plonge et fait un plat. C’était une réalité que je n’avais pas envie d’accepter, parce qu’à son âge j’avais encore la tête pleine de rêve et j’y croyais. Je me disais que tout ça n’était qu’une question de volonté et que si je dépassais ces foutus aprioris, je réussirais. Que ça devait fonctionner comme ça, que ceux qui réussissaient c’était ceux qui le voulaient. Seulement j’étais encore trop con pour comprendre que le talent et la passion ça ne suffit toujours pas. Que dans toute réussite y a aussi, quelque part, une part de chance. Que le succès ça vient pas toujours toquer à ta porte parce que tu serres les fesses très fort. Je suppose que c’est cette réalité qui fait que Chizuru a autant de mal à accepter la voie dans laquelle veut s’engager Yukiko. Et je la comprends, faut savoir aussi être réaliste de temps en temps. Mais ce que Chizuru comprend pas c’est qu’il faut parfois se prendre le mur pour comprendre et passer à autre chose. Si je ne m’étais pas lamentablement foiré aux US je n’aurais surement jamais rencontré l’enseignement, je n’aurais sans doute jamais évolué et je n’aurais pas vu débarquer Lizzy dans ma vie. C’est peut-être dur sur le coup mais je pense qu’on est comme ça, chez les Harada : Faut plonger et faire un plat pour avancer. Si Yukiko tente sa chance et réussit tant mieux, si elle se foire tant pis. Mais je continue de penser qu’il faut mieux essayer et se foirer que de ne rien faire et rester sur un « et si » toute sa vie.

- « Vrai que ce sont des filières plutôt bouchées. Beaucoup d’appelés pour très peu d’élus. Ceci dit, rien ne t’empêche de travailler tout en intégrant tes passions quelques part. Ça peut être directement dans ton travail, en devenant prof d’art ou en étant consultante en musée ou dans une galerie par exemple ou indirectement en continuant, à côté, à produire tes œuvres pour les vendre. »

Vrai qu’il y avait des tonnes et des tonnes de façon de mêler l’utile à l’agréable. Au final, on finit toujours par trouver un entre deux qui nous satisfait. On lâche rarement ses passions, on les détourne juste. Y en a qui au lieu de devenir écrivain, vont sur des forums rp et écrivent des délires chelous à base de rencontre amoureuse sous une bâche qui sent la pisse de chien. Y a toujours des solutions alternatives pour faire ce qu’on aime. Suffit de chercher.

Je bois une gorgée de thé et laisse doucement le liquide chaud envahir ma gorge. Ça fait du bien. Ça fait très pépé aussi mais j’ai toujours été un petit pépé qui bois du thé en lançant un « Aaaaaah, le bonheur » donc dans un sens…

En tout cas, j’espère que Tessa ne lâchera pas ses ambitions pour autant, elle pourrait très bien percer même si je pense que c’est tout à son honneur d’avoir un plan B.

- « Moi ? J’enseigne aux deux. Fin, disons que j’ai les diplômes pour donc ce serait bête de me priver de ce bonus sur ma fiche de paye. J’aurais du mal à subvenir aux besoins de ma fille sans cette double casquette à vrai dire. J’avoue que, si ce n’était pas le projet au départ, mon rôle à l’université est plus de l’ordre de l’utilitaire qu’autre chose. Fin, j’adore ce que je fais mais je trouve que l’état d’esprit n’est pas le même passée la porte du lycée. » Je fixe un moment ma tasse… Comment lui dire. Ce n’est pas que c’est chiant, nul ou autre c’est juste… Très différent. « L’Histoire et la Géo c’est l’étude du monde sous deux aspects différents. Au lycée, y a un côté découverte de ces aspects qui me plaît beaucoup. Les élèves n’ont pas toujours conscience de ça et je trouve que ça renforce grandement l’enrichissement qu’on peut leur apporter. Mais à l’université…. Y a moins ce côté étoiles dans les yeux. Les élèves veulent des données plus techniques etc. Fin, je trouve qui quitte à approfondir le sujet, faudrait mieux le faire sur le terrain que sur un banc d’amphi mais ça malheureusement c’est pas possible. »

Pour une raison de moyen sans doute, même si je m’explique pas trop pourquoi. Perso, ça me semble évident que passé le stade de la découverte faudrait enrichir l’expérience en agrémentant des sorties sur le terrain, voir la réalité du travail d’un historien, d’un directeur de musée ou d’un site historique. Mais bon, les gens de l’éducations ont tendances à croire qu’un livre dans les mains d’un môme ça vaut mieux que le reste alors bon. Quoi que, je n’ai pas l’intention de faire bouffer des pavés à mes élèves. Etudiants je détestait ça, je ne vais pas leur imposer mes références.

- « Fin, pardon. Ça ne doit pas être très sexy d’entendre un vieux roux mal coiffé parler de sa vision de l’éducation. Ah, en fait, tu es dans un club ? Je sais plus si c’est obligatoire pour les étudiants… »


KYAAAAAAAAA --> Sora, 2015

---------------------------------


Le premier qui touche à mes nièces je le défonce en #ff9933 é__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 3399
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Dim 7 Oct 2018 - 11:58

Mes épaules s’affaissent un peu quand il me confirme que c'est une filière un peu bouchée. Je le savais déjà mais le faire confirmer à voix haute est un peu déprimant. Cependant, ce qu'il dit ensuite éveille ma curiosité. Ce sont des choses auxquelles je n'avais pas pensé. Consultante dans un musée? ça pourrait être cool! Il faudra que je me penche un peu plus sur le sujet. Ce n'est pas parce que mon frère et ma mère ont réussi en ne vendant que leurs œuvres que je suis obligée de faire pareil...

Je soupire un peu avant de boire un peu de thé. Comme je suis qu'en première année, j'ai bien le temps de penser à ça plus tard. De toute façon, je ne suis pas en état de faire des plans pour l'avenir actuellement. Je pose ma question pour changer de sujet et là, il me réponds qu'il enseigne aussi bien à l'université qu'au lycée. Je risque donc de le croiser dans les couloirs de l'université.

Je souris quand il parle de sa fiche de paie. Je le comprends bien, je serais à sa place, je pense que j'aurais fait pareil. Par contre, je suis un peu surprise d'entendre qu'il a une fille. Il est encore jeune quand même alors ça m'étonne un peu. Je me demande quel âge elle a? Oh mais attendez... ça veut dire que Meyuki et Yukiko ont un cousine? Woh c'est bizarre de se dire ça! Je n'imagine tellement pas Yukiko s'occuper d'un enfant... Ahem bref.

Je l'écoute parler ensuite des différences entre le lycée et l'université. Je comprends son point de vue. Forcément à l'université, on se concentre sur les données plus techniques vu qu'on veut en faire son métier. Alors qu'au lycée, c'est de la découverte comme il dit et je pense que c'est plus intéressant, aussi bien d'un côté comme de l'autre. Pour le professeur, ça doit être d'un ennuie mortel de devoir entrer dans les détails etc. sauf si le prof en lui-même aime ça. Mais c'est une autre histoire.

Je cache mon sourire derrière ma tasse quand il dit:

« Fin, pardon. Ça ne doit pas être très sexy d’entendre un vieux roux mal coiffé parler de sa vision de l’éducation. Ah, en fait, tu es dans un club ? Je sais plus si c’est obligatoire pour les étudiants… »

Ça ne dérange pas de l'écouter parler de sa vision de l'éducation. C'est intéressant au moins et ça donne de bonnes idées. Je bois un peu mon thé avant de répondre.

"Non, c'est n'est pas obligatoire. Je suis présidente du club d'art plastiques et je fais du kendo aussi. Ce n'est pas toujours facile de se partager le peu de temps qu'on a entre les deux clubs. Même si c'est plus facile maintenant que je suis à l'université, comme je n'ai pas de cours l'après-midi alors je peux préparer un peu les réunions du club d'art à l'avance... et aller me défouler ensuite au kendo."  

Quand je pense qu'il n'y a pas si longtemps, je détestais faire du sport, quel qu’il soit. Et maintenant, je ne peux plus m'en passer! Je ris un peu en ajoutant:

"Je ne suis pas du tout sportive mais ça fait du bien d'évacuer le stress par le sport. Et puis, ça permets de savoir se défendre au cas où. J'aurais pu faire du karaté mais ça me semblait un peu trop violent... le kendo aussi mais il y a les protections et tout, donc, je trouve que c'est moins dangereux. Et ça fait un petit côté samouraï qui est assez drôle quand on y pense. Ça rajoute un aspect traditionnel et ça me rapproche un peu de la moitié de mes racines japonaises."

Et ça fait super plaisir à ma mère, alors, je ne vais pas m'en plaindre parce qu'au moins, elle m'emmerde pas là-dessus. Tiens en parlant de ma mère, ça me fait penser à ma lessive, avec mon sac de linge propre à l'entrée de la chambre. Je ne sais pas combien de temps ça fait mais je pense que je vais devoir y retourner bientôt. C'est dommage parce que ça fait longtemps que je n'avais pas eu une aussi bonne conversation.

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 67
■ Inscrit le : 19/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Août 2015
Sora Harada
« Personnel ; prof d'histoire-géo »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Dim 14 Oct 2018 - 17:07

Alors qu’elle semble réfléchir à ce que je viens de lui dire je ne peux m’empêcher, de mon côté, de commencer à prospecter mentalement le marché de l’art. C’est une mauvaise habitude qui me vient essentiellement de l’association grâce à laquelle j’ai pu avoir mon diplôme d’enseignant. Là-bas, il y avait une notion d’entraide très forte et il m’était arrivé plus d’une fois de rechercher des formations ou des jobs pour d’autres bénévoles ou membres. Ce réflexe de faire jouer mes connaissances et mes contacts pour tenter de trouver des solutions pour autrui ne m’avait jamais vraiment quitté. Même si je n’y connaissais pas grand-chose en art plastique, je commençais déjà à énumérer les quelques possibilités qui me venaient à l’esprit.

Bon, entre nous, je ne sais pas vraiment si c’est très très correct de ma part. Je veux dire, Tessa n’est pas unes de mes élèves. Je ne la croiserais probablement jamais durant mes cours, sauf peut-être en écoute libre et encore. Fin, c’est possible, parce que dans un sens l’Histoire de l’art et l’Histoire tout court sont intimement liés. Les courants artistiques sont souvent nés d’un contexte particulier qu’il soit social, économique ou autre. M’enfin, je m’égare et ça ne change rien au problème… Mais, dans un sens, je me dis que ça ne coute rien d’essayer.  En poussant un peu mes recherches je pourrais sans doute lui trouver des pistes d’emplois qui correspondent à ses attentes et ses capacités. Le temps passe vite et si mes études m’ont appris quelque chose c’est qu’il est toujours plus malin d’avoir plusieurs cordes à son arc. Avoir plusieurs plans et savoir adaptés son dossier en conséquence c’est toujours un petit plus qui peut faire la différence. Ce serait bête que Tessa laisse de côté ses passions au profil d’un métier plus « traditionnel » alors qu’il existe des entre-deux intéressants.

Lorsqu’elle m’annonce qu’elle est présidente du club d’art plastique, je ne suis qu’à moitié surprit. Vu la façon dont elle parle de ses études en art, ça ne m’étonne même pas. Idem, je ne suis pas vraiment surprit par le Kendo. Gamin, j’adorais le fait d’avoir une activité sportive et culturelle. Le mannequina et la photo me permettaient de faire travailler ma sensibilité artistique tandis que la danse m’apportait la dépense énergétique et l’acceptation de mon corps dont j’avais besoin adolescent. Enfin adolescent… Heureusement que je continu aujourd’hui encore à bouger mes fesses sur la piste de danse parce que sans ça la crise de la trentaine aurait surement été vachement plus dark et sasuke édition à gérer.

- « Bwarf, faut pas être sportif pour aimer faire du sport. Fin, je te rejoins totalement sur le fait que se dépenser physiquement permet d’évacuer la pression. C’est important, mais je trouve que dans le sport il y a aussi une certaine forme d’acceptation de soi. Elle est hypra bénéfique, surtout quand on entre dans la période de l’adolescence où le regard des autres prend souvent une grosse place dans notre vie. Pardon, je ramène encore la conversation à moi… Mais quand j’ai commencé la danse, le fait de devoir se mettre à nu, de bouger en présence d’autres personnes m’a aidé à m’accepter tel que j’étais, à comprendre que même si mon corps avait des défauts bah… Il n’était dégueulasse non plus. Et surtout, ça m’a appris que je devais apprendre à aimer ces petits défauts pour en faire des forces plus tard. Adulte, cette démarche m’a beaucoup aidé. La transition entre le monde de l’enfance et celui du travail est souvent compliquée. Avoir confiance en soi et accepter ce qu’on est la rend plus légère, moins traumatisante. »

Bien sûr, le premier pas et loin d’être simple. Combien de fois nous avançons pour ensuite reculer ? Accepter que des yeux se posent sur vous est surement le truc le plus stressant de l’existence. Gamin, ça m’avais un peu pesé. Aujourd’hui, je dirais que c’est la vieillesse qui me stress. J’ai peur de passer pour un vieux plus en phase avec son temps. D’un côté, je suis plutôt soulagé de ne pas croiser Meme ou Yuyu parce que baaaaaah, je crains la douche froide. Le temps a passé et je n’ai plus vingt, quoi que ça me coute de l’avouer.  

Mon regard dérive rapidement vers ma montre. Ouch, déjà ? Je n’avais pas vu le temps passer, le pauvre petit monstre devait bien s’ennuyer dans sa cage à présent. Puis je la monopolise alors qu’elle a probablement mieux à faire.

- « Navré, je parle, je parle et je prends ton temps. J’espère que je ne fout pas en l’air ton emploi du temps ? »


KYAAAAAAAAA --> Sora, 2015

---------------------------------


Le premier qui touche à mes nièces je le défonce en #ff9933 é__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 3399
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Mar 16 Oct 2018 - 14:23

Je suis un peu perplexe par sa réponse, en particulier sur la partie adolescence. Personnellement, le regard des autres n'a jamais prit une place énorme dans ma vie d'ado. J'en avais même rien à faire de ce que pensait les autres de moi. Quoique... quand j'y pense, il y a juste un domaine pour lequel le regard des autres me touche: mon art. Mais même là, je ne peux pas dire que c'est l'avis de tous le monde qui me préoccupe mais plutôt l'avis de mes proches.

Il me parle à nouveau de lui en me disant qu'il fait de la danse. Alors, à cette information, je ne peux pas cacher mon étonnement. Je l'aurais jamais deviner et là comme ça, j'ai un peu du mal à le croire. Cela ne colle tellement pas avec son physique! Ce qui me rends curieuse d'en savoir plus. Je me retiens de l'interrompre et écoute la suite.

Je suis d'accord avec le fait que la danse aide à accepter son corps, il faut vraiment avoir confiance en soi pour danser devant des gens. Moi, je n'en suis pas capable, sauf avec quelques verres dans le nez mais c'est une autre histoire... Je reste un peu songeuse après l'avoir écouter. Il n'a pas tord mais je trouve que c'est un peu plus compliqué que ça en pratique. Même si on a confiance en soi, on peut toujours douter, à cause des autres justement. Il faut aussi être bien entouré et des bonnes personnes pour nous soutenir en cas de doute.

« Navré, je parle, je parle et je prends ton temps. J’espère que je ne fout pas en l’air ton emploi du temps ? »

Mes yeux, qui étaient perdu dans le vague, se fixèrent avec étonnement sur Sora. C'est vrai qu'on discute et que le temps passe rapidement.

"Ah euh non. J'attends juste la fin d'une machine de vêtements. Comme on est parti à Okinawa, j'avais pas mal de truc à laver. Et puis, je repars dans quelques jours à l'étranger alors je prends de l'avance."

Puis, je me rappelle de quelque chose d'important... enfin important...

"Au fait... je ne sais pas si tu le sais mais je suis amie avec Meyuki et elle a accepté de garder Ghost chez elle pendant que je ne serais pas là... j'espère que ça ne te posera pas de problème si tu vas les voir? Je n'ai pas vraiment d'autres personnes à qui demander et comme mes parents viennent avec moi, je n'ai pas vraiment d'autres solutions."

Et voilà, je suis bien embêtée maintenant... parce que je ne veux pas empêcher Meyuki ou Yukiko de voir leur oncle pour une histoire de cat-sitting...

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 67
■ Inscrit le : 19/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Août 2015
Sora Harada
« Personnel ; prof d'histoire-géo »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Lun 29 Oct 2018 - 19:54

Des trucs à laver. Okinawa ? Aaaaah oui ! Vrai qu’ils sont partis en vacance là-bas ! Enfin, vacance… Séjour culturel. Fin, des vacances avec option prof quoi. Oui, donc je la dérange totalement, en fait. La pauvre doit avoir beaucoup à faire et moi je la retiens. C’est pas très très galant, ça Sora. Franchement, vieux, faut que tu intègres que les gens ont une vie, hein ? Ce serait bien. Vraiment. Je suis sûr que tes nièces et ta belle-sœur apprécieraient. En parlant de belle-sœur, d’ailleurs, j’ai une tentative de meurtre à lui faire payer. Ce qui veut dire que, moi aussi, j’ai beaucoup à faire aujourd’hui. Une vengeance ça prend un temps considérable à se préparer et le reste de la journée ne sera pas de trop ! Tiens, qu’est-ce que je vais lui faire… Hmmmm…. Oooh. Je sais. Niark Niark Niark.

- « Au fait... je ne sais pas si tu le sais mais je suis amie avec Meyuki et elle a accepté de garder Ghost chez elle pendant que je ne serais pas là... j'espère que ça ne te posera pas de problème si tu vas les voir? Je n'ai pas vraiment d'autres personnes à qui demander et comme mes parents viennent avec moi, je n'ai pas vraiment d'autres solutions. »

Ah.

Voilà qui est embêtant.  

- « Bah heu… Heu… Si Meyuki a accepté j’ai pas tellement mon mot à dire. Je veux dire, c’est chez elle pas chez moi. De mon côté baaaaaaah, j’aurais juste à mettre un pantalon de Ski et une grosse doudoune et je devrais probablement me sentir assez épais pour pas lui infliger ce que je t’ai infligé tout à l’heure. »

Nan parce que le hurlement de jeune pucelle ça va trente secondes mais ça fait bobo à mon égo. Et dieu sait à quel point il est blesser chaque jour que dieu fait, ce petit père. Puis, bon, j’ai survécu une fois… Pourquoi pas deux ? Après tout… Oh. Wait. Héhéhéhé. Je peux peut-être utiliser ce petit monstre à mon avantage. Je suis sûr que Chizu serait très trèèèèèèès agacée si je devais piquer une crise (volontairement éxagérée) et lui coller aux basques parce que j’ai trop peur d’aller au chiotte seul à cause de ce félin démoniaque. Je suis sûr que jouer la carte de la lourdeur lui fera passer le goût de me refaire ce genre plan foireux. Ouais. Ouais, c’est cool comme plan d’attaque. Elle voulait utiliser ma plus grosse peur à son avantage… Héhé, à moi de lui montrer à quel point ça peut être terrible d’être avec moi pendant mes crises. Elle va morfler la Chizu, pas de doute là-dessus.

- « Nan, puis je viens de penser à un truc mais il se pourrait bien que ton chat soit la clé d’un moment de jubilation que j’attends depuis pas mal de temps. La mère de Meyu est du genre peste quand elle le veut et il sévère que je suis son punchingball favori. Je peux bien souffrir quelques heures pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Je suis sûr que Meyu trouverait de quoi rigoler un bon coup. J’ai cru comprendre que ça n’allait pas fort en ce moment, ma petite blague aura de quoi lui faire oublier tout ça. »

En tout cas, j’y veillerai.

KYAAAAAAAAA --> Sora, 2015

---------------------------------


Le premier qui touche à mes nièces je le défonce en #ff9933 é__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 3399
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Mar 30 Oct 2018 - 9:01

A l'évocation de la combinaison de ski, je me retiens d'éclater de rire en imaginant la scène. J'imagine bien Sora, en plein été, avec genre trente degré dehors en full combinaison de ski en train de mourir de chaud juste à cause d'un chaton. J'imagine bien la tête de Meyuki en voyant ça et c'est difficile de m'empêcher de rire. On respire calmement Tessa. Je ne veux pas  qu'il pense que je me fiche de lui. Même si c'est un peu le cas...

Quand il reprends la parole, je ne peux cacher ma surprise et perplexité. La mère de Meyu et Yukiko, une peste? Voilà une chose que j'ai du mal à croire, elle a l'air si gentille et si douce... bon après, je ne la connais pas tant que ça mais le peu que j'ai vu, j'ai du mal à l'imaginer peste. Mais bon, après tout, ma mère, malgré son air angélique peut piquer des crises de colère assez impressionnante alors j'imagine que chaque personne a une facette cachée.

En tout cas, je le plains un peu. Ce n'est pas drôle d'être le punchingball de quelqu'un. Surtout quand ça vient de sa propre famille. Par contre, j'ai du mal à voir ce qu'il va faire pour se venger.

"J'avoue que j'ai dû mal à imaginer la mère de Meyuki aussi machiavélique..."

J'hausse les épaules et ajoute:

"Mais bon, si on peut aider un peu... et si ça remonte un peu le moral de Meyuki, pourquoi pas."

C'est vrai qu'elle est un peu abattue depuis que certains de ses amis sont partit. Je la comprends bien mais à force de rester ici, elle finira par s'y faire éventuellement... comme moi quoi.

"Mais qu'est-ce que tu prévois exactement?" je lui demande curieuse.

Il n'y pas mille solutions mais j'avoue que je me demande ce qu'il va faire. Piquer une crise de panique? Il semblait vraiment paniqué toute à l'heure alors je doute un peu qu'il puisse sur-jouer... enfin je dis ça mais je le connais à peine donc qui sait?

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 67
■ Inscrit le : 19/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Août 2015
Sora Harada
« Personnel ; prof d'histoire-géo »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Lun 5 Nov 2018 - 10:39


- « Tu sais, il y a la mère, mais à côté de ça il y aussi la femme et ce sont deux personnes TOTALEMENT différentes. » commençais-je en souriant « Là, tout de suite, je ne dois pas te paraître très papa. Et pourtant, j’aime à croire que je tien bien mon rôle de père célibataire avec ma fille. Parent c’est un rôle qu’on doit jouer mais ça ne colle pas forcément avec ce que nous sommes, en tant qu’adulte ou en tant que personne. »

Et c’est vrai. Beaucoup de parents s’arrêtent de vivre une fois qu’ils ont un enfant, comme-ci être parent devait nous obliger à renier ce que nous sommes pour n’endosser plus qu’une seule casquette. Hors, bah, je ne suis pas totalement d’accord avec cette vision de la parentalité. Certes, être parent implique des sacrifices et des choix. On ne peut pas se montrer tel qu’on est en face de son enfant. Nous avons un rôle de guide et une figure d’autorité à cultiver. Cependant, j’aime croire qu’il est normal et sain de continuer de vivre avec les autres facettes de notre personnalité. En dehors du professeur et du père, je suis aussi un homme, un passionné de photo, un amateur d’alcool, un joueur de saxophone. Bref, je suis plein de chose à la fois. Papa, c’est un métier à plein temps mais je ne suis pas que ça. C’est pareil pour Chizu.

- « Pour en revenir à Chizu, c’est une mère modèle. Ses filles, se sont ses petits trésors. Maiiiiiis son mari et son beau-frère, ça… Fin, disons que nous avons toujours été un trio infernal. On s’est toujours cherché et taquiné. On a toujours fonctionné comme ça. Je la cherche, elle me cherche et on s’amuse à se faire des petites crasses pour rigoler. Entrer dans la vie adulte n’a en rien ternis nous jeux d’adolescent. Ça ne veut pas dire que Chizu est une mauvaise personne, c’est juste qu’elle et moi on s’aime d’un amour vache. »

J’avoue rigoler à ma propre définition. Amour vache. Ouais, c’est tout à fait ça. Tessa me demande alors ce que je compte en faire et j’avoue que je ne résiste pas à l’idée de la mettre dans la confidence. Déjà, mon regard s’illumine et un sourire joueur se dessine sur mon visage.

- « Eh bien, Chizu a horreur que je la colle. Hors, je me connais, quand j’ai peur, j’ai tendance à coller la première personne qui me passe sous la main. Chizu a beau être vache avec moi, je sais qu’elle n’osera pas m’envoyer bouler si un chat rentre dans l’équation. Ce qui signifie que j’aurais touuuuuut le loisir du monde pour la faire chier, même si Ghost n’est pas présent dans la même pièce que moi. » et j’ajoute un peu moins souriant « Bon, si il est dans la même pièce que moi je serais clairement en PLS à pleurer ma maman mais si je n’ai pas de contact visuel direct avec… Hm… Je pense pouvoir gérer ma peur pour la tirer à mon avantage. Après tout, je suis parti très longtemps loin d’elle et de sa famille. Elle n’a pas eu le temps de constater comment à évoluer la maîtrise de ma phobie. »

KYAAAAAAAAA --> Sora, 2015

---------------------------------


Le premier qui touche à mes nièces je le défonce en #ff9933 é__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 3399
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  Mer 14 Nov 2018 - 13:42

Qu'entends-je? Il est papa célibataire? Woh ça ne doit pas être facile à gérer au quotidien, déjà à deux, ça a l'air compliqué mais tout seul? Je suis un peu admirative.
Maintenant qu'il parle du fait qu'elle ait deux facettes différentes, un côté mère et un côté femme, ça me semble une évidence. Je ne l'avais pas réaliser avant parce que pour moi, une maman est une maman et c'est tout. Après faut dire que j'ai pas vraiment beaucoup d'exemples autre que ma mère donc bon...

Je souris quand il évoque leurs relations. Cela me fait un peu penser à ma relation avec mes frères. Même si la notion d'amour vache m'échappe un peu. C'est difficile de faire la différence entre crasse faite par méchanceté et faite pour taquiner. Là encore, ça doit être mon manque d'exemple qui fait que j'ai du mal à imaginer une relation comme ça.

Je suis un peu perplexe face à son idée. Dans la théorie, ça marche mais en pratique? Si Ghost vient à débarquer dans la pièce quand il joue la comédie, il va se faire griller directement non?

"Hmm j'espère alors que Ghost ne viendra pas gâcher ton jeu d'acteur alors."

Une idée commence à faire son chemin dans mon esprit mais je sais que c'est une idée de merde avant même de la prononcer:

"Si tu veux, on peut t'habituer un peu à lui pour pouvoir jouer la comédie." dis-je en posant la main sur la porte de la cage de Ghost. "Au moins t'habituer à sa présence, même si il ne t'approche pas."

Je le regarde avec un air interrogatif. Il va s'en dire que si il se décompose et se remets en PLS, je ne le sortirais pas de sa cage. Par contre, si il me dit oui... menfin on est pas encore là.

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.  

Revenir en haut Aller en bas
 
[U-3] Tout le monde veut devenir un C-NON ! JUSTE. NON.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Université ; Kobe Daigaku :: Les dortoirs :: Chambres-
Sauter vers: