Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Ne devenons pas claustrophobe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vassilissa Ueda
■ Age : 22
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2019

■ Mes clubs :
Ne devenons pas claustrophobe ! TaFwF3A Ne devenons pas claustrophobe ! RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Vassilissa Ueda
« Elève ; en 2ème année »
(#) Ne devenons pas claustrophobe !  Ne devenons pas claustrophobe ! EmptyJeu 21 Nov 2019 - 23:00


Samedi 09 Avril 2016 - 18h00 dans un ascenseur du centre commercial.

La semaine passa à une vitesse folle, l’énergie dépensée pour s’adapter à son nouvel environnement fut plus importante que ce qu’elle prévue au départ. Le vendredi soir, elle s’écroula littéralement dans son lit et ne se réveilla qu’à quatorze heures. Misère, elle qui voulait éventuellement faire le tour du parc dans le campus à la recherche de petites bêtes. Elle prévoyait de consigner dans un nouveau carnet ses prochaines observations, peut-être, découvrirait-elle un insecte encore jusque-là inconnu. 

Si les professeurs lui laissaient assez de temps pour s’adonner à son passe-temps. Sérieusement, pourquoi leur mettre à tous la pression si rapidement ? Les clubs au moins permettaient de se libérer l’esprit, elle en était plus que satisfaite et ne regretta pas le moins du monde ses choix. Avec le temps, elle se lierait aux autres membres et n’irait plus les rejoindre la boule au ventre. Quel programme ambitieux ! Et de l’ambition elle en avait à revendre, de la détermination aussi, de quoi se concocter un cocktail assurant la victoire. 

Par contre l’heure tournait, le temps des rêveries prit fin, elle sorti de sous ses couettes pour aller se rafraîchir un peu. Le programme de la journée se résumerait à aller rapidement au centre commercial afin d’acheter ce fameux carnet et un paquet de chips. Elle irait également voir le prix que coûterait une bonne paire de jumelles ; l’argent reçu à son anniversaire suffirait peut-être. Sortir à Kobe l’effrayait moins qu’à Sapporo, son ancienne ville, ici au moins elle ne croiserait personne qu’elle connaissait déjà. 

Sa tenue trahissait son état d’esprit paresseux : des cheveux noués n’importe comment, un survêtement gris, des lunettes de soleil et une casquette vissée maladroitement au sommet de son crâne. Quand elle se regarda dans la glace, elle eut un léger mouvement de recul, la ressemblance avec un pervers de seconde zone était réussie. Elle se résigna en voyant sa penderie en désordre, elle se changerait une prochaine fois. L’aller-retour se ferait en un clin d’œil et elle l’oublierait cet épisode peu glorieux de sa vie. 

Au centre commercial, le monde se bousculait, à croire que dépenser son argent inutilement était une activité appréciée par le plus grand nombre. Elle serpenta parmi la foule et trouva le modèle de livret repéré la veille sur Internet. Elle s’empara également de ses douceurs salées à une vitesse prodigieuse, il ne manquait plus que l’appareil de vision lointaine, les jumelles oui. Le magasin d’appareils photographiques se trouvait aux étages au-dessus, pour s’y rendre elle emprunta l’ascenseur sans se douter de ce que lui réserverait l’avenir.

---------------------------------

Vassilissa, murmure en japonais dans cette couleur et rouspète en russe dans cette autre couleur.
Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 2910
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
Ne devenons pas claustrophobe ! 600bHqB Ne devenons pas claustrophobe ! M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 2è année »
(#) Re: Ne devenons pas claustrophobe !  Ne devenons pas claustrophobe ! EmptyJeu 28 Nov 2019 - 19:16

 Ne devenons pas claustrophobe !

Vassilissa


Euh, c'est moi ou il y a une ambiance de merde ? 

Un coup d’œil vers son frère – adossé au mur du fond, un autre vers sa belle-sœur presque collée à la porte de l'ascenseur... Casey se tenait au milieu d'eux et de sacs de courses comme autant de cadavres éparpillés à ses pieds et vestiges de leur guerre. Elle respirait difficilement dans ce no man's land flanqué de leurs deux lignes de fronts.

Dans un silence de mort, l’ascenseur poursuivait sa descente vers les enfers le parking.

Sur un simple tching, les portes s'ouvrirent sur un quelconque étage et les hostilités. Suzuki, dans un élan inespéré, fut la première à réagir et décampa de la bataille sur un simple « Dernier truc à acheter » alors que Misha s'élançait vainement de sa position en mode « No, you don't » pour empêcher son évasion. La tentative infructueuse d'une poigne de fer se fermant sur le vide.

« Vous me cassez les clochettes modèle géant »


L'adolescente, elle, n'avait pas bougé d'un pouce, se renfrogna dans son coin ; Le regard fumant de son grand frère, qui eut tout juste le temps de bloquer la porte avec son pied, suffisait à taire les commentaires railleurs se formant naturellement dans son esprit. Et sans raison aucune, il se mit à appuyer sur tous les boutons d'étage.

« Quoi..

- Tiens, démerde-toi »

Sur ses derniers mots, l'homme posait un doigt décisif sur la fermeture des portes qu'il franchît ; Laissant là, l'adolescente, seule face à son destin et l'armée de sacs.

« Mais, je... Hein ? J'ai rien fait... »

L'ascenseur continuait son épopée, étranger à son désarroi ; Par trois fois, les portes s'ouvrirent. Sur une famille qui descendait au parking, un couple qui remontait au premier et sortait alors qu'un truc non identifié aux cheveux rouges prenait leur place. Casey, elle, n'avait toujours pas bougé. Elle était déterminée à rester là jusqu'à leur retour.

Ou pas. Après tout, c'était LEUR bordel. Elle pouvait tout aussi bien partir, là, maintenant, et les laissait à l'abandon. Juste prendre ses propres affaires – même si c'était difficile à déterminer dans tout ce foutoir, et hop, babye les loosers. Rien ne la retenait – enfin si... L'argent dépensé, les conséquences, la mandale dans la tronche...

Mais on est au Japon ! Quelles sont les chances que personne n'y touche, et laisse les sacs, là, dans un coin de l'ascenseur, sans y toucher ? Nombreuses. Fallait y penser avant. Et si ça appelle les autorités pour colis suspect, c'est leur problème ! Voilà, c'est déci-

Sursaut de l'ascenseur.

Extinction des lumières.

Dieu venait de lui faire un doigt d'honneur.

Cette fois-ci, c'était la galère.

« Nan, pas encore »

Plongée de force dans le noir, Casey réagit sur l'instant ; Son téléphone fut sorti de sa poche de pantalon, et la lampe torche enclenchée. Aussitôt, elle éclaira le panneau où se trouvait le bouton d'appels, et appuya dessus. En général la prise en charge était assez rapide, alors, il n'y avait pas de raison de s'inquiéter. Non ?

Baissant son téléphone vers le sol, où des chaussures étrangères apparurent, ce fut en cet instant qu'elle se souvint enfin de ne pas être seule. Timidement, la lumière remonta vers la taille de la personne -  histoire de ne pas l'aveugler «  Ça va ? » Elle fit un peu plus attention à cet accoutrement suspect : lunette de soleil, casquette, cheveux rouges... Et ça fit tilt dans son esprit :

« Navi ? »

---------------------------------

Ne devenons pas claustrophobe ! An5YRXo
Ne devenons pas claustrophobe ! WluPnpM
Ne devenons pas claustrophobe ! EYajH4t
Japonais #990033    Anglais #2a8000
Revenir en haut Aller en bas
 
Ne devenons pas claustrophobe !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Centre commercial-
Sauter vers: