Partagez | 
 

 Juste pour se défouler[libre^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Juste pour se défouler[libre^^]  Ven 17 Oct 2008 - 18:43

Aujourd'hui, beau temps à l'horizon. Non pas qu'il faisait particulièrement chaud, plutôt frais d'ailleurs, mais le soleil était présent et réchauffait de son mieux les personnes qui étaient en contact avec ses rayons de lumière. Le ciel était aussi bleu que les yeux de Yaeko qui l'admirait pendant un court instant en sortant de l'établissement scolaire de Kobe. Cours ou non, la jeune fille n'avait pas prévu de rester dans le coin, de toute manière. Ce n'était pas nouveau: elle faisait ce qu'elle voulait, suivait ses envies et son instinct. Alors, si elle ne désirait pas rester entre quatre murs blancs comme ceux d'un hôpital et écrire comme un robot pendant des heures, elle le faisait clairement savoir en... n'y allant tout simplement pas. Normal, non?
Aussi, ce matin, elle avait dormi, rattrapant des heures de sommeil qu'elle avait perdues en continuant de faire ses interessantes et amusantes nuits blanches. Il fallait qu'elle se lâche, qu'elle se libère du monde et sa réalité. Pourquoi? Cela faisait maintenant plusieurs jours que son père n'arrêtait pas de l'appeler, désirant avoir des explications, et, cette fois, elle ne pouvait plus se permettre de jeter son portable à chaque tentative de son père. L'argent, c'est toujours précieux. Il ne la lâchait toujours pas et elle en avait plus que marre. Yaeko, comme la majorité sombrant dans leurs problèmes, saturait. Oui, aujourd'hui, Yaeko voulait simplement se promener, errer tranquillement en tentant de ne pas y songer
.

Elle était sortie, une longue veste noire sur elle, afin de ne pas attraper un mauvais coup de froid. Yaeko portait un simple tee shirt blanc parsemé d'araignées, tout à fait élégant, et une jupe courte et noire. Ses jambes étaient protégés du froid grâce à de banales collants gris et le tout se finissait par des bottes noires. Oui, l'ambiance était très sombre chez la jeune fille. Pourtant, elle n'était pas d'une humeur massacrante. Pour le moment, en tout cas. Toute la journée, elle s'était balladée, tentant de faire le vide dans son esprit. Elle avait erré vers le centre commercial mais en était ressortie sans achat. Elle s'était arrêtée, avait mangé dans le parc en milieu d'après-midi, mais ne s'y était pas attardée. Yaeko ne restait pas longtemps au même endroit. Et son agitation ne signifiait qu'une seule chose: enne ne pouvait pas, elle n'arrivait décidément pas à oublier les appels de son paternel. Et le soir était venu plus vite qu'elle ne l'avait cru...

Ses pupilles bleues fixèrent alors le soleil qui commençait à se coucher tandis qu'elle restait figée par la même occasion sur le sol, dans une rue. Autour, la vie continuait: il y en avait qui rentrait chez eux pour manger en famille ou non, et d'autres qui se balladaient comme elle. Ce n'était pas la grande agitation mais elle trouvait l'ambiance agréable. Un sourire s'étirait sur ses lèvres alors qu'elle reprit son chemin hasardeux, sans direction précise. C'était si calme...

-ATTENTION!!!

Ce cri attira son attention et, en se retournant, quelqu'un vint sur elle sans qu'elle puisse l'éviter. Le choc la propulsa parterre, tombant sur les fesses. Ce n'était pas sans mal. Reprenant ses esprits, deux garçons, qui devaient avoir le même age qu'elle - quelle importance, au fond?-, restaient devant elle sans même penser à l'aider à se relever. Ces abrutis préféraient se marrer de leurs bêtises. Etrangement, la colère vint directement chez Yaeko qui se mit à les fusiller de son regard bleuté. Elle n'attendit pas longtemps avant de montrer son mécontentement.

-Ca vous amuse? Bousculer les gens et rire de vos conneries? Annonça-t-elle froidement, un ton aussi tranchant que du verre.
-Fallait pas rester sur le passage. Viens, on se tire d'ici sinon elle va sortir ses griffes, la sauvage!

Ils allaient pour partir quand elle balanca brutalement le portable qu'elle avait pris dans sa poche sur le visage d'un des deux abrutis de service. Elle profita de leur stupeur pour se relever tandis que le portable glissa de la face du gars pour se briser sur le sol. Encore un à changer!

-Vous savez comment j'appelle des gars dans votre genre: de vrais en-foi-rés.

Il ne fallait pas grand chose pour les énerver, elle le savait. En même temps, elle était déjà sur les nerfs alors il n'y avait pas à réfléchir: Yaeko était horrible et inconsciente dans cet état là. Rebelle... plus que ça...

-C'est quoi cette fille?!! Elle tombe toute seule et fait toute une crise. T'as les fesses en feu pour si peu ou quoi?
-Répètes un peu.

L'un des deux s'approcha d'elle, il se risqua à poser une de ses vilaines mains sur elle. Et un pervers, en plus de ça!

-Je vais vérifier si tu insistes tant que ça.

Le regard bleu de la jeune fille devint froid, glacial... les griffes, oui, elle les sortait sans hésitation.

-Vas te faire foutre!

Et elle commença par la première chose qui lui vint à l'esprit: briser l'entrejambe du premier gars. Le pauvre... Bref.
Il en restait toujours un. Yaeko était surchauffée, la rage de ses derniers jours remontait à la surface telle la lave d'un volcan en éruption.


*Viens un peu... Je t'attends...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Juste pour se défouler[libre^^]  Mer 5 Nov 2008 - 11:46

Rio hésitait à retourner à la bibliothèque, pour son deuxième temps libre. Il avait envie de prendre l'air. Ne connaissant la ville que par le court trajet de l'arrêt de bus jusqu'au lycée, il était curieux de la découvrir.
Il se dirigeait donc dans sa direction, ressassant dans sa tête les événements depuis son arrivée à Kobe HS. D'humeur assez tranquille, le vent pouvait pourtant tourner rapidement. Comme d'habitude. Rio s'énervait pour peu de choses.

Il traversa le grand hall, baigné de soleil. Un si beau jour de février, c'était pas courant ! S'arrêtant au distributeur de boissons, il décida de prendre une petite bouteille de lait aromatisé. C'était la dernière. Il fut rassuré que personne ne l'ait pris avant. Ainsi, sa boisson préférée avait du succès ? Il n'y croyait pas vraiment. Les provisions de lait devaient être rarement refaites, se dit-il. Perdu dans ses pensées, il enfonça machinalement dans la fente horizontale chacune des 5 pièces de 10 cts qu'il lui étaient demandées, appréciant le tintement des pièces tombant une à une. Puis, au niveau de sa main gauche enfouie dans une des poches de son manteau, la bouteille arriva . Elle fut aussitôt récupérée d'un geste vif par un gars que Rio ne connaissait pas.

Dans tous les cas, ne prenant pas le temps de regarder l'auteur de ce crime - lui voler, à lui, sa bouteille de lait, la dernière disponible ! - il se jeta toutes griffes dehors sur le coupable. Sans réfléchir, ni songer à parler ou chercher à se rendre compte que, pour une simple bouteille de lait, sa réaction était excessive.

Mais rends moi mon lait, bordel !

Le coupable ne chercha pas à sauver la bouteille, il considéra Rio qui comprit qu'il devait se calmer. Plutôt amusé, l'autre lycéen proposa qu'ensemble, ces deux rares amateurs de lait aromatisé aillent en acheter en ville. Rio avait toujours l'intention d'aller se promener et, ne connaissant pas la ville, il accepta volontiers.

--
On se dirigeait vers une boutique, lorsque je trébuchais sur une marche d'escalier et afin de ne pas m'étaler, j'eus le réflexe de me mettre à courir. Ce fut utile, l'équilibre était rétablit et j'étais sur le point de stopper ma course lorsque l'autre amateur de lait cria "Attention !". Je remarquais alors que je fonçais dans une fille, la propulsant au sol. Je ne sais pas s'il m'avait parlé ou si c'était à cette fille qu'il s'adressait, toujours est-il qu'à l'intention de cette dernière, je dis -plein de mauvaise foie :

"Fallait pas rester sur le passage." Puis, au gars du lait- je n'avais d'autres repères pour le situer X3 : "Viens, on se tire d'ici sinon elle va sortir ses griffes, la sauvage!"

Avant cela, elle avait parlé. Je n'avais pas vraiment entendu et ne le remarquai que maintenant, seulement son ton m'avait parut glacial. Je m'aperçus également que je riais. Ridicule de la situation, de ma propre situation ? Nervosité ? Ce qui venait d'arriver n'était pourtant pas si gênant, pour moi. Après tout, je n'avais pas fait exprès. A vrai dire, je me cherchais des excuses. Mon rire sembla provoquer celui de l'autre lycéen, ainsi que le regard assassin de la jeune fille. En même temps, je la comprenais ...

Je m'étonnais moi-même. Aussi hypocrite. Ne faisant rien pour arranger la situation, je paniquais intérieurement. Il était clair que cette fille avait dut avoir mal, mais elle avait quand même était prévenue que j'arrivais. Elle aurait tout de même put se pousser. J'étais partagé, me cherchant à nouveau des excuses.

Finalement, n'ayant envie que de partir, je faisais signe à l'autre d'y aller. La fille me lança alors un portable en pleine gueule !O.O Ittaï ! Elle était si énervée ! J'étais stupéfié. Je m'attendais peut être à ce qu'elle nous laisse partir, gueule, ou pleure, ... Tout ça m'énervait déjà assez, elle n'avait pas interêt à en faire plus !

Elle venait de se relever, et lança cette remarque qui me fit l'effet d'une bombe dans la poitrine :
- Vous savez comment j'appelle des gars dans votre genre: de vrais en-foi-rés.
Mon "compagnon d'infortune", mêlé à cette affaire, semblait déjà commencer à s'énerver.

Je criais, hors de moi.

- C'est quoi cette fille?!! Elle tombe toute seule et fait toute une crise. T'as les fesses en feu pour si peu ou quoi?

J'avais le sang chaud, je bouillais de rage.
Mon camarade, semblant prendre ça d'avantage à la légère et considérant sans doute que la fille s'énervait pour trop peu, lui dit sur un ton qui semblait celui de la plaisanterie :

-Je vais vérifier si tu insistes tant que ça.


La fille gueula de plus belle :
- Va te faire foutre !!

Je ne vis pas vraiment ce qui se passa, mais le devina. Mon compagnon d'infortune restait un peu à l'écart. Puis, se tournant vers moi, la fille m'intima entre ses dents :

*Viens un peu... Je t'attends...*

Ça dégénérait, sans que j'en soit vraiment conscient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Juste pour se défouler[libre^^]  Sam 8 Nov 2008 - 15:19

  • Après s’être bien défoulé en faisant des accélérations, sautant au dessus du banc et exécutant quelques pompes et étirement, ce fut un jeune homme bien essoufflé et trempé, mais de bonne humeur qui remonta dans sa chambre. Après avoir pris une bonne douche et s’être changé, Ryô chercha une bouteille d’eau. L’ayant trouvé, il la porta à sa bouche mais … se ravisa au dernier moment. Il la reposa sur son chevet et la regarda. Ayant une subite envie de Lait aromatisé, il sortie de sa chambre et descendit dans le hall où était entreposé un distributeur. Voyant qu’il n’y avait plus qu’une bouteille de lait, il s’empressa d’atteindre la machine … mais n’était pas assez rapide. Un jeune homme de son âge était entrain de se la payé.
    Un sourire sur le visage, Ryô s’apprêta à faire quelques chose qui n’allais peu peut être pas plaire au jeune homme. Il s’approcha sans bruit de la machine et lorsque la bouteille tomba, le jeune tennisman s’en empara et recula de deux pas. L’inconnue se retourna et lui sauta littéralement dessus
    .

    -Mais rends-moi mon lait, bordel !

    Ryô, choqué, n’entrepris rien et rendis la bouteille à l’inconnue, lui jetant un regard, lui disant de se calmé.
    Après avoir fait plus ou moins connaissance, les deux jeunes gens décidèrent de partir ensemble en ville, s’approvisionner de lait.
    Alors qu’ils marchèrent, Rio trébucha et se mot à courir pour reprendre son équilibre. Drôle d’idée de vouloir se rééquilibrer ainsi mais bon. Quoi qu’il en soit, le jeune homme fonça sur une inconnue. Ryô, de son côté, eu tout juste le temps de crier ‘attention’ que son amis percuta la jeune fille de plein fouet, la propulsant à terre. Celle-ci se releva et lui jeta un regard noir. Ils commencèrent alors à s’engueuler comme pas permit, jusqu’à se que Rio dise à son attention :


    -C'est quoi cette fille?!! Elle tombe toute seule et fait toute une crise. T'as les fesses en feu pour si peu ou quoi?

    Ryô, prenant cette remarque à la légère, sourit et déclara en s’approchant de la jeune fille.

    -Je vais vérifier si tu insistes tant que ça.

    L’inconnue semblait très énervée et ne pris même le temps de l’observer qu’elle le remballa direct, alors qu’il venait de faire un petit pas en sa direction. Sans réfléchir plus longtemps, Ryô fit un pas en arrière, observant le pétage de plomb de la jeune fille. Il se tourna doucement vers Rio et dit, sans quitter l’inconnue des yeux :

    -Hm … t’voudrais pas y aller et la laisser tranquille ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Juste pour se défouler[libre^^]  Lun 10 Nov 2008 - 13:25

Etrangement, les choses dégénéraient à la vitesse V. Une petite étincelle faisait jaillir un énorme feu prêt à tout dévaster sur son passage. IL n'avait pas fallu grand chose, Yaeko s'était très vite mise en colère et les deux jeunes hommes devant elle n'avaient rien arrangé. Elle n'avait aucune idée du pourquoi tout allait si vite, pourquoi s'énervait-elle à ce point pour... si peu, au début, mais ne se posait même pas la question. C’était ses émotions qui dictaient sa conduite… Toujours ses émotions qui passaient en premier.
Ainsi, elle dévisageait rageusement le deuxième jeune homme (Rio). Ce n’était pas terminé, elle voulait le faire savoir. Quand l’autre revenait vers son camarade, lui conseillant de partir loin d’elle, de la laisser tranquille, Yaeko esquissa un sourire amusé. C’était la meilleure ! Ils l’avaient chauffée et maintenant, ils allaient pour s’enfuir ?! Hors de question…


-Quoi ? Vous prenez déjà la fuite ? Vous plaisantez, là ?!!

Normalement, il y avait deux voix : l’une disant qu’elle devait arrêter d’être furieuse pour… en fait, si peu… et l’autre qui la poussait à continuer son combat plus intérieur qu’extérieur, à dire vrai. Mais, là, le démon avait eu raison sur l’ange : elle faisait la sourde oreille à la morale et la sagesse. Yaeko était passée en mode rebelle et, pire que ça, ce n’était même plus une question de rébellion mais de punition. Quand on bouscule quelqu’un, on s’excuse. Simple, non ?
Yaeko s’avança doucement vers Rio, qu’elle avait pris pour seconde cible. C’était aussi lui qui l’avait bousculée et lui avait répondue.


-J’attends des excuses… Et quand j’attends quelque chose, je ne lâche pas.

Elle figea ses yeux bleus sur le garçon puis jeta un coup d’œil vers l’autre, Ryoma.

-Soit vous êtes coopératifs, soit… j’irais les chercher moi-même.

Et Yae était prête à en découdre. Il y avait certaines tensions, certains doutes qui passaient de son esprit à ses poings et rien ne l'empêcherait de les inscrire sur les deux jeunes garçons devant elle... Pour le moment, c'était clair pour la jeune fille: on la provoque, on paie l'addition.
Inutile de dire qu'ils attiraient l'attention...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Juste pour se défouler[libre^^]  Lun 10 Nov 2008 - 19:47

Si ils ne s'excusaient pas, la fille était prête à en venir aux poings. Contre deux gars de son âge. Cependant, s'ils s'excusaient, n'allait elle pas leur demander réparation, une fille de sa trempe allait-elle s'en arrêter là ?
Non, Rio n'avait pas peur d'elle. Seulement, il se sentait en faute. Ils l'étaient tous les deux, mais lui le plus : il avait déclenché le conflit. Pour l'arrêter, il ne semblait falloir que quelques excuses de sa part. Rio n'en était pas capable. Ce n'était pas seulement l'affaire d'un ou deux mots : il n'aurait pas put, par exemple, s'excuser platement et dénigrer la fille dans son dos pour ne pas perdre la face. Pour s'excuser, il aurait fallu qu'il en ai envie. Envie de se faire pardonner, accepter de se faire enfoncer peut être. Or, ce n'était pas le cas.
Il ne la connaissait pas, elle n'allait pas révolutionner sa vie. Il n'était pas d'humeur non plus à agir par politesse.
Il n'aimait pas les gens colériques ou qui ne se maitrisaient pas. C'est ce qu'il était. Sur ce point, il se sentait une ressemblance avec cette fille, chose qu'il n'admettait pas sur le coup.

Encore en train d'essayer de comprendre la situation, pourtant simple, il ne se calmait pas. Toutefois, il n'avait pas du tout l'intention de se battre.
Préférant trouver une solution en haussant le ton, ceci pour tromper son manque de confiance en lui, il répondit à la fille :
- Si tu crois que j'ai fait exprès de te bousculer ! T'es bouchée ma pauvre ! J'étais en train d'aller acheter du lait avec l'autre gars; j'ai vraiment autre chose à foutre que de perdre mon temps avec toi !

Il se discréditait en citant "aller chercher du lait" comme une importante activité, mais c'était significatif. Il préférait le faire que de s'engueuler avec cette fille.

Il hésita.
"Si tu t'ennuies tant t'as qu'à venir avec nous !" Dit-il d'un ton manquant de sincérité, afin de ne pas être pris au sérieux, mais pour laisser à la fille l'occasion d'interrompre cette engueulade. Pour résoudre cette histoire, après ce qu'il avait dit, ça n'allait surement pas prendre. Il s'y risqua.

Pendant ce temps, les gens regardaient la dispute, mais aucun n'osait intervenir tant que la situation n'empirait pas.

[Ryoma, J'ai pas eu l'occasion de faire parler ou agir nos perso ensemble ! sorry ! faudrait que tu nous départages, t'implique dans l'engueulade, aille chercher du secours si ça tourne mal ou ce que tu veux lol X3 ]

----

EDIT du 10.01 par Callista : Le topic étant mort depuis longtemps, je verrouille. Si toutefois vous souhaitez le continuer, merci de m'envoyer un MP avec le lien du sujet pour que je le déverrouille ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Juste pour se défouler[libre^^]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: