Partagez | 
 

 Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Sam 19 Jan 2008 - 23:04

Cette journée commença comme toutes les autres dans ce pensionnat, le brun était toujours dans son lit, les mains derrière la tête en train de regarder le plafond. Son réveil affichait 5h30 du matin, cela faisait plus de 4 heures qu’il se prélassait dans ses draps, et 6 heures qu’il était réveillé. Il ne savait pas quoi faire pendant ce temps, à chaque fois, il maudissait le cauchemar qu’il faisait et son organisme qui s’était habitué à ce peu de sommeil. Il aimerait, rien qu’une fois, faire une nuit complète de sommeil, 10 heures. Il se recula un peu pour coller sa tête contre le mur, un sourire arbora son visage, comme d’habitude, il fixait le lit en face du sien, le visage qui dépassait des draps, des cheveux violets qu’il aimerait encore caresser, des lèvres qu’il aimerait encore capturer. Cette contemplation était son moment de bonheur, il adorait rester dans son lit à regarder son bien-aimé dormir, celui-ci ressemblait vraiment à un ange. Agito tourna légèrement la tête vers le lit de Kenji, où celui-ci dormait aussi, le brun ne pouvait s’empêcher de repenser à ce qu’il avait fait avec ce gars-là, et toujours une once de culpabilité et un nœud dans l’estomac se formait. Ensuite, il posa son regard sur la tête blond qui dormait dans le lit juste à côté du sien, Jun dormait aussi à point fermé. A cette vue, l’insomniaque lâcha un gros soupire avant de reporter son attention sur le réveil qui affichait 5h59, encore une minute et il pouvait enfin s’habiller et sortir de la chambre. Cette minute parût une éternité pour notre brun qui, même s’il n’avait pas les secondes d’afficher, les comptait. 6h00, sa journée pouvait enfin prendre son départ.

D’un geste rapide du bras, il enleva ses draps qu’il avait sur lui et sortit rapidement du lit, tout en posant délicatement ses pieds sur le sol pour ne pas réveiller l’assemblé. Regardant les trois lits successivement, il s’approcha lentement de son armoire et ouvrit le tiroir à sous-vêtement. Il attrapa un caleçon et l’enfila avec vitesse. Il ferma le tiroir et en ouvrit un autre, celui des tee-shirts, où il en sortit un blanc cette fois-ci avec un motif gris qu’il enfila sans trop de difficulté même si c’était un neuf que son tuteur lui avait acheté. Il ferma ce tiroir et ouvrit celui des jeans où il sortit un jeans Levis neuf qu’il enfila en mettant la ceinture. Il ferma le tiroir et prit ses paras boots qui étaient à côté de l’armoire. Après une bonne dizaine de minutes à faire ses lacets correctement, il alla devant son lit, et repensant qu’à chaque fois, il avait son lit toujours fait le soir, il se demandait si cela n’était pas l’œuvre de son bien-aimé. A cette pensée, un sourire se dessina sur son visage puis il le fit pour la première fois depuis 2 ans. Une fois cela fait, il se frotta les mains, l’air satisfait de lui, avant de se mettre devant sa table de nuit, endroit où se trouvait son miroir de 30 cm sur 30. Il se regardait dans la glace, puis attrapant son gros pot de gel, il en prit une bonne poignée avant de se faire une nouvelle coupe. Après quelques secondes d’observation, un sourire arbora le visage d’Agito qui était encore content de lui. Il alla après juste à côté de son lit, et regardant son chat, il siffla légèrement pour ne pas réveiller les trois marmottes. Nara se réveilla directement, puis regardant son maître, il se leva, s’étira un bon coup avant de se mettre au côté du ténébreux qui s’avançait maintenant vers la porte de sa chambre. Il regarda une dernière fois son bien-aimé et murmurant un petit compliment à son égard, il se dirigeait maintenant vers le parc où il y restait toute la journée.

Les heures passèrent, des élèves aussi devant le ténébreux qui fixait les nuages, sans trop faire attention à ce qui l’entourait. Il devait être vraiment préoccupé par quelque chose pour rester au même endroit plus d’une heure à fixer le ciel. Son chat s’était assoupi juste à côté du banc où son maître siégeait. Après plusieurs minutes de réflexion, le brun décida enfin de se lever du banc d’une façon très mole, comme s’il était complètement exténué. Il commençait même à voir légèrement trouble, signe d’un manque de sommeil conséquent. Il se secoua la tête, se mit quelques petites claques et tapa dans un arbre non loin d’où il était pour se mettre de l’énergie. C’était la première fois qu’il ressentait autant la fatigue. Ses coups de poing étaient sans force apparente, comme si elle l’avait abandonné. Se secouant légèrement la tête encore une fois, il avança vers le banc où il était assis pendant toutes ses heures et regarda son chat qui était toujours en train de dormir. Son maître siffla légèrement, Nara se réveilla, se leva, s’étira avant de se mettre à côté d’Agito. Celui-ci marchait lentement, presque en titubant à cause de la fatigue. Il ne savait vraiment pas pourquoi il avait soudainement cette sensation. Il entra dans le bâtiment, prit la direction des escaliers, les monta en se faisant aider par son chat qui le poussait vers l’avant.

Arrivant à l’étage, le ténébreux n’avait pas assez de force pour rejoindre sa chambre, il se souvint d’une salle commune où il avait des sièges et autres, idéal pour piquer un petit somme. Alors posant sa main contre le mur, il s’avança vers cette salle de façon très lente, comme s’il rentrait d’une baston contre 20 personnes. Il arriva après cinq bonnes minutes devant la porte de la salle commune, il laissa tomber sa main droite sur la poignée qui, sous le choc, s’abaissa brusquement et ouvrit la porte. A son grand bonheur, il avait plein de fauteuils où il pourrait dormir. Il s’avança vers le fauteuil le plus proche mais c’était même trop loin. Une chose très bizarre lui arriva, il rasait les murs pour ne pas tomber, mais là, quelque chose se passa : Agito n’avait plus la force de se tenir debout, sa tête tomba en arrière, entraînant son corps. Il tomba à la renverse et son dos s’écrasa sur un mur avant de glisser contre celui-ci. Quand ses fesses rencontrèrent le sol, avec un instinct, le brun avança son postérieur pour se mettre dans une position un peu plus confortable. Nara, ne comprenant pas ce qu’il se passait, il s’allongea au côté de son maître en gardant un œil sur lui et aux alentours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Dim 20 Jan 2008 - 13:53

A force de sorties, cela devait arriver, les gerbilles avaient pris froid et éternuaient un peu trop souvent au goût de leur propriétaire. Prudent, ce dernier avait décidé qu'il vaudrait mieux les laisser se reposer et au chaud. Le meilleur endroit qu'il avait trouvé dans ce but était sans conteste la salle commune, endroit à la chaleur agréable et assez calme en temps normal, idéal pour que les rongeurs se remettent mais aussi pour qu'il se change les idées. Depuis son arrivée, il n'avait pas autant travaillé qu'il l'avait cru, perdant un peu sa faculté, surtout pour les langues, chose qu'il avait constaté en ouvrant par hasard un journal en anglais oublié dans la pièce des élèves. Ni une ni deux, il avait décidé de prendre l'aquarium de Yami et Tsuki avec lui puis d'aller se remettre au travail dans le calme. S'installant sur une table près d'une étagère contenant des bandes dessinées entre autres, il voyait à sa gauche le côté de l'entrée, en face le mur aux étagères. Dans son dos se trouvaient les fauteuils et plus loin un coin de divertissement. De son sac-cercueil posé contre le dossier de la chaise, il extirpa sa trousse et une chemise de feuilles quadrillées, prenant un article de journal au hasard. A côté de lui, son petit carnet de poche interne lui donnait quelques mots de vocabulaire qu'il avait tendance à occulter s'il ne les revoyait pas assez... Et justement, l'un d'entre eux lui échappait... Effleurant son attache de bandeau avec la gomme de son crayon, il ne parvenait plus à se rappeler la signification de "entertainment", mot auquel il fit d'ailleurs une faute d'orthographe qu'il corrigea rapidement. Il allait avoir du mal avec ce mot, il le sentait venir. Face à lui, les gerbilles se tenaient chaud et les voir aussi peu active à cette heure de la journée l'inquiétait bien qu'évidemment cela ne se lise pas franchement sur son visage. Tentant de chercher dans ses notes, il ne put que se rendre à l'évidence que la définition lui échappait... Il devrait faire un petit crochet par la bibliothèque entre deux cours pour trouver un dictionnaire.

Alors qu'il était reparti dans la traduction d'un article concernant des chevaux islandais, il entendit un bruit violent sur sa gauche, la poignée de la porte hurlant son martyr sous la poussée dont elle était victime. Gardant l'oeil rivé dans la direction de la porte, le borgne aperçu une silhouette qu'il lui semblait avoir déjà vu mais ni la tenue ni la coupe de cheveux ne lui évoquaient quoique ce soit. Reportant un instant son oeil sur son travail, il ne put que constater l'évidence, impossible de retrouver sa concentration... Reprenant son observation de l'individu, il remarqua son allure peu assurée et même chancelante une fois l'entrée franchie. D'un coup, comme s'il faisait une crise d'anémie ou avait un vertige, il buta lourdement contre le mur, se laissant glisser contre ce dernier... Allons bon... Yasuo regarda rapidement la salle commune pour remarquer qu'il n'y avait personne... A part lui... Bon, eh bien possibilité de plus d'aller examiner un autre cas de lycéen et à cette idée, le borgne se sentit envahit de questions comme "était-ce un malaise ?" "est-ce un alcoolique ou quelqu'un ayant fait pire ?". En tous cas, ce dont il était certain c'était que le côté attractif de l'anglais passait à une priorité de rang inférieur.

Penchant la tête sur le côté, il se leva, évitant de faire grincer la chaise même s'il n'y avait personne à déranger, attrapant une bouteille d'eau fraiche dans une poche de son sac-cercueil. Ses pas protégés par ses rangers le portèrent à quelques mètres du garçon qui... Arborait quelque chose sur le visage, un bandeau semblable à une sorte de pansement... Recherche mémorielle en cours... ... ... .. . Tilt, oui, il connaissait ce type, c'était, malgré le gel et les fringues, la même personne qui l'avait accueilli sans trop de paroles à Kobe High. A ses côtés, un félin de très grande taille jouait les gardiens, le fixant comme s'il s'apprêtait à bondir pour protéger le garçon. Reportant son attention sur ce dernier, il entendit la respiration lente de ce dernier comme si il dormait... Pouvait-on sombrer dans le sommeil aussi facilement ? Malgré la douceur de la pièce, s'il dormait ici, il se réveillerait emplis de courbatures... Non, il ne s'inquiétait pas vraiment, n'ayant pas encore été vu mais si quelqu'un arrivait, la personne pourrait le percuter par inadvertance... Bras croisés un instant, le gothique se pencha un peu au-dessus de l'être, n'ayant pas franchement envie de le secouer vigoureusement...


Tu devrais te réveiller, tu gênes le passage...

Debout, le fauteuil est à moins de cinq mètres...

Je n'aime pas le gaspillage, je te préviens...


Tenant sa bouteille assez solidement, il n'aurait sans doute aucune scrupule à lui en verser sur la nuque pour le réveiller... Quitte à provoquer des dommages collatéraux avec le chat, plus semblable à un lynx par sa taille qu'au chaton de son camarade de classe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Dim 20 Jan 2008 - 17:03

Dans une salle éclairée, parsemé par des fauteuils, un coin divertissement, des étagères, se trouvait un jeune homme assis par terre, adossé à un mur, les yeux clos. A côté de ce jeune homme, un félin de très grande taille gardait le brun qui dormait paisiblement. Assis sur une chaise se trouvait un autre jeune homme qui observait celui qui dormait, avec un air incompréhensif mais intéressé. Ce ténébreux avait l’air de réviser avant l’arrivé d’Agito, mais là, il semblait avoir toute l’attention sur l’insomniaque et son chat. Le jeune homme à la lentille électrique se pencha légèrement sur le côté avant de se lever de sa chaise, tout en prenant soin de ne pas la faire grincer sur le sol pour ne pas déranger le jeune homme qui dormait. Il attrapa une bouteille d’eau fraîche qui se trouvait dans une des poches de son sac cercueil et il s’approcha du jeune brun qui était dans les bras de Morphée.

Une fois à quelques mètres d’Agito, il l’examina, surtout le pansement qui se trouvait cacher par une bonne partie des cheveux. Nara fixait le jeune gothique, l’air hostile, il protégeait son maître, il ne voulait pas qu’il lui arrive du mal. Puis le gothique reporta son attention sur le ténébreux qui dormait toujours aussi paisiblement, aucun cauchemar n’a l’horizon, il pourrait dormir tranquillement. L’autre ténébreux se pencha légèrement vers le premier jeune homme, faisant secouer le contenu de la bouteille. L’oreille du jeune homme qui dormait se secouait légèrement à ce bruit, c’était vrai qu’il n’avait pas bu depuis plusieurs heures et la soif pointait le bout de son nez. Le jeune homme à la lentille électrique lui adressa la parole, en lui conseillant de se réveiller, qu’il bloquait le passage. Il lui ordonna de se lever, que le fauteuil était à moins de cinq mètres. Puis il lui précisa qu’il n’aimait pas le gaspillage et il le prévenait.

Un point commun, Agito n’aimait pas aussi le gaspillage. Le gothique tenait sa bouteille fermement, faisant secouer encore le contenue, ce qui agita les oreilles du ténébreux qui commençait à déglutir, la soif devenait très grande. Soudain, le bras du brun le plus proche de la bouteille se leva subitement, sa main l’attrapa fermement et l’arracha des mains du gothique. Faut le préciser, Agito avait toujours les yeux fermés. Avec son autre main, il dévissa le bouchon de la bouteille d’eau, posa le bouchon à côté de lui puis bu le contenu assez rapidement qu’un filet d’eau coulait de sa joue. La bouteille se vidait à vue d’œil, il avait une bonne descente.

C’est après une bonne dizaine de seconde que le brun arrêta de boire, la bouteille était presque vide, il attrapa le bouchon à côté de lui, le vissa et tendit cette bouteille à son propriétaire. Tout en ayant les yeux fermés, le ténébreux adressa la parole au gothique, inconsciemment :

« Un point commun : on n’aime pas le gaspillage. »

Puis il décida enfin d’ouvrir les yeux en s’étirant comme un malade, les articulations des épaules craquèrent avec ça. Levant quelque peu la tête, il regarda le visage qu’il lui faisait, face, il se souvenait qu’il l’avait déjà vu, mais il n’arrivait pas à mettre un nom sur ce visage. Quand il remarqua le sac cercueil derrière le dos du gothique, il se souvint d’avoir accueillis un jeune homme qui avait un sac cercueil comme celui-ci. Il avait le nom sur le bout de la langue, Ya…Yasu…Yasuo ! Voilà ! C’était Yasuo, le jeune gothique qui aimait comme lui le silence. Tournant la tête, il regarda son chat qui semblait vraiment hostile, passant sa main dans les poils de son chat, il lui fit comprendre que ça allait bien.

Se levant en s’aidant du mur, toujours cette fatigue qu’il lui prenait…ou ne serait-ce pas seulement une déshydratation et un manque de nourriture, il regardait Yasuo dans les yeux, enfin il essayait. Après quelques secondes passées dans le silence, Agito décida enfin de prendre la parole :

« Merci pour l’eau. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Ven 25 Jan 2008 - 23:41

Face à cet être ayant décidément l'air épuisé, le gothique attendait une quelconque réaction, sa patience ne lui permettant cependant pas de garder la bouteille totalement immobile. Etait-ce justement le claquement de l'eau contre le plastique ? D'un coup, provoquant un léger mouvement réflexe de se reculer un peu, la main du garçon se leva, attrapant la bouteille comme l'aurait fait un noyé avec une bouée de sauvetage et pourtant, à bien le regarder, il n'avait pas l'air plus éveillé. Ce type... Etait-ce le genre de personne à faire des nuits blanches quitte à s'en rendre malade ? Peut-être ou alors il avait pratiqué des activités draînant un maximum d'énergie, à moins d'avoir tout bêtement un problème de santé... Mais dans ce cas, mieux valait être accompagné en permanence... Plus il regardait et plus les détails sur ce garçon lui revenaient mais aussi la quasi certitude de ne pas connaître son nom ou de l'avoir totalement oublié depuis. Après tout, cela faisait plus d'un mois, presque deux qu'il était arrivé au pensionnat et ne l'ayant pas croisé entre temps, normal que son esprit ait occulté la chose. D'un geste maîtrisé, toujours la paupière visible close, l'affalé déboucha la bouteille et la porta à ses lèvres, la buvant si vite qu'il devait sans doute retenir sa respiration pour ne pas se tromper de tuyau. A part un vendeur dans un magasin d'affaires gothiques, jamais il n'avait vu pareille descente, à croire qu'il n'avait rien bu depuis plusieurs jours. A côté de lui, le félin de grande taille était quelque peu hérissé, méfiant et hostile. Normal, son maître, si c'était bien le cas, n'avait pas l'air bien et lui, un parfait inconnu, était quasiment en tête à tête avec lui... Gorgée après gorgée, le récipient voyait son contenu diminué drastiquement, s'échappant à la commissure des lèvres. Ca, ce n'était pas très malin mais ce n'était pas comme si Yasuo tenait particulièrement à cette eau. Après tout, il en avait une autre dans son cercueil de toile rude... Quelques secondes et c'en était fini du liquide, à quelques détails près. Toujours avec la paupière close, le brun abaissé referma la bouteille avant de la tendre au deuxième année. La voix de cette personne lui vint avec une certaine assurance mais pas autant que s'il était pleinement éveillé. Avait-il affaire à un cas de somnambulisme ? A la remarque sur le point commun, le gothique pencha légèrement la tête sur le côté du bandeau, puis se mit à fouiller sa poche intérieure.

D'un coup, un bruit peu distingué se fit entendre, celui des épaules du garçon craquant suite à un étirement type écartèlement. Eh bien, un voyageur du désert et qui craque comme cela... Il ne manquait plus que les bandelettes et on aurait eu affaire à une momie un peu plus fraîche, accompagnée de son chat protecteur... L'oeil visible s'ouvrit, un regard aussi doré que le sien, à pupille verticale, féline ou reptilienne, cela dépendait du point de vue, rivé à son visage. Il semblait chercher quelque chose, comme à se souvenir, son oeil partant inconsciemment sur le côté, fouillant sa mémoire. Un coup d'oeil sur le sac brodé posé contre la chaise et il sembla trouver ce qu'il cherchait. Reportant son attention sur le félin, le garçon le caressa de manière à le calmer sans doute puis il se leva... Péniblement... En s'aidant du mur... Et non, il ne sentait ni l'alcool ni le tabac un peu trop corsé mais étaient-ce là des cernes ? Après quelques instants de "je te scrute comme je peux", son interlocuteur lui adressa un remerciement pour l'eau. Bien sûr, Yasuo avait eu une autre idée en tête d'utilisation mais tant pis et mieux valait que l'eau finisse dans son estomac que sur le sol...

Trouvant ce qu'il cherchait dans sa poche intérieure, il tendit un mouchoir au brun d'une taille inférieure à la sienne, légèrement quand même, compensée par ses chaussures. De la main tenant la bouteille il désigna son propre visage et le tracé partant de ses lèvres jusqu'au menton où, sur le visage de son interlocuteur, quelques gouttes d'eau ruisselaient encore. Encore un peu et le cou jusqu'au col serait humide, s'ils ne l'étaient pas déjà. Faisant un pas en arrière, le gothique se plaça de profil par rapport au jeune homme et désigna du coude le fauteuil le plus proche.


Il y d'autres endroits pour se reposer...

Je ne m'inquiète pas, juste que tu risques de gêner le passage et faire râler des gens quand j'essaie de réviser.


Bien entendu, jamais le gothique ne dirait à qui que ce soit qu'il ne laisserait personne dans un tel état sans réagir mais on pouvait le deviner face à ses diverses justifications. Fixant ledit fauteuil, il remarqua le bras droit légèrement au-dessus de son support et franchit en quelques pas la distance le séparant du meuble. Ayant déjà vu ce type d'objets, où il ne s'en rappellait plus, il posa résolument la main sur le bras du côté de son bandeau et leva ce dernier puis le poussant légèrement. Il compta en tout cinq crans, le dernier mettant le meuble en position presque totalement allongée. En parallèle, le repose-pied se redressait. Apposant son tibia dessus, le borgne fit se redresser le dossier à sa position initiale. Relevant son oeil vers son interlocuteur, il se plaça à mi-distance entre les deux, tendant légèrement le bras droit. Si ce type perdait l'équilibre, il serait assez proche pour éviter... Qu'on ne l'assigne au tribunal pour non assistance à personne en danger... Restait maintenant à savoir si ce petit brun arriverait à marcher sur les cinq mètres le séparant du meuble, voire un peu plus de deux jusqu'au gothique.

En même temps, cela lui fournissait un prétexte pour ne pas se creuser davantage les méninges sur un mot de vocabulaire d'anglais qui lui résistait encore et toujours.


Cinq mètres...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Sam 26 Jan 2008 - 1:08

Adossé au mur, essayant de se maintenir debout, ses jambes tremblaient légèrement sous le poids aussi minime soit-il de son corps, Agito ne savait vraiment pas pourquoi il avait cette perte soudaine d’énergie, l’eau qu’il avait bu l’avait un peu désaltéré, mais il n’était pas encore remis sur pied. Il distinguait péniblement la silhouette du jeune gothique qui lui faisait face, il arrivait quand même à apercevoir que Yasuo fouillait dans sa poche intérieure, que cherchait-il ? Pourquoi cherchait-il quelque chose ? Le ténébreux ne savait pas. Plissant les yeux, il aperçut que le gothique avait fini la fouille de sa poche intérieure et qu’il lui tendait un morceau de papier blanc difficile à définir pour l’œil fatigué. Il plissa encore plus les yeux, le jeune brun devant lui faisait des signes, il montrait un tracé partant de ses lèvres jusqu’au menton. Ne comprenant pas trop, il passa son doigt sur l’endroit où Yasuo lui montrait et sentit quelque chose d’humide, un liquide, de l’eau. Après quelques secondes, il comprit enfin qu’il avait de l’eau sur le menton qui avait coulé quand il avait bu toute le contenue de la bouteille en plusieurs secondes. Tendant difficilement le bras vers le papier blanc, il l’attrapa et essuya le filet d’eau d’un geste lent. Il n’aimait pas cette sensation d’impuissance, cela lui était vraiment inconcevable d’être aussi mou, il croyait vraiment qu’il avait combattu 20 personnes à lui tout seul.

S’essuyant un peu les yeux, il remarquait que le ténébreux devant lui avait reculé de quelques pas et il s’était mis de profil par rapport à lui, désignant du coude le fauteuil le plus proche. Pour lui c’était peut-être le plus proche, mais pour Agito cela représentait un bon effort, lui qui n’arrivait plus à se tenir correctement sur ses deux jambes, cette malheureuse distance sera longue à parcourir. Ses oreilles étant un peu ouvertes, il perçut le bruit de la voix du jeune brun, lui disant qu’il y avait d’autre endroit pour se reposer, qu’il ne s’inquiétait pas, c’était juste qu’il risquait de gêner le passage et faire râler des gens quand il était en train de réviser. Le ténébreux le regardait toujours avec difficulté, et utilisant un peu de ses dernière forces, lui fit un signe de tête pour lui faire comprendre qu’il avait compris son message. Yasuo, fixant le fauteuil, fit une chose presque indescriptible à l’œil d’Agito, trop fatigué pour pouvoir distinguer nettement les choses. Il le vit revenir à moitié distance entre le fauteuil et lui. Il aperçut que le gothique tendait légèrement le bras droit. Il manquait plus que le ténébreux franchisse ces mètres et il pourrait se reposer. Il entendit l’autre ténébreux qui lui annonçait la distance, il devait donc parcourir cinq mètres, cinq longs mètres pour ce pauvre sans trop d’énergie.

Regardant le fauteuil, il ne put s’empêcher de lâcher un petit soupir d’ennuis, il avait du mal à calculer la distance et surtout, du mal à tenir sur ces deux jambes. Manquerait plus qu’il tombe avant ou après le gothique, se serait malin. Posant ses deux mains sur le mur, il poussa sur celui-ci pour se redresser. Il était dans une drôle de position, les bras ballants devant lui, le dos courbé et les jambes essayant de trouver un équilibre. Il essaya de se redresser, en s’aidant de ses bras. Quelques vertèbres craquèrent pendant qu’il se redressait. Ayant le fauteuil dans le champ de vision, il leva péniblement sa jambe droite, l’avança de cinquante centimètres avant de la poser. Déjà là, il commença à tituber, il manqua même de tomber une première fois, mais son chat l’avait aidé à se redresser, quel brave bête. Il leva son autre jambe de la même façon que la première et la posa à un mètre de sa position initiale contre le mur. Là, il trouva un point d’équilibre, l’empêchant un peu de tituber comme quelqu’un qui avait bu un peu de trop. Regardant Yasuo, enfin essayant de le regarder, il affichait une mine très triste et passablement énervé, être si faible, cela ne lui avait jamais arrivé, alors pourquoi maintenant. Détournant son regard pour le mettre sur le fauteuil, il recommença son manège avec sa jambe droite, la levant difficilement, l’avançant de cinquante centimètres et la posant en essayant de ne pas tomber. Heureusement qu’il avait ses paras boots, sinon il serait déjà par terre. Cette fois-ci, son corps se balança un peu trop, il penchait vers la gauche, trop vers la gauche, sa jambe droite commençait à se lever du sol, c’est mauvais. Le chat, voyant la scène, se dépêcha de venir au côté de son maître et de pousser la jambe gauche vers la droite, aidant Agito à se redresser. Celui-ci passa sa main sur son front, essuyant quelques perles de sueur. Il n’avait même pas franchi deux mètres et il avait déjà faillis tomber 2 fois, c’était impensable. Il refit la même chose avec la jambe gauche, quand il la posa, il trouva le bon équilibre, encore une fois. Il ne lui restait que trois mètres à franchir, super. Levant la jambe droite, il l’avança de trente centimètres, encore une fois, et la posa au sol. Voulant avancer un peu plus, il sentit son corps se pencher vers Yasuo très dangereusement, il allait tomber sur lui, c’était certain. Il essayait tant bien que de mal de se remettre droit, mettant tout son poids sur le côté droit, mais rien à faire, sa jambe droite se levait de plus en plus, il virait à tribord, il ne pouvait plus changer ce cap.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Sam 26 Jan 2008 - 14:52

Debout à mi-distance entre le garçon et le fauteuil, le gothique attendait, curieux de voir à quel point son interlocuteur était à cours d'énergie... Parce qu'à moins de s'être battu contre une troupe entière et en ressortir sans la moindre égratignure, ce ne pouvait être qu'un gros coup de fatigue qui le fasse agir de cette manière. Soupir et le garçon prit appui sur le mur comme si franchir cinq mètres relevait d'un tour de force et à peu de choses près, cela semblait être le cas. Maladroitement, il leva un pied et l'avança, penchant quelque peu sur le côté puis fit un deuxième pas le faisant changer de côté. Malgré son air impassible, Yasuo haussait progressivement son sourcil visible, d'autant plus quand le grand félin usa de son poids pour contrebalancer le manque flagrant d'équilibre de son interlocuteur. Ah oui, pas la peine d'avoir un fatigo-mètre pour se rendre compte que, en effet, le garçon était bien loin d'être au meilleur de sa forme. Son visage arborait une expression que le gothique pouvait quasiment qualifier de frustration devant l'ampleur de la tâche à effectuer... Parcourir cinq mètres de ligne droite sans le moindre dénivelé... Non, inutile de rire, cela pouvait s'avérer d'une difficulté sans bornes et visiblement c'était le cas pour ce garçon, titubant à chaque pas, luttant pour garder son équilibre sous le regard du félin tentant ce qu'il pouvait pour le garder debout. Le sourcil visible de Yasuo se rabaissa lentement tandis qu'il se doutait que son interlocuteur ne tiendrait jamais jusqu'au fauteuil. Encore une personne surprenante, à croire qu'il n'y avait que des gens pas ordinaires dans ce bahut. Il fallait dire qu'il aurait du s'en douter au vu de sa tenue et de son animal de compagnie mais n'étant pas adepte du juger au premier coup d'oeil, il avait jusque-là tenté d'écarter cette possibilité de sa cervelle. Nouveau pas décisif, juste à côté de lui et immédiatement, il lutta pour rester debout mais malgré le poids de ses chaussures, il oscilla dangereusement, finissant par perdre l'adhérence qu'il avait du côté droit. Faisant un léger pas dans sa direction, le gothique se plaça sur la trajectoire de l'endormi sans même y réfléchir. Il penserait à une justification plus tard...

Tendant son pied gauche en arrière pour avoir un bon aplomb, il réceptionna les épaules du garçon contre son buste, le sentant quelque peu glisser... D'accord, pas le choix... Espérons que personne n'ait d'yeux mal orientés à cet instant parce que le gothique ne ferait pas ça tous les jours... Pourquoi l'avoir réceptionné au fait ? Il aurait pu le laisser tomber à genoux et... Et non assistance à personne en danger c'était directement la maison d'arrêt... Pas qu'il craigne la justice mais porter un uniforme comme il en avait vu dans certains articles ne l'intéressaient pas le moins du monde... Poussant un léger souffle il se baissa, appuyant le garçon sur son épaule un peu comme un bagage. Prenant appui sur son pied droit, il se redressa, franchissant rapidement les derniers mètres qui les séparaient du meuble. Arrivé face au fauteuil, Yasuo mit un genou à terre, faisant asseoir le garçon sans se soucier un instant qu'il puisse râler ou que son chat lui saute dessus. Finissant par se redresser, il tourna la tête vers son épaule gauche où il avait "jeté" le garçon et la fit quelque peu claquer avant de remettre son manteau en place. Maintenant que ce type était tranquillement installé... Il risquait de vouloir quelque chose d'autre à boire ou à grignoter avant de dormir ou de tomber dans les vappes... N'y avait-il personne qui le connaissait dans le coin ? Qui puisse jouer les infirmières à sa place ?

Reportant son attention sur cet adolescent dont le familier n'était pas bien loin, il entrouvrit les lèvres pour une question toute simple.


Encore soif ?

Non, non, notre gothique borgne ne se montrait pas le moins du monde concerné par la santé de ce quasi inconnu, non, du tout, c'était juste que maintenant qu'il était debout, il fallait se trouver des excuses pour ne pas retourner auprès de ce maudit mot de vocabulaire d'anglais. Pas que Yasuo était un flemmard, au contraire mais il n'avait, sur le coup, pas la moindre envie de retourner à son travail. Yami et Tsuki dormant paisiblement dans leur aquarium, il n'avait rien de mieux à faire que de se servir de ce type comme prétexte et justification à sa pause. Qui ne l'avait jamais fait de toute manière ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Sam 2 Fév 2008 - 12:09

Mais pourquoi ? Pourquoi cette perte d’énergie ? Pourquoi à ce moment-là ? Pourquoi pas à un autre ? Quelle en était la raison ? Que de questions sans réponses dans la tête brun qui chutait de plus en plus dangereusement vers le côté droit où le jeune gothique se trouvait. Le premier pouvait espérer une quelconque aide venant de l’autre jeune homme, bien que c’était juste un souhait, le gothique pouvait bien le laisser tomber à terre, faisant comme ces jeunes qui s’en foutent des gens dans le besoin. Cette pensée fit dessiner sur le visage du ténébreux un air hostile, il ne supportait pas ces jeunes même s’il en était un pendant son enfance mais, ayant vécu deux ans comme un sans abri, la faim au ventre et la gorge sèche, il avait prit conscience de la gravité de la chose.

Tout d’un coup, le souhait du jeune homme à l’œil ambré se réalisa à sa plus grande surprise : l’autre ténébreux fit un léger pas vers lui pour se mettre sur sa chute. Tendant son pied gauche en arrière pour avoir une bonne stabilité, les épaules du brun se réceptionnèrent sur le buste de Yasuo mais Agito commençait à glisser, sentant la chute presque inévitable. Mais le jeune gothique, poussant un léger souffle, se baissa, appuyant le garçon dans le besoin contre son épaule tel un bagage. Il se redressa en prenant appui sur son pied droit puis franchit rapidement la distance qui les séparait du meuble. Une fois face au fauteuil, le borgne mit un genou à terre, asseyant le jeune brun sans se soucier de quelconque réticence venant de l’autre jeune homme ou du chat qui les suivait. Mais il n’eu rien, seulement un air surpris venant de la part d’Agito qui n’était pas habitué à se voir aidé de la sorte, avant on le laissait tomber puis on rigolait de lui mais là, Yasuo venait de faire une preuve d’amabilité et d’humanisme.

Ce jeune homme se redressa, tournant la tête vers l’épaule avec laquelle il avait « jeté » le jeune ténébreux puis la fit quelque peu craquer avant de remettre son manteau en place. Le jeune brun était sur le fauteuil, l’œil ambré ouvert presque à son maximum, surpris par l’aide. Yasuo, entrouvrant les lèvres, posa à Agito une question toute simple, lui demandant s’il avait encore soif. Même si celui-ci avait descendu presque une bouteille d’eau en dix secondes, il avait encore soif, et pas qu’un petit peu. Il aimerait bien avoir une grande bouteille de deux litres, au moins avec ça, son estomac et sa gorge seraient bien humidifiés. Mais quelque chose se passa, dans le silence de la salle commune, un gargouillement se fit entendre, il provenait du ventre du ténébreux qui se sentait, tout d’un coup, un peu gêné ce bruit. Passant difficilement sa main derrière l’arrière du crâne où un endroit commençait à le démanger, il se le gratta en lui faisant un très léger sourire gêné.

Il ne voulait pas déranger le jeune gothique qui était en plein dans son travail avant qu’il s’occupait de lui, il ne supportait pas être impuissant face à une chose naturelle. Prenant appuis sur ses deux mains, il tenta de se relever du fauteuil pour aller tout seul vers les distributeurs mais, à peine ses fesses soulevées qu’il lâcha prise, n’ayant plus de force dans les bras. Tournant légèrement la tête, il émit un juron à voix basse, « Kuso », avant de remettre son œil ambré dans celui-ci doré de Yasuo. Il détourna légèrement le regard, semblant gêner de demander de l’aide à quelqu’un, puis, d’une voix faible et sèche, il lui dit :

« Oui, encore soif…et même faim par la même occasion. »

La fin de sa phrase était dite sur un léger ton agacé, il était énervé envers lui-même, se retrouver aussi bas devant un autre jeune homme, c’était consternant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Sam 2 Fév 2008 - 19:44

Debout à attendre une quelconque réaction de son interlocuteur à ce qu'il venait de lui demander, à savoir s'il avait encore soif, le gothique restait sans véritable expression. Sachant qu'un sourire n'avait pas sa place sur son visage ni une expression ennuyée d'aider... Non, d'empêcher une personne d'ennuyer le monde, le borgne restait quasiment impassible, se disant que son interlocuteur, maintenant assis, n'avait pas l'air davantage dans son assiette. Un peu pâle, son oeil ambré se dirigea vers une zone de la pièce où des distributeurs se trouvaient mais à peine un instant que, s'il n'avait pas été attentif, Yasuo aurait manqué. Hormis lui, c'était bien l'une des rares personnes qui se trouvait dans un tel état de faiblesse en sa présence et même si sur le coup il tentait d'en faire abstraction, il ne pouvait empêcher sa curiosité de le faire s'interroger à ce sujet. Pourquoi, depuis combien de temps, où étaient les personnes s'occupant de lui, avait-il des amis pour s'occuper de lui d'ailleurs ? Un bruit singulier dans le silence... Un grondement... Patientant, il le vit se gratter lentement la tête comme avec gêne puis tenter de prendre appui de ses bras sur le fauteuil mais avant même d'avoir réussi à se soulever, le deuxième année se douta que son interlocuteur n'y parviendrait pas. Une crise d'anémie peut-être ? Tentant de camoufler ce qu'il allait faire, le garçon tourna la tête et lâcha un juron en japonais qui fit plisser puis fermer son oeil visible au gothique. Les jurons étaient des choses qu'il n'employait quasiment jamais, pas qu'il n'en connaissait pas non mais c'était bien le genre de choses qui lui venait à l'esprit en dernier... Un bref coup d'oeil puis le brun détourna son regard... Peut-être ce type était une personne avec une fierté certaine, chose qui faisait que lui parler ou insinuer qu'il avait besoin d'un coup de main était aussi dur à sortir que de se blesser résolument pour extraire du venin. Allez, un peu de courage, c'était quand même le borgne qui lui avait tendu la perche, il avait juste à dire oui ou non en un souffle, suffisamment faiblement pour que seul le jeune homme l'entende...

Sèchement, d'un ton qui impliquait pas mal de choses comme le fait que c'était une tirade qu'il ne prononcerait pas deux fois... Alors prenons la commande de monsieur, soif et faim en prime... C'était décrété, soit ce type avait un problème de santé soit à sa fatigue s'étaient accumulés deshydratation et jeûne... Pas très malin si l'on veut garder la forme... C'était fait, maintenant que Yasuo savait ce qu'il avait à faire, il se redressa et contourna le fauteuil, se dirigeant vers son sac de cours. Plongeant la main dedans tandis qu'il adressait un bref coup d'oeil à l'aquarium, il prit son portefeuille de cuir brodé de rouge en main et se dirigea vers les distributeurs. Ouvrant d'un geste bref l'objet qu'il tenait en main, il en sortit quelques pièces métalliques, avisant le prix des diverses denrées. Etrange, il ne se souvenait pas que les distributeurs pouvaient mettre à disposition des bouteilles dépassant le litre et pourtant... L'argent placé dans la machine, il passa à la suivante, prenant un en-cas de bonne dimension puis se payant à lui-même un thé au citron brûlant. Les trois denrées obtenues, il retourna auprès de ses affaires et rangea son argent à l'abri bien que le lieu ne soit pas excessivement fréquenté.

Desserrant un peu le bouchon, juste pour casser l'attache, il replaça ce dernier tout en retournant auprès de son interlocuteur, son gobelet de thé couvert d'un petit cache pour prévenir tout basculement. Arrivé aux côtés du jeune homme, il lui tendit l'un après l'autre la bouteille d'eau et l'en-cas avant de prendre place sur un fauteuil quasiment en face. Décachetant son thé, il souffla dessus lentement puis y trempa sa lèvre supérieure en aspirant un peu de liquide. Son oeil doré sur le pansement de son interlocuteur, il prit le temps de l'avertir d'une petite chose.


La bouteille est fraîche... Bois trop vite et c'est le mal de tête...

Estimant qu'il avait fait son devoir envers le garçon, il avala une autre gorgée, jetant un coup d'oeil au gros félin puis inspirant pour faire un état des lieux au type en face de lui.

Tu es tranquille... A part moi, personne ne t'a remarqué ici... Et en règle générale, où je suis, on ne s'y intéresse pas.

Manque de sommeil ou crise d'anémie ?


Avalant une autre gorgée, il doutait recevoir une réponse mais pour tuer le temps, peu importait... Et d'un autre côté, l'entendre lui râler après serait un bon indicateur de son état de santé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Mar 12 Fév 2008 - 22:05

Pourquoi devait-il être aussi impuissant à ce moment-là ? Il n’avait même pas pu faire cinq mètres sans l’aide du jeune gothique qui était avec lui, le jeune brun était vraiment énervé envers lui-même, pourquoi ne devait-il pas être impuissant avec son bien-aimé, par exemple ? Au moins, cela aurait pu se finir très bien mais là, il n’avait même pas eu la force de se traîner dans sa chambre, obligé de faire escale dans la salle commune, c’était très…humiliant, lui qui avait réussi à battre une dizaine de garçons à lui tout seul, il ne pouvait même pas se déplacer vers un fauteuil, vraiment consternant.

Yasuo, le gothique, ayant entendu les désirs d’Agito, le jeune dans le besoin, se redressa et contourna le fauteuil où se dernier était assis, se dirigeant vers son sac de cours. Il plongea sa main dedans tandis qu’il lança un bref regard au vivarium, il sortit son portefeuille de cuir brodé de rouge en main et prit la direction des distributeurs. Ouvrant d’un geste vif l’objet qu’il tenait dans sa main, il en extirpa quelques pièces métalliques, avisant le prix des diverses denrées que ces grandes armoires de fer enfermaient. Il fut quelque peu surpris de voir qu’une de ces armoires donnait des bouteilles dépassant le litre. L’argent placé dans la fente, il attrapa une bouteille d’eau et passa au second distributeur. Il prit un en-cas de bonne dimension pour le brun et se paya un thé au sirop de citron brûlant pour lui-même. Les trois denrées obtenues, il retourna auprès de ses affaires et rangea son argent dans son sac, à l’abri de diverses personnes assez malveillantes.

Desserrant un peu le bouchon de la bouteille d’eau, juste pour casser l’attache, il replaça ce bouchon tout en retournant auprès de son interlocuteur temporaire qui commençait vraiment à s’énerver contre lui-même, semblant très contrarié. Quand il fut arrivé à côté de ce jeune homme, il lui tendit une à une les denrées avant de prendre place dans un fauteuil quasiment en face. Décachetant son thé, il souffla légèrement dessus pour enlever la fumée et y trempa doucement sa lèvre supérieure en aspirant un peu du liquide brûlant. Son œil doré, une lentille, sur le pansement de son interlocuteur, il prit le temps de l’avertir que la bouteille était fraîche. La descendre trop vite et c’était le mal de tête assuré. Puis Yasuo avala une autre gorgée, jetant quand même un regard au gros félin qui se déplaçait très lentement vers son maître qui était en train de dévisser le bouchon de la bouteille. Le jeune gothique inspira un peu et commença à lui faire un état des lieux, disant qu’Agito était tranquille, qu’à part lui, personne ne l’avait remarqué ici et qu’en règle générale, où il était, on ne s’y intéressait pas. Puis il commença à lui demander si son malaise était du à un manque de sommeil ou à une crise d’anémie.

Agito affichait un air surpris, il n’avait pas pensé à la deuxième solution qui était quand même plus plausible, il avait déjà entendu de la crise d’anémie, chose qui arrivait quand on ne se nourrissait pas. Il regarda son en-cas de bonne dimension avec l’air d’un cannibale n’ayant pas manger de la chair depuis plusieurs jours. Il commença à enlever vivement le plastique et porta la denrée à sa bouche, prenant une bonne bouché. Il commença à mâcher énergiquement, sentant un peu de son énergie revenir. Il continua son en-cas sans répondre à Yasuo, trop occupé à reprendre des forces. Il arrêta de manger sa denrée bien entamée et attrapa la bouteille d’eau sur laquelle il passa sa main, estimant la température. Il sourit légèrement, ce n’était pas aussi froid que le gothique lui avait dit, alors dévissant le bouchon complètement, il posa celui-ci sur l’accoudoir et commença à descendre cette bouteille aussi rapidement qu’il pouvait. Après deux dizaines de secondes, Agito enleva la bouteille de sa bouche, l’ayant vidé à moitié. Il essuya d’un geste vif ses lèvres trop humidifiées et commença à dire d’une voix assez joviale :


« Je revis ! »

Il attrapa l’en-cas et le finit en plusieurs grosses bouchées. Même si cette denrée n’était pas très appétissante, elle était nourrissante et cela était le principal. Après avoir finit la nourriture, il attrapa la bouteille d’eau, dévissa le bouchon et la finit en deux dizaines de secondes. Après ça, il revissa le bouchon, posa la bouteille à ses pieds et commença à se lever. Attrapant son épaule droite dans sa main, il commença à la faire craquer dans un bruit horrible. Il fit la même chose avec l’autre. Après ça, il attrapa la bouteille et se dirigea vers la poubelle, prenant en passant le plastique. Il balança les déchets dans la corbeille et partit se rasseoir dans le fauteuil. Plantant son œil ambré dans celui électrique de Yasuo, il ne lui fit aucun sourire mais commença à lui adresser la parole :

« Merci pour la nourriture et l’eau. Je ne mettais pas nourri aujourd’hui, c’est sans doute la cause de mon malaise…trop occupé à regarder le ciel pour faire le vide dans la tête. »

Oui, il avait plein de chose dans sa tête, il n’avait pas le temps de faire le tri, il lui fallait au moins une journée pour la vider complètement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]  Lun 18 Fév 2008 - 15:21

Assis dans son fauteuil, buvant avec lenteur le liquide réchauffant, le gothique ne prêtait plus qu'une attention minimale à son interlocuteur occupé à faire leur fête au snack et à la bouteille d'eau. Rapidement, le garçon reprit le dessus sur sa faiblesse, semblant complètement revivre suite à ce simple "goûter". Ce que le genre humain pouvait s'avérer surprenant, c'était décidément un sujet d'études sans limites... Bien entendu, dernièrement leur fréquentation avait eu tendance à l'entraîner trop loin et il comptait bien reprendre le dessus sur ce côté "attendri" qui se développait chez lui. Un gothique qui se laisse aller ainsi avec des inconnus... La prochaine fois ce serait un rebelle qui irait proposer à un professeur une cérémonie du thé et sans arrière-pensée... Restant à sa place et droit, les cheveux voletant parfois sous son souffle calme et régulier, son attention se porta sur les volutes de vapeur quittant son gobelet. Il ne cilla pas lorsque son interlocuteur reprit sa place mais releva l'oeil visible lorsque ce dernier commença à lui adresser la parole sans sympathie sur le visage. Après tout, le gothique ne s'attendait pas plus que cela à en voir, ayant affaire selon ses souvenirs à quelqu'un de froid par nature et économe dans ses mots. D'ordinaire, lui aussi était ainsi mais il avait un peu changé, trop à son goût et se devait de recadrer le tir avant que sa réputation d'iceberg noir ne fonde comme neige au soleil. Ce n'était pas qu'il y tenait vraiment à cette réputation mais elle lui permettait de rester à l'écart, dans le rôle d'observateur qu'il avait toujours voulu conserver. C'est pour cette raison qu'il laissa son interlocuteur lui parler longuement, lui disant qu'il était dans cet état parce qu'il avait eu besoin de se vider la tête. Yasuo le fixa avec neutralité, presque froideur retrouvée mais ne dit rien sur le coup en entendant l'éternuement de l'une de ses gerbilles. Ce type face à lui avait choisi le ciel pour confident, nouveauté que le gothique nota inconsciemment.

Buvant encore un peu de son thé, il plissa son oeil. Le gothique était redevenu quelque peu lui-même, curieux du genre humain mais plus assez "enjoué" pour poser des questions qui, au fond, ne regardaient que le maître-chat devant lui. Finissant par recouvrir son gobelet de la main droite, les lèvres du deuxième année se desserrèrent, souhaitant mettre des choses au clair, se moquant pas mal de passer pour un garçon difficile à supporter.


Je t'ai aidé pour me distraire. Ne va pas croire que je suis charitable... Mes devoirs commençaient à me peser...

Ton neutre, visage aussi impassible que celui de son interlocuteur, gothique en puissance et noirceur le retour. Il n'y aurait désormais que s'il se trouvait avec quelques personnes déjà proches qu'il pourrait oublier son côté glacé. Relevant légèrement sa lèvre supérieure recouverte de noire, il finit cependant par prendre la parole pour lâcher une phrase qui pouvait sous-entendre qu'il était prêt à écouter les soucis de cet "inconnu".

Point positif avec le ciel, il ne te juge pas... Négatif, il ne peut pas te conseiller ou te réconforter...

Faire le vide a ses limites, comme le corps humain...


Yasuo n'était pas de mauvaise humeur mais son incompréhension momentanée et sa neutralité indifférente le poussait à s'adresser au jeune homme de cette façon. Après tout, vu qu'ils ne se connaissaient guère plus, à quoi bon prendre des pincettes ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Perte soudaine d'énergie [Pv Yasu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: