Partagez | 
 

 Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]  Lun 19 Juil 2010 - 12:29

Le soleil s’était mis à décliner lentement, entourant d’une couronne flamboyante l’horizon couvert de sang. La moto noire filait doucement le long du chemin boisé, les cheveux couleur blé frappant mon dos en coups réguliers. La journée était enfin finie. Ce n’était pas trop tôt J’avais eu une journée de repos alors j’en avais profité pour faire quelques courses le matin, pendant que tout le monde dormait encore. Je ne vous dirai pas ce que j’ai acheté car cela ça ne regarde que mon petit chat et moi. Et oui, j’avais fait quelques courses pour lui faire plaisir. Je laisserai là votre imagination penser au reste, vous ne devriez pas avoir trop de mal.

Puis, l’après-midi, après avoir grignoté rapidement –en ce moment je mangeais encore moins que d’habitude, j’étais allée courir. Je rouillais, depuis un moment je n’avais pas pu continuer mon entraînement d’arts martiaux et il fallait que je garde ma forme et me remette en marche. J’étais donc aller au parc pour courir tout l’après-midi, avant de décider de rentrer dans la soirée. Je ne voyais pas Soma aujourd’hui malheureusement, alors j’avais tout le temps pour rentrer et je prenais mon temps dans cette balade enchanteresse. J’adorais la moto, c’était un peu comme vital pour moi, une passion folle, dangereuse mais enivrante, tout comme l’autre que je vivais avec un autre Félin.

Freinant en entrant dans la cour de l’établissement, j’allai garer mon engin et la verrouilla avant d’en descendre, retirant mon casque et mes gants et attrapant le sachet contenant mes achats accrochés sur le côté. Direction l’appartement, la douche et le lit. J’étais claquée et bien comme il faut. Pour un peu, je faisais presque une tête de petit chat battu à qui l’on aurait retiré sa pelote de laine préférée. Soma allongé sur lit moi n’ayant plus qu’à me couvrir de ses bras et à m’endormir….Nanannananan pas la peine de rêver, ça fait trop mal au réveil. Bon allez, à l’appart. Oui, sauf qu’une belle surprise m’attendait à l’intérieur. Enfin sur la porte. Un écriteau.


Suite à un problème technique, les douches des appartements des professeurs sont condamnées.
Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.


-Il est craqué celui-là ! Et je fais ma douche OU moi !!!

Et voilà. Journée de m***** quoi. Bon j’entrai quand même et allai direct dans ma chambre poser les achats dans mon armoire pour les cacher. Avant de faire un petit câlinou à Dalian, le petit chaton que j’avais récemment acheté. Il vint tout de suite dans ma paume et mordilla mon doigt alors que je souriais doucement.

-Coucou mon petit chéri, tu ne t’es pas trop ennuyé sans moi ?

Je n’allais pas encore le laisser enfermé…..Je le reposai et alla dans mon armoire prendre mon corsaire noire, des bandes propres et un débardeur noir, la tenue que j’utilisais pour dormir quoi mais qui pouvait passer pour une tenue de jour et des ballerines noires. Là j’étais en jean noir bottes de moto et blouson de moto, pas très sexy n’est-ce pas ? Oui mais bon, à moto c’était plus pratique. Je fourrai mes affaires dans un sac avant de prendre deux serviette en éponge, mon gel douche / shampooing et ma brosse. Maintenant y avait plus qu’à y aller. J’allais utiliser les douches communes, pas le choix j’allais pas rester couverte de transpiration non plus. J’appelai Dalian pour qu’il me suive et ferma mon appartement avant de prendre la direction des douches, le petit chaton suivant mes pas tout en sautant sur tout ce qui bougeait – ou pas. Il était déjà bien apprivoisé et obéissait bien, même s’il était parfois turbulent.

Enfin les douches ! Nirvana ! J’y entrai et posa mes affaires, les sortant, il me fallait les serviettes, le gel douche et mon gant de toilette. Je sortis aussi mes vêtements et sous-vêtements, les posant à côté avec mes bandes dessus. Bandes sur lesquelles mon compagnon à 4 pattes s’empressa de grimper pour se pelotonner et dormir. Je souris tendrement à cette vue et retira mon blouson avant de me déshabiller et de mettre mes affaires en boule courant presque sous la douche. J’avais pris mon portable avec moi, on ne sait jamais, avec un problème qui survient ! Je l’enroulai dans la plus petite des deux serviettes, la mettant hors de portée de l’eau et jeta la plus grande sur le rebord avant de faire couler l’eau, poussant un soupir de bien-être à son contact, passant ma main sur ma nuque.

Encore et toujours lui….Enfin, j’aurai dû avoir l’habitude, chaque jour où je ne le voyais pas et que j’avais l’esprit libre, je pensais à lui. Je fermai les yeux, mouillant mes cheveux, tout en l’imaginant, avec moi ou non, sous l’eau. Je revoyais les courbes que j’avais effleurées et touchées cette nuit-là, découvertes et désirées aussi. L’eau coulant sur son corps le rendrait encore plus séduisant qu’à l’accoutumé….Je rouvris les yeux, rougissant soudainement en refermant mes bras autour de moi. A quoi est-ce que je pensais…Ce n’était pas normal de penser à de telles choses….Secouant mon visage, je le jetais sous l’eau brûlante, essayant de chasser mes pensées.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]  Mer 21 Juil 2010 - 23:01

LA DOUCHE !!! Direction la douche ! Ouais je venais de suer comme un malade ! Sa faisait plus de quatre heureuse que je m'entrainais comme un dingue, donc autant vous dire mon état. Surtout que je portais un compresseur, donc la c'est encore pire. Enfin j'avais besoin de perdre quelques litres donc c'est pas plus mal. Enfin d'ordinaire je prends ma douche dans les vestiaires mais pas aujourd'hui, je sais pas j'avais envie de repasser par la chambre d'abord, de me préparer mes affaires peinard, bref d'être tranquille quoi. De ce fait direction ma chambre d'abord, j'étais en sueur et je puais la transpiration mais pas grave. J'avais mon casque de musique à fond sur les oreilles et mon sac de tennis sur l'épaule. Je traversais les couloirs tranquillement, m'attirant quelque regards par ci par la, ouais je m'en fous après tout qu'on bave sur moi, et ça dans tous les sens du terme. Je pensais surtout à Soma ces temps ci, on avait pas eu de vraie conversation depuis un moment. De ce que j'ai compris il aurait une nouvelle pétasse donc il serait temps que je fasse sa connaissance, je suis son tuteur après tout, il me doit des comptes !

Ouais je dis ça mais peut être que je me suis trompé, ce n'était que des bruits de couloirs après tout ... Puis après sa passade avec l'autre garce de Katsumi ... Ce ne serait paq plus mal si il était passé à autre chose, mais celle la je la mettrais en garde sévèrement, car à compter de ce jour c'est à coup de baffes que sa va marcher, j'en ai marre que toutes ces salopes lui fassent du mal. Bon je dis ça mais peut être que la nouvelle sera correct. Mouais j'en doute toutes les mêmes de toute façon. Bref j'étais entré à la volée dans la chambre, je papotais quelques minutes avec Satsuki, puis je prenais mon short de basket noir blanc, un marcel blanc et mes claquettes, ainsi que mes sous vêtements et nécessaire de toilette direction douche. J'avais toujours mon casque sur les oreilles à fond donc je ne calculais pas grand chose. J'avais mon portable dans ma poche quand j'arrivais devant la porte de la douche commune des garçons.

Fermé pour cause de travaux ! Utilisez la douche Commune des filles pour la semaine ! Merci de votre Compréhension.

Purée ils font chier quoi ... Bon personnellement je m'en fous mais les gonzesses qui seront sur place vont gueuler si elles me voient débarquer car connaissant les engins elles seront pas au courant ... Enfin passons peut être qu'à cette heure ci il y aura personne, se serait le pieds. J'ai pas trop envie de voir quelqu'un, sauf une femme bien sur, mais une morveuse non merci. Après tout je suis l'ennemi public numéro un pour certaines demoiselles ... Enfin je pénétrais dans l'enceinte, les douches des filles étaient vraiment les mêmes que nous, à la différence de la position des cabines qui étaient juste inversés. Enfin j'avançais, j'avais toujours ma musique à fond sur les oreilles, je n'entendais pas si il y avait quelqu'un dans une cabine mais à en juger par la vapeur et la buée je fus vite mis au courant. Je n'étais pas seul. Je m'approchais donc des compartiments pour ranger les vêtements, et ce fut à cet instant qu'une petite chose attira mon attention. Un chaton était la, emmitouflé dans des bandes et près d'un blouson en cuir. J'avais donc raison je ne suis pas seul, et apparemment c'était un mec qui était la. Ouais fatal erreur quand j'y repense avec du recul, moi qui suis si observateur d'ordinaire, j'aurais du m'apercevoir que c'était un blouson en cuir modèle féminin et non pas masculin. Enfin j'allais vite comprendre mon erreur. Je caressais donc le bestiaux, il était tellement trognon comme ça.

Je le réveillais avec mes caresses, du coup je jouais un peu avec lui puis le prit même dans mes bras. Je jouait quelques secondes avec lui puis le reposait à sa place, il me regardait pendant que je me déshabillait tranquillement. J'étais donc maintenant torse nu et en short, avec mon boxer en dessous bien sur. J'avais remis mon casque de musique, car oui je ne m'en sépare qu'en dernier recours, genre avant d'entrer dans la douche. Puis la impossible de résister, je rejouais avec le chaton, je l'avais repris dans mes bras mais au bout d'un moment il tira sur le fil de mon casque. Cela eut pour effet de lui faire quitter mes cheveux direction le sol. Je rattrapais donc le casque mais lâchais le chat qui en profita pour se faire une escapade direction la douche la plus proche. Ouais il était passé dans l'espace qui sert à aérer, espace commun à toutes les douches de ce type. Je mettais donc mon casque rapidement autour de mon coup puis je me baissais pour regarder vite fait sous la porte. On ne voyait pas grand chose, je voyais juste une paire de jambe embuée à cause de toute cette vapeur. Je parlais donc tout seul.

" Minou Minou ! "

En vain, il ne revenait pas, en même temps il ne risquait pas de m'entendre avec le bruit de l'eau et moi qui parlait si bas .... Bref je regardais la poignet, non j'allais pas entrer quand même ... C'était un mec ok mais bon un peu de respect tout de même.

" Minou Minou ! Reviens mon grand "

Je mettais remis à quatre pattes comme tout à l'heure pour regarder dans le bas de la porte, je parlais très doucement, on ne m'entendais presque pas, sauf que la j'entendis le CLIC significatif de l'ouverture de la porte. Imaginez la scène, moi à quatre patte, à demi nu, juste un casque autour du coup, en train d'appeler un chat que je connais même pas, dans les toilettes des filles ! Sauf que je ne pensais pas naturellement que la personne qui allait ouvrir cette porte était une femme justement ... Fatale erreur ... Oh oui fatale erreur ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]  Jeu 22 Juil 2010 - 19:28


La douleur…….Cela faisait si mal………Douleur désirable et tueuse…….Pourquoi pensais-je encore à cela exactement ?Simple, parce que je l‘aimais, je l’aimais tellement que chaque minute sans lui devenait une torture si mon esprit pouvait librement penser à lui. Je gardai mon visage sous l’eau brûlante, mes cheveux étant rapidement trempés et collant à mon dos et mon visage, sentant la brûlure de l’eau qui coulait sur ma peau. Même l’eau n’était pas aussi chaude que son corps contre le mien…..Cette nuit-là, cette première nuit, je n’avais jamais sentis mon corps aussi chaud, je n’avais jamais éprouvé autant d’émotion et de plaisir à tenir quelqu’un contre moi, à sentir des lèvres sur les miennes pour y voler un baiser remplis de passion. J’aimais me rappeler de ces moments. J’avais l’impression qu’il était encore là, à m’enlacer tendrement mais fermement, comme s’il avait peur que je lui échappe, à l’enlacer pour l’attirer contre moi et observer son regard d’onyx.

Je l’aimais comme une folle, comme une insensée, moi qui avait toujours été si sage, il était ma folie, ma faiblesse et toute ma force. Je pris mon gant de toilette et y mis un peu de gel douche avant de frotter mon corps, un parfum de jasmin venant prendre possession de la cabine avant que je ne me rince et que je frotte mes cheveux avec le shampooing, les pauvres vu leur état cela ne pourrait leur faire que du bien. Pendant ma petite toilette, j’étais loin de me douter que quelqu’un était entré dans la pièce. Et jouait avec mon petit compagnon en peluche. Petit compagnon qui d’ailleurs semblait bien apprécier le nouveau venu. Dalian se frottait contre le garçon et s’amusait à mordiller un peu ses doigts, comme il le faisait avec Rei, ayant cette manie de naissance sans doute. Mais le fil du casque sembla soudainement être plus intéressant. Mais ça ne dura pas, puisqu’il tomba et que le chaton vit le sol se rapprocher, le garçon se baissant pour le ramasser. Bon bah tant pis, il allait aller voir sa maîtresse pour jouer un peu, elle elle voudrait sans doute bien.

Le mignon chaton se glissa dans la douche avec elle, même pas effrayé par l’eau qui coulait pourtant partout. J’eus un sursaut en apercevant la petite boule de poil et laissai échapper un léger rire avant de me pencher, déposant une petite caresse sur sa tête.


-Coquin va ! Tu vas être tout mouillé.

Bizarre qu’il n’ait pas peur de l’eau. Enfin, c’était toujours mieux que de le voir paniquer à cause de ça. Bon, eh bien j’allais tranquillement finir ma douche avant alors, comme ça on se sécherait tous les deux. J’avais bien fait de prendre deux serviettes tiens. Je mis mon visage sous l’eau et rinçai mes cheveux pendant que le chaton s’amusait à sauter dans les petits flaques que l’eau formait sur le carrelage de la douche, s’ébrouant parfois lorsqu’il était trop mouillé. Dalian bougea les oreilles et fit un petit « miaou » en voyant le garçon de tout à l’heure avant de revenir vers mes jambes. Je coupai l’eau et pris la plus grande des deux serviettes, en entourant mon corps avant de tordre mes cheveux, en enlevant le plus d’eau possible.

-Allez suis-moi, on va aller te sécher petit fripon avant que tu prennes froid.

Je me penchai à nouveau et tendis la main, le petit chaton y sautant en mordillant mon pouce. Je souris et me relevais avant d’aller vers la porte de la douche que j’ouvris, avant de tomber en arrêt net devant l’homme, enfin jeune homme qui se tenait au sol. C’était…pas possible….Comment il pouvait être là ? Pourtant, ces cheveux……l’allure…..c’est pas vrai…..Je souris doucement.

-Tu sais tu pouvais me prévenir, je n’allais pas te man…..

Minute. Quelque chose n’allait pas. Pourquoi j’avais cet instinct de danger là, alors qu’avec Soma je n’avais jamais rien…..Je jetai un second coup d’œil. Ses courbes….Ce n’était pas les siennes, celles de Soma étaient plus fine, sa carrure moins importante. Et je n’eus plus aucun doute en voyant son regard. Un regard effrayant, inquiétant, ne ressemblant en rien à celui que mon amant posait sur moi. Mon regard devint aussi brûlant que de la lave. Orageux même. J’avais un espèce de voyeur qui s’amusait à zieuter sous ma douche et en plus qui s’était amusé à se cosplayer en « Soma Akane », non mais il fallait pas abuser là ! Profitons-en le temps qu’il est encore au sol. Je m’agenouillai rapidement, attrapant son cou de ma main et glissant mon doigt sous sa mâchoire, juste dans le creux entre le cou et la mâchoire, y ajoutant mon ongle, histoire d’être sûre qu’il se tiendrait tranquille.

Plus il bougerait, plus il aurait mal. Bien pratique cette prise. Surtout pour une femme par rapport à un homme. Mon regard restait planté dans le sien alors que Dalian était retourné sur le sol, venant près du jeune homme avant de s’asseoir en le regardant et poussant de petits miaulements.


-Je ne sais pas si c’est la mode en ce moment de se déguiser en Soma Akane pour venir espionner les filles dans les douches, mais t’as intérêt à avoir une bonne explication si tu veux éviter de te prendre mon poing en pleine gueule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]  Jeu 22 Juil 2010 - 20:11

Je ne sais franchement pas pourquoi, mais depuis qu'on est petit, mon frère et moi nous nous ressemblons énormément. On pourrait limite nous prendre pour des jumeaux, c'était souvent le cas quand on était jeune,car la ressemblance est vraiment frappante. Bien sur plus nous avons grandit et plus la distinction fut simple. Je suis plus grand que Soma, beaucoup plus imposant en terme de gabarit et musculation, et mes traits sont plus durs que les siens. Cependant nous avons cette même frimousse, ses yeux perçants, noir comme les ténèbres, et nos cheveux noirs de jais, qui sont des traits physique caractéristique de notre famille. Bien sur depuis que je suis ici on m'a souvent confondu avec mon jeune frère, le pourquoi est simple, je suis arrivée après lui dans cette école, et apparemment il avait déjà une sacré réputation, celle d'un tombeur. Bof je ne suis pas plus étonnée que cela, mère nature nous a offert des physiques plus avantageux ls uns que les autres, autant à moi qu'à mon frère, que mon cousin et ma cousine. Bref cela nous a cependant joué pas mal de tours, que ce soit dans notre enfance ou même maintenant car bien que l'on attire la convoitise de certaines, on s'attire surtout la haine et la jalousie de certains. Enfin nous n'étions pas du genre a nous soucier de cela, mais de ce fait nous étions souvent seul, et malgré que j'aime mon frère par dessus tout, nous ne passions pas tout notre temps ensemble.

Enfin pour en revenir au sujet principal, j'étais dans la salle de bains des filles, car précisons le celle des hommes est en réparation, et je jouais avec un chat. Mais bordel qu'est ce qui m'a pris de jouer avec ce chat franchement, surtout que la il était la cause avant coureur d'un énorme clash qui allait survenir quelques secondes après. C'est sur je suis totalement en tort, et je n'allais pas hésiter à me mettre à genou pour m'excuser de ma bêtise profonde sauf que la la personne dans cette cabine a fait les gestes de trop, et surtout les paroles. J'étais donc à quatre pattes quand la porte s'ouvrit pour qu'à ma plus grande stupeur c soit une femme qui sorte. Bon ok on était dans les douches féminines, mais comment j'avais pu croire comme un con que ce blouson en cuir était forcement un blouson de mec ? Non franchement je suis quelqu'un d'ordinaire tellement observateur, je ne rate rien, que la j'avais merdé, et pas qu'un peu. Je regardais donc cette femme, et quelle femme !! Magnifique ! Courbe parfaite, Visage fins comme je les aimes, des yeux perçants, de l'allure et de la classe ! Une blonde comme j'adore ! Enfin la n'était pas le moment pour que je m'extasie, je fixais la jeune femme qui avait pris la parole, me disant qu'elle ne m'aurait pas manger si je l'avais prévenu. Tiens elle était étonnamment gentille avec moi malgré ma boulette. Je la regardais alors puis je dis avec un sourire.

" Oui je suis vraiment navré ... J'ai manqué décence et de respect envers vo...... "

Et la je vis son regard, violent, ferme, méchant même, je la vis se pencher vers moi, j'étais sur mes gardes, mais mes yeux se tournèrent vers le chaton qui était descendu et à peine j'ai eu le temps de reposer mon regard sur elle que sa main vint violemment se mettre autour de mon cou pour m'appuyer ensuite contre la mâchoire. Je regardais la jeune femme et d'un coup mon expression changea. Ok j'avais fait une erreur, c'est vrai je le reconnais, ok j'ai 100% tout les torts contre moi je le reconnais mais la elle faisait le truc de trop. Elle me comparait premièrement à mon jeune frère, jusque la pas de souci, mais d'où elle se permet de l'associer à pareil affront ? D'OÙ ? Soma n'est pas le genre de pauvre mec qui a besoin de faire ça. D'où elle pense que j'userais de l'image de mon frère pour faire ce genre de chose ? Je la regardais furieux, la ce n'était pas mon expression angélique qu'elle pouvait voir mais ces yeux froids, glacials, flamboyant de haine contre elle. J'entendais le jeune chaton miaulé mais sur le coup je m'en fichais royalement. Je regardais la jeune femme et mis une claque suffisamment forte pour faire partir son bras. Oui j'avais une force monstrueuse je le sais, le tennis m'a beaucoup aidé d'ailleurs, et je n'aime pas lever la main sur une femme mais la trop c'est trop, on n'insulte pas un membre des Akane devant moi ! JAMAIS ! Je l'attrapais la jeune femme d'un coup par le cou et me relevant je la relevais en même temps pour la faire décoller du sol d'un coup, la plaquant avec force et vigueur contre la porte de la cabine. J'étais proche d'elle, il n'y avait aucune ouverture, elle ne pouvait ni m'atteindre, ni me toucher, juste subir. Et oui malgré les apparences et le fait que je sois très doux et très calme, quand on m'énerve je ne plaisante pas. Et la elle a fait la chose de trop.

" Tu te prends pour qui toi ? D'où tu oses mêler mon frère à ce genre de calomnies ! C'est un malentendu tu sais c'est quoi un simple quiproquo connasse ? Alors fais bien gaffe à ta gueule ma grande ! Je ne plaisanterais pas avec toi ! Je sais pas qui tu es et j'ai surement commis une erreur je le reconnais et je m'en excuse ! Mais fais bien attention à ne pas parler de mon frère à la légère car c'est pas à l'infirmerie que je vais t'envoyer mais sur un lit d'hôpital donc joue pas a la plus maligne c'est bien clair ? "

Les cris du chaton se firent entendre et c'est la que je repris conscience de mes actes, j'avais été trop loin, beaucoup trop loin et je le savais, je relâchais la jeune femme et me tournais vers la cabine la plus proche pour y mettre un énorme coup de poings. Résultat la porte tomba, car déjà qu'a la base elle ne sont pas solide, mais si en plus je m'énerve dessus avec toute ma force, génial .... Enfin je jetais un regard furieux sur la femme qui était en face de moi et lui lançais âprement

" Je peux savoir tu es qui pour Soma pour oser dire des choses pareilles ? "

Ouais la j'allais me prendre une grande claque dans la tronche, car j'étais loin d'imaginer que la personne que j'avais en face de moi était de un, sa petite amie, de deux ma prof, et que de trois je lui avais en quelque sorte levé la main dessus. J'étais le roi des cons, vraiment le roi des cons, j'avais merdé et il avait fallu que j'aille trop loin. Je regardais la jeune femme mais je pris quand même le temps de lui faire mes excuses dignement.

" En tout cas je suis désolé pour la scène de tout à l'heure, c'est un simple malentendu, je ne voulais en aucun cas t'épiez comme un vulgaire ado en rut. "

Ma voix était sèche à son égard, mais sincère, oui je regrettais mes agissement, mais je ne lui pardonnais pas en tout cas ce qu'elle venait de faire et dire. Pas le fait qu'elle me lève la main dessus ça non j'aurais pu pardonner, mais parler de mon frère aussi mal, ça je ne supporte pas ! C'est sur elle n'a rien dit de mal sur lui, mais je n'ai pas aimé du tout l'association d'image qui en a découlé.

" Et pour ta gouverne, je ne me déguise pas en Soma ! Je suis son ainé, c'est donc lui qui me ressemble et pas l'inverse ! "

Ouais il fallait remettre les pendule à l'heure ! RAAHHHH Putain j'ai trop les boules quoi ! Quel con mais quel ! Pourquoi j'ai levé la main sur elle .... Pourquoi ... J'ai transgressé au pire des tabou chez nous ! ET MERDE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]  Ven 23 Juil 2010 - 17:30


Charmant tout ça n’est-ce pas ? Je rencontrais ce mec pour la première fois de ma vie et la seule chose que je voulais faire c’était lui exploser la gueule à coups de poings. Tout à faire charmant oui. Mais en même temps, il avait vraiment fait une belle connerie en osant non seulement venir espionner, mais en plus en prenant l’apparence de Soma pour lui nuir. Car oui, contrairement à ce que ce type penserait tout à l’heure, si je l’ai « agressé » verbalement à cause de cela c’est parce que pour moi il avait volontairement endossé le physique de Soma dans le but de lui causer des soucis. Rien de plus. Oui je sais, cela semble abracadabrant, mais j’ignorai qu’il y avait d’autres Akane dans l’école, alors vous auriez pensé quoi vous en voyant la copie conforme – ou presque- de votre petit ami devant vous à regarder sous la porte de la cabine de douche ? Moi c’était cette solution qui était venue frapper en premier dans mon esprit, surtout que je n’avais eu que quelques secondes pour réagir.

Et dire que cet abruti avait même essayé de parler doucereusement après que je lui ai adressé la parole. Je pensais m’adresser à Soma alors mon tempérament calme et doux avait répondu, avant que je vois l’immonde individu qui se cachait dessous. Heureusement que je savais réagir vite et efficacement sinon j’aurais sûrement eu des soucis. En même temps ma vie n’était faites que de cela…..Se méfier, agir, bloquer et souvent fuir. Je devais sans cesse trouver des ruses pour éviter les agressions ou alors m’en protéger comme je pouvais, du coup ça aide….. Et en bonne Panthère qui se respecte, j’avais donc visé l’un des points faibles : le cou. Pour tuer sa proie, une Panthère la mord au cou et l’asphyxie. N’ayant pas une mâchoire encore digne de ce nom, je m’étais contentée de le bloqué à l’aide de ma main. Sérieusement, si son regard était limite près à me tuer sur place, le mien n’était vraiment pas mieux. S’il y a bien une chose à ne pas faire c’est essayer de s’en prendre à Soma. Et ce type avait commis l’irréparable, alors son regard haineux, il pouvait l’envoyer ailleurs s’il croyait que j’allais flipper devant lui !

J’avoue tout de même que je ne m’attendais pas à ce qu’il arrive à me faire lâcher si facilement. Il avait au moins reçu une bonne griffure au niveau du cou, car je rappelle que mes ongles n’étaient pas là pour faire joli. Mais j’avais un peu douillé et reculé mon bras pour ne pas le laisser comme cible potentiel pour me choper. J’étais limite près à sortir mes crocs quand il m’agrippa au cou. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire et pour que j’arrive à comprendre ce qui se passait, je me retrouvais plaquée contre une sorte de mur, l’autre barje collé à moi et à moitié en train de m’étrangler. Je serrais pourtant les dents, qu’il crève, il n’entendrait pas un seul gémissement de plainte. Plutôt mourir, j’avais ma fierté et ça j’étais plutôt douée pour la tenir !

Je remontai mes mains et agrippait la sienne, essayant tant bien que mal de le faire lâcher. Bien sûr je savais que je n’y arriverais pas, mais je n’allais pas me laisser étrangler sans rien faire non ! Et dire qu’il était collé à moi….J’eus limite la nausée, autant j’aimais le contact de Soma, autant celui avec ce type était….écoeurant presque. J’avais du mal à respirer, il me tenait bien cet animal ! J’allais claquer s’il continuait ses conneries. Bon, de vous à moi, c’est vrai j’avais peur, mais en même temps non. J’avais déjà vécu pire que ça, alors si ça l’amusait de ses défouler comme ça….. Cependant, même si à cause de l’étourdissement passager qui m’avait pris je n’entendais que des bribes de ses phrases, j’eus un sourire en coin, ironique, mauvais peut-être même et je posai à nouveau mon regard sur lui, comme si je me foutais de lui, de ce qu’il disait. Je parlai d’une voix étouffée, basse, mais suffisamment forte pour qu’il entende.


-Cause toujours tu m’intéresses, tu peux royalement aller te faire foutre si tu crois me faire peur. Dans le genre quiproquo ou situation douteuse t’es pas mal non plus si tu veux mon avis abruti.

Dalian semblait effrayé, il crachait et avait attaqué la cheville du garçon à proximité, faisant ses griffes et ses crocs dessus pour tenter de le faire lâcher prise. Je retombai soudainement sur le sol, à genou, me mettant à tousser violemment pour tenter de me remettre et de prendre une respiration normale, la tête basse, les yeux clos. Il m’avait enfin lâché, c’était pas trop tôt, j’allais vraiment y passer avec ces conneries ! Dalian vint près de moi, posant de petits miaulements plaintifs, léchant ma main qui était au sol, l’autre tenant mon cou comme pour l’aider à se remettre. J’eus le même sourire que tout à l’heure à sa question, tournant un regard froid et agressif vers lui.

-Je suis Rei, sa compagne.

Eh ben, il avait l’air énervé le petit. Pauvre porte. Bon qui n’aurait pas flippé en voyant ça c’est vrai que ça surprenait. Mais bon, je n’allais pas avoir peur de tout non plus. Comme on dit, les choses qui doivent arriver arrivent, c’est inévitable, alors à quoi bon s’embêter à tout craindre. Toussant encore un peu, je me relevai et sortis de la cabine en compagnie du chaton, qui s’arrêta et hérissa le poil en voyant Ryôma. Je m’approchai du miroir non loin et écartai mes cheveux, tendant mon cou pour observer la marque qu’il m’avait laissé. Le salaud il ne m’avait pas loupé ! J’en étais quitte pour une bonne semaine avec une marque comme ça et qui allait devenir un bleu je suppose….Il fallait que je cache ça rapidement, je n’avais aucune envie que Soma découvre ça. Je ne voulais pas être une source de problème pour lui, les cols roulés allaient m’aider sur le coup-là……

-Garde tes excuses pour toi, t’es vraiment pas crédible.

Il venait à moitié de me démonter le cou et il s’excusait. Ouais, désolé mais vu la tête qu’il faisait c’était vraiment pas crédible du tout. J’observai mon cou un moment avant de soupirer et de m’approcher de mon sac au sol, m’agenouillant pour fouiller à l’intérieur. Heureusement que j’avais toujours de quoi me soigner en cas de besoin. Je sortis une sorte de rouleau qui était des bandes et un mouchoir en tissu propre. Je me relevai, suivis par le petit chaton avant d’aller mouiller le mouchoir et de le plaquer contre mon cou pour atténuer la « blessure », me tournant vers le garçon non loin.

-Ainsi tu es le frère de Soma……..Je comprends mieux ta réaction violente Akane-san.

Je me détournai, ayant retrouvé mon calme, retirant le mouchoir qui avait humidifié mon cou et déroula la bande, faisant attention à mes cheveux et commençai à entourer mon cou avec elle, continuant de parler.

-Si j’ai associé Soma à cette affaire, c’est que j’ai cru qu’un garçon mal intentionné avait délibérément prit son apparence pour lui nuire, en faisant le genre de chose dont je t’ai accusé par exemple. Soma ne m’a jamais dit qu’il avait un frère dans cette école.

Je terminai de nouer la bande et la coupai avant de faire un nœud discret, observant mon reflet dans le miroir.

-Pourvu que ça passe.

Je tournai mon visage vers le sol, le petit chaton étant assis et me regardant en poussant de petits ronronnements. Je souris tendrement à l’animal.

-Et toi tu crois qu’il va se douter de quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]  Ven 24 Sep 2010 - 10:46

HRP: désolé du retard, pas d'excuse, bonne lecture.

Putain mais j'ai trop les nerfs quoi ! J'avais fait ce qu'il y a de plus déshonorant pour nous les Akane, et honnêtement je devrais me Harakiri direct pour réparer cet affront. Enfin on ne vit plus dans la même époque donc reprenons notre calme. Je fixais toujours la pétasse blonde à qui je venais justement de causer du tort, mais il fallait en prime qu'elle en remette une couche. Bof après tout les bonnes femmes sont comme ça, elles veulent toujours le dernier mot, et celle la n'a pas l'air d'être une exception à la règle. Je la fixais, j'avais un peu mal au poing je l'accorde, en même temps vu la droit que j'avais décroché dans la porte ... Enfin je tâtais un peu mon poignet, l'os était en place, je le tournais comme je le voulais, il n'y aurait donc qu'un hématome léger qui passerait en deux trois jours, tant mieux. En tout cas cela ne me gênera pas pour le tennis et c'est une bonne nouvelle. Je regardais donc la jeune femme, puis j'allais vers le robinet le plus proche, je passais ma main dessous et je regardais mon cou dans la glace. J'avais une superbe griffure ... Cool Nina va me trucider quand elle verra ça ... Oui je doute qu'elle me croit si je lui dis que je me suis fait griffer par une nana .... Putain elle me fout vraiment dans la merde celle la ....... Enfin j'arriverais bien à trouver une excuse bidon à lui sortir, au pire si elle est pas contente ... Enfin je dis ça ... Je suis un peu en mode canard malgré moi ces temps ci, va falloir rectifier le tir. En tout cas je venais de m'adosser contre le rebord du lavabo et je fixais donc la pétasse blonde qui avait repris la parole, pour bien sur encore une fois cracher son venin, je la regardais et lui lâchais sans aucune gêne.

" Ma crédibilité t'emmerde royalement ma grande, et si tu ne veux pas de mes excuses, tant pis pour toi, j'ai eu tort depuis le début sur pas mal de points, mais tu as eu tort sur tout le reste ... Enfin débat clos car ça ne mènera nulle part. "

Je me taisais car oui cela ne servait à rien, je n'aimais pas avoir tort, elle non pus apparemment, on était deux têtes de con buté intraitable donc autant en rester la. Enfin la jeune femme se soignait, j'avoue que je me sentais coupable sur le coup quand je voyais cette trace dans son cou ... Enfin je restais de marbre tout de même, elle m'avait trop foutu les nerfs ... La dite demoiselle reprit la parole, le ton de la discussion semblait s'apaiser peu à peu, tant mieux.

" En effet je suis son grand frère, mais aussi et avant tout son tuteur légal ... Donc j'ai tendance à être trop sur-protecteur, mais j'ai mes raisons ... Et je vois que Soma ne t'a pas mis au courant de grand chose concernant notre famille ... Et je suis presque certains, j'en mettrais ma main au feu, que tu ne connais pas grand chose de sa vie personnelle non plus ... Enfin c'est lui tout craché ... "

Attend je crois que j'ai sauté une étape la ... Ouais je crois que mon cerveau a un moment ou à un autre rejeté une information de la plus grande importance .... Purée je viens de limite frapper la femme de mon frère !!! Ironie du sort non ? Moi qui en parlait tout à l'heure, voila que je l'ai devant moi en chair et en os, et presque nu ... Cool elle est canon ça je peux pas l'enlever ... Elle a l'air bonne à souhait ... On peut dire qu'il a du gout ! Normal après tout, il a hérité cela de son grand frère !! Comment ça j'ai un égo surdimmensionné ? Non cela est réaliste, nous avons bon gout chez les Akane ! Ma demoiselle est plus que sublime ! Je l'...... L'adore ! Enfin revenons en à nos moutons, je reprenais la parole sans montrer ma surprise suite à cette découverte.

" Effectivement Rei-san, si tu es sa compagne comme tu le dis, laisse moi te mettre e garde sur plusieurs choses. La première, tu ne pourras jamais rien lui cacher, le pourquoi je te laisserais le découvrir par toi même je ne vais pas te gâcher ce plaisir. "

Ma voix était remplie d'ironie ici, car elle va vite s'apercevoir que Soma a plusieurs facettes, dont celle d'un môme un peu trop observateur ... Enfin je dis ça mais je suis pareil.

" Bref, l'autre chose dont tu devras te méfier c'est moi. Je m'appelle Ryoma Akane, et je vois ce que ce gredin na même pas pris la peine de mentionner que nous étions plusieurs Akane dans cette école. Tu auras la plaisir de croiser Kenta aussi, espérons que lui non plus ne se prendra pas des coups parce que tu l'auras confondu avec le petit .... "

Nan mais sérieux elle se croit dans un conte de fée ou quoi ? On ne prend pas l'apparence de quelqu'un comme ça ... Enfin je continuais mon discours.

" Je reviens juste sur mes propos, Soma ne t'a apparemment pas dit grand chose de sa vie, mais laisse moi juste te prévenir qu'il a beaucoup souffert, je ne te connais pas, donc je serais extrêmement méfiant par rapport à toi, car des pétasse il en a eut beaucoup, mais aucune au final ne l'a accepté tel qu'il est, et il en a énormément souffert. J'espère donc pour toi que tu n'es pas comme les autres, je ne porterais pas de jugement hâtif, j'attendrais de voir, mais je te met en garde, il est meurtri, et je n'accepterais pas une autre dérive de la part d'une de ses gonzesses, je pense que tu peux me comprendre ... ou pas, vu que ce sale gosse n'a pas daigné te faire part du minimum d'information à savoir sur nous. Enfin passons. "

Oui je la mettais en garde, c'est vrai je l'ai toujours fait, mais j'ai l'impression que Soma n'a pas tiré un trait sur Katsumi, et que la dite Rei lui sert justement pour le moment à aller de l'avant. Tant mieux il tente de tourner la page, c'est bien, mais de mon côté je ne peux pas m'empêcher d'être inquiet. Elles ont toujours fait des belles promesses à Soma, et lui comme un con, y a toujours cru. Bon Rei a l'air un peu différente des autres déjà donc c'est un bon point. Mais je ne tire pas de conclusion trop vite, car apparemment le pire reste à venir vu que ce couillon ne lui a pas parlé ni de sa condition, ni de sa famille, ni encore moins de son statut. Rei dira comme toutes les autres que ce n'est pas grave, mais on verra si au final une vie comme celle ci lui conviendra. Je suis certains qu'elle me trouvera envahissant et lourd, mais je m'en fous, j'ai fais une promesse à mes vieux sur leur lit de mort, et tant que Soma n'aura pas de stabilité, je serais toujours la pour veiller à ce que rien ne lui arrive, je ne peux pas empêcher qu'il se prenne des claques, mais je peux au moins empêcher qu'il ne tombe à cause de celle ci. Enfin il est fort, c'est un Akane après tout. Et si toi Rei tu comptes entrer dans le clan, tu devras braver plus d'un obstacle, et le premier, c'est ton propre petit ami, le second c'est moi, l'autre, tu le découvrira bien assez tôt, et par toi même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]  Dim 21 Nov 2010 - 22:23


Quelle rencontre mouvementée. Mon cou me brûlait encore. Mais croyez-moi, cela n’avait rien avoir avec la brulûre que je pouvais ressentir lorsque les mains de Soma effleuraient ma peau. C’était l’Enfer et le Paradis. J’avais vu l’Ange, aujourd’hui je croisais le Démon. Après tout chaque famille l’avait. Etant fille unique dans la mienne j’étais mi-angélique, mi-démoniaque. Car en un sens j’étais capable d’être garce quand je le voulais, complètement inconsciente, rongée par une fierté sans borne et d’autre part de faire preuve d’un esprit de sacrifice pour ce que je voulais préserver. Surprenante alchimie qui pouvait se montrer dévastatrice si elle n’était pas utilisée avec une mesure précise et minutieuse. Je terminai enfin de nouer la bande à mon cou. J’allais devoir ruser pour masquer cela. J’en venais à espérer que Soma serait prit toute la semaine jusqu’à ce que la marque ai eu touuuttt son temps pour disparaître en entier afin qu’il ne la voit pas. Oui pendant la journée avec un col roulé ça marche, mais vous n’allez pas me faire croire qu’en pleine nuit et en plein ébat vous gardez vos fringues ? Personnellement je préfère largement être peau contre peau et Soma le savait. Merde tiens ce petit futé en savait trop sur moi…..

-Eh bien, je suis presque rassurée de voir que tu es capable d’avoir du bon sens.

Personne énigmatique que ce grand frère sortit de nulle part. En tout cas j’en glisserai un mot à Soma à la première occasion, c’était quand même un monde ça qu’il ne m’ait pas prévenu qu’il avait un frère, plus âgé, et qui lui ressemblait beaucoup, ou inversement si vous préférez ! Ne vous inquiétez pas j’allais bien me venger pour ça moi je vous le dis….Le pire c’est qu’il en redemanderait. J’eus un petit sourire à cette pensée et me détournai afin d’aller vers mes affaires, m’agenouillant pour chercher quelque chose à l’intérieur tout en écoutant ce que me disait le jeune homme qui me tenait compagnie.

-La sur-protection peut être un poison, mais quelque fois elle est salvatrice pour sauver une personne que l’on aime. Quand à ce que j’ai appris de lui, je pense connaître la partie, ou du moins, un bout de la partie la plus douloureuse de sa vie, comme il connaît un bout de la mienne. Ca me suffit.

C’était logique. On ne pouvait jamais tout connaître dans la vie. Si je savais tout de sa vie, comment est-ce que je pourrais lui montrer que je tenais à lui ? Si je savais déjà tout ce qu’il avait vécu, je saurais forcément comment réagir à chaque situation similaire, ce ne serait pas juste puisque mes réactions ne seraient pas spontanées. Alors que si elles l’étaient au fur et à mesure de mes découvertes, il verrait que j’agissais de manière vraie. Je trouvai enfin mon portable et l’ouvrit. Aucun message. Je tapai un numéro et le portai à mon oreille écoutant la voix mécanique et métallique. Ne retenant qu’une phrase. La même. Celle dont je me doutait.

{Vous n’avez pas de nouveau message.}

Je le savais. Soma m’avait prévenue qu’il était occupé, j’avais même son emploi du temps pour savoir à quel moment il viendrait me voir ou pas, les jours occupés ou chargés mais non. Même en sachant ça je m’acharnais à regarder mon portable. Il fallait vraiment être maso pour faire ça…..ou trop aimer tout simplement…..Je me relevai, prenant mes bandes, mon sous-vêtement, mon corsaire. Je me redressai et regardai l’inconnu avec un sourire étrange, posant mon index sur mes lèvres, comme une espèce de cruche précieuse qui prend un air surpris. Il savait user de l’ironie, moi aussi.


-Oh mon dieu, Akane-san, heureusement que tu me préviens. Je pensais pouvoir embobiner Soma sans qu’il le sache…..Je ne savais pas qu’il pouvait lire en moi comme dans un livre…..Alors que c’est pourtant à cause de cela qu’il a pu faire en sorte que je m’éprenne de lui comme jamais je n’ai aimé personne……

Mais qu’est-ce que j’avais l’air conne à faire ça moi….Enfin bon bref. J’ouvris l’une des portes des douches et la laissa ouverte, entrant dans la cabine avant de refermer la porte à clef le temps de me changer, pour éviter que monsieur ne joue les voyeurs le temps que j’enfilai mes vêtements. Le seul voyeur dont j’eus la visite fut Dalian, il passa sous la porte et se frotta à mes jambes. Je lui donnai une caresse et enfilai mon shorty noir, mon corsaire et passai mes bandes autour de ma poitrine, la masquant un peu plus que d’habitude vu que je savais qu’il était là. Une fois cela fait, je retirai la serviette de mes cheveux et les essuyai, avant de prendre le petit chaton dans mes bras, rouvrant la porte et sortant pour reposer mes affaires dans mon sac, le chaton tenant sur mes épaules.

Ainsi il y avait plusieurs Akane ici……Et alors ? Ca me faisait une belle jambe. Le seul qui m’intéressait c’était Soma. Lui et seulement lui ça me suffisait, est-ce que je devrais m’inquiéter ? Je pense pas non. Je pris ma brosse et m’approchai du miroir me mettant face à lui avant de commencer à donner de vigoureux coups dans mes cheveux pour les démêler sans bouger, mon visage étant neutre et immobile, fixant mon reflet sans ciller, l’écoutant avec attention.


-Je sais. Il a connu la même souffrance que la mienne. Celle d’être utilisé, d’être abusé, trompé, trahi.

Les mots tombaient comme des couperets, montrant que je me trompais peut-être, mais qu’en même temps je savais de quoi je parlais au moins pour moi puisque j’avais vécu cela. Au fond…..pourquoi avais-je le plus mal….pour ma situation…..ou parce que cette situation était arrivée à Soma….

-Je te comprends parfaitement. J’avoue que cela m’aurait inquiété si tu n’avais pas autant prit soin de lui, aurais-tu été un grand frère digne de ce nom sans cela ? Je ne chercherais pas à te détromper sur mon compte. Je ne pense pas être une de ces « pétasses » comme tu dis, mais je reste une Panthère. Face à un chaton comme soma, même s’il est capable de choses dont on ne peut le soupçonner, je suis en position de prédateur. Il est justifié que tu te défie de moi. Comme je me défie de toi.

Je tournai mon visage vers lui, posant mon regard dans le sien. On aurait pu croire deux félins, deux prédateurs qui se toisaient. Sans forcément chercher querelle. Juste à se dévisager.

Cependant Ryoma, je préfères être claire directement. J’ai offert toute ma confiance, tout l’amour que je porte à Soma. Je m’engage sérieusement dans cette relation. Si toi tu m’interdis la moindre erreur envers lui, je n’en tolérerai pas plus de sa part. Je suis capable du pire lorsque je suis trahie, surtout par une personne en qui j’ai confiance.

Je l’observai encore un moment avant de finalement sourire calmement, baissant un peu la tête en fermant les yeux, terminant d’une voix plus légère.

-Mais…..Je ne sais pourquoi, je suis confiante en l’avenir pour nous. Nous verrons si j’ai tort ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]  Mer 22 Déc 2010 - 18:07

HRP: désolé du temps d'attente ma grande. Bonne lecture.

Décidément j'avais une jeune femme en face de moi que je pouvais qualifier d'idéaliste rêveuse et et qui en prime se croit à bisounours Land .... Enfin je ne pouvais pas l'empêcher de nager dans le bonheur puisque apparemment c'était le cas. Me direz vous tant mieux vu que c'est la gonzesse de mon frère, cela aurait été un comble si elle était avec lui juste pour tuer le temps. Enfin j'avais l'air d'avoir affaire à quelqu'un de plutôt étrange je dirais, se qualifiant elle même d'animal pour ne pas dire panthère selon elle. Je la trouve amusante dans un sens, mais aussi terriblement arrogante. Mais bon je ne suis pas très bien placé pour parler après tout puisque j'arrive la avec mes grands airs en mettant des coups de pressions à tout va. Mouais c'est sur que je ne donne jamais une très bonne image de moi ainsi mais après tout je m'en fichais le but étant simple, je devais juste lui montrer que j'étais la derrière en embuscade si elle commettait la moindre erreur. Je l'ai été avec Katsumi, je le serais avec elle, et si il le faut, avec toutes les autres si autres il doit y avoir.

Je m'étais donc posé contre le rebords des lavabos, bras croisés, je la fixais sans avoir une quelconque expression sur mon visage, juste la scène ou fit la cruche je ne pus réprimer un rictus de mépris. Oui j'étais comme ça que voulez vous, charmeur et un peu bourrin sur les bords, mais aussi et surtout très protecteur avec ma famille. Concernant l'autre grand dadais qui me sert de cousin, je n'ai pas trop à m'en faire pour lui, il est assez grand mais au besoin il sait ou je suis, Soma lui occupe une place différente dans mon cœur, c'est mon frère, mon sang, une de mes moitiés. Il a même plus d'importance pour moi que n'importe laquelle de mes petites amies, oui car après tout les femmes il y a en partout, mais un frère on en a qu'un. Bref la jeune femme avait longtemps parlé et je ne cache pas que je restais silencieux à l'écouter, et même durant sa petite séance de rhabillage j'étais resté calmement dans mon coin les yeux fermés à attendre. Enfin la jeune femme eut apparemment finis de discourir, je pus donc prendre la parole sur ce ton toujours aussi calme mais légèrement froid.


" Ce que tu dis me fait sourire en fait, tu es une idéaliste rêveuse, mais tu as un minimum la tête sur les épaules c'est rassurant. Cependant je trouve que tu vas un peu vite en besogne, tu l'as dit, tu connais les détails principaux de sa vie, mais encore une fois Soma ne t'as dit uniquement que ce qu'il voulait que tu saches. De ce fait tu n'es pas au courant de son statut ni même de ce qui régit sa vie et crois moi, toute celle qui ont partagés sa vie sont partis car elles ne supportaient plus tout ça. Je ne dis pas que toi tu partiras, et honnêtement je ne vous l'espère pas, mais sache que malgré ton caractère de panthère comme tu dis, tu n'en restes pas moins un être humain, et chasser le naturel, il revient vite au galop. "

Je ramassais alors toutes mes affaires, prendre une douche était maintenant moins motivant que cela ne l'était tout à l'heure, je vais aller me défouler un peu je pense pour évacuer tout ça. Je continuais donc à prendre la parole

" J'espère vraiment que tu arriveras à rester avec lui et inversement, car soit dit en passant, si il merde, tu peux le corriger comme bon te semble et je t'y encourage grandement. Mais je doute qu'il fasse beaucoup d'erreurs, il est plus fourbe que tu ne le penses. "

Une fois mes affaires rassemblés, je me rapprochais de la jeune femme puis je dis d'une voix calme.

" En tout cas, je vous souhaite vraiment du bonheur mais laisse moi te donner un bon conseil, méfie toi du petit, il n'est pas aussi docile que tu le penses. "

J'eus un petit rire à cette pensée que je ne pus cacher, enfin je la dépassais puis je dis pour finir.

" Sur ce je te souhaite une bien bonne journée, et ne sois pas trop rude avec lui ... Miss panthère. AH AH AH AH AH AH Tchaoooo à une prochaine fois ! Je sens que ce jour la, notre discussion sera palpitante. "

Je fis un petit signe de main en arrière, puis je claquais la porte derrière moi tranquillement, direction la chambre et les terrains, histoire de passer à autre chose et surtout penser à autre choses.

FIN DU TOPIC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Double maléfique et Panthère aux abois [Pv Ryôma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: