Partagez | 
 

 Une nouvelle "maison" [Vs Hayato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Une nouvelle "maison" [Vs Hayato]  Jeu 29 Juil 2010 - 4:55

Whitney ne fut pas surprise de voir que la chambre avait plusieurs lits, elle savait très bien qu'elle devrait partagé cet endroit avec d'autres personnes. Whitney détestait plus que tout de devoir partager cet endroit avec n'importe qui, des personnes qu'elles ne connaisaient. Au moins l'endroit était beau : il y avait de grandes fenêtres avec des rideaux opaques écartés, de façon à ce que le vent s'engouffre dans la pièce. Au moins les lits n'étaient pas collés comme dans un camp de jour. Il y avait asser d'espace pour elle et les quatres autres personnes avec qui elle devrait partagée la chambre. À gauche, il y avait une petite salle de bain qu'ils devraient partagés, et des commodes séparaient les lits d'une distance assée raisonnable. Elle a tout de suite devinée où elle devait dormir, puisque seulement quatres lits étaient défaits. Son lit à elle était bien fait, tout préparé. Tout le monde devait être en classe, ou dehors, parcequ'elle n'entendait aucun bruit, seul celui du vent. Mais ça lui convennait beaucoup mieux comme cela. Whitney aimait le silence, la tranquilité. Mais elle savait que dès que ses colocataires reviendraient ça serait tout le contraire. Elle déposa sa valise sur son lit, et pris sa malette qui contenait son clavier électronique. Elle aurait adoré jouer un peu de musique mais elle savait que ce ne serait que rarement possible. De un parcequ'elle n'était pas seule à vivre ici, et de deux parcequ'elle avait peur de dérangés les personnes dans les autres chambres. Mais une chance elle n'avait pas oublié ses écouteurs, comme ça elle serait la seule à pouvoir s'entendre jouer.

Elle pris son bagage que Hayato portait depuis qu'elle l'avait laissée tombée dans le Hall. Elle le déposa sur son lit. Et pris une grande respiration. Le calme que lui inspirait la pièce l'appaisa un peu. Et elle se dit qu'elle avait peut-être un peu exagérée quand elle avait prédit une catastrophe à son arrivée. Elle se retourna vers Hayato et se demanda se qu'elle devait faire. Lui dire aurevoir ? Non voyons ça serait impoli de le mettre à la porte alors qu'il l'avait dépanée. De plus elle n'avait pas envie qu'il parte, car elle s'avait que si elle n'avait rien pour se distraire elle retomberait facilement dans la mélancolie. Donc elle le regarda, ne sachant comment le remercier.

"Merci beaucoup de m'avoir aidée. J'aurais bien trop été gênée pour demander de l'aide"

Juste à imaginer la scène, ça l'a fesait rougir. Elle n'aimait pas devoir demander quelque chose aux gens. Elle avait toujours peur de les embêter, ou de simplement se mêler dans ses mots comme à son habitude. Se rendant soudain compte du silence qui commençait à peser sur eux, elle se promit de ne plus tomber dans la lune.

"Toi, c'est quoi ton numéro de chambre ?''

Un peu banal, oui, mais au moin ça cassait le silence. Elle se demandait s'il serait impoli de commencer tout de suite à défaire ses valises. Mais elle voulait s'occuper les mains, avoir quelque chose à faire.

"Tu veux m'aider à défaire mes bagages ? Si ça ne te dérange pas, bien sûr ... Je ne voudrais pas te déranger où quoi que ce soit !"

Whitney commença a défaire sa première valise, n'attendant pas sa réponse. Elle se dit alors qu'elle aurait dû éviter à tout pris de l'ouvrir en présence de quelqun. Elle regarda le portrait de sa famille : Sa mère était au bras de son père, et ils avaient l'air très amoureux. Ensuite il y avait sa soeur Jewel, à qui elle aimerait tellement parler en ce moment. Lui dire tout ce qu'elle a sur le coeur, lui dire ses inquiétudes, comme elle en avait l'habitude. Ensuite il y avait elle. Elle voyait là une fille aux cheveux coupés courts, elle se souvient que le jour où ses parents avaient décidés de prendre cette photo, elle venait juste de se les faire coupés. Elle avait les joues rosies, et un petit sourire gêné. Elle ne se rendit pas tout de suite compte qu'elle avait le cadre comptenant la photo à deux doigts de son visage. Elle ne s'en rendit compte que lorsque sa vue s'embrouilla et qu'elle vu une sorte de goûte atterir sur la photo. Elle essuya alors en vitesse la larme qui coulait le long de sa joue. Et reprit ses esprits. Elle essuya la photo vite fait et mit la cadre sur la commode près de son lit, face contre terre. Elle ne voulait plus la voir. Elle se demanda si Hayato l'avait vue pleurer, et elle espèrait que non. La seule personne où presque qui l'avait vu pleurer était sa soeur. Mais là c'était différent. C'était une personne qu'elle connaisait à peine qui se tenait devant elle. Bien qu'elle aimerait continuer à apprendre à le connaître, elle avait honte. Elle ne voulait pas qu'il se sente obligé de la réconfortée, elle détestait que les gens la prenne en pitié. C'est pour cette raison qu'elle appréciait sa soeur, car elle savait lui redonner le sourire. Sa tristesse se changea peu à peu en nervosité. Elle savait très bien qu'elle était nerveuse et elle avait peur que cela se lise dans son visage. Pour rompre le silence elle lui dit ou mettre les choses qui se trouvait dans l'autre bagage :

"Pour l'instant fait juste sortir les vêtements et donne moi-les, je vais les mettrent dans la commode ." Dit Whitney, surprise d'entendre sa voix rauque par l'émotion

Elle pris a son tour les vêtement entreposés dans sa valise, et les mis dans sa commode.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Une nouvelle "maison" [Vs Hayato]  Jeu 29 Juil 2010 - 8:01

Les deux adolescents se trouvaient maintenant dans la chambre, et Hayato se surpris à la comparer avec la sienne. La blonde déposa ses bagages sur un des lits, inoccupé. Après que Whitney ait prit la valise qu'il portait, Hayato entreprit d'ouvrir une des grandes fenêtres et de respirer l'air tiède qui se faufilait dans la pièce avec douceur. Le jeune homme ferma les yeux quelques instants, se ressourçant au souffle du vent et à la lumière du soleil. Il revenait vers Whitney lorsque cette dernière croisa son regard.


"Merci beaucoup de m'avoir aidée. J'aurais bien trop été gênée pour demander de l'aide."

"Mais de rien."

"Toi, c'est quoi ton numéro de chambre ?''

Quoi, elle voulait lui rendre visite ? Il en doutait. C'était une discussion des plus banales. Mais c'était un début. Whitney ressentirait forcément le besoin de s'ouvrir un jour ou l'autre. Pour le moment, elle avait certainement dit cela pour faire la discussion. D'habitude, c'était Hayato qui s'en chargeait. Étrange. Il était vrai que le brun aimait les nouvelle rencontres, et semblait harceler ses interlocuteur dés qu'il pouvait en avoir. Hayato se demanda quelques instants pourquoi il hésitait autant à répondre. Ce n'était pas comme si elle avait posé une question intime.

"Je suis dans la chambre numéro 12." répondit Hayato. Il ne pouvait s'empêcher de regarder fixement la valise de Whitney lorsqu'elle l'ouvrit. Il voulait savoir ce qu'il y avait à l'intérieur pour être franc, surtout après l'avoir porté. Cependant, Hayato n'osait pas se proposer pour l'aide une seconde fois. Il allait toucher à ses affaires et cela la gênerait. Mais elle lui demanda tout de même.


"Tu veux m'aider à défaire mes bagages ? Si ça ne te dérange pas, bien sûr ... Je ne voudrais pas te déranger où quoi que ce soit !"

"A la bonne heure ! J'adore fouiller dans les affaires des filles." dit il sans aucune arrière pensées. Il n'était pas un de ces pervers et espérait qu'elle comprendrait son humour. Hayato, qui s'était plongé dans ses pensées et dans ses souvenirs de l'époque où il vivait dans sa ville natale, sursauta en entendant la voix de Whitney. Voilà qu'à présent, c'était lui qui était dans les nuages. La jeune fille voulait ranger ses affaires et lui il restait debout. Il se dépêcha d'apporter son aide tandis qu'elle donnait des instructions. Hayato regarda un moment Whitney sans vraiment savoir comment réagir. Elle avait une voix étrange, presque rauque. Elle n'avait pourtant pas pleuré à sa connaissance. Ou était-ce à cause de cette photo qu'elle avait regarder un moment ? Décidément, depuis qu'il était arrivé ici, il n'avait pas arrêté de rencontrer des gens tous très différents les uns des autres On ne pouvait que très difficilement les détester. Whitney avait l'air si fragile et Hayato remarqua enfin le cadre sur une commode près du lit, face contre terre. Il devinait aisément que c'était une photo de famille.

Whitney venait à peine d'arriver et elle pleurer déjà ses proches. Heureusement qu'elle était dans la même ville, ainsi elle pourrait continuer de les voir. Hayato devait attendre encore longtemps, et ce n'était pas ses parents qui allaient faire le premier pas. En quelques secondes, une foule de questions traversa l'esprit du jeune homme. Devait-elle la consoler ? Personne n'était insensible à ce genre de chose. Son cerveau bouillonnait et il décida de la laisser tranquille pour le moment. Ils ne se connaissaient pas encore très bien. Poussant ses cheveux d'un geste rapide, il soupira. Hayato avait donné les vêtements à Whitney. Il y avait rarement des marques ou des motifs dessus. En voilà une fille qui aimait la simplicité.

"Tu as l'air d'être attaché à ta famille toi..." dit-il soudainement. Ce qui n'était pas son cas. Pleurer pour ses parents ? Même pas en rêve. Pour une fois qu'Hayato avait sut voir plus loin que le bout de son nez. "Tu sais, je t'envie un peu... parce moi j'ai pas..." commença Hayato. Mais il ne réussi pas à terminer sa phrase et préféra changer de sujet. "Mais dis-moi, tu étais dans quel établissement avant ?"

Si Hayato espérait rattraper la coup, c'était peine perdu. Mais ça, il ne le savait pas encore.


Dernière édition par Hayato Takiwaki le Jeu 5 Aoû 2010 - 2:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Une nouvelle "maison" [Vs Hayato]  Jeu 29 Juil 2010 - 19:59

Hayato lui aussi avait l'air d'apprécier le vent qui soufflait dans la chambre, il humait l'air. Whitney avait beaucoup appréciée son aide et c'est pourquoi elle le remercia.

"Mais de rien." lui dit-il

Whitney était contente de ne pas déranger le garçon. Elle n'aurait surtout pas voulu le déranger où quoi que ce soit. Elle l'appréciait parcequ'il n'avait pas l'air d'être pris sous le poids d'une corvée en l'aidant, il avait plutôt l'air heureux de pouvoir aider Whitney. C'est lorsque celle-ci lui demanda son numéro de chambre, ne sachant comment alimenter une conversation qu'il parut destabilisé. Comme si elle était indiscrète. Whitney se mit alors à paniquer. Elle ne pouvait pas aller en arrière pour arranger les choses, et elle regretait. Mais elle fut soulagée lorsqu'il lui répondit :

"Je suis dans la chambre numéro 12."

Whitney reprit ses esprits, elle pouvait tellement s'imaginer de ses choses parfois ! C'est lorsque Whitney ouvrit la valise que Hayato commença à fixée celle-ci. Il avait l'air un peu curieux de voir se qu'il s'y cachait, et Whitney se dit que de l'aide ne serait pas de refus.

"A la bonne heure ! J'adore fouiller dans les affaires des filles." Lui répondit-il d'un ton blagueur

Whitney voyait bien qu'il disait cela seulement pour l'amuser. Elle savait bien que ce n'était pas un pervers. Et de toute manière les seules choses qu'il allait trouver s'était des vêtements simples et pas du tout ''osés''. Whitney n'oserait jamais porter des vêtements dans le genre, elle ne voulait pas passer pour une fille facile. Et de toute manière elle ne voulait extrêmement pas se faire remarquer, elle détestait ça !

Hayato n'eu pas l'air de remarquer que la jeune fille avait pleurer, où il avait fait semblant de n'avoir rien vu pour ne pas l'embêter. Whitney continuait de ranger ses vêtements un à un dans sa commode, espérant qu'il n'y est vu que du feu. Soudain le jeune garçon eu l'air un peu destabilisé. Il venait de le remarquer. Whitney le savait très bien, et elle avait vraiment envie de se confier à quelqun. C'est alors qu'il commença à lui poser une tonne de question :

"Tu as l'air d'être attaché à ta famille toi..."

Bien sûr que Whitney était attachée à sa famille ! Ses parents et sa soeur l'avait toujours supportée, bien que parfois Whitney avait du mal à se contrôler. Ils avaient toujours été là pour elle quand elle en avait besoin. Bien sûr elle n'aimait pas faire du mal à ses parents, car elle savait qu'ils auraient beaucoup mieux aimer avoir une fille en pleine santé, qui réeussit dans tout les domaines, qui n'avait aucun problèmes. C'est ce qui l'atristait tant. Elle avait toujours l'impression d'avoir perdue, comme si elle décevait ses parents. Mais pourtant ses parents l'avaient toujours encouragée. Mais malgrés cela Whitney n'avait pas beaucoup confiance en elle.

"Tu sais, je t'envie un peu... parce moi j'ai pas..."

Et Hayato suspendit sa phrase dans les airs. Whitney se demandait ce qu'il pouvait bien envier chez elle. Sa timidité maladive ? Bien sûr que non. Whitney aurait vendue son âme pour être une autre fille, changer de vie avec une autre personne, une personne qui elle n'aurait pas peur de parler, pas peur de se que les autres penserait d'elle. Où alors il enviait ses parents. Mais Whitney avait un peu de mal à s'imaginer vouloir d'autres parents. Elle ne pouvait tout simplement pas se l'imaginer, car elle les aimait de tout coeur. Elle avait envie de lui demander ce qu'il enviait tant chez elle, mais se demandait s'il ne serait pas impoli de demander la question. Mais lui ... Il avait bien des questions à lui poser. Mais elle ne savait pas comment faire, elle ne voulait pas jouer l'intruse. Mais sur un coup de tête qu'elle ne contrôlait pas elle lui demanda tout de même.

"Quesque tu peux bien m'envier ? Je veux dire ... Je n'ai pas beaucoup de chance."

Whitney s'en voulait à mort de lui avoir posée la question. Elle aurait voulu se frapper la tête contre un mur tellement elle avait honte, se mettre la tête dans ses mains. Elle aurait bien voulut se cacher dans un coin ou tout simplement se volatiliser. Quesqu'il lui prenait tout un coup ? Elle n'avait pas d'affaire à lui poser se genre de questions.

"Désolée si tu ne veux pas répondre, c'est indiscret ... Tu n'es pas obligé de répondre"

Au moins elle lui avait dit. Elle s'en voulait encore tout de même à mort, elle se sentait vraiment comme une moins que rien.

"Mais dis-moi, tu étais dans quel établissement avant ?"

Whitney ne voulait même pas y penser. Elle savait que si elle y pensait, ça tournerait mal. Elle ne voulait surtout pas lui dire tout ce qu'elle avait vécu là-bas. Elle voulait juste pouvoir ne plus penser du tout, juste que le temps s'arrête pour qu'elle reprenne son souffle. Mais en même temps ... Whitney désirait se confier plus que tout. Elle aimerait pouvoir tout déballer d'un coup sec pour ensuite ne plus en parler. Mais elle avait peur de faire peur à Hayato, qu'il pense qu'elle était une simpe débile mentale, qu'il ne vaut pas la peine de plus la connaître. Le coeur de Whitney s'emballait juste à l'idée, mais pourtant elle devait répondre quelque chose. Elle devait au moins dire un seul mot. Elle ne voulait tellement pas parraître bête. Et voila qu'elle commençait à avoir le vertige. Whitney s'obligea a s'assoir quelques secondes. Car elle s'avait que si elle s'emballait trop, qu'elle s'affolait trop elle n'irait pas bien du tout. Ça lui était plusieurs fois arrivée, et elle ne voulait pas que ça recommence. C'était une drôle de sensation, comme si son coeur lui faisait mal, comme si elle avait de la misère à respirer. Whitney reprit ses esprits et s'obligea à lui dire ce qui n'allait pas :

"Avant de te dire tout cela ... Promet-moi que tu ne vas le dire à personne. Et dit moi le tout de suite si tu ne veux pas le savoir ... "

Whitney esperait presque qu'il abbandonne, qu'il ne veuille pas réellement savoir. Mais elle continua à parler :

"C'est que comme tu as pu re-remarquer ... Je suis timide ... Et c'est devenu un problème"

Voila qu'elle redevenait nerveuse. Elle se mélangeait dans ses mots, ses mains tremblaient. Whitney était comme un petit animal effrayé. Elle voulait juste qu'on l'accepte comme elle était. Elle décida de continuer, elle ne pouvait plus reculer. C'est alors qu'elle déballa tout d'un coup :

"C'est que j'ai une sorte de ... Timidité maladive ... Je ne peux pas m'en empêcher, je suis un peu ... Je ne sais pas. J'ai de la difficulté à m'ouvrir aux autres. C'est pour ça qu'on m'as envoyer dans une école spécialisée, pour les personnes en difficulté. Mais je suis ici pour combattre ma timdité maladive ..."

Whitney avait tellement peur qu'après cela Hayato la rejète, qu'il ne veuille pas d'une personne troublée, qu'il ne veuille plus l'aidée. À cette idée Whitney se mis la tête dans ses mains, elle avait honte. Elle n'aurait jamais du lui dire. Quesqu'il lui prenait ? Whitney ne s'aurait jamais confiée à quelqun qu'elle connaisait à peine, et ça lui faisait peur. Elle avait peur des conséquences que ça pourrait apporter.

[HRP - Désolée si j'ai un peu beaucoup écrit X)]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Une nouvelle "maison" [Vs Hayato]  Lun 2 Aoû 2010 - 2:07

"Quesque tu peux bien m'envier ? Je veux dire ... Je n'ai pas beaucoup de chance." demanda Whitney. "Désolée si tu ne veux pas répondre, c'est indiscret ... Tu n'es pas obligé de répondre" se ravisa-t-elle. Hayato la regardait avec un air impassible, ce qui lui demandait un gros effort.

"Non, laisse tomber..." souffla le jeune homme, voulant penser à autre chose. Pour l'instant, il essayait de se concentrer sur Whitney. Lorsqu'il demanda à Whitney dans quel établissement elle était avant, la jeune fille sembla mal à l'aise. Il devait avoir touché un point sensible sans le vouloir. Cependant il ne s'excusa pas, du moins pas tout de suite. Parfois, il fallait parler quel que soit le contexte. Cela faisait toujours du bien, on se sentait libéré.

Hayato pensait cela mais il ne l'avait pas fait quand Whitney lui avait demandé pourquoi il l'enviait. La réponse était qu'il enviait le fait de pouvoir penser à sa famille sans se poser une multitude de questions. Sans être gêné. Hayato ne savait même plus quoi en penser. Il devait laisser faire le temps, pour que ses parents lui pardonnent son manque de maturité. Car il n'en avait pas l'air mais au fond, Hayato n'avait aucun sens des responsabilité. C'était ce trait de caractère qui l'avait mené ici, à Kobe. Était-ce une mauvaise chose ? Pas vraiment.

"Avant de te dire tout cela ... Promet-moi que tu ne vas le dire à personne. Et dit moi le tout de suite si tu ne veux pas le savoir..." dit Whitney avec difficulté. Hayato l'encouragea à continuer d'un simple signe de tête. Ce qu'elle fit.

"C'est que comme tu as pu re-remarquer ... Je suis timide ... Et c'est devenu un problème"

Un problème ? Quel genr de problème ? Appréhendant la suite, Hayato s'essaya en face de la jeune fille, attendant qu'elle continue de se confier. S'il avait sut que cette question sur son ancien établissement le mènerait là. Il se sentit fiévreux d'avoir provoqué cela. Whitney semblait avoir un passé agité. A côté, celui d'Hayato devait être de la rigolade.

"C'est que j'ai une sorte de ... Timidité maladive ... Je ne peux pas m'en empêcher, je suis un peu ... Je ne sais pas. J'ai de la difficulté à m'ouvrir aux autres. C'est pour ça qu'on m'as envoyer dans une école spécialisée, pour les personnes en difficulté. Mais je suis ici pour combattre ma timidité maladive ..."

"Pour le moment, tu as réussi à t'ouvrir à moi..." commença Hayato. Il n'aimait pas cette histoire d'école spécialisée. C'était un coup à enfoncé le clou. Hayato trouvait que ce n'était un bon moyen pour aider les personnes en difficulté. Au contraire, dans certains cas, cela aggravait le problème. Mais bon, qui était-il pour juger après tout ? Et si cette école avait fonctionné pour Whitney ? Il n'osait pas trop demander, c'était une question ambiguë et maladroite. Aussi il préférait la rassurer du mieux qu'il le pouvait.

"C'est gentil de m'avoir confié ton histoire. Ça doit être dur d'en parler... surtout à un inconnu." continua Hayato. "Si c'est pas trop indiscret, tu as cette timidité maladive depuis que tu es petite ?"

Lui qui n'avait jamais connu ça, il ne pouvait s'imaginer la souffrance qu'avait enduré Whitney. Il n’est pas toujours facile d’aborder un inconnu dans la rue ou de prendre la parole en public, mais Hayato savait accoster une personne sans problèmes. Ne pas pouvoir parler normalement aux autres... s'il pouvait l'aider, c'était avec plaisir. Hayato espérait surtout que dans l'école spécialisé n'avait pas mit dans la tête de Whitney qu'elle était un monstre ou qu'elle traînait une maladie incurable. Certes, la timidité pouvait être considéré comme un handicap mais quand même. On est comme on est, point barre. la timidité peut-elle vraiment être soignée ?

"De toute façon, saches que personne ne peux t'obliger à être quelqu'un d'autre. Pas même une école. Je pense qu'il est impossible de changer sa personnalité. On peut la forger, évoluer. Mais tu restera toujours toi."

Whitney pouvait penser ce qu'elle voulait, mais Hayato ne souhaitait pas qu'elle soit complexé par rapport à sa timidité. Elle n'avait tué personne et c'était quelque peu mignon quand elle se mélanger les pinceaux. C'était un poil égoïste venant de la part d'Hayato. Peut-être qu'elle se sentait mal. Mais était-ce sa timidité ou le qu'en-dira-t-on ?


Dernière édition par Hayato Takiwaki le Jeu 5 Aoû 2010 - 2:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Une nouvelle "maison" [Vs Hayato]  Lun 2 Aoû 2010 - 23:07

Whitney était soulagée de la réation de Hayato, il n'avait pas du tout l'air effrayé par sa timdité. Il hochait parfois la tête pour dire qu’il était d’accord, l’encourageait à continuer son récit. Whitney avait maintenant la tête libérée. Même si Whitney connaisait Hayato depuis peu, elle avait l’impression de ne pas avoir à se cacher. Dans l’école où Whitney allait, elle se sentait seule. Oui, il faut dire qu’il y avait de ses cas dans l’école … Mais elle n’était pas à se point un monstre. Elle c’était toujours sentie appart, parceque contrairement aux autres élèves de l’école, elle, sa timidité maladive ne l’empéchait pas d’avoir un cerveau plein de savoirs. Elle avait toujours crue être différente à cause de cela, elle croyait être un cas appart, parcequ’elle n’était pas capable de s’ouvrir aux autres. Hayato commença alors à parler :

"Pour le moment, tu as réussi à t'ouvrir à moi..." dit-il

Whitney hocha la tête, encore surprise de s’avoir confiée à lui. Oui, c’était vrai. Whitney avait fait un pas de plus. Peut-être petit mais un pas quand même. Whitney était heureuse de pouvoir de confier à quelqu'un d’autre qu’un psycologue. Elle avait toujours détestée les psycologues, premièrement parceque même si elle n’avait pas besoin de parler, eux, l’obligeaient à parler. Ça lui était arrivé quelques fois de devoir inventer n’importe quoi pour qu’ils la laissent aller. Mais Whitney le regrettait à chaque fois, elle détestait mentir. Déjà qu’elle détestait les gens qui mentaient …

"C'est gentil de m'avoir confié ton histoire. Ça doit être dur d'en parler... surtout à un inconnu."

Il continua ensuite, avec une question sur le bord des lèvres :

"Si c'est pas trop indiscret, tu as cette timidité maladive depuis que tu es petite ?"

Whitney ne se rappelait pas beaucoup de son enfance. Elle sait juste qu’elle n’aimait pas beaucoup parler, sauf à sa sœur, que comparée aux autres enfant de son quartier elle ne devenait pas ami-ami avec quelqu'un dès qu’ils se rencontraient. Whitney avait toujours été timide :

"Au début, on ne le voyait pas, on pensait seulement que contrairement à ma sœur, j’étais normale. Il faut dire que ma sœur est extravertie. Puis j’ai été à la maternelle. C’est là que mon professeur avait remarqué que je n’étais pas ouverte aux autres. Elle en a parlée à mes parents, et a conseillée cette école. Quand je suis entrée là-bas, j’étais trop jeune pour me rendre compte de la différence. Puis j’ai compris un peu plus tard que je n’étais par normale, parcequ’on parlait toujours de ma timidité. "

Whitney y reppensait, et se voyait seule, dans un coin tandis que les autres enfants se parlaient. Elle a ensuite remarquée qu’eux aussi ils étaient différents … Très différents. Elle se sentait écrasée par les autres aux personnalités extrêmes.

"De toute façon, saches que personne ne peux t'obliger à être quelqu'un d'autre. Pas même une école. Je pense qu'il est impossible de changer sa personnalité. On peut la forger, évoluer. Mais tu restera toujours toi." Lui dit-il

Whitney savait qu’il avait raison, on fond d’elle. Whitney voulait être une autre personne parfois, mais savait que c’était tout bonnement imposible. Elle savait que malgrés ce que tout se qu’on lui emplissait le cerveau, elle resterait elle-même. Mais elle avait tout de même une goûte d’espoir de changer.

"Peut-être que tu as raison …" Dit Whitney, ne sachant quoi penser

Whitney était un peu bouche-bée, il faut l’avouer. Jamais personne ne lui avait dit cela. On lui disait toujours des "Dans la vie il faut changer parfois pour atteindre son but … " ou alors des "Tu ne peux pas vivre comme ça …". Blablablabla. Whitney n’avait jamais vraiment pris au sérieux se qu’on lui disait. Elle avait horreur de faire semblant qu’elle était à son aise, qu’elle sentandais du premier coup avec tout le monde.

Whitney le remercia. Elle ne pouvait faire que ça. Whitney avait envit de faire d’autres choses. Elle finirait ses bagages plus tard. Elle n’avait pas envit de continuer sur les confidence, elle voulait juste se changer les idées. Whitney ne savait pas si Hayato lui était d’humeur à aller dehors. Elle ne savait pas trop s’il avait peur d’elle. Peut-être qu’au fond de lui il n’avait dit cela que pour passer à autres choses. Cette idée passa par la tête de Whitney, mais cette fois-ci elle n’y porta pas son attention. Elle savait que Hayato avait de bonnes intentions. Sinon il serait sûrement parti en courant.

"Ça te déranges si on fait mes bagages plus tard ? Je n’ai pas la tête à cela maintenant. On peut faire autres chose … Si tu veux, bien sûr !"

Whitney avait enlevé un enorme poids de ses épaules. Bien sûr, il y avait toujours une petite ombre sur le tableau. Mais justement, même si sa famille lui manquait, elle voulait pouvoir se changer les idées. Elle appelerait ses parents plus tard, elle appelerait sa sœur. Mais Whitney voulait plus que tout transformer sa première journée d’école en belle journée, car celle-ci lui était apparue horrible au premier coup d’œil, et elle ne voulait surtout pas que ça reste comme cela.

[HRP- Je sais pas si tu veux continuer le rp, mais moi je veux bien ^^ Tu peux choisir l'endroit, moi je n'ai pas vraiment d'idées]

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Une nouvelle "maison" [Vs Hayato]  Mar 3 Aoû 2010 - 16:15

Whitney lui répondait. Hayato se doutait bien que le problème était présent depuis sa plus tendre enfance. C'était le genre de chose qui pouvait poursuivre quelqu'un toute sa vie. Hayato avait donner ses conseils, mais qui était-il pour parler ? Il ne pouvait pas ressentir la détresse de Whitney. Il ne pouvait pas savoir ce qu'elle avait vécu pendant son enfance. Il l'écouta attentivement, veillant à ne pas l'interrompre. Il poserait d'autres questions plus tard, cela ne pressait pas.

"Au début, on ne le voyait pas, on pensait seulement que contrairement à ma sœur, j’étais normale. Il faut dire que ma sœur est extravertie. Puis j’ai été à la maternelle. C’est là que mon professeur avait remarqué que je n’étais pas ouverte aux autres. Elle en a parlée à mes parents, et a conseillée cette école. Quand je suis entrée là-bas, j’étais trop jeune pour me rendre compte de la différence. Puis j’ai compris un peu plus tard que je n’étais par normale, parce qu’on parlait toujours de ma timidité. "

Après ça, Hayato la regardait avec un air légèrement choqué. En gros on avait envoyé une gamine dans une école bizarre alors qu'elle n'était pas en âge de comprendre la situation ? Il y avait quelque chose qui n'allait pas. Est-ce que cela en valait vraiment la peine ? Ces adultes voulaient peut-être juste apporter leur aide à la jeune fille, mais c'était une méthode radicale. Hayato devinait que Whitney n'avait pas raconté son histoire à beaucoup de monde. Après lui avoir dit qu'il était dur de changer de personnalité, Whitney le regarda.

"Peut-être que tu as raison …" dit Whitney, puis elle le remercia. Si Hayato restait perplexe devant cette toute petite réponse, il ne le montra pas. Le jeune homme lui sourit et se leva. Il se sentait mieux, autant que Whitney probablement. Elle aussi devait être heureuse de s'être ouverte à quelqu'un. Hayato en ferait autant, mais pas maintenant.

"Ça te déranges si on fait mes bagages plus tard ? Je n’ai pas la tête à cela maintenant. On peut faire autres chose … Si tu veux, bien sûr !"

"Pourquoi pas. Je vais te faire visiter un endroit que tu devrais apprécier !"

Hayato parlait d'un endroit calme et reposant. Le parc était idéal pour se relaxer, et Whitney en avait bien besoin. Elle venait d'arriver dans un endroit qu'elle ne connaissait pas et avait raconté son passé difficile. Comme elle le disait elle-même, Whitney devait se changer les idées, ainsi qu'Hayato. Le passé finit toujours par nous rattraper.

"Tu auras tout le temps de déballer tes affaires après." rajouta Hayato avec un sourire qui se voulait rassurant. Les deux adolescents quittèrent la chambre pour se diriger vers le parc de l'école. Hayato n'y était allé qu'une seule fois et il en gardait un bon souvenir. Il voulait garder ce genre de souvenirs précieusement. Sa rencontre avec Whitney l'avait un peu perturbé, car elle s'était confiée sans se méfier de lui. Elle devait lui faire confiance pour livrer ses problèmes à un garçon qu'elle venait de rencontrer.

[HRP : Tu fais le sujet ? Comme tu veux Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Une nouvelle "maison" [Vs Hayato]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle "maison" [Vs Hayato]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: