Partagez | 
 

 Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Sam 9 Fév 2008 - 13:24

Laélie marche doucement le long de la rue, le regard rivé sur le sol et les mains dans les poches. La pluie tombe à grand averses mais elle en a l'air de ne pas y tenir compte. A cette heure là, elle doit être logiquement en cours. Mais comment les autres font-ils pour rester en cours et attendre patiemment en écoutant le professeur? Pour elle, ce n'est pas possible Sans le vouloir, Laélie bouscule une personne. Elle s'excuse sous le regard noir de celle-ci et se met à éternuer.
Elle regarde ses vêtements et voit qu'elle est toute trempée. Tremblante, elle va sous le premier halle qu'elle voit.
Son regard se pose sur un guichet et comprend qu'elle est devant un cinéma.

Quelques personnes, malgré le mauvais temps semble avoir eu le courage de venir voir un film.
Laélie regarde quelle film passe vers cet heure-là et voit avec deception que ce n'est soit un film dramatique soit un film d'animation qu'elle a déjà vu avec des amis.
Laélie cherche tout de même dans ses poches à la recherche de son portefeuille. Sa veste en cuir est trempée ainsi que son jean. Elle a vraiment besoin de se mettre au chaud. Elle n'a même pas le courage de s'allumer une cigarette pour dire à quel point elle est frigorifié.

Plus elle cherche dans ses poches, plus elle s'énerve. Laélie semble bien avoir oublié son portefeuille dans sa chambre. Elle pousse un juron qui fait retourner quelques passants. Elle leur lance un regard noir et commence à sautiller sur place pour se réchauffer un peu. Pour une fois, elle aurait du rester dans la salle de cours ou bien dans sa chambre à jouer avec sa guitare. Laélie éternue de nouveau. Que peut-elle faire? Courir jusqu'à l'école et prendre le risque de se faire prendre d'avoir sécher le cours ou bien, attendre ici que la pluie cesse?

Les deux solutions ne sont guères géniales...

"- Je suis mal partie..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Sam 9 Fév 2008 - 14:02

[Hrp: Supposons qu'il arrive de quelque part à l'école ^^]

Pas de chance, non, ce n'était vraiment pas de bol que l'un des cours les plus intéressants du moment ne puisse pas avoir lieu faute de professeur, à moins qu'un de ses camarades de classe ne lui ait menti. De toute manière, Soshiro ne voyait plus trop d'inconvénient à avoir un moment de libre, histoire d'aller étudier tranquillement à la bibliothèque. Vêtu d'une chemise blanche à haut col relevé, d'un pantalon de toile marron et d'une petite veste en laine, il se surprenait à trouver le climat franchement agréable dans cette partie du monde, se disant qu'il risquait aussi d'attraper des coups de chaud certains pendant la saison chaude. Son sac sous le bras, il s'était dirigé vers la bibliothèque pour voir cette dernière fermée pour cause de réorganisation des ouvrages. Un inventaire en somme... Pas de chance... Bon, contre mauvaise fortune bon coeur, le jeune homme songea que c'était là une bonne opportunité d'aller faire un peu d'exploration dans cette ville inconnue. Ce n'était pas qu'il n'avait jamais vu de ville, loin de là, mais cette dernière allant l'accueillir pour un an, voire plus s'il ratait sa scolarité, autant y avoir quelques marques. Remonté rapidement dans sa chambre, un oeil jeté rapidement à la fenêtre, le garçon aux cheveux noisettes ne parvenait à voir qu'une chose, la pluie qui tombait assez abondamment dehors. Découragé par de la pluie ? Autant demander à un poisson si cela le dérangeait de nager ! La comparaison n'étant pas des meilleures, le jeune homme cessa toute réflexion de ce type et plongea dans ses affaires, sortant une veste longue plus chaude, un vêtement contre la pluie et surtout un parapluie qu'il déploya, s'exerçant à le faire. Cela pouvait paraître anodin mais c'était toujours lorsque l'on était mal préparé que les tuiles nous tombent dessus. Attrapant également mouchoirs, portefeuille qu'il plaça dans son petit sac-banane placé sur sa hanche, il referma la chambre et tourna les talons.

Ce n'était pas de la pluie, c'était une mousson tant l'eau qui ruisselait était abondante ! Plusieurs fois, le lycéen aux cheveux noisette avait du faire un détour ou bondir au-dessus d'un mini torrent descendant d'une gouttière. C'était amusant pour lui qui portait un tel nom de famille, causant un léger sourire sur son visage. Au plus près du bord du trottoir pour laisser passer une mère et son jeune morveux, il ne vit pas la voiture longer le rebord, provoquant une gerbe monumentale qui éclaboussa une bonne partie de son pantalon. Devant cela, il rit un peu, regardant le véhicule s'éloigner avant de reprendre sa route. Cette fois-ci, il était intégré au paysage trempé mais également un peu frais maintenant. Regardant de part et d'autre du lieu où il se trouvait, il avisa un abri et à grandes enjambées, alla y cacher son mètre quatre-vingt quatre, repliant son parapluie et jetant un oeil aux autres personnes présentes. Tiens ? Il venait de remarquer qu'il avait trouvé un cinéma dans cette ville, chose intéressante et pouvant lui servir de repère. A côté de lui, une jeune fille, trempée, sautillait et éternuait avant de lâcher avec une voix qu'il trouvait agacée qu'elle était mal partie. Reportant toute son attention sur elle, il retroussa quelque peu son vêtement de pluie, dévoilant sa sacoche qu'il ouvrit d'un geste rapide. Se saisissant de son paquet de mouchoir, il tendit la main, ne craignant pas qu'elle le repousse.




Sauf si le but est d'attraper du mal.

Souriant gentiment à son interlocutrice du moment, comme ne doutant pas un instant qu'elle accepterait ses mouchoirs, il reporta son attention sur les cordes d'eau chutant devant eux.

Et apparemment, cela ne semble pas vouloir se calmer.

Vous ne voulez pas vous réchauffer à l'intérieur ? Ou que je vous accompagne avaler quelque chose ?

Si vous trouvez que je vous harcèle, vous n'aurez qu'à porter plainte contre Soshiro.


Sûr de lui mais également doux, le garçon tentait de refermer d'une main son parapluie bleu, ayant rejeté sa capuche en arrière à son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Sam 9 Fév 2008 - 15:40

Laélie se sent complément gelée. Pourquoi elle n’a pas pensé à prendre un parapluie pour se protéger. Elle éternue de nouveau et peste contre son manque de bon sens. Il y’a pas mal de personnes qui font la queue pour acheter leurs billets. Laélie pousse un soupir et regarde encore dans ses poches si elle n’aurait pas oublié un petit billet ou de la monnaie. Mais peine perdue, elle ne trouvera rienou presque (juste quelques pièces).
Elle jette un coup d’œil vers les grandes vitres du cinéma. Quelques mèches blondes sont collées à son front et quelques gouttes de pluie perlent sur sa longue veste en cuir noir.


« Regarde dans quel état tu es… Qu’est ce que tu vas faire maintenant » se murmure t-elle

Son regard se pose sur le reflet d’un jeune homme qui arrive devant l’entrée du cinéma. Il était grand (bien dans les 1m80), les cheveux mi-longs et un beau regard. Un garçon qui pourrait faire craquer plus d’une. Elle a l’impression qu’il la regarde et se dirige vers sa direction. Laélie détourne son regard des vitres et se tourne vers lui. Il semble chercher quelque chose dans son sacoche. Laélie a un léger mouvement de recul se demandant ce qu’il voulait. Certes, il n’a pas du la tête d’un sadique mais bon, elle doit tout de même rester sur ses gardes. Mais il sort juste un paquet de mouchoir qu’il lui tend gentiment. Laélie reste surprise par ce geste. Pendant un instant, elle ne bouge pas jusqu’à qu’il lui adresse la parole. Il porte son regard sur la pluie qui ne semble pas vouloir s’arrêter.
Laélie sans un mot prend les mouchoirs et commence à essuyer son visage. Elle ne peut s’empêcher de sourire aux paroles du jeune homme. Elle n’avait vraiment pas de raison d’avoir peur de lui. Laélie voit qu’il a du mal à fermer son parapluie. Elle pose ses mains sur les siennes et dit doucement :


« -Je peux ? »

Avec un sourire, Laélie lui prend le parapluie bleu et le ferme sans problème. Elle lui remet et se met juste en face de lui. Elle ne sait pas pourquoi mais elle sent qu’elle va bien s’entendre avec lui.

« Hum… Je crois que je ne vais pas porter plainte… Pour le moment. Merci pour les mouchoirs. Je voulais aller voir un film… Mais bon. Si tu veux, il y’a un snack juste à côté. On pourrait attendre la fin de la pluie au chaud »

Laélie regarde sa veste trempée ainsi que son jean. Oui, elle a bien besoin de se mettre au chaud. Elle regarde de nouveau et vient de remarquer qu’elle ne s’est même pas présenter.

« Pardon, je suis parfois dans la lune. Je m’appelle Laélie. »

Elle lui tend une main, le sourire aux lèvres…


Dernière édition par le Dim 10 Fév 2008 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Sam 9 Fév 2008 - 20:09

Bien qu'il se montre gentil, le garçon se doutait qu'il ne serait peut-être pas accepté dans l'immédiat mais ne s'en formalisait pas pour autant. Il fallait bien plus qu'une pluie drue et d'une personne agacée pour déprimer le cinquième année. Tentant de refermer comme il le pouvait son parapluie, ce furent les mains trempées et fraîches de la jeune personne qui le firent à sa place. Il avait l'air fin maintenant, lui, le grand garçon incapable de fermer son propre parapluie, chose qui ne lui donnait qu'une envie, rire de sa maladresse. Dire qu'il s'était entraîné avant de sortir de l'établissement et qu'une fois en place il se montrait incapable de s'en sortir... Risible... Son interlocutrice se plaça face à lui et le rassura sur le moment en disant qu'elle n'irait pas encore porter plainte. Petit trait d'humour signifiant tout de même que l'idée de la plainte restait en suspend, un peu comme une jolie épée de Damoclès. Bon, à première vue, cette jeune personne n'était pas en train d'attendre quelqu'un ou du genre à se braquer lorsqu'un semi-inconnu lui proposait de l'aide. Soshiro vint finalement à se demander, après l'avoir entendue dire qu'elle comptait regarder un film, pourquoi elle n'était pas dans la petite file ou même déjà à l'intérieur. Chassant cette pensée d'un simple mouvement de visage, le lycéen avisa ledit snack dont la jeune personne venait de parler, voyant quelques silhouettes filer à l'intérieur, ayant sans doute la même idée derrière la tête. Une chance, le bâtiment était juste à quelques mètres, les empêchant de prendre trop d'eau. Il y aurait quand même un peu d'humidité, le trottoir n'étant pas du genre galerie couverte. Reportant son attention sur son interlocutrice, Soshiro la vit se jeter un regard puis redresser la tête pour lui offrir son prénom et une main. Souriant gentiment, il changea son parapluie de main et attrapa celle de Laélie, faisant un léger signe de tête approbateur.

Après l'avoir secoué une petite fois, il la lâcha et dégrapha son vêtement anti-pluie qu'il étendit jusqu'à la jeune personne en regardant une nouvelle fois le déluge submergeant un peu le caniveau d'en face.




Ce n'est peut-être pas le meilleur jour mais content de faire ta connaissance, Laélie.

Oui, Soshiro n'était pas du genre à s'embarrasser longtemps des formules de politesse un peu trop lourdes dans une conversation. Et, faisant signe à sa "protégée", il l'incita à se diriger vers le snack, souriant un peu comme un gamin lorsque quelques gouttes de pluie frappèrent son visage. C'était bien différent de la neige de son village d'origine mais n'était pas plus agaçant. Avançant rapidement, il incita la jeune fille à entrer dans le bâtiment dont une bonne partie des places était déjà occupée. Autre point de repère pour le jeune homme, cherchant une table libre. Etait-ce parce qu'il pleuvait ? Les tables donnant sur la rue étaient quelque peu boudée, endroits qui plaisaient au jeune homme mais en dépit de sa volonté de faire vite pour que son interlocutrice commande rapidement quelque chose de chaud, il préféra patienter, le temps que cette dernière choisisse elle-même sa table. Son parapluie dans la main gauche qu'il accrocha à sa sacoche, il se défit de son vêtement de pluie, tentant de ne pas laisser tomber d'eau sur le sol en trop grande quantité.

Ses yeux vert d'eau suivaient celle qui le précédait, sans autre chose qu'un peu de curiosité, ses lèvres étirées en un léger sourire tandis qu'il saluait de la tête les autres clients curieux et les employés.


Je ne sais pas pour toi mais un bon thé ou même un café me tenteraient bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Dim 10 Fév 2008 - 11:31

Laélie serre d'une bonne poignée la main du jeune homme. Elle voit sans surprise qu'il dégraphe sa tenue anti-pluie afin de les abriter tous les deux jusqu'à qu'ils arrivent dans le snack. Laélie remarque avec un certain plaisir qu'il y'a des hommes (autant élève que professeur) galants dans cette ville.

"Je suis prête à affronter la pluie", lui dit-elle en s'abritant près de lui

D'un pas rapide, ils avancent tous deux vers le snack. Laélie tapote la poche gauche de son jean. Elle a quelquess pièces et espère que cela soit bien suffisant pour acheter une boisson chaude. Elle remarque que les voitures vont de vives allures sans se préoccuper des piétons. Ceci avait le don d'énerver Laélie. Pourquoi faut-il que les certaines personnes soient aussi égoïstes?

Ils arrivent enfin au snack. C'est sans grande surprise qu'elle voit que beaucoup de personnes ont trouvé refuge ici à cause de la pluie. Laélie a l'impression que tous les regards sont tournés vers eux. Elle retire sa veste en cuir et le tient à son bras. Elle voit une table à deux places de libre près de la fenêtre. Voyant d'autres clients arrivés, ils devraient prendre rapidement cette table.


"Dépêchons-nous de prendre ces deux places de libres. Et je serais pas contre une bonne tasse de thé bien chaude"

Laélie aurait bien été tenté par une petite patisserie aussi mais elle doit revoir ses envies à la baisse. Avec ces quelques pièces, elle a juste assez pour son thé. Tant bien que mal, Laélie essaye de leur frayer un chemin entre les tables en s'excusant toutes les deux minutes. Ils arrivent enfin à leur table quand une dispute au fond de la salle attire son attention.
Tous les regards tournent vers un homme chauve avec une tête de fouine, un ventre bidonnant que son pull a du mal à cacher et un regard des plus lubriques vers une serveuse...


"Allez ma poule, c'est gentil une petite main aux fesses... Surtout sur les tiennes, elles sont à croquer!!!
- Sale pervers!!!", crie la serveuse en se retourant vers les cuisines


L'homme ne semble pas être géné et continue de rire en mangeant comme un goinfre un sandwich. Le genre d'attitude que déteste Laélie. L'homme semble avoir un goût prononcé pour les serveuses car il importune une autre. C'est trop pour Laélie.
Elle se lève de table et se dirige vers lui. Demandant à la serveuse de s'éloigner, elle dit d'une voix sec à cet homme:


"Vous ne voyez pas que vous importuner ces serveuses ainsi que les clients. Vous n'avez pas honte!! Comportez-vous comme un homme et pas comme un porc!"

L'homme la regarde avec des gros yeux et part dans un éclat de rire à la surprise de tout le monde. Il attrape une main de Laélie et l'attirant vers lui...

"Viens t'asseoir près de moi ma belle, et je serais sage..."

Laélie sent le dégoût monter en elle. Elle prend un bol de soupe chaude sur la table voisine hésitant à l'envoyer sur son visage ou lui brûler l'entrejambe....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Dim 10 Fév 2008 - 12:21

Suivant de près son interlocutrice, Soshiro n'objecta pas un instant lorsque cette dernière les conduisit auprès d'une table jusque-là miraculeusement épargnée par les gens, sans doute peu enclin à avoir le coin de salle entre deux ouvertures sur la pluie comme champ de vision. Tandis qu'ils venaient de trouver le lieu et après que le garçon ait compris les dires de la jeune fille concernant le thé, il déposa son vêtement de pluie sur le demi banc servant de chaise, ainsi que son parapluie. Se frottant les cheveux, il regarda Laélie tandis que son attention est attirée par le fond de la salle, là où des voix dominent le tumulte ambiant. Le lycéen aux cheveux noisette suivit le déroulement de l'action sans se fâcher ou quoique ce soit envers ledit pervers, ne voyant pas l'utilité de s'énerver sur un genre de personnes bien trop répandu, même ici. A peine eut-il le temps de penser cela que la jeune fille, au demeurant toujours trempée, retrouva une sorte d'énergie brûlante, se levant d'un coup. Esquissant un sourire, l'aîné songea qu'il allait avoir droit à une scène certaine et s'approcha pas à pas à son tour, choisissant de ne pas intervenir dans l'immédiat. Il était là, certes, mais c'était Laélie qui avait pris la décision d'attaquer de front cette personne au physique pas très aguicheur. Ce type semblait porté sur les serveuses, sans doute parce que son physique ne lui permettait pas d'approcher de femmes autres que celles des films interdits aux mineurs ou des magazines. Et que trouvait-on dans ces magazines ? A cette idée, Soshiro se râcla légèrement la gorge, tentant de chasser de son esprit les "cadeaux" faits par ses soeurs et reporta son attention sur ce qu'il se passait devant lui. La jeune fille, tout en laissant de l'eau en petites mares sur le sol, invectiva le pervers qui avait également un air de poivrot en plus de son visage de renard sournois. Décidément, il n'était guère gâté par la nature ou avait eu une cascade de soucis qui l'avait conduite jusqu'à cet état de stéréotype de pervers. Voyant que sa nouvelle connaissance se faisait quelque peu inviter par l'homme, le lycéen jugea bon de stopper la plaisanterie là avant qu'il n'y ait de la casse... D'autant plus que la jeune fille venait de s'emparer d'un bol de soupe...

Faisant un léger signe de tête négatif, Soshiro s'avança d'un pas et reprit de la main de la demoiselle le bol de soupe risquant de devenir rapidement un projectile. Reposant le plat sur la table avec un sourire pour le client, il asséna un léger coup de la main surle poignet de l'homme, cherchant à lui faire lâcher prise. Regardant Laélie, il sourit avec amusement.




Eh bien, quel caractère Lala-chan. C'est une idée la soupe mais je doute que le client, autant que les employés, soient d'accord avec ce genre de gestes.

Vérifiant que Laélie n'avait pas de marque de prise trop forte sur le poignet, Soshiro sortit un peu d'argent de sa sacoche qu'il proposa à la jeune fille avec toujours cette expression sympathique et presque de grand frère. Visiblement, il tenait à dire quelque chose ou du moins avait tous les signes qui y ressemblaient. Après une courte pause, il pencha la tête sur le côté, reprenant la parole.

Tu devrais nous commander quelque chose ou tu vas vraiment tomber malade. Vas-y, je vais m'entretenir avec monsieur.

Lui souriant gentiment, il se tourna vers l'homme au sandwich, n'ayant pas l'air de chercher querelle, non, au contraire, on aurait dit un neveu venant de retrouver un oncle bourré. Il avait l'air plutôt indulgent et se contenta de lui parler un peu, de lui demander si la solitude lui pesait à ce point qu'il venait presque désespérément trouver les serveuses. Etait-ce simplement pour faire ami-ami ou pour empêcher la jeune fille de faire une bétise ? Ca, seul Soshiro le savait et son sourire amical pouvait avoir bien des significations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Lun 11 Fév 2008 - 14:05

L'homme ne semble nullement effrayé par le bol de soupe brûlant que tient Laélie. Elle essaye tant bien que mal de retirer sa main, mais c'est peine perdue. Elle lève le bol vers sa direction lorsqu'elle sent la main de Soshiro se poser sur son poignet. Son regard croise le sien et reste surprise par le calme qui habite son visage. Avec le sourire, il lui donne de la monnaie pour qu'elle passe leur commande. La main libre et un peu hésitante, Laélie s'éloigne de la table en dégageant son front de ses mèches trempées. Elle jette un coup d'oeil eet voit Soshiro parler calmement avec l'homme qui n'est plus aussi bruyant que tout à l'heure.
Quelques personnes la regardent lors de son passage entre les tables. C'est vrai qu'elle goutte de partout à cause de la pluie en contraste avec son visage encore rouge colère. Plus elle avance vers la caisse, plus elle se demande si elle n'aurait pas dû rester calme comme Soshiro que de se laisser aller à son aggresivité. Sa longue période à côtoyer les garçons du groupe de rock l'ont rendu bien impulsive.
Devant la vendeuse, Laélie ne sait pas quoi commander pour Soshiro toujours en conversation avec l'homme. Pour le moment, elle opte pour un thé chaud et un café. Elle prend le peu de monnaie qu'elle a, pour payer sa part.
Attendant la commande, elle regarde de loin Soshiro. C'est la première fois qu'elle voit un jeune homme aussi calme et souriant. Il dégage une certaine sérénité. Tout à fait le contraire d'elle, toujours à s'énerver et prise du moindre doute. D'une certaine façon, elle l'envie.
Est-il dans la même école qu'elle? Ils auront peut-être l'occasion de se recroiser.
La vendeuse la sort de ses pensées posant la commande devant elle.


"-Merci beaucoup", dit-elle avec un sourire

Après que sa colère l'est réchauffée un instant, Laélie ressent de nouveau le froid l'envahir. Il faut vraiment qu'elle boit son thé chaud. Elle aurait dû aussi repartir avec le bol de soupe chaude pour la récompenser de sa bravoure.

*J'appelles ça de la bravoure... Faut que je revois mes jugements de valeurs."

Laélie arrive près de leur table où Soshiro est déjà revenu. Elle lui dépose la tasse de café devant lui et s'asseoit en prenant dans ses mains la tasse de thé chaude. Laélie savoure avec plaisir la chaleur qui se diffuse dans ses mains. Elle but une gorgée et une douce chaleur l'envahit entièrement. Elle regarde Soshiro en lui tendant la monnaie:

"Tu sais, j'aurais pu me débrouiller. Mais ta méthode est bien plus préférable pour tout le monde."


Laélie lui sourit et rajoute:


"Comment fais-tu pour être si calme. Moi, je suis trop impulsive..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Sam 16 Fév 2008 - 23:05

Souriant doucement, le jeune homme attendit que Laélie se soit un peu écartée, ses pensées fixées sur autre chose pour parler avec cet homme. Le ton était un peu descendu entre eux, comme sur le ton de la confidence. En effet, le lycéen était allé vers lui non pas pour lui reprocher vertement sa conduite mais pour lui parler simplement, pour sous-entendre qu'il souhaitait savoir, qu'il avait deviné que cette personne n'allait pas bien. Leur discussion ne fut pas longue mais en peu de temps, comme si l'homme n'avait attendu que ça, il avait déballé son sac, ce qu'il avait sur le coeur à ce parfait inconnu qu'était Soshiro. Calme, protecteur, le garçon se sentait concerné par les malheurs de cette personne et l'écoutait avec attention lui parler de son divorce difficile, de ses enfants dont l'un avait mal tourné, dont l'autre ne donnait aucune nouvelle et de ses soucis avec son employeur. En vérité, la colère sourde de cette personne ne se manifestait pas, il la renfermait et pour s'en distraire, oublier tout ce qui lui causait cette peine, il jouait avec le personnel de cet endroit. Soshiro sourit un peu moins mais n'en restait pas moins attentif à ce que l'homme lui racontait, ce dernier finissant par pousser un très long soupir à la fin d'une de ses phrases. Gentiment, le jeune aux cheveux noisette absorba ces informations et sur un ton doux, prodigua quelques conseils et encouragements à cet inconnu, écartant son verre contenant ce qui ressemblait à de la liqueur personnelle pour lui commander un café bien fort. Tandis qu'il payait, il reçut de l'homme un regard où pointait un peu de gratitude puis la personne avisa l'une des serveuses qu'il avait quelque peu ennuyé et se pencha légèrement en avant, s'excusant plutôt poliment au contraire de son apparence. Oui, juste une personne qui avait joué de malchance dans la vie mais on ne pouvait pas le juger aussi rudement sans le savoir. D'accord ce n'était pas bien de s'en prendre à un autre pour ses propres soucis mais de là à mériter que la planète entière vous déteste...

Après cet interlude, le jeune homme reprit place à la table, regardant son interlocutrice revenir avec deux boissons chaudes. Humant le parfum du café, Soshiro souffla légèrement dessus esquissant un sourire lorsque la jeune fille lui assura qu'elle aurait pu se débrouiller. Oui, en ébouillantant un pauvre gars trop desespéré pour se rendre compte des sottises qu'il venait de faire. Portant le café à ses lèvres, il écouta Laélie les comparer, son calme habituel contre son côté impulsif. Avalant encore une ou deux gorgées, le châtain reposa le récipient sur la table, se penchant légèrement pour que la jeune fille l'entende distinctement au travers le brouhaha naissant. Son expression se meubla de nouveau d'un sourire tandis qu'il repensait un peu à ce qui le poussait à être calme.




Pour te donner des pistes, j'ai grandi entouré de grandes soeurs. Même si elles sont très proches, il leur arrivait de stresser ou de se sentir mal voire de se taper dessus pour des broutilles. En tant que petit frère adorant ses aînées, je faisais tout pour les calmer.

A quoi bon tenter de raisonner quelqu'un si tu t'emportes à ton tour ? Et puis... Elles ont toujours fait beaucoup d'efforts alors de mon côté, je faisais de mon mieux pour qu'elles se sentent en paix en rentrant.


Se redressant un peu, Soshiro bu de son café, jetant un regard rapide à l'extérieur où la pluie tombait toujours aussi fortement, dessinant les silhouettes des passants malchanceux. Souriant à la jeune fille, il se rappela d'un petit détail d'un seul coup et voulait en avoir le coeur net. A son arrivée à Kobe, peu après avoir été accueilli et guidé, il s'était couché directement, sans faire connaissance avec ses colocataires... Et justement, sur la pancarte de la chambre, un nom de jeune fille "Laélie Nath". Sans timidité ou autre chose, comme s'il connaissait la jeune fille depuis des lustres, il reprit la parole avec douceur et curiosité.

Dis-moi, es-tu aussi une élève de Kobe High ? Laélie ce n'est pas un nom courant et cela te dérange que je t'ai appelé "Lala-chan" tout à l'heure ?

Le poste de police est juste en face au besoin.


A sa dernière réplique, Soshiro plissa les yeux, quelque peu amusé par ce qu'il venait de dire. Dans cet endroit, animé par quelques personnes, le froid extérieur semblait bien loin, chose qui devait permettre à son interlocutrice de se réchauffer un peu. Il n'empêchait que si c'était bien la personne qu'il croyait, cela aurait été une drôle de coincidence !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Dim 17 Fév 2008 - 16:49

Laélie apprend que Soshiro a vécu entouré de grandes soeurs. Elle ne peut s'empêcher de rire un peu et de boire une autre gorgée de son thé chaud. Elle n'a pas eu de la chance d'avoir de soeur. Mais elle sait très bien comment une bonne ambiance entre filles peut devenirs un total chaos lorsqu'une dispute éclate. Un véritable crêpage de chignons!!
Laélie ne s'est jamais vraiment retrouver au milieu de ce genre de dispute mais elle avait déja vu des groupies du groupe de rock dans lequel elle jouait, se battre en elles. Et pour les séparer, c'était tout une histoire. Ethan, tel un chevalier sur son beau cheval blanc, allait auprès d'elle et les calma avec un doux sourire et plein de baisers distribués. La première fois qu'elle avait vu cela, Laélie n'avait pu s'empêcher de rire. Mais après vu les regards noirs que ces jeunes filles lui lançaient, elle avait décidé d'être un peu plus discrète. Elle pense que sa vie a du bien être plus agitée que celle de Soshiro.
Elle le regarde et admire encore le grand calme qu'il dégage de lui. Laélie pose sa tasse de thé sur la table se sentant beaucoup mieux. Ses cheveux ainsi que ses vêtements avaient commencé à bien sécher. Passant une main dans ses mèches, Laélie lui parle de son caractère vif:


"-Je pense que j'ai un caractère aussi fort car je devais imposer mon choix à mon entourage qui avait d'autres desseins pour mon avenir. Un jour, je suis partie de chez et durant un an et demi, j'ai joué dans un groupe de rock composé que de garçons. Ils m'ont appris beaucoup de choses, en plus de me défendre. Mon caractère a leurs cotés est devenu un peu plus explosif. Par forcément à cause d'eux, mais surtout à la dure vie d'être sur les routes et changer de villes tous les deux jours. Malgré tout, j'ai beaucoup aimé cette période"

Laélie a un petit sourire triste et tourne son regard vers l'extérieur. Si elle pouvait être libre de quitter cette école et aller autre part. Mais elle a fait la promesse à son père et elle devait s'y tenir. Le ciel est bien sombre et la pluie ne semble pas être prête de vouloir s'arrêter. Une fois de plus, elle se demande ce qu'ils font. Puis elle pense à sa mère. Elle a reçu un coup de fil de sa part pour lui annoncer son départ sur Paris pour son récital lyrique. Elle a l'impression que c'est toujours tendu entre sa mère et elle. Leur relation ressemble à ce temps pluvieux d'ailleurs. Son regard s'arrête sur une jeune fille qui, comme elle il y'a quelques instants, est sous la pluie. Au moment où Laélie se demande pourqoui elle ne se met pas à l'abri, qu'un jeune homme court vers elle, la tenant contre lui avec le parapluie pour les protéger.
Laélie se demande avec curiosité si elle aurait attendu un homme sous la pluie espérant qu'il arrive assez vite. Il faudrait déjà qu'elle trouve quelqu'un qui accepte son caractère.
Laélie sort de ses pensées lorsque Soshiro lui demande si elle est une élève de Kobe et si elle ne fut pas dérangée par le surnom qui lui a donné.
Laélie sourit...


" Oui, je suis bien une élève de Kobe High. C'est vrai qu'il doit pas avoir une autre Laélie. D'ailleurs, je remercie mes parents d'avoir eu au moins cette originalité. Et pour Lala-chan... Je trouve ça mignon. Alors ok, et je retire toute envie de poursuite à ton égard."

Laélie rit et reboit une tasse de son thé qui devient tiède. Puis elle demande à Soshiro...

"Tu es aussi un élève de cette école. Tu es en quelle année? Tu penses qu'on aura une chance de se recroiser dans les couloirs..."

A peine a-t'elle posé la question qu'une serveuse s'approche d'eux. Laélie reconnaît celle qui plus tôt était embêtée par l'homme du fond. Elle dépose de grandes part de tarte aux pommes sur la table. Avec un grand sourire et un peu intimidée, elle leur dit:

" C'est pour vous remercier ce que vous avez fait. Je suis que ce client, d'ailleurs habituel, m'embêtera plus. Il est venu s'excuser,il y' a 5 minutes. Je suis encore étonnée... Enfin bref, j'espère que vous allez cette part de tarte. Merci encore."

Elle les salua et s'en alla. Laélie regarde avec curiosité Soshiro. De quoi avait-il parlé avec l'homme pour qu'il aille jusqu'à s'excuser?
Mais la part de tarte de pomme détourne son attention et son ventre s'impatiente poussant un petit grognement.


" Je sens qu'on va se régaler... Soshiro, tu es un garçon étonnant!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Lun 18 Fév 2008 - 16:37

Tranquillement assis à cette table, Soshiro attendait avec presque une pointe d'impatience que Laélie confirme ou infirme ce qu'il supposait. Il était curieux de savoir si cette jeune demoiselle au caractère bien trempée pouvait être l'une de ses colocataires mais avant de répondre à sa question, elle lui parla avec une voix assurée. Lui faisait-elle déjà quelque peu confiance pour lui avouer avoir fui de chez elle et vécu avec un groupe ? Cela sous-entendait aussi qu'elle était musicienne et ce côté-là plaisait à Soshiro, plutôt éclectique en matière de musique. Lorsqu'elle avoua avoir aimé cette période, le garçon sourit sans rien dire, pensant simplement que cette existence avait du être rude mais passionnante et tant que la jeune fille en gardait de bons souvenirs, tant mieux... Mais justement, le sourire attristé qu'elle eut un vague instant lui fit songer que cela devait lui manquer. Elle retrouva une expression un peu plus joyeuse en lui répondant au sujet du surnom, abandonnant les poursuites à son encontre et faisant se tamponner le front au garçon, mimant son soulagement. La jeune fille l'interrogea à son tour sur lui, demandant diverses choses comme s'il fréquentait Kobe High et s'ils auraient l'occasion de se recroiser. Soshiro entrouvrit les lèvres pour répondre mais avant d'avoir pu souffler, une des serveuses, semblait-il, intimidée leur apporta de la tarte en remerciement. La personne était étonnée par le comportement de l'homme et sa gratitude venait de se voir prendre forme de délicieuse façon. Eh bien, si on lui avait dit qu'écouter quelqu'un confier ses malheurs suffisamment pour qu'il aille faire amende honorable payait en aprt de tarte, il l'aurait fait bien plus souvent. Soshiro adressa un signe de tête amical à la serveuse lorsqu'elle les salua puis reporta son attention sur la jeune fille en face de lui. Visiblement, le gateau lui faisait de l'oeil et cela marchait très bien. Il fut quelque peu surpris par la remarque de Laélie à son encontre, lui faisant un peu écarquiller les yeux mais ce geste ne dura qu'un instant. Bien vite il se reprit et prit l'une des parts avec délicatesse et sans la casser. Mordant dedans, il avala doucement et sourit.

Tenant sa part à la main, il se passa le pouce sur les lèvres pour retirer un peu de sucre maculant ces dernières.




Délicieuse. N'attends pas pour attaquer.

Une gorgée de café et une nouvelle bouchée plus tard, le jeune homme se rendit compte qu'il n'avait pas encore répondu à son interlocutrice mais était ravi qu'ils se trouvent dans le même bahut et peut-être même... Esquissant un sourire du style d'une personne dans la confidence d'un secret qu'elle s'apprête à dévoiler à quelqu'un d'autre, le châtain prit la parole avec une voix presque amusée... Non, en réalité, il l'était.

Eh bien oui, je suis élève de Kobe en cinquième année mais je ne connais pas grand-monde encore... Car à peine arrivé en fin de soirée, je n'ai pas eu le temps de défaire mes bagages que je me suis endormi sans même faire connaissance avec mes camarades de chambre...

Et si tu es bien celle que je crois, mademoiselle Laélie Nath, alors non seulement on risque de se croiser dans les couloirs mais en prime...

Nous partagerons la même chambre cette année.


Il ne restait maintenant plus qu'à savoir si c'était bien ladite Laélie à laquelle il pensait et se sentait amusé par ce genre de situations cocasses. Rencontre fortuite et il se pourrait qu'il soit tombé sur l'une de ses colocataires, chose qui amusait beaucoup le jeune homme. Si ce n'était pas ironique comme situation !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Jeu 21 Fév 2008 - 11:56

Soshiro ne lui a pas à lui dire deux fois! Laélie prend sa cuillère et coupe délicatement un bon morceau de la tarte aux pommes. A peine qu'elle le goûte, elle ferme ses yeux et savoure avec un intense délice. Laélie ouvre enfin ses yeux et un très grand sourire s'affiche sur son visage. Elle est bien content d'être tombée sur Soshiro. La voici dans un café agréable à manger une délicieuse tarte aux pommes au lieu de finir enrhumée dans son lit en se maudissant d'être sortie sous la pluie. En pensant à sa chambre, Laélie se demande si elle a bien rangée sa guitare. Ne sachant pas avec qui elle la partage, elle préfère la cacher pour pas qu'on s'amuse avec sans sa permission. Elle replonge sa cuillère dans la part de tarte en oubliant presque sa question si Soshiro ne lui avait pas répondu.
Laélie écoute tout en dégustant et faillit d'avaler de travers lorsqu'elle entend qu'ils sont dans la même chambre.
Elle se met à tousser bruyament faisant tourner de nouveaux les regards vers eux et but une bonne gorgée de thé. Se sentant un peu mieux, Laélie regarde avec de grands yeux Soshiro...


"On est dans la même chambre? C'est vrai? Non, tu plaisantes?"

Puis de nouveaux, ce grand sourire appraît sur son visage et Laélie attrape les mains de Soshiro en se levant un peu de son siège

"C'est géniale!!! Je ne peux pas rêver mieux comme compagnon de chambre. On est sûr de bien s'entendre et..."

Laélie réfléchit un peu et se demande si elle n'a pas laissé un peu trop de ses affaires trainées un peu n'importe où. A vrai dire, elle doit carrement faire le ménage de son côté de la chambre. Laélie se mordille les lèvres et se dit qu'elle n'a pas très envie de faire mauvaise impression à Soshiro. Elle s'asseoit doucement. Et passant son doigt sur le bord de sa tasse de thé, elle lui demande

"Dis-moi Soshiro, tu as l'attention de retourner assez tôt à l'école? Tu sais... Le temps de faire... Un peu de ménage..."

Du Laélie tout crachée!! C'est vrai qu'elle a tendance à être un peu "bodélique" mais... Quand elle sait qu'il faut ranger, ça devient une petite fée du logis.
Laélie sourit un peu génée et finit de manger son dernier morceau de tarte aux pommes.
Tout de même, c'est une sacrée coïncidence de rencontre son compagnon de chambre dehors, sous une grosse averse de pluie, et totalement trempée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  Jeu 21 Fév 2008 - 15:09

Sourire amical aux lèvres après avoir annoncé d'un coup qu'ils étaient colocataires, Soshiro s'attendait à une réaction plus modérée que celle que la jeune fille lui offrit mais il ne s'en formalisa pas. Au contraire, la voir réagir de cette manière ne le fit que sourire davantage tant il se disait que cette colocation risquait d'être pleine de surprise et surtout d'énergie. Cette jeune personne était véritablement prompte à bondir à la moindre chose... Lorsqu'elle lui posa des questions comme s'il plaisantait, il fit un signe de tête négatif suivit par un sourire made in "suuuupeeeer" qui se dessina sur le visage de la demoiselle avant qu'elle ne prenne ses mains. Ce qu'il y avait de bien avec ce genre de personne c'était qu'elles étaient du genre à afficher ce qu'elles ressentaient sans avoir l'air d'y faire attention. Emettant un léger rire sans entrouvrir les lèvres, il l'écouta déclamer qu'elle serait apparemment contente de l'avoir comme colocataire. Soshiro était ravi de la tournure des événements, rencontrant par hasard une camarade, colocataire et quelqu'un de sympathique visiblement. D'un coup, Laélie cessa de parler et prit comme un air gêné, comme venant de repenser à quelque chose de pas très malin. Ah ? Reprenant place sur le siège, son énergie ayant quelque peu diminué d'intensité, la demoiselle s'adressa de nouveau à lui pour lui parler de rentrer, en vue de faire du rangement. C'était donc cela qui la gênait ? Les affaires en désordre traînant ça et là ? Portant sa main gauche à son menton, le garçon posa ce dernier dessus et s'effleura les lèvres de l'index derrière lequel se trouvait un petit sourire. Il n'y avait pas véritablement pensé avant mais c'était vrai que la colocation pouvait avoir des avantages comme pas mal d'inconvénients. De son côté, il n'y avait guère que les cadeaux de ses grandes soeurs qui pouvaient le gêner quelque peu mais en dehors de cela, côtoyer des filles ne l'ennuyait guère plus, se sachant incapable de tenter la moindre chose qui pourrait les blesser.

Attrapant doucement son café, Soshiro but les dernières gorgées rapidement tandis que Laélie finissait sa tarte. S'il voulait se montrer bon colocataire, autant la rassurer. Etant quelqu'un de positif, serviable et sympathique par nature, il souhaitait rassurer son interlocutrice sur une ou deux choses.




Prends le temps de ne pas t'étouffer d'abord.

Ensuite, si cela peut te rassurer, j'ai vécu avec des soeurs bordéliques au possible. C'était moi qui faisait le ménage, la cuisine et la lessive pour tout le monde. Je ne risque pas de faire un scandale pour cela.

Tu n'as pas à te sentir gênée parce que je suis un garçon... Mais si tu ne te sentiras mieux qu'après avoir rangé, on part quand tu veux.


A la fin de sa réplique, le lycéen sourit avec gentillesse et une sorte de tendresse qu'il avait envers quasiment toutes les personnes qu'il fréquentait. Autant faire savoir à la jeune fille qu'il n'avait rien d'une certaine personne de comptoir, même si les raison de cette dernière étaient compréhensibles. A ce sujet, la jeune fille ne lui avait rien demandé, lui faisant oublier même que c'était par cette discussion qu'ils avaient été nourris en retour. Prenant son vêtement anti-pluie et son décrochant son parapluie de sa sacoche, il était prêt à suivre la jeune fille si elle bondissait sous la pluie toujours aussi drue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)  

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre sous la pluie (PV Soshiro)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: