Partagez | 
 

 ♣ Une envie de se confier ♣

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) ♣ Une envie de se confier ♣  Lun 15 Oct 2012 - 23:29

Une p'tite confidence au coin de la cour avec Tomoko Hayashi

J'écris à la première personne pour ce rp, si jamais ça ne va pas, n'hésite pas à me le dire via mp.
Un cours ennuyant où je m'amusais à faire tourner mon stylo entre mes doigts. Cette discipline avait un nom je crois, le pen-spinning ou un truc dans le genre mais je n'en avais rien à faire. Néanmoins c'était un passe-temps très appréciable lorsqu'on s'ennuyait en cours et puis à force de le faire tourner, de faire joujou avec, s'en était devenu une sorte de toc ! Je le faisais sans même m'en rendre compte et parfois, le professeur en était agacé. Certaines filles de ma classe n'arrêtaient de me jeter des coups d'oeils plutôt indiscrets et s'en étaient gênant mais à force, je commençais presque à m'y faire. Depuis la dernière fois avec cette jeune demoiselle du nom d'Alice, ces groupies n'arrêtaient pas de s'agglutiner mais bon, à croire qu'elles s'imaginaient des choses. Un cours de mathématique, bwarf, j'aurais tant préférer du français ou de la philosophie, c'était tellement mieux que ces "sciences" dont personnes ne s'en sert une fois sortis du cycle scolaire. Bref, légèrement avachi sur ma table en lisant les quelques problèmes incompréhensibles, je jetais quelque coup d'oeil à ma montre. Dix secondes, plus que dix secondes ! Plus que cinq, plus que deux, la sonnerie retentissait alors ! Enfin, sans plus plus attendre, je rangeais mes affaires et fila comme l'éclair en dehors de cette salle de cours scientifique. C'était la pause de vingts minutes, et en prenant la direction de la cour, je sortis mon paquet de cigarettes.

Poussant la porte avec rigueur, je vis que quelques élèves étaient déjà sortis, rapide dis donc alors que j'avais pensé faire plus vite que les autres. Ma foi, certains étaient sans doute comme moi, allergique aux cours de maths ! Ainsi, je jetais un regard circulaire sur cette cour ma foi bien fournies. Quelques bancs bien éparses, quelques "blocs" de fleurs meurtries par le temps rude, un paysage automnale comme je l'ai aimais tant. Je remarquais alors un mur un peu plus à l'écart des autres, sans vraiment vouloir me faire repérer par les groupies de tout à l'heure, j'y avançais d'un pas de félin. Cigarette entre les doigts, je l'apportais à mes lèvres et l'allumais en un rien de temps. Ah la douce fumée que j'inhale, toxique soit-elle, me permet de me décompresser de ces cours et de leurs aléas scolaires. Relevant la tête vers le ciel, je repensais à tout ce qu'il s'était passer depuis mon arrivée et avant.

La mort de père, c'était un fardeau conséquent mais continuer son roman, son oeuvre, ma promesse que je lui avais fait. J'aurais tellement besoin d'une personne à qui je pourrais conter mes problèmes, oui, cela soulagerais ma conscience. Oui, n'importe qui aurait besoin de quelqu'un avec qui parler de ses secrets les plus intimes et cette personne, je ne l'avais jamais vraiment trouver. Mon obstination et mon envie de ressembler à mon père m'avait éloigner des autres. Je n'étais concentré que par la littérature et l'écriture, c'était tout ce qu'il m'importait au monde. Mais maintenant, j'en avais marre...

Soudain, au loin, j'aperçus le groupe de groupies de la dernière fois, oui celle qui n'avaient pas arrêter de me regarder pendant la "pause commune". Fissa, je rabattais la capuche de ma veste afin de cacher mon visage ou du moins le gros de ma chevelure dorée. Seules quelques mèches dorées se balançaient au gré du doux vent qui soufflait. Je tirais une bouffée puis l'expira en me calmant, voyant ces "nanas" passer à proximité.

- Faites qu'elles ne me voient pas, faites qu'elles ne me voient pas, faites !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ♣ Une envie de se confier ♣  Mar 16 Oct 2012 - 20:53

Contrairement a plusieurs personne, Tomoko ne pouvait pas dire qu'elle avait bien dormit. C'était assez ennuyeux de passer toute une nuit a regarder les autres dormirent tranquillement. Oh, c'est vrai elle avait eu le temps de faire plein de choses, comme par exemple ; faire son sac pour le lendemains, vérifier qu'elle n'a rien oublier pour ne pas se prendre un avertissement. Elle avait aussi eu le temps de prendre une douche comme chaque matin en faite. Elle laissait ses cheveux séchée naturellement tout simplement car le sèche-cheveux réveillerais tout le monde, après avoir attendu dix ou vingt minutes en pyjama elle décidais d'ouvrir son armoire puis fouilla un petit partout en mettant presque tout à coter. Elle soupira et puis mit se qui passait sous sa main. Elle avait décider de mettre un pull a moitié violet bien claire et un gilet qui tien bien chaud et une sorte de truc tout bizarre qui ressemble a une écharpe que lui
avait offert sa tante juste avant qu'elle arrive a Kobe High School, car sa tante était vraiment gentille sa tante. Elle mit aussi une short de short noir qui allait bien avec ses collant noir et gris. Oh elle avait mit d'autre trucs, mais ce n'était pas des détails a apporter.. Elle avait mit aussi des petites botines noires, comme ça, cela ferra un bas tout en noir et un haut, semi-blanc-violet.

Dès le matin, c'est toujours la même chose, il y a les cours. Et oui, c'est pas ce qu'elle aimait le plus au monde, mais au moins en fin Novembre sa tenait vraiment très chaud d'être dans une salle, un peu plus chaud qu'être dehors. Le pire c'est de faire du sport, dehors et dès le matin. Mais heureusement, aujourd'hui il n'y avait pas sport, mais cela ne voulait pas dire qu'elle voulait participer activement a un cours. Elle ne lèverais jamais la main comme ça, elle aurait trop peur de faire une faute, que les autres se retourne et puis à la fin qu'on se moque d'elle. Du coup elle étais aussi silencieuse, et elle espérais ne jamais se faire interroger. En plus, elle étais obliger de suivre en cours, la peur d'un avertissement, qu'on appelle sa tante, et puis.. elle n'avait rien a faire pendant tout ce temps. Certains joue avec leur portable, elle, elle la casser dès son arriver ici. Qu'elle idée de se pencher pour rien, pour combler le tout, elle n'avait pas assez de sous pour se payer un nouveau portable, au fond, elle n'avait même pas envie d'en racheter un. Même si c'était pour rester en contact avec sa tante, sa seule famille..

A force de penser, le temps avait passer drôlement vite en cours. Elle n'avait pas tout suivi, mais elle a quand même eu le temps de copier deux ou trois trucs. Bon d'accord, les mathématiques et la philosophie c'est pas très très bien, mais elle se forçais a suivre ses deux seuls cours qui lui restait. Une chance que l'après-midi tout se qui ne sont pas en préparation littéraire ou scientifique n'avait pas cours. L'envie de regarder a travers la fenêtre lui montais souvent a la tête, mais sachant qu'elle avait des difficultés pour les maths elle préférais suivre. Pourquoi la dyscalculie étais tomber sur elle ? Elle pouvait pas tomber sur une personne a coter ? Non, c'était rien que sur elle ! Comme ça, c'est elle qui est embêter à se trouer la tête, se crée un nouveau dossier réserver pour les maths dans son petit cerveau. Elle cligna une fois des cils puis secoua légèrement la tête. Elle étais tellement dans la lune que elle n'avait pas remarquer que tout le monde étais partie. La sonnerie avait déjà retenti, seul elle et le professeur étais en salle, elle se demandais si il allait l’engueuler. Lui poser des questions et tout le tralala mais non, il rangeais aussi ses affaires. En deux temps trois mouvement toute les affaires de Tomoko étais dans son sac, et tant pis si il étais mal mit.

Elle fasait une grande marche rapide, elle ne souhaitais pas courir, déjà c'était interdit, et puis elle la déjà fait une fois, sa a mal tournée, ahem.. Elle s'approcha de son casier et mit d'un coup tout dedans, sans faire attention si elle pouvait casser sa règle. Oh et puis, tant pis, elle en avait trois de règles. Elle ne pouvait rien casser d'autre de tout façon, elle n'avait pas de lunette, et puis depuis quelque temps, les adolescents presque majeur ne mette que des lentilles. Elle tourna la tête puis vis une horloge, il était déjà midi et demi, si elle comptais bien, elle ne lui restais plus que trente minutes avant que les 'morfales' vienne manger. Appart si ils avaient décider de venir manger en tout premier, ce qui paraissait un tout petit plus logique. Du coup, elle eu un léger coter flemmard, elle ne voulait pas manger comme les autres, et surtout pas avec les autres. Non pas qu'elle n'aimait pas les autres, c'est faux. Mais elle ne savait pas trop pourquoi, aujourd'hui elle voulait passer inaperçue. Elle alla donc en direction de sa chambre pour voir se qu'elle avait soigneusement cacher. Bon ce n'était pas une surprise, vu qu'elle étais très gourmande, ce ne pouvait être que des friandises en tout genre.

Elle monta toute les marches d'escaliers, cela lui fasait le sport du jour. En admettant qu'elle ne croise pas ' son amie rousse', qui elle en étais sûre lui ferrait faire du sport. Elle arriva alors devant la chambre vingt-cinq, oui sa belle petite chambre.. Enfin elle n'était pas-ci belle que ça, vu qu'elle n'avait pas personnalisé son coter. Elle enfourcha la poignet puis traversa la salle a une vitesse de l'éclair. Elle se pencha légèrement pour prendre sa valise qui étais en dessous de son lit, dedans elle pouvait y caser un peu tout. Elle pris un petit paquet de pocky. Cela fasait longtemps qu'elle n'en as manger, pourtant elle en étais sûre, elle ne les avait acheter que hier ou avant-hier. Elle remit sa valise sous son lit la boîte de pocky toujours en main. Elle descendit les marches en fessant attention de ne pas tomber, cela fasait au moins trois jours qu'elle n'était pas tomber des escaliers, elle n'allait tout de même pas recommencer a tomber partout et se faire mal que dix secondes.. Elle arriva dans le hall puis regarda un peu partout pendant au moins une minute. Elle avait en faite passer plus de trente minutes a monter les escaliers, prendre son paquet et faire tout le reste. Elle ne s'était pas rendu compte.

Elle se concentra pendant deux secondes puis se dirigea vers la sortie. Elle n'allait pas très loin, elle voulait juste allez dans la cour, histoire de ne pas rester planter comme une cruche au milieu du hall. Elle regarda de nouveau partout une fois dehors, puis remarqua quelqu'un qui semblait avoir le même gilet a capuche que Saru, mais oui ! Peut-être que c'était lui après tout, cela fasait si longtemps qu'il ne c'était pas vu. Elle se dirigea donc vers lui, pas en courant cela ferrait trop bête. Elle arriva dérriere lui puis regarda un petit peu, elle ne savait pas qu'il fumais. Peut-être qu'il ne l'avait pas dit... Tant pis elle esquissa un sourire puis tira la capuche en arrière pour faire en sorte qu'on voit son visage. Elle remarqua aussi une petite mèche blonde, mais Saru étais tout sauf blond ! Oh mon dieu ! Elle c'était tromper de personne. Elle perdu petit a petit son sourire, la réaction de l’adolescent qui étais en face n'allait pas être très belle a voir. Tomoko avait surtout peur de se faire engueuler.. Elle chercha donc une manière de s’excuser sans faire trop froide.

« Pa..pardon.. je croyait que tu..enfin vous etiez un de mes amis.. vous avez le même gilet..»

Elle baissa la tête tellement désespérée, ses begaillement revenait, c'était a coup sûre le fait qu'elle ne savait pas quoi faire dans cette situation, elle qui voulait ce faire tout petit pouvait se taper la honte en même pas deux minutes... En plus de ça, ses cheveux était devenu a moitié rouge. C'était vraiment déprimant, elle allait se faire remarquer de partout, et puis maintenant elle ne pouvait pas faire demi-tour, c'était trop bête. Elle attendais donc que l'homme en face l’engueule comme une autre personne l’aurait fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ♣ Une envie de se confier ♣  Mer 17 Oct 2012 - 17:07

Qu'est-ce que tu fais !? Tomoko Hayashi


La fumée s'échappait du coté droit, longeant avec lâcheté le mur de la cour. Je n'avais toujours pas oser jeter un coup d'oeil pour voir si ces groupies m'avaient repérer et étrangement, je n'arrivais pas à décrocher les yeux du ciel et des ses nuages cotonneux. Ils naviguaient dans les cieux divins avec une telle légèreté que j'en étais presque jaloux, aucun soucis, aucun problèmes, aucune frustrations. Après tout, l'homme avait toujours rêver de pouvoir voler n'est-ce pas ? Et bien, je ressentais la même chose en m'imaginant combien cela devait génial de pouvoir accompagner les volatiles dans leurs migrations. Icare s'était brûlé les ailes en voulant réaliser ce rêve impossible, est-ce que terminer mon roman allait subir la même destinée ? Je ne savais pas et j'en étais quelque peu déprimé. Et cette tristesse ancrée au fond de mon coeur, la mort de mon père n'avait toujours pas été dissipée, j'aurais voulu le revoir, lui parler, lui demande encore des conseils pour améliorer mes écrits. Oui, je me souviens encore de mon "jeune" âge où j'essayais d'écrire de brèves nouvelles. Mon père s'amusait à les lire et à corriger les quelques fautes qui traînaient. C'était la belle époque !

La cigarette atteignait finalement le bout de sa courte utilisation mais soudain ! Oui très soudainement en plus ! Quelqu'un me tirât la capuche en arrière, dévoilant mon visage ! Bon sang ! C'était ces nanas ? Je me retournais alors vite fait et vite une toute autre demoiselle que celles de d'habitude, j'en étais un peu surpris. Que me voulait-elle donc ? Je la décrivis rapidement du regard, taille moyenne, plus petite que moi, le teint un peu pâlot, et une chevelure tendant vers un rouge que je n'avais pas l'habitude de voir ! Son sourire disparût peu à peu et elle baissât la tête, remarquant qu'elle avait fait une bourde.

« Pa..pardon.. je croyait que tu..enfin vous etiez un de mes amis.. vous avez le même gilet..»

Ah ? Elle m'avait pris pour son ami ? Sérieusement ? Ou c'était une excuse pour venir me voir ? Quoique, vu son air, je ne pouvais que la croire néanmoins, peut-être qu'il faudrait que je renouvelle ma garde-robe, si je me fais avoir comme ça dis donc ! A son comportement, je me mis à sourire, jetant ma cigarette d'une simple pichenette. Puis je m'approchais un peu plus d'elle, posant ma main sur son épaule, esquissant un simple sourire :

- Hey, ne t'inquiète pas, ça peut arriver ! Il ne faut pas paniquer comme ça dis donc, tu te met même à bégayer dis donc, est-ce donc si embarrassant que cela ? D'ailleurs, ne te trompe pas, je m'appelle Makoto Djeweel Genki ! Tu perds toujours aussi rapidement tes moyens ?

Mais soudain, je vis le groupe de l'autre jour s'approcher rapidement de moi et cette fille. Je ne pus réprimer un soupçon d'inquiétude en entendant leurs voix hystériques crier mon nom. C'était mal tombé pour le coup ! Alors je remis rapidement ma capuche, tentant de cacher mon visage une nouvelle fois même si je ne pensais pas que ça allait marcher et murmurait à l'oreille de la jeune fille.

- S'il te plait, tu pourrais m'aider !? Tu vois ce groupe de jeunes filles qui approchent ? Elles n'arrêtent de me harceler tu pourrais faire quelque chose contre ça ? Je t'en prie, aide moi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ♣ Une envie de se confier ♣  Mer 17 Oct 2012 - 19:37

C'était pas la première fois que quelqu'un lui demandais de l'aider, et souvent sa tournais n'importe comment. Les gens n'étaient pas sympathique avec Tomoko, a chaque fois elle entendais des petits rires, du coup elle s'arrêter mais elle ne se décourageais pas pour autant. Elle leva un tout petit peu la tête, juste pour voir a qui elle s'adressait. Et puis, l'aider dans ce genre de truc étais un petit peu impossible, déjà qu'elle begailait quand elle étais 'intimider' alors quand il s'agit de régler une histoire c'est pire. Et puis ques qu'elle pouvait bien leurs dire a ce groupe ? Elle ne connaissait pas l'homme d'en face mais les autres pouvait la considérer comme sa petite amie a le défendre. En faite rien que d'y pensait la dégouttais un peu. Elle ne voyait pas non plus pourquoi il avait remit sa capuche étant donner que le groupe a coter l'avait déjà remarquer, et puis c'est pas une capuche qui allait tout changer. C'est un des premiers garçon que Tomoko voit refuser de voir des filles qui étais par ailleurs plus jolie que Tomoko. Contrairement a toute ses filles, Tomoko ne se maquillais pas, sa lui allait pas trop trop. Enfin si elle se maquillais mais que pour les sortes de 'soirées' et encore, elle ne mettais que du far a paupière ultra léger. Bref !

Elle se pencha un peu sur le coter pour voir si les filles c'était un peu rapprocher depuis. Elles avaient déjà fait un bon mètre, ce qui faisait que Tomoko commençais a paniquer un peu plus, elle avait une sorte de détermination qui faisait un peu peur faut avouer. Elle espérait qu'elle allait frapper ni abuser de l’adolescent, enfin part-là, elle sous-entend qu'elle allait l'embrasser et tout sans relache. Ahem.. elle se fassait trop de films même si elle n'en regardais pas, surtout avec le peu de temps qu'elle a passer devant la télé, elle fixa de nouveau les filles. Elle ne pouvait rien leur faire, ni rien dire, elle inspira deux secondes, son cerveau lui disait de partir comme elle est venu, en marche vite. Elle ne voulait pas dire a l'homme d'en face qu'elle étais désoler encore une fois, qu'elle ne pouvait rien faire. Et de toute façon, ça ferrait beaucoup trop de désoler en quelques minutes, bientôt elle aurait utiliser toute ses cartouches de 'pardon'. Elle ferma les yeux deux secondes, pour se changer un peu les idées. Elle se souvenait que l'homme avait dit un prénom, c'était peut-être le sien.

Elle ne savait pas si elle devait faire de même. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle trouvais le prénom de Makoto très long elle ne sais pas si elle allait retenir tout d'un coup. Elle avait déjà oublier se qui se situais entre Makoto et Genki, elle savait juste que sa commençais par 'Dje'. Elle cligna des yeux, elle, elle ne savait pas si elle avait un deuxième prénom, mais cela l'étonnerais beaucoup. Elle remit sa tête droite et le regard un peu près en face. En faite, elle se sentais un petit peu plus petite à coter de Makoto, il faisait cinq bon centimètre de plus. Elle rebaissa la tête d'un seul coup pour regarder son paquet de pocky, c'est a ce qu'elle pensait le plus pour ne pas recommencer avec des idées bizarres. Elle en pris un et commença a le croquer a toute petit peu. Elle machouilla la bouche fermer, pour ne pas passer pour une grosse dégueulasse. Enfin, elle mâche tout le temps la bouche fermer, sa paraît plus logique et puis depuis qu'elle étais petite, elle étais polie. Elle secoua la tête puis se déplaça d'un pas pour voir la tête des filles. Y'en avait une blonde, une brune et d'autres qu'elle n'avait pas envie de voir, en tout cas, elle en étais sûre, la blonde c'était fait une teinture, c'est rare de voir des japonais blond naturellement. En venant ici, son but n'était pas de ce faire des ennemis. Elle tourna la tête en direction de

«Moi.. c'est eum.. Tomoko Hayashi, sa m'arrive souvent je croit, je m'en rend pas souvent compte.»

C'était un peu un changement de pensées direct. Une fois, elle pense a les filles en face, une autre a rien ou plutôt n'importe quoi, et enfin elle réussi a penser a son prénom. Tout se qu'elle savait, c'est qu'elle ne connaissait pas, et qu'elle ne l'avait jamais vu. Il devait être arriver y'a pas longtemps, elle aurait pût le remarquer avec le temps qu'elle reste assise sur un banc a regarder. Et la voilà de nouveau dans ses pensées. Elle secoua la tête puis remarqua qu'elle n'avait pas avancée dans ce qu'avait demander Makoto, il allait peut-être se poser des questions. Elle remarqua que les filles avançais toujours d'un mètre a chaque minutes, c'était un peu comme des robots programmer pour avancer a chaque minute. Puis un moment tout cela commençais a l'ennuyer, pourquoi elle ne venais pas directement au lieu de faire un air de 'fille qui a besoin de garçon pour remplir sa vie'. Bref ! Elle regarda un petit peu plus loin, il n'y avait personne et puis les filles ne pourrait pas vraiment les suivre jusqu'à là-bas. Il y avait une sorte de mur qui cachais un peu tout, par chance si elle allait là-bas y'avait personne derrière. Elle regarda une dernière fois les filles qui avait l'air occuper a regarder un truc et puis elle profita qu'elle ne regarda pas pour prendre le poignet de Makoto et l'entraîner derrière le mur. Pourquoi elle ne l'avait pas pris par la main ? Car, elle ne savait pas si elle allait tirer fort ou non, et peut-être que dans la précipitation elle aurait lâcher la main. Elle lâcha un petit soupire, elle étais assez contente qu'elle avait fait ce qu'elle voulait, c'est a dire marcher vite.

«Voilà, ici il n'y as personne pour t'embêter. Et vu que les autres filles avaient l'air de s'occuper de leurs ongles, elles ne pourront pas te retrouver.»

Elle lâcha le poignet de Makoto, elle n'avait pas fait attention si elle lui avait fait mal ou non, du coup sa la stressait un petit peu. Enfin un homme sa devrait pas avoir mal pour ça si ? Elle esquissa un petit sourire. Elle ne savait pas pourquoi elle souriais mais tant pis. Elle regarda son poignet en s'apercevant qu'elle lui restait un petit élastique, elle en profita donc pour se faire un jolie chignon tout haut. Elle avait fait bien attention a ne pas ranger sa belle frange. Ses cheveux étaient devenu presque complètement rouge. Cette fois-ci, ce ne lui faisait plus rien, au fond, maintenant que c'était fait, elle ne pouvait pas retourner en arrière. Elle regarda un petit peu son paquet de pocky puis le tenda a Makoto, peut-être que lui aussi en voulait, après tout, elle en connaissait des gourmands ici. Tellement, qu'elle étais presque contente d'être elle même très gourmande et d'avoir presque tout le temps des friandises sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ♣ Une envie de se confier ♣  Jeu 18 Oct 2012 - 14:43

Merci Tomoko Hayashi, j'avais une petite faim !


«Moi.. c'est eum.. Tomoko Hayashi, ça m'arrive souvent je crois, je m'en rend pas souvent compte.»

Hum, alors c'était comme ça qu'elle se nommait ? Fallait pas que j'oublie de le noter au coin de ma petite cervelle de littéraire. J'avais une bonne mémoire visuelle mais aux niveaux des noms, j'avais toujours du mal à les retenir. Mais là, ce n'était pas ce qui me préoccupait le plus ! C'était plutôt les groupies qui avançait, telle une marche aryenne, vers moi et Tomoko. Il fallait faire vite mais comme j'en étais découragé, j'en avais demandé de l'aide à cette jeune demoiselle toute fraîchement rencontré. Allait-elle réussir à me sauver des griffes impromptues des groupies !? La suite au prochaine épisode ! Non, je rigole, désolé pour ma petite parenthèse pas si comique que ça finalement. Je fis finalement emporter ou attraper, tout dépend ce que vous pourriez imaginer, par Tomoko qui m'emmenait dans un coin sombre ! Non, juste un mur qui dévoilait une partie que peu d'élèves semblaient connaitre. A part quelques fumeurs de joints inopinés peut-être. Elle m'avait saisie rapidement le poignet pour m'emmener ici et je lui trouvais une certaine force que peu de filles pouvaient faire preuves. Une brute caché sous l'apparence du jeune vierge demoiselle ? Hum, cela pourrait effrayer plus d'un dis donc ! Néanmoins, arrivés à destinations, elle le lâchât tout gentiment, sans vraiment faire mal mais bon, ce n'était pas le but de la manoeuvre !

Par la suite, je remettais correctement ma manche de veste tandis qu'elle se noua les cheveux en un chignon tout à fait élégant, et ça me rappelait une autre fille que j'avais rencontré dans la "Salle Commune". Alice ! C'est tout ce que j'avais retenu, pour le nom, peut-être un plus tardivement si vous voulez savoir. J'enlevais une nouvelle fois ma capuche en observant préalablement au loin pour voir si ces filles avaient lâchées l'affaire et cela semblait être le cas, privilégiant une manucure plutôt qu'à me courser. Puis, mon regard se dirigeât vers une boite que sortît Tomoko, des gâteaux ! En fait, c'était une sorte d’ersatz ou de génériques des fameux Mikados ! Ils appelaient ça des "Pockys" et Tomoko m'en tendit la boite :

- Je ne peux pas refuser cette si délicieuse offre dis donc ! Fait gaffe je suis gourmand de nature !

Sans aucun scrupules, je lui pris la boite et comme elle me l'avait proposée, je pris la moitié du paquet que j'enfournais directement dans ma bouche. Le croquant, le chocolat, hum, quel délice et c'était un bon moyen de décompresser. Oui, le chocolat était un bon antidépresseur et j'en avais besoin ! Le coup de blues que je ressentais était malgré tout encore là. Le chocolat est riche en antioxydant et polyphénols, propice à développer l'hormone du bonheur, en d'autres termes, ceux qui prennent du chocolat se sentait généralement "heureux". Alors, je la remerciais gentiment et poliment de ce "cadeau" gourmand, suivit de ceci :

- Dis voir, tu es ici depuis longtemps ? Ce lycée est chouette au niveau du personnel ? Non vu que je suis nouveau ! En prépa-littéraire, fait gaffe, je gère en écriture si je peux me permettre et..je dois accomplir le voeux de mon père défunt aussi..


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ♣ Une envie de se confier ♣  Jeu 18 Oct 2012 - 23:36

Mon dieu, c'était la première fois qu'elle voyait quelqu'un manger autant de pocky et aussi vite. Normalement les gens prennent leurs temps avant de manger se que ce soit. Elle secoua la tête puis remit sont paquet tout près d'elle, elle avait peur de s'en faire piquer encore plus. Certes, c'est elle qui lui avait proposer mais bon, c'était toujours elle qui payait. Elle l'avait vu regarder en direction des filles. Si il voulait vraiment les voirs, pourquoi il n'y allait pas tout franchement ? Elle se demander quelle filles entre les trois pouvaient bien lui plaire. C'était peut-être la brune, toute les filles ou presque savent que les garçons sont attirés par des brunes, Tomoko ne savait pas vraiment pourquoi les brunes attirait vraiment mais elle en étais pas sûre aussi.. Après tout, elle lit sa sur des affiches placarder au mur et autres livres qu'elle trouve un peu n'importe où. En y repensant, Tomoko aussi avait les cheveux brins, d'un coup l'idée que les gens puissent aimer plus les brunes la terrifiais. Elle finassa son petit pocky en main puis cligna trois fois des yeux, l'idée que tout disparaîtrait lui avait traverser l'esprit. Elle ne savait pas pourquoi elle venais de penser que ça marcherais. Peut-être qu'elle étais folle qu'il fallait qu'elle aille dans un hôpital. Elle secoua la tête puis repris un pocky.

« Tu aimais bien qu'elle fille dans le tas ?»

Oui bonjour les questions indiscrète surtout qu'il en avait poser des questions par milliers juste avant. Elle réfléchit juste deux secondes, elle avait eu un léger trou de mémoire sur le sujet ' tu est d'ici depuis quand ?'. Mais en faite elle étais là depuis pas très très longtemps, donc elle ne connaissait pas le personnel et puis elle avait pas envie de les connaître. D'ailleurs moins tu les connaît mieux tu te portes. Enfin, sa c'est surtout pour les cpe/surveillant, a vrai dire elle avait déjà eu affaire a eux. Elle soupira puis croqua son petit bout de pocky. Elle se concentra pour se remémorer les mots qu'il avait sorti. Oh.. son père étais décédé.. comme celui de Tomoko. Elle n'essayais de ne pas montrer sa tristesse a travers une expression assez triste de visage. Elle, elle n'avait pas que perdu son père, elle avait aussi perdu sa mère, et puis elle n'avait aucune autre famille, sauf sa tante qui est maintenant loin d'elle. Elle soupira en avalant la petite bouché. Elle regarda autour d'elle, quelque chose devait la rendre plus heureuse que ce qu'elle était a ce moment même. Elle n'aimait pas être triste, enfin elle ne pense pas que quelqu'un aime être triste, sinon sa deviendrais tout bizarre, seuls les personnes qui sont sadique aime voir les gens triste, ou aime être triste. Enfin elle n'en savait pas plus, elle n'était pas sadique elle même.

«Je suis là depuis Octobre... Tu veut accomplir quoi au juste si c'est pas trop indiscret ? »

Quesque un garçon qui est très fort en orthographe pouvait bien faire. Elle leva la tête légèrement en l'air, juste pour apercevoir les nuages, d'accord, prédire le métier des gens se faisait avec de l'eau et de la cire, mais on sais jamais, peut-être que un signe surgira de nul part et puis donnera un indice sur le vœu de Makoto. Elle regarda un ou deux nuages bercée par le vent, sauf qu'elle ne remarqua rien, en faite elle avait l'air de passer pour une débile plus qu'autre chose. Elle mit son pocky en bouche puis redescendit sur terre, elle remit sa tête droite, elle eu deux seconde le tourni, elle ne savait pas vraiment pourquoi. Elle inspira un bon coup puis remarqua qu'il y avait un banc juste contre le mur, c'était plutôt pas mal pour une personne comme Tomoko qui n'avait pas spécialement envie d'être debout. Elle se précipita donc en face du banc, vérifia si il est en bonne état, enfin, plutôt si il y avait pas de saleté dessus, non il n'y avait vraiment rien dessus, on aurait même dit qu'il venait d'être laver c'était plutôt bizarre, on aurait dit qu'il brillait tellement le bois étais marron claire. Bref passons la description du banc, elle s’assit dessus, et s’adossa assez correctement. Elle croqua le dernier bout de son deuxième pocky, quesque c'était bon cette 'chose' pour faire polie.

«Tu t'es fait des amis ici depuis que tu est arriver ? Même si tu es nouveau, on sait jamais»

Si Tomoko s'en souvenais bien, dès la première nuit ici elle c'était fait un ami. Et c'était avec Saru, l'homme avec qui elle avait confondu Makoto. Même si faut avouer qu'en y repensant, ils ne se ressemblaient pas tellement. D'ailleurs, leur caractère étais peut-être opposer, enfin elle ne connaissait pas Makoto. Sa ce trouve, lui aussi c'était un garçon 'fou-fou', ou soit un garçon qui est contre l'idée de s'amuser et qui préfère lire un livre au lieu d'aller dehors. En faite, elle s'en fichais un peu des personnalités des gens. Elle se mit dans une sorte de boule sur le banc. C'est a dire qu'elle replia ses jambes pour qu'elle arrive contre son torax. Elle repris un petit bâton de chocolat puis le mit entre ses lèvres, elle n'avait aucune envie de le mâchouiller c'était juste pour s'occuper un petit peu et aussi pour avoir un truc dans la bouche. Elle, contrairement a la moitié des adolescents, elle ne fumais pas. Du coup elle s’amusait pas a faire semblant que le truc qu'elle a dans la bouche c'était une cigarette. Elle se remise a sourire, pour rien encore. C'était devenu une habitude de se dire qu'elle souriais pour rien en faite..

«Bha.. si tu est un littéraire.. tu lit quoi?»

Elle avait poser cette question sans perdre le pocky de la bouche. On pouvait considérez sa pour un exploit, c'était un peu comme si le bâtonnet étais attacher a ses dents. Elle avait surtout poser cette question dans l'espoir de briser le silence, elle lui avait poser beaucoup de question alors que elle seul, elle n'avait pas réussi a répondre a toute les questions qu'il lui avait poser. Donc, elle ne lui en voudrais pas si il ne répond pas tout de suite. Elle lança un regard en direction de Makoto puis recommença a regarder devant elle. Elle se souvenait de s'être assise sur un banc il n'y as pas si longtemps que ça. D'ailleurs c'était un des bancs de cette cour, la c'était un peu triste, mais elle n'avait pas ses écouteurs, du coup elle n'avait pas de musique et sa insinuais qu'elle allait s'ennuyer si il y avait un 'blanc'. Elle ne sais pas pourquoi, mais avec Makoto, elle se disait qu'il n'y allait pas avoir de silence insoutenable.
Revenir en haut Aller en bas
 
♣ Une envie de se confier ♣
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: