Partagez | 
 

 [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mar 1 Jan 2013 - 20:45

Je regarde le paysage si, si blanc. Vraiment magnifique jamais je ne pourrais me lasser de la regarder. Au loin je vois un oiseau plongé vers un arbre et s'accrocher à une branche il est si majestueux. Je lève les yeux vers le ciel bleu ou se promenait quelque petit nuage blanc. J'étais assez contente de moi, de m'être trouver ce petit coin de paradis. J'étais pas trop loin de l'hôtel et de la population, mais j'étais dans un endroit resté sauvage. Je me suis adossée au pied d'un grand sapin pour pouvoir être au calme loin de toute cette excitation. Je prends dans ma main une poignée de neige froide et la laisse fondre sur mes doigts.

Je souris et secoue la tête il est rare que je sois si silencieuse, je trouve toujours un moyen de parler. Mais là je suis seule personne à qui parler, Breena et Conor me manque vraiment, je me promets que dès que je retourne à la chambre je leur envoie un E-mail. Je n'ai pas répondu a leur dernier message la semaine dernière. Pas le courage. Si je continue comme ça je vais me mettre à pleurer, je pourrais, personne ne serait là pour me voir, mais franchement ça ne me servirait à rien.

Je me lève et regarde aux alentours, je vois un petit lapin blanc qui se fondrait presque dans la neige s'il restait immobile, là il trottait tranquillement comme s'il ne m'avait pas remarquée, de nouveau je souris. J'avais envie de lui parler, mais si je m'y mettais et que quelqu'un me voyait on me prendrait pour une folle et ce n'est pas vraiment ce que je désire. Je me mets à marcher tranquillement pour retourner vers l'hôtel quand j'entends un bruit. Je me retourne brusquement faisant fuir le lapin au passage. J'aurais dit un bruit de pas qui s'écrase dans la neige. Je suis en train de devenir parano, comme si quelqu'un m'avait suivie. Je délire complètement.

Je prends mon mp4 qui était dans ma poche met les boules quies à mes oreilles. Je choisit d'écouter She Wolf, comme ça je me mets à penser à autre chose que ce bruit de pas, surement imaginaire. Je me remet à marcher en sifflotant au rythme de ma musique. et quand arrive la fin de la musique j'entends un autre bruit de pas et la le flippe total je me fais des films dans ma tête. Et je murmure presque a moi-même:

- Il y a quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mer 2 Jan 2013 - 22:26

Le bus était enfin arrivé à destination, Tomoko avait passer tout le chemin a côté de cette fille aux magnifiques cheveux bruns, Rika. Au fond, elle ne trouvait pas ça désagréable de faire plus de six heures de route a coter d'une fille même si elle parlais beaucoup. Elle avait poser son sac de voyage dans la fameuse chambre où elle allait dormir, on lui avait attribuer la chambre numéro cinq à l'étage un, elle aurait préféré être a l'étage mais c'est pas elle qui faisait la direction et puis elle n'aimait pas se plaindre. Elle avait croiser la fille qui allait dormir dans la même chambre qu'elle mais elle n'avait pas envie de parler à ce moment là, du coup elle n'avait lâcher qu'un petit bonjour et un joli sourire. Elle ne savait pas vraiment quoi faire, et puis c'était pas vraiment marrant les temps libre, surtout si elle ne savait pas retrouver ses amis dans la foule. Pourtant, ils étaient tous grands, du coup elle pouvait facilement les retrouver, mais soit les gens lui cachais la vu, soit elle avait peur de confondre avec d'autre personne.

Elle allait peut-être pouvoir se balader dans la neige pour voir n peu comment étaient les alentours, elle avait tout le temps pour ça, et puis avant qu'ils dînent c'était dans assez longtemps. Ils n'étaient que en début d'après midi, et sérieusement elle n'allait pas s'ennuyer toute la journée. Elle décida donc de prendre un joli petit gilet noir avec de la fausse fourrure beige sur les bords et puis sur la capuche, des jolies collants rouge, une sorte de pull gris, une sorte de jupe grise et enfin un joli bonnet violet, elle avait aussi mit des chaussures semblable a des bottes mais avec des trucs personnalisé dessus, sa tante avait mit comme des bracelets autour, apparemment c'était ' a la mode ' et elle voulait à tout pris que Tomoko mette sa l'hiver. et puis elle partit pour sa petite visite, elle s'était laisser les cheveux détachés n'aimant pas trop les attacher, que dans les rares occasions. Elle regarda bien autour d'elle avant de partir dans de quelconque endroit puis s'en alla. Elle partie dans un endroit là où personne ne pouvait aller, enfin, personne n'était là, sauf une personne ; blonde. C'était tout ce qu'elle savait sur elle, et elle ne voulait pas vraiment en savoir plus. Pourtant, en la regardant, elle n'avait pas l'air une personne tellement adulte. Pour Tomoko, cette personne était encore une adolescente. La pauvre, elle avait l'air tellement perdue. Enfin, Tomoko n'avait pas vraiment envie d'avoir pitié pour quelqu'un, elle voulait être toute seule, mais elle avait choisie le mauvais endroit et le mauvais moment. Elle entendue un petit murmure, et elle compris parfaitement ce qu'elle avait dit.

«Non, il n'y a personne. »

Elle n'était pas sûre que la fille allait l'entendre puisque la moitié des adolescents aiment avoir des écouteurs dans leurs oreilles pour n'entendre personne, mais elle pouvait toujours espéré. Cela serrait rigolo si la fille devenait parano et commença a paniquer vraiment partout, enfin, c'était un délire comme un autre. Elle inspira doucement pour que personne ne l'entende. Puis elle se rapprocha un peu de cette fille blonde, elle ne voulait pas la faire peur, mais un peu comme même, même si Tomoko ne savait pas faire peur, elle n'avait malheureusement pas appris ça au théâtre. Elle aurait bien aimer lui arracher les écouteurs de les oreilles de la fille, mais elle ne voulait pas passer pour une malpolie. Elle se contenta donc de rester droite, sans rien faire, mais elle était derrière la fille qui cherchais n'importe qui n'importe quand. Pour patienter, elle se posa pleins de question inutile, d'ailleurs elle se demandait si la fille était aussi de Kobe High School, elle croyait déjà avoir vu ses cheveux dans le bus, étant donné que aucune fille sauf une peut-être n'avait les cheveux aussi long et blond.

[Excuse moi pour cette petite longueur.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Jeu 3 Jan 2013 - 11:20

Pas de réponse. Je n'entends rien sauf l'écho de mon murmure et la musique suivante qui se met en route, Glade You Came de The Wanted. J'ai surement du m'imaginer ces bruits de pas, j'ai vraiment crue qu'on me suivait, la paranoïa m'a eu ce coup-ci. Comme quand on est petit et que l'on se fait peur tout seul en imaginant des monstre. Dans le placard ou sous le lit. Je souris à ce souvenir. Je regarde le ciel, puis me retourne pour reprendre ma route quand je vois des yeux en face de moi. Et là je pousse un cri à retourner un mort dans sa tombe. On m'a vraiment suivit ! J'écarquille les yeux et regarde la personne en face de moi: une jeune fille aux longs cheveux bruns eu reflet rouge et aux yeux bleu.

- Non mais sa pas tu ma fait peur ! J'ai cru que tu allais me sauter à la gorge pour... je sais pas moi ! Me tuer ?!


A ce moment-là j'offre un piètre spectacle, vraiment je me fais pitiée, voilà que l'on doit me prendre pour une folle. Faut avouer que ce n'est pas très loin de la vérité. Mais vraiment je ne capte pas pourquoi elle s'est mit derrière moi sans bouger sans me parler. Et si elle avait parlé ça n'avait surement pas été fort autrement je l'aurais entendu malgré la musique. A ce moment la j'enlève les écouteur de mes oreilles. En fin de compte quand je la regarde elle n'a pas une tête à faire peur, le contraire même, elle à l'air plutôt sympathique. Même sa tête me dit quelque chose, peut être une fille de l'école un quelqu'un que j'ai croisé à l'hôtel tout à l'heure, qui sais ? A ce moment-là j'ai vraiment envie de rire la crise passer, moi que croyait être seul me retrouve devant une personne qui m'a fichue une trouille bleue juste comme je suis paranoïaque.

- Franchement je suis désolée de t'voire criée dessus comme tu à du le comprendre j'étais en train de pété un plomb, sans vraiment de raison.
Je lui souris, ai-je réussis à rattraper ma gaffe ? J'en doute beaucoup, avec mon cri magistrale, bravo la première impression! Je regarde la neige à mes pieds, qui recouvre mes tennis. Je secoue les pieds pour l'enlever. Je me motive pour me faire de cette nouvelle connaissance une amie. Surtout j'en n'ai vraiment besoin et ce moment et j'ai fait ce voyage surtout pour ça. Je suis tout à fait normale d'habitude, ça doit être le dépaysement. Je me retrouve vraiment seule en ce moment. Avant j'avait Breena Conor et Aurore et maintenant il n'y a plus personne. Mais bon on va pas ce laisser déprimé en cette belle journée qui rend a cet endroit sa beauté sauvage. Ma bonne humeure habituel revient et je sors tout naturellement:
- Ha oui, je ne me suis pas présentée moi c'est Abbigaël, mais appelle moi plutôt Abbie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Ven 4 Jan 2013 - 1:00

Bien sûr, Tomoko est la pire des meurtrières du siècle, c'est bien connu. Elle élabore des plans la nuit, c'est pour ça qu'elle ne dort pas, et quand le matin vient, elle se cache derrière les gens puis lui saute au cou pour tuer la pauvre petite personne qui n'a rien demander. Enfin, la plupart des gens survivent et puis l'engueule... Non mais sérieusement ; Tomoko avait vraiment une carrure de tueuse en série ? Elle inspire profondément, c'est tout ce que aura la jeune fille comme réponse. Elle ne comprenait pas tout son délire, c'est assez étrange de voir une personne crier pour ensuite s'excuser, et dans la même foulé se présenter. Elle ne pensait pas que cette fille allait se présenter en même pas trois secondes. Faut avouer que c'est pas tout les jours que l'on voit une autre fille lunatique. Elle rajusta une mèche de cheveux qui c'était mise en travers de son visage puis elle essaya de se rappeler correctement du prénom. Elle n'aimait pas donner de surnom au gens, alors pourquoi commencer maintenant ? En plus, les surnoms ne veulent souvent rien dire, et puis ils sont plus que crétins, m'enfin. C'était pas comme si elle était obliger de l'appeler Abbie.

«Mes seules armes contre toi serraient des boules de neige.»

Ils y en avaient pleins partout de la neige, il suffisait juste de se geler les doigt pour prendre de la neige, bien la contracté comme ça sa fait encore plus mal et puis la jeter soit sur la tête, soit sur le dos. Les deux où elle supposait que sa faisait le plus mal, enfin, elle n'était pas douée pour trouver des bonnes endroits. Elle regarda la fille blonde qui était en face, en fait, elle était sûre et certaine que cette fille faisait partie du voyage, elle était même à coter de son ami Saru, parce que pendant la pause, Tomoko avait pût inspecter tout les lieux possible pour trouver tout ses amis. Et en fin de compte, elle connaissait un peu de personne, puisque il y en avait quand même assez qui étais en quatrième année avec elle. D'ailleurs, en la regardant bien, elle remarqua qu'elle était de bonne humeur, en venant ici, des gens étaient forcée, mais on aurait dit que elle cela lui faisait plaisir, tant mieux, comme ça Tomoko ne serrait pas toute seule à vouloir a tout pris participer au voyage. Elle tourna son regard vers un côté choisit totalement au hasard, ce n'était pour ne pas à avoir sourire a son tour, même si elle voulait être polie, elle avait trop froid aux joues pour tendre ses pauvres petits muscles. Tomoko ne savait pas trop si elle devait se présenter, certes, c'est toujours agréable de savoir a qui l'on s'adresse, mais elle ne s'était toujours pas remise du fait qu'on lui cris dessus pour rien. Elle n'avait rien demander, et puis elle était gentille, il n'y avait donc aucune raison pour qu'on lui crie dessus, en plus, elle avait parler, donc c'était pas 'la mort'.

«Donc tu es une excitée de la vie c'est ça?»

C'était la première fois que Tomoko voyait une fille péter un plomb sans raison. Normalement, ce sont les filles ou les garçons qui font ultra attention a leurs apparence qui pètent les plombs, pour n'importe quelle raison ; que ce soit parce que le pauvre, il a perdu son pull préférer, que l'autre a mit du vernis sur la couette et du coup elle est obliger de changer son lit et puis elle en a pas le courage, franchement on s'en fou un peu. C'est aussi les mères qui pètent des plombs, car on a toucher a un objet super précieux et malheureusement il ne fallait pas car c'est grand-mère qui l'avait offert. Ahem. Le vent souffle légèrement, elle n'avait que froid au joues, mais elle aurait bien pris des gants si elle savait que dans son petit endroit il faisait autant froid, elle aurait préféré rester dans sa chambre en fin de compte. Mais elle ne voulait pas abandonnée cette fille, maintenant, c'est avec qu'elle, qu'elle n'allait pas s'ennuyer. Elle était piéger de tout les côté car Tomoko comptait bien faire son pot de colle si elle bougeais, enfin.. pas n'importe où. Et puis, c'est toujours bien de faire de nouvelle rencontre, même si comme celle là, c'est une imprévu. Tomoko se frotta les mains deux secondes pour se les réchauffer un peu et puis elle se frotta les joues deux secondes après. C'était toujours mieux que rien mais cela ne valait pas une belle cheminée qui chauffe toute une pièce. Elle pris tout ses cheveux qui étaient rester en arrière pour les mettre à l'avant, comme ça, ça faisait comme si ils étaient plus grand. Elle regarda Abbigaël puis sortie tout simplement.

«Tomoko.. je suis Tomoko.»


Dernière édition par Tomoko Hayashi le Dim 6 Jan 2013 - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Sam 5 Jan 2013 - 22:59

Comme si on allait ce lancé dans une bataille de boule neige, mais je ne crois pas que ce sois le moment. On sort à peine d'une "crise" si l'on peut appeler cela comme ça. Mais bon ça détendrait l'atmosphère. Vus comment ça à commencer je pense que ça ferait du bien à nous deux de balancer des boules de neiges dans la face de l'autre. Enfin je pense, mais je n'ai pas la science infuse. Et vraiment j'ai envie de m'amuser un peu pour changer du début de mon arriver ici au Japon. Il serait temps de me reprendre.

Une excitée de la vie?! Pour qui elle me prend franchement. Je sais que je peux passer pour une personne, un peu agitée surtout aujourd'hui, mais il ne faut pas abuser non plus ce n'est pas comme si je courrais partout et parlait sans m'arrêter. Oui d'habitude c'est vrai que je parle vraiment beaucoup, mais quand même. En fait elle a peut être pas tord finalement, je suis vraiment énergique, mais jusqu'à qu'elle point. Je me suis mise à penser et ça c'est mauvais signe, quand on pense on finit toujours par déprimer. Et puis bon je n'ai rien d'autre à faire.

- Tu sais je pense pas être une excitée de la vie, mais just une personne un peu spéciale sur les bords, mais après tu pense ce que tu veux.


Tomoko elle s'appelle Tomoko C'est un joli prénom je trouve après je ne connais pas ce que ça signifie. Je regarde le ciel et souris. Je la regarde dans les yeux et essaie de savoir ce qu'elle pense, mais je n'y arrive. Et puis d'un coup j'ai une envie de sucre, je suis vraiment accro au sucre et je sens que j'en ai vraiment besoin sure le coup, mais je ne vais pas partir comme une voleuse pour aller chercher un truc un grignoter. Et puis je sais! Pourquoi ne pas l'inviter à aller boire un chocolat dans un café. D cette façon on pourrait faire connaissance

- Tu accepterais d'aller boire un chocolat dans un café. Quand je venais ici j'en ai vu un à coter de l'hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Dim 6 Jan 2013 - 14:13

Un café.. ? Mais, Tomoko ne venait à peine d'arriver, et elle n'avait pas vraiment envie de partir pour le moment, enfin si c'était pour lui faire plaisir, alors elle pouvait bien faire un petit effort pour satisfaire ses besoins de.. de faire quoi d'ailleurs ? Elle était beaucoup trop excité pour boire quelque chose qui contient du sucre. Tomoko remit son bonnet correctement puis regarda un peu autour d'elle, elle n'avait pas rien a faire ici, il y avait plein de chose à faire, et en plus il n'y avait pas de fenêtre a l'horizon, donc si par exemple, elle voulait faire un bonhomme de neige, ce qui est pas très probable du tout, elle pourrait le faire sans que quelqu'un vienne la déranger. C'est vrai qu'avec la neige elle pouvait faire beaucoup de chose ; lancer de boules de neige, bonhomme de neige, le jeu de la glace comme les petits, ce fameux jeu où tu vends des boules de glace, comme les vendeurs quoi... Bref ! Elle aimait aussi samuser a faire des traces de pas dans la neige, comme ça elle pouvait faire des formes bizarre, le plus souvent c'était des ronds assez raté que l'on pouvait retrouver dans n'importe qu'elle feuille de dessin pour les maternelles.

«Tu crois pas que.. tu es assez excitée pour boire un chocolat chaud, où il y aura forcement du sucre ? »

Puis elle soupira longuement sans faire le moindre bruit, elle était très bien comme elle était ; discrète. C'était aussi u peu étrange que quelqu'un l'invite a aller boire un chocolat alors qu'elle venait juste de casser les pieds de Tomoko. Et puis, boire quelque chose sans ses amis c'était pas vraiment marrant, elle aurait encore préféré allez avec Shu ou Saru boire quelque chose, mais pas avec une personne qu'elle ne connaît pas et en plus elle ne connaissait pas vraiment ses intentions. Elle reposa son regard sur Abbigaël deux secondes puis elle baissa les yeux, elle ne savait vraiment pas quoi faire. Le mieux aurait été qu'elle ne se croise pas, comme ça, sa aurait été claire, Tomoko restais dans son coin a faire ce qu'elle souhaite, et puis, elle aurait bien put faire une grande, mais vraiment grande, balade. Elle cligna des yeux puis enfin de compte se décida, il ferrait un peu plus chaud dans le « truc » où voulait aller la fille qui se disposait en face d'elle, en fait, en la regardant bien, la fille qui était en face d'elle paraissait mais vraiment, beaucoup plus grande qu'elle, mais mentalement elle paraissait plus petite, enfin... elle ne la connaissait pas mais elle pouvait toujours supposer, tant qu'elle ne disait rien a haute voix.

«Bon.. tu viens l'excitée on y va !»

Et puis c'est là qu'elle recommença a marcher du sens d'où elle était arriver, elle était venu là pour rien en quelque sorte, enfin, maintenant ce n'était plus trop gênant, tout ce qu'elle pensait avant c'était comme envolée avec le vent qui était omniprésent , avant de partir elle regarda un peu sur le côté, on y voyait de belle montagne et surtout quelque skieur, c'était sans doute du hors piste, enfin, elle n'en savait rien et puis elle s'en fichait un peu pour le moment. Elle continua d'avancé sans même savoir où elle allait, peut-être qu'il y aurait marquer «  café » sur une des pancartes pour ne pas se perdre. A force de marcher elle arrive dans l'hôtel où avec toute l'école elle résidait pendant tout le voyage ; il ne semblait pas avoir de café dans les alentours, du moins.. elle n'en voyait pas a première vue peut-être qu'il se cachait, enfin c'était un peu dur. Puis elle se souvenu de ce qu'avait dit Abbigaël, c'était pas dedans l'hôtel mais a côté, du coup il fallait tout refaire le chemin. Elle ressortit de l'hôtel puis elle attendit quelques secondes en regardant partout autour d'elle et c'est là qu'elle vu le fameux « café », elle se précipita dedans mais pas vraiment trop vite pour ne pas tomber dans la neige et se faire totalement honte. Elle arriva dedans puis regarda si Abbigaël suivait un peu le mouvement, après quelques temps elle alla sur une table pour deux places, enfin il y avait deux chaises.. Il y avait quand même un peu de personne ici, mais pas trop, c'était suffisant pour que Tomoko n'ai pas envie de partir en courant. Ici, c'était les serveurs qui venaient jusqu'au table des clients, du coup, il ne fallait pas se déplacer, c'était plutôt bien. Elle regarda Abbigaël puis se remise a sourire, mais pas a pleine dents, elle n'aimait pas montrer ses dents de toute manière. Au bout d'un certains instant le serveur arriva puis demanda se qu'elles voulaient prendre.

«Je prendrais la même chose qu'elle.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Ven 11 Jan 2013 - 18:43

Excitée, excitée, excitée! Je ne suis donc que ça pour elle une simple excitée je ne peux pas être tout simplement la fille perdue dans un coin de la nature ou je ne sais pas moi. Franchement ça commence à me soûler qu'elle n'arrête pas de m'appeler par ce nom-là. Mais bon ne faisons plus attention à cela et calmons nous. Je regarde le ciel et me met à marcher vers là où est l'hôtel. Je suis quand même un peu perdu, mais elle a l'air de savoir où il est. Je n'ai même pas remarquée que l'on était entrées dans l'hôtel, j'étais tellement concentrée dans ma tête à faire le plan de la route que je suivais tout simplement Tomoko, un miracle que je ne me suis pas écraser au sol comme une grosse douée. Franchement, ça c'est bien mon genre de ne plus faire attention à ce que je fais pour me concentrer sur une chose qu'y n'a vraiment rien à voir, même si ce coup si c'était quand même en rapport, je m'emmêle les pinceaux là il faut que je me calme.

On arriva au café il était aussi charmant que quand je l'avais remarqué, non pas charment, accueillant plutôt il était accueillant vue de l'extérieur. Je regardais les quelque personne qui se trouvait dans le café, ils ne parlaient pratiquement pas. Je suis un peu déçu j'ai l'habitude des endroits chaleureux et joyeux où on rit avec son voisin. Je me dirige avec Tomoko a une table pour deux, on s'assoit sans rien dire j'écoute le silence. Il devrait mettre au moin un peu de musique je ne sais pas moi c'est vraiment trop calme pour une personne comme moi qui déborde d'énergie. Quand le serveur arrive je souris.

- Je vais prendre un chocolat s'il vous plait. A oui et aussi des biscuit.


Quand le serveurs est parti je regarde Tomoko qui a pris un chocolat elle aussi. Je lui souris.

-Tu ne trouve pas qu'il manque de la musique ici. Quelque chose d'entraînant ! J'hésite à aller chercher mon violon pour fait un peu de musique de chez moi !


Je trouve marrante l'idée de jouer devant des inconnus une musique qu'il ne connaisse pas. Dans le café du village ça m'arrivait de jouer un peu quand je venais avec ma mère après une de mes leçons de violon. Il y avait le vieux Maol qui se moquait de moi et que je jouais comme un pic à bois je ne sais vraiment pas d'où lui venait son expression et moi je lui répondais toujours "Comme tu n'as pas un poil sur le caillou ça résonne pas pareille." Et ça finissait toujours en fou rire. Je ne sais pas non plus d'où me sortait cette idée. Quelque minute après les chocolat arrive et les biscuit avec. Je saute sur les petits gâteaux et les trempe dans le chocolat en faisant attention à ne pas que le gâteau s'émiette dans la tasse je hais cela. Après c'est impossible de finir le chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Ven 11 Jan 2013 - 20:37

Le calme c'était bien aussi, les gens voulaient sans doute se détendre avec autre chose que de la musique ici, puis si les gens qui tenaient le bar se mettaient à mettre de la musique, cela pourrait perturber plusieurs personnes qui aimaient le calme, enfin peut-être que si ils mettaient de la musique calme cela passerait inaperçue. Puis là, sans trop savoir pourquoi, elle entendu que Abbigaël savait jouer un peu de violon, en autre. Ou soit c'était une vrai cruche pour faire du violon et qu'elle allait le faire grincer de tout les côtés, ce qui allait casser les oreilles de tout le monde et particulièrement de Tomoko. Enfin, en voyant Tomoko, on ne pouvait pas dire qu'elle savait jouer de la harpe, pourtant, elle savait en jouer, ce qui impressionnait surtout sa Tante, sachant que ce n'est que elle qui a entendu Tomoko en jouer, a moins que Saru aussi avait entendu Tomoko en jouer, elle ne savait plus trop, tout ce qu'elle savait c'était que Saru savait parfaitement jouer de la guitare. Puis la elle eue un petit dé-clique, effectivement elle avait jouer de la harpe devant Saru, elle avait même fait un requiem.

«Tu aurais plus lui demander quand il a pris les commandes. Maintenant il va falloir attendre qu'il arrive avec les sortes de truc après l'achat, avant de lui dire un mot. Mais c'est pas moi qui lui dit hein.»

Tomoko avait une sorte de mécanisme bizarre qui fait que quand elle est en face des personnes qu'elle ne connaît pas et qui ne sont pas d'où elle vient et bien, elle rougit quand elle parle ou tout simplement elle ne peut pas parler de peur de baigailler de trop. Elle regarda un peu les commandes qui arrivait, ça au moins c'était jolie a voir, et puis c'était propre, c'était bien en claire, elle se souvenait que la dernière fois qu'elle avait été dans un bar avant de venir a Kobe High School, c'était avec sa tante, et puis en voyant les commandes arriver, elle était contente, mai en regardant de plus prêt les tasses des commandes, c'était vraiment affreux, elles n'avaient pas bu dedans et puis elles étaient partis chez sa Tante de nouveau. Elle regarda bien tout ce que faisait Abbigaël, puis elle constata qu'elle c'était jeter sur ses petits gâteaux et d'autre truc comme ça, avec sa tasse de chocolat chaud, Tomoko n'avait eue que un petit bout de chocolat, enfin c'était toujours mieux que rien, et puis les gâteaux secs ce n'était pas trop son truc, mit a part les cookies ou les trucs au chocolat, puisque Tomoko est gourmande, il faut bien un truc qui lui fasse un peu grossir de quelques micro-gramme.

«C'est bon au moins?»

Elle ne savait plus trop c'était qui, qui payait, cela se trouve c'était Abbigaël qui payait le tout, mais si c'était le cas, Tomoko allait vraiment se sentir mal à chaque fois qu'elle la verra, le mieux était qu'elle paye chacun sa part, ou que Tomoko paye tout, mais elle avait pas vraiment envie de payer des biscuits qu'elle n'aimait pas, le but était que sa plaise a quelqu'un au moins. Puis Tomoko arrêta de se frotter les mains pour les rendre plus chaude quelque instant puis elle pris sa tasse de chocolat, elle regarda un peu à gauche puis a droite avant de boire un peu de chocolat chaud. Cela sentait bon en fait, il y avait un peu de mousse, mais pas tellement pour que sa reste coller au dessus des lèvres pour faire une sorte de moustache pas très cool, elle passa quand même sa langue sur ses lèvres pour enlever un peu de mousse au cas où il y en aurait. Elle regarda un peu tout les personnes à côté et remarqua que personne parlaient, peut-être que c'est parce qu'elle regardait au mauvais moment et que pile au moment où elle regardait ils n'avaient plus rien à ce dire. Au bout, d'un certain moment, le serveur arriva pour donner l'addition, Tomoko étant un peu lente, n'avait pas finis de boire ce qu'elle avait commander, elle n'avait même pas toucher au bout de chocolat, elle ne pensait pas que Abbigaël avait finis aussi, mais elle la regarda quand même pour lui faire un petit rappel ; pour dire que si elle voulait de la musique, c'était maintenant ou jamais dans ce bar&restaurant puis en regardant le serveur elle se contenta d'un mot.

«Merci beaucoup.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Lun 14 Jan 2013 - 18:45

-Ta raison je vais lui demander ! Pas de mettre de la musique mais d'en jouer.


Je dis cela avec un grand sourire, l'hôtel est juste à coter il serait très simple d'aller le chercher. Et puis sans me vanter je joue très bien, l'une des rare chose que je sais faire. Mais après je ne sais pas si le style leur plairait. Je réfléchis déjà à la musique que je vais leur jouer s'il m'y autorise. Je bouillonne je finis ça fait tellement longtemps que je n'ai pas jouée devant quelqu'un. Mais ce n'est pas ça qui va me faire peur loin de là. Je continue de grignoter les petits gâteaux encore dans ma tête. Je me réveille quand j'entends la vois de Tomoko me demander si c'était bon. Je relève la tête et la regard, je la vois, enlever la mousse sur ses lèvres avec sa langue par réflexe je fais de même si je n'avais pas encore commencée à boire.

-A euh... oui c'est bon! Je ne suis pas trop fane de ces gâteaux, mais avec le chocolat ça passe tout seul. Tu sais ma grand-mère me demandais toujours pourquoi j'en prenais si je n'aimais pas et en fait je ne savais pas! Tu dois me trouver bête, enfin je ne sais pas.
Je lui fais un grand sourire. Je regardais ma tasse ou le chocolat fumait encore un peu et avec la petite cuillère je le mélange ce qui forme une petite spirale bicolore avec le chocolat et la mousse. J'ai toujours trouvé ça joli. Mais ça n'est pas vraiment important quand je vois le serveur s'approcher pour nous donner l'addition je bois d'une traite ma tasse. Je secoue la tête et me motive, je suis loin d'être timide, mais je n'avais jamais demandée à un inconnu de jouer dans son café. Et là dans ma tête une idée germe dans ma tête, je me lance mon propre défi et là je fais un grand sourire et regarde le serveur.

- Excusez-moi. Aurait-il la possibilité de jouer un morceau de violon dans votre café ? Et je vous propose un paris. Si je me fais applaudir par le plus grand nombre des personnes se trouvant ici, de mes bras je montre toutes les personnes se trouvant dans le café, vous nous offrez-à-moi et mon amie ici présente notre commande! Quand pensez vous ?
J'attends la réponse du serveur avec de grands espoirs, maintenant que je l'ai demandé je remarque a quels poins j'ai envie de jouer. Je commence même à stresser de peur qu'il refuse. Je me mets à jouer de mes doigts sur la table en bois où est posée ma tasse vide. Il me dit de patienter quelque minute le temps qu'il aille demander au patron du café ce qu'il en pense. Il me fait un beau sourire je crois que si cela ne tenais qu'à lui il aurait dit oui mais bon son patron j'espère sera sympa et me laissera jouer. Je regarde Tomoko pour voir comment elle réagit et lui demande:

-Tu pense qu'il va me laisser jouer ? J'espère vraiment que oui comme ça tu pourras voir comment je joue! Et toi tu joues d'un instrument?

Je ne vois vraiment pas, quel instrument elle pourrait jouer, c'est vrai je ne sais rien sur elle, on n' a pas vraiment fais connaissance ce qu'en fait était mon but premier pour ce petit tour ici, évidement après mon envie répressible de sucre. Je vois revenir le serveur avec le même sourire qu'avant et me répond que c'est ok si j'ai mon instrument. Je regarde Tomoko pour voir si ça ne la dérange pas que je la laisse dix secondes pour allez chercher mon violon dans ma chambre d'hôtel. Je ne vais pas la laisser seule si elle en a pas envie et si elle partait pendant que j'allais le chercher comment je ferais. Et si elle commence à croire que je l'ai abandonnée et qu'elle paye et s'en va je risque vachement de stressée. Je commence à me faire des films il faut que je me calme ou autrement ça va mal finir. Je regarde le serveur qui attend ma réponse pour savoir si j'ai mon violon et me tourne vers ma voisine.

- Est-ce que ça te dérange si je te laisse juste le temps d'aller chercher mon violon ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Lun 14 Jan 2013 - 22:12

Jouer un morceau de violon ? Pourtant Tomoko lui avait dit qu'elle devait demander de mettre de la musique pas d'en jouer. Enfin peut-être qu'elle délirais complètement et qu'elle avait dit des trucs sans le savoir, ce qui arrive pas très souvent en fait. Et en plus.. elle avait lançée un parie ! Non mais qu'elle idiote, comment voulait-elle que le serveur accepte quelque chose comme ça, et puis en plus, deux chocolats chaud sa s'offrait pas comme ça. Même après ça, Tomoko regarda Abbigaël avec le plus grand calme olympique, elle ne savait pas qu'elle sentiment avoir en face de ce telle chamboulement dans sa petite tête, et en plus de ça, en regardant Abbigaël manger ses petits gâteaux, elle aussi commençait a avoir faim, et puis, maintenant elle ne pouvait pas retourner ' en arrière ' le serveur était déjà passer, et puis elle avait peur de l’interpeller pour lui demander a manger, en plus elle ne savait pas trop ce qu'elle voulait, peut-être un donnut ou si ils avaient, des pockys, ce sont des petits mikados japonais qui avait très bon goût, elle avait goûter les pockys au Japon et elle savait que les mikados existait que quand elle est aller en France avec sa mère, c'est là-bas qu'elle avait décidée de goûter a ce truc qui lui parfaisait assez bon.

«Mais tu es folle ! Je t'ai dis que tu devais, demander de mettre de la musique, pas d'en joué!»

Elle inspira doucement, elle avait dit ça tout doucement et pas très fort non plus, elle ne voulait pas que quelqu'un entende ce qu'elle dit, surtout que tout le monde avait l'air de poser son regard sur Abbigaël puisqu'elle avait proposer son parie, Tomoko en était sûre, tout le monde devait les prendre pour des folles, tout ça à cause d'un parie, et puis Tomoko n'était pas sûre que Abbigaël pouvait jouer et, elle pouvait tout arranger en payant tout ce qu'elle avait commander avec l'autre fille. Elle regarda le serveur revenir, elle n'était pas sûre non plus que c'était une bonne nouvelle mais, après avoir vu le super grand sourire qui monte jusqu'au oreille que montrai le serveur, c'était tout le contraire, Abbigaël s'absenta donc, elle devait être partie chercher son violon, elle essayait de l'imaginer avec un violon en main, mais elle n'y arrivait pas, peut-être parce qu'elle n'avait jamais vu le violon, peut-être parce que Abbigaël était trop excitée pour qu'on l'imagine avec un violon en main, enfin, peut-être aussi que le violon la détendrait un peu, elle risquait pas de faire du rock avec un tel instrument. Elle en profita pendant que le serveur était encore là.

«C'est pas pour en rajouter une couche mais... je pourrais avoir un cookie ? »

De toute façon, il n'avait pas le droit de refuser, non pas parce qu'elle pouvait porter plainte mais, parce que en tant que bar restaurant, ils se doivent de servir leur clients comme ils peuvent. Elle regarda autour d'elle pour voir si Abbigaël revenait, mais il ne semblait pas avoir de trace d'elle, peut-être qu'elle avait fait un clin d'oeil au serveur pour prévenir que c'était un piège, et puis après, elle en avait profiter pour prendre la fuite, comme ça elle en était sûre, c'était Tomoko qui allait payer et pas elle, après, une fois que Tomoko l'aurait retrouver, elle aurait inventer une excuse. Elle secoua la tête puis inspira deux secondes pour se changer les idées. En voyant le serveur faire un petit oui de la tête, elle était de nouveau détendue, elle était sûre que le bonhomme allait revenir, sachant qu'elle pouvait voir la moitié des choses qu'il se passait a sa place, sachant que personne n'était devant. Elle regarda un peu comment cela se déroulait dans les cuisines, en fait, il n'y avait pas besoin de faire vraiment de la cuisine pour un cookie, a part si il voulait le sortir tout chaud, ce qui ne serrait pas mal non plus. Au bout de quelques minutes le cookie arriva, et il était vraiment tout chaud, c'était parfait. Elle attendît encore quelque minutes pour voir commencer a douter de Abbigaël, elle ne savait pas si elle allait revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mer 16 Jan 2013 - 21:32

Je n'ai pas attendus sa réponse que je suis déjà partit au galop à l'hôtel, maintenant en pus de me prendre pour une excitée elle pense aussi que je suis folle. De plus elle n'avait pas vraiment l'aire d'apprécier les regards des autres sur elle, je crois que pour une fois j'aurais dû me taire, mais si je ne lavais pas fait je l'aurais regrettée et je suis trop jeune pour les regrets. Il faut vivre sa vie à fond ! Et puis si on ne prend pas de risque dans la vie comment voulez-vous progressez. Je me sors de mes pensées on me cognant contre quelqu'un à l'entrer de l'hôtel je m'excuse avant de reprendre ma route et me retourne pour voir si la personne concernée par le choque à elle aussi avait repris sa route. Je vois défiler les portes à la recherche de l'escalier pour monter à l'étage. Quand je le trouve je monte, je monte et je monte. J'arrive devant la porte numéro deux. J'essaie d'ouvrir la porte, mais je n'y arrive pas, alors je frappe la porte en espérant que ma coloc s'y trouve, mais personne. Je décents les escaliers pour aller à l'accueil, mais je m'arrête quand je vois au milieu de l'escalier ou porte où est écrit " Premier étage" et je me tourne vers le haut de l'escalier.

-La douée ! Je me suis gourée d'étage c'est sûr que je n'arrive pas à ouvrir la porte si ce n'est pas la bonne clef.


Mon grand sens de l'orientation à encore frapper, je me suis fatiguée pour rien. Faut vraiment être douer pour aller trop haut, oublier de monter un étage ça va encore, mais monter un étage en trop c'est abusé. Mais bon c'est moi tout cracher. Je passe cette fameuse porte et me dirige vers ma porte avant d'y entrer. De mon coter c'est le bazar il faudrait peut-être que je range ça mais pas tout de suite je n'ai pas le temps. Je regarde à droite à gauche et je vois mon violon rangé dans ça housse. Je l'attrape vite fais avant de ressortir de la chambre; Je me dirige en courant vers l'hôtel vus que j'avais perdu du temps avec mon histoire. Quand j'arrive au café je me dirige de suite vers ma table avec Tomoko.

-Désoler pour le temps que j'ai mis je me suis perdu dans l'hôtel comme une vraie gourde.


Je lui souris et me dirige vers le serveur pour savoir où je dois jouer et il me montre une partie au centre du mur face au contoirqui était un peu surélever. Je me dirige vers là et regarde Tomoko pour voir si elle croyait que j'étais capable de réussir ce parie. Et franchement elle n'avait pas vraiment l'aire convaincu par cela. Mais je vais lui montrer elle ne va pas en croire ses oreilles !

- Hum excuser-moi. Je vous propose d'écouter le morceau que je vais vous jouer, merci de bien vouloir m'écouter, moi, une jeune fille un peu folle.

Certain me sourire ce qui me fit sourire, j'étais remotivée malgré mon discoure totalement louper je ne fis pas attention aux autres qui m'avaient totalement ignorée. Et puis ça ma même motivée encore plus pour leur en mettre plein la vus. Je ferme les yeux et souffle un coup pour me concentrer. J'ouvre les yeux et me met à jouer dès que la première note de mon aire irlandais sors de mon instrument je fais un sourire et me laisse emporter pars la musique. Aucune fausse note ne sors de mon instrument, dès que j'ai finis ma première musique je me mets à jouer un deuxième morceau du même style pour ne pas faire attention aux personnes qui me regardent. Mes doit bouge avec agilités sur le manche et l'archet glisse naturellement sur les cordes. Je suis prête à jouer un autre morceau, mais je m'arrête asse fière de moi, mais je ne regarde pas le public comme j'ai trop peur qu'ils n'aient pas aimés. Ils ne doivent pas connaitre c'est morceau vu que c'est mon professeur qui les à écrit. J'ose enfin lever le regard vers Tomoko et lui souris timidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Jeu 17 Jan 2013 - 20:47

Tomoko croyait halluciner, Abbigaël venait de s'auto-traitée de folle, c'était quelque peu crétin venant de sa propre personne, enfin après chacun ses délires, Tomoko n'aimait pas se faire insulter et insulte tout les autres, enfin, fou n'est pas une insulte mais c'est au peu débile en soit. Elle inspira un bon petit coup en la voyant mettre bien son violon sur elle, Tomoko regarda bien Abbigaël puis elle fît un léger sourire, mais que très peu de temps, peut-être pas assez pour qu'elle puisse le voir. Elle continua de prendre et poser sa tasse, sans pour autant boire le contenu. Elle ne savait pas trop quoi faire, elle était plutôt angoisser a l'idée que personne n’applaudissent, et surtout que Abbigaël ne savait pas jouer du violon, elle avait raison, c'était un parie débile qu'elle avait lançer, elle regarda son chocolat chaud puis le remua avec la petite cuillère qu'il y avait, elle ne voulait pas paraître pour une fille complètement dépiter mais elle était presque cent pourcent sûre que Abbigaël allait échouer, enfin bon. Elle n'aimait pas trop sous-estimer les gens, mais vu comment tout le monde la regardait c'était... spécial.

Elle regarda son petit chocolat qui était encore à côté de sa tasse, elle avait complètement oublié qu'elle avait eue un chocolat en plus de son chocolat chaud, peut-être que le chocolat aurait suffit pour que sa faim s'arrête, elle eue un long moment de doute, puis la musique commença, elle entendit enfin le son du violon. Elle était soulager, maintenant elle était sûre que personne n'allait faire du rock avec n'importe qu'elle instrument, elle soupira puis regarda un peu toute les personnes dans le bar/restaurent, certains semblaient bouger la tête, peut-être parce que le rythme était entraînant, ou peut-être qu'il avait un écouteur cacher dans leurs pulls et ils écoutaient leur musique de leur côter. Elle secoua la tête puis regarda Abbigaël jouer du violon, c'était plutôt agréable au fond, mais elle préférait quand même quand sa tante joue du piano, elle regarda une petite fille avec les cheveux bruns qui semblait bien aimer ce que jouait Abbigaël puisqu'elle faisait que claper des mains. Puis au bout de quelques minutes la musique s'arrêta, Tomoko n'avait repéré aucune fausse note, peut-être parce qu'elle n'avait jamais jouer du violon et du coup elle savait pas ce que c'était de rater une corde sur un petit instrument comme ça. Elle regarda la plupart des personnes, certaines s’apprêtait a applaudir, et puis il disait tous « bravo », Tomoko regarda donc un peu Abbigaël.

«Bravo ! »

On aurait pût croire qu'une petite voix était sortie de sa bouche, c'était vrai mais, même pas quelqu'un qui avait l'ouïe ultra développer, comme un chien par exemple, n'aurait entendu. Elle ne voulait pas être toute seule a vouloir parler, elle avait peur que tout le monde s'arrêtent de dire bravo pile au moment où elle même le disait, enfin bon sa n'avait pas l'air d'avoir eue lieux, même le serveur l'avait dit, puis il y eu pleins d'applaudissement aussi, Tomoko fît de même, mais elle avait un peu les mains gêler donc elle ne clappait pas trop fort, elle savait qu'elle était un peu sensible et si elle faisait trop fort, elle risquait se s'arracher une main, enfin... c'était peut-être abuser à ce niveau là, mais elle allait avoir mal aux mains elle en était sûre. Bref, après un bon moment à applaudir elle recommença a manger un petit bout de son chocolat, il restait plus qu'à attendre que Abbigaël revienne sur la table sans que personne vienne et que le patron ne l'engage pas. De toute façon elle pouvait pas, tant mieux en fait, il faudrait qu'elle fasse plus de six heures de route toute les semaines pour donner une sorte de mini-concert et elle ne pensait pas que Abbigaël ai autant d'argent pour ce payer X voyages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Dim 20 Jan 2013 - 13:59

Je regardais Tomoko et je la vit applaudir ça me fit sourire et après je regardas autour de moi et vis que la plus grande partie de mes spectateurs applaudissaient ce qui me rendit vraiment heureuse et fière de moi. Je les saluais en les remercient comme il le méritait. Certain disait bravo. J'avais gagné et là, mon estime de moi grandit j'avais réussi à faire applaudir des personnes totalement inconnues avec un style qu'il ne devait pas entendre souvent. Et Tomoko n'avait pas dû en croire ses oreilles vus que je l'avais vus elle me pensait incapable de jouer du violon, mais je lui avais montré je ne suis pas la simple fille perdue totalement débile. J'avais aussi du talent et je savait faire plaisirs aux autres en donnant de moi. Je crois que je n'avais fais ce pari que pour lui montrer ceci.

Je rangeas mon violon dans ça malle et me dirigeait vers ma table quand une petite brune m'interrompit. Elle me demandât qu'elle était mon instrument après m'avoir félicitée. Je me baissas à son niveau et sortis le violon de la malle et les yeux de la petite fille se mirent à briller. Je souris a comme ça me fit penser au jour où j'ai eu mon casque d'aviateur. Je me souviens encore de ces parole: « N'abandonne jamais tes rêves quoiqu'en dise les autres, toi seule peut décider de ton avenir ! ». Je chuchotas ses paroles sans le remarquer. Et la fillette me demande ce que je viens de dire et je lui répète au et fort ces paroles que l'on m'avait dit des années plus tôt. Je secoue la tête en pensent que mon rêve était encore loin, mais je n'abandonnerais pas et je ferais le tour du monde. Avec mon casque et mon violon mes deux seuls compagnon.

Je me relevas laissant la petite fille réfléchir à mes paroles je posas ma malle en vieux cuir rouge sur la table. elle avait vieillie elle devait avoir dix ans à peu près. Sur le dessus j'avais collé des timbre de tous les pays que j'aimerais visiter je les avais trouvés dans le grenier de mon grand-père. Il m'a dit que je pouvais les prendre, lui il avait fait le tour du monde quand il était jeune et n'en gardait que de bon souvenir. Je me souviens de ces jours où il nous racontait à moi et mes deux boude de chou qui me servent de frère et de soeur. Ils détestent que je les appelle comme ça mais ça me fait rire. Je suis prise de tristesse en repensant à cela et regarde Tomoko.

- Alors, tu ne t'y attendais pas ! Je veux dire, que j'y arriverais !

Je me remis alors à sourire, je voulais voir ce qu'elle allait me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Dim 20 Jan 2013 - 17:44

La petite fille brune qu'avait remarquer Tomoko tout a l'heure était en fait venu voir Abbigaël, c'était assez drôle quelque part que les gens que Tomoko remarquait vienne voir la personne qui est tout le temps assise en face d'elle. Tomoko cligna des yeux puis repris un bout de son cookie, comme Abbigaël avait l'air plus occuper à parler de son passer plus qu'autre chose, si Tomoko était ici, c'était justement pour l'oublier et pas s'en rappeler, mais on dirait que c'était pas la même chose pour toute les personnes qui était présente dans le voyage. Tomoko regarda le haut de la tête de Abbigaël puis constata qu'elle avait une sorte de bonnet semi-casque de pilote. Tomoko adorais voir les avions dans le ciel, elle adorait les voir transpercer les nuages pour enfin revenir dans le bleu du ciel, au départ si Tomoko avait décider de déménager avec sa mère en France, c'était juste pour être dans un avion – et aussi parce qu'elle n'avait pas trop le choix – maintenant, elle voulait vraiment avoir un casque comme Abbigaël, enfin.. un plus joli, ce n'était pas que celui de la fille blonde devant était moche mais, elle n'aimait pas avoir le même que quelqu'un d'autre.

Puis là, elle entendu Abbigaël crier quelque chose, elle avait faillit sursauter, mais avec une personne comme ça c'était prévisible les cris, et puis les autres trucs comme ça. Tomoko regarda le serveur et se que l'on pourrait appeler de «supérieur» arriver, ils avaient l'air assez.. content de Abbigaël, il lui adressa même la parole puis ils regarda tout les deux Tomoko après, pour demander si ce qu'elle avait pris la convenait, elle fît un mouvement positif de la tête, elle ne parlait pas la bouche pleine, elle trouvait ça malpolie venant de tout le monde donc elle ne voyait pas l'utilité de le faire elle même, elle entendit une sorte de son venant de partout dans le bar/restaurant.. en fait, il expliquait a Abbigaël que maintenant, il mettrait de la musique dans leur bar car sa fessait plus chaleureux, Tomoko en était sûre, maintenant, Abbigaël allait être contente de venir ici avec ses amis de Kobe, enfin ça ne l'empêchera pas d'aller dans d'autre endroit, elle n'était pas en voyage scolaire pour squatter tout le temps dans un bar ; enfin elle n'était pas dans la tête de Abbigaël. Tomoko avala ce qu'elle avait dans la bouche puis regarda les serveurs.

«C'est bon, merci.»

Elle fît un léger sourire sans montrer ses dents puis elle retourna dans ses pensées, elle n'aimait pas beaucoup parler au inconnus qui était en plus de ça plus vieux qu'elle, voir beaucoup beaucoup plus vieux. Ce n'était pas qu'elle le prenait pour un pédophile mais.. elle préférait se méfier, sachant qu'elle n'habitait pas ici non plus du coup c'était... spécial. Tomoko regarda la mallette qu'avait poser Abbigaël beaucoup plus tôt mais elle n'y avait pas prêter attention, elle remarqua qu'il y avait plusieurs timbres dessus, peut-être que c'était tout les endroits où elle avait voyager auparavant, ou peut-être pas. Elle ne voulait pas connaître toute sa vie non plus, mais elle voulait quand même un peu la connaître puisqu'elle n'était pas là pour rien non plus. Elle se concentra sur une question qu'elle n'avait pas poser, d'ailleurs elle avait poser aucune question, autant en profiter car sinon Abbigaël allait se poser pleins de questions inutile. Elle se remémora ce qu'elle avait dit, mais elle ne se souvenait pas avoir dit grand chose au passage. Elle avait oublier de poser une question sur elle, pour mieux la connaître. Elle inspira un bon coup puis la regarda.

«Sinon..tu as quelle âge?»

Tomoko repris un bout de cookie puis attendît sagement la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mer 23 Jan 2013 - 17:47

Elle m'a totalement ignorée je n'y crois pas! C'est comme si elle ne m'avait pas entendu, elle se fiche de moi. Ou peut être qu'elle ne m'a vraiment pas entendu mais ça m'étonnerais fortement vus que je ne suis plutôt du genre à parler fort même si je parle vite c'est compréhensible, mais je ne suis pas vraiment à l'aise avec le japonais alors je parle lentement comparer à d'habitude. Donc elle m'a forcement entendu et comprise comme je suis sur de ne pas m'être tromper de mot. Mon pays me manque dans ces moments-là. J'allais me répéter quand le patron du café m'interrompis avant même que je commence. Il nous annonça qu'il allait mettre de la musique durant la journée pour rendre le café accueillant. J'hochas de la tête heureuse d'entendre ça.

- Je trouve que c'est une bonne idée je ne manquerais pas de conseiller votre café à mes ... Je le conseillerais.


Des amis, si seulement j'en avais ici, mais je ne connais personne, a par Tomoko et deux trois personnes à qui j'ai parlée rapidement. Mais à pars ça je suis comme on pourrait le dire, seule. Je me rembrunis et secoue la tête quand j'entends Tomoko parler je lève la tête. Elle me demande mon âge, je souris elle me pose une question lors qu'à plusieurs reprises elle m'a ignorée. L'envie me prend de faire comme si je ne l'avais pas entendu, mais franchement ce n'est pas mon style de faire cela et puis peut être qu'après elle me répondra qui sait ?

- J'ai l'âge de la majorité... Euh enfin je veux dire dix-huit ans. C'est l'âge de la majorité chez moi.


La douée que je fais j'avais oublié que la majorité n'est pas à dix-huit ans au Japon. Je secoue la tête et je me sens bête sur ce coup, pour changer. Je me met a joué avec la sangle de mon casque en cuire. Je la regarde dans les yeux pour essayer de deviner à quoi elle pense, mais je n'y arrive pas. Là plupart du temps je dérange les autre quand je les regarde dans les yeux, mais Aurore si était habituée. Elle en riait même. Je sourit à ce souvenir. Aurore et moi on en faisait une belle paire. Toujours fourées ensemble à comploter comme disait maman.

- Et toi ? Tu à qu'elle âge ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mer 23 Jan 2013 - 23:28

Tmoko eue peur quelque instant, elle ne se souvenait plus à qu'elle âge c'était la majorité en France, peut-être que c'était dix-neuf, ou bien un ans de plus ou de moins. Elle secoua la tête puis reposa son doigt sur la cuillère qu'elle avait eue au passage du serveur en même temps que ses commandes puis se remise a sourire. En réalité elle ne savait même pas pourquoi elle souriait, peut-être pour ne pas perdre l'impression des gens sur elle, enfin même si tout les regards se tournaient que sur Abbigaël, maintenant qu'elle avait jouer son petit morceau de musique, c'était comme-ci elles étaient dans un petit village où tout le monde reconnaît le petit chanteur ou le musicien du coin. Tomoko soupira deux secondes, elle quand-elle regardait autour d'elle, les gens parlaient d'Abbigaël. Elle entendait bien les conversations de loin, elle avait une très bonne ouïe, mais pas aussi bonne que celle d'une vache ou.. d'un autre animal comme ça. Elle remit sa petite cuillère dans la petite tasse, puis elle remua encore et encore, pendant plus d'une minute, c'est alors qu'elle se souvenu de la question que lui avait poser Abbigaël.

«La majorité est a 21 ans ici. Moi j'ai que 17 ans !»

Arf, le 'que' n'était pas très utile, mais bon, elle voulait quand même dire un truc débile comme ça. Elle écouta un peu les musiques qui passait dans le restaurant/bar, puis elle reconnut une de ses musiques préférer, à l'intérieur d'elle c'était un peu plus que la fête, et puis a l'extérieur, elle était.. neutre, aussi normal que n'importe qui dans cet établissement. Elle avait juste un large sourire, qui n'allait pas rester longtemps sachant que la musique devrait s'arrêter un jour où l'autre. Elle pencha très très très légèrement la tête de gauche a droite, jamais de 'devant derrière' sinon cela ferrait trop punk a son goût. Elle regarda un peu Abbigaël puis elle cligna deux ou trois fois des yeux. Elle repris encore un petit bout de son cookie, elle était loin de l'avoir fini car elle coupait les petits bouts avec ses mains et quand c'était petit.. c'était minuscule presque. Elle mit son petit morceau de cookie dans la bouche puis elle l'avala. Elle cherchait une autre question à poser a Abbigaël, mais elle ne savait pas vraiment quoi. Elle regarda la couleur de ses cheveux puis eue un petit dé-clique, elle ne venait pas du Japon, et puis en plus elle s'était tromper pour la majorité, donc ça ferrait une petite question en plus !

«Tu viens d'où sinon?»

Elle rebut une tasse de son petit chocolat chaud avant de repasser sa langue sur le haut de ses lèvres pour ne pas avoir de la moustache, elle ne voulait encore pas passer pour une débile, même si elle n'avait pas passer pour une débile depuis quelque temps.

C'est ULTRA court mais je me rattraperais hein xD !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Dim 27 Jan 2013 - 13:07

Elle m'a demandé d'où je venais, enfin ça devenait intéressant, je lui fis un très grand sourire. Elle à toujours pas finis sont chocolat et je meure d'envie d'en prendre un autre, mais je ne sais pas si je devrai le payer ou non et je ne préfère pas demander. Je ne voudrais pas en faire trop malgré le fait que le directeur du café était venu me féliciter. Je n'allais quand même pas prendre la grosse tête. Même si je suis la meilleure ! Non je me tais avant de vraiment prendre la grosse tête. Je me la péterais seulement devant Breena et Conor. Ils ne vont pas me croire. Même s'ils n'oseront jamais me le dire je sais très bien qu'ils adorent m'écouter. Je repense à la question de Tomoko. Comment elle a su que je ne venais pas d'ici ? A cause de mon apparence ou de mon accent ou peut être à cause de ma gourde de tout à l'heure. Mais elle n'a pas devinée que j'étais irlandaise malgré le fait que j'ai joué de la musique traditionnelle de mon pays.

- Je viens d'Irlande, le plus beau pays au monde! Tu devrais voir toutes ces plaines et ces forêts de verdure qu'on gardés cette beauté naturelle. La plupart de ces lieux sont restés sauvage ce qui fait qu'ils ont un charme indescriptible. Et où que tu ailles il y aura de la magie ou des légende. Si tu veux je t'en raconterais un de ces jours! Même si je ne les connais pas toute, un grand nombre sont là-dedans !

Avec mon doigt je montre ma tête.On pouvait voir à la façon dont je parlais que ce dont je parlais m'intéressais, au plus haut point. Jamais je n'avais remarqué avant d'en parler à haute vois que ce pays me manquait tant que cela. J'avais un vrai poids au niveau du coeur, mais je gardais mon sourire comme j'espérais que ça l'intéressait un minimum et qu'elle n'avait pas posé la question juste histoire de parler. Je me mis à jouer avec mes cheveux et je repense à l'idée qu'on fait des irlandais qui sont forcément roux aux yeux vert et je ris à moitié.

- Et comme tu peux le voir je ne suis pas rousse et mes yeux ne sont pas vert.

J'attends de voir sa réaction, peut être qu'elle ne connaissait pas ce stéréotype et qu'elle allait se demander pourquoi je disais ça. Et puis pas grave ce qu'elle pensait de moi ne pouvais, pas empiré si ? Et là je me mets à la regarder je vois ses yeux bleus dans lesquelles j'avais plongé mon regard quelque minute plutôt. Elle avait l'air japonaise à pars ses yeux bleus. Peut être un parent étrangé ou des lentilles. Et je me dis que le plus simple c'est de le lui demander directement au lieu de me torturé l'esprit.

- Et toit tu viens bien du Japon ? Je me trompe ?


Je lui souris en attendent qu'elle confirme ce que je pense. Comme sur ce coup je suis pratiquement sûre de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Dim 27 Jan 2013 - 13:29

Tomoko ne voyait pas trop le rapport entre les roux et la couleur des yeux vert, il pouvait avoir toute sorte de couleur de yeux ; bleu, marron, noir, noisette et d'autre truc tout nul comme des lentilles, même quand elle avait été en France, elle n'avait pas vu de roux, et encore moins aux yeux vert.. Enfin une de ses seules amies avait les cheveux roux, mais c'était parce qu'elle les avait teint alors que ses parents le lui déconseillait. Enfin, malgrée qu'elle ne comprenait pas trop, elle n'allait pas lui poser de question, elle en posait déjà assez comme ça, maintenant si elles volaient faire connaissance c'est Abbigaël qui devra poser des questions pas Tomoko. Et puis en plus des roux aux yeux vert, la blonde semi-châtain -d'apparence du moins- lui avait proposer d'aller voir l'Irlande a sa façon, enfin.. lui conseiller d'aller voir son petit pays, sauf que voilà, Abbigaël ne savait pas, et Tomoko n'avait pas envie de lui dire, qu'elle ne pouvait pas voyager, que de toute manière même si elle le voulait, elle était toute seule à Kobe, que sa tante était partie en Espagne pour faire apprendre a d'autre gens que Tomoko et d'autre collégiens des mathématiques. Et puis, des paysages, on en voyait bien a Kobe, et puis aussi en Espagne, d'après des multitudes de lettre qu'elle envoyait a sa tante et sa tante aussi lui envoyait, d'ailleurs, sa tante lui envoyait aussi pleins de photo des paysages d'Espagne.

«Ah.. d'accord.»

Il fallait bien qu'elle case quelque chose dans ce gros vide, elle n'aimait pas beaucoup les gros 'blanc', car a la fin, elle savait qu'elle aurait une grosse envie de rire, et même s'il y avait de la musique dans le bar restaurent, c'était que si il avait un gros vide sur la table. Et elle ne voulait pas passer pour une grosse folle a rigoler pour rien, il fallait qu'elle reste crédible quelque part, et puis sinon les gens et surtout Abbigaël allaient croire que Tomoko se moquait d'eux. Elle repensa à l'Irlande, elle imaginait bien les paysages là-bas, enfin les seules chose qu'elle voyait, c'était des moutons avec les poils super long et des cornes qui font une sorte de houppette a la fin, qui court un peu partout, elle revenait dans le «vrai monde» puis elle regarda Abbigaël se rouler les doigts dans ses cheveux, ou un truc comme ça. Tout de suite sa vision de Tomoko envers elle changea, Tomoko la pris directement pour une fille qui se la pète, et qu'elle comptait la frapper à la fin. Elle inspira deux secondes pour s'enlever cette image de sa tête en pensant que elle aussi pouvait bien faire ce genre de chose avec ses cheveux et que l'on ne la traite pas de fille populaire pour autant.

«Oui, je viens de Kobe, mais j'ai déménager quelque mois en France, mais je suis encore revenu a Kobe après.»

Elle espérait que Abbigaël n'allait pas poser de question, de toute façon, Tomoko ne comptait pas lui répondre d'aussitôt, d'ailleurs elle n'allait en parler a personne, elle l'avait déjà dit a deux de ses amis, et c’était déjà super bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Dim 27 Jan 2013 - 21:35

Ha d'accord !? Elle s'en fichait royalement oui ! Moi qui étais si contente d'en parler et puis paf ce ha d'accord qui me plombe le morale. Passe de 100 à 0. Peut être pas zéro, mais pas loin. Mais mon sourire ne quitte pas mon visage. Je fais comme si elle avait dit un truc super content et très intéressée par mon pays. Et puis ça me réconforta de savoir que je ne m'étais pas trompé et qu'elle était bien japonaise. Elle avait passé quelque moi en France. Cela me rappela quand j'habitais en Irlande et qu'une française avait passé une semaine chez moi pour un échange entre ma ville et une ville avec la qu'elle on était en jumelage. Elle m'avait dit qu'elle habitait en Bretagne et si je me souviens bien la Bretagne se trouve à l'ouest. Mais franchement je ne suis pas sûre avec mon sens de l'orientation magistral et mon niveau magistrale en géographie.

-Je n'ai jamais été en France mais j'ai déjà eu une correspondante qui est venue chez moi elle venait de Bretagne. Et toit tu était où en France ?

Moi je pose la question comme je suis vraiment intéressée et pas juste histoire de parler comme elle venait de me faire le coup. Même si elle n'a passer que quelque moi en France comme elle me l'avait dit elle devait surement connaitre certaine chose sur ce pays. Et même si elle n'y connaissait rien elle pourrait quand même dire quelque mot de cette langue. Je souris, si je lui disais le moindre mot en gaélique elle serait totalement paumée, mais si elle me parle en français je ne serais pas dans une meilleure position.

- Autrement je peux savoir comment on dit... Euh... Je t'aime en français.


Je ne sais pas pourquoi mais c'est la phrase que je veux toujours savoirs quand je suis en face d'une personne qui parle une langue que je ne sais pas parlé. Mais je crois que je ne suis pas la seule. Je tourne mon regarde vers le plafond en bois quelque seconde pour me détendre le coup. Et puis je me mets à regarder le timbre français sur la malle de mon violon qui étais toujours sur la table je la rapproche et regarde le timbre rouge et blanc avec un visage de femme vue de profile et je ne sais pas pourquoi je lui demande, pas à la femme sur le timbre mais à Tomoko :

-C'est toujours le même timbre ?


Je fais glisser la malle vers elle. Et me met à joué de mes doigts sur la table, après mon casque et mes cheveux je m'attaque à la table. Je ne peux pas m'empêcher de jouer avec quelque chose. Je met asses rapidement les autres sur les nerf à cause de mes tic. Mais ce n'est pas ma faute, c'est la faute au bon dieux comme dirait ma mère. Moi franchement je ne crois pas en dieu, mais ma mère dit que tout ce qui nous arrives est du fait que dieux à décider, mais moi je dis que chacun décide de ce qu'il fait tout seul et que dieu n'a rien à voir là dedans. Mais là on vas dans du hors sujet. Donc mes doigts fond clic clic clic sur la table et je m'arrête avant que quelqu'un ce mette à pété un câble si ce n'est pas moi qui le pète avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Lun 28 Jan 2013 - 12:18

Elle posait pleins de question inutile au quelle Tomoko ne voulait pas vraiment y répondre. Le pire, c'est qu'elle ne voulait pas dire je t'aime, c'était... trop nul, et puis tout le monde qui regardait Abbigaël allait prendre Tomoko pour une lesbienne, et ce n'était pas ce qu'elle voulait, elle, elle ne veut rien, son chocolat chaud la suffit. Elle savait bien ses mots en français, elle pourrait faire un dialogue tout entier avec un français même. Elle se souvient d'un garçon, avec qui elle parlait tout les jours, c'était un de ses amis, enfin, elle la considérais comme ça, après, elle ne savait pas comment lui il la considérait. Elle se souvient parfaitement de son physique, d'ailleurs, il était beaucoup plus grand qu'elle. Elle, elle n'avait que six ans, lui, il avait vers les quinze ou seize ans, il avait un tatouage au cou, c'était des notes de musique ; même si normalement, il n'aurait pas du les avoirs. C'est peut-être pour ça qu'elle avait commencer la harpe ou peut-être pour se rappeler de sa mère. Rien que d'y penser elle se mise à sourire, elle aimerait bien continuer a parler a cette homme qu'elle avait rencontrer, malheureusement c'était un peu impossible, en plus il devait avoir vingt-cinq ans maintenant.

«Alooors ! J'étais au Sud de la France.»

Elle regarda un peu la mallette que lui présenta Abbigaël, elle lui parlait d'un timbre, celui de la République Française. C'était bien lui, elle connaissait bien tout les symboles qui représentait les républiques. La femme, elle avait un bonnet phrygien, c'était le bonnet que portait les gens, surtout les hommes en fait, elle n'était pas sûre, mais elle pensait que c'était ce que portait les révolutionnaires. Enfin bref, elle secoua la tête pour s'enlever ses pensées,puis elle fît un mouvement de tête positif pour lui répondre. Et aussi pour ne pas entendre les petits claquement de doigts que faisait l'autre personne en face, enfin, Abbigaël, ça commençais a l'énerver légèrement. En y pensant, Tomoko n'aimait pas qu'on face grand chose, c'était peut-être dû a ce qui c'était passer quand elle avait dix ans, a vrai dire, elle n'en savait rien. Elle n'était pas sûre qu'elle l'ai vu faire le signe de la tête, enfin, elle n'avait qu'à être plus attentive a ce que faisait la personne qu'elle avait invitée.

«Bon bha.. sa se dit, je t'aime hein...»
Moment en français

Elle cligna des yeux avant de faire un petit roulement des yeux puis elle reprit sa petite tasse de chocolat chaud, enfin.. Il était devenu a moitié tiède de toute façon, a force de parler, regarder les gens et faire d'autre truc. Tomoko remit la malette de l'autre personne au sol, c'était bien mieux que d'avoir tout sur sa table pour la déranger. Avant elle avait bien zieuter tout les petits timbres. Il y en avait tellement, elle ne savait pas comment quelqu'un pouvait en collectionner autant en fait. Soit, elle adorait déménager et voyager un peu partout, soit, quelqu'un lui avait donner. L'ami français de Tomoko avait faillit lui donner ses timbres de son voyage autour du monde, mais celle-ci avait refuser, elle avait dit qu'un jour elle aussi aurait au moins un seul timbre, qui ne venait pas de quelqu'un. 'ailleurs, le jour d'après, elle était partir chercher un timbre. Tomoko pris une bonne grosse gorgée de son chocolat tiède, et puis elle essuya sa bouche avec une serviette de restaurent que le serveur avait poser sur leur table.

«J'en conclus donc que tu sais parler français?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mar 29 Jan 2013 - 21:22

Dans le sud de la France il fait chaud non ? Enfin je ne sais pas vraiment, mais il doit faire surement plus chaud que dans le nord. Je sais que ce que je viens de dire n'a strictement aucune signification. Mais bon il faut bien que j'essaie de réfléchir des fois, ce qui est asses rare. C'est un jour à marquer d'une pierre blanche comme j'ai réussi à réfléchir en même temps que je passe pour la fille la plus timbrée à des kilomètres. Je crois que bien que ça me reste dans la gorge comme je n'arrête pas de penser à la folle qu'on croit que je suis et ça me turlupine. Il va bien falloir que j'arrête de penser à ça. Je t'aime ce dis je t'aime j'adore la sonorité de cette phrase même si je le préfère en anglais.

Français: Je ttt'aime... Japonais : Comme ça ?

Je souris j'avais du mal à le prononcer comme quand j'avais commencé à apprendre le japonais. J'ai butter sur le T comme une doué, mais au moins ça ressemblait un minimum au mot qu'elle avait prononcé quelque instant plus tôt. Moi savoir parler français ? Je ne crois pas non a pars bonjour je ne sais rien dire. Elle pense à ça à cause du timbre ou de la correspondance ? C'est vrai qu'avec tous mes timbres elle doit penser que j'ai visité pleins de pays, mais elle se trompe complètement. Je repense au jour ou mon grand-père me les avais donnés il [color=orange]pleuvait c'est pour ça que j'étais partie au grenier. Je regarde Tomoko.

-Non je ne sais par parler français, ma correspondante m'avait dit des mots et pour les timbre c'est mon grand-père qui me les à donner. Il à fait le tour du monde. Mais dans quelque années c'est moi qui partirais avec mon propre avion et ce seront mes timbres qui iront sur ma malle.


Je me vois déjà dans mon petit avion. Je commencerais par l'Afrique où j'irais voir les tribus et les nomades. J'essaierais de comprendre leurs façons de vivre et de m'en imprégnée. J'ai toujours adoré les histoires des gens de l'Europe qui arrive en Afrique et découvre tant de choses. J'ai toujours voulu leur ressembler. Des fois je me dis que faire de mon voyage un voyage humanitaire, mais je ne me vois pas vraiment dans ce rôle. Comme j'ai peur de ne pas supporter le fais de voir des gens souffrir de soif et de la mal nutrition. Et même malgré cela ils sont heureux et il se contente de ce qu'ils ont sans rien demander de plus. Cela m'impressionne.

- Et toi tu à déjà visiter d'autres pays à par la France et le Japon ?

Tant qu'à parler de voyage autant lui poser la question, parfois j'ai l'impression que notre discutions ressemble plus à un interrogatoire qu'à autre chose. Je pose les questions et elle elle répond il manque plus que le faut miroirs et à un dossier ou tout son casier judiciaire est notée. Même si je n'ai pas le regard suspicieux et elle n'a pas de menotte au poignet. Je nous imagine elle avec des menottes au poignet attacher à la chaise et moi qui lui tourne autour avec un ton dur qui ne laisse rien passer. Je la regarde prête à éclater de rire. Mais si je me mets à rire toutes les personnes qui me regardent vont pas capter pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mer 30 Jan 2013 - 0:28

Puis elle lui avoua qu'elle ne savait pas parler français, enfin en même temps, cela ne l’impressionnait pas venant d'elle. Enfin surtout comment elle avait dit le 'je t'aime', c'était assez.. catastrophique en fait. Elle avait comme rouler un T alors que normalement y'a que les R qui se roule et encore, cela ne se fait que dans des pays du genre.. l'Espagne, l'endroit où était sa tante, d'ailleurs, ils ne roulaient que les R quand ils y en avait deux d'affiler, et puis pour le T c'était pas le cas, alors elle n'avait aucune raison de rouler son fichu T ! Enfin bref, tout le monde fait des erreurs, c'est bien connu, et puis c'était pet-être la première fois aussi qu'elle parlait français, elle n'allait pas lui en vouloir. C'était d'ailleurs interdit chez elle, d'en vouloir a quelqu'un si il n'y avait pas de raison valable, et puis elle n'avait pas droit de critiquer sans avoir de preuve. Elle regarda Abbigaël en clignant très bien des yeux, au fond, elle ne pouvait pas la critiquer, elle n'avait rien fait, et puis, Tomoko n'avait pas envie de la critiquer non plus, elle était un peu trop gentille pour ça et en plus elle n'était pas énerver, cela devait être le petit chocolat chaud qui lui faisait ça.

«Nooon ! C'est pas comme ça, enfin bref.»

Elle lui avoua que son grand-père avait fait le tour du monde, et puis elle lui rappela aussi qu'elle ne pouvait pas voyager, mais elle n'avait pas envie de lui répondre, de toute manière, elle pouvait penser ce qu'elle voulait de Tomoko, sa n'allait pas forcement l'affecter. Elle pris le temps de réfléchir quand même, en fait, elle s'imaginait en train de faire le tour du monde en avion elle aussi, mais elle avait un peu de mal. Elle pensant tout le temps qu'elle tombait de l'avion, ou alors que l'avion de crashait sans raison possible. Pour répondre a sa question de manière plus.. enfin, avec moins de parole elle fît un geste négatif de la tête, en espérant qu'elle le voit encore cette fois-ci. Elle faisait beaucoup de geste de la tête, enfin elle avait une bonne excuse cette fois-ci, elle avait la flemme de parler. Elle préférait manger, en tant que grande gourmande affirmée, elle se remise a sourire, puis elle pris la bout de cookie, malgrée le temps affreux qu'elle passait a le manger, elle n'avait toujours pas finis. Elle écouta la musique qui passa, puis d’aperçue que c'était une de ses musiques préférer, du coup, elle ne pouvait pas s'empêcher de le dire a haute voix. Enfin.. c'était que Abbigaël qui pouvait entendre, elle se voyait mal crier.

«Ouuuiii ! C'est une de mes musiques préférer ! »

Elle avait les étoiles pleins les yeux, et puis, elle ne voyait pas comment ces étoiles là pouvait s'enlever. Cela faisait plus de trois musiques qui passait qu'elle les aimait toute, elle ne pouvait pas s'empêcher de sortir ça maintenant. Et puis elles étaient censé ce connaître, donc comme ça, Abbigaël en connaissait encore plus sur Tomoko, et puis cela ferrait un peu moins ; «je te pose une question tu y réponds, et tu m'en poses une ok?». Le serveur revenu encore une fois, peut-être que c'était un fan attitré d'Abbigaël, en tout cas, il commençait vraiment a énerver Tomoko, faire des allers-retours c'était un peu chiant, et puis, elles ne pouvaient pas se parler si ils ne faisait que venir. Enfin, elle n'allait pas l’engueuler, elle savait garder son calme dans un peu près toute les situations. D'ailleurs, la dernière fois qu'il y avait eue une embrouille, voir des coups de poing et tout le reste, elle n'avait pas intervenue. Elle n'aimait pas la violence, alors elle n'allait pas intervenir dans la violence. Pour patienter le temps qu'il se remette a parler, Tomoko repris encore une fois et une de ses dernières fois son chocolat tiède. Le serveur parla puis repartie, elle suposait que c'était pour lui faire rejouer du violon, en plein milieu de la musique préféré, enfin d'une des musiques préféré, de Tomoko.

«Il t'a dit quoi au juste ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mer 30 Jan 2013 - 21:20

Mince je me suis totalement loupée pour la prononciation. Mais bon rien n'est jamais parfait du premier coup et puis j'y arriverais la prochaine fois. Et de plus parfois on a même du mal à me comprendre dans ma langue natal vu que je parle vraiment trop vite. Parfois on me demande de répéter vu que je n'articule pas asses. Alors dans une langue étrangère il ne faux pas s'attendre à des miracles. J'ai de la chance que l'on me comprenne avec mon accent même s'il n'est pas très marqué il se remarque quand même un peu. Je suis sortis de mes penser par l'exclamation de Tomoko. Une musique qui passait lui plaisait et elle n'a pas hésité à le dire. Moi qui la croyait un peu coincé je me suis trompée. Ou peut être elle a oublié qu'elle n'était pas seule, je ne le saurais sans doute jamais. Je l'écoutais un peu pour voir quelle musique c'était, mais je ne la connaissais pas, mais je la trouvais jolie.

-Ha oui elle est pas mal, tu peux me dire son titre ?


Mais avant qu'elle ne réponde je fus interrompu par le serveur. Oui celui qui m'a fait des sourire ne coin et qui m'a aidé pour mon projet un peu fou. Je dirais qu'il doit avoir dans les vingt vingt et un ans. Il était brun aux yeux marron, quand je le regarde de plus près je le trouve craquant, mais passons. Il me propose de prendre un verre après on service. Je ne sais vraiment pas quoi répondre, un petit flirt me gênerais pas, mais franchement en ce moment je ne suis pas très motivé, mais un verre me remonterait le moral. En plus s'il est majeur j'aurais peut-être droit à un peu d'alcool. Vus que depuis que j'étais arrivée ici je ne pouvais plus profiter de mes tous nouveaux droits dans mon pays. Je lui souris, mais je ne savais toujours pas quoi répondre. Je regarde Tomoko pour voir si elle peut m'aider, mais elle n'a pas l'air d'avoir entendus le serveur. Et puis pourquoi pas ? J'accepte sa proposition et il me dit de le retrouver devant le café à vingt heures. Je fais la grimace et lui dit que j'essaierais d'être là. Comme je ne sais pas si je vais être longue à manger. Tomoko me demande ce qu'il a dit et je m'exclame toute sourire.

-Petite curieuse ! En fait il m'a demandé de boire un verre avec lui.
Je la regarde pour voir sa réaction pour savoir ce qu'elle en pense, de toute manière je sais très bien que ce ne serait qu'un seul verre ou même deux je ne vais pas revenir à l'hôtel soul comme je ne sais pas quoi. Je ne suis pas folle non plus si c'est pour me faire choper à boire alors que je n'ai pas droit, il ne faux pas abuser non plus. En même temps je ne pense pas être la seule à boire sans en avoir le droit. Même si je ne vois pas Tomo le faire.

Doux doux doux doux doux doux !?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mer 30 Jan 2013 - 22:20

Puis Abbigaël lui demanda le titre de la musique que Tomoko aimait bien, en fait, elle aurait préférer ne pas avoir dit de bêtise en disant que c'était une de ses musiques préféré. Peut-être que Abbigaël était mieux dans l'ignorance, des fois, les gens aiment rester dans l'ignorance, enfin ce n'était pas trop le cas de Tomoko, elle, elle était curieuse de nature, du coup, elle aimait bien tout savoir et tout le reste. Par contre, il y a des gens qui sont par exemple en couple, qui aiment pas savoir ce que fais l'autre, parce que des fois, sa peut tomber sur un truc nul, l'autre peu le tromper et tout les trucs de couple quoi, Tomoko, elle n'y connaissait rien au couple, elle n'avait jamais été avec un garçon donc elle ne pouvait pas savoir ce que les autres ressentait quand elle voyait que l'autre ce foutait complètement de lui. Elle se voyait mal en couple en fait, elle avait peur que l'autre personne soit trop possessive ou a l'inverse que cela soit elle qui soit possessive, sa peut gâcher plein de chose des trucs comme ça. Enfin bon, stop les thérapie de couple.

«Je sais pas du tout le titre de cette musique. Tu as accepter de 'sortir' avec ? »

Elle ne savait pas si Abbigaël allait comprendre le terme qu'elle avait employer, en réalité ce n'était pas vraiment sortir avec, mais elle était tellement a fond dans ses pensées de couple qu'elle ne pouvait pas utiliser un autre mot. D'ailleurs, elle aurait pu trouver autre chose, mais elle aurait du parler beaucoup plus, enfin c'était pas pour deux mots que sa allait changer le monde. Elle pensait donc a sortir avec ; comme sortir boire un café avec. Enfin cela ne serrait pas très crédible de le voir dans un autre café & restaurant du gait qu'il travail ici du coup c'était pas logique. Tomoko aurait bien aimer voir la tête du patron si il le voyait prendre un café dans un autre restaurant. Elle se retenu de rire, non pas parce qu'elle rigolait fort, d'ailleurs elle avait un rire silencieux, mais en fait, c'était plutôt de voir tout les gens qui la regardaient encore qui la gênerait. Elle se mise a sourire c'est tout, rien de plus. C'était déjà parfait.

«Sinon.. tu aimes ce que tu as pris ? »

Des gens ne pourrait ne pas aimer tout ce qu'il y avait ici. Par exemple, peut-être qu'elle trouvait le chocolat un peu trop chaud, ou d'autre truc comme ça. Elle n'était pas dans la tête des gens. Tomoko regarda la mallette qui était au sol, en regardant bien, on y voyait pleins de timbre, au départ, Tomoko n'en avait pas vu beaucoup, c'est pour ça qu'elle n'y avait pas prêter une grande attention. Mais maintenant, elle voyait la chance d'Abbigaël d'avoir pleins de timbre. D'ailleurs, Tomoko devrait elle aussi faire une collection de quelque chose. Mais là, elle n'y avait pas le temps du coup, cela serra pour plus tard. Elle pouvait encore ce contenter de marquer pleins de truc sur son carnet « intime ». Sur son carnet, elle marquait toute les choses qu'elle devait dire ou non a sa tante pendant qu'elle ne la voyait pas.

«Ton avion.. il serra comment ?»

Elle reprit un bout de son cookie puis patienta un peu pour avoir une réponse. Ce cookie il était fameux, c'était un des meilleurs cookie qu'elle avait du prendre dans un restaurant/bar. Mais elle avait toujours sa petite préférence pour le cookie qu'on achète tout chaud dans les boulangeries pâtisseries.

Oui vraiment tout doux ;3 ! - la honte de mon post, je me rattraperais xD ! -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mer 30 Jan 2013 - 23:03

Dommage qu'elle ne connaisse pas le nom j'aurais pu l'écouter de nouveau, bizarre qu'elle ne connaisse pas le nom alors que c'est l'une de ses chansons favorites, mais bon on ne va pas chercher la petite bête. Sortir avec lui, elle croyait que j'allais sortir avec lui ? J'allais juste boire un verre avec lui ce n'est pas comme si on allait se balader main dans la main dans les rues a roucouler comme de vrai tourtereaux. Et tout tout. Je suis presque à rire mais ça ne le ferait pas. Je ne suis pas comme ça.

-Je vais juste boire un verre, ça fait longtemps que j'en ai besoin pour me rebooster et comme je suis ici je ne peux pas en avoir toute seule.

Ma phrase paraissait un peu bizarre, ou pourrait croire que je parle de drogue. Mais franchement ce genre de choses de me branche pas vraiment. Déjà que je trouve de simples cigarettes dégueulasse. Je vois le serveur passer et il me sourit. Et là j'angoisse un peu, lui espère peut être plus qu'un verre il veut peut-être les roucoulements d'oiseaux et les ballades main dans la main. Je lui rends quand même son sourire, mais je ne peux pas lui dire que finalement je ne veux pas ça risquerait de le blaissé et je ne vais pas lui poser un lapin ça serait vraiment dégueulasse. Je regarde Tomoko, elle me pose une question à la qu'elle je ne m'attendais pas du tout.

-Euh.. oui j'aime bien, regarde j'ai même tout finis.


Je regarde ma tasse vide, je voudrais vraiment reprendre une autre, mais je serais vraiment mal à l'aise de le lui demander. Je regarde Tomoko qui me pose une autre question. Mon avion. Bonne question je lui souris je vois très bien mon avion dans ma tête. Les petits avions léger à une place où tu te sens libre comme l'aire. Je revois l'avion du voltigeurs je veux un avion du même style si ce n'est pas le même. Je me demande si un jour je le rêverais, je l'espère bien je lui montrerais que je n'ai pas abandonné et que je tiens ma promesse.

- Tu vois les petits avions blanc qu'utilise les voltigeurs dans leurs spectacles j'aimerais un avion comme ça. En plus ils sont confortables enfin moi je les trouve confortables.

Avec ma main je fis les mouvements des avions qui voltiges même si j'avais l'air un peu bête ça me faisait plaisirs de rêver un peu. Je fais un très grand sourire à Tomoko comme j'adorais parler de mes rêves, je partage vraiment une partie de moi c'est ça qui fait de moi ce que je suis au jour d'aujourd'hui. Je me demande bien quel est le rêve de Tomo, peut être qu'elle veut le garder pour elle ou qu'elle n'en a pas. Cela serait vraiment triste pour elle comme vivre sans rêve c'est comme si on avait rien on a un corps sans âme. C'est vrai que je dramatise un peu, mais moi je ne pourrais pas vivre sans rêve. Comme je ne serais rien de plus qu'une coquille vide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mer 30 Jan 2013 - 23:25

Bon et bien, Tomoko avait confirmation qu'elle n'avait pas comprit le sens de sortir avec. Mais ce n'était pas trop grave, Tomoko se demandait a quoi pouvait penser Abbigaël quand elle lui a poser la question, peut-être qu'elle voulait rire de son absurdité ou peut-être qu'elle voulait la taper car c'était vraiment le cas. Enfin Tomoko ce n'était pas une fille qui se laissait marcher dessus et a vrai dire, elle n'avait jamais eut d'embrouille depuis qu'elle était arriver a Kobe High School, elle voyait mal une embrouille commencer pendant les vacances. De toute manière après elle risquerait de le regretter si elle créait une embrouille pendant les vacances, elle allait le regretter, et puis elle se serrait dit qu'elle aurait mieux fait d'aller chez sa tante a faire pleins de gâteaux pour les gens espagnols. En plus là-bas d'après une lettre de sa tante, Noël c'était très bien, il y avait un gâteau avec plein de fruit confit dedans et dessus. Mais Tomoko elle n'allait pas trop ça, et puis en Espagne, il y avait aussi la tradition des douze raisins. Tomoko se voyait mal manger douze raison en moins de douze « ding dong ».

«Oui je sais c'est bête, mais j'ai pas une bonne mémoire niveau musique. Je l'aime bien c'est tout. Je ne l'ai jamais écouter autrement qu'à la radio. Même dans mon baladeur je ne l'ai pas, et sérieusement je regrette.»

Elle regarda Abbigaël, sa phrase lui paraissait un peu bizarre mais bon elle n'allait pas en faire du chichi. Elle regarda le serveur qui semblait bien aimer Abbigaël quand même, il lui souriait, et elle, elle faisait de même. Tomoko se mise a rire toute seule puis elle s'arrêta quand Abbigaël tournait la tête vers elle. Elle ne voulait pas se faire prendre en plein délire, surtout que cela la concernait un peu quand même et elle se voyait mal lui expliquer qu'elle rigolait a cause des deux. Tomoko se demandait si elle allait vraiment aller au rendez-vous que lui avait donner le serveur. C'est vrai, après tout elle ne connaissait pas vraiment Abbigaël, mais comme c'était partie là, elle la voyait mal refuser et prendre les jambes a son cou. Elle imaginait très bien la scène de la boisson dans le bar ; le serveur avait un bouquet de rose a la main puis elle, elle arrive l'air de rien et elle prend le bouquet. Ils font connaissance mais Abbigaël aurait trop peur et elle appellerait Tomoko... A bha non ! Tomoko n'avait plus de portable, c'était bête. Et puis, Abbigaël pourrait appeler un tas d'autre personne, Tomoko n'était pas vraiment une référence pour les histoires douteuses.

«Tu as déjà été dans un avion blanc?! Mais ta trop de la chance.»

Juste après que Tomoko posa la question a Abbigaël le serveur arriva, il semblait l'air tout content. Tomoko le regarda bizarrement sans qu'il le voit puis il demanda si cela suffisait. Tomoko en profita pour lui dire qu'elle reprendrait bien une tasse de chocolat chaud. C'était un très bon carburant en plus, au et puis elle commanda aussi un brownie. Elle en avait envie depuis le début, mais elle c'était résigner a un cookie, et puis tant qu'il demande, autant lui réclamer quelque chose, même si elle était quasiment sûre qu'il s’adressait a Abbigaël avant tout. Le serveur regarda Tomoko avec un grand sourire, ça lui fît sourire aussi, elle ne savait pas que c'était contagieux. De toute façon, Tomoko elle avait toujours un petit sourire au bout des lèvres, sauf quand elle allait pas bien. Tomoko regarda Abbigaël, elle ne savait pas pourquoi elle mettait autant de temps a choisir, peut-être parce qu'elle n'osait pas. Après un temps, le serveur fît un petit geste de la tête.

«Excusez-moi ? Est-ce que l'on doit payer pour ça, ou sa compte dans le pari?»

Autant lui poser la question étant donner qu'elle n'avait rien d'autre a dire. Elle avait peur de poser trop de question a Abbigaël et qu'elle ai une surchauffe de cerveau. Enfin, elle semblait bien aimer parler, donc cela devait pas poser de problème si Tomoko lui posait plein de question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Mar 12 Fév 2013 - 19:56

Moi franchement je ne trouve pas que c'est bête de ne pas connaitre le nom d'une musique, moi j'oublie toujours les noms des musiques ou même le chanteur. Je me souviens juste du rythme et si j'ai de la chance des paroles. J'essaie toujours de retrouver les paroles sur le rythme j'essaie plein de phrase et cela finis toujours pars faire une musique vraiment étrange. Mais c'est marrants et au final tu retient ces paroles-là au lieux des vrais. Je souris en repensant à une chanson vraiment bêtes que j'avais fait elle parlait du petit chaperon rouge et de nain, un mélange entre le petit chaperon rouge et blanche neige. Je reporte mon attention sur Tomoko quand elle me demande si j'ai déjà été dans un avion blanc. Elle me dit que j'ai de la chance te je souris comme je pense la même chose.

- Ouai et même si je n'ai pas volé dedans c'était hyper cool et le casque que j'ai sur la tête c'est le pilote qui me l'a offert. Ha tient mon serveur arrive.


Quand mon serveur arrive, oui Mon serveur et il nous demande ce que l'on veut je ne sais pas quoi prendre. Mais je me détends je me suis inquiété pour rien encore une fois. Ce soir c'est la fête. Après que Tomoko est commandée je m'apprête à commander moi aussi quand elle demande si nous devrons payer. Je n'avais même pas pensé à ça. Le serveur nous souris et puis se tourne vers Tomoko avant de se tourner vers moi.

-C'est bien comme c'est vous. Si cela aurait été quelqu'un d'autre qui aurait fait ça je ne pense pas que je lui aurais offert.

Je lui fais un grand sourire et réfléchit à ce que je pourrais bien commander. J'hésite entre un autre chocolat ou un cappuccino et entre entre un brownie comme Tomoko ou encore des petits gâteaux. Et puis autant changer alors j'opte pour un cappuccino et un brownie. Je lui souris et me tourne de nouveau vers Tomoko et me demande encore qu'elle pourrait bien être son rêve le grand amour ? Non... Devenir une pop star ? Non... Je ne la vois vraiment pas se défouler sur un micro en dansent sur scène acclamer par les milliers de personnes que constituerais son public. Franchement je n'en ai vraiment aucune idée, ça se voit que je ne la connais pratiquement pas.

-Autrement je me demandais Tomoko, ton rêve à toi c'est quoi ?


Dernière édition par Abbigaël Ó Néill le Lun 25 Fév 2013 - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Jeu 14 Fév 2013 - 20:36

Tomoko n'avait pas vraiment de rêve, enfin, même si elle essayer d'y réfléchir elle n'en trouvait pas. Du moins, c'était pas important de lui le dire a Abbigaël. Elle n'allait pas lui dévoilée toute sa vie non plus parce qu'elle ne la connaissait pas et puis elle n'avait pas envie de lui dire qu'elle voulait que sa mère soit à ses côtés, qu'elle voulait que sa tante revienne juste pour la voir, mais elle était beaucoup trop pris par le travail et le temps. Tomoko se rendait compte combien le métier de professeur pouvait prendre beaucoup de temps, surtout en mathématique. Enfin, elle en était sûre, un jour où l'autre sa tante allait revenir pour elle. Enfin, elle n'espérait pas qu'elle exerce dans Kobe High School car Tomoko ne voulait pas que sa tante voit tout ce que Tomoko fait.

Peut-être que le rêve idéal serrait qu'elle se trouve un métier super génial comme par exemple dans la médecine comme quand elle voulait lorsqu'elle était petite. Ou bien peut-être qu'elle voulait devenir écrivain, enfin avec des problèmes de dysorthographie et de dyslexie ça risquerait d'être compliquer, enfin cela ne la déplairait pas pour autant. Pour l'instant elle n'avait pas d'idée de quoi faire après ses études. Cela se trouve elle allait se retrouver surveillante un truc comme ça. Peut-être qu'elle pourrait faire compositrice étant donner qu'elle écrit déjà un peu de ses notes quand elle fait de la harpe. Enfin, elle n'a pas la musique dans le sang donc, elle pouvait rayer sa de sa belle petite liste. Peut-être même qu'elle pouvait devenir actrice pour faire, eum... le petit chaperon rouge.

«Ah em, ar. Je sais pas, j'ai pas de rêve particulier.»

Tomoko écarquilla des yeux quand elle entendue que Abbigaël avait appeler le serveur « mon  », le mot lui résonna dans la tête. Elle voulu éclater de rire, mais elle trouvait ça un peu malpolie quand le serveur était en face et qui semblait la regarder même de loin. Tomoko se cacha un peu le visage puis elle se mise a rire, heureusement pour elle qu'elle rigolait silencieusement car sinon tout le monde allait se retourner encore. Oh et puis il y avait la musique qui c'était mit en fond, donc elle pouvait rire et qu'on l'entende rien qu'un petit peu cela ne ferrait pas de mal. En plus rire faisait que l'on gagnait des jours de vie d'après sa tante. Tomoko cligna des yeux après avoir un peu rit, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas rigoler comme ça.

«Pourquoi ta dit « mon »? »

Après de longue petite minutes à attendre, son brownie arriva enfin, le serveur était rester planter pendant plus de trois minutes a fixer Abbigaël, il rougissait de partout, même ses mains étaient toute rouge, c'était assez bizarre, Tomoko le regarda un peu bizarrement jusqu'à ce qu'il parte, elle en était sûre il n'avait pas fait attention à elle, il avait a moitié jeter le brownie quand il avait vu Abbigaël.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Dim 24 Fév 2013 - 23:43

Pas de rêve ?! Quand j'ai entendu ça j'ai arrondis les yeux comme des soucoupes, mais je me suis abstenues de tout commentaire même si je trouvais cela inimaginable pour une personne de notre âge. Je veux bien que la mamie de quatre-vingt-dix n'ai plus de rêve vu qu'elle a dû avoir une vie bien remplie, mais nous tous ce que l'on a c'est les rêves, l'espoir. Quelque chose à ce raccrocher pour notre futur, comme nous notre futurs on ne sait pas où il va nous mener et sans rêve pour le guider ce n'est rien. La vie est sans intérêt, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je trouve ça triste pour elle, moi je rêve constamment je m'imagine souvent comment sera ma vie dans dix, vingt ou encore trente ans je me vois flotter à travers les nuages ou encore m'occuper de mes enfants ou toute autre chose. Et même si je sais que les choses ne se passent jamais comme prévu, il faut continuer de rêver sans avoir peur d'être déçu par l'avenir.

Mon ? J'ai dit ça à haute voix, non j'y crois pas la honte! Purée je me sens ridicule, comment je peux être asse bête pour avoir pensé a voix haute. Pour le moment tout ce que je veux c'est m'enterrer dans un trou de souris et ne plus jamais en ressortir. Heureusement qu'il ne m'a pas entendus ou autrement cela aurait été encore pire. Enfin je crois qu'il ne m'a pas entendus je ne suis pas totalement sûre. Je me tourne vers lui pour voir mais rien n'a signalé je me retourne vers Tomoko et la regarde avant de secoue la tête.

-J'ai vraiment dit cela a voix haute ou tu peux lire les penser ?

J'essaie de détendre l'atmosphère qui est tendue seulement de mon coté à cause de ma gaffe. Pour une fois je regrette d'être une pipelette de première. Je secoue de nouveau la t^te, d'habitude je prends ce genre de gaffe avec le sourire pourquoi aujourd'hui c'est différent je regarde Tomoko, voilà la réponse c'est comme j'ai une fille a moitié inconnue devant moi comme l'on ne peut pas dire qu'elle se confie beaucoup à moi. Et je me demande que quelle manière ou pourrait faire plus connaissance et j'ai une idée, je souris et je me dis qu'heureusement le ridicule ne tue pas.

-J'aime le chocolat et je suis accrocs au sucre j'adore faire du sport et rire est ma plus grande passion je joue du violon depuis que je suis toute petite j'ai une petite soeur et un petit frère et ils sont jumeaux. A toi. J'en dirais plus après.


Je dois avoir l'air bête mais ça me fait rire ce sont des choses peut être pas très importante elle doit s'en fiche complètement, mais voilà c'est moi tout cracher de fait des choses totalement inattendu comme sortir cela au beau milieu d'une conversation c'est quand même bizarre je l'avoue, mais bon je ne réfléchis pas et ça rend toujours les choses plus intéressantes. J'attends de voir si elle va se prendre au jeu je parie qu'elle ne le ferat pas, mais la vie réserve toujours des surprise dit on.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  Lun 25 Fév 2013 - 22:43

Excuse-moi pour la longueur et j'ai rien fais avancée, désolé.
Edit : Heureusement que tu es là, je suis une grosse gourde xD.


Bizarre, elle ne souvient pas avoir dit « mon », peut-être qu'elle ne se rendait pas compte de tout ce qu'elle disait, mais si elle là dit, c'est sûrement parce que elle le pensait du coup, elle avait une envie de le sortir. Ou peut-être que sur le coup, elle était consciente de se qu'elle avait dit mais que dix minutes après, en répondant à une autre question sans doute elle ai oublier. Cela reste des possibilités, après tout, Tomoko, elle ne se souvient pas vraiment de tout ce qu'elle dit. Des fois, c'est parce qu'elle n'a pas envie de s'en rappeler, des fois c'est juste comme ça, elle n'a pas vraiment une bonne mémoire auditive, mais sa passe. Il y a pire, comme il y a mieux, de toute façon, elle préférait regarder des choses et s'en souvenir que entendre et se souvenir que de ça. Si elle à une meilleure mémoire visuelle, elle tait sûre que c'était grâce a la lecture, elle lit tellement de chose que cela devait lui rester dans l'esprit. Peut-être que si elle lisait à voix haute, cela changerait les choses. Mais, ça la déconcentrait plus qu'autre chose. Puis elle entendu de nouveau la voix de Abbigaël, mais ce n'était que mentalement, lui demandant si elle pouvait pas lire dans les pensées.

«Non, ne t'inquiète pas, je ne suis pas télépathe.»

Ses gens là, doivent avoir une vie insupportable, entendre les pensées des gens à chaque fois qu'ils s'en approchent. Erw. Elle écouta Abbigaël, lui raconter un peu tout ce qu'elle aimait, elle aimait bien la musique. C'était un peu normal, en plus elle faisait du violon, donc elle était obliger d'aimer au moins un minimum la musique. Ensuite, ça étonnait pas vraiment Tomoko que Abbigaël aimait le sucre, rien qu'en la regardant, cela se voyait. Tomoko n'aimait pas trop le sucre, ou alors que dans les gâteaux, mais elle ne pouvait pas en ingurgitée de trop, au risque de tomber malade. Elle, elle avait une famille au moins. Tomoko elle n'allait pas lui dire que sa mère était morte, que sa tante était loin, qu'elle n'avait pas de père. Puis devant tout le monde ce n'était pas très... classe. Elle ne voulait pas faire pitié aux yeux des gens.

«Je.. eu.. je suis fille unique et je joue de la harpe.. et j'aime.. les cookies, je crois.»

En fait, elle ne savait pas trop quoi dire à Abbigaël, le seul truc qui lui était venu en tête était le mot cookie. C'était peu être crétin mais bon, chacun aime ce qu'il veut. Elle ne savait pas si elle voulait entendre plus sur la vie de Abbigaël, enfin, cela ne la dérangerait pas plus que ça, elle n'avait personne a qui parler. Puis en plus de parler de cookie, elle en avait un sous la main, du coup, elle en profita pour en reprendre une part puis elle regarda toujours Abbigaël, jugeant que c'était mieux de regarder la personne à qui on parle, ça c'était ce que lui avait apprit sa mère, et elle ne voulait pas défaire ce qui lui restait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Lundi - Après-midi] C'était quoi ça ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Events :: Hakuba, Japon (évent Décembre)-
Sauter vers: