Partagez | 
 

 Convaincre, c'est un art !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Convaincre, c'est un art !  Jeu 17 Jan 2013 - 19:38

C'est les mains dans les poches, l'une des poses les plus charismatiques du monde, que Léopold avançait dans les couloirs de la Kobe Hight School, c'était les premiers jours qu'il passait en tant que surveillant sur le bâtiment scolaire. Il avait au moins cru que pendant les vacances, il serait tranquille, sans soucis, les élèves sont calmes et compagnies, cependant c'était l'occasion de recadrer certains et comme un test qu'on donnait à un élève, il avait reçu une mission. Cette mission consistait à persuader une élève de retourner en cours car elle y allait très peu avant les vacances... Le nom de sa cible était Hybana, Mayaky Hibana ou Maya l'abeille pour les surveillants qui voyaient toujours cette élève butiner en dehors des salles de classes, enfin c'était les dires des collègues de Léo.

Bon il fallait montrer qu'il savait parler aux personnes qui sont réticentes à aller en cours.... Cela ne devait pas être plus dur que de convaincre quelqu'un prêt à sauter d'un immeuble de 40 étage de revoir l'erreur qu'il s’apprêtait à commettre, bon les arguments à utiliser ne risquait pas d'être les même, il risquait même d'y avoir une très grosse différence, mais bon, il allait gérer, fin il ne savait pas sur quelle forte tête il allait tombé, mais ce n'était rien, il savait très bien s'adapter à tous type de situation et surtout il était sûrement plus têtu que celle qu'il allait rencontrer, ça allait être un choc de titans.

La première partie de la mission semblait simple aux premiers abords, elle consistait simplement à retrouver la fille qui ne cessait de sécher les cours et qui du coup avait échappée, jusque là, à bon nombre de surveillants. Léopold avait finalement conclu que il l'a trouverait sûrement dans les couloirs, un coupable revient toujours sur les lieux de son crime ! Enfin bref, elle serait sûrement plus facile à trouver, après tout pendant les vacances tout le monde se relâche et elle serait loin de se douter qu'on allait la convaincre de retourner en cours. En faîtes le surveillant était un peu stressé par cette mission et du coup il était en train de ce convaincre qu'elle était facile, ce n'était pas à lui principalement de faire, mais pourtant on lui demandait de le faire donc ça allait sûrement être dur...

Dans les couloirs, il n'y avait que quelques rares élèves et Léopold les dévisageait un par un, un surveillant lui avait dit qu'un jour il les connaîtrait presque tous, il n'y croyait pas pour l'instant, comment se souvenir d'autant de visages ? Il soupira, il ne trouvait pas la jeune femme qu'on lui avait décrit, aucun Maya l'abeille dans le coin, la trouver allait être un peu plus compliqué finalement. Il se demanda alors s'il devait pas y aller franco tout simplement...

« Je cherche Mayaky Hibana ! Est-elle ici ? »


Il dût hurler à tout va pour essayer d'avoir un minimum de réponse, mais il espérait qu'elle viendrait d'elle même, ce serait tellement plus simple si c'était le cas, à moins qu'elle ne soit sourde ça risquait d'être encore pire pour la convaincre !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Convaincre, c'est un art !  Ven 18 Jan 2013 - 2:59

Mayaky parlait avec d'autre des cadeau reçu. Elle était contente, ses parents comme pour lui pardonner de l'avoir envoyer a l'autre bout du monde lui on offert un couteau suisse comme cadeau. Bien sur, son bon vieux couteau n'est pas remplacer et c'est juste lui qu'elle traîne avec elle. Sa lui faisait étrange de se trouver pas loin des casiers, puisqu'en temps normal, elle n'allait jamais en cours. Elle avait réussie a enlever les mot anglais dans ses phrase et elle en était même très fière.

Les vacances avançaient vite et les retour en classe semblait de plus en plus proche. Mais elle ne s'inquiéta pas, aucun surveillant ou professeur ne l'a encore averti ou ramener de force en classe. Elle avait pu exercé une certaine liberté tout le long avant les vacs. C'est sur que c'est ennuyant de rien faire pendant que les autres sont en cours, tu te sens seule pour sa qu'elle allait souvent en ville. La neige et tout sa lui faisait un grand bien, mais elle se sentirait mieux si elle n'était pas obliger d'aller a l'école en plus. Déjà qu'elle faisait des effort pour rester a l'école et se coucher le soir.

Voulant se promener un peu en écoutant sa musique, Mayaky quitte ses amis et part en mettant son casque sur sa tête. Elle avait encore ses oreilles de neko, donc elle essaya d'y faire attention. Elle se dirigea vers les casiers, ne sachant pas trop pourquoi. Peut-être pensant ne pas y trouver trop de monde. Erreur, il y avait plusieurs personne, dont un surveillant qu'elle ne se rappelait pas avoir déjà vue.

« Je cherche Mayaky Hibana ! Est-elle ici ? »

La jeune rebelle resta figer sur place, comme si tout se qu'il y avait autour disparaissait.

-Oh merde....

Se fut les seuls mots qu'elle dit avant de partir a courir dans la direction opposer non sans bousculer des personne sans le vouloir de temps en temps. On ne la cherchait plus pendant les cours, mais le nouveau la cherchait. Pourquoi? Elle a été pourtant exemplaire pendant les vacances. Elle ne voyait plus le surveillant ne sachant pas s'il l'avait vue, elle préféra se cacher tout de même dans une classe et ferma les lumière pour se plonger dans le noir complet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Convaincre, c'est un art !  Sam 26 Jan 2013 - 19:48

Mayaki Hybana semblait être introuvable, Léopold l'avait presque appelée à travers tout le bâtiment principal du pensionnat, il ne perdait pas espoir et il eut raison car à l'angle d'un couloir, il vit une personne bien agitée, se collant au mur, le jeune homme vit enfin celle qu'il recherchait depuis la matinée. La jeune fille s'était précipitée dans une salle de cours, espérant que le surveillant ne la trouverait jamais là-dedans. Grossière erreur, surtout le fait d'ouvrir une salle de cours alors qu'aucun élève durant les vacances ne le faisait du coup il aurait été intrigué par ce bruit. Elle avait beau être une professionnelle pour échapper au surveillant, elle ne faisait pas le poids, soupirant, le jeune homme se rendit devant la porte par laquelle l'élève était passée, mais avant d'entrer, il fronça les sourcils, il ne fallait pas que la gamine sorte de l'autre côté. Observant autour de lui, il remarqua qu'il ne semblait pas y avoir d'élève, allant chercher un balai dans un placard non loin, il le plaça contre la porte sous la poignée pour faire en sorte que sa cible ne s'enfuit pas par l'autre porte.

Satisfait de son boulot et surtout de son ingéniosité, Léopold ricana et se positionna devant la porte, l'affrontement de la mauvaise élève face au surveillant n'allait pas tarder. Le jeune homme en avait maté des criminels, mais celle là risquait d'être coriace... Il tourna la poignée de la porte et pénétra dans la salle de classe, refermant la porte derrière lui, il alluma les lumières, un sourire flottant sur les lèvres.

- C'est une ironie tout de même, mademoiselle Hybana ! Vous n'allez pas dans une seule salle de cours pendant la période scolaire, mais pendant les vacances vous venez vous y réfugier, s'en est presque amusant.

Regardant toute la pièce pour repérer l'élève, le jeune homme prit une chaise et s'installa à une table juste devant la sortie, il y avait apparemment des choses à mettre au point avec elle, posant ses coudes sur la table, le surveillant allait entamer l'interrogatoire, prenant le dossier qu'il avait dans les mains depuis le début de ses recherches, il déposa durement les feuilles sur la table.

- Donc un magnifique palmarès dîtes moi ! Carrément un peu plus d'un trimestre d'absence ! La vie scolaire malgré ses multiples appels ne vous a jamais vue, donc je suis là pour des réponses ! Pourquoi n'allez-vous pas en cours mademoiselle Hybana?

Ferme et direct, voilà comment il débuta les questions, il était belle et bien là pour comprendre le centre du problème le plus rapidement possible et réussir à faire retourner cette élève en cours et il mènerait à bien la première mission qu'on lui avait confié, même si ça ne risquait pas d'être du gâteau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Convaincre, c'est un art !  Sam 26 Jan 2013 - 21:20

Mayaky reprenais son souffle après cette course folle pour se caché. Elle savait bien que se n'était pas la meilleure cachette, mais pour l'instant, c'était tout se qu'elle avait. La classe était vide et aussi dans le noir. Tout était ranger. Une salle de classe loin d'être amusante. Entendant du bruit vers la porte, elle se cacha en dessous du bureau du prof.

Le bruit venait de la seconde porte. Pas comme si on essayait de l'ouvrir, non plutôt comme si on y mettait quelque chose sous la poignée. Se fut ensuite la porte de départ, elle s'ouvrit et se referma. La lumière s'ouvrit éclairant la pièce qui paraissait a première vue vide. Elle ne savait pas s'il cherchait ou faisait quoi que se soit, mais elle préféra rester cacha. Mayaky entendit tout de même le surveillant commencé a parler. Dans le vide?

Sortant son éternelle couteau, oui c'est interdit... Elle le sortit pareil et attendit qu'il est fini. Sortant par la suite de sa cachette le couteau a la main, elle s'exclama enfin.

-Je croyais que s'en serait une justement. Je viens pas en cours, donc personne n'aurait penser que je m'y cacherais justement. Faut croire que tu es plus futé que la plupart des surveillant ici. J'ai envie de rire, se sera un beau combat.

Mayaky prit une pause, en vérité, elle n'avait pas encore d'idée de comment elle allait s'en sortir. C'était un cul de sac comme on dit. Elle chercha des yeux un échappatoire possible, mais en vint.

-C'est vrai que j'ai été absente longtemps, mais l'école pour moi c'est du passé. Intello? Autant pour moi, pas envie de redevenir sa. Vous pensez vraiment que vous le nouveau aller me faire changer d'avis? Autant rêver.

La deuxième porte était clairement bloquer et le surveillant la regardait parfois. La porte principale, il était devant. Elle ne voulait pas le blesser ni rien parce que sinon, sa irait mal pour elle. Se serait pas juste un renvoie, mais bien la prison. Elle secoua la tête pour s'enlever ses idée là avant de continuer.

-La raison pourquoi je manque les cours? L'école... Et ouais, l'école c,est juste une grosse merde!!! A quoi sa nous sert a part a nous enfermer a longueur de journée assied a un bureau et écouter une personne parler? C'est ENNUYANT!!! Il n'y a pas d'action, juste de l'emmerdage.

Mayaky savait bien que ses parole n'allait pas changé quelque chose, mais c'était la vérité et c'était se qu'elle pensait de l'école. Rien de plus, rien de moins, l'école c'était de la merde emballer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Convaincre, c'est un art !  Sam 2 Fév 2013 - 21:51

Léopold avait conscience que pour l'instant il avait parlé dans le vide, cependant, il savait très bien qu'elle était là, cachée quelques part dans cette salle de classe où elle avait été se réfugier, Maya l'abeille était à portée de main ! Et elle allait passer un sale quart d'heure, interrogatoire avait commencé et les réponses arrivèrent bien rapidement aux oreilles du surveillant qui vit une élève sortir de sa cachette un couteau à la main. Cette andouille n'allait tout de même pas le menacer, c'était grotesque, de plus, vu la façon dont elle tenait son couteau, il aurait vite fait de la désarmer... Mais pour l'instant elle semblait plutôt prête à parler. Cependant, le surveillant la voyait bien observer du coin des yeux les sorties potentielles, elle était bien coincée, elle avait pour seule solution d'utiliser la porte qui était juste derrière l'ancien policier. Le jeune homme était fier de ce qu'il venait d'accomplir, de plus le compliment sur son esprit malin ne fit que lui faire enfler un peu plus les chevilles. Mais il nota malgré tout le fait qu'elle ai commencer à le tutoyer directement, très bien, il allait en faire de même, tapant finalement durement du point sur la table, le jeune homme prit son air sombre des mauvais jour, un regard de tueur prêt à vous sauter dessus pour vous étrangler dès qu'un mot de travers sort de votre bouche.

- Non, mais c'est pas fini ces vieux caprices à la mords moi l'nœud ?! C'est quoi cette histoire là ?! Moi je m'en fou que tu veuille être une intello ou pas ! Tout ce qu'on te demande d'aller en cours, tant que tu y es moi je m'en fous complètement, tu peux même faire ce que tu veux durant du temps que tu ne t'en fait pas virer ! Quand à ton action me dit pas que tu t'ennuie pas dans les couloirs à te balader sans personnes avec qui parler ! Ce n'est pas une excuse valable, c'est vrai que les cours c'est chiant, mais tant que t'es ici va falloir y aller !

Il avait ponctué sa dernière phrase d'un nouvel abattage de poing sur la table, elle l'avait énervé à lever la voix là, ses excuses étaient complètement incompréhensibles. Enfin bref après ce passage sombre, le jeune homme reprit son air calme et regarda cette fameuse rebelle d'un œil curieux...

- Je suis désolé de m'être emporté mais on me confie un objectif que des incapables n'arrivent pas à faire alors que tu n'es pas si dur que ça a attrapée. Enfin bref, tu as parlé du fait de ne pas redevenir intello. Tu peux m'expliquer la réelle source du problème donc car ce que tu m'as dit sur l'action ça tient vraiment pas la route, range moi ce couteau fait pas de chose que tu pourrais regretter et après viens t'asseoir juste là on va discuter calmement et trouver des solutions.

Il avait montré une place juste en face de lui à l'étudiante, il était resté assez sec dans ses paroles, il restait tout de même un surveillant à qui on avait donner la mission de ramener une élève en cours, pas un gentil petit psy, il écouterai ses problèmes et essayerait d'y trouver une solution à point c'est tout. Et puis, lui qui n'avait jamais aimé l'école il serait peut-être plus à même de la comprendre que comme d'autres qui on lamentablement échoué avec cette fameuse Maya l'abeille. En tout cas une chose était sûr quelque chose n'allait pas chez cette élève, elle devait avoir eu un soucis auparavant en étant une « intello » comme elle le disait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Convaincre, c'est un art !  Dim 3 Fév 2013 - 1:43

Mayaky avait déjà entendu son surnom de Maya l'abeille dans le passé. Elle c'est aussi souvent demander pourquoi se surnom vue que cette abeille est supposer être gentille dans les émissions pour gamins. Sa lui tira une grimace de dégoût. Un coup retentissant la fit sortir de ses penser. Il lui criait carrément dessus. Elle n'allait juste pas en cours, c'était pas la mère a boire. Toutefois, elle ne pu retenir un sourire. Il s'emportait pour si peu? Elle avait plus d'un tour dans son sac. Elle lança son couteau sur le bureau et il se planta bien profondément. Pendant qu'il continuait de parler. Elle essaya de trouver un moyen de l'éloigné de la porte. Elle voulait pas plus d'ennuie en devant le combattre. Mais son regard disait qu'il avait une certaine expérience sur les délinquant. Il montra une chaise, elle n'avait pas écouter, ou du moins écouter d'une oreille. Mayaky resta tout de même debout. Le combat est plus facile si on est déjà debout au départ.

Mayaky prit un regard sombre, c'était les vacances, la neige la faisait complètement changé d'attitude, elle passe de rebelle a gentille fille et sans qu'elle n'y peut rien, son caractère jouait là-dessus. Elle était piéger.

-Tu crois que j'ai voulu être ici? Tu crois que j'avais envie de passé de la Grande-Bretagne au Japon avec les soucis de langue? Mes parents sont originaires du Japon, voilà pourquoi je suis ici. Je n'aime pas leurs choix!!!

Serrant les mains si fort que les jointures devint blanche, Mayaky essayait de prendre son calme. Ouais, il tombait au mauvais moment. Elle passait de belle vacance et sa la mettait en colère qu'on lui parle de ses cours qu,elle a manquer depuis le début. Maya l'abeille va piquer! Regardant a terre et se retenant de pas crier, elle continue.

-Ouais, je suis pas dur... Normal, pendant les vac je me cache pas. La différence au autre période de l'année, c'est que la neige a un effet apaisant sur moi. J'adore la neige, c'est assez rare par chez moi. Tu m'aurais chercher pendant les cours, sa n'aurait pas été aussi facile. Tu m'as prit au dépourvue. Je venais de quitter my friends pour aller chercher je ne sais quoi.

Elle jeta soudain un regard vers son couteau. Il espérait en savoir plus. De fille arrogante du début de la discussion, c'était presque les larmes qui coulait. Elle voulait sortir d'ici. Sortir loin et ne plus rien savoir. Le regard était toutefois toujours sombre et la colère et la tristesse se disputait a l'intérieur. Finalement elle s'emporta et gueulant elle rajouta.

-Et qu'est-ce que sa peut te faire???? C'est ma vie après tout, j,en fais se que je veux. Se couteau, il me suis partout et mon but est de partir d'ici. Je me fiche de tout, j'ai pas d'avenir je sais pas quoi devenir pour sa que je suis aller dans les gang de rue!! T'auras beau me dire se que tu veux, je retournerais dans mes gang de rue en Grande-Bretagne, la seule famille que j'ai....

Sa lui manquait un peu ses gang de rue. C'était la seule chose que Mayaky avait. La seule chose qui lui donnait espoir. Les gamin maltraité, les rigolade, les batailles, elle en avait prit goût.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Convaincre, c'est un art !  Dim 10 Fév 2013 - 21:13

Maya venait de piquer, Maya venait de faire la plus grande erreur de tout les temps, comme une abeille, elle venait de planter son dard, son sort était tout vu, enfin après cela ne dépendait plus que d'elle. Léopold passerait bien l'éponge sur ce qui venait de ce passer, après tout, il venait de voir une élève lui lancer une couteau juste devant lui, il n'avait pas sourciller, certes, mais c'était normal, il les connaissait bien ces fausses brutes qui croient que le monde leur appartient et que pour le conquérir sortir une arme suffisait. Le seul problème avec ces brutes c'est qu'elle pouvait faire mal, mais ne pouvaient pas tuer, elles avaient bien trop peur des conséquences. Un point de vue amusant, vu qu'ils se croient libres mais en réalité pas tellement. Enfin bref, le surveillant n'avait pas sourciller devant l'arme blanche qui venait de se planter dans la surface de bois.

En colère ? Elle avait l'air de l'être à en juger par son poing tellement fermé qu'il ne laissait passer que peu de sang, elle avait changé de caractère et les deux individus semblaient avoir échangé leurs humeurs, l'un en colère l'autre en train de la regarder se plaindre d'une sourire narquois, une situation cocasse, il fallait l'avouer. Elle semblait en colère contre tout le monde s'en était très intéressant, à un point que Léopold enleva son sourire moqueur et prit un tête de personne intéressée par le cas qu'elle avait devant elle. Le jeune homme en sût rapidement plus sur l'étudiante et il sembla satisfait de ce qu'il entendait, elle c'était rapidement ouverte à lui sous le coup de la colère. Un travail à la fois facile et compliqué, facile car elle laissa ses émotions agir sur ses paroles, mais aussi compliqué car après avoir trouvé le problème, il faut le traiter...

Le surveillant, une fois qu'elle ait fini sa tirade, prit le couteau et le retira sans problème, il avait compris ce qu'elle avait dît et il essayerait de ne pas faire d'erreur en traitant avec elle, ça allait être délicat. Tendant l'arme blanche à Mayaky, il lui souriait d'un air amical, il se mit alors à s'exclamer dans un anglais parfait, comme c'était sa langue natale, rien de bien extra-ordinaire, il la fixa.

Anglais – Alors tu aurais le mal du pays, et ça va bien plus loin que ça, je commence à comprendre, mais s'il te plaît calme toi pour l'instant. Je sais a quel point l'école c'est chiant, moi aussi j'aimais pas ça, mais ce que je n'aimais pas avant tout, c'était que mes parents décidais de ce que je devais faire. Je ne peux pas apporter de solution à ton problème, je peux juste te conseiller. Attends, soit patiente, je sais que ça demande du temps mais on est toujours récompensé de sa patience. Donc si en attendant de quitter l'école, essaye d'en sortir avec un diplôme, ça fais déjà ça en mains pour entamer ta vie avec ton « gang ». Mais en tout cas si t’essayes de te faire renvoyer, le directeur n'a pas du tout l’intention de te renvoyer, donc plutôt que d'attendre toute seule dehors, joint toi aux cours au moins un minimum et si t'y prend goût vas-y plus souvent.

Ayant ainsi fait son mini discours, le surveillant lui fit un clin d’œil, mais tout de même une chose le chiffonnais dans tout ça...

Anglais – Bon, tu récupère le couteau qui t'es si cher ou quoi ? Enfin non, attends, je veux te dire autre chose, enfin te mettre en garde, sache que ton gang si tout ses membres sont comme toi, tu finira à la morgue avec des dizaines d'autres petits gangs qui se croyaient assez grand mais qui furent tuer par des personnes qui n'ont pas peur des lois, crois moi je sais de quoi je parle. Je te le dis tant que tu semble tout de même proche des règles, autrement, tu m'aurais jeté le couteau au visage, à moins que je ne me trompe bien sûr, que t'es une vraie dure !

Il voulait savoir de quoi elle était capable et il semblait la défier, mais il faisait de la prévention, elle n'avait pas de mauvais fond cette petite, juste une histoire des plus mauvaises qui rappelait légèrement à Léopold sa scolarisation... Des moments inoubliables, surtout pour ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Convaincre, c'est un art !  Jeu 28 Fév 2013 - 0:18

Elle ne savait pas trop que penser. Il avait prit le couteau, au départ elle cru que c'était pour lui confisquer, mais non, il lui tendait le couteau l'invitant a le prendre! C'était une ruse? Un coup monter? Une façon de lui faire cracher le morceau? Mayaky voyait se geste comme un défi. Elle fixa l'objet qui lui appartenait, le calme revenant soudain. L'objet avait été facilement enlever du bureau et était maintenant sous ses yeux, il y avait un piège, elle le savait trop bien.

Elle sortit de sa torpeur d'un sursaut lorsque le surveillant lui parla, pas en japonais, mais dans un anglais parfait, sans accent se qui montrait que c'était sa langue d'origine a lui aussi. Bonne chose pour Mayaky, elle n'aura pas a se creuser la tête dans du japonais. La surprise passé, elle se décida a écouter se qu'il avait bien a lui dire. Mauvaise idée, il racontait une expérience personnel et Mayaky n'aimait pas sa, la jeune rebelle leva les yeux en l'air comme pour chercher un truc au plafond et continua d'écouter d'une oreille. Soudain, le discours intéressa un peu plus la délinquante, elle regarda a nouveau son visageet se concentra sur son anglais et ses parole. En fait, parler de patience, tout le monde savait que Mayaky était d'une patience exemplaire! Dans le sens, peux pas attendre deux seconde...

Un diplôme? Mayaky en voulait pas, elle ne voulait pas d'un vulgaire bout de papier. Se qui l'intéressa fut la phrase suivante, le directeur ne veut pas la renvoyer. Voià! La petite rebelle était foutue.... Le surveillant lui fit un clin d'oeil et après, se montra moins amical, il voulait vraiment lui rendre le couteau!! Mais il lui parla plus méchament disant que sa gang allait lui pourrir la vie. Le défi a la fin.... Mayaky ne le prit pas bien, elle prit le couteau et d'un mouvement rapide se déplaça, sachant que le surveillant avait surement anticipé son mouvement, elle se doutait qu'elle ne pourrait pas l'avoir en joue, mais elle essaya pareil.

*Anglais* -Beau discours que tu m'a fait en premier lieux, tu as failli m'avoir dommage! Se qui t'as perdu, c'est la suite... Tu crois vraiment que je vais devenir comme ses pauvres délinquants qui ne savent pas s'y prendre et finisse fauché dans les ruelles a se droguer et a quêter de l'argent? Tu rigole!! Moi se que je veux, c'est le combat! Si mon gang fini comme sa, je m'en trouverais un autre tout simplement, tant qu'il y a de la baston sa me va!

Voyant qu'elle n'avait pas de chance de le piéger, elle se mit a marcher un sourire moqueur au lèvre. Et ouais, il lui avait trouver son futur sans le savoir. Avec se beau discours, elle a trouver se qu'elle fera, juste changé de gang et voilà, plus de problème.

*Anglais* -De belle parole, mais aucun résultat, sa doit être vraiment dommage pour toi! Oui, la plupart des surveillant me trouve pas, toi tu m'as eu par surprise. Je m'attendais pas a se qu'on me cherche pendant les vacances, dommage, se fu une faiblesse pour moi et aussi, j'ai perdu mon sang froid. Maintenant, je me suis repris et tu ne pourras rien. Je retournerais jamais en cours!!

Contente de ses paroles, elle attendait la réaction du surveillant, elle affichait un sourire moqueur et toute sa colère du départ c'était envoler. Va-t-il réussir a la convaincre ou c'est du a l'échec?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Convaincre, c'est un art !  

Revenir en haut Aller en bas
 
Convaincre, c'est un art !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: