Le deal à ne pas rater :
Fnac : 2 Funko Pop achetées : le 3ème offert (large sélection de ...
Voir le deal


Nassim Majid
A l'université ; 2è année
Nassim Majid
■ Age : 26
■ Messages : 239
■ Inscrit le : 10/04/2023

■ Mes clubs :
I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi QSZRG60


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-12
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Nassim Majid

I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi Empty I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi

Mar 20 Juin 2023 - 20:11
Dim. 25 Mar. 2018
I'm on a highway to hell
À la gare de Kobe, en direction d'Osaka
Cher Journal,

Pourquoi je n’ai pas pris le train ? Je sais, cher journal, c’est stupide. Je prends toujours le train pour ce genre de choses. La réponse est assez simple : je suis un aventurier ! Ma curiosité est loin d’être un vilain défaut, au contraire ! Je le considère comme une qualité de haut vol. Sauf que parfois, elle me joue des tours. C’est comme ça. Je dois l’admettre, des fois elle me rend juste stupide. Elle me fait me demander, deux jours après avoir réservé un covoiture, mais qu’est-ce qui m’a pris de faire un truc pareil ? À quel moment est-ce que je me suis dit que ce serait une bonne idée de m’entasser à cinq dans une foutue voiture ?

La réponse est assez simple. L’application avait une offre alléchante et moi, je suis un homme simple. Je vois une réduction ? Je clique sur la réduction. Encore plus si elle m’arrange. Certes, j’ai payé deux fois moins cher que le train. Mais dans la vie, cher journal, il y a des moments où l’on se demande si le prix n’en vaut pas la chandelle. Si ces yens que j’ai gagné sur mon compte en banque ne seront pas la marque indélébile qui ternira ma santé mentale à tout jamais.

Comme l’homme artificiel que je suis, j’ai totalement jugé mes camarades voyage à leur photo de profil. L’un d’entre eux portait un chapeau de cow-boy. C’est à ce moment précis, cher journal, que j’aurais dû voir, comme les jeunes disent, la clochette dans le potage. Sur le moment, je me suis simplement dit « slay queen, you go girl » sous prétexte que cet homme avait un style différent.

Je savais que j’aurais dû me méfier.

Quand j’arrive devant la voiture supposée m’amener à bon port, il y a déjà trois personnes sur cinq. Je regarde l’engin et je me dis qu’au moins, c’est une grosse voiture. Le genre de familiale qu’on voit peu au Japon et qui a du mal à trouver une place correcte sur les parkings. On sera quand même serrés là-dedans, mais pas au point que je m’imaginais. Et là, je vois mon erreur. Elle se dessine plus nettement à mesure que je m’approche.

Il y a un enfant. Il doit avoir six ans tout au plus.

Détrompe-toi, cher journal. Je veux des enfants. Mais dans l’état actuel des choses, je déteste les enfants. Ils me rendent anxieux et maladroit. Ils crient, puent, gesticulent dans tous les sens, puent et crient.

« Bonjour, dis-je un peu plus timidement que de coutume.
OH LE MONSIEUR IL A UN CACHE-ŒIL ! MONSIEUR POURQUOI TU AS UN CACHE-ŒIL ? »

Les limites de ma patience sont déjà en train d’être testées. J’essaye de lui sourire. Les autres me saluent, son père (celui avec le chapeau de cow-boy) inclus. Et je le regarde avec une forme de désespoir dans le regard, mais il ne fait rien. Il ne dit mot. Il n’a pas l’air japonais, d’ailleurs, mais plutôt caucasien. Ou alors son métissage est très, très discret. C’est peut-être un peu eugéniste ce que je vais dire, mais ça explique la nature si… extravertie du gosse.

« Parce que… mon œil doit se reposer ! Ils sont fatigués tous les deux alors il n’y a qu’un qui fonctionne un jour sur deux ! »

N’importe quoi. C’est tellement nul que ça ne fait même pas rire le gamin. Il y a une raison pour laquelle je travaille à mi-temps dans une boutique de chaussure et pas comme animateur dans une école. La troisième personne, une jeune femme qui mâche un chewing-gum dans mon oreille, pouffe de rire.

Je me détourne un peu, regardant derrière moi, dans l’espoir que le dernier candidat à notre covoiturage arrive vite et qu’on mette fin à cette torture le plus vite possible.
Nassim Majid & Shinji Igarashi

by emme



---------------------------------

theme
I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi NassimMajidSignature
Merci à Maleccia et Polxi pour les avatars, signatures, icônes, etc.


#2b3f6d
Shinji Igarashi
Elève ; en 2ème année
Shinji Igarashi
■ Age : 29
■ Messages : 146
■ Inscrit le : 05/06/2023

■ Mes clubs :
I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi IgViOEf I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi ZoYIIWx


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Shinji Igarashi

I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi Empty Re: I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi

Lun 24 Juil 2023 - 17:48
Il y a des jours où je trouve que j’ai des idées géniales. Et y a des jours où je souhaiterais n’y avoir jamais songé, à ces fameuses idées géniales. Comme la dernière en date tient. Qui a dit que ça pouvait être cool de faire du covoiturage avec des inconnus pour payer moins cher le train ? J’aimerais bien pouvoir jeter la faute sur quelqu’un d’autre. Mais quand on est c*n, faut aussi savoir le reconnaître. Honnêtement, quand j’ai vu l’offre, avec le type avec le chapeau de cow-boy, je me suis dit qu’il avait tout l’air du papa cool qui aime s’embarquer dans de super aventures… Pas du papa dépassé avec un gosse braillard. Plus sérieusement, on l’entend depuis l’autre bout du parking et c’est grâce à lui que j’ai trouvé la voiture du monsieur-cowboy-dont-je-ne-retiens-pas-le-nom.

Donc je récapitule. Un père de famille, fatigué, qui ne prend même pas la peine de corriger son enfant. Le fameux gosse qui, je le sens, risque de passer par la fenêtre s’il gueule comme un poissonnier (avec tout le respect que j’ai pour les poissonniers) dans un habitacle aussi petit. On devrait mettre un bouton de volume lors de la conception de ces choses-là. Un type bizarre avec un cache-oeil qui dit des choses bizarres… Des yeux qui fonctionnent un jour sur deux… Entre ça et le môme, on aura tout entendu. Mais le pire, c’est la meuf au chewing-gum. La seule à trouver ça drôle au point d’en rire. L’humour des filles est-il si merdique ou rit-elle pour lui faire plaisir ? Ou alors elle se moque ? Elle a l’air d’avoir la vingtaine, peut-être un peu plus ? Ou un peu moins ? En tout cas, avec elle, ce serait 50,50 je pense. Soit elle est « trop grande » et m’ignorerait complètement, soit elle est « trop grande » et pourrait m’embêter.

J’hésite quand même à faire demi-tour, annuler ma réservation, envoyer un message en disant que je suis désolé et de prendre un train ensuite… Mais quand le mec au cache-oeil se tourne et m'aperçoit, j’ai l’impression de plus avoir vraiment le choix. J’avance, mais j’ai juste envie de tourner les talons.

« Bonjour. Je suis Shinji Igarashi… Je crois que c’est avec vous que je voyage aujourd’hui ? »

« Oh ! Et t’es une fille ? »

Finalement, le mioche, il va peut-être passer par la fenêtre avant même qu’on soit sur la route si on lui met pas une muselière…

« Non… »

Il fronce les sourcils, visiblement pas convaincu. Il veut quand même que je déroule la tuyauterie pour le lui prouver quand même ?!

« Mais t’as des boucles d’oreilles… »

Est-il trop tard pour espérer m’être trompé de voiture ? Je ne préfère même pas lui répondre et me tourner vers les autres membres du groupe et plus particulièrement vers le chef de groupe qui malgré son air blasé semble être la personne la plus normale ici… Hormis moi.

---------------------------------

I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi Shin12
Merci Ena ❤️
Nassim Majid
A l'université ; 2è année
Nassim Majid
■ Age : 26
■ Messages : 239
■ Inscrit le : 10/04/2023

■ Mes clubs :
I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi QSZRG60


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-12
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Nassim Majid

I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi Empty Re: I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi

Dim 28 Jan 2024 - 22:38
Dim. 25 Mar. 2018
I'm on a highway to hell
À la gare de Kobe, en direction d'Osaka
Cher Journal,

J’ai exagéré quand je disais que je détestais les enfants. Je ne les déteste pas, je les aime bien même. Mais je ne sais juste pas quoi faire avec eux. Eux ne m’aiment pas, ça c’est sûr. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais on ne m’y reprendra plus jamais.

Alors j’ai décidé que je ne ferai pas de bénévolat aujourd’hui. Et quand le petit s’extasie sur les boucles d’oreille de mon nouveau comparse, j’essaye d’ignorer la chose et de ne pas m’en mêler, m’estimant heureux qu’il ne m’ait pas fait la remarque à moi alors que je porte aussi des boucles d’oreille. Je mets ça sur l’effet pirate. Les pirates ont aussi des boucles d’oreille. Je crois. En tout cas, Jack Sparrow en avait. Mais il n’avait pas de cache-oeil, lui.

Bref.

J’écoute à moitié quand on se prépare au départ, je fous mon sac dans le coffre comme tout le monde et je laisse les autres monter pour entrer en dernier. Évidemment, le gosse est entre moi et Igarashi-san. J’espère juste sincèrement que le temps passera le plus vite possible parce que sinon, je vais faire un meurtre. Alors que je suis l’homme le plus pacifique que Dieu ait envoyé ici-bas.

« Alors, vous faites quoi dans la vie, les jeunes ? dit le mec avec son chapeau de cowboy alors qu’il démarre le moteur.
Je suis étudiant, je réponds plus timidement qu’à l’accoûtumée mais je n’ai vraiment, vraiment pas envie de discuter et si le respect ne me l’incombait pas, j’aurais mis mes écouteurs. À l’université de Kobe.
À l’université ? Vous faites quoi, médecine ?
Du tout. En langues.
Mais vous avez pas vingt-sept ans ? »

Ça commence. Je soupire aussi silencieusement que possible mais garde mon calme et affiche mon plus beau sourire. J’ouvre la bouche pour répondre mais…

« Moi aussi je peux avoir les cheveux bleus ?
Non, c’est pas pour les hommes. »

Je cligne des yeux. Sans trop savoir pourquoi, mon regard se dirige sur Igarashi-san avec une détresse pas possible. Puisqu’on ne peut pas être tranquille, autant occuper la place de la conversation avec la seule personne qui m’a l’air un minimum raisonnable dans cette caisse pourrie.

« Et toi ? Tu es au lycée, Igarashi-san ? »
Nassim Majid & Shinji Igarashi

by emme



---------------------------------

theme
I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi NassimMajidSignature
Merci à Maleccia et Polxi pour les avatars, signatures, icônes, etc.


#2b3f6d
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi Empty Re: I'm on a highway to hell ; avec Shinji Igarashi

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum