Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 26 Juillet!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Rindo Kurokawa
A l'université ; 4è année
Rindo Kurokawa
■ Age : 24
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 11/11/2022

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door OZxtvzt


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Rindo Kurokawa

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Jeu 26 Oct 2023 - 16:01
Knockin' On Heaven's Door

Rindo n'avait aucune idée de l'heure qu'il était, sa chambre était éclairée par la lumière du jour brillant à travers les vitres de la fenêtre fermée, qui étouffait à peine la myriade de voix indiscernables qu'il y avait à l'extérieur. L'après-midi devait être bien entamé, peut-être même sur le point de se finir, mais la femme restait dans sa bulle en se refusant catégoriquement de poser ne serais-ce que les yeux sur son téléphone. Ce serait bête que quelque chose d'intéressant attire son attention et ne la fasse sortir de ses révisions alors qu'elle était si bien partie. Ceci dit, toutes les voix qui émanaient de dehors avaient au moins le mérite d'apporter un peu de vie dans cette chambre, parce qu'elle y était complètement seule, les yeux rivés sur l'un des cahiers ouverts sur son bureau tandis qu'elle griffonait diverses choses sur une feuille à côté avec sa main gauche. Sa colocataire vaquait sûrement à ses occupations dont la basketteuse se fichait pas mal, le fait étant juste qu'elle n'était pas là et qu'elle devait certainement faire quelque chose de bien plus fun que des révisions. Et à vrai dire ça ne devait pas être bien compliqué, puisque peu importe à quel point la médecine intéresse Rindo et la passion qu'elle ressent dans cette discipline, elle n'aurait absolument aucun mal à trouver quelque chose de plus intéressant à faire que de passer des heures devant des cahiers, des bouquins et autres documents. Mais même si elle fait ce qu'elle veut, et qu'elle ne fait tout simplement pas quelque chose si elle n'en ressent pas l'envie, les études sont bien l'unique chose qui déroge à cette règle, parce qu'elle tient quand-même à avoir un avenir et devenir une très bonne médecin légiste qui découpe des corps le jour et détruit des basketteurs le soir. Voilà pourquoi elle s'efforce à travailler, parce qu'elle serait encore en première année si elle ne comptait que sur ses envies.

Mais malgré toute la bonne volonté de la femme et sa détermination à n'arrêter de réviser quand elle a fini et non pas quand elle en a envie, elle lâchait tout de même son stylo un instant pour venir appuyer son dos contre le dossier de sa chaise, levant ses deux bras en l'air en venant joindre ses mains pour s'étirer en fermant les yeux et en poussant un long gémissement. Elle commençait en vérité à en avoir un peu marre, et même si elle ne comptait pas lâcher pour autant, elle commençait à prier intérieurement pour que quelque chose vienne lui accorder une petite pause. Que ce soit Alya rentrant enfin pour faire la discussion ou n'importe quel autre paumard qui n'aurait pourtant rien à faire ici. Mais c'était assez improbable que quelque chose arrive juste quand elle en a envie, n'est-ce pas ? Alors après s'être étirée, elle se penchait à nouveau sur ses cours en reprenant son crayon d'une main pour continuer en espérant plutôt en finir rapidement. Après tout... Il ne lui restait pas grand chose pour clore son chapitre en cours, même si pas grand chose en médecine ça représente beaucoup en temps, et elle savait pertinemment qu'elle ne reviendrait jamais d'une pause si elle se l'imposait. Se mettant à nouveau à lire d'un côté et écrire de l'autre pour terminer ses fiches, elle gardait l'envie d'une variable imprévisible. Si seulement quelqu'un pouvait toquer à cette fichue porte.
Codage par Libella sur Graphiorum
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door IG1dUe5 [U-1] Knockin' On Heaven's Door QSZRG60 [U-1] Knockin' On Heaven's Door Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Mar 31 Oct 2023 - 18:34



KNOCKIN' ON HEAVEN'S DOOR feat. Rindo Kurokawa
La journée avait été longue pour Kazane, rythmée par les cours au lycée de Kobe et une intense séance de natation qui l'avait vidée de son énergie.

Alors que le soleil commençait à décliner à l'horizon, la jeune femme quitta l'établissement avec un sentiment de satisfaction mêlé à une douce fatigue.

Sa meilleure amie Alya était partie de la piscine dans l'urgence, elle avait oublié qu'un rendez-vous médical était bel et bien prévu en fin de journée, inscrit à l'encre rouge dans son agenda.
Lorsque Mitsugu lui avait rappelé entre deux longueurs, la Britannique avait filé comme une balle.

Après deux longues heures d'entraînement, Kazane partit prendre une douche bien méritée et c'est dans les vestiaires qu'elle vit le téléphone portable d'Alya sur un banc.
Toujours prête à rendre service à Moore, la lycéenne se hâta de rejoindre l'université Kobe Daigaku où résidait son amie.

La jeune femme eu un peu de mal à s’y retrouver, elle n’avait été qu’une seule fois sur le campus universitaire et c’était pour raccompagner Futaba Yamashiro qui s’était perdue dans le cœur urbain Kobe mais elle n’avait pas accompagné l’influenceuse jusqu’aux dortoirs, car la lycéenne voulait au plus vite retourner dans sa propre chambre avant se manger une punition pour fugue nocturne.

Le chemin qui menait aux dortoirs n'était pas encore familier à la demoiselle.
Elle savait qu'ils étaient situés à proximité du bâtiment des cours. L'université se vantait d'avoir construit à emplacement stratégique, "idéal pour les matins où le réveil peinait à sonner" comme le disaient les brochures... La jeune femme ne comprenait pas pourquoi ils se félicitaient d'avoir juste du bon sens, mais bon.

À peine cinq minutes de marche séparaient les amphithéâtres des chambres.
Kazane ne put s'empêcher de sourire en imaginant Alya ramper de son lit pour rejoindre ses cours, les yeux encore embrumés par le sommeil et les muscles endoloris à cause de ses courses nocturnes.

Arrivée devant les dortoirs, la jeune femme prit une profonde inspiration, sentant l'air frais caresser son visage légèrement rougi par l'effort de la natation.
Ses pas résonnaient dans le couloir, empreints d'une marche rapide déterminée.
Elle se dirigea vers l'escalier menant aux étages supérieurs, les escaliers montaient doucement, mais Mitsugu les gravit deux par deux.

Enfin, la lycéenne parvint à l'étage correspondant à la lettre U.
Elle balaya du regard les portes numérotées, cherchant la chambre ayant l'inscription U-1 sur sa porte.
Chaque porte était similaire à la suivante et garnissait les parois d'un long couloir.
Après quelques instants, Kazane trouva le lieux de sa quête.

Un sentiment de soulagement l'envahit. Elle toqua trois grands coups sec, attendant avec impatience de retrouver Alya et de partager un instant de complicité et de taquinerie, comme elles en avaient tant l'habitude.
KoalaVolant

---------------------------------

[U-1] Knockin' On Heaven's Door WQpdTa2
Rindo Kurokawa
A l'université ; 4è année
Rindo Kurokawa
■ Age : 24
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 11/11/2022

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door OZxtvzt


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Rindo Kurokawa

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Ven 24 Nov 2023 - 18:35
Knockin' On Heaven's Door

Mince, quand Rindo s'est dit dans ses propres pensées qu'elle aimerait que quelqu'un toque à cette porte, c'était un peu une petite blague adressée à elle-même, elle n'y croyait tellement pas qu'elle n'avait même pas réellement espoir que ça arrive. Après tout elle n'attend personne, le peu de personnes qu'elle apprécie devrait suffisamment la connaître pour savoir qu'elle n'est pas non plus spécialement fan des visites surprises, et Alya n'aurait aucun intérêt à toquer à la porte de sa propre chambre, ça n'aurait aucun sens. Du coup, alors que la femme avait la tête plongée dans ses révisions, elle fut littéralement prise au dépourvu quand des coups vinrent heurter par trois fois sa porte. Elle levait la tête, un sourcil légèrement haussé pour regarder sa porte. Ça, c'était vraiment pas prévu, mais même si elle n'avait aucune idée de qui ça pouvait bien être, elle n'allait pas se faire prier pour accepter cette pause gentiment offerte par le destin. D'un mouvement du bassin, elle vint reculer avec sa chaise pour pouvoir ensuite se lever, marchant lentement vers la porte afin de l'ouvrir. 

Une fille inconnue au bataillon se dressait devant elle, plutôt grande, sa taille semblait avoisiner celle de Rindo, mais il y avait quelque chose de peu mature dans son regard. La basketteuse est une plutôt bonne physionomiste, elle tire généralement d'assez bonnes conclusions sur autrui en les regardant, et sur le coup elle était certaine qu'elle n'aurait pas laissée cette gamine entrer si elle était videuse dans une boîte de nuit. Sa taille peut induire en erreur, mais un regard ne trompe jamais, et le regard pourtant perçant de cette fille lui semblait un peu niais. Malgré ça elle était quand-même plutôt mignonne, bien que visiblement un peu trop jeune. Et de toute façon elle n'arrivait même pas à la cheville de Futaba en plus d'avoir l'air un peu débile. Le jugement de Rindo était un peu rude, mais elle n'y pouvait rien. Elle ne se retiendrait déjà pas d'émettre ce jugement à haute voix, alors pourquoi irait elle se forcer à penser un truc gentil pour ne pas vexer une gamine qui ne peut pas lire dans son esprit de toute façon ? En tout cas, la véritable question restait en suspens : QU'EST-CE QU'ELLE FOUT LÀ ? Parce que Rindo n'attendait aucune visite, et quitte à en avoir une, elle ne s'attendait pas à une lycéenne qu'elle ne connaît ni d'Adam ni d'Eve. En fait il ne pouvait y avoir qu'une explication. 

« J'crois que tu t'es trompée de dortoir gamine, celui des lycéens c'est de l'autre côté. »

À moins qu'elle ne soit une sorte d'émissaire chargée de faire du porte à porte pour transmettre une info des plus importantes à tous les étudiants ? Ou bien promouvoir un club pourri avec du forcing ? Alors que le regard de Rindo se posait dans celui de cette fille, elle chassait tout de suite cette idée de sa tête, ce serait vraiment dommage qu'une si jolie fille soit agaçante en plus d'être débile. Mais du coup elle attendait quand-même de savoir ce qu'elle avait à dire malgré que Rindo n'ait rien demandé. Avec un peu de chance elle sera finalement assez intelligente pour lire entre les lignes ainsi que dans le regard de Rindo pour comprendre qu'elle peut dire ce qu'elle est venue faire ici, si tant est qu'elle ne s'est pas juste perdue ou gourée de porte.
Codage par Libella sur Graphiorum
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door IG1dUe5 [U-1] Knockin' On Heaven's Door QSZRG60 [U-1] Knockin' On Heaven's Door Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Ven 22 Déc 2023 - 23:07



KNOCKIN' ON HEAVEN'S DOOR feat. Rindo Kurokawa
La porte grinça légèrement en s'ouvrant, dévoilant une silhouette élancée qui se découpa dans l'embrasure.

Rindo, telle une figure sculptée par l'activité physique régulière, affichait une musculature subtile, dessinant légèrement sa peau dorée par le soleil. Son physique athlétique s'associait à une élégance naturelle, créant une harmonie entre force et grâce… Kazane la trouvait jolie et elle se sentait proche d’elle au niveau des muscle qui se dessinait… Là-dessus, elles étaient similaires.

L’étudiante avait un regard perçant, que la lycéenne parvenait à tenir de ses yeux figé dans un regard déterminé.
Les cheveux d'un rouge intense, contrastant avec la couleur de ses yeux, tombaient en cascades le long de son dos, ajoutant une note de singularité à son apparence déjà frappante.
L'inconnue, arborant un air sûr d'elle, déclara d'emblée :

-« J'crois que tu t'es trompée de dortoir gamine, celui des lycéens c'est de l'autre côté. »

Kazane, bien qu'agacée par cette entrée en matière peu amène, soupira avant de répondre d'une voix calme :

-« Kurokawa-san, je suppose ? Non, je cherche Moore-san, ta colocataire. Elle a oublié son téléphone et je vais lui rendre. »

Son regard perçant resta fixé sur Rindo, déterminée à ne pas se laisser déstabiliser par cette rencontre.
Les bras croisés, Kazane affichait une attitude résolue, comme si elle était habituée à ce genre de situations. La froideur de Rindo n'avait aucun effet sur elle, et elle attendait patiemment devant la porte, prête à accomplir la mission de rendre le téléphone de sa meilleure amie malgré l'accueil peu chaleureux de l'athlète.

-« On fait quoi ? On se pose devant la console et on l’attend ?  »
KoalaVolant

---------------------------------

[U-1] Knockin' On Heaven's Door WQpdTa2
Rindo Kurokawa
A l'université ; 4è année
Rindo Kurokawa
■ Age : 24
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 11/11/2022

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door OZxtvzt


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Rindo Kurokawa

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Dim 24 Déc 2023 - 19:32
Knockin' On Heaven's Door

« Kurokawa-san, je suppose ? Non, je cherche Moore-san, ta colocataire. Elle a oublié son téléphone et je vais lui rendre. »

Par déduction, Rindo en conclut qu'il devait s'agir là de la fameuse Kazane, le "Volcan" ou quelque chose comme ça. Pauvre Alya... Elle n'est vraiment pas gâtée à vivre entre une furie et un volcan, surtout que maintenant qu'elle l'a en face d'elle, Rindo remarque en effet pas mal de similitudes dans leurs façons d'être. Bon, elle ne s'était juste pas doutée que le volcan était une gamine, à moins que sa colocataire le lui ait déjà dit et que Rindo ne l'ait tout simplement pas écoutée, ce qui est une hypothèse très très probable. En tout cas elle ne manquait pas d'air pour une gamine, et même si Rindo ne cherchait pas spécialement à imposer le respect par sa prestance, les mômes capables de maintenir son regard sans sourciller ou se sentir mal à l'aise étaient plutôt rares.

« Alya n'est pas là, je sais pas ce qu'elle fabrique ni quand elle rentrera. »

Elle lui aurait bien proposée de récupérer le téléphone pour le lui rendre elle-même sans faire perdre de temps à la gamine, mais les mots de cette dernière étaient très bien choisis. Je VAIS lui rendre, et non pas je VIENS. C'était subtil, mais ça trahissait son envie de lui rendre son téléphone en mains propres sans passer par le moindre intermédiaire. Rindo se décalait donc légèrement sur le côté pour laisser la liberté à Kazane d'entrer dans la chambre, gardant une main sur la porte pour pouvoir la fermer ensuite. 

« On fait quoi ? On se pose devant la console et on l’attend ? »

En tout cas ce qui est sûr, c'est que cette fille sait ce qu'elle veut et n'y va pas avec des pincettes. Finalement Rindo risque de l'apprécier à ce rythme, elle lui rappelle un peu elle-même quelques années en arrière dans un sens, maintenant il n'y a plus qu'à espérer qu'elle ne lui ressemble pas assez pour faire elle aussi une fixette sur Futaba, ce serait dommage de devoir entrer en compétition avec une gamine. Et puis avec sa confiance débordante, Kazane offrait à Rindo l'opportunité se se faire sa pause tant espérée, alors elle n'allait certainement pas cracher sur l'occasion.

« T'as l'air déjà décidée à le faire, ne te gêne pas. » 

Apres qu'elle soit entrée, Rindo vint refermer la porte derrière elle en laissant Kazane libre de s'installer devant la console et de lancer le jeu qu'elle veut, comme ça la basketteuse allait pouvoir constater si l'amie de sa colocataire a de bons goûts ou non. Pendant ce temps, elle retournait à son bureau, ouvrant le tiroir du bas qui lui faisait office de réserve personnelle. En gros, c'est là que Rindo stocke toutes ses conneries qu'une basketteuse digne de ce nom ne devrait pas ce permettre, comme par exemple les petites bouteilles de Ramune dont elle vint en prendre deux d'une main, repoussant le tiroir avec sa jambe avant de faire volte-face pour envoyer une bouteille à la lycéenne d'un geste vif du poignet. Demander avant est une perte de temps, et si la gamine rentre sans aucune pression pour jouer à la console, elle ne va certainement pas se prier pour boire un truc si bin. Et puis si elle n'en veut pas, ça donnera une excuse à Rindo pour en boire une deuxième, alors c'est loin d'être un soucis. Pendant que Kazane faisait ses affaires, l'étudiante vint la rejoindre tout en ouvrant sa bouteille en frappant d'un coup sec avec la paume de sa main sur la petite pièce en plastique servant à éjecter la bille faisant office de bouchon. Maintenant il ne restait plus qu'à voir si cette Kazane méritait réellement sa boisson, ou si elle en méritait plutôt une périmée si elle vient jusqu'ici pour s'incruster en jouant à un jeu nul. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door IG1dUe5 [U-1] Knockin' On Heaven's Door QSZRG60 [U-1] Knockin' On Heaven's Door Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Lun 1 Jan 2024 - 23:04



KNOCKIN' ON HEAVEN'S DOOR feat. Rindo Kurokawa
L'entrée de Kazane dans la chambre de Rindo et Alya fut accueillie par le claquement sourd de la porte se refermant derrière elle.
Les lueurs de la console éclairaient la pièce, créant une ambiance tamisée qui enveloppait les lieux d'une atmosphère décontractée.

D'un geste rapide, Mitsugu se pencha pour retirer ses chaussures blanches et bleues qu’elle déposa à côté de la porte.
Elle s'installa devant la console, prête à profiter d'un moment de détente en attendant sa meilleure amie. Pendant ce temps, Rindo se dirigeait vers son bureau, ouvrant le tiroir du bas avec nonchalante.

L’invitée, du coin de l'œil, observait son hôte fouiller dans son tiroir.
Alors que la basketteuse dénichait deux petites bouteilles de Ramune, Kazane, toujours attentive, remarqua un geste rapide du bras.

Soudainement, une bouteille de Ramune vola dans sa direction tandis que Kurokawa refermait le tiroir d'une poussée nonchalante de sa jambe.
La lycéenne, ayant des réflexes encore aiguisés, la saisit au vol, un sourire de remerciement étira les lèvres de la jeune lycéenne.

-« Merci, Kurokawa-san ! »

Exprima Kazane avec gratitude, laissant sa bouteille à côté d’elle afin d’éviter une éruption de limonade sur son visage et sur le sol.
Le temps que l’universitaire arrive, Mitsugu se pencha pour fouiller son sac de cours.

Ses doigts s'affairaient à la recherche de quelque chose de particulier. Avec précaution, elle en retira une boîte bleue contenant des taiyaki au chocolat, des gâteaux japonais en forme de poisson. L'arôme sucré émanant de la boîte chatouilla les narines de la jeune femme qui salivait d’avance.
Un sourire malicieux se dessina sur le visage de Kazane tandis qu'elle présentait la boîte à Rindo.

-« Taiyaki au chocolat maison ? Ça te tente ? »

Puis, plongeant à nouveau dans son sac, elle en retira une autre boîte, cette fois-ci contenant la boite du jeu vidéo Dark Souls 3.

-« Ça te dit une coop sur Dark Souls 3 ? Le jeu est assez difficile, mais y'a moyen de se marrer ou de rager en attendant notre chère Alya... J'ai une deuxième manette avec moi. »

La voix de la demoiselle était calme mais une étincelle de malice brillait dans son regard qui fixait son hôte dans les yeux.
KoalaVolant

---------------------------------

[U-1] Knockin' On Heaven's Door WQpdTa2
Rindo Kurokawa
A l'université ; 4è année
Rindo Kurokawa
■ Age : 24
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 11/11/2022

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door OZxtvzt


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Rindo Kurokawa

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Mer 24 Jan 2024 - 21:21
Knockin' On Heaven's Door

Dans les réflexes que Rindo espérait, Kazane rattrapait en plein vol la bouteille qui lui était lancée sans se laisser surprendre ni manquer de la rater. Ça faisait plaisir à la basketteuse de voir une si belle réception alors qu'elle n'a même pas pris la peine de prévenir la gamine avant de l'agresser avec un objet jeté directement vers elle, mais il faut croire qu'elle a effectivement des réflexes aussi explosifs que son caractère et sa réputation !

« Merci, Kurokawa-san ! »

Dit-elle, tout sourire, alors que Rindo arrivait près de la lycéenne en buvant une première gorgée dans sa boisson, s'installant à côté d'elle alors qu'elle avait les mains enfouies dans son sac. Sous le regard curieux de l'universitaire qui se demandait bien ce qu'elle cherchait si frénétiquement, elle finit par apercevoir une boîte que Kazane sortait de son sac avec un grand sourire et le regard pétillant de gourmandise. Il n'en fallait pas plus à quelqu'un comme Rindo pour deviner que la boîte contenait de la nourriture. Par conséquent, la gamine était clairement en train de gagner de très bons points dans l'estime de la furie ! D'autant plus quand elle vint ouvrir la boîte pour dévoiler de merveilleux poissons en pâte dégageant une odeur des plus alléchantes.

« Taiyaki au chocolat maison ? Ça te tente ? »

En plus c'est maison ? Finalement sa colocataire avait l'air de s'être dégotée une meilleure amie bien plus intéressante que prévu ! Certes il en faut très peu à Rindo, la gamine a un sacré caractère, elle sait ce qu'elle veut et elle le fait, elle est mignonne ET ELLE A L'AIR DE TRÈS BIEN CUISINER. C'est amplement suffisant pour apprécier quelqu'un. Du moins tant qu'elle commence pas à la soûler, parce qu'elle peut tout aussi vite se mettre à détester les gens pour des raisons tout aussi futiles.

« Bien sûr que ça me tente ! »

Elle a touchée le point faible de Rindo là. Il n'y avait plus qu'à espérer que ce soit aussi bon que beau, mais Kazane avait l'air assez confiante pour que le moindre doute qui pourrait apparaître soit dissipé. Puis elle fouillait à nouveau son sac pour sortir autre chose, un jeu cette fois, et un trèèèès bon jeu qui plus est !

« Ça te dit une coop sur Dark Souls 3 ? Le jeu est assez difficile, mais y'a moyen de se marrer ou de rager en attendant notre chère Alya... J'ai une deuxième manette avec moi.
—Se marrer ? Sur Dark Souls ? Tu cherches à ce qu'Alya nous retrouve en suivant les coups qu'on va donner sur les murs, c'est ça ? »

Cependant, Rindo finit par afficher une mine déconcertée en réalisant tout ce que la lycéenne venait de sortir de son sac. Non pas que sa proposition était déplaisante, bien au contraire, mais elle était sacrément bien équipée. Un peu trop équipée pour que ce soit normal, même, ça paraissait presque louche. Qui se balade avec un jeu et une manette dans son sac, sérieusement ? À moins d'avoir tout prévu comme dans un manga bizarre et qu'elle ait monté un plan extraordinaire pour venir jouer à la console en l'absence d'Alya, personne n'a de jeu ni de manette sur soi, normalement ! À moins que ce soit juste l'instinct de stalkeuse de Rindo qui lui faisait s'imaginer des choses aussi farfelues, c'est clairement quelque chose qu'elle pourrait faire pour passer du temps avec Futaba. Autrement dit, elle notait ce petit plan dans un coin de sa tête avant de tout de même poser la question à Kazane.

« Et qu'est-ce que tu fabriques avec une manette et une copie de Dark Souls dans ton sac, au juste ? »


Rindo allumait la télévision et la console au même moment, laissant Kazane insérer le disque à l'intérieur tandis qu'elle s'occupait pour sa part de changer la source pour afficher l'écran du jeu et connecter les deux manettes. La musique du jeu émanait de l'écran pour venir envahir toute la chambre, rendant Rindo un peu nostalgique de la dernière fois qu'elle a jouée à un Dark Souls. Une manette et un écran en avaient payés le prix quand elle s'est un peu trop énervée contre un boss et qu'elle a balancé la manette en question sur l'écran qui s'est brisé sur le coup, affichant une myriade de couleurs sans aucun sens comme si la télévision faisait une crise d'épilepsie. Quant à la manette, elle s'était démantelée un peu plus loin en s'écrasant contre le sol. Bref, pas de très bons souvenirs en somme, pour le coup la furie espérait être soit un peu plus patiente qu'à l'époque, soit en assez bonne compagnie pour ne pas vriller à ce point. Elle misait d'ailleurs plutôt sur cette seconde option, parce qu'en tant qu'étudiante, elle n'était pas très très chaude de casser des trucs si chers. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door IG1dUe5 [U-1] Knockin' On Heaven's Door QSZRG60 [U-1] Knockin' On Heaven's Door Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Lun 5 Fév 2024 - 18:38



KNOCKIN' ON HEAVEN'S DOOR feat. Rindo Kurokawa
Kazane, après avoir branché sa manette sur la console, glissa le disque de "Dark Souls 3" dans la fente avec nonchalante et posa la boite de jeu à côté de la console.

Elle rejoignit Rindo, prenant place en s'asseyant les jambes croisée à côté d'elle . Avant de plonger dans l'univers du jeu, Kazane se tourna vers son l'universitaire, décidée à profiter pleinement du moment.

-«T'inquiète, on dira à Alya qu'un ours est passé... Elle me croira...»

Elle attrapa ensuite sa bouteille de Ramune préalablement laissée à sa place. D'un geste quelque peu hésitant, elle ouvrit la boisson en frappant du pouce la petite pièce en plastique, éjectant la bille faisant office de bouchon. Le bruit caractéristique de la montée en pression du ramune résonna dans la chambre avant que la demoiselle ne porte le goulot à ses lèvres pour boire une gorgée de la boisson sucrée.

Alors que les choeurs inquiétants de l'écran d'accueil de "Dark Souls 3" se faisaient entendre, Kazane laissa échapper un soupir de soulagement mêlé à de l'anticipation. Elle était contente que l'installation se fit si rapidement et maintenant, elle était prête à affronter les défis impitoyables que le jeu leur réservait.

Avant de se lancer, Mitsugu décida de déguster l'un des Taiyaki au chocolat qu'elle avait confectionnés elle-même. Le biscuit craque entre ses dents et elle fait de son mieux pour être discrète. En trois bouchées, le poisson de chocolats disparait et la lycéenne se penche pour se concentrer sur l'écran de jeu et lancer la partie.

Rindo, curieuse, observa Kazane et lui posa la question qui semblait lui brûler les lèvres :

-« Et qu'est-ce que tu fabriques avec une manette et une copie de Dark Souls dans ton sac, au juste ? »

Kazane, riant doucement, lui expliqua la situation avec franchise :

-« À la base, je devais jouer hier avec Muraï Hina qui n'avait jamais terminé le jeu... Puis, j'ai zappé de retirer ma manette et le jeu de mon sac... Je te dis pas ma tronche quand j'ai vu la copie du jeu entre ma farde de math et de Japonais... »

L'adolescente rit à nouveau et, après un soupir d'amusement, elle se tourna vers son interlocutrice avec un sourire malicieux :

-« Si tu n'as jamais joué, je te conseille de prendre un chevalier, ils tankent bien et sont assez polyvalents... Perso, je vais faire un pèlerin pour pouvoir te soigner, ainsi tu pourras vaincre les boss... ça te va ? »

Mitsugu se plongea dans la création de son personnage sur Dark Souls 3 avec une concentration visible sur son visage.
Les options de personnalisation défilaient à l'écran, et elle prenait soin de choisir chaque détail avec minutie. Ses doigts manœuvraient la manette, donnant vie à un personnage destiné à se faire rouler dessus par le bestiaire de Fromsoftware.

Une fois son avatar terminé, Kazane se tourna vers Rindo en la regardant directement dans les yeux. Son ton était décontracté, mais une pointe de curiosité perçait dans sa voix :

-« Au fait, Kurokawa-san, comment ça se passe les études de médecine ? Tu survies ? »

La jeune femme était sincèrement intéressée par la vie universitaire de Rindo,  elle cherchait à comprendre un aspect de la vie de cette femme qu'elle ne connaissait pas encore.
KoalaVolant

---------------------------------

[U-1] Knockin' On Heaven's Door WQpdTa2
Rindo Kurokawa
A l'université ; 4è année
Rindo Kurokawa
■ Age : 24
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 11/11/2022

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door OZxtvzt


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Rindo Kurokawa

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Mer 6 Mar 2024 - 21:58
Knockin' On Heaven's Door

« T'inquiète, on dira à Alya qu'un ours est passé... Elle me croira... »

C'était trop absurde pour paraître vrai, mais en même temps, prononcé de façon si sincère que ça semblait aussi un peu réel. Voilà ce qui arrive quand une femme aussi sûre d'elle dit quelque chose, absolument tout est envisageable, d'autant plus que la lycéenne ouvrait ensuite sa boisson avec nonchalance sans même essayer de sauver l'honneur de son amie.  ! Par conséquent, Rindo espérait seulement qu'Alya ne pouvait pas être assez stupide pour croire à une telle chose... À moins que ce soit une métaphore ? Parce que dans ce sens, il y avait deux présences bien pire que n'importe quel ours dans cette pièce.  

« Un ours ou bien un volcan. »  

C'était quand-même culotté venant d'une furie de comparer le volcan à un ours, mais Rindo ne pouvait pas s'en empêcher. Une réputation n'étant pas là pour rien, elle était un peu curieuse au fond d'elle de voir ce que donnerait ce volcan une fois en éruption, et quoi de mieux qu'un jeu extrêmement rageant pour ça ? Au fond d'elle, la femme avait un peu peur pour sa chambre, mais elle devait surtout satisfaire sa curiosité ! Une fois le mystère de la présence de tout ce matériel dans le sac de Kazane résolu sous la musique de l'écran titre du jeu, elles s'attelaient à la création des personnages, ce qui avait l'air de tenir à cœur à Kazane. Il suffisait d'un coup d'œil sur elle pour que Rindo constate toute la concentration qu'elle était en train de réunir pour façonner la bouille de son personnage qui allait pourtant se faire ravager dans tous les sens du terme dans quelques instants. Contrairement à elle, Rindo était déjà beaucoup moins patiente et toutes ces options et autres jauges pour tout régler au millimètre près avaient surtout pour effet de lui donner mal à la tête. Elle aurait très certainement fait l'effort si elle devait y jouer sur le long terme, mais en l'occurrence... Si elle s'y mettait, Alya allait débarquer avant même qu'elles soient entrées dans le jeu ! C'est pourquoi elle se contentait de personnalisations bien plus classique sans s'embêter à rentrer dans les moindres détails mais sans céder à la facilité de jouer un personnage à l'apparence prédéfinie sans aucun caractère.  

« Si tu n'as jamais joué, je te conseille de prendre un chevalier, ils tankent bien et sont assez polyvalents... Perso, je vais faire un pèlerin pour pouvoir te soigner, ainsi tu pourras vaincre les boss... Ça te va ?
—Tant que je peux les défoncer ça me va ! Par contre ça doit être chiant de faire que soigner, t'es sûre que tu vas pas sauter par la fenêtre avant l'arrivée d'Alya, hein ? »  

Elle s'exprimait d'un air faussement inquiet mais n'en passait pas moins. S'il y a bien une chose que Rindo ne pouvait pas comprendre dans les jeux vidéos, c'était ceux qui prenaient plaisir à juste rester au loin pour soigner les autres pendant qu'ils se battent au front ! La furie tomberait sûrement en dépression avec un tel rôle, mais s'il convient à sa partenaire, elle ne va pas cracher sur une barre de vie qui remonte gratuitement. Et puisqu'elle n'avait que très peu joué à un tel jeu avant de tout détruire, elle suivait aveuglément son conseil pour jouer un chevalier.

« Plus qu'à les regarder se faire defoncer, maintenant. »  

Et elle parlait bien sûr de leurs personnages à toutes les deux ! Certainement pas des boss qui allaient leur rouler dessus sans difficulté et le faire en prime de plus en plus facilement à mesure que Rindo sera énervée et foncera en insultant les mobs. Cependant, ça allait attendre... Alors qu'elles étaient échauffées par la hype et dans une très bonne lancée en confirmant leurs avatars pour plonger dans ce monde sombre et sans aucune pitié, les deux filles se heurtaient... À un écran de chargement. Il fallait peut-être pas trop en demander non plus, surtout que l'installation s'était déjà faite à une vitesse miraculeuse.  

« Au fait, Kurokawa-san, comment ça se passe les études de médecine ? Tu survies ? »  

Alors que Rindo profitait de ce dernier moment de repis pour boire et prendre un taiyaki, Kazane avait pris les devants pour combler ce moment d'attente qui serait très vite devenu gênant s'il s'était passé dans le silence. De plus, ces questions avaient le mérite d'apporter une brève rétrospective sur les études de Rindo qui allaient bientôt toucher à leurs fin. En fait, à cette idée, la seule chose qui tiltait dans son esprit c'était qu'elle avait à peine approchée Futaba. Elle n'y avait jamais pensé, mais il y avait bel et bien une deadline dans cette histoire ! La furie se retenait toutefois d'exposer ça à Kazane, même si elle se pinçait les lèvres en affichant très brièvement de gros yeux en réalisant ça avant de se reprendre.  

« Ce serait dommage de mourir en dernière année alors que j'ai survécue jusqu'ici. Mais c'est vrai que c'est devenu plus compliqué, j'dois parfois garder la tête dans mes bouquins pendant des nuits entières pour compenser une soirée à jouer au basket. D'ailleurs j'aurais même pas fait de pause si t'avais pas débarquée. »  

Elle se devait bien de lui montrer un peu de reconnaissance pour cette pause vachement appréciable, elle l'était même tellement que Rindo affichait un petit sourire pour faire office de remerciement. Le chargement laissait enfin place au jeu à ce moment là, les deux personnages se faisant lâcher dans la nature impitoyable où absolument TOUT allait vouloir leur mort. Mais si le jeu commençait enfin, Rindo prit quand-même quelques instants pour se familiariser avec les commandes en frappant dans le vide et en esquivant des ennemis inexistants le temps d'associer chaque touche à une action. Ça lui laissait aussi le temps de poursuivre la discussion sans être trop prises par le jeu et l'adrénaline pour pouvoir tenir une discussion concrète.  

« Et toi alors ? T'as une idée de ce que tu vas faire après le lycée ? »  

Demanda-t-elle tout en fixant l'écran avant de prendre une bouchée du biscuit entre deux mouvements. Kazane avait déjà réussi l'exploit légendaire de faire oublier à Rindo de manger à cause de la situation loufoque qu'elle avait créée en sortant tout ça de son sac. Mais elle y goûtait enfin, et l'attente en valait largement la peine puisqu'elle n'attendait même pas de finir sa bouchée pour s'exclamer.  

« Eh mais c'est super bon ! »


Codage par Libella sur Graphiorum
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door IG1dUe5 [U-1] Knockin' On Heaven's Door QSZRG60 [U-1] Knockin' On Heaven's Door Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Lun 22 Avr 2024 - 23:14



KNOCKIN' ON HEAVEN'S DOOR feat. Rindo Kurokawa
Kazane s'installa confortablement devant l'écran de sa console, le contrôleur bien en main. Elle sélectionna la classe de l'émissaire, capable de soigner ses alliés mais plus faible en points de vie, mais confiante en ses compétences de joueuse aguerrie des jeux Fromsoftware. Après tout, elle avait déjà affronté tous les boss dessouls précédents ainsi que la moitié de cet opus.

L'adolescente prit son temps pour créer un personnage féminin au visage correct, se disant que si besoin était, elle pourrait toujours lui affubler un casque pour masquer ses imperfections. Une fois satisfaite du résultat, elle se lança dans l'aventure en écran partagé avec sa camarade de jeu du moment.

Durant l'écran de chargement, la japonaise regarde du coin de l'oeil Rindo qui lui relatait ses déboires durant sa dernière année du cursus de médecine. La fille de Tsushima admirait la résolution de la jeune femme qui avait dû batailler dur pour parvenir à se hisser au sein de sa dernière année universitaire dans une branche des plus difficile

Dès les premières minutes de jeu, Kazane démontra son habileté en maniant son personnage avec fluidité. Elle traversa la première zone du cimetière sans difficulté, terrassant les ennemis qui se dressaient sur son chemin avec aisance . Les mouvements précis de son personnage, combinés à ses réflexes rapides, lui permirent de progresser rapidement.

Arrivée au premier feu de camp, la jeune-femme prit une pause bien méritée. Elle s'assit virtuellement près du feu, attendant l'arrivée imminente du personnage de Rindo. Son visage affichait une expression déterminée mêlée à une pointe d'excitation.

Rindo parvint à tirer la demoiselle de sa concentration en l'invitant à discuter de son futur après le lycée. La lycéenne se plongea alors dans ses pensées, naviguant à travers les différentes possibilités qui s'offraient à elle après le lycée

Elle prit quelques instants pour réfléchir avant de répondre, partageant ses pensées avec sincérité, comme à son habitude.

-«Mon père voudrait que je devienne militaire ou policière... Ma mère pense que je vais finir hôtesse ou petite amie de location... Ou pire... Selon elle, j'ai que mon corps pour m'en sortir.»

Dit-elle, un sourire amer flottant sur ses lèvres alors qu'elle repensait aux paroles peu encourageantes de sa mère.

Mitsugu laissa échapper un soupir avant de poursuivre.

-« Alya veut que je la rejoigne en sport... Mais moi, je veux devenir romancière... Alors, je vais faire le cursus de littérature. »  

Annonça-t-elle avec résolution, bien déterminée à suivre sa propre voie malgré les attentes et les doutes d'autrui.
Lorsque Rindo complimenta ses pâtisseries, Kazane afficha un sourire radieux, ses yeux s'illuminant de plaisir.

-« Ravie qu'ils te plaisent ! Je suis flattée !»  

Répondit-elle avec chaleur, reconnaissante pour les mots aimables de sa possible nouvelle amie.
KoalaVolant

---------------------------------

[U-1] Knockin' On Heaven's Door WQpdTa2
Rindo Kurokawa
A l'université ; 4è année
Rindo Kurokawa
■ Age : 24
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 11/11/2022

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door OZxtvzt


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Rindo Kurokawa

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Mar 23 Avr 2024 - 1:40
Knockin' On Heaven's Door

Dans ce genre de jeu, les compétences de Rindo s'apparentaient plus à ce que l'on appelle communément un boomer plutôt qu'à une vétérante ou une quelconque joueuse casu ayant de bonnes bases. Un type de jeu mettant un peu trop ses nerfs de furie à vif pour qu'elle puisse y jouer trop longtemps, mais au moins la bonne ambiance installée par cette rencontre devrait lui éviter de s'énerver trop vite. Du moins elle l'espérait. Et après avoir essayé absolument toutes les touches ainsi que la plupart des combinaisons possibles pour bien prendre le jeu en main, elle pensait plutôt sur l'instant que ça allait être plus compliqué pour Kazane de garder son calme avec une telle noob à ses côtés.

Il n'en était finalement rien pour le moment, même avec la plus impatiente des femmes à ses côtés qui s'avérait aussi être la plus grande noob de dark souls, Kazane détruisait tout ce qui se dressait sur leur passage avec une facilité déconcertante. Tandis que Rindo la suivait en fonçant dans le tas avec beaucoup moins de skills, frappant plus ou moins précisément sur tout ce qui bouge en restant en vie grâce aux soins de la lycéenne. Autant dire qu'elle était clairement en train de se faire carry, mais ça ne la dérangeait pas encore tant que ce jeu restait occasionnel. Elle n'allait pas être frustrée d'être naze sur un jeu dans lequel elle ne s'investissait pas sur le long terme, même si... Elle était sacrément en train d'y prendre goût quand-même, et qu'au grand malheur de cette chambre, Rindo pourrait bien glisser sur l'achat de ce jeu dans les plus brefs délais. 

Mais pour l'instant, c'est un bref silence qui s'installa entre elle et Kazane quand la question de son avenir se posait alors que la lycéenne était déjà en train de se reposer à un feu de camp, laissant Rindo taper les quelques ennemis restants en profitant du silence pour se concentrer en serrant les dents à chaque coup qu'elle subissait. Pourtant, chaque seconde de silence ne fit qu'attiser la curiosité de l'étudiante quant à la réponse de Kazane qu'elle attendait impatiemment pour une simple raison. Rindo avait remarqué depuis longtemps qu'il n'y a que trois types de personnes qui s'expriment lors d'une telle question. La personne qui n'a pas la moindre idée de quoi son avenir sera fait et qui le dit clairement, la personne sûre d'elle qui affirme instantanément ce qu'elle compte faire, et puis les autres. Ceux qui sont tiraillés entre leurs objectifs intrinsèques et les buts extrinsèques qu'on cherche à lui imposer. Les personnes qui mettent le plus de temps à répondre à cette question en somme, mais aussi ceux qui apportent une réponse plus intéressante. Et celle-ci commença a se faire entendre quand Rindo atteignit enfin le feu de camps pour rejoindre Kazane près de celui-ci. L'atmosphère sombre et calme du jeu concordait étrangement à la réponse de Kazane, elles étaient virtuellement comme deux filles assises autour d'un feu crépitant sous la brise nocturne en se dévoilant leurs faiblesses à travers la mélancolie d'une solitude paradoxale. 

« Mon père voudrait que je devienne militaire ou policière... Ma mère pense que je vais finir hôtesse ou petite amie de location... Ou pire... Selon elle, j'ai que mon corps pour m'en sortir. » 

Ça partait tellement bien pour si mal finir que Rindo daigna quitter l'écran des yeux pour jeter un regard consterné à la fille à ses côtés. Son père la voyait dans deux métiers absolument gratifiant contrairement à sa mère qui semblait être... Une raclure, à première vue. Même son sourire à ses propres mots semblait affligé par les propos infâmes de sa mère.

« Alya veut que je la rejoigne en sport... Mais moi, je veux devenir romancière... Alors, je vais faire le cursus de littérature. » 

Tant d'attentes différentes et si peu de place laissées à ses propres convictions... C'est bien là quelque chose Rindo au plus haut point, vouloir que quelqu'un mène la vie que l'on souhaite comme si celle-ci n'avait ni identité ni objectif... Ça va complètement à l'encontre de sa soif de liberté, et ça aurait même complètement énervé la basketteuse si Kazane n'avait pas assez de détermination pour suivre ses propres objectifs. Mais c'est finalement un petit sourire qu'elle dessina au coin de ses lèvres avant de prendre un ton exagérément enjoué dont elle avait la spécialité. 

« Tu m'as fait peur ! Je commençais à croire que t'étais en train de te demander de qui il valait mieux être le pantin ! Ça changera rien à leur vie que tu sois flic, athlète ou romancière après tes études, tu fais ce que tu veux et c'est tout. » 

Parce qu'à ses yeux, faire aveuglément ce que les autres attendent, c'est être leur pantin et rien de plus, quand bien même il s'agisse de ses propres parents. D'autant plus que même si elle connaissait à peine Kazane, Rindo serait absolument révoltée de la voir suivre la voie peu glorieuse et insultante de sa mère, surtout en faisant face à son visage s'émerveillant suite à son compliment sur les Taiyaki. Si ça c'est pas une preuve qu'elle est humaine... En fait, elle commençait vraiment à l'apprécier, cette gamine, et rien que pour ça, Rindo serait prête à la gifler sur le champ pour lui remettre les idées en place si elle sortait un jour une idiotie pareille. Ce qu'elle ne manqua pas d'exprimer dans un timbre à la fois amusé mais avec une touche de sérieux dans le regard qu'elle vint poser sur la lycéenne. 

« T'es p't'être super belle, mais c'est pas juste ça qui fait celle que t'es au fond de toi. Alors t'as pas intérêt de penser une seule fois que ta mère a raison ou te laisser influencer par qui que ce soit. » 

Conseillère d'orientation, c'est ça que Rindo aurait dû faire ! Trente seconde de consultation par élève et seulement deux phrases : Tu veux faire quoi ? Ok fait le. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door IG1dUe5 [U-1] Knockin' On Heaven's Door QSZRG60 [U-1] Knockin' On Heaven's Door Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Jeu 16 Mai 2024 - 0:48



KNOCKIN' ON HEAVEN'S DOOR feat. Rindo Kurokawa
Le silence, parfois, est un langage, une façon de communiquer bien plus profonde que le courant mots eux-mêmes. C'est dans cet écho silencieux que les pensées de Kazane se mêlent, se découvrent.
Alors que le feu de camp crépite dans l'obscurité du jeu, leurs avatars sont comme deux âmes perdues, s'ouvrant l'une à l'autre au fil des flammes vacillantes... Comme elles dans la réalité devant l'écran

Mitsugu contemple l'écran, son avatar prenant une pause bien méritée, un souffle de nostalgie enveloppe soudainement ses pensées. Le crépitement des flammes devant elle évoque des souvenirs lointains, des moments chaleureux partagés autour de feux de camp bien réels, sur les plages de son île natale, Tsushima.

Elle se souvient de ces soirées d'été, lorsque le ciel était constellé d'étoiles et que l'air était empli du parfum doux des embruns. Assise aux côtés de ses amies Honoka et Yukiko, elles formaient un trio inséparable, bercé par les murmures de la nature environnante.

Le feu dansait devant des adolescentes, projetant des ombres mouvantes sur le sable fin de la plage. Les flammes éclairent leurs visages de reflets dorés, faisant scintiller leurs yeux rieurs et illuminant leurs sourires complices. Autour d'elles, la nuit était vivante, emplie du chant des grillons et du murmure doux du vent dans les arbres lointains.

Le crépitement du feu semblait rythmer leurs conversations animées, ponctuées de rires et de confidences. Elles parlaient de tout et de rien, partageant leurs rêves, leurs espoirs, leurs craintes les plus secrètes. C'était dans ces moments-là que Mitsugu se sentait vraiment chez elle, en harmonie avec le monde qui l'entourait...
Puis, la voix de Rindo la tire des griffes bien douces mais destructrices de la nostalgie.

Le sourire las de Kazane en réponse aux paroles réconfortantes de Rindo est empreint d'une gratitude silencieuse. Elle comprend que, même elles ne se connaissent pas très bien, elle trouve en Kurokawa une alliée, une complice dans sa quête de liberté et d'accomplissement personnel.
Le rire mélodieux qui s'échappe de ses lèvres est comme une note de musique, une symphonie de reconnaissance pour cet élan de soutien inattendu.

Lorsque la future médecin mentionne sa beauté, Kazane sent la chaleur de l'embarras monter à ses joues. Elle détourne le regard un instant, sentant le bout de ses oreilles rougir légèrement. Mais quand elle plonge à nouveau ses yeux dans ceux de Rindo, c'est avec une sincérité évidente qu'elle répond.

-« Merci, Kurokawa-san. Tes mots me touchent vraiment... Venant d'une Aphrodite comme toi, c'est un beau compliment. »  

Son expression est empreinte d'une légèreté nouvelle, d'une complicité naissante. Elle se sent comprise, acceptée, même dans sa vulnérabilité. Et c'est une sensation précieuse, un lien qui se tisse entre deux étrangères.

Le feu de camp continue de crépiter derrière l'écran, éclairant leurs personnages dans des teintes chaudes et réconfortantes.
KoalaVolant

---------------------------------

[U-1] Knockin' On Heaven's Door WQpdTa2
Rindo Kurokawa
A l'université ; 4è année
Rindo Kurokawa
■ Age : 24
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 11/11/2022

■ Mes clubs :
[U-1] Knockin' On Heaven's Door OZxtvzt


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Rindo Kurokawa

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Ven 24 Mai 2024 - 15:31
Knockin' On Heaven's Door

Contre toute attente, la furie ne s'était pas encore énervée lors de cette session. Tout comme le volcan qu'elle imaginait avec bien moins de patience, mais Rindo n'oubliait pas que son expérience dans ce jeu était forcément à prendre en compte sur le calme dont elle faisait preuve. Contrairement à elle qui n'avait fait que survivre tant bien que mal comme un animal sauvage débile et agité, les mouvements de Kazane avaient été bien plus précis et fluide pour atteindre ce feu de camp. Et c'est celui-ci, sous ses doux crépitements qui marquait un étrange contraste avec le reste de l'univers sombre en dégageant sa lumière chaleureuse sur les deux protagonistes. Finalement, c'était loin d'être une promenade de santé mais ce n'était pas une purge pour autant. Pour l'instant du moins. L'ambiance de cette petite pause avait même accompli le miracle de plonger Rindo et Kazane dans le silence, ce qui était un exploit assez improbable pour mériter d'être relevé en connaissant la nature des joueuses et du jeu. 

Pendant la petite prise de conscience de Kazane qui semblait être ailleurs pendant un court instant, comme si l'ambiance et leur discussion avait éveillé quelque chose en elle, Rindo en profitait pour fouiller un peu hasardeusement son inventaire. Les mobs avaient laissés tomber des objets aux statistiques incompréhensibles sur lesquelles elle ne voulait pas s'attarder pour cette session éphémère, alors elle se contentait d'agir comme une fille superficielle. Ou comme un génie, tout dépend des points de vue, en venant se vêtir des équipements les plus... Jolis. De toute façon ça sert à rien d'être forte et solide si on est pas stylée ! 

Mais c'est alors que le rire de Kazane parvint à ses oreilles lorsqu'elle se mit enfin à sourire, attirant ainsi le regard de Rindo sur elle après qu'elle ait fini de s'équiper CORRECTEMENT. Son visage laissait parfaitement comprendre que les mots de Rindo l'avaient touchée, ce qui dessina un sourire satisfait sur ses propres lèvres en la voyant ainsi. 

« Merci, Kurokawa-san. Tes mots me touchent vraiment... Venant d'une Aphrodite comme toi, c'est un beau compliment. » 

Et la voilà qui rend coup pour coup après que cette partie censée être énervante se soit transformée en petite séance de confessions... Même si Rindo n'était pas très sûre du compliment à cause de ses souvenirs et ses connaissances très limitées sur la mythologie grecque, Kazane l'exprimait avec une telle sincérité et un éclat si éblouissant sur le visage que ce mot heurtant Rindo en plein dans le cœur. Bien que la furie avait sans doute une dégaine bien loin de celle de cette chère déesse de la beauté, auquel cas elle serait bien plus proche d'une Aphrodite ayant pris goût à la rue dans le 21e siècle qu'à celle dont on parle dans les bouquins.

« J'dois avouer que c'est le compliment le plus original qu'on m'ait fait, mais j'l'aime bien. »

Ça reste quand-même le nom d'une DÉESSE, ça risque difficile pour qui que ce soit de faire mieux. Et puis ce n'est pas comme si Rindo était le genre de fille à crouler sous les compliments de toute façon, elle était plutôt habituée à en recevoir autant qu'elle en offre. C'est à dire très peu. Mais des compliments forts avec beaucoup de valeur, la preuve étant que Kazane semblait avoir repris du poil de la bête. Cette petite pause imposée leur avait visiblement déjà fait le plus grand bien à toutes les deux, et Rindo était contente qu'elle soit arrivée à point nommé. Parce que ça lui avait permis de souffler un peu, mais surtout de faire une rencontre aussi appréciable qu'intéressante en la personne de Kazane. Malgré qu'elles ne se connaissaient pas et que la première impression qu'avait eu Rindo en voyant la lycéenne débarquer n'était pas la plus glorieuse, elle se sentait d'une certaine façon déjà proche de cette gamine qu'elle ne voudrait voir faire que ses propres choix en gardant la tête haute.

« Bon allez. J'sais pas si Aphrodite aimait buter des trucs, mais moi j'ai franchement envie de le faire. »

Il fallait laisser les séquences émouvantes faire leur temps puis rebondir sur un peu plus d'actions avec un bon timing pour éviter de se retrouver dans une situation un peu awkward. Et le timing était parfait pour le coup, Rindo ne comptait pas laisser ce sourire disparaître des lèvres de Kazane, sauf pour laisser place à la colère et à la frustration si un mob se met à les défoncer ! Son personnage quitta donc le feu de camp à ces mots, laissant sa vive lueur briller en chassant les ténèbres derrière elles, comme si toutes la mélancolie qu'elles venaient de dégager avaient littéralement été jetées dans les flammes pour faire la chose la plus importante au monde : avancer. Avancer en attendant sa partenaire, l'arme posée sur l'épaule pour être prête à en découdre et casser tout ce qui se mettrait en travers de leur route.
Codage par Libella sur Graphiorum
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

[U-1] Knockin' On Heaven's Door Empty Re: [U-1] Knockin' On Heaven's Door

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum